<%BANNER%>







PAGE 1

LE Mi11 x CROYEZ-LE, POUR LES ENFANTS, n'y a rien de tel comme Un crime a South Beach Deux arrestations ont t opres La police a arnH4 Willi ira Maloney. g du lili m, piopniaiie de l'htel Meloney South lleacli, Sta tea Island. accus de complicit dans le meurtre de ltjbert B. EOk rt dont le corps a 6 trouv kamedi matin dans une automobi'e. Le district atiorney uu comt de Hichmond, M. Josepn S. Malloy, est convaincu que ce n'uat pas dam l'automobile qu'Eckeit a t tu. Charlea Kahn le chauffeur a gale ment t arrt et ou recherche Madame Eckert, femme de la vicume* On a dea iaisucs de cioire que cette dermre.qui a disparu, a retire d'une banque le lruui. vu, jeudi ou vendredi dtrmer, une su m no de ^ieli. pouce. ia thorie .a FaitsDiverS No"V*lles Etrangres plus plausible est qu'Eckert a t lue au coura d une queir lie qui se arait produite au suiet d une temnie, avec laquelle il vivait l'htel Malo ney dans le plus stnot incognito ne recevant ni lettres ni vieiieurs. > s ptembre Les meutes en Irlande L'assassinat d'un inspecteur de police BELFAST 2S aof— A la suite de l'assassinai aujourd'hui de linspec teur de police Swanzv des meutes se sont produite a Kisburn. Lue tentative a t (dite pour piller le magasin d un chet Sinu-Feinuer qui ae trouvs situe 40 moires de 1 a scne du crime et il u a t vit; que grce a 1 intervention des volon taire* de I Ulster. L'inspecteur de police Svvar>;y,con tte lequel un verdict de ineuiue vo loaiauc avait t rendu pir uu jury du coroner pour participation l'as sassioat du maire Mac Cuilain eu mars dernier, a t fusill alors qu il tait transfre a Kisburn apis le verdici du jury. L'assassinat de lins pecteur Swanzy peut tre considi comme lun des plus audacieux d'une longue srie. Trois hommes arms ont tir sur lui a bout portant eu p sen-e de sa famille terrifie. Swaczy tomba it pour lre srs de ne pas, avoir manqu leur coup, les assassins ont a nouveau dcharg leurs armes dans 200 corps. Les expriences de Marconi. Perfectionnement de la llbbonie sans fils OBSERVATOIRE PETIT SEMINAIRE COLLEGE ST MARTIAL PARIS.— L'Allemagne i adress RENSEIGNEMENTS une note au Prsident de la Conl METEOROLOGIQUES ren ce de 1a Faix exprimant 1 mo Mercredi 8 Septembre 1920 t i on cause dans out le territoire Baromtre 761 7 allemand parles actes de violences don les habitons de Haute Silsie Adressez-ions pour toulu ta riparaiioni de vos battue t^ Armand tfallebranclie \2ti, Avenue Grgoire Apply /or ail hinds 01 repairs ot storage baiterv to Armand Mallebranche Pl'l'i Avenue GryoireP l ( IGARETTES Or 4.80 le millier EdESTEVE PORT-au-PRlNCB minimum a?,o Temprature maximum ;6 2 Moyenne diurne 28.1 Ciel IMCI clair .our et nuit, saur un peu nuageux vers les 6 h. Otage au Nord a 9 h. Baromire lgrement en baisse J.SCHERER Le nouveau Conseil d'administration des Pompiers Nous avons dj dit que ic nouveau Comnwndant des Potopwri est M. Bug. Dnnu. lx nouveau COOKU est compos de MM. les conseillers, ferasad Moriogbine, Georges Blie, dg. Myrtbil, Vtrxuad Crapac, Cina Ma ond, a. Camille, Maurice Mc-Gullie, Cl. Elle. SoubailOOl que ce conseil puisse donnr pleine satisfaction ia population justement inquita par les :rop IrqiMHU incendies qui, depuis queluae ICtnpSi desoient U capiule. oooamune de Port-ao Princa F.u.-Civil (Mois d'Aot 19iU) Naissances '97 Ma iages lS Divorces 2 Dcs M5 Le nouveau Btonnier de 1 Ordre des avocats C'est aujourd'hui qu'on, eu lieu les fltctioos pour le choix du nouveau btonnier de l'Ordie d. avocats. Ucus candidats sont en prsence, Me 1. Uleau at M. Leaounsse le dattier prsent par un groupe d'amis qui ont la certitude de taire trio.npiier sa candidature. Une nouvelle maison d'cole L'anc.en lo.al qui servait de poste de police au March Debout va tre iranstonv en maison d'OOlC H • t UttCNgl i cet effet et logera rtablissement de Me.le lleoriette Uiamby.' L'entrepreneur a promis au Dpare lient de t'iasUUCtion Publique de livra le btiment vers le a-' de ce moisUn tlgramme Une dpche de Ja.mel nous ippsend la mort de Madame Vve Lu/.mcourt Jn Louis. Nos condolances aux parents prouvs, particulirement aux Umilles Jn Louis et B un Cad of Thanks H'e wub to tban ait frttnds and acquamhincc kUuUf ccnlribulated towardi tbe bcauntnl wreatbs and fiowtrs NAPLES, 22 aot.—Quand le pro chain prsident des Etats-Unis sera lu en novembre prochain, il se pourrait bien qu'il soit accueilli aux accents du "Star Spangled BtODtl" qui lui seraient transmis par la tl displaved at b gf* 0 tbe laib e par les expriences qui ont t laites tt auxquelles a prsid M. Marconi lui mme, bord de son yacht' Electra". Les invit de M. Marconi i bord de sou yach Electra" o t pu.rcem ment,dnser aux sons d un o r chestre qui jouait i Londres, tant la trans mission par la tlphonie sans hl tait disiiocte. L'inventeur rtjit journellement par ce moyen les der mres nouvelles de Londres et, eu cards cables and letters' of condoleme Sinctr tbanks to tbe Staff of tbe l-'ield and General bospttal. Mme II M Sbea and fam l\ Remerciements Sous remercions bien sincrement tous les amis et Jltit's qui ont bien voulu nous tmoigner dis marques de sympaIbie en dposant des Jleurs et des couronnes sur la tombe de notre regrett h. M. Sbea, dcd ,— ain que tous ctta qui taient prsents aux tunrailles, — Varits VENDREDI i^ES MYSTERES DE NEW-YORK 13a ft 14e piundei LE MASQUE AUX DENI3 BLANCHES Entre t. 1.00 %  3. Rue de la Paix, h PARIS change, il envoi des chansons napo et qm nous ont adresse des cartes, UUluaiooaii moyeu d'un phonographe gammes et lettres de condolances en appliqu au tlphone. Mttl douloureuse circonstance. Lcnateur Marconi est mainte Xons prsentons J expression de noln Dernire heure Les lections pour le batonnat de l'ordre des avocats ont donn le rsultat suivant Me T. La'eau 5i voix Ed. Lespinassse 30 Bulletins blancs 4 F.n conformit de ce vote Me T. FRANCO-HATI Ucpretcnlant pourHaiti Rue du Magasin de VEUA L.e snateur Alarcoui est mainte !" i ""V"\, c : • % %  1— %  %  % %  % %  —!" •-• 7..; •" ; nant occuo i perfectioaner "un vive gratitude d l Etat Ma/or du held Laleau a proc am btonnier de \ chercheur ue direction" au moyen duquel on peut dterminer Pendroit o les navires se trouvent en mer. Le clbre inventeur a dit aujour d'hui au onespondaut de l'Associa ted Press q j'il conptait se rendre dans la mer Aduaiique i la un de ce mots, pour y ronUuoei ses exprien ces. Il a l.iniention de visiter Anco ne, Venise et Tneste et aurait bien aim aller F.urne si la situation politique le lui avait permisOn achterait Va Mail e populaire espagnol". Adresser les ott es au b J IC.U du ioiuoati Gnral Hospilal. Mme IL M. Sbea cl famille. 1 o-dre roir l'Exerc te 1923-1911. Nos corrp irr.entj au nouvel E.u. Si vous es fuje's aux Rhumes et Bronchites Si vous redoutez une ir.lec'ioii pu mon 8ire jx|ii Mettez votre orgnuisme en tal ao aeio , PAR LA Solufion WalerburJl barrique. Fr lx et qualit dliant toute cor, urrence. ^^ ^ prt f ven ir que gUt"* VVATERBURY CHEMICAL COMPAN NEW-YORK Vins d'Italie En vente chex V A. de Maiteis



PAGE 1

a MATIN m Automobiles Chahners Le ronflement continu de la CIJALME11S fait pressentir une force, une puinarce qui se rnentreront dflna toute ci: constance extraordinaire, ijuand on est iisti dans le toi.neau, un enieud a peine le noteur marcher tous lu capot. Longues ou courtes, toutes Us |..h iiin..nlte deviennent DO \ demir, uuu juuit&ttuce. Lu u*o sur HotSpctft Rmi's lluin, invention des ingnieurs de la Mr son la.t du lu ( ll.\i iil !.:. plie volUie trl puissante en rntHue tt-uipa qui cor c inique, puisqu'il diaulie'le carburant tt piovoque l expiu'oiun de icu.it H les p ailicL.lt = ( ondoite uioiie. accessoires coraplt s, quipement de meguto, moteur de isi.Cf tuent et dvnsu o. r MaoLwell Motor Sales Corporation Adresse tlgraphique ; a UMCOi Strvice d'exportation 74 Broadwiy, N.-Y/ "iS kc fi itientioii ! fe j^uf* ratent maritime %  tic Caravelle de la Li%  Itiqur, a laiss liordea x %  breea route pour H i i. a laiss Amsterdam le [Mtndu ici le 10 S?p:emm le rrme jour pour %  c.Smtiagode Luba.Man•nton et Guatemala. JFREDliRICH I1HNDRICH MOc;cb.c. Le Bazar des Gentlemen, pDur venir en aide aux vrais et lions fumeurs qui, depuis des temps, sever'uent par de vaine* rechercher a trouver du bon SCFERuATLea lit fan de leur annoncer qu'ils n'ont plus s inquiter, sensible leur Hlbris, il a embn>tS hf ca^e et leur apporte ( la ralisai.on des rves). Scaferlati suprieur t — %  Laxatif physiologique, le seul faisant la v rducation fonctionnelle de l'intestin. i %  •• amttn • • 4 r.lra4tvlt de • .M dMHRbN IW:). i I IMfMl uet IHfMM it Jcju 4W0). JU30L '..'.j •• %  • %  *. .->'toic l'iutest'V .i.. .*, Lfcfc et l'Iiiitirite, Cutt'tfo """t" -'zlim. F.JSJ _:..: ; t % %  > -i:vr.\>jnpat, tltg :UtiM l'harmo: jedtl fermu. L'opm v m>raui ; M •. i, Mil .trr< pu, %  : i svtV-.l itaRM so.r .'i> i incti-. I.Ur inteilli t •:.' %  • !••? i\n et. . I1 . „ | :. r.. ,vlr ... .., i il ntinrj i • ( • ..... Mi SI' loi • i" ... •! .... i .„..>,.^rBga*a5ar:.-^, T rT; ra / -i^f^rT: pif FfaiiCO-Haitiea Agent gnrai pour Hati 1720, Rue duMmgmln de l'Etat Grands succs a la Librairie du Matin 6 71 7 ->o 5 7S 15 l ?;o 7 >o Panamae/ us / .* %  ', et pour l^mes %  Wde SOL AGES oe Courbe. pension Rouzier '* clientle avec son pnlort le pLs Hgr. Lie Champ de Mars. Franois Letellier Seul agent eef j" Mnoin KBcnrai I Lot EA'JX-OE-VIC, RHUMS, ALCOOLS, .te. ;D:ROY FILS AN! "l'iiHif ire. fs, ru, t u rr.mtit, 75 Titlif , • *RI3 %  T J! vf ,l,sU "''""•" %  I ^Sr^ L / 0fUrk td 'l ^L us IE Unius fr.jco. L' Joanny Cordasco 319, Hue [(feu FrontsPorf^ 9 18e Avenue, — P.JO. Boi2 Por.t-auPiince, Hati. Ventes sensationnelles avec grands rabais laissant de gro$ bnftte aux plus presss Assortiment trs complet d'articles pour Cordonnerie et marcliands cordonniers Vous trouverez galement en stock : "Peinture Cerf, chaussettes, machines coudre 1 et 2 (ils. Accessoires pour Botoiuob.les,ariiclea aiaillei. fournitures assoities pour malleiiers, eirtgs GrilMt cia la clbre marque tlfiflaxi peur foulierj le toutes les nuances etc, ele. • Russir i, Roman de Louis de Robert Li. Le drame mystrieux du thtre de Pani c .... .Mais Vivre par Minci liti^.r Ti-ychologie du raisonnement par E. k'igoand Le ystmi fl'Aiiitol* par O. Htmelio Dans les u trs du Sud par L. K. Stevenson L'Ile heureuse par Avesncs LAmetrangre,Marcelle Adim •> )$ \iuepiir it U; Serge Voroaull 10 t atte b suthe pal jeau Co.leau 6 Petit manuel JU partait avac* Il rier p. r l'itrie Mac Uilan 4 50 La dcrmeic tsaunc pal Lh. et H. Orne id 6 La trag die Sibirienre,.!. L as.es 7 ;o pyiho!ogie de la guerre par Henry Sport 7 co Ltor-s de la Guerre L'AtOn utique par Ct U.tlub 9 00 Ltoos de II Gutne Alimenunoj tt ravitaillement parR Ltgf n4:e N 00 L.o: s ce la becffC.L uaustue Iran iise pai L Guillel et |.Lurandy 00 Lcorib de la Guerre. Les itOBI mililiirts de la Guerre par Lt Bouvard 9 00 Luons de la Guerre.Marinteguerre DitstepuGne dct*U| Vaichalfle 900 La b.uii.e de Loch par Raymond Kecou y ^ 00 O va-t-on ? pu Rer. lienard b 00 La rCsuriect'UQ de la chair par ll-.my Uo.dsaLX Aiusle par Audie Gybal r.lu.i par Romain Rullar.d Li coutume des aneeires par Unar.s Reuti / co 5 00 B 00 3 00 La danse sur le feu et l'eau Elie Faure 6 00 Ieso'.til se lve par Iules Mary 3 00 Anttomie sentimentale Porto Rirba 800 N.ole marine par M-thilde Alanic 675 Flai-ir de Cluleauxet df grandes mai sonsjeux nouveaux B.iroaaeStatf 3 00 La d^nse devant le miroir, Franois de Corel La lemme normale dans U socit nouvelle Les crivains contemporains de l'Amrique espagnole Huit jours ,Versailles par Paul Guiyer*' .Wacamb.ia par Caello Netto Le commandement "nique par Mermtix Les peuples d'r.xtrme Orient La Griine Dialo^uts d hier par Maurue Donnay N JS potes ct la peutl de leur temps Srie 0 60 centimes La doserie des ger..s, Fred. Sou li. Chatterton, Alrrtd de Vigny. Pc vite Ville, L. U. Picard. Le Ghevalier la mode, Dancourt. Louis XI, C limil IXLvigue. Le bonhomme ji di<, lleniy Murgar Les levons de danse, Valse hsitation 1rs nouveaux pis du tango, la valse le iriple boitou a G 1 25 La Revue des deux mondes La Revue universelle Lot don News Le MittDt le Tournai, le Petit Parisien, les 7 Nos Le F.gato, le lemps, lExcelsior les 7 Noi x -j^ 2 7) i S 3 li 10 s 00 7 00 6 li 6 7> 00 2 5.0 2 SOI JO. /os A de Mattis cV C% Reprsentants y our la itrpublique d'Uuili %  •



PAGE 1

LEMATIN JDAZlXxJLi IVllLl 1 JtlUl ULJI J A1IM L e grand Htel de France a le plaisir d' a ncooc er i sa .,^ kr.i... .. .U~:.;. „.,,! ..l'ont A rmrevnir nar r.av-11. J V"Ct| Maison de confianceAnnie dis Rue* du VtvpU\el Daulcs Vcsloucheh Nous avons reu par dernier bateau un stock complet de marchandises comprenant : j Colon Hydrophileaseptique J*J.paquet de 1 et 2 onces Teinture d'Iode Poudre de toilette M avis et Lady Mary de Vivaudou Paris Naphtaline en boule pour insecte Godets en aluminium pour coliers et voyageurs Purgatif Eues fruit Sait Soustaclies de toutes nuances Jarretires pour hommes Chaussettes pour hommes Boutons pour manches BrOi s dente de 15 20 centimes Brosses pour barbes 3 qualit* Cordonnets Corticelll Ecopes en aluminium pour farine ele licites en fer blanc pour pain Balais 3 qualits j Miroirs 3 qualits Attrappe mouches en toile mtallique Sacs de voyage en peau de vache breuset choisie qu'il vient de recevoir par Carpelle des vins] choix de toutes les qualits 0e P*U Vin rouge Gourdes i) le gallon] blanc Bar sac Gourdes 10 le qatt Des vins rn bouteilles rouges et blancs Vermouth franais (^ nr9miu y Quinquina des Princes et le fameux vj du Cap Corse au quinquina. Vin; mousstux tt CHAMrAGNE L-queurs franaises Marie Brizard le tout des prix trs modr P. PPATRIE La Maison Paul E. Auxila \ RUE OU MAGASIN DE L'ETAT ET TRAVERSIHE A REU CHAUSSURES fines pour hommes, fem ns et enfants CORNETS frarais derniers modles ( Ligne normal) CRETONNES BT RIDEAUX. PALM-BEACH8 BT TUSSOgS de Shantung, DENTELLES valenciennr.es et sur tulle, Al/.l brode et empicement, LOTIONS Poudres, Essences diverses, Houppes suriieuiei OREILLERS plumes, Mous.quaires. F UI Drape toile, coton, Toile J draps, CHEMISES, Chemisettes, Caleons, COUVRE-LITS piqu, Couvertures'de laine, CREPE de Chine, C:epon de soie, Gtorgelt, VOILES unis et fantaisie, Etoffes pour jupes', RATINcS, Gabard ne, Seigei cossais, DrillT,' MALE'ITES DE VOYAGL-, Colliers fantaisie. RUBANS Ciavatts, Surette, Jupes et Corsage* BAS M Chaussettes en fi 1 soie, simili, cooi, Lhareau de paille ci de laine e'c. g*' jjjai 1 -" rj % %  : Articles Choisis Pour la Toilette et Parfums Prfrs. On peut juger du raffinement d'une personne par le choix qu'elle fait d'articles exquis pour sa toilette et par son parfum favori. Les parfum de fabrication franaise Tentation et Rve, sont employs seulement, par les pcrsonr.es raffines, lgant) s M de bon got qui savent distinguer ce i|ui est vraiment bon. Le dlicieux Savon Orinoka n'a pas d'gal pour la toilette et le bain; son parfum exquis et sa douceur inimitable l'ont t'ait le prfr des personnes de peau dlicate. 11 est antiseptique et prvient toute Infection de la peau. Employez-le une lois et \ous ne douterez plus. 4 La Crme Orinoka e.-t UUC spcialit pour dtruire tes boutons et vers du nez qui sont si laids dans un \i ige '.Femme, it qui souvent lui font perdre tout son charme. Cette Crme eu mme l'inps qu'elle blanchit la | au lui donne la puret f' w lraiciicur d'un ptale de rose. La Pou-Jre Orinoka rtir la figure rst l'idal poi.r nnc dame de gots raffins; elle est rafrachissante fine, parfume en un mot dlicieuse. I.a Pte Ornokj e-t merveilleuse pour blanchir sur-le-champ les dents les plus taches! l'haleine prend une odeur agrable et l'Ile donne toute la bouche une douce sensation de confort. La Flora Dlia est une Lotion Tonique pour (aire pousser les cheveux. Elle extermine le* pellicules et n importe quelle autre maladie du cuir chevelu. '"CC son usage les cheveux deviennent luisants, sentent bon et ondulent naturellement. Toulfi 'tt PharmnelfS. Pregurrift II Parfunrrtet vtntr.t r.ni in-lrs. Pf m SaiigJ— V ii'i;.'*ir.i/ini viciiif trijeanl la • ; %  •' ./ ...i Qui fit ISUIOM'I §tW9i >"' $UM MUNI fifSNiif. ^ MTI'J THE ORINOKA PHARMACAL CO., Inc., fcWTeA, (LIA. Htel Saint-Joseph l£T bar Hati Propritaire : Adrien Salomon Port-au-Prince, Bue du Magasin de lat, No OT. Data l A tablissement on trouVerr les chambres louer et boi-s'iQs de la meilleure qua it des prix raisonnables. Venez voir et vous serez sthfaUs, Pharmacie F. SEJOURNE Angle des Rues Roux et du Centre] 2 Mdailles d'argei Exposiion de Bruxelles i9l0 Laboratoire de chimie Mdicale Droguerie, Produite chimiques et pharmaceutiques.' Spcialiies franaises et amricaines. Prparation de toutes ampoules mdicamenteuses sirilii et. injectables. Spcialits. —Srum nvrosthnique simple et ferrugrui.' lojhydrar.'/re. Srum ue Morard remplaant les paquet*] rcalcifiants de Kerrier et de liobiw Il.y a toujours en stock : Nevrosthose' Sirop pectoral Etiaif de Pensylvani*. Dpositaire du PHEVETTL Reprsentant des Laboratoires Tel LACTiPFRW.—Ferment lactique, contre affections gasuoi finale et cutanes. /AXlIUXE.rSecp'ifiq e de 1 con e i puVn' T*1 Cigarettes La Nationale Produits de premier choix Princesse)), Encore" LA NATIONALE Voient chaque jour augmenter leur rputation Elles rivalisent avec les meilleures cigarettes import!



PAGE 1

Oua fofime anne No 3*77 Port au Prince. Hati Jeudi 9 Septembre 1930 DIRECTEURPROPRIETAIRE flfment-MAGLGlflE MAGISTRAT COMMUNAL u nvuno 15 CESTIMM iDOII G 2.00 DEl'Air; KM FATS poil G. 250 700 lit mois TRANGER • 8.00 nonces sont reues au Comptoir luL,| de Publicit, 9 Rue Tronchet, P.. J, ji 23. Ludgate Hi'l, Londres, Quotidien Ceux-l rgnent en repos qui rgnent avec honneur HFNRI IV HtDACTION; Rue Amricaine No. U*£ TELKPHOXt': .' !" SI je l'ip oire les jouiuaux allemands jiiFocl) aurait pronocc Cgi profond qre spirituel : jjiopore pour U France, Mcrar, et pour le monde, [NI tant la des ruction des OODS aiieiiianJ (tue la disM l'esprit belliqueux en iooDtre bien la profonde existant entre ce soiiUrisoie franais que la Itmtnde. depuis l'armistice, jde dnoncer at l'esprit de ide casent J qui est propre lieo. ltal autocratique et mil'* gierre con titue un bu'. riue. Un Ktat de ce geare iiremeut militai iste, par 1 pouvoir dmgeai t ne paut hirecotre la volont du ipar la force des armes. 1 devient une nce site un [licattedes cllioiers — don lie Ion daos pareil ktat — ide temps autre pour llpreuve la science acds Irais et pour txeica* ietiiieuHi .:i 'ni, le initier Do n'i^uore pas que la demie de lit rli aux DU de Guillaume II, avait l'ombre lottes l s un l'empire. Pour la j( une It aill la moie de *-!• gloire dette com %  Acadmie AUTO BUICK neuve Modle 1021 Prix : 2.250 Chez EUJJ. Le Boss [il coDvenlion ils ia m r Actualits Deux drames chez les Hohenzollern U* 8 > I heure actuels U tache di I Entente de terrasser cet ennemi Il n'y a pour cela qu'un moyen. Il faut dpouiller de son aurole fictica cett- arme qui fit battu*, mais qui n'est point a-iant e. Il faut casser les reins cette hirarchie de fonc ionnaires, gorg s e de titres et d'ordres. La dsarmement de 1 Allemagne : Telle est la ncessit de l'heureC'est le paragraphe la plus important du trait de Versailles. Sans ce d^sarmennnt pas de salut po ir le rnend. H ne doit pa3 retter tee peupla -dont les enfm's de tro s ans dj\ jjuaient au soldat — un s; tus. L'u>pc;t tellement charg du pitident a pe r beaucoup de ses anus, mais le dpart de l'amiral (Jrayson leur donue un ncuvel esp.i; (Lunes) LI de Frics On attend un beau geste de i Angleterre des "xiU8ii tt comme les .mtier, les esclave-s du unie. Sur les avis de Pr exemple, on voyait J u d r. (LeutiiBut der rHftin en hetbe avant ses fcj q-i, sous Gui', |clbr des triomphes '•'ypede fonctionnait e tt ."rt. Celui du bourgeois •winin jameis. 8erre mondiale qui, coceme Niethche, rema iriii V ,leurB L'orage sa..'.Hinsgne. Des matelots •n rvolte, des socia et iinburi u i ifs stmai 0 ^ U P ur reDVer8er E !" 1 ' bouigeoieie cous lgHH vermoulu. ^•i-U extrieur s, si con gywhls tre, n out su, !" re tramdoirn.'r en un worde ipaju la ipen,,'Pe qui Lienat peur a""tgne | e8 paroles de u! 1 6 'qui coneidrai: f !" piemire, de se[ 'unime classe comire LT dB s brahmanes. Ce 'conoit, perdit lMeie .wencore retrouvip. Ce ^ lu Jtu ceux qui, dtJ 0D prcise' u.eiU jou .""iDine visa vis des .^Ue caste qui est le a "le l'Aiu magne, tt mi tt du inotide .out Vente l'encan V.n vedu d'ordre de Mr (Jeo A. Payne, Igtol de la i.'loyJs, il sua procd le vendredi 10 Septambie 10 heures du matin en fane du Inreau du port la vente l'eccan dei 1 rticles suivants : (iti sacs environ de farine avarie glaces brises grands morceaux de marbie pour tombe. Montbrun LL1E Knesuteur public Q 2 VIS Sur l'ordre des Sfquet 1res Liquidaieurs. pu tir du 20 (vingt)Septein bre cotant l'\ l'iiaiinacie Centrale resteta ouver e lotis les jours, le dimanche except, de 10(dix)heures midi. Les produite toxiques ne seront vendus qu'aux personne autorises le revendu', mais les autres et les spcialis laroni livrs n'importe quelle personne et par n'importe quelle (| lanlio. Seuls seront mil en vente les produits reconnus bons. La revue franaise Colonies et \-irint publie, sous la signature de M. II. de Rauville, un article de la documentaiion la [> us riche et de I intrt le plus vil sut I ile Maurice, l'ancienne possession franaise dans la mer des Indes, et qui appartient aujourdbui d la Grande Bretagne. Un sait qu un important mouvement rtrocessiomtste cherche 11 rattaches mie ile a la fronce. Sons extrayons de I article le Ai, H de Rauville tes lignes patriotiques : A une ipoqtU qui n est pas bien loigne la Grande Bretagne a eu un geste lgant lgard de lAllemagne; comme le rappelait dernirement .\l Rvalllaud la ttibunc du Snat, elle lui a cd gracieusement l'Ile ailLes Hohenzollern ayant t dtrns, la fernm du prince loachim, cinquime fils du kaiser, a demand le divorce contre on poux et celuici s'est tu quant i la femme du prince Aui uste-et> de ce qui est irriv ne serait arriv. Ce que 1 on nomme Uquettedany les cours, courtoisie dans le monde, politesse partout, a biea plus d'imp^itance qu'on ne croit. Cl sont les* conventions sociales qui, seules, ren. dent la vie possible. Un jour, pour la premire fois, un homme qui en avait buuscul un autre lui dit Pardon!* au lieu de se jeter sur lui coup d.' buton on i coups de poing C'est de ce jour que le monde devint habitable. Voul z-vous lire un des dernieiH succs de Librairie 9 lassez au bu reau du cMAll.N # el demande/. ; L'Aronautique Hier, Demain, parle Co.rmaLcianf Ortblieb,Prface par le CO-cuiandant Watt tu. Peit.iu-Pi.no Me 1er Septembre 1020 *%* %  u Gerewoi en a mal rcomLes Se/,,,sire* Liquidateur* bensc, mais elle sait bien que le mime 0 SCARPA & A. J. MA UM US Docteur HYSON 1344 Grand'Rue A ct de Montbrun Elle Consultations de 7 9 lires a.m, el de 3 5 p. m v Tous les jours dimanche except. \ geste l'gard de la Irance ne risquttait ptn de lui attirer le mme dsagrment et elle se i rertvl des droits non seulement la sympathie plus troite de son allie d'Europe, mats encore la reconnaissance de ses anciens sujets qui, oubliant tout des quelques Incitons du pass, ne se souviendraient Oins que de lact otneteux atn tes aurau rendus leurs destines naturelles. n'est encore possible de rpondre par des hzpolhses, mais par des ny!„ /ient d nst.iller une succursale PciiuN-ViLLK en face Usines Francis Grand choix de rubans, den'.elles b:odeties, tissus lgers, luILs patin men, bonbons, cartes posta es, fi*s coudre, ib.oJer, boutons pr nisnr, chaussures, etc. etc. Li ravigation arienne, avions ou dii ige; bls, est elleappele 1 boule verser demain l'organisation des transports? Sera-t-elle aussi le facteur principal de toute puissance guerrire La nafuisede l'air donnerat-elle i celui qui saura s'en emparer une suprmatie conomique et muitaire plus grande encore que ne Passura'l jusqu' prsent la maitiise de la mer ? (Juestion angoissante i laquelle il po'ihses, tablies sut la formidable exprience de quatre annes de lutte. 1 vin par en oiheier de l'aviation, que ses fonctions pendant la guerre ont mis i mme d'a\oir une vue d'ensemble et qui, aujourd'hui, professe le cours d'aronautique dans \i plus leve de nos coles militmes, ce livre dgage et coordonne lt s en seigntmenis des annesqui Viennent de s'couler. Aprs des tions et des progrs comme Paron^uiiaue n'en: *\ait jamais connus^ moment tait ot poilu pour dwjer le bilan dut pais et eiivirjger Pavenir. Envisagent au.i bier. Put lisation civile que. iti emplois miluair.s de l'ara £;utiju^, tudiant lesqutstocs de manuel et personnel en n me t^mps que les problmes techniques^ ce livre sera lu avec passionpar IOUS ceuequi ont le lgitime ou

Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05210
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, September 09, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05210

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Oua
fofime anne No 3*77
Port au Prince. Hati
Jeudi 9 Septembre 1930
DIRECTEUR- PROPRIETAIRE
flfment-MAGLGlflE
Magistrat Communal
u nvuno 15 cestimm
iDOII
G 2.00
DEl'Air; KM FATS poil G. 250 700
lit mois TRANGER 8.00
nonces sont reues au Comptoir lu-
L,| de Publicit, 9 Rue Tronchet, P..
J, ji 23. Ludgate Hi'l, Londres,
Quotidien
Ceux-l rgnent en repos
qui rgnent avec honneur
HFNRI IV
HtDACTION; Rue Amricaine No. U*
TELKPHOXt': .'

SI
je l'ip
oire les jouiuaux allemands
jiiFocl) aurait pronocc
Cgi profond qre spirituel :
jjiopore pour U France,
Mcrar, et pour le monde,
[ni tant la des ruction des
oods aiieiiianJ (tue la dis-
M l'esprit belliqueux en
iooDtre bien la profonde
existant entre ce soi-
iUrisoie franais que la
Itmtnde. depuis l'armistice,
jde dnoncer at l'esprit de
ide casent j qui est propre
lieo.
ltal autocratique et mil'*
gierre con titue un bu'.
riue. Un Ktat de ce geare
iiremeut militaiiste, par
1 pouvoir dmgeai t ne paut
hirecotre la volont du
ipar la force des armes.
1 devient une nce site un
[licattedes cllioiers don
lie Ion daos pareil ktat
ide temps autre pour
llpreuve la science ac-
ds Irais et pour txeica*
ietiiieuHi .:i 'ni, le initier
Do n'i^uore pas que la
demie de litrli aux
DU de Guillaume II, avait
l'ombre lottes l s un
l'empire. Pour la j( une
I-taill la moie de
*-! gloire dette com
Acadmie
AUTO BUICK neuve
Modle 1021
Prix : 2.250
Chez Eujj. Le Boss
[il coDvenlion ils ia
m
r
Actualits
Deux drames chez
les Hohenzollern
U*,8>, I heure actuels U tache
di I Entente de terrasser cet enne-
mi Il n'y a pour cela qu'un moyen.
Il faut dpouiller de son aurole
fictica cett- arme qui fit battu*,
mais qui n'est point a-iant e. Il faut
casser les reins cette hirarchie
de fonc ionnaires, gorgse de titres et
d'ordres. La dsarmement de 1 Alle-
magne : Telle est la ncessit de
l'heure- C'est le paragraphe la plus
important du trait de Versailles.
Sans ce d^sarmennnt pas de salut
po ir le rnend. H ne doit pa3 retter
tee peupla -dont les enfm's de
tro s ans dj\ jjuaient au soldat
un s Si l'o 1 n'arrive pas rduire cette
arme au rarg d'une simple force
de pr lice, que I on rtribua pour ses
atrvioei et dont on ne s'occupe
plu4 ap i cela, le prestigi de I ln-
hi'duroi demeurera, et tous les
tffort*. tents pour transformer l'Ai-
leungne en r^uub'iqje libre avec
des citoyens hbr s seront rduits
nit t, Le moment, alors, ne sera
plu3 loign o Mars repara:tra et
o un quelconque prince, plus 01
Boni oub'i, \n\ dterrer des par
clMtnins 'ab ii-jant ses droits
dpaVsiti de remonter sur le t ne.^.
t L'A trique aux Africains
mme par laviolenca si
ncessaire
)celle ce recevoir la grande
(for des Ans et Sciences.
, enjoliv de m lie !' conF,
iqoi tan une des pt-
H au dernier* Uoherzo'-
, jouait en Allemagne le
lobeb.'garte que Jacob,
itonna ton lilb Joseph :
l'envie des hommes et ut-
PMeeie, comme le sirop
l-wncbes-
Humarck, par un coup
M introduit le sytt ne
res dun an susceptibles
Pansylvanii Caf
Propritaire hfms Blncbe Dpars
Crme i la glace, soibet;, San-
dwiches, (Conserves et lou'.es sortes
de boissons.
Allez 1 cet tablissement situ d
a rue Pave et pourvu de leutes les
efflciers de rVservis,~its commodits modernes.
classes cultives _______________________
Un projet Je loi des droite de 1 entire
race nuire a t adopt dimanche soir
par ; 000 diUjiuii noirs tamis an
Li, Hall de \eiv l'or/, -i la -je
avenue et tjSt rue. La contention ai ail
commenc il y a deux semaine environ r!
la commission qui avait Aargi de la
reddition du froietde loi r/ff droit de
la race noire a, d fuis, t .cutt te
travail. i
le document se dclare en laveur de
nAfrique aux Africains* n pour hx-
pulsion du continent noir, de toutes les
races trangres nient: la pointe de
lep: s'il le t allait
Le lynchage est qualifi d inhumain.
d'anttebrieen, et comme tant une tare
pour la civilisation
Lu des arides du document dclare
devra prendre les armes pour ur.e race
trangre sans le consentement du chef
gnrai que tes dlgus liront le 31
aotpro.hain. il est probable que ces
Ion, lions seront dvolues Marcus Gnr-
vey, p csidenl de i Association universel-
le pour 1 amlioration de la race noire.
parait s'amliorer
New Yotk, 4 art. Il v a eu
ta it de rappor s routradictoilll con-
cernent la sant du prsident W'ilscn
qu'il est dittin'p de savo-r la vrit.
Mais les rcentes dclarations fait :s
pal des : 1: i. de la Maison Klnr-
ciie, d i a n l que la sant du prsident
s amliore, sont confirmes par le
1 ait que l'amiral Gravi on, miecin
personnel de M Wilson, qui n'a
pas quit: le prsident depuis de
longs mois, et paiti en vacances
sins se (aire remplacer auprs de
lu:.
M. Wilson s p:sid un conseil
de cabinet h.er, ec les ministres ont
consist l'amlioration de sa sant.
Lorsqu'il sort pou ses promenades ? ! ?' )
arnthres. le praident se rend de g*" ^L*."V
m m ..u. v_____.___um. ch la prm:ess; lo
]OU
li M iso.i
Bl nche 1 sen automobil:
i l'aide d'une eu
mahdie i'a U ss
e canne,
bjiuux.
Mais sa
S"s che-
veux sont devin is fut blancs, son
visage est plus p:olondmcDt raveg
et il potte plus que ses (>; tus. L'u>-
pc;t tellement charg du pitident
a pe r beaucoup de ses anus, mais
le dpart de l'amiral (Jrayson leur
donue un ncuvel esp.i; (Lunes)
LI de Frics
On attend un beau geste de
i Angleterre
des
"xiU8ii tt comme les
.mtier, les esclave-s du
unie. Sur les avis de
Pr exemple, on voyait
Ju d r. (LeutiiBut der r-
Hftin en hetbe avant ses
fcj q-i, sous Gui'-
, |clbr des triomphes
''ypede fonctionnait e tt
."rt. Celui du bourgeois
winin jameis.
' 8erre mondiale qui,
coceme Niethche, rema
iriiiV,leurB- L'orage sa-
..'.Hinsgne. Des matelots
n rvolte, des socia
et iinburi u i ifs st-
mai0^U Pur reDVer8er
E.1 ' bouigeoieie cous
lgHH vermoulu.
^i-U extrieur s, si con
gywhls tre, n out su,
re. tramdoirn.'r en un
worde ipaju la ipen-
,,'Pe qui Lienat peur
a""tgne |e8 paroles de
u!1'6. 'qui coneidrai:
f piemire, de se-
['unime classe comire
LTdB s brahmanes. Ce
, 'conoit, perdit lMeie
.wencore retrouvip. Ce
^luJtu ceux qui, dt-
j 0D' prcise' u.eiU jou
.""iDine visa vis des
.^Ue caste qui est le
'a"le l'Aiu magne, tt
mi tt du inotide .out
Vente l'encan
V.n vedu d'ordre de Mr (Jeo A.
Payne, Igtol de la i.'loyJs, il sua
procd le vendredi 10 Septambie
10 heures du matin en fane du In-
reau du port la vente l'eccan dei
1 rticles suivants :
(iti sacs environ de farine avarie
glaces brises
grands morceaux de marbie
pour tombe.
Montbrun LL1E
Knesuteur public
Q
2
VIS
Sur l'ordre des Sfquet 1res Liqui-
daieurs. pu tir du 20 (vingt)Septein
bre cotant l'\ l'iiaiinacie Centrale
resteta ouver e lotis les jours, le
dimanche except, de 10(dix)heures
midi.
Les produite toxiques ne seront
vendus qu'aux personne autorises
le revendu', mais les autres et les
spcialis laroni livrs n'importe
quelle personne et par n'importe
quelle (| lanlio.
Seuls seront mil en vente les pro-
duits reconnus bons.
La revue franaise Colonies et \-i-
rint publie, sous la signature de M.
II. de Rauville, un article de la docu-
mentaiion la [> us riche et de I intrt le
plus vil sut I ile Maurice, l'ancienne
possession franaise dans la mer des In-
des, et qui appartient aujourdbui d la
Grande Bretagne. Un sait qu un impor-
tant mouvement rtrocessiomtste cherche
11 rattaches mie ile a la fronce. Sons
extrayons de Iarticle le Ai, H de Rau-
ville tes lignes patriotiques :
A une ipoqtU qui n est pas bien
loigne la Grande Bretagne a eu un
geste lgant lgard de lAllema-
gne; comme le rappelait dernirement
.\l Rvalllaud la ttibunc du Snat,
elle lui a cd gracieusement l'Ile ail-
Les Hohenzollern ayant t d-
trns, la fernm du prince loachim,
cinquime fils du kaiser, a demand
le divorce contre on poux et celui-
ci s'est tu quant i la femme du
prince Aui uste- fils du kaiser, elle n'a rien jiemand
du tout et elle est pirtie i*vec soa
chauthur : cet emploi, moins bril-
lant que celui du prince, lui ava t
paru plus solide.
Ces deux drames se seraien'-ils
produits si les Hohenzllern avai:nt
t vie o-ieux et s'ils avaient gard
leur trne ? Non, sans dou e.
Parbleu '. dites vous. Auguste
et foachim autaient eu pour eux l'-
clat de la couroane et le pres.ige de
la victoire !
Ce n'est pas cela, ils auraient
surtout eu pour eux 1 tiqueta. Les
e auraient emp-
prin:ess.-loachim deconn.i-
t.e les tjrts de son poux et elles
auraient surtout empch la pnn-
ceese Auguste de conaaitre aussi in-
timement son chaurleur. Ainsi r>et>
de ce qui est irriv ne serait arriv.
Ce que 1 on nomme Uquettedany
les cours, courtoisie dans le monde,
politesse partout, a biea plus d'im-
p^itance qu'on ne croit. Cl sont les*
conventions sociales qui, seules, ren.
dent la vie possible.
Un jour, pour la premire fois, un
homme qui en avait buuscul un
autre lui dit Pardon!* au lieu de
se jeter sur lui coup d.' buton on
i coups de poing C'est de ce jour
que le monde devint habitable.
Voul z-vous lire un des dernieiH
succs de Librairie 9 lassez au bu
reau du cMAll.N # el demande/. ;
L'Aronautique
Hier, Demain, parle Co.rmaLcianf
Ortblieb,Prface par le CO-cuiandant
Watt tu.
Peit.iu-Pi.no Me 1er Septembre 1020 *%** u Gerewoi en a mal rcom-
Les Se/,,,sire* Liquidateur* bensc, mais elle sait bien que le mime
0 SCARPA & A. J. MA UM US
Docteur HYSON
1344 Grand'Rue
A ct de Montbrun Elle
Consultations de 7 9
lires a.m, el de 3 5 p. m v
Tous les jours
dimanche except. \
geste l'gard de la Irance ne risqut-
tait ptn de lui attirer le mme dsagr-
ment et elle se i rertvl des droits non
seulement la sympathie plus troite de
son allie d'Europe, mats encore la
reconnaissance de ses anciens sujets qui,
oubliant tout des quelques Incitons du
pass, ne se souviendraient Oins que de
lact otneteux atn tes aurau rendus
leurs destines naturelles.
n'est encore possible de rpondre
par des hzpolhses, mais par des ny-
!
/ient d'nst.iller une succursale
PciiuN-ViLLK en face Usines Francis
Grand choix de rubans, den'.elles
b:odeties, tissus lgers, luILs patin
men, bonbons, cartes posta es, fi*s
coudre, ib.oJer, boutons pr nisnr,
chaussures, etc. etc.
Li ravigation arienne, avions ou
diiige; bls, est elleappele 1 boule
verser demain l'organisation des
transports? Sera-t-elle aussi le facteur
principal de toute puissance guerrire
La nafuisede l'air donnera-t-elle i
celui qui saura s'en emparer une su-
prmatie conomique et muitaire
plus grande encore que ne Passura'l
jusqu' prsent la maitiise de la
mer ?
(Juestion angoissante i laquelle il
po'ihses, tablies sut la formidable
exprience de quatre annes de lutte.
. 1 vin par en oiheier de l'aviation,
que ses fonctions pendant la guerre
ont mis i mme d'a\oir une vue
d'ensemble et qui, aujourd'hui, pro-
fesse le cours d'aronautique dans \i
plus leve de nos coles militmes,
ce livre dgage et coordonne lts en
seigntmenis des annesqui Viennent
de s'couler. Aprs des tions et des
progrs comme Paron^uiiaue n'en:
*\ait jamais connus^ moment tait
ot poilu pour dwjer le bilan dut
pais et eiivirjger Pavenir. Envisa-
gent au.i bier. Put lisation civile
que. iti emplois miluair.s de l'ara
;utiju^, tudiant lesqutstocs de
manuel et personnel en n me
t^mps que les problmes techniques^
ce livre sera lu avec passion- par ious
ceuequi ont le lgitime ou notte avenu,


LE Mi11 x
CROYEZ-LE,
POUR LES
ENFANTS,
n'y a rien de tel comme
Un crime a South Beach
Deux arrestations
ont t opres
La police a arnH4 Willi ira Malo-
ney. g du lili m, piopniaiie de
l'htel Meloney South lleacli, Sta
tea Island. accus de complicit
dans le meurtre de ltjbert B. EOk rt
dont le corps a 6 trouv kamedi
matin dans une automobi'e.
Le district atiorney uu comt de
Hichmond, M. Josepn S. Malloy, est
convaincu que ce n'uat pas dam
l'automobile qu'Eckeit a t tu.
Charlea Kahn le chauffeur a gale
ment t arrt et ou recherche Ma-
dame Eckert, femme de la vicume*
On a dea iaisucs de cioire que
cette dermre.qui a disparu, a retire
d'une banque le lruui. vu, jeudi ou
vendredi dtrmer, une su m no de
^ieli. pouce. ia thorie .a FaitsDiverS No"V*lles Etrangres
plus plausible est qu'Eckert a t
lue au coura d une queirlie qui se
arait produite au suiet d une temnie,
avec laquelle il vivait l'htel Malo
ney dans le plus stnot incognito ne
recevant ni lettres ni vieiieurs.
> s ptembre
Les meutes en Irlande
L'assassinat d'un inspecteur
de police
BELFAST 2S aof A la suite de
l'assassinai aujourd'hui de linspec
teur de police Swanzv des meutes
se sont produite a Kisburn. Lue
tentative a t (dite pour piller le
magasin d un chet Sinu-Feinuer qui
ae trouvs situe 40 moires de 1 a
scne du crime et il u a t vit;
que grce a 1 intervention des volon
taire* de I Ulster.
L'inspecteur de police Svvar>;y,con
tte lequel un verdict de ineuiue vo
loaiauc avait t rendu pir uu jury
du coroner pour participation l'as
sassioat du maire Mac Cuilain eu
mars dernier,a t fusill alors qu il
tait transfre a Kisburn apis le
verdici du jury. L'assassinat de lins
pecteur Swanzy peut tre considi
comme lun des plus audacieux
d'une longue srie.
Trois hommes arms ont tir sur
lui a bout portant eu p sen-e de sa
famille terrifie. Swaczy tomba it
pour lre srs de ne pas, avoir man-
qu leur coup, les assassins ont a
nouveau dcharg leurs armes dans
200 corps.
Les expriences
de Marconi.
Perfectionnement de la llbbonie
sans fils
OBSERVATOIRE
PETIT SEMINAIRE
COLLEGE ST MARTIAL PARIS. L'Allemagne i adress
RENSEIGNEMENTS une note au Prsident de la Conl
METEOROLOGIQUES rence de 1a Faix exprimant 1 mo
Mercredi 8 Septembre 1920 tion cause dans out le territoire
Baromtre 761 7 allemand parles actes de violences
don les habitons de Haute Silsie
Adressez-ions pour toulu ta
riparaiioni de vos battue t^
Armand tfallebranclie
\2ti, Avenue Grgoire
Apply /or ail hinds 01 repairs
ot storage baiterv to
Armand Mallebranche
Pl'l'i Avenue Gryoire-
P
l
( IGARETTES
Or 4.80 le millier
EdESTEVE
PORT-au-PRlNCB
minimum a?,o
Temprature
maximum ;6 2
Moyenne diurne 28.1
Ciel IMCI clair .our et nuit, saur
un peu nuageux vers les 6 h.
Otage au Nord a 9 h.
Baromire lgrement en baisse
J.SCHERER
Le nouveau Conseil d'admi-
nistration des Pompiers
Nous avons dj dit que ic nouveau Comnwn-
dant des Potopwri est M. Bug. Dnnu. lx
nouveau COOKU est compos de MM. les con-
seillers, ferasad Moriogbine, Georges Blie, dg.
Myrtbil, Vtrxuad Crapac, Cina Maond, a.
Camille, Maurice Mc-Gullie, Cl. Elle.
SoubailOOl que ce conseil puisse donnr pleine
satisfaction ia population justement inquita
par les :rop IrqiMHU incendies qui, depuis quel-
uae ICtnpSi desoient U capiule.
oooamune de Port-ao Princa
F.u.-Civil (Mois d'Aot 19iU)
Naissances '97
Ma iages lS
Divorces 2
Dcs M5
Le nouveau Btonnier de
1 Ordre des avocats
C'est aujourd'hui qu'on, eu lieu les fltctioos pour
le choix du nouveau btonnier de l'Ordie d.
avocats.
Ucus candidats sont en prsence, Me 1. Uleau
at M. Leaounsse le dattier prsent par un
groupe d'amis qui ont la certitude de taire tri-
o.npiier sa candidature.
Une nouvelle maison d'cole
L'anc.en lo.al qui servait de poste de police
au March Debout va tre iranstonv en maison
d'OOlC H t UttCNgl i cet effet et logera
rtablissement de Me.le lleoriette Uiamby.'
L'entrepreneur a promis au Dpare lient de
t'iasUUCtion Publique de livra le btiment vers
le a-' de ce mois-
Un tlgramme
Une dpche de Ja.mel nous ippsend la
mort de Madame Vve Lu/.mcourt Jn Louis.
Nos condolances aux parents prouvs, par-
ticulirement aux Umilles Jn Louis et B un
Cad of Thanks
H'e wub to tban ait frttnds and ac-
quamhincc kUuUf ccnlribulated to-
wardi tbe bcauntnl wreatbs and fiowtrs
NAPLES, 22 aot.Quand le pro
chain prsident des Etats-Unis sera
lu en novembre prochain, il se
pourrait bien qu'il soit accueilli aux
accents du "Star Spangled BtODtl"
qui lui seraient transmis par la tl displaved at b gf* 0 tbe la phonie sans fi', du yacht de M. Wil Shea. also al trnnds wbo .une prsent*
Sam Marcouie de la mer Mditer at tbe iuneral and ah.o tbose u basant
sont trop frquemment victimes.
L'Allemagne propose la substiiulion
de la commission interrallie par
une commission compose de mtm
bres lus par lts puissances Allies
ainsi que l'Allemagne tt la Pologne
mais u'apparleaaut 1 aucune des
nations signataires du Traie de
Versailles.
PARIS. Mi'.leraod, Foch et de
nombreuses autorits civiles el raili
ttires si sont rendu ce matia
Meaux pour la ciiimon e de l'Ami
vertaire de la Victoire de la Marne.
Millerand d 1 : Ls franais doivent
s'unir pour vivie comme les soldtl
t lt Marna surent s-unir pour
mourir. Une messe fut ollicie par
le Cudinal de Luoa. L'Evque de
Rennes pronona un sermon pairio
tique flic tant Monsieur Millerand
pour avoir obenu les rparatrons
auxquelles la victoire donne droit
la France 11 aj,ouia que Millerand
avait de plus ao;npl er son uiavre
en fournissant i la Pologne l'appui
de Pps de la France.
BERLIN. Les ministres de llnt
rieur et des Affaires Etrange es se
sont rendu* d midi 1 Ambassade
di France pour prsenter les excuses
au sujet d-s incidents de lireslaai.
TRlEST D: uomb.euses g -
ves o-1 '. dclares dam toute II-
ta'ie.O \ signale plusieurs ren;ontres
sang'aates entre les gtv.s'.eset l'ar-
me
BRUAELLES L- G mvernemeat
a dcida de crer une acadmie
royale d.* .'it rature traciise
Dollar i^ 7;
F ------------- --J
ne. On croit la chose pcs>ib e par
les expriences qui ont t laites tt
auxquelles a prsid M. Marconi lui
mme, bord de son yacht' Electra".
Les invit de M. Marconi i bord
de sou yach Electra" o t pu.rcem
ment,dnser aux sons d un orchestre
qui jouait i Londres, tant la trans
mission par la tlphonie sans hl
tait disiiocte. L'inventeur rtjit
journellement par ce moyen les der
mres nouvelles de Londres et, eu
cards cables and letters' of condoleme
Sinctr tbanks to tbe Staff of tbe l-'ield
and General bospttal.
Mme II M Sbea and fam l\
Remerciements
Sous remercions bien sincrement tous
les amis et Jltit's qui ont bien voulu
nous tmoigner dis marques de sympa-
Ibie en dposant des Jleurs et des cou-
ronnes sur la tombe de notre regrett h.
M. Sbea, dcd , ain que tous ctta
qui taient prsents aux tunrailles,
Varits
VENDREDI
i^ES MYSTERES
DE NEW-YORK
13a ft 14e piundei
LE MASQUE AUX
DENI3 BLANCHES
Entre t. 1.00

3. Rue de la Paix, h
PARIS
change, il envoi des chansons napo et qm nous ont adresse des cartes, UU-
luaiooaii moyeu d'un phonographe gammes et lettres de condolances en
appliqu au tlphone. Mttl douloureuse circonstance.
Lcnateur Marconi est mainte Xons prsentons J expression de noln
Dernire heure
Les lections pour le batonnat de
l'ordre des avocats ont donn le r-
sultat suivant .
Me T. La'eau 5i voix
Ed. Lespinassse 30 "
Bulletins blancs 4
F.n conformit de ce vote Me T.
FRANCO-HATI
Ucpretcnlant pourHaiti
Rue du Magasin de VEUA
L.e snateur Alarcoui est mainte - i ""V"\,c: 1-- - - 7..; " ;
nant occuo i perfectioaner "un vive gratitude d l Etat Ma/or du held Laleau a proc am btonnier de
\
chercheur ue direction" au moyen
duquel on peut dterminer Pendroit
o les navires se trouvent en mer.
Le clbre inventeur a dit aujour
d'hui au onespondaut de l'Associa
ted Press q j'il conptait se rendre
dans la mer Aduaiique i la un de ce
mots, pour y ronUuoei ses exprien
ces. Il a l.iniention de visiter Anco
ne, Venise et Tneste et aurait bien
aim aller F.urne si la situation
politique le lui avait permis-
On achterait
Va Mail e populaire espagnol".
Adresser les ott es au bjic.u du
ioiuoati
Gnral Hospilal.
Mme IL M. Sbea cl famille.
1 o-dre roir l'Exerc te 1923-1911.
Nos corrp irr.entj au nouvel E.u.
Si vous es fuje's aux
Rhumes et Bronchites
Si vous redoutez une ir.lec'ioii pu'mon,8irejx|ii
Mettez votre orgnuisme en tal ao aeio
___, PAR LA
Solufion WalerburJl
barrique. Frlx et qualit dliant toute cor, urrence. ^^ ^ prtfvenir que gUt"*
VVATERBURY CHEMICAL COMPAN
NEW-YORK
Vins d'Italie
En vente chex V
A. de Maiteis <- Co
Reprsentants de la Manon Carlo cujtw de Naples.
TORONTO
:oMPANY .
Dea^EW0RLEAl
brancU J. M?rL%
&gj*tgin4rjl tin lace de la blaacre ?tt>








a MATIN
m
Automobiles Chahners
Le ronflement continu de la CIJALME11S fait pressentir une
force, une puinarce qui se rnentreront dflna toute ci: constance
extraordinaire, ijuand on est iisti dans le toi.neau, un enieud a
peine le noteur marcher tous lu capot. Longues ou courtes, toutes
Us |..h iiin..nlte deviennent DO \ demir, uuu juuit&ttuce. Lu u*o sur
HotSpctft Rmi's lluin, invention des ingnieurs de la Mr son
la.t du lu ( ll.\i iil !.:. plie volUie trl puissante en rntHue tt-uipa
qui cor c inique, puisqu'il diaulie'le carburant tt piovoque l expiu-
'oiun de icu.ith les pailicL.lt = ,
( ondoite uioiie. accessoires coraplt s, quipement de megu-
to, moteur de isi.Cftuent et dvnsu o. r
MaoLwell Motor Sales Corporation

Adresse tlgraphique ;
a UMCOi
Strvice d'exportation
74 Broadwiy, N.-Y/
"iS
!


kc

fi
itientioii !
!
fe j^uf*
ratent
maritime
tic Caravelle de la Li-
Itiqur, a laiss liordea x
breea route pour H i i.
a laiss Amsterdam le
[Mtndu ici le 10 S?p:em-
m le rrme jour pour
c.Smtiagode Luba.Man-
nton et Guatemala.
JFREDliRICH I1HNDRICH
MOc;cb.c.
Le Bazar des Gentlemen, pDur venir en aide aux vrais et lions
fumeurs qui, depuis des temps, sever'uent par de vaine* rechercher
a trouver du bon SCFERuATLea lit fan de leur annoncer qu'ils
n'ont plus s inquiter, sensible leur Hlbris, il a embn>tS hf
ca^e et leur apporte ( la ralisai.on des rves).
Scaferlati suprieur
t
Laxatif physiologique, le seul faisant la v
rducation fonctionnelle de l'intestin.
i amttn
4 r.lra4tvlt de .M dMHRbN IW:).
i I IMfMl uet IHfMM it Jcju 4W0).
JU30L
'..'.j *. .->'toic l'iutest'V
.i.. .*,.....Lfcfc et l'Iiiitirite,
Cutt'tfo """t" -'zlim.
F.jsj _:..: ; t > -i:vr.\>jnpat,
tltg :UtiM l'harmo: jedtl fermu.
L'opm v m>raui ;
M . i, Mil .trr< pu, : i svtV-.l itaRM so.r
.'i> i incti-. I.Ur inteilli
t :.' !? i\n et.-. I1
, | :. r.- ,vlr
... .., i il ntinrj
' i ( ..... Mi SI' loi i"
... ! .... i .
...>, . ..... i.i.- * Miapi mi* i
...... AfkM
c.v Ht. . ...
i.'Ml.
.-...- :. ... dkOluil
... !
I'. 'I ..
' .
J ....
KUjj ..
. .:-.* kU.ir.l
.t<. I&.I.R


;^>.^rBga*a5ar:.-^,TrT; ra / -i^f^rT:
pif FfaiiCO-Haitiea
Agent gnrai pour Hati
1720, Rue duMmgmln de l'Etat
Grands succs a la
Librairie du Matin
6 71
7 ->o
5 7S
15
l
?;o
7 >o
Panamae/
us /
.*', et pour l^mes
Wde SOL AGES
oe Courbe.
pension Rouzier
'* clientle avec son
pnlort le pLs Hgr. Lie
Champ de Mars.
Franois Letellier
Seul agent
eef
j" Mnoin KBcnrai I
Lot EA'JX-OE-VIC,
RHUMS, ALCOOLS, .te.
;D:roy fils an!
"l'iiHif ire.
fs, ru, tu rr.mtit, 75
Titlif ,*RI3
T J! vf,l,sU"''""" I
^Sr^L/0fUrk"td'l
^Lus IE Unius fr.jco.
L'
Joanny Cordasco
319, Hue [(feu Fronts- Porf^9
18e Avenue, P.JO. Boi2 Por.t-auPiince, Hati.
Ventes sensationnelles avec grands
rabais laissant de gro$ bnftte
aux plus presss.
Assortiment trs complet d'articles pour
Cordonnerie et marcliands cordonniers
Vous trouverez galement en stock :
"Peinture Cerf, chaussettes, machines coudre 1 et 2 (ils.
Accessoires pour Botoiuob.les,ariiclea aiaillei. fournitures assoities
pour malleiiers, eirtgs GrilMt cia la clbre marque tlfiflaxi
peur foulierj le toutes les nuances etc, ele.
Russir i, Roman de Louis de
Robert Li.
Le drame mystrieux du
thtre de Pani
c .... .Mais Vivre par
Minci liti^.r
Ti-ychologie du raisonnement
par E. k'igoand
Le ystmi fl'Aiiitol* par
O. Htmelio
Dans les u trs du Sud par
L. K. Stevenson
L'Ile heureuse par Avesncs
LAmetrangre,Marcelle Adim > )$
\iuepiir it U; Serge Voroaull 10
t atte b suthe pal jeau Co.leau 6
Petit manuel ju partait avac*
Il rier p. r l'itrie Mac Uilan 4 50
La dcrmeic tsaunc pal
Lh. et H. Orne id 6
La trag die Sibirienre,.!.Las.es 7 ;o
pyiho!ogie de la guerre par
Henry Sport 7 co
Ltor-s de la Guerre L'AtO-
n utique par Ct U.tlub 9 00
Ltoos de II Gutne Alimenunoj
tt ravitaillement parR Ltgf n4:e N 00
L.o: s ce la becffC.L uaustue Iran
iise pai L Guillel et |.Lurandy 00
Lcorib de la Guerre. Les itOBI mi-
liliirts de la Guerre par
Lt Bouvard 9 00
Luons de la Guerre.Marinteguerre
DitstepuGne dct*U| Vaichalfle 900
La b.uii.e de Loch par
Raymond Kecou y ^ 00
O va-t-on ? pu Rer. lienard b 00
La rCsuriect'UQ de la chair par
ll-.my Uo.dsaLX
Aiusle par Audie Gybal
r.lu.i par Romain Rullar.d
Li coutume des aneeires par
Unar.s Reuti
/
co
5 00
B 00
3 00
La danse sur le feu et l'eau
Elie Faure 6 00
Ieso'.til se lve par Iules Mary 3 00
Anttomie sentimentale
Porto Rirba 800
N.ole marine par M-thilde Alanic 675
Flai-ir de Cluleauxet df grandes mai
sonsjeux nouveaux B.iroaaeStatf 3 00
La d^nse devant le miroir,
Franois de Corel
La lemme normale dans U
socit nouvelle
Les crivains contemporains de
l'Amrique espagnole
Huit jours ,Versailles par
Paul Guiyer*'
.Wacamb.ia par Caello Netto
Le commandement "nique par
Mermtix
Les peuples d'r.xtrme Orient
La Griine
Dialo^uts d hier par
Maurue Donnay
N jS potes ct la peutl de
leur temps
Srie 0 60 centimes
La doserie des ger..s, Fred. Sou
li. Chatterton, Alrrtd de Vigny. Pc
vite Ville, L. U. Picard. Le Ghevalier
la mode, Dancourt. Louis XI, C
limil IXLvigue. Le bonhomme ji
di<, lleniy Murgar
Les levons de danse, Valse hsitation
1rs nouveaux pis du tango, la valse
le iriple boitou a G 1 25
La Revue des deux mondes
La Revue universelle
Lot don News
Le MittDt le Tournai, le Petit
Parisien, les 7 Nos
Le F.gato, le lemps, lExcelsior *
les 7 Noi x -j^
2 7)
i S
3 li
10 s 00
7 00
6 li
6 7>
00
2 5.0
2 SO-
I JO.
/os
A de Mattis cV C% Reprsentants
y our la itrpublique d'Uuili



LEMATIN
JDAZlXxJLi IVllLl 1 JtlUl ULjI J A1IM Le grand Htel de France a le plaisir d'ancoocer i sa .,- ^
kr.i... .. .U~:.;. .,,! ..l'ont A rmrevnir nar r.av-11. J V"Ct| .
Maison de confiance-
Annie dis Rue* du VtvpU\el Daulcs Vcsloucheh
Nous avons reu par dernier
bateau un stock complet de
marchandises comprenant : j
Colon Hydrophileaseptique J*J.paquet de 1 et 2 onces
Teinture d'Iode
Poudre de toilette M avis et Lady Mary de Vivaudou Paris
Naphtaline en boule pour insecte
Godets en aluminium pour coliers et voyageurs
Purgatif Eues fruit Sait
Soustaclies de toutes nuances
Jarretires pour hommes
Chaussettes pour hommes
Boutons pour manches
BrOi s dente de 15 20 centimes
Brosses pour barbes 3 qualit*
Cordonnets Corticelll
Ecopes en aluminium pour farine ele
licites en fer blanc pour pain
Balais 3 qualits j
Miroirs 3 qualits
Attrappe mouches en toile mtallique
Sacs de voyage en peau de vache
breuset choisie qu'il vient de recevoir par Carpelle des vins]
choix de toutes les qualits 0e P*U
Vin rouge Gourdes i) le gallon]
blanc Bar sac Gourdes 10 le qatt
Des vins rn bouteilles rouges et blancs
Vermouth franais (^nr9miu y
Quinquina des Princes et le fameux vj
du Cap Corse au quinquina.
Vin; mousstux tt CHAMrAGNE
L-queurs franaises Marie Brizard
le tout des prix trs modr
P. P- PATRIE
La Maison
Paul E. Auxila \
RUE OU MAGASIN DE L'ETAT ET TRAVERSIHE
A REU
CHAUSSURES fines pour hommes, fem ns et enfants
CORNETS frarais derniers modles ( Ligne normal)
CRETONNES bt RIDEAUX.
PALM-BEACH8 bt TUSSOgS de Shantung,
DENTELLES valenciennr.es et sur tulle,
Al/.l brode et empicement,
LOTIONS Poudres, Essences diverses, Houppes suriieuiei
OREILLERS plumes, Mous.quaires. F UI"
Drape toile, coton, Toile j draps,
CHEMISES, Chemisettes, Caleons,
COUVRE-LITS piqu, Couvertures'de laine,
CREPE de Chine, C:epon de soie, Gtorgelt,
VOILES unis et fantaisie, Etoffes pour jupes',
RATINcS, Gabard ne, Seigei cossais, DrillT,'
MALE'ITES de VOYAGl-, Colliers fantaisie.
RUBANS Ciavatts, Surette, Jupes et Corsage*
BAS M Chaussettes en fi1, soie, simili, cooi,
Lhareau de paille ci de laine e'c.
g*'jjjai1-" rj
!
:

Articles Choisis Pour la Toilette et Parfums
Prfrs. *
On peut juger du raffinement d'une personne par le choix
qu'elle fait d'articles exquis pour sa toilette et
par son parfum favori.
Les parfum de fabrication franaise Tentation et Rve, sont
employs seulement, par les pcrsonr.es raffines, lgant) s m de
bon got qui savent distinguer ce i|ui est vraiment bon.
Le dlicieux Savon Orinoka n'a pas d'gal pour la toilette et
le bain; son parfum exquis et sa douceur inimitable l'ont t'ait le
prfr des personnes de peau dlicate. 11 est antiseptique et
prvient toute Infection de la peau. Employez-le une lois et
\ous ne douterez plus. 4
La Crme Orinoka e.-t UUC spcialit pour dtruire tes boutons
et vers du nez qui sont si laids dans un \i ige '.- Femme, it qui
souvent lui font perdre tout son charme. Cette Crme eu mme
l'inps qu'elle blanchit la | au lui donne la puret f' w lraiciicur
d'un ptale de rose.
La Pou-Jre Orinoka rtir la figure rst l'idal poi.r nnc dame
de gots raffins; elle est rafrachissante fine, parfume en un
mot dlicieuse.
I.a Pte Ornokj e-t merveilleuse pour blanchir sur-le-champ
les dents les plus taches! l'haleine prend une odeur agrable et
l'Ile donne toute la bouche une douce sensation de confort.
La Flora Dlia est une Lotion Tonique pour (aire pousser les
cheveux. Elle extermine le* pellicules et n importe quelle autre
maladie du cuir chevelu. '"CC son usage les cheveux deviennent
luisants, sentent bon et ondulent naturellement.
Toulfi 'tt PharmnelfS. Pregurrift II Parfunrrtet vtntr.t r.ni in-lrs.
PfmSaiigJV ii'i;.'*ir.i/ini viciiif trijeanl la ; ' ./ ...i
- Qui fit Isuiom'i tW9i >"' $UM MUNI fifSNiif. ^
MTi'j THE ORINOKA PHARMACAL CO., Inc., fcWTeA, (LIA.
Htel Saint-Joseph
lT
bar Hati
Propritaire : Adrien Salomon
Port-au-Prince, Bue du Magasin de lat, No OT.
Data l'A tablissement on trouVerr les chambres louer et
boi-s'iQs de la meilleure qua it des prix raisonnables.
Venez voir et vous serez sthfaUs,
Pharmacie F. SEJOURNE
Angle des Rues Roux et du Centre]
2 Mdailles d'argei Exposiion de Bruxelles i9l0
Laboratoire de chimie Mdicale
Droguerie, Produite chimiques et pharmaceutiques.'
Spcialiies franaises et amricaines.
Prparation de toutes ampoules mdicamenteuses sirilii
et. injectables.
Spcialits. Srum nvrosthnique simple et ferrugrui.'
lojhydrar.'/re. Srum ue Morard remplaant les paquet*]
rcalcifiants de Kerrier et de liobiw
Il.y a toujours en stock : Nevrosthose' Sirop pectoral
Etiaif de Pensylvani*.
Dpositaire du PHEVETTL
Reprsentant des Laboratoires Tel
LACTiPFRW.Ferment lactique, contre affections gasuoi
finale et cutanes.
/AXlIUXE.rSecp'ifiq e de 1 coneipuVn'
t*1
Cigarettes La Nationale
Produits de premier choix
Princesse)), Encore" LA NATIONALE
Voient chaque jour augmenter leur rputation
Elles rivalisent avec les meilleures cigarettes import!



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM