PAGE 1

Dans une de ses dernires d tion; LMitn s a dit dfi homme de cara-tre ft d'nergie qu'tait Louis Champaoa Bernard qui vient de mourir lrmie an-s de longues tt incessantes souft-ances. lincore que huit jours, f.ssent aux y ux des indiffrents t dune mon rente une vieille nouvelle, il ne sembe Comptai On demande un r" nmenl connaissant 1 t f ana.s Sans cen.fi" t, 1 ^,; >1 est munie de se prVLV'H -? u l do Qi LesousM-gnf.aD 1 ' pi Niendra, n u -,, l qu' fe .en terrain" t lassa ve si es la ri, pV^p-taVdrm^Vo'eurd^ dpTndant d^ m ,T e ?Vj r, un instant |. souvenir de Sfi a . d ? ^"ondi' M o ,n,i£ rf0, s toM Jument l qne l'on m.,, "'' ,s r t-' p "* rfaMMiJ?" coorrfl r 8i v t fi.iGn ?„1 "' l m rl "hrrondii a £HJF U Capitale d a ce corpi serait raient i,.. 9a m brea voyag*. Rta des n,n tl COume ,0 l "foiIdai Lf ,ole8 T ra *" vu PW l> CS,tSSrSS MS v,8,:o : ceuii* ?" a Knc '" nne autre velle V!r H tme,U une Vlt! Donronvp. r %  dC8 ino ^ttionH qu'il ]*„ rgissant a rnainre eu y lauant entrer, parc I, M 88 ii -ure.cedeiiiitipar un Arrte vient Jeir appel en raire partie • BH vritablement eoueieux d Piogtea de leu. commute e, fr ., ninMa nt le souvenir de *^L^£ !" ** Nouvelles Etrangre 11 ju'n PAR'S ondrts arnonce qu un • diotl/grammc de Mrscou signa'' la rt'voli ton clata a Rttbi le > e' loupes Britannique* se te tirrent I verrer.tjsur B pdad ?pr; 1 aban loo d Rech' MOI eomb t pes indiennes n" voulant pacomb Itre les r volet onnaires *e ce oe coJe aucun* ni"" • e ROMJ m l'ouverture de la imbre Malienne les tri • unes -on. :„, ,j ea Till]<5 ]( r mjni t c> se runirent ei dci r ^ : et v.i b iucoup aim, et je suis sr san 5" ?* ni P^tendusn, ail j.. nue lui, du ion. l, il nraimaitausTgonl^"'' 1 ***** Our.-' le repe.-t aveug'e de la pa 'oie donne et une nergie introyai,, c v i ble de ca:actre et une bravour/ i ^ ^^^ \ ^* t ,„, Jojie preuve, crame si a ses yeux V ernem„uct,ou' ,,u/l S|it*l 1 l: %  l if e B La chambre repou.'-e '• es la piopoiilion de MJE. Patek ministre des nangres, partit no U r Piri< M\YE E Le gnral M.rshchcf ; %  •" %  de l'arme am^rioi re viendrai M yence le n juin r une revus sera passe en ^on honni ut l'-V loarnaux publ'ent.r. e o ne disant qu-a la suite des 1 ..s .ues aupi des gouver 1 %  i^sau sujet des dcisions prises a Hytj p:r les rep sentants tt ,ra s concernant les re part ous due* nar I Allemagne, le gouvernemei t italien reut 1-assuran ce qu' I '• e ut i aucun moment quesbon au cours d.s runions de P rcpatl ton entre les allis des in mnits de l'A'Iemagoe.cetie >epari_.on snl r gle par le rait de V is il es. L'accord Francoanglais 1 mchylj concerne puicment ft -m-p tnv ; t la rpartition entre l'Angleterre tt la France des iodem n:is qui leur seront attribues J2 Juin PARISLa Chambre entendit Bi gnon, sous-secrtaire d t U marine marchai de ur la discussion du bai gei d i '.\ marine Bignon etpnma sa de constater qui la il p tran ' qui i evait avant la RU Tre i 2 6^0.) t 0 tonne: sei 1 bien' g cfl aux demie 0ll pona ; lo.ooo 1 %  ie: nuigi le-, pertes •un idani ton • ., p uerre PARISMi erand tut entendu par la coin mission des ft 4 ,rej tran Rressu sojst des iflares d'Orient Il expo^:-, concernai Mossoul. qu'il se troi va tnar ivam au pouvo.r ea psence derg gmenti p.i, pir le pice. I c binetet auxquels il dut Ml] la e Relativement i la Syrie M eraod Cfinil les dirrcKvetde l pc Iiliquc d u gouvernement indiquant q 1 e ta politique dev.it se rdu-re ur|(action limite. Les uiclarations de N oiuisirent !a me'lleu 10a ur h commission qu, 1 appif uva Certific.it d'Etudes nrimsires -'tsi d^iuiiiivcmeui IjrJi i| |uin counm ou auront Ucu au ic J c | Inspeciion scolaire Mi eumeni pour l'obtention du certificat d'tudei primaires premier et wcoud deari coup d i-n!an:s de nos dillrenics coles dj. inicnti cet effet. Nous leur souluiions du lUCCf. L- Renaissance le public ipprendn avec plaisir que La Renaissance \j reprendre ,x srie de ;MteireprieitaikiaieeeDjeiicmnii : Farmana av.c le Polh Lore ,. et ,. Un, desayreaMc ., deu x iBueilaaiea comdies de %  U ,'oiiu.v Paul. L.i St Antoine Demain I intressant Quartier du l'ostc Marchand sera en lie-se pour tter la Saint Antoine. Deux messes y sciant dites I.. premire a t heures la Mconde i 7 heures. Uchora e des Ws de St-joseph de Clunv se .era eati durant la crmonie. Dans laprea-midlaprtl la procession ou cianxra les fprea. Entre ouvriers Il y eut hier matin, entre deux ouvrier, ta grenable ( S C! m,pde Mar uni *" Le nnrani Ihraia C -nstant, 20 ans. ap, or R cron battait 1er i a.d pour un de se, collfue*. lorsque Mathieu Germain I appta Salement son a>d^. Utraza rtiusa tout d'abord Maihieu, trouvant qu il devau s'excuter plus vite que a, bondit sur llfraz, en brandissant un 1er incandecent dont il le frappa au oras droit, i la rgion lombaire et a la iarn Apprhend par la police et conduit a la histice Lf'^f" 0 ," iuJ Mheu fut, aprs interrogation, dpos en pnsi a. Pour lundi Nous donnerons lundi la suite du uiqtresMM article de notre rdacteur Charles V.rbesur U Crise du logement. Nouvelles de Saint Marc A l-occasion de l'inauguistiou du culte piteo pi de ihglise Unhodoxe Apostolique d'Hait ; en cette Ile, un servie solennel et eucharist' sera c.or dimanche prochain 1 ? du courant .1 9.50 du matin en Jranea s et en anglais par le res Hev.Pre IMS, archidiacre, et le trs Rev. Docteur Kierre B. loots, Doye 1 de la G.rv a tion Nationale Le public y est cordulcmeut Mariage La benedict.on nup..a:e a t donne mardi S de ce mois en I Eglise des Gonaives notre rdac leur i et ami Placide-David.-PUcide Dav.d a pou H Mellc Victoruie Madouro. L'intressant couple a .e conduit l'.,utel P ir Mme Mo.se Uatelata et Mr Robert David, pM du mari. J Le Matin prsente ses sincres compliments tua nouveauv maris et leur .an ses meilleur MCUX de bonheur. ceot mtres a la ronie et d une bon de coeur si sin.cre quelle avait presque honte de irop .*e montrer. La main qu'il montrait au grand jour loisquil fallait frapper, il la cachait lo.. poij ] ii,;; ^Ol Une csge des puits j. '/' ba de Chatelioesu se dit cha tt 'omba au locds du puits. Parisiana DIMANCHE Eclair Journal Kilm trs rcent Culte de Jatte par Amour Cumnpje hiuiani LES MYSTRES de PARIS 1er pidudt) i-E PR1N3-'. RODOLPHE ^ parue 1.3 clbre roann d'Eugns Sue, dlsuns iniesi qin CA li m e-t de lu CAKSAH, Uni d'Italie. Inutile tle parier ua 11. t-rpre.a'iou faits mr ses vcli-tcH. G. 1.50 ses gestes' Car il ne savait pas men tir. li a eu la confiance aveu-| e du Prsident Leconte tt mon pre ma souvent dit que Sjon Mno t'est) mail infiniment. Avo.r inspire con fiance a Leconte et avoir merUC: I, e s time ae Solon Menus, cela ne don.e-'.-il pas uae td.. .utti.t, c de 1 herorae qui vient de mourir, en pleins jeunesse, moin:, ue 43 *ns! Lcon LALLAU Grand rabuis Prodtk jihurmnceuUfues suivants : Salsepareille de bneiol Vitales BriUol Aietns Cordial Kepler Mali extrait Huile pure de Voit de morue, prand et peut faon Emulnon wU, grand et peut /lacon yfampoU Ejniad de Vin U Huile Foie de morue IV ampute tt%t\ Iran and WsJM sTosi blondudt Lanman tt Kemp 'louante UrtenuU t ncop tie tous Savon, Onguent ei fjmmadeSkin Swxti Ue l'almer's, etc.. lui grot et m dtail, chez filiAiSmj.MAlVUN Vue du tagann de t't'tot, en face de ta blaare. epbi Hier aprs Midi | e personne d4 nouvelle ecolu un,, en cet et '.^..vota le rglementsi D t{ ;i 'ait t borair.e, dcida de l\.jd ture des eour.. N >us pnoi I„ ftmilles. le, :| •ateliers de ourvotr l'cole.e. kdtc,ai • ouic-, ..dividns i irejj seiv.ce.tqu, n'oat pase=core 10 m a ure et a cr.re. Nous rappelons que c'esl diaiii a v heures qu'aura heu au I y:e>1 sance au cou;s de laquelle sera * cu. le trs substantiel rapport dt Pcre S.huerder;Est-,l besoin d.* que celt^ ance sera des plat tel les.utes et que le merabeilt i'AvlC y sont tous convil. O.1 piomet bonne lcompense a ct.u qui uia rappoiti en nos bu leaux une pane 0 amicaux en or syant uoe perte blanche aux deux globes, perdus htm ap es midi. Les Bijoutiers sont aussi aviss CHIRURGlEN-DENTISrifl Diplm de PhVadelphia Dental Colley I 1612 Rua du Centre 1612 LONRULAT10NS Matin 7 i 12 Soir 3*5 A vendre GHEZ Tradsocdau Tradigw Barriques tn bois et en fer. vides neufs et de seconde mais, Grassbag, papier d'erobillag* chets de papier, Cordag', ficelle mises pour classeurs, houes. P'** Scateurs, Grattoirs pour partent* etc. Sa S> cbf 1er Li.t i balcon K'iLm 2 1 BERLIN— Une note officie'le dit que la tducuon de l'arms m.tmia de rst itimice. DOLLAR; 13 oti acs vides Sacs vides Sacs neuf if amricains or 0.55 chvt* Sa< 2e main OAO j Sacs neufs anglais simple coutflf et double coulure Prix sur demande En stock ta mmson > J P RFZMANMAGGtR ; lOLM j



PAGE 1

z*k* ifinto Wo ol for. h Piincj iislti Samedi 13 Juin 1920 nlREC TECR-FROPRIETAIRE ot-MAGLOIRE RDACTEUR EN CHEF Lon Laleau *** UE 1'ART£MENTS Q ^ moi". 7 00 "* fBAHOtt 8()0 ^.nrrt sont reues au Comptoir In" %  ?*publicit, 9 Rue Tronchet, Pt31, 23 Ludgate Hill, Londres, Ce ne sont pas les moiutres qui nuisent le plus, ce sont ceux qui les nourrissent dans leur cage. VOLTAIRE Quotidien REDACTION : Rue Amricaine No. 1358 TELEPHONE : 208 ... .^nlons au dsir du public t?mo Je la Uunmsswn XkonieildiatibargicJcxaJtm-le KurporU.tr de cette STcommission est notre collabo ,ujlonstantin May adRapport CONSEIL D'ETlT ILE TRAIT DE PAIX llcisitur*, iGommi&eion spciale que vous irua pour l'examen du Tiai. jiluouueur ue voua SOJ,4 ,OD rapport .rm'iDUidt est trop vident lipour Ilstt d'carter toute jiuun ei 'OU' aeltti et de donner • upiobtiOQ suu s reseive l'anlVenailiea Neaunioms la Cotu •biliouve qu'il tait iudiepen ide livier a une tude cutis DM et eu d ail dta partit a itir'.eiit patticuiiieinent la 4 ue Udus ce document volute* l ai du lUubi, u'ofet-il pas bien utile kli^Bitl UahS qUello LOlldltlOllS litie,ii ayant comme rimti ad detnudre. que leur seul it leur seul heioiaus ; ds u que la France, Mtropole wledu Monde civilis uou CuuiuiQtuuie beia l'temelle %  au point de vue, uot*m> oe la langue et des pi ucipes •Utaeen i7ay, tait mise eu • ne l'iiitttuui que l'Augleterre 'lagjQiaia gnreuse a l'tboo ae l'eacUvage au douut du cle, ava t .ire lpe :— ds weotnqaj noue Meini-pire iiteuraype. de la Coufedera i.Vd-Auieucaue avec laquelle ^ avons, qu'on s'en rjouisse OM iea piaigue, — une so.inu MQ.iueutale induouablo et ]/ Pour le surplus. L toute puisai Mtrielle ga la boite 40 *. !•) beut. Eau de toielte Williams Dfidui Pipes 20 Savons, 'outes sor'.cs t| Savon pr bai be Armon s :';' Poudre deTlciniprial /2 Plumeaux 12 Suliiea: en verre -" Tasse caf •*/ Noiset es 75 Amidon pr lessive Ai |0 i{ Super Cream J5 Ko^si beel" grosse hc i'e ."> M iz Pr mier 45 /tpricols Plein er* HodSi beel liicn Viande sech -e eu Verre !>•> Poudre d'elevaiion 'J ti^aielles Meiachrioe '2^ 25 <27) lcliaqut 15 25 4t) boite lOchaqui 15 mtm .'') la livre 20 ii5 l'erb. 40 chaque 3 ierb. 7t en coalitiau contre les empires Centraux. Hati, iijiica. ivs avoir rom K u les relations iploau iq iea avec 1 Ailemegoe.le.ld juio t li>i7,se prociams.en e u ,OJ expoaaut amsi au& tu idui) ventue.les du plus impuoya be des vainqueurs. Ou devra ous tenir compte au moius d) fc ce rueri eie nous ne ft;iDM p^ aLrs au secoara de la VictoireA EtBiyoas muioteaant Messieurs de mettre eu lumire les partes du trait q a toucli nt a lintr. pio tond dn i re ua ion et les couse quences qui doivcui eu dcouler poar noue *u point de vue txt rieur et au puiut de vue tuterue. {A '.u vre ) Souvenirs Littraires Robert miRNS n'cJis mon vie* compagnon de route, Bu| LtSPttsASSE .Vota SMMMI /" ovec un tr>'S v,f Mi rcl l'Expos que le Dpartement de l Instruction publ que u /i/ de ta situa tion de. no* cohs. A cet Expos\ Conseil d &lat a rpondu en mettant des rues importantes et MtgguUvei, dues d la talt comptence dMttappor (*W du Comit de l instruction puUli que, M Charles 'Loucliereeu. Ao8 croyons mt/retser nos lecteurs tn ixproduisant cette partie del rponse du Cerne*! d'Etat I Expose Gnral de la Situation. L organisation du Dpartement de l instruction publiquemritaitdepuia longtemps d'tie rglemente d une r.oopartieul.ie.ru pas dcuit a t fait dans ce.sena lorsque tut cre Por -au-1'rince, 1 inspection Gnrale de l'Instruction publique. Depuis.ou doit louer le Dpartement de sa con tiuuit d action sur ce point. Aprs avoir, on ellet, reconnu co rouage nouveau de l Inspection gi aie les attnbuiiouB d'un couseil teciin que, le Dv parlement utilisant les lmen a di constitus, pansa crer uu Service Administra'it et la Direction Gnrale de l'Instruction publique. Mais eu vue de diminuer le plus pussible l tendue du territoire la tanire, sur une marguerite de mont gne. Homme, bite on plante, y at u ^ grande dilUrence ? Une soun • am s.e, calcule, southe comme ui homme, le c oi bien que pai-:i pir-l elle vole eh bien aprs ? Pauvre bte, il faut quelle vive. ,/ atoll nauhvlessMtthoumaylhwve; Hh.it tben poor beastiethoumaint Itvt. Beaucoup de posiesdeBurns sont en dialecte cossais, notamment es *GJfM ou couplets i reprises ; c'est ce qui le rend plus populaire parmi ses compatnole, qui ne cessent de les chint:r encoie le n'oub'ierai jimus la toie du 24 Mu 1867, anniversaire de ls uaisia:e de ta Rin; V.cio .a. le me foavais la re prsenUtion du guid thei'ie dop• ra Covent*i:den. Londres, f.n compagnie de camarades cossais tu d.ants 1 rUnjversit. La sille tau comble et la loge royal: d'avants ne rempie de ttes couronnes. Quand la diva Ailina Patti tut biss, aprs son solo dans S Goi SaWS thf yucca ,elie entonna de sa plus belle voix, avec lac.ent cossais, U clbre glee de Burns ; "Wuhinamileot Eiinboro'ghtown#. Je pus une large part aui leprues des couplets avec les les camarades, pendant l'ovation faite La Patti par tous les spectateurs enthousiasms. Robert Burns lui toupurs amoureux mais il a prtendu quil tut toujours une" misrable dupe en amout". ,, 1 bave been ail aloaf a misrable dupe to Love. Ds l'ge de quinze ans, il avait pour compagne dans le travail de la moisson une douce et aimable bile, plus jeune d'un an que lui. Sans le savoir— dit il— elle m'initia cet'.e dlicieuse passion qui, malgr les dsapiotntements amers et tout ce q le di a une prudence de cheval de mue et une ph'lo ophie de grat epipier, est en.ore la premire des jous humaines, uoWe plus chre bndiction ici-bas. | R.CriENEl' (a suivre.) • ~


PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05136
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, June 12, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
sobekcm - UF00081213_05136
System ID: UF00081213:05136

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
z*k* ifinto Wo ol
for. h Piincj iislti
Samedi 13 Juin 1920
' nlRECTECR-FROPRIETAIRE
* ot-MAGLOIRE
RDACTEUR EN CHEF
Lon Laleau
*** UE1'ARTMENTS q ^
moi". 7 00
"* fBAHOtt 8()0
^.nrrt sont reues au Comptoir In-
"?*publicit, 9 Rue Tronchet, Pt-
31, 23 Ludgate Hill, Londres,
Ce ne sont pas les moiu-
tres qui nuisent le plus,
ce sont ceux qui les nour-
rissent dans leur cage.
VOLTAIRE
Quotidien
REDACTION : Rue Amricaine No. 1358
TELEPHONE : 208 ...
.^nlons au dsir du public
t?mo Je la Uunmsswn
XkonieildiatibargicJcxa-
Jtm-le KurporU.tr de cette
STcommission est notre collabo
,ujlonstantin May ad-
Rapport
CONSEIL D'ETlT
ILE TRAIT DE PAIX
llcisitur*,
iGommi&eion spciale que vous
irua pour l'examen du Tiai.
jiluouueur ue voua soj-
,4 ,od rapport
.rm'iDUidt est trop vident
lipour Ilstt d'carter toute
jiuun ei 'OU' aeltti et de donner
upiobtiOQ suu s reseive l'an-
lVenailiea Neaunioms la Cotu
biliouve qu'il tait iudiepen
ide livier a une tude cutis
dm et eu d ail dta partit a
itir'.eiit patticuiiieinent la
4ue Udus ce document volu-
te* l ai du
lUubi, u'ofet-il pas bien utile
kli^Bitl UahS qUello LOlldltlOllS
litie<- qutlb UiOlil's tiolie Pays
Minium* ^uttre contre lEmpi-
^eunuirai ut des dommages
li DOS nationaux par la gnei
H marine, eu viola mn des
niions de la Haye que nous
e,oouiautB.. l'engagement de
dre. iodpendainaieLt due mau
itraitemeu a intliges a des civils
iiurjes teriiioutaeuiopeens
i, aoia que nous tions en-
kita.ubli icgnne de la neutralit,
VPaya avait de moi ta d oidre mo
ii^uiiuque itullisamment impe-
m pour jju'i eux aeula lia pus
ici .0 uei. iii.iuu'.
[la effet ds l'instant que la con
aiiuu (postale avait t dclan
i perles injustes agressions des
;leei4 aot lui." contre la
to et coutre la Belgique, des
Mm uibie>,ii ayant comme rimti
ad detnudre. que leur seul
it leur seul heioiaus ; ds
u que la France, Mtropole
wledu Monde civilis uou
CuuiuiQtuuie beia l'temelle
au point de vue, uot*m-
> oe la langue et des pi ucipes
Utaeen i7ay, tait mise eu
ne l'iiitttuui que l'Augleterre
'lagjQiaia gnreuse a l'tbo-
o ae l'eacUvage au douut du
cle, ava t .ire lpe : ds
weotnqaj noue Meini-pire
iiteuraype. de la Coufedera
i.Vd-Auieucaue avec laquelle
^ avons, qu'on s'en rjouisse
om iea piaigue, une so.i-
nu MQ.iueutale induouablo et
]/ Pour le surplus. L toute puis-
ai Mtrielle ga wu,e o peuple, au oint
'Par une Gonven iou aoiennelle
w nie et noua, el.e s'oblige
l 're dpendance a
I'.,' one dveloppement sui-
o guiepropre, ds lin-
W"! '* C0UCUUI a de toutes ces
I Unceeexistiir, la Nation Hai-
^wsitplusle choix.
hw ai CjU'a'"iement ses
.'a actuels et ses intrts d'
* *||i ger aux cts des Fuis
JJ1 Al'iea ec Associes de 1 En
*** d'autant plus le faire
H dll|l8ttBt. elle obissait 1i
^ ta iraanii
MUit avec
BAZAR METROPOLITAIN
Maison de confiance
Anyte des Rues du Peuple et Dants Destouches
Vente spciale l'occasion de
noire premier anniversaire
Pour le mois de Juin
V
oilenoir KM
Greionne 41IO
Toile nie iose i6'20
Punjab loile u< ire
long dot h 815
liiiia lii on noir 43^2
P#rcaleNorwood5200
H il le Hne2t)20
HBCZphyis
Ceinture blanc, jaune,
noire
B.ts pr ilanie 47o^S
t 8ie ttoVOtt
r.'MltUlu .l.ip;i|;n-
l'ssoires pr-farme
Theii es 2HU
PUleauxmaills'i.Ti
Encre Cartcri
!yOreiluit7(H'aune
55
80
SU
70
76
lia
1,00
80
108
2 77
;jm
40
D
1.25
14
42
6,"i
7o
Oa
61)
rJO
75
W
65 rbaque
7") la paire
2,0u
2> la boite
40
*.
!) beut.
Eau de toielte Williams Dfidui
Pipes 20
Savons, 'outes sor'.cs t|
Savon pr bai be Armon s :';'
Poudre deTlciniprial /2
Plumeaux 12
Suliiea: en verre -"
Tasse caf */
Noiset es 75
Amidon pr lessive Ai |0 i{
Super Cream J5
Ko^si beel" grosse hci'e .">
M iz Pr mier 45
/tpricols Plein er*
HodSi beel liicn
Viande sech -e eu Verre !>>
Poudre d'elevaiion 'J
ti^aielles Meiachrioe '2^
25
<27)
lcliaqut
15
25
4t) boite
lOchaqui
15
mtm
.'') la livre
20
ii5 l'erb.
40 chaque
3 ierb.
7 2Q
55 verre
.'{5 boite
li
Voir les 35 articles dans le Nouvelliste
'.'
tives, mais qui n'sn constituent pas
mOlQS 1 gide la plus (utlaiie des
petites iialionalus, e^.elle s'assurait
ainsi pour demain la sympathie et
l'itupai lalit due .souveraine iuri-
dic manire expresse ou non, devait for
mer la majorit des gouvernements
civilises, agisse1 >t en coalitiau contre
les empires Centraux.
Hati, iijiica. ivs avoir romKu les
relations iploau iq iea avec 1 Aile-
megoe.le.ld juiotli>i7,se prociams.en
e de launee suivante
Vous vous iappelt l tous.Messieura
co n.ih ,it, daus un oiscours mmo-
ratmi, Jiunou-e le jour de la r'te
bai euue Uu triom^be aile, le Chef
de l ri ut fiistiii ressortir qj Hati
n'ayant eu en vu que ses aspirai o.ia
nat:orui'.s leves, nb.sua pas
prendre la plus grave des dcisions
a un luoineut ou la lottune seaubait
sourire piu Ot aux armes geimiui-
iuea> u ,oj expoaaut amsi au& tu
idui) ventue.les du plus impuoya
be des vainqueurs.
Ou devra ous tenir compte au
moius d) fcce rueri eie nous ne
ft;iDM p^ aLrs au secoara de
la Victoire- A
EtBiyoas muioteaant Messieurs de
mettre eu lumire les partes du
trait q a toucli nt a lintr. pio
tond d- ni re ua ion et les couse
quences qui doivcui eu dcouler
poar noue *u point de vue txt
rieur et au puiut de vue tuterue.
{A '.u vre )
Souvenirs Littraires
Robert miRNS
n'cJis mon vie* compagnon de route, Bu| LtSPttsASSE
.Vota SMMMI /" ovec un tr>'S v,f Mi
rcl l'Expos que le Dpartement de
l Instruction publ que u /i/ de ta situa
tion de. no* cohs. A cet Expos- \
Conseil d &lat a rpondu en mettant
des rues importantes et MtgguUvei,
dues d la talt comptence dMttappor
(*W du Comit de l instruction puUli
que, M Charles 'Loucliereeu.
Ao8 croyons mt/retser nos lecteurs
tn ixproduisant cette partie del r-
ponse du Cerne*! d'Etat I Expose
Gnral de la Situation.
L organisation du Dpartement de
l instruction publiquemritaitdepuia
longtemps d'tie rglemente d une
r.oopartieul.ie.ru pas dcuit a t
fait dans ce.sena lorsque tut cre
Por -au-1'rince, 1 inspection Gnrale
de l'Instruction publique. Depuis.ou
doit louer le Dpartement de sa con
tiuuit d action sur ce point. Aprs
avoir, on ellet, reconnu co rouage
nouveau de l Inspection gi aie les
attnbuiiouB d'un couseil teciin que,
le Dv parlement utilisant les lmen a
di constitus, pansa crer uu
Service Administra'it et la Direction
Gnrale de l'Instruction publique.
Mais eu vue de diminuer le plus
pussible l tendue du territoire lequel s'exerce le contrle solaire,
le Dpartement prvoit actuellement
la cration d'une inspection dparie
uieniale-lCe besoin de contrler de
ns [nos les coles a lortemem
proccup en ces dernires annes
le Dpartement. En W12, les cir-
onscnp 'ons scolaires de on/.e ont
ei en affet. portes S vin* quatre.
Le coatioie eu a-.-il t mieux saiu
r ? Le Dpartemeut rpond lui-
mme pour nous a la question.
.Nos bates misres morales ont
eu une tuctieuse inlluence sur le.
tonttionnement des Inspections d Ar
roodisaement. On a trop Bouveu.
oubli (lue les tonctiona d inspec-
teur revtant avaut tout uu haut
caractre moral, tes titulaires ne
devraient jamais se laisser il Huaii
car datas iur dcisions par des
considrations de tentiuieni et de
Suite
II.
H* et
nationales
---..i ovtc ceux d-s p in
S n "" l3 4U PoiUlet l de
h m U ul'dtnalltc aes PiU
' ao :9 vraiment encoie ioac-
AV1S
Monsieur E |. L.nd, S COttl ven
die meubles et t cti m b. icrs une
auto nob.le Stuao k^r, et une mil
son a icuer.
Avec dt tels sentiments, on com-
prend que BatBS tait pour la Rvolu
tion franc.ise.ll a flicit les franais
d avoir repouss i'Euiope Conserva-
trice qui s'tait ligue contre eui. Il
a clbr l'arbre de la libert mis
la place de h Bastille. Sur cet ar-
bre, d t il, croit un aingui er
fruii ; tout le monde pourra dire ses
vertus. It relve 1 homme au es
sus de U brute, et Lit qu'il se con
nat lui mme Uue le paysan en
gote un morceau, le voil plu
grani q i un se gieur.Le roi Lou-s
pensait le couperquand il tait en-
core tjut petit. A cause d cela, la
smtinelle lui a cass sa couronne
Ici a coupi la t:l: U le tout
Burns n'ait gu:e plus doux pour
l'E2USS. A :e moment l'troit habit
puiuin cocnmenul a craquer en
E;osse de|i u socit d'Edimbourg
l'avait tranc se largi appiopn aux
ag.ments du monde, g.rni d'orne-
ment; peu bnUaatt, la vru, mais
bien choisis.Burns.selon sa coutume,
pju sa les choses a bout se uouva
uiste, ne va en |ius-Ch homme incit lduisit sa re. g on
au sent.m.m .. (OU e pji q. c
pouisuivu de sr- raillerie les oittu
doxes pay^s et ci ci s.L)^pu s Vj.-
laire personne en m:cie leligieus
n'a t plus railleur et plus mordant.
S:lon Burns- les ministres sont
des marchands qui tment de filou
ter leurs acheteurs crient i lue-'f;e
contre l'choppe du concurrent, cl-
brent leurs drogues 1 grands renforts
d'albches et ouvrent ci et U des foi-
res pour activer la consommation.
l'aimerais mieux tre un athe
franc et net que de faite de l'Evan-
cile un paravent.
Bu-ns s'attendrit, et sincrement,
sur une breb s qu- s'est blesse, sur
une souris dont sa charrue a dran-
*> la tanire, sur une marguerite de
mont gne. Homme, bite on plante,
y at u ^ grande dilUrence ? Une
soun am s.e, calcule, southe com-
me ui homme, le c oi bien que
pai-:i pir-l elle vole eh bien
aprs ? Pauvre bte, il faut quelle
vive.
,/ atoll nauhvlessMtthoumaylhwve;
Hh.it tben poor beastiethoumaint Itvt.
Beaucoup de posiesdeBurns sont
en dialecte cossais, notamment es
*GJfM ou couplets i reprises ; c'est
ce qui le rend plus populaire parmi
ses compatnole, qui ne cessent de
les chint:r encoie le n'oub'ierai ji-
mus la toie du 24 Mu 1867, an-
niversaire de ls uaisia:e de ta Ri-
n; V.cio .a. le me foavais la re
prsenUtion du guid thei'ie dop
ra Covent*i:den. Londres, f.n
compagnie de camarades cossais tu
d.ants 1 rUnjversit. La sille tau
comble et la loge royal: d'avant-
s ne rempie de ttes couronnes.
Quand la diva Ailina Patti tut bis-
s, aprs son solo dans S Goi SaWS
thf yucca ,elie entonna de sa plus
belle voix, avec lac.ent cossais, U
clbre glee de Burns ;
"Wuhinamileot Eiinboro'ghtown#.
Je pus une large part aui leprues
des couplets avec les les camarades,
pendant l'ovation faite La Patti par
tous les spectateurs enthousiasms.
Robert Burns lui toupurs amou-
reux mais il a prtendu quil tut
toujours une" misrable dupe en
amout". ,,
1 bave been ail aloaf a misrable
dupe to Love.
Ds l'ge de quinze ans, il avait
pour compagne dans le travail de la
moisson une douce et aimable bile,
plus jeune d'un an que lui. Sans le
savoir dit il elle m'initia cet'.e
dlicieuse passion qui, malgr les
dsapiotntements amers et tout ce
q le di a une prudence de cheval de
mue et une ph'lo ophie de grat e-
pipier, est en.ore la premire des
jous humaines, uoWe plus chre b-
ndiction ici-bas.
| R.CriENEl' (a suivre.)



- ~
-


Dans une de ses dernires d tion;
L- Mitn s a dit dfi homme de
cara-tre ft d'nergie qu'tait Louis
Champaoa Bernard qui vient de
mourir lrmie an-s de longues
tt incessantes souft-ances.
lincore que huit jours,f.ssent aux
y ux des indiffrents t dune mon
rente une vieille nouvelle, il ne
sembe
Comptai
. On demande un r"
nmenl connaissant1 t
f ana.s Sans cen.fi" t,1,^,;
>1 est munie de se prVLV'H
-------------____-?uldo Qi
LesousM-gnf.aD1"
' pi Niendra, nu-,, l '
qu'
fe .en terrain" t
lassave si es la ri,
pV^p-taVdrm^Vo'eurd^ dpTndant d^m,Te ?Vj
r, un instant |. souvenir de Sfia.d? ^"ondi- '
M
o ,n,i rf0,.s toM Jument l
qne l'on m.,, "'' ,s "rt-'p"*
rfaMMiJ?" coorrfl......r 8i"v"t
fi.iGn ?1 "'l'm"rl "hrrondii
a HJF
U Capitale ,da ce corpi serait
raient i,.. 9a mbrea voyag*.
Rta des n,n tl' COume ,0 l" "-
foiIdai Lf ,ole8Tra *"vu PW l>
CS,tSSrSS MS ,v,8,:o :
ceuii* ?" a"Knc'" nne autre
velle V!r h tme,U, une Vlt! Don-
ronvp. r ,dC8. ino^ttionH qu'il
]* rgissant a rnainre
eu y lauant entrer, parc I, M88ii
-ure.cedeiiiiti- par un Arrte vient
Jeir appel en raire partie
BH vritablement eoueieux d
Piogtea de leu. commute
. e,fr.,ninMant le souvenir de *^L^**
Nouvelles
Etrangre
11 ju'n
PAR'S ondrts arnonce qu un
diotl/grammc de Mrscou signa''
la rt'voli ton clata a Rttbi le >
e' loupes Britannique* se te
tirrent I verrer.tjsur B pdad ?pr;
1 aban loo d Rech' moi eomb t
' pes indiennes n" voulant
pa- comb Itre les r volet onnaires
*-e ce oe coJe aucun*
ni"" e
ROMJ m l'ouverture de la
imbre Malienne les tri
unes -on. :, ,jea Till]<5 ](,r mjni,
t c> se runirent ei dci j|) heures Nitti suivi
L ': ti, entt dans la
'lie eu 400 dputs sont prsents.
N I ce r.lors l-aonuation du
dcret dt loi sir le piin e-. h dmis
in t. La chambre est iri
liani revendique rour
. officiels le mii'e de
1 arr: 'a cret. L orateur pro
mbre soit convoque
' .me. Ntti d-lare im
b convoquer ta chambre
Faits Divers
Or SERVATOIFiE
DU
PETIT SEMINAIRE
fO'LEGFST MARTIAL
Vendredi n Juin 1920
Batorclre
Temprature
7609
minimum 23 6
maximum
pauvre disparu. Je. ,..,,.,.. ia tl r3, ,, nr> -r-^:
et v.i b iucoup aim, et je suis sr san! 5" ?*ni P^tendusn,ailj..
nue lui, du ion. l, il nraimaitaus- Tgonl^"''1 *****
Our.-' le repe.-t aveug'e de la pa
'oie donne et une nergie introya- i,, ,----- 'cvi
ble de ca:actre et une bravour/ i ^ ^^^ \^* t ,,
Jojie preuve, crame si a ses yeux Vernem h danger B*exutt pa; qu, for- cl*?'*'*"^;
maient Je tond de son caractre, 11 Cts d?:es VeDt'e "'''" 2.
itvt a'uue loyaut qui fleurait bon
son gentilhomme i cent mtres
tigon avenue. M'c '
Mandai p,s le a m,;
0 Me I- L D,tudoo4 *'c 'II.
tane en .fit ,i..4._ c ^ilr.
e.L.
^o.tau Piinctjei, j.M
ALBERT ULYSSE .BIEN 1'
tour
Moyenne diurne
Citl nuageux le
ni'ir.
Pluie i 6 h 30 m.
B.icn.i'e en h DW.
j: schere*
4 1
185
couvert la
Beau-
ic icnt
'ea attributions It'gale? do r
WinmiSHioi deviendrez, t ,,,2' ,',
t aenilentno leoleWn S
urvaUlaoce mais de cont, h
JJudee.De8^,a,,Pourrart,,
formera? .'T'0?*8,nei conalitueel
STTi d8"8 le8 commun, s une
onjd couteil du lEeole pub iou
SSii Pwoote dont lexp.
s^prSt.rs.ss
gosje- L'eaaanuel cbes none, e't
iniJ ' croyon-nou nV
gidecontie,enailend.ni
le service national de lins'ruc
publique revte une complexit t
qu'elle, -ceisne I. crt-on d",ou
fces nouveati: Inspection g. ver-
een..le. ,:.., ect o.. mmafe con-
JjJJjoptrieur de n,>uct,ou' ,,u-
/l S|it*l 1
l: ' l ife B La chambre repou.'-e
' es la piopoiilion de Mj-
E. Patek ministre des
nangres, partit noUr Piri<
M\YE E Le gnral M.rshchcf
; " de l'arme am^rioi
re viendrai M yence le n juin r
une revus sera passe en ^on hon-
ni ut
l'-V loarnaux publ'en- t.r.e
o ne disant qu-a la suite
des 1 ..s .ues aupi des gouver
1 i^sau sujet des dcisions
prises a Hytj p:r les rep sentants
tt ,ra s concernant les re
part ous due* nar I Allemagne, le
gouvernemei t italien reut 1-assuran
ce qu' I ' e ut i aucun moment
quesbon au cours d.s runions de
P rcpatl ton entre les allis des in
" mnits de l'A'Iemagoe.cetie >epar-
i_.on snl r gle par le rait de
V is il es. L'accord Franco- anglais
1 mchylj concerne puicment
ft -m-p tnv ; t la rpartition entre
l'Angleterre tt la France des iodem
n:is qui leur seront attribues
J2 Juin
PARIS- La Chambre entendit Bi
gnon, sous-secrtaire dt U marine
marchai de ur la discussion du bai
gei d i '.\ marine Bignon etpnma sa
de constater qui la il p tran
' qui i evait avant la ru Tre i
2 6^0.) t 0 tonne: sei 1 bien' g cfl
aux demie 0ll, pona *
; lo.ooo 1 -. ie: nuigi le-, pertes
un idani ton ., puerre
PARIS- Mi erand tut entendu
par la coin mission des ft4,rej tran
Rressu sojst des iflares d'Orient
Il expo^:-, concernai Mossoul. qu'il
se troi va tnar ivam au pouvo.r ea
psence derg gmenti p.i, pir le
pice. I c binetet auxquels il dut
Ml] la e Relativement i la Syrie
M eraod Cfinil les dirrcKvetde l
pc Iiliqucdu gouvernement indiquant
q1 e ta politique dev.it se rdu-re
ur|(action limite. Les uiclarations
de -N oiuisirent !a me'lleu
10a ur h commission qu,
1 appif uva
Certific.it d'Etudes nrimsires
-'tsi d^iuiiiivcmeui IjrJi i| |uin counm
ou auront Ucu au ic Jc | Inspeciion scolaire
Mi eumeni pour l'obtention du certificat d'tu-
dei primaires premier et wcoud deari .
coup d i-n!an:s de nos dillrenics coles
dj. inicnti cet effet.
Nous leur souluiions du lUCCf.
L- Renaissance
le public ipprendn avec plaisir que La Re-
naissance \j reprendre ,x srie de
;MteireprieitaikiaieeeDjeiicmnii : ,
Farmana av.c le Polh Lore ,. et ,. Un,
desayreaMc ., deux iBueilaaiea comdies de
U ,'oiiu.v Paul.
L.i St Antoine
Demain I intressant Quartier du l'ostc Mar-
chand sera en lie-se pour tter la Saint Antoine.
Deux messes y sciant dites I.. premire a t
heures la Mconde i 7 heures. Uchora e des
Ws de St-joseph de Clunv se .era eati
durant la crmonie. Dans laprea-midlaprtl la
procession ou cianxra les fprea.
Entre ouvriers
Il y eut hier matin, entre deux ouvrier, ta
grenable (" S" C!"m,pde Mar uni *"
Le nnrani Ihraia C -nstant, 20 ans. ap,
orRcron battait 1er i a.d pour un de se, col-
lfue*. lorsque Mathieu Germain I appta Sa-
lement son a>d^. Utraza rtiusa tout d'abord
Maihieu, trouvant qu il devau s'excuter plus vite
que a, bondit sur llfraz, en brandissant un 1er
incandecent dont il le frappa au oras droit, i la
rgion lombaire et a la iarn
Apprhend par la police et conduit a la histice
Lf'^f"0," iuJ- Mheu fut, aprs interro-
gation, dpos en pnsi a.
Pour lundi
Nous donnerons lundi la suite du u- iqtres-
mm article de notre rdacteur Charles V.rbesur
U Crise du logement.
Nouvelles de Saint Marc
A l-occasion de l'inauguistiou du culte piteo
pi de ihglise Unhodoxe Apostolique d'Hait;
en cette Ile, un servie solennel et eucharist'
sera c.or dimanche prochain 1 ? du courant .1
9.50 du matin en Jranea s et en anglais par le
res Hev.Pre IMS, archidiacre, et le trs Rev.
Docteur Kierre B. loots, Doye 1 de la G.rv a
tion Nationale Le public y est cordulcmeut
Mariage
La benedict.on nup..a:e a t donne mardi S
de ce mois en I Eglise des Gonaives notre rdac
leuriet ami Placide-David.-PUcide Dav.d a pou
H Mellc Victoruie Madouro.
L'intressant couple a .e conduit l'.,utelPir
Mme Mo.se Uatelata et Mr Robert David, pM
du mari. '
j Le Matin prsente ses sincres compliments
tua nouveauv maris et leur .an ses meilleur
mcux de bonheur.
ceot mtres a la
ronie et d une bon de coeur si
sin.cre quelle avait presque honte
de irop .*e montrer.
La main qu'il montrait au grand
jour loisquil fallait frapper, il
la cachait lo.. de l'avancer vers une ma,n tendne
dans l'attitu le humiliante des solli-
ciiaticns. Ki je conn is des ueuesses
qu'il a secourues, duat ia reconnais
sance l'embarraisait.U tait un ingrat
pjuis. L oubliait le bicu qutl
iaiiat.
Et c'est a cause de cela que tant
de re^ au, ic juivttit dans c lis tom-
u o-veitesi p eu atu menttt quiis
seront longtemps i se ueb irasacr de
son souvenir, ceux qui. boo seuie-
m 1 comme moi io.it ires biea t a i
connu et Usaucoup aim.mais enco- b' ouvrc nec'tl
ic ceux-li Hui au hasard d'une ren- PUrJ(s homm addltet le,
conticort eu a ,u,e utntendre Sj, !Ui?r.Pcha,u '1 lo;a! *e l'E:,!..^
coeui se dcouvrir dans ce qu'il di- 1 Z IN.*U0UA e de g*!on dirrf
sut ci toute sa pense sWucr dans f" ^ Aa,,lj ^ O.tave ( l'JrV]
ses gestes' Car ,1 ne savait uas m^n |0^Pn/ .
Avis au publia
inscrire au local de l'&oh *'
les ,ndiv,du. qui e louve ?
seivueetcsireuades.,;;;:
L'.mmatriculation desl/-,,,
mer, era a P.f ,r au Innd 4 J
ai. *u ocal del'Eto:e de
heures du soi-. -1
LEcoi du Soir 4/
L'A. M. CE.
Le cabi-.it dmis-
rrut GioU'ti
lut-es pt- ;onna ites
VARSOVIE
s o-ni.
ROME- Le
puis Salsodi
po \'\,]\i. ioeo-ej
VI L]5FR\NCHB- les cuirais
caim Pitlaburg et Talbot quit-
t a I > poij ]
. ii,;; ^Ol Une csge des puits
j. '/' ba de Chatelioesu se
dit cha tt 'omba au locds du puits.
Parisiana
DIMANCHE
Eclair Journal
Kilm trs rcent
Culte de Jatte par Amour
Cumnpje hiuiani
LES MYSTRES de PARIS
1er pidudt)
i-E PR1N3-'. RODOLPHE
^ parue
1.3 clbre roann d'Eugns Sue,
dlsuns iniesi qin ca li m e-t de lu
CAKSAH, Uni d'Italie. Inutile tle
parier ua 11. t-rpre.a'iou faits mr
ses vcli-tcH.
G. 1.50
ses gestes' Car il ne savait pas men
tir. li a eu la confiance aveu-|e du
Prsident Leconte tt mon pre ma
souvent dit que Sjon Mno t'est)
mail infiniment. Avo.r inspire con
fiance a Leconte et avoir merUC:
I,estime ae Solon Menus, cela ne
don.e-'.-il pas uae td.. .utti.t, c
de 1 herorae qui vient de mourir, en
pleins jeunesse, moin:, ue 43 *ns!
Lcon LALLaU
Grand rabuis
Prodtk jihurmnceuUfues suivants :
Salsepareille de bneiol
Vitales BriUol
Aietns Cordial
Kepler Mali extrait
Huile pure de Voit de morue,
prand et peut faon
Emulnon wU, grand et peut
/lacon
yfampoU Ejniad de Vin U Huile
Foie de morue
IVampute tt%t\ Iran and WsJM
sTosi blondudt Lanman tt Kemp
'louante UrtenuU
t ncop tie tous
Savon, Onguent ei fjmmadeSkin
Swxti Ue l'almer's, etc..
lui grot et m dtail, chez
filiAiSmj.MAlVUN
Vue du tagann de t't'tot, en
face de ta blaare.
epbi
Hier aprs Midi |e personne d4
nouvelle ecolu un,, en cet et
'.^..vota le rglementsiDt-{;i
'ait t borair.- e, dcida de l\.jd
ture des eour..
N >us pnoi I ftmilles. le, :|
ateliers de ourvotr l'cole.e.
kdtc,ai ou- ic-, ..dividns i irejj
seiv.ce.tqu, n'oat pase=core 10 m
a ure et a cr.re.
Nous rappelons que c'esl diaiii
a v heures qu'aura heu au Iy:e>1
sance au cou;s de laquelle sera *
cu. le trs substantiel rapport dt
Pcre S.huerder- ;Est-,l besoin d.* *
que celt^ ance sera des plat tel
les.utes et que le merabeilt
i'AvlC y sont tous convil.
O.1 piomet bonne lcompense a
ct.u qui uia rappoiti en nos bu
leaux une pane 0 amicaux en or
syant uoe perte blanche aux deux
globes, perdus htm ap es midi. Les
Bijoutiers sont aussi aviss
CHIRURGlEN-DENTISrifl
Diplm de
' PhVadelphia Dental Colley I
1612 Rua du Centre 1612
LONRULAT10NS
Matin 7 i 12
Soir 3*5
A vendre
GHEZ
Tradsocdau Tradigw
Barriques tn bois et en fer.
vides neufs et de seconde mais,
Grassbag, papier d'erobillag*
chets de papier, Cordag', ficelle
mises pour classeurs, houes. P'**
Scateurs, Grattoirs pour partent*
etc.
Sa
S>
cbf
1er

Li.t i
balcon
K'iLm
2
1
BERLIN Une note officie'le dit
que la tducuon de l'arms m.tmia
de rst itimice.
DOLLAR; 13 oti
acs vides Sacs vides
Sacs neuf if amricains or 0.55 chvt*
Sa< 2e main OAO j
Sacs neufs anglais simple coutflf
et double coulure
Prix sur demande
En stock ta mmson
>JPRFZMANMAGGtR;lOLM j


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM