<%BANNER%>







PAGE 1

LE MA us —* I I II i) IS glta) A | N'Importe L'Age pour prendre avec bnfice la lgitime EMULSION DE SCOTT productive de forces, vigueur, et nergie. rrmm* Plus, (contrat du 29 Avril et lettre du 2 Juin ) de p yer toutes Traites tiret $ sur Aec Xo/I. pour couvrir mes oCM -iRi. Or un* 7rm7e de 'J.dO dollars avait ,Mi tire sur la Compaq nie p.r t>' ^ '.voyatCe, fc iuin 1921). blhx de pr \, PWk'i'&t'V du armouLh. Mainte 14 Juillet, aprs uvoir chang de Banque plusieurs fuii &lew York, la Royal Itinck of Canada d ici retournait d notre office la traite m* pave. // y a videmment quelqu'un oui a tromp. Je le demand aux gen de onntu foi : est ce moi :' ou ne euitrj* pas plutt la pwn te victime plant dre puisque pour avoir cru la iilacl; Star Lmt, non seulement ie suis en perte de valeurs pertonneLes avanc s celte Compagnie, mais j'ai perdu mon temps durant deux mois et l Intel liuenceet Ftneigu que j'avais apportee a tes affaires. Et il n'y a vas une personnes dont le intrts souffrent du fait de cette Comjmgni". qui puisse prouver que je n'ai par chti cit une solution rapide et honnte cette sduation. Si je ne me suis demis que le 31 iuil Ut, cist que je n'avais pas voulu me retirer de lulilaeLStarLine sana avoir puise les dernurs moyens de prtflti ri morale sur celle Cie. Mes efforts tant rests vains, ma vovclui/iincMc cotre po-.danutn tmoignera, quiconque intresse voudra venu en piendic lonuaissance mon Office, et tant convaincu dfinitivement que fat t tiluii'i t'ai produit mes rserves pour le procs vtlervenir en raison du coufrai que l on avait sign avec moi cl qui n'a pas t' fxcut daas aucune je s parties Nouvelles Etrange*es Fait£>DiverS 25 aot BREST— Le iraaspoit Princess Matorki et parti cet aprs midi pour Nw-Yoi ayant son bord ;oo soldats et 2JO boys scouts amricains qui accompagnent les reste* de 2)Q soldats amricains moiti en l rance. TURIN— Le ministre (J oui i est parti pour Lucerne. ANVERS— D aprs le journal La Nation Belg les dock-us de ce j:ort ont retus de continuer a charger les vapeurs amricains qui doivent tian porter ds muntims en Po'.Ogo*. 30 w.gons de mi.nitions de lam e amricaine du Rhin sont arrt i la gare d'Anver. c ZURICH— Un radioll^ramme de Moscou annonce que dios la rgion de Varsovie la lutte con inue avec violence.D'aprs ce mme message les bolchvistes 0 t obtenuquelques succs dans la rgion de L:mb rg MALTE— Le bateau amricain Saliuiki est parti pour Dantz g sous le commandement d'un officiel de ma 'ne polonais. VIENNE— Le chef de la dlgation franaise dment l'iaicrtDftt 1 a publie par plusieurs journaux aelcn laquelle oa aurait euv sage la su pension du ravitaillement de l'Aul: che par l'Entente an d expimer e mcontentement des allis tn ce qii concerne la convent on de TAri che avec les soviets relat verront su rapat iement des prisonniers. On :n u v Les livres Je Compte sont d la dispo> nonce que quatre vint t m. lie ftoldt'S si/10* de n importe qui veut les consulter en attendant qu ils uillcnt devant le fuge, les puces itisttlicatnrs galement. Pas un centime de la Black Star Une n'est entre dans mes affaires prives ou commerciales. .In contiune, beaucoup de nos deniers ont couvert calmes araires de la Blaik Star Lint Mats il v a une limite tout. Pouvais-ie continuer ce jeu i Luc DORblNVlLLE Tirage del'i Loterie AINT MARTIAL horgiois en unitorme pntrrent en territoire autrichien pour y ruendr: des armes en contreband: pour la Hongrie. Ces armes ont ce cor fi sques par la douane et les autorit; autrichiennes. METZ—Au cours d'un grand bin quel qui eut Heu au cercle mi!:t3 ; ri en l'honneur des chevaliers de Co lomb plusieurs discours furent pro concs. Le prfet de Metz rappela l'aide apporte par 1-s Eta'.s-U lis aux allis. Monsieur Ilern remercia le prtftt peur l'hospitalit elfe:te ;ux U Bureau de PAssociUun Amict e valiers de Colomb et fit l'lege cate du Peut .Sminaire a piocd du patriotisme franais. S adressant RENSET^ NEMENTS METEOROLOGIQUES • OBSERVATOIRE DU PETlTSEMlMAil'.i; (. OI LEGE S r MARTIAL M rciedt 2; Act 1920 B.irorxtre 763 5 minimum at.o maximum 3;.9 Moyenne diurne 27.0 Gel clair, ;auf nuageux de 5 h. 7 h. Orage p-ssant par la SuJ, sans dluie sur le lieu. Baromtre prerque const et. I SC1ERER A 1 Ecole Joseph Robin Une Mlo fte thi'Atrale a t oflerte dimanche aprs-midi cette cole que dirigea Holosse Mme Christian Coicou. C'tait l'occasioa le la Jistr.bution des pria aux lves. L'excution du programme commena par un choeur d: garonnet* et de fillettes. Huis on mtendit un beau dialogue intitul • Grasse peur • interprt avec talent par Us petites Ccile Mong et Julie Salyado; puis Bst-Ce comique, ma (jr.11un1.ure %  un gentil monologue dit i ravir pal Ccile Mon v Ensuite on passa a ta reprsentation de Les Cun,> nions pice en un acte, Les aro/Unes de Ste Catherine . comdie en i acte, Le djeunes de l'Enrperut . Le clou de la lte fut t Jugement National o il lut question des Dations, fortes ou nulbeurenses : La France, l'Angleterre, La I'olorne, La Grce, Li Colombie. Hati, Ll^fagT, _a Chine etc. Les nations, mue* en personnages taient reprsentes par Melles Lucie, Anna et Exila Mang, Cariaa Jean, Livie Lassgue, Constance Av.n, Albeneet Claire Mayard, Fernande l-.lie, Tholic Thodore. Ce lut un grand succs pour cette pice dont l'interprtation mrite de tfis compliments. Cette tte magnifique qui ne prit lin que vers huit heures et demie, iait lout I; temps agrmente par t'orchestre Duroseau. A U directrice, Mme Christian Coicou, reviennent nos plus sincres flicitations. Renaissance Les acteur? qui interprtent les "Deux I i" sont aviss que les reptitions commenceront ce soir partir de Lundi, ;o du courant. Le Bureau Nouveaux hatiens On peut lire dan, le numro d hier du Moniteur le i dclarations de nationalit de trangers suivants qui ont rempli les lorinalits exiges par U loi en vue d'acqurir la qualit d'hatiens : Lon Paul i-airtur, citoyen Irancaisi Marie Boirgrls, tranai^t; Marie Elisabeth Oenise Leipoynt-, trarcaiacj Maiie/tre Olga Monsanto, rioliandaUe, Vous trouverez chez L. Freetzinann ggerhol Grand choix de Vli aiwsi repartis: in de Bordeaux Rouge & Biaucen bj Via Koucje en caij de 12 bouteilles. lise MuV, livolLLe ^3 Beau Chatel Cari, Vins Blanc en caiss 12 bouteilles. Marques : Petit Caillou,Viei litiain, Fin Bon Grand Seigneur,! MUaga Muscatcl en barriqtj Bordeaux Quina & Ghampad Charles HEIDS1G ucaaus El mres de famil hier apis midi, Parisiaca, au tirage de la Loterie St Marnai, en pr sence d.un public assi/. nombreux. les numros oot t lires du tam bour par une illicite de i aisiitance, f iuis successivement dpouil-s par e Bureau, sous le contrle de deux. Fersoaries choisies galement dans assistar.ee ; ce furent MM Eugne Boucheteau et Christian Lapone. Voici la lisl* des billets gagnants Gros lot de soo dollars, No ;J 10 Lot de 100 dollars, No 2147 I 2 lots de jo dollars,N0S413 1869 4 lots de 23 dollars, Nos 6oy, 1705, 1740, et435 10 lots de 10 uol.rr, Nos N:S, J990, 1042, 2049, 856, J483, 298, .290, 90 et If il. 20 lois de 5 dollars, Nos 160,' l86, 7612, >23, 2491, 10./7, IJ;O, 1126, 2JOO, I437, 2189, 76, 1235 2441,438,149,797, 1523,849,19 02 50 lots de 2 dollars, Nos i;6o, 799 526, 383, 1810, 04, 2oy6, 1790 934. 279, 938, 20j6, 2)1 i, 224b, 307, 2223, I808, Ibl, 124c, .tbj, 2407, 889, 1601, 274, 1518, 788 24/0, 512, 919, A'9. 3>9, 207, 344 2, 1818, 1113, 1415, 1925a, 2331. 4), 1860. 1627, 821, 1400, 7t>8 80) US9. 1/29. 9vj 96 Ainsi qu'il A ie annonc prc demment, ltsajant droits j>. uvtut toucher le montant M ivit la Mais n K. HiouarJ, Atx A;ires ue fars t 1 on ire pisertatioa ucs P\ ets ^b'"' u 5 au maichal loch, Monsieur Hc;n lui dit : Nous devons vous dire qte nous vous con^idroni comme le plus grand des gnies miltiairrs de tous les iemps ei qu; nous vous aimens beaucoup et DrcfoodtJSCDt, Nous veus prions d accepter cite mdaille d'or comme lrflO'gO'gt de notre sympathie et de co're admiration. Le marchal Foch rpon dit en ces termes: Vous tes \enus en France pour visiter ros rgions dvastes par l'ennemi et vous avez vu les horreurs de la guerre. Soyez srs qus parmi nous il n'y a pas un seul (raccais qui dsire la guerre , .1 vendre Un lot le obtaiil eu fer. tour les coudit'ons R'adtea-.er l'Utine OlJCi de ici t au l'iirce Une bonne niuvelle Un Camio 1 eutomobile laisser Mii'Bo.'tne tous les loodi, Mercredi, Vendredi dis cLaqie semaine k 7 lieuto9 du matin pour l'oit au Princo prenant passage. u Four conditions s'adresser Mr JEAN lRKSS A U l),Garrefour Dearuia seau.Miragcane' Toate mre a le rouci trs nature' de veiller ce qae l"' teigne aucuu des aieras, cependant seuls les gaus trs fo"? 1 ^ permet ie d avoir un mdecin const.minent leur diioiiot. • (. htuuu ue iiou4no risque-t-il pat tous lit jours daiusp, Le soussign donne avis au public rhume ou quelque b. oncriue? O 1 a oubli on parapluie,00 !....' rr\\HZ FLUGEL PQ EAUX GAZEUSE3 n % rilifuNcn PI Bcratioi D'un mcntamfnt ilia lnstrurtions grotuiles PW MCNtrn VHI riOR'Oiir IMMCOMTCMn ON Piet 08TI NilUN PROnT NNlll 1 C£ j:>OO fHANCS Dmnr lai catt'oguM illulr FLUGEL& 0l L'u .Creen lane^ LONDItES N.16. ANCLETt".:Uf. Varits VENDREDI Les Mfj s ter es de New York Entre G. 1.00 et aux notaires en particulier, avoir gar les titres, plans et procs ver baux d'arpentage de sa maison, sise en cette ville,Rue Dan's Destouches No 813. En consquence prie MM. les notaires de b en vouloir les rete nir en leurs iltudes dans le cas qu'ils passeraient sur leurs yeux. Poit au Prince ce 20 aot 1420 Ltbiun BERTRAND Aux Caves de Bordeaux Grande nouvelle baisse de prix Viennent d aruver par le Cantal: Vin blanc et vin rouge par birrique, — v'ins fins,— Beurre fianais MI beites de 2 li.r s, i livre et 5 uvtir. loueurs MftlU Bliiaid ti Rcgcr ^ Bo dttux J iodi par U pluie, les pieds mouilles Ou nansi-i de froid; la UW* on tat ou.igo ac 'aliter. U y a pourtant un moyen ban simple d'viter ce* WiNUARNIS est dans ce cas lo vrai mdecin de U fainl e f fil ^i Les usages a axquels il peut servir sont saus luuit"; ^ ieffl mthode, ou vitera bien des tnilaitea. .... LafaUgue, le surmenage, lpaisement ou l'tat WD J U & 0 | cotisquenct normale des rhumes auxquels chacuo es; n qisteiit pas un traiteineut au WJNCARNiS, traiteoeu qu'agtaule a suivie pendant quelque temps. Vcul sent./.-vous dprim, fatigu, Bujet des m' 18 ^ vous avec da WINCARNISUn verre lljidesui w un meilleur ptevci.tif et, dans beaucoup de cas. le spciij i inslaches doLt lu convalescence tend toujours a tranera W lilCUrtll& siimulinl, viviluat et lo.W' verre donue une nouvelle vign3-.tr et amliore U sjn .y d par plus de 10<:M)D mdecinsFrpire pirCULC Angleterre. Dpt gnral chez Dpt gnral chez 1 ranch J. Martin Rue du \UIMM de ŒiaiEn (m de l>i Gla***?* • %  •



PAGE 1

LE MATIN ^ Outf %J? fl^? ^^ L*J donne LJ k force 6 Convalescence fabercalose Anmie i (j re de GLO MSiwn-.e la orce „,. ; ,t rend aux ajuinis toute leur pe lir souplesse rijuwr ^BJnnhse H 'i uJ.'nuint If IfcKket lemff I 1' LtHTHr*< N +1YCAI1 %  y !i> i n' MU ( .1 eu b i e • .1 ... %  > %  • i, : 1.• %  1 ir 1 u '• % % %  1* .-<•. 1. %  j Ira 'i %  '. il \ r. |i iB %  • l'ai "'..i 1 !.,i; is,.a u l'fe. 1 %  ''s IriUpIlallolll. A U' C. II. 'i.i S: .lit > T" -.•. L ,!,! J 1 %  •. %  ••: %  .i,v .... un i. %  -i r. constituant -t sans aucun >i il • il aal piua effloaoa IJUC toute* 1 ; iu'. r i„ 5r*i tratkui!" Jec< gvnrt i/ BpUORI Tvl* OC< : %  :, Sa-1C Mi: (Floftttc). GLOBEOL l'rrmel It maximum tTr/r. r'\ BUbl" Chatelata, ?. nu il.ValenHonnrf, Parin, ot toulei pharmacloa (9* .-"' Comptoir FRANCO-HATIEN Reprsentant pour ia Rpublique d'Haiti 1720 Rue du Magasin de l'Etat Voitures dv commre force dans les cas difficiles Les >titablt3qua|ils d'uno voiture de commerce 8e rvlent en preence de circonstances difficile* De iropritairt de telles voilures nous disent que ce qui |ur plan particulirement dans la MAXWELL, c'est sou pouvoir de produire ce qui n e?t pas coutuUiierIls apprcient hautement la traLquillit venant de la certitude que la MAXWELL *e tirer d ulairos dans les ditncults imuiuvues qui sepisentent invitablement daus le courant de toute une anne de service. Murad & Son; Porl-aa-Princ, Hati MAXWELL MOTOR SALES CORPORATION WEfcT 1NDIES v • Adietse UUgrqpbi'l u • € UMCO W * Servie* dfxporlano r : 74. Broadway N.-Y . t 4 % %  Sa. o 5 es i S . 5 8. Os 1 ta s I s *-. D5 (MM CP Ct> S — %  -G 55 s n *P r H £ 2 2.1 i 2 %  a Rin & J d ; ^ 1 1 ? 3 5 ^'" N '\ 1 M y l 1 Or G CO le millier EdESTEVEJrCo POBT-AUi RINCE Avis AVIS L'Agent de la manutteture d'ar mrs \ Cycles de S: Htiennc aunence ses aombrroi clients qu'il vient de Nous avons l'hon-fur d-avis-r i* recevoir le Tant Album 1920 qu'il Commerce et le l\ b i: que depuis tient leur di position, n .-on ollice l'ouveituic dt* notre maison surcelta Rue du Migttin de l'Etat No 1624 place, nous avons ch?r de noue en face de Matti. procuration Mr Alf. C Djttjec. Vingt Dollars!... Port-au-Prince le 23 act 1920. h M. CAIDERON & Co A qui fera parvenir aux bureaux du Malin un portefeuille contenant Mr Ait C. Dsetjea continuera i peu d'argent et des souvenirs de fas'goer comme par le pass AH.G, mille tjjar hier roir. Aucune qnesDeetjen. tion ne sera pose. P. p. J. M. CALDERON & C> [p£ |/If i UN J 'U !-•• D -i • I II I 1 •• %  HMi r" H ",'..'u-.'U : l'itr!,-; lu, ([ % %  ...',., /'nm.cY Oit, Rase uns (in, t L'Anneav. merccill tue, f 0.i fr. %  : Raeon r/-c\s Entrait : Œillet, Rosi, Violette, MnnoMi, Jasmin, Cjfc!avx*r I • R lr, ; le !laccn-r*claine, r 13 fr. FraiCO-Haitien Agent gnral peur Hati 17 20, Hue du Magasin de VEtat A de Mattis & C, Reprsentants Pour la Rpublique d'Haiti



PAGE 1

1* KATIN /ssurez vous contre LE EEU ^dressez-vous la plus forle compagnie des.JJe LE HOME INSURANCE Co de N-Y agent gnral pour Hati Eug. Le BOSSE, Port-au-Prince Protgez votie Maisoa, voire Magnia, vos dpts au taux le p'us raisonab'eAucun Irais le comission ni de courtage payer Renseignez-vous sais frais par correspondais oa veiez discuter votre problme chez Eug. LE BOSSE, 95 Itue du Ouai Pneus et Chambres Air 1 A surface Non-Fkid de -' Fircstone voug assure une prise sre partout, ainsi que de kilomtres additionnels de service; le corps ou (la carcasse) est fort et soutenant; la qualit excellente du caoutchouedoune. On roulement agrable, \w* bonne traction ainsi qu'une protection remarquable l'auto. Un essay vous prouvera le sus-dit; ensuite, vous continuerez logiquement de vous quiper avec le Pneu et Chambra Air portant le nom Firestone. Les Chambres h Air Firestone donnent des services de longue dure car elles conservent l'lasticit. L. Preeuimno ^ijenl peur BaH Fireatonc Tir ari RukWr C*. Akruu, Obio, E. U. A. t Le grand Htel de Fr;r.-e a le plaisir d'scroccer sa rfi breuse et choisie qu'il vient de recevoir par Caravelle des vin' 0 ? 1 choix de toutes les qualits in, Vin rouge Gourdes U l e g a n t blanc Bar sac Gourdes 10 fe aa ii Des vins en bouteilles rouges et blancs Vermouth franais ( Genre N Quinquina des Princes ei le fameux du Cap Corse au quinquina. Vins mousseux tt CHAMtAGNE Liqueurs franaises Marie Bnzird Le tout des prix ui modr PPPATR1ZI La Maison Paul E. Auxila ne. RUE DU MiGASlN DE L'ETAT ET TRAVERSA A RE<;U C HAUSSURES fines pour hommes, femmes et enfant? CORSETS frarais derniers modles ( Ligne noimale / ( RETONNES EI RIDEAUX. I ALM-bEACHS ET TUSSOKS de Shantung, DbNTELLES v-lenciennces et sur tu'le, — AlZE brode et empicement, LOTIONS Poudres, Essences diverses, Houppes suprieure OREILLERS plumes, Mousiquaires, Draps toile, coton, Toile draps, CHEMISES. Chemisettes, Caleons, C OUVRE-LITS piqu, Couvertures de lai... CREIE de Chiac, C;epon de soie, Georgelt, VOILFS unis et tai tai ie, E offes pour jupes, RATINcS, Gabardine, Serges cossais, Drills, MALE'l TES DE VOAGr, Colliers laut.isie, RUBANS, Cravates, Sweaters, Jupes et CorsagesBAS et C auastttes, en fi 1 soie, simili, coton, h [eau de paille et de lame eu. Htel Saint-Joseph ET j Bar Hati Propritaire : Adiien Salomon Port*au-Prit,ce, Rue du Magasin de l'Etat, No OT. Da r s cil tablissement on trouvera des chambres louer e ii boissios de la meilleure qua'il dfs prix nionnab!w Venez voir tt vous serez stisfaits r-'f-"" Pharmacie F. SEJOURNE Angle des Rues Roux et du Centri 2 Mdailles d'argect Eatpoaiion de Bruxelles i9l0 Laboratoire d Chimie Mdicale Droguerie, Produite chimiques et pt'aruiauruuquei. Prparation un •uuie ampoule* m h C.J menteuses sinl'i e> iripci.wltifs. Spcialits. —Srum rvrr-sihenque simple et ferrupmrj lodhy rarg/ie. Srum ue Aiorard rtmpUint le? pa^ul rcac fiants He Verrier et te /fobitv UJy a t m joui s en stock : ftVvrPsthfosfl' S jop jrecoruV f'.itTir f a Pep;v|vini->. DpisiiGire du PREVENiri] Reprsv itant des laborato f irr* J LAC'JTFLTiVJ. E rment lactique, coutie al actions gasui liaolei e' cultCeft. L&X'JRINK S&y* itjcjiie *h co3''iptH* Cigare! La DTationalo Produits de premier choix o'b < %  Princes, H ncere" LA NATIONALE Voient chaque jour augmenter leur rputation Elles rivalisent avec les meilleures cigarettes iip* rl<



PAGE 1

anne No 3865 Vu l au Pn'.ec.TIaiti lSdi 26 km 930 ^CTEDR-I'ROPRIETAIRE ^Dt-MAfilOIRE jljiGisTBAT COMMUNAL |in j.IRO l5NriMM •* DKARTEMEMS •ou ITRANQER G; .OO G 2.50 700 t 800 -jncei sont reues au Comptoir It • 3tfe Publicit, 9 Rua Tronchet, P< 11 2), Ludgate Hill, Londres, 1 Quotidien Une injustice faite ou seul est u,hnile, essentielle hleunte. i,:o 100,00 Jirei azotes sont de trois lUprtmre, la plui ebor. 1ls piiocipaux caract. rotoo, notamment la solubi|NcooL I insolubilit dans ligemeot ammoniacal par • reste couple et membre I qu'elle rat hydrate sa lition lasticit augmenjwn la fait macrer dans i enlve l'buile adhrente, M*, chiull 100. elle est et souleve par le dgage* Mpeorr, et reste gonfle, "*. comme le serait le glu* "Mot dans les mmes cir• Udeuxrae substance les proprits de l'elbu %  >!• troisime se distingue loties par Ba sclubitit }t froid et 100". 'Mai le rapport cono %  ni, d-aprs sa comcosi .Z prem,er ran des ceJ'Jtt, outre sa proportioo W e presque gale 4 lffil qDi en "enlermeot Hjle-doace et comestible L *\ une Proportion •jouta 4 ses proprits ?rt> d tout premier ptu Jaliment peuvent luUrmr. Docteur C \SSEUS La PetiteMaison M.LucDorsinville Visnt d^ostall ;r une succursale PKIION-VILI.K ea facatJs'nesFrancis Grand choix de rubin*, dentelles, broderies, tissus lgsr, tulles patta merie, bo-.bon, canes po^ta!cle que ainsi nous pourront faire dit la Havane le centre d'runiun du fret et des passagers Cet n rangement, toutefois est sujet changement mite vous serpz pleinement renu inform. /*.Vi attendant, piire de vous abstenir de fixer le temps aux 1 lient* pour le fret en perspective jusqu ce que vous ayez appris de nouveau de nous le moment du dpart de l Antonio Maceo pour votre pays. Autant que nous pouvons /ienle Maceo partira vers le 15 .lui*!.. La S|S Vermouth laisse ai./ourdhui potr Cuba et ira d lu lamaique avant de retourner New %  ) ork. Tout ce dont vous avez basoia pour tablir votre of(i.*a doit re tir des piolui s d votre reprsentation en Hati, et aussitt que nous aurons reu voira premire itatt nous ferons li rem se des sommes couvrant vos ncessits, inclusivement de la machine d crite et de W dollars pour licenced obtenir du Gouvernement Hait un Souhaitant recevoir de vo* nouvelles dans le plus bref dlai potibleau su/et d-s rsultats de votre reprsentation nous demeurons vos bien dvous. Blttck Star Line Inc. {Sign o. M. 1RQMSQS Depiv tement des comptes ^ Comme le public 'Jlaitieti peut U constater par la lecture de la lettre cidessus, 1 tais amplement autoris, en dehors de mon contrat "m est un vrai blanc seing, tant il me laisse de pouvoirs : 1 o engager fonnellemet du frit et despassajers pour latilack Star Line, puisque aprs l'arrive du armoutle ici je recevais de l office de, i\eio %  York le leleijj-amme suivant daA dulerJuillei : • Poussez la Vint des actions avons besoin d'argent pour -plus grand bateau. Maceo arrive. Attendez instruction par son CaptoAne Shaw. 'Dano n*//ce de New \ork paraissait wemphr son engagement de me tenupleinement, inform de la date du dpart du Maceo. ie ne pouvais nullement supposer que /e me trouvais en prsence dim Dlull. J atnit tous les droits d avoir confiance. 2 U Yttrmouth en rade le Maie unnotxti en termes formels, 1 tuis ipao facio autorit d a:qu

Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05198
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, August 26, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05198

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
anne No 3865
Vu l au Pn'.ec.TIaiti
lSdi 26 km 930
^CTEDR-I'ROPRIETAIRE
^Dt-MAfilOIRE
jljiGisTBAT Communal
|inj.IRO l5NriMM
*
DKARTEMEMS
ou
ITRANQER
g; .oo
G 2.50
700
t 800
-jncei sont reues au Comptoir It
3tfe Publicit, 9 Rua Tronchet, P< -
11 2), Ludgate Hill, Londres,
1
Quotidien
Une injustice faite ou
seul est u tous.
MONTESQUIEU
REDACTION ; Rue Amricaine No, ttbS
TE LE PU OSE. 78
AUTOUR DE L VIE CHRE
Us dans l'alimentatias et Find us Irie
m
|tde cent part es de M&is
d'ici es Payeuses isu.'tais
I
DNE( priccipe immdiat
les 995 millimes, au
tl'amidon et de la fcule ),
tazotes insolubles dars
11,66
mm
e (substance gom
NortDiDt de la dis-
ide l'amidone ) et
87S
6,17
o,44
0 60
note soiub'e
stables de potass<%
lldiiox silice, oxyde
' >,hnile, essentielle
hleunte. i,:o
100,00
Jirei azotes sont de trois
lUprtmre, la plui ebor.
1ls piiocipaux caract.
rotoo, notamment la solubi-
|NcooL I insolubilit dans
ligemeot ammoniacal par
reste couple et membre
Iqu'elle rat hydrate sa
lition lasticit augmen-
jwn la fait macrer dans
i enlve l'buile adhrente,
M*, chiull 100. elle est
et souleve par le dgage*
Mpeorr, et reste gonfle,
"*. comme le serait le glu*
"Mot dans les mmes cir-
Udeuxrae substance
les proprits de l'elbu
>! troisime se distingue
loties par Ba sclubitit
}t froid et 100".
'Mai le rapport cono
ni, d-aprs sa comcosi
.Zprem,er ran des ce-
J'Jtt, outre sa proportioo
We presque gale 4
lffilqDi en "enlermeot
Hjle-doace et comestible
L *\ une Proportion
jouta 4 ses proprits
? iT na/Mrt,//" runissait
" "OU U% princiots nie
"VW'erl.Us proprits
[WcMM; l homme et
Nprjcierla valeur nulri
7*0Ce- ' suffit de con
" Jenls dont elle se
' yee, en ottrant dans
llE c,P8i minemment
r^0*. tomme on le voit,
T#? Wodu^ons du rtine
fjfeiu6i d la nourri-
lNwn.M eD Piculier 4
NrSJ*?'*, ,l tb* pmeri
^e,i est plus complet
ItaJ,^cel|e au lie crale. Il
iff?/! m"iales. Les
*JJn .P'U8 Jivsrtw
K!1 kOlJf eu bouillis
,, JQi complote mai un 6
l^t'cpicaieB. la tige
^lLri.^ancea Te; ou
W twrueptatiop, com
poser des liqueurs spiriiueuses avec
le suc qu'on en extrait.Et si on n *sl
pas encore ai riv 4 dmon: 1er qu'.l
contient assez de sucre peur 1 ulib
ser 4 l'extraction de ce pioduit on
peut en retirer en proportion nota
ble du vi aigre par la fermentation
acide ou de l'alcool par 11 distilla
tion : ce mme sucre concentre t
ensuite tendue d eau fournit ure
boiston douce, agrable, salutaire
pendant les grandes chaleurs et qui
n'engendre pas l'ivresse. Chaque
pays a une aanire d'accomoder
le mats.
La polenta^lea latins donnaient ce
nom a la bouillie de farine dorge*
en usage dans presque toutes les
parties de 11 alie.cst d'une prpara-
tion extrmement facile. On fait
chaufler de leau dans une casserole
jusqu'p^ljulhtion.on y jette du sel :
ensuite u'une main ou prend une
poigne de faune de Mais qu'on
laitse tomber dans leau, en l'y dis.
persant par le mouvement des
do 'g s.taunis que de l'au re.on remue
le mlange avec nn btonnet. Un
COi tinue 4 me ne de la farine jus.
qu' ce que la bouilli prenne la con
sis^nce voulue : huit 4 dix minutes
sillisert ce Un picparaticn. On pla
ce ensuite la poleu a dans un moule
spcial ou lans une simple teirine
dont les parois sont humectes
d'eau ou mieux enduies de beurre.
Le wiais frais ce*t a dire nouvel-
lement cueilli doiaie la polenta
une saveur plus dlicate que le M a,a
plus ancien. On relve quelquefois
le got de cette boui lie par diverses
substances, telles qse le m.el, le lait
la truffe, le fromego ; par I addition
d'coice de citron, de f eurs d-oran-
ger, dd vanille, do laiem de Coryn-
the, de hgueb sch s. et mme de
1 huile d'olive.
L(;aua",dans lest de la France, est
une bouillie prpare avec la farine
de mais dont le grain a pisse prala
blemeht au four. Les habitants de
ceite contre en sont trj gjur-
raands Dans le Sud et dans (Ouest
U bjuillie d fariue de Mais est coq
nue 60us le tom de miliasse ou cru.
chade. Certains amateurs la trouvent
plus savoureuse que la Gaude.
Le gruau de ma s qui sa prpare
4 peu prs comme l'orge, le riz, le
couscous ejes Arabes, est trs gou
dan3 les Pyrnes-Orientales, en
Catalogne- 4 l'lie*Bourbon, au liieil
iictamment.En ilaiti,on fait une sorte
de cassoulet, irs recherch, en m-
laugeant le Mms en grains avec des
haricots rouges ; on y ajouta des
saucisses, du jambon et autres char
cuteries, on le laisse cuire trs long
temps,.j 4 0 heures, et on le mauge
chaud. ( 1 ) Ce cassoulet est connu
lOez nous sous la dnomination de
Te bac a.
C'est un plat dlicieoi et trs
pptrinf.Au Cinii.Qn prpare un mets
fort estim que les Chiliens appellent
/ niinla. On le fait avec des grains
de mais encore tendre, passs sur
une eorie de lape. La ple lait use
qui en dcoule, atsaisoi'ue avec du
beurre, du sel ou du sucre.6e diTln
en peut fi arment au'ils roulent
entre les deux feuilles de Mtis pour
hs faiio cuire 4 l'eau bombante. On
Iph jtu pii la me1 ue prparation
en llmii. Cttte i lptretion est dsi
gne par le molc*iaibi: iJtul.uunou.
On fait aussi des yavlret de -
dlayant la fange tu' peu paisse
avec de l'eau et du Ut ; ou sale ou
on Bucre, 4 volont. Cette pu 2 u|
Une louable initiative
Il vient dV're fond, an chef-lieu
du Dpartement d'i NordiOuesr.sons
le contrle d'un convi d'organisa-
tion de trpnte membres, un tablis-
sement d'enseignement secondaire 4
bise grco-latine nui commencera 4
fonctionner ds Octobre prochain.
Dj4 l'on est pourvu d'un matri-1
de mieux organiss, et on parle
fortement de l'installation, fous peu,
d'un cab'net de physique et de ch -
mi". Une forte somme produit des
cotisations mensuelles des mem-
bres de l'Association est encais-
se 4 la Hanque pour la bonno
marche de cette institution. Comme
toute uvre, quelle qu'elle soit, doit
avoir ncessairement un cpivpbu
pour la concevoir et une main sre,
habile pour en fixer les assisos,
cest donc pour nous l'occasion d'
dresser nos plus vives flicitations
l initiateur de cette prandiose entre-
prise bien que tout initiateur cette lit/ne soit tou/ours un martyr -
et de lui tresser des couronnes, car
une uvre de en genre, disor-s peu
qui soit vrai, proluira infaillible-
ment ses frui's et proti'era dans un
avenir tt3 prochain la colle ivit
port-de p isrenne, Honneur 4 co Vuil
lut ath 0 qui a iti les bas^s de
cecolosjal dfi:el Honneur 'ous
ceux-l qui se sont lancs dans
l'aie: et ont vaillamment combattu
jusqu'4 la victoire finale!
Voici maintenant les noms des
membres du cotni d organisation .
F. Maurrasse, Philippe Mondsir,
mUe d-Mia un moule et on la fait
cuire jusqu ce qu'elle devienne
vu-so et crouslillan e.
Les gilettes de ma s se font ordinai
rement ave.: un quart de farina de
l'roni'jnt. de seigle d'avoine ou de
sarrasin et trois quarts do farine da
VIai3 dlay? ensemble- Oa lie cetts
p te avec du beurra oa uvec d autre
laitage ; on la ptrit et on l'4tend,par
petites poignes, sur des feuilles de
vigne ou de chou, que l'on fait ris
soler au four. Ces galettes, chaudes,
sont d un gn'it exquis et a.-oompa-
gnent trs bien le th et le ca|.S.
l'end m la guerre, 4 Bordeaux.01
mangiail nn ulioienx gteau dans
lequel il n'entrait ni ufs ni bni .
E 1 voici la recette :
Un demi bol de farine de bl-
Un h il et demi da farine de mais.
Ua bol de sucre en poudre.
Un b3l de Jiit.
Une demi cuillere 4 oar de bicar
po'into de soude ou de la levure.
Du raiin do Corinihe.
Le tout dans un moule et au four
pendant i' a ilU minutes.
Le pain de mais proprement du
est trs poputaire dans tous les pays
c ce vgtal existe et ou le bl n'est
pas culh^On obentun pain exquis
trtaa nourrissant, ne moisissant ja
mais, avec un mlange de trois
quarts d j farine de mais et un quart
de farine de b! (ta pain est trs
lgr, trs digestible et convient aux
es otuacs les plus dl nat. '^4 en
fan b en sont U*4l gv imands. il rap
j.ene benucoup le got do la brio
che. Cette prparation, qui demande
un certain soin de la part du hou
langer, ne constitue pas seulement
un aliment de premire i^oe^
peu coi'i eux. mais fcllg vo,,ti*ht U
]>rt> d tout premier
ptu Jaliment peuvent
luUrmr.
Docteur C \SSEUS
La PetiteMaison M.LucDorsinville
Visnt d^ostall ;r une succursale
Pkiion-Vili.k ea facatJs'nesFrancis
Grand choix de rubin*, dentelles,
broderies, tissus lgsr, tulles patta
merie, bo-.bon, canes po^ta!c coudre, bro 1er. bouton, prestioai,
chaussures, etc. etc.
S explique et prouve qu'il n'a
aucune responsabilit dans
la faillite ici de la Black
Star Line
Parisiana
ce sont
La Marche nuptiale
entre G. 1.00
P. E. Laraqun, Cicron Saint-Au1e,
Alix Tiphaine. Clnrles lean-lacqnps,
Atlnr.ase Laforest. StMartin Achille.
J- it. Dsir, Clodarior Dien-Aim
Louis itochemont. James Thoraan,
Cobert Flora, Ardre lla^uenot,
Kdouard Ferrier, l.nn Poux. Alexan
dre Etienne, A. de llouiremont. K'ie
Tipliaiue, JoB Maria Gautier, Ro-
dolphe Gautier, J. L. Villaneuva.
Ecklio' Santiago Marquez. Dr Cognac
Aigjale, Dr Paul Nicolas, Carlos
Abefp, Etienne Auguste, Charles
El!Z4e et Hen Tlivonot-
l'ou ce qui est du persinnel de
I Et ibliwtemeni compote djs Ineti-
toteori do carrire, nous pouvons
citer MM, Olane Pojx, ancien ins-
psc'eur des Ecoles, anc e-i dnot
au Corp3 Lg'rlat f, p-ofjsseur d bis
t i;re et de gographie gnral ; le
Pasteur Jarrns Tnoma, ancien d tmr d cole, ancien Cm ml d'Hati 4
M jbile,professeur da 'itrratnre Irjn
Qdteet dangaia, Em le Mends,
ancien ptofsseur au Lyce des Go-
nav^slprotesseur de ratbraa:iques
et dd comotabilit; le Dr Laaoue,
midcin de la facult de Paris, pro-
f is^e^r d s:ienci< physiques et na-
turelle'?; li nus Wi oy. ancien pro-
feaaeor d e iseigne ntnl socondaire 4
Por.-au-lVince professeur da latin
ev. gre\ 'iarjjd du cours lmentiire;
J- U. Dnr. Go nimssaire du Couver-
oemen, ancien directdur d'cole,
profesieor d'espagnol ad honores et
Tiiali Jean-Jacqud3, inspecteur des
coles, professeur al honores de
droit usuel et d'conomie poli Iut,
D'an autre ct, il st aussi qea-
tin de la cra ion d'Ecole libre de
Droit qui fonctio.in^ra sous la direc-
tion ds Me Thaes Jn-Jacquea, ancien
btonnier de l'Ordre les avoca s,
qui e:i sera le fondateur, avec un
personnel qui comptera dans soi
sein Mes Saint Mai tin Achille. Ehe
Sainl Far. Charles S'. Armand. Lon
Poux, Sa.uuel Fleunmoud et Carnot
Alcindor. tous des licencis de mar
que. des hommes rompus 4 la acien
ce jur.dique-
Avec ce Ueau mouvement qui,
comme un rayon lumineux, se pro-
ptaga ' un bout 4 l'autre du Nord
Ouest, nous esprons que d'autres
localits, non moins intiessantot,
suivront le Port-de-Paix daos sa
marche volutive et asconaioune le,
tant donn que Vaveuir, comme
dit (autre, auquel tant de robustea
espoira qout attachs, ne peut tre
m que par la prparation de
bons citoyens
*

Une prorr l, , \ous ifoal
t beuiHU^ d apprendre que notre
fmMt^ique ami, le sergent trnest
uuillaume, a t promu deuxime
Lieutement de laG^udarmeried'Haiti
Dieu veuille qu'il suit toujours lob
|tl de l estime gn. 11 nous
M prenous ocaaiOJ en mme temps
pour lui anvoyor nos complimeuta.
Ua plus aUeetueui-
Black Star Line Inc.
Neu/'Yrk, S Juin l'J-JO.
Monsieur I ne Dorsinrille,
A0 1903 Hue du Magasin de l Etat,
Pili au Prince.
Cher Monsieur DoreinvAl :
La prfsente accuxe lreption de MM
lettres des M et 28 Mai cout.
St,un avnnu /ait acquisition d'un
hteau rapide, le S|S An onio Maceo
pour le commerce des colonie et le
meilleur arrangement que noue pvi*-
sions taire prsent en que le Maceo
voyagera entre Us 11 s. accumulant ,1
Cuba fret et passagers pour le S,S
Frdric Doublas, 'ce. dernier laitsf,
pour le tra/tc bitWYork Cuba. Il MM.
I>le que ainsi nous pourront faire dit
la Havane le centre d'runiun du fret
et des passagers Cet n rangement,
toutefois est sujet changement mite
vous serpz pleinement renu inform.
/*.Vi attendant, piire de vous abste-
nir de fixer le temps aux 1 lient* pour
le fret en perspective jusqu ce que
vous ayez appris de nouveau de nous
le moment du dpart de l Antonio Ma-
ceo pour votre pays. Autant que nous
pouvons /ien- le Maceo partira vers le
15 .lui*!..
La S|S Vermouth laisse ai./ourdhui
potr Cuba et ira d lu lamaique avant
de retourner New ) ork.
Tout ce dont vous avez basoia
pour tablir votre of(i.*a doit re tir
des piolui s d votre reprsentation
en Hati, et aussitt que nous aurons
reu voira premire itatt nous ferons
li rem se des sommes couvrant vos
ncessits, inclusivement de la machine
d crite et de W dollars pour licence-
d obtenir du Gouvernement Hait un
Souhaitant recevoir de vo* nouvelles
dans le plus bref dlai potibleau su/et
d-s rsultats de votre reprsentation
nous demeurons vos bien dvous.
Blttck Star Line Inc.
{Sign o. m. 1RQMSQS
Depiv tement des comptes ^
Comme le public 'Jlaitieti peut U
constater par la lecture de la lettre ci-
dessus, 1 tais amplement autoris, en
dehors de mon contrat "m est un vrai
blanc seing, tant il me laisse de pou-
voirs :
1 o engager fonnellemet du frit et
despassajers pour latilack Star Line,
puisque aprs l'arrive du armoutle
ici je recevais de l office de, i\eio York
le leleijj-amme suivant daA dulerJuil-
lei :
Poussez la Vint des actions avons
besoin d'argent pour -plus grand bateau.
Maceo arrive. Attendez instruction par
son CaptoAne Shaw.
'Dano n*//ce de New \ork parais-
sait wemphr son engagement de me
tenu- pleinement, inform de la date
du dpart du Maceo.
ie ne pouvais nullement supposer
que /e me trouvais en prsence dim
Dlull. J atnit tous les droits d avoir
confiance.
2 U Yttrmouth en rade le Maie
unnotxti en termes formels, 1 tuis ipao
facio autorit d a:qu gantesques prsentes par le Capital)**
du Yarmouth, verser au purser die.
menu la valeur duat le bateau tait
sens avoir btiont contre re<;u bien en-
tendu, ac^uitttr tous les droits d'en-
tre J,js .1 1 F.tat, a la Cie du wharf.
tt etc. puitqut non seulement loffice
d* frta-YorA mauturitail u tirer
tout ce dont /avais bttoin pour l'offi 0
d'iloi 1 du piitaurts mi' ie de la IW-
preentetioa d'Hati, ma s prenait en,
./ \t%gtg*mm\ lormel une /oad
/


LE Ma us
* I I
II i) IS
glta)
A
| N'Importe L'Age
pour prendre avec bnfice
la lgitime
EMULSION DE SCOTT
productive de forces, vigueur,
et nergie.


rrmm*
Plus, (contrat du 29 Avril et lettre du
2 Juin ) de p yer toutes Traites tiret $
sur Aec Xo/I. pour couvrir mes oCM
' -iRi.
Or un* 7rm7e de 'J.dO dollars avait
,Mi tire sur la Compaq nie p.r t>' ^
'.voyatCe, fc iuin 1921). blhx de pr
\, PWk'i'&t'V du armouLh.
Mainte 14 Juillet, aprs uvoir chan-
g de Banque plusieurs fuii &lew
York, la Royal Itinck of Canada d ici
retournait d notre office la traite m*
pave.
// y a videmment quelqu'un oui a
tromp. Je le demand aux gen de
onntu foi : est ce moi :' ou ne euitrj*
pas plutt la pwn te victime plant
dre puisque pour avoir cru la iilacl;
Star Lmt, non seulement ie suis en
perte de valeurs pertonneLes avanc s
celte Compagnie, mais j'ai perdu
mon temps durant deux mois et l Intel
liuenceet Ftneigu que j'avais apportee
a tes affaires.
Et il n'y a vas une personnes dont
le intrts souffrent du fait de cette
Comjmgni". qui puisse prouver que je
n'ai par chti cit une solution rapide
et honnte cette sduation.
Si je ne me suis demis que le 31 iuil
Ut, cist que je n'avais pas voulu me
retirer de lulilaeLStarLine sana avoir
puise les dernurs moyens de prtflti ri
morale sur celle Cie.
Mes efforts tant rests vains, ma vo-
vclui/iincMc cotre po-.danutn tmoigne-
ra, quiconque intresse voudra venu en
piendic lonuaissance mon Office, et
. tant convaincu dfinitivement que fat
t tiluii'i t'ai produit mes rserves pour
le procs vtlervenir en raison du cou-
frai que l on avait sign avec moi cl qui
n'a pas t' fxcut daas aucune je
s parties
Nouvelles Etrange*es Fait>DiverS
25 aot
BREST Le iraaspoit Princess
Matorki et parti cet aprs midi
pour Nw-Yoi ayant son bord
;oo soldats et 2jo boys scouts am-
ricains qui accompagnent les reste*
de 2)Q soldats amricains moiti en
l rance.
TURIN Le ministre (J oui i est
parti pour Lucerne.
ANVERS D aprs le journal La
Nation Belg les dock-us de ce
j:ort ont retus de continuer a char-
ger les vapeurs amricains qui doi-
vent tian porter ds muntims en
Po'.Ogo*. 30 w.gons de mi.nitions
de la-me amricaine du Rhin sont
arrt i la gare d'Anver.c.
ZURICH Un radioll^ramme
de Moscou annonce que dios la r-
gion de Varsovie la lutte con inue
avec violence.D'aprs ce mme mes-
sage les bolchvistes 0 t obtenuquel-
ques succs dans la rgion de L:m-
b rg
MALTE Le bateau amricain
Saliuiki est parti pour Dantz g
sous le commandement d'un officiel
de ma 'ne polonais.
VIENNE Le chef de la dlga-
tion franaise dment l'iaicrtDftt 1 a
publie par plusieurs journaux aelcn
laquelle oa aurait euv sage la su -
pension du ravitaillement de l'Aul: -
che par l'Entente an d expimer e
mcontentement des allis tn ce qii
concerne la convent on de TAri -
che avec les soviets relat verront su
rapat iement des prisonniers. On :n
u v

Les livres Je Compte sont d la dispo> nonce que quatre vint t m.lie ftoldt'S
si/10* de n importe qui veut les consulter
en attendant qu ils uillcnt devant le fu-
ge, les puces itisttlicatnrs galement.
Pas un centime de la Black Star Une
n'est entre dans mes affaires prives ou
commerciales. .In contiune, beaucoup de
nos deniers ont couvert calmes araires
de la Blaik Star Lint Mats il v a une
limite tout. Pouvais-ie continuer ce
jeu i Luc DORblNVlLLE
Tirage del'i Loterie
AINT MARTIAL
horgiois en unitorme pntrrent en
territoire autrichien pour y ruendr:
des armes en contreband: pour la
Hongrie. Ces armes ont ce cor fi s-
ques par la douane et les autorit;
autrichiennes.
METZAu cours d'un grand bin
quel qui eut Heu au cercle mi!:t3;ri
en l'honneur des chevaliers de Co
lomb plusieurs discours furent pro
concs. Le prfet de Metz rappela
l'aide apporte par 1-s Eta'.s-U lis aux
allis. Monsieur Ilern remercia le
prtftt peur l'hospitalit elfe:te ;ux
U Bureau de PAssociUun Ami- ct,evaliers de Colomb et fit l'lege
cate du Peut .Sminaire a piocd du patriotisme franais. S adressant
RENSET^ NEMENTS
METEOROLOGIQUES
OBSERVATOIRE
DU
PETlTSEMlMAil'.i;
(. OI LEGE S r MARTIAL
M rciedt 2; Act 1920
B.irorxtre 763 5
! minimum at.o
maximum 3;.9
Moyenne diurne 27.0
Gel clair, ;auf nuageux de 5 h.
7 h.
Orage p-ssant par la SuJ, sans
dluie sur le lieu.
Baromtre prerque const et.
I SC1ERER
A 1 Ecole Joseph Robin
Une Mlo fte thi'Atrale a t oflerte dimanche
aprs-midi cette cole que dirigea Holosse Mme
Christian Coicou. C'tait l'occasioa le la Jis-
tr.bution des pria aux lves.
L'excution du programme commena par un
choeur d: garonnet* et de fillettes. Huis on m-
tendit un beau dialogue intitul Grasse peur
interprt avec talent par Us petites Ccile Mong
et Julie Salyado; puis Bst-Ce comique, ma
(jr.11un1.ure un gentil monologue dit i ravir
pal Ccile Mon v
Ensuite on passa a ta reprsentation de Les
Cun,> nions pice en un acte, Les aro/U-
nes de Ste Catherine . comdie en i acte, Le
djeunes de l'Enrperut .
Le clou de la lte fut t Jugement National
o il lut question des Dations, fortes ou nul-
beurenses : La France, l'Angleterre, La I'olo-
rne, La Grce, Li Colombie. Hati, Ll^fagT,
_a Chine etc. Les nations, mue* en personna-
ges taient reprsentes par Melles Lucie, Anna
et Exila Mang, Cariaa Jean, Livie Lassgue,
Constance Av.n, Albeneet Claire Mayard, Fer-
nande l-.lie, Tholic Thodore.
Ce lut un grand succs pour cette pice dont
l'interprtation mrite de tfis compliments.
Cette tte magnifique qui ne prit lin que vers
huit heures et demie, iait lout I; temps agr-
mente par t'orchestre Duroseau.
A U directrice, Mme Christian Coicou, revien-
nent nos plus sincres flicitations.
Renaissance
Les acteur? qui interprtent les "Deux I i"
sont aviss que les reptitions commenceront ce
soir partir de Lundi, ;o du courant.
Le Bureau
Nouveaux hatiens
On peut lire dan, le numro d hier du Moni-
teur le i dclarations de nationalit de trangers
suivants qui ont rempli les lorinalits exiges par
U loi en vue d'acqurir la qualit d'hatiens :
Lon Paul i-airtur, citoyen Irancaisi Marie
Boirgrls, tranai^t; Marie Elisabeth Oenise Le-
ipoynt-, trarcaiacj Maiie/tre Olga Monsanto,
rioliandaUe,
Vous trouverez chez
L. Freetzinann ggerhol
Grand choix de Vli
aiwsi repartis:
in de Bordeaux Rouge & Biaucen bj
Via Koucje en caij
de 12 bouteilles.
lise MuV, livolLLe
^3 Beau Chatel Cari,
Vins Blanc en caiss
12 bouteilles.
Marques :
Petit Caillou,Viei
litiain, Fin Bon
Grand Seigneur,!
MUaga Muscatcl en barriqtj
Bordeaux Quina
& Ghampad
Charles HEIDS1G
ucaaus
El
mres de famil

hier apis midi, Parisiaca, au ti-
rage de la Loterie St Marnai, en pr
sence d.un public assi/. nombreux.
les numros oot t lires du tam
bour par une illicite de i aisiitance,
fiuis successivement dpouil-s par
e Bureau, sous le contrle de deux.
Fersoaries choisies galement dans
assistar.ee ; ce furent MM Eugne
Boucheteau et Christian Lapone.
Voici la lisl* des billets gagnants
Gros lot de soo dollars, No ;j 10
, Lot de 100 dollars, No 2147
I 2 lots de jo dollars,N0S413 1869
' 4 lots de 23 dollars, Nos 6oy,
1705, 1740, et435
10 lots de 10 uol.rr, Nos N:S,
J990, 1042, 2049, 856, J483, 298,
.290, 90 et If il.
20 lois de 5 dollars, Nos 160,'
l86, 7612, >23, 2491, 10./7, ij;o,
1126, 2JOO, I437, 2189, 76, 1235
2441,438,149,797, 1523,849,19
02
50 lots de 2 dollars, Nos i;6o,
799 526, 383, 1810, 04, 2oy6, 1790
934. 279, 938, 20j6, 2)1 i, 224b,
307, 2223, I808, Ibl, 124c, .tbj,
2407, 889, 1601, 274, 1518, 788
24/0, 512, 919, A'9. 3>9, 207, 344
2, 1818, 1113, 1415, 1925a, 2331.
4), 1860. 1627, 821, 1400, 7t>8 80)
US9. 1/29. 9vj 96
Ainsi qu'il a ie annonc prc
demment, ltsajant droits j>. uvtut
toucher le montant m ivit la
Mais n K. HiouarJ, Atx A;ires
ue fars t 1 on ire pisertatioa ucs
P\ ets ^b'"'u 5'
au maichal loch, Monsieur Hc;n
lui dit : Nous devons vous dire
qte nous vous con^idroni comme
le plus grand des gnies miltiairrs
de tous les iemps ei qu; nous vous
aimens beaucoup et DrcfoodtJSCDt,
Nous veus prions d accepter cite
mdaille d'or comme lrflO'gO'gt
de notre sympathie et de co're ad-
miration. Le marchal Foch rpon
dit en ces termes: Vous tes \enus
en France pour visiter ros rgions
dvastes par l'ennemi et vous avez
vu les horreurs de la guerre. Soyez
srs qus parmi nous il n'y a pas un
seul (raccais qui dsire la guerre ,
.1 vendre
Un lot le obtaiil eu fer.
tour les coudit'ons R'adtea-.er
l'Utine OlJCi de ici t au l'iirce
Une bonne niuvelle
Un Camio 1 eutomobile laisser
Mii'Bo.'tne tous les loodi, Mercredi,
Vendredi dis cLaqie semaine k 7
lieuto9 du matin pour l'oit au Princo
prenant passage.u.
Four conditions s'adresser Mr
JEAN lRKSSAUl),Garrefour Dearuia
seau.Miragcane-
'
Toate mre a le rouci trs nature' de veiller ce qae l"'
teigne aucuu des aieras, cependant seuls les gaus trs fo"?1^
permet ie d avoir un mdecin const.minent leur diioiiot.
(. htuuu ue iiou4no risque-t-il pat tous lit jours daiusp,
Le soussign donne avis au public rhume ou quelque b. oncriue? O 1 a oubli on parapluie,00
!....' "
rr\\HZ FLUGEL PQ
EAUX GAZEUSE3 n.
%
rilifuNcn PI Bcratioi
D'un mcntamfnt i- lia
lnstrurtions grotuiles
pw MCNtrn vhi riOR'Oiir
IMMCOMTCMn ON Piet
08TI Nil- UN PROnT NNlll 1
C j:>OO fHANCS
Dmnr lai catt'oguM illulr *
FLUGEL& 0-lL'-u.Creen lane^
LONDItES N.16. ANCLETt".:Uf.
Varits
VENDREDI
Les Mfj s ter es
de New York
Entre G. 1.00
et aux notaires en particulier, avoir
gar les titres, plans et procs ver
baux d'arpentage de sa maison, sise
en cette ville,Rue Dan's Destouches
No 813. En consquence prie MM.
les notaires de b en vouloir les rete
nir en leurs iltudes dans le cas qu'ils
passeraient sur leurs yeux.
Poit au Prince ce 20 aot 1420
Ltbiun BERTRAND
Aux Caves
de Bordeaux
Grande nouvelle baisse de prix
Viennent d aruver par le Cantal:
Vin blanc et vin rouge par birri-
que, v'ins fins, Beurre fianais
mi beites de 2 li.r s, i livre et 5
uvtir.
loueurs MftlU Bliiaid ti Rcgcr
^ Bo dttux J
iodi
par U pluie, les pieds mouilles Ou nansi-i de froid; la UW*
on tat ou.igo ac 'aliter.
U y a pourtant un moyen ban simple d'viter ce*
WiNUARNIS est dans ce cas lo vrai mdecin de U fainl ,effil^i
Les usages a axquels il peut servir sont saus luuit"; ^ ieffl"
mthode, ou vitera bien des tnilaitea. ....
LafaUgue, le surmenage, lpaisement ou l'tat WDJU"&0|
cotisquenct normale des rhumes auxquels chacuo es; n
qisteiit pas un traiteineut au WJNCARNiS, traiteoeu
qu'agtaule a suivie pendant quelque temps. .
Vcul sent./.-vous dprim, fatigu, Bujet des m'18^
vous avec da WINCARNIS- Un verre lljidesui w
un meilleur ptevci.tif et, dans beaucoup de cas. le spciiji
inslaches doLt lu convalescence tend toujours a tranera
W lilCUrtll& siimulinl, viviluat et lo.W'
verre donue une nouvelle vign3-.tr et amliore U sjn .y
d par plus de 10<:M)D mdecins- Frpire pirCULC
Angleterre. Dpt gnral chez
Dpt gnral chez
1 ranch J. Martin
Rue du \Uimm de iai- En (m de l>i Gla***?*



LE MATIN
^ Outf %J? fl^? ^^ L*J
donne lj k force
6
Convalescence
fabercalose
Anmie
i
! (j re de GLO
MSiwn-.e la orce
,.;, ,t rend aux
ajuinis toute leur
pe lir souplesse
rijuwr
^BJnnhse
H 'i u-
J.'nuint If
IfcKket lemff
I
1'
LtHTHr*< N +1YCAI1
y !i> i n' MU ( .1
eu b i '
e .1 ... >
i,
: 1- .
1 ir 1 u ' 1* .-<. 1- .
j Ira 'i ''. il
\ r. |i iB ! l'ai "'..i 1 !.,i; is,.a u '
l'fe. 1 ''s IriUpIlallolll.
A U' C. II. 'i.i S: .lit > T" -..
. L ,!,!
- J 1 . : .i,-
v .... un i- -i
r. constituant -t sans aucun >i il
il aal piua effloaoa ijuc toute* 1 ;
iu'.ri 5r*i tratkui!" Jec< gvnrt
i/ BpUORI Tvl* OC< ::,
Sa-1- C Mi: (Floftttc).
GLOBEOL
l'rrmel It maximum tTr/r. r'\
BUbl" Chatelata, ?. nu
il.- ValenHonnrf, Parin,
ot toulei pharmacloa
(9* .-"'
Comptoir FRANCO-HATIEN
Reprsentant pour ia Rpublique d'Haiti
1720 Rue du Magasin de l'Etat
Voitures dv commre

force dans les cas difficiles
Les >titablt3qua|ils d'uno voiture de commerce 8e
rvlent en preence de circonstances difficile*
De iropritairt de telles voilures nous disent que
ce qui |ur plan particulirement dans la MAXWELL,
c'est sou pouvoir de produire ce qui n e?t pas coutu-
Uiier- Ils apprcient hautement la traLquillit venant de
la certitude que la MAXWELL *e tirer d ulairos dans
les ditncults imuiuvues qui se- pisentent invitable-
ment daus le courant de toute une anne de service.
Murad & Son;
Porl-aa-Princ, Hati
MAXWELL MOTOR SALES CORPORATION
WEfcT 1NDIES
v
Adietse UUgrqpbi'lu*
UMCO W *
Servie* dfxporlano r:
74. Broadway N.-Y
. .
t 4
Sa.
o 5

es
i S .
5 8.
Os 1
ta
s I
s
*-. *
D5
(MM
CP
Ct>
S

-G

55
s n
*P
r H
2
2.1
i 2

a
R-
in

&

J
d

;^1
1
? 3
5 ^'"N--*'\1M
y
l
1
Or G CO le millier
EdESTEVEJrCo
POBT-AUi RINCE
Avis
AVIS
L'Agent de la manutteture d'ar
mrs \ Cycles de S: Htiennc aunence
ses aombrroi clients qu'il vient de Nous avons l'hon-fur d-avis-r i*
recevoir le Tant Album 1920 qu'il Commerce et le l\ b i: que depuis
tient leur di position, n .-on ollice l'ouveituic dt* notre maison surcelta
Rue du Migttin de l'Etat No 1624 place, nous avons ch?r de noue
en face de Matti. procuration Mr Alf. C Djttjec.
Vingt Dollars!...
Port-au-Prince le 23 act 1920.
h M. CAIDERON & Co
A qui fera parvenir aux bureaux
du Malin un portefeuille contenant Mr Ait C. Dsetjea continuera i
peu d'argent et des souvenirs de fa- s'goer comme par le pass AH.G,
mille tjjar hier roir. Aucune qnes- Deetjen.
tion ne sera pose. P. p. J. M. CALDERON & C>
[p |/If
i UN J
'U !- D -i I II I 1' HMi r" H
",'..'u-.'U : l'itr!,-; lu, ([ ...',., /'nm.cY Oit, Rase uns (in,
tL'Anneav. merccill tue, f 0.i fr. : Raeon r/-c\s
Entrait : illet, Rosi, Violette, MnnoMi, Jasmin, Cjfc!avx*r
I R lr, ; le !laccn-r*claine, r 13 fr. !
FraiCO-Haitien
Agent gnral peur Hati
17 20, Hue du Magasin de VEtat
A de Mattis & C, Reprsentants
Pour la Rpublique d'Haiti


1* KATIN
-
/ssurez vous contre LE EEU
^dressez-vous la plus forle compagnie des.JJe
LE HOME INSURANCE Co de N-Y
agent gnral pour Hati
Eug. Le BOSSE, Port-au-Prince
Protgez votie Maisoa, voire Magnia, vos dpts au taux le p'us raisonab'e-
Aucun Irais le comission ni de courtage payer
Renseignez-vous sais frais par correspondais oa veiez discuter votre problme chez
Eug. LE BOSSE, 95 Itue du Ouai
Pneus et Chambres Air
1A surface Non-Fkid de
-' Fircstone voug assure une
prise sre partout, ainsi que de
kilomtres additionnels de ser-
vice; le corps ou (la carcasse)
est fort et soutenant; la qualit
excellente du caoutchouedoune.
On roulement agrable, \w*
bonne traction ainsi qu'une
protection remarquable l'auto.
Un essay vous prouvera le
sus-dit; ensuite, vous contin-
uerez logiquement de vous
quiper avec le Pneu et
Chambra Air portant le nom
Firestone.
Les Chambres h Air Firestone
donnent des services de
longue dure car elles
conservent l'lasticit.
L. Preeuimno
^ijenl peur BaH
Fireatonc Tir ari RukWr C*.
Akruu, Obio, E. U. A.
t
Le grand Htel de Fr;r.-e a le plaisir d'scroccer sa rfi
breuse et choisie qu'il vient de recevoir par Caravelle des vin'0?1
choix de toutes les qualits in,"
Vin rouge Gourdes U le gan
t blanc Bar sac Gourdes 10 fe aaii
Des vins en bouteilles rouges et blancs
Vermouth franais ( Genre N
Quinquina des Princes ei le fameux
du Cap Corse au quinquina.
Vins mousseux tt CHAMtAGNE
Liqueurs franaises Marie Bnzird
Le tout des prix ui modr
P- P- PATR1ZI
La Maison
Paul E. Auxila
ne.
RUE DU MiGASlN DE L'ETAT ET TRAVERSA
a re<;u
C HAUSSURES fines pour hommes, femmes et enfant?
CORSETS frarais derniers modles ( Ligne noimale /
( RETONNES ei RIDEAUX.
I ALM-bEACHS et TUSSOKS de Shantung,
DbNTELLES v-lenciennces et sur tu'le,
AlZE brode et empicement,
LOTIONS Poudres, Essences diverses, Houppes suprieure
OREILLERS plumes, Mousiquaires,
Draps toile, coton, Toile draps,
CHEMISES. Chemisettes, Caleons,
C OUVRE-LITS piqu, Couvertures de lai...
CREIE de Chiac, C;epon de soie, Georgelt,
VOILFS unis et tai tai ie, E offes pour jupes,
RATINcS, Gabardine, Serges cossais, Drills,
MALE'l TES de VOAGr, Colliers laut.isie,
RUBANS, Cravates, Sweaters, Jupes et Corsages-
BAS et C auastttes, en fi1, soie, simili, coton,
h [eau de paille et de lame eu.
Htel Saint-Joseph
ET j
Bar Hati
Propritaire : Adiien Salomon
Port*au-Prit,ce, Rue du Magasin de l'Etat, No OT.
Dars cil tablissement on trouvera des chambres louereii
boissios de la meilleure qua'il dfs prix nionnab!w
Venez voir tt vous serez stisfaits
r-'f--""
Pharmacie F. SEJOURNE
Angle des Rues Roux et du Centri
2 Mdailles d'argect Eatpoaiion de Bruxelles i9l0
Laboratoire d Chimie Mdicale
Droguerie, Produite chimiques et pt'aruiauruuquei.
Prparation un uuie ampoule* m h c.j menteuses sinl'i
e> iripci.wltifs.
Spcialits. Srum rvrr-sihenque simple et ferrupmrj
lodhy rarg/ie. Srum ue Aiorard rtmpUint le? pa^ul
rcac fiants He Verrier et te /fobitv
UJy a t m joui s en stock : ftVvrPsthfosfl' S jop jrecoruV
f'.itTir f*a Pep;v|vini->.
DpisiiGire du PREVENiri]
Reprsv itant des laboratofirr* J
LAC'JTFLTiVJ. E rment lactique, coutie al actions gasui
liaolei e' cultCeft.
L&X'jRINK S&y* itjcjiie *h co3''iptH*
Cigare!

La DTationalo
Produits de premier choix
o'b <
Princes,Hncere" LA NATIONALE
Voient chaque jour augmenter leur rputation
Elles rivalisent avec les meilleures cigarettes iip*
rl<


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM