<%BANNER%>







PAGE 1

irVAT! A propos de ireui i r r s il'Haticns Waihicgtoo. — L'aroiial Ma\o, prsident de la Coromiation dBiqole Navale, charge d inve-siguer •ur les meut trs d'Hallieca, atucn* aujourd'hui que tous Us meubres de la commission laisseront K oor Hati meicredi aprs-midi 1 euie sur le yacbt • Niagara 1 et continueront l'enqute. [Mariage Le Octobre dernier a eu lieu en l.i basilique Notre-Dame le mariage religieux de Mr Victor Coradin avec Melle Hiina Yill'on. l'arrani et Marraine : Mr Clment Coradir, pre du mari, et Mme X. Dorsainvil. Nos compliments. Ncrologie Avant-hier aprs-midi un nombreux convoi conduisait a sa dernire demeure Madame DAY l'une de nos plus anciennes MM-temmes et qui jouissait dans luus les milieux d'une grande rputation pour ses excellentes qualits de mre de famille et de professionnelle, i.c souvenir de la sympathique disparue demeurera longtemps parmi tous ceux qui avaient appris h connatre. A son fils Mr lui DJV pharmac en, a *a file Mme '-icron Jn lacques, sage-femme, et A les parents prouvs, nous adressons l\x,>ression de nos sincres condolances. — Nous avons appris la nouvelle de la mort de Madame Vit Charles Hardmal, ne MliglMn. Les funiailles anrool cet apics-midi a I kgtise du Sacr-Coeur. Nous adressons aux lamilks prouves l'ex pression de no* vivesJconJolatKcv les reprsentants des propritaires d?s mines ne pilendent avoir iemper la vie 'cire. Tout le monde a approuv l'airsr^ernent par lfquel une chelle mobile Rappliquerait aui profits des proptitaurs aussi bien qu'au talalrC des ouvriers ; on prose que l'arrangement sera approuv p.r les mineurs. La grve continuera en core un .semaine (.jour lais 3 ei a ci s derniers le temps de voter rot la proposition du gouvernemei t Le vote aura lieu mardi et le rsultat sera connu mercredi. WASHINGTON-Mr ]ohi A M: llher.ny. Conseiller fi: a^cier ;mricain en Hati, et le Dpartement d'Etat ort annonc jujourd'hui 1 tude des dtails d un emprunt que va demander le gouvernement hai tien. Mr Me Ilhenny a recommand au IOOI Secrtaire d'Iitat Davis qui reprsente le Dpartement d Liai la pro chane mission d'un emprunt d'3U mo.ns quieze millions de do tara ilir que les hatiens puissent picliterd_u baisse d s chu gesdaig-Ms. PARIS— La confrence des ambasssdenrs s'est unie dans la matine Foch et Weygand y assistaient. La conlrence eiamina ctitiins cas %  %  — % %  % %  — %  — % %  ——— %  • d'application des traitai de paix. La \ ( l ) i ,J|aw KlrtiWTPrA< confrence se runira pont t'occopei nomeiies liirauyereh dciaquestiondeD D zg PARIS— Coitrajirement aux iofoi t H -s I IGAgBTTBS | Cameron & Cameron~Cr~ I l *" e ' ,B mSH """'C" TO8.CC0C9 Ut I Or 9 60 le'millier 7 Ed ESTEVE PORT-au PRINCE 31 Octobre PARIS— Au cours du conseil do cabinet tenu hier Langues rendai t ccmp'e de son voyage dans les r o gionn libres declaia qu'il en rsp porte une impression reonfor'ante il insista particulirement sur I ner f ie et la teuacit dont fo >t precv; .s [.m ululions. PARIS Suivant le Petit Parisien la lponse du Gouvernement franais la notre B.i anmque ett exM mement cm rtui.-<• mais ferme. Ella L aie esn.or qu'un accord iubrvien dra prochainement au aujet de la dcision de I Argleterre d'abandonner les sanctions contre les rarticuUafl allemands La note aftlr.rierait nettement qu'aucune attirte doit tre porte fin egraht du parsgra i lie, qu'aucune clause du trai ne ptutetie ii'Msi't JHIS i'aciotd pra lubie de tous les signalants. VARSOVIE. Le Gouvei.neu eot lun a un implant kng tenue dent l'ouverture n'tai p*s encoie fixe. New-Yok Rhode Island. Le stea u.et Cape Eeai a coul dans la soire dans la partie la plus profonde de la Haie de Narrt ganaelle i ar suite d une collision avec le navire Liiy^ot AtlantaDix neuf mtmbica de l'quipage manquent. NEW YURkRoosevelt candidat daiocra e la vice prsider ce ocla ra aujourd'hui que plusieurs tais qui auparavant semblaient fortement lepublicuina seiont enlevs par les dmocrates WASHINGTON. ColLy dclaia (|ue la teconnaiesance uu gouverne ment Mexicain est pioche. WASHINGTON ..WiUon crivit au candidat eteniocra'e Uoi lui expri mant sa conli >nce et sou cdmiraiiou ttsa lonviction que tendant toute la campagne lectoiale les lecteurs rppoieroot WASHINGTON WilaOD a exprim l'espoir que le gouverneur Cox diri gra la politique du iOuvtj H '; n, "nt national sur le chemin d'une lgia lation libale et de r foi mes huma nitaires jusqu' ce que le inonde eutier voit l preuve de l'admirable loi ce de la dmocratie et des rbultata heuieux que les fut dateurs dd cette rpublique s'taient proposs quand ils ont tabli ce gouvernement. WASHINGTON— Colby a laiss entendre aujouid'hui que la rteen naissance du gouvernement Mexicain tait pioche. Le scrtait e ta coin mentant une lettre de Moi sieur Robeit Pesqueiia haut icramissaiie Mexicain Washington a dclar qu la lettre olire due base ur laquelle les prliminaires de reconnais aance peuvent tre entam avec coi liance. ATHENES. Le prince Paui l plus jeune frre de feu le roi Alexandre M t proclam Hoi par le paileinent giec. le prince Paul eat n a Athnes le 1er deci mbre 1901 et n'est *pti ma n. Depuis ejne soi | re I ancien roi Coi alaniin a q nti la g e> prince Paul a demeui avec lui eu Suisse. LONDRES —Us jjurnaux anglais dans leurs commet taire s sur l'accord pr lequel la grve de ch ibon sera teim ne si le retertndum des mineurs est tavoiabl-, reconnaissent m gnral que l'accord est un compromations publies dans le Matin, le gouvernement Irac is ne rpond.t pas encore a la note anglaise annonant si dcision de renoncer aux droits touchant la saisie ventuelle des bien allemands. L: gouvernement frars se bjrna jjsqu a prsent donner au chugL dalla r.s de FfiiC 1 Londres des instructions p. is> pour qu'il sou.igie le eu aciers de giavit d une lamb ;.b e action isole de l'un que.corque dvS a.Ls concernant l'oxxcut on ou t aile de Versailles. Dollar n 87, Livre sleiiirg t,4^. 16a [l Sans Mercure ni Cuivre %  ul van t le travail da M. OUAX>. CblmUta ci llnMUut Ftltrnr (1907). Dtrail instantanment ton le mti-rnhes Je 1 !-••'". Ju Cbolrm. lesIWTM.iarrij et DytBtorn de Pmy ohmndm. Ma.LAMM YJSSEEB — Il er, l'occaaioa de la fdta dta morts, ois les dr^pa'ux son; ros es e 1 bfl'ne loafl la j min a. — Depuis lier, .omma on le sai', Ontcom nenci les lections piaideu tiallri aux Ktits Unis. — i^6ifuaralllea de Mme Sation ont uu lieu avant hier. Arx (amillea proavej, envoy^Qa I eiproa^ion de nos r p coodoldincea. —Danun i N j/enib e e3t lajfte de S' Gharlaa, patron de PEgliaa de Car lefour et do cel'e des Gonaivea. Li Muaique du OHIJH a (^t mise gia cieus^meot pif Son excellence le rsident de la K^ubhque la \s Pjsltioa de celte dernire ville n Orat nous Bi.ic Occasion exceptionnel Yaille Yaille Rabais de 75 o\o chez Antoine M. Talamai Rue du Magasin de 1 Etat, en face de Simon Viei An'oine MTahunas de retour de son voyage de New-York lafl aa i.o.nbieuse c.itntle e' au public en %  .. %  •'nt'ial qu'il a un stock chu IIIM a de tontes qualits, de tcute fraicheur et avec un rabais c H '.n les ptix anciena savoir. Anciens G. 1 lasa Indispensable contre les Epidmiet Astb in D091 i Von |r>nde oatllerd iltni aa litre a'eaa penr ton le neaffos. Socit de rNI00ni.. SI, Ru* dit kUthurlnt. i .u Vtou : TouUt IM PbarattcUt [ ii.!. _•.-!.;. 'i,t et Qu^rlson %  las C:(i A-KITI.S co la PUUDIB 26 :.s-, T %  itt* n" M r st un,N.i*an ..kfd • J. FSPIC s-r chiT.e vi .-elle. I... cou inodil est f.ne qualit b en re'elle it posi'ive de Ja voi.ure HUI'MOIl K. Vous s urez l'apprcier dana toute aon toi due ne vous repiuf.entant celte marche lilaocteaaa e' c te atabllil merveilleuse sur des ionien queicot.tpaes, aussi bien cpte son rendement rerrar. 1 UBbie et sa ptiasunce tonnante. Crpe da chine Croa Gin'n >ite Ci pe %  lator Crpa de chine bars Satin liberly Tussor de soie rgaodia cooli ur Naneouk blanc Mousseline barrer Mousseline carreiuc Diablement fort Mousseline coul batFercals supsiicuia Voile Heurs Mousseline blamhe Mousseline barres Naoaook nto'i Coutil blanc Mousseline blanche Simili blanc Simili roae Morlaix Koki bleu Kaki jaune Dnil tuBSor Dnll coton Dnll fil Etamine couleur flanelle Flanede Flanelle Flanelle supiieaie Flanelle mousseline Crpon blanc Duban sabcoul.No 2 t No 3 Nouveaux G. 10 10 13 il lu 5 Anciens" No 18 2:> 23 18 10 I t 4 4 4 2.50 5 4 2.50 3.50 450 5 3.50 5 450 2.50 5 0. 4.50 10 3.50 5 6 12 15 20 2-50 p 450 0 3.50 250 2 50 2.50 2 50 1 75 3 2,50 31 25 250 2 50 4 2 25 "8 2 : i-5o .. %  • 3-50 3-50 2.35 6.25 2.25 3 3 50 7.50 9 12 1.75 3 il No|5 7 H No 910 14 No 12 14 1 No 10 18 • • No 40 20 . No(J0 25 Il No 80 30 t Nol00 35 Un ban pompadou l'aune 6 Ituban saliu l'ealœbach sup 20 Lotion Fompia etc. 6 Poudra glsca houppe 3 Chemises Imn. toul 15 • couisup. 18 20 blanchea sup. 20 15 •' crpe de chine 75 Chemisette suprieure 6 '• ' 7.50 jour joponoaii 10 Chausaetteacoton inf dz 10 bas cte blanc enf 10 18 Chaussettes entafits dz 4 ni noir Baa noirs douz Brefs dtails Types de carrosserie. Vol* ture de touriarne cinq places. Voiture lotuire aeux places. Empattement. 112 pouces (2in84.j Cylindres. Quatre fooddl en un seul bloc, culasse dmontable; alsage : :i li4 pouceRcourse : 5 1|2 pouces (83T40mm) Mise en marche et EclairageSyeteine lectrique.de deux unitsAllumage Par mt'gceto haute lentMon. Carburateur lt^lablelias 88801 lis sup Cravates reps ? Cravates nouer J Cravstea blanch brodes a Chapeaux de paille [-' i,50 sch et divers autrea aiticles de choix qui rpondeut au bon got. 16 20 15 lt> < Amene de combustible Syatma de dpression (de vide) Graissage. Sous pression, psr pompa. Embrayage., Du type disques teca t sans graisBoge ). S pt plaques. Pneus8l5 x 105mm, du typa talons; ou 32x4 pouces, de cots dioiiaJantes dmontables Boues, En bois; ( du type artillerie ) Cou'eur, Carrosserie, bleue ou Brtaa. Parisiana JEUDI Domino Rouge le 8e et 9e pisodes Entre G. 2 00 Le Purgatif M c'est la Pilule du D r Del U7, Ri'S du FcutourtWl-** etla PacUe ft prendi* Ne „ ossltanl aucun pr*R" flC prr.o-.ue J^-" 1 prlmanllti i i Hupmobile The HUPP MOTOR CAR CORPORATIO v DETROIT E. U. d'A. AoVaiM tlgraphique Code* employs HUPP DETKOIT Lieher A. -B C. te ditio WESTERN UNIONn i %  • 3 • pus. i> Ni lf s avocats ts rrioeuis, ni —. c Varit le *eand* Kntre \



PAGE 1

3mtortme anne No .W2 DIRECTEURPROPRIETAIRE Clftatt-MAGLOIBE HaaisTavr COMMUNAL 1)01 'iH.RKMKMS I OJCB ois moi fctii.inci HliANG] H J. J.IO G. ti 50 7 00 < 801 ion on ces sotit reues au Comptoir T ienal de Pubi-'ci' 9 Ru? Trocchet Pi H9, ai. 2$. Ludgate HU1. [.ordres. Port au Prince.Haiti Mercredi 3 Novembre C930 PAR CABLE Quolidien NewYork, 2 Novembre. — Hardiny esl lu. REDACTION; Rae Amricaine No, l.fja TSLMPBOmtT48 Fis Pomes de Mr.LLalean V-EweaoN PRSIDENTIELLE Suite & Fin r bave est plutt un long ime qu'une suite le ppmes Utoire blesse d'un seul et >u s'y droule clairen'es'. ps un cueur qui san ce livr • c'dst plu t une e spuiv %  •', cliagriaa, plaintes iiclive on lvt ries, eu puliiler.ces. eau ii ajo te rien au seclil'imour. Il aitue huinbleimpleinent. l'niT ht joie Je !,il se fait x mme Paillasse, ailUB.se qui danse ''avec une cœur ', un rire la lvre, De BU coiu du l'u-1 11 n,a (pour elle. rurne aprs le ibicn-aime es', par ie.Co linimolation et la constan ||0:UU1. tac la vie et du destin |Mr la ir.ain pi vous m'tes venui-s, Ifcui \ous ni tes venues, un nu:in \m plus chres Si m i-tre inconnus. Utv.mt vos pas chancelants (porte-, de ma vie, |toavc:i heureux et tremb'tnt Itoibousi.. ••e et mon me ravie. ibuaux : ourees claires de mes pleurs, (iltinourries du fruit d'or de mes ;oics jSo dsirs vainqueurs, m t* docile ptuit kaBinents qui battaient en niun coeur. fwus tes partira un jour I, eamnWvsus tes venues, _-jice et vous aussi l'Amour I plus grand de vous avoir connue. '"ir perl de prochain retour* %  (jamais je n'uualie NUt passage en mon cceur li sjaur en mon me ennoblie ant vers des cieux meilleurs, fianc a la Mlancolie. pasque Mr I. alcau eet un inta qu'on ne rencontre lootre sicle blas qui tourne "Mge les leutimenls lea plus 'plus (.retonds. Ce p< fit. int vieux geure, un amant le met qui noua est cher. M, il ne connat pas le relise plaint simplement de si partie de sa vie, ellr, lUo'. Ce n'est paa lui qui Cete supfibe rpique de %  Mer, cha iau la Ute gra%  jtfldv. PUflki vraiment .quand tu dnns:Je t'aime •Mais aussi,pauvre lille.'.. A quoi bot.-' %  llionipiis pas, tu te trompais toi-mme, J"lamour. tu n'as que le pardonl Tjj* *t, dans tes jours le plus rares wurument sous mon archet vainqueur [ %  air qui sonne au bois creus. des guitares, f mon reve au vide de ton ceaur. B* 1 '' n eD eu P as ^ capa[POre Ua vengeances de pu ^ jirouia dans la tendresse, .J travers les laimoe. Et, J^et presque neuf de sa "jjuijLne d'une certaine j au fond lger mpris, le •van. de i'ime eu aile. J?5 il a la pudeur de sa m Rtlisez D.scr ion et acl*!• Uer orgueil de ce cœur. JJrBihUii' u dsir d? citer ;*wniar quatrains : •oulez que parlois je pense !" T" passez sur mon chemin. E£'Pue4e ma v.ui.rauce ^ wns me toucher u main. % !V 0u ,es v "-W ,cndr ^ ou U adieu; Kl lrc %  %  >-%  ' I,VM. ^ UOn U -'-"dorment mieux. fclnd n' U8 Pa8 ,l e --* ut I Ravoir eoutlert et qu'il lta L d V af0 • d e u vo L?.* u,, ance -;e* M" l'en llt i J .• lb enfant V Oui f • %  • Helisai ; S, un ,our. Il garda prur loi t n te. le peines et ne voudrait pau d'un reproche, Un pt tacle de la dtresse, aisomorir les yeox clairs et joyeux de I enfant qui s (broy ton oosor drt ses b'an chos main*, cette "nrosi rvle une Oafl d'une quulite exquise. Et pour lui trouver un anctre, en tremblant i crirais le glor eux nom du potd des Vaines lendresses, Cet amour ne si pes une pjssion emporte C'flfit une tendres-o apaise comme un crpuscule d O.lobre. Le lyrisme ctievel des d'.-a ro'uan liqoei est so'meus8ment banni de Ces potaat. La posie est intime pie aie de discrtion et de pudeur. Elle ne s habille pas de couleurs voyan es. lli porte pour le t'.e l.e des soiereis lgres aux tons anciens-sems de ptales morte. El'e no COuoait pas non plus la jilousie et se paie de touto les delic'ates^ta qui sont Ira lgances du Cueur. De tous les rves qu'ils bauchrent, il n est rest qu'un peu de cendre d'or, ia ceud.e des souvenirs. Li derniers pice u volume est iir.itule Sayci.se. L, l'aaietir nous dit qu'il est revenu de l'Amour du b^au voyage. 11 sourit maternent a des j'une* geus qui -j'en vont vers le bel entatu nu, avec loute I ivresse de leurs ge', comme Bour.rut un viei larl tia Us, lis bon, ple.u d'expriences et (t'a nertume, des peu s lils dont il u'aujait paa voulu d un mot amcrbnser les lans vers la vie. Maintenant c'est l'Uo.niue qui art, il est sur la cime. Cepeudiut comme le pote se trompa Son cjLijr mort a l amourfttaoaoasl Ne Bail il donc pas que nous n avons jamais l'exprieuc-j de ces blessurts. et que cest la la pig-) dliiejxee la nttture. U suliiia q i un peu de tamps passe comme uu b.turne sur la plaie, U sutura qu'un sua, ftoadai uemeut, nous seu ions tout |0 k*rintemps entier dins noire uoitflni pour io-hai er encore ui'e autie uve i art, ou nous donnerons noie C i".ir. ce lamentable CCMC dont parle iuinty.i et loute sa mogniti quj | uitsai.ee pour tre dchue. Au moment ae cloie ceite e ude, j'expimerais un \tuu a Mr Lcuu taleuu. J aurais uim que tu i i ruChaiu vcl'jme, s'il don encore noua en duuuer uu auLre, sou crit en vers claasiquts. Cdltatni lettres peu ao. t tp.e c'est une faibleata que do se seivu uniquement de la tecliui(pio qui meur'. Et puis, il lui lau 1 a no sur vtilk-r d.ib le choix minutieux des mois, pour qu ils ne dpensent pjs ses nitu.ions. Autki, l'aoua do •;ei tains mots, par exemple 1-s mot ptule est irop souvent cmplu^o uans teB pome?; et je n ai pas ,i m %  Cette iia de vers, rie pas Uirjar II. La Uoque de Hoque lu' me etc. Deiaauua aussi La Revue de Gauve. S'adresser Mr Henry Ambiant, miison Eiease Monsanto, Rue du LJuai. Tiisaiai Laavermre. iVoiM so/U//t-s sollicits de publier U lettre suivante ; Cap-Haitieu, la 20 Octobre 1Q20 Aux Membres -lu Comit d'organisation du Buste de Toussaint Lcuverture' l'ort-au-Prince Messieurs; Depuis longtemps, l'ide d'riger une Statue au Premier des Noirs a hant vivement mon esprit ; mais OCCap toujours des œuvres humamtjires et natriotitjueB, j'ai d tre contraint de renvoyer toujours, et plus tard, la mise a excution de co grand projet. Aussi, quelle ne fut pas ma joie iappraadre dernirement qu'un Co mit n t form Port ou Prince, i a voQi, M isaieqi ••, et qu'une sous cription a t ouvar 1 en vua d'rigjr un buste au (Irana ilmnme. Bien que mon rva toit do voir ooa Stttue do Toussaiut Louverture ai Cqj-llai iaO' vu que le Hros avait pris naissance au Haut du Gap a liida qui n'. s', qu' \ kilomtres du Cap, nia iiiioios, cwiari ui grand pas dj fait, cest-lire uu' premier hommtge de raco maiwaii ce rendu au Prcurseur de notra ladpdudaosa al de notre Libert. Honneur aux Membres du Co nit Cependant, je ua sais pas si le Comit voudrait bien partegir m on opinion. Je trouve qu' la Cauitale de U Rpublique un Bimnle bist! iv> suffit pas, il serait prfrable d teuire nos troit s rigir une su.tue Celui que d'mioouis orateurs d outre m r ont cru devoir pheer. 1 appui 'argameota solides et iirfutabes.i ct des plus grande bommaa du monde. Pour y bien ruaeir.ie 1 ropoaerais au Corai ini iaieur d) nommer dans chaque commune, chaque loca lite, une li taie de troia membres,en les cboiaifsant parmi les plus enIb nias autics. se' Ion lea m. yere dchacun,voypz dici, le projet (deviendrait un acte, un acte national et la Grande ligure de Tooeaaim Louveituro serait ropraent-, rayonnante, dais une auper be MatU3 coule dans du bronze. i: eu, met ant cette id 1 vos lainires, vos sages apprciation, ie .SPISIS k cette heareuia accaaion pour vous onvoyer.chera Messieurs a nouvelle assurancie de mea salutations distingues. CHARLES LECOMTE Faits Divers OBSERVATOIRE DU PEUT SEMINAIRE COLLEGE ST MARTIAL. RENSEIGNEMENTS METEOROLOGIQUES Mardi a Novembre 1920 Biromtre 759,9 Temprature minimum ai.7 maximum )ij Moyenne diuro, a , Ciel clair jour et nuit, saut un peu nuageux i'aprf midi. Baromtre constant. J.SCHERER Terrible accident d'auto^nobilei Ont II nuit de samedi i dimancl^ un ter un;f^ia^ S! u r ,ui,eatmo k s !" > Le chaurieur Necker An^lade conduisant l'auto de M. An.ome Saieh de l'eti, c-ove ve„a i: £ nsser sa voiture devant I tabli, Wruent j c ? Durasse, Portail Jn-Ciseau, ou il , ail ,n r pour prendre ua rafrachijttmeat. MM. ff donne Ikno.t, M.llery, ItompUWr RmT KM %  •. %  ulauio. > trouvrent la meilleure oc!ion dune inn ballade au ira,, de la prince Ils sauteren, tout bonnement daas | a l 0l ^l.\ prirent a une vitesse ftnigiMuM vers tt* Ma., pendant le trajet, II, voulurent viter un camion qui sut.onnait et un mauvais COUD d? volant^ porta U vo.ture a Vole contre ,?$& amoe Iracturcei et M imnlai>ir P.^ aeui On nous inlome que M u,„;.,„ a i La Toussaint et les Morts "on de, plerins tonctioni, jusqu'au Jt„^ moir.ent et ces deux iourner ,.;„. f^Sf Cin Varits PbUc diutnapa une projection parili"^,^ de (m sotre l'une des plus euarnumes. .Cinma Parisiana t 11 auaUc nombreux et choisi a MI r clie de ses vtli apolaudiasemeni lt ?**.*—* .ode de Melle Xnte S ,i^^ pi saraptucii et des plus intresuniv & Prestation Serrnftt ( fe*. Nord ^u2U*SX£** Le Journal Mdical haitian Ncais avons re<;u le UaSaS a-7T 0rl journal Md.ca. 'hxnien ^^J£**2 < maticres d un grand mtirt V„. avec de ion. vivement u lactu.e.; en con e,l a i


Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05254
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, November 03, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05254

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
3mtortme anne No .W2
DIRECTEUR- PROPRIETAIRE
Clftatt-MAGLOIBE
HaaisTavr Communal
1)01
'iH.RKMKMS
I OJCB
ois moi
fctii.inci
HliANG] H
J. J.IO
G. ti 50
7 00
< 801
ion on ces sotit reues au Comptoir T*
ienal de Pubi-'ci' 9 Ru? Trocchet Pi
H9, ai. 2$. Ludgate HU1. [.ordres.
Port au Prince.Haiti
Mercredi 3 Novembre C930
PAR CABLE
Quolidien
New- York, 2 Novem-
bre. Hardiny esl lu.
REDACTION; Rae Amricaine No, l.fja
TSLMPBOmtT48

Fis Pomes de Mr.LLalean V-EweaoN prsidentielle
Suite & Fin
r bave est plutt un long
ime qu'une suite le ppmes
Utoire blesse d'un seul et
>u s'y droule claire-
n'es'. ps un cueur qui san
ce livr c'dst plu t une
,espuiv', cliagriaa, plaintes
iiclive on lvt ries, eu pu-
liiler.ces.
eau ii ajo te rien au secli-
l'imour. Il aitue huinble-
impleinent. l'niT ht joie Je
!,il se faitx mme Paillasse,
ailUB.se qui danse ''avec une
cur ', un rire la lvre,
De bu coiu du l'u-1 11 n,a
(pour elle. rurne aprs le
ibicn-aime es', par ie.Co
linimolation et la constan
||0:UU1.
tac la vie et du destin .
|Mr la ir.ain
pi vous m'tes venui-s,
Ifcui \ous ni tes venues, un nu:in
\m plus chres Si m i-tre inconnus.
Utv.mt vos pas chancelants
(porte-, de ma vie,
|toavc:i heureux et tremb'tnt
Itoibousi.. e et mon me ravie.
ibuaux : ourees claires de mes pleurs,
(iltinourries du fruit d'or de mes ;oics
jSo dsirs vainqueurs, m
t* docile ptuit
kaBinents qui battaient en niun coeur.
fwus tes partira un jour
I, eamnWvsus tes venues,
_-jice et vous aussi l'Amour
I plus grand de vous avoir connue.
'"ir perl de prochain retour*
(jamais je n'uualie
NUt passage en mon cceur
li sjaur en mon me ennoblie
ant vers des cieux meilleurs,
fianc a la Mlancolie.
pasque Mr I.alcau eet un
inta qu'on ne rencontre
lootre sicle blas qui tourne
"Mge les leutimenls lea plus
'plus (.retonds. Ce p< fit.
int vieux geure, un amant
le met qui noua est cher.
M, il ne connat pas le re-
lise plaint simplement de
si partie de sa vie, ellr,
lUo'. Ce n'est paa lui qui
Cete supfibe rpique de
Mer, cha iau la Ute gra-
jtfldv.
PUflki vraiment .quand tu dnns:Je t'aime
Mais aussi,pauvre lille.'.. A quoi bot.-'
llionipiis pas, tu te trompais toi-mme,
J"lamour. tu n'as que le pardonl
Tjj* *t, dans tes jours le plus rares
wurument sous mon archet vainqueur
[ air qui sonne au bois creus. des
guitares,
f mon reve au vide de ton ceaur.
b*1 '' n'eD eu' Pas ^ capa-
[POre Ua vengeances de pu
^ jirouia dans la tendresse,
.J travers les laimoe. Et,
J^et presque neuf de sa
"jjuijLne d'une certaine
j au fond lger mpris, le
van. de i'ime eu aile.
J?5 il a la pudeur de sa
m Rtlisez D.scr ion et acl-
*! Uer orgueil de ce cur.
JJrBihUii' u dsir d? citer
;*wniar quatrains :
oulez que parlois je pense
T" passez sur mon chemin.
E'Pue4e ma v.ui.rauce
^ wns me toucher u main.
?!V0u- ,es v"--
W ,cndr^ ou U adieu;
Kl lrc *>--'
I,Vm. ^UOn U" -'-"dorment mieux.
fclnd n'U8 Pa8 ,l e --*ut
I Ravoir eoutlert et qu'il
lta LdVaf0" de u vo-
L?.*u,,'ance-;e* M" l'en
llt iJ . *lb enfant V Oui
f Helisai ; S, un ,our. Il
garda prur loi t n te. le peines et
ne voudrait pau d'un reproche, Un
. pt tacle de la dtresse, aisomorir
les yeox clairs et joyeux de I enfant
qui s (broy ton oosor drt ses b'an
chos main*, cette "nrosi rvle
une Oafl d'une quulite exquise. Et
pour lui trouver un anctre, en
tremblant i crirais le glor eux nom
du potd des Vaines lendresses,
Cet amour ne si pes une pjssion
emporte- C'flfit une tendres-o apai-
se comme un crpuscule d O.lobre.
Le lyrisme ctievel des d'.-a ro'uan
liqoei est so'meus8ment banni de
Ces potaat. La posie est intime
pie aie de discrtion et de pudeur.
Elle ne s habille pas de couleurs
voyan es. lli porte pour le t'.e
l.e des soiereis lgres aux
tons anciens-sems de ptales morte.
El'e no COuoait pas non plus la ji-
lousie et se paie de touto les deli-
c'ates^ta qui sont Ira lgances du
Cueur.
De tous les rves qu'ils bauch-
rent, il n est rest qu'un peu de
cendre d'or, ia ceud.e des souvenirs.
Li derniers pice u volume est
iir.itule Sayci.se. L, l'aaietir nous
dit qu'il est revenu de l'Amour du
b^au voyage. 11 sourit maternent a
des j'une* geus qui -j'en vont vers
le bel entatu nu, avec loute I ivresse
de leurs ge', comme Bour.rut un
viei larl tia Us, lis bon, ple.u
d'expriences et (t'a nertume, des
peu s lils dont il u'aujait paa voulu
d un mot amcrbnser les lans vers la
vie. Maintenant c'est l'Uo.niue qui
art, il est sur la cime. Cepeudiut
comme le pote se trompa Son
cjLijr mort a l amour- fttaoaoasl
Ne Bail il donc pas que nous n avons
jamais l'exprieuc-j de ces blessurts.
et que cest la la pig-) dliiejxee
la nttture. U suliiia q i un peu de
tamps passe comme uu b.turne sur
la plaie, U sutura qu'un sua, ftoadai
uemeut, nous seu ions tout |0 k*rin-
temps entier dins noire uoitflni
pour io-hai er encore ui'e autie
uve i art, ou nous donnerons noie
C i".ir. ce lamentable CCMC dont
parle iuinty.i et loute sa mogniti
quj | uitsai.ee pour tre dchue.
Au moment ae cloie ceite e ude,
j'expimerais un \tuu a Mr Lcuu
taleuu. J aurais uim que tu i i ru-
Chaiu vcl'jme, s'il don encore noua
en duuuer uu auLre, sou crit en
vers claasiquts. Cdltatni lettres peu
ao. t tp.e c'est une faibleata que do
se seivu uniquement de la tecliui-
(pio qui meur'. Et puis, il lui lau 1 a
no sur vtilk-r d.ib le choix minutieux
des mois, pour qu ils ne dpensent
pjs ses nitu.ions. Autki, l'aoua do
;ei tains mots, par exemple 1-s mot
ptule est irop souvent cmplu^o
uans teB pome?; et je n ai pas ,i m
Cette iia de vers, rie pas Uir iplaio uu eilence.o N'es, cj pas que
CeSi un peu fort? Et encore c.iti;-
nes quivoques. Je conseillerais
Mr Lait au, l'avaor de cl.mlier uu
pe j plus ses se.icauou^, pour ne pas
diminue la ducate vrit ue Les
seuiiinant?,
(Juaud mme, A i'ui-t basse r dans no're souvenir, co.urne un f.a
gile tt dlicieux monuiueir, iev
au seul Amour,
...A l'eniant ci.-re c: trs douce et trs blMS,
El e cj.uptera dans notre m o-a
tute on.ne es pe itl poai:* 4(B
miiiJies qui loruient na si be*q
g ope stellaii"-.' au ciel d: la Pjesiu
Lut ne;
Stphem ALEXIS

AVIS
Le public eataT qu'i pajtif de
cette date toute petsonne veuaut de
JVtraDger en Ilrr.io \oulant ^oiltr
du pays doit tre, au pralable, vac
ci ne
aux ETATS-UNIS
PAR S \S FJL
NU.VRKR (ilVI-N MAIO&ITY
rONNETTlCUT
KENTU'KY
MASS
OHIO
Republicat) i6coo
Dfmoctate i?(.
Repsb'icni 68
Republi.au
17496
25 prec 2781
ILLINOIS Republiein 2S6{
MAINE Rtpublican Iit8
NEW-YORK Republiein 77940
(Ail precincts rot reported)
VERMONT Rrpub'ican 3676
Eugne Lf. Bosst
Port-au Prince 30 Octobre i;2o-
FARINE Nouo sommrs heureux
dinformer nos clients qu'un cbie
de la Hacker Jones, contredr
hausse annonce dan, notM num-
ro 32, nous pouvons actuailenant
prendre des ordres nour livraison
Novembre, Dcembre aux prix sui-
vants :
B^ule Rrtug ;; 70, Hurguiaa
13.30. C t Por:-au Prince.
SAVON BABBlTf- Ui cb'e d-
la maisoi Bib'tt doj autorise
prendre des orJr;s pour le Gold
Bu il 1/2 cts net Fob New York,
prix di base pojr 2;o caisses et au-
dessus. Soit une baisse d 1 cts par
livre.
CIMENT ATLAS- Nous avoas
reu par le dernier ?aoaroa du ci-
ment Atlui, que nous laissons au
prix lduit de 9jo p.ir baril pris eu
magisin. Le ciment tant un article
dont la tib.ic.'t.ai exiga biarcou,
dechaibo, il n y a aucune chance
que l-.s pti< actuels aiveil h i".:r-
dance i li btisse, comme les autres
produis, et va la crite du clniboi
daus le monic eoiiei et lea (oitei
dimandes di ciment taot de luro-
pe que dss H'ats-Ur.is. il est mne
ceitain que les prochiins arrivages
ne pourront tre veodai au mme
prit,
BIERE DEMUNfGH-NoaaavoBi
toujours en stock quelques caiaifl
de b're allemande que nous orl'ons
16 prises en magi m, la caisse de
8 boutcillss ou c.i.e de 78 i{i
b)t:t-illes.
Informalioas fia. Taux
Chque sur N-Y j,8 oo^jS o!o
Colon eu balle 2] cts or livre
brut ,V c
C:.l tri 1 5 5,4 a 6 1
2 3 M4
Tel quel 4 as or
Lisez dans le douzaine numro de
la Ito/uo Morlerne (jii vient d arn
ver : Croqua de Guerre 1015-1^17,
par Marc 1 d^ Verneuil.
(J d a gagn la guerre ? par le
raa|ur Laneto'.-
Chrouiq-ie l.ttraiie par Louis Dm
tin.
lic-alit* par C. L. UArtuis-
La Matre par Llmond Uaran-
couit.
La Socit canadienne au \ville
sicle >jar II. La Uoque de Hoque
lu' me etc.
Deiaauua aussi La Revue de Ga-
uve.
S'adresser Mr Henry Ambiant,
miison Eiease Monsanto, Rue du
LJuai.
Tiisaiai Laavermre.
iVoiM so/U//t-s sollicits de publier U
lettre suivante ;
Cap-Haitieu, la 20 Octobre 1Q20
Aux
Membres -lu Comit d'organisa-
tion du Buste de Toussaint Lcuver-
ture'
l'ort-au-Prince
Messieurs;
Depuis longtemps, l'ide d'riger
une Statue au Premier des Noirs a
hant vivement mon esprit ; mais
OCCap toujours des uvres hu-
mamtjires et natriotitjueB, j'ai d
tre contraint de renvoyer toujours,
et plus tard, la mise a excution
de co grand projet.
Aussi, quelle ne fut pas ma joie
iappraadre dernirement qu'un Co
mit n t form Port ou Prince,
i a voQi, M isaieqi , et qu'une sous
cription a t ouvar 1 en vua d'rigjr
un buste au (Irana ilmnme.
Bien que mon rva toit do voir
ooa Stttue do Toussaiut Louverture
ai Cqj-llai iaO' vu que le Hros
avait pris naissance au Haut du Gap
a liida qui n'. s', qu' \ kilomtres
du Cap, nia iiiioios, cwiari ui
grand pas dj fait, cest-lire uu'
premier hommtge de raco maiwaii
ce rendu au Prcurseur de notra
ladpdudaosa al de notre Libert.
Honneur aux Membres du Co nit
Cependant, je ua sais pas si le
Comit voudrait bien partegir m on
opinion.
Je trouve qu' la Cauitale de U
Rpublique un Bimnle bist! iv> suf-
fit pas, il serait prfrable d teuire
nos troit s rigir une su.tue Ce-
lui que d'mioouis orateurs d outre
m r ont cru devoir pheer. 1 appui
'argameota solides et iirfutabes.i
ct des plus grande bommaa du
monde.
Pour y bien ruaeir.ie 1 ropoaerais
au Corai ini iaieur d) nommer
dans chaque commune, chaque loca
lite, une li taie de troia membres,en
les cboiaifsant parmi les plus en-
Ib nia Amsi la statua serait l'dvivre de
ton les Haitiei8,car en prena t dix
sous, cinquante soue des um et des
autre i une gourde, deux g orde,
d; ceux ci, de ceux l Cinq dollars,
vu gt dollars d cerlai >s autics. se'
Ion lea m. yere d- chacun,voypz di-
ci, le projet (deviendrait un acte, un
acte national et la Grande ligure de
Tooeaaim Louveituro serait ropr-
aent-, rayonnante, dais une auper
be MatU3 coule dans du bronze.
i: eu, met ant cette id 1 vos
lainires, vos sages apprciation,
ie .spisis kcette heareuia accaaion
pour vous onvoyer.chera Messieurs
a nouvelle assurancie de mea salu-
tations distingues.
CHARLES LECOMTE
Faits Divers
OBSERVATOIRE
DU
PEUT SEMINAIRE
COLLEGE ST MARTIAL.
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES
Mardi a Novembre 1920
Biromtre
759,9
Temprature
minimum ai.7
* maximum )ij
Moyenne diuro, a, ,
Ciel clair jour et nuit, saut un
peu nuageux i'aprf midi.
Baromtre constant.
J.SCHERER
Terrible accident d'auto^nobilei
Ont II nuit de samedi i dimancl^ un ter "
un;f^ia^,S!ur,ui,eatmo'ks >
Le chaurieur Necker An^lade conduisant l'auto
de M. An.ome Saieh de l'eti, c-ove vea i:
nsser sa voiture devant I tabli,Wruent jc" ?
Durasse, Portail Jn-Ciseau, ou il ,ail ,n r
pour prendre ua rafrachijttmeat. MM. ff
donne Ikno.t, M.llery, ItompUWr RmT
km .ulauio. > trouvrent la meilleure oc!ion
dune inn ballade au ira,, de la prince
Ils sauteren, tout bonnement daas |a l0l^l.\
prirent a une vitesse ftnigiMuM vers tt*
Ma., pendant le trajet, II, voulurent viter un
camion qui sut.onnait et un mauvais coud d?
volant^ porta U vo.ture a Vole contre ,?$&
amoe Iracturcei et M imnlai>ir p.^ aeui
On nous inlome que M u,;., a i .
La Toussaint et les Morts
"on de, plerins tonctioni, jusqu'au Jt^
moir.ent et ces deux iourner ,.;. f^Sf
, Cin Varits
PbUc diutnapa une projection parili"^,^
de (m sotre l'une des plus euarnumes. '
.Cinma Parisiana
t 11 auaUc nombreux et choisi a mI r
clie de ses vtli apolaudiasemeni lt ?**.**
.ode de Melle Xnte S ,i^^ *pi"
saraptucii et des plus intresuniv &
Prestation Serrnftt
( fe*. Nord ^u2U*SX**
Le Journal Mdical haitian
Ncais avons re<;u le UaSaS a-7T 0rl
. journal Md.ca. 'hxnien ^^J**2 <
maticres d un grand mtirt V. avec de*
ion. vivement u lactu.e.; en cone,l-
a
i


irVAT!
A propos de
ireuiirrs il'Haticns
Waihicgtoo. L'aroiial Ma\o,
prsident de la Coromiation dBi-
qole Navale, charge d inve-siguer
ur les meut trs d'Hallieca, atucn-
* aujourd'hui que tous Us meu-
bres de la commission laisseront
Koor Hati meicredi aprs-midi 1
euie sur le yacbt Niagara 1 et con-
tinueront l'enqute.
[Mariage
Le Octobre dernier a eu lieu en l.i basilique
Notre-Dame le mariage religieux de Mr Victor
Coradin avec Melle Hiina Yill'on.
l'arrani et Marraine : Mr Clment Coradir,
pre du mari, et Mme X. Dorsainvil.
Nos compliments.
Ncrologie
Avant-hier aprs-midi un nombreux convoi
conduisait a sa dernire demeure Madame DAY
l'une de nos plus anciennes MM-temmes et qui
jouissait dans luus les milieux d'une grande r-
putation pour ses excellentes qualits de mre de
famille et de professionnelle, i.c souvenir de la
sympathique disparue demeurera longtemps par-
mi tous ceux qui avaient appris h connatre.
A son fils Mr lui Djv, pharmac en, a *a
file Mme '-icron Jn lacques, sage-femme, et A
les parents prouvs, nous adressons l\x,>ression
de nos sincres condolances.
Nous avons appris la nouvelle de la mort
de Madame Vit Charles Hardmal, ne MliglMn.
Les funiailles anrool cet apics-midi a I kgtise
du Sacr-Coeur.
Nous adressons aux lamilks prouves l'ex
pression de no* vivesJconJolatKcv
les reprsentants des propritaires
d?s mines ne pilendent avoir iem-
per la vie 'cire. Tout le monde a
approuv l'airsr^ernent par lfquel
une chelle mobile Rappliquerait aui
profits des proptitaurs aussi bien
qu'au talalrC des ouvriers ; on prose
que l'arrangement sera approuv p.r
les mineurs. La grve continuera en
core un .semaine (.jour lais3ei a ci s
derniers le temps de voter rot la
proposition du gouvernemei t Le
vote aura lieu mardi et le rsultat
sera connu mercredi.
WASHINGTON-Mr ]ohi A M:
llher.ny. Conseiller fi: a^cier ;mri-
cain en Hati, et le Dpartement
d'Etat ort annonc jujourd'hui 1 -
tude des dtails d un emprunt que
va demander le gouvernement hai
tien.
Mr Me Ilhenny a recommand au
IOOI Secrtaire d'Iitat Davis qui re-
prsente le Dpartement d Liai la pro
chane mission d'un emprunt d'3U
mo.ns quieze millions de do tara
ilir que les hatiens puissent picli-
terd_- u baisse d s chu gesdaig-Ms.
PARIS La confrence des am-
basssdenrs s'est unie dans la ma-
tine Foch et Weygand y assistaient.
La conlrence eiamina ctitiins cas
- d'application des traitai de paix. La
\(l),i ,J|aw KlrtiWTPrA< confrence se runira pont t'occopei
nomeiies liirauyereh dciaquestiondeD D.zg.
-------------------------- PARIS Coitrajirement aux iofoi
t

H
-s

I
IGAgBTTBS |
Cameron & Cameron~Cr~ I
",l,*"e',',BmSH """'C" TO8.CC0C9 Ut I
Or 9 60 le'millier7
Ed ESTEVE
__________PORT-au PRINCE
31 Octobre
PARIS Au cours du conseil do
cabinet tenu hier Langues rendai t
ccmp'e de son voyage dans les ro
gionn libres declaia qu'il en rsp
porte une impression reonfor'ante
il insista particulirement sur I ner
fie et la teuacit dont fo >t precv;
.s [.m ululions.
PARIS Suivant le Petit Parisien
la lponse du Gouvernement fran-
ais la notre B.i anmque ett exM
mement cm rtui.-< mais ferme. Ella
L aie esn.or qu'un accord iubrvien
dra prochainement au aujet de la
dcision de I Argleterre d'abandon-
ner les sanctions contre les rarticu-
Uafl allemands La note aftlr.rierait
nettement qu'aucune attirte doit
tre porte fin egraht du parsgra
i lie, qu'aucune clause du trai ne
ptutetie ii'Msi't jhis i'aciotd pra
lubie de tous les signalants.
VARSOVIE. Le Gouvei.neu eot lun
a un implant kng tenue dent
l'ouverture n'tai p*s encoie fixe.
New-Yok Rhode Island. Le stea
u.et Cape Eeai a coul dans la soi-
re dans la partie la plus profonde
de la Haie de Narrt ganaelle i ar
suite d une collision avec le navire
Liiy^ot Atlanta- Dix neuf mtmbica
de l'quipage manquent.
NEW YURk- Roosevelt candidat
daiocra e la vice prsider ce ocla
ra aujourd'hui que plusieurs tais
qui auparavant semblaient fortement
lepublicuina seiont enlevs par les
dmocrates
WASHINGTON. ColLy dclaia
(|ue la teconnaiesance uu gouverne
ment Mexicain est pioche.
WASHINGTON ..WiUon crivit au
candidat eteniocra'e Uoi lui expri
mant sa conli >nce et sou cdmiraiiou
ttsa lonviction que tendant toute
la campagne lectoiale les lecteurs
rppoieroot
WASHINGTON WilaOD a exprim
l'espoir que le gouverneur Cox diri
gra la politique du iOuvtjH';n,"nt
national sur le chemin d'une lgia
lation libale et de r foi mes huma
nitaires jusqu' ce que le inonde
eutier voit l preuve de l'admirable
loi ce de la dmocratie et des rbul-
tata heuieux que les fut dateurs dd
cette rpublique s'taient proposs
quand ils ont tabli ce gouverne-
ment.
WASHINGTON Colby a laiss
entendre aujouid'hui que la rteen
naissance du gouvernement Mexicain
tait pioche. Le scrtait e ta coin
mentant une lettre de Moi sieur Ro-
beit Pesqueiia haut icramissaiie
Mexicain Washington a dclar
qu la lettre olire due base ur la-
quelle les prliminaires de reconnais
aance peuvent tre entam avec
coi liance.
ATHENES. Le prince Paui l plus
jeune frre de feu le roi Alexandre
m t proclam Hoi par le paileinent
giec.
le prince Paul eat n a Athnes le
1er deci mbre 1901 et n'est *pti ma
n. Depuis ejne soi | re I ancien roi
Coi alaniin a q nti la g e> prince
Paul a demeui avec lui eu Suisse.
LONDRES Us jjurnaux anglais
dans leurs commet taire s sur l'accord
pr lequel la grve de ch ibon sera
teim ne si le retertndum des mi-
neurs est tavoiabl-, reconnaissent m
gnral que l'accord est un compro-
mations publies dans le Matin, le
gouvernement Irac is ne rpond.t
pas encore a la note anglaise annon-
ant si dcision de renoncer aux
droits touchant la saisie ventuelle
des bien allemands. L: gouverne-
ment frars se bjrna jjsqu a pr-
sent donner au chugL dalla r.s
de FfiiC 1 Londres des instructions
p. is> pour qu'il sou.igie le eu ac-
iers de giavit d une lamb ;.b e ac-
tion isole de l'un que.corque dvS
a.Ls concernant l'oxxcut on ou t ai-
le de Versailles.
Dollar n 87, Livre sleiiirg t,4^.
16a
[l
Sans Mercure ni Cuivre
ul van t le travail da M. OUAX>.
CblmUta ci llnMUut Ftltrnr (1907).
Dtrail instantanment ton le mti-rnhes Je 1
!-'". JuCbolrm.lesIWTM.iarrij
et DytBtorn de Pmy ohmndm.
Ma.LAMM YJSSEEB
Il er, l'occaaioa de la fdta dta
morts, ois les dr^pa'ux son; ros es
e 1 bfl'ne loafl la j min a.
Depuis lier, .omma on le sai',
Ontcom nenci les lections piaideu
tiallri aux Ktits Unis.
i^6ifuaralllea de Mme
Sation ont uu lieu avant hier.
Arx (amillea proavej,
envoy^Qa I eiproa^ion de nos
r p coodoldincea.
Danun i N j/enib e e3t lajfte de
S' Gharlaa, patron de PEgliaa de Car
lefour et do cel'e des Gonaivea. Li
Muaique du ohIjh a (^t mise gia
cieus^meot pif Son excellence le
rsident de la K^ubhque la \s
Pjsltioa de celte dernire ville
n
Orat
nous
Bi.ic
Occasion exceptionnel
Yaille Yaille
Rabais de 75 o\o chez
_________
Antoine M. Talamai
Rue du Magasin de 1 Etat, en face de Simon Viei
An'oine M- Tahunas de retour de son voyage de New-York lafl
aa i.o.nbieuse c.itntle e' au public en ..'nt'ial qu'il a un stock
chu iIim a de tontes qualits, de tcute fraicheur et avec un rabais c
h'.n les ptix anciena savoir.
Anciens
G. 1
lasa
Indispensable contre les Epidmiet
Astb in
D091 i Von |r>nde oatllerd iltni
aa litre a'eaa penr ton le neaffos.
Socit de rNI00ni.. SI, Ru* dit kUthurlnt.
i .u Vtou : TouUt Im PbarattcUt
[
ii.!. _.-!.;.'i,t et Qu^rlson
las C:(iA-KITI.S co la PUUDIB
26 :.s-, t itt* n" m r st un,N.i*an
.- .- kfd J. FSPIC s-r chiT.e vi .-elle.
I... cou inodil est f.ne qualit b en re'elle it posi'ive de Ja voi.ure
HUI'MOIl K. Vous s urez l'apprcier dana toute aon toi due ne
vous repiuf.entant celte marche lilaocteaaa e' c te atabllil merveil-
leuse sur des ionien queicot.tpaes, aussi bien cpte son rendement re-
rrar.1UBbie et sa ptiasunce tonnante.
Crpe da chine
Croa Gin'n >ite
Ci pe lator
Crpa de chine bars
Satin liberly
Tussor de soie
rgaodia cooli ur
Naneouk blanc
Mousseline barrer
Mousseline carreiuc
Diablement fort
Mousseline coul bat-
Fercals supsiicuia
Voile Heurs
Mousseline blamhe
Mousseline barres
Naoaook nto'i
Coutil blanc
Mousseline blanche
Simili blanc
Simili roae
Morlaix
Koki bleu
Kaki jaune
Dnil tuBSor
Dnll coton
Dnll fil
Etamine couleur
flanelle
Flanede
Flanelle
Flanelle supiieaie
Flanelle mousseline
Crpon blanc
Duban sabcoul.No 2
t No 3
Nouveaux
G. 10
10
13
il
lu
5
Anciens" No
18
2:>
23
18
10
I
t
4
4
4
2.50
5
4
2.50
3.50
450
5
3.50
5
450
2.50
5
0.
4.50
10
3.50
5
6
12
15
20
2-50
p 450
0
3.50
250
2 50
2.50
2 50
1 75
3
2,50
31 25
250
2 50
4
2 25
"8
2
: i-5o
.. 3-50
3-50
2.35
6.25
2.25
3
3 50
7.50
9
12
1.75
3
il No|5 7
H No 910
14 No 12 14
1 No 10 18
No 40 20
. No(J0 25
Il No 80 30
t Nol00 35
Un ban pompadou l'aune 6
Ituban saliu
l'ealbach sup 20
Lotion Fompia etc. 6
Poudra glsca houppe 3
Chemises Imn. toul 15
couisup. 18
20
blanchea sup. 20
15
' crpe de chine 75
Chemisette suprieure 6
' ' 7.50
" jour joponoaii 10
Chausaetteacoton inf dz 10
bas cte blanc enf 10
18
Chaussettes entafits dz
4 ni noir
Baa noirs douz
Brefs dtails
Types de carrosserie. Vol*
ture de touriarne cinq places.
Voiture lotuire aeux places.
Empattement. 112 pouces
(2in84.j
Cylindres. Quatre fooddl en
un seul bloc, culasse dmontable;
alsage : :i li4 pouceR- course :
5 1|2 pouces (83T40mm)
Mise en marche et Eclai-
rage- Syeteine lectrique.de deux
units-
Allumage Par mt'gceto
haute lentMon.
Carburateur lt^lable-
lias 88801 lis sup
Cravates reps ?
Cravates nouer J
Cravstea blanch brodes a
Chapeaux de paille [-'
i,50 sch
et divers autrea aiticles de choix qui rpondeut au bon got.
16
20
15
lt>

<
Amene de combustible
Syatma de dpression (de vide)
Graissage. Sous pression, psr
pompa.
Embrayage., Du type dis-
ques teca t sans graisBoge ). S pt
plaques.
Pneus- 8l5 x 105mm, du typa
talons; ou 32x4 pouces, de
cots dioiia- Jantes dmontables
Boues, En bois; ( du type ar-
tillerie ) '
Cou'eur, Carrosserie, bleue ou
Brtaa.
Parisiana
JEUDI
Domino Rouge
le 8e et 9e pisodes
Entre G. 2 00
Le Purgatif M
c'est la
Pilule du Dr Del
U7, Ri'S du FcutourtWl-**
etla
PacUe ft prendi*
Ne ossltanl aucun pr*R"
flC prr.o-.ue J^-"1
prlmanllti i
'

i
Hupmobile
The HUPP MOTOR CAR CORPORATIO v DETROIT
E. U. d'A.
AoVaiM tlgraphique Code* employs
HUPP DETKOIT Lieher A. -B C. te ditio
WESTERN UNIONn


i
-
.


3

pus. i>
Ni lf s avocats ts rrioeuis, ni
. c
Varit
le *eand*
Kntre
\


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM