<%BANNER%>







PAGE 1

LE MA I iy Cin-Varits Ce soir FROL -PROU IIJBtre G. 2.00 Francesca Bertioi comme partout ailleurs le manque de disponibilits des .tablissements de crdit ont cr une situa:ion ana loguela ntre. Le gouvernement de 1 Etat de Sao Paulo, au Brsil avait propos de faire une mission" de papier monuaie gage sur le caf lui mme, dans le tut d'acheter une partie de la rcolte en cours Jusqu' prsent rien n'a t fait, le gouverne ment fdral brsilien y tant rfrac taire. Les arrivages restent sans ini portance. peinejquelques centaines de sacs pour toute la semaine 11 faut voir le tel quel I " le tri 0. Derniers taux-Livre a:erliog 3 49 franc 15 20, mark 1.49. Une nouvelle initia tive du Dr Jeannot Le Dr Jeannot dont l'esprit d initiative n'a jamais cess de se manifester vient, en allermant la vaste proprit Schullz, d entreprendre un nouvelle œuvre utile : Un sait dj que son Institut Coopratif a f reconnu d'utilit publique par l'Etat. Il va s'occuper maintenant dune cele de jardinage qui fournira des professeurs que lEttt pourra utiliser au besoin. La proprit Schultz est bien faite pour I instbllaiion d'une semblable tablissement et le Dr Jeannot qui nous hoilmitons du succi saura leitamemeiit en tirer parti pour le uiompbe de son ideNcrologie Les Filles de laiir' Ecole Elie Dubois nous font part du dca de leur chre et regrette Suprieur* .Sœur Marie Michael dcde & Duxelie? le 23 Stpt3o.bre l'ge de 00 ans et dans la 2ie anne de au piofeasion religieuse. Le Matin envoie aes sympathiques condo'ances aux tilles de Marie si ciuellement prouves. FaitsDivers OBSERVATOIRE DU PETIT SEMINAIRE COLLEGE ST-MARTIAL RENSEIGNEMENTS METEOROLOGIQUES Dimanche 17 Octobre 1920 Haromtre 759,8 1 minimum 22,6 maximum ;j,s Moyenne diurne 28 1 Ciel clair la matine et nuageux l'aprs-midi. Baromtre constant. J.SCHERER Mr Ferry Belden On se rappelle tout le bruit tait autour de Mr I erry lielden. ancien Charg d affaires attach a la Lgation Amricaine.— La nouvelle de la mort de l'aimable diplomate avait t lance et tous ceux qui l'avaient connu dplorrent cette lin prmature. Or, il n'en est rien. Mr Perry Brides est tranquillement i son poste de Charg d'Affaires i legucigaipa [Honduras) o il s est rendu en laissant r-ori nu-Prince.Si les bruits desa mort lui sont parvenus, cela a du le rjouir, car dit on, ue pareils bruits assurent bonheur et longue vie. Cela a du en tout cas le laisser indiffrent, car, il n a envoy de ses nouvelles aucun de ies 110.11. iicux amis. Atum mm t% iarum j X-*2ZZS3 PASTILLES iVAl-DA %  sent indispensables i l'ENFANT ,: i pari pour l'role tje VIEILLARD qui wrl prendre l'air, j ^imGRAWJLSPEHSONNESqDiM rmuYiii a li'un oo'upaliuui pour PRSERVER LEJRS ORGANES RESPIRATOIRES ou pour SOIGNER Ifs Rhumes, Maux de Gorge, Laryngites. Bronchites Gripp, Influenza, Asthme, Emphjreme, etc., etc. Mil IL FAUT AVOIR BIEISOII de n'employer quef a SY!lLLES ALDA VERITABLES renrlnoa iralemeot portanl le nom L* XTA'JLnlOA • Offre de Service Mr Charles St CLOUD.Ingnieur Mcanicien diplm de Pensyvania Col ge, aprs un sjour de 12 ans aux Etats Unie d'Amrique, otire ses ervices comme Ingnieur Mcanicien se dplacerait au besoins pour n'im pene localits 13ocne rfrences No. 1622 Rue hpublicaine Port au Prince. I : '.' I Louis VUlemenay Notaire De retour de son voyage de France annonce i sa nombreuse clientle qu'il a repris l'exercice de sa proies sion. On le trouvera toujours en sou cabinet de la rue duCentre. Boulangerie Centrale LOPE RVERA Bue Hpublicaine. en face Je la Poste Monsieur Lope Riveia avise sa cli entle qu' parti du 15 octobre cou rant, la livre de pain est livre 0,40 centimes : .", 4 A m ] .' 'JETTES ^ftTsmiuf Ed ESTEVE& PORT..u-PR L1cg Atelier spcial\pour la rparation des machines crire Wincariiis ET Les hommes d'affairi fiet? arrirs Nous recevons d'un correspondant d ; St-Louis du Nord la requte ci-des sous que cous lemettons qui de droit: Mon cher Direcitur, J ai constat que les diffrents uwinattx de la capitale mnent une combat gu active en faveur des porteurs de la Dette ultrieure mais ils oubliait les porteurs des effets arrirs qui ont t rgulirement reconnus par le Corps Lgislatif et qui rapportent ; r/o depuis Janvier 1915. Ces porteurs sut aussi dignes de l attention publique que les premiers tt dsirent connatre quand tiendraient ils capital et intrts. le vous prie, mon cher Directeur, de enser d ces porteurs d effets arrirs qui, tour certains ont t acbts depuis Avec mes remerciements etc. Quartier Gnral la Police 18 Octobre 19iW AVIS DE LA POLICE Dans le but d ablir un ays'me d'alarme en cas d'incendie, la Sirne tablis dans ce bureau sera mise en mouvement, lb du courant, entre 4 et 0 tires p. m. B F. HICKEY Chef de Police lu order to eatablish a testera of alarma for lire ihePelecric siren wrll be operaied betweeu tbe houra of 4 sud 6 p. m, toraorrow, O.tober 19, 1920. B. K HICKEY, Chei de Police La fta de l'Amicale du Petit Sminaire La l c que donnait samedi soir a Parisiana I Association Amicale du IV.it Statuaire a t un succs, LC public y tait venu en (oue moiirant ainsi sa solidarit avec cet tablisiement d Jucation JUI a rendu tant de services au l'ays en tonnant unt de grands liaiiiens. Tous ks numros ont t excuts la satis faction gtenlo et on sortit enclume d avoir pus part celte fteuui runissait les membres les pius distiugus de notre socit. Nous adressons nos meilleures kliciiations aux membres de l Amicaic et aux dames patronn. s.ts oui ont cmribu a cette bridante orfanisation. Incendia Hier matin le quartier de la chapelle St-FranOIS, au Ucl-Air, tait en moi. Un incendie venail u'clater a une maison voisine. {J'I^ureuscment l'ahrme a t donne t.-n.ps ci les pompiers aniv.-s sur les lieux purent avec le concours des lubi'unis du quartier, se rendre matre du flau.— Une seule maison disparue Le naufrage de la gcelette Hatiie Robert A la suite de notre entrefilet concernani la perle corps et biens de la galette %  Hattie Kobert • d; Port de PJI.N, nue dpche de notre consul d'Haiti .i Antilla adresse au Dpartement des Itelaiions extrieurs a annonce que l.rnest Sylvain et Louisdor ont t sauvs du naufrage et recueillis a Uaracoa. Navire de guerre en rade Samedi CM entr dans notre rade le navire de guerre New 1 lampshirc battant pavillon amricain. Ce navire est de la mme classe que le n.Ylimesotjc qu'il remplace. Les saluts d'usage o~t t changs. Ce matin l'amiral Knapp est mont sur leNe\vHanipsliire qui doit rester ses ordres. Cin Varits lielle reprsentaiion hier soir au coquet cinnw...,fe a (,uy|.ue du Champs de Mars ou se pies sait une assistance compacte. Tous les films exhilies ont eu la laveur du public qui applaudit sans rserve. Oinemi-Parisiana Le magnifique programme de la soire d'hier eut un beau succs. I.e public tait nombreux .i cette reprsentation qu on vii s'achever avec regret.— Tous les numros furent applaudis comme il convenait. Hotary Club Les Membrts du Club sont informs que la runion extraord.naire aura lieu demainmardi 19 a_ midi A Sea-Side Ina. lt Brlement Itoulemcnt arrt pat la commission de Contrle du broiement pour le Mardi 19 Octbre. iyio a dix heures prcises du matin. Conseil d'An Arthur Rameau Tribunal Eugne Ucatrel rerqm Henrv Terion K c Commune Edouard Fainson PrtM Le Matin • Syndicat agents de chinge Clment ttiehne Ordre des avocats Llio Joseph Commerce Paul B. Auxila Notaire I-Idouard Kao] L Expert soussign a le plaisir d'informer le public et le commerc, ses clients en particulier, qu'il vient d ouvrit dfinitivement l'angle des Rues du Centre et des Csars, un atelier dnomm ; Atelier Spcial pour la rparation des machines crire. Une pra ique de plus de six ans lui permet d'assurer aux propritaires de t TYr'EWRITHR que les conditions essentielles pour la conservation et le (onclionneinent normal des Machines crire, dpendent de leur bonne tenue au a oubli point de vue de la propret et du fixage des ressorts du mcanisme. Vouhz \ous que ves m chines i :nre sount toujours t n tat de lonc lionuemeni et se conservent le plus lcngttmps poi?ib!e ?Confiez -les sans retnd iux bons toins du soussigr dont Us preuvesdecapac t sont dfji bien connues. Uuel que soit l'tat ou la marque de la Machine qu'on lui apporte, il la neitoie.la rixe ou la rpare en trs p.'u de temps tt aux conditions les p u avantageuses. leutile dj dire combien lts succs dans les travaux qui lui sont confier, tant par les clients de la Capitale que de la Provinc?, sojt saiishisants. En outre, un cours de Stnographie et de Dactylographie est ouvert iu dit ate'icr tt une Section spciale i'occuce des travaux dactylegraphiqtes de tous genres. L'Atelier esi ouvert tous les jours de 7 1 9 du malin et de ? i 6 du soir, samedi, dimanche et jours lris except. Port-au-Prince, le 12 octobre 1920 Hnoch B RMI expert. Le plus puissant antiseptique San Marcura al Cuivra %  ulTant la trYll 4a SB. roVABB, Ch lin u te de l'XaMltat utr (1807). Dtruit Instantanment toat las microbei da la !•**., du cbolrm, lu Wtrrmt,XUmrrhm at DymnlTf 4*f SB. ***"** Indispensable caitri lu Epidmie BOIS i Bu (railla oallliraj dan• nn litre o ean pair ton a laa uu|ti. Socit a l'ANlOOOL, 31, Rua daa Mithurlm, AIUS biaaaaai Ku Vanta : Tuutei lia Puu-maatet 4fis de Dpart Les dpches pour-^Petn-Gcdve, Mragoiae, lrmie, Caycs, lacme tt Curaao par le S/S Fauua, seront ltrmes demain 19 courant i 4 heu res du soir. Port au Prinee, le 18 Octobre /920. Ecole des Sciences Appliques Les candidats qui veulent piparer le programma d'admission i 1 Ecole des S'ieoces Appliques sont aviss qu'une section prparatoire sera i celle fin annexe 1 Ecole, i partir de Novembre prochain! Pour 1rs conditions s'adresser au sige de l'E ablisstment. Chaque profession, commerciale ou industrielle, est de nos' encombie; c'est la lutte pour la vie dans toute son pret et aracj ses consquences. Le plua robustes seu.H triomphentfie terno, l'argent; mais la sant du corps et de l'es prit n'e8t,elie pas pluar' Et pourtant, combien d hommes d'sfTairea ne comproraettent-il sant par une somme de travail exagre ? C'est une coupable que de donuer le meilleur de son temps et de son esprit ta su saut. Chacun en sait d'avance les gravea consquences. On 1 temps, on maj| >ur la compte d'un simple raalaiae ce qui est m symptme d'urfVpnTSRment gnfW. Brusquement, c'est l'eftondr l'organisme bout de rsistance et la maladie souvent grave/ serieus', avec son interminable convalescence. ',' 1e tout hoi me d ajlan es rilchisae la perte norme qaT l'absence prolonge d'un chef de maison, ai l'puisement rH)bl pas sur la direction aux employsTous c-a ennuis peuvent trei Que ton" homme d'affaires ait dans son bureau uae bJtf W1NCARNIS et, si le besoin sen fait sentir, avaat ou travail fatigant, un verre bordeaux de ce tonique le remeUrii le WINCARNIS est une source de vigueur et de vitalit. HaT-Jtl /*/i / a>'aYf ^o Le plus grand tonique et reconsttl WW CfCCUf fit mond€i dlicieU x, stimulant,mm lot h fiant. Recommand par plus de 10 0C0 mdecins. Ptpar par COLEM4N dCo LCd, Angleterre J franck J, Martin /4gent gnral — En face de la Clacire —.Port***" A vendre chez SHEMTOB & Co Peinluie blanche en pale Peiniure compose de loutns les couleurs Vernis & mail Indurine des prix exceptionnels. Dames Jeanne* vides de I 5 gallo\ Chez L. Preetzmaiin Aggerholm %  %  r



PAGE 1

Quttorzime anne Nos 3910 Port au Prince,Haiti •-*• pUUBCTEDR-PROPRIETAIRK jlmeflt-MAGLOIRE JKAGISTAAT.COMMUNAL „ namso" i5 GawriMu j. *SU0 ;aiFAttTEIiEWrS "^ • iDoi> -.•.A'* f -OU -* 7.00 JTRANGEH idioii *s2 .! %  48.01. luooncM sont reues an Comptoir In-} Lai de Publicit, 9 Rue Tronchet, Pl jij; 31, 3J. Ludgate Hill, Londres, {Quotidien REDACTION; Rue AruricainetNo.ilJr* TELKPB01SKZ48 Lundi 18 Octobre 1900 Quelle mission est celle de l'instituteur et comme elle est mconnue. Quand Jon songe aux difficults de leur carrire, la vie d'etf orts,de dvouement qu'on leur demande, puis au salaire drisoire qu'on leur octroie. Maurice DONNAY : 1 l'initiative du .Salvador, une jjion en Amrique Centrale est fca de M former. Les meilleures M loi paraissent rserves. au point de vue des gouuts actuels ; le prsident du le. MCarlos ilerrera est Lrionaalit du haute comp1 nincire et eomraerciale, j n'est plus faire, des. praif Jorge Melendez, du Salvador, iil Lopaz Guttirez, du HonduUoral Emiliano Chamono. du TBgi et Julio Acoata, du Costa lui personnages ont dj donpreuves de leur excelleute mon el de leur absence de l'hgmonie ceotramhkiDOtis plaons au point de koncuDinue, vuus veyons-'d'une isiBata europeua, tels que ayant besoin de outes i de matires premires ucea•su raviailL'inent alimentaire ipopulat.o* e: industriel de ses leo mfce temps dit reliant oclits J l'extrieur pour uti fabriqus; •— A. l'autre : [eti ceotrumneains poseslit cas maiires premires si 4ee_et dsireux de recevoir ge, les produits mauufacI franais sppropris a leurs Jiioohaiier, dit le journal o •suons ces renseignements PUU. que ces l-Jtats de I Am Matmlb ralisent leur projet Jjpolitique pour le plus gevid %  la civilisation et 1 avenir du H ton. Ce moyen d'assurer la rjon politique de ces rgions iflintoppement, soua le cou%  l paix' de toutes leurs resoaturetlee, permettra aux crit Mr Dsire Pector, .ter eccore davantage leurB KWiU envers ces rpubliques * mme race et meuUli': Cintre Amrique a reu la '** nombreux trangers de •tonalits et profession le %  ut an tout gens, la piste L JJ5 linte8 affaires do comfcindostrie, agiiculture. mines, %  X5 Q8 Prta, travaux publics rjouve maintenant a crer i^ricuea pays de grand aveAU Cercle Bellevue Splendida fte, originsle et simplr, russie au del de toute expressioi, Fleure, musique, rires, denses,festin, rien n'y a manqu et les membres du Petit Club en I honneur desquels cette rception avait t orgsnise, ont d se rjouir d une telle manifestation, Un menu des plus dlicats fat servi plus de 15u personnes, aux sons de la ravissante musique de Jean Baptiste. Au Champagne, le prsident du Gercle M. Georges de Lespinasse dit. en termes heureux, toute la joie de ses collgues de recevoir leurs jeunes amis,— M Emile Rouzier [ils, prsident du Petit Club eut une rponse aimable qui fut bien applaudie. Tout ce que Port-au-Prince comp tait d'lgances, de distinction s'tait donne rendez-vous hier au Cercle Behevue doutles salons, remplis de cette fouie joyeuse, 0 liraient un aspect ravissant. On ne saurait hop fliciter le pr aidsut du Cercle, les mambrea du comit et aussi tous les membres qui contriburent ce noavasutriom phe de notre grand G ub mondain. Le Commerce I M,. Bellegarde et centro-amricain M. Hill, consul gnral du Panama San Francisco, a dclar que des capitalistes ceatro amricains ont cr une compagnie au cap talde cinq millions de dollars afin de dvelopper le commerce entre les ports de l'Amrique Centrale et San Francisco. Ce syndicat tablira un service de bateaux. M Hill a ajout que le Gouvernement du Pana 11a lera btir des d; pots Colon pour l'emmagasinage et la distribution des marchandises expdies des ports du Pacifique aux Rpubliques Cent.o-Amricaines.Ces marchandises ne paieront aucun impt. Li population des grandes villes des Etats-Unis S5* commerce •c', d'Hati une statistique officielle, sot total de* importations [Bons avec les Etats-Unis Iil &J' anne n ca.e 1919. I^SJ 8W 'Pour i ' anee •as mouvement avait donNles Etrangres !*JM l'honneur d informer sicVr COmmerce que notre tiir. v, sous ,nirine tre ^ et N.wYork est reta"* s medi matin seize couABLE FRANAIS Washington Par les journaux amricains nous apprenons la mort de Mr Luis Galvau, miuistie de la Rpublique Dominicain? Washington, emport par une maladie de cœur le 2 Septembre dernier. La mort de M Gaivau a t trs regrette dans les cercles diplomatiques et particulirement a l'Union panamheaine o il tait membre du bureau directeur et o il s tait tait remarquer par sa culture.Quoiqu'eocore jeune au moment de sa mort, M. Gai van tait trs connu dans l'Amrique latine et aux E.ats-Unis, comme avocat, journaliste et diplomate. Il avait t diteur et auteur dditoriaux pour dis journaux et magazine, et ses crits l'avaient fait connatre dans les Ame nques. jjDans la carri.e diplomatique, il avait t consul a Barcelone, Espagne, consul et consul gnral Ue la Rpublique Dominicaine a New Yo.k, cousu l gnral a Madrid, premier, Secrtaire de la Lgation a Washing-. ton en trois fois, charg d'affaires a) Washington et enfin Envoy Exiraor-j dinaire et Ministre plnipotentiaire! aux Etats-Unis. Il avait t reu al ce titre par le Prsident le 24 Juin] 19 1 8. Pendant son sjour Washing-! ion.il s'tait attir Ue chaudes amitis. Ou admirait en lui non seule-1 ment un diplomate, mais le type lin dujgentil homme dominicain. Voulez vous porter de bons sol liers offrant tout-s les garanties vou! lue finesse et solidit Voulez vous faire plaisir une personne qui vous est chre achetez les sandales, dernier cri Vous trouverez ces articles tra vailles avec got i la cordonnerie La Conscience de Air Ernest Ca mille, Grand Rue No i;68 L: |deroier recenssmnt montre qje la popu'at.ou de; Etats-Unis a augment d; 19 millions d'habitants depuis 1910, Au 10 al. elle est actjellemeat de iro millions. Parmi le$ villes les p'u> peuples, on cite New York, 5 621,15 < habitants en 1920 contre 4,766,28/ en 1910 ; Chicago, 2 70r,212 habitants contre 2,1^,28/ en 1910 Philadelphie, 1,800,000 habitants, contre 1,549,000 Dtroit, 99/739 habitants, contre 465,766. Les autres villes ont galement augment en population dans des proportions considrables, variant de 7; ,000 150,000 habitants. mmam 1 %  Une affaire ^magnifique Une U.ine cafire situe 1 la Rivire Fro:de,a l'intersection des deux routes d: Fond-Ferrier & Dgand est mise la iatle, — Six cents billets ( 600 billets ) X 20 Dollars. Voici la composition des construc tious : CONSTRUCTIONS !• Une maison d'habitation en maonnerie, 2 chambres pour domestiques, 1 cuisine etc. 20 Un hangar d'achat 30 Quatre bassins de lavage "£40 Un grande halle tage dont Ie.bas sert de salle pour machines et le haut de salle p>ur ..triage en maonnerie ;o 1 dpt 60 8 schoirs|en bton de ciment de^46 p. c. chacun ave abri en tle MATERIEL ET MOBILIER |i 4 Une forge neuve 20 Un tau de roo livre, environ pour double usage de fer 8 tuyaux 30 Outils divers, pices de rechan ges pour machines,courroies en cuir ^40 Une presse coton MACHINERIE r Un moteur OTTO de S H essence 20 Une dcenseur Gordon grand mode.e l'Instruction Publqui Nous disions dernirement qi e M. Bellegarde prparait certaines rformes juges indispensables pour l'amlioratiou de 1 Instruction publique. Nous croyons intresser nos lecteurs en leur communiquant ces pro jets d'aprs notre confrre c Le Nouvelliste . Cinq coles professionnelles agricoles devaient tre cres dans les principanx centres ruraux, conform ment la loi du 4 Sep embre /912 : le Cap et les Gaves devaient avoir deux coles professionnelles et mnagres a l'instar de l'Ecole Elie Dubois, et Port-au-Prince, une cole normale d instituteurs. Ces projets comportaient encore une augmentation du nombre des boursires de l'E:ole Normale d'instiuirices ahn d'y taire une plui large place 1 la province une m ssion de; professeurs Agrgs de l'Uaiv;r site de France pour le Lyce de Port au Prince en vue de la cration d'un cour* normal pour la formation de professeurs de l'enseignement s;co.i daire et des coles primaires sup heures ; l'augmentation des traitements des professeurs de l'easeiment suprieur dont quelques unes ne reoivent que G. 150 par mois ; une nouvelle organisation de l'inspec tion scolaire et augmentation des traitement; des inspecteurs. D autre part.il tait aussi quest 01 de la construction des maisons d'coles et notamment de l'achvement du Lyce de Port-au-Prince ce sur quoi M. Bellegarde s'tait entendu avec son collgue des Travaux Pu • blics pour des crdits importants. Comme on le voit ces rformes taient aussi nombreuses qu'utiles et mritent d'tre ralises par tous les moyens. Sem I March Eugne Le Boss P — La fte d'hier liellevue a eu un plein succs auquel a beaucoup contribu l'orchestre du m;istro Jn Hsptiste. On sait que c'est ce soir qu'aura lieu & Cin Varits Is gran de reprsentation cinmatogrophi que avec le film d'art italien Froufrou, La runion annuelle des membres de l'Amicale du l'eiit Sminaire a eu un cachet particulier S. G Monsei goeur l'Archevque y pregasit part. — C'est ce matin qui a t dite & la Chapelle do Petit Sminaire la messe de requiem ponr les mem bres dcds de l'Amicale— Les examens pour l'obtention du certificat de tin d'tudes secon daires ont commenc ce matin— Le jeune Emile Villedroin, de l'Ecole des Sciences Appliques, vient d'obtenir son diplme d'ingnieur. A Varit — La reprsentation de Frou Frou annonce pour demain aura lieu ce soir. Ce film sera embar que demai par i'Advance< %  % %  % % %  %  %  1 1 11 1 m Deux petite&i\fille& Tel est le titre d'un roman de m'j'jrs hatiennes que notre collaborateur Flix Courtois fait diter ;o Un dcortiqueur Enzelbera.Del'Imprimerie Aug A. Hraux. m*Ai\m i Nous nous promettons d' pompe a engrenage trs] tit modle 40 Une puissante N.B. La nue proprit est d'environ 1 1 carreau de terre. en publier quelques fragments pour donner nos lecteurs un avant got de ce rgal littraire. L'autour ad'ailleurs dj Uono ici mme dea prouves e sou talent dlicat. Port-au-Prince, 19 Octobre Situation gnrale ventes toujours caimes.| Q calques commerants peu prvo yant ont en stocke P au-Pce des stocks beaucouq trop grands.en fan ne et en tissus principalement.Ne vo yantque leurs propres intrts,ils ont fait une ptition atiu qn'nn embargo soit dcrt sur ces deux articles. Une telle ptition n'a heureusement aucune chance de euccs.I injustice serait par trop grande et les intrts de l'Etat et du public par trop lse. La farine et lea tissus ont sn effet baiss dans d'assez fortes proportion aux E'ta-Uni* et il arait inadmissible quun embargo soit dclar pour forcer la consommateur aesu rer un profit aux importateurs draisonnables qui ont inond la plaa ds ces msrciiandise achetee trop cher, alors qu'elles peuvent tre obtenues aes prix beaucoup plus bss. Farine 1 Pour expditions lia Octobre, durant Novembre, Dcembre Boule Rouge en 4(2*J H. 12.30, Hu garian P. tl 93 Fob New York. Vu la baissa, ces prix s an", sujets contirmatiuu dea meuniers. Il se pourrait qu'on obtienne Boule Rouge dej prix plus baa encore. Sa/ou Babbiti— Sans changement 12 l(.' centimes U et* net Fob New-York suivanl'quantit; poisson* *als et conserves de ChsF. Mettra ge et sous. Le prix et la qualit de toua leura e ivois ont donn entire eatisfaction Li plupart des premiree cornmaui'i ont t renouveles. Informations financires, taux obasrvations. Chque sir New-York 3,4 prime Coton,cal affaires presque nulles* Amour a id Company Pour nos amis. Provisions ; '.. csbles de cette semaine annoncent simplement prix inchangeLa lecture dea journaux reue dee Etats Unis hier annoncent une situation commerciale moodia le lassez eue lie vetice, j mais on ou a confiance en l'avenir. On a passablement crit et caus ces derniers temps sur place au sujet deprix de provisions et & en croire ce qui s'crit et se dit, on s'imagine que la baisse n'est pas enco re venue quand eu ralite lea prix aujourd'hui mme ne sont que trs lgrement su dessus des prix faite il y a 4 ans. comme le prouve la sta tistique ci-spri. Tous nos amis qui sont dans le commerce de provisions ont envi ssg et bravement accept cette baisse de P IS, par caisse de Pure Lard, de P24 ou 45o|0 par Bbl-de porc, de ** 27 ou 55 o|o par Bbl. de bœuf, sans pour cela suggrer dee mesures qui sont contraires,plua ou moins aux lois naturelles. Nous svons toute conlisnce dsns l'avenir et surtout dans la prudence du coin merce baitien qui lui a permie de faire face aus fluctuations et condi tions de nos marchs. Nons sommes d avis que noue avona dj derrire nous lee plus fortee fluctuations U baisse. Port au Prince. CafLa baisse t'est encore accentue cette semaine le caf tait 205 francs au Havre pour le tu ancienne rculte, prix nommai.Sans acheteurs francs I0O2 11 faut voir le tri nouveau 4 fre 195 A mois d'un chsngement daua la situation financire mondiale et sur tout si longtemps que lee Bsnquee continueront a refuser des svsnces sur marchandises, les cours ont peu de chsnce de reprendre, l*a prvi aions de 17 1|2 millions de sacs pour la prsente rcolte brsilienne eont gnralement acceptes et l bas


Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05242
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, October 18, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05242

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Quttorzime anne Nos 3910
Port au Prince,Haiti
-*
pUUBCTEDR-PROPRIETAIRK
jlmeflt-MAGLOIRE
jKagistaat.Communal
namso" i5 GawriMu
j. *SU0
;aiFAttTEIiEWrS .
"^
.
iDoi>
-..A'* f -OU -*
7.00
JTRANGEH
idioii *s2
.!'
48.01.
luooncM sont reues an Comptoir In-}
Lai de Publicit, 9 Rue Tronchet, Pl
jij; 31, 3J. Ludgate Hill, Londres,
{Quotidien
REDACTION; Rue AruricainetNo.ilJr*
TELKPB01SKZ48
Lundi 18 Octobre 1900
Quelle mission est celle de
l'instituteur et comme elle
est mconnue. Quand Jon
songe aux difficults de
leur carrire, la vie d'et-
f orts,de dvouement qu'on
leur demande, puis au sa-
laire drisoire qu'on leur
octroie.
Maurice DONNAY :
1 l'initiative du .Salvador, une
jjion en Amrique Centrale est
fca de m former. Les meilleures
M loi paraissent rserves.
au point de vue des gou-
uts actuels ; le prsident du
,_le. M- Carlos ilerrera est
Lrionaalit du haute comp-
1 nincire et eomraerciale,
j n'est plus faire, des. prai-
f Jorge Melendez, du Salvador,
iil Lopaz Guttirez, du Hondu-
Uoral Emiliano Chamono. du
TBgi et Julio Acoata, du Costa
lui personnages ont dj don-
preuves de leur excelleute
mon el de leur absence de
l'hgmonie ceotram-
hkiDOtis plaons au point de
koncuDinue, vuus veyons-'d'une
isiBata europeua, tels que
. ayant besoin de outes
i de matires premires ucea-
su raviailL'inent alimentaire
ipopulat.o* e: industriel de ses
leo mfce temps dit reliant
' oclits J l'extrieur pour
uti fabriqus; A. l'autre :
[eti ceotrumneains poses-
lit cas maiires premires si
4ee_et dsireux de recevoir
ge, les produits mauufac-
I franais sppropris a leurs
Jiioohaiier, dit le journal o
suons ces renseignements
PUU. que ces l-Jtats de I Am
Matmlb ralisent leur projet
Jjpolitique pour le plus gevid
la civilisation et 1 avenir du
H ton. Ce moyen d'assurer la
rjon politique de ces rgions
iflintoppement, soua le cou-
l paix' de toutes leurs res-
oaturetlee, permettra aux
' crit Mr Dsire Pector,
.ter eccore davantage leurB
KWiU envers ces rpubliques
* mme race et meuUli':
! Cintre Amrique a reu la
'** nombreux trangers de
tonalits et profession le
ut an tout gens, la piste
LJJ5linte8 affaires do com-
fcindostrie, agiiculture. mines,
X5Q8Prta, travaux publics
rjouve maintenant a crer
i^ricuea pays de grand ave-
au Cercle Bellevue
Splendida fte, originsle et simplr,
russie au del de toute expressioi,
Fleure, musique, rires, denses,festin,
rien n'y a manqu et les membres
du Petit Club en I honneur desquels
cette rception avait t orgsnise,
ont d se rjouir d une telle mani-
festation,
Un menu des plus dlicats fat
servi plus de 15u personnes, aux
sons de la ravissante musique de
Jean Baptiste. Au Champagne, le
prsident du Gercle M. Georges de
Lespinasse dit. en termes heureux,
toute la joie de ses collgues de re-
cevoir leurs jeunes amis, M Emile
Rouzier [ils, prsident du Petit Club
eut une rponse aimable qui fut
bien applaudie.
Tout ce que Port-au-Prince comp
tait d'lgances, de distinction s'tait
donne rendez-vous hier au Cercle
Behevue doutles salons, remplis de
cette fouie joyeuse, 0liraient un as-
pect ravissant.
On ne saurait hop fliciter le pr
aidsut du Cercle, les mambrea du
comit et aussi tous les membres
qui contriburent ce noavasutriom
phe de notre grand G ub mondain.
Le Commerce I M,. Bellegarde et
centro-amricain
M. Hill, consul gnral du Pana-
ma San Francisco, a dclar que
des capitalistes ceatro amricains ont
cr une compagnie au cap talde cinq
millions de dollars afin de dvelop-
per le commerce entre les ports de
l'Amrique Centrale et San Francis-
co. Ce syndicat tablira un service
de bateaux.
M Hill a ajout que le Gouverne-
ment du Pana 11a lera btir des d;
pots Colon pour l'emmagasinage
et la distribution des marchandises
expdies des ports du Pacifique aux
Rpubliques Cent.o-Amricaines.Ces
marchandises ne paieront aucun im-
pt.
Li population
des grandes villes
des Etats-Unis
S5*
commerce
c',

d'Hati
une statistique officielle,
sot total de* importations
[Bons avec les Etats-Unis
Iil &J'anne nca.e 1919.
I^SJ 8W'- Pour i'anee
as mouvement avait don-
Nles Etrangres
!*JM l'honneur d informer
sicVr COmmerce que notre
tiir. v,sous-,nirine tre
^ et N.wYork est reta-
"* smedi matin seize cou-
ABLE FRANAIS
Washington
Par les journaux amricains nous
apprenons la mort de Mr Luis Gal-
vau, miuistie de la Rpublique Do-
minicain? Washington, emport
par une maladie de cur le 2 Sep-
tembre dernier. La mort de M Gai-
vau a t trs regrette dans les cer-
cles diplomatiques et particulire-
ment a l'Union panamheaine o il
tait membre du bureau directeur et
o il s tait tait remarquer par sa
culture.Quoiqu'eocore jeune au mo-
ment de sa mort, M. Gai van tait
trs connu dans l'Amrique latine et
aux E.ats-Unis, comme avocat, jour-
naliste et diplomate. Il avait t di-
teur et auteur dditoriaux pour dis
journaux et magazine, et ses crits
l'avaient fait connatre dans les Ame
nques.
jjDans la carri.e diplomatique, il
avait t consul a Barcelone, Espa-
gne, consul et consul gnral Ue la
Rpublique Dominicaine a New Yo.k,
cousu l gnral a Madrid, premier,
Secrtaire de la Lgation a Washing-.
ton en trois fois, charg d'affaires a)
Washington et enfin Envoy Exiraor-j
dinaire et Ministre plnipotentiaire!
aux Etats-Unis. Il avait t reu al
ce titre par le Prsident le 24 Juin]
1918.Pendant son sjour Washing-!
ion.il s'tait attir Ue chaudes ami-
tis. Ou admirait en lui non seule-1
ment un diplomate, mais le type lin
dujgentil homme dominicain.
Voulez vous porter de bons sol
liers offrant tout-s les garanties vou!
lue, finesse et solidit '
Voulez vous faire plaisir une
personne qui vous est chre achetez
les sandales, dernier cri
Vous trouverez ces articles tra
vailles avec got i la cordonnerie
La Conscience de Air Ernest Ca
mille, Grand Rue No i;68
L: |deroier recenssmnt montre
qje la popu'at.ou de; Etats-Unis a
augment d; 19 millions d'habitants
depuis 1910, Au 10 al. elle est ac-
tjellemeat de iro millions. Parmi
le$ villes les p'u> peuples, on cite
New York, 5 621,15 < habitants en
1920 contre 4,766,28/ en 1910 ;
Chicago, 2 70r,212 habitants con-
tre 2,1^,28/ en 1910 ,
Philadelphie, 1,800,000 habitants,
contre 1,549,000 ,
Dtroit, 99/739 habitants, contre
465,766.
Les autres villes ont galement
augment en population dans des
proportions considrables, variant
de 7; ,000 150,000 habitants.
mmam

1
Une affaire
^magnifique
Une U.ine cafire situe 1 la Ri-
vire Fro:de,a l'intersection des deux
routes d: Fond-Ferrier & Dgand
est mise la iatle, Six cents bil-
lets ( 600 billets ) X 20 Dollars.
Voici la composition des construc
tious :
CONSTRUCTIONS ! Une mai-
son d'habitation en maonnerie, 2
chambres pour domestiques, 1 cui-
sine etc.
20 Un hangar d'achat
30 Quatre bassins de lavage
"40 Un grande halle tage dont
Ie.bas sert de salle pour machines
et le haut de salle p>ur ..triage en
maonnerie
;o 1 dpt
60 8 schoirs|en bton de ciment
de^46 p. c. chacun ave abri en tle
MATERIEL ET MOBILIER
|i4Une forge neuve
20 Un tau de roo livre, environ
pour double usage de fer 8 tuyaux
30 Outils divers, pices de rechan
ges pour machines,courroies en cuir
^40 Une presse coton
MACHINERIE
r Un moteur OTTO de S H
essence
20 Une dcenseur Gordon grand
mode.e
l'Instruction Publqui
Nous disions dernirement qi e M.
Bellegarde prparait certaines rfor-
mes juges indispensables pour l'a-
mlioratiou de 1 Instruction publique.
Nous croyons intresser nos lec-
teurs en leur communiquant ces pro
jets d'aprs notre confrre c Le Nou-
velliste .
Cinq coles professionnelles agri-
coles devaient tre cres dans les
principanx centres ruraux, conform
ment la loi du 4 Sep embre /912 :
le Cap et les Gaves devaient avoir
deux coles professionnelles et m-
nagres a l'instar de l'Ecole Elie Du-
bois, et Port-au-Prince, une cole
normale d instituteurs.
Ces projets comportaient encore
une augmentation du nombre des
boursires de l'E:ole Normale d'ins-
tiuirices ahn d'y taire une plui lar-
ge place 1 la province une m ssion
de; professeurs Agrgs de l'Uaiv;r
site de France pour le Lyce de Port
au Prince en vue de la cration d'un
cour* normal pour la formation de
professeurs de l'enseignement s;co.i
daire et des coles primaires sup
heures ; l'augmentation des traite-
ments des professeurs de l'easei-
ment suprieur dont quelques unes
ne reoivent que G. 150 par mois ;
une nouvelle organisation de l'inspec
tion scolaire et augmentation des
traitement; des inspecteurs.
D autre part.il tait aussi quest 01
de la construction des maisons d'-
coles et notamment de l'achvement
du Lyce de Port-au-Prince ce sur
quoi M. Bellegarde s'tait entendu
avec son collgue des Travaux Pu
blics pour des crdits importants.
Comme on le voit ces rformes
taient aussi nombreuses qu'utiles
et mritent d'tre ralises par tous
les moyens.
Sem I March
Eugne Le Boss
P
La fte d'hier liellevue a eu
un plein succs auquel a beaucoup
contribu l'orchestre du m;istro Jn
Hsptiste.
- On sait que c'est ce soir
qu'aura lieu & Cin Varits Is gran
de reprsentation cinmatogrophi
que avec le film d'art italien Frou-
frou,
La runion annuelle des membres
de l'Amicale du l'eiit Sminaire a eu
un cachet particulier S. G Monsei
goeur l'Archevque y pregasit part.
C'est ce matin qui a t dite &
la Chapelle do Petit Sminaire la
messe de requiem ponr les mem
bres dcds de l'Amicale-
Les examens pour l'obtention
du certificat de tin d'tudes secon
daires ont commenc ce matin-
Le jeune Emile Villedroin, de
l'Ecole des Sciences Appliques, vient
d'obtenir son diplme d'ingnieur.
A Varit La reprsentation de
Frou Frou annonce pour demain
aura lieu ce soir. Ce film sera embar
que demai par i'Advance-
< .....! 1 1 1- 1 1 m
Deux petite&i\fille&
Tel est le titre d'un roman de
m'j'jrs hatiennes que notre colla-
borateur Flix Courtois fait diter
;o Un dcortiqueur Enzelbera.De- l'Imprimerie Aug A. Hraux.
m*Ai\m i Nous nous promettons d'
pompe a engrenage trs]
tit modle
40 Une
puissante
N.B. La nue proprit est d'environ1
1 carreau de terre.
en pu-
blier quelques fragments pour don-
ner nos lecteurs un avant got de
ce rgal littraire. L'autour ad'ailleurs
dj Uono ici mme dea prouves
e sou talent dlicat.
Port-au-Prince, 19 Octobre
Situation gnrale ventes toujours
caimes.|
Q calques commerants peu prvo
yant ont en stocke P au-Pce des
stocks beaucouq trop grands.en fan
ne et en tissus principalement.Ne vo
yantque leurs propres intrts,ils ont
fait une ptition atiu qn'nn embargo
soit dcrt sur ces deux articles.
Une telle ptition n'a heureusement
aucune chance de euccs.- I injustice
serait par trop grande et les intrts
de l'Etat et du public par trop lse.
La farine et lea tissus ont sn effet
baiss dans d'assez fortes proportion
aux E'ta-Uni* et il arait inadmis-
sible quun embargo soit dclar
pour forcer la consommateur aesu
rer un profit aux importateurs drai-
sonnables qui ont inond la plaa
ds ces msrciiandise achetee trop
cher, alors qu'elles peuvent tre ob-
tenues aes prix beaucoup plus
bss.
Farine 1 Pour expditions lia Oc-
tobre, durant Novembre, Dcembre
Boule Rouge en 4(2*J H. 12.30, Hu
garian P. tl 93 Fob New York.
Vu la baissa, ces prix s an", sujets
contirmatiuu dea meuniers. Il se
pourrait qu'on obtienne Boule Rouge
dej prix plus baa encore.
Sa/ou Babbiti Sans changement
12 l(.' centimes U et* net Fob
New-York suivanl'quantit; poisson*
*als et conserves de Chs- F. Mettra
ge et sous.
Le prix et la qualit de toua leura
e ivois ont donn entire eatisfaction
Li plupart des premiree corn-
maui'i ont t renouveles.
Informations financires, taux
obasrvations.
Chque sir New-York 3,4 prime
Coton,cal affaires presque nulles*
Amour a id Company
Pour nos amis.
Provisions ; '.. csbles de cette
semaine annoncent simplement prix
inchange- La lecture dea journaux
reue dee Etats Unis hier annoncent
une situation commerciale moodia
le lassez eue lie vetice, j mais on ou a
confiance en l'avenir.
On a passablement crit et caus
ces derniers temps sur place au su-
jet de- prix de provisions et & en
croire ce qui s'crit et se dit, on s'i-
magine que la baisse n'est pas enco
re venue quand eu ralite lea prix
aujourd'hui mme ne sont que trs
lgrement su dessus des prix faite
il y a 4 ans. comme le prouve la sta
tistique ci-spri.
Tous nos amis qui sont dans le
commerce de provisions ont envi
ssg et bravement accept cette
baisse de P IS, par caisse de Pure
Lard, de P- 24 ou 45o|0 par Bbl-de
porc, de ** 27 ou 55 o|o par Bbl. de
buf, sans pour cela suggrer dee
mesures qui sont contraires,plua ou
moins aux lois naturelles. Nous
svons toute conlisnce dsns l'avenir
et surtout dans la prudence du coin
merce baitien qui lui a permie de
faire face aus fluctuations et condi
tions de nos marchs. Nons sommes
d avis que noue avona dj derrire
nous lee plus fortee fluctuations U
baisse.
Port au Prince. Caf- La baisse
t'est encore accentue cette semaine
le caf tait 205 francs au Havre
pour le tu ancienne rculte, prix
nommai.Sans acheteurs francs I0O2
11 faut voir le tri nouveau 4 fre 195
A mois d'un chsngement daua la
situation financire mondiale et sur
tout si longtemps que lee Bsnquee
continueront a refuser des svsnces
sur marchandises, les cours ont peu
de chsnce de reprendre, l*a prvi
aions de 17 1|2 millions de sacs pour
la prsente rcolte brsilienne eont
gnralement acceptes et l bas
.


LE MA I iy
Cin-Varits
Ce soir
FROL -PROU
IIJBtre
G. 2.00
Francesca Bertioi
comme partout ailleurs le manque
de disponibilits des .tablissements
de crdit ont cr une situa:ion ana
loguela ntre. Le gouvernement
de 1 Etat de Sao Paulo, au Brsil
avait propos de faire une mission"
de papier monuaie gage sur le caf
lui mme, dans le tut d'acheter une
partie de la rcolte en cours Jusqu'
prsent rien n'a t fait, le gouverne
ment fdral brsilien y tant rfrac
taire. Les arrivages restent sans ini
portance. peinejquelques centaines
de sacs pour toute la semaine 11 faut
voir le tel quel I." le tri 0.
Derniers taux-Livre a:erliog 3 49
franc 15 20, mark 1.49. '
Une nouvelle initia
tive du Dr Jeannot
Le Dr Jeannot dont l'esprit d ini-
tiative n'a jamais cess de se mani-
fester vient, en allermant la vaste
proprit Schullz, d entreprendre
un nouvelle uvre utile :
Un sait dj que son Institut Coo-
pratif a f reconnu d'utilit publi-
que par l'Etat. Il va s'occuper main-
tenant dune cele de jardinage qui
fournira des professeurs que lEttt
pourra utiliser au besoin.
La proprit Schultz est bien faite
pour I instbllaiion d'une semblable
tablissement et le Dr Jeannot qui
nous hoilmitons du succi saura
leitamemeiit en tirer parti pour le
uiompbe de son ide-
Ncrologie
Les Filles de laiir' Ecole Elie
Dubois nous font part du dca de
leur chre et regrette Suprieur*
.Sur Marie Michael
dcde & Duxelie? le 23 Stpt3o.bre
l'ge de 00 ans et dans la 2ie anne
de au piofeasion religieuse.
Le Matin envoie aes sympathi-
ques condo'ances aux tilles de
Marie si ciuellement prouves.
FaitsDivers
OBSERVATOIRE
DU
PETIT SEMINAIRE
COLLEGE ST-MARTIAL
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES
Dimanche 17 Octobre 1920
Haromtre 759,8
1
! minimum 22,6
maximum ;j,s
Moyenne diurne 28 1
Ciel clair la matine et nuageux
l'aprs-midi.
Baromtre constant.
J.SCHERER
Mr Ferry Belden
On se rappelle tout le bruit tait autour de Mr
I erry lielden. ancien Charg d affaires attach a
la Lgation Amricaine. La nouvelle de la
mort de l'aimable diplomate avait t lance et
tous ceux qui l'avaient connu dplorrent cette
lin prmature.
Or, il n'en est rien. Mr Perry Brides est
tranquillement i son poste de Charg d'Affaires
i legucigaipa [Honduras) o il s est rendu en
laissant r-ori nu-Prince.Si les bruits desa mort
lui sont parvenus, cela a du le rjouir, car dit on,
ue pareils bruits assurent bonheur et longue vie.
Cela a du en tout cas le laisser indiffrent, car,
il n a envoy de ses nouvelles aucun de ies
110.11. iicux amis.
Atum mm t% iarum j
* X-*2ZZS3
PASTILLES
iVAl-DA
sent indispensables
i l'ENFANT ,: i pari pour l'role
tje VIEILLARD qui wrl prendre l'air,
j ^imGRAWJLSPEHSONNESqDiM
rmuYiii a li'un oo'upaliuui
pour PRSERVER
LEJRS ORGANES RESPIRATOIRES
ou pour SOIGNER
Ifs Rhumes, Maux de Gorge,
Laryngites. Bronchites Gripp,
Influenza, Asthme,
Emphjreme, etc., etc.
Mil IL FAUT AVOIR BIEISOII
de n'employer que-
faSY!lLLES
ALDA
VERITABLES
renrlnoa iralemeot
portanl le nom
L* XTA'JLnlOA
Offre de Service
Mr Charles St CLOUD.Ingnieur
Mcanicien diplm de Pensyvania
Col ge, aprs un sjour de 12 ans
aux Etats Unie d'Amrique, otire ses
ervices comme Ingnieur Mcanicien
se dplacerait au besoins pour n'im
pene localits 13ocne rfrences No.
1622 Rue hpublicaine Port au
Prince.
I : '.'
I
Louis VUlemenay
Notaire
De retour de son voyage de France
annonce i sa nombreuse clientle
qu'il a repris l'exercice de sa proies
sion.
On le trouvera toujours en sou
cabinet de la rue duCentre.
Boulangerie
Centrale
LOPE RVERA
Bue Hpublicaine. en face Je la Poste
Monsieur Lope Riveia avise sa cli
entle qu' parti du 15 octobre cou
rant, la livre de pain est livre
0,40 centimes
: .",
4 A
m
] .' 'JETTES
^ftTsmiuf
Ed ESTEVE&
PORT..u-PRL1cg
Atelier spcial\pour
la rparation des
machines crire
Wincariiis
ET
Les hommes d'affairi
fiet? arrirs
Nous recevons d'un correspondant d ;
St-Louis du Nord la requte ci-des
sous que cous lemettons qui de
droit:
Mon cher Direcitur,
J ai constat que les diffrents uwi-
nattx de la capitale mnent une combat
gu active en faveur des porteurs de la
Dette ultrieure mais ils oubliait les por-
teurs des effets arrirs qui ont t rgu-
lirement reconnus par le Corps Lgis-
latif et qui rapportent ; r/o depuis Jan-
vier 1915.
Ces porteurs sut aussi dignes de
l attention publique que les premiers tt
dsirent connatre quand tiendraient ils
capital et intrts.
le vous prie, mon cher Directeur, de
enser d ces porteurs d effets arrirs
qui, tour certains ont t acbts depuis
Avec mes remerciements etc.
_______
Quartier Gnral la Police
18 Octobre 19iW
AVIS DE LA POLICE
Dans le but d ablir un ays'me
d'alarme en cas d'incendie, la Sirne
tablis dans ce bureau sera mise en
mouvement, lb du courant, entre
4 et 0 tires p. m.
B F. HICKEY
Chef de Police
lu order to eatablish a testera of
alarma for lire ihePelecric siren wrll
be operaied betweeu tbe houra of
4 sud 6 p. m, toraorrow, O.tober
19, 1920.
B. K HICKEY,
Chei de Police
La fta de l'Amicale du Petit
Sminaire
La l c que donnait samedi soir a Parisiana
I Association Amicale du IV.it Statuaire a t
un succs, lc public y tait venu en (oue moi-
irant ainsi sa solidarit avec cet tablisiement
d Jucation jui a rendu tant de services au l'ays
en tonnant unt de grands liaiiiens.
Tous ks numros ont t excuts la satis
faction gtenlo et on sortit enclume d avoir
pus part celte fteuui runissait les membres
les pius distiugus de notre socit.
Nous adressons nos meilleures kliciiations aux
membres de l Amicaic et aux dames patronn. s.ts
oui ont cmribu a cette bridante orfanisation.
Incendia
Hier matin le quartier de la chapelle St-Fran-
OIS, au Ucl-Air, tait en moi. Un incendie
venail u'clater a une maison voisine.
{J'I^ureuscment l'ahrme a t donne t.-n.ps
ci les pompiers aniv.-s sur les lieux purent avec
le concours des lubi'unis du quartier, se rendre
matre du flau. Une seule maison disparue
Le naufrage de la gcelette
Hatiie Robert
A la suite de notre entrefilet concernani la
perle corps et biens de la galette Hattie Ko-
bert d; Port de Pji.n, nue dpche de notre
consul d'Haiti .i Antilla adresse au Dparte-
ment des Itelaiions extrieurs a annonce que
l.rnest Sylvain et Louisdor ont t sauvs du
naufrage et recueillis a Uaracoa.
Navire de guerre en rade
Samedi CM entr dans notre rade le navire de
guerre New -1 lampshirc battant pavillon am-
ricain.
Ce navire est de la mme classe que le n.Yli-
mesotjc qu'il remplace. Les saluts d'usage o~t
t changs.
Ce matin l'amiral Knapp est mont sur leNe\v-
Hanipsliire qui doit rester ses ordres.
Cin Varits
lielle reprsentaiion hier soir au coquet cin-
nw...,fea (,uy|.ue du Champs de Mars ou se pies
sait une assistance compacte.
Tous les films exhilies ont eu la laveur du
public qui applaudit sans rserve.
Oinemi-Parisiana
Le magnifique programme de la soire d'hier
eut un beau succs. I.e public tait nombreux .i
cette reprsentation qu on vii s'achever avec
regret. Tous les numros furent applaudis
comme il convenait.
Hotary Club
Les Membrts du Club sont informs que la
runion extraord.naire aura lieu demainmardi 19
a_ midi A Sea-Side Ina.
lt Brlement
Itoulemcnt arrt pat la commission de Con-
trle du broiement pour le Mardi 19 Octbre. iyio
a dix heures prcises du matin.
Conseil d'An Arthur Rameau
Tribunal Eugne Ucatrel
rerqm Henrv TerionKc
Commune Edouard Fainson
PrtM Le Matin
Syndicat agents de chinge Clment ttiehne
Ordre des avocats Llio Joseph
Commerce Paul B. Auxila
Notaire I-Idouard Kao]
L Expert soussign a le plaisir d'in-
former le public et le commerc, ses
clients en particulier, qu'il vient
d ouvrit dfinitivement l'angle des
Rues du Centre et des Csars, un
atelier dnomm ; Atelier Spcial
pour la rparation des machines
crire.
Une pra ique de plus de six ans
lui permet d'assurer aux propritai-
res de t TYr'EWRITHR que les
conditions essentielles pour la conserva-
tion et le (onclionneinent normal des
Machines crire, dpendent de leur
bonne tenue au a oubli point de vue de
la propret et du fixage des ressorts du
mcanisme.
Vouhz \ous que ves m chines i
:nre sount toujours t n tat de lonc
lionuemeni et se conservent le plus
lcngttmps poi?ib!e ?- Confiez-les
sans retnd iux bons toins du sous-
sigr dont Us preuvesdecapac t sont
dfji bien connues.
Uuel que soit l'tat ou la marque
de la Machine qu'on lui apporte, il
la neitoie.la rixe ou la rpare en trs
p.'u de temps tt aux conditions les
p u avantageuses.
leutile dj dire combien lts succs
dans les travaux qui lui sont confier,
tant par les clients de la Capitale que
de la Provinc?, sojt saiishisants.
En outre, un cours de Stnogra-
phie et de Dactylographie est ouvert
iu dit ate'icr tt une Section spciale
i'occuce des travaux dactylegraphi-
qtes de tous genres.
L'Atelier esi ouvert tous les jours
de 7 1 9 du malin et de ? i 6 du
soir, samedi, dimanche et jours l-
ris except.
Port-au-Prince, le 12 octobre 1920
Hnoch B Rmi expert.
Le plus puissant antiseptique
San Marcura al Cuivra
ulTant la trYll 4a SB. roVABB,
Ch lin u te de l'XaMltat utr (1807).
Dtruit Instantanment toat las microbei da la
!**., du cbolrm, lu Wtrrmt,XUmrrhm
at DymnlTf 4*f SB. ***"**
Indispensable caitri lu Epidmie
BOIS i Bu (railla oallliraj dan
nn litre o ean pair ton a laa uu|ti.
Socit a l'ANlOOOL, 31, Rua daa Mithurlm, AIUS
biaaaaai Ku Vanta : Tuutei lia Puu-maatet
4fis de Dpart
Les dpches pour-^Petn-Gcdve,
Mragoiae, lrmie, Caycs, lacme
tt Curaao par le S/S Fauua, seront
ltrmes demain 19 courant i 4 heu
res du soir.
Port au Prinee, le 18 Octobre /920.
Ecole des Sciences
Appliques
Les candidats qui veulent piparer
le programma d'admission i 1 Ecole
des S'ieoces Appliques sont aviss
qu'une section prparatoire sera i
celle fin annexe 1 Ecole, i partir
de Novembre prochain!
Pour 1rs conditions s'adresser au
sige de l'E ablisstment.
Chaque profession, commerciale ou industrielle, est de nos'
encombie; c'est la lutte pour la vie dans toute son pret et aracj
ses consquences. Le plua robustes seu.H triomphent- fie terno,
l'argent; mais la sant du corps et de l'es prit n'e8t,elie pas pluar'
Et pourtant, combien d hommes d'sfTairea ne comproraettent-il
sant par une somme de travail exagre ? C'est une coupable
que de donuer le meilleur de son temps et de son esprit ta
su saut. Chacun en sait d'avance les gravea consquences. On 1
temps, on maj|>ur la compte d'un simple raalaiae ce qui est m
symptme d'urfVpnTSRment gnfW. Brusquement, c'est l'eftondr
l'organisme bout de rsistance et la maladie souvent grave/
serieus', avec son interminable convalescence.
',' 1e tout hoi me d ajlan es rilchisae la perte norme qaT
l'absence prolonge d'un chef de maison, ai l'puisement rH)bl
pas sur la direction aux employs- Tous c-a ennuis peuvent trei
Que ton" homme d'affaires ait dans son bureau uae bJtf
W1NCARNIS et, si le besoin sen fait sentir, avaat ou
travail fatigant, un verre bordeaux de ce tonique le remeUrii
le WINCARNIS est une source de vigueur et de vitalit.
HaT-Jtl /*/i/a>'aYf ^o Le plus grand tonique et reconsttl
WW CfCCUf fit mondi dlicieUx, stimulant,mm
lot h fiant. Recommand par plus de 10 0C0 mdecins.
Ptpar par COLEM4N d- Co LCd, Angleterre J
franck J, Martin
/4gent gnral En face de la Clacire .Port***"
A vendre chez
SHEMTOB & Co
Peinluie blanche en pale
Peiniure compose de loutns les
couleurs
Vernis & mail,
Indurine
des prix exceptionnels.
Dames Jeanne* vides de I 5 gallo\
Chez
L. Preetzmaiin Aggerholm

r


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM