<%BANNER%>







PAGE 1

! %  MA un %  M CROYEZ-LE, ; POU RLE S £ -,^ ENFANTS, 51 n'y a rien de tel comme L EMULSION DE SCOTT Nouvelles lraogrfi Faits Divers Rhumes ancien* (t rtenXs. Toux Bronchites. T.: i A : :tso BEYROUTH— la sfn;tm fO C.ili ie l'est considrablement amliore. Les licupes 1 araws ont firrot une Nie-cire clatant! a Y'rvdje o l'ennemi lajjsi un %  fond Pombre de cadavres la colOOne G'iry arriva le 2 1 Juillet Mfrsirp. Ll siiij-ition rn rxcell'lC f n r y ie o !e furiis orciip ent Ilofpjh i et foute la ligne d_ih'rrio de fer. Le calme ligna a Dama*: Les *nu missions affluent. LONDRES— () i macd; de M ><;cou que la c'i'gation peiontise p ICOtl a Hatanovtchles mand; lsr.ltlifs aux pourparlers d'armistice. La dlgation ruse objecta que les pro joiinons polonaises devaie* I cornpieoUre gaUmeit 1rs fondions pircipaiti de la paix. 1 1 dlgation polonaise f partit pr cr Varrotie I es reii'Pirlifl trpitrdioni le 4 icdl i VJ j r > k. ZUBICH— Tiouliy ordorna l'exttilticn de Russie eu dlit srciaii.vie Inrciis L Ici t iio*J que de .a i' rrrrr. /.LK1C11— Un i.'diol.'grarrme de Mccru adress par la dlgation pilovsise daiœatice tu n mis:re dci illaiica tuorria 1 c 1 r.c s cenfiirre lt dipait pour vat:o.ie de la c lpaion. ZURICH — Un ridiotlgramme de Moscou aruor.ee la formation d'un comit lvolulionnaite en PoIcgt.e dont le prsident serait [alita Arlewilri. Le comit aurait lanc un manifeste sux ouvriers polonais appelant If liasse ouvrire a se soule\tr contre le gouvernement tourartoil. Celte nouvelle n'est pas confilHife. BER1 rs T — L'ordre pour la rduo iou de l'arme, centormement a la ^convention de Spa, contient Us dispositions pour la tr?nsloimation de l'aime qui devra tre accompli le ^Oifptenbre. La brigade Dolberitz stra discute le 1 s act. SAINT SUBASTlEN.U conseil de la.Socict dtn NtUouf.dica aa tranco pleniie, enregistra les rsultats cble-nuB dans tes sances prives notamment i Inierlption de ta pro imtti assemble et les mesures rela tives up blocus, U uomination d'une commission internationale pour.or k,anifcer te plan d'actionUne seconde invita'ion acx ElaljUnis de collabore %  : la confrence pour la libelle des communications et I tablit! cire ut d'in tnbuct I uter national. l'Ailla. Mm sieur et madame Lcfond tpulfcb do Rosaie 6ont accu aa dlie les paula de l'entente iur pualiete t 'Iiots k y reproche Lafoct d'avoir donne Uea renseignements, incxiicta au Gouvernement Husse. i'AKIS. tLe Te mpa t dit-on espre que la convenue n Halo greeejue rela bve au Dodicai ese sera red'go MM s tt pour que le trait puisse et' liane ta 1 d ilicu te api '-s de main, il aambta que le gouverne me nt italien cet mnintenant dispos rtrocder fans ieimd i.i Qiee toutes les leiittsilisdu l'edocanesa t. 'Italie demanderait peuleiueui la inodilica ion et. s expositions du l'Ie fcibcite Plvu peur l'le de Itbodes. HOME' <>;i t. ; suie eiue I accord avec le gouvernement Albanais sera conclu ai iooid liui. Du.M 13.33 l •.' Convocation l.ea Aclionnaiira du syndicat du por •• -Hriucien eont couvcquaie lundi 9 .v.e |ur Mr S, Ar>hcr, priidcnt ou v.ori!>eil d'I-.iat. ailkmeW a celle luce tous les Secrtaires d'ilal.— >ir B. Uarti^uenave, Secitaire d'Etal ce I Intrieur, donna fcctUK du MtSMfa prsiden1:1. expliquant dans les grandes ligna les raisons ijui eut empch le Gouvernement de prsenter ;i l'un niblee, comme le veut la Constitution le budg ; de la Kpubique Puis, M. Paulre, Secic ..irt d bial oi |*iMDCes donna a ion tour, lecture d'un lumincui rapport, undam compte des difficults qui, tuigissanl Inopinmeot, ont iniptch la continuaiion de la prparation du bud^.it par le* kwmacs n'Eut et le CooseiUcc l,MJTKii.r. Le ficsidcnt lit sanctionner ; mnidiaten:cnt le procs-verbal de la sance. Les aocumenti ctont publies bientt. Au tribunal de 1re instance Piuliunt des grandes vacances, le Dpartement des Travaux oublies a lait mettre la main m rparations neuessaaires au local du Tribunal de pmniire instance, tlct dihos, en effet, se trouve depuis quelque temps dans un tat .; 11 ne convient pas .1 I importance de sa deslinatio i. II laut souliaiter que le> travaux l'aobfC lt avant la ren-.ie. Une nouvelle avenue Nous croyou i -avoir i;uc bientt le Dpartenient de travaux Publka, poursuivant I e.xecu non de ses utiles initiatives, commencera des travaux CD vue du prolongement de l'Avenue QlfOiS jusqua l'Avenue > a l'eu de Chose. La nouvelle avenue traversera les terrai du • bois ;Jiulu • et sera extrmement pratique pour les luDitants de ces quartiers qui devienne.it ue plus eu plus intressants. Le Moniteur Le Nod'lner du Journal olticiel publie. — i 01 ouvrant un crdit extraordinaire de ::. KM eollars au Dpanenicnt des lravaux Publics peut Certains travaux. — AU ts de grce en laveur de Mille Ccile Saint*Vil et du sieur binous Pierre. — Cnculaire du Secrtaire d Hat des Finan:e et du Laa m atree aux administrateurs des binances ce la Kepublique. — AVIS ministriels. — Conseil d'utat.— Since du %  Juin 19^5. t Proce verbal de brulennient de 1,0.000 gourdes de uillets de caisse retraits ( 27 Juillet 1020 ,. A M C E Les membres de la section de la Bibliothq ic de 1 Lcolicr hatien sont convoqus ad Lyce N iUonal le M i.d'ijj 7 aout courant 4 heures de I aprs-midi au\ nos de prendre ceitaincs dcisions concetnani la bonne marche de le section. Bonne rcompense Est promise i qui rapportera au bureau du a Courrier du Soif des pices en cuivre appartenant un: presse i imprimer Mannoui. Sont llad cverenl Goer's par la SOLUTION WALRBORY; Qui ijnnari>s I'OLMONS nonusTEset prvient e TUBERCULOSE, ce produi' jouit d'une pulatioii universelle. SOLUTION WATKRBURT : Base le C eosole et (iavacol,, Extrait de Huile foie de Morue, Extrait le Mali Compote de llypophcsphite, xtiil Ch?rry, liuealyptusi alromatics, t\\ WTEBBURY CHEMICAL Co Ofli:e Prircipal des Moines, lowa: TORONTO NEW.YOltK NEW ORLEANS t ranch J. Martin Agent gnral '.n face de la blacire Port-au-Prince, Four li P*C.S. Nous noua faisons volontiers lea interprtes de quelques villgiaturtes lli/.oton,'l'hor et Carrefour qui D3H prient de demander que le dernier train Uiase la (are du Nord ' heures plu't qu'A 5 l|4. Les maicoua de comiuerea fermant •") lires et dem e, beaucoup de viilgiatutistes qui y sout employs pourtaieui proliter de ce train de U heut£8. Noua sommes certains que la Corn pa^ no accdera r.oire demande. La Chapelle de Bitoton Les travaux de la chapelle de Bizo ton suspendus ces tmps derniers, ont repris ces jours ci. L'inlassable pre Leroux ne cesse de travailler pour mener bonnes fias l'œuvre qu'il a entreprise. Pour cela il compte tant sur le concours des habitants de U zoton que sur celui des ville giataristtfi BAUMr; KATIONN EL pour le traitement • xtt.r-.ib de tat douloureux RHUMATISMES GOUTTE LUMBAGO Pl.<'h*!l*ln ?.r Valfn. l^-'n* Par!*, tub feo 1.60. i fcotl f. Comptoir Kianco-ilaitien I7SI, Uua du Ma^isio de l'Etat Les dernires ts del Librairie noiiveJ i Franaise. Se trouvent actuellement hU) rie du tMalin* ou viennent (far les ouvrages suivants mis la sition des lettrs hatiens et e i yers : ^ Arrtez I Arrtez! Et lisez WIJSlCAHJSlIS WlNCARNIS, — Le fameux reconBtituan' par excellence recommande par | lus de lU-UU) grands mdecins du monde entier, apprci par le Cori s Mdical de Sa Msjest l'Empire Bntanniqac Depuis 4. Des mdailles d'or l'Expotilion "Franco Brttfab Braaall kxtiibitiou" et Lcnor par la Heine et Roi d'Lepagne, ; H I.NCAKMS, le vin de la vie,d icieux 8limulnt,iviliant, fortiliant. Cha ejue verre dorme une nouvelle vig leur et amliore spontanment la sant. Essayez une bou eil.e, c'eet l'auoptar; et gurissez vous promptement. Aenetez-,e chez voire pharmacien ou chez t-ranck J. Martinxlgi z le non W1NCAKMS avec la ilgnatura de Coleraan & Co L'd. tranckJ,M*HTI\ Paroles d'un combaltant, Un lvs Iules Lemaitre L'ile heureuse Auaiomie sentimentale Le Commandement unique ^ par Henri Barbusse Gourdei Maxime Eormoat Henry Bordeaux ^ Avesnes W 1 G. de Parto Riche i' Mirmeix La iemœe Normale dans la Socit< v Nouvelles)B.Dangerin.. Chatterton Alfred de Vigny La doserie de Gents Frdric Souli La Chine Dialrgurs d'hier Macambira ( roman brsilien ) La femme amoureuse La l £n*l ,•'



PAGE 1

El MATIN pa lqU3 antisept ique urinaire Gurit vite ei radicalement Supprime les douleurs de la miction Evite toute complicaV.ci NMI Gonocoque. fv eue au microscope CommHiilfK'.lon 4 l'Aridiaii iS X I*. in du J u.. eatMo IM1 MPlNION MDICALE : I nl la-" MI .'ni volro Pntjol ot j> l'ai trouva %  JtfcKit* '"" ,,? |r af' '-' i '"' 1 K">lou,.„ 1 rc*. et tout fcH nn,r la b! •iinoa-agiP. Je l pr.-s.rn> toujours car ^l^e son Ollicacit fncOnWrt.bfc. |MV'CU Q. ^JOVANM Nir.osu. tiHorm (Syracuse/ KjjllANINE : mb 1 pni*it scumtfa* Maladies *e la pecs z Comptoir FRANCO-HATIEN Beprtentant pour ia Rpublique d'Hati iJ20 Rue du Magasin de l'Etat \Maxwell t Choix du conducteur propritaire La MAXWELL s iimose immdiatement celui q i veut conduire a piij-ra vuiti re. car l'acclration la Ma rapide et douce du mani' et lance 8V(c laquelle il u.an:e la voiture lui piccurent tee eati. fiction incrm ublooutie, il constato avre erlrnusiaarae que la MAXWELL e*t la auctiiLe ce oit \n\ oa et quelle n'a que larement b.eoiu; le i pi-ration. Murad and Son port su P'ince, Hati MAXWELL MOTOR SALES COUrOKATIONj ho'rctsc t/g aphiqut l'nv.'o ?BI v.r.K D i XPOETATION 74, lroa^wny Ntvv Voik SUJ 33 m S: I t> a 5! 6. S Ci PI 53 et M b s S 5 %  33 ^ C CD ge Or 8.oo le millier Ed BSTEVE Co PORT-AU-PRINCE Sea Side Garage MARTISSANT Etablissement de 1er ordre En /ace de SEA SIDE 1NN Le Directeur:CJ.LEPP Rparation des autos de toutes marques Travail garanti Antos louer pou* v yafpj, pMfti nil:s Matriaux de qwxl t suprieure. a maison A. Bac SKI IjJir irinlorwer aiutb^s cli^n's qui! vient do rtc* Iliioi MACIIADO, 1 s .i.ares >en toiitua des ErqiH-i V tondre* C'iico, llor de Mab ttipl, Les vra* et les mcV'c.ir Accourez vite chez tiug. DEGAND ft Go l*l."> en (tas du March Vallire O vous v_us approvisionnerez I d:s prix la por e de toutes les b nurses, A f-arl les provisions amricaines de tuait fracheur, vous trouverez tncors dis l'OIS touge et blanc j.u livre 0.0 J ei livra -J G. Franco-Haitien Seul Heptaentant pour laltpublique d liaiti 1720, lluedu Magaain de l'Etat Avoine pour chevaux Frache meut arrive chez ALPHONSE HAYNES Plate Gelliard



PAGE 1

11 MkTtS Assurez vos contre LE FEU Adressez-vous la plus forte compagnie dcsE.U. 1 E HOME INSURiNCE Co de N- a agent gnral pour Hati Eug. Le BOSSE, Port-au-Prince i'rotfg z 'otie MaVOt, vo're M-g sin, v, s d.'pts au taux le plug raisrab'eAucun Irais de comisson ni de courtage payer Ri cig tez-vous m| MM par rn-*sp'wHsnr. \ ou venez lisculer vo ,r prcbl 4 m J c liez Eug LH BOSSE, 95 Bue du Ouai Grand Htel de f ra Le g'and Htel de France a le plaisir d'antoncer ii rreue et choisie qu'il vient de recevoir par Caravelle il ^'^l brT de toutes les qualits Garage Franais 1337, Ihe du Magasin de TEial A. Barre} re C s j >us ci E< ay ?! les c ; #rette Le Record ne or $i t "ce au sclir'a'' f r '"'ci i i G * e*qu. R >n a on*. Le Retord cigifttes 5 pour 0,05 Jnahieurwicomnip brerpl Ci* ne* s.rr k-ainsparvjq HtG2 80 ancien ch / d au lier d'une Stetion automobile de, l'Arme hrar ne, R^-ez VOJI a la ( h>peiune h•"Oni**, ilM flf, M HIIUM irr ; R .e d e A 1 '* . .. 1 n-„ y „ A 0 Miac'es en face des t g-aphes Spcai dt r*g\ g• et ti rparulio d• ITnmo, Ma niOI rerrest es au baiateu s. e^oui l'tha que Travail


PAGE 1

loyale ;me anne Mo 3847 Tort au Piince.IIaiti JeucU S Aot C920 MagCTECR-t'ROI'RIEAIRE g^eBt-MAGLOIRK JIAGISTIUT COMMUNAL If* fljllIBO l5NTIIt G; 2.00 11ARTEMENTS .ois |D)01I ITRANGMK G. 2.50 700 >| 8.00 Le bonhear et l'envie ne peuvent se trouver ensemble. EPICTETB ...Mcej sont reues au Comptoir Ir i lidde Publicit, 9 R" Tronchet, PiTai aj, Ludgate HiU, Londres, l'r QuoHdie Ai • v REDACTION ; Rue Amricaine No. 1*0 TELEPHONE! tm -" %  % %  %  — %  — . i )gES ET AUTRES FANTAISIE b w dure loe contre la vie chre JVM celle-ci n'a qu' bien se 1 Nt sr eusemect menace it.. Cependant, alors que 11 moyen des oins effl procouui, il a ' lnecboie. la seule qui auf ieorner mi confiante. Pour fouir m'.er dea raisons Benti des quepti')D8 d'ordre { conomique".' Pourquoi ei ce b e.u de courage Cir une fois de plus, on lloiteil.'S sauces, cornue %  il d noua faire avaler ua Ut dans une pastille do amant, il eat donc encore aoi croient q l'il 03t poasi dire mander loi citoyens l'ili ne la lont, de leur f lire une soin U3 .noinire hor permet leur budg t! rvous un Monsieur qu<, [Ht tais, leur d', apra la [bouteille de, liourgo^ne je ne voua eu sera •avoir ae restreindre, fte pss.. Non, on ne patrioiiama de cetti .trouer la peau, passa [ %  •is ae priver d'une crme c'est une autre ail Un; pat t jusqu' con?eil'.er ida ne plus porter de bas par civisme/ C'est mme il prouv que les orateurs Ida conomistes. Des psyctio l'y Mraient pris autrement. Uieat commenc par aflir1 le bas de soie n'est plus i est dsuet, horrible, que il le Machin, la clbre Ut, ae veut plus s'en atti belle lurette, et que la de Chose se promne au ibas de fil... qiiad venir dire a des I; • Les baa de ssie sont trop \m dprcient notre change, plan. : Lan lai ce! fret feesu peut-tre toutes dniions, mais pes pratiPVBQ SOU. •Syndicat des Fesss Syndicat dea fesss >, o un 1 prconise spirituellement M de syndicat de gosses (Veulent plus tre fesss , ijaoe form, que des bouta d'Amrique lui font la Ijjrdel l'Atlantique. Leaya!* fesss quel bateau sem inooi dire, narquois. A pai lofants parvienneotlileen •apte, 4 recevoir une racle P[ voysz plutt comment les Sr 61 enteQd ut f aire res *nri droits de citoyeis '•t organiss 1? ,'**• tout pousse rapide k wejes pommes de terre et %  lea personnes de six il coniider eu t d'ores et N^me des citoyens conscients |[jjowt d'ailleurs de prou l|7 !" f r iti ace tiue. Figure/.£ %  le Gouvernement de Mr vtit o interdire la vente lia aprs huit heures du Peine, alors, de vivre dana **' Amrique, n'est-ce pas'/ hpS 8 le yodiqui en herbe "t la jeune population g. r > tenu proteeter 'une hJJ^ente, Les gosees qui ET* cmq mille — ont achet n ballon de baudruche, K^verti en cartel. Ainsi, '^oeproe-taioui} se souj Le poisson se tient habituellement dans l'eau ; ceite conuinq remooie a la plus haute antiquit. C'est uouc une habitude forte m at enracine qu S heurte le pcueui la ligne, dont Pa-t consista a f ne sortir le pois-on d %  cet'e rse v • Uaos ce but, la pcuei r emploie une longue perche et une li;elle ter rniue par ne petit crochet de mtel loti u 1 lumeon ; ce crochet ot-.t ordinairement d osile un ver, ce qui a tait due que I asticot vivait aux crocii-S'S du pch a ur la hgnr. Il faut cependant reconnatre que l'asticot mai uua discrtion tjute particulire d ) drober aux douceurs de cette hospitalit, et qu'il ne reste la que coutraint et force par l'insistance du pcheur, qui l'exploi te odiauaement. _Aussi bien, I.) coucous de cet animai est prciau-x pour le pcheur on sut, en eiet, que le pj ssonadoie les vers ; il les dvore, et, ds qi il en a tmuv un, il s'empresse a\u chercher la rime. S il dut en croire quel lies bons auteurs, feu Orpn Je captivait ainsi toutes les m''.es avac des vers %  cet usa^a, compltement tomb en dsuiuda pour CJ qui coucerne la cap ture des lious et ues autres grands fauves, s'est conserv seulement pour la p;he la ligna, et encore il a b aucoup perdu da son elii.-acit. Cela tient videmment ce que le po ssoo, mettant a prolit les leons de l'exprience, devient chaque jour plus malin, tandis que le pcheur demeure toujours aussi bote l'art de la poche n'a fait aucun progrs depuis les temps les plus reculs, et ni la vapeur, ni l'lectricit ne lui ont apport le mjindre perfeciioaue ment. Cependant de nombreuses statisti ques tendent tablir que le pois %  on meurt jeune et tinit ordinaire inen: ses jours dans une pole a frire il est permis d'en conclure que la monomanie du suicide exer ce ses ravages chez la gent poisson nire aussi b.en que dans l'espce humaine. Co mpignie JSiMio • nale des 'Jhemms de fer (VlJiitL s A l'.iceisio 1 le U clbration d i la fle de Sl \nne Si ntanl le diattocus 6 du cou.au/.le Iran d'etetirsitfu d cedimincli laisse ra la gare de i'or au P, tuC6 5 h ures !,") a.;:n. cinq heures qum7.0 ro.iQ.tsi du m.tin au lieu de U li-iure^alin duniver SsQtard temps pour la messefori ij Prince, le 4 aot 1920 La D.re.iion Contre l'Incendie Cadran indicateur Depuis avant hier, gri:; i l'auto rist'ioa du Magistral Lommanal, il a t tabli i U favsdl sui du k o;que de la PUce ds la Pa x un gros cadra a d horloge dontu signi h;.tion exciti v:\-ement la cmiositi ues passants Cl cadran a ceci de particulier quau lieu dpoter Uf douze chiltres des heuies il porte une sine dv ch.f 1res de iooo 43 ooo C'est le Comit contre l'incendie qui a eu l'ide de le placer la pour iud quer la progression de la sous cript.oa destine i l'achat du mat nel des Pompiers A chaque nouveau millier de dol lars obtenu l'aiguille avance automa liquement d'un cran, ainsi, elle se trouve en ce moment sur le chiffre g 0-.0, ce qui signifie qu'on a runi dea S 000 dollars ; si demain eile est sur 9 000, cela indiquera que le Comit a encaiss un nouveau mil lier de dollars. La population fera bien de faire aller Pa les envoles par les a-'rs clamant djpsiderata des syndiqus. Maintenant que la mouvement eat dclench, il y a beaucoup de chai CJS quil ne s'arrta pas II. Peut-tre biemt, uu enfant caress d'une main experte sur la dartie la plus charnue de soc indi vidu, menacera-t-il son papa de poursuites pour atteinte a l'article du Code pnal rprimant les voies rie fait coutre les citoyens. Peut tre aubsi l'instituteur devra--il runir un conseil arbitral avan' d'envoyer un lve, bras en l air, dans un coin de la classe? Puis, il y aura les menaces de grpve et lea visites des dlgus au Ministre comptent ; (jae da belles choses en perspective .. MsisLue da fonds de culottes s'useront encore avant leur ralisa tion, n'en dplaise a Poulbot'et aux AiMrtCliDii... rHED Quelques na urahaies, parmi lesquels il laut citer 1 illustre Lazpde, ont remarque que les poissons sont muets* Ce silence est lolijet d'une foule de coaimentaires. Pour l'expliquer, il convient d'ob server que le sjour sous 1 eau est peu favorable l'exercice de la pa rle, et que les causeurs lea plus loquaces s'abstiennent de prendre part la conversation lorsqu'ils ont la tt! sous l'eau, quand bien mme ce serait de l'eau sucre, comma celle qui se consomme a la tribune aux harangues. Ou peut donc prsumer q-ie,-i les posqna avaient U f-icult de sortir de leur bain et de frquenter le l'-arlemsnt< ils ne tarderaient pas a s'exprimer avec facilit. Ivi attendant, ils traduisent leurs lmnraalonfl par des gestes spciaux, dont l'invention .est gnra'ement attribue l'abbe de 1 Epe. ARSENE Aous oveill reu du c Comiti de protectiun

Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05180
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, August 05, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05180

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
loyale
;me anne Mo 3847
Tort au Piince.IIaiti
JeucU S Aot C920
MagCTECR-t'ROI'RIEAIRE
g^eBt-MAGLOIRK
jIagistiut Communal
If*
fljllIBO l5NTIIt
g; 2.00
11ARTEMENTS
.ois
|D)01I
ITRANGMK
G. 2.50
700
>| 8.00
Le bonhear et l'envie ne
peuvent se trouver ensem-
ble.
EPICTETB
...Mcej sont reues au Comptoir Ir i
lidde Publicit, 9 R" Tronchet, Pi-
Tai aj, Ludgate HiU, Londres,
l'r
QuoHdie
Ai
v
REDACTION ; Rue Amricaine No. 1*0
TELEPHONE! tm
-"*-
. i------------- --------
)gES ET AUTRES
FANTAISIE
b w dure
loe contre la vie chre
JVm celle-ci n'a qu' bien se
1 Nt sr eusemect menace
it.. Cependant, alors que
11 moyen des oins effl
procouui, il a '
lnecboie. la seule qui auf
ieorner mi confiante. Pour
fouir m'.er dea raisons Benti
des quepti')D8 d'ordre
{ conomique".' Pourquoi
ei ce b e.u de courage
Cir une fois de plus, on
lloiteil.'S sauces, cornue
il d noua faire avaler ua
Ut dans une pastille do
amant, il eat donc encore
aoi croient q l'il 03t poasi
dire mander loi citoyens
l'ili ne la lont, de leur f lire
une soin U3 .noinire
hor permet leur budg t!
rvous un Monsieur qu<,
[Ht tais, leur d', apra la
[bouteille de, liourgo^ne
, je ne voua eu sera
avoir ae restreindre,
fte pss.. Non, on ne
patrioiiama de cetti
.trouer la peau, passa
[is ae priver d'une crme
c'est une autre ail Un; !
pat t jusqu' con?eil'.er
ida ne plus porter de bas
par civisme/ C'est mme
il prouv que les orateurs
Ida conomistes. Des psyctio
l'y Mraient pris autrement.
Uieat commenc par aflir-
1 le bas de soie n'est plus
i est dsuet, horrible, que
il le Machin, la clbre
Ut, ae veut plus s'en atti
belle lurette, et que la
de Chose se promne au
ibas de fil...
qiiad venir dire a des
I; Les baa de ssie sont trop
\m dprcient notre change,
plan. : Lan lai ce!
fret feesu peut-tre toutes
dniions, mais pes prati-
PVBQ SOU.
Syndicat des Fesss
Syndicat dea fesss >, o un
1 prconise spirituellement
M de syndicat de gosses
(Veulent plus tre fesss ,
ijaoe form, que des bouta
d'Amrique lui font la
Ijjrdel l'Atlantique. Leaya-
!* fesss quel bateau sem
inooi dire, narquois. A pai
lofants parvienneotlile- en
apte, 4 recevoir une racle
P[ voysz plutt comment les
- Sr61 enteQdut faire res
*nri droits de citoyeis
't organiss 1?
,'** tout pousse rapide
kwejes pommes de terre et
lea personnes de six
il coniidereut d'ores et
N^me des citoyens conscients
|[jjowt d'ailleurs de prou
l|7friti ace tiue. Figure/.-
le Gouvernement de Mr
'vtit o interdire la vente
lia* aprs huit heures du
Peine, alors, de vivre dana
**' Amrique, n'est-ce pas'/
hpS8 le' yodiqui en herbe
"t la jeune population
g. .r> tenu proteeter 'une
hJJ^ente, Les gosees qui
ET* cmq mille ont achet
_ n ballon de baudruche,
K^verti en cartel. Ainsi,
'^oeproe-taioui} se souj
Le poisson se tient habituellement
dans l'eau ; ceite conuinq remooie
a la plus haute antiquit. C'est uouc
une habitude forte m at enracine
qu S heurte le pcueui la ligne,
dont Pa-t consista a f ne sortir le
pois-on d cet'e rse v
Uaos ce but, la pcuei r emploie
une longue perche et une li;elle ter
rniue par ne petit crochet de mtel
loti u 1 lumeon ; ce crochet ot-.t
ordinairement d osile un ver, ce
qui a tait due que I asticot vivait
aux crocii-S'S du pchaur la hgnr.
Il faut cependant reconnatre que
l'asticot mai uua discrtion tjute
particulire d ) drober aux dou-
ceurs de cette hospitalit, et qu'il ne
reste la que coutraint et force par
l'insistance du pcheur, qui l'exploi
te odiauaement.
_Aussi bien, I.) coucous de cet
animai est prciau-x pour le pcheur
on sut, en eiet, que le pj ssona-
doie les vers ; il les dvore, et, ds
qi il en a tmuv un, il s'empresse
a\u chercher la rime.
S il dut en croire quel lies bons
auteurs, feu Orpn Je captivait ainsi
toutes les m''.es avac des vers ' cet
usa^a, compltement tomb en d-
suiuda pour cj qui coucerne la cap
ture des lious et ues autres grands
fauves, s'est conserv seulement
pour la p;he la ligna, et encore
il a b aucoup perdu da son elii.-a-
cit.
Cela tient videmment ce que le
po ssoo, mettant a prolit les leons
de l'exprience, devient chaque jour
plus malin, tandis que le pcheur
demeure toujours aussi bote l'art
de la poche n'a fait aucun progrs
depuis les temps les plus reculs, et
ni la vapeur, ni l'lectricit ne lui
ont apport le mjindre perfeciioaue
ment.
Cependant de nombreuses statisti
ques tendent tablir que le pois
on meurt jeune et tinit ordinaire
inen: ses jours dans une pole a
frire il est permis d'en conclure
que la monomanie du suicide exer
ce ses ravages chez la gent poisson
nire aussi b.en que dans l'espce
humaine.
Co mpignie JSiMio
nale des 'Jhemms
de fer (VlJiitL
s
A l'.iceisio 1 le U clbration
d i la fle de Sl \nne Si ntanl
le diattocus 6 du cou.au/.le Iran
d'etetirsitfu d cedimincli laisse
ra la gare de i'or au P, tuC6 5
h ures !,") a.;:n. cinq heures qum-
7.0 ro.iQ.tsi du m.tin au lieu de
U li-iure^alin duniver SsQtard
temps pour la messe-
fori ij Prince, le 4 aot 1920
La D.re.iion
Contre l'Incendie
Cadran indicateur
Depuis avant hier, gri:; i l'auto
rist'ioa du Magistral Lommanal, il
a t tabli i U favsdl sui du
k o;que de la PUce ds la Pa x un
gros cadra a d horloge dontu signi
h;.tion exciti v:\-ement la cmiositi
ues passants
Cl cadran a ceci de particulier
quau lieu dpoter Uf douze chiltres
des heuies il porte une sine dv ch.f
1res de iooo 43 ooo
C'est le Comit contre l'incendie
qui a eu l'ide de le placer la pour
iud quer la progression de la sous
cript.oa destine i l'achat du mat
nel des Pompiers
A chaque nouveau millier de dol
lars obtenu l'aiguille avance automa
liquement d'un cran, ainsi, elle se
trouve en ce moment sur le chiffre
g 0-.0, ce qui signifie qu'on a runi
dea S 000 dollars ; si demain eile
est sur 9 000, cela indiquera que le
Comit a encaiss un nouveau mil
lier de dollars. La population fera
bien de faire aller Pa pas de plus en plus rapide et ce
ttStt a souhaiter que quelque ri
enard gnreux prit la lantaisie de
lui taire sauter des numros eu ver
sant d un seul coup une grosse va
leur dans la caisse du Comit
PR
i.iiiand un goujon est dbout de
la vie.il se passe un asticot a travers
Je corps; c.esi parmi ces dsesprs
que se recrutent la plupart de ms
frimres.
Comme cas de longvit, on cite
les carpes de Koctaiuebleau.qui sont
plusieurs fois centenaires pour ho-
norer leur vieillesse, on leur a pass
des anneaux dans le nez ; c'est ainsi
que les poissons, auxquels l'usage
des statues est absolument tranger
clbrent leurs vieilles gloires-
Ces carpes ont vu passer bien des
illustrations et tomber bien des mi
mstres, sans avoir jouais eu l'ide
de publier leurs Mmoires , au
fond des humides re raites, elles sa
vourent paisiblement la ioie de
vivre, insoucieuses et fidles leur
antique devise Corps dwm qu'on
prendrait a tort pour la traduction
littrale de < caipe du jour. >
les
envoles par les a-'rs clamant
djpsiderata des syndiqus.
Maintenant que la mouvement eat
dclench, il y a beaucoup de chai
cjs quil ne s'arrta pas II.
Peut-tre biemt, uu enfant ca-
ress d'une main experte sur la
dartie la plus charnue de soc indi
vidu, menacera-t-il son papa de
poursuites pour atteinte a l'article
du Code pnal rprimant les voies
rie fait coutre les citoyens. Peut tre
aubsi l'instituteur devra--il runir
un conseil arbitral avan' d'envoyer
un lve, bras en l air, dans un coin
de la classe? Puis, il y aura les
menaces de grpve et lea visites des
dlgus au Ministre comptent ;
(jae da belles choses en perspec-
tive .. MsisLue da fonds de culottes
s'useront encore avant leur ralisa
tion, n'en dplaise a Poulbot'et aux
AiMrtCliDii... rHED
Quelques na urahaies, parmi les-
quels il laut citer 1 illustre Lazpde,
ont remarque que les poissons sont
muets*
Ce silence est lolijet d'une foule
de coaimentaires.
Pour l'expliquer, il convient d'ob
server que le sjour sous 1 eau est
peu favorable l'exercice de la pa
rle, et que les causeurs lea plus
loquaces s'abstiennent de prendre
part la conversation lorsqu'ils ont
la tt! sous l'eau, quand bien mme
ce serait de l'eau sucre, comma
celle qui se consomme a la tribune
aux harangues.
Ou peut donc prsumer q-ie,-i les
posqna avaient U f-icult de sortir
de leur bain et de frquenter le
l'-arlemsnt< ils ne tarderaient pas a
s'exprimer avec facilit.
Ivi attendant, ils traduisent leurs
lmnraalonfl par des gestes spciaux,
dont l'invention .est gnra'ement
attribue l'abbe de 1 Epe.
ARSENE
Aous oveill reu du c Comiti de
protectiun 1 incendie a une.i.lruit du plan dresse par
le Dpartement de* Travaux Publics
concernant le yltM de dfense du
l'iirlter dei n(jaires et rf-.s i/uartiers
Ut! rsidence L.e matriel ncessaire,
nou* -i (ie tre renia Port au-Prince, il faut
bien U noter, une huit mois aprs la
realis&tionducliijjre voulu de souscrip-
tions et aprs l'antve de la communie
d Non York,
Ce mouvement de contribution vo-
lontaire est admirable. Ce n'est encore
qu une portion trs restreinte du public
oui a effectivement vers sa cotisation
tt dj, pourtant, on n'est pas loin
d avoir obtenu, en huit jours seule-
ment, la moiti de la somme que le
Comit s'est cliary de runir.
'~mEn attendant, ces liommes qui sacri-
fient burs. loisirs, leurs occupations,
leur sant et leur arjent d cette icwjre
a intrt commun pensent que I* scu-
rit de la proprit doit ire, pour le
moment, yarantie par des services com-
munaux appropries, par toutes les ini-
tiatives prives qui, jusqud ce jour,
oui don-i de si oaux rsultats tant d
la Capitale quen province. Et, mme,
quand l Ktai aura, OMtSM c'est son de-
voir envers les con.ribuables, institue
Swh servue public spicialisj contre le
feu, une Compaynio libre, deux Corn-
P ij'iti's libres, plusieurs Co'npagnies
tiOres de Pompiers pourront comme
Mmorandum relative to a
nigti pressure saltwalter
lire protection systeen
for Port au Prince
Plan B.
The plan contempltes the instal-
lation of a poweriull tire pump,ope-
raied by eicctric current trom the
mains ot the Cie Eclairage de la Ville
de Port-au-Prince, located in a small
punij hoase to be bai11 on Govern-
ment land at the fool of the Rue
des Casernes.
A sysiem of underground pipes
f ji delivenng the rater at a pressu-
re uthcient 10 furnish I jur po.ver-
tu! fin itreua withjutth: useoi rire
engines is ocluled in Mil plan.
l'his System will give protection.
as shown on plan, (or the distret
included between the G ire du Nord,
thi Cathdrale, th: Rue du Cha np
de Mus and the sea.
in order 10 permit uointerrupted
service during coalhgratious, u will
b? necessary to construct feeders
lion tbl electrical sub-station situa
ted ab the corner of Rue de la Rvo-
lution and Rue Charron. This will
permit cutting oit ail electric current
lrom the rgion ot thecondagration,
at the same lime mainiaining the
pump in opration.
Tl starting of the tue pump will
be arranged by distant control, by
meaas of a switch located at th:
police s ation or other central point,
so t.nt pressure will bc immdiate y
avaiiable in case of tire. Naturally
tiere will be required a skilled at-
tendant in charge ot this pump.
The pump considered will hve a
capacuy of iooo gallons per m nu-
te, discharging with a pressure of
12=; lb per sq. nch..
f'he es imated cost of the project
complte is 43,^00,00.
MSiaVBHBHBaSBSBBMBHiElMaMBBaHflt'
Maisons louer 1 v- ionville
pour la saison ou l'anue.
Bonn s Halles, Hue des csars
et grand'rue.
^'adresser J. Djean, Rue des
csars Mo 'MS
avant, si crer et fonctionner pour as
WV d la Communaut le maximum
de protection. Le feu est un ennemi
tellement redoutable qu aucune arme
rgulire ne pourrait prendre ombrage
des organisations de franc*-tireurs qui
M'offrent pjur aidei le combattre,
kon seulement lu Vi le, maie encore
chaque quartier peut avjir sa forma
tion de volontaires eontre l'incendie.
Cela restera tou/ours^une obligation
imprieuse pour l Etat^ et pour la po-
pulation de protger %de pareilles ini
tiatives. D ailleurs quel homme de bon
sens pourrait ne pat prfrer que tee
intrts trouvent plus de dfenseurs
plutt que moins de dfenseurs f
Vest donc avec plaisir que pour
l'dification de nos lecteurs, non pu-
blions le mmorandum suivant :
Disons auparavant que le Comit
insiste sur le point qu'indpendamment
de cette premire partie du Prott con-
cernant le quartier des affaires, la pro-
tection aes quartiers de rsidence sera
pleinement assure par le* appareils
mobiles que doit comprendre la com-
mande et qui seront aliments par
toute leau d approvisionnement de la
Vttle 'ioiU te Dpartement des Travaux
Publics oprera, d cet effet, la concen-
tration ventuelle dans des ouvrages
peu coteux, ouvrages qui seront im-
mdiatement construits en attendant
l excution complte et dfinitive dit
plan de rfection du ssrvice hydrauli-
que.
Mmorandum relatif l'installation
d un systme de protection contre
l'tncendie pour la.ni le dePorlu-Prvtce,
au moyen des taux de mer utilise* la
haute pression
Suivant le plan il sera install use
forte pompe a incendie dans un petit
garage bti sur un terrain du Gouver-
nement 1 l'extrmit de la Kue des
Casernes; la pomp; sera mue par
l'nergie lectrique tonrnte par la
Compagnie d Eclairage Electrique de
la Ville.
Il sera install aussi un systme
de tuyaux terris d une capacit sut-
lisante pour dbiter un volume d'eau
gal S quatre pumaais )ets d'eau, et
ce, sans le secoars de pj np:s i va-
peur.
Cs lysttOM assurera la protection
pour une zone comprise entre la
Gare du Nord, la Catndrale, la Rue
du Champ de Mars et la mer, com-
me il est oiiju sur le plan.
Pour assurer le tonctioinemeat
de la pompe pendant l'incendie, il
lira ncessaire de construire un:
canalisatioa spciale partant de la
sjus-station de 1 Usine d'clairage
lectrique situe 1 l'angle des rues
Rvolution et Charron, ce qui per-
mettra de supprimer le courant dans
le voisinage d: l'incendie tout en
assurant sans danger, l'nergie lec-
trique ncessaire au fonctionnement
de la pompe.
Dans le cas d'incendie, la pompe
sera mise en marche au moyen duo
commutateur plac a la station cen-
trale de police ou dans tout autre)
endroit a dsigner ultrieurement ;
dispositif qui assurera la mise sou*
pression de la tuyauterie sans aucv.n
retard. Naturellement il sera p.ac
un gardien ( bien entendu un, pro-
fessionnel ) charg de maiuttir la
pompe toujouis en bon ^aide fonc
tionnement.
La pompe aura une capacit de
1000 gallons tvu minute dbitant
leau avec u& pression de 12; livres
par pqu.ee carr.
Le cot total du systme compl?
Km nt install sera de P 4iAoo,oo04-


! ma un

M CROYEZ-LE,
; pouRLEs
-,^ ENFANTS,
-
51 n'y a rien de tel comme
L EMULSION DE SCOTT
Nouvelles lraogrfi Faits Divers Rhumes ancien* (t
rtenXs. Toux
Bronchites.
T.: i a : :tso
BEYROUTH la sfn;tm fO
C.ili ie l'est considrablement am-
liore. Les licupes 1 araws ont
firrot une Nie-cire clatant! a
Y'rvdje o l'ennemi lajjsi un
fond Pombre de cadavres la co-
lOOne G'iry arriva le 2 1 Juillet
Mfrsirp. Ll siiij-ition rn rxcell'lC
f n
ry ie o !e furiis orciip ent
Ilofpjh i et foute la ligne d_- ih'-
rrio de fer. Le calme ligna a Da-
ma*: Les *nu missions affluent.
LONDRES () i macd; de M ><;-
cou que la c'i'gation peiontise p -
ICOtl a Hatanovtchles mand; lsr.lt-
lifs aux pourparlers d'armistice. La
dlgation ruse objecta que les pro
joiinons polonaises devaie* I corn-
pieoUre gaUmeit 1rs fondions
pircipaiti de la paix. 11 dlgation
polonaise f partit pr cr Varrotie I es
reii'Pirlifl trpitrdioni le 4 icdl i
Vj j r > k.
ZUBICH Tiouliy ordorna l'ex-
ttilticn de Russie eu dlit srcia-
ii.vie Inrciis L Ici t iio*J que de .a
i' rrrrr.
/.LK1C11 Un i.'diol.'grarrme
de Mccru adress par la dlgation
pilovsise daiatice tu n mis:re
dci illaiica tuorria 1 c 1 r.c s cen-
fiirre lt dipait pour vat:o.ie de la
c lpaion.
ZURICH Un ridiotlgramme
de Moscou aruor.ee la formation
d'un comit lvolulionnaite en Po-
Icgt.e dont le prsident serait [alita
Arlewilri. Le comit aurait lanc un
manifeste sux ouvriers polonais ap-
pelant If liasse ouvrire a se soule-
\tr contre le gouvernement tour-
artoil. Celte nouvelle n'est pas con-
filHife.
BER1 rsT L'ordre pour la rduo
iou de l'arme, centormement a la
^convention de Spa, contient Us dis-
positions pour la tr?nsloimation de
l'aime qui devra tre accompli le
^Oifptenbre. La brigade Dolberitz
stra discute le 1 s act.
SAINT SUBASTlEN.U conseil de
la.Socict dtn NtUouf.dica aa tran-
co pleniie, enregistra les rsultats
cble-nuB dans tes sances prives
notamment i Inierlption de ta pro
imtti assemble et les mesures rela
tives up blocus, U uomination d'une
commission internationale pour.or
k,anifcer te plan d'action-
Une seconde invita'ion acx Elalj-
Unis de collabore : la confrence
pour la libelle des communications
et I tablit! cire ut d'in tnbuct I uter
national.
l'Ailla. Mm sieur et madame Lc-
fond tpulfcb do Rosaie 6ont accu
aa dlie les paula de l'entente iur
pualietet'Iiotsky reproche Lafoct
d'avoir donne Uea renseignements,
incxiicta au Gouvernement Husse.
i'AKIS. tLe Te mpa t dit-on espre
que la convenue n Halo greeejue rela
bve au Dodicai ese sera red'go
MM s tt pour que le trait puisse
et' liane ta 1 d ilicu te api '-s de
main, il aambta que le gouverne
me nt italien cet mnintenant dispos
rtrocder fans ieimd i.i Qiee
toutes les leiittsilisdu l'edocanesa
t.'Italie demanderait peuleiueui la
inodilica ion et. s expositions du l'Ie
fcibcite Plvu peur l'le de Itbodes.
HOME' <>;i t.; suie eiue I accord
avec le gouvernement Albanais sera
conclu ai iooid liui.
Du.M 13.33 l .'
Convocation
l.ea Aclionnaiira du syndicat du
por -Hriucien eont couvcquaie
lundi 9 l'apia 11 idi I unie e < M ond
Leapinaaae (NoI01U, Kui du Lentrej
pu vus de aeciiiooi & prendre-
RENSETONEMENTS
METEOROLOGIQUES
UBSKRVATOlHti
DU
PETIT SEMINAIRE
COI LLGEST MARTIAL
Mercredi 4 Ac 1^20
Barorrtre 763 1
minimum 23,8
Temprature
maximum 35 s
Moyenne diurne 27 4
Ciel sUir 'a matine, ccuverl i
partir de ^ h.
Ploi a 7 h. 20 m'
l'Iuviorr tre |,j mm
baromtre comt ni
J.S-HER^R
Conseil d'Etat
Hier, .1 y licireb is I .iprcs-miii a eu lieu la
fermeture Je U 1re ^sioa de U XWIIe Le-
^1 l4iure,piuuon>.v.e |ur Mr S, Ar>hcr, priidcnt
ou v.ori!>eil d'I-.iat.
ailkmeW a celle luce tous les Secrtaires
d'ilal. >ir B. Uarti^uenave, Secitaire d'Etal
ce I Intrieur, donna fcctUK du MtSMfa prsiden-
1:1. expliquant dans les grandes ligna les raisons
ijui eut empch le Gouvernement de prsenter
;i l'un niblee, comme le veut la Constitution le
budg ; de la Kpubique Puis, M. Paulre, Se-
cic ..irt d bial oi |*iMDCes donna a ion tour,
lecture d'un lumincui rapport, undam compte
des difficults qui, tuigissanl Inopinmeot, ont
iniptch la continuaiion de la prparation du
bud^.it par le* kwmacs n'Eut et le CooseiUcc
l,MJTKii.r.
Le ficsidcnt lit sanctionner ;mnidiaten:cnt
le procs-verbal de la sance. Les aocumenti
ctont publies bientt.
Au tribunal de 1re instance
Piuliunt des grandes vacances, le Dparte-
ment des Travaux oublies a lait mettre la main
m rparations neuessaaires au local du Tribunal
de pmniire instance, tlct dihos, en effet, se
trouve depuis quelque temps dans un tat .; 11
ne convient pas .1 I importance de sa deslinatio i.
II laut souliaiter que le> travaux l'aobfC lt
avant la ren-.ie.
Une nouvelle avenue
Nous croyou i -avoir i;uc bientt le Dparte-
nient de travaux Publka, poursuivant I e.xecu
non de ses utiles initiatives, commencera des tra-
vaux CD vue du prolongement de l'Avenue QlfOiS
jusqua l'Avenue > a l'eu de Chose.
La nouvelle avenue traversera les terrai du
bois ;Jiulu et sera extrmement pratique
pour les luDitants de ces quartiers qui devienne.it
ue plus eu plus intressants.
Le Moniteur
Le Nod'lner du Journal olticiel publie.
i 01 ouvrant un crdit extraordinaire de
::. KM eollars au Dpanenicnt des lravaux Pu-
blics peut Certains travaux.
au ts de grce en laveur de Mille Ccile
Saint*Vil et du sieur binous Pierre.
Cnculaire du Secrtaire d Hat des Finan:e
et du Laamatree aux administrateurs des binances
ce la Kepublique.
avis ministriels.
Conseil d'utat. Since du _ Juin 19^5.
t Proce verbal de brulennient de 1,0.000
gourdes de uillets de caisse retraits ( 27 Juillet
1020 ,.
A M C E
Les membres de la section de la Bibliothq ic
de 1 Lcolicr hatien sont convoqus ad Lyce N i-
Uonal le m i.d'ijj 7 aout courant 4 heures de
I aprs-midi au\ nos de prendre ceitaincs dcisions
concetnani la bonne marche de le section.
Bonne rcompense
Est promise i qui rapportera au
bureau du a Courrier du Soif des
pices en cuivre appartenant un:
presse i imprimer Mannoui.
Sont llad cverenl Goer's par
la SOLUTION WALRBORY;
Qui ijnnari>s I'olmons nonus-
TEset prvient e TUBERCULOSE,
ce produi' jouit d'une pulatioii
universelle.
Solution Watkrburt : Base
le C eosole et (iavacol,, Extrait
de Huile foie de Morue, Extrait
le Mali Compote de llypophcs-
phite, xtiil Ch?rry, liuealyptusi
alromatics, t\\
WTEBBURY CHEMICAL Co
Ofli:e Prircipal des Moines, lowa:
TORONTO NEW.YOltK
NEW ORLEANS
t ranch J. Martin
Agent gnral
'.n face de la blacire
Port-au-Prince,
Four li P*C.S.
Nous noua faisons volontiers lea
interprtes de quelques villgiatu-
rtes lli/.oton,'l'hor et Carrefour
qui D3H prient de demander que le
dernier train Uiase la (are du Nord
' heures plu't qu'A 5 l|4.
Les maicoua de comiuerea fer-
mant ") lires et dem e, beaucoup de
viilgiatutistes qui y sout employs
pourtaieui proliter de ce train de
U heut8.
Noua sommes certains que la Corn
pa^ no accdera r.oire demande.
La Chapelle
de Bitoton
Les travaux de la chapelle de Bizo
ton suspendus ces tmps derniers,
ont repris ces jours ci. L'inlassable
pre Leroux ne cesse de travailler
pour mener bonnes fias l'uvre
qu'il a entreprise. Pour cela il compte
tant sur le concours des habitants
de U zoton que sur celui des ville
giataristtfi
BAUMr; KATIONN EL pour le traitement
xtt.r-.ib de tat douloureux
RHUMATISMES GOUTTE
LUMBAGO
Pl.<'h*!l*ln ?.r Valfn. l^-'n* Par!*, tub feo 1.60. i fcotl f.
Comptoir Kianco-ilaitien
I7SI, Uua du Ma^isio de l'Etat
Les dernires
ts del Librairie
noiiveJ
i
Franaise.
Se trouvent actuellement hU)
rie du tMalin* ou viennent (far
les ouvrages suivants mis la
sition des lettrs hatiens et ei
yers :
^ ArrtezI Arrtez!
Et lisez WIJSlCAHJSlIS
WlNCARNIS, Le fameux reconBtituan' par excellence recommande
par | lus de lU-UU) grands mdecins du monde entier, apprci par le
Cori s Mdical de Sa Msjest l'Empire Bntanniqac Depuis 4 pendant la gueire dans toutes les armes, nctamment dans les hpitaux
de la Croix Mouge anglaise, !e seul touiqup qui a obtenu jusqu'ici le
Graid prix Festival ol' Empire Exhibition 19il >. Des mdailles d'or
l'Expotilion "Franco Brttfab Braaall kxtiibitiou" et Lcnor par la Heine
et Roi d'Lepagne, ;
H I.NCAKMS, le vin de la vie,d icieux 8limulnt,iviliant, fortiliant. Cha
ejue verre dorme une nouvelle vig leur et amliore spontanment la sant.
Essayez une bou eil.e, c'eet l'auoptar; et gurissez vous promptement.
Aenetez-,e chez voire pharmacien ou chez t-ranck J. Martin-
xlgi z le non W1NCAKMS avec la ilgnatura de Coleraan & Co L'd.
tranckJ,M*HTI\
Paroles d'un combaltant,
Un lvs
Iules Lemaitre
L'ile heureuse
Auaiomie sentimentale
Le Commandement unique
^
par Henri Barbusse Gourdei
Maxime Eormoat
Henry Bordeaux ^
Avesnes W1
G. de Parto Riche i'
Mirmeix
La ieme Normale dans la Socit Chatterton Alfred de Vigny
La doserie de Gents Frdric Souli
La Chine
Dialrgurs d'hier
Macambira ( roman brsilien )
La femme amoureuse
La l La Tmraire ( roman ;
La danse devant le miroir (pice en
3 actes) par Franois de Coieljn
1-1. !._.._ If)
'0,00
n
Ensile HoveUqne
Maurice Donniy
Coe ho Netto
Heniv d'Almeras
Ren Boylesve
P. de Valrose
1M
5.75
O.SV
6-7
ii/1
La danse sur le (eu et l'eau Elie Favre
La souris blanche Hegsippe Moreiu
L'atelier de Marie Claire Marguerite Audoux
O va-l on ? par Ren Bernard & Camille Aymard
N-cole marie (roman ) Malhilde Alanic
La Bataiile de Foch Raymond Recouly ,
Lilulij Romain Rolland
Alctste Andr Gybal
5
6.oi
5*
Catgorie spciale
LES AILES DANS IA BATAILLE, par .le Capitaine Bornecqn
valtore, vo'ume reli, dor sur tranches, illustr Gourdeil
PRINCESSE UE VERRE ( Bibliothque de ma fille;) pu la
Conlomb. I
I es leons de danr.e du I rofesseur A. Peter's ( Le Triple BoMl
I es nouveaux pas du Tango, - la valse ihsitation ) avec grntj
ei croquis explicatifs, pour apprendre ou se perfectionner, cbid
L Petit Chaperon Rouge ( illustr ) le Petit Poucet ( illuitd)
Maisir de chteaux I lenx nouveaux) Baronne Stalle
Mon Commandant eu Orient, Gnral Sarrail
Le Soleil se lve la tombe sans nom, par Iules Marry
La vritable censure de famille ( 500 noms / G.
LEconomis cubinaire par Canderlier
La ptissire de I3 Campagne et de la Ville
S*
7.75
Clyde Steamship
Company
D'aprs dpch: rrue le S/S cLa-
ke Ledin ayant laiss New-York le
29 juillet est attendu ici le 9 en
cours venant des ports du Nord.Cap-
Iliitien, (ionaivt.- et Saint Marc. U
laissera le mme jour pour Petit-
Gcve. Cayes et Aquin.
La Veloce
Compagnie Italienne
de Navigation
Le S[S e Albaro sera ici le 22
Aot courant, prenant fret pour
Santiago de Cuba H .bana.Vera-Cru/.,
Barcelon.-, Marseille et Gnes.
11 prendra'aussi des passagers de
jme classe pour Santiago de Cuba
et Habana.
Poit-au Prince le 3 aot 1920
A. de MATfEIS, agent.
Socit Gnrale
DE
Transpoi ts Maritines vapeur
Suivant avis reu ce jour, le va
peur Mont Beiwyn venant de
la Nouvelle Orlans sera ici Vendre
di 6 Aot prenant fret po r Mar
seille, Gnes et l'Algrie.
Port au Prince le 4 Act 1920
Geo de LESP1NASSE
Avis commeri
Ncua avisons I* public a J
merce en particulier que M
ltaoul Piquiou a cess de W
lie de notre Maison de Conta
Cap Hatien depuis le 27 ji
Monsieur Victor Diobeufi*
de la gestion de nos irTiw
cette bus dite ville.
Port au Prince, le 2 Actj
SocrTii Commerciaux.
j. FRANOl
prM)
Revue j
des Deuor Mol
i;, rue. de lnivtrsu^
SOMMAIRE DE LA t]
DU 1er JUILLET i^l
Comment finit U Guet
rai Maugin. IV.- i9J ,
Un royaume de DiwJ
partie Jime et Jein Th*
P La langue f raaase et
re.-H. Paul Haxard
L'Art religieux tt w f"
de la Sizeranne
La Juste Paix- fJT*
conomiques du WJ
Georges-lvy.delloj^
Posies, Comtesse ^
La ruine del af.gj
que.- nu G?g;.e';iS
M Le roi Louis XVII -^
Lenotre. ,a m
Revue littraire.- UJS
M. Edmond (alaaj J^
Chronique de U JJ-j
toire politique, Kaym
Paris, Seine, M , to
Seine-ct-Oise
et Colonies hr-na' t]
Etbangbb J'jaulk '
U, abonni**"" P""
Prik du Numro 4 " >
- n*l



,'


El MATIN
pa
lqU3 antiseptique urinaire
Gurit vite
ei radicalement
Supprime
les douleurs de
la miction
Evite toute
complicaV.ci
' NMI Gonocoque.
fv eue au microscope
CommHiilfK'.lon
4 l'Aridiaii iS X I*. in
du J u.. eatMo IM1
MPlNION MDICALE :
I nl la-" mi .'ni volro Pntjol ot j> l'ai trouva
JtfcKit* '"",,?" |r- af','-'i'"'1K">lou,.1rc*. et tout
fcH nn,r la b! iinoa-agiP. Je l pr.-s.rn> toujours car
^l^e son Ollicacit fncOnWrt.bfc. -
|MV'CU q. ^jovanm Nir.osu. tiHorm (Syracuse/
KjjllANINE : mb
1 pni*it scumtfa* ,
Maladies *e la pecs
z


Comptoir FRANCO-HATIEN
Beprtentant pour ia Rpublique d'Hati
iJ20 Rue du Magasin de l'Etat
\Maxwell '
t
Choix du conducteur propritaire
La MAXWELL s iimose immdiatement celui q i veut conduire a
piij-ra vuiti re. car l'acclration la Ma rapide et douce du mani' et
lance 8V(c laquelle il u.an:e la voiture lui piccurent tee eati. fiction
incrm ub-
looutie, il constato avre erlrnusiaarae que la MAXWELL e*t la
auctiiLe ce oit \n\ oa et quelle n'a que larement b.eoiu; le i pi-ration. .
Murad and Son
port su P'ince, Hati
MAXWELL MOTOR SALES COUrOKATIONj
ho'rctsc t/g aphiqut
l'nv.'o
?BI v.r.K D i XPOETATION
74, lroa^wny
Ntvv Voik
SUJ

33
m
S:
I t>
a 5!
6. S
Ci
PI
53
et

m
b
s S5


33 ^
C

CD
g-
e
Or 8.oo le millier
Ed BSTEVE Co
PORT-AU-PRINCE
Sea Side Garage
MARTISSANT
Etablissement de 1er ordre
En /ace de SEA SIDE 1NN
Le Directeur:CJ.LEPP
Rparation des autos de toutes marques
Travail garanti
Antos louer pou* v yafpj, pMfti nil:s
Matriaux de qwxl t suprieure.
a maison A. Bac Ski
IjJir irinlorwer aiutb^s cli^n's qui! vient do rtc*
Iliioi Maciiado, 1 s .i.ares >en toiitua des ErqiH-i
V tondre* C'iico, llor de Ma-
b ttipl, Les vra* et les mcV'c.ir
Accourez vite chez
tiug. DEGAND ft Go
l*l."> en (tas du March Vallire
O vous v_us approvisionnerez I
d:s prix la por e de toutes
les b nurses,
A f-arl les provisions amricaines
de tuait fracheur, vous trouverez
tncors dis l'OIS touge et blanc
j.u livre 0.0j ei livra -J G.
Franco-Haitien
Seul Heptaentant pour laltpublique d liaiti
1720, lluedu Magaain de l'Etat
Avoine pour chevaux
Frache meut arrive chez
ALPHONSE HAYNES
Plate Gelliard


11 MkTtS
Assurez vos contre LE FEU
Adressez-vous la plus forte compagnie dcsE.U.
1 E HOME INSURiNCE Co de N-
a
agent gnral pour Hati
Eug. Le BOSSE, Port-au-Prince
i'rotfg z 'otie MaVOt, vo're M-g sin, v, s d.'pts au taux le plug rais- rab'e-
Aucun Irais de comisson ni de courtage payer
Ri cig tez-vous m| Mm par rn-*sp'wHsnr. \ ou venez lisculer vo,r prcbl4mJcliez
Eug LH BOSSE, 95 Bue du Ouai
Grand Htel de fra.
Le g'and Htel de France a le plaisir d'antoncer ii
rreue et choisie qu'il vient de recevoir par Caravelle il ^'^l
brT de toutes les qualits
Garage Franais
1337, Ihe du Magasin de TEial
A. Barre} re
C s j >us ci
E< ay ?! les c;#rette Le Record
ne or
$i t "ce au sclir'a'' fr'"'ciii G *
e*qu. R >n a on*. Le Retord cigi-
fttes 5 pour 0,05
Jnahieurwicomnip brerpl Ci* ne* s.rr k-ainsparvjq HtG2 80
ancien ch / d au lier d'une Stetion automobile de, l'Arme hrar ne, R^-ez voji a la ( h>peiune h-
"Oni**, ilM flf, M HIIUM irr ; R .e d
e a 1 '* . .. 1 n- y A,0 Miac'es en face des t g-aphes
Spcai dt r*g\ g et ti rparulio d ITnmo, ManiOI rerrest es
au baiateu s. e^oui l'tha que .
Travail FIRESTO E IIKES & TUBES
AS Clin labric Cases 30 x S; 30 x 3 i/S
N8 Clin taxa 30 x 3 1\t
Cil 1 Cc< 3V x .'*
AN SSCord Case* 33 x 4; 32 x //
1 ey Tube 30 x 3,30 x 3119, 32 x 31t2
32 x 4,33x4, 34 x 41} 2
Jert Tufc J8 32 x i, 30 x 3, 30x 3 Ifi
Essayer44 Fireslone",
c'est l'adopter.
En tente che%
JL Paravisini, Cap-Hatien
0 D.Jacques, Gonaves
Chenet frres, Port au-Prince
L. Preetsmann-Aggerholm
A fient pour Hati
Vi'i rouge Gourdes 0 je
blanc Barsac Gourdes 10u
Des vins en bouteilles rouges et blancs
Vermouth fr^aisU
)uinquma des Princes et le /aine
du Cap Corse au quinquina.
Vins mousseux il CHAMt-AGNE
bqueurs tranaises Marie Bnurd
Le tout des prix trs modr
M
Avis aux Cyclistes
Par le steamer CO^O.N
La Maison
A. Victor Gentil
Rue du Magasin de Elat /V o 773/
Vient de recevoir
Matriel complet pour Dicydet'es.
v pveLppes av^c comb laison Iviveloppe simple tube]
chamb es air : Ciment et L**tclies. V dales en 1er et encat
s Ile?, moyeux arr re et avant, y irdt b up, i\\ llac (gomai|
Bill de toutes les ouleu-s. pompes pour bi.yclet es et mot]
jour poupes, Sac* outils, loi clies, inauclisen lupet j
i li n", bi tes j nies. Cir^ure, ueveile ck, gui ions, coumc'L
guidoj, aig ni s val e, rayons, cl ksou pour bi-yc'ete]
a moteurs, s nueLes ttc.
Red Seal Batterie
Pilis pour l'ti b i lits e' b itteries-le toutes J nnasionl
blandies et couleuis pour lits. jm
Toujours en vente dans a mme maison: ^
ChiuBseitet laies pour hommes et enfant* de 2 i) ans. m
poir daiivs, formes de chapeau i feutre noir et couleur poirt
Nm-Yig)r, letn we po ir noircir lis cheveux, 1 einturepoirl
le: v-mniS, c'i-.misilie* et caleons fim d, li marquh$[ cl et assiettes dessert style jxponais. Gravons Stypiic
Pharmacie F- SEJOURNE
Angle des Rues Roux et du Ch
2 Mdailles d'aryect Exposiion de Bruxelles:,
Laboratoire de Chimie Mdicale
Droguerie, Produit! chimiques et pharmaceuUqolij
Spcialits fi anaises et amricaine.
Piparation de toutes ampoules mdicamenteuses:
et injectables.
Stc alits. Srum rvrosihmque simple et ferrugu
lodbydrarg/ie.' Srum oe Morard rempiaintteip
rcalcifiants de Ferrier et de flobin*
Il y a toujours en stock : Nevrosthose* Sirop
Elixir de Pensylvanp.
dpositaire du PliEVE^
Reprsentant des Laboratoirei
UCTIFERy.-Farment lactique, contre atfecuoos
tinales et cutanes. _
/. VXARINE,Scop iCque del con*tipxUn*i
1/4 I. ----
-"#

arettes La Wa t i ern a 1 e
Produits de premier choix
Princesse, tare" LA NATIONALE
t
Voient chaque jour augmenter leur rputation
les rivalisent avec les meilleures cigarettes iinpC


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM