<%BANNER%>







PAGE 1

V. !UA 1J <• FaitsDivers RENSEIGNEMENTS METEOROLOGIQUES OBSKRVTOUlE DU PETIT SEMINAIRE COLLEGE SI MARIIAL Dimanche 22 Ao: 1920 Bsrontre 7627 Temj.uture ; n.in'mum 22 7 ( maximum J/,0 Moyenne diurne 28 2 Ciel clair le jour, couvert II nuit. Forte brume. Pluie a H h. 15 m. Pluviomtre 0,7 m.m. Baromtre constant. J.SCHEREK I e Docteur Cassus Nous ri-civom de Paril lu nouvelle que le Dr CUKUI, Chevalier de la Lgion d'Honneur, vient de recevoir du Gouvernenreat de S. M. le 101 do Belges la Mdaille du Itoi /\lt>^rt 1er ( Mdaille de la Reconotiisance Nationale ; en lcompense dis nrices exceptionnels rendu. pendant la guene aus ŒUVICI d'Assistance pour les ItluKics lieues. Nous renouvelons nos vive-, flicitations rotre bien cher ami qui, a peu dt jours d'intervato, reoit deux hautes marques de dUtinction dont nous pouvons tre tiers. Bilement Koulement arrt par la commission de (enrle dubrlement pour le Mardi 14 Aot 1020 a dix heures prcises ilu matin. Conseil d'Etat Alexandre t/oise tnburul Dunc.n Vaval Parqua lsnard Kavniond Commune Eugne lx^nd *"*' Couiner du Soir .Syndicat igooti de clnnge Mtov Pierre Ordre des avocats Ckarlei Bouchcreau Commerce |\ ;j 0 ii 1 notaire Henry An gU5 t n Le local du Tribunal d'Appel li^-rparations ie poui uivtni activement % %  ii maison jui sera prochainemeni le local du Trii un.il d'Appel, an^ie de rues du Champs de Mars itdu Contre, Nous croyons s.ivoir que -> I I ;>ourra tre livre I la rentre. Il CM spacieui tt tt la distribution de tes appartementi convient bien a sa nouvelle destination. Au Sacre Cœur da Turypau C'est hier qua eu lieu en l'Eglise du S Cour de rurgeaulame: e pour les Saints N i assistance tait nombreuse oui prit part i la note basse prt laquelle prit fin la crmonie. Le Moniteur le No de Samedi uu lournal Officiel pu. h — Arme coovi juanta l'extraordinaire le Conseil d'Utai en M atiril utions lgislative pour le lundi, t SC| un bre ly.'o. J B — Arrts accordant des ^:...l.i. eitraordinaires e 9-JJo dliais or am. an Dpartement des Relations Extrieures pour couvrit lis dpenses dL li-ci-i e 1919130 un bureau de la Socit des nations ci de 149 dollars 01 .un.au Dpartei de l'intsAur pour habillen ent del Musique .lu l'a 11s. — Arrt nommant une commission pour ^Ht, jutquaui pro.haines lectiots, les inU ne u commune des Abiicots. — ^Circulaire du Secrtaire d'Etat Je la Justice ma Commissaires du (jouvemement de 1.1 H blique. — Dclarations Je nationalit. —Conseil d'Etat. Sauce du a Juin toaofrin) — Procs-verbal Ji leroenl deQutftn vingt mille gourdes .le billets retraits ( 17 aot 1930. ^ Dclaration de nationalit £Pai un av.a in r au Moniteui de Samedi le Secrtaire d'1 tat de la Justice lait savoir nue la dame Clara de l'ena, dominicaine rsidant . Port-au-Prince en vue d'acqurir la qualit d'hatienne, a satisiail aux premires formalits txigtes en la matire, tn dclarant qu'elle renonce y ta nationalit trangre. Un pont dfecteux jl est, depuis quelque temps, trs pnible aux voilures de passai JMI le pont situ devant la maison de ..Mine W rhwahlS l'ierre I Mienne, k niveau de ce pont dpassant beaucoup celui de laciiaussee. C11 pa\.i-e inclin de 'liaque ct mettrait lin s cet eiat de choses." Loterie Saint Martial Le lua^c de la Loterie St-Mariial aura lieu mercredi -> du courant a hs 113 a Parisiana, Les lots gagnants seront publis le lendemain et, ;\ heures aprs ceue'publicmon, les ayanturoit pourront toucher, contre remise des numros gagnants, a la maison 11. Hrouard, Aus /knnes de l 'ans. Parisiana beaucoup de monde hier soir au Cinma Pa nsiana ou se poursuit l'exhibition du beau iilm • l.c Domino Kougc . lies applaudissements rpts marqurent la satisfaction du public qui admira, en outre, I 4Ctte sotue, d'autres films d'un j;rand intrt. Cin Varits Soue extlentement intressante hier ce coquet Cinma si achaland. le programme o figuraient des numros magmiuju cm toutes es laveurts tme urnatsmrc iioiiii'ieuse et distingue. Le Mais Malgr Us prvisions qui semblaient (avorablts, le mai se maintient un prix inabordable. C'est quen r.ihte la rcohc n'en terni le pas brillante qu'au surplus une grande partie de cette denre USl consomme par les (ami les sous fora niais inoulu, le ri/ alternant un prix tis audessus de la normaie I CURE JŒSPIRAJOUIE GRIPPES. CAHAERES. LARTI6ITE. BR0ICHITE1 SUITES DE COQUELUCHE ET DE ROUGEOLE E fc mt SERUM r •• „.'. %  Sous tlnfluence J u P0LH0SERUM" A TOfX SE CALME IMMEDIATEMENT. LA PIEVM ET LhS BtJBMUl NOCTVSNBS DISPARAISSENT. L/Cl .'KLSSICN LT LES POINTS DE COT •ATTENUENT. LA RESPIRATION DEVIENT PLUS FACILE. I/APPKTI T REVIENT. LE SCMMEI1. REAPPARAIT., LES rORCES ET LNER6IK RENAISSENT. EUIPLOY DA;:S LES HPITAUX, RECOMMANDE PAR LA MAJORITE OU C0RP8 MDICAL FRANAIS. APPRCI PAR PLUS DE 20.000 MEDECIN3 ETRANGERS MCDE D'EMPLOI Une cullctic Cfl WUtiu et soir En Vente, daru toute; les Droguiriss st Pharmacies LABORATOIRES A. BAILLY gg IJ, RUH m eoan, PARIS g flE— Sg gg f L'argent \..B An1 !. -S; SOQB <| ii ?0rt yens lort brjperbiitieax, u. t Dcmbre de peu es Cioym ce cjai se rbppoit >i t a l'ar^Hiii Perdre de lai geut il'ie 101 a ft-rz euetil'cavertf,mais li.op taid. Si vr,iid proj liez 'le l'eiaI loi d'iitie soinme uoii encore tou ciio, vous ieu /. (U.S. t. On dit tju'il ne laut pas \< i are ; : peau do louis uvaii que de Uvoir tu. Ne laisse/, j ira ia un aul o qua voua ramuaei l'ai geotque voua avezlaiaa tombsr.celaporterait malheur o porto-muuiJbie M O I la Bie t' iribar une 1 i:o dargent que Ion est en train do donnei a quelquun, cela prouve qu il y nui a d'at-tiea BlTairaa d a'gent entre le deui | -i E OH' Voici il ne in ica i n prt ieuae par le temps <\u\ coort: ti vous puez dsluid eu loog le ppi r monnaie, U vou> demeurera. Mai le billet plie drus le te.'is I : plue c onl ne ieatera pas dans vo re [ oclic i ieo pis, v >,tn ne serez jtmaia riebe bi vou= yard /. les billets non plu .-. Perdre une bourae, pleine ou vide est de luauvaid auuure. Ayez un porte*moonaie doubl de peau u veau, il ne atra jamafl vide. Mais n, par malheur, vous tes couit d ai^'.u'.. que jamais in imu velle lune ne voie I intrieur de votre bourse. Votre fortune, toutefois, augmente-a si rigaUani cette mme lune vous ducs en lio.tant celle mme bouna: Ce ;ue je frotte it ce que je \ on. .. oitre dt mt n ^ j oui moi. Enflu. appienez que ti vous trouve/, un poiteinoniia.e vide, vous MD&FsMsiCl Boua jeu un i rangor. Buvez la dlie ion: 2 Avis matrimonial La soussigne annonce au public et eu Commerce n'tre plus respon sab e dea actes et actio.ia de son ripoux Ualturuinl ,Vl.indor, pour rause d'incompatibilii de caraetre. Une action ,eu d.vorce dtvant lui a*lie intei t£e, l'oit au l'.incele '21 aot 1090 Dme DALKORAND I) UNOOH ne Hoaiiia CAUL i BOISSON 11 2MS iiiri itfj ttmittite nteuso xqjiUa .nui ,1 i'ie 1 i"nl unn* ft r k-| lion en vi-rsnni ^imi" I 1 HUITA data s sao. inrtoai le nom ; nj i iraruntl c. I produit | tffait, tain ..' Ecti'Dl : Prinjipilo$ Drogurici it K" R 1 Comptur fianon HaTilan &f VAILLANT et HOUET, 1720. fue in %jy.%is-i •l'Sttt. — ?... ,:-r,iK:: | A la librairie du t Matin* Grand assottimect dj jou niux de Mode erjtre auties : Chic et •implicite , Les gr^Je'i modes i Patis s, a Li vritable mole tran aite > < La femme chi: a L* li vre de la Mode i i'aris , journsux d broderie Les grande! qu^tideos de l'ar's font to'. j vjrs la disposition d.s 1 et urs hn?ns et e rarg rs ; Le Mi'ir, !e journal, le Petit Parisien, le Petit journal, l'Echo dePanset: etc Vente d" biens de ressortissants alkmands V sera procd le mer::ii ?j % %  1920, a dix. heures di m II au le cil del Pharmacie esot aie >l par le miaiatie de Montb H : 1: ie, encinteur public, i la vent: tn b oc, au plus Oranf (t dernier en;bi.seur d j s produit i et matriel d.la di'e i bsrmacie. Tels que les dits produits et mi*i riel sa pQBiaoiveol el se ce dp rte .1, sans aucune exception ni_r*i .e Au* requte, poursuit s tt il gence de Messieurs O. S:erpi & A .). Maumus demtuiaDt lous e m LX i l'ort-Pii-Piircp, domi: iis le vr t mitr a Mil an (Italie), le seci d i la Nouve h Qltans ( Lcui iai e I. ; t.Unis d Amrique ), agis;. m eu Kir qualit d; Squcaferes-L'q'iida'eois des sieitfi l'o.limann 6c ^J y..i l poni a\ocat Me Morel. En venu des lois des 2 : lui ,*t u 13 Novembre 1918. Des dcisions et arrt, nlatf- la liquidation des mats^ni alUma des D'jn jugement du T b mal de premire m tance de Poit au Pnoc, en date du i) luiilet 192i, cu f egnm d • 1rav1.il x g-4i ? C'est une co iptblf nW-i;^ que de oonj'ile rndlii • d> -o 1 t-ui a et de so 1 •> t "iK>t tou t, H1 sa tant A. 1 hcun en sait u'.v cce la aves consquences O 1 nt V *. temps. 0.1 rart sur la eom^te d'un H jpl m <• noloyofTinsc-s -nn us peuvent re^' 6 ne ion h^-rme d'iir.i'es ait dans sou b Jivmu une rJiataej V/iNOARNlSe', si le b>eoinsn fa't sentir, avant ou ap'• ii„vai' rya^t. nn vprm b rdeox df c. tnnque le rm8iira apw le WINCARNIS oit una sourcede vU'i ••• e de vi alit. M Miaf*/!'iii im L plus grand tniqf >ttec*mmw UICUI UW monde, dlicieux, slimuUnt, rirr/i* /ouifiant. Recommand par plus de 10000 mdecinsPipar par COLEMAN ft Co Lld, Angleterre Lranck J. Matin Agent pour Uaili,— Port-au-Prince i < Htel Saint-Joseph 1:T Bar Hati Propritaire : Adrien Salomon Pur+uu-Prince, Rue du Magasin de l-M, M WDans ,:el tablissement on trouvera des chambres louera boissons de la meilleure qua it des prix raisoni;ab.e Venez voir et vous serez sti*l<*i*t *T



PAGE 1

Quatorzime anne No 3St> 2 Port au Prince,Hati Luidi 23 Aot iflSO DIPECTEDRPROPRIETAIRE Ofnieiit-ltiGLOlBB )IAGIST*AT COMMUNAL u NUMERO 15 nNriMM ijn mois Gil.OO ULIAHTEME^TS Oo DOO> CTRANQBR Xroii mois • 8.00 Ia nnonces sont reues au Comptoir In. %  JSional de Publicit, 9 Rua Tronchet, Palitii. 2l 2h Lud 8 ate Hil1 L Ddres, G. 2 50 7.00 Si lu assumes un rle qui soit aiiid essus de tes forces, lu le joues mal, et lu abandonnes celui que tu pourrais remplir avec distinction. EUGTETE Quotidien REDACTION ; Rue Amricaine No, lj\* TSLEPHO.SK li I lit Revue du march Eug. Le Boss Nouvelles EtVaiiJ ies w J les ombres d'au.refois qui 1>ort au ***** 21 ac l rt,Me0 L" U x J rT 9 aUle 8 t r?ate 8 9 U e e t La situation du march n'a PU 16 E Se or" pon m b9aucou P chan ^puit notre revue i,lU %  • • %  ""' sauf la crise financire qui devient de plus en plus aigu. iIDteS, 86 p itd'bui une pliysionomie ravaIK doaloureuae, celle de -N A, la que tu n'as pas peut- Del ^Wivers, debout au milieu IIW ,ce< BVUC t* l ton de ff, re ^c et lerepro.hecii• • tes lvres p'etee, Avis PJ e 1 maouficture d'ar' %  o k ^ e S: E ii:nDe ann <> n:e %  offlbreux clients qu'il vient de Mj i'ant Aioum IUJO qu'il JJilisposiiioD, en sonoiti:e ,," %  Magasin de 1 Etat No 1624 L'Angleterre a l'At le centenaire du Ur Jain s Scaith ^peoce Logie de Kirkwall, doyeu dea inembres du coips mdical de Grande-li'etsgne. Le L)i Legie est n Kiikwall le Il juillet' ItfciO. Apr!i avoir l'ait ses u les au collge de sa ville naiale> il fat nomm docteur l'Univeisit d Edimbourg eu 1812, l'ga de --' ans. Il esle premier mdecin anglais qui pratr q 1:1 l'anesthesie au cholorof irme, apis une confrence fai e par 1 un de ses nidres. le professeur b'ir J..mjs S.mp roi a adressa au Or Logie un tlgramni) de flicitations a l'occaaiuu da ses cent ans et eei COnf <.res oui t unanimes (\ lui faire pirvemr des meisages de congratulation* Les membres uu corps ipidjcal de O kney, le pra'den; de l'Universice d iimbjurg, le prsident du Co.ige royal des chirurgiens et 1 Assoiia tun mdicale acgianu flicitrent le Jji' Lgdgie d avou don su a pays une ti longue vie d labeur et d'aflnndi, par une telle lODgfl', lelljcacit de ses suius. Vieux tiiul)ivs fil Di tous pays. Achat et veut;. — %  Hugens llo.t. Ceutral Champ de mars. Poil au Punce ds 1 i s h:u res. PARIS— Le trait de paii rvec a Bu'gar.e a t publi olficiellemect aujouid hui. PARIS— L s Consels gniaux ont tiauimis ta gouvernement dts ordres du jour tppiouvant sa politique nergique pour l'excution du trait de Vtr:aillcs ainsi que son a> tilude vis-avis des aifaires tusse'. PARIS— Le colonel House en arriv aujouid hu-. 11 a dclui qu'il ne pouvait me t e aucune opinion sur les affaires de Ru.-sie avant d o.bseivtr un pu plus auentivetue'ut la Situation. U alluma que la l-'rance tt la Pologne occupent les premires places dans son ai.'eciion. Le colouti denuuitia u:.e cizgiue de jours. La HAVANE— 200 conducteurs de iramw yi impliqus dans l'organisation de la grve actueile ont e e arrts et ceiont ti> probib.ement expulss de 1 le. 1 est interdit jusqu' nouvel od e di lormer dts groupes.de plu ds deux personnes dans les itttltt places publques de la cpi'a e. PAKb— D'apis des nouvelles de source olticieile la contre ctlensive des Polonais aurait preduit dexcel* Itnts itsubats. La vilie de JJant g se trouve en ce moment compltement qg ge de la menace bjlchviste. LUNPKES— D'apis les journaux kbomtts, les d.gus des Soviets a la ccnlience de la paix Minsk ausient itu des instructions pour recoum.re Piniegnl complte de la Pologne dans le trait q ri pourrait veLtueUemtnt m:ttre ha au cor lit C'uel. LONDRES— Les dernires ncuvdlts paivepant de la Msopotamie ii-ii.oucei t qu'aprs a oir coup la vo.e ierre, les rebelles IUKS se disposent a attaquer tt occuper Ujgdad. LONDRES— A la suit.* du refus de ctrtaios gioupes d'ouvriers allemands en S. lse d: cooprer au chargement de munnioas a destinaI.OQ ue La:rne-polonaise il s est pro dut une bagarre entre ceux-ci et 'es fo'dati franais chargs du service d ordre. Oeai I anais et n-.uf allemittds oui \i tus. On signale un grand nombre de bless. lililti.l N.Le minielra da la guerre a pubi.e lu lesum des peilej aile rqauded pendant la guerre, telles ci eiveiu 1T'J88JI K)inmes tus bl'dseH ou disparut. • MEXICO Les condi ioas exigera par le Prsident Wilson peur recon natre le gouveruement ac uel mexi Caiu sont lus suivantes ; primo : Le respect aD^olu dos citoyens amri cund residai.t ou Mex.que e'. leur protecuo uu cas de beeoin^Secondo indemnisation des citoyens aman canis qui ont et] a eoiftrir dea p.-r tes uiatnelles qj indivul I-||QJ pn dant |t deiuiru rvolution coo-re Uerriiii Tertio ; Uro^aitoa du dcret de l ex pr.Hidoit Carrant* sur U couliica'i-ju dea bieus. NASH VILLE ( Tonaessd ). La ctutnora dts dupute Amricaine a rtyyfOaVJ 1a mudilLattou da eullraga Ces vins, par leur got, qualit et prix, remplacent avantageusement le Champagne, U Maison F. CINZINO le (o cjarantit la puret do ses produits connue provenant de s* s vignobles cultivs expressment pour leur fibricalioa. Pour toute commande s'adresser du tectement Messieurs h .Cinzano &€& Torino ou A.de Matlis # Co, repr sentants pour la Rpublique d?Hati. aux Etats Unis concdant le droit de votes aux lemmts.Cet e msdiliuation qui avait t dj vote par le Snat et prend effet ns sa publication uin eu lie, periu-1 ra par consquent la P rtmiDation f mloide aux piochai ries lee ions de novembre* VARSOVIE. Lts nouvelles reues d t front 1 e -niant les dur. ires vingt quatre fuures semblent confirmer les succs d^a tioupes polonaises contre les Holchvistes. La capitale semble avoir deli imvttnuit chapp la menace d occupation, Dol ai: 14,09 La Maison A* di Matlis t# co Vient de recevoir un loi d'argenterie, couteaux de lable, servue CQMpkt et demi service de fnbrtcu liur /ranuse. Elle a auisi reu un assortiment de glace et encadrements. On acliil-i tjuiuurs des prie dfunt toute concurrence, cailles de Curette, Vieil or 4 nrgmt, dm mant pierre pr :ieus$, La Petite Maison Vi ml d'i'istullir une succarsile I'KIIO.NVILLK eu face Usines lYanCil tjraad cb^ix de rubaus, cctsUea, b:oJeries, tissus kg r>, tulles ps la men, bonbon", ca .es j.otales, fils coudre, i b.o 1er, bau uns pressions, chaussuics, etc. SIC •^ %  %  ^ %  ^^ L'ho el Rrstauraa'. de l'Avenir se recommral: 1 ions pour le b m soin et 1a rgj'anli di soa servi;*, les voyigUHi qui pass;-it 1 Putt au PriQCe y trjuveroat pleine sdisfac tun. t'our s'en convaincre 01 n'a qu' passer au Ni 22j de la i "2? %  ""*• K femme* :?.:ent obliges de taire < itXl c wt 1 dire de s'immoler (nU bcher lunraiie. a.aanrtz vcj^ QMf sensi bi„ Dornavant on ne tera plus € sati aucune, jamr. dans 1 Etat de Npaal t-'..j barbare coutume, qui dia. d ailleurs avait t soumise i denombreuses restrictions, est dsoir Maie formellement inic/dite par U loi-. Cette bonne initiative est due aia premier raxnwtre, le maharajift $ w Lhaudran Sbun Shcrc |a-


Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05195
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, August 23, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05195

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
Quatorzime anne No 3St> 2
Port au Prince,Hati
Luidi 23 Aot iflSO
DIPECTEDR- PROPRIETAIRE
Ofnieiit-ltiGLOlBB
)Iagist*at Communal
u NUMERO 15 nNriMM
ijn mois Gil.OO
ULIAHTEME^TS
Oo doo>
CTRANQBR
Xroii mois _______________ 8.00
I-annonces sont reues au Comptoir In- .
JSional de Publicit, 9 Rua Tronchet, Pa-
litii. 2l 2h Lud8ate Hil1 LDdres,
G. 2 50
7.00
Si lu assumes un rle
qui soit aiii-dessus de tes
forces, lu le joues mal,
et lu abandonnes celui
que tu pourrais remplir
avec distinction.
EUGTETE
Quotidien
REDACTION ; Rue Amricaine No, lj\*
TSLEPHO.SK li
I lit
Revue du march
Eug. Le Boss
Nouvelles EtVaiiJ ies
wJ les ombres d'au.refois qui 1>ort au ***** 21 ac l
rt,Me0L"UxJrT9aUle8tr?ate89Ueet La situation du march n'a PU
16 E Se or" pon m b9aucouP chan ^puit notre revue
i,lU ""' sauf la crise financire qui devient
de plus en plus aigu.
iIDteS, 86 p
itd'bui une pliysionomie rava-
IK doaloureuae, celle de -N A, la
que tu n'as pas peut- jeter ami. Grce tou vocation
Bioteur merveilleux et HUbtil,
ut devant moi, dans la galerie
[w idorebles croyants, seuls
niocus de la possibilit d tre
ne, chevaucht)', trs l'aise
ileurs rves de grandeur, de
Dcoiie ou de uostalgie. la fera-
nysritusti qui pasai*, g isse,
tue et lame, ignorant le sourire
l jamais de ses lvres amres
ta (gard si tournimu, si tortur
|fn y croit dcuuvitf ses propies
39i, les augoisses de toute
aerie d'tres malheureux, d' -
riocoreleur raison Et sais-'u ce
die (ait? Ah! misre et tristesse/
lient..
tBin'importe quoi, NA ae fut une
au crayon, une mine, un
l, que sala je-' K 'le a le styltt
iioueui pour gi. \ i a la craie
lcolieis pour conlier d imag-
labteaux noirs le dsordre
l'oeui de ses penses par-
C'ett contre tout qu elle pro
B: elle s'insurge contre ce qui
ge et cootre ce qui I op^retse
ce qui la regarde et con re
[fui la ddaigue, coutre la femme
tin allure, embarrasse dans
1 oripeaux de luxe et contre l'tiuin
Jpayianns aux seins provocante.
1 crit tout cela, d'une criture
et icinterrompue- Tout ce
voit, vieux papiers, vieux
aux, vieilles listes de jurs ou
aura, est bien vite recouvert
glypltes enchevtrs- Le trot-
tay chappe pas, ni les portes
Farine ; Le cble reu de la Ile
ker Joues celte semaine signale une
baisse sur la farina Boule ttii ne
P. 10,70 et llungarian a IV 13, :j c f
Port au Prince, .^ur la placj les prix
de venre sont bien moins termes
depuis le fort arrivage de 17 00 sacs
cependant U farine est vendm avtc
un bon profit.
Provisions Morris & Co
On parle d'une nouvelle ba'sse sur
les provisions. Les cables reste de
New Yoik datant d'uue d ztae de
jouis, noua ne soramjs pus en me
sure de conli'iiier.
Savon Babbitt; Aucune ain
liorution dans les f i.x du savon Ba-
ttit', loujoura 12 If-' net Eob New
Yok.
Vins de Champagne et de
Rondeaux Par Cintal nous
avo-iH reu un peut stock de cham
pag'ede la maison Lads Ru: de r
(Keuiisj et un assortiment de vina
en caisses de ACuilhou frre Aine,
i'iix ns avauiageux.
Machines crire Under
wood Le dernier bateau do la
L'goe Panama nous a amen un
stock de machines Underwood por
tatives, ces petites machines du m
me modle que les grandes si bien
connues ici, ont eu beaucoup de
succs partout ou elles ont t intro
dures Prix pour la inach ne prise
eu magasin F. 33.
Informations financires Taux
Chque sur New oik l| o,o piirne
Co ou en balle 4J. Co on en brut 13
uaf trie 1 il. c*f tri 9 0 1(2. y 1,2
21 scui
MEXICO- Le Jonrral tExcelsrar
publi m ii.teiview a?cc le tecitel
re particulier du pisid- nt du Mexi-
que. Celui ci aurait declai qi e l
gouvernement rnflicai* if\ ou^S' rt-'t
euergiqotment les condi loua ext
g es ar Ire E as Unis pour rtcou-
natre sa Itfgali .
Le Gouvernerai nt Mexicain aura;
d'-clare qi il ne saurait accepter dts
i is ruc.ions d aucuu gouverne me o
22 Aot 1920
Vins mousseux de Cinzano
Asti Spuinante,
Hoscalo Spumante,
Cinzano Gran Spumante
Un mdecin anglais
centenaire
ietrea de. maison., ni. le por- el quel 8. campche 10WJ il
glises, m vous, non plus,
dsoles des cimetireal 111 ,
Ifoitur. B'ationuea, ni les balles
[h Place Vatlirea, ni l'arcuitec*
rtvre de l'Abattoir o tom-
foudroys, les loeuls aux yeux
vspar une pouvautefeoudainc;
I tiaaway qui, s'arr.ant aux
Tignurea, est di\\ micui dea
ations de l'Hallucine, ni
[aches du tragique l'out itouge
^aiaanm le L'bira-eur, ni te
o frissonne l'ombre d'A-
ra PetioD,ni tl'arbre que rien
1 et qui tiae au milieu de
. 'dserte!...
W. P"1* 'out en crivant se
f* <1 invraisemblab ts histoires
^ lui!!4 dea mot8 abaurjes :
iiibwt, progrs, travail...Elle
a; elle demauds pourquoi les
wt en libert et pourquoi
'tant d'iuutilu procs. Ele
." 1ue Irop courte ne soit sa
|2;ra* misiou, poursuiv.u sans
J'pour ns pi perdre une
*08 80n t0lnP8 prcieux,
Murde aux quolibeta et
."Ctfaiea. Llle n'a aucuu es-
triomptiu, dais elle esc sa
srj
!*J'euplu3 belle parce qu'iuu de.
J". mou cher LechauJ, le tan-
jeeiu as fait surgir dev-nt
'"'exemple de la ijiie ne me
mt, iy ue t eo Vsux pa8> Del
^Wivers, debout au milieu
iiW .,ce< BVUC t* lton de
ff,re ^c et lerepro.hecii-
tes lvres p'etee,
Avis
PJe 1 maouficture d'ar-
'o k ^e S: E ii:nDe ann<>n:e
offlbreux clients qu'il vient de
Mj i'ant Aioum iujo qu'il
JJilisposiiioD, en sonoiti:e
,," Magasin de 1 Etat No 1624
L'Angleterre a l'At le centenaire
du Ur Jain s Scaith ^peoce Logie
de Kirkwall, doyeu dea inembres du
coips mdical de Grande-li'etsgne.
Le L)i Legie est n Kiikwall le
Il juillet' ItfciO.
Apr!i avoir l'ait ses u les au col-
lge de sa ville naiale> il fat nomm
docteur l'Univeisit d Edimbourg
eu 1812, l'ga de --' ans. Il es- le
premier mdecin anglais qui pratr
q 1:1 l'anesthesie au cholorof irme,
apis une confrence fai e par 1 un
de ses nidres. le professeur b'ir J..-
mjs S.mp pendant de longues ianueei.d.i is dts
conditions paiticulirement diliiciles.
Uikney.
L> roi a adressa au Or Logie un
tlgramni) de flicitations a l'occa-
aiuu da ses cent ans et eei COnf <.res
oui t unanimes (\ lui faire pirvemr
des meisages de congratulation* Les
membres uu corps ipidjcal de O k-
ney, le pra'den; de l'Universice
d iimbjurg, le prsident du Co.i-
ge royal des chirurgiens et 1 Assoiia
tun mdicale acgianu flicitrent le
Jji' Lgdgie d avou don- su a pays
une ti longue vie d labeur et d'a-
flnndi, par une telle lODgfl', lellj-
cacit de ses suius.
Vieux tiiul)ivs fil
Di tous pays. Achat et veut;.
Hugens llo.t. Ceutral Champ de
mars. Poil au Punce ds 1 i s h:u
res.
PARIS Le trait de paii rvec a
Bu'gar.e a t publi olficiellemect
aujouid hui.
PARIS L s Consels gniaux
ont tiauimis ta gouvernement dts
ordres du jour tppiouvant sa politi-
que nergique pour l'excution du
trait de Vtr:aillcs ainsi que son a>
tilude vis-avis des aifaires tusse'.
PARIS Le colonel House en
arriv aujouid hu-. 11 a dclui qu'il
ne pouvait me t e aucune opinion
sur les affaires de Ru.-sie avant d o.b-
seivtr un pu plus auentivetue'ut la
Situation. U alluma que la l-'rance tt
la Pologne occupent les premires
places dans son ai.'eciion. Le colouti
denuuitia u:.e cizgiue de jours.
La HAVANE 200 conducteurs
de iramw yi impliqus dans l'orga-
nisation de la grve actueile ont e e
arrts et ceiont ti> probib.ement
expulss de 1 le. 1 est interdit jus-
qu' nouvel od e di lormer dts
groupes.de plu ds deux personnes
dans les itttltt places publques de
la cpi'a e.
PAKb D'apis des nouvelles de
source olticieile la contre ctlensive
des Polonais aurait preduit dexcel*
Itnts itsubats. La vilie de JJant g se
trouve en ce moment compltement
qg ge de la menace bjlchviste.
lUNPKES D'apis les journaux
kbomtts, les d.gus des Soviets a
la ccnlience de la paix Minsk au-
sient itu des instructions pour re-
coum.re Piniegnl complte de la
Pologne dans le trait q ri pourrait
veLtueUemtnt m:ttre ha au cor lit
C'uel.
LONDRES Les dernires ncu-
vdlts paivepant de la Msopotamie
ii-ii.oucei t qu'aprs a oir coup la
vo.e ierre, les rebelles Iuks se dis-
posent a attaquer tt occuper Ujgdad.
LONDRES A la suit.* du refus
de ctrtaios gioupes d'ouvriers alle-
mands en S.lse d: cooprer au
chargement de munnioas a destina-
I.oq ue La:rne-polonaise il s est pro
dut une bagarre entre ceux-ci et 'es
fo'dati franais chargs du service
d ordre. Oeai I anais et n-.uf alle-
mittds oui \i tus. On signale un
grand nombre de bless.
lililti.l N.Le minielra da la guerre
a pubi.e lu lesum des peilej aile
rqauded pendant la guerre, telles ci
eiveiu 1T'j88Ji K)inmes tus
bl'dseH ou disparut.
MEXICO Les condi ioas exigera
par le Prsident Wilson peur recon
natre le gouveruement ac uel mexi
Caiu sont lus suivantes ; primo : Le
respect aD^olu dos citoyens amri
cund residai.t ou Mex.que e'. leur
protecuo uu cas de beeoin^Secondo
indemnisation des citoyens aman
canis qui ont et] a eoiftrir dea p.-r
tes uiatnelles qj indivul i-||qj pn
dant |t deiuiru rvolution coo-re
Uerriiii Tertio ; Uro^aitoa du d-
cret de l ex pr.Hidoit Carrant* sur
U couliica'i-ju dea bieus.
NASH VILLE ( Tonaessd ). La
ctutnora dts dupute Amricaine a
rtyyfOaVJ 1a mudilLattou da eullraga
Ces vins, par leur got, qualit et
prix, remplacent avantageusement le
Champagne,
U Maison F. CINZINO le (o cjarantit la
puret do ses produits connue provenant de
s* s vignobles cultivs expressment pour leur
fibricalioa.
Pour toute commande s'adresser du
tectement Messieurs h .Cinzano &&
Torino ou A.de Matlis # Co, repr
sentants pour la Rpublique d?Hati.
aux Etats Unis concdant le droit de
votes aux lemmts.Cet e msdiliuation
qui avait t dj vote par le Snat
et prend effet ns sa publication uin
eu lie, periu-1 ra par consquent la
P rtmiDation f mloide aux piochai
ries lee ions de novembre*
VARSOVIE. Lts nouvelles reues
d t front 1 e -niant les dur. ires vingt
quatre fuures semblent confirmer
les succs d^a tioupes polonaises
contre les Holchvistes. La capitale
semble avoir deli imvttnuit chapp
la menace d occupation,
Dol ai: 14,09
La Maison
A* di Matlis t# co
Vient de recevoir un loi d'ar-
genterie, couteaux de lable, servue
CQMpkt et demi service de fnbrtcu
liur /ranuse.
Elle a auisi reu un assortiment
de glace et encadrements.
On acliil-i tjuiuurs des prie
dfunt toute concurrence, cailles
de Curette, Vieil or 4 nrgmt, dm
mant pierre pr :ieus$,
La Petite Maison
Vi ml d'i'istullir une succarsile
I'kiio.nVillk eu face Usines lYanCil
tjraad cb^ix de rubaus, cctsUea,
b:oJeries, tissus kg r>, tulles ps la
men, bonbon", ca .es j.otales, fils
coudre, i b.o 1er, bau uns pressions,
chaussuics, etc. SIC
^^^^
L'ho el Rrstauraa'. de l'Avenir se
recommral: 1 ions pour le b m
soin et 1a rgj'anli di soa servi;*,
les voyigUHi qui pass;-it 1 Putt au
PriQCe y trjuveroat pleine sdisfac
tun. t'our s'en convaincre 01 n'a
qu' passer au Ni 22j de la i Prou,prs du buicau di, tlgraphes
terrest es.
Gouiitioa; ti; avant"jeus-j
A. SYLLA
l'r^ 1 kairt
La bonne promesse
* La suppression de la barbare cou-
tume de brler les veuves, dans ce
pays de l'Himalaya o elle subsistait
encore, tera ceitainemem ortir nom-
bre d'anecdotes p'us ou moins con-
nus, sur la fidlit des femmes i
leur poux dfunt. Profitons de l'ac-
tualit pour rappeler le charmant
apologue suivant :
Doue, un chinois tait i l'agonie,
et, son chevet, sa femme plore.
s'arrachait les cheveux, pleurait com-
me une gouttire, gmissiit. prenait
d tmoin le ciel et la terre que si
elle avait le malheur de perdre son-
mari :do:, elle ne se {remarierait ja-
mais
- le ne t'en de-ninJe pas tirai
nu chrie, soupira le mourant.lv.re-
nioi seulement de ne pas te co .isoler
tant que la terre de ma losse ne sera.
pas sche. t
Madame jura. . Qd'tait-ce cela,
compar i si tiiht } Et le boa
chinois meurt. .
Et 1 quelques jours de U on pou-
vait voit, au cimetire, notre Adle
mandarine accroupie sur la tombe
du dfunt et ventant la terre avec
ion ventail.
Le droit au veuvage
Qui nSl lu avec aUmdiisssment
I h stoire de ces veuves la veuve
de Malabar brles sur le mme
bcher que le corps de leur awov
regrett/ Cet:e cruelle coutume tfo
tait encore dans l'Etat indpendant,
de Npaul, au pied de i'H ^a'|ay,
A > "2? *,""* K femme*
:?.:ent obliges de taire < itXl c.wt
1 dire de s'immoler (nU bcher
lunraiie.
a.aanrtz vcj^ QMf, sensibi
Dornavant on ne tera plus sati
aucune, jamr. dans 1 Etat de Npaal
t-'..j barbare coutume, qui dia.
d ailleurs avait t soumise i de-
nombreuses restrictions, est dsoir
Maie formellement inic/dite par U
loi-.
Cette bonne initiative est due aia
premier raxnwtre, le maharajift $w
Lhaudran Sbun Shcrc |a-


V. !UA 1J <
FaitsDivers
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES
OBSKRVTOUlE
DU
PETIT SEMINAIRE
COLLEGE SI MARIIAL
Dimanche 22 Ao: 1920
Bsrontre 7627
Temj.uture
; n.in'mum 22 7
( maximum J/,0
Moyenne diurne 28 2
Ciel clair le jour, couvert II nuit.
Forte brume.
Pluie a h h. 15 m.
Pluviomtre 0,7 m.m.
Baromtre constant.
J.SCHEREK
I e Docteur Cassus
Nous ri-civom de Paril lu nouvelle que le Dr
CukuI, Chevalier de la Lgion d'Honneur,
vient de recevoir du Gouvernenreat de S. M. le
101 do Belges la Mdaille du Itoi /\lt>^rt 1er
( Mdaille de la Reconotiisance Nationale ; en
lcompense dis nrices exceptionnels rendu.
pendant la guene aus uvici d'Assistance pour
les ItluKics lieues.
Nous renouvelons nos vive-, flicitations
rotre bien cher ami qui, a peu dt jours d'inter-
vato, reoit deux hautes marques de dUtinction
dont nous pouvons tre tiers.
Bilement
Koulement arrt par la commission de (en-
rle dubrlement pour le Mardi 14 Aot 1020
a dix heures prcises ilu matin.
Conseil d'Etat Alexandre t/oise
tnburul Dunc.n Vaval
Parqua lsnard Kavniond
Commune Eugne lx^nd
*"*' Couiner du Soir
.Syndicat igooti de clnnge Mtov Pierre
Ordre des avocats Ckarlei Bouchcreau
Commerce |\ ;j0ii 1
notaire Henry AngU5t n
Le local du Tribunal d'Appel
li^-rparations ie poui uivtni activement ii
maison jui sera prochainemeni le local du Tri-
i un.il d'Appel, an^ie de rues du Champs de Mars
itdu Contre, Nous croyons s.ivoir que -> I I
;>ourra tre livre I la rentre. Il cm spacieui tt
tt la distribution de tes appartementi convient
bien a sa nouvelle destination.
Au Sacre Cur da Turypau
C'est hier qua eu lieu en l'Eglise du S
Cour de rurgeaulame: e pour les Saints N
i assistance tait nombreuse oui prit part i la
note basse prt laquelle prit fin la crmonie.
Le Moniteur
le No de Samedi uu lournal Officiel pu. h
Arme coovi juanta l'extraordinaire le Con-
seil d'Utai en m atiril utions lgislative pour le lun-
di, t SC| un bre ly.'o.
JB Arrts accordant des ^:...l.i. eitraordinaires
e 9-JJo dliais or am. an Dpartement des
Relations Extrieures pour couvrit lis dpenses
dL li-ci-i e 1919130 un bureau de la Socit des
nations ci de 149 dollars 01 .un.au Dpartei
de l'intsAur pour habillen ent del Musique .lu
l'a 11s.
Arrt nommant une commission pour ^-
Ht, jutquaui pro.haines lectiots, les inU
ne u commune des Abiicots.
^Circulaire du Secrtaire d'Etat Je la Justice
ma Commissaires du (jouvemement de 1.1 H
blique.
Dclarations Je nationalit.
Conseil d'Etat. Sauce du a Juin toaofrin)
Procs-verbal Ji leroenl deQutftn vingt
mille gourdes .le billets retraits ( 17 aot 1930.
^ Dclaration de nationalit
Pai un av.a in r au Moniteui de Samedi le
Secrtaire d'1 tat de la Justice lait savoir nue la
dame Clara de l'ena, dominicaine rsidant .
Port-au-Prince en vue d'acqurir la qualit d'ha-
tienne, a satisiail aux premires formalits txi-
gtes en la matire, tn dclarant qu'elle renonce
y ta nationalit trangre.
Un pont dfecteux
jl est, depuis quelque temps, trs pnible aux
voilures de passai JMI le pont situ devant la
maison de ..Mine W rhwahlS l'ierre IMienne,
k niveau de ce pont dpassant beaucoup celui de
laciiaussee.
C11 pa\.i-e inclin de 'liaque ct mettrait lin
s cet eiat de choses."
Loterie Saint Martial
Le lua^c de la Loterie St-Mariial aura lieu
mercredi -> du courant a hs 113 a Parisiana,
Les lots gagnants seront publis le lendemain
et, ;\ heures aprs ceue'publicmon, les ayant-
uroit pourront toucher, contre remise des nu-
mros gagnants, a la maison 11. Hrouard, Aus
/knnes de l'ans.
Parisiana
beaucoup de monde hier soir au Cinma Pa
nsiana ou se poursuit l'exhibition du beau iilm
l.c Domino Kougc .
lies applaudissements rpts marqurent la
satisfaction du public qui admira, en outre, I
4Ctte sotue, d'autres films d'un j;rand intrt.
Cin Varits
Soue extlentement intressante hier ce co-
quet Cinma si achaland.
le programme o figuraient des numros ma-
gmiuju cm toutes es laveurts tme urnatsmrc
iioiiii'ieuse et distingue.
Le Mais
Malgr Us prvisions qui semblaient (avorablts,
le mai se maintient un prix inabordable. C'est
quen r.ihte la rcohc n'en terni le pas brillante
qu'au surplus une grande partie de cette denre
USl consomme par les (ami les sous fora
niais inoulu, le ri/ alternant un prix tis au-
dessus de la normaie
I
CURE JSPIRAJOUIE
GRIPPES. CAHAERES. LARTI6ITE. BR0ICHITE1
SUITES DE COQUELUCHE ET DE ROUGEOLE
E fc
mt
SERUM
r - .'..

Sous tlnfluence JuP0LH0SERUM"
! A TOfX SE CALME IMMEDIATEMENT.
LA PIEVM ET LhS BtJBMUl NOCTVSNBS
DISPARAISSENT.
L/Cl .'KLSSICN LT LES POINTS DE COT
ATTENUENT.
LA RESPIRATION DEVIENT
PLUS FACILE.
I/APPKTI T REVIENT.
LE SCMMEI1. REAPPARAIT.,
LES rORCES
ET LNER6IK RENAISSENT.
euiploy da;:s les hpitaux,
recommande par la majorite ou c0rp8
mdical franais. apprci
par plus de 20.000 medecin3 etrangers
MCDE D'EMPLOI
Une cullctic Cfl WUtiu et soir
En Vente, daru toute; les Droguiriss st Pharmacies
LABORATOIRES A. BAILLY
gg ij, ruh m eoan, PARIS gflESgggf
L'argent
\..B An-1!.-S; SOQB <| ii ?0rt yens
lort brjperbiitieax, u. t Dcmbre de
peu es Cioym ce cjai se rbppoit >i t
a l'ar^Hiii Perdre de lai geut
il'ie 101 a ft-rz euetil'cavertf,mais
li.op taid. Si vr,iid proj liez 'le l'eia-
I loi d'iitie soinme uoii encore tou
ciio, vous ieu /. (U.S. t. On
dit tju'il ne laut pas \< i are ;: peau
do louis uvaii que de Uvoir tu.
Ne laisse/, j ira ia un aul o qua voua
ramuaei l'ai geotque voua avezlaiaa
tombsr.celaporterait malheur o
porto-muuiJbie m o i la Bie t' iribar
une 1 i:o dargent que Ion est en
train do donnei a quelquun, cela
prouve qu il y nui a d'at-tiea BlTairaa
d a'gent entre le deui | -ieoh'
Voici il ne in ica i n prt ieuae par
le temps <\u\ coort: ti vous puez
dsluid eu loog le ppi r monnaie,
U vou> demeurera. Mai le billet plie
drus le te.'is I : plue c onl ne ieatera
pas dans vo re [ oclic i ieo pis, v >,tn
ne serez jtmaia riebe bi vou= yard /.
les billets non plu .-.
Perdre une bourae, pleine ou vide
est de luauvaid auuure. Ayez un
porte*moonaie doubl de peau u
veau, il ne atra jamafl vide.
Mais n, par malheur, vous tes
couit d ai^'.u'.. que jamais in imu
velle lune ne voie I intrieur de vo-
tre bourse. Votre fortune, toutefois,
augmente-a si rigaUani cette mme
lune vous ducs en lio.tant celle
mme bouna:
Ce ;ue je frotte it ce que je .
\ on. .. oitre dt mt n ^ j oui moi.
Enflu. appienez que ti vous trou-
ve/, un poiteinoniia.e vide, vous
MD&FsMsiCl Boua jeu un i rangor.
Buvez la dlie ion: 2
Avis matrimonial
La soussigne annonce au public
et eu Commerce n'tre plus respon
sab e dea actes et actio.ia de son
ripoux Ualturuinl ,V- l.indor, pour
rause d'incompatibilii de caraetre.
Une action ,eu d.vorce dtvant lui
a*lie intei te,
l'oit au l'.ince- le '21 aot 1090
Dme DaLKORAND I) UNOOH
ne Hoaiiia CAUL i
BOISSON
11
2mS
iiiri itfj ttmittite nteuso
xqjiUa .nui ,1
i'ie 1 i"nl unn* ft r k-|
lion en vi-rsnni ^imi" I .
1 huita data s sao.
inrtoai le nom ; nj i
iraruntl c. I produit | tffait, tain ..' .
Ecti'Dl : Prinjipilo$ Drogurici it K"
R 1 Comptur fianon HaTilan
? VAILLANT et HOUET,
1720. fue in %jy.%is-i l'Sttt. ?... ,:-r,iK:: |
A la librairie
du t Matin*
Grand assottimect dj jou niux
de Mode erjtre auties : Chic et
implicite , Les gr^Je'i modes i
Patis s, a Li vritable mole tran
aite > < La femme chi: a L* li
vre de la Mode i i'aris , journsux
d broderie
Les grande! qu^tideos de l'ar's
font to'. j vjrs la disposition d.s
1 et urs hn?ns et e rarg rs ; Le
Mi'ir, !e journal, le Petit Parisien,
le Petit journal, l'Echo dePanset: etc
Vente d" biens de
ressortissants
alkmands
V sera procd le mer::ii ?j
. 1920, a dix. heures di m II ,
au le cil del Pharmacie esot aie >l
par le miaiatie de Montb h : 1: ie,
encinteur public, i la vent: tn b oc,
au plus Oranf (t dernier en;bi.-
seur djs produit i et matriel d.- la
di'e i bsrmacie.
Tels que les dits produits et mi*i
riel sa pQBiaoiveol el se ce dp rte .1,
sans aucune exception ni_r*i .e
Au* requte, poursuit s tt il -
gence de Messieurs O. S:erpi & a
.). Maumus demtuiaDt lous e m lx
i l'ort-Pii-Piircp, domi: iis le vrt.
mitr a Mil an (Italie), le seci d i la
Nouve h Qltans ( Lcui iai e I. ; t.-
Unis d Amrique ), agis;.m eu Kir
qualit d; Squcaferes-L'q'iida'eois
des sieitfi l'o.limann 6c ^j y..i l
poni a\ocat Me Morel.
En venu des lois des 2 : lui ,*t u
13 Novembre 1918.
Des dcisions et arrt, nlatf-
la liquidation des mats^ni alUma -
des
D'jn jugement du T b mal de
premire m tance de Poit au Pnoc,
en date du i) luiilet 192i, cufeg t:;
hnfin d'un cer'ilicat 61 .Montbrun
Lie, eucanteui publie, attestani que
1- kS aot courant la dt veute n'a
pas eu litu.
La dite vente aura lieu su: lamise
i prix de Cinq Mille dollar*.
Moyennuact le paiement d'un lo-
yer mensuel de Cent dollars, un di-
lai de quatre mois sera accord i
l'adjudicataire pour ellectuer le retire
meni dfi objeti vendus. '
Pour plus amp'es renseignanents
s'a tresser nu bureau des Btqmitie -
Poil au Prince, te 5 aot 1920
MORtL, avocat.
A vendre
E\ aCLLESil OCCASION
Une voiture Automobile UU1C1C G
cylindre.
f Pour plus amples reneeigneraenis
s'adiesser au Puieuu de ia Com^a.
efiia llaiii n no do Construction prs
de ht Douane.
A vendie- liaiunoires, lavabos,
w CJ Kinaill, avtc ssoiiei, prix
dii.wit toute conutrence-
l'j m um conditions s'L'drfSBer au
bureau d* la Compagnie liai ien.ie
de congrue i:n cot de la Douane.
Vingt Dolltritoe.
A qui fira puveoir aux bareiux
du \/.;//i un portefeuille coatnant
peu d argent et des soivenirs de ta-
mille ga h:er soir. Auctn.* ques-
tion ne sera poje.
N
T3
M
W
j s
e. "i-
ST5
*p fai

^.u
Or 8.C0 le miHier
Ed ESTEVE&Cq
POR-AU-i'UINCE
ET
Les bommes d'affaire

ThnTim prorej?jnp, co:u u cm., ou m iiitriftp. est d' nos
enroinbn1'; uest la luite pour la vip dana ttnte "nu ppM4 ' afe-tto
s< cono;ttt*oeei< Lee n'u1* inh sIps en.s tili^plien'- l.e tem , cefti
r-rgTi -, usais la a tutti -i ro'pa t d- 1'. s prit 11 e*t.elld pt pi"'* P'^,eJJ
Et pauitant, c nui-in H 11 ni il -t dalf f'-a m o tj.o n'tt-ni- \i oi*f
santi par un" t>nm d 1rav1.il x,g-4i ? C'est une co iptblf nW-i;^
que de oonj'i- le rndlii d> -o 1 t-ui a et de so 1 >t"iK>t tou t, H-1
sa tant A. 1 hcun en sait u'.v cce la aves consquences O 1 ntV*.
temps. 0.1 rart sur la eom^te d'un h jpl m ry.o UW- d'u puise ^"ni gmra'. Bruaqubm-r.t, ces l'ertjndrem-n m
l'o'u nism 1 u b ut .1 < rrai-Lsuce et hinlidie aouve 1 gi'ive, touj*
e< T'eus- svi-i son i t ,r'ninable 'onv ilesc"ce. ...
Q ie trut homme d liane rcflch's* la peile r.ome q'1'r'ur'
l'ui-H.nce pit.or e d'un cli f de in nso'", si icpn's^m^nt lob.g'
I i-s.T la dire- Ion au> < noloyof- Tinsc-s -nn us peuvent re^'6
ne ion h^-rme d'iir.i'es ait dans sou b Jivmu une rJiataej
V/iNOARNlSe', si le b>eoinsn fa't sentir, avant ou ap'
iivai' rya^t. nn vprm b rdeox df c. tnnque le rm8iira apw
le WINCARNIS oit una sourcede vU'i e de vi alit.
MMiaf*/!'iii im L plus grand tniqf >ttec*mmw
UICUI UW monde, dlicieux, slimuUnt, rirr/i*
/ouifiant. Recommand par plus de 10000 mdecins-
Pipar par COLEMAN ft Co Lld, Angleterre
Lranck J. Matin
Agent pour Uaili, Port-au-Prince
i <
Htel Saint-Joseph
1:T
Bar Hati
Propritaire : Adrien Salomon
Pur+uu-Prince, Rue du Magasin de l-M, M W-
Dans ,:el tablissement on trouvera des chambres louera
boissons de la meilleure qua it des prix raisoni;ab.e
Venez voir et vous serez sti*l<*i*t



*T



University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM