<%BANNER%>







PAGE 1

L*rATlw m JL N'tmporte L'Age pour prendre avec bnfice la lgitime EMULSION DE SCOTT productive de forces, vigueur, et nergie. IM JUSTIN DORSLNVIL Ajaitur — Mcanicien, rue de la Kivoiation, prs de la Chambre des Reprsentants. MAISON A LOUER Jolie ptl te maison de 3 pic.es la ru du Rservoir, No 18j> ( Lu, bassin, et:). ^ir Faits Divers Nouvelles trangres prenca les COMPRIMS SUISSES dDLLOKT. rfcarrraeien, Maurice S' m A uenl Gnerai de l a M Dauphin. Gr andp LJ**H Emaux varif^ Similis maox "ines dsireux de,L iw, nu.* ni t-Ai toi/i !-• .-A 1 < RENSEIGNEMENTS METEOROLOGIQUES OBSERVATOIRE DU PETIT SEMINAIRE COLLEGE ST MARTIAL Lurdi 9 Act 1920 Baron, tre 10 10 Aot 20 gouverneur Temprature 76; 4 minimum 23 S maximum 35.7 Moyenre diurne 26,3 t ifl clair le jour, couvert la nu t. Plu e inappiciab'e. Pluviomtre 2,3 mm. Bjrcmnc cors-art. J SUIERTR Cinrra Parisiana Soirit rnaanilique Dinriocbc A Parisiana o is prenait un monde leu i|ui vit l'acnevei avec Kgrct lexhibiton Je la plus belle femme de France . Heureusement un autre film qui s'annonce patant, va tenir l'affiche; c ot Le Doniino llougc dont la pitinera partie .1 tc exhibs. Jeudi, dernire de Marcelle • ce chel d'aSu vre qui a lait courir tout Po.t-.ui Prince.— Entrs : G. 1. Cin Varits Ce coquet tablitsrmeni 1 gorgeait de monde avan: hier soir. Il y avait, au piu„i.i.iiine, les nlms nombreui et allchants et on eut trs raison d'aller en foule %  • cette 1 lre qui s'acheva au milieu des app'aud eic iptctateurs conquis. fianailles Nous avons reu la c.itte de 1 de Mflle Laura Djean avec Mr Joseph (Chrtien — Celle de Mellc Maria Msvi avec Mi IntoiM Cil. Trouiliot. Nos compliment. Nomination Nous avons apppns avec beaucoup do pi que par commission de s. 1:. Mr L.10 Civil vient dure nomme Substitut du CommissaiiC le Gouvcriicii.c. : prs le Tribunal de tre instance de Petit-GoAve, en rernpla emeni de |tr Dcsvarieux, promu CommUaaire. Nos Coniplimeuts. |Brlement Il a t brl ce matin en pic,nue Je membres de ia Commission du tetan II somme a0,000 gourdes se dcomposant comme uit : 1000 gourdes en billets de 2 (mission Je 1 10,000 en billets de 1 (-mission 1-10,-01 l6,oco mission Je o;-< 1 4Uuo en billeis de 2 1 mission Je 191a Ce qui porte 4,5 j a,000 gourai* la valeur totale ratifie jusqu'Ici Je la circulation. Le dernier train de Uizoton BsniirSSnefll nous Jemundion au nom ctupio\s du Commerce dont les parents sont .1 ia CSAlSUfDS, que le dernier train Je l'i mon lais >c la gare du Nord a o heures .111 lieu Je Nous croyons ravoir que satisfaction icra bienJoniee .1 ces knlrtaMBU villgiaiuristcs. La Renaissance la;s Menil us de la Renaissance lOM CQ0VO* ques Jeiuain, meicicdi il du courant .1 prcises du soir, hue du Mont.il.us chl Uianilois 1. FTEetSirjPc-eliiFrSLA.V,; i'cr<-ri>ii: jJimaa* Wrirnbv A l'i'i "i'J s • wv*. DAYTON' Ohio— Le Cox a reu aujourd hui et a accept lirrriei'fmfnt sa nomination comme-/ candidat dmocratique i la nrsidenc I : rar kl n R-oseve!\i h lte d'une pu; J de miilir rs de dmocrst j s a ir.t-ndu la dclaration du candi lat dfinissant e a camo:gne 3 18 <.*x.Pi TKVB; P %  m-ow •' ; "' 1 M I , 1 -h rmi r du nu VI \D y. Convocation lA Conseil d'Administration du Syndicat du or -su-Prir>cien, en ver tu des aiticlcs '11, 83 de son acte constitutif, convoque en Assemble gnrale les Actionnaires au cabinet' de Mo h'.d. Ltspinosse \ lires p, m. pour le mercredi U Aot. Si ce jour la majori statutaire nVtait pas cons tale, pour le jeudi 13 au mme lieu et la mme heure et enlin si le jeudi V2 la majorit n'tait oas er core consae pour le vendredi 13, 4 heures toujours su mme liei, runion laquelle en vertu de lac e conr-titutit.rAsseinble gnrale sera rgulirement cons itup, qiel <[ue soit le nombie des ac iounaires pi genti' i'our h Conseil d Administration, L prsidanf, Le Secrtaire, LK.S; INASSh 15. UKUUAUD M f *'v/-''l. Courrier Maritime Le steamer c Cantal de la C G. T ayant laiss BJ daux le 27 luil let :oui est attendu ici le 17 Aot du courant — %  Le steamer Albaro de la compagnie Italienne de navigation sera ici vers le 22 Aot courant en route pour Smtiago de Guha. jpba na, Vera Ciu/, Barcelone, Marseille et Gnes. — Le steamer Fauna del ligne hollandaise, a laiss New Yoik le s courant pour les ports du Nord et sera i Port au Prince vendredi 14 Act — Le steamer 0 Hbe devant laisser Curaao le 12 courant est attendu ici le 17 pour prendre fit ptonotictr la clture de vos travaux, sans vous dire, sacs faire savoir i la Nation pourquoi il n'a pu ebir i la formelle prescription de l'art. 116 de la Constitution. Sa responsabilit personnelle en l'occurrence est i ccu veit : cela ressort clairement et sans cor.le:te de la Itltie du 12 luilltt, au No L. ifl-u* du conseiller financier et de la d riche usronsive du D rgion de Brody. refoulant vers Radzinvillw, les polonais firent des prisonniers,prirent un fort bu.i que' i e gouver.i*ment allemand ainsi qu'un tendard de la btigidc i oua pour iy28 cinq millions de la cavalerie de Varsovie. La note du gouvernement polonais aux soviets envoye le six aot ne fut WM transmise, la station radictilgraphique de Moscou refusant d'accepter des dpches d'autres heures que Aujourd'hui Moscou nisire des affaires trangres une not: attirant l'attention des allis s>:r 1 inquitude rsultant parmi les habitants d; la Prusse orientale de la destruction des aims et des munitions opre par les autorits inieri lies. SI R WlOl'RG — Les cocumenls saisissur (J.lmeit ex dpu duReich stag venant de Berlin dmontrent alpour y2 cinq mimons de marks au seivice de propagaade pan germaniste et au service d espionnage dans la rgion de la Sarre. PARIS,— "Le Temps" commentait la situation dit que lAogl.terre corn me la France veut partout l'ordre et l'apaissement. L'allemgne au cen bronze \ le^stein. Varsovie— Une note du gouver nement po'onais adresse Moscou accep'e d engager des pourparlers de paix a Mimk avec les soviets sous la cordition que les soviets s engage lont i ne pas intervenir dans If* af faires intrieures de la Po ogne. Lrs iTniro'fnttaiies po'onais mandats prur 1 pinvstice et la p:ii atr verort Min k dem?ir. Selon le corrmuni que de Uut major polonais, les treupts rouges occuprent Ko'tk, mais 1 lis furent arrtes p es d Os ttclei kl et sur la ligne de la Bug. L"" r-o'enais reprirent Brody. Zurcb— Un radiotlgrsmme de Moscou signal i les dangers po c sibl-s pour h Russie rsultant de lactiv t du gnral VVrangtl su tout aucisde ,'u t-iv. nlioo de la Roumanie et pr'o t He<: mesures pour l'anantir. PR'.GUELe mniit e d s affaires trange es fi une dclara'ion alfirma^i ^a neutralit dans dans la guer ra Russo Polonaise et dans lo-les le-Il t ires Russes en gnral. ROUF. Le goav r;:em n' Albanais l'geaot i Mirania annonce son dsir de vivre en piix avec tous ses vr i \M et deminii de nt'goc'er avec le goU''er.ieii nt de Be'^'ad-. Le gaovetnement alb.ina j s envoie une dlgation a Rome pour remercier 1 l'ilie de lu; avjir donaer la hb?rl. Toi,' l?s krticlM du progrm ne social et Inancier de Gioltttl ayant tc vot'', la chambre re&t:ra en vacances prohibe nent jusqu'en Octobre, D'autre rlormes lui seront alors s)iimises. Le bat de Giolitti est de r.tbirla s.tuit'on onom que et inspirer l'tranger une absolue con Bancs ensuite aplanir les difficults in'rieures. l'ARiS— ''Le M itin" continue publier les dc actions (aitrs en 1918 par le roi d'EmOBSl %  Una (rande CDllIerw un litre d'eaa penr tons 1M Socit de I'SNIUDOL.S?,IM le ISsahs] Ea Venu : Toutte 1M Pu.Ue AV/S Los hritier.- de U g QC eiu Dufour donnent avis ioui lui iets^s qu'ils ont pris ladciiioil prociider au paitage de l'hi s Dufour X; Changement , Mariani, rommunj et arroo ment de l'ortjau-Prince; c, i plus bref dlai. Toute observation concerne*! prsent .vis doit tre produite! la huitaine Me IL Mondeitiii son cabinet, Bue du Centre. Por -au-1'rince, OJAot i | Biscuits sucri Trs lins,marque PEEKl LVaicheuient aniv do] Loii(lies(Anrrleterrej UD k'ra.id assuriiment pou les gols Boite il-' I el 5 livres chez AranckJ.Ma^ Rn* du MaguindellA l'Jn face de la Glacire, I'tte, Avis matrimonial Le soussign annonce au public et au commflice en gural qu'il n'est plus responsable 'le 1 uctes etactiona de son pouse ne Jeanne Lamercie Louinua l oui, pour cause d adul 1re, en attendant qu'une action en divorce lui soit entente. i'oit ru l'iince. le U ot 1083 Emmanuel GABRIEL Jeunj Loterie St Mt Nous sommes pri d' 4 que le ii'?ge de cett Loin lieu le 2/ Act prochain. I II dans les conditions de pubiicH DOUS ferons connaitre ullrien Les perstnnes qui dsiie-'t curer des billets doivent s'eaf de le tairr. Llies trouveroaji ltts dans les maisons dt)i ct^j Avis importai Ayant eu donner m f comme Ai;ent-le la Bitck lue, depuis le tfl juillet prie les pet sonnes mteiw-.: HV.ires de co'te l.*gne ou du" arrive i.:. du Ueprtteotttf c de la Blark Star Line or rfrera l oltino i* ces er 54-OU west 1.13 tl. StrejJ %  iveou de Cw Mes maisoiis pn\ u-tant pl le8 kie : e ? s ,iie en Uaiu depuis le %  sus parl LUC D0R31NW de coutume. paitmnTdcs RnVwtt7a"te du'n rtluse toujours piteatant les DtH< traire' d ans SOT acharnement dluilltt au No 2,Q. vaisesconditions atmosphriques. nuire le nar de Versaille, est parTels sort, eu .acccuici, les tails H KINI a Stampa apprend que 10 it complice du dsordre et del qui ont na.qunos relaMooa, ces G,c!,u. et.Millerand se renontreroct gacrrt( ^ jours ci, .v,c Mr |ohn Me Jlhenny, ^ix les B*ioi en Septembre conseiller tic,nc.er, e qui sont caus ^ ARls -, iV ll e ud l " ch que vous ail1 vous sparer sans que les Comptes Grerai veus au nt t soumis pour lhxeicice 1914/1919, d sans que vous ayez ru a \oter le Budget de l'Exercice 1,120 1921. i oit-aii Prince le 4 aot 1920 Te Scciiane d'Etat des l'm.iccs Lleuiy FQUitai [ continuer j nom ce oir i 'puis ils logne. prdes'inslio'i de iiauiront i Folkeyoni 1 u ils rencontmont Lloyd Geo Paria— D aprs Goepert, prsident de la dlgation allemande, U confi rence de la paix adressa a la prsidence du conseil une note sur I or ganisation des gardes volontaires dans la dusse orientale et l'envoi de la K'icbswei dans le district d A.1 NOTE DESERVICE DU CM:Lit FRAN.AIS Le Cible de la West india and panxma t'graph t.o entre Porto Rico et la Umaique ant de nouveau rompu le trafic de cette compagnie es" achemin par nos -'igns, .Noire tr. (ic peu', de ce Lut subir quelque re.rd que nous nous eilorcerons de lduiti au unuimutu. Si vous tes sujets aux Rhumes et Bronchite* Si vous redoutez ine infection pulmonaire Mettez voir organisme en tat de d* PAJR LA Solution Waterbur ANTISEPTIQUE pniisant et RECONSTITUAIJTM* 1 ^attendez pas d'tre plus {/rarement am !" %  j Mieux vaut prvenir quejw WATEIIBIRV CHEMICAL C^iMoUjgJ TORONTO NEW-YORK if^l/lM L ranch ./. •*& Agent gnral — Ln lace de la bUciut C^j



PAGE 1

LE MA UN se il di). Vieux Coq son Fils ; |g odsle il /^ -3 ^P ,v,5 1A a.h 2.0 S 2 a. S v =;•> — Q ?-0 P •• t 3 S* -* V5 S c Qfc pxm 2^ 6* S %  i —— r* s = 3 et g* 2 S — ^ o. %  s 3 | S s et fD — .1 • v s. 9 S^ OS 2 i-g 03 SI r: c M S. a. 9 E. rt *• A t/2 % %  * %  *^ M fl %  1* s s%  — "t P 3 a 7 s ai a> -•-•1 i I f flll :' % %  • tes %  N\ TURKISH CIGARETTES { m i n a. Comaroa Co. • IMH , HHIT5M AN>£ff|CAtl rPBACCOCO "'"'i'i c Ctann* Camtron Co. Or 9 6o le millier Ed E8TEVB4 Co POKT-AU-PMNCE Comptoir! FRANCO-HATIEN Beprsenlant pour ia Rpublique d'Haiti 1720 Rue du Magasin de l'Etat & RECOUD sont les prfrs des connaisseurs. Vous tes invite venir voir Vexposilion cher, L. PREE2ZIWNN-AMRH0LM Hue . PrupuOi T' ,r IIARMAWL GO., f Kl* )WL V. t , La la Maison e Paul E. Auxila Rue Courbe au Au 17^7 VoWIrotmrez un a3sorliment complet des rnarchandises uivan* les, de l.onne qualit et de toute Irai, heur : Diills el Dockl blanc et couleursjl'aliiil.eachs su|iieur,I)iagonale S r eges,ilpaga no.r, Salin de Chine, (^hape u de paille i our horniues Chaptsuxde laine, Bas assortis, Chaiiatettea, cbemiae* caleons. Couvertures de 'aine et couvre-lits, Percale, Caiiootf de famille et autres, Mousseline suisse et .'iiitai?.. Voiles, KtolTes pour robes Lainage carreaux pour jupes, crftpet, Kubaoa, Dentelle, paitumens diverars, Indiennes, Zi liirs, Siains, Chcka. Moudioirs pour; lte et pour poche, etc Verres Loire, carafe, Machine foudre. PRIX MODRES



PAGE 1

Il 1*1 Asorf:rastjlre LE FEU' A^ivsscz.voiis h plus forle compagnie desE.U. LE HOME IXSUMNŒ Co de N- t. m agent gnral pour Hati Eug. Le BOSSE, Port-au-Prince i'fapz votie Maison, voire Magasin, HM dpH au tani k plus laiacrab'e. Aucun Irais de coinn ni de courtage payer liens ifftflz eus SJ-.S f ai; psi co> tepoodsnca ou venez Jisculer *ot e ircbl me chez Eiio LE BOSSE, 95 Une s CjfGle 20 po IF Hmrre Star l-t livre Su nie tomate, bouteille Ah icolx Veribest ferbl vit Chili Concivne Veribegt ferb. Hamburger Steak Verlbest [< rb. tleej Georyi i K('j Si t.lie Saumon Whlie floue Taie Imyr'al, boite or 0.30 :;.7 no 20 1.20 10 15 4>i 20 7 12 10 ir> 30 •> < %  / MJ 1! sera mis ei* vente la semaine prochaine 8.000 articles nouveaux. 'ne Grand Htel de f Le gtird lltei de FriBG? n !e plaisir d'atrorcer bTfvwje Gourdes U l? t blare liarsec Gcurdenloui Dts vins CD Uuttilles rouges r\ blancs ^ Vtrmouth franai( G Quinquina des Prince* el ie)a^^ vp Corse tu quinquina. Virs rr.ousfux < t CHA.Mr AGNfc 1. queurs franaises Marie Biiiiid Lt tout des prix ni medr P ? PATRIZi 4t/t8 aux Cyclistes Par le steamer COLOX La Maison ] A. Victor Gentil /? t/w Magasin ie l'Etal Xo /73/ Vieil t de recevoir Matriel complet jour Dicyclet'es. enveloppes avec con liaison Knveloppe simple lubefl chambres air : Ciment et l'a ches. l'fdaks ni 1er el tima Bille?, moyeu* air t el avant, garni IJJUC, sli llc Ck^mor n 1 1 le toutes les OJUUIUS, pompus pour bieyclet es et auios.f I our pompe SaCi ouils, i'ouichus, marches en hoiset eu h >uc, billes, j iihes, ciroure, neveile*ck, guiions, foiiueciot guidons, aiganl 5s val e, nyons, cl ksou pour bicyclette el amateure, sjnnet.es s c. lied Seal Batteries Piles pour l'Ij li i.hlse bitleii>s de toutes ilmens:onu mme maison: Chaussettes lin>$ pour nommes el enfants de 2 ait am. ban po w dam 'S, formes du cUxveaui, lentra nutr cl cjuleur pour l Afl iyor, le.n we //Otr noircir les cheveux, 'leinlurepour\ l:< vclemeiifi, citiniitiex et caleons /lus 'ie U marque HEh.\ c 7 et ametls dessert slyle jiponaisCrayons Slytlic, Pharmacie F. SEJOBIE Angle cx Unes Houx et thi Cenli ** Mdailles d'aryerc Exposiion de Bruxelles 10i Lboraioiro Ue tiiiuiia M&cale J!/.-oguerie, Prcdu.ls chimiques et pharmaceutiques. Spciabls f fiDfteai et amricaines. Prparation de toutes ampoules mdicamenteuses sta ei injectables. Spcialits. —Srum i:vroshnq-je simple et ferrugiontr loilbydrarp/re. Srum ue aiorard remp'i'/ii't lespaqur rca cliiiis de Perrier et de fioba' Il y a toujours en stock : iNevrosthose' Sirop peclorfc| Eliirr tie PeMvKani. I Dpositaire du PliEVESTI neprxentanl de* Laboratoires vt\ L\CTlr'iLli.y.—l'erment betique, coatre a^ectioos %M\ tmaies et cutane*. /. vlBtNB, -S-.npi laqua <}!? con t|>i0o w 1 d P f \ i £* j i al y II S S b Produits de ])vemi<*r choix /


PAGE 1

j.,,^ anne Noirci itfi*' r.-rl :.u Piii.cc.Haili Mardi 10 Aot {920 ..pUTEDH-PACPRIETAIRE ,eDt-MAGLOIRK mcisTRAT COMMUNAL gpMlBO 15 cwiriii G 2.00 tf UART£KEMS (Otl IB.0* lOll rTRANGER G. 2 50 700 s 800 Il n'y a pour l'houiut** qu'un vrai imlbeuf quiest ne se trouver en faute et d'avoir quelque chose se reprocier. LA BRUYERE ..m sont reues au comptoir Ir^ Publicit, 9 R" Troochet, Paii ai Ludgate Hill, Londres, Quotidien FEDACTION ; Rue Amricaine No. U'^ L ' fiUME N TS IMP O R T A N T S Gouvernement explique pourquoi il n'a pas pu obir la irmelie prescription de l'arlicle 110 de la Constitution. IHIGUEX.WK feTDELA R L PUBLIC U .3 Message (CONSEIL D'ETAT |n ks Conuilltrs d Eta il circonstances im bri 'ns. ipossible nu dniurnem ni fae de vans prsenter au fission de iolre haute AsipaJ hn aujourd'hui coinim Constitution, le, Comptes Mkxtrcice 19 ( S 1 1919 ,•/ le Mxercicc 1920,7721. L pi*ent l un t.nt exception\ltgravit ne vous chappera < prendre; les moindres m rapport que voi s soumetbr le Secrtaire d'Etal des \ Commerce d ou il ressor^Bfmihl n'en doit point kpouioir Excutif bplutides mtcr.ls suprieurs A fidle observateur du lu au Gouvernement des ^Gouvernement de la Re"n rendre celte justice de aucun de ces devoirs circonstance. Aussi, al plus grande conlima la Iwntu dans le nul il a le m cuti 'Ment mes prvisions, ce \"Pv des fonctionnaires l lu <'< la Convention d '• 1 5. w prolongeait an Mtntc, j t crois supermmtr de vous maintenir situation: l esprit [dontvotkuve; did donns pendant ta dure de -M tst d'ailleurs un sur r*b chaque peuple, il surm w moments o il faut Jpf sovi/rir Sommesyen moments l ? Latli^ mien, calme et digne. V*. marchant troitement ***ment de la Rpublique, ?J OU Tame qu il ne soit ^ pour sauvegarder son ranurer le triomphe. llT*Uissteurs les ConseilrW*lUs exbresstons de ,atb aiiiecoisidration. DARTIGUENAVE "'"El.u DKsFlXANCK [CONSEIL D'ETAT fe illers d Et, ."CoMiituiion dis J" Œ J"r paragraphe ;PMtiraux et les budEh nH l I'A prcdent latif par la Secrtaire d'Etat .des Finances! plis tirJ dais les irait jours d-) l'ouverture du lu Sessio 1 lgislative. Et Partiel S de U Convention A n rinno-llalienue du 10 Septembre 1913, stipule6ti son paragraphe deuxime : t Li Prsident d Hati nommera, sur la proposi ion du l'r Mdent des Etatl-Unie, un conseiller lliancier qui 6era un fonctionnaire a'.iucli au Mims're des Finance-, auquel le Secrtaire d'Etat prtera nnu aide efficace pour la ralisation do ses travaux. Le conseiller lloancior laborera un systme adquat de comptabilit publique, aidera rugmentattOP des revenus et 1 le ; r ajiis'emtiAl aux dpenses... Ds fvrier de cette anne, Mvl. les Secrtaires d'Etat aux diffrents Dpartements ministriels, en vue d.se conformer la lettre d: l'art. 116 de la Constitution, et d assurer en mme temps lu continuit des services publics dans le cours du prochain exercice, — mettaient la main, chacun en ce qui le concerna a lu prparation du badg >t HMOriOJL Par dpche on date du 'li Mars, au No Vl.i, le Dparlement des Finances iv.no luit les proj ; s du li il g ta Mr A J. Maumus, conseiller Uiaucier p. i, eu vue de leur tude p 'iminuire par ce fonctionnaire. Alun le roitseiller ad intrim rpondit au Dpartement p*r le tre du 2U Mars au No E 89 i. Je suggre que, vu le prochain retour de Mr Joua Me Illienny, conseiller 11,lancier, des masures soient prises pour retarder toute discussion relative aux dits pro|Q!s de budget entre les d il jrouts Departoiiiauts ininiftrkll tt 1'Offct dont le bat serait d arriver & leur mise au point dflnitif, poof lui permettre ce prendre part leur discusson. Cepeudant la session ordiaaira a^'ait t ouverte la date constru iionneile, le lundi b Aval IWO, Me John Me I nenny, conseiller li iaucier litulane, pain uux EUd Amlique depuis U tob:e hli>, en miesio 1 li .an ii"'e pour coin,* a du Gouvernement, ptolongeait son sjour ou Amrique, re eu SJii uul dou e par les diili:uita insuimon a I.IMS quil rencontrait pour 1 accom pliesemeot do celte mit-sion ii.iuncire ( placement d'un Emprurtt h C.ien sur le march de N w-Vork) Puisque d un ct le conseiller ne pouvan venir a bout de c;s dilijcul tt. tt quj de luuiro BU preieueo a l'oil-aui'iince ttaU d'absolue rcea HI e pour la t>ipiltl|op lu budget en conlonpite do I article 11U dd la Cous tutiou et dti l'article ^ do la C'^uveiiliou llaitiano-Amiicuino, le Gonverofto ont jo§t ncessaire de lui e'iidndfcr ne rentier co te Bn PQ.^au-PrinWLe Gouvernemei.t lit appel, en l'cccarrenoe, aux bons otiiees de la Ugatloo Amricaine -t c est ainsi qui; Mr John Me lbienny rentra des E U vers le 1er Juin dor murLa Session le^isla ivo dartil dj\ depuis prde ds.ix raiii VeM le I* loin, Mv le cjusHi!!"* finu icijr on QeQtf V>C les Sjore tairez d'Etat, e l'iif! de la Sacrtnirarie d Etat dei Rltiona Eci rieures, l tu le des projet 1 d 1 b il ge. Les confrences dnrreol peu prC'S douze j'mrs et panduil co temps, aprs pousabili es vis vis de la natiui Le conseiller iinuncier tat un Ion; tiuijuaiio cr par la Coqven.iun qu-.: nous ayons librement s.gu.'e 8vec lu Guuverneujont auiuoum. iNjui uLlenduus de cet n t uuietit dlpouiit-quo fout le bien qui peut •oriirUeebu applicatiou sni:reet con4citnc.euso.ma1s pour ijn elleso t siucrt meut tt coiisciejcieusemeut applique, il eat do ncessite premi re que i.ous tiouvious tous les lune t, .maires du traite toujours dlspo •-•s inarctier avec uous sur le t nain dj lu plus frenvhe cohabo ration, Le Uouvetneiaeni t' uur fc TKLRPSiOMii ^08 nuit n'a nu'm vmu, qu'un d^sir : ret'prdu trait Ott e pjEoflt qui peut en s % tir pour le bien re mural, matri I et in elLctuel du p< ur>le batien, et fournir en toutea cucons t nces e> dans tous les domaines la plus lar^c cou ribution un toi rsultat. Jamais il ne s 1 st drob — %  jamais il ne se drobera aux supr nus devoirs qu'il a aeecm'a. La lettre de Mr le conseiller linan rier appelait une rponse ferma et digne, met ant Mr Me llbenny en domeure de s'expliquer, et lui lais x*nt rn tout cas l'entire respona b'bt de la dcision insolite qu'il ven.it de prendre, et les consquences uni en reuItraient Le 11 juillet, le Deporti in ni dt .= Fruinres lpondait tiens les leimes snivao's dpche N i J'i ; au conseiller linaucier ; Monsieur le conseiller, la vous aoense rceptijn de votre lettre N J E 10 — IL, du M juillet co irait d MM laq telle vous vous exprimez ainsi : Je me vois dans l'obligation de CA-tser toute udi dd bidg-it j isqtl'aa 100 nout o certain iffitrei d'une importanoe coosidranie pour le bien tre de i* Kaj mliqae aoront ; Qnalemint lgles suivent les rec)un 11 tnditio s tnt.-s pir tuji au Gouvernement initien. tfn prenait note dbattedolatatlOQ dont l'importeota gravit n'a, pas pu vous chapper cartetuemeot, jj no peax que regretter, au njm dd Goa venieuioiit baitien ; ;< I j, (.ie vu ii ay n-la prci siun qai sirait en p treille ojcurren c?, quellej sont ces affilia d'une inpjnai.t si consi lrah'.c pour le hieicire de l.i Rpublique et dont le rglement, suivait les reco n naidalions faites par vous, importe 1 ce point que vous puissiez subordonner ce l glement la coutmuatiou de l'tude dj badget ? i ) < x *e vous ayez pris, en tout tat d'i ca'isp,uno dcision si grave, stns considrer qu'en cela,vous vous drobez a l'une des ulfiibutious ssen tielles qu VJ as incombent en votre qualit de conseiller iinuncier a tiens au Dpartement des Fnancas ; • Ls prparation du budget de l'Etat cjnstitue l'une de< priccipalea obligations de ceux qui y sont pi poses par la loi, puuqu aussi bien la vie nationale elle m ne dpend de l'labjration du budget de l'Etat (Je la session lgiilative actuellj esc ouverte dpuis le .") Avril dernier. K 1 vertu <11 l'art 1 1 (1 de U Constitu lion,le projet de badget elles Comi les gnraux auraient du tre sou mis au Gjips Lgislatif huit jours apia lou'.vitirejd) la Session, c est dut le i' avril. Les projets do budget ont et) achemines a vo re ottlca par dpche du SJ mars 1020 au.Nj 1SJ. , E ^. J. t Finalement, le Gouvernement ayar.t conscience qu'il t tait dj troo eu re ard dans la pisentation du hudget au Cous9il d Etat, a us des bons offices de la Lgation Ainn came pour vous fuiresn.-.Le-j quat:a mois de celle SeafiOM se sont couls sans que le Gouv*rr^ment ait j,u vous prsenter lr pi jet Je liuJg-.t lyjo/i^iai. Le uouvec ut ment Q pouvan pas vous l-i^r >•• %  • 9 r


Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05184
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, August 10, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05184

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
j.,,^ anne Noirci
itfi*' _________________
r.-rl :.u Piii.cc.Haili
Mardi 10 Aot {920
..pUTEDH-PACPRIETAIRE
,eDt-MAGLOIRK
mcisTRAT Communal
gpMlBO 15 cwiriii
G 2.00
tfUARTKEMS
(Otl
IB.0*
lOll
rTRANGER
G. 2 50
700
s 800
Il n'y a pour l'houiut**
qu'un vrai imlbeuf quiest
ne se trouver en faute et
d'avoir quelque chose
se reprocier.
LA BRUYERE
..m sont reues au comptoir Ir-
^ Publicit, 9 R" Troochet, Pa-
ii ai Ludgate Hill, Londres,
Quotidien
FEDACTION ; Rue Amricaine No. U'^
L ------------- '----------
fiUMENTS IMPORTANTS
Gouvernement explique pour-
quoi il n'a pas pu obir la
irmelie prescription de l'arlicle
110 de la Constitution. .
IHIGUEX.WK
feTDELA R L PUBLIC U .3
Message
(CONSEIL D'ETAT
|n ks Conuilltrs d Eta ,
il circonstances im bri 'ns.
ipossible nu dniurnem ni
fae de vans prsenter au
fission de iolre haute As-
ipaJ hn aujourd'hui coin-
im Constitution, le, Comptes
Mkxtrcice 19 ( S11919 ,/ le
Mxercicc 1920,7721.
Lpi*ent l un t.nt exception-
\ltgravit ne vous chappera
< prendre; les moindres
m rapport que voi s soumet-
br le Secrtaire d'Etal des
\ Commerce d ou il ressor-
^Bfmihl n'en doit point
kpouioir Excutif
bplutides mtcr.ls suprieurs
A fidle observateur du
* lu au Gouvernement des
^Gouvernement de la Re-
"n rendre celte justice de
aucun de ces devoirs
* circonstance. Aussi, al-
plus grande conlima la
Iwntu dans le nul il a le
m cuti
'Ment mes prvisions, ce
\"Pv des fonctionnaires
l*lu <'< la Convention d
' '15. w prolongeait an
Mtntc, jt crois super-
mmtr de vous maintenir
* situation: l esprit
[dontvotkuve; did don-
ns pendant ta dure de
,-M tst d'ailleurs un sur
r*b chaque peuple, il sur-
mw moments o il faut
Jpf sovi/rir Sommes-
yen moments l ? Latli-
^ mien, calme et digne.
V*. marchant troitement
***ment de la Rpublique,
?JOUTame qu il ne soit
^ pour sauvegarder son
ranurer le triomphe.
llT*Uissteurs les Conseil-
rW*lUs exbresstons de
,atbaiiiecoisidration.
DARTIGUENAVE
"'"El.u DKsFlXANCK
[CONSEIL D'ETAT
fe,!illers d Et,
."CoMiituiion dis
J"J"r paragraphe ;-
PMtiraux et les bud-
EhnH l i'a prcdent
latif par la Secrtaire d'Etat .des
Finances! plis tirJ dais les irait
jours d-) l'ouverture du lu Sessio 1
lgislative.
Et Partiel S de U Convention A n
rinno-llalienue du 10 Septembre
1913, stipule- 6ti son paragraphe
deuxime : t Li Prsident d Hati
nommera, sur la proposi ion du l'r
Mdent des Etatl-Unie, un conseiller
lliancier qui 6era un fonctionnaire
a'.iucli au Mims're des Finance-,
auquel le Secrtaire d'Etat prtera
nnu aide efficace pour la ralisation
do ses travaux. Le conseiller lloan-
cior laborera un systme adquat
de comptabilit publique, aidera
rugmentattOP des revenus et 1
le ; r ajiis'emtiAl aux dpenses...
Ds fvrier de cette anne, Mvl.
les Secrtaires d'Etat aux diffrents
Dpartements ministriels, en vue
d.- se conformer la lettre d: l'art.
116 de la Constitution, et d assurer
en mme temps lu continuit des
services publics dans le cours du
prochain exercice, mettaient la
main, chacun en ce qui le concerna
a lu prparation du badg >t HMOriOJL
Par dpche on date du 'li Mars,
au No Vl.i, le Dparlement des Fi-
nances iv.no luit les proj ; s du li il
g ta Mr A J. Maumus, conseiller
Uiaucier p. i, eu vue de leur tude
p 'iminuire par ce fonctionnaire.
Alun le roitseiller ad intrim r-
pondit au Dpartement p*r le tre du
2U Mars au No E 89 i. Je suggre
que, vu le prochain retour de Mr
Joua Me Illienny, conseiller 11,lan-
cier, des masures soient prises pour
retarder toute discussion relative
aux dits pro|Q!s de budget entre les
d il jrouts Departoiiiauts ininiftrkll
tt 1'Offct dont le bat serait d arriver
& leur mise au point dflnitif, poof
lui permettre ce prendre part leur
discusson.
Cepeudant la session ordiaaira
a^'ait t ouverte la date constru
iionneile, le lundi b Aval IWO, Me
John Me I nenny, conseiller li iau-
cier litulane, pain uux E- U- d Am-
lique depuis U tob:e hli>, en mie-
sio 1 li .an ii"'e pour coin,* a du
Gouvernement, ptolongeait son s-
jour ou Amrique, re eu SJii uul
dou e par les diili:uita insuimon a
I.Ims quil rencontrait pour 1 accom
pliesemeot do celte mit-sion ii.iun-
cire ( placement d'un Emprurtt
h C.ien sur le march de N w-Vork)
Puisque d un ct le conseiller ne
pouvan venir a bout de c;s dilijcul
tt. tt quj de luuiro bu preieueo a
l'oil-aui'iince ttaU d'absolue rcea
hi e pour la t>ipiltl|op lu budget
en conlonpite do I article 11U dd la
Cous tutiou et dti l'article ^ do la
C'^uveiiliou llaitiano-Amiicuino, le
Gonverofto ont jot ncessaire de
lui e'iidndfcr ne rentier co te Bn
PQ.^au-PrinW- Le Gouvernemei.t
lit appel, en l'cccarrenoe, aux bons
otiiees de la Ugatloo Amricaine -t
c est ainsi qui; Mr John Me lbienny
rentra des E U vers le 1er Juin dor
mur- La Session le^isla ivo dartil
dj\ depuis prde ds.ix raiii
VeM le I* loin, Mv le cjusHi!!"*
finu icijr on QeQtf V>C les Sjore
tairez d'Etat, e l'iif! de la Sacr-
tnirarie d Etat dei Rltiona Eci
rieures, l tu le des projet 1 d 1 b il
ge. Les confrences dnrreol peu
prC'S douze j'mrs et panduil co
temps, aprs aion^. aprs queljues lapJrMMOflS,
modilications et addition-:. furent
arrts les projets dj ii t.; :ts jai-
vants :
1 = lludget das Voie e^t Moyens,
'J s llelations Extrieure?,
."{ 3 Finances & Cotn uorce,
43 1 itrieur.
Le lunli H Juillet, .1 l,J heure
et demi (heure convenue o irrt
entre 1-j Secrtaires d Eut et ie
conseiller linancier) le Secrtaires
d'Etat taient runis pour la coati
naation de l'tude du budget qu'ils
avaiant hte de mener a terme puis-
que d'ailleurs il ne restait plus -| 1
Vingt trois jours pour i li do la
Sksioo, prolonge d'un mon pur
un arrt dm-ne motive do 1 Fxjju
til en daie du %5 Juin.
Entre 4 et i \\'i heures et demi 'e
Secrtaire d'E'at des Fin tic s reut
du conse 1er liuiucier une it-tlco au
No E 10 11'., ainsi conue :
t Mr le Secttaire'd'Elat,
le me vois dans l'obligation do
cesser toute tula du bilget jus-
qu'au moment o certaines aiuiTes
d une importance consul irable pour,
le bien-tre do la ll-qubliq je auront
t anale nent rgles nuivant Ihs
reco nmanulilions laites par moi au
Gouvernement liafuen.
Veuillez agrer, Mr le Secrtaire
d'E".at, l'assurance do ma parfaite
cooeldriUon.
JohnMcILUENNV
Une pareille dcision, que lien no
faisait prvoir, que rien 110 pouvait
juatilier d6 la part de Mr John Me
lilunuy, Ijiic ioniui e altich au
Miuistie des Finance produisit sur
le Gouvernement tout entier un pio
fond sentiment do surprise tt un
mcontentement lgitima.
En une semblable eu: jor.cture, et
vu la bi'uatiou inuttenaue qUtile
lui.-u t nui re, le t ouvoir Exc t i
cunaervu inaltr le coustaut souci
e. la pleine conscience ce ses rea>
pousabili es vis vis de la natiui
Le conseiller iinuncier tat un Ion;
tiuijuaiio cr par la Coqven.iun
qu-.: nous ayons librement s.gu.'e
8vec lu Guuverneujont auiuoum.
iNjui uLlenduus de cet n t uuietit
dlpouiit-quo fout le bien qui peut
oriirUeebu applicatiou sni:reet
con4citnc.euso.ma1s pour ijn elleso t
siucrt meut tt coiisciejcieusemeut
applique, il eat do ncessite premi
re que i.ous tiouvious tous les lune
t, .maires du traite toujours dlspo
-s inarctier avec uous sur le
t nain dj lu plus frenvhe cohabo
ration, Le Uouvetneiaeni t'uur fc
TKLRPSiOMii ^08
nuit n'a nu'm vmu, qu'un d^sir :
ret'prdu trait Ott e pjEoflt qui
peut en s% tir pour le bien re mu-
ral, matri I et in elLctuel du p< ur>le
batien, et fournir en toutea cucons
t nces e> dans tous les domaines la
plus lar^c cou ribution un toi r-
sultat. Jamais il ne s 1 st drob
jamais il ne se drobera aux supr
nus devoirs qu'il a aeecm'a.
La lettre de Mr le conseiller linan
rier appelait une rponse ferma et
digne, met ant Mr Me llbenny en
domeure de s'expliquer, et lui lais
x*nt rn tout cas l'entire respona
b'bt de la dcision insolite qu'il ve-
n.it de prendre, et les consquences
uni en reuItraient Le 11 juillet, le
Deporti in ni dt .= Fruinres lpondait
tiens les leimes snivao's dpche
N i J'i ; au conseiller linaucier ;
Monsieur le conseiller,
la vous aoense rceptijn de votre
lettre N J E 10 IL, du M juillet
co irait d MM laq telle vous vous ex-
primez ainsi :
Je me vois dans l'obligation de
CA-tser toute udi dd bidg-it j is-
qtl'aa 100 nout o certain iffitrei
d'une importanoe coosidranie pour
le bien tre de i* Kaj mliqae aoront
; Qnalemint lgles suivent les
rec)un 11 tnditio s tnt.-s pir tuji au
Gouvernement initien.
tfn prenait note dbattedolatatlOQ
dont l'importeota gravit n'a, pas pu
vous chapper cartetuemeot, jj no
peax que regretter, au njm dd Goa
venieuioiit baitien ;
; l;Lre,de ma dire avec : > n-- la prci
siun qai sirait en p treille ojcurren
c?, quellej sont ces affilia d'une in-
pjnai.t si consi lrah'.c pour le hiei-
cire de l.i Rpublique et dont le rgle-
ment, suivait les reco n naidalions faites
par vous, importe 1 ce point que
vous puissiez subordonner ce l
glement la coutmuatiou de l'tude
dj badget ?
i ) tat d'i ca'isp,uno dcision si grave,
stns considrer qu'en cela,vous vous
drobez a l'une des ulfiibutious ssen
tielles qu vj as incombent en votre
qualit de conseiller iinuncier a ti-
ens au Dpartement des Fnancas ;
Ls prparation du budget de
l'Etat cjnstitue l'une de< priccipalea
obligations de ceux qui y sont pi
poses par la loi, puuqu aussi bien
la vie nationale elle m ne dpend
de l'labjration du budget de l'Etat
(Je la session lgiilative actuellj esc
ouverte dpuis le .") Avril dernier.
K 1 vertu <11 l'art 11(1 de U Constitu
lion,le projet de badget elles Comi
les gnraux auraient du tre sou
mis au Gjips Lgislatif huit jours
apia lou'.vitirejd) la Session, c est
dut le i' avril. Les projets do
budget ont et) achemines a vo re
ottlca par dpche du SJ mars 1020
au.Nj 1SJ.
pays, l'examen Je ces projets a dd
re lu.cment resrd, le conseiller
linaucier p. i. noyant pas voulu en
dosser la responsbtlii de cette lu
le, ainsi qu'il leseott de ses lettres
des JO Mais, 17 Si 2% avril locaux
Nus E. \1 S E 'JJ. >, E ^. J.
t Finalement, le Gouvernement
ayar.t conscience qu'il t tait dj troo
eu re ard dans la pisentation du
hudget au Cous9il d Etat, a us des
bons offices de la Lgation Ainn
came pour vous fuires votre prsence l'oit au Trince
tait ncessaire. H-pondant cet
appel, c'est'-dire eompieuaut que
lu demanda du Gouvernement tait
motive, vous es tentr a l'or, au
l'nnce. et depuis douze jours peu
prs, vous avez entrepris avec M M
les Secrtaires tl Etat l'lude des
pri'j.iig de bttdge |
tLa Gouvernement a donc prouv
,uriti surprise des plus dn.igiabi^s
a lu .ecture de votre lettre E. 10, \\%
du \14u lie;. Il mo eu ig uj voua
faire part de celle surprise dssgr
ab!e de fOTnn'er tou'ea les rserva
d droit en l'occui rence, et de vou
informer en dtnutive ipie vous pur
ferez en! toute la responsabilit de
la non prsentation en temps voulu
du budget de l'K'af.
t Veuillez agrer, Mr le Conseiller
le assurances de ma considration
d stingue.
FLEUltY FKVUII ItE
Secrtaire d'tat des Finances
A la date du 19 Fuill'et, S. E. Mr
B illy Blanchard, E. E et Ministre
Plnipotenliaire des Etats-Unis d'A-
mrique, remit de la main la main
su Prsident de la Rpublique un
Mmoire manant de Mr John Me
llhenav, conseiller nuancier, Focc-
tionnaiie attach au Ministre de
Finances,dans lequel celui-ci formu-
lait contre le Gouvernement desgriet*
propres, selon lui, i expliquer, voue
justifier la discontinuation de la pr~
patation du projet de budget, signi-
fie dans sa lettre du 12 luillei.
( v'oir Mmoire y anuex d; Mont-
sieur Me llhenny clAj
Au Mmone pioduit par Mr U
conseiller linancier.et remis au liou
vernement dans les conditions plus
haut relates, le Pouvoir Excutif ai
rpendu par un contre Mmoire
coetlituant uns mise au point de
toutes les questions souleves. Dans
ce document, le Gouvernement a
montr le calme et le sang froid qui
convenaient i son bon droit et .1 sa
digan. 11 a (au ressortir, encore une
fois, qus partout et toujours il a reu
du pleine et entire justice i luvie
de pacification accomplie dans le
pays par l'Occupation amricaine ,
partout et toujours, il a montr
combien il est dsireux de recevoir
l'aide '.lii:i\ce promise dans la Cou
vcntioa du 16 Septembre I9i5:par-
tout ei sans cesse, il veut collaborer
franchement, loyalement, avec le*
fonctonnaires que la Convention
cre aupics de lui 1 titre de collabo
meurs venus pour nous aider.
Voir contre mmoire ci annex du
Gouvernement ct B.
Que des divergences d'opinion se
soient p:oduit:s quelquefois entre le
Dpartement des Finances et le con-
seille! tin^nciersuriellesoutellesque*
lions intressant le peuple h ti tien,l'on
peuttoujours.en paen cas,discuter et
produire chacun les arguments pro-
pres a faire valoir 'e pointde vueque
ion croit devoir prconiser et soute
nir. En semblable occurrence, une
discussion courtoise et qui ne s'ms
pire d aucune ide prconue.aboutit
toujours 4 taire ressortir ae quel cte
se uouvent le droit et D raison, et
dans ces conditions, MM., l'intrt
public ies e toujours sauf.C'est donc
iur ce t.-rrain la, sur ce terrain seui
que doivent se circonscrire de pa-
reilles discussions.
Mais la prparation du Budget, teste
en tout etai de cause,une wbiigatioj
qu'on n'a pas le dro.l de mconna-
tre, i laquelle on na nullement, le
droit de se soustraire, sous p'ctexi
qu on ne serait pas .tomb /accord
avec nous iu les questions, tn cours
de discussions.queue que pourrait Elle
tau import.nce.Et d ailleurs, en pa.
renie conjonctuie, suspendre ou ar
l.ei la prparabou du Budget ds
I Eut, ne saurait jamais i,vju la vu:
Lur d'un argument,
Aujourd nui, Mvl. les Conseiller
d'Etat, vois .es atiivs au terme
de la Sisstoa orimaire dt cette ar>-
n.-.Le-j quat:a mois de celle SeafiOM
se sont couls sans que le Gouv*r-
r^ment ait j,u vous prsenter lr pi
jet Je liuJg-.t lyjo/i^iai. Le uouvec
ut ment Q pouvan pas vous l-i^r

>
9 r


L*rATlw
mJL
N'tmporte L'Age
pour prendre avec bnfice
la lgitime
EMULSION DE SCOTT
productive de forces, vigueur,
et nergie.
IM
JUSTIN DORSLNVIL
Ajaitur Mcanicien, rue de la
Kivoiation, prs de la Chambre des
Reprsentants.
MAISON A LOUER
Jolie ptl te maison de 3 pic.es
la ru du Rservoir, No 18j> ( Lu,
bassin, et:).
^ir
Faits Divers Nouvelles trangres
prenca les
COMPRIMS
SUISSES
d- DLLOKT. rfcarrraeien,
Maurice S'm
A uenl Gnerai de la M ,
Dauphin. Grandp lJ**H
Emaux varif^
Similis maox
"ines dsireux de,L
iw,
nu- .* ni t-Ai toi/i
!- .-A 1 < .
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES
OBSERVATOIRE
DU
PETIT SEMINAIRE
COLLEGE ST MARTIAL
Lurdi 9 Act 1920
Baron, tre
10
10
Aot 20
gouverneur
Temprature
76; 4
minimum 23 S
maximum 35.7
Moyenre diurne 26,3
t ifl clair le jour, couvert la nu t.
Plu e inappiciab'e.
Pluviomtre 2,3 mm.
Bjrcmnc cors-art.
J SUIERTR
Cinrra Parisiana
Soirit rnaanilique Dinriocbc A Parisiana o is
prenait un monde leu i|ui vit l'acnevei avec
Kgrct lexhibiton Je la plus belle femme de
France . Heureusement un autre film qui s'an-
nonce patant, va tenir l'affiche; c ot Le Do-
niino llougc dont la pitinera partie .1 tc
exhibs.
Jeudi, dernire de Marcelle ce chel d'aSu
vre qui a lait courir tout Po.t-.ui Prince.
Entrs : G. 1.
Cin Varits
Ce coquet tablitsrmeni 1 gorgeait de monde
avan: hier soir. Il y avait, au piui.i.iiine,
les nlms nombreui et allchants et on eut
trs raison d'aller en foule cette 1 lre
qui s'acheva au milieu des app'aud
eic iptctateurs conquis.
fianailles
Nous avons reu la c.itte de 1 de
Mflle Laura Djean avec Mr Joseph (Chrtien
Celle de Mellc Maria Msvi avec Mi IntoiM
Cil. Trouiliot.
Nos compliment.
Nomination
Nous avons apppns avec beaucoup do pi
que par commission de s. 1:. Mr L.10 Civil
vient dure nomme Substitut du CommissaiiC
le Gouvcriicii.c. : prs le Tribunal de tre ins-
tance de Petit-GoAve, en rernpla emeni de |tr
Dcsvarieux, promu CommUaaire.
Nos Coniplimeuts.
|Brlement
* Il a t brl ce matin en pic,nue Je mem-
bres de ia Commission du tetan II somme
a0,000 gourdes se dcomposant comme uit :
1000 gourdes en billets de 2 (mission Je 1
10,000 en billets de 1 (-mission 1-10,-01
l6,oco mission Je o;-< 1
4Uuo en billeis de 2 1 mission Je 191a
Ce qui porte 4,5 j a,000 gourai* la valeur
totale ratifie jusqu'Ici Je la circulation.
Le dernier train de Uizoton
BsniirSSnefll nous Jemundion au nom
ctupio\s du Commerce dont les parents sont .1
ia CSAlSUfDS, que le dernier train Je l'i mon lais
>c la gare du Nord a o heures .111 lieu Je .
Nous croyons ravoir que satisfaction icra bien-
Joniee .1 ces knlrtaMBU villgiaiuristcs.
La Renaissance
la;s Menil us de la Renaissance lOM CQ0VO*
ques Jeiuain, meicicdi il du courant .1
prcises du soir, hue du Mont.il.us chl
Uianilois 1. ,
FTEetSirjPc-eliiFrSLA.V,;
i'cr<-ri>ii: jJimaa*
Wrirnbv A l'i'i"i'J s

wv*.
DAYTON' Ohio Le
Cox a reu aujourd hui et a accept
lirrriei'fmfnt sa nomination comme-/
candidat dmocratique i la nrsiden-
c I:rar kl n R-oseve!\i h lte d'une
pu; J de miilirrs de dmocrstjs a
ir.t-ndu la dclaration du candi lat
dfinissant ea camo:gne qu'elle e^t base sur une accep'?tion
lo'a'e 1 la ligue des nations et ses
principes fondamentaux et non com-
me le plan des rpublicains SOI une
paix spare avec l'Allemagne. La
prehibtion ne lut mentionne que
par un"; lorte dclaration pour le
renforcement de la loi. Le Gouver-
nent insista sur la participation du
sullrag.' des femmes et parla de
nombreuses rformes comprenant
une rduction des taxes et des co-
namicj dans le gouvernement. A
onze heures le gouverneur dcida de
ne pas publier ce qu il avait inique
sur son manifeste d'acceptation.
NASH VILLELe gouverneur Ko-
beits du Tennesse a annonc Qu'il
lancerait aujourd'hui un appel lor
mel pour runir une session spciale
de l'assemble gnrale du Tennesse
et que son but serai* de recomman-
der que les lgislateurs envisagent
la ratification de l'amendement la
constitution fdrale sur le sullrage
comme une simple chose et que cet
amendement ratifi pourrait devenir
elfectif en donnant aux femmes le
droit de vote dans les lections pr-
sidentielles de iy2o dans tou; l?s
Etatj de l'Union Le capitaine Martin
Trench qui a command la station
navale des torpilleurs ici a reu avis
hier qu'il est dsign pour prendre
le commandement du navire de
guerre aS'orth Dacotahs a partir du
24 Septembre et le capitaine Tho-
mas Send commandant actuellement
le Norh Dicotah viendra ici a la
ute de la station navale des torpil-
le urs.
PARIS Millerand acempagn
de Loch, du gornl Dtsiickrr et de
lieithelol, partit dans la soire se
rtndar.t a llvthe o il doit rencon-
trer Llcyd George.
Paris- Le communiqu polonais
annonce que les bolcbvistes conti-
nuent i attaquer Ostrolenka. Lotie
cette ville et la Bug les polonais prr
dirent contact avec l'ennemi se g'ou
pant pour une action prochaine. A
l'est de Sokolow la lutte continue
nvec les bolchvistes qui passrent
la rive gauche de la Bug. Les polo-
nais vacurent Terespol. Dans la
l'ennemi
C'EST I-E MEILLlTUr
I DES 1 U U A Hj_______rxj
FOK/r- ATJ-y i-'- i"Kv>3 18
<.*x.Pi TKVB; P m-ow ' ; "' 1 M I
, 1 -h rmi r du nu VI \D y.
Convocation
lA Conseil d'Administration du
Syndicat du or -su-Prir>cien, en ver
tu des aiticlcs '11, 83 de son acte
constitutif, convoque en Assemble
gnrale les Actionnaires au cabinet'
de Mo h'.d. Ltspinosse \ lires p, m.
pour le mercredi U Aot. Si ce jour
la majori statutaire nVtait pas cons
tale, pour le jeudi 13 au mme lieu
et la mme heure et enlin si le
jeudi V2 la majorit n'tait oas er
core consae pour le vendredi 13,
4 heures toujours su mme liei,
runion laquelle en vertu de lac e
conr-titutit.rAsseinble gnrale sera
rgulirement cons itup, qiel <[ue
soit le nombie des ac iounaires pi
genti'
i'our h Conseil d Administration,
L prsidanf, Le Secrtaire,
LK.S; INASSh 15. UKUUAUD
M
f *'v/-''l.
!
Courrier Maritime
Le steamer c Cantal de la C G.
T ayant laiss Bj daux le 27 luil
let :oui est attendu ici le 17 Aot
du courant
Le steamer Albaro de la
compagnie Italienne de navigation
sera ici vers le 22 Aot courant en
route pour Smtiago de Guha. jpba
na, Vera Ciu/, Barcelone, Marseille
et Gnes.
Le steamer Fauna del
ligne hollandaise, a laiss New Yoik
le s courant pour les ports du Nord
et sera i Port au Prince vendredi 14
Act
Le steamer 0 Hbe devant
laisser Curaao le 12 courant est
attendu ici le 17 pour prendre fit
ptonotictr la clture de vos travaux,
sans vous dire, sacs faire savoir i la
Nation pourquoi il n'a pu ebir i
la formelle prescription de l'art. 116
de la Constitution. Sa responsabilit
personnelle en l'occurrence est i ccu
veit : cela ressort clairement et sans
cor.le:te de la Itltie du 12 luilltt, au
No L. ifl-u* du conseiller financier
et de la d riche usronsive du D
rgion de Brody. refoulant
vers Radzinvillw, les polonais firent
des prisonniers,prirent un fort bu.i que' ie gouver.i*ment allemand
ainsi qu'un tendard de la btigidc ioua pour iy28 cinq millions
de la cavalerie de Varsovie. La note
du gouvernement polonais aux so-
viets envoye le six aot ne fut WM
transmise, la station radictilgraphi-
que de Moscou refusant d'accepter
des dpches d'autres heures que
Aujourd'hui Moscou
nisire des affaires trangres
une not: attirant l'attention des
allis s>:r 1 inquitude rsultant par-
mi les habitants d; la Prusse orien-
tale de la destruction des aims et
des munitions opre par les autori-
ts inieri lies.
SI R WlOl'RG Les cocumenls
saisissur (J.lmeit ex dpu duReich
stag venant de Berlin dmontrent
al-
pour y2 cinq mimons de
marks au seivice de propagaade pan
germaniste et au service d espionna-
ge dans la rgion de la Sarre.
PARIS, "Le Temps" commentait
la situation dit que lAogl.terre corn
me la France veut partout l'ordre
et l'apaissement. L'allemgne au cen
bronze \
le^stein.
Varsovie Une note du gouver
nement po'onais adresse Moscou
accep'e d engager des pourparlers de
paix a Mimk avec les soviets sous la
cordition que les soviets s engage
lont i ne pas intervenir dans If* af
faires intrieures de la Po ogne. Lrs
iTniro'fnttaiies po'onais mandats
prur 1 pinvstice et la p:ii atr verort
Min k dem?ir. Selon le corrmuni
que de Uut major polonais, les
treupts rouges occuprent Ko'tk,
mais 1 lis furent arrtes p es d Os
ttclei kl et sur la ligne de la Bug.
L"" r-o'enais reprirent Brody.
Zurcb Un radiotlgrsmme de
Moscou signal i les dangers pocsibl-s
pour h Russie rsultant de lactiv t
du gnral VVrangtl su tout aucisde
,'u t-iv. nlioo de la Roumanie et
pr'o t He<: mesures pour l'anantir.
PR'.GUELe mniit e d s affaires
trange es fi une dclara'ion alfir-
ma^i ^a neutralit dans dans la guer
ra Russo Polonaise et dans lo-les
le- -Iltires Russes en gnral.
ROUF. Le goav r;:em n' Albanais
l'geaot i Mirania annonce son d-
sir de vivre en piix avec tous ses
vr i \m et deminii de nt'goc'er avec
le goU''er.ieii nt de Be'^'ad-.
Le gaovetnement alb.inajs envoie
une dlgation a Rome pour remer-
cier 1 l'ilie de lu; avjir donaer la
hb?rl.
Toi,' l?s krticlM du progrm ne so-
cial et Inancier de Gioltttl ayant tc
vot'', la chambre re&t:ra en vacan-
ces prohibe nent jusqu'en Octobre,
D'autre rlormes lui seront alors
s)iimises. Le bat de Giolitti est de
r.tbirla s.tuit'on onom que et
inspirer l'tranger une absolue con
Bancs ensuite aplanir les difficults
in'rieures.
l'ARiS ''Le M itin" continue
publier les dc actions (aitrs en
1918 par le roi d'Em tain de la victoire des allis envisa-
geait un nouvel tat autrichien dont
[lment pnnc'pil serai', la Bohme
Le rci anviaagea t au si 1 union M-
diterranenne g-oupait LE pagne
lMtilie et mme U Nouvelle Autri-
che autour de la France,
11YTHE Les Bolchvis'cs n'accep-
tent pis les propositions Britanni- pour New Yoik
ques de cor dure une trve de dix Le steamer Aurora quittera
joursHve; la Pologne. New Yoik le 14 courant pour tous
PARIS Cceptri prsident de la les ports d'Ilaili Cursao et l'Europe
dlgation allemande remit au mi
a Pari
avec ou sans cadre en
/ conforme aux i
qu'elles peuvent voir rh, i
Simoneui.332,Ruedei l'ux avantageux.
Paiement ep deux tern.
Le plus puissant
Sans Mercure ni Csna"1
ulvant lo troTll de M. VMASm 1
ChlmUte de 1 Inetttmt SHMearnssV L
Wtruil irntutan<(ineot tons les sfcrdk I
P.. .lu Choiera. I WinZ pSS* I
et Oymtntmritm des Pt wl*"
iwA.i.a.Disia vshraktwii-M
Indispensable contra Ii ]
X>OBSl Una (rande CDllIerw
un litre d'eaa penr tons 1m
Socit de I'SNIUDOL.S?,Im le ISsahs]
Ea Venu : Toutte 1m Pu.Ue
AV/S
Los hritier.- de U gQCeiu
Dufour donnent avis ioui lui
iets^s qu'ils ont pris ladciiioil
prociider au paitage de l'hi
s Dufour X; Changement ,
Mariani, rommunj et arroo
ment de l'ortjau-Prince; c, i
plus bref dlai.
Toute observation concerne*!
prsent .vis doit tre produite!
la huitaine Me IL Mondeitiii
son cabinet, Bue du Centre.
Por -au-1'rince, OJAot i |
Biscuits sucri
Trs lins,marque PEEKl
LVaicheuient aniv do]
Loii(lies(Anrrleterrej
Ud k'ra.id assuriiment pou
les gols
Boite il-' I el 5 livres chez
AranckJ.Ma^
Rn* du MaguindellA
l'Jn face de la Glacire, I'tte,
Avis matrimonial
Le soussign annonce au public et
au commflice en gural qu'il n'est
plus responsable 'le1* uctes etactiona
de son pouse ne Jeanne Lamercie
Louinua l oui, pour cause d adul
1re, en attendant qu'une action en
divorce lui soit entente.
i'oit ru l'iince. le U ot 1083
Emmanuel GABRIEL Jeunj
Loterie St Mt
Nous sommes pri d'4
que le ii'?ge de cett Loin
lieu le 2/ Act prochain.III
dans les conditions de pubiicH
dous ferons connaitre ullrien
Les perstnnes qui dsiie-'t
curer des billets doivent s'eaf
de le tairr. Llies trouveroaji
ltts dans les maisons dt)i ct^j
Avis importai
Ayant eu donner m f
comme Ai;ent-le la Bitck
lue, depuis le tfl juillet
prie les pet sonnes mteiw-.:
HV.ires de co'te l.*gne ou du"
arrive i.:. du Ueprtteotttf
c de la Blark Star Line or
rfrera l oltino i* ces er
54-OU west 1.13 tl. StrejJ
iveou de Cw
Mes maisoiis pn\
u-tant pl le8!kie:e,?
s,iie en Uaiu depuis le
sus parl
LUC D0R31NW
de coutume.
paitmnTdcs RnVwtt7a"te du'n rtluse toujours piteatant les DtH< traire'dans sot acharnement d-
luilltt au No 2,q. vaisesconditions atmosphriques. nuire le nar de Versaille, est par-
Tels sort, eu .acccuici, les tails H KIN-I a Stampa apprend que 10it complice du dsordre et del
qui ont na.qunos relaMooa, ces G,c!,u. et.Millerand se renontreroct gacrrt( ^
jours ci, .v,c Mr |ohn Me Jlhenny, ^ix les B*ioi en Septembre
conseiller tic,nc.er, e qui sont caus ^ARls-, iV ll e"ud l"ch
que vous ail-1 vous sparer sans que
les Comptes Grerai veus au nt t
soumis pour lhxeicice 1914/1919,
d sans que vous ayez ru a \oter le
Budget de l'Exercice 1,120 1921.
i oit-aii Prince le 4 aot 1920
Te Scciiane d'Etat des l'm.iccs
Lleuiy FQUitai
[ continuer j
nom ce oir i
'puis ils
logne.
pr-
des'inslio'i de iiau-
iront i Folkeyoni
1 u ils rencontmont Lloyd Geo
Paria D aprs Goepert, prsident
de la dlgation allemande, U confi
rence de la paix adressa a la prsi-
dence du conseil une note sur I or
ganisation des gardes volontaires
dans la dusse orientale et l'envoi de
la K'icbswei dans le district d A.1
NOTE DESERVICE DU
CM:Lit FRAN.aIS
Le Cible de la West india and pa-
nxma t'graph t.o entre Porto Rico
et la Umaique ant de nouveau
rompu le trafic de cette compagnie
es" achemin par nos -'igns, .Noire
tr. (ic peu', de ce Lut subir quelque
re.rd que nous nous eilorcerons de
lduiti au unuimutu.
Si vous tes sujets aux
Rhumes et Bronchite*
Si vous redoutez ine infection pulmonaire
Mettez voir organisme en tat de d*
PAJR LA
Solution Waterbur
ANTISEPTIQUE pniisant et RECONSTITUAIJTm*1
^attendez pas d'tre plus {/rarement am j
Mieux vaut prvenir quejw
WATEIIBIRV CHEMICAL C^iMoUjgJ
TORONTO NEW-YORK if^l/lM
L ranch ./. *&
Agent gnral Ln lace de la bUciut C^j


LE MA UN
seil di). Vieux Coq son Fils ; |g
odsle
il


/^ -3
^P

,v,-

5 1a
a.h 2.0
S 2 a. S v =;>
Q------ ?-0 P
t 3 S*
-* V5 S c
Qfc pxm
2^ 6* S
i -
r* s = 3
et g* 2 S ^ o.
s 3| S
s et fD .1
v s. 9
S^
OS 2 i-g 03
S- I r: c M
S. a. 9 E. rt
* A t/2 *
*^ M fl !
1* s s- "t P
3 a 7 s ai a>
--1
i

Ifflll
:'
tes
N\
TURKISH
CIGARETTES
{ min a. Comaroa Co.
* IMH , HHIT5M AN>ff|CAtl rPBACCOCO
"'"'i'i c Ctann* Camtron Co.
Or 9 6o le millier
Ed E8TEVB4 Co
POKT-AU-PMNCE
Comptoir! FRANCO-HATIEN
Beprsenlant pour ia Rpublique d'Haiti
1720 Rue du Magasin de l'Etat
& RECOUD sont
les prfrs des
connaisseurs.
Vous tes invi-
te venir voir
Vexposilion
cher,
L. PREE2ZIWNN-AMRH0LM
Hue A de Maltis & C%Reprsentants
_ ... iiffwiU
Pour /a Rpublique d'Hati
r
Avenue Magloire Ambroise
No 623
3*ad'pser i 1 Epicerie du Sacr-
Cur, Bas de Ptu de Cnar.
*-*,
\.%
OUQUETS:
^ M. T,,;,, Ou/
*L'A*fu ntrytlllm.
7* *. /. Cr,
P **"* V* -
Vil.' EXTraits
Demandez le vin Winox
le rpcm'tituai-t par excellence.
I VIN WINOX et un produit pharmaceutique de
n mler rdre, et une prparation seul dans aon genre;
la bricaiion. le vin mme, l analyse, et sa valeur
Clinique I attestent II ditlre absolument dei vins dit.
tonique*, communment vendus. .,...,.-
La W1N0X renferme un proport on de substance*
notesupneuies de 10 o|0 celles dit vins touiquije
ordinaires, ce q eu tait un reconstituant d'une grande
cu " dont tirent le plus grand nrolil les coavalea
mnis. les anmiques et les tuberculeux.
ovini nul SifWINOX est un reconstituant nature!
aui rc terme une proportion plus grande de vraies
qualitsircnprativsifqus tout autre produit semblable.
raTeu.u.n~t Par les caibntn. ^i
? eu s en Angleterre dans tous les cas d anmie, nvnte.
uiastlinil gastrite indigestion grippe, nvralg e
Liuncl.ite, pnUSsie. aiTaiblissemeut ntiveux dea nerte
?edpaiepar" W1N0X QOMPNY, Limited, de Loniree,
Angleterre.
En vente en gros el en dtail chez
Alphonse Uaijnes
Agenl gnral pour la Rpublique d'Hati..
^mmmmmm
^3R
V .
Franco-Haitien
Seul Uepraentant pour laHpi'blitjue d'Ilaiti
ITiU, Rudu Msgasin de l.ftU
I VOU3 SOUFFREZ
du I ie il i a: fi "'' ' ' ' VP*'
d'appitll. prt-*, loftt dtia-
dant I ouest, ra-JvaM
re i"l tl*. '" I"''1' 1*1 "i
-iptomc dl ihnritm kl ; Ml lue*
Le i' ie ct un 'ne \t plut
?liai .!u i '-
une i l "' '' V "' "" '* '
le*sirqp;^ux
"OR IN Q K A "
DU MOiNL- AQUILC9
r'r.l IntilM
li tCrcli
cVl
i
: I
fff.; il I i
H v'.i'ffdfmteaurf t>. PrupuOi
T',r IIARMAWL GO.,
f Kl* )WL V. t ,
La ,
la Maison
e
Paul E. Auxila
Rue Courbe au Au 17^7
VoWIrotmrez un a3sorliment complet des rnarchandises uivan*
les, de l.onne qualit et de toute Irai, heur : .
Diills el Dockl blanc et couleursjl'aliiil.eachs su|iieur,I)iagonale
Sreges,ilpaga no.r, Salin de Chine, (^hape u de paille i our horniues
Chaptsuxde laine, Bas assortis, Chaiiatettea, cbemiae* caleons.
Couvertures de 'aine et couvre-lits, Percale, Caiiootf de famille et
autres, Mousseline suisse et .'iiitai?.. Voiles, KtolTes pour robes
Lainage carreaux pour jupes, crftpet, Kubaoa, Dentelle, paitume-
ns diverars, Indiennes, Zi liirs, Siains, Chcka. Moudioirs pour;
lte et pour poche, etc Verres Loire, carafe, Machine foudre.
PRIX MODRES


Il 1*1
Asorf:rastjlre LE FEU'
A^ivsscz.voiis h plus forle compagnie desE.U.
LE HOME IXSUMN Co de N-
t. m *
agent gnral pour Hati
Eug. Le BOSSE, Port-au-Prince
i'fapz votie Maison, voire Magasin, hm dpH au tani k plus laiacrab'e.
Aucun Irais de coinn ni de courtage payer
liens ifftflz eus sj-.s f ai; psi co> tepoodsnca ou venez Jisculer *ot e ircbl me chez
Eiio LE BOSSE, 95 Une BAZAR METROPOLITAIN
Maison de confiance
iiiule des Iues du Peuple et Dur.ta Dettouche*
Servit Iles rie loilctlc
Poeln
TanuPH rf ntnt fimaill
t a fetlrea f'mn lies
Cigarette* Wchmond
Main Verlbest
Huile Saladj demi rai'on
HUcuite Graham
(l;s CjfGle 20 po IF
Hmrre Star l-t livre
Su nie tomate, bouteille
Ah icolx Veribest ferbl vit
Chili Concivne Veribegt ferb.
Hamburger Steak Verlbest [< rb.
tleej Georyi i
K('j Si t.lie
Saumon Whlie floue
Taie Imyr'al, boite
or 0.30
:;.7
no
20
1.20
10
15
4>i
20
7
12
10
ir>
30
> <
/
mj
1! sera mis ei* vente la semaine
prochaine 8.000 articles
nouveaux.
'ne
Grand Htel de f
Le gtird lltei de FriBG? n !e plaisir d'atrorcer
bTfv cbpx de 'etes les qualits ^asd,,
I7n ri>wje Gourdes U l?
t blare liarsec Gcurdenloui
Dts vins cd Uuttilles rouges r\ blancs ^
Vtrmouth franai(G
Quinquina des Prince* el ie)a^^
vp Corse tu quinquina.
Virs rr.ousfux < t CHA.Mr AGNfc
1. queurs franaises Marie Biiiiid
Lt tout des prix ni medr '
P- ? PATRIZi
4t/t8 aux Cyclistes
Par le steamer COlOX
La Maison ]
A. Victor Gentil
/? t/w Magasin ie l'Etal Xo /73/
Vieil t de recevoir
Matriel complet jour Dicyclet'es.
enveloppes avec con liaison Knveloppe simple lubefl
chambres air : Ciment et l'a ches. l'fdaks ni 1er el tima
Bille?, moyeu* air t el avant, garni Ijjuc, sli llc Ck^mor
n 11 le toutes les ojuUius, pompus pour bieyclet es et auios.f
I our pompe SaCi ouils, i'ouichus, marches en hoiset eu
h >uc, billes, j iihes, ciroure, neveile*ck, guiions, foiiueciot
guidons, aiganl 5s val e, nyons, cl ksou pour bicyclette el
amateure, sjnnet.es s c.
lied Seal Batteries
Piles pour l'Ij li i.hlse bitleii>s de toutes ilmens:on b'aotlieJ ci coulturs pour lits,
Toujo-iiii en venta dans >u mme maison:
Chaussettes lin>$ pour nommes el enfants de 2 ait am. ban
po w dam 'S, formes du cUxveaui, lentra nutr cl cjuleur pour l
Afl iyor, le.n we //Otr noircir les cheveux, 'leinlurepour\
l:< vclemeiifi, citiniitiex et caleons /lus 'ie U marque HEh.\
c 7 et ametls dessert slyle jiponais- Crayons Slytlic,
Pharmacie F. SEJOBIE
Angle cx Unes Houx et thi Cenli
** Mdailles d'aryerc Exposiion de Bruxelles 10i
Lboraioiro Ue tiiiuiia M&cale
J!/.-oguerie, Prcdu.ls chimiques et pharmaceutiques.
Spciabls f fiDfteai et amricaines.
Prparation de toutes ampoules mdicamenteuses sta
ei injectables.
Spcialits. Srum i:vroshnq-je simple et ferrugiontr
loilbydrarp/re. Srum ue aiorard remp'i'/ii't lespaqur
rca cliiiis de Perrier et de fioba'
Il y a toujours en stock : iNevrosthose' Sirop peclorfc|
Eliirr tie PeMvKani. I
Dpositaire du PliEVESTI
neprxentanl de* Laboratoires vt\
L\CTlr'iLli.y.l'erment betique, coatre a^ectioos %M\
tmaies et cutane*.
/. vlBtNB, -S-.npi laqua <}!? con,t|>i0ow1
d P f \ i * !
j i al y II S S b
Produits de ])vemi<*r choix
/ U
inoesse, ta* L1; 1A T10 H A L E
Voienl chaque jour anijinenler leur rputation
Elles rivaliseiit avec !e meilleures cigarettes



i
iiip*
rlf


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM