<%BANNER%>







PAGE 1

^TiT Correspondance Ee ^ *rek Receveur Gl ral t h Ifmetikr Hnancier, i. H ,.' r***ca et celm d i Relations ,' '," %  % %  '•"* ; u la non remise "r piques ,/, /„:,',, ,,, •„ ,,,..„,, ,.,„ bxcelUnc, le Prsident del AV JJ*. Messieurs kt Scrtas1 \ d EU, etc. ( Suite ) BUREAU DU CONShlLLHR I I.VANCIGK RiPUBLlQOB D HA u Ln inondant letru-vou, au File No l>. 6.2.1. Poil au Prince, le > a < „• U)20 A'.Momiatr U Secrtaire d'Etat des /•',nonces et du Commerce, Palais „„ .\/;nisleres Monsieur le Secrtaire d'Etrt, l'ai l'avantage de vous accuser rception de votre dpche en date du 2 aot 19*0, x 0 s 49/ ldanve au retard de paiement des indemnit de hon hxcellencc Monsieur le Prs.dent de la Kpubliqur, j e Messieurs rs Secrtaires d'Etat et de Messieurs les Consenleis d'i-tat. Qfl rponse i celte communication, j-ai l'avantage de vous aviser que, suivant instruction du Ministre amricain, le paiement de as indemnits a t suspendu jusqu' rceptien d'avis ultreur de sa pat. Veuillez agrer, Monsieur le Secrtaire d'fctat l-assurrance de ma parfaite considration. S''gr |. Me 1I.HHWV, Me M Conseiller fiiiatieu r liAC.GLL Pour copie conicime r Tromper L'Organisme Pour Plaire au Palais c'est ce que font beaucoup de personnes qui prennent des toniques alcoholiques quand en ralit ce que leur organisme a besoin c'est L'EMULSION DE SCOTT I Puissant aliment et mdecine sans le faux eatimuant de l'alcohol. moi-, c'e j-ji'lft Port-au Piince.io aot 1920 Au Conseiller Financier, Monsieur le Conseiller, le vous accuse rception de votre lettre du > courant, au No D-6 24 lesronsive i ma dpch: du 2 au No 849, qui vous demandait de me renseigner sur les laisonsqui avaient inouv de voire part le non paiement des indemnits de juillet a Son Ex. cellence Monsieur le Prsident de la Kpubliquf, .1 Mes.iejrsles Scrtai res dhial.i Messieurs les lonseiliers dhtat et l'Inlerprcte Traducteur du palais national. [e prend* no:e du dem me paragraphe de votre le:t:e, o vous vous exprimez ainsi: Ei rpen e cette communication, jai l'avantage de VOUJ avi.er que. suivant instruction du minire amricain Je pa ement de ces indem Mies a ei Bu&pendu jusqu rception d'av.s ia;r:eur de si put. le ne sais en vertu de quel texie, Monsieur le Ministre amricain a pu vous donner de telles instructions ni en contormi de quel taie vous y yave.d.i.M:-Le non paiement de* icdemniti dues aux Membres du G>U, vainement constitue unecontiicalion vexatoire pour eux et pour le &jrs tout entier.— H n apparent pas au Dipaitement de jug;r les mot f> qui o.;t d. termin a Minutie amricaia a prendre une mesure de si eicessive gravit ; mas 1 opinion du iouvernemen! est que e conseiller Pui^icier.loncuoiiua-re hatien, n'avait pas qualit de s'y sou meitre. VtB l:cz .-grer. Mansieur le Conseiller l'asiuuu.e Je ma cotiiidratiou distingue. (.S) Fleuiy PEQUIfiRE beci ttaire a Etat des tmances MSh/AC Pour copie conforme : Le Lot* d* bureau des hnamti COLULKL, av. SLCRLTAMlRUi l)hl'i;r DES ^hU\HONS KXTEK1ICURES Port-au-iiince, le > aot 1920. Morsi.ur le Minisiie, lai 1 loueur do fane sivoir a Voue lixcei.Xnte que ji-iqui ce jour les baie^ux de.Vljuweui I Conscider Pinaocci tt du Receveur userai i>oni poml icuiis ies chques uu merts d j Monsieur le Prsident de la Rpublique.dis Secr/tiires d'Etat, des membre du Conn il d Ettl et de l'Interprte Traducteur du palais na Honal,->lorf que 'oun les ?u?:cs tonc \ioDnaires ont t p vis dpuis ie jo juillet Le Secrtaire d Etat r'rs Finances avant crit au Receveur Gnral porr avoir d;s renseignements i cet gud l'irfirmi qu'il n'avait pas enoo-e, a la date du 2 r et, t mis en pos s sion_ des mandats et ordonnint s allients ces dpenses. Le lait de la non remise des chques en question et la rponse du Receveur Gnral lurent ports de suite, par lettre, i la connaissance du Conseiller Financier qui n'apo nt encore rpondu i la communLtioa du Dpartement des finances. En informant votre Lgion de cette situation, j'attire Patient en de Votre lixcellence sur cette n )avel e attitude du Conseiller Financier lonc tionnaire hatien, vis-a-vi; d: Monsieur le Prsident de la Rpublique rt des autres Membres du Gouverne ment, attitude qui constitue une in suie la Nation tout entire Veuil'ez g:er, Monsieur le Mi nist:e. l'assurance de ma hauts con:i dration, Sign I. BARAU Son Excellence Monsieur A.Bailly BLANCHARD, bniH Extraordinaire et Ministre P/ • nipolenltaire desElals-Unis d'Amrique, Poit au Prince Tour copie cot lorme Lecbefdebure \de\ Relations Ex t> : u 1 Edmond MON PAS Lu U 1 demain St Honor Ne-us uviohi .ut le Service Terhdique qui nd loujoun .1 DOS justes requtes, nous .! in netait Mtiiaciion eu eotamau ki rparations lr lue St-Hooi Ce matin, en effet, notn avoni t heureux de constater qu'une fciiuipe iravaille l'angle de cette rue et >ic celle de 1.1 Runion; *' t -" 1 : mail pourquoi cette quipe ne c ?'" • le p.is par le conaimencem:nt, cest-diK par l'cxirmit Est de la rue, prs de la mjison de Me Aurle Colbert ? Cette pw lie de la chausse c>t duns un tat pouvantable. Faire part f.inbre Nous avons reu W Uirepart -Ula mot de '' Mc-Oul l hier a 11 heures du b0ir ** auront lim cet prs m Le Lonvoi partira de la maison mo-iuaire ii>e rue du Centre au N., ; :i pour K re fa a j a IfciMlique Notre-Da %  N %  condol< ramilles Vc V""; p % %  • %  Au ry et Lalorcst que ce deuil atteint. Dcs !%  funrailles de Aieuture Victor, dceJ aujourd hui a 1 i g e de 61 ans, auront lieu d main nu "" t" '•' Notre-Dame. Maison mortuaire : rue des Miracles No 710. 1 "toi ai liiiei prouves, Clyde Sleamship Co Raporel Line f.;tke bunspee is due at Cape Hayliaa on tufgdaytOx inn ShJlarc 25aodi1 Port-au-Prioce 20 iiSt lailiog for Barbadoes diiec! on Ihursday SQAugu from Port-QU Prin r e. cLakeffSrku leav?s IVew-York Salurday 2$ /or tiaytxan ports. Georgjnnn Weemsi will call ai Port-au-i 'rince o i way lo /Vew Vo;k IV'jMi West I„lies Por ? about Septeinbei* I st ilu/fcient Ed OT.QO i emUji6r Rrjrt freight OII'.TS. Clyde Stcamship Co Rapo-el Lins LeSS. Ij-ake .S'juapae ayant la ss New York en route pour les port ? .l'liaiii, sera au Cap Nouvelle. Etrangres &a^&Hy le 2bcourant. Il laissera le mme l'OKT-AU-PRiNci r, c Avis ma trimoniail La souss.ge. Madame ' Darcelin, ne Clara La ^ i la connaissance du PB SLcommerce, que soa poS m nique Darcelin, n'a an 3 f P ur con j"cter un nouvel "?ge attendu qu'elle est enca vante et qu-a UCU n divorcent t prononc dliant les deu ties. us Port-au-Prince >e :8 Aodt Mme Do\nNHj Uh DARCH FaitBDivers RENSEIGNEMENTS METr.OhOLUGIQUES UbSKUVATOlKfc; DU PilllT SEMINAIRE LOILEGBST MARTIAL Merjedi m Aot 1920* Baromtre Temprature Moyenne diurne' 763 minimum 22 7 maximum 28 fi.letU8 veulent aussi du t.Uetas : petites robes u.ones avec dcolle unondi et mancheroca b-llooj ju pes 1 \olints dent; l.s moulus par lO.i:, a un une ceiotuie di plat, etc. corsjge MICHELINE Ciel nuagei'x JOU; et nait. Ecliiri. baromtre constant. J.SCHERER Lo Moniteur Le numro d'hier du Journal uffidel publie : — .nuit sutoiitaoi i. •>,,!,: moi, n( f or mec 4 Poit-au-Prince -ous la dno.nuation Je r'uniation Company o: H.im tt approuvani %  H actes constitutifs et ses Statut — Avis mlnlsUrwl. — Conseil d'Htat.— SatsM Jj 2 tia ig> ( iiuite ). — Rroces-verbel de brleœeni de Quarante 11H..C Kurdes de billeu retrahl, loAom i.>:u. L'Ecole de Droit change de I Bcoltfda Droit^uilaisM son local situ., i'aa|Mdc la rue Lamarre ci de l'Avenue John Urown .. Hi transfre JU local de I bcoie de MJecinc dO :. ,, :c C'a 1 en effet, la vieille maisoa de ils 0 sinon que recommenceront,! la rentre, lei co'uis de Ificok Nationale de Droit. A 1 Zcole de Mme Christian Coicou ••dimanche a ; heure* de laprs-raidi i Bolosseque sera donne U liste par Aime Chnsuan (Usicou I IOCCJ de 11 J1.1t ; utioa d .,, de : JU llCDt. 1 ' : l'ie.e, Le I usinent National ,;und meeei eu re erv i i 19 act BBOXBLLESLe Bn'gn Moltiat se claa premier dans la ci urae cy eliite de Uordeajjx Paria en 52 bea re 10 es locob'.ltb] s ont t ctiebieea Athnes et dans toutes les vilhs de la Grce l'occa won de !a ei aluic de la paix avec la luiquie. Dollar 13,723 Courrier mariU %  '-a f, e steamer Hb de la Atw lork Je samedi 2K du cou hol 'andaise syant laiss Ces jour pour la finbaleelirecttuMU. L' SS. 'LakeiVarkas lasara rani powr les ports d'HaiU Le SS. 1 Geo: genna Weems q 1 se uouve en ce moment dans gJ milles fera escale Toit au I titCi veis h 1er Spembrp, MI loi est assur un frtsuffisaot pour Aew York. Parisiaaa 13 du cornant est attendu ie en route pour New York. M "" t" S ,C amer Auf0r New \ork le i 7 pour tous le d.Hati Curaao et l'Europe — Le fteamer Alliana • Hanama Line. venant de Net est a tendu iii le 21 Aot — La Vtoce est attend dimanche Sur G E SOIR, den inde expietse et gnra'e le Marcelle li'ra eu plus grand succs. kTre G. 1 00 Avis de dpari La repches pour Port-ds New-Yo k .t 1 Hurope, via N^ le S|S flEBH, seront fermes 1 i 5 heures prcises. Port-au-Prince, le 19 aot IJ Vinaigre eu barrique En mnt& chez L. l'nEEZMAW-AGfitVRIIOLM Lut du ijuai Wincariiis ET A vendre EXCELLBNiC OCCASION Lue voiture Automobile UU1CK il cylindres Pour plus amples renseignement s adresser uu llmeau de la Com P B ima iirtiiieune de Construction prs 'ie la Douane. A vendre— Baignoires, lavabos, J CLmai.l, avec Bgeoires, prix deliint toute concurrencel'our les conditions s'adresser au buuaudela Jciapagnie llaitienne le construction cot de la Douane. blanchisserie hatienne Alcxina Gio.dani, (OC amricaine -No lj 4 j lici Les hommes d'affaire rni"^ P r ? fe "' op commerciale ou industrielle, est de noi m encjmbiee; c est la lutte pour la vie dans toute aon pret et stecH 'r.' ,Ue ? B Lm D,0i robustes Feuis triomphentLe temps. Ci 1 hr en.; UIBIa Ia atnl du CQrpg a dfl Vw n 'e8.elle pas plus pr** itVaL. t 0 llLj,u 1 d hommes d'allairea ne compromettent-ils Ig" f,ui d l Ur e S ? maxe de ,raVBil "agre ? C'est une coupsble niglil ?a nt* /V M '" e mei,| eur de son temps et de son esprit toot, mnP (,hacUH en s t d'avance les graves coueuuencea. On na ivmrmet f ur !a co,n )to dun silu P' e ,na,ai8e ce 'l ui e8t le Pf .. S d ", puiseraem gnral. Bruscuement, c'est l'eftondreaiit ?,?, L ,,out ^ rsistence et la maladie souvent grve, tooji hmi *?f' 80n inl !" l'. dlicieux, stimulant, vmfi* loru/iant. Jiecommand par plus de 100C0 mdecins. V par par COLICM4N HCo Lld, Angleterre Dpt gnral chez n '' JranckJ. Martin J, lim du Ma'Jusm de l'EtalEn (ace de la Glanre-Po;t-<{



PAGE 1

LE MATIN • JLM a,& tue antiseptique urinair Gurit vite et radicalement Supprime les douleurs de la miction Evite toute' complication Ini-CYRALDOSE inairr. 11 •** ^*o "^ PI A* Krxfrt ' farmr i {J ntnatUr f~ comprim/ fita raftonnelit rt ttit pratiqut. Canaceau** ; JJJ, * ou microscope I '.oiniii'iiii' rtlioit h l'Ai v!i .. • I MM Uu J liatMOlilM l*i.' .nfvrnV MDICALE V %  .„U ltrc.-iii.-iil voirf/uiAX %  t %  I twuTi T hennir,l.-s aftorlion K-i.ilo u i.aws. ••: Uut g*2f ta b!-..n..na--. %  •', |""*' %  l *i-"* car 25* •3^*0" tti ncito i,..o.l.-^ll fII*W O C, D (j|uSANNI N„ o-iv. %  >iwna (Syracuse) toO-'--'-' v-ta-ine. P.n.,.Utarm^Up dan, t .i... .h..i de II'IOIM,! ri praentam ie mme ari(.e< %  rililll!<|JiM Pour Intimes g:r •• pii .lU^'.'.V'-v.f %  • rV.I,nlilANiNS '. Avarie Mcladlc : '* lu ; U P WB^MMSK3T^f rrrO Que Madame se consola Avec cche &;"'• e Gyutldost ses malaises MfOn, vile dissipes Hoi coufMMon-. .-H..v i j.,r !* nor.bwu? <* %  rtMi'.w qu 1 !! M i* K noh fJ v,l GtrkltMtt. ton • M *•* r "'"' llon ; IPBhMfl KM .v.i>!-:i 1MK l.-a n NI t: t-, i r H •"§ " .pola'tmenl dan M IWtorrhat, Il prurit WJ '^'"JJJ matrltt ta BfttBletlM, ei en ">ut 1* circonai' H C- loriqna ir mener. r-.tMna'falw MMp 1 comptai. Il IW f' 1 " i L 14 1(4 MnistM M la tt,.m MI MIN a. i ,(:-;••• •••!'• • L>' H" %  •! RAJA r I>..-Ser I* -muer rV :-C'r •'•V u W: -c. lavaiON**] I t,.. rirkl*tviar •> %  an P '•• %  > iE3^ J3L31 Jtit-ifissr'. I6r. TT HMa"JHa < jNal Comptoir FRANCO-HATIEN Bepri'sentant pour ta Rpublique d-llaili 1720 Rue du Magasin de l'Elat M 'f5k Automobiles Maxwell Elgance d'aspect Solidit de construction La puret et l'lgance das ligQM, U grce et ai??.'i o du inodle donnent la Maxwell une dignit qui n'ecl p ta Imbituelle daus la voilure lgie Cette dignit n'est vraiment que le rtllet de la polido et vigoureuse construction qui se trouve SOUB la surface de la Maxwell Autant qu'il l'auuela lgret du chssis, la souplesse et 1 quilibre des n-^sor s. JUurad & Son • Pprl-au-PriDce (Haili) MAXWELL MOTOR SALILS COIIPOHATION WKST.INDIES Adresse tlgrai hique : Service dexporta*io : [ tUMCO \'i, Broadway, N-Y y %  %  If,%  — *^ ^ ii*V •* 1 oujonrs en stock chez l Preezmann-Aggerholm Hue du QuaiMachines crire BOX H Tour laquelle il n'est plus besoin de rclame, car les arrateurs l'out itconnue pour son confort et a durabili'. Rhumes anciens et cents, Toux, Bronchites Sont radicalement guris par la SOLUTION WATEH BuH\ : Oui doune des PuUMuNS ROBUSTES et ^levant i lUbtKGULUSE. i.e produit jouit d.uue lepuuikui umvurseileSOLUTION WA'i'tUBBKY ;A basd de Crosote et de Gaiacol, Huile de Foie de M^rue, l)iges?ive Kerrneots, Extraits de Malt non Fermente : llypopuosptntud Compose, Citraita ae Ganse, d'Eucalyp tut, Substance* Aiomituqu TORONru WATEUuUHY CHEMICAL COMPANY Des Moines, lowa* NEW-YORK NEW ORLEANS L ranch J. Martin Agent gnral — En face de la Uacicre j Port-au-Prince, Cops des Pompiers Libres L'S jettnes gens qui dsirent contribuer la rorganisation du Corps des pompiers suivant ses traditions soui aviss qu'un registre d'inscription est ouvert a la Station Centrale tous les jours a partit de ) heures de l'apis-midi. LA COMMISSION NOUS VOUS DEMANDONS. Qx, lit MffM de von aimes-voua i' ux? T) Vou lu voui <1nnn* compte clca e3| .rlltnret mg.uli>|Uf aanta*t a* "• lia ,l SAVON OR1NOKA? Pojcrur -t parfum *tin cfu\. \i titepdqaa et aOMM P-" • !**• i de peau dUcatC. il pour l'uMfe ne IM-OT. jB 1 uei le et noua ou awurut q ^ vou n'emploierei jamais uu "'• i': p,-.Ma.i.!f• Ir tlant ."ilr lti mM *' ffl .in Dnfinti .' l'a'U'infti. ;K THE 081N0KA PHARMACAL C0.. New YORK. U. S A. \ Frauco-Haitien Agent gnral pour Hati 1720, Rue du Magasin de l'Etat -—* A


PAGE 1

hmu VOUS coe LE EEU Kiez.vous I plus folie compagnie desE # U # LE HOJU] INSUR1NGE Co de N-Y Grand Htel de fZ^\ Le gland lltel de Fiance a le plaisir c'anrotcer *H Lreuse et choisie qu'il vient de recevoir par Caravulu J C W'' v de toutes les qt alits ffoli Vin rouge Gourdes f) [ e t blanc Barsac Gourdes la S Des vins en bouteilles rouges et blanc* I Vermouth franaise r 0 1 A • Genf 8 Nom. iw 1 mnquina des Princes et le fami A du Cap Corse au quinauiiu, \ quinquina, V i ns. mousseux il CiiAMt-AGNE Lqueurs franaises Marie Bruird U tout a des prix tri modr P PPATRIE a<|cnl qnralpour Hati £wil. Le BOSSE, Port-au-Prince Protgez votre Maison, voire Magasin, vos dpts au taix le plu rai?onab'e. Irais k comission ni e courtage mi n ,, R J n>eigie7. voi.4 si 19 Tain pir co" e^pjnJanceoi ve ez l'ucittr vo'-e probl.nech>z 1 cllll Eh* AtlXlltf) Eug. LE BOSSE, 95 Bue du Ouai B^W-"^.^^^^ I a Maison BAZAR METROPOLITAIN Maison de confiance Angle des lues du Peuple et \l)ants Deslouche Viennent d'arriver MuU bonne ({u lUl els or 28 Pi* € € X\ (ilucjral marq May F lower 3.25 don/, Q 5 bout, 30 livre 4~> boite 40 boite 85 bout 33 bout 70 boite Olives t? qualits Su ire granul Bais ins sans ppin Sardines aux tomates 1 onfiture de raisins Vinaigre, Biscuit llich Tea Tous les savons de 18 m tiatn int i5 barre Saumon Colden Bose 82 Imite Cigare de 17 c m tin tenant 1*1 cha latepr cltftug*ur£tOQtesauances i2 boite Cuillers thflrgent platine 10 chae. a dessert < 18 char. soupe M 2,~> choc* Ccuteaux et fourchettes 7'>paiie Chocolats Neitl' 10 et 20 ehac ( A HE<;U ( HAUSSURES Ins pour hommes f mmes n J COR BTSfrarais ieVoie,, mode! ( iZ LSft ( RBTONN6S BT RIDEAUX. 8 normile ; PALM-BEACH6 ET 1USSORS de Shantung DFNTEUES v lenciennces et sur MBJJJ g AIZG brode et empicement, 1 OTIONS Poudrer, Essences divetse* Hn. Ch pe:u de paille et de laite etc. Avoine pour chevaul Fra chenu nt arrive chez ALPHONSE HAYNjj l'iace Geffrard |j Pharmacie F. SEJOURNE } ngle des Rues Roux et du Ce.itA 2 Mdailles d'areject Exposiion de Bruxelles f91l laboratoire de Chimie Mdicale Droguerie, Produits chimiques et pharmaceutique D Spcialits franaises et amricaines. Prparation de toutes ampoules mdicamenteuses sttolii „ et injectables, Spcial ts. —Srum nvros'hmque simple et ffPrugioruii lodhydrarfr/re. Srum ue Morard rernpli-i t les paqnT 1 rcalciiiants de Ptrrier et de Hobic Ii y a toujours en stock : Nfivrosihtoss' Sirop pictonl, : Elixir de Pensylvani^. Dpositaire du JPBEVENTYl Reprsentant des Laboratoires Teri LACMEFiM.— Fermeit lactique, contre aliectiom paftr tinales et cjianoes. L \XAni\E l ~Soop-ifiiue de la con^tipitlo I *>* i a r e t e s La Nationale Produits de premier choix ((Princesse, fin" LA NATIONALE Voient chaque jour augmenter leur rputation Elles rivalisent ayee les meilleures citjareiles impor ic<



PAGE 1

L^m*hceNo38">0 Port an Prince liait! 'IRICTECR-FROPRIETAIRE (P^tMAGLOIBE UAGISTFAT COMMUNAL jUMRO 15 CINTIMH r il* DEPARTEMENTS I0OU lOOil ITRANGER G: 3.00 / G. 2.50 7.00 t 800 nonces sont reues au Comptoir Io'Tde Publicit, 9 Ru* Tronchet, P;fiti 2}. Ludgate Hill, Londres, Quotidien Jeudi 19 Aort WO Il n'y a pas plus de resseotiuieDl que le temps 11'efface qu'il n'y a de douleur que la mort ce gurisse. ChRVANTES REDACTION ; Rue Amricaine No, ttws TSLBPBONK. 78 %  M Sous les 01 dres du Commsitlra d'Incendie, UD civil nomm par le Maire et qui a la direction gnrale du Dpartement, il y a deux .Partants Commisse res et 1 n eutmajor comprenant un Secrtaire du Comrcissaiie, un Scrtaitfl du SeiU>r, plaisir: reproduire iioiviotqte vient de pu,IJ DBD'B International He,dt ce trois sur l'organisa; je l ville de New-Yok il'ioceDdie. j lecteurs verront combien il roortiot de rrondte a l'apvice et les Chef des ountiLliureaux: -comt form par M r Hic o Service Prventif, L. qute, Alarme tiider instituer un eervice et Kourni'utes, le Llu 1 du Liureau 1 de protection ue l'oi'-sa d Liiqute est dsign sous le ncm contte le f*'U. lia vtiront de Marchal d luctudie. Uo'N w-Yo'k, comme cela A la tte du Corps rgulier se litreprout ailleurs, les Pom tro'.V' n t uu Cti 1 au D'partement t iLibrf ft les Pompais du un Sout-Cuef. Ace piopot. il cou1 public collaborent troitevient de renia-quer que bien qaae le jjDKttbleiour la Bauvegaide Commissaire d'mcendie ait des pouvons plus tendusque ceux du Chef, sa nommauon relve de la politique, il est t vocable au gr du Maire et il toraue automatiquement avec un chargement dans I Administraliqu de la villeLa fonction de Chef, au contraire, est permanente, et, par suite de 1 entranement et de la comptence spciale exceptionnelle qu'elle exige, rapporte d-s appoiute n. 1 nts annuels de 10.UUO dcllars alois que le Commissaire n'en per oit que 7.UU. ie chef et le sous-che comraan dent 10 dlgus, 47 ch'fnde btait on, 27." capitaines. 437 lieutenants, 470 mcaniciens (machinai vppour), 4 mcaniciens (de marine, 1'.' pilotes ( cario s incendies )• y o liciers mdicaux. ;i.U2 pompiers de Ire classe. '207 pompiers de 2 1 c.bsse, "/M pompiers do Ja cUaasa o. 7'.) pompiers de 4e CISPBP. l es piomotiotiS sont faites la diligence du Service civil comme ausBi lou es les nominations dans le Coipe. L'homme nouve.lement nom n.c est connu durait une piiode de tioia mois comme uu Stagiaire* (pompier i l'prenve). Ensuite, il m vient un mernlue rgulier du per lODDCl et est rang parmi Us pom piers de 4e classel'endaat son temps d'preuve, il est atacb, dutant la nuita une macli ne crochet* suit les ; l'Ami ique en a dyauta uni s de l'cole des recrues L on [pi enseigne les mthode? ainsi que 1 mtr's collectifs. Ceux-ci Ijiinus tu ceux-l. Ceux ci I JMDIUI mis en fuite ceux* Uconiriire. \nncir\idimini\... si on peut r en cotre doux pays. lniosit eti'cefficience unes telles quelles se jit dans une organisa* [contre l'incend e qui a l'de modle dans plu1 villes du monde entier. lin une vaate chelle, comme 1 tout ce quelle tait, que la New-Yok coinlut 1 incenIIRfii^d'Ii.cendie do la tuii'Ntpu seulement un oiga ftedu et compliqu, mais il est minemment reprsen l'iogoiosi et de Pifli|icaiactr,Bti8 Dans le port 20^ meendies clat rect 6ui vaisseaux voile ou S vapeur ; 906 personnes furent blos Les emmOtes abouiirent 1er Wr FXt fi quiiUr le Conservatoire ( HRONIQUE DE LA MODE Le Petit Parisien > annonce que MiG.br.e l'iur, directeur du Cautri vatoire, a demand taire valoir ses d'O ts 1 la retraite. Cette dcision permettra 1 miuent mus.c.en J; composer a loisir et d'tjouter dts chu'f d'oeuvre nouveaux a :eux par lesque.s il a dj illustr soa art. L* successem de Mr Faur sera Mr Henri Kabaud, ancien chef dor chesire de 1 Opra, el dont la der pire ivuvte, Marouf, a obteju, i 1 %  ij r 6ra Comique uu il grand et si lgitime succs. Elgie seB. l'psage d'e-s p-tU| et ergLS lu berlestahon com'me incdidiaires de 50 vie, personnes dont 48lurent reconnues L matriel ret rper'i comme coupables, eu t : 101 compagnies de mach.n s (.e Lui au du Tlgraphe d'alarme LJ vieille volupU 1 l !a mort Sraart Merril La nuit vient Je tomber cmme un oitttu bleue Dans un soupir ^ VCBI ^ui surprend lefeuitu La nui; vient ditomWet d'un grand ciel sans QUI 1.1 iur mon Ime tuwi le lUence .1 s'is^i... Laissons venir la nuit sms lune t.. fentre Comme un oiseau blesse qui voudrait s'j pose l'eut-ctrepoui mourir, .1 l'heure oue baiser Du mystre et Ju ioir fait frissonnci mou tre. I "m tant es) calme >'t cont'iJcntii I, Kt contint une iiiMcv en douceu infinie. La mot 1 Je il.ui s s exhale eu partums d agonie, lit le obenus du Hive ont passe dans le ciel. Niparle ra-', sans amour, 6 solitaire Cceui i]ui n'a pai trouble lecceur pai iceaveua, Triste, sois neroique. El rve si tu vtua Ct eau rive qui n e.t u,ue l'o/^uil de se taire. l'ne lurmo-.... heuituse ajoinl la terreau cieux I dci ,^iii.iis monte au\ calmes tendut Les r, lis du nocturne .i/ur sont descendues. i ,. lumineuse paix sur les eatUTS anxieux. Vois! c'est pour toi que Dieu pnadjae ses mer[vti'.les : La ville dort,sans b/uii de .ou,sans bruits de pas. o iao iapur, sois sans regiet, ne te plains | L:. '. % %  ..iMCJe la nuit mrite que tu veilles. Car, exaltant CG sir ton destin d, I Au-dessus Jeton Iront ont sans nomfoie, fci Douiijuit Ws giUlons chantent, chantent dans v l'onilire Comme s'ils compilaient qu'aprs ilsvoni mourir. LUC GiCNURD Uars les cinq Lourgs heronghs; l'ti cornPfgmeB de ciocljets eltthel Ut \ compagnies de tuyaux dai a le nul Long ee ueentMi canots a h 1 n \'.\c dans les c uq bourgs, une ion pegnie de ktecurs dans le bouig de Maphat an, L'oit aniBation des volontaiieB com^nud 5 comprgLies de macliin-s. % compegmes de produits chi m quea (txtincteuret, (i com de tuyaux, 13 eompagnies de rii'is et chelles : son un total de ^'e compagnies de sahr.a et .) pompe,mi,8 ie volon'tafies (Potnp ers Libres). Le matriel est en m. leuiti partie actionn \ ar des moeurs. Il comprend I0fl machines moteur ( et quelques unes va peur), 101 machine" % vepiOf DlA par de* chevaux, *t rrach ns de ploluitB chimiques ( ex'lrcteurs ), tires par des chevaux, 82 wagons de tuyauv a moteur, du ype i5}j lier ; VS\ tirs oar 3i Ut vaux-du :„.0e rudiier; u' wagor a de tuyaux il .......... t A imnl,. i.i-i.aaw,%  M u •• et ir.cerdie est responsable du par fait fonctionnement d'un mervetl leux systme de communications.vritrbe systme nerveux du la ville. Une qiantit innomhreble de fils d&RB des conduits aoulerraina,d'une longueur totale de 1409 milles ie I eut au QatCller gnral l-s 3,178 botes des rues et les 5 500 buitea d'alarme miJjOiTia'iquca places dauu pagnies Ui diflcee pib ics.La h^ng deiarrae gau s de croches el chelles^ le crod*>8 lues es p;c^ aa haut d un pychefs de bataiilor. un s

Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05192
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, August 19, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05192

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
L^m*hceNo38">0
Port an Prince liait!
'IRICTECR-FROPRIETAIRE
(P^tMAGLOIBE
Uagistfat Communal
jUMRO 15 CINTIMH
r
il*
DEPARTEMENTS
I0OU
lOOil
ITRANGER
g: 3.00
/
G. 2.50
* 7.00
t 800
nonces sont reues au Comptoir Io-
'Tde Publicit, 9 Ru* Tronchet, P;-
fiti 2}. Ludgate Hill, Londres,
Quotidien
Jeudi 19 Aort WO
Il n'y a pas plus de res-
seotiuieDl que le temps
11'efface qu'il n'y a de dou-
leur que la mort ce gu-
risse.
ChRVANTES
REDACTION ; Rue Amricaine No, ttws
TSLBPBONK. 78
M
Sous les 01 dres du Commsitlra
d'Incendie, ud civil nomm par le
Maire et qui a la direction gnrale
du Dpartement, il y a deux .Par-
tants Commisse res et 1 n eut-
major comprenant un Secrtaire du
Comrcissaiie, un Scrtaitfl du Sei-
U>r, plaisir: reproduire
iioiviotqte vient de pu-
,Ij Dbd'b International He-
,dt ce trois sur l'organisa-
; je l ville de New-Yok
il'ioceDdie.
j lecteurs verront combien il
roortiot de rrondte a l'ap- vice et les Chef des ountiL- liureaux:
-comt form par M r Hic o Service Prventif, L. qute, Alarme
tiider instituer un eervice et Kourni'utes, le Llu 1 du Liureau
1 de protection ue l'oi'-sa d Liiqute est dsign sous le ncm
contte le f*'U. lia vtiront de Marchal d luctudie.
Uo'N w-Yo'k, comme cela A la tte du Corps rgulier se
litreprout ailleurs, les Pom tro'.V'nt uu Cti 1 au D'partement t
iLibrf ft les Pompais du un Sout-Cuef. Ace piopot. il cou-
1 public collaborent troite- vient de renia-quer que bien qaae le
jjDKttbleiour la Bauvegaide Commissaire d'mcendie ait des pou-
vons plus tendusque ceux du Chef,
sa nommauon relve de la politique,
il est t vocable au gr du Maire et
il toraue automatiquement avec un
chargement dans I Administraliqu
de la ville- La fonction de Chef, au
contraire, est permanente, et, par
suite de 1 entranement et de la
comptence spciale exceptionnelle
qu'elle exige, rapporte d-s appoiute
n. 1 nts annuels de 10.UUO dcllars
alois que le Commissaire n'en per
oit que 7.UU.
ie chef et le sous-che comraan
dent 10 dlgus, 47 ch'fnde b-
tait on, 27." capitaines. 437 lieute-
nants, 470 mcaniciens (machinai
vppour), 4 mcaniciens (de marine,
1'.' pilotes ( cario s incendies ) y
o liciers mdicaux. ;i.U2 pompiers
de Ire classe. '207 pompiers de 2 1
c.bsse, "/M pompiers do Ja cUaasa o.
7'.) pompiers de 4e cIspbp.
l es piomotiotiS sont faites la
diligence du Service civil comme
ausBi lou es les nominations dans le
Coipe. L'homme nouve.lement nom
n.c est connu durait une piiode
de tioia mois comme uu Stagiaire*
(pompier i l'prenve). Ensuite, il
m vient un mernlue rgulier du per
lODDCl et est rang parmi Us pom
piers de 4e classe- l'endaat son
temps d'preuve, il est atacb,
dutant la nuit- a une macli ne
crochet*
suit les
; l'Ami ique en a dyauta uni s de l'cole des recrues L on
[pi enseigne les mthode? ainsi que
1 mtr's collectifs. Ceux-ci
Ijiinus tu ceux-l. Ceux ci
I jmdiui mis en fuite ceux*
Uconiriire.
\nncir\idimini\... si on peut
r en cotre doux pays.
lniosit eti'cefficience
unes telles quelles se
jit dans une organisa*
[contre l'incend e qui a
l'de modle dans plu-
1 villes du monde entier.
lin une vaate chelle, comme
1 tout ce quelle tait, que la
New-Yok coinlut 1 incen-
IIRfii^d'Ii.cendie do la tu-
ii'Ntpu seulement un oiga
ftedu et compliqu, mais
il est minemment reprsen
l'iogoiosi et de Pifli-
|icaiactr,Bti cil. \u dire de visiteurs
fti, le Service d incendie de
pork est un modle pour l'Uni-
Iquejoi'ede dire.tou'efois,
finit Dinor.Bl < d'efficient e ,
Ile rvle la lutte contre lin-
icoDttebaiarc par le trait
MCe-na ional, lui aussi.,
'.'eut attribuer le roerbre
|rtinai:ed'incendies que le d-
pt Ht destine tt-it.d'e.
. ce qu il semble, a moins ou me compagnie de
Il et les (teint avec ii.o 1 s* et cchelks. H jaur, 1;
1 n nie mieux. Cen rie hit
lootrer la rela'ipn tjui de
exist ertpe lu ceps-
qot etlapeifection.
' contre l'incendie offrant
S|cial au temprament
(RDDiDtde lAmnqut, New-
1 ville principale p"u pays-, s'y
welltaifnt toujours disiintu
talion en gnration. Au
Mme eu le muUrUl tait
attire et ( il fallait surtcut
Hior lei ccmfegnies de \o-
"VI roisit empcher toute
Poe compi e depuis celle
k^'re temps b-auoup de
^villeiimiicaiues, m.e
une autre, fuunt ra.vs
cornpltp dp Service d!n-
,{ f'w-otk rmpl|rair' un
jwniefechtiqije rempl r.it
e bibliothque. Seul ud
f'ita peut en tre donn
mi\ti d'un simple article.
^poeijJa de son ^tfpd-jq
, "Mdirequil si ippeie a
0DeAu,|cj d :ti4 uu'les
ejec une' pcpblatiori de six
Oaineg et des constructions
,Nnr dd
La Petite Maison
10 Rue du Centre
Vient d'installer une succursale
PTION VlLLI en laceUsinesKrar.cis
Grand choix Je ri/bin?, dent-lies,
broie'"''"!, tissus lg^fr, "ul'es paifa
men, bo bon*, car.es po tiles, fils
a coudr<-, lbroier boutuns pressions,
chaussuics, etc. e'.c.
tours hipprmobilfs pour les volon
tair'H: wpgons (*e combustible
mo eui. IS wagons de combust'bles
traction animale et 9 canots, le
tout faisant un to al de 770 pice?.
les pi as rcentes statistiques pu-
b'ies par le Dpark-mput se rap-
poitent I am ti 1U18 Au cours ()
cette ann^e, il y eut New York
1J.974 ;inr*pndies et les pertes s'l
vei t H.r;JH 735 dollars. En 1bl7, il
y avait eu 14.053 incendies avec une
perte totale de 14.278.52J de dollars;
mais, il convient de dire que ce lut
l une ann axcepUoonelle. Jamais
en aucune dus annes prcdeo es
les dgts n'avaient a'teint une pa-
reille importance pour un tel nom
bre d incendie. La majeure partie de
ces dgU se produis!-, dans les
usines de munit ons.
Ls Bureau d'Eaqo'e dlacandie
s'occupe comme son nom l'iudi-
q'ie do rechTClier l? causes des
incendies, de faire arrter et pour-
suivre c-mx qui son*, coupables
d une r igonce criminelle ou du
erme prmdit d'incendie, Des
oqotl relatives aux I3.71 inew-
diesde 1018, il rsulte les cln'l es
suiv&n's :
Par ngligence dans l'uiage des
allumettes \.W.\
Par ngligence dans l'usage
des r ?c!i unis et touineaax i 8.1J
Provenant de bouts de ci-
gares \ ciu^reites 1.585
Provenant de feux Je joie,
coups d'armes et rixes 2 182
Provenaut des foyars 2t.
chemines dfectueux 0.">8
Dans le port 20^ meendies clat
rect 6ui vaisseaux voile ou S
vapeur ; 906 personnes furent blos
Les emmOtes abouiirent 1er
Wr FXt fi quiiUr
le Conservatoire
( HRONIQUE DE LA MODE
Le Petit Parisien > annonce que
MiG.br.e l'iur, directeur du Cautri
vatoire, a demand taire valoir ses
d'O ts 1 la retraite. Cette dcision
permettra 1 miuent mus.c.en J;
composer a loisir et d'tjouter dts
chu'f d'oeuvre nouveaux a :eux par
lesque.s il a dj illustr soa art.
L* successem de Mr Faur sera
Mr Henri Kabaud, ancien chef dor
chesire de 1 Opra, el dont la der
pire ivuvte, Marouf, a obteju, i
1 ijr6ra Comique uu il grand et si
lgitime succs.
Elgie
seB.
l'psage d'e-s p-tU| et ergLS lu ber- lestahon com'me incdidiaires de 50
vie, personnes dont 48lurent reconnues
L matriel ret rper'i comme coupables,
eu t : 101 compagnies de mach.n s (.e Lui au du Tlgraphe d'alarme
Lj vieille volupU 1 l !a mort
Sraart Merril
La nuit vient Je tomber cmme un oitttu bleue
Dans un soupir ^ VCBI ^ui surprend lefeuitu
La nui; vient ditomWet d'un grand ciel sans qui
1.1 iur mon Ime tuwi le lUence .1 s'is^i...
Laissons venir la nuit sms lune t.. fentre
Comme un oiseau blesse qui voudrait s'j pose
l'eut-ctrepoui mourir, .1 l'heure oue baiser
Du mystre et Ju ioir fait frissonnci mou tre.
I "m tant es) calme >'t cont'iJcntii I,
Kt contint une iiiMcv en douceu infinie.
La mot 1 Je il.ui s s exhale eu partums d agonie,
lit le obenus du Hive ont passe dans le ciel.
Ni- parle ra-', sans amour, 6 solitaire !
Cceui i]ui n'a pai trouble lecceur pai iceaveua,
Triste, sois neroique. El rve si tu vtua
Ct eau rive qui n e.t u,ue l'o/^uil de se taire.
l'ne lurmo-.... heuituse ajoinl la terreau cieux .
I dci ,^iii.iis monte au\ calmes tendut .
Les r, lis du nocturne .i/ur sont descendues.
i ,. lumineuse paix sur les eatUTS anxieux.
Vois! c'est pour toi que Dieu pnadjae ses mer-
[vti'.les :
La ville dort,sans b/uii de .ou,sans bruits de pas.
o iao iapur, sois sans regiet, ne te plains |
L:. '...iMC- Je la nuit mrite que tu veilles.
Car, exaltant CG sir ton destin d, I
Au-dessus Jeton Iront ont sans nom-
foie,
fci Douiijuit Ws giUlons chantent, chantent dans
,vl'onilire
Comme s'ils compilaient qu'aprs ilsvoni mourir.
LUC GiCNURD
Uars les cinq Lourgs heronghs;
l'ti cornPfgmeB de ciocljets eltthel
Ut \ compagnies de tuyaux dai a le
nul Long ee ueentMi canots a
h 1 n\'.\c dans les c uq bourgs, une
ion pegnie de ktecurs dans le bouig
de Maphat an,
L'oit aniBation des volontaiieB
com^nud 5 comprgLies de maclii-
n-s. % compegmes de produits chi
m quea (txtincteuret, (i com
de tuyaux, 13 eompagnies de
rii'is et chelles : son un total de
^'e compagnies de sahr.a et .)
pompe,mi,8 ie volon'tafies (Potn-
p ers Libres). Le matriel est en
m. leuiti partie actionn \ ar des
moeurs. Il comprend I0fl machines
moteur ( et quelques unes va
peur), 101 machine" % vepiOf DlA
par de* chevaux, *t rrach ns de
ploluitB chimiques ( ex'lrcteurs ),
tires par des chevaux, 82 wagons
de tuyauv a moteur, du ype i5}j
lier ; VS\ tirs oar 3i Ut vaux-du
:.0e rudiier; u' wagor a de tuyaux
il .......... t A imnl,. i.i-i.aaw,- M u
et ir.cerdie est responsable du par
fait fonctionnement d'un mervetl
leux systme de communications.v-
ritrbe systme nerveux du la ville.
Une qiantit innomhreble de fils
d&RB des conduits aoulerraina,d'une
longueur totale de 1409 milles ie
I eut au QatCller gnral l-s 3,178
botes des rues et les 5 500 buitea
d'alarme miJjOiTia'iquca places dauu
pagnies Ui diflcee pib ics.La h^ng deiarrae gau s de croches el chelles^
le cro- d*>8 lues es p;c^ aa haut d un py- chefs de bataiilor. un s Ineen *er'que sa couleur tonge si la boite est pla-jf^ pies du rivage,
d'util g de touB les autres. Une lu un Caoo, ji^endie pour rpondra
bulle, la nuit, i-exir
compagnios dans ^a /.ono d'action
desquelles cet e boue se trouve pour
la premire alarme. Dana tous les
quartiers de la partie de la ville U
machines, deux crochets et che','..^.
deux chefs de bataillon e' "..'. corps
de Mrovntaga rpondre,! t ta prenne
re alarme, i':-!.-; Is quartiers des
affaire il des usines il n'y a pas
^uns de eix machines, deux compn
doUX
^parations, le bureau choie* ariens W PJJ.J* CI,J- ni
^"helefeu Leperaonnel
T(t e'1 uue petite arme
qui nouiIeB, auxquels
Mi eQvlroQ tin millier de
- '.u premire alarme.
La compagnie de secour*. aie r
poud l'appel que d'o^Q petit nom
ure de boues t mais.di" i;e re5d a n'importe ({uelle
1 u.i:o de ls ville sur un appel ap
cial. Des tours d'eau son, vuvoyes
l'appel des boites aaus les quar
tiers les plus gposs tuais eo.ut ga
leiue?; sujettes tie appela* pour
^out, incendie o le besctt s eu tait
sentir.
Lorsque l'.cjvecjiO eat teint les
coLupa^u.ejqmavaicRl rpondu rega
^.^eui leurs Quartiers et, au moyen
osuit s2jrsaia d'une ciel tlgraphique installe
daiiB chaque station de pom-'
Le' ci m ,et lira, un appareil tl avisent immdiatement U ^uAUer
ulles sont pfT..oB t' essor
lieu ^ q,ubt, le tjuarlifr
cl sr le tlg^.umy
Appiou
m 6 to'ige
m l supeiieure du pylne Q o-v.e
la pore extrieure Oa la ooite en
toornanl ^dq pdigoee, laquelle met
v uiouv'einent une clochette lap
poretse d'histoires ( iell tal bell
UHUm:; ; v tit les paasents ';v.j ra
boi e ett cuver' e* empche, dan^
uue c.2r s;ne u won l'envoi de laua
Hi at-rtos.
Une "fois la porta extrieure ouver'.a
oh voit un seconde port?'^tneure,
a sapartie
lausiuet au.
su/ ee e ra
Par'ons aujourd'hui de 'a toi'e'te
de nos enfants. Habiller convenable
ment ces chers p 1 ;s est une grave
proccupation pour la mre de ta
mille. Heureusement, la mode cal
uu peu moins capricieuse pour eux
que pour leurs mamans !
Lorsqu'il s'agit de la parure des
tout petits, le tulle, si lger et si
frais, tient une place prpondrante
Coupe d-entre deux de dentelle et
embellie d'uu giaud volant, U Ion
gue robe de tulle blanc est poser
sur uue robe de dessous en ponge-
de soie ou en linon. Aux bbs les:
dentelles, les tulles et les rubars-.
Leurs m gnonnes robes sont sou'a
ches, brodes, pares 1 lintini, soie
de volants trs lournis, soit de tulle
pliss, le tout agrment de rubans
bleus, roses ou blancs.
L? peiit bonnet lger et souple
doit sharmonissr i la rob H e t
auisi ea tulle ou en vraie dentelle
avec volant fix par une minuscule
guiilau'.e de roses.
Lorsque bb grandit, il faut re
noncer aux jolies fanfreluches tt les
remplacer par des vtements plus
sricux
Le tulle blanc class que, comme
le tulle. Igremeni teint, constitue
pour les fillettes, mme jusqu' sept
ans, une toilette charmante.
Voici, pour une petite fille de 2
ou 5 ans, un modle tout simple
en tulle ; un empic ment kimono
auquel se monte i jours une jupe
fronce une fine soutache termine
le bas de la jupe el des manches
( celles ci sont excessive ment cour-
tes 1 On peut remplacer ces motifs;
1 de souiaches par une b.Ile dentelle
ou un entre deux de guipure
Tour une lillelte un peu p'.us
grande, la robe kimono trs cjurle
tt d'une seule pice, est agrmente
aussi d'une fantaisie de so^taches ou
d uue lfcit, broderie de. couleur
Pour une demoiselle de stpt ans
voici une petite rooe de tulle pose
sur un transparent de soie. L'ecco
luie et le ^as des manches s'ornenl
d'un TOitnt. L'ne ceinture dt rubau
pcjs. 1res bas est lorme par une
iose de soie rococo, fort i la mode
aujourd'hui
\ cot de ces toilettes blanches
qui se portent b aucoup, seules ou
mlanges d'autres couleurs, toutes
Us nuances vives sont permises pour
Is entan s : vert /tde, violet vif
jaune, roafa.iaff*laintgia, les jersey
et les soies entrent en scne de] que
1/enfant commence marcher. Lit
von ou fille, il est habill extrme
ment cour'. La mode des grande*
personnes se retrouve 'oujours dans
les vtements d'enlauts. C est airyj
oue l'oa voit en ce moment beau
coup de fillettes habilles avei des
quadrills cossais brods 1*4 raphia
ou rehausss de rubans cires. La ju
pe eu courte et pliss".. On pose des
sus une jaquette i godets a tissu
uni, un petit r.4Wrnt brod de soie
noue. L'CQSSjiia. ni lragile, ni salis,
sant, doui* beaucoup de grce anu
entas aa
Jne j;pe plisse d'un cossais al
fcraai*-., carreaux monte sur un con-
sagc gilei en tatleUs orn de revers
et de parements cossais, voici ura
joli costume de fillette
l'our l't, la mousseline et les
voiles sont les toffa prfres ; ce*
peudant pour les robes hab lies,las


----^TiT
Correspondance
Ee^ *rek Receveur Gl ralth
Ifmetikr Hnancier, i. H ,
,.' r***ca et celm d i Relations
,' '," ''"* ; u la non remise
"r piques ,/, /:,',, ,,, ,,,..,, ,.,
bxcelUnc, le Prsident del AV
JJ*. Messieurs kt Scrtas-1\ d EU,
etc.
( Suite )
BUREAU
DU CONShlLLHR I I.VANCIGK
RiPUBLlQOB d Ha u
Ln inondant letru-vou, au File
No l>. 6.2.1.
Poil au Prince, le > a< U)20
A'.Momiatr U Secrtaire d'Etat des /',-
nonces et du Commerce, Palais .\/;-
nisleres
Monsieur le Secrtaire d'Etrt,
l'ai l'avantage de vous accuser r-
ception de votre dpche en date du
2 aot 19*0, x0 s49/ ldanve au
retard de paiement des indemnit
de hon hxcellencc Monsieur le Pr-
s.dent de la Kpubliqur, je Messieurs
rs Secrtaires d'Etat et de Messieurs
les Consenleis d'i-tat.
Qfl rponse i celte communica-
tion, j-ai l'avantage de vous aviser
que, suivant instruction du Ministre
amricain, le paiement de as in-
demnits a t suspendu jusqu' r-
ceptien d'avis ultreur de sa pat.
Veuillez agrer, Monsieur le Se-
crtaire d'fctat l-assurrance de ma
parfaite considration.
S''gr |. Me 1I.HHWV,
Me M Conseiller fiiiatieu r
liAC.GLL Pour copie conicime r
Tromper L'Organisme
Pour Plaire au Palais
c'est ce que font beaucoup de personnes qui
prennent des toniques alcoholiques quand en
ralit ce que leur organisme a besoin c'est
L'EMULSION DE SCOTT
I
Puissant aliment et mdecine sans le
faux eatimuant de l'alcohol.
'- .
moi-, c'e j-ji'lft Le cbel le bureau ae-
Iinatii es
COLBLKT, av.
No 2?a> Port-au Piince.io aot 1920
Au Conseiller Financier,
Monsieur le Conseiller,
le vous accuse rception de votre
lettre du > courant, au No D-6 24
lesronsive i ma dpch: du 2 au
No 849, qui vous demandait de me
renseigner sur les laisonsqui avaient
inouv de voire part le non paiement
des indemnits de juillet a Son Ex.
cellence Monsieur le Prsident de la
Kpubliquf, .1 Mes.iejrsles Scrtai
res dhial.i Messieurs les lonseiliers
dhtat et l'Inlerprcte Traducteur
du palais national.
[e prend* no:e du dem me para-
graphe de votre le:t:e, o vous vous
exprimez ainsi:
Ei rpen e cette communica-
tion, jai l'avantage de vouj avi.er
que. suivant instruction du minire
amricain Je pa ement de ces indem
Mies a ei Bu&pendu jusqu rcep-
tion d'av.s ia;r:eur de si put.
le ne sais en vertu de quel texie,
Monsieur le Ministre amricain a pu
vous donner de telles instructions ni
en contormi de quel taie vous y
yave.d.i.M:-- Le non paiement
de* icdemniti dues aux Membres
du G>U, vainement constitue unecon-
tiicalion vexatoire pour eux et
pour le &jrs tout entier. H
n apparent pas au Dipaitement de
jug;r les mot f> qui o.;t d.termin
a Minutie amricaia a prendre une
mesure de si eicessive gravit ; mas
1 opinion du iouvernemen! est que
e conseiller Pui^icier.loncuoiiua-re
hatien, n'avait pas qualit de s'y sou
meitre.
VtB l:cz .-grer. Mansieur le Con-
seiller l'asiuuu.e Je ma cotiiidratiou
distingue.
(.S) Fleuiy PEQUIfiRE
beci ttaire a Etat des tmances
MSh/AC
Pour copie conforme :
Le Lot* d* bureau des hnamti
COLULKL, av.
SLCRLTAMlRUi l)hl'i;r
DES ^hU\HONS KXTEK1ICURES
Port-au-iiince, le > aot 1920.
Morsi.ur le Minisiie,
lai 1 loueur do fane sivoir a
Voue lixcei.Xnte que ji-iqui ce jour
les baie^ux de.Vljuweui I. Conscider
Pinaocci tt du Receveur userai
i>oni poml icuiis ies chques uu
merts dj Monsieur le Prsident de
la Rpublique.dis Secr/tiires d'Etat,
des membre du Conn il d Ettl et de
l'Interprte Traducteur du palais na
Honal,->lorf que 'oun les ?u?:cs tonc
\ioDnaires ont t p vis d- puis ie jo
juillet
Le Secrtaire d Etat r'rs Finances
avant crit au Receveur Gnral porr
avoir d;s renseignements i cet gud
l'irfirmi qu'il n'avait pas enoo-e, a
la date du 2 r et, t mis en pos s
sion_ des mandats et ordonnint s
allients ces dpenses.
Le lait de la non remise des ch-
ques en question et la rponse du
Receveur Gnral lurent ports de
suite, par lettre, i la connaissance
du Conseiller Financier qui n'apo nt
encore rpondu i la communLtioa
du Dpartement des finances.
En informant votre Lgion de
cette situation, j'attire Patient en de
Votre lixcellence sur cette n )avel e
attitude du Conseiller Financier lonc
tionnaire hatien, vis-a-vi; d: Mon-
sieur le Prsident de la Rpublique
rt des autres Membres du Gouverne
ment, attitude qui constitue une in
suie la Nation tout entire
Veuil'ez g:er, Monsieur le Mi
nist:e. l'assurance de ma hauts con:i
dration,
Sign I. BARAU
Son Excellence
Monsieur A.Bailly BLANCHARD,
bniH Extraordinaire et Ministre P/
nipolenltaire desElals-Unis d'Amrique,
Poit au Prince
Tour copie cot lorme
Lecbefdebure \de\ Relations Ex t> : u 1
Edmond MON PAS
Lu U 1 demain
St Honor
Ne-us uviohi .ut le Service Terhdique qui
nd loujoun .1 dos justes requtes, nous .! in
netait Mtiiaciion eu eotamau ki rparations
lr lue St-Hooi
Ce matin, en effet, notn avoni t heureux
de constater qu'une fciiuipe iravaille l'angle de
cette rue et >ic celle de 1.1 Runion;
*'t-"1 : mail pourquoi cette quipe ne
c?'" le p.is par le conaimencem:nt,
cest-diK par l'cxirmit Est de la rue, prs
de la mjison de Me Aurle Colbert ? Cette pw
lie de la chausse c>t duns un tat pouvantable.
Faire part f.inbre
Nous avons reu W Uirepart -U- la mot de
'' Mc-Oul l hier a 11 heures du
b0ir- ** auront lim cet prs m
Le Lonvoi partira de la maison mo-iuaire ii>e
rue du Centre au N., ; :i pour K re, fa a ja
IfciMlique Notre-Da
, N condol< ramilles Vc
V""; p Au ry et Lalorcst que ce
deuil atteint.
Dcs
!-' funrailles de Aieuture Victor, dceJ
aujourd hui a 1 ige de 61 ans, auront lieu d main
nu"" t-" '' Notre-Dame. Maison
mortuaire : rue des Miracles No 710.
1 "toi ai..........liiiei prouves,
Clyde Sleamship Co
Raporel Line
f.;tke bunspee is due at
Cape Hayliaa on tufgdaytOx inn
ShJlarc 25aodi1 Port-au-Prioce
20 iiSt lailiog for Barbadoes di-
iec! on Ihursday SQAugu from
Port-QU Prinre.
cLakeffSrku leav?s IVew-York
Salurday 2$ /or tiaytxan ports.
Georgjnnn Weemsi will call
ai Port-au-i 'rince o i way lo /Vew
Vo;k IV'jMi West Ilies Por?,
about Septeinbei* I st i- lu/fcient
Ed
Ot.Qo iemUji6r
Rrjrt
freight oII'.ts.
Clyde Stcamship Co
Rapo-el Lins
LeSS. Ij-ake .S'juapae ayant
la ss New York en route pour
les port ? .l'liaiii, sera au Cap
Nouvelle. Etrangres &a^&Hy
le 2bcourant. Il laissera le mme
l'OKT-AU-PRiNci
r, c Avis matrimoniail
La souss.ge. Madame '
Darcelin, ne Clara La ^
i la connaissance du pbSl-
commerce, que soa poS
m nique Darcelin, n'a an3
f Pur conj"cter un nouvel
"?ge attendu qu'elle est enca
vante et qu-aUCUn divorcent
t prononc dliant les deu
ties. us
Port-au-Prince >e :8 Aodt
Mme Do\nNHjUh DARCH
FaitBDivers
RENSEIGNEMENTS
- METr.OhOLUGIQUES
UbSKUVATOlKfc;
DU
PilllT SEMINAIRE
LOILEGBST MARTIAL
Merjedi m Aot 1920*
Baromtre
Temprature
Moyenne diurne'
763
minimum 22 7
maximum
28
fi.letU8 veulent aussi du t.Uetas :
petites robes u.ones avec dcolle
unondi et mancheroca b-llooj ju
pes 1 \olints dent; l.s moulus par
lO.i:, a un
une ceiotuie di
plat, etc.
corsjge
MICHElINE
Ciel nuagei'x jou; et nait.
Ecliiri.
baromtre constant.
J.SCHERER
Lo Moniteur
Le numro d'hier du Journal uffidel publie :
.nuit sutoiitaoi i. >,,!,: moi, n( for.
mec 4 Poit-au-Prince -ous la dno.nuation
Je r'uniation Company o: H.im tt approuvani
H actes constitutifs et ses Statut
Avis mlnlsUrwl.
Conseil d'Htat. SatsM Jj 2 tia ig>
( iiuite ).
Rroces-verbel de brleeni de Quarante
11H..C Kurdes de billeu retrahl, loAom i.>:u.
L'Ecole de Droit change de
I Bcoltfda Droit^uilaisM son local situ- ., i'aa-
|Mdc la rue Lamarre ci de l'Avenue John Urown
.. Hi transfre ju local de I bcoie de MJecinc
dO :. ,,:c.
C'a1 en effet, la vieille maisoa de ils -0-
sinon que recommenceront,! la rentre, lei co'uis
de Ificok Nationale de Droit.
A 1 Zcole de
Mme Christian Coicou
- dimanche a ; heure*
de laprs-raidi i Bolosseque sera donne U
liste par Aime Chnsuan (Usicou I Ioccj
de 11 J1.1t ; utioa d .,, de : ju
llCDt.
1 ' :' l'ie.e, Le Ius-
inent National
,;und meeei eu
re erv i i
19 act
BBOXBLLES- Le Bn'gn Moltiat
se claa premier dans la ci urae cy
eliite de Uordeajjx Paria en 52 bea
re 10 VARSOVIE Les Journaux annon
canl que la dlgation Holooaisa o-t
psriw a ; lieuu'i pour Mini k
l'A BIS Li yaot de Montiaur Va
n-zaios est ci piya eu plua latlafti
n:tnle. Aucun bulle m do saule ne
fera publi il.suruiais.
PAB1S. GoDtlouant a parcourir la
r^ODc'ano-d d-4-.t-ie, Moasieur
Miderard prsident- du coi seil des
miiBtrtl v.sita !a ville de Sh.-sops
dont .la reconstiuctif u ijio^-(ssj
nei cji etneut chaque j )ur Li ma
jeure partie de la Cimuagoe avoisi
uan:o est dr'ji piti ,e Itboure
il-5poi;diiit aux Jobaici de bienva
nue de la Municipalit de So'ssdpb
Mois:eur Millnritiid dc.a a noa
veau qxe le g uvernprnan faillis
tira tout pour qua rAllenugue paye
la lo'.n'ito dr U d^ite contrat lie
BAR LE DUC. Monsieur Rtynnod
l'oiruai ex pisident de la lipa
bliqte Fa va:ne tut lu lusani
lime pu gideiit du conseil ynoral du
U| ait< ment de la Meuse-
i UCABEST, La chambre des d
Itife jondant aux question du
prfBident du conseil dta mmisties
dclara exacte la nouvelle do la
reprise d<* ngociations de paix
eutio (es Soviets et U Roumanie
I njouirnl Mountain dment lin
formation suivant laquelle la Kranco
et 1 Angleterre auraient demand
la BoniiiBiia de p-ter immdiate
nient la Pologne oa concours mdi
taire.
ATUiiNES Ces i> es locob'.ltb] s
ont t ctiebieea Athnes et dans
toutes les vilhs de la Grce l'occa
won de !a ei aluic de la paix avec
la luiquie.
Dollar 13,723
Courrier mariU
'-a f,e steamer Hb de la
Atw lork Je samedi 2K du cou hol'andaise syant laiss Ces
jour pour la finbaleelirecttuMU.
L' SS. 'LakeiVarkas lasara
rani powr les ports d'HaiU
Le SS. 1 Geo: genna Weems
q 1 se uouve en ce moment dans
gJ milles fera escale Toit au
I titCi veis h 1er Spembrp,
mI loi est assur un frtsuffisaot
pour Aew York.
Parisiaaa
13 du cornant est attendu ie
en route pour New York.
M "" t" S,,C.amer Auf0r
New \ork le i7 pour tous le
d.Hati Curaao et l'Europe
Le fteamer Alliana
Hanama Line. venant de Net
est a tendu iii le 21 Aot
La Vtoce est attend
dimanche
Sur
G E SOIR,
den inde expietse et gnra'e
le
Marcelle
li'ra eu plus grand succs.
kTre G. 1 00
Avis de dpari
La repches pour Port-ds
New-Yo k .t 1 Hurope, via N^
le S|S flEBH, seront fermes 1
i 5 heures prcises.
Port-au-Prince, le 19 aot ij
Vinaigre eu barrique
En mnt& chez
L. l'nEEZMAW-AGfitVRIIOLM
Lut du ijuai
Wincariiis
ET
A vendre
EXCELLBNiC OCCASION
Lue voiture Automobile UU1CK il
cylindres
Pour plus amples renseignement
s adresser uu llmeau de la ComPB
ima iirtiiieune de Construction prs
'ie la Douane.
A vendre- Baignoires, lavabos,
J C- Lmai.l, avec Bgeoires, prix
deliint toute concurrence-
l'our les conditions s'adresser au
buuaudela Jciapagnie llaitienne
le construction cot de la Douane.
blanchisserie
hatienne
Alcxina Gio.dani, (OC amricaine
-No lj4j
lici
Les hommes d'affaire
rni"^ Pr?fe"'op. commerciale ou industrielle, est de noi m
encjmbiee; c est la lutte pour la vie dans toute aon pret et stecH
'r.' ,Ue?B' Lm D,0i robustes Feuis triomphent- Le temps. Ci
1 hr en.; UIBIa Ia atnl du CQrpg a dfl Vw n'e8.elle pas plus pr**
itVaL. t'0'llLj,u'1 d hommes d'allairea ne compromettent-ils Ig"
f,ui d lUr'e S?maxe de ,raVBil "agre ? C'est une coupsble niglil
?a nt* /VM '" e mei,|eur de son temps et de son esprit toot,
mnP (,hacUH en st d'avance les graves coueuuencea. On na
ivmr- met fur !a co,n')to dun siluP'e ,na,ai8e ce 'lui e8t ,le Pf..
S d",puiseraem gnral. Bruscuement, c'est l'eftondreaiit
?,?, L ,,out ^ rsistence et la maladie souvent grve, tooji
hmi *?f' 80n inl .ue tout i.omme d 1 ilaires rllchisse la perte norme qii raiu
aii .^'"'p^'e d'un chef de maison, si l'puisement roblia^
n., lartd,,rc,?,ou a"x employs- Tous c s ennuis peuvent -re vi
WiKr7cSlmaa'8ll'aires ait da"s son bureau une bouW'JJ
travawP^ NlSet,8i ,e "asoin sen fait sentir, avant ou sprj
LiwfKn^J,eTrre ^eaux de ce tonique le remettra d api
jevviJM GARNIS est uua sourcede vigueur et de vnalit.
11 ll en VV i2 Le plus i/rand tonique et reunsidu*
,r,r n ih >l'. dlicieux, stimulant, vmfi*
loru/iant. Jiecommand par plus de 100C0 mdecins.
V
par par COLICM4N H- Co Lld, Angleterre
Dpt gnral chez
n '' JranckJ. Martin J,
lim du Ma'Jusm de l'Etal- En (ace de la Glanre-Po;t-<{


LE MATIN
JLM
a,&
tue
antiseptique urinair
Gurit vite
et radicalement
Supprime
les douleurs de
la miction
Evite toute'
complication
Ini-CYRALDOSE
inairr. 11 ** ^*o "^ pi
A*
Krxfrt ' farmr i {J
ntnatUr f~
comprim/
fita rafton-
nelit rt ttit
pratiqut.
Canaceau**
; JJJ, * ou microscope

I '.oiniii'iiii' rtlioit
h l'Ai v!i .. I MM
Uu J liatMOlilM l*i.'
.nfvrnV MDICALE
V .U ltrc.-iii.-iil voir- f/uiAX t !' I twuTi
' T hennir,- l.-s aftorlion K-i.ilo u i.aws. : Uut
g*2f ta b!-..n..na--. * ', |""*' l*i-"* car
25* 3^*0" tti ncito i,..o.l.-^ll f- -
ii*woc,d. (j|uSANNI n o-iv. >iwna (Syracuse)
toO-'--'-' v-ta-ine. P.n.,.U- tarm^Up
dan, t
.i... .h..i
de
II'IOIm,!
ri praentam
ie mme
ar- i(.e<
rililll!<|JiM
Pour
Intimes
g:-
r pii
.lU^'.'.V'-v.f rV.I,n-
lilANiNS '. Avarie Mcladlc : '* lu ;*u P
WB^MMSK3T^f rrrO
- Que Madame se consola Avec cche &;"'
e Gyutldost ses malaises MfOn, vile dissipes
Hoi coufMMon-. .-H..vi j.,r !* nor.bwu? <* rtMi'.w qu1!! M
i* Knoh fJ- v,- l GtrkltMtt. ton M ** r"'"'llon;
IPBhMfl KM .v.i>!-:i 1MK l.-a n NI t: t-, i r H " "
.pola'tmenl dan M IWtorrhat, Il prurit WJ '^'"JJJ
matrltt ta BfttBletlM, ei en ">ut 1* circonai'hc- loriqna ir mener.
r-.tMna'falw MMp1* comptai. Il IW f'1"
i L 14 1(4 MnistM M la tt,.m mi MIN a. i ,(:-; !'
L>' H" ! RAJA r
I>..-Ser I* -muer rV :-C'r '- V u W: -c. lavaiON**]
I t,.. rirkl*tviar > an P ' *'>
iE3^ J3L31 Jtit-ifissr'. I6r. tt HMa"JHa Comptoir FRANCO-HATIEN
Bepri'sentant pour ta Rpublique d-llaili
1720 Rue du Magasin de l'Elat
M 'f5k



Automobiles
Maxwell
Elgance d'aspect
Solidit de construction
La puret et l'lgance das ligQM, U grce et ai??.'i o
du inodle donnent la Maxwell une dignit qui n'ecl p ta
Imbituelle daus la voilure lgie
Cette dignit n'est vraiment que le rtllet de la polido et
vigoureuse construction qui se trouve soub la surface de
la Maxwell
Autant qu'il l' duire, par ses lignes, la puissance du rr.o'.eur, la foFce en
mme tem>auuela lgret du chssis, la souplesse et
1 quilibre des n-^sor s.
JUurad & Son
Pprl-au-PriDce (Haili)
MAXWELL MOTOR SALilS COIIPOHATION
"---------- WKST.INDIES
Adresse tlgrai hique : Service dexporta*io :
[ tUMCO
\'i, Broadway, N-Y
y

"
. If,- *^ ^ ii*V *
1 oujonrs en stock chez
l Preezmann-Aggerholm
Hue du Quai-
Machines crire BOX H
Tour laquelle il n'est plus besoin de rclame, car les arrateurs l'out
itconnue pour son confort et a durabili'.
Rhumes anciens et cents,
Toux, Bronchites
Sont radicalement guris par la SOLUTION WATEH
BuH\ : Oui doune des PuUMuNS ROBUSTES et
^levant i lUbtKGULUSE. i.e produit jouit d.uue
lepuuikui umvurseile-
SOLUTION WA'i'tUBBKY ;A basd de Crosote et de
Gaiacol, Huile de Foie de M^rue, l)iges?ive Kerrneots, Extraits de Malt
non Fermente : llypopuosptntud Compose, Citraita ae Ganse, d'Eucalyp
tut, Substance* Aiomituqu
TORONru
WATEUuUHY CHEMICAL COMPANY
Des Moines, lowa*
NEW-YORK
NEW ORLEANS
L ranch J. Martin
Agent gnral En face de la Uacicre j Port-au-Prince,
Cops des
Pompiers Libres
L'S jettnes gens qui dsirent con-
tribuer la rorganisation du Corps
des pompiers suivant ses traditions
soui aviss qu'un registre d'inscrip-
tion est ouvert a la Station Centrale
tous les jours a partit de ) heures de
l'apis-midi.
La Commission
' NOUS VOUS DEMANDONS. *
! Qx, lit MffM de von aimes-voua
i' ux? ,
T) Vou lu voui <1nnn* compte clca e-
3| .rlltnr- et mg.uli>|Uf aanta*t a*
' " lia ,l
SAVON OR1NOKA?
" Pojcrur -t parfum *tin cfu\.
\i titepdqaa et aOMM P-" !**
i de peau dUcatC.
il pour l'uMfe ne Im-ot.
jB 1 uei le et noua ou awurut q
^ vou n'emploierei jamais uu "'
i': p,-.Ma.i.!f Ir tlant ."ilr lti mM *'
ffl .in Dnfinti .' l'a'U'infti. ;k
* THE 081N0KA PHARMACAL C0..
New YORK. U. S A. \
Frauco-Haitien
Agent gnral pour Hati
1720, Rue du Magasin de l'Etat
-*
A Pour la Wp'bl'que d'Haili



hmu vous coe LE EEU
Kiez.vous I plus folie compagnie desE#U#
LE HOJU] INSUR1NGE Co de N-Y
Grand Htel de fZ^\
Le gland lltel de Fiance a le plaisir c'anrotcer *H
Lreuse et choisie qu'il vient de recevoir par Caravulu j CW''
v de toutes les qt alits
ffoli


Vin rouge Gourdes f) [e
t blanc Barsac Gourdes la S
Des vins en bouteilles rouges et blanc* I
Vermouth franaise r
01 A Genf8 Nom. iw 1
mnquina des Princes et le fami A
du Cap Corse au quinauiiu, \
quinquina,
Vins.mousseux il CiiAMt-AGNE
Lqueurs franaises Marie Bruird
U tout a des prix tri modr
P- P- PATRIE
a<|cnl qnralpour Hati
wil. Le BOSSE, Port-au-Prince
Protgez votre Maison, voire Magasin, vos dpts au taix le plu rai?onab'e.
Irais k comission ni e courtage mi n ,,
RJn>eigie7. voi.4 si 19 Tain pir co" e^pjnJanceoi ve ez l'ucittr vo'-e probl.nech>z 1 cllll Eh* AtlXlltf)
Eug. LE BOSSE, 95 Bue du Ouai b^w-"^.^^^^
I a Maison
BAZAR METROPOLITAIN
Maison de confiance
Angle des lues du Peuple et \l)ants Deslouche
Viennent d'arriver
MuU bonne ({u lUl els or 28
Pi* X\
(ilucjral marq May F lower 3.25 don/,
Q 5 bout,
30 livre
4~> boite
40 boite
85 bout
33 bout
70 boite
Olives t? qualits
Su ire granul
Bais ins sans ppin
Sardines aux tomates
1 onfiture de raisins
Vinaigre,
Biscuit llich Tea
Tous les savons de 18 m tiatn int i5 barre
Saumon Colden Bose 82 Imite
Cigare de 17 c m tin tenant 1*1 cha
latepr cltftug*urtOQtesauances i2 boite
Cuillers thflrgent platine 10 chae.
a dessert < 18 char.
soupe M 2,~> choc*
Ccuteaux et fourchettes 7'>paiie
Chocolats Neitl' 10 et 20 ehac(
a he<;u
( HAUSSURES Ins pour hommes f mmes n j
COR BTSfrarais ieVoie,, mode! ( iZ LSft
( RBTONN6S bt RIDEAUX. 8 normile ;
PALM-BEACH6 et 1USSORS de Shantung
DFNTEUES v lenciennces et sur mbJJJ g'
AIZG brode et empicement, '
1 OTIONS Poudrer, Essences divetse* Hn OREILLERS plumes. Mousiqua'rs PP ttft**\
Dr s toile, coton, Toile draps
l H H.MISES. Chemisettes, C lierons
( Khi E de One, C epon de roie, Georeeit
J Al M:-., babld ne, S<*ig s cossais iVuu
w^D.voActfcffl^SB;
HUo.aNS Ciavatfs, Swtataip, Jupes et Co.s ge,
rilf&SS^ e," !'so,f'siraili' co">. "
Ch pe:u de paille et de laite etc.
Avoine pour chevaul
Fra chenu nt arrive chez
ALPHONSE HAYNjj
l'iace Geffrard
|j
Pharmacie F. SEJOURNE
} ngle des Rues Roux et du Ce.itA
2 Mdailles d'areject Exposiion de Bruxelles f91l
laboratoire de Chimie Mdicale
Droguerie, Produits chimiques et pharmaceutique
D Spcialits franaises et amricaines.
Prparation de toutes ampoules mdicamenteuses sttolii
et injectables,
Spcial ts. Srum nvros'hmque simple et ffPrugioruii
lodhydrarfr/re. Srum ue Morard rernpli-i t les paqnT1
rcalciiiants de Ptrrier et de Hobic
Ii y a toujours en stock : Nfivrosihtoss' Sirop pictonl, :
Elixir de Pensylvani^.
Dpositaire du JPBEVENTYl
Reprsentant des Laboratoires Teri
LACMEFiM. Fermeit lactique, contre aliectiom paftr
tinales et cjianoes.
L \XAni\El~Soop-ifiiue de la con^tipitlo I
*>* i
a r e t e s La Nationale
Produits de premier choix
((Princesse, fin" LA NATIONALE
Voient chaque jour augmenter leur rputation
Elles rivalisent ayee les meilleures citjareiles
impor
ic<


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM