PAGE 1

Faits Divers RENSEIGNEMENTS METEOROLOGIQUES OL'SERVATOIRE PETIT SEMINAIRE COLLEGE ST MARTIAL Dimanche io Mai 1920^ Barorxtre 760.6 / minimum 22 9 "emprature t maximum 330 Moyenne diurne 26 8 Ciel couvert jour et nui', nuageux \T is midi. Orage passant par le Sud. Pluie irsignifame. Baicrxtie constant depuis2 jours. J. SC HERE J< M. G. Riob C'e5t par erreur que le mm de M. QtOffN Riobe n'a pas t publi— Le juiy, en efltt, lui a scor Varits Le: ifpnudroni ntc pi '.-..-rue c:edi c~ commencera 1 exhibition du tnervei Un le Cou risto 1 ,. • toiCbl pa\o secs 1 o... d un pum.er pnx pour h malle ei / se dt ,, j nou quilacuexpcscr. „\on e. a a concorde Le Malin et la Presse latino-aiiirica ne Notre direcieura wi de Wa^hiner, ton un tadiograrrme de Mr John Barrett, dir. cteur de la R. vue pinamricaine, l'invitant aaftUtr ou se taire reprsenter la cenfrence de la Presse latiro-amncame qui aura lieu a Indianapolis le su luin prochain. Mr Cment Mag'oire a remerci M Barrtt de sa liatteuse a't'ntion el lui a annonc que Le Malin se lera repisen'er cette confrence. Fte du Drapeau C est demain 'Annive!sa : re de la naissance de no r' drapeau national. Il esta souhaiter que l-.s rr. io:s io.cLi pavotaea J l'occasioo de ce'>e convie l'u Pactise!chambres FIBEST air Cigares Port.,ri % fUnomm.' par ••iir W c.ii to Recommand /> ur leur solidit et Unir durmbit En vente ehexVagenl gnrl LPrcitoani•nwnteVb!^*" 1 PREEZlUNN-Q-J Rt du fa .Distribution de rcompenses Samedi, grande amrraiion a U rue irou. dans les environs, la iour et i l'in'.rieur Cu Bureau Ccmmun al. C'tait la distribution dl .comptnsts accoidts par le jury de l'Ex* position agricole t industiu le.— le Secrtaire dltat de l'Agriculture, le M.gisirat Corr munaL .ssissdu ) rltl provisoire ont remis aux l.iuleais uts dip omes, des prix n ar gect tl des bibelot*. Le travail du jerv est fait avec constitue el quit. MeHUuus flililatiODS. Le Nouvelliste Notre corfire, prince-* jnara dff nus au '.' londf mrai/i mai t r'a pu iiiltic L'tst a la Hue Dart Del .1 DiliCI qi c dforram toul us:alld >H bureau et limpiimerie du Nou teiiM/a, dm a SCD [ ropie local, irovi Mue, il tii vrai, irais tcquei t liai*, en attendait la COMtiUCUoO /une bui'dio 1 ,; raodet e. Fianailles Avant hier, tlu t Mr Shsm'ob et luei, a Laite, dPD la Jolie MUa beDaboar, ont t td jofeneenwi Mea ie UaocaUleade Mlle Hachel Sylvtra uvec Ht Albiri Uayan^ .'~ Toci nos compHireot, Brlement Roulement irrld vr la cofntDa sioi> de m iioledu bilMnort pour le Maidi ISmai courant',& 10 hautes ,>it vin ? du mat mr.oocour Je M. o. Beilegarde, Minittre de rinstructton Puoliqu. j Strophe du Urauetu ( Dci 1 me } par levs des cole: et ii.-n Jic.10.1 dea drapeaux j'..r S. w. Mgr i Vrchevqai di .irt-.ia Prii 1 Scaa u And )ui|i.', interprte pu lea de N .11 -u* c .1 lns;ituiriceJ. ; Dclaration laite tu non Je l'Ensoigocmem primaire pat M' '• %  llonor.it, institut Uciarat.on faite au nom Je l'Enseignement Secondaire par il. lierais, directeur >i 1 I National Hction. Declirauoti faite au no.n de l'Enseignement Suprieur pat Mi Louis Borno, directeur Je l'Ecole Nationale Je IJioit. b Guillaume 1 l par li Musique du Pal 7 Scnes du Boui i homme, interprtes par le Elves de l'Ecole Normale. Chant patriotique, Mu Mr Louis Homo, chos n dirige par Mr Justin Apothose Ju Drapeau. 9 Hymne National, par la M.i-iiilu Palais. Les pottci Je Paruiana auront ouvertt heures prcises Ju matin. lgislatif, d'idministrat^oa et dby AV1 o.aa icoleiieila Crnon.que daa Oa demande UQ |-'une compbe principaux fans concernant l'inatrec rout.n et sichint l-anglftla^lmMiM lion publique en HaHi et l'Etran de se ptsea.er sans bouoe < !" DCC ppr drs miifa acitatiflBtt tt litS'adresser au bureau du Journal. lriires. t.e Bulletin ofbciet de l'ias.ru;lion publique cr par dcision rm niste-.elle du 26 Ma 1894 ne com pariera plus qu'une putie olri^ieas i teiont publis le* documents in treiscflil lense-gnement publ priv Nous flicitons 'e sympitbiqoe Dmt$ Bellegude, Secrtaire d Ewt ^\ dix'lxures du maint, d.rinstrncttoo Publiqa;, de aon u ar ^. m n ntn 'te Me SuirarU c et sur mise a pru. re Jiuttt l\ sera procd k vendredi que Ion .1" compi* wagi tl m Mut mitent tua h vuS, dut Inarts du naati b< J u deti pw le mitmtir de ini.t ve appelle rea ne Je gra^i-s y ;/ ; (/ri/< uo u U re L'ort au truite, d u services X l'enseignement l*,us ae livres! I.*8 iievn.s paludenne! et ha vem au plus offrant d jarmir mtruuur d mtruubUs auprs dsigns, Six portions de Urrt aip*aaini ds l'bobuatian Lban.er,lie sise en une corn mime in le grand ilkumn de roit au %  nrea iotermiltentea sont des maux f au Lui de Su. savoir-. nom oulhu le plus i humanit, aur i "'_,, Um lou. danalea paya inuecageo, com ,"/,,,,,,,,,,.,,, Cbaaurtti* maaoaai d* m toute* i.a rgion, danl de ta-mu babuatton f-JS LftUevuo P aijojiqiie nonveliacuentouvei kjricultuie. M rc//* MMaaad. surtegrana ibemtn L'es liwrea proviennent ues mana 1wtr,au Sut par tuurnea, qoi d-MHri^ent la seoie ijn J/,W WW Srttle; a l Lu par UutUins de la bile et bUecte 1. i action du toie v) Lll i H:iUire % %  IQutSl par le ;/0fJ Le Up.it.mint ds rlnstruaion e t ae lettouj-c, chemin dt la Plau.c du ud 'dt Su, Publique vient de taire paratre une y oat .^..lauT et fo t lier lea .^ ^^ ( ^ r ^„. rtvuc mtu uelie nt.tu e c U.vue oignoea rlleci, il neatpaai: tdigogique. d'.stu r guider >ts %  neitieeoe 'm,e. g> %  n>.at dans le !" .j;;— %  • ;,— ^.-^ ^r ;, in J, ftlK i. V ,/ f< r orr MlM llue li jpublivanie, l'or.au't'nuceenrgiilr. i.., --%  %  2 t'/i caneau de terre iifiaM LMM ttifgJ elt> affilie cenll en tlame du Cul de Sucicawn UH>e (IL LIUl L VmttlX(ainmntde Portait front. Iioiutu., cumptehl, pouvant /IIIIII;/I aUltH ,iiAJ£ttrrai bont: !NALitiKH., ( .ii aoueo venw enez xtagt cinq \uiiut md bmt un atm du li enuix des n t. bcd. et a lpandrs dans louiea les coa munai d'riiiit les naeilUors principead'ducallOD. • 1 bulletin compterdra lea cucu aires tl 1 tid onjdcD-pattcmet t, Vwe lonce \mJ collaborateur, le L)r Ariluir Rameau Eofci e Dci liai lenrv T*lK 1 •' Ki'Ctce l)' ,i .;and Le Mali!)' BAZAR METROPOLITAIN Maison de confiance Annie des Rwt ai Peuple et Liantes Deslouehss Svr.dicst encil d; Cl WRe ei K6ubt it Mdre dehavocat Cl.aiLft f'oiu'hcifati Commera |,|l!l B An* Notaire Rdorarfl Kncl l'ort au Prit ce, 11 mit IU8U F. Livre petite Hier, vus mid'. BeibJtrn Vira, popiittt MtF.'ui Emile Ltloilna, Hue C'spois. em li'le le Igc de 3 ai s, du 10m de Eugnie N'ounit a'lltni)C( dans le basai r.— Les lunrailles dt la |UT pitlU tut lieu at)OUidlu ; Dcs Lit dcide hier KHI Manc Mot e de 3; .m5t fuerailles inroni demain .. hui 1 U 1 ji J l'-olise Ste-Aiine — Miiernci : I liinillc. — Le poux Lon Mathon ont eu a .1 4f petdn .net Itai dataiei wi %  seolcmeni Je un ous venons les derniers de iiaj.e!sandises d de recevoir par bateaux un sloek 15.000 or. e procs verbal d arpenta^ d> r tard ai date du vu,,t anT 1 buU cent quatre vint cm \2, ierbal dment (nteiart > La moiti cote Orna t. pnet dpendant de I habitait! uilese en Plaine duQui di S, J commune, laquelle moiti b Un de sept carreaux quaranlt iimes dix millimes de (^ une portion de quatre centtrt millimtre, ( 0,43(5 ) ; ^i Comparait des chemins dtftr, est borne, an SorJ, p ar u tiers Bastien, au Sud par k chemin de Chancerelle hmtml pur l autre moiti vendue dam, et a l Ouest bar le cum cerellett dlexandriiU Dasun.] qu il resuite sauf pour hbom d'un plan dress par Hih L | d'abris les procs verbaux fa de SvignDou en date da tpini mil huit cem soixante sept a cr\ er nul bmt cent soixante huit. 4 Ln demi carreau de imt| dont de l habitilion Cbatici section des l'areux en citUi quels qu en soier.t les abom 5 *• L'ncarrean ettrridtp bilalion L hanct lie. sliluen PUM deSae aansla premire lecltnt P'auatx commune dePortaul nau Sord par le cbemm qui due habttatioiiLbanctrelli dmj| t.oii Mord l tst par Urnattl au Sud el l'Ouest pur 1/ dite habitation > banceullt ouuri pert du procs verbal d'arpenlq panne du plr.11 dress par. Stmonise le vingt Mars m quatre vingt trois enregisttiki du picnie mois Et 6 J Deux carremi da:t de I habitation Lhan coni'nune, \" r le grand ch-ml au Prince a la flauu dt \m laquelle quantit de Une est Mord ar qui de droit, al ruelle qui conduit imgrtud< Maine du OU d: Sac IH'\ Lienuil et divers et lOuntm Telles d-ailleurs que ces parmi] se pour suivent, comportent dj sans aucune excct-tionnutu Aux requte, poursuite*< de Mtieur* 0 v ir\n et i I mu demeurant /oull*ef au y 1 ince, domicili! \i lin (Italie) le s C0 J u Orla"t l kouinane ) i'Wll mnque, agissant tn Jrtr Pi Squtstres LiquiJaUwt %  alemande (i Ketltl h Wj l'urt nu Prince /_' avoca s con-l tua Ht* ml nnet Vo cl du barrra* m litaula l> r^afViaefll Et cnnrlU 1 rf'y kt 11)18; "2 = delarrk! me moi* 'J de U M* /iraH/18i4 3 d al-rrtli de la mme annx; sion du Conseil i lat • date du & OO dune <>bl nation W sentit /'"•"Ji demeurant et douciUJ. ce et:* du* coima** la ali rice le W>"*2 eut vinat minuterez Cantaee. et dmeurt W d'un certificat de H** 1 notaire, attestant q* u'ont p ,re vendmetl Biscuits iWcVitae & Price L 2'i qualits de 50 l."20 U ferbla c I> 8 in blancs ois pour souuers /• blanc j noir, r*>u*se et jaune 10,000 fer ut j> x dliant toute concurrence .IlOf fix pour Uvr MU aenclii'sseurs. { r Ce biens teW' A cotnpren'iid Le yrenver. les cinq i d^aeaax.>aiW mise P" x d( %\ dollars u jW-J •jne au -N" %  • •) u L rtt initie cinquanujm Lewut,outrtl' f< "' l'our plus flwPrPj dresstr a Sic *


PAGE 1

jjfop i inne i^u*37cff Tort i Prince: FL1I1 f un 1i !? Mai 1920 ^CTEOR-FROPRIETAIRE ^GlSTRAT_COVMUNAL tf RUI.BRO 15 HTlilM AB 0NNB£ NTS PORT-AU-PRINCE G 2oo it* BK'" .poil fflUNaiR 70u 800 s"— rH sont reues au Comptoir lot Tt Publicit, y Rui Troochet, Fa^ 2j, Ladgaie Hill, Londres, LA SITUATION DES JOURNAUX j crise du papier en Europe Allemagne rodant franais transmue 4 son jouraal les nto'4 suivants en date du i: i Ua cri d alarme, angois[U presse allemande vicai put Assemble Gnrale te journaux Allemands le ses sances qui vient %n i Weimar.ll ne s'agit pas __iau danger qui menace i terntes de piopagande e.o • ioa encore des oigaues po termines, il s*gii d uue nope pour toute la presse i appele i disparatre a bref imaippoite pas ua rcuiede lux normes .hirges qui lui eue.— [utmier lieu l'augmenulion t qu'a iuoie le piu di paioauderee comme une^vraie .Umuauon ic d a devenir jataie viuuveiueaieni niaifi> a une tauu eueigique 'me groupe aot u uispajiiaeratt la plu g aade pertioi l'ordre ecuuomique et lb'.te Gnrale des EJitcurs •'efforce dmontrer fltmeu que les intt[> |*liN:lioa Cut er.t e sont lies aux destines de la p>M verrons dans un avenir i le Gouvernement est Jrepoadre i l'appel ancois% apresse. i Angleterre P>rame de Londres en |Jo Mari dit aux journaux. r-V-onls Je papur pour jourMwnf ans JuinaugmentaVif tonne ; soit a 44 livres y J huit pence. [ieneui a la gutne tait par tonne ; soit ecv.ron prime. "JM hostilits le tControl b., P 7 5 petKes U Uv !" L 8 W s Scandinaves Ei*? 0 66 8 Possibles de ^diledupa pie 4 uis l^ceja livre pou? h s M oii de) un et 7 1,4 ; do MIS d'Aot. ***"• viennent en Eurc^ WU iU/!}•/Ij & mme d une diflren:e de 150 millions t/fl-c (le bushels avec 1er annes prcEfgae LE BOSSE ointes. Ltsarivau s de farin d fort au-Prince sont tr faibles. p 1 ". ij Ma., i6ao. %  7*iul, par *** ffwt TSZmJr ( Uriel r0uU)lt t''i i uun ''""'"Se t** Av~ r ,x Paulin V*** ne te " mil N014, £ eut P r edre aux w expdition luty*Tzz: a pmla m l *rJw; on Provioion Moins et (io. Pars lard 24 50 a( tous d Haiti, sans modifications outre articles Savon Babitt. les ports pour les Prix toujours ferma 14 If9 Fob Arrivage cette semaine New York. 800 casses. Information financire Taux Cniiiue turN Y l/i \fiolo prime Coton en balle brut Caf tri i Obier 4i J t*l quel Cm: 4 lu CaciU peudaffai.es lit il/'. llJ l/i r.i/-Miij/i I3l3l/'J IW8J /at^tf lJliUl/i /aiOM Quotidien Puisse-ie vivre dans un Eua o les citoyens redoulent luoios les lois que la boute. CLEOBULE tSLK\lO\E 2D> QUESTIONS POLITIQUES LT SOCIAIES ^ U b ulleliii Armour Noovcllefl Etrangre* pe atheter du pc-pier: mais les fabricants ue peuvcui pas accepter leuis commaectes. D'aprs des nouvellesd'autres soui ces dj publies tarla presse de Caracas, cinq journaux uu comi de Wcstcbestei ont augm.n e le prix de leurs ditions quotidiennes a 4 cents, g ce a la penune du papier— et au nut cot de la pub.icttioa. Le cinq journaux en question soai: I DtYoukcis riciaid, 1 tliy town NcWS, MwUot-Vcinonargus, i'ot^licstti iteais, Oasining UUZSD-SeaiUltL En France Voici quelque commentaireB que l'ju ii(.uvuiib naiia uu jouti.i. ue l'atia a ^to^.04 Uo ia Ctiao du papmr eu fiance. L Ututt) iNational d6 1 '; c-> %  .; uifor me bta ttuonnea que le t > .\ du pu i ici eu oubiutb t:ot ujui.ie de Mo a tel) imuca ILB IUU i.nu.-, uu huit uue uouvene auguieutuiiOL ue •> % %  > IUULS 8AU3 compiei KB deux .I.U-BCS HUC centives qui euieui Heu les 1 et io icVi'iet.Cei.e U.-u^tu Icliie Ue li lict lepieaeute deux loia i tiemi le prit d avan. gututDans un extinpuue M uu .1 JUI t.al quotidien Ue IJM.I IB pUtf8 to prix du pupiet ttUeii). j x %  11 aept .eu i.jii/o et iiun 1 des etnt t e Juuueiii uue i'Ji\' uupui f ille Ue II MlualU'ii Lift c a la fjltbbe eL deo ^.tuuutb uilli.ui es qu'ciU aura u \i\incie pour pouvoit b&ouiei' bon 1 xuloitatioii/.<• Impur cote huit fois pins un aiiiti m guttr, les nais dnnpressii/a .. ut rtauciton ei veux d'aune orint ont tnpic. tu unie du lu Mars I Atftnib.ee utnerttle uts Duttleuis deJouimu* de raua et uet Depuileuiciitb dectUtt a l'uuammito uiuvuci roitice iNaiio liai Oe ld 1 U.-a tua il-'.n, i cbes nectbauitub aupies uu Liouver ueiutut pour qie le pux aciutl des jouruaux qui cai de lo cem.iLCa oi| uoite a -JuEn Belgique Les Directeurs des Journaux Uel ges prenant eu cuusideratioii l'BQg meutatiou ioujours cioissau 0 du cou des matires premiures, ppeta meu: du papier. oi.t pria Qd rsolu tio 1 levai le prix des 1 mrnaux %  z\) ceuiimes, et cela panir du ir MatsLas tarifs de publicit et dan nonces seraient tOgQMO esPROVISION.—Lt5 i.mters cible? reus|tttt| -frna'ne annoncent un ch.ng-meot dins les p'>x du f'ure Lard ft de la Marque de fjmtlle Le Pure Lard qui tait c depjis quel qups e^aines en dess^'is d la Vlar que de Fimille. a une tendance plus H 1 "^ grande|pariui us yievisits. 15 Mal PkRJi -11 ^itr.tiion ert par laa grves dtawuia .^laisauU -uc tous i. restaux d* cueunus <1H fut ou ui.-.,,..• %  uuo ickeMiudo du UtUI t-u ferme et est m ne ct* ji cents par niolb*. p'u haut que la Mtrqu j d e Famille. Le Mess Pork et le Hcejl restent stat-onnairesFORT-^U-PRINCE— ( AIM. : La tendance de fermet qui s'ta't mani '.e touipaguifS adieasunt un deiutei avie a leuis • gnie les eij a^eaut u reprendre t u.t.aii a..t.-i peine de rvocation. Iltlgrv le j ur tene de uumOreubte Knuees a. pio diii.-.iu :.i tiaus les liai.>|. or s tu couiinuu ou le sei vice eei al'St.luLes fondions prsidentielles sus E ats Unis peuvent tre classps en trois groupes, f=e'<>n que le prsidt a^' 1 seul ou collabore avec les deux Chambres. tes e la emame de r ni r e a de noument 1101 mal1 C'est seul! qu il gcumme. Ce veau disparu. New York se refuse i MADK1I). La grve des ouvrier n'est pas le rgime parlementaire dp.-.sser 16 ,00 f. O.B les jo k'iogs tgncolet ue Ici rgion de btiilt COU qni caractrise la Rpublique atnnP our tlu tne L' 1 deraan.Ie aussi s'est caine. Les ministres n'y sont pas res ralentie. ponsables d-vant les Chirobres.Com La Havre bliiSe au lur ei mesu me 1 labri des crises prsidentielles re q ue 'c franc s amliore et n'otlre les Etats-Unis sont aus^i i l'abri des due 1703 ir o.b. Le dernier cible tiuueLe gouveii.tiiieut leLcontio du nouvelles orcee pilea a toute ventualit A ii.uccUi.iM les feitaO ats terroriste contiuucni. ROMA La proposition de Nttti crises mioisiriellts et des inconv•• aoa ^ connaissons donne francs, dajourutr la chambre jusqu' lu =un-ents de l'instabilit gouvernemen/ 90 le dollar. Qjelques centaines luuoo de la cube luiuisloiielle fut, taie qui s'ensuit. Librement choisis de sacs de caf tel quel on rhing approuve per ttB von eontreUNt par le prsident, les ministres sont de mains cette semaine de mains Le personuei de poste et intgre* vraiment scsi ministres. I ls ne font ii>,oo. pntt dcida de oeaaer lobbiiuci.ju. mme pas pa.tiedes Chimbte 1 il y r P"* W pay par des spcuLesd^l gauoue uevant perucipei JUX a incompatibilit corsttu tonnelle laturs sur place qu^, nous temble^JO JJ WOtnil le te Lig-e tira 1 ?i • • . i)riiliii..< ^1 1 ivtt.pnl. entre les fonctions mi les fon< t ; ons paiLrr.ea lement se risque b>en,en vertu d'une coutume qui s'tablit, demander des renseigne-nents aux ministres,ou mme le' ^opeler devant sercommissions mus ces vellits de rgi rne pn'emtn aire pourraient re brise par la vo'onl du prsident Le prr s d ent est le seul conman dant siiptme de la force arme Bien qu'il n'ait pis le dro t de dclarer la gurie, il peu tl-teter la mobiiis^idiatriellee et lUftltnl trop vite -ompt sur une ''^^u^'T'?'^ 'a're Le Parre P rise de cours • Er c, M*' -t prix ri .. , ,,K w, !" il. . > 1 L> .i du a 1 uuauiuutn de I j 00 n'est p'us obt^nable. COTON— A New York le march est plus ta b'e, mais sa s recul des prix pour le coion amricain. Mais ituiii. t d'empire dCf que le gouveintintutn'eiiveiia de tepit semants aux. coiileieuceb de >j>a et Oe UruxelUa que ai u a tiolipe-J liai '.aiacs vacuent d'ici la Fiauctort et la rgion comme le cotoa d Haiti n'y est ache ou Memt qu'in sp.u'at on pour tre revenI'AULS. La gr/e de l'clairage du -oit a Liverpool tu r\ Havre, ce comuei a daaa la maliue mais ie ouviier 1 tistOs iucits t leur posin depaaae toute ie*> prafietouf.OtiueQi kfliruUer (pae le d^tvice soi assuru. La bitaaiiuii gii3iaij loucerimui lea uui!;s5 grve* dt'iD.jjy luiimuient aa'isuisditf liiu a Paria quou pro %  ont surtout ie; prix pratiqjs en Europe qui nous irrcs;ent. Au Havre, no.re cotjn a bliss de 200 tr:5. et de 10 s o 1res qu'il tait c6 il y a une qu ; rziine, on v lion, mme par simple mesure d^ picaunon et prendra contre lennefil revenu i fanes 800. OJ ne paie vmee. mi tomes les mesures 4 u'autjnsle ^^ difucilemeat 6i gourdes pour le M A DU! . Les lournaui tnnoncenl D oit n etnat onal,]'e le-que le b'ccotan brut qua la grve gutralu aataii OtOlancus, ou md're le ter i oire en tat CAMPi-.CHE— On trouve encore CIIJI: ou sui ie poi a de l'tre' L-> conseil uo Ceoioe. dcida que le gou de sige. Il peut aussi convoquer les Ch .m brts en es ions extraordinaire^ ou, au contraire, si elles veulent s'ajjutnpr et si elles ne sont pas d accord sur la dure de leur ajournement, les ajourner 4 nne date de son chou. 2 0 C'est avec la collaboration du Snat que le prsident nomme ans [onctions publiques. L'agrment du Snat est indispensable pour la nomination des tonctioanairH suprieurs, tels qu? les ambissadeurs. les consuls ou les j :gs de la Cour su ptnv. Mais si des vacances se produisent en dehors des Mts : 0-it sens toriales, le prsident peut y pojrvjir en donnant des commissions* p r oP' On trouve eneur i -j gourdes SUCRE—On paie tictlement 30,00 vcriiuiimut u'intervienUrau pra les 100 livre pour ie suce les ou fonasseCHANGEFrancs 149a— MAI 1. s>*6— ivrt serlirg 5 86. au en bon* P ,ttJ dcd coiuptguies pour Uira ia,. portei les rvocation ti au.tes uu eurea diecipuuairea prauuucae poui* I 1 s de gtve. PAUta. A1 leene du eonaeil det miaietree ttuternnd punit pour 1 .\n gieierre accompagne fi ttuntienf utreel< i*\ais L'tmbitttOenr de* tnsi L'oie ti j'iii u u onntereuca dm aai, uassadojrs la nottiinaiiou de U n A, de Muttei* ys do tftat,: ui orelargent,prU$etdumanl$. ma aibur rar u r.per.uM ;nCita m ner le soin de nommer seu tionnaires infrieurs. i.oUabo at ; oi avec les deux bres I< possde un d oie de 1 veu • lgislatif. Li loi, vote par les Cham ..,,,, et le congre; peut lu. conbr b e . ce dev.cat dtin.t.ve. qa'ap.j avoir t soumise i son enprebi tien. S'il ne 1-approuve oas, il la C'est encore avec la collaboration retournera avec ses objections cells da Sna. que le prsident exerce ses des deux Chambres qui ea avait eu fonctions diplomatique Il peut n 1 ininalwe, pour quelle y soit Sou gocier les traits et notamment ture mise une seconde lecture. Si Isa la paix. Mais leur validit ne sera deux tiers decette Chimbre la votent j imais acquise qu avec l'agrment des en seconde lecure, deux tiers des snateurs 11 aura. dit mise alors, a 14 tu lt rxpar.uiou du tonnage fluvial cojfocmouui aua dis r o it:ons du tiaie de \eiaiile* kl Je ni Liarmein. Dollar lu.'J'i Wi. Venle du stock ria !.i Pnarunci %  Pohlmana Sur l'ordre des Siuestres Liqui cure, la loi sera sou dateurs, en vertu des p nvn n a le f. Constitution, le pouvoir de f.ire den-iell.,.* 1 .rr. chtSb^/el ^S.^^p'^^et luer^ulx par et avec l'avis et le consent; y est approuve pilles deux tien d> neuf Mai 1920, t 10 hea ment du Sinit, les t ai:; qai seront d'ailleurs valids qu'avec i-iures des sent lesiinateurs licntle courag.de Un 1 s ''encan de : T, lots de produits leurs prtants On vient d'en ture opinions : les tontl des votaut.pour P h !" u***i0.u**oMortu. 1 ironique exprience e'-contre, seront m's au journal de ,_*3.* lo Hera Vendu en entier doit rens*; gier les LlitmDres sur la a-ou politiqttt d j s ri a s Uni*,— esi situ.tion Qf la ContcJ a .on. non mpjser sa vo'01 e a^x ChamMais c'efcl ,sur oat dms U p omu!bre-, du moins les o itraiad e i engi .oa i'.l lois f|nt : p:oao^;e sa tendre sa voix t eiaruiner ses avi^. Lit Siqu 1 luidx'curt O 3CARPA& A J. MALMUS L il >-i tur public,


PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05118
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Monday, May 17, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
sobekcm - UF00081213_05118
System ID: UF00081213:05118

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )


Full Text
jjfopi innei^u*37cff
Tort i Prince: FL1I1
f un 1i !? Mai 1920
^CTEOR-FROPRIETAIRE
^GlSTRAT_COVMUNAL
tf RUI.BRO 15 HTlilM
AB0NNBNTS
PORT-AU-PRINCE g 2oo
it*
, BK'"
.poil
fflUNaiR
70u
800
s"-----------"
rH sont reues au Comptoir lo-
tTt Publicit, y Rui Troochet, Fa-
^ 2j, Ladgaie Hill, Londres,
LA SITUATION DES JOURNAUX
j crise du papier en Europe
Allemagne
rodant franais trans-
mue 4 son jouraal les
nto'4 suivants en date du
i: i Ua cri d alarme, angois-
[U presse allemande vicai
! put Assemble Gnrale
te journaux Allemands
le ses sances qui vient
%n i Weimar.ll ne s'agit pas
__iau danger qui menace
i terntes de piopagande e.o
ioa encore des oigaues po
termines, il s*gii d uue
nope pour toute la presse
i appele i disparatre a bref
imaippoite pas ua rcuiede
lux normes .hirges qui
lui eue.
[utmier lieu l'augmenulion
t qu'a iuoie le piu di pa-
ioauderee comme une^vraie
.Umuauon ic d a devenir
jataie viuuveiueaieni nia-
ifi> a une tauu eueigique
'me groupe aot u uispa-
jiiaeratt la plu g aade per-
tioi l'ordre ecuuomique et
lb'.te Gnrale des EJitcurs
'efforce dmontrer
fltmeu que les intt[>
|*liN:lioa Cut er.t e sont
* lies aux destines de la
p>M verrons dans un avenir
i le Gouvernement est
Jrepoadre i l'appel ancois-
?apresse.
i
Angleterre
P>rame de Londres en
|Jo Mari dit aux journaux.
r-V-onls Je papur pour jour-
Mwnf ans Juin- augmenta-
Vif tonne ; soit a 44 livres
y J huit pence.
[ieneui a la gutne tait
par tonne ; soit ecv.ron
prime.
"Jm hostilits le tControl
b.,P7 5 petKes U Uv
l 8Ws Scandinaves
Ei*?0.66"8 Possibles de
^diledupapie,4uis
l^ceja livre pou? h s
M oii de) un et 7 1,4
;do mis d'Aot.
***" viennent en Eurc-
^ WU iU/!}/Ij& mme d une diflren:e de 150 millions
t/fl-c (le bushels avec 1er annes prc-
Efgae LE BOSSE ointes. Ltsarivau s de farin d fort
au-Prince sont tr faibles.
p1". ij Ma., i6ao.
7*iul, par *** ffwt
TSZmJr(Uriel r0uU)lt-
t''i iuun ''""'"Se
t** Av~ r,x* Paulin
V*** ne te" mil
N014,eut Predre aux
w'" expdition lu-
ty*Tzz:a pmla
m l*rJw; on ,
Provioion Moins et (io.
Pars lard 24 50 a( tous
d Haiti, sans modifications
outre articles
Savon Babitt.
les ports
pour les
Prix toujours ferma 14 If9 Fob
Arrivage cette semaine
New York.
800 casses.
Information
financire
Taux
Cniiiue turN Y l/i \fiolo
prime
Coton en balle
brut
Caf tri i
Obier
4i j
t*l quel
Cm: 4 lu
CaciU
peudaffai.es
lit il/'.
llJ l/i
r.i/-Miij/i
I3l3l/'J
IW8J /at^tf
lJliUl/i /aiOM
Quotidien
Puisse-ie vivre dans un
Eua o les citoyens re-
doulent luoios les lois que
la boute.
CLEOBULE

tSLK\lO\E 2D>
QUESTIONS POLITIQUES
Lt socIaies ^ubulleliii Armour Noovcllefl Etrangre*
pe atheter du pc-pier: mais les fabri-
cants ue peuvcui pas accepter leuis
commaectes.
D'aprs des nouvellesd'autres soui
ces dj publies tarla presse de
Caracas, cinq journaux uu comi de
Wcstcbestei ont augm.n e le prix
de leurs ditions quotidiennes a 4
cents, g ce a la penune du papier
et au nut cot de la pub.icttioa.
Le cinq journaux en question soai:
I DtYoukcis riciaid, 1 tliy town NcWS,
MwUot-Vcinonargus, i'ot^licstti i-
teais, Oasining UUZSD-SeaiUltL
En France
Voici quelque commentaireB que
l'ju ii(.uvuiib naiia uu jouti.i. ue
l'atia a ^to^.04 Uo ia Ctiao du papmr
eu fiance.
L Ututt) iNational d6 1 '; c->.; uifor
me bta ttuonnea que le t>'.\ du pu
i ici eu oubiutb t:ot ujui.ie de Mo a
tel) imuca Ilb iuu i.nu.-, uu huit uue
uouvene auguieutuiiOL ue >> iuuls
8au3 compiei kb deux .i.u-bcs huc
centives qui euieui Heu les 1 et io
icVi'iet.Cei.e U.-u^tu Icliie Ue li lict
lepieaeute deux loia i tiemi le prit
d avan. gutut- Dans un extinpuue
m uu .1 jui t.al quotidien Ue ijm.i ib
pUtf8 to prix du pupiet ttUeii). j x *
11 aept .eu i.jii/o et iiun 1 des etnt
t e Juuueiii uue i'Ji\' uupuifille Ue
II MlualU'ii Lift c a la fjltbbe eL deo
^.tuuutb uilli.ui es qu'ciU aura u
\i\incie pour pouvoit b&ouiei' bon
1 xuloitatioii-
/.< Impur cote huit fois pins un a-
iiiti m guttr, les nais dnnpressii/a
.. ut rtauciton ei veux d'aune orint
ont tnpic.
tu unie du lu Mars I Atftnib.ee
utnerttle uts Duttleuis deJouimu*
de raua et uet Depuileuiciitb dectUtt
a l'uuammito uiuvuci roitice iNaiio
liai Oe ld 1 U.-a<- a im> tua il-'.n, i
cbes nectbauitub aupies uu Liouver
ueiutut pour qie le pux aciutl des
jouruaux qui cai de lo cem.iLCa oi|
uoite a -Ju-
En Belgique
Les Directeurs des Journaux Uel
ges prenant eu cuusideratioii l'BQg
meutatiou ioujours cioissau 0 du
cou des matires premiures, ppeta
meu: du papier. oi.t pria Qd rsolu
tio 1 levai le prix des 1 mrnaux
z\) ceuiimes, et cela panir du ir
Mats- Las tarifs de publicit et dan
nonces seraient tOgQMO es-

PROVISION.Lt5 i.mters cible?
reus|tttt| -frna'ne annoncent un
ch.ng-meot dins les p'>x du f'ure
Lard ft de la Marque de fjmtlle Le
Pure Lard qui tait c depjis quel
qups e^aines en dess^'is d la Vlar
que de Fimille. a une tendance plus H1"^ grande|pariui us yievisits.
15 Mal
PkRJi -11 ^itr.tiion ert par laa
grves dtawuia .^laisauU -uc
tous i. restaux d* cueunus <1h fut
ou ui.-.,,.. uuo ickeMiudo du UtUI t-u
ferme et est m ne ct* ji cents par
niolb*. p'u haut que la Mtrqujde
Famille. Le Mess Pork et le Hcejl
restent stat-onnaires-
FORT-^U-PRINCE ( aim. : La
tendance de fermet qui s'ta't mani
'.e touipaguifS adieasunt un
deiutei avie a leuis gnie les eij a-
^eaut u reprendre t u.t.aii a..t.-i
peine de rvocation. Iltlgrv le j ur
tene de uumOreubte Knuees a. pio
diii.-.iu :.i tiaus les liai.>|.or s tu
couiinuu ou le sei vice eei al'St.lu-
Les fondions prsidentielles sus
E ats Unis peuvent tre classps en
trois groupes, f=e'<>n que le prsidt
a^'1 seul ou collabore avec les deux
Chambres. tes e la emame dernire a de nou- ment 1101 mal-
1 C'est seul! qu il gcumme. Ce veau disparu. New York se refuse i MADK1I). La grve des ouvrier
n'est pas le rgime parlementaire dp.-.sser 16,00 f. O.B les jo k'iogs tgncolet ue Ici rgion de btiilt COU
qni caractrise la Rpublique atnn- Pour tlu tne- L'1 deraan.Ie aussi s'est
caine. Les ministres n'y sont pas res ralentie.
ponsables d-vant les Chirobres.Com La Havre bliiSe au lur ei mesu
me 1 labri des crises prsidentielles re que 'c franc s amliore et n'otlre
les Etats-Unis sont aus^i i l'abri des due 1703 ir o.b. Le dernier cible
tiuue- Le gouveii.tiiieut leLcontio
du nouvelles orcee pilea a toute
ventualit
A ii.uccUi.iM les feitaO ats terroris-
te contiuucni.
ROMa La proposition de Nttti
crises mioisiriellts et des inconv- aoa^ connaissons donne francs, dajourutr la chambre jusqu' lu =u-
n-ents de l'instabilit gouvernemen- / 90 le dollar. Qjelques centaines luuoo de la cube luiuisloiielle fut,
taie qui s'ensuit. Librement choisis de sacs de caf tel quel on rhing approuve per ttB von eontreUNt
par le prsident, les ministres sont de mains cette semaine de mains Le personuei de poste et intgre*
vraiment scsi ministres.Ils ne font ii>,oo. pntt dcida de oeaaer lobbiiuci.ju.
mme pas pa.tiedes Chimbte 1 il y r* P"* W pay par des spcu- Lesd^l gauoue uevant perucipei jux
a incompatibilit corsttu tonnelle laturs sur place qu^, nous temble- ^JO JJ WOtnil le te Lig-e tira
1 ?i . i)riiliii..< ^1 1 ivtt.pnl.
entre les fonctions mi
les fon< t;ons paiLrr.ea
lement se risque b>en,en vertu d'une
coutume qui s'tablit, demander
des renseigne-nents aux ministres,ou
mme le' ^opeler devant sercom-
missions mus ces vellits de rgi
rne pn'emtn aire pourraient re
brise par la vo'onl du prsident
Le prrsdent est le seul conman
dant siiptme de la force arme Bien
qu'il n'ait pis le dro t de dclarer la
gurie, il peu tl-teter la mobiiis^-
idiatriellee et lUftltnl trop vite -ompt sur une ''^^u^'T'?'^
'a're Le Par- rePrise de cours Er c, M*' -t prix ri, .. ,
,,K* w, il. . > 1 l> .i du a 1 uuauiuutn
de I j 00 n'est p'us obt^nable.
COTON A New York le march
est plus ta b'e, mais sa s recul des
prix pour le coion amricain. Mais
ituiii. t d'empire dCf
que le gouveint-
intutn'eiiveiia de tepit semants aux.
coiileieuceb de >j>a et Oe UruxelUa
que ai u a tiolipe-J liai '.aiacs va-
cuent d'ici la Fiauctort et la rgion
comme le cotoa d Haiti n'y est ache ou Mem-
t qu'in sp.u'at on pour tre reven- I'aULS. La gr/e de l'clairage
du -oit a Liverpool tu r\ Havre, ce comuei a daaa la maliue mais ie
ouviier 1 tistOs iucits t leur posin
depaaae toute ie*> prafietouf.OtiueQi
kfliruUer (pae le d^tvice soi assuru.
La bitaaiiuii gii3iaij loucerimui lea
uui!;s5 grve* dt'iD.jjy luiimuient
aa'isuisditf liiu a Paria quou pro
ont surtout ie; prix pratiqjs en
Europe qui nous irrcs;ent.
Au Havre, no.re cotjn a bliss
de 200 tr:5. et de 10so 1res qu'il
tait c6 il y a une qu;rziine, on v
lion, mme par simple mesure d^
picaunon et prendra contre lenne- fil revenu i fanes 800. Oj ne paie vmee.
mi tomes les mesures 4u'autjns- le ^^ difucilemeat 6i gourdes pour le M A DU! . Les lournaui tnnoncenl
D oit n etnat onal,]'e le-- que le b'c- cotan brut qua la grve gutralu aataii OtOlan-
cus, ou md're le ter i oire en tat CAMPi-.CHE On trouve encore ciiji: ou sui ie poi a de l'tre' L->
conseil uo Ceoioe. dcida que le gou
de sige.
Il peut aussi convoquer les Ch .m
brts en es ions extraordinaire^ ou,
au contraire, si elles veulent s'ajjut-
npr et si elles ne sont pas d accord
sur la dure de leur ajournement,
les ajourner 4 nne date de son chou.
20 C'est avec la collaboration du
Snat que le prsident nomme ans
[onctions publiques. L'agrment du
Snat est indispensable pour la no-
mination des tonctioanairH sup-
rieurs, tels qu? les ambissadeurs. les
consuls ou les j :gs de la Cour su
ptnv. Mais si des vacances se pro-
duisent en dehors des Mts:0-it sens
toriales, le prsident peut y pojrvjir
en donnant des commissions* pro-
P'
On trouve
eneur i -j gourdes
SUCREOn paie tictlement 30,00 vcriiuiimut u'intervienUrau pra
les 100 livre pour ie suce
les ou fonasse-
CHANGE- Francs 149a Mai 1.
s>*6 ivrt serlirg 5 86.
au
en bon* P,ttJ dcd coiuptguies pour Uira ia,.
portei les rvocation ti au.tes uu
eurea diecipuuairea prauuucae poui*
I 1 s de gtve.
PAUta. A1 leene du eonaeil det
miaietree ttuternnd punit pour 1 .\n
gieierre accompagne fi ttuntienf
utreel<
i*\ais L'tmbitttOenr de* tnsi
L'oie ti j'iii u u onntereuca dm aai,
uassadojrs la nottiinaiiou de U n
A, de Muttei* On achte toujours doc prie
trs avantageux pt dfiant toute
concurrenc-Mr/iillex 1,'nret vieil Miiuv VWut'r Hione. D.recteur
Qom.uiiin i.r ,,, 1 t ireifvmt itU d0 ,unv>ys do tftat,: ui
orelargent,prU$etdumanl$. ma aibur rar u r.per.uM
;n-
Cita m
ner le soin de nommer seu
tionnaires infrieurs.
i.oUabo-at;oi avec les deux
bres I< possde un d oie de 1 veu
lgislatif. Li loi, vote par les Cham
..,,,, et le congre; peut lu. con- brbe. ce dev.cat dtin.t.ve. qa'ap.j
avoir t soumise i son enprebi
tien. S'il ne 1-approuve oas, il la
C'est encore avec la collaboration retournera avec ses objections cells
da Sna. que le prsident exerce ses des deux Chambres qui ea avait eu
fonctions diplomatique Il peut n 1 ininalwe, pour quelle y soit Sou
gocier les traits et notamment ture mise une seconde lecture. Si Isa
la paix. Mais leur validit ne sera deux tiers decette Chimbre la votent
j imais acquise qu avec l'agrment des en seconde lecure,
deux tiers des snateurs 11 aura.dit mise alors, a
14 tu lt
rxpar.uiou du
tonnage fluvial cojfocmouui aua
disro it:ons du tiaie de \eiaiile*
kl Je ni Liarmein.
Dollar lu.'J'i Wi.
Venle
du stock ria !.i Pnarunci
Pohlmana
Sur l'ordre des Siuestres Liqui
cure, la loi sera sou dateurs, en vertu des p nvn n a le
f. Constitution, le pouvoir de f.ire den-iell.,.* 1 .rr. chtSb^/el ^S.^^p'^^et luer^ulx
par et avec l'avis et le consent; y est approuve pilles deux tien d> neuf Mai 1920, t 10 hea
ment du Sinit, les t ai:; qai
seront d'ailleurs valids qu'avec
i-iures ne ses membres, elle deviendra dlirii fltoe lua locaux de la i'harmscu
'ap ve. Mail il taui:a que les. dputs et centrale, l'orlau-Prince 1 la vent
probatioo des deux titr> des sent lesiinateurs licntle courag.- de Un 1 s ''encan de : T, lots de produits
leurs prtants On vient d'en ture opinions : les tontl des votaut.pour Ph*u***i0.u**oMortu.
1 ironique exprience e'-contre, seront m's au journal de ,_*3.* lo* Hera Vendu en entier
doit rens*; gier les LlitmDres sur la a-ou politiqttt djs ri a s Uni*, esi
situ.tion Qf la ContcJ a .on. non mpjser sa vo'01 e a^x Cham-
Mais c'efcl ,sur oat dms U p omu!- bre-, du moins les o itraiad e i en-
gi .oa i'.l lois f|nt : p:oao^;e sa tendre sa voix t eiaruiner ses avi^.
Lit Siqu 1 luidx'curt
O 3CARPA& a j. maLmUS
L il >-i tur public,
- -



Faits Divers
RENSEIGNEMENTS
METEOROLOGIQUES
OL'SERVATOIRE
PETIT SEMINAIRE
COLLEGE ST MARTIAL
Dimanche io Mai 1920^
Barorxtre 760.6
/ minimum 22 9
"emprature t
maximum 330
Moyenne diurne 26 8
Ciel couvert jour et nui', nuageux
\tis midi.
Orage passant par le Sud.
Pluie irsignifame.
Baicrxtie constant depuis2 jours.
J. SC HERE j<
M. G. Riob
C'e5t par erreur que le mm de
M. QtOffN Riobe n'a pas t pu-
bli Le juiy, en efltt, lui a scor
Varits
Le: ifpnudroni ntc pi '.-..- -rue
c:edi c~ commencera 1 exhibition du tnervei
Un le Cou risto 1
,. toiCbl pa\o secs 1 o...
d un pum.er pnx pour h malle ,ei/se dt,, j nou
quilacuexpcscr. \on e. a a concorde
Le Malin et la Presse
latino-aiiirica ne
Notre direcieura wi de Wa^hiner,
ton un tadiograrrme de Mr John
Barrett, dir. cteur de la R. vue pina-
mricaine, l'invitant aaftUtr ou
se taire reprsenter la cenfrence
de la Presse latiro-amncame qui
aura lieu a Indianapolis le su luin
prochain.
Mr Cment Mag'oire a remerci
M Barrtt de sa liatteuse a't'ntion el
lui a annonc que Le Malin se lera
repisen'er cette confrence.
Fte du Drapeau
C est demain 'Annive!sa:re de la
naissance de no r' drapeau national.
Il esta souhaiter que l-.s rr. io:s
io.cLi pavotaea j l'occasioo de ce'>e
convie l'u
Pactise!chambres
FIBEST
air
Cigares
Port.,ri%
fUnomm.' par iirWc.iito
Recommand /> ur leur solidit
et Unir durmbit
En vente ehexVagenl gnrl
LPrcitoani-
nwnteVb!^*"1
PREEZlUNN-Q-J
Rt" du fa
.Distribution de rcompenses
Samedi, grande amrraiion a U
rue irou. dans les environs, la iour
et i l'in'.rieur Cu Bureau Ccmmu-
nal.C'tait la distribution dl .com-
ptnsts accoidts par le jury de l'Ex*
position agricole t industiu le.
le Secrtaire dltat de l'Agriculture,
le M.gisirat Corr munaL .ssissdu
) rltl provisoire ont remis aux l.iu-
leais uts dip omes, des prix n ar
gect tl des bibelot*.
Le travail du jerv est fait avec
constitue el quit. MeHUuus fli-
lilatiODS.
Le Nouvelliste
Notre corfire, prince-* jnara dff
nus au-'.' londf mrai/i mai t r'a pu
iiiltic L'tst a la Hue Dart Del
.1 DiliCI qi c dforram toul us:alld
>h bureau et limpiimerie du Nou
teiiM/a, dm a scd [ ropie local, irovi
Mue, il tii vrai, irais tcquei t
liai*, en attendait la COMtiUCUoO
/une bui'dio1,; raodet e.
Fianailles
Avant hier, tlu t Mr Shsm'ob et
luei, a Laite, dPD la Jolie MUa
beDaboar, ont t td jofeneenwi Mea
ie UaocaUleade Mlle Hachel Sylvtra
uvec Ht Albiri Uayan^ Mlle Mltgra Silvtra avec a-li Sam
dbilbot MM kzia Dayan al Moite
Lnelca firent avic ietiocHu, les
bonmura leurs invit clnrrot
dafca-b es rnotiu-n'B parada an pxce'
Ici)le eomi pgri*. HiPt) no Ml oette apkudtde tce^non au roui
de laquelle uu aoa|'lut'llX cir.er lut
ofeit-
.Aleilleori Cem| limer.ta aux tianrs,
Qeox b-aix cuuplep, qui faitliect
1 admitaticn gnrale
Mariage
Samedi, fn 1* Maion communale t pr<)
rioiuc le tnacUgl Je Mme
,iiu BOUC dutinu4 ami <
.Miliur Leuouflai. .
Ln tmoinse-.Jient, du Cl Je M ni.irn.-f : Mes
ConbUntm Renoit, Aktul I- iouv, M. L'eieni.c
Ci tlubet Alexl; du ct du mari, MM l'tion
Laheai, Octava buc, Bain. Iiu.ni t. JsMtia
1. lOlld. .
Le thMOMM couple Kfi c( raluit .1 1 autel M
nam matin, ea l'EgUte *u Sacre-Ccaui de lui
^au, mt.M. le Di Paul Satomoo et .Mme Uo
/c\'u>.'~ Toci nos compHireot,
Brlement
Roulement irrld vr la cofntDa
sioi> de m iioledu bilMnort pour
le Maidi ISmai courant',& 10 hautes
,>it vin ? du mat m-
r.oo Tiiiutal
Perojoi 1
Contxui e
l'u tse
Fte de 1 Universit et du
Drapeau
Mardi 18 Mai s' htunn du matin
ic HymMNatiaual, pai laMdiiquedu "alai
2 Di>cour Je M. o. Beilegarde, Minittre
de rinstructton Puoliqu.
j Strophe du Urauetu ( Dci 1 me } par
levs des cole: et ii.-n Jic.10.1 dea drapeaux
j'..r S. w. Mgr i Vrchevqai di .irt-.ia Prii
1 Scaa u And )ui|i.', interprte pu lea
de N .11 -u* c .1 lns;ituiriceJ.
; Dclaration laite tu non Je l'Ensoigocmem
primaire pat M' ' llonor.it, institut
Uciarat.on faite au nom Je l'Enseignement
Secondaire par il. lierais, directeur >i 1 I
National Hction.
Declirauoti faite au no.n de l'Enseignement
Suprieur pat Mi Louis Borno, directeur Je
l'Ecole Nationale Je IJioit.
b Guillaume 1 l par li Musique du Pal
7 Scnes du Boui i homme, inter-
prtes par le Elves de l'Ecole Normale.
Chant patriotique, Mu
Mr Louis Homo, chos n dirige par Mr Justin
Apothose Ju Drapeau.
9 Hymne National, par la M.i-iii- lu Palais.
Les pottci Je Paruiana auront ouvertt
heures prcises Ju matin.
lgislatif, d'idministrat^oa et dby AV1
o.aa icoleiieila Crnon.que daa Oa demande uq |-'une compbe
principaux fans concernant l'inatrec rout.n et sichint l-anglftla^lmMiM
lion publique en HaHi et l'Etran de se ptsea.er sans bouoe <'DCC
ppr drs miifa acitatiflBtt tt lit- S'adresser au bureau du Journal.
lriires._________________,-----------------
t.e Bulletin ofbciet de l'ias.ru;-
lion publique cr par dcision rm
niste-.elle du 26 Ma 1894 ne com
pariera plus qu'une putie olri^ieas
i teiont publis le* documents in
treiscflil lense-gnement publ
priv
Nous flicitons 'e sympitbiqoe
Dmt$ Bellegude, Secrtaire d Ewt ^\ dix'lxures du maint,
d.- rinstrncttoo Publiqa;, de aon u* ar ^.mnntn 'te Me SuirarU
c et
sur mise a pru. re Jiuttt
l\ sera procd k vendredi que Ion
.1" compi* wagi tl m Mut mitent tua
h vuS, dut Inarts du naati
b ini.t ve appelle rea ne Je gra^i-s y;/;(/ri/< uouUre L'ort au truite, d u
services X l'enseignement
l*,us ae livres!
I.*8 iievn.s paludenne! et
ha
vem au plus offrant d jarmir mtru-
uur d mtruubUs auprs dsigns,
Six portions de Urrt aip*aaini ds
l'bobuatian Lban.er,lie sise en une corn
mime
in le grand ilkumn de roit au
nrea iotermiltentea sont des maux f au Lui de Su. savoir-.
nom oulhu le plus i humanit, aur i "'- _,, Um
lou. danalea paya inuecageo, com ,"/,,,,,,,,,,.,,, Cbaaurtti*
maaoaai d* m toute* i.a rgion, danl de ta-mu babuatton f-JS
LftUevuo P aijojiqiie
nonveliacuentouvei kjricultuie. m rc//* MMaaad. surtegrana ibemtn
L'es liwrea proviennent ues mana 1 nous miaattques, dts maraia, br- carrMM / rr i/ borne : au i\oru
ians huuiiuea uu trait heiueut if- plt Maaame Mise Cu>wtr,au Sut par
tuurnea, qoi d-MHri^ent la seoie ijn j/,www Srttle; a l Lu par UutUins
de la bile et bUecte 1. i action du toie v) "LlliH:iUire , IQutSl par le ;/0fJ
Le Up.it.mint ds rlnstruaion et ae lettouj-c- chemin dt la Plau.c du ud 'dt Su,
Publique vient de taire paratre une yoat .^..lauT et fo t lier lea .^ ^^ (^r^.
rtvuc mtu uelie nt.tu e c U.vue oignoea rlleci, il neatpaai:
tdigogique. d'.stu r guider >ts
neitieeoe 'm,e.g> . n>.at dans le .j- ;;;, ^.-^ ^r ;,inJ, ftlKi. V ,/f< rorr MlM
llue li jpublivanie, l'or.au't'nuce- enrgiilr. .
i.., --- ------- 2 t'/i caneau de terre iifiaM Lmm
ttifgJ elt> affilie cenll en tlame du Cul de Sucicawn
UH>e (IL LIUl L VmttlX(ainmntde Portait front.
Iioiutu., cumptehl, pouvant /iiiiii;/i, aUltH,iiAJttrrai bont:
!NALitiKH.,(.ii aoueo venw enez xtagt cinq \uiiut md bmt un atm
du
li
enuix des n t. bcd. et a lpandrs
dans louiea les coa munai d'riiiit
les naeilUors principead'ducallOD.
1 bulletin compterdra lea cucu
aires tl 1 tid onjdcD-pattcmet t,
Vwe lonce \mJ
collaborateur, le L)r
Ariluir Rameau
Eofci e Dci liai
lenrv T*lK 1 '
Ki'Ctce l)',i.;and
Le Mali!)'
BAZAR METROPOLITAIN
, Maison de confiance
Annie des Rwt ai Peuple et Liantes Deslouehss
Svr.dicst encil d; Cl WRe
ei K6ubt it
Mdre dehavocat
Cl.aiLft f'oiu'hcifati
Commera |,|l!l B An*
Notaire Rdorarfl Kncl
l'ort au Prit ce, 11 mit IU8U
F. Livre petite !
Hier, vus mid'. BeibJtrn Vira,
popiittt MtF.'ui Emile Ltloilna,
Hue C'spois. em li'le le Igc de 3
ai s, du 10m de Eugnie N'ounit
a'lltni)C( dans le basai r. Les lu-
nrailles dt la |UT pitlU tut lieu
at)OUidlu;.
Dcs
Lit dcide hier khi Manc Mot e de
3; .m- 5t fuerailles inroni demain .. hui 1
U1 ji J l'-olise Ste-Aiine Miiern- ci :
I liinillc.
Le poux Lon Mathon ont eu a .1
4f petdn .net Itai dataiei wi seolcmeni Je
un
ous venons
les derniers
de iiaj.e!sandises d
de recevoir par
bateaux un sloek
15.000 or.
e
procs verbal d arpenta^ d>
r tard ai date du vu,,t anT1
buU cent quatre vint cm \2,
ierbal dment (nteiart
> La moiti cote Orna t.
pnet dpendant de Ihabitait!
uilese en Plaine duQui di S, J
commune, laquelle moiti b Un
de sept carreaux quaranlt
iimes dix millimes de (^
une portion de quatre centtrt
millimtre, ( 0,43(5 ) ;^i
Comparait des chemins dtftr,
est borne, an SorJ, par u
tiers Bastien, au Sud par k
chemin de Chancerelle hmtml
pur l autre moiti vendue
dam, et a l Ouest bar le cum
cerellett dlexandriiU Dasun.]
qu il resuite sauf pour hbom
d'un plan dress par Hih L |
d'abris les procs verbaux fa
de SvignDou en date da tpini
mil huit cem soixante sept a cr\
er nul bmt cent soixante huit.
4 Ln demi carreau de imt|
dont de l habitilion Cbatici
section des l'areux en citUi
quels qu en soier.t les abom
5 * L'ncarrean ettrridtp
bilalion L hanct lie. sliluen PUM
deSae aansla premire lecltnt
P'auatx commune dePortaul
nau Sord par le cbemm qui
due habttatioiiLbanctrelli dmj|
t.oii Mord l tst par Urnattl
au Sud el l'Ouest pur 1/
dite habitation > banceulltouuri
pert du procs verbal d'arpenlq
panne du plr.11 dress par.
Stmonise le vingt Mars m
quatre vingt trois enregisttiki
du picnie mois
Et 6 J Deux carremi
da:t de Ihabitation Lhan
coni'nune, \"r le grand ch-ml
au Prince a la flauu dt \m
laquelle quantit de Une est
Mord ar qui de droit, al
ruelle qui conduit imgrtud<
Maine du OU d: Sac IH'\
Lienuil et divers et lOuntm
Telles d-ailleurs que ces parmi]
se pour suivent, comportent dj
sans aucune excct-tionnutu
Aux requte, poursuite*<
de Mtieur* 0 v ir\n et i I
mu demeurant /oull*ef
au y 1 ince, domicili! \i
lin (Italie) le s C0"J u,
Orla"t l kouinane ) i'Wll
mnque, agissant tn Jrtr Pi
Squtstres LiquiJaUwt *!
alemande (i Ketltl h Wj
l'urt nu Prince / iniaU en Itun huwut*
v lie rue Ws-ubUaim [>_'
avoca s con-l tua Ht*
mlnnet Vo cl du barrra*
m litaula l> r^afViaefll
Et cnnrlU 1 rf'y
kt 11)18; "2 = delarrk!
me moi* 'J de U M*
/iraH/18i43dal-rrtli
de la mme annx;
sion du Conseil i
lat date du &
OO dune <>bl nation W
sentit /'""Ji
demeurant et douciUJ.
ce et:* du* coima**
la ali rice le W>"*2
eut vinat minuterez
Cantaee. et dmeurt W
d'un certificat de H**1
notaire, attestant q*
u'ont p ,re vendmetl
Biscuits
iWcVitae & Price
L2'i qualits de 50 l."20 U ferbla c
I>
8 in
blancs
ois pour souuers
/ blanc j noir, r*>u*se et jaune 10,000 fer-
ut j> x dliant toute concurrence
.IlOf
fix pour
Uvr MU
aenclii'sseurs. { r
Ce biens teW'A
cotnpren'iid
Le yrenver.
les cinq i
d^aeaax.>aiW
mise P"x d( %\
dollars u jW-J
jne au -N" )uLrtt
initie cinquanujm
Lewut,outrtl'f<"'
l'our plus flwPrPj
dresstr a Sic * aux avocats**
-au Pii--.,,
r, uPiif*5|i|
a. e Va
e SiaUis & e agent (^


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM