<%BANNER%>







PAGE 1

-<•+•' L'EMULSON de SCOTT est un puissant aliment mdicinal qui par lui mme contiens tous les lments ncessaires pour donner la sant et la force Prennez-la pour vous convaincre. 423 Nouvell es ECra utres FaitsDivers ** h'te ce *<>ir Parisiana l'Ail GABIE 15 Octobre RIGA.-Les llolchevistes et les i olonais ont sign l'accord en vertu duquel | n Pologne obtient de la Jtusaie des concessions relativement aux minerais de fer extreitsdes mines de I UkraineCette question fut la cause d'un assez Ion retard dans la conclusion dei ngociation! prliminaire. HAVANE L"8 maisons do Ilanque de c tte ville viennent de recevoir en numraire une somme qui atteint six millions de dollars. 1-ONDHKS. Le maire de Cock qui dprit chaque j nr ar tuile du jeuuo-iu-ils'esl impos dopuis ECxanto deux Jours a pass la dernire nuit dans un lat d'puoomont extrme. l'AHIS-L'Ecbo de Pirie^onoi ce qui; 1 apbvnge do v.iea entre la Franco et 1 Angleterre continue au soiet de li! ctd< ut do Viloe, Leadeux pain aces sont complu terne** il accord pour considrer Que 10 Gouvernement de Varsovie n'a aucune loaporisabilitii dans cet e aline et estimant quo la solutio.i sera rapj Jement trouve par la Ligne des iruiona.Cependant la France iinti que l-Angloterre t>ont dicidea' envoyer la Pologne un note collectivit dans hquelle il lui ara 1 command do 1 modrition au aujet de la questi 11 ,des frontii PAIlis. L amiral Fournier a cour inum que a I acadmie de.s sciences 11 dernire dcouverte d'un ingnieur franaii Mr Loili, consistant dans I uaa-e d'un cable illumin lt c tri |Uemeot pour permettre aux uuvi les de se diriger a l'entre des poils pendant les intenses brouillards?. ..Le ministre do la marine qui a assist aux premier essais a uecide 1 mstal.er ce cable jl eutio do touu lv's porta. D'aptes le journal Ly-ila•lu-' il serait mmequeatioo de pu cer an cable lumlneax travers la 1. ancbo pour faciliter la communies lien maritime entre ii France et l'.-w fli terra pendant l hiverV'AflSOVlb.La nouvelle de l'oooupatio-, le Vuna par leb troapea po.o nuises caue.un etitln,u8ijsii:e 111 descripuble dans tout le pays. La popuia ion u.auil'este sa rec^nuan %  once enveia lo gnral Beligwtky bui a rendu H ion avii la ftene uu territoire Polonaisl'Alli— Mocahur Bourgeois ti ursplua a la mission uiiiitaue du ij i.goe des nations en Pologue que le gouvernement polonais dsapprouve l'attitude du gnral Beugwaky et M dclare p:a a laue le uecesaiie |ojr rparer ce tcgretable lucideut. i'AUlS. A 1 occasion duu grand dner l'ambassadeur des Etats Unis a 1 appel linfiueuce du nouveau monde dans 1 i 0is ue de la grande gurie en faveur de la justice et du uroit. C'est uuo indication dit il quo les oeux hemirpbres doivent tie loilemant uo>s car aprs avoir avo 1 dfivi le moude du despous lue lu.prial allemaud otUe union peuttreappele le sauver des gui Ls HOU moiii tombies d uu proleia r.ut sauvage et bai baieMonsieur Nuo l'eeauna ancien prs, dent du Bioiil a prsut au non des reprlaentaoti dej nations anricaines du bud isa voeu les F '.us s'i.c s 1 our la pro-i r t de du1 ope tout pclslsmeni de la arancedont .c inonde eniir ne peut jaunis t op admirer 0 goia il re commande la solidarit des deux inondas pour [a triompha des priu Oipa de iiu-.ii si uo justice qui Rivent im< u uliseement ci 1 ecjui.'ibio dSS PCUpIl PARIS il nie ;> 1 |o;ii;,i | 10 1917, 8932 1|*4 0|0, L01bU,t0 5 oo •tflfj 191(1 WJ.ID b IJO nui 1101)0 ^ltftin§ U Ij2 ouuib %  1..... PETIT SEMINAIRE COLLEGE ST MARTIAL RENSEIGNEMENTS METEOROLOGIQUES Vendredi 15 Octobreji^c Maromlre 760.5 minimum 21,8 Temprature maximum j},o Moyenne diurne I27.4 Ciel clair jusqu' midi nugeux et couveil. Pluie vers les 10 b. Pluviomtre j,2 m. Le Barcmire remonte lentement. J.SCHERER Pour le certificat d'tudes primaires Nous donnons aujourd'hui, par ordre de mrit, les noms des demoiselles qui ont subi avec succs leurs examens pour lobtet;t>on du csitifi al d'tudes primaires ; AI ,r. elle Richard, Auioinette Pierre, Marthe Pierre Louis, Clara Solages, Anne Marie Lubonic. Lina Zphyr. I ou nos compliment?. Ce qui passe dans le Bord de mer I.c bord de mer traverse, parait-il, une c;: c grave. '•' continue aux lit.us-L'nis c t micu en Europe, le refus de. Ban de donnci du crditei 'abondance dej mtrehan1 ii 1.1 taillite d'un certain nomi %  m m 1 ui 1 1 !i -'' le* Banqui di traiu im| es ci uu. "' ros intri ts mensuels comptaient pour sortir d embarras, ur une consommation nraie et rapide leur pemett.it do revendre au pris ou ils avaient achet de ltrati ori 1 us il parait qu'il faut malheureusement de. nter. Diverses causes parmi Iesque les une cri ' imprvue, Itxtrme raret du num raire eu. enuavreni la ven'e des marchan dises qui 1 entassaient de plus en pus. < omme tout eus qui s'intressent su mou oercialdr ce pavs, noua dplorons rement cette situation dont les malheureux nereanta ne pourront sortir que dilricilemeni .faire part funbre NOUS avons reu le Mire part de la mort de Louis Gousse dcd aux Oayei le 9 Octobre courant, bes funrailleaoM CU lieu le lendemain eu la Cathedra 1 Nos sincres condolances aux famillca eprouvet. Una rfection urgente Les habitants de KAveaue [afleur Dachoe 1 Vveoue ,i nous prient de rappeler une nouvelle lois l'attention du Service technique le mauvais ti( de cette avenue lUraJemeni impraticable a a I a iroindre averse. LIS sommes certains que ce Service prendra .ation le cas de ces intressants contribuablCS qui ne peuvent pas sortir de leur demeure ds qu'il a plu, et enverra une quipe pour procder i la rfection de cette avenue. Fianailles Nous avons reu la carte des fianailles de Melle Camille Kousseau avec Mr Dtmosthne Lamothe.— Nos compliments. Nous avons eu la satisfact on d'as sister hier soir i la iptiiion gnrale de la lu'.'..que donue ce so r l'Amicale du Petit Sminaire i Parisiana. Nous nous garderons d.> toute indiscrtion. Cependant nous ce pouvons ne pas engiger les rttirdataires i faire l'impossib'e pour trouver une plr.ee ce soir cil ou nra et on a si besoin d.* rire ces jours-ci. Les numros varis du p ogramm contienrent pour tous 3e^ gc's: chmts harmonieux, musique savante, monologues croles,comdie spirituelle, posie etc., Si l'on sait que ce sont les acteurs et les actrices les plus recherchj qui remplissent tous les rles, ou regrettera, nous en sommes ;s, de perdre les deux heures qu'on passera dans la plus aimable compogiie. ::-i -S A propos du 12 Octobre Nous disions dernirement que nom avion J dans le temps dcrt jour l i la date 'anniversaire do lu dcouverte de l'Amrique. Voici, en 1 fit, ce que \ ub lait le Moniteur, le t*r Octobre IS'J-J, dans sa paitie oliicitl!.-. ti. Sur la denut.Jed. S M la Heine rgente d'K psgm 8. K le Prsident d'Hati et la Conseil des S d'Eut ont dcid qii l'avenir, dans le' but de clbrer l'snniaersalre du le douver e de l'Amrlq.e, les bneau* et les tal' ssemen s oubhe seront frm s le dn.ze octob e de chupie annd et que et-jour iA uns messe solenuelh d"'"Mr.ns di g ces sei a chante en souvenir du dbarque ment de Co'.mu -sur la premiie n 11 a du Nouveau-Mou de. • L<) Gtouvernemen'dalla Hcpublinue et heureux de s'unir u/ec l'Es* pagne'et lai H'publiques America' ns dam nne commun 1 pi ose dad uiiialtoii pour lilusiio .aviateur, — Aux soires retentusan es qu'ouvrent la Ssiion s'jjoute la brillante rt-prprsenfatioa que prpare La Renaissance avec un prog ainme meiveilleux. — On n'oubliera pas que c'est demain matin que le a Peut Club sera ; de la Rivire Froide appartenant i Monsieur Vieux ont t labo:es. Un comit compo se de Messieurs Simon Vieux, Dr Annoual et G. Dalencourt, fera l'mission des billets. — Les travaux d'amnagement du Marchi /alliera ont commenc sous la direction de 1 ingnieur Mftigato, L? lieutenant Wslkfl qui a pass de r.omb euses annes dans les brigtdes contre l'incendie est dlgu pi la Corn?.-g ic des Pompieis 1 brei de la Capitale. % %  ""• > ^"' ; '"<"~ ea^ %  ;' ' v • %  A'AVIUI w. J i %  T'-liSS £ ; < stf W.mZ, CATHARHES, LARYNGITE, BRONCHITE IIMTI DE COQUELUCHE ET DE ROUGEOLE SOUS t'InfllUM du "PULMO^ERUM" LA I Ii.V.^ ET LES SUKURS ftOLTUhKFq L-OP^B^-r:.: N T LES POINTS DE COTE G'ATTVV,— L-A-'ir..!' REVŒNT. -LE SOMMEIL ,,;'&' %  Lsafoajirer .HE RENAISSENT T rMPUrrs DV$ lf5 HTIMUX I ECCi; ..AHBf FAH L, MAM.R.IE LU CORPS MEDICAL FRANAIS MRPI Rc IL PAR PLUS 0E2C.OOO MtUECINS ETRASeU rvir>r>i3 t,.> rvtrr,oi Uni euul.ru j cal mt iin ,l ,„> EK VENTE. DANS Tnurps LW DBoa'ttRIES IT PHARMAOU PHilii DE gj 15. h ni EfS BAU extiuemcnt robuste et deviendia d L avanc f ,U0 lu H Pnbile .ls -mire type ' Caractristiques d'importance Ressorts demi-ellip iques, tra longs; lames en vani" chrom* s Direction'.du type dit deu versiblo. de constructioo robs_ Oalasse de moteur dmool| permettant de meuler les soopl et d enlever le dpt de cari avec facilit. Tonneau et compartiment tl extirnemei:t apacieui. tquipament complet, ea 1 triaux ue -premier choix. rijnue carburateur muni de deux disposiiiti ce uylage. Graissage tous pieesion, con' uuuaui liiuno ouecteœeiu aux l'uueiB. embrayage de .fonctionnemtnt soupie. ^edale rglable ( per metian d en changer la longoeor ) Lievior du chaugemeni de vi' tesse tie* long;fonctionne courts coups dthort extrmement faible mobile The HUPP MOTOR Adresse tlgraphique HUPP DTROIT tSgSSSsSSSSSssSSMisBssaSss^M 1 1 %  %  ~ ssM^s^Bisjsjw^BBPiSSs^is^ssisssp ;AK CORPORA LION DETB^ E. U. d'A. Codet employ! Lieber A. B. C. 5e L. WKSTERN UNION %  — .P' -A vendre chez, SHEMTOB & Co Peintuie hlanche en pute Peitiiure compose de tor.es les coi!eurs Vernis & mai! Imturine des prix excepiioanels. R. Lorrence Smith Export Import Co New York Port-au-Prince Nous avons m s'ock un petit lot de ter. Clous, Ciment Edison'Orilt' couleur, ficelle. \ Accessoires mail'a peur chamlire'' de bains el cuisines et Ao'io roaiion pst tablie sur ente place ilerjuis 11*17 et touW commandes de nos clieo's onl louj urs eu notre prompte et m* atten IOU. Ouola'ions soumises sur demaedis Condiiions a geuses. \V. C. DUGGER Manager pro (m Dames J cannes vides de i 5 gallo Chez L Preetzmann Aggerholm •



PAGE 1

i j^-ni anne Nos" 3009 Port au Pfince,H?iii Sareeedf i Octobre 1920 lRCT ECR-FROPRIETAIRE u^entMAGLOIRK MAGISTRAT. COMMUNAL %  LuMERO lOCENriMl a: i.oo poil DirARTEKEHTi G. 2.50 joi. 7.00 i poil f TRANGER 8.0L iBOil ^ %  ces sont reues au Comptoir^ ile Publicit, 9 R Tronhet, Pa = ii aj; Ludgate HU1, Londres, Quotidien Par le souvenir, par l'histoire et p le culte, les yiicratioiis passes se rap prodieol des yeuratious prsentes et les lvent jusqu' eiles.Le genre Humain n'a d'unit que par l Gabriel RANOTATJX J REDACTION; Rue Amricaine|No, au TELSPffONFfJS rmiiiiitiioi 1 NOMS reproduisons ci dessous le pro gramme de la session qu'ouvre la jle de l'arisiana, ainsi que l Or Ire du jour de l'Assemble Gnrale qui Itra tenue le lendemain de la \le, est dire dimanche, neuf heures prcises, au Petit Sminaire Chronique judiciaire Association ainicile ait que les chevaliers de CoPetu Sminaire Collge fe^"J£ '. Saiot Martial Session Annuehe'de 1920 PROGRAMME Samedi 16 0:tobre.— Fte inau g j raie de 1'Associa'iou au Thtre Parisiaca, le soir 8 heures.— Allocution d'ouveiture pu le Prsident lon Demandas juge dmstruction Dimanche 17 — Assemble Gn du t.iba ml de 1re instance de Pu t raie des Membres de l Association de Paix, Monsieur le |Jge C :nt. en an Petit Sminaire Collge Sainl Martial, le matin 9 heures Lundi 18.— Messe sole mille dans la chapelle du Petit Sminaire en mmone de : Ption A Balanc, membre actit dcd le ter janvier 1920 Henri Isidore, prot^eur au Se roinaire, dcd le 18 jais 1923 M. I Sbembtob, membre perp tuel. dcd le ;o |jin 1920 Mudi 19 — tiaiquet pa: souscrip lion, te soir A 8 heures AiU utio.i Je termeturc d sion pu le Prsident. principal tait de renatre JeMetz une statue de Lafaihieu-ement o-'krp. Vleganoa a visit les rgions 9 par la gu rrc et diverses Je Franre, acclame chaleuUBt par toutes les populations |BHm retour en Amrique, une Bon eclhousiaste leur a t tut faite, par leurs compitrioI lecteurs liront plus loin le klraouvant; allocation propar le chevalier suprme F. W Fnnce sera particul ement devoir quel bon souvenir et impression reoit utante les Klien'de Colomb ont conservs I rcent voyage. Elle sait [qu'elle comptera parmi ceux dtendront contre les campait calomnies sy;tm •tiqiem nt Encontre elles sur l'ade che%  que de h grande A'sb "dation. iphe Colomb avait dcoufAmrique. Les Ch valicts de Annfversaire 11, eux, ont pu, au cours de ajfige, dcouvrir la vritable unie de la France d'aprs foi. malgr la perte de deux • de ses fils tus ou mutils, •Table dvastation de dix de ses fenents les plus industriels, peu peu les ruines de ses villages et de ses 11,500 usi* dtruits pendant la guerre. fanage du discours de M. Fia, relatif aux tombes amricaia touch particulirement les tranais. France a le culte des morts et Chevaliers de Colomb ont vu Wlsoia des mains franaises touient les Heurs de la recon"W et du souvenir dans les lit amricains. Ce n'est pas inotion qu'elle avait appris W mesures allaient tre prises rapatrier aux Etats Unis les du soldat amricains enterrs France, en effet, a pour leurs "LT 8 k n m % CU Ue u qU • s'loigner du pouvoir le loyal . • % % %  Min*, au COUTS d i mois d Mars 1919, un pro es verbal d en qu^e suppltive, entacha de liux par supposition de personne au pro fit dt nomm Huatias Limose, aux fins d'atr bu, celui-ci la proprit d'une quan'.il de cinq carreaux de terre situs sur 1 habitation aux Source. en la 2: section rurale de la Commune de la Grande Salin?, crime prvu et pu li par l'art. 107 du code pnal,le second comme complice du dit R.iguac Georges, pour l'avoir par don-, promes machint ois ou art 11 es, provoqu comme.tre le dit crime de fux en critures publiques OJ donn les inttru.t oos pour le commettre CCime pi vu ev puui. par les articles 4}, 4) et 107 code pnal, ordonne que 1-S d is prvenus soient pris au corps et dposs dans la maison d'aut d • Saint Marc, si dj ils n'y sont, on nne que le pices de la procdure soient suis dlai transmises Mr le Commissaire du Gou n' %  tre Bote aux lettre Mon '-u M directeur, raipromr tant de consolationchr' H %  \dla lecture du sonnet que je trans cri, j destout, que je lai appris par t e 'r afin de l'avoir teufoiara avec moi. p r tre 7 ii?W lecteur du Mitiu tang d troubl;— qui ne [est qu la ufoit :'prouvera t-d aussi la '„, rw r onfortante motion en le lisant et m %  1 vira §r di l avnrpub.i n lean de l'Ouest^ Sonnet H isiuipreugardeuK entur it j'ay frii 1 • noa aunyn est Wen^ Nhi-, li k %  ; Watt pour nous, Tu dcoche MI moi 1 ->;' iartowa ikgsttea, ... dentiuac tu BMJ ouvres topartolM, Au r, .uniront ton courroux;', donc pu lya Dieu 1 pre de tous, Ca O pourray |C alln ri plu m a lejeitcs .;, i et confus, de misre accable, J\ B i horre ir i moy mesme, aogotsseux et trouble, je ,„ me i tes pies; soy-moy doux proptee i Ne tourne point les yon sur mes ictes pervers. Ou, si tu %  r '•' i ""''" lI Du | : tn ma grlce et me justice. de la mort de J-J. Dessalines Demain 17 Octobre sera l'anniversaire le ta mort de Jean-Jacques Dessalines, empereur d'IIaili, tbnditeurderinJpsnJan.-e liiitieinc. Varits DIMANCHE Les frres Corses d Alexandre Dumas. Kntre G. 2.00 Tarisiaua '^DEMAIN DOMINO ROUGE • es "J dernieia pisodes Trs mouvants et d'ua dnouement intrigant. Entre G. 1.Met 2.00 Plainte d'Aldus Alexis contre L B, Rousseau, juge supplant de la justice de paix de M uigot. Monsieur le juge Gentil entendu en son rap po:t le Mmis re public a conclu une information. Audience du 7 Octobre 1920 Arrts rendus Celui qui ordonne me info La tion contre Luc )ean Baptiste Kous seau, juge supvv int de la justice de paix de Marigot prvenu d'arrestation et de 1 emprisonnement a'bitraire sur la personne du citoyen Alcius Alexis. Celui qui ordonne une informa tion contre Joseph Eugcie et Ber thoumieux, juge supplant et greffier de la justice d; paix de la Baie des |. par lui procd contorrainent h loi Lr tribunal de Paix, section sud, a dans son audience du 11 Octob;e courant renules jugemenrssuivants sous la p'sidence du juge Louis Xomulus. Dame Rose Benjamin contre Maxuha Barolet. Celai qui ordonne De Port-d*Pedx .S Oclob r e 1920 Un terrible accident Disparition d un voilier Ce midi, la ville tait en moi, et d poil lots, la consternation est dans iuds les cœurs. Des cris ici, ', des lai.s. Un cablogramme du Consul dilti Antilla adress au la comparution personnelle des parCap.taiue c la Gendarmerie, nous lies Pauduoce de mercredi fait part du naufrageaux environs — Robert Charles co.atre A. B. Duthil. Celui qui reoit en la forme l'opposition du demandeur au fond, retracte ledit jug.-mentencequiatrait stuWment la condion du paiement, donne acte au demaudeut de ce qu'il a vais u gourdes en cons quence le condamne payer la son Moustiques prvenus de concussion me de 147 gourdes sans terme 1 BrTd au pr|udtce du sieur Alexandre Lucien Pierre. Guerrier Audience de la 1re seciion du u Octobre 1920 a laisser %  ta a'iternel droit de cit" dans ce Jj que leur vaillance a puis%  JJl contribu dlivrer en tant un ennemi commun. itaunde donc l'Amrique de t les corps de ceux de ses ^i, sans famille aux Etats B sont rclamis par personors humbles tombes seront **e monuments sacrs de la fer" Ct ^ l amiti tU C >" "cl "Ppor enrie les deux grau£ Qt *fjj pjtoocratiei. le rle important P^f!?! '. ^ ont jouer de concert dans *• vont entrer dans une re mk, destin La Rpublique franaise a maintenant pour prsident M. Alexandre Millerand, l'minent homme d'Etat qai, par sa puissance de travail, ses Ucults remarquables d'assimilation et sa haute conscience des intrts du pays, prsidait en fait dj depuis plusieurs mois anx destines delaFraice. En outre, ses .JS vivement cet acci dni et euvoy J-IS auv famille* prou de s-en librer en deux termes gaux pvta nos I il sincres leatlmioti et mensuels, — ,Dar;us Lahens contre R. Honort. Le tribunal, avant dire dro.'. ordonne la comparution persoouelle des parties i l'audience du ifc> du courant — Dame Adlade Pierre contre D igne Mentor. Celui qui donne dfaut contre la demanderesse et la condamne payer sans dli la somme de 66 gourdes, sans prjudice des intrts a choir — Alphonse Durand contre B. 3uiieau. Celui qui condamne le d tendeur payer la valent d: 55 gourdes, lui accorde la falcult de s en abrer en deux Itrnies gaux de condo.caaces — V. Maugon contre G Compre Celui qui donne dfaut conte ie dtendeur, le condamne paye: la valeur rclame et 20 gourdes de do.nmag s intrts donne acte au demandeur de ce qu'il renonce i l'ex.ution provisoire — Sdomon Bouchette contre con tre Joaohim Pierre. Le dtendeur ei condamn par dclaut. payer la somme de98 gou:de;avec excution provisoire dw prsent jugement sans caution — Lysius L;(oatant contre Henri et mensuels avec clause pnale et i Riche Celui qui condamne le dfen10 gourd.s de do nrr.ages Intrt deur, mmi par corps, a payer la — Smith lils contre Christian somme de •>$ dollars lui accorde Nau. Celui qui doaue defauc comte le dtendeur et pour le profit le cou di!. payer 1a valeur rclame avec les intrts lgaux pour ce faite le delAi de deux mois fixe trois mois la dure de la con et a }) gjur.t •; Les dommages intrts 1


Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05241
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, October 16, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05241

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
i
j^-ni anne Nos" 3009
Port au Pfince,H?iii
Sareeedf i Octobre 1920
lRCTECR-FROPRIETAIRE
u^entMAGLOIRK
Magistrat. Communal

LuMERO lOCENriMl
a: i.oo
poil
DirARTEKEHTi
G. 2.50
joi. 7.00 i
poil f
TRANGER
8.0L
iBOil
^ces sont reues au Comptoir^
ile Publicit, 9 R Tronhet, Pa=
ii aj; Ludgate HU1, Londres,
Quotidien
Par le souvenir, par l'his-
toire et p le culte, les
yiicratioiis passes se rap
prodieol des yeuratious
prsentes et les lvent
jusqu' eiles.Le genre Hu-
main n'a d'unit que par l
Gabriel RANOTATJX J
REDACTION; Rue Amricaine|No, au
TELSPffONFfJS
rmiiiiitiioi 1
' Noms reproduisons ci dessous le pro
gramme de la session qu'ouvre la
jle de l'arisiana, ainsi que l Or Ire
du jour de l'Assemble Gnrale qui
Itra tenue le lendemain de la \le,
est dire dimanche, neuf heures
prcises, au Petit Sminaire
Chronique judiciaire
Association ainicile
ait que les chevaliers de Co- Petu Sminaire Collge
fe^"J '. Saiot Martial
Session Annuehe'de 1920
PROGRAMME
Samedi 16 0:tobre. Fte inau
g j raie de 1'Associa'iou au Thtre
Parisiaca, le soir 8 heures. Al-
locution d'ouveiture pu le Prsident lon Demandas juge dmstruction
Dimanche 17 Assemble Gn du t.ibaml de 1re instance de Pu t
raie des Membres de l Association de Paix, Monsieur le |Jge C :nt. en
an Petit Sminaire Collge Sainl
Martial, le matin 9 heures
Lundi 18. Messe sole mille
dans la chapelle du Petit Sminaire
en mmone de :
Ption A Balanc, membre actit
dcd le ter janvier 1920
Henri Isidore, prot^eur au Se
roinaire, dcd le 18 jais 1923
M. I Sbembtob, membre perp
tuel. dcd le ;o |jin 1920
Mudi 19 tiaiquet pa: souscrip
lion, te soir A 8 heures
AiU utio.i Je termeturc d
sion pu le Prsident.
principal tait de renatre
JeMetz une statue de Lafa-
ihieu-ement o-'krp.
Vleganoa a visit les rgions
9 par la gu rrc et diverses
Je Franre, acclame chaleu-
UBt par toutes les populations
|BH-
m retour en Amrique, une
Bon eclhousiaste leur a t
tut faite, par leurs compitrio-
I lecteurs liront plus loin le
klraouvant; allocation pro-
par le chevalier suprme F.
W
Fnnce sera particul ement
devoir quel bon souvenir et
impression reoit utante les
Klien'de Colomb ont conservs
I rcent voyage. Elle sait
[qu'elle comptera parmi ceux
dtendront contre les campa-
it calomnies sy;tm tiqiem nt
Encontre elles sur l'ade che-
que de h grande A'sb "dation.
. iphe Colomb avait dcou-
fAmrique. Les Ch valicts de Annfversaire
11, eux, ont pu, au cours de
ajfige, dcouvrir la vritable
unie de la France d'aprs
foi. malgr la perte de deux
de ses fils tus ou mutils,
Table dvastation de dix de ses
fenents les plus industriels,
peu peu les ruines de ses
villages et de ses 11,500 usi*
dtruits pendant la guerre.
fanage du discours de M. Fia-
, relatif aux tombes amricai-
a touch particulirement les
tranais.
France a le culte des morts et
Chevaliers de Colomb ont vu
Wlsoia des mains franaises
touient les Heurs de la recon-
"W et du souvenir dans les
lit amricains. Ce n'est pas
inotion qu'elle avait appris
W mesures allaient tre prises
rapatrier aux Etats Unis les
du soldat amricains enterrs
France, en effet, a pour leurs
"LT8. k nm% CU.Ue uqU s'loigner du pouvoir le loyal . U de ses fils, hn tombant J * Deschanel.
Uefense, Us ont acquis une u '
En Cassation
Audience de la 2e section
du mardi 5 Octobre 1920
Prsidence du vue pritideni Anselme
Affaira entendues
Procdure instruite contre le juge
supplant RsigUSC Georges, de la
justice de paix d: Dsdunss Mon-
iteur le ]uge 0,Callajr,han entendu
en son rapport, le Mania re pub ic
a conc'u au renvoi du prveau de
vant le tribunal criminel de St Marc
Procdure instruite contre M1. I
tendu en to 1 rapport, le Mtnis're
public a conclu au renvoi da prve
nu hors de cause.
Procdure instruite contre A
Pierre Loup, jug;de p:ix de X. j;ck
Monsieur le jjge Gentil enteala ;
son rapport, le MidUiirc public a
conclu au renvoi d.i prvenu devait
le tribunal criminel des Cajes.
P.ainte de A. L. c'i.rrc conlr [0
seph Eugne, juge supplant d
justice dspaix do la Baie des Mojs
r -M .
l'OJBSS. Moasieurle jaget ) C tllaghan
la ses entendu en soi rapport le M aiSlre vernem 1-banal de
public a conclu une informt on. instance de Siini Mue pour y
droi', renvoie par consquent les
prveuus devant le tribunal crient-
de Saint Marc pour y tre jug
le premier pour avoir en i qu il t
de j i > Min*, au COUTS d i mois
d Mars 1919, un pro es verbal d en
qu^e suppltive, entacha de liux
par supposition de personne au pro
fit dt nomm Huatias Limose, aux
fins d'atr bu, celui-ci la proprit
d'une quan'.il de cinq carreaux de
terre situs sur 1 habitation aux
Source. en la 2: section rurale
de la Commune de la Grande Sa-
lin?, crime prvu et pu li par l'art.
107 du code pnal,le second comme
complice du dit R.iguac Georges,
pour l'avoir par don-, promes
machint ois ou art 11 es, provoqu
comme.tre le dit crime de fux
en critures publiques oj donn les
inttru.t oos pour le commettre
CCime pi vu ev puui. par les articles
4}, 4) et 107 code pnal, ordonne
que 1-S d is prvenus soient pris au
corps et dposs dans la maison
d'aut d Saint Marc, si dj ils n'y
sont, on nne que le pices de la
procdure soient suis dlai trans-
mises Mr le Commissaire du Gou
n'
tre
Bote aux lettre
Mon '-um- directeur,
raipromr tant de consolationchr'
H \dla lecture du sonnet que je trans
cri, j destout, que je lai appris par
t e 'r afin de l'avoir teufoiara avec moi.
p r tre 7 ii?W lecteur du Mitiu
tang d troubl; qui ne [est
qu la ufoit :'- prouvera t-d aussi la
', rw r onfortante motion en le li-
sant et m 1 vira r di l avnrpub.in
lean de l'Ouest^
Sonnet
H isiuipreugardeuK entur it j'ay frii .
1 noa aunyn est Wen^
Nhi-, li k ; Watt pour nous,
Tu dcoche mi moi 1 ->;' iartowa ikgsttea,
... dentiuac tu bmj ouvres topartolM,
Au r, .uniront ton courroux;',
donc pu lya Dieu 1 pre de tous,
Ca o pourray |C alln ri plu m a lejeitcs .-
;, i et confus, de misre accable, J\
B i horre ir i moy mesme, aogotsseux et trouble,
je , me i tes pies; soy-moy doux proptee i
Ne tourne point les yon sur mes ictes pervers.
Ou, si tu "r. '' i !"- ""''" lI "
Du | : tn ma grlce et me justice.
de la mort de
J-J. Dessalines
Demain 17 Octobre sera l'anniversaire le ta
mort de Jean-Jacques Dessalines, empereur
d'IIaili, tbnditeurderinJpsnJan.-e liiitieinc.
"
Varits
DIMANCHE
Les frres Corses
d Alexandre Dumas.
Kntre G. 2.00
Tarisiaua
'^DEMAIN
DOMINO ROUGE
es "J dernieia pisodes
Trs mouvants et d'ua dnouement
intrigant.
Entre G. 1.Met 2.00
Plainte d'Aldus Alexis contre L
B, Rousseau, juge supplant de la
justice de paix de M uigot. Monsieur
le juge Gentil entendu en son rap
po:t le Mmis re public a conclu
une information.
Audience du 7 Octobre 1920
Arrts rendus
Celui qui ordonne me info La
tion contre Luc )ean Baptiste Kous
seau, juge supvv int de la justice de
paix de Marigot prvenu d'arrestation
et de 1 emprisonnement a'bitraire
sur la personne du citoyen Alcius
Alexis.
Celui qui ordonne une informa
tion contre Joseph Eugcie et Ber
thoumieux, juge supplant et greffier
de la justice d; paix de la Baie des
|. par lui procd contorrainent h
loi
Lr tribunal de Paix, section sud,
a dans son audience du 11 Octob;e
courant renules jugemenrssuivants
sous la p'sidence du juge Louis
Xomulus.
Dame Rose Benjamin contre
Maxuha Barolet. Celai qui ordonne
De Port-d*Pedx
.S Oclobre 1920
Un terrible accident
Disparition d un voilier
Ce midi, la ville tait en moi, et
d poil lots, la consternation est
dans iuds les curs. Des cris ici, ',
des lai.- s. Un cablogramme du
Consul dilti Antilla adress au
la comparution personnelle des par- Cap.taiue c la Gendarmerie, nous
lies Pauduoce de mercredi fait part du naufrage- aux environs
Robert Charles co.atre A. B.
Duthil. Celui qui reoit en la forme
l'opposition du demandeur au fond,
retracte ledit jug.-mentencequiatrait
stuWment la condion du paie-
ment, donne acte au demaudeut de
ce qu'il a vais u gourdes en cons
quence le condamne payer la son
Moustiques prvenus de concussion me de 147 gourdes sans terme1 BrTd
au pr|udtce du sieur
Alexandre Lucien Pierre.
Guerrier
Audience de la 1re seciion
du u Octobre
1920
a
laisser
ta
a'iternel droit de cit" dans ce
Jj que leur vaillance a puis-
JJl contribu dlivrer en
tant un ennemi commun.
itaunde donc l'Amrique de
t les corps de ceux de ses
^i, sans famille aux Etats
B sont rclamis par person-
ors humbles tombes seront
**e monuments sacrs de la
fer" Ct ^ l'amiti tU C>" "- cl'
"Ppor enrie les deux grau- Qt *fjj
pjtoocratiei. le rle important P^f!?!
'. ^ ont jouer de concert dans
* vont entrer dans une re
mk,
destin
La Rpublique franaise a mainte-
nant pour prsident M. Alexandre
Millerand, l'minent homme d'Etat
qai, par sa puissance de travail, ses
Ucults remarquables d'assimilation
et sa haute conscience des intrts
du pays, prsidait en fait dj de-
puis plusieurs mois anx destines
delaFraice. En outre, ses . this pour l'Amrique sont bien
xont galement bientt un nouveau
, prsident et les deux dmocraties
rle important Jou:rot coQuer i poursuivre leur
les Etats-Unis au-
tt u
; deux dmocraties
- cruel a fait que, pen-
Psieurs mois, les Prsidents
nx grandes Rpubliques ont
* mn" temps gravement ma-
11 dans 1 impossibilit de rem-
ors hautes fonctions.
*lui de
-ou
la France a mme d
* dmission et c'est avec un
'reui
tegret que le pays a vu
politique d'union et d'amiti tradi-
uonnelle.
Quel que soit le futur plsident
des Etats-Unis, il sera, nous en
sommes persuad, l'ami de notre
pays, car, suivant les paroles de M.
Wilson : Les liens qui unissent
les deux Nations dans une estime
fraternelle sont indestructibles et de-
meureront jamais.
Paul-Yves Sbillot
Prsidence du juge Etharl
Attaires entendues
Celle de G. Kattan contre Chris
tian Lcurent et luitin Casimir Mon
sieur le juge Surin est entendu en
la lecture de sou rappor: sommaire
Me |ules Dvieux en ses observa-
tions pour les dfeedeurs, le Minis
tre public a conclu la cassation
du l'arrt critiqu
Celle de |. M B.dy contre Cl-
ment Maignau olOUliear lt jug; D
vt est euiendu en l'expos scm-
maire de la cause Mes Bidy et La
roche en leurs observations respec
tives le Ministre public a conclu au
rejet du pourvoi
Audience du 12 Octobre 1920
Prsidnc; du vice prsiltnt Anse 1 ne
Arrt rendu
Celui qui dit qu'il ny a pas lieu
i suivie contre le citoveu Isaac Pior
vil, aucune charge n'ayant t rv
le contre lui ; Le renvoie en con
squence de ia prvention ; Dit
au contraire qu'il y a lieu su.
contre 10 Kesigoac Georges, ancien
supplaut juge de paix des Deadunes
et Barthlmy jeune, praticien eu
lai et le condamne eu outre aux d
pens
Origne Boissouure contre
Nry Gdiiloiy. Celui qui donne acte l'iphaine et^ Abne;
au cfe:;deur de la remise de la clef une
et, au demandeur de son accepta-
tion, ce taisant, condamne le dlen
deur payer la somnu do |) gour-
des sans prjudice des |OUri chus
jusqu' la date de la remise des clefs
lui accorde pour ce faire la (acuit
de BarocoafCu M de lagoelette
du nom d'Arthur Orbott appartenant
au legrette Ernest Sylvain, fils de
l'un dis no, plus hjaorables ngo-
ciants de la p ace, ir Dmosthnts
Sylvain
' D'apiJ ce qui m a ; e.t revenu, le
voilier a disparu a\:c et quipige et
passagers au nomme desquels se
uo'avii'nt les frres Gabriel et Er
uest Sylvain, les frre* liertin et Di
vil Gaston Renaud, MM. Aruold
Jean Louis et
nomm Lou
Louis, matelot, a pu miraculeuse
ment chapper ai a*ng;r, mais trou
v, dit on, dans -a tat voisin de la
mort
Nous dp'.o. c>js vivement cet acci
dni et euvoy j-is auv famille* prou
de s-en librer en deux termes gaux pvta nos I il sincres leatlmioti
et mensuels,
,Dar;us Lahens contre R. Ho-
nort. Le tribunal, avant dire dro.'.
ordonne la comparution persoouelle
des parties i l'audience du ifc> du
courant
Dame Adlade Pierre contre
D igne Mentor. Celui qui donne
dfaut contre la demanderesse et la
condamne payer sans dli la
somme de 66 gourdes, sans prju-
dice des intrts a choir
Alphonse Durand contre B.
3uiieau. Celui qui condamne le d
tendeur payer la valent d: 55
gourdes, lui accorde la falcult de
s en abrer en deux Itrnies gaux
de condo.caaces
V. Maugon contre G Com-
pre Celui qui donne dfaut conte
ie dtendeur, le condamne paye:
la valeur rclame et 20 gourdes
de do.nmag s intrts donne acte au
demandeur de ce qu'il renonce i
l'ex.ution provisoire
Sdomon Bouchette contre con
tre Joaohim Pierre. Le dtendeur ei
condamn par dclaut. payer la
somme de98 gou:de;avec excution
provisoire dw prsent jugement sans
caution
Lysius L;(oatant contre Henri
et mensuels avec clause pnale et i Riche Celui qui condamne le dfen-
10 gourd.s de do nrr.ages Intrt deur, mmi par corps, a payer la
Smith lils contre Christian somme de >$ dollars lui accorde
Nau. Celui qui doaue defauc comte
le dtendeur et pour le profit le cou
di!. payer 1a valeur rclame
avec les intrts lgaux
pour ce faite le delAi de deux mois
fixe trois mois la dure de la con
et a }) gjur.t ; Les dom-
mages intrts


1 '


-<+'
L'EMULSON de SCOTT
est un puissant aliment mdici-
nal qui par lui mme contiens
tous les lments ncessaires
pour donner la sant et la force
Prennez-la pour vous convaincre.
423
Nouvelles ECrautres FaitsDivers ** h'te ce *<>ir
Parisiana
l'Ail GABIE
15 Octobre
RIGA.-Les llolchevistes et les
i olonais ont sign l'accord en vertu
duquel |n Pologne obtient de la
Jtusaie des concessions relativement
aux minerais de fer extreitsdes mi-
nes de I Ukraine-
Cette question fut la cause d'un
assez Ion retard dans la conclusion
dei ngociation! prliminaire.
HAVANE L"8 maisons do Ilanque
de c tte ville viennent de recevoir en
numraire une somme qui atteint
six millions de dollars.
1-ONDHKS. Le maire de Cock qui
dprit chaque j nr ar tuile du
jeuuo-iu-ils'esl impos dopuis ec-
xanto deux Jours a pass la derni-
re nuit dans un lat d'puoomont
extrme.
l'AHIS-L'Ecbo de Pirie^onoi ce
qui; 1 apbvnge do v.iea entre la Fran-
co et 1 Angleterre continue au soiet
de li! ctd< ut do Viloe,
Leadeux pain aces sont complu
terne** il accord pour considrer Que
10 Gouvernement de Varsovie n'a
aucune loaporisabilitii dans cet e
aline et estimant quo la solutio.i
sera rapj Jement trouve par la Li-
gne des iruiona.Cependant la France
iinti que l-Angloterre t>ont dicidea'
envoyer la Pologne un note
collectivit dans hquelle il lui ara
1 command do 1 modrition au
aujet de la questi 11 ,des frontii
PAIlis. L amiral Fournier a cour
inum que a I acadmie de.s sciences
11 dernire dcouverte d'un ing-
nieur franaii Mr Loili, consistant
dans I uaa-e d'un cable illumin lt c
tri |Uemeot pour permettre aux uuvi
les de se diriger a l'entre des poils
pendant les intenses brouillards?.
..Le ministre do la marine qui a
assist aux premier essais a uecide
1 mstal.er ce cable jl eutio do touu
lv's porta. D'aptes le journal Ly-ila-
lu-' il serait mmequeatioo de pu
cer an cable lumlneax travers la
1. ancbo pour faciliter la communies
lien maritime entre ii France et
l'.-w fli terra pendant l hiver-
V'AflSOVlb.La nouvelle de l'ooou-
patio-, le Vuna par leb troapea po.o
nuises caue.un etitln,u8ijsii:e 111
descripuble dans tout le pays. La
popuia ion u.auil'este sa rec^nuan
once enveia lo gnral Beligwtky
bui a rendu h ion avii la ftene uu
territoire Polonais-
l'Alli Mocahur Bourgeois ti
ursplua a la mission uiiiitaue du ij
i.goe des nations en Pologue que le
gouvernement polonais dsapprouve
l'attitude du gnral Beugwaky et
M dclare p:a a laue le uecesaiie
|ojr rparer ce tcgretable lucideut.
i'AUlS. a 1 occasion duu grand
dner l'ambassadeur des Etats Unis
a 1 appel linfiueuce du nouveau
monde dans 1 i0isue de la grande
gurie en faveur de la justice et du
uroit. C'est uuo indication dit il quo
les oeux hemirpbres doivent tie
loilemant uo>s car aprs avoir
avo 1 dfivi le moude du despous
lue lu.prial allemaud otUe union
peuttreappele le sauver des gui
Ls hou moiii tombies d uu proleia
r.ut sauvage et bai baie-
Monsieur Nuo l'eeauna ancien
prs, dent du Bioiil a prsut au
non des reprlaentaoti dej nations
anricaines du bud isa voeu les
F'.us s'i.c s 1 our la pro-i r t de
du1 ope tout pclslsmeni de la
arancedont .c inonde enii- r ne peut
jaunis t op admirer 0 goia il re
commande la solidarit des deux
inondas pour [a triompha des priu
Oipa de iiu-.ii si uo justice qui
Rivent im< u uliseement ci
1 ecjui.'ibio dSS PCUpIl
PARIS il nie ;> 1 |o;ii;,i | 10
1917, 8932 1|*4 0|0, L01bU,t0 5 oo
tflfj 191(1 WJ.ID b ijo nui 1101)0
^ltftin U Ij2 ouuib 1.....
PETIT SEMINAIRE
COLLEGE ST MARTIAL
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES
Vendredi 15 Octobreji^c
Maromlre 760.5
, minimum 21,8
Temprature
, maximum j},o
Moyenne diurne I27.4
Ciel clair jusqu' midi nugeux et
couveil.
Pluie vers les 10 b.
Pluviomtre j,2 m.
Le Barcmire remonte lentement.
J.SCHERER
Pour le certificat
d'tudes primaires
Nous donnons aujourd'hui, par
ordre de mrit, les noms des de-
moiselles qui ont subi avec succs
leurs examens pour lobtet;t>on du
csitifi al d'tudes primaires ; AI ,r. elle
Richard, Auioinette Pierre, Marthe
Pierre Louis, Clara Solages, Anne
Marie Lubonic. Lina Zphyr.
I ou nos compliment?.
Ce qui passe dans le
Bord de mer
I.c bord de mer traverse, parait-il, une c;: c
grave.
'' continue aux lit.us-L'nis ct
micu en Europe, le refus de. Ban
de donnci du crditei 'abondance dej mtrehan-
1 ii 1.1 taillite d'un certain nomi ,
m m 1 ui
1 1 !i-'' le* Banqui di traiu im| es ci uu.
"' ros intri ts mensuels comptaient pour
sortir d embarras, ur une consommation n-
raie et rapide leur pemett.it do revendre au
pris ou ils avaient achet de ltrati ori
1 us il parait qu'il faut malheureusement de.
nter. Diverses causes parmi Iesque les une
cri* ' imprvue, Itxtrme raret du
num raire eu. enuavreni la ven'e des marchan
dises qui 1 entassaient de plus en pus.
< omme tout eus qui s'intressent su mou
oercialdr ce pavs, noua dplorons
rement cette situation dont les malheureux
nereanta ne pourront sortir que dilricilemeni
.faire part funbre
NOUS avons reu le Mire part de la mort de
Louis Gousse dcd aux Oayei le 9 Octobre
courant, bes funrailleaoM CU lieu le lendemain
eu la Cathedra 1
Nos sincres condolances aux famillca eprou-
vet.
Una rfection urgente
Les habitants de KAveaue [afleur Dachoe
1 Vveoue ,i nous prient de rappeler une nouvelle
lois l'attention du Service technique le mauvais
ti( de cette avenue lUraJemeni impraticable a
a I a iroindre averse.
lis sommes certains que ce Service prendra
.ation le cas de ces intressants con-
tribuablCS qui ne peuvent pas sortir de leur de-
meure ds qu'il a plu, et enverra une quipe pour
procder i la rfection de cette avenue.
Fianailles
Nous avons reu la carte des fianailles de
Melle Camille Kousseau avec Mr Dtmosthne
Lamothe. Nos compliments.
Nous avons eu la satisfact on d'as
sister hier soir i la iptiiion gn-
rale de la lu'.'..- que donue ce so r
l'Amicale du Petit Sminaire i Pari-
siana. Nous nous garderons d.> tou-
te indiscrtion. Cependant nous ce
pouvons ne pas engiger les rttirda-
taires i faire l'impossib'e pour trou-
ver une plr.ee ce soir cil ou nra et
on a si besoin d.* rire ces jours-ci.
Les numros varis du p ogram-
m contienrent pour tous 3e^ gc's:
chmts harmonieux, musique savan-
te, monologues croles,comdie spi-
rituelle, posie etc.,
Si l'on sait que ce sont les acteurs
et les actrices les plus recherchj
qui remplissent tous les rles, ou
regrettera, nous en sommes ;s, de
perdre les deux heures qu'on passera
dans la plus aimable compogiie.
::-i
-S
A propos du 12 Octobre
Nous disions dernirement que
nom avion j dans le temps dcrt
jour l i la date 'anniversaire do
lu dcouverte de l'Amrique.
Voici, en 1 fit, ce que \ ub lait le
Moniteur, le t*r Octobre IS'j-J, dans
sa paitie oliicitl!.-.
ti. Sur la denut.Jed. S M la Heine
rgente d'K psgm 8. K le Prsident
d'Hati et la Conseil des S d'Eut ont
dcid qii l'avenir, dans le' but de
clbrer l'snniaersalre du le dou-
ver e de l'Amrlq.e, les bneau* et
les tal' ssemen s oubhe seront
frm s le dn.ze octob e de chupie
annd et que et-jour iA uns messe
solenuelh d"'"Mr.ns di g ces sei a
chante en souvenir du dbarque
ment de Co'.mu -sur la premiie
n 11 a du Nouveau-Mou de.
L<) Gtouvernemen'dalla Hcpubli-
nue et heureux de s'unir u/ec l'Es*
pagne'et lai H'publiques America'
ns dam nne commun 1 pi ose dad
uiiialtoii pour lilusiio .aviateur,
Aux soires retentusan es qu'-
ouvrent la Ssiion s'jjoute la brillan-
te rt-prprsenfatioa que prpare La
Renaissance avec un prog ainme
meiveilleux.
On n'oubliera pas que c'est
demain matin que le a Peut Club
sera ; Comme 00m l'avion i pressen-
ti beaucoup de boulangers vende-
root la liv.e de pain i partir de lu 1-
di i quaiante etntimes.
Les membres de l'Amicale du
Petit Sminaire se rappelleront que
c'es: deii.an 1 dix h.ures qu'aura
l.eu au local de l'tablissemeut la
terue de 1 Assembl* Gnrale. La
messe pour Ils membres de l'Asso-
ciation recds sera dite i la cha-
pelle du Sminaire lundi 7 heures
1/2 du matin.
Le D.parteimnt de l'Instruc-
tion publique a reu un fort stock
dj iournitures classiques i l'usage
des Ecoles.
Le piemier numro de la Re-
vue La Renaissance a paru aujour
dhui C-: le Revue, doot le num o
se vt.nd cinquante cent.mes, pauit
ad libitum, est dirige par un corn t
et administre par P. D. P aisir.
Tout le numro est d lire.
Les 13 fteront gianiiosement
samedi soir le sympathique auteur
d' A voix basset.
Nous dplorons l'acciden: qui
a empch ro :e co frre Le Cour-
rier du Soir de paratre hier.
Le Conseil Communal de cette
viile a tenu sance hier soir.
Les conditions de la ulle des
Usines cafiies > de la Rivire
Froide appartenant i Monsieur Vieux
ont t labo:es. Un comit compo
se de Messieurs Simon Vieux, Dr
Annoual et G. Dalencourt, fera l'-
mission des billets.
Les travaux d'amnagement du
Marchi /alliera ont commenc sous
la direction de 1 ingnieur Mftigato,
L? lieutenant Wslkfl qui a pass
de r.omb euses annes dans les bri-
gtdes contre l'incendie est dlgu
pi la Corn?.-g ic des Pompieis
1 brei de la Capitale.
'"" > ^"' ;'"- <"~ ea^
;' v * A'aVIUI
w. J i T'-liSS

;
<
-
stf
W.mZ, CATHARHES, LARYNGITE, BRONCHITE
IIMTI DE COQUELUCHE ET DE ROUGEOLE
SOUS t'InfllUM du "PULMO^ERUM" '
LA I Ii.V.^ ET LES SUKURS ftOLTUhKFq
L-OP^B^-r:.: n t les points de cote g'attvv,
L-A-'ir..!' REVNT. -LE SOMMEIL ,,;'&'
Lsafoajirer .he renaissent T"
rMPUrrs dv$ lf5 htimux
I ECCi; ..AHBf FAH L, MAM.R.IE LU CORPS
MEDICAL FRANAIS MRPI
* Rc IL PAR PLUS 0E2C.OOO MtUECINS ETRASeU
rvir>r>i3 t,.> rvtrr,oi
Uni euul.ru j cal mtiin ,l ,>
EK VENTE. DANS Tnurps LW DBoa'ttRIES IT PHARMAOU
PHilii DE gj 15. h ni EfS
BAU extiuemcnt robuste et
deviendia d L avancf ',U0 lu HPnbile .ls -mire type '
Caractristiques d'importance
Ressorts demi-ellip iques,
tra longs; lames en vani"
chrom*s.
Direction'.du type dit deu
versiblo. de constructioo robs_
Oalasse de moteur dmool|
permettant de meuler les soopl
et d enlever le dpt de cari
avec facilit.
' Tonneau et compartiment tl
extirnemei:t apacieui.
tquipament complet, ea 1
triaux ue -premier choix.
rijnue
carburateur muni de deux
disposiiiti ce uylage.
Graissage tous pieesion, con'
uuuaui liiuno ouecteeiu aux
l'uueiB.
embrayage de .fonctionne-
mtnt soupie. ^edale rglable ( per *
metian d en changer la longoeor ) -
Lievior du chaugemeni de vi- '
tesse tie* long;fonctionne courts
coups dthort extrmement faible
mobile
The HUPP MOTOR
Adresse tlgraphique
HUPP DTROIT
tSgSSSsSSSSSssSSMisBssaSss^M 1 1 ~ ssM^s^Bisjsjw^BBPiSSs^is^ssisssp
;ak corpora lion detB^
E. U. d'A.
Codet employ!
Lieber A. B. C. 5e L.
WKSTERN UNION
-------------------- .P'
-A vendre chez,
SHEMTOB & Co
Peintuie hlanche en pute
Peitiiure compose de tor.es les
coi!eurs
Vernis & mai!
Imturine
des prix excepiioanels.
R. Lorrence Smith
Export Import Co
New York Port-au-Prince
Nous avons m s'ock un petit lot de
ter. Clous, Ciment Edison'Orilt'
couleur, ficelle. \ ,
Accessoires mail'a peur chamlire'' de bains el cuisines et
Ao'io roaiion pst tablie sur ente place ilerjuis 11*17 et touW
commandes de nos clieo's onl louj urs eu notre prompte et m*
atten iou. Ouola'ions soumises sur demaedis Condiiions a!
geuses.
\V. C. DUGGER ,
Manager pro (m
Dames J cannes vides de i 5 gallo
Chez
L Preetzmann Aggerholm





University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM