<%BANNER%>







PAGE 1

LE MATIN %  • %  r Section de Pdagogie de l'A. M. C E. Les me m Ins de la sex'ion de pdagccjr. ceux des autres sections de l'Association des membres du Corps enseignant et le public sont invits ure (lance extreordiniire de la ection de pdgc;ie qui aura lieu au l.ycee National, le dimanche, u Juillet courant, 9 heures picises du matin. ORDKHDU TOUR: 10 Happo-t du Tes Cher Frre Archange sur les Eeolei primaires urbaines. 20 Rapport de la Commission charge denqueer sur la baisse de Wnseignemnt secondaire classqie 30 Discussion du rapport de Me Y.Chtelain sur l'obligat on scolaire /.. l'usaient Dr 1. C. DORSAINVIL a Trsidence de Mr A. Bonamy Arrta rendus Celui qui cart* la fi 1 de non re cevoir oppose aux dfenses des R ymond. r^i-t'e celle oppose au pourvoi des poux li.'noib et base MM les infractions A la loi sur le tim bre ; dclare les dits poux Benoit non recevab'eseu leur pourvoi con are l'anet du 8 Mars 1 )20 du tribu nal d'appel de Port au P.inceauquel ils ont acquiesc rej t e If pourvoi exerc ront-e les deux cher? sus in diqu'sdu dit arret par les consorts Raymond Celui qui rej ne comme ma 1 fon d le pourvoi forn pur la dame I-'aure contre l'arrt du tr bunil d"ap pel de Port au Prince rendu iontre elle et le sieur |h. F. Gettrard le 14 avril 1920 Celui qui, d'o fice dit le dfend' ur le sieur Miracle C/eau dichu rejette comme mal fond le pourvoi form par les consorts Ridor con'.re le ju gement du tribunal de 1re instJice de lacmel en dite du i< Mrs 1920 jendu en ses attributions d'appel entre eux et le dit M racle C /eau Affaires entendues Celle de HeuranlusParvilus Caille contre la citoyenne lsmnie Ulysse Codio. Monsieur le juge Dcatrel entendu en l'expos sommaire de la cause, Monsieur le commissaire Luc Dominique a le des conclusions ten dant la cassation du jugement at taqu Celle de Macirnilien lierre Louis contre Tanins Taaty. Monsieur le juge Elbait entendu en I expos som nuire de la cause Monsieur le commissaire Luc Dominique a lu des conclusions tendant la cassa tion du jugement attaqu Celle de R Augustin Pitrre contre la citoyenne Pinegnise Pierre Mon sieur le )uge Clnmpagne entendu en l'expos sommaire de la cause Monsieur le commissaire Luc Domi nique a conclu d'ollice a la condam nation du grettier du tribunal de 1re instance des Cayes a l'amende prvue par 11 loi sur le timbre Audience tenante l'arrt est rendu comme suit : Nouvelles trangres S juillet P MUS. Selon le Temps les Journaux Viennois pi bli^nt un Wlnrawme du chancelier Allemand adreste a l'association l'engennaciste affirmant ses senti un n s de solidarit. SPA. Selon le e ommuniqu publi l'itsue de la cor.frence de et aprs midi Lacoi.ference aborda II* nexcution dej clauses militaires navales et ariennes du t r ai i. L'Allemagne invoqua sa st ua'ioa conomique pour justifier le rtid %  ppor.a dus l'xecution des clauses du trait. Elle signala hraposs.bni' de rduire tiop r. pid< ment ses effec t.fs De la croix Lllod GeOfga insis rent sur la ncessit de la pan du gouvernement Allemand de fixer des dates certaines et rapproc'.iets pour 1 excution des oohgat.ons si l'Allemagne veut si.x-rement a*surer la paix et inspirer confiance. Lloyd 1 it.01 ;,e demanda aux dlo" gnfl allemands d'apporter des pra c-siona la prochaine s-ance. 9 juillet 1090 DIJON. Une violente explosion se produisit hier dans une poudiene de Vonges on compte dj lu morts et u • "te b'essa. PARIS. La confrence des araba?sadeuis sous la prsidence de G un bon envoya aux commissions du Plebiscte de Marienwerdur e> Lenu te m mus les pouvoirs pour rg'er s a 1 puce les questions il.; deuils relatives au plbiscitePAUIS— Le roi tt la reine dl^pi gne arri?reot Pans St'.v Le conaeil suprme s-est ra Pneus La Marque United Slates Kubber Co est la meilleure ;i0x3 usco CHAIN 30 x 3 1,2 USCO ;CHA1N 31 x i L'SCO CHAIN 33 x 4 USCO NOBBY COUD P: or 25 00 88.51 3U.00 32.00 44 00 40.00 48.00 GU.00 b5.00 D autre grandeur en stock United West Mies Corporation Lui CIGARETTES En H. P. DAVIS V. Ptt (\en rai Manayer Face de la bare Mac Donald Or 6 40 le milijJ Ed ESTE\E PORT-Al'-PRlsc Bonne bire Marque Fidelio spciale Or 17,50 par barrique de 10 douzaines.^ Unitea States Indies Corporation Voulez-vous vous imu?? r i de bonnes heures •' Aller Fk demain soir o lei membre] Celui qui condamne le g'ftfitf Ed Rensud du tribunal de 1re instance des Cayes sept gourdes d'amende poor Inanlfisanca de timbres prvu par la loi pour la rdaction de l'acte dclart^ du routvoi du sieur R Au Justin Pierie. Dit que celui ci sera tenu de rrpise nter dans 2 mois i compter de ce jeur la quittance du Receveur de i'.-'nienistrement, faute de quoi il sera d ores et dj d:hu le son pourvoi. Trait de Versailles 1919 Chacjvt CnnuBcrint, chrque avo cat, chique bomire d'alfanes, chaque lomme du grand morde doit avoir dais sa bbiio'rque un eiemplaii* du TK.UI Dl VEBSAlLLM m 28 JutM iyiy :e wnd:nt au prix de G. 5. A la Lib airie Gnrale Madam: j. I MANIGAT ( Ea lace d<< Poitet \ dp I Administration ) T.p Hailieo, Hati Cille libi ai rit est en po ition de pouvoir VOJS taurt in'importe ouVrigt qui NCOS la b;oin. r 1 1 Compagnie Gnrale Transatlantique la Mquebol Caravellt est at %  Ici.du le lundi tJ couia >lnit dans la mat ne ali 1 d examiner U rponse Turque rttnitt le 20 juin par Djatnar Fiifl Ap.ei avoir rnooo nu l'impossibilit da modiQ.tr le tiait-^ sur les bises demandes par la Toi quia concernant les principale* clause le couse.i dcidi dj clid'ger nnt uetita coffitnirtioa d'experts politiq les pour rJ ge: la rponse en collaboration avec les txperti ui.li aires.La rpoi e tiendra coin, t) de ce qu'il peut exister da jmtiliab;e dam 1 demande Turque et elle lixe ra un dlai de 10 iours pour la dcision dfinitive et la signature. l'A 1US. Le reprsentant de l'agence llivas tlgraphia que le conseil en'e.idit Venizilos qui annona qot les troupes grecques excutrent la programma arrte Boulogne. RU.Ut. L'Avanti publie une lettre do la confdration gnrale du tra. vail refusant da putieper .'a runion projete pour discuter les moyens d'iotensilier I action coutr* l'oxpeliuon en Albanie a: les expdiions d'arme* en Pologne. u altaatgtro annonant le dcs d'un vieillard inscrit comme sujet hollandes dan botel de Rome signale que d'aprs la runi9ur publique ils s'agirait de l'arebiduc Saivator d Autriche connu sous le nom %  de Jean Orlb. PARIS. SPA ( Oirkiel ) — L'oyd George rpond't au nom des alhi l'expos de Von S;echi et igoala que le nombre de soldi's allemands arms dpasse un million. Les allis ne peuvent a tendrequ'une situation aussi dangereuse et anormale se pro longe encoie quinze mois. L:s gou vernementi allis feront connatre demain matin la dcision dfinitive. SOPHIA— On dment l'attentat anarchiste et l'incendie du thtre de Philippoli. BERLIN— Le ministre de l'int rieur et le commissaire d'empire pour les charbons partirent :e soir pour Spa. CONS'l'ANTINOPLE— Suivant nne nouvelle piive, Mustapha Keramel dclara la mobilisation gnrale en Anatolie et procda au reciutement des forces des hommes valides sans distinction de religion. VARSOVIELes bolchviste: d clanchrent une violente otlensive le lorg de la Dvina moyenne.ils furent leptusss au nord de la Dvica. Les polonais contre-aitjqurent avec suc ce; la rgion de Hiute Silsie Dollar : 11,98. Faits Divers RENSEIGNEMENTS METEOROLOGIQUES OBSERVATOIRE DU PETIT SEMINAIRE COLLEGE ST MARTIAL leudi 7 Juillet 1920 minimum 25 6 Baromtre Temprature maximum n.S Moyenne diurne 27.} Ciel clair la matine, couvert l'aprs-midi. Pluie inapprciable! O.age s B Baromtre constant J.SCHERER Examens pour le certificat d Etudes secondaires classiques Le Jury de ces examens est ainsi Cann : Mr %  ". Tessitr, Inspecteur, prsident; V. Cli.itjUni, SouS-iMpCCtCur, Droit et Economie poliliouj, Dr J.C Dorsjinvil. lli-.to.ie (incralc et d ilaiu; Dr G PrettOr l'Iiylosjphie et ScWlKl naturelles; K P. Sch O C i ik r Lettres ( lran<,ais, latin, grec ) Frte i-.rneit, ntathrnaitquei; M. Marc Lcys, Sciences pliy>iques; V. Delbeau, Go[rapliie iinerale et d'ilaituKicirdo Gulvin, L ; !>ptgnol; l'asteur Turnbull, An : ;lai 5 A 1 Ecole de Mdecine Nous croyons savoir que la session ordinaire d'examens a 1 hcole Nauona'.e de Mdecine et de l'niruiacie s'ouvru vers le ij Juillet courant. Gomme d habitude, nous tiendrons le public U courant des rsultats qui seront obtenus. A Notre Damed'Altagrce A l'occasion du ta dimanche du moi-, de juillet il yaura messe Uelmas dans la coquette chapelle de Notre-Dame d'Altagr.ue. Examens du leret du 2eCycle Le Jury des examens du 1er et du 2e cycle qui auront heu la semaine prochaine est ainsi compos : Mr H. tJthart, Inspecteur Gnral, prsident; \V. Beilegarde, Inspecteur General, pliylosophie, lettres, Histoire et Gographie d Haiti; Frre Ferdinand, llistone et Gographie Gnra c; Kietter,;matheniat;ques, Dr Mate Mathieu, Sciences Naturelles; C. rernand, Sciences physiques; J. liarihe, Anglais; Gouraige Espagnol. Ces examen* auront heu au local du Lyce l'tion. S~~— S.H SM.B. Convocation.— Les membres de la Socit Hatienne de Secours Mutuels et de Bienlaisance sont convoques en as^enrble ordinaire le dimanche u du courant,a neuf heures et demie prcises du matin, en vcr:u de I article 19 des Statuts. N. II.— Dimanche dernier, la Socit n'a pas pu travailler a cause du temps. Tous les membres indistinctement sont pris d'tre exacts a l'heure ci-dessus indique. le Secrtaire-gnral,— Edmond Thrasybule. Une exposition dont on parlera beaucoup C'est celle des ouvrages des levs de l'Ecoie National Mre Louise, rue Dr Aubry. L'exposition restera ouverte les II, 12 et 1 ) Juillet courant. Les heures de visite sont le matin de K a 11 heures, le soir, de 2 a 6 heures. Tous les ouvrages sont a vendre. Mariage. Hier aprs midi a t ceieDr le mariage civil de Melle Lucie Ca/.eau unie a Mr Emile Anson. — Les tmoins taient du ct de l'poux: MM. Emile Itou/.ier et |ustin Franois; du ct de l'pouse MM. Constantin lienou ei Bouchereau. La bnJictio 1 nuptiale leur sera donne demain matin a 7 heures prcises en la Basilique Notre-Dame. Ils seront conduits l'autel par M. Dants Ucllegarde et Mme Charles Estve. Nos compliment. Dcs Est dcde ce matin 2 heures Alice lavelanet.—Les lunraillcs auront lieu cet aprs-midi 4 heures au Sacr -Coeur Turgeau. Les parents de la dlunte prient leurs amis de considrer le prsent comme invitation. Bouquets^ couronnes et corbeilles Chez Mlle ALICE,DUFORT Lalue.No 'Att7 jouent VISITE DE8AORKAI L'EGO LE MUTT, Entre G.J %  m, Varit CE SOIR LES TRAGEDIES D| GRANDI l(ie, 17e et 16e p* Entre R. Loge Parisiai DIMANCHE CAMILLE DESMC Kilm biitoriaoeeoSi MYSTERES DEFI 5e pisode Et sur demande le 4< Entre M Balcon "*| Enf*nt r Bureau de Vagent g De la Olyde SM K liaporel La Glyde Stearash i (Raporel Une) %  esclientBqu'ilanepr centiraedans lenriij sea lignes entre M 11 ou par la Clyde llaiti et l'Europe, ben protgs i cette flo. Port-au-Prince^le^ It liiofilcient fcrJJJ ghip Company j 3 B ay that our cuatJJ 006 VW.yjSfa Demandez le vin Winox SSg pera will be po\*jff, P P ortao-Pnnel f it* AVIS COMMERCIAL l.o Public et le Commerce sont aviala qot en vue te no pas faire pouitin le aorvice ie IIOB alfaires. Mr l> !'• l'arntli' 1 !' *iitti,not.e Chef du Boroao a l'autoriauion du Hittuer pour njtre Meoaoa i lieu et place de noire sieur Chai lue Doreinville, lotfqu il arrive ce dernier d'tre ab< eutI n ce cas Mr Siaii signera tou joara. "jrmtortJtion LUC UUH.^IlVlLLEtSt Co Port au Piiuce, 1* juillet 19V0 Le rrconctituant par excellence. Le VIN U INOX est un produit pharmaceutique de premier ordre, et one prparation seule dans son genre; sa fabrication, le vin mme, l'analyse, et sa valeor clinique 1 attestent, il ditTre absolument des vlna dits toniques, communment vendus. Le WINOX renferme une proport on de substances azotes supneuies de iO o|o celles des vins toniques ordinaires, ce qui en fait uu reconstituant d'une grande activit, dont tirent le plus grand prolit les convalescents, les anmiques et les tuberculeuxl.t vin nutri it WINOX est un reconstituant naturel qui renferme une pioportion plus grande de vraies qualits rcupratives que tout autre produit semblable. sans l'addition des drogues. 11 st nautement recommand par les clbrits mdi cales en Angleterre dans tous les cas d'anmie, nvrite, neurasthniegastrite, indigestion, grippe nvralgie, biojcluie, phtbisie. affaiblissement nerveux des nerfs ou de corps. Prpar par la WINOX GOMPANY, Limited, de Londres, Angleterre. En vente en gros el en dtail chez Alphonse Haynes Agent gnral pour la Rpublique d'Llaiti. Av selle eflH Une bonce et bride S'adresser a Bas Peu de EUGB* Coeur. H M Remerc Monsieur et raoD M S Bou'.os rem ment tons M^fj lesa^Vl ments mus.



PAGE 1

LE MATIN --TT; fgr*?-\ T* 1 ^ ^'^ ^:-i donne dta la force %  m£.;^ fi ii 'S fHarasthcnh fainn sclow L'crcrr .• : ICAL*' i* {. T.ou MllfC c : eu lioi.s r IMa •. • %  CiobicGil" %  • M %  '' ap ro;. k •. M r kde •• I m >"a-tw '• %  "< >\v* %  l %  i*; ".: iriom; IJ i %  ,, rt iwl i U b ••'S l-rti ,.1 .: %  . 1-. Iv COBUB GiuMpiM Boir* .. Uni. ^ .outo 1er enrr M souplesse et leur lewnrralt* |(| MU* fioul :i' e Lk!.ncif _o, J i|i 'n v ; .! • %  "lia • .. . Ml '•'! %  • %  ••• %  %  %  conrtilntnt ei MI* mena Ical* il ,•>•. plut elflCJ t %  %  %  WIM !''< -.i.k prjMMUvItt i* 0 „ MB. b BTUOMI TtwiiTOCL*, £ L. Soiia (Hoijocc). ; !•.!'• C-.t i M. 8, rue ..• V lll il II" "S, i'a •i IOHUTI jii.j nteiot tti : j5i£ < JCS52s2KC3S3E M Comptoir FRANCO-HATIEN Bep r *entanl pour /a Rpublique d-tlaili IT20 Hue du Magasin de l'Etat lonsdl du Vieux Coq son Fils: prends du I Franco-Hatien Seul Itm8fliitant pour lvltepublique d'Illi 1740, Hue du lUgula de l'Bu Entiu le jour est arriv L'Avoir du Aoir, le savoir k du Soir et l'enetyie du i\oir, doivent aussi ijuuverner le monde Vous homme de touleur, que faites-vous pour assuter le futur de la tiace ? Est-ce que vous employez bien voire argent de manire a assurer le futur et la prosprit de vos enfuma ? Mamienanl cesi t heure de faire quelque chose de sr. Placez l'urgent que vous avez a ta maison ou aans votre poche dans: L u L'. fi Lent un-pui aii^H va construire des Usines putiout aux Etats-Lnis, auLanaaa,aux aniilies,aanslesud et le { cemtui Amrique uu Afrique. Lelte corporation est organise sous les lois de l Liai de Delutratt et possde un capital de l(MJUU4MAt a iJullurs iliaque aefton, laquelle vous rapportera au moins S u[o ae aividende t an. La ftegro JK'uctortes tiorporfijjkf} cieera de l'emploi des milliers de Noirs. La usine M CfCcT'fC manufacturt ont des matcrtandisesde luaies SJ.US pour tre vendues dans les marches amricains et expdies par te blackiur Line t a l'Etranger. Acnelez des actions et jMui M l'argent, airesse:-uous : ti'h l\tyro Moctorw corporation Agtuce Geaiale eu ll^iti VM\, hue du Alayiu de ^tat SULiled States lires United Wei 1 miles torporaliox Agents ON TROUVERA CHEZ Eug. Le Boss Hue du Quai Les pneus et tubes de ta U.S Tire Co AUX PRIX SUIVANTS, USCO :10 x :t t*. or i.uo ;w x 3 l t S or 84 00 m x 4 47.CO CHAIN ;Jux 3 I. or 'J8.r>o 80x :t l,t> or :woo Ul x 4 55430 tti 4 ifl 72.0J NOBBY ;{;{ x 4 I. or 58-50 ROYAL CORD 33 s4 V. or 07.0 () INNERT\BES GBAY 8tl \ V. or 850 REO dil x4 V.'So Les commandes remises pour la Fahrique The National Biscuit C serout excutes avec le plus grand soin la promptitude jusqu'ici inconnueLes amis peuvent s adresser co.nme lottiourt l'agODt L. PBEZMANN-AtiERHOLl Uue du ijitui La Maison 4. Victor Gentil SIiue du Magasin ie l'Etat No ff$i Vient de recevoir par le dernier bateau ; fcjjgSI^CIiausse'tes fin* s pour hommes et enfants de 2 j ans Tp Bis de soie pour dames Formes de clnpeaux pour dames, diroire mode de toutes i.uancd.- Chapeaux de l'eu re noir et couleur pour hommes ^ Matriel complet pour Bicyclettes. Cimenl %  v Pompes pour au'os. Flashliglitset batteries de toutes ^*: dimensions, anmoules de rechinge Toujours en vente dans la mme maison : Ner-\igor, lemtare pour teindre le* vtements, 'teinture, vour noircir ls cheveux, ckemiseltei et caleons fins de U luarq tt HEI), lasses 'oaf, assiettes dessert sty la japonais, et.. ^nte l'encan \J* wta d'ordre de Mr fieo \. ^JJ9n'. del^ LMoyls, il s ru %  B!d.r du Qaai ,M f,Pe SMoi eut au de h '" Fance. straeli 10 Jnilht h il& -^hearei du miti", ft u 0K8TIPAT(OM prenez lom COMPRIR93 8 5 [* r "Je caf avaria cJJ^^erni de farine avarie MC| a e firme avarie. MONT BRUN EUE iiwiiw r p-di.-. D -LOi'.T, n.3rr.r\c f .en, l.J. hW I 1 l-A Icll/iv C'E"T I F. .VI II LfUII I : vnr* r Changement d'adresse A c; use du dernier grand iDcen* die, ont il a (t une des victimes, Me 1 B. W. Franci,avocat, a transit ion cabinet i la tue aes Ca iiji is, Ne 4)0 Garage Fi aurais 1857, Rue du Magasin de l'Etal A.Barreyre "... |-T1 < %  !• *.. • | I h r,r i rdu j---' • ViAHO HEMORRODES <3u=rion reflaln* et complta pr la POMMADE DU DOCTEUR ZYLOH TOI.rS TOKMANT SBRINUUl. •fRUt'.UTC COKIOD/l£ DONSt TOUJOURS UU HfSULTAT LatanMIn TUFlul >!. fui Clarlti-l.i: • NttllXT JriM'. frrl-u-Prt,— : tei. K£TRUS Ingnieur mcanicien brevet Ancien chef d'atelierd'une Action automobile de i'Arme franaise^ Forge, ajustage. Aie:unique de prcision Spcialit de rglage et de rparation de Dynamos, Magntos et Cai huiateuis. Leons ((cliniques. Travail garanti



PAGE 1

I s *l" 20 SOL WAo.W* Drj r7rorfj Mchant*, qe> 's for Maacwei j t'fomo(/{es7Y %  V y* La vritable pommade nvvcillfune 9 Madame J Jol-hcis fils aj3 Rue 'Irwri S'empresse n'h loi n er sa bei Veillante clientle quMle a ftu par le Je r n : er s'eamtr un toi t lot de la merveil euse f-omiuade Kon lzolnipde la Koi ^ r o Pioduc l s Co. Ses aimables cl'eutca qui avaient dpos des valeurs tn cpt pour Ha pomtii'i'le soit pii^a dj passer r lamer leur poiacconopa gu de tBronizto (jnn.tid OU*. La maison a aussi rfu du Veiro cerinm i Pierres briquets. Avia aux fumeurs, an uteurs de b:ique's. Alfred Vieux 111 Une Iraversire Vin rorf* et vin blanc de J. Cahot & Co • r h'eiie jartev,ne,ca.te der A prix gal les C? >> n;s dliant loule concurrence. C1 ""iujd (Compagne Pommier y x> /> Ext !" sec. demi tec en bouteilles et en demi firi Marie ISrimrd etl$£l*<. Aile le, crime de cacao Dani/.ig, crme de P M | Moissons diverses tram ai*** C (jnac >l.l 1, Pippermint Gtt (ioijrnolel bafanrm r. ilutres froissons mzaoo, V n rie Malaga, Vin de fi uscal tti JIUBOS tt llenkes, Sco!ch whi-kv I |', ud e Conserves Amieux Irre* Sardines des gastronomes, paie de foie gras Tin de maqueitaix, Petits pois Huile uolive Du elp! 081 "*' Spcialits phui maceutiques fi-aT* -irop et vin ileh.uylobine, JJsecliiens, Urudonf, nS a Pageol, 1-an.lonne, uyrndose, F ludme, \ aim^nl 0 ^ Jubohtar, J.iiLLerae, E*u de.Meli&e des" V Jlb ii.entae u6 iiicqits, HQ Dem,l'rj,e De p ie rrp i*\ alco Solution Pauiuberg*, E hir de Virginie Coajni & • e raziae Midy, i'epio ter de Juillet, L,acui e rai e ri %  "S IlubOif, V'ii Dtsi.es, Via de JlKi.ijuj. r,lal ( %  Vritable Btre de Malt, HeconslitUDie, ue.gique e i agrible, ncoamanda DO. J Provisions et conserves amrel Beurre yuecn, Fruits ;u jus. Pommes de terre oianoir il iJinselnon suens. %  H "*W3 Smciali es diverses Emulsion Scof, Warupob, Salsepareille de Uiistol A m ^ Suluiiou Kepler, Eat F,uit Sjit, Sel huZ IBl Vente in gros de produits ph ir ceutique et enfin les dlicieux parfums d'Arys, Uujoir vienlra, rox'lrol, Premijr ou.. lM,t e2 i t J, faisons un ie*e, Chypre, Ambre veinai, l^esau 8 | k Poudre ieindelys, tieme Teiudelva etc C s jouri-ci Fs-ayf7. les egaretteLe Record ne crtysot a 'cune CODCUIH nce pour sa f net au suteriai Iranatt, ijti (xquis. Bon atome. /.(• Retord, ci^iretira <, pau' 0,05 C gsrres ta kaiuspar ppquetG2 8J Rif.Cl x o s la Chapellerie lv triDationa'e (dpositaire j Rue d


PAGE 1

Quatorzime anne Xo 3824 DIBECTEUR-PROPRIETAIKE Oaeat-MA&LUIBE MAGISTRAT COMMUNAL BDACTEUR EN CHEF Lon Laleau .Mil G. 2 00 1 DPARTEMENTS ka oii G. 2 50 1 fTRANGER ,00 00 [Noces sont reues au Comptoir Ioj de Publicit, 9 Rua Tronchet, Pli, 25, Ludgate Hill, Londres, Pcij au Pi ii ce, ITaifi Vendredi 9 Juillet 1920 Quotidien La rcompense d'une bonne action, c'est de l'avoir faite. SENQUE REDACTION : Rue Amricaine No. 1358 TELEPHOJtE :*208 Wincarnis Conseil d'Etat Mos tribunaux; iid$avats sont tr; dus. Il mis en t de bavarder ^M*is comme Mars, tel un iqp'oo interpelle, n'a pas iwnt vexs, trs vexs., jtot des ondes heiiziennes fMfoyes jusqu' trois cent [kilomtres. Les savants auF puriDt seulement le fracas s'abattant au loin sur jte. Peut-tre tait-ce seuils dirigeants de \s G G. T. "allaient en famille.. .qu'est-ce que la dconisivants prouve ? I p lante Mars, dites-vous, leacore habite ? Alors, il tre intressant de l'aller H .On y enverra les Alle%  ae se consoledt pas, p 1 • 1 II perte de leur Kameroun 1 possessions d'outre-'.'uciliiKosmen Karolinen [•wrrait envoyer aussi les pats personnages qui peifiatin sur la terre, pur qu'on '•parler que l'agi ache, le bdotsch et l'esperaototo.. te gens de Mars doivent ni moins btes que nous. titOe, il y a des moyens (lien qui sont irrsistibles. pitord le miss.onr.a ; re qui W*e$ et des petits Chinois, fballenlles marchands de fc*lorgnettes, d'opium, de Htpoudre de Berliapinpio, \tmixt i canon, les politi•Otntreurs de cinmalo^ra MNoli et ambassadeurs.'es lt dispenraire, les pert toeuibalions directes et %  peintres cub stes et "Wu, les quteurs i do Wrs petites mJa lies en ^fonctionnaires les bu • ^•ravitaillement. [wbiqaet t les rtameurs, les rempailleurs de •jMsortiums accapareurs ywpioprios, les huisjehands d'oeufs pou .ri s %  rien deux louis ^euchers, les piciers, '• %  g tos.les banquiers, 1 ' journalistes, les "Jiteursdrarnatiques.les ^•Monnieis h pUn e ** habitat: s sont ciLes houppes d'affaires sSSSSSSS z r x * ~— rsraoot' ma I u o :if8 / lu8 rob 9 tp 8 8 !" l 8 t.iomp^ntLe t.-,nus. c'est de sant par une> eomea* l ?Z ? d fffS", %  • OO'ttproaiettent-ile pas leur que d fdon^Me"Sl^r d^ "i?^ 7 .^' 1 Dre C " pable "agence sa" fianteChacun .niii.J" le ,p et de 8on P8 ,,u tout' sauf a temoa. on net sue I „? ^ *" VM < !" **8ieurft les Secr taires d'Etat BDartigoenave, Roy et Mairaii. — Aprs sanction d un procs verbal et lecture de la cor.-es pondance, Moneinr B. Dartifpieoave obtient I iutTvjrtijument d lordre d'i ioir et dK qui revient exac*J>K s. Mars n'a SJZftiix de nos sa! J habitants ne con l '>Mt p-s la tlgra T.a evague de baisse est le sujft de toutes les conversations, comme la t vague de hausse tait et reste enrore l'objet de toutes les proccupationsIl y a ici. comm en tout, des optimistes et des pessimistes. La vrit do t se trouver, ainsi que de coutume, entre deux opinions extra* mes. Personne ne se leurre sur le retour du march mondial aux prix d'avint-Riierre, et nul homme rll 4 cbi ne fouhait sincrement un effondrement financier, industriel el commercial craint par les pessimistes. La hausse des salaires intervient, actuellement, pour la hausse des prix, les impts galement. Mais ce sont de petits cts de la question. Ce n'est pas en proportion des salaires qu'une paire de souliers, autrefois paye ;o ou 32 francs, vaut maintenant 125, ou ;jo francs dans la boutique du marchand de chaussures Ce n'est pas davantage la chir ge d'un imr non pe a encore qui fail que le papier paras., pas.. et qui se T\ tro P souvent %  b ut -lH est de u b or, comme * Ha bier, : .un'-a • ? 0 ? sci ?nedesarudesse, qu'il s'tonne toujours qu'on lui reproche l'ipret de son caractre Il lient de la bourrique et du sanglier, et procde par ruades et i coups de boutoirs. S'il est clibataire il rudoie son chien; s'il est mari, il bat consciencieusement sa femme quandilnetalochepassesenfanls .S'il est chef d'aimini I ation sa prsence jette la terreur dans ses bureaux et sil est adjudant tou!e la caserne tremble.Sa brusquerie est uuelhiie de temprament: il ne lui est pas plus possible d'lre doux,attable poli que d'tre gras, ou maigre, grand ou petit. Le physique a dteint sur le moral.L'tymolog e de bjtor vient de boatus beuglement,et < tiurinusv taureau.Le butor,en effet.a lou jours une grosse voix, de gro; yeux et une grosse btise.. FJLED Car il faut voir dans la spculation la cause principale de certaines hausses constantes et injustifies. Comme le public acceptait n'importe quel prix, le commrant faisait de mme vis--vis du fabricant et le fabricant de mne vii--v.s da proluct.'ur de matires prenire*. 11 tait fi:il; de spculer. Celui quia/ait des re3ioarces fiuacires COOiiirsb'.es en argeat oa en crJil accanalait sans tr/e, fauiat aiati la hius;e et es:o np.tat tjuJDars celte IUU pour l'avenir. I! et arriv un minent o le coasoa nateur.ayanl puis son poj voir d'achat malgr l'lva'ion des salaires, n'a presque plus achet, i.'. dtaillant par suite.n'a presque pus commande au fabrient, et le fibricant n'a presque plu; ri;i denai l au producteur. C'tait fatal. Oi tait arriv au poin^ mon de Lt vie conomique. Cela s'est tait sans ligue, sans discours, sans menaces ni cris. Ce'a s'applique comme la loi de l'offre et de la demande. Eitre lous ceux q ai produisant, vendent et achbnt, s'taient plac? c*es gens qui faussaient les cours par l'accaparement lis ont gagn gros tant que le co isammateur a pu donner d* l'argent Le consommateur, non point par bouderie mais par ucessi-, n achetaet plus, ils sont bien obliges de liquider i de? prix coaveaab'.es. Si ce n'est pa? aujourd'hui, ce sera demain. Leur crdit ne saurait tre illimit, et les baaqaes n attendront pis indfiniment l'argent avanc' Is s: trouvent donc pris entre le coasammateur, le conmenant, le fabricant et le producteur A supposer qu'ils soient serrs un peu fort, ils n'auroat pas se plaindre.,. Gardons notre sympathie pour ceux q xi, ouvriers ou patrons, produisent, veoien: et achtent a dei P'ix hona'ehent rmunrateurs de leur travail, ai leur intelligence et d.' leurs risques. DOCTEUR P/s : dencedu vie;prs d;nt Anselm? Ants rendu: Ceiui qui, sur les conclusions CO formes du ministre public casse et annule la sentence rendue le i fvrier 1920 par le tribunal de paix de Limonade entre les consorts Ma gloire et le sieur Norrailius Magloire renvo.e la cause ei les parties devant le tribunal de paix du Quartier Mafia, pour tre statu conformmeLt la loi fc Celui qui dit et dclare Legrand In facqies dchu du pourvoi exerc contre le jugement du 14 fvrier If 19 du tribunal de paix de Limbe, rendu en faveur de Madame Saint Hubert Pierre Affaires eatendues ..^Guerrier contre Eugne Civil file, Monsieur le juge Gentil entendu en son expos des faits de la cause, Me Rigal pour le dmaodeur en ses observations, le Ministre pu Dite a conclu d la cassation du juge ment dnonc Petit Homme Dorlus contre Al bert St A'b.rt. Monsieur le juge O* callaghan entendu en l'expos sommaire des faits de la cause, le Minis tre public a conclu la cassation du jugement dnonc Information contre Rsiguac Geor ges. Monsieur le juge O'callagban entendu en l'expos sommaire de faits de la cause, le Ministre public a conclu i une information Aprs dlibration, audience tenant;, larrt suivant est rendu Celui qui ordonne par Pun des juges choisis par Monsieur le doyen du tribunal de 1re instance de St Marc pour remplir les fonctioas de juge instruction avec Monsieur loi chim Jn Baptiste commissaire du Gouvernement prs le mme tribu nal, comme officier de police iudi cuire, il sera procd i une nouvelle inforrnatian cot e les nomms R Jigoac Georges, juge supplant au tribunal de paix de Desdunes, lsaac 1-lomlet Baith'Jeœy jeune, prati cien en droit, prveous de faux en critures publiques au prjudice de lbtat i dit que l'instruction termi ne. Moasieur le juge instructeur dlgu, renverra au Prsident du tnbaaal de Cassation les procs ver baux, clos et cachets Puis l'affaire suivante a li enten due : Absalon Dlcette contre le jug ment du tribunal criminel de Petit Goave. Monsieur le jugeOcaUebani entendu en l'expoi sommaire des. faits de la cause, le Ministre publia conclu 1 la casiation du iaiemet critiqu et au renvoi du prvenu devant un autre tribunal criminel pour tre jug conformment i la loi Audience ordinaire du 5 faillel 1920 ee l'Assemble lve la sance A I ordre du jour de la sance da ce jour figurent ; la coolinuatior de vota de la loi sur le Code dJosiuc 0 t rini,Qe 8 : a discussion des conclusions des rapports des Sec ions des Travaux Publics et des IU relati ff i i T m 8ur ,e8 r "' el retat ts I s l'augmentation des au pointements des Ingnieurs du lu parlement des Travaux Publics et ? Unswotion d-un office de co.npensation d'aprs la section lll! du chapitre Xdu Trait de Vo.ioiUaiJ


Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05159
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Friday, July 09, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05159

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Quatorzime anne Xo 3824
DIBECTEUR-PROPRIETAIKE
Oaeat-MA&LUIBE
Magistrat Communal
BDACTEUR EN CHEF
Lon Laleau
.Mil G. 2 00
1 dpartements
kaoii G. 2 50
1 fTRANGER
,00_____________ 00
[Noces sont reues au Comptoir Io-
j de Publicit, 9 Rua Tronchet, P-
li, 25, Ludgate Hill, Londres,
Pcij au Pi ii ce, ITaifi
Vendredi 9 Juillet 1920
Quotidien
La rcompense d'une
bonne action, c'est de l'a-
voir faite.
SENQUE
REDACTION : Rue Amricaine No. 1358
TELEPHOJtE :*208
Wincarnis
Conseil d'Etat Mos tribunaux;
iid$avats sont tr; dus.
Il mis en t de bavarder
^M*is comme Mars, tel un
iqp'oo interpelle, n'a pas
iwnt vexs, trs vexs.,
jtot des ondes heiiziennes
fMfoyes jusqu' trois cent
[kilomtres. Les savants auF
puriDt seulement le fracas
s'abattant au loin sur
jte. Peut-tre tait-ce seu-
ils dirigeants de \s G G. T.
"allaient en famille..
.qu'est-ce que la dcon-
isivants prouve ?
Iplante Mars, dites-vous,
leacore habite ? Alors, il
_ tre intressant de l'aller
h .On y enverra les Alle-
ae se consoledt pas, p 1
1 II perte de leur Kameroun
1 possessions d'outre-'.'ucili-
iKosmen Karolinen
[wrrait envoyer aussi les
pats personnages qui pei-
fiatin sur la terre,pur qu'on
'parler que l'agi ache, le
bdotsch et l'esperaototo..
te gens de Mars doivent
ni moins btes que nous.
titOe, il y a des moyens
(lien qui sont irrsistibles.
pitord le miss.onr.a;re qui
W*e$ et des petits Chinois,
fballenlles marchands de
fc*lorgnettes, d'opium, de
Htpoudre de Berliapinpio,
\tmixt i canon, les politi-
Otntreurs de cinmalo^ra
MNoli et ambassadeurs.'es
lt dispenraire, les per-
t toeuibalions directes et
peintres cub stes et
"Wu, les quteurs i do
Wrs petites mJa lies en
^fonctionnaires les bu
^ravitaillement.
[wbiqaet t les rtameurs,
. les rempailleurs de
jMsortiums accapareurs
ywpioprios, les huis-
jehands d'oeufs pou .ri s
rien deux louis
^euchers, les piciers,
'gtos.les banquiers,
1 ' journalistes, les
"Jiteursdrarnatiques.les
^Monnieis h pUn e
** habitat: s sont ci-
Les houppes d'affaires
sSSSSSSS zrx * ~
rsraoot' ma I u o:if-8/lu8 rob9tp8 8l8 t.iomp^nt- Le t.-,nus. c'est de
sant par une> eomea* l ?Z? d fffS", OO'ttproaiettent-ile pas leur
que d fdon^Me"Sl^r d^ "i?^7.^'1 Dre C"pable "agence
sa" fiante- Chacun .niii.J" ,le",p" et de 8on P8 ,,u tout' sauf a
temoa. on net sue I ? ^ *"VM <* ^S^ grave. toUJou,s
laisser la tS^mit^SX rSS!' ,l Poiwnot l'oblige eu
Que tou Im?S!.. ,?ploys'. l0U3 Cii 0I,U119 Peuvent tre vit 1.
trav.il HStt t? ve'rri A hSS! *? lj'! entir avant ou apr3 u
i-H WINCrtjt ,b0ldeaux d* ce tonique le remettra d'aplomb.
If 7' 8l url source do vigueur et de vitalit.
wwtHCUVniS Lepl!ls'Jrand toni1ae el reconstituant du
mr'iii,! D ,. ****** dtidms, stimulant, vivi/iint et
fotj/i ml. lUoommmd par plas dp, 10 00i) mdecins.
Prpar P*r COLEMN & Co Ltd, Angleterre
Dpt gnral chez
hranckJtMUlTlS
Agent pour Uaili, Porl-au Prir.ce. En face de la Glacire.
Sance du 7 juillet tpfg
Sot' prsents Mt>*8ieurft les Secr
taires d'Etat B- Dartigoenave, Roy
et Mairaii. Aprs sanction d un
procs verbal et lecture de la cor.-es
pondance, Moneinr B. Dartifpieoave
obtient I iutTvjrtijument d lor-
dre d'i ioir et d reaux de l'A issmbleedeni projets de
loi. relatif! I m crdit extrao--
dinaire de cii:q m Ile dolla-s poar
un service du vi^iiauc3 et J 9 un
crdit s ipplrn -ntaire ouvert au l)i
partement d-i l'Intrieur pour parer
a riosufdsancs de la ration 'quoti-
dienne des gendarmes. C33 doux
projet sont envoys aux sec ions
comptentes. puis on passe au
vo e de la ioi qui inodilie le Gode
d'Instructiju criminelle.
Cassation
Audience du 27 Mai 1923
ta yie are et
la voie it
'Mars ne tut pas
J*"ieys?rU de-
'* cause des Men
J3t ce ne j,oit i cause
>K qui revient exac-
*J>K s. Mars n'a
SJZftiix de nos sa-
! J habitants ne con
l'>Mt p-s la tlgra
T.a evague de baisse est le sujft
de toutes les conversations, comme
la t vague de hausse tait et reste
enrore l'objet de toutes les proccu-
pations- Il y a ici. comm en tout,
des optimistes et des pessimistes. La
vrit do t se trouver, ainsi que de
coutume, entre deux opinions extra*
mes.
Personne ne se leurre sur le re-
tour du march mondial aux prix
d'avint-Riierre, et nul homme rll4
cbi ne fouhait sincrement un ef-
fondrement financier, industriel el
commercial craint par les pessimis-
tes.
La hausse des salaires intervient,
actuellement, pour la hausse des
prix, les impts galement.
Mais ce sont de petits cts de la
question.
Ce n'est pas en proportion des
salaires qu'une paire de souliers, au-
trefois paye ;o ou 32 francs, vaut
maintenant 125, ou ;jo francs dans
la boutique du marchand de chaus-
sures Ce n'est pas davantage la chir-
ge d'un imr non pe a encore qui
fail que le papier paras., pa<- exem-
ple, pay ;o bancs les cent k:!os en
1914. est vendu aujourd'hui entre
HO et 400 francs.
Ce n'est ni la hausse des salaires
ni l'impt qui ont lev i viDgt sous
ce qu'on achetai autrefois deux
sous.
Si. comme le clament les pessi-
mistes, la taxe de r 1/2 0/0 vote
par le Snat augmente la marchan-
dise de ro c 0, les chiussures de ]2
b. vaudraient 35 tr.io et le papier
journal ;j franc-.La marge est mal-
h:ureusement plus larg\
Le taux du change, pour les mar-
chandises importes, et pour les ma-
tires venant de l'tranger, y est
pour beaucoup. Si le change nous
est favorable, les prix doivent tout
naturellement baisser dans la mesure
de cette amlioration. Et nous pa-
rafons tre en bonne voie On peut
donc conserver de grands espoirs.
Ce ne sera pas la lauie du con-
sommateur si quelques spculateurs
sombrent et si certains tab'isse
ments fiuanciers qui les sou'enaient
sont acculs i un krach.
Quand on joue, on risqut de pr-
dre. Les spculateurs ont jou. Ils
perdent. Ils n'ont qu'a passer la
cause.
Les lfzerss modifications de la
Section de Justice sont admises. Au
vo'e de l'article 121, de la loi No 2
Mr le Conseiller Deoil Saint Aude,
spre un cot expos de motifs
dpose la judicieuse proposition sui
v.nte.qui prend le No 121: -tPourra
nanmoins et dans tous las cas. le
"prvenu s'opposer entre les mains
du grefiie- h I ordonnance de renvoi
dans le d*lai de vingt quatre heures
a partir do la communication qui
Jui est donne par le greffier s'il est
dtenu, et s'il n'est pas dtenu dans
les dix jous partir de la significa
tion fait au domicile psr lui lu dans
le lieu o sige le Tribunal.
La communication prescrite par
le paragraphe prcde.t sera faite
dans les vingt quatre heures de la
data de l'ordonnance et 11 signilica
tien, dans la huitaine-
L'opposition sera dfre au tiib 1
nal d'appel qui prononcera toutes
affaires cessantes.
L'envoi des pices aura lieu dans
l^s vingt uuotre heures de l'opposi
tion peine de ii gourdes Si cen i
ni^s d'amende contre le greffier et
de prise partie contre le Ministre
Public s'il y a lieu. Le prvenu aura
d.x jours partir de sa dclaration
pour dposer si bon lui semble la
requte appuyant son o position-
Combattue par le Conseiller Dor
nval cette proposition est vivement
dfendue par l'auteuret le Conseiller
Ar hur Kameau.
La proposition Saint Aude est
vote aprs uue longue discussion.
La loi No 2, celles Nos .'i et t sont
galement voles.Vu l'heure avan
*f 'pondre,
"lment va..
?
ment Vnus nous
tVous ne nous a jt
J'comprend u;
le D l'aida...
, NATURELLE :
P Butor
C{",|oiaUquel,onrei
^>s.. et qui se
T\ troP souvent
*. b'ut-lH est de
u bor, comme
*Ha bier, :.un'-a
?0?sci?nedesaru-
desse, qu'il s'tonne toujours qu'on
lui reproche l'ipret de son caractre
Il lient de la bourrique et du san-
glier, et procde par ruades et i
coups de boutoirs. S'il est clibataire
il rudoie son chien; s'il est mari, il
bat consciencieusement sa femme
quandilnetalochepassesenfanls .S'il
est chef d'aimini I ation sa prsence
jette la terreur dans ses bureaux et
sil est adjudant tou!e la caserne
tremble.Sa brusquerie est uuelhiie
de temprament: il ne lui est pas
plus possible d'lre doux,attable po-
li que d'tre gras, ou maigre, grand
ou petit. Le physique a dteint sur
le moral.L'tymolog e de bjtor vient
de boatus beuglement,et < tiuri-
nusv taureau.Le butor,en effet.a lou
jours une grosse voix, de gro; yeux
et une grosse btise..
FJLED
Car il faut voir dans la spculation
la cause principale de certaines haus-
ses constantes et injustifies.
Comme le public acceptait n'im-
porte quel prix, le commrant fai-
sait de mme vis--vis du fabricant
et le fabricant de mne vii--v.s da
proluct.'ur de matires prenire*.
11 tait fi:il; de spculer. Celui
quia/ait des re3ioarces fiuacires
COOiiirsb'.es en argeat oa en crJil
accanalait sans tr/e, fauiat aiati
la hius;e et es:o np.tat tjuJDars
celte Iuu pour l'avenir.
I! et arriv un minent o le
coasoa nateur.ayanl puis son poj
voir d'achat malgr l'lva'ion des
salaires, n'a presque plus achet, i.'.
dtaillant par suite.n'a presque pus
commande au fabrient, et le fibri-
cant n'a presque plu; ri;i denai l
au producteur. C'tait fatal. Oi tait
arriv au poin^ mon de Lt vie co-
nomique. Cela s'est tait sans ligue,
sans discours, sans menaces ni cris.
Ce'a s'applique comme la loi de
l'offre et de la demande.
Eitre lous ceux q ai produisant,
vendent et achbnt, s'taient plac?
c*es gens qui faussaient les cours par
l'accaparement lis ont gagn gros
tant que le co isammateur a pu don-
ner d* l'argent Le consommateur,
non point par bouderie mais par u-
cessi-, n achetaet plus, ils sont bien
obliges de liquider i de? prix coa-
veaab'.es. Si ce n'est pa? aujour-
d'hui, ce sera demain. Leur crdit
ne saurait tre illimit, et les baa-
qaes n attendront pis indfiniment
l'argent avanc' Is s: trouvent donc
pris entre le coasammateur, le con-
menant, le fabricant et le produc-
teur A supposer qu'ils soient serrs
un peu fort, ils n'auroat pas se
plaindre.,.
Gardons notre sympathie pour
ceux q xi, ouvriers ou patrons, pro-
duisent, veoien: et achtent a dei
P'ix hona'ehent rmunrateurs de
leur travail, ai leur intelligence et
d.' leurs risques.
DOCTEUR
P/s:dencedu vie;prs d;nt Anselm?
Ants rendu:
Ceiui qui, sur les conclusions co
formes du ministre public casse et
annule la sentence rendue le i f-
vrier 1920 par le tribunal de paix
de Limonade entre les consorts Ma
gloire et le sieur Norrailius Magloire
renvo.e la cause ei les parties de-
vant le tribunal de paix du Quar-
tier Mafia, pour tre statu confor-
mmeLt la loifc
Celui qui dit et dclare Legrand
In facqies dchu du pourvoi exerc
contre le jugement du 14 fvrier
If 19 du tribunal de paix de Limbe,
rendu en faveur de Madame Saint
Hubert Pierre
Affaires eatendues
..^Guerrier contre Eugne Civil
file, Monsieur le juge Gentil enten-
du en son expos des faits de la
cause, Me Rigal pour le dmaodeur
en ses observations, le Ministre pu
Dite a conclu d la cassation du juge
ment dnonc
Petit Homme Dorlus contre Al
bert St A'b.rt. Monsieur le juge O*
callaghan entendu en l'expos som-
maire des faits de la cause, le Minis
tre public a conclu la cassation
du jugement dnonc
Information contre Rsiguac Geor
ges. Monsieur le juge O'callagban
entendu en l'expos sommaire de
faits de la cause, le Ministre public
a conclu i une information
Aprs dlibration, audience te-
nant;, larrt suivant est rendu .
Celui qui ordonne par Pun des
juges choisis par Monsieur le doyen
du tribunal de 1re instance de St
Marc pour remplir les fonctioas de
juge instruction avec Monsieur loi
chim Jn Baptiste commissaire du
Gouvernement prs le mme tribu
nal, comme officier de police iudi
cuire, il sera procd i une nouvelle
inforrnatian cot e les nomms R
Jigoac Georges, juge supplant au
tribunal de paix de Desdunes, lsaac
1-lomlet Baith'Jey jeune, prati
cien en droit, prveous de faux en
critures publiques au prjudice de
lbtat i dit que l'instruction termi
ne. Moasieur le juge instructeur
dlgu, renverra au Prsident du
tnbaaal de Cassation les procs ver
baux, clos et cachets
Puis l'affaire suivante a li enten
due :
Absalon Dlcette contre le jug
ment du tribunal criminel de Petit
Goave. Monsieur le jugeOcaUebani
entendu en l'expoi sommaire des.
faits de la cause, le Ministre publi-
a conclu 1 la casiation du iaiemet
critiqu et au renvoi du prvenu
devant un autre tribunal criminel
pour tre jug conformment i la loi
Audience ordinaire du 5 faillel 1920


ee l'Assemble lve la sance
A I ordre du jour de la sance da
ce jour figurent ; la coolinuatior de
vota de la loi sur le Code dJosiuc
'0"t'rini,Qe!8 : a discussion des
conclusions des rapports des Sec
ions des Travaux Publics et des IU
relati ffiiTm 8ur ,e8 *r"'el-
retat ts I s l'augmentation des au
pointements des Ingnieurs du lu
parlement des Travaux Publics et
- ? Unswotion d-un office de
co.npensation d'aprs la section lll!
du chapitre Xdu Trait de Vo.ioiUaiJ


LE MATIN
r
Section de Pdagogie
de l'A. M. C E.
Les me m Ins de la sex'ion de p-
dagccjr. ceux des autres sections de
l'Association des membres du Corps
enseignant et le public sont invits
ure (lance extreordiniire de la
ection de pdgc;ie qui aura lieu
au l.ycee National, le dimanche, u
Juillet courant, 9 heures picises
du matin.
ORDKHDU TOUR:
10 Happo-t du Tes Cher Frre
Archange sur les Eeolei primaires
urbaines.
20 Rapport de la Commission
charge denqueer sur la baisse de
Wnseignemnt secondaire classqie
30 Discussion du rapport de Me
Y.Chtelain sur l'obligat on scolaire
/.. l'usaient
Dr 1. C. DORSAINVIL
a
Trsidence de Mr A. Bonamy
Arrta rendus
Celui qui cart* la fi 1 de non re
cevoir oppose aux dfenses des
R ymond. r^i-t'e celle oppose au
pourvoi des poux li.'noib et base
mm les infractions A la loi sur le tim
bre ; dclare les dits poux Benoit
non recevab'eseu leur pourvoi con
are l'anet du 8 Mars 1 )20 du tribu
nal d'appel de Port au P.inceauquel
ils ont acquiesc rej t e If pourvoi
exerc ront-e les deux cher? sus in
diqu'sdu dit arret par les consorts
Raymond
Celui qui rej ne comme ma1 fon
d le pourvoi forn pur la dame
I-'aure contre l'arrt du tr bunil d"ap
pel de Port au Prince rendu iontre
elle et le sieur |h. F. Gettrard le 14
avril 1920
Celui qui, d'o fice dit le dfend' ur
le sieur Miracle C/eau dichu rejette
comme mal fond le pourvoi form
par les consorts Ridor con'.re le ju
gement du tribunal de 1re instJice
de lacmel en dite du i< Mrs 1920
jendu en ses attributions d'appel
entre eux et le dit M racle C /eau
Affaires entendues
Celle de HeuranlusParvilus Caille
contre la citoyenne lsmnie Ulysse
Codio. Monsieur le juge Dcatrel
entendu en l'expos sommaire de la
cause, Monsieur le commissaire Luc
Dominique a le des conclusions ten
dant la cassation du jugement at
taqu
Celle de Macirnilien lierre Louis
contre Tanins Taaty. Monsieur le
juge Elbait entendu en I expos
som nuire de la cause Monsieur le
commissaire Luc Dominique a lu
des conclusions tendant la cassa
tion du jugement attaqu
Celle de R Augustin Pitrre contre
la citoyenne Pinegnise Pierre Mon
sieur le )uge Clnmpagne entendu
en l'expos sommaire de la cause
Monsieur le commissaire Luc Domi
nique a conclu d'ollice a la condam
nation du grettier du tribunal de
1re instance des Cayes a l'amende
prvue par 11 loi sur le timbre
Audience tenante l'arrt est rendu
comme suit :
Nouvelles trangres
S juillet
P MUS. Selon le Temps les Jour-
naux Viennois pi bli^nt un Wlnraw-
me du chancelier Allemand adreste
a l'association l'engennaciste affir-
mant ses senti un n s de solidarit.
SPA. Selon le e ommuniqu publi
l'itsue de la cor.frence de et
aprs midi Lacoi.ference aborda II*
nexcution dej clauses militaires
navales et ariennes du t r ai i.
L'Allemagne invoqua sa st ua'ioa
conomique pour justifier le rtid
ppor.a dus l'xecution des clauses
du trait. Elle signala hraposs.bni'
de rduire tiop r. pid< ment ses effec
t.fs De la croix Lllod GeOfga insis -
rent sur la ncessit de la pan du
gouvernement Allemand de fixer
des dates certaines et rapproc'.iets
pour 1 excution des oohgat.ons si
l'Allemagne veut si.x-rement a*su-
rer la paix et inspirer confiance.
Lloyd 1 it.01 ;,e demanda aux dlo"
gnfl allemands d'apporter des pra
c-siona la prochaine s-ance.
9 juillet 1090
DIJON. Une violente explosion se
produisit hier dans une poudiene
de Vonges on compte dj lu morts
et u "te b'essa.
PARIS. La confrence des araba?-
sadeuis sous la prsidence de G un
bon envoya aux commissions du
Plebiscte de Marienwerdur e> Lenu
te m mus les pouvoirs pour rg'er
s a1 puce les questions il.; deuils
relatives au plbiscite-
PAUIS Le roi tt la reine dl^pi
gne arri?reot Pans
St'.v Le conaeil suprme s-est ra
Pneus
La Marque
United Slates Kubber Co
est la meilleure
;i0x3 usco
CHAIN
30 x 3 1,2 USCO
;CHA1N
31 x i L'SCO
CHAIN
33 x 4 USCO
NOBBY
COUD
P: or
25 00
88.51
3U.00
32.00
44 00
40.00
48.00
GU.00
b5.00
D autre grandeur en stock
United West Mies Corporation
Lui
CIGARETTES
En
H. P. DAVIS
V. P- tt (\en rai Manayer
Face de la bare Mac Donald
Or 6 40 le milijJ
Ed ESTE\E
PORT-Al'-PRlsc
Bonne bire
Marque Fidelio spciale Or 17,50 par
barrique de 10 douzaines.^
Unitea States Indies Corporation
Voulez-vous vous imu??r i
de bonnes heures ' Aller Fk
demain soir o lei membre]
Celui qui condamne le g'ftfitf Ed
Rensud du tribunal de 1re instance
des Cayes sept gourdes d'amende
poor Inanlfisanca de timbres prvu
par la loi pour la rdaction de l'acte
dclart^ du routvoi du sieur R Au
Justin Pierie. Dit que celui ci sera
tenu de rrpisenter dans 2 mois i
compter de ce jeur la quittance du
Receveur de i'.-'nienistrement, faute
de quoi il sera d ores et dj d:hu
le son pourvoi.
Trait de Versailles
1919
Chacjvt CnnuBcrint, chrque avo
cat, chique bomire d'alfanes, cha-
que lomme du grand morde doit
avoir dais sa bbiio'rque un eiem-
plaii* du Tk.ui Dl VEBSAlLLM m
28 JutM iyiy :e wnd:nt au prix de
G. 5.
A la Lib airie Gnrale
Madam: j. I MANIGAT
( Ea lace d<< Poitet
\ dp I Administration )
T.- p Hailieo, Hati
Cille libi ai rit est en po ition de
pouvoir vojs taurt i- n'importe ou-
Vrigt qui NCOS la b;oin.
r----------------------------------------------1----1----------
Compagnie Gnrale
Transatlantique
la Mquebol Caravellt est at
Ici.du le lundi tJ couia >l-
nit dans la mat ne ali 1 d examiner
U rponse Turque rttnitt le 20 juin
par Djatnar Fiifl Ap.ei avoir rnooo
nu l'impossibilit da modiQ.tr le tiai-
t-^ sur les bises demandes par la
Toi quia concernant les principale*
clause le couse.i dcidi dj clid'ger
nnt uetita coffitnirtioa d'experts
politiq les pour rJ ge: la rponse
en collaboration avec les txperti
ui.li aires.La rpoi e tiendra coin, t)
de ce qu'il peut exister da jmtiliab;e
dam 1 demande Turque et elle lixe
ra un dlai de 10 iours pour la dci-
sion dfinitive et la signature.
l'A 1US. Le reprsentant de l'agen-
ce llivas tlgraphia que le conseil
en'e.idit Venizilos qui annona qot
les troupes grecques excutrent la
programma arrte Boulogne.
RU.Ut. L'Avanti publie une lettre
do la confdration gnrale du tra.
vail refusant da putieper .'a ru-
nion projete pour discuter les mo-
yens d'iotensilier I action coutr*
l'oxpeliuon en Albanie a: les exp-
diions d'arme* en Pologne.
u altaatgtro annonant le dcs
d'un vieillard inscrit comme sujet
hollandes dan botel de Rome si-
gnale que d'aprs la runi9ur publi-
que ils s'agirait de l'arebiduc Saiva-
tor d Autriche connu sous le nom
de Jean Orlb.
PARIS. Spa ( Oirkiel ) L'oyd
George rpond't au nom des alhi
l'expos de Von S;echi et igoala
que le nombre de soldi's allemands
arms dpasse un million. Les allis
ne peuvent a tendrequ'une situation
aussi dangereuse et anormale se pro
longe encoie quinze mois. L:s gou
vernementi allis feront connatre
demain matin la dcision dfinitive.
SOPHIA On dment l'attentat
anarchiste et l'incendie du thtre de
Philippoli.
BERLIN Le ministre de l'int
rieur et le commissaire d'empire
pour les charbons partirent :e soir
pour Spa.
CONS'l'ANTINOPLE Suivant nne
nouvelle piive, Mustapha Keramel
dclara la mobilisation gnrale en
Anatolie et procda au reciutement
des forces des hommes valides sans
distinction de religion.
VARSOVIE- Les bolchviste: d
clanchrent une violente otlensive le
lorg de la Dvina moyenne.ils furent
leptusss au nord de la Dvica. Les
polonais contre-aitjqurent avec suc
ce; la rgion de Hiute Silsie
Dollar : 11,98.
-----
Faits Divers
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES
OBSERVATOIRE
DU
PETIT SEMINAIRE
COLLEGE ST MARTIAL
leudi 7 Juillet 1920
minimum 25 6
Baromtre
Temprature
maximum n.S
Moyenne diurne 27.}
Ciel clair la matine, couvert l'a-
prs-midi.
Pluie inapprciable!
O.age s B
Baromtre constant
J.SCHERER
Examens pour le certificat
d Etudes secondaires
classiques
Le Jury de ces examens est ainsi Cann :
Mr ". Tessitr, Inspecteur, prsident; V. Cli.i-
tjUni, SouS-iMpCCtCur, Droit et Economie poli-
liouj, Dr J.C Dorsjinvil. lli-.to.ie (incralc et
d ilaiu; Dr G PrettOr l'Iiylosjphie et ScWlKl
naturelles; K P. SchOCiikr, Lettres ( lran<,ais, la-
tin, grec ) Frte i-.rneit, ntathrnaitquei; M.
Marc Lcys, Sciences pliy>iques; V. Delbeau, Go-
[rapliie iinerale et d'ilaituKicirdo Gulvin, L;!>-
ptgnol; l'asteur Turnbull, An:;lai5.
A 1 Ecole de Mdecine
Nous croyons savoir que la session ordinaire
d'examens a 1 hcole Nauona'.e de Mdecine et
de l'niruiacie s'ouvru vers le ij Juillet courant.
Gomme d habitude, nous tiendrons le public
U courant des rsultats qui seront obtenus.
A Notre Damed'Altagrce
A l'occasion du ta dimanche du moi-, de juillet
il yaura messe Uelmas dans la coquette chapelle
de Notre-Dame d'Altagr.ue.
Examens du leret du 2eCycle
Le Jury des examens du 1er et du 2e cycle
qui auront heu la semaine prochaine est ainsi
compos :
Mr H. tJthart, Inspecteur Gnral, prsident;
\V. Beilegarde, Inspecteur General, pliylosophie,
lettres, Histoire et Gographie d Haiti; Frre
Ferdinand, llistone et Gographie Gnra c;
Kietter,;matheniat;ques, Dr Mate Mathieu, Scien-
ces Naturelles; C. rernand, Sciences physiques;
J. liarihe, Anglais; Gouraige Espagnol.
Ces examen* auront heu au local du Lyce
l'tion. S~~
S.H SM.B.
Convocation. Les membres de la Socit Ha-
tienne de Secours Mutuels et de Bienlaisance
sont convoques en as^enrble ordinaire le diman-
che u du courant,a neuf heures et demie prcises
du matin, en vcr:u de I article 19 des Statuts.
N. II. Dimanche dernier, la Socit n'a pas
pu travailler a cause du temps.
Tous les membres indistinctement sont pris
d'tre exacts a l'heure ci-dessus indique.
le Secrtaire-gnral, Edmond Thrasybule.
Une exposition dont on
parlera beaucoup
C'est celle des ouvrages des levs de l'Ecoie
National Mre Louise, rue Dr Aubry.
L'exposition restera ouverte les II, 12 et 1 )
Juillet courant. Les heures de visite sont le ma-
tin de K a 11 heures, le soir, de 2 a 6 heures.
Tous les ouvrages sont a vendre.
Mariage.
Hier aprs midi a t ceieDr le mariage civil
de Melle Lucie Ca/.eau unie a Mr Emile Anson.
Les tmoins taient du ct de l'poux: MM.
Emile Itou/.ier et |ustin Franois; du ct de
l'pouse MM. Constantin lienou ei Bouchereau.
La bnJictio 1 nuptiale leur sera donne de-
main matin a 7 heures prcises en la Basilique
Notre-Dame. Ils seront conduits l'autel par M.
Dants Ucllegarde et Mme Charles Estve.
Nos compliment.
Dcs
Est dcde ce matin 2 heures Alice lavela-
net.Les lunraillcs auront lieu cet aprs-midi
4 heures au Sacr -Coeur Turgeau.
Les parents de la dlunte prient leurs amis de
considrer le prsent comme invitation.
Bouquets^ couronnes
et corbeilles
Chez Mlle ALICE,DUFORT
Lalue.No 'Att7
jouent
VISITE DE8AORKAI
L'EGO LE MUTT,
Entre G.J
..... " ,m,
Varit
CE SOIR
LES TRAGEDIES D|
GRANDI
l(ie, 17e et 16e p*
Entre R. !
Loge
Parisiai
DIMANCHE
CAMILLE DESMC
Kilm biitoriaoeeoSi
MYSTERES DEFI
5e pisode
Et sur demande le 4<
Entre M
Balcon "*|
Enf*nt "
r Bureau
de Vagent g
De la Olyde SM
k liaporel
La Glyde Stearash i
(Raporel Une)
esclientBqu'ilanepr
centiraedans lenriij
sea lignes entre M11'
ou par la Clyde
llaiti et l'Europe, ben
protgs i cette flo.
Port-au-Prince^le^
It liiofilcient fcrJJJ
ghip Company j 3
Bay that our cuatJJ
006 VW.yjSfa
Demandez le vin Winox SSg
pera will be po\*jff,
PPortao-Pnnelfit*
AVIS COMMERCIAL
l.o Public et le Commerce sont
aviala qot en vue te no pas faire
pouitin le aorvice ie iiob alfaires.
Mr l> !' l'arntli'1!' *iitti,not.e Chef
du Boroao a l'autoriauion du Hittuer
pour njtre Meoaoa i lieu et place
de noire sieur Chai lue Doreinville,
lotfqu il arrive ce dernier d'tre
ab< eut-
I n ce cas Mr Siaii signera tou
joara.
"jrmtortJtion
LUC UUH.^IlVlLLEtSt Co
Port au Piiuce, 1* juillet 19V0
Le rrconctituant par excellence.
Le VIN U INOX est un produit pharmaceutique de
premier ordre, et one prparation seule dans son genre;
sa fabrication, le vin mme, l'analyse, et sa valeor
clinique 1 attestent, il ditTre absolument des vlna dits
toniques, communment vendus.
Le WINOX renferme une proport on de substances
azotes supneuies de iO o|o celles des vins toniques
ordinaires, ce qui en fait uu reconstituant d'une grande
activit, dont tirent le plus grand prolit les convales-
cents, les anmiques et les tuberculeux-
l.t vin nutri it WINOX est un reconstituant naturel
qui renferme une pioportion plus grande de vraies
qualits rcupratives que tout autre produit semblable.
sans l'addition des drogues.
11 st nautement recommand par les clbrits mdi
cales en Angleterre dans tous les cas d'anmie, nvrite,
neurasthnie- gastrite, indigestion, grippe nvralgie,
biojcluie, phtbisie. affaiblissement nerveux des nerfs
ou de corps.
Prpar par la WINOX GOMPANY, Limited, de Londres,
Angleterre.
En vente en gros el en dtail chez
Alphonse Haynes
Agent gnral pour la Rpublique d'Llaiti.
Av
selle
eflH
Une bonce
et bride
S'adresser a
Bas Peu de,
Eugb*
Coeur.
HM
Remerc
Monsieur et
raoD' MS
Bou'.os rem
ment tons
M^fj
lesa^Vl
ments mus.


LE MATIN
--tt;

fgr*?-\ t*1^ ^'^
^:-i
donne dta la force '
m.;^fiii
'S
fHarasthcnh
fainn
sclow
L'crcrr . : ical*'
i* {. T.- ou MllfC c :
eu lioi.s r IMa .
Ciobic- Gil" M ''
ap ro;. k . M r kde '
* I m >"a-tw '"< >\v*
l i*; ".: iriom; IJ '
i ,, rt iwl i
U b 'S l-rti ,.1 .: . 1-.
Iv Cobub GiuMpiM Boir*
.. Uni.
^ .outo 1er enrr
M, souplesse et leur

lewnrralt*
|(| M- U*
fioul :i' 'e
Lk!.ncif
_o,
- J i|i 'n v ; .! " "lia
.. Ml ''! '
conrtilntnt ei mi* mena Ical*
il ,>. plut elflCJ t !" wIm !''<
-.i.k prjMMUvItt i* 0 MB.
b- Btuomi TtwiiTOCL*,
__L. Soiia (Hoijocc).
; !.!' C- -.t-i m. 8, rue
.. V lll il II" "S, i'a
i iohUti jii.j nteiot '
tti
:j5i M
Comptoir FRANCO-HATIEN
Bepr*entanl pour /a Rpublique d-tlaili
IT20 Hue du Magasin de l'Etat
lonsdl du Vieux Coq son Fils:
prends du
I
Franco-Hatien
Seul Itm8fliitant pour lvltepublique d'Illi
1740, Hue du lUgula de l'Bu
Entiu le jour est arriv
L'Avoir du Aoir, le savoir kdu Soir et l'enetyie du i\oir, doivent
aussi ijuuverner le monde
Vous homme de touleur, que faites-vous pour assuter le futur de
la tiace ? Est-ce que vous employez bien voire argent de manire a
assurer le futur et la prosprit de vos enfuma ?
Mamienanl cesi t heure de faire quelque chose de sr. Placez
l'urgent que vous avez a ta maison ou aans votre poche dans:
L
u
L'.
fi
Lent un-pui aii^H va construire des Usines putiout aux Etats-Lnis,
auLanaaa,aux aniilies,aanslesud et le{cemtui Amrique uu Afrique.
Lelte corporation est organise sous les lois de l Liai de Delutratt
et possde un capital de l(MJUU4MAt a iJullurs iliaque aefton, la-
quelle vous rapportera au moins S u[o ae aividende t an.
La ftegro JK'uctortes tiorpo-
rfijjkf} cieera de l'emploi des milliers de Noirs. La usine
M CfCcT'fC manufacturt ont des matcrtandisesde luaies sj.us
pour tre vendues dans les marches amricains et expdies par te
blackiur Line t a l'Etranger.
Acnelez des actions et jMui M l'argent, airesse:-uous :
ti'h l\tyro Moctorw corporation
Agtuce Geaiale eu ll^iti
VM\, hue du Alayiu de ^tat
SULiled States lires
United Wei 1 miles torporaliox
Agents
ON TROUVERA CHEZ
Eug. Le Boss
Hue du Quai
Les pneus et tubes de ta U.S Tire Co
AUX PRIX SUIVANTS,
USCO :10 x :t t*. or i.uo ;w x 3 ltS or 84 00
m x 4 47.CO
CHAIN ;Jux 3 I. or 'J8.r>o 80x :t l,t> or :woo
Ul x 4 55430 tti 4 ifl 72.0J
NOBBY ;{;{ x 4 I. or 58-50
ROYAL CORD 33 s4 V. or 07.0()
INNERT\BES
GBAY 8tl \ V. or 850
REO dil x4 V.'So
Les commandes remises pour la Fahrique
The National Biscuit C
serout excutes avec le plus grand soin la promptitude jusqu'ici
inconnue- Les amis peuvent s adresser co.nme lottiourt l'agODt
L. PBEZMANN-AtiERHOLl
Uue du ijitui
La Maison
4. Victor Gentil
S- Iiue du Magasin ie l'Etat No ff$i
Vient de recevoir par le dernier bateau ;
fcjjgSI^CIiausse'tes fin* s pour hommes et enfants de 2 j ans
Tp Bis de soie pour dames
Formes de clnpeaux pour dames, diroire mode de toutes i.uancd.-
Chapeaux de l'eu re noir et couleur pour hommes
^ Matriel complet pour Bicyclettes. Cimenl
v Pompes pour au'os. Flashliglitset batteries de toutes
^*: dimensions, anmoules de rechinge
Toujours en vente dans la mme maison :
Ner-\igor, lemtare pour teindre le* vtements, 'teinture, vour
noircir ls cheveux, ckemiseltei et caleons fins de U luarq tt HEI),
lasses 'oaf, assiettes dessert sty la japonais, et..
^nte l'encan
\J* wta d'ordre de Mr fieo \.
^JJ9n'. del^ LMoyls, il s ru
B!d.r du Qaai ,M f,Pe
SMoi
eut au de
h '" Fance. straeli 10 Jnilht
hil& -^hearei du miti", ft u
0K8TIPAT(OM
prenez lom
COMPRIR93
85[*r"Je caf avaria
cJJ^^erni de farine avarie
MC|ae firme avarie.
MONT BRUN EUE
iiwiiwr p-di.-.
D -LOi'.T, n.3rr.r\cf.en,
l.J. hW I 1 l-A Icll/iv
C'E"T I F. .VI II LfUII
I : vnr* r .
Changement d'adresse
A c; use du dernier grand iDcen*
die, ont il a (t une des victimes,
Me 1 B. W. Franci,avocat, a trans-
it ion cabinet i la tue aes Ca
iiji is, Ne 4)0
Garage Fi aurais
1857, Rue du Magasin de l'Etal
A.Barreyre
"... |-T1 I h r,r i r- du j---' ViAHO
HEMORRODES
<3u=rion reflaln* et complta pr la
POMMADE DU DOCTEUR ZYLOH
TOI.rS TOKMANT SBRINUUl.
fRUt'.UTC COKIOD/l
DONSt TOUJOURS UU HfSULTAT
LatanMIn TUFlul >!. fui Clarlti-l.i: NttllXT JriM'.
. frrl-u-Prt, : tei. KTRUS__________
Ingnieur mcanicien brevet
Ancien chef d'atelierd'une Action automobile de i'Arme franaise^
Forge, ajustage. Aie:unique de prcision
Spcialit de rglage et de rparation de Dynamos, Magntos
et Cai huiateuis. Leons ((cliniques.
Travail garanti


I s *l"
20
Sol

WAo.W* Drj r7rorfj Mchant*, qe> 's for
Maacwei j t'fomo(/{es7Y a 18, Ruej Thomas Madiou r ort-au-Frmca
JXous venons de recevoir
par le dernier steamer
migrai: dassortiment d
Champion Spath Phia*
ET
Champion Mairie Plage
pour automobiles. Nous
nons empressons de les
mettre et 1res bon mar
dit) h la dispos lion des
propritaires d'autos.
Lu maison
Veuve Barbancoiir
Pharmacie
Ubtftifii-EvraM
HUTIiL lMnUI4, I. G. Snc
BMMf
FjTi-is an 18^0
Prn'M^ ehi'nii'UV dt meil*
.m ^8 Us.as de Fnnce 3t d'Ame
npip.
f.ruq 0);..ific3 Kiliuas
Piffaodiia frauus* ,-H amer.
Cii'ii .
Patra IVnq Stor^
Sr*tt*r lo AUBRTINI RWaLD
tstabishaJ 1850
Anrwriivin cFrsnch Patent M*
dicioa B^st chocaicala from E r
rcue and the (tel.
/4ine ican prescript'oni filles,
Frencb A: meneau Perfumji
Top Whihs.
6*1 il a Pe-rus'
Pharmacy (raduate of Temple
Uuiveraity. Phihdelphia. Pa.
Vermouth Ciozaoo. V.n de Aftla
c
H" "i. UUiJMiUOI
'"" --<" OH
'f \

-'
(
a reu
s ,.<:<*

/ i
'
>
V.....
y*
La vritable pom-
made nvvcillfune9
Madame J Jol-hcis fils
aj3 Rue 'Irwri
S'empresse n'h loi n er sa bei -
Veillante clientle quMle a ftu
par le Jern:er s'eamtr un toi t lot
de la merveil euse f-omiuade Kon
lzolnipde la Koi ^ro Pioducls Co.
Ses aimables cl'eutca qui avaient
dpos des valeurs tn cpt pour
Ha pomtii'i'le soit pii^a dj
passer r lamer leur poiacconopa
gu de tBronizto (jnn.tid OU*.
La maison a aussi rfu du Veiro
cerinm i Pierres briquets.
Avia aux fumeurs, an uteurs de
b:ique's.
Alfred Vieux
111 Une Iraversire
Vin rorf* et vin blanc de J. Cahot & Co r
h'eiie jartev,ne,ca.te der A prix gal les C? >>
n;s dliant loule concurrence. C1""iujd
(Compagne Pommier y x> />
Ext sec. demi tec en bouteilles et en demi firi
Marie ISrimrd etl$l*<.
Aile le, crime de cacao Dani/.ig, crme de PM|
Moissons diverses tram ai***
C (jnac >l.l 1, Pippermint Gtt (ioijrnolel bafanrm r.
ilutres froissons
mzaoo, V n rie Malaga, Vin de fi uscal tti
jiuBos tt llenkes, Sco!ch whi-kv I|',,ude
Conserves Amieux Irre*
Sardines des gastronomes, paie de foie gras Tin
de maqueitaix, Petits pois Huile uolive Du elp!081"*'
Spcialits phui maceutiques fi-aT*
-irop et vin ileh.uylobine, JJsecliiens, Urudonf, nSa
Pageol, 1-an.lonne, uyrndose, F ludme, \ aim^nl0^ *
Jubohtar, J.iiLLerae, E*u de.Meli&e des" V Jlb*
ii.entae u6 iiicqits, HQ Dem,l'rj,e De pierrp i*\ alco
Solution Pauiuberg*, E hir de Virginie Coajni' & e *
raziae Midy, i'epio ter de Juillet, L,acuieraie ri . "S
IlubOif, V'ii Dtsi.es, Via de JlKi.ijuj. r,lal (
Vritable Btre de Malt,
HeconslitUDie, ue.gique ei agrible, ncoamanda do. J
Provisions et conserves amrel
Beurre yuecn, Fruits ;u jus. Pommes de terre oianoir il
iJinselnon suens. H"*W3
Smciali es diverses
Emulsion Scof, Warupob, Salsepareille de Uiistol Am
^ Suluiiou Kepler, Eat F,uit Sjit, Sel huZ IBl
Vente in gros de produits phir
ceutique et enfin les dlicieux
parfums d'Arys,
Uujoir vienlra, rox'lrol, Premijr ou.. lM,te2 it! j,
faisons un ie*e, Chypre, Ambre veinai, l^esau8|k
Poudre ieindelys, tieme Teiudelva etc
C s jouri-ci
Fs-ayf7. les egarette- Le Record
ne crtysot a 'cune codcuih nce pour
sa f net au suteriai Iranatt, ijti
(xquis. Bon atome. /.( Retord, ci^i-
retira <, pau' 0,05
C gsrres ta kaiuspar ppquetG2 8j
Rif.Cl xo. s la Chapellerie lv
triDationa'e (dpositaire j Rue d Miracles eo face des Ulg'iphei
l'cirtstics.
II CONTE
P.F. CRAY & Co dc. NEW-YORK
Savon
Reprsentant en Hati d ET
Farine DOS BROMES
Toujours El
Grande Epicerie centrale
1717 Grandliuo ( en face de la Poste]
L0pe RiVera propritaire PlJ
Conserves Franaises $ Amricak
rtiscuits amortis fie la \'l Bwuit Co
fiqururs Marie Drizard et \\ojer \CJiamr.ag*e.
JJoroeaux quina- Cognacs Mmtell et tapin
Hvilm H Srolfh Witk Porter 'lennrnls etc.
Ptisserie- Boulangerie.
Jambons terris, Morns, Swift, rmour
Vin Rouge $ Blanc
Suprieur de Hortw
EN BAIUtlijUES ET EN BOUTEILLES
Vin Rouge d'Italie.
^ vi:ntf m ghos et en dktail
Sucre belle qualit en Gros
1
t
Grand clialv de pueus tl chambres
h air fle la marque Ajax qualit
' suprieure et pria avantageux.
Toutes ks dimensions
ga&oline lydol cire Paraffine
S adresser ii
0. a. wm
Pharmacie F: SEJOURNE
Angle des Rues Rcux et du Centrt
2 Mdailles d'arejerc Exposiion de Bruxelles /91e
Laboratoire de Chimie Mdicale
Droguerie, Produite chimiques et pharmacculiiue*"
Spcialits fianai ses et amricaines. ... j_
Prparation de toutes ampoules mdicamenteuses sienne
et injectables. tH
Spcialits. Srum nvrosthnique simple et "rru0D'Ji
lodhydrarp/re. Srum ne Morard remplaant m m
rcalcifiants de F'ei-rier et de /obiu- ,
11 y a loujcurs en stock : Nevioslhose' Sirop ptfiorai
Elixir de Pensyivyni?. muti
Dpositaire du PREVENT*1.
Reprsentant des Laboratoires W[.
LCTlfERM.-arment lacUqne., contre aJieitiotf F*
tiuales et cuiaies
^*-


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM