<%BANNER%>







PAGE 1

Lb ;MA I iN TO UX, BRONCHITE, CATARRHES. Si vous commencez par L'EMULSION DE SCOTT srement vous n'aurez besoin de recourir a aucun autre mdicament. Tandis que si vous commencez par un autre mdicament cest plus que probable qu'il faudra recourir L'EMULSION DE SCOTT Il I am£.RfcsiWAT$i BHPPO, CATHARSIS. LARTKSITE. EfiOMCHitf SUITES DE C3QUELICHE ET CE F.O'JCCCLE II ! Nouvelles Etrangres FaitsDiverS V Amiral Knapy et (c Prsidait&e la i 18 Sepembre MX LES BAINS — Millerand et Giolitti on', tlgraphi L'.oyd Gcor ge lui manifestant leur complet accord sur toutes les questions princi pales envisages par eux. Ils insist lent SUJ la ncessit dune entente troite entre la France, l'Angleterre et l'Italie pour ia solution des pro blmes europens le rtablissement dfinitif de la paix et la i prise des relations amicales internationales. VARSOVIE— Le communiqu d'aujourd'hui annonce que des enga gements ont eu lieu sur plusieuis points de la 1 gne spcialement a Maloryta o une at aque des bolch yistes appuye par des autos blindes a t vigoureuaement repousse.Tou tes les autos ainsi que 26 mitrailleu tes ont t captures. .F1UME— L'anniversaire de l'occu ption de Fiume a t clbr: par une grande revue de troupes. A1X LfcS BAINS— Monsieur Gio litti est parti ce matin pour l'Italie aprs avoir pass avec Monsieur Mil lerand une revue des troupes. 21 coups de canon ont t tus pendant que les musiques militaires jouaient les hymnes des deux nations. BARCELONE — Une bombe place sous une chaise dans un thtre fit explosion blessant 18 personnes et en tuant dix. PARIS — L'clair annonce qu'il est probable que l'Etat de sant de Monsieur Deschanel l'obligera a don ner sa dmission. Dans ce cas l'ou verture du parlement n'aurait lieu qu'aprs les nouvelles lections prtsi dentielles vers le commencement de novembre. CHRISTIANA— Kameneli est arri v Bergeo; il aura une entrevue ici avec Litvinolt. Il a t autoris passer trois jours en Norvge. CONSTANTINOPLE Le minis ire des altaires trangres du gouver nement provisoire de la Russie m ridiooale a dmenti la nouvelle de source Bolchviste publie Londres d'aprs laquelle les troupes du gn rai Wrangel auraient essuy une d laite.Toutau.contraire.dit le ministre les troupes de Wrangel ont dtait compltement les troupes. Deux divi sions ont t ananties et plus de six mille prisonniers ont t captu ts. OBSERVATOIRE DU PETIT SEMINAIRE COLLEGE SI MARTIAL RENSEIGNEMENTS METEOROLOGIQUES Vendredi 17 Septembre 1920 Rpublique* baromtre Temprature 7596 ^minimum* 34,8 maximum j4 4 ,28 b Ce matin, L'Amiral Koapp a rendu visite Monsieur lu l'rsiaent de la Rpublique. L'Amiral tait accompagn de MC jJail'yTJIanchard, Envoya Extraordinaire et Ministre Plnipotentiaireidea Etats Unis et de son Chef ji'EtaiMajor. t .. Le Prsident Darliguenave tait entour de son cabinet. Imposante crmonie. Sous l'Influence au "POWOSEW 1 A TAUX SF CALMli IMMDIATEMENT. DISPARAISSENT. 1,-CI'PRHSSION ET LUS POINTS DE COI* S'ATTENVCN LA RESPIRATION DEVlL.-r PUS PACILB. L'APPI-UT R K VIENT. LE SOMMEIL ItllAPPARAIl. LES l'CHCES ET fNEROtS RENAISSENT. •' %  > ETM.OYI MM LES HOPITAUX. %  nOBMaUDfl ? !" L> MAJORITE DU CoRPo 1. ••,<•• u rnANaia APPRCIE PAR PL08 M M.a.0 'tOCCINS ETRANUER3 MCDE D'EHPIO! DM cullltrt I 1 % %  •>• %  *t "> ir M *X;-. ,-., E.i .i-ntc lAM Uai3 IM Crner';:! .'. Fh:rmcl LABORATOIRES A. BA1LLY R'JE UE ROME, TARIS Moyenne diurnt Ciel assez nuageux jour et nuit, saut la matine. Eclairs au Nord-Est S h. Baiorn'.re constant. J.SCHERER Importante capture Parisiana DIMANCHE La COURSE AlHOONEUR Drome sportif DOMINO ROUGE lie et 12e pisode Entre G. 1.B0 Contre les jeux de hasard I fGomiM on le verra par un avis Ju diet do la Police public ici mime, les jeux de hasard sont prohibs et les pnalit* qui s'attachent a cette infraction u '-t 1 J sont rappeles aux tenanciers de nuisons de jeu. C'est une bonne mesure i laquelle applaudiront tous ceux qui connaissent les iniaiis occasionns au lover domestique par ces nuisons 0.1 se g.iche trop souvent le budget lamilial. Aux avenues Grgoire et Ducoste %  Nous avons constat avec plaisir que, rpondant a notre juste requte, on s'occupe de bouclier les crevasses qui rendent la circulation des voitures si pnible a l'Avenue Grgoire. Quand on aura galement combl celles de l'Avenue Ducoste, ce sera parlait. Christus Tel est le titre du film merveilleux que la direction £d( Cin-Varits oiirira ce soir a sa charmante clientle. FIus de J.;oo acteu.s passent sur la scne.— Nous engageons le public A aller en loule assister cette unique reprsentation o l'on aura la satislaction d'admirer les diverses scnes de la naissance, de la vie et de la passion du Rdempteur. Naissance De Mirage-Ane les poux Edmond Towar nous ont lait le plaisir de nous taire pat de la naissance de leur tille : EVELINH. Mariage 1Hin l'EgliM du tfflCr-Ccwir de Turgeau sera bni le i) Septembre courant 7 lues du matin, le mariage de Melle Anna Gousse avec Mr Louis Alerte.— Nos meilleurs vœui de bonheur. Dcs • kCI unrai'.les de Germaine Octave Lhiisson, dcde hier, ont eu lieu ce matin en l'EglitO Sic Anne.— Nos condolances aux familles prouvet.l Convocation Les membres actils.adhrcnls et d'Honneur des deux sections ainsi que les amis de l'Association Mixte de l'Œuvre Chrtienne sont pris d'assister a la sance solennelle qui sera donne Dimanche 19 Septembre courant A 9 heures du matin l'occasion du quinzime anniversaire de l'installation du Prsident d'honneur Monsieur Jrmie. La confrence d'usage qui sera prononce par le Docteur Hmin. Jeannot a pour sujet : La gnration qui grandit et son adaptation A l'actualit mondiale. Le Prsident lloratiuf Laventure Robert Hyppolite. de na'iooalu hatienne, a t ant hier 4 heures de l'aprcs-m d', dans une auto marque Overland, portant le No de licence 24. Cef.e ariesia :cn a t faite par le Chef de II Police sur la demande du Caloael Rossa 1. Commandant du Dpartement des Cay.-s. Hyppolite tait recherch comme tant sous le coup de graves accusations telles qu'altiques, vol de 7.000 (Sept mille) dollar* environ et port d'armes caches sans licence. Vente mobilire Il sera pro:i le lundi vingt septembre courant, a trois heures de l'aprs-midi, en L'tddl de M? Henry Augustin, Btttite, jPo:t-ao PlUKe No 2}i rue Dante J D:stojches ou rue Pave, la vente au plus offrant et dernier enchrisseur des ctlets con sistaat en livres de droi', montres, chane dt mont.es et autre, objets mobilieis. A la requte du sieur Philoc es Latortue.tuteur d la mineure Marie Marthe Ignoscm A'iftte M.gny demeurant au Cap Hailiea, ili chirge par les aljad.citaue* d: piyer comp uni le montant de leurs adjudications, sous pie de folle enchre. Poil-au-Piiace, le 18 septembre 1920. Buvez la Dlicieuse BOISSON FRUTA itiet ne tlialtre tnietix Cette lLson incomparable, d'une saveur oxauise .lue a l'arme des fruits, te propare instantanment sans fut ni lermentataire un crdit moral au nouveau cur iqui rve le plus grand bien pour la paroisse confie i ses soins. Mgr Beauger, dont on dit le plus rand bien a cnnu, lui aussi, ces invitables difficults i la Cure de Ste Anne. On sait d'ailleurs qu'il en est ainsi de toutes les œuvres entreTa Tenilaf^oas souh.uo.s Mouvement pour le plus grand bien de la Parusse de Sain e Anne que notre ami Laventure, dont on connait la grandeur d'me et le pre Benoit, si rem oh de Donnes intentions, s'entendent |,our donner les cloches ncessaires l'Eglise. Ce simple malentendu finira par se dissiper et ce sera... le nardou des cloches. P Clment FolIlhL .-Avis important 11 est rappel lts dispositions for nulles suivantes de ,1'atucle 342 du Code Pnal ; •Ceux qui auront tenu une mai son de jeux de hasard tt ,y auront admis le public, soit librement, soit sur la prsentation des intiesss ou affilis, seiont punis d'un emprison nement de deux mots au moins tt de MX mois ta plus, et d'une amtnJede Cent gowdts a Mille gourdi. •'Les coup-bles pounoai ire, de plus, compter du jour o ils au iont subi leur peine, itterdits, pan dant trois ans au moins tt niul ans au plus, des droits mentionns en l'article 2b du prsent Code. L". Dans tous les cas, seicni. confis qus tous les fonds ou eltels qui se iont trouvs exposs au jeu ou mis a la lotene.les meubles.iiisiruments, -*3 E ustensiles, appareils employs ou m Wt destins au seiv.ee des jeux ou des maritime loteries, les meubles et les elhts rao Le steamer c Hb est attendu bUiers dont les lieux sont garas ou tabSI septembre, partira pour d^ ^ { rSA "P--" ^ PoS SSTl2 qu L e e cetdts P os,t,o,s de la loi .oient Iturope, pieu* r strictement observes. poits. — Le steamer • Amor sera ici lundi aprs, 20 du courant, laissera le mme jour pour New : York. Aux Aimes de Pari! 2eintures inilanttDe pour cheveux. B jout€iie Fix. de l'abb Sau^y:Jouvence. bvginiUDe, L)uieuiquf. Drages, I Do'oioslan, Baiinic du Manu.er, chaussettes lil pour hou, caiieis, I8|22 coucef, mouchoirs hatisle lil pour dames, Toile< lil et foton, llanflle?, pilets de llanelle pour homme, dr nacre el argent, chaussures ponr damos, lealher brief care, ^ linipocrdamrs, brafsards deuil, jarretelles et jarrelir^ ri u:>, l'i-Mi a tique pour jarretire. Aru:s bands i.handeaj tanii ies mancea dea chemise.) r Spci < a litn pharmaceutiqi Go .dron ili Guyoi, piprazine Midy/quinium Labaaqueii Halle, aniodol externe, Ner Vigor. ccatlar Lebœuf, airop _DjH 8'jcp chloral da Follet, Salsepareille Hnstol, elmr Virginie N f comprims Laetozymaae, euryilmine IJethan, comprimsdai perlei d'ther du Dr ClerUn, Pa-ol, (iloboi, crains di ValsJ Bravais. Ktnpl're /Jiachylon -omm. Paie de il. ubergier du Dr Ross, magnsie calcine en peines boites, pilules l Fructrnes Vish?. mulsion Scott grand et peut liacon. ^pU Houtarde en feuilles. Jubol Coton hydrophile en boite dur Gaz3simp'e, balole cl iodobrme, lotion Ptrole Malin ir contre la ehto des cheveux. I, tl/lll t dJO Cuprase. Collobiase de soulre. huil /L'IlipUlllVo pbre. cacodylate de Strychnine, Thermo.1 .rcs et seringues de Luer. Produits chimiques Q ^ m chaux, j .1 p borate d soude, sulaie l'e.reux, a amie en licuies ue aeu, encens en sortes, prcipit rougs?ucre ue d'amandes aouces, alcooldl de mlisse compose. Savons antiseptiques l'acide phnique el au sublime, quinquina rouge, coca, essence trains, „ Extraits pour liqueurs gK che arJle. vanillal'our sirops : pche, orgealine, eon* ma.iaariue. Boi.illca'eur pour alcool tlVOgrammes.deboniw un hectolitre d'alcool). Tub*a caoutchouc poor irrigaenr. et ttines, Almanach Hachette. PatJi pour automot'UR Viennent d'arriver H. Silvera chei lion en rsant simplement une %  UOMMi ^ I FBUITAdans un litre d'enu. ^mm tarloutU n.n Fruita dfie, qui <•"'[ /anlt un produit l*tft ""'• •*' EiTntt : frlieifalei Droucria )t %  • d'iliwiUli! Reprsentants : Comptoir Frnnco-Hmt.on • VAILLANT et HOUET, 1710. In in liiio-dc.l'Eut. %  %  • %  %  i ^Diagonal : iioir suprieur Alpaga noir suprieur I'ussor pour hommes et pour dames Casimir anglais Palm-beach de foutes nuances et qualits Pick blanc, Voile blanc. Salinette Idaac. 1 iMousseliue Ileurs et mouciies 1 Toile d.ap fil— 'toile chem.se. Satin dune ; no rjj Ueuil noir pour jupes. Cofoo a ^P.-^"^ Kaki blancEmpicemenls dentellesShantung japonais pour chemises et r UB LhauFseltes soie hommes, etc. { Prix exceptions es r TT ~ ~ Remercie^ Varits ^tt^ ii aune; pa. ls c alQ tAi strictement obierves. BFMICKFA Ce pi. U.sM -. Uni ./<• M l'oiw CE SOIU Chris tus 9 parties DLMA1N Quand on aime 'A pisodes l.uiico G. 'J.OU "--ara tous les amis de autres vdles qui ^,1 leurs sincre* a^ „) de la mort de leur Otsca. Bt lwl mue de leur v \ $ Saint Marc 10 *r — '• £ ** ••. M.



PAGE 1

unime anne No 3885 Port ?.'i PrifiC&Haitj Samedi 18 Septembre 1920 ^EUR-PROPRIETAIRE tm t MAGL01BK %  ACISTRAT COMMUNAL RU.EBO l5ciNTIMB G; 2.00 %  UPABTEIISHTS G. 2 50 7 00 ITBANGER -c 8 CO Quand un roi se contente le s'entendre continuellement louer et qu'il n'a pas le cœur plus dlicat que ltsoi-ulies, il est souvent tout seul satisfait de luimme, LOUS XI v cet sont reues au Comptoir Inj de Publicit, 9 Kue Tiorchet, FIJI 2}, Ludgate Hill, Londres, Quoi i dieu REDACTION; Rue Amricains No. 1368 TELKPHOM.': 48 CHRONIQUE La Revue de Genve Un appel du Pape la rconciliation llkt'hanel, par suite de g?? prcauuooa iuw-•<*'**•• H . J. viter la pionigatio.i m e, subit an eiat de ression exigeant du repos. %  perda en conjonctures icioses de I accident sur ideot de la Rpublinue tisrtout tonn de cette (de repos sur laquelle _, insistaient tonparti otdans leurs bulletins. Or, lpoque, il tait question ition d un vice-prsident blique, comme BI les cir voulaient qu'il y eut, moment-l, un aide aux \l Descbane • ut que la consigne, depuis ,est d'viter toute fatituelle au chef de I Etat titteintd'une grande \\--\ utude que les contusions par l'accident, plutt me paraioseut pas devoir ift il se co--i 1 %  me, ea -'li cident dont le prsident a %  n'est pas le cause do son Dl actuel, mais s'explique 1 par le malaise qui si'ir de M beachanel p'u1 avant ; aou dpart pour T ms nous connaissons les princi pr -n'ira pour de la tubercu lose Cej prcaotioia araient efli is ces si elles tent appliques avec rigueur ; mais, en nomme, elles ni tendent qu' empcher lo ila 1 de se rpandra outra mesure ; elles aban donnant leur tort les tuberculeux qui n'en retirent aucun bnfice, mais en prouvent au contraire la tristesse da se voir traits en elfes dangereux' Les mesures d'hygine font, pour ainsi dir j la part du fej. or une organisation plus complote et un ensemble de mesures plut chaiitables reoivent cependant un commencement, de ralisation. Noua voulons parisr de l'hospitalisa Un des tub3rculeux aa dbat d leur maladie, dam ces tablissement spciaux appels asuatorles. l'reaous l'expos des faits par lo dbut. La mdecin llrehuier avait dcouvert les trois condttious nces saires la gusrison des tuberculeux; le repjs, la ^ie on plein aie 0t un i alimentation aussi abondante que possible. L'tablissement o los ma ladee taient dirigs pour y livre c-fce tripla cure nygieniq.ua prit le nom de "sanatorium", et l'on y ob tint des eues merveilleuses:biou des p3rauiinjs,d si.ies la mj.i.eu sur taient capables di se moler de nouveau lavie eociwie.et souvent mme camplemsnt guries. Donc, le m berculeux, soigne t inps dans un sanatorium, peut gurir; cotto consta tation faUe. on ne voit plus en lui seulement uu tre dangereux pour Voulez vous suivre l'huioiie de la Grande Guerre; la m ire h sur Paria ,et la bataille de h Mime par le G nral Von Klock iLisez la Revue de Gei ve prio dique auquel collabo e les crivains les pins remarquables Je IJUS les paya Publiera dans sts premiers num ros : romins, nouvelles, aticles tt tudes de Maurice Huro, lienry de Rgnier, des peuples. Le Pape vient d'adresser l'piscop?.t du monde entier une importante encyclique sur la rconciliation entre les peuples. Dans ce document, Benoit XV exhorte les hommes i oublier leurs anciennes rancunes et aire disparatre les deniers germes de haiue oseph 0>nnd. Ferrero etc qui subsistent, l'our tous les : 1 ments co 1 cernant la vente et les aboenemen s adressera Mr Henry Amblari au Magisiu E esse M >ma U> 115. Arpcntoui Gomtre Avenue |ohu Browu ( Laine ) irrive l'Elyse, M iiDel avait tenu " ouvrir ilootle inonde. Il ru: vait 10 soir ceux qui eu mani l dsir quelle que lut leur tn mime te m p?, il vonla tante de ses contemporains, ruais r au courant de toutes les U! e uu trc ( l u ,l et du devoir do tous de tenter de sauver. Ce qu il y a do plus curieux, et tUns l'espce de plus heureux, c'est qu un calcul terre terre a Fait avan cer celte bonne n-uvie de lugurison itnelle d esprit te trouvait des .ubeieuleux plus vite que ne ggraie par ltrccituoce l'eut poinl tait 1* chaiit seulepiouve tn constatai t Ecoute/, cereisounement ; I03 coin %  bant dignitaire de l'Etat paguies d'assurance contre l'iova• plrs doourvu de monuii, remarqurent que la plupart M. Il ne'cacha t pas l des ouvueis auquel* elles payaient nienlimcnt ceux qui Moir. il ne se lsiguait qu'a* tr s'eiifenner dans le QM pnteoient reprsentatif •publique franaise rserve %  •dent. le loue les ('vnementtf itesouci extrme de rem QU devoir do Ea fonction, Muepter un, le privait prea "kernent rie repos. Sa tet .*.--***•• . seule mobile. Celte partie me bile est relativement troite. Elle ne mesure que Oui 12 dy lnut La bte de des Indemnits pour incapacit ds travail.taient -:s tuberculeux Ces compagoios se dirent alors que,p >ur viter de payer ces rentea, il serait habile d empcher les oavriars do devenir tubercalaui' Eliei euront donc l'ide de ioig 1er d m 1 ua sam torium tous ceux dd leurs -.".fisirs dont U maladie couimaocante prsi y.jait pour l'avenir nni incapacit d3 travail. Les Socits d'assurances contre la maladie paient d'oid.naire les frais do mdicaments et de mdecin leurs annrs 1 elies se rsignrent sans peine raer cette somma afin que le malade fat soign dans un saoa;orlouin* l)a aotte que, par calcul financier, le 1 So ttta d assurance contre 1 incapacit de trav.-ji et l'invalidit, eteertee con rs 1 ma ladie, Ma sont trouvess raliser un vritable bientiit social. Le calcul fait par ces socits a-.il t conlinu par l-applicatiou ? Car i0 it durable. tes oui puisque les lesultatsdonncir. de ;>'J ii 3J u t o de gunsons, et 40 45 0(0 damelioralions, ce qui fait de 70 80 malades pour 100 rendus la vie sociale et capables de travailler sans tre contraints de recourir la caisse de leur assurance. Ilemorquoz bien qu'il ne s'agit pas la de calcula hypothtiques ? Les rapports des socits sOat ffoilea se procurerL'tftt social inttt conserver lo plus d'hommes validas pour fonctions so Lo pipe, daos u 1 bul de concorde universelle, se dclare dispose auto ristr les voyages olticiels Roms dei chtfs d L;at et d t s princes cube Uques.Msia il ne veut pas qu'on tire de cette attitude h conclusion qu'il abaadonne la protititon de ses preJceiseurs contre h situation laite au Saint c g*i par le gouve,rnement italien, h maintient,jau contraire, toutes le; leveudicatioas de l'Eglise i ce sujet. L: pape rappelle ensuite le b:sj'n de>peuples de rduire leurs dpenses militaires paur enplchsi dans l'avenir de nuu/elles gaerre, et il ajoute ; "Une lois cette ligue entre les uatioui foods jsur la loi ch tieine, pour tout ce qui coaceiue la justice et la dunt, ce nr sera certainement pas l'Eglise qui refusera sa contribu tioi efcace, car ;ant le type le plus pirlait d: la socil uni verselle, l'Eglise es: d'uni effracit merveilleuse pour amener la Iraiernit snt*e Us hommes.' Le pape conclut tn renouvelant son eihorta'ioo oublier les rivalits reciproquei ti les offenses J\ demaa de vivement a toutes les nations d . tablir entre elle une paix vritable et i s'unir eu une alliance unique qu', sous les auspices de la justne kv/ur.ifu<'Ouu*.a L000 dollars gagner Telleest la valeur que la maison EVAN'S SONS LESCriBR 81 V/EBB de Liverpool s engage i payer la personne qui tablna de minire irlfutable que les Pastilles Evans ne sont pas les meilleures dans le mon de entier pour la garison radicale La note tPour Ste Anne publie par notre confrre Le Courrier du Soir a produit une pnible impression sur l'esprit de tous ceux qui l'ont lue. L'auteur de cette note a laiss entendre ceci ; 11 s'agissait, dit-il, de cloches pour la commande desquelles des souscriptions ont t lances et il paratrait qu'aprs uue divergence de vues entre le Cur et le Prsident de 1 Œuvre Chrtienne, une bonne partie des souscriptions est dtenue par Mr Laventure jusqu'au rglement du contlit . la une mise au point devient ncessaire. Des listes de souscriptions avaient t rellement lances tant sous la signature de Mr Laventure qu.: sous cel e du Cur de la Paroii^e. Les cbojei marchaient trs bien lorsqu'un d'manch:, au pine de l'E'ltse, le pre Benoit invitait tous les dtioteun de listes venir verser le montant de valeurs recouvres. Beaucoup obtemprrent cet ordre, niais le Prsident de 1 (livre Chrtienne crut y voir une atteinte poite a 1 œuvre qu il dirige avec tant de comptence. Pour'ant en faisan', cette dclaratiOJ, il n'tait pas dans les intentions du Cur de Ste Anne de fio saer aucunement la susceptibilit de notre ami Laventure. Il y eut protestation de la part de ce dernier et les choses en restrent l. jusqu'ici nous ne savons pas A corn bien s'lvent les valeurs encaisses par l'Association de l'Œuvre Chrtienne^ Toutefois nous pouvons dclarerd'apisles renseignements qui nous ont t donns, que les valeurs relles eu possessioaue la Cure de Ste Anne s'lvent prs de 8000 f. dont 7290 I, iont dposs la Banque du Canada. Sitt que laccoid sera fait sur les points qui divisent ie Cur et le Prsident de l'Association la commande de cloche .sera lance et ce sera i la gloire de l'un et de l'autre d'avoir contribu dune faon efficace i doter la Paroisse 8 e Anne de ces cloches qui lui sont tant ncessaires. Apis ce premier expos la noie ajoute : < L'Eg'ise Ste .varie est dans un tat dplorable, les vieilles chaiMon dtermin la chute vid.\ Emportes par le poid Ma doctoresse Ueobouia jauabas suivirent. Et M, Deachanel, er la soua prrlecinerte vint chou sur le tulus herbeux """gria, cuit devoir pi en et mou gice auquel il n'est que des *UOD itnel)e du bless, coniusious relativement jgree'Qaej os ait 20. aioTsquTa qs instants plus ta;d, le grand pale d'un horotna bien air et In douleur lui tirent reprendre comnuae. Mais.ce qui ne disparatra pas eucor ce sont les cas dsesprs, ceux qui n ont aucune chance •le gullaon, et dont le traitement devient a peu p:i'; illusoireOr, ce volont ses sens On sait lo reste, A pi s avoir rsist la de ses indec us uni lui ordonnaient une villegia ure loigne de parif, retenu toujours par ce souci d^ cou tiuuer remplir los devoirs de sa •aoi *rmeriCfee et cet tat y couvun a coup ar, •accident dont M. Paul fc %  t victimeet dont. 7 entourage otiiciel, bien ^*aeu BU conserve qu'une charge auxquels la Constitution ne imprcise, on s'ei bipormet pas ae lo suppler, M. Des"conginuer les phases et chauel s est dcid prendre ^n *** ''explication la plus lepos indispensable sou complet ruisbliasement. On peut donc esp" %  .Masque malaise dans rer et tous les Erancais seront uua^'ne de BOU wagon, M. maie* dans co vœuque sa prompte a'en fut U fentre guiiaon vitera au p*ya ta perapec r 1 la partie infrieure tive d'une ciue pi essentielle. exposs des changements brusques de temprature doivent tre munis dune boite de Pastilles Evans.— Demandez en votre pharmacien, imis ez auprs de lui jusqu' ce v— gai nef du graud autel.Le Cur voudrait bien remplacer les vieilles chaiaes; par des ucuves, de tort belles s'il. vous plar, mais la situation de 11> sont justement ces malades qui sont .„ r fournisse. Menacez le, 6 llse • P e [ met P* 5 enco f e ex ,| e los plus craindre pour la sant J . d [ j 6ter volrc chenl!e conseil de fabrique m sait long lV ab } l V*'^' L ."Sft.f' e .t.; Les Pastilles Evans sont le mde ^ssus. ct du sana urium utilitaire dont nous avoni arle, un certain nombre d'Ubliswmeort de charit o ion rendrait U via plus douce et plus longua un peu ceux que la terrible maladie a d^j rongea irop proton dment pour qu'on puisse esprer leur gutison. L'Etat, qui rcupre des units kocialea, duit faire place parfois l'Etat humanitaire et charitablement bienfaisant.. P de U. Les cin qui soignera votre famille sans rclamer d'honoraires. Elles sont excellentes pour les entants. Moue d'emploi : 5 i 10 pasli.les par jour. Prix de la boite : 2 gourdes Pnx spcial pour les acha's en gros. W. UL'ININ WILLIAMS Sain; MariSeul reprsentant eu lh b A l'garJ des messes, il a t, j V an ce que t les messes qui se font les dimanches sont des meses basses, l'Eglise n'ayant pas de chantres. Le fait a pu tre constat une fois, on ne doit pas s'tayer sur un cas exceptionnel pour diie que la chose est habituelle. Par ailleurs les services qui relvent de Sainte Anne 'se lont avec le mme zle que ceux des autres paroisses. Ou doit i %  v •


Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05218
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, September 18, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05218

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
unime
anne No 3885
Port ?.'i PrifiC&Haitj
Samedi 18 Septembre 1920
^EUR-PROPRIETAIRE
tmt MAGL01BK
acistrat Communal
rU.EBO l5ciNTIMB
g; 2.00

UPABTEIISHTS
G. 2 50
7 00
ITBANGER
-c-
8 CO
Quand un roi se contente
le s'entendre continuelle-
ment louer et qu'il n'a pas
le cur plus dlicat que
ltsoi-ulies, il est souvent
tout seul satisfait de lui-
mme,
LOUS XI v
cet sont reues au Comptoir In-
j de Publicit, 9 Kue Tiorchet, Fi-
ji 2}, Ludgate Hill, Londres,
Quoi i dieu
REDACTION; Rue Amricains No. 1368
TELKPHOM.': 48
CHRONIQUE
La Revue de Genve Un appel du Pape
la rconciliation
llkt'hanel, par suite de g?? prcauuooa
iuw-<*'** H . j. viter la pionigatio.i
me, subit an eiat de
ression exigeant
du repos.
'
perda en conjonctures
icioses de I accident sur
ideot de la Rpublinue
tisrtout tonn de cette
(de repos sur laquelle
_, insistaient ton- parti
otdans leurs bulletins. Or,
lpoque, il tait question
ition d un vice-prsident
blique, comme bi les cir
voulaient qu'il y eut,
moment-l, un aide aux
\l Descbane
ut que la consigne, depuis
,est d'viter toute fati-
tuelle au chef de I Etat
titteintd'une grande \\--\
utude que les contusions
par l'accident, plutt
me paraioseut pas devoir
ift il se co--i 1 me, ea -'li .
cident dont le prsident a
n'est pas le cause do son
Dl actuel, mais s'explique
1 par le malaise qui si'-
ir de M beachanel p'u-
1 avant; aou dpart pour
T ms nous connaissons les princi
pr -n'ira pour
de la tubercu
lose Cej prcaotioia araient efli is
ces si elles tent appliques avec
rigueur ; mais, en nomme, elles ni
tendent qu' empcher lo ila 1 de se
rpandra outra mesure ; elles aban
donnant leur tort les tuberculeux
qui n'en retirent aucun bnfice,
mais en prouvent au contraire la
tristesse da se voir traits en elfes
dangereux' Les mesures d'hygine
font, pour ainsi dirj, la part du fej.
or une organisation plus complote
et un ensemble de mesures plut
chaiitables reoivent cependant un
commencement, de ralisation. Noua
voulons parisr de l'hospitalisa Un
des tub3rculeux aa dbat d leur
maladie, dam ces tablissement
spciaux appels asuatorles.
l'reaous l'expos des faits par lo
dbut. La mdecin llrehuier avait
dcouvert les trois condttious nces
saires la gusrison des tuberculeux;
le repjs, la ^ie on plein aie 0t un i
alimentation aussi abondante que
possible. L'tablissement o los ma
ladee taient dirigs pour y livre
c-fce tripla cure nygieniq.ua prit le
nom de "sanatorium", et l'on y ob
tint des eues merveilleuses:biou des
p3rauiinjs,d si.ies la mj.i.eu sur
taient capables di se moler de nou-
veau lavie eociwie.et souvent mme
camplemsnt guries. Donc, le m
berculeux, soigne t inps dans un
sanatorium, peut gurir; cotto consta
tation faUe. on ne voit plus en lui
seulement uu tre dangereux pour
Voulez vous suivre l'huioiie de la
Grande Guerre; la m ire h sur Paria
,et la bataille de h Mime par le G
nral Von Klock i-
Lisez la Revue de Gei ve prio
dique auquel collabo e les crivains
les pins remarquables Je Ijus les
paya
Publiera dans sts premiers num
ros : romins, nouvelles, aticles tt
tudes de Maurice Huro, lienry de
Rgnier,
des peuples.
Le Pape vient d'adresser l'pisco-
p?.t du monde entier une importante
encyclique sur la rconciliation entre
les peuples.
Dans ce document, Benoit XV
exhorte les hommes i oublier leurs
anciennes rancunes et aire dispa-
ratre les deniers germes de haiue
oseph 0>nnd. Ferrero etc qui subsistent,
l'our tous les : 1 ments co 1
cernant la vente et les aboenemen s
adressera Mr Henry Amblari au
Magisiu E esse M >ma U>
115.
Arpcntoui Gomtre
Avenue |ohu Browu ( Laine )
irrive l'Elyse, M
iiDel avait tenu " ouvrir
ilootle inonde. Il ru: vait
10 soir ceux qui eu mani
l dsir quelle que lut leur
tn mime te m p?, il von- la tante de ses contemporains, ruais
r au courant de toutes les U!*e uu trc (lu ,l et du devoir do
tous de tenter de sauver.
Ce qu il y a do plus curieux, et
tUns l'espce de plus heureux, c'est
qu un calcul terre terre a Fait avan
cer celte bonne n-uvie de lugurison
itnelle d esprit te trouvait des .ubeieuleux plus vite que ne
ggraie par ltrccituoce l'eut poinl tait 1* chaiit seule-
piouve tn constatai t Ecoute/, cereisounement ; I03 coin
bant dignitaire de l'Etat paguies d'assurance contre l'iova-
plrs doourvu de mo- nuii, remarqurent que la plupart
M. Il ne'cacha t pas l des ouvueis auquel* elles payaient
nienlimcnt ceux qui
Moir. il ne se lsiguait qu'a-
*tr s'eiifenner dans le
QM pnteoient reprsentatif
publique franaise rserve
dent.
le loue les ('vnementtf
itesouci extrme de rem
QU devoir do Ea fonction,
Muepter un, le privait prea
"kernent rie repos. Sa tet -
.*.--*** .
seule mobile. Celte partie me bile
est relativement troite. Elle ne me-
sure que Oui 12 dy lnut La bte de
des Indemnits pour incapacit ds
travail.taient -:s tuberculeux Ces
compagoios se dirent alors que,p >ur
viter de payer ces rentea, il serait
habile d empcher les oavriars do
devenir tubercalaui' Eliei euront
donc l'ide de ioig 1er d m 1 ua sam
torium tous ceux dd leurs -.".fisirs
dont U maladie couimaocante prsi
y.jait pour l'avenir nni incapacit d3
travail.
Les Socits d'assurances contre
la maladie paient d'oid.naire les
frais do mdicaments et de mdecin
leurs annrs 1 elies se rsignrent
sans peine raer cette somma
afin que le malade fat soign dans
un saoa;orlouin* l)a aotte que, par
calcul financier, le 1 So ttta d assu-
rance contre 1 incapacit de trav.-ji
et l'invalidit, eteertee con rs 1 ma
ladie, Ma sont trouvess raliser un
vritable bientiit social.
Le calcul fait par ces socits a-.il
t conlinu par l-applicatiou ? Car i0it durable.
tes oui puisque les lesultatsdonncir.
de ;>'J ii 3j uto de gunsons, et 40
45 0(0 damelioralions, ce qui fait de
70 80 malades pour 100 rendus
la vie sociale et capables de travailler
sans tre contraints de recourir la
caisse de leur assurance.
Ilemorquoz bien qu'il ne s'agit pas
la de calcula hypothtiques ? Les
rapports des socits sOat ffoilea
se procurer-
L'tftt social inttt conserver
lo plus d'hommes validas pour
fonctions so
Lo pipe, daos u 1 bul de concorde
universelle, se dclare dispose auto
ristr les voyages olticiels Roms
dei chtfs d L;at et dts princes cube
Uques.Msia il ne veut pas qu'on tire
de cette attitude h conclusion qu'il
abaadonne la protititon de ses
preJceiseurs contre h situation lai-
te au Saint cg*i par le gou-
ve,rnement italien, h maintient,jau
contraire, toutes le; leveudicatioas
de l'Eglise i ce sujet.
L: pape rappelle ensuite le b:sj'n
de>- peuples de rduire leurs dpen-
ses militaires paur enplchsi dans
l'avenir de nuu/elles gaerre, et il
ajoute ;
"Une lois cette ligue entre les ua-
tioui foods jsur la loi ch tieine,
pour tout ce qui coaceiue la justice
et la dunt, ce nr sera certainement
pas l'Eglise qui refusera sa contribu
tioi efcace, car ;ant le type
le plus pirlait d: la socil uni
verselle, l'Eglise es: d'uni effracit
merveilleuse pour amener la Iraier-
nit snt*e Us hommes.'
Le pape conclut tn renouvelant
son eihorta'ioo oublier les rivalits
reciproquei ti les offenses J\ demaa
de vivement a toutes les nations d .
tablir entre elle une paix vritable
et i s'unir eu une alliance unique
qu', sous les auspices de la justne
kv/ur.ifu<'Ouu*.a
L000 dollars gagner
Telle- est la valeur que la maison
EVAN'S SONS LESCriBR 81 V/EBB
de Liverpool s engage i payer la
personne qui tablna de minire ir-
lfutable que les Pastilles Evans ne
sont pas les meilleures dans le mon
de entier pour la garison radicale
La note tPour Ste Anne publie
par notre confrre Le Courrier du
Soir a produit une pnible impres-
sion sur l'esprit de tous ceux qui
l'ont lue.
L'auteur de cette note a laiss en-
tendre ceci ; 11 s'agissait, dit-il, de
cloches pour la commande desquelles
des souscriptions ont t lances et
il paratrait qu'aprs uue divergence
de vues entre le Cur et le Prsident de
1 uvre Chrtienne, une bonne par-
tie des souscriptions est dtenue par
Mr Laventure jusqu'au rglement du
contlit .
la une mise au point devient n-
cessaire. Des listes de souscriptions
avaient t rellement lances tant
sous la signature de Mr Laventure
qu.: sous cel e du Cur de la Pa-
roii^e. Les cbojei marchaient trs
bien lorsqu'un d'manch:, au pine
de l'E'ltse, le pre Benoit invitait
tous les dtioteun de listes venir
verser le montant de valeurs recou-
vres. Beaucoup obtemprrent cet
ordre, niais le Prsident de 1 (livre
Chrtienne crut y voir une atteinte
poite a 1 uvre qu il dirige avec
tant de comptence. Pour'ant en fai-
san', cette dclaratiOJ, il n'tait pas
dans les intentions du Cur de Ste
Anne de fio saer aucunement la
susceptibilit de notre ami Laventu-
re. Il y eut protestation de la part de
ce dernier et les choses en restrent
l.
jusqu'ici nous ne savons pas A corn
bien s'lvent les valeurs encaisses par
l'Association de l'uvre Chrtienne^
Toutefois nous pouvons dclarerd'a-
pisles renseignements qui nous ont
t donns, que les valeurs relles
eu possessioaue la Cure de Ste Anne
s'lvent prs de 8000 f. dont 7290
I, iont dposs la Banque du Ca-
nada. Sitt que laccoid sera fait sur
les points qui divisent ie Cur et le
Prsident de l'Association la com-
mande de cloche .sera lance et ce
sera i la gloire de l'un et de l'autre
d'avoir contribu dune faon effica-
ce i doter la Paroisse 8 e Anne de
ces cloches qui lui sont tant nces-
saires.
Apis ce premier expos la noie
ajoute : < L'Eg'ise Ste .varie est dans
un tat dplorable, les vieilles chai-
Mon
dtermin la chute vid.\ Emportes par le poid
Ma doctoresse Ueobouia jauabas suivirent. Et M, Deachanel,
er la soua prrlec- inerte vint chou sur le tulus herbeux
"""gria, cuit devoir pi en et mou gice auquel il n'est que des
*uod itnel)e du bless, coniusious relativement jgree'Qaej
os ait 20. aioTsquTa qs instants plus ta;d, le grand
pale d'un horotna bien air et In douleur lui tirent reprendre
comnuae. Mais.ce qui ne disparatra
pas eucor ce sont les cas dsesp-
rs, ceux qui n ont aucune chance
le gullaon, et dont le traitement
devient a peu p:i'; illusoire- Or, ce
volont
ses sens On sait lo reste, .
A pi s avoir rsist la
de ses indec us uni lui ordonnaient
une villegia ure loigne de parif,
retenu toujours par ce souci d^ cou
tiuuer remplir los devoirs de sa
aoi
*rmeriCfee et cet tat
y couvun a coup ar,
accident dont M. Paul
fc t victime- et dont.
7 entourage otiiciel, bien .
^*aeu bu conserve qu'une charge auxquels la Constitution ne
* imprcise, on s'ei bi- pormet pas ae lo suppler, M. Des-
"conginuer les phases et chauel s est dcid prendre ^n
*** ''explication la plus lepos indispensable sou complet
ruisbliasement. On peut donc esp-
".Masque malaise dans rer et tous les Erancais seront uua-
^'ne de bou wagon, M. maie* dans co vu- que sa prompte
, a'en fut U fentre guiiaon vitera au p*ya ta perapec
r'1 la partie infrieure tive d'une ciue pi essentielle.
exposs des changements brusques
de temprature doivent tre munis
dune boite de Pastilles Evans.
Demandez en votre pharmacien,
imis ez auprs de lui jusqu' ce
, v gai
nef du graud autel.Le Cur voudrait
bien remplacer les vieilles chaiaes;
par des ucuves, de tort belles s'il.
vous plar, mais la situation de 11>
sont justement ces malades qui sont . r fournisse. Menacez le, 6llse Pe[met P*5 encofe ex,|e
los plus craindre pour la sant J . d [ j 6ter volrc chenl!e conseil de fabrique m sait long l-
Vab}lV*'^' L."Sft.f'e.t.; Les Pastilles Evans sont le mde ^ssus.
ct du sana urium utilitaire dont
nous avoni arle, un certain nom-
bre d'Ubliswmeort de charit o ion
rendrait U via plus douce et plus
longua un peu ceux que la terrible
maladie a d^j rongea irop proton
dment pour qu'on puisse esprer
leur gutison.
L'Etat, qui rcupre des units
kocialea, duit faire place parfois
l'Etat humanitaire et charitablement
bienfaisant..
P de U.
Les
cin qui soignera votre famille sans
rclamer d'honoraires. Elles sont
excellentes pour les entants.
Moue d'emploi : 5 i 10 pasli.les
par jour.
Prix de la boite : 2 gourdes
Pnx spcial pour les acha's en
gros.
W. UL'ININ WILLIAMS
Sain; Mari-
Seul reprsentant eu lh b
A l'garJ des messes, il a t, jVan
ce que t les messes qui se font les
dimanches sont des meses basses,
l'Eglise n'ayant pas de chantres. Le
fait a pu tre constat une fois, on
ne doit pas s'tayer sur un cas ex-
ceptionnel pour diie que la chose
est habituelle. Par ailleurs les servi-
ces qui relvent de Sainte Anne
'se lont avec le mme zle que
ceux des autres paroisses. Ou doit
i
.

v
-


Lb ;ma i iN
TOUX, BRONCHITE, CATARRHES.
Si vous commencez par
L'EMULSION DE SCOTT
srement vous n'aurez besoin de recourir
a aucun autre mdicament. Tandis que
si vous commencez par un autre mdicament cest
plus que probable qu'il faudra recourir
L'EMULSION DE SCOTT
Il
I
am.RfcsiWAT$i
BHPPO, CATHARSIS. LARTKSITE. EfiOMCHitf
SUITES DE C3QUELICHE ET CE F.O'JCCCLE
II
!
Nouvelles Etrangres FaitsDiverS VAmiral Knapy et
---------- (c Prsidait&e la
i
18 Sepembre
MX LES BAINS Millerand et
Giolitti on', tlgraphi L'.oyd Gcor
ge lui manifestant leur complet ac-
cord sur toutes les questions princi
pales envisages par eux. Ils insist
lent suj la ncessit dune entente
troite entre la France, l'Angleterre
et l'Italie pour ia solution des pro
blmes europens le rtablissement
dfinitif de la paix et la i prise des
relations amicales internationales.
VARSOVIE Le communiqu
d'aujourd'hui annonce que des enga
gements ont eu lieu sur plusieuis
points de la 1 gne spcialement a
Maloryta o une at aque des bolch
yistes appuye par des autos blindes
a t vigoureuaement repousse.Tou
tes les autos ainsi que 26 mitrailleu
tes ont t captures.
.F1UME L'anniversaire de l'occu
ption de Fiume a t clbr: par
une grande revue de troupes.
A1X LfcS BAINS Monsieur Gio
litti est parti ce matin pour l'Italie
aprs avoir pass avec Monsieur Mil
lerand une revue des troupes. 21
coups de canon ont t tus pendant
que les musiques militaires jouaient
les hymnes des deux nations.
BARCELONE Une bombe pla-
ce sous une chaise dans un thtre
fit explosion blessant 18 personnes
et en tuant dix.
PARIS L'clair annonce qu'il
est probable que l'Etat de sant de
Monsieur Deschanel l'obligera a don
ner sa dmission. Dans ce cas l'ou
verture du parlement n'aurait lieu
qu'aprs les nouvelles lections prtsi
dentielles vers le commencement de
novembre.
CHRISTIANA Kameneli est arri
v Bergeo; il aura une entrevue ici
avec Litvinolt. Il a t autoris
passer trois jours en Norvge.
CONSTANTINOPLE Le minis
ire des altaires trangres du gouver
nement provisoire de la Russie m
ridiooale a dmenti la nouvelle de
source Bolchviste publie Londres
d'aprs laquelle les troupes du gn
rai Wrangel auraient essuy une d
laite.Toutau.contraire.dit le ministre
les troupes de Wrangel ont dtait
compltement les troupes. Deux divi
sions ont t ananties et plus de
six mille prisonniers ont t captu
ts.
OBSERVATOIRE
DU
PETIT SEMINAIRE
COLLEGE SI MARTIAL
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES
Vendredi 17 Septembre 1920
Rpublique*
baromtre
Temprature
7596
^minimum* 34,8
maximum j4 4
,28 b
Ce matin, L'Amiral Koapp a rendu
visite Monsieur lu l'rsiaent de la
Rpublique.
L'Amiral tait accompagn de MC
jJail'yTJIanchard, Envoya Extraordi-
naire et Ministre Plnipotentiaireidea
Etats Unis et de son Chef ji'Etai-
Major. ,t ..
Le Prsident Darliguenave tait
entour de son cabinet. Imposante
crmonie.
Sous l'Influence au "POWOSEW
1 A TAUX SF CALMli IMMDIATEMENT.
DISPARAISSENT.
1,-CI'PRHSSION
ET LUS POINTS DE COI*
S'ATTENVCN
LA RESPIRATION DEVlL.-r
PUS PACILB.
L'APPI-UT R K VIENT.
LE SOMMEIL ItllAPPARAIl.
LES l'CHCES
ET fNEROtS RENAISSENT.
'>
ETM.OYI MM LES HOPITAUX.
nOBMaUDfl ? L> MAJORITE DU CoRPo
1.,< u rnANaia apprcie
PAR PL08 M M.a.0 'tOCCINS ETRANUER3
MCDE D'EHPIO!
Dm cullltrt.....I 1 > *t ">ir
M
*X;-. ,-., E.i .i-ntc lAM Uai3 IM Crner';:! .'. Fh:rmcl
LABORATOIRES A. BA1LLY
R'JE UE ROME, TARIS
Moyenne diurnt
Ciel assez nuageux jour et nuit,
saut la matine.
Eclairs au Nord-Est S h.
Baiorn'.re constant.
J.SCHERER
Importante capture
Parisiana
DIMANCHE
La COURSE AlHOONEUR
Drome sportif
DOMINO ROUGE
lie et 12e pisode
Entre G. 1.B0
Contre les jeux de hasard
I fGomiM on le verra par un avis Ju diet do la
Police public ici mime, les jeux de hasard sont
prohibs et les pnalit* qui s'attachent a cette
infraction u '-t 1J' sont rappeles aux tenanciers
de nuisons de jeu.
C'est une bonne mesure i laquelle applaudi-
ront tous ceux qui connaissent les iniaiis occa-
sionns au lover domestique par ces nuisons
0.1 se g.iche trop souvent le budget lamilial.
Aux avenues Grgoire et
Ducoste
Nous avons constat avec plaisir que, rpon-
dant a notre juste requte, on s'occupe de bou-
clier les crevasses qui rendent la circulation des
voitures si pnible a l'Avenue Grgoire.
Quand on aura galement combl celles de
l'Avenue Ducoste, ce sera parlait.
Christus
Tel est le titre du film merveilleux que la
direction d( Cin-Varits oiirira ce soir a sa
charmante clientle.
FIus de J.;oo acteu.s passent sur la scne.
Nous engageons le public A aller en loule assis-
ter cette unique reprsentation o l'on aura la
satislaction d'admirer les diverses scnes de la
naissance, de la vie et de la passion du R-
dempteur.
Naissance
De Mirage-Ane les poux Edmond Towar nous
ont lait le plaisir de nous taire pat de la nais-
sance de leur tille : EVELINH.
Mariage
1Hin l'EgliM du tfflCr-Ccwir de Turgeau sera
bni le i) Septembre courant 7 lues du matin,
le mariage de Melle Anna Gousse avec Mr Louis
Alerte. Nos meilleurs vui de bonheur.
Dcs
kCI unrai'.les de Germaine Octave Lhiisson,
dcde hier, ont eu lieu ce matin en l'EglitO
Sic Anne. Nos condolances aux familles prou-
vet.l
Convocation
Les membres actils.adhrcnls et d'Honneur des
deux sections ainsi que les amis de l'Association
Mixte de l'uvre Chrtienne sont pris d'assister
a la sance solennelle qui sera donne Diman-
che 19 Septembre courant A 9 heures du matin
l'occasion du quinzime anniversaire de l'ins-
tallation du Prsident d'honneur Monsieur Jr-
mie. La confrence d'usage qui sera prononce
par le Docteur Hmin. Jeannot a pour sujet :
La gnration qui grandit et son adaptation A
l'actualit mondiale. Le Prsident
lloratiuf Laventure
Robert Hyppolite. de na'iooalu
hatienne, a t ant hier 4 heu-
res de l'aprcs-m d', dans une auto
marque Overland, portant le No de
licence 24. Cef.e ariesia :cn a t
faite par le Chef de II Police sur la
demande du Caloael Rossa 1. Com-
mandant du Dpartement des Cay.-s.
Hyppolite tait recherch comme
tant sous le coup de graves accusa-
tions telles qu'altiques, vol de 7.000
(Sept mille) dollar* environ et port
d'armes caches sans licence.
Vente mobilire
Il sera pro:i le lundi vingt sep-
tembre courant, a trois heures de
l'aprs-midi, en L'tddl de M? Henry
Augustin, Btttite, jPo:t-ao PlUKe
No 2}i rue Dantej D:stojches ou
rue Pave, la vente au plus offrant
et dernier enchrisseur des ctlets con
sistaat en livres de droi', montres,
chane dt mont.es et autre, objets
mobilieis.
A la requte du sieur Philoc es
Latortue.tuteur d la mineure Marie
Marthe Ignoscm A'iftte M.gny de-
meurant au Cap Hailiea, ili chirge
par les aljad.citaue* d: piyer comp
uni le montant de leurs adjudica-
tions, sous pie de folle enchre.
Poil-au-Piiace, le 18 septembre
1920.
Buvez la Dlicieuse
BOISSON
FRUTA
itiet ne tlialtre tnietix
Cette lLson incomparable, d'une saveur
oxauise .lue a l'arme des fruits, te pro-
pare instantanment sans fut ni lermenta-
taire un crdit moral au nouveau
cur iqui rve le plus grand bien
pour la paroisse confie i ses soins.
Mgr Beauger, dont on dit le plus
rand bien a cnnu, lui aussi, ces
invitables difficults i la Cure de
Ste Anne. On sait d'ailleurs qu'il en
est ainsi de toutes les uvres entre-
Ta Tenilaf^oas souh.uo.s Mouvement
pour le plus grand bien de la Pa-
russe de Sain e Anne que notre ami
Laventure, dont on connait la gran-
deur d'me et le pre Benoit, si rem
oh de Donnes intentions, s'entendent
|,our donner les cloches ncessaires
l'Eglise. Ce simple malentendu fi-
nira par se dissiper et ce sera... le
nardou des cloches.
P Clment FolIlhL
.--
Avis important
11 est rappel lts dispositions for
nulles suivantes de ,1'atucle 342 du
Code Pnal ;
Ceux qui auront tenu une mai
son de jeux de hasard tt ,y auront
admis le public, soit librement, soit
sur la prsentation des intiesss ou
affilis, seiont punis d'un emprison
nement de deux mots au moins tt de
MX mois ta plus, et d'une amtnJede
Cent gowdts a Mille gourdi.
'Les coup-bles pounoai ire, de
plus, compter du jour o ils au
iont subi leur peine, itterdits, pan
dant trois ans au moins tt niul ans
au plus, des droits mentionns en
l'article 2b du prsent Code.
L". Dans tous les cas, seicni. confis
qus tous les fonds ou eltels qui se
iont trouvs exposs au jeu ou mis
a la lotene.les meubles.iiisiruments,
-*3 E ustensiles, appareils employs ou
m Wt destins au seiv.ee des jeux ou des
maritime loteries, les meubles et les elhts rao
Le steamer c Hb est attendu bUiers dont les lieux sont garas ou
tabSI septembre, partira pour d^ ^ {
rSA "P--" ^ PoS SSTl2 quLeecetdtsPos,t,o,s de la loi .oient
Iturope, pieu* r strictement observes.
poits.
Le steamer Amor sera ici
lundi aprs, 20 du courant, laissera
le mme jour pour New:York.
Aux Aimes de Pari!
2eintures inilanttDe pour cheveux. B joutiie Fix. .
de l'abb Sau^y:Jouvence. bvginiUDe, L)uieuiquf. Drages,I
Do'oioslan, Baiinic du Manu.er, chaussettes lil pour hou,
caiieis, I8|22 coucef, mouchoirs hatisle lil pour dames, Toile<
lil et foton, llanflle?, pilets de llanelle pour homme, dr
nacre el argent, chaussures ponr damos, lealher brief care, ^
lini- pocrdamrs, brafsards deuil, jarretelles et jarrelir^
ri u:>, l'i-Mi a tique pour jarretire. Aru:s bands i.handeaj
tanii ies mancea dea chemise.) r
Spci Go .dron ili Guyoi, piprazine Midy/quinium Labaaqueii
Halle, aniodol externe, Ner Vigor. ccatlar Lebuf, airop _DjH
8'jcp chloral da Follet, Salsepareille Hnstol, elmr VirginieNf
comprims Laetozymaae, euryilmine IJethan, comprimsdai
perlei d'ther du Dr ClerUn, Pa-ol, (iloboi, crains di ValsJ
Bravais. Ktnpl're /Jiachylon -omm. Paie de il. ubergier
du Dr Ross, magnsie calcine en peines boites, pilules l
Fructrnes Vish?. mulsion Scott grand et peut liacon. ^pU
Houtarde en feuilles. Jubol Coton hydrophile en boite dur
Gaz3simp'e, balole cl iodobrme, lotion Ptrole Malin ir
contre la ehto des cheveux.
I, tl/lll t dJO Cuprase. Collobiase de soulre. huil
/L'IlipUlllVo pbre. cacodylate de Strychnine, '
Thermo.1 .rcs et seringues de Luer.
Produits chimiques *Q^m,
chaux, j .1 p borate d soude, sulaie l'e.reux, a amie en !
licuies ue aeu, encens en sortes, prcipit rougs- ?ucre ue
d'amandes aouces, alcooldl de mlisse compose.
Savons antiseptiques l'acide phnique el au sublime,
quinquina rouge, coca, essence trains,
Extraits pour liqueurs gK
che arJle. vanilla- l'our sirops : pche, orgealine, eon*
ma.iaariue. Boi.illca'eur pour alcool tlVOgrammes.deboniw
un hectolitre d'alcool). Tub*a caoutchouc poor irrigaenr.
et ttines, Almanach Hachette. PatJi pour automot'UR
Viennent d'arriver
H. Silvera
chei
lion en rsant simplement une UOMMi ^ I
FBUITAdans un litre d'enu.
^mm tarloutU n.n Fruita dfie, qui <"'[
/anlt un produit l*tft ""' *'
EiTntt : frlieifalei Droucria )t d'iliwiUli!
Reprsentants : Comptoir Frnnco-Hmt.on
VAILLANT et HOUET,
1710. In in liiio-dc.l'Eut. ' i
^Diagonal :iioir suprieur
Alpaga noir suprieur
I'ussor pour hommes et pour dames
Casimir anglais
Palm-beach de foutes nuances et qualits
Pick blanc, Voile blanc. Salinette Idaac. 1
iMousseliue Ileurs et mouciies 1
Toile d.ap fil 'toile chem.se. Satin dune; no rjj
Ueuil noir pour jupes. Cofoo a ^P.-^"^
Kaki blanc- Empicemenls dentelles- -
Shantung japonais pour chemises et rUB
LhauFseltes soie hommes, etc- .
{Prix exceptions
es
r TT ~ ~ Remercie^
Varits ^tt^
ii aune; pa.ls. calQtAi
strictement obierves.
B- F- MICKFA
Ce pi. U.s- M -.
Uni ./< M l'oiw
CE SOIU
Chris tus
9 parties
DLMA1N
Quand on aime
'A pisodes
l.uiico G. 'J.OU
"--ara
tous les amis de ,
autres vdles qui ^,1
leurs sincre* a^ )
de la mort de leur
Otsca. Bt lwl
mue de leur v \ $
Saint Marc 10 *r
,


'
**

. -
M.


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM