PAGE 1

1FJMATN 2Vo& Tribunaux En Cassation Prsidence de Mr A. Bonamy AuditDce de 50 Avn 192a An.j. u Bdu. Celui qui itjLiie 1. n u cevon de Nciio In 1 q et ou sons, oppobci at pou v de Lorts tan Le^ar ei Gonsorit ; caste ci *n oue i'ar.i du iiibuuai u .-\ppei de • Port au triuce-, eu dite du 22 D Cambra yiy iendu entit kparties ; u* • mml d"uu< p-.t d'autre pari Victor milita et co 1 oit, causa IM parties u in buoa •. Ap^ei de Ooua.vt;. Celui qui rejette ic yuuivoi de Prosper Chr sphontt exeice :o> ire le jugemeut du tribunal de 1re 1ns iance de Port au Jrince rtndu le 12 Janvier 1920 eotie lui et la dame veuve Jean baba. Sections runies prsides par M. A. Bonamy Aftaire entendue Jh Victor Delerme contre U'ysse bimon Monsieur le juge OCailaghan entendu en l expose sommaiie de la cause, Mes Moravia Moipeau tt |ean not en leurs observations pour leuis client respectifs, le Ministre pu blic a conclu au recours ue Uclerme pAudience du 3 Mai i-i.o Prsidence de Mr A Bonamy Ant rendu Celui qui casse et annule l'arrt du tribunal d Appel de Port au Prince en date du 24 CMobie 1019 rendu entre Antoine Pitire PaoJ et Antoine Bdard, et tour tre siatu coniormment a la loi, jenvoie la cause et les partiesdtv-nt le tribunal d'Appel dis Gonaivts. Alfaires entendues Monailre Belioit, cooire le jute Kameau. Monsieur le juge Dcati 1 intendu eu l'expos sommaire de la cause, Monsieur le commissaite lue Dominique, d olhce, a :cn:lu a rmeavabiliie du pourvoi tant don ne c,ue l'allaite devait tre soumise tn appel Immdiatement apis dlibration l'ant suivant est rendu Celui qui dclare le sitar Monas 1re Bcitoii urtcevible eu son pour voi exerc coUie le jugemeM du tribunal de lri Istfianu ut Uyti rendu le 18 Mars 1920 sur lcusa tton du juge Kameau La lgic de l'euitgistun ent dt Pou au FfUsCt contre lu consorts LuVtal Acnsitur le. juge Thibauii eu tendu en son rapport, le Minutera puthe a conclu a Pirrecerabihl du pouivoi siukn la cassation Louisa Mamn contre la veuve hlituut Nuisy. Monsieur le juge Su nn entendu en 1 expos semmaae de la cause, le Miuistie public a conclu a la ca.s t.on sans euvoi du jugrment doU est pouivoi Audience dt ia 1re section du 5 Msi 1020 Prsidence de Mr A bouainy Arrts rendus Celui H UI casse cl annule, pour violation de l'ait 148 c pr civ ei v'xcts de pouvoir, le jugement rendu ?n ses attribelions d Appel, par le TnLunal de lie In:tance du Cap Hatien tn date du 13 Janv ir 1920 ttlre la veu\eJosipri Etunct et Lcuisa Maitin. et four tre tslus ••oiiloimtmint i la loi renvoie la cause et lis paslits au tribunal de 1re Institue de Port de Paix. Celui qui rejette le pouivoi de II Regiede lhnitgistierrtnt le Pc t -u Pnnie reprsente par Mr A Peu |ol son directeur piiccipal, conde i'ant en date du 18 Dcembie 1919 Tromper L'Organisme Pour Plaire au Palais c'est ce que font beaucoup de personnes qui prennent des toniques alcoholiques quand en ralit ce que leur organisme a besoin c'est LXMULSION DE SCOTT Puissant aliment et mdecine sans le 1 faux estimulant de l'aie oh cl. p ABT|| ^jk VAU %  Poit a 1 Prince J • eph Uval et du tribunal d'App! rendu en laveur d' des poux Erasne Afiaire entendu* Tean Baptis e Mj-nprem : er eon're la dune ^abin* Ssbia, Mon^ii*ur le juge Tnibault entendu en l'expos sommtire de la caus.-, le Ministre public a conclu a la cassation du ju gement dnonc aussi bien l'aJm'SS'oa du moven ti' de la violation de l'art I48ducprciv touchant le visa des pices. Pari sia na DIMANCHE Biche programma Eclair Journal Trs rcent uigare Faits Divers Portorici U* RENSEIGNEMENTS METrOROLOGIQUES Rhnme.dec^^ CJst le S3jL de il des Accs d'i pour ooabattrt to^ Haladiaa 4|| Film historique ea 2 actes Renomms pHr '^ur ex.- Il^ntp qualit, po P. "7a li par 100 fit Veut* ChfZ L. PREETZ AANN-AGGERHOLM liue du (Juat. % %  BW Offre de nervie Jeu. t Uomuie, cornptab!', pouv. nt s'occuper Ue la .<. rrM|K>Ddnctjoffre ses teivicen, t-iiit hi-x tomuiercouid c< e tu plbce qu ceux Uc U province. 8 a-tteaer aux bureeux du Jooroal >• %  %  1 ; %  %  ; %  Varits niMANuHt: Le uelco t. Documi ii ai ••-icume LA. LEGENDE DU .DeutUOJN d'OH .1 pu. I UN JQLt RAY N DE bO^. IL J pi >ia Entre Ci1-50 hiiUii 1OJ BECMKIIIIHnOa, 0EIUBE2, dan toutes les UsVrft PA8TIL IVALI vendues seu en BOITES portant Ui OBSERVATOIRE DU PETIT SEMIS \IRt£ COLLEGE ST MARTI M ViNlfttfi 14 Mai 1920 13wton.lre 761.1 minimum 22 9 'emprature maximum 3/4 Moyence diurne 26 7 Ciel couvert a partir de 4 h. et la auit. Nominations Hel Pluie de 5 h. i 9 h. 'I Cejt avtc icfiDiœuti riuviomire 13,2 mrr, tion que nous annono Kdairs et lonnerre. nations du Rvrend Raioniiie lgrement en hausse. Cm de la BasiliqeeL J. SCHERE comme Vicaire Gnral, rend Chanoine ti.aot 1 / %  ;— m_A..i 11 %  V s S 11 cane Gnral Honoraire Le fi's du pasteur I Nous avons appris d l'anive i Port-au-Prisel thut Bird, fils du R Bird si connu et estim i Comique fatalit Sur detnaede gnrale Grand drame passionnan :? rnrtie Entle gntible G. 1 80 Ualcon 2 Championnat de Foot Bail Le junior Club et la PtMe |tunesse Srorve lliitienne t s'taient pruntl dimanche derciei sur le lard Dcssa'mes pouf jouer le 2me rratch du Chaa .pionnai quand atri. va le Secrtaite Gnral qui leur de" dirigea pendant 7~ manda de faire DIUIO eotie eux une m, s ? ,0 A n Wesleyfnne AVli> partie d'entranement et de jouer l M. Anhnr BirJ t Oi demande un jeure comptable match le dimanche suivant sur le du Sydney Record n loilm tt sachant r-Lg'ais. Inutile Champ de Mars afin de permettre a f e f ub,,e a New ;. Yo| M de se pifsenier sar.s bonne llrtnce. tout le monde d'assister, le land le bu de JfCueilliidB' S'adresser au buieau du Journal. Dessalires tarl un peu loign a ,re P a y s ^ D auri I .vKMATkiunvT ^ c ause des dilfitul,es d e transpoit. fc dre u P' ,erd n ; A\IS MATRIMONIAL DoDC dfmam apij ro|dl ^ heu gl.se Wesleyenne La .stussigi e n'est plus tesponsares sur le Champ de Mars lunior fft 1DV 1 a . bip des s tt> t bien dans la note de la modo actuelieLngtandcil d'organdi u outaut Atkti i.i.Lt (!( 11 i M' te cuite ^lacieu remet'i tut nat'pbuUB. L'autia modle est ti |t pompe lubuu rty Mon l-*v, if s la y are >-, oupotcisen long ou eu Imtra, qu'il t ag-d.-e du IA lulit) L'ii<\u:Oiiie ou dis ^aii itutis une ceiiituiu de tuir cornp et eu joli eouemblb l'our cet lajileui s s m t ttb, je IL cu.ii.ui.uo lt-h ti6Ub otepoeldoo qui ont cet in mer.sf ayautage de f pi B- I de p ri i.ur. j.'etulle eiie nme la louiuit, eelou qu'elle et t pmete en loi g,eo travers, ou en bai, d eu tOiomie, ce qui ii h t pas a dcduguci eu ee iiioiuent i 1 le H Liodiiit ht | atH t> 111. it penne Mlit'Lf t a ue. ^eutatli^utl. faY.*+,v* 1 GGESVET&G A ct du magasin Viljoint Maison de comestibles de 1er ordre Vins et liqueurs de toutes sortes, marque Marie Brizart et Roger, vins tins de Bordeaux, whisky, chaEDfpajjiie Poinniery, Charles Heidsiek, Pieppe Meid sieck,cof|iiaeraarle,cacao chou va et Benoit. Sirop de fraises, de pches et d'orgeat. Malien mille, conserva* franaUes et amricaine* tre frache*' Carie* /me* glace*. Vous trouverez tiausi bien les gros comestibles tel* que beurre et mantjuej les provisions de luxe les que olives, frutt* nu jus, paie de foie j* u& 9 Sue v*, L* j Uituitfca etc. re, un tervtn> ami dl Nous souhaitons 1 thique conlrre la MoK venue et le plus gntd: son entrepiise. Ma-iageil Ce natin en lEglwl des ' ) isives, a t b| f M-' e Mariait Aqi\ ami /•'. ix Dimboii. I nousattfiilpulj Je Mell laneGaovini b.bira. I. intressant 1 x a lacind. Nos >) ux de bonaear| y? t nent. Conseil dl Le Consul d Eut || ctedi et hier Cest mercredi qu'il *M\ i l-Excut flaloi^Jfl pntur de .a Magisf feue 11 sur mbc f$\ Il sera procd k\ comlmta vingt (t um ,,„,/, <1 dix tarefW de et par k M f}J, Vulard, no airt rwi vett-r auplvsojw'' ictir des vnmtufln a+ iia portum ^ J* munc su'Utr*'* dant de a d. ^ en ceiU commune t^ de la Ha* % carrau de trrf pa, Sladam: W jtf Virgin* ** l %0*\ *-u M u h PU" chemin dt "/T^Pl ^thl'tflf 9 ] w -*



PAGE 1

r*>/im • M SS Ww^HMl 5"t \ <*rRi fc^M I t %  ^ iiiniiiiiiinu; TTi Htm M OW&Y I 8RIPPES, CATHARRES, LARYNGITE, BRONCHITES SUITES OE COQUELUCHE ET DE ROUGEOLE. Sous l'Influence du "PUT.MOSERUM" LA TOUX 6L (;.-.LME l.tfMnDIATEMENT. LA FIEVRE ET LES SUl.UHS NOCTURNE DISPARAISSENT. L'OPPRESSION ET LES POINTS UE COT S ATTENUENT I/A-PETiT REVIENT. LE SOMMEIL REAPPARAIT. LES FORCES ET LTNEBQUC RENAISSENT. fPLOYE DANS 1ES HOriTAUX, UO, RECOMMAND r>R U MAWRITE OU CORP ^•& MEMCM. FRANAIS lUtf* PP ECI PM '^S K 20.000 MIDECINS E1RAN6CM • ../> ES YEVTE, DAXt TOUTE LES D'OICERIES ET NUMMCIEI wm | ii h i B Pis }U rar0a ^ /*rrr situ Chan sk en fldinc au L.ut ae Stic section ffartux %  ommune ae t ori au Prime uM jiun UiUe ie> ri es > borne. savoir. toiipar ti gtan j cbe mn de la f.ame \jdutbac auSuJ ei AI LA pai Iba IkWiCbanciill', et a lOutu par turent UUUJS >u uam pian il uibul darpeu.ge u lean Kobert •H da.c du u.'i^i Linq AJU* mu a* gittj.r* /i %  !,,'.' cinq, te Ui procs kiuuiiunt tnte^iuie, ) J La monte t,o.e Ouest dune p o <0dpendant. e tbavttattoa Lbance infiain du ut de Sac en citte i, ^quitte moiti d, U comenun ieptuuituux quuate ciq te. S dix millimes de terre mj.ns pmn d. quant ce m trente ia hsvw ( u,4)0 vendue a ta tfHnuiiiSC9.ini s de ter d liaiti tante un .\ord, fiir les h:n Bjstien, au S .d pur ,e grand idei.iMiceieni Iruuir a t tst I*M e moiti vendue a Luc en Au t iOu,sl .i c t-ana ne ./;// d .iiexuii.tr me Dmeau, a nu umulu s.tul pom IjUunument /;>/ fmndcac pur Heli ^ Suutooge fHHiprote, verbaux. Uurptiiuge to'tiuUtoueii aiiic d.s quai e A ci il *•• MU soixante sept ei onze ievn *'*'/ cent soixante huit. \l Imaeiiu cuit eau de terre li.pen J* Ibalntuton Ujancerclli; sise y des Puiciu m telle c on, m une • "i iount les abomeiiieuls. i*irwH aettiredeptnUani delha Chancelle nuueen PUunedtt cul '"Oiansla premire section ruru e d, ^ %  ** commune de V on au V rince bur <*.\mpa, U lUmm qui t revu se la witaiionajauc, relie dans la direc !" *ltst t a i Lamarre uieiis, ""'1*1 Ouest par le reste de la £ tUim bantemUamu quil ap pwus veroat a'arpentage accom u£ f Un Ur *ssipa, tarptiiLiir O. F* Vingt Man nul tutl uni wifi trois enregistre le vt-gl ne ni tt j ,,7 UY Wrcjux environ ilrben "'tobuation bancerelle, en cette w T*' u ,r le rand chemin de l'oitmZr a h l "te d-i >.uld< Sac. %  J*j"*i^ de t ne est borne: au '"Vdt droit, au Sud par li J" C 0 *tuit;ugrar,U chemin le la m u ^ ldeSac lbst par Ida +f*i tal Ouest par Co*U* briZ que ces 0T '" ns d' rre *,„. "'"portent et s lment iJJ* '*ceNton m rserve. t-Ofv' t JoarHui te et diliuence *itm. Sc lr l>* et J. Maa tr,i£"! ant to-Udtu*d l'art'Ulaivi Ciuh b prunier d Mi %  f^Mli.'* Cund a b XOUMU* WnwaniXtateUinl'mrique, agissant en leur* qualit* de S qurntrea Liquidateur* de ta kiaison al emande U hetiel it Co tabli d fort au f rince [aisAni leMun de domicile en Uurt buiOiUx mt en celle v lie rue Rpublicaine ei wj mt pour aooea 8 Cunstttucit Me .nortl et £mnuinuet Yuiel au birr au dt Jaemtl m UtiHia PortaitPt t u o e y demeura-U ht en vtrtu 1 de la toi du. tl ju l let t'Ji, Z" de larrt du z-i au ni ma mois .S J d' la Indu 1J oiteinbre VJ 16, i J de l'an eu du lud cembre de la mme aan:e; o a une d. ci mon du Lunteil ae Secrtaires d E tut e i dite au 83 ^epiemOre l'Jr.', O u dune obi g-itiu UypoUixaire co/i sentie la "t HSJ • u t\tllel et Co par 1 1 dem *• 'u E'hiii ya d pruprtairj, d m u an^ ri daMMUM a t'or aufnn aeil • dan co.iunnidement fat a Il lui r.ce U qui .;.Avu ml neuf' wu u ngt ministre de l huissier Uotse Cantave et demeure infructuex et - d ai oeMflsal de Hi nuira i Vdtard, maire, att'i'l'int que les dite biens n mt pu ere vendus ce jour ld au prix Ii ci pour leur aijuMcation juac a'enchr.sscurs. Ce bime feront vendue in deux lois eomprenanl : IA premier le* $inq portions de Urre d ignes aux .\os l J, 4 d b surin iilV prix de sep Cent cinquante Uuliars ci Or /O. Le sccoi'd, la portion de terre ..../ gne au Ao 8 sur la mise pria e 15 Mai 1919 MOREL.EM \OLEL Remerciement Mr Georg'8 Hnbe leiuetcie Us nombreux viiteurs dont le go a .su apprcier la malle tiroirs (dite mil ftrmolre) fabrique par im, laquelle mallu a ligur iVxpoaiu^u communale du 1er Mai de teUs anne. Ii leroercie particulirptnent Mr la F sideut cla ia hp -1 pagne PIEPER HEIOSIECK Demi sec et brut chez EDWARD M. RAPHEL & Co Portau-Prince BAZAR METROPOLITAIN Maison de confiance Angle des Rues du Peuple et Dants Destourhe s venons de recevoir un stock de marchandises trs irais dont ies suivants : Pomme de terre From%ge paie grasse M Pehes bches Prunes secntneleubotal liaisuis de toutes sortes liais tus de Co ri ni lie Matuyue pi< re tard tilob* coi tourne il une de salade en bouteilles ete, etc. Biscuits anglais d*Jt$ marqua t prive et Me Vity, tu boUe,eu [erlaitc ae 1 tb. $ft qualits ^ eJUcaus fSationul, lq Mm en boite, en u terblanc de 1 tb." Cigarettes Uam U toujours 19cor. Loutre-avis Ll sous ign inroiiue ie public que l'avis LSIU aa CiNouvel'ictei le ll Mai courmj, est iHnpieiotni mal* veillsnt, ay.m eu reooncei su mandat dont patle le dit iifo auB'ttfM Muscalia, L1111 t. CaaJte Lubin, par exploit d'hulstier aignili a Me H ri Au^ui in. notnie, avaient rat. I tout ce que le Doei g.avditu a Mrs tu CObfortmtf deie manda • l'oit-ju-i'iiuce le 14 Mai VMO. ;D. D. UN DO ii Pomme de terre Mlfr! La lit te0,40 de Gdes A la Espagnole T^% M. J&r' : ; V~5 V MOUVEMENT DHS NW1RES Panama LtncLe stearrer Pansmi rst atierdu i Port au Prirc? demain rlirrarcb 16 mai, jl partira pour New Yp k dans I-an mid! du rr me jour, a 4 heures. le Marner Hodges est attendu au Cap Hii'ipr. I1GNK HOIIANDAISE 1 le stearrer N'ckene e?t aMtndu 1 Poit au Prince cet aptes midi. Sea Side Garage M A lillSS A M Etablissement de 1er ordre V.n f< de Sea Side Inn Le Direteur : J. M. LEPP Rparation des autos de toutes manques Travail garanti uton louepour toyages,promen*des Maii'iaux Uc qualit suprieure. Sucre de Dayevx Il et srriv nre peiite quantit' vendre chi/. Ilicliatdsoii, k'Iace de la Paix. *.-v-^' Wanzerc eoiupauyjac I m port and export New York A. de Matteis # Co Un aeh& tovjovf dec prix trs avuntagiux et dfiant toute Maison nm^riraii • renrc S*' • "W" i*fl".Ul! t-W4 M %  gror Jf P>v ur y!i^ M; r^ , %  toi' •%  iT'MTi-i'ir-* tb. Rite veraf^re Ao. if> 4. de Uattis & 11 ageut ynral % 



PAGE 1

1) lu*.* w Comploir FRANCO HATIEN 1720 f Rue du May min delEt l Messieurs Vaillant & Houe! ont l'honneur d'avi erles commer \ antsQu'ils sont reprsentants des maisons franaises suivantes: .' li y il* s (s, en itlLs) Un jow Vienilra, t Etablissement Chtelain ^*2f JMichcl Laurent Guigne & co proitu 16 thln ique Limousin & eo 9 UAHi m tgu „* Wullng Luer, I t#rww,lt r< *>H^ Perii|iu LesauK & eo,*"' M liOP il Idftlll'Alf', La Kahiline t H ; ,xr res m La l'eyode *£££•*_ Etablit se ni nt A. Mail rio, %cite Fruita, Rs r Alfred Rostand & Vils, De Ricqls & co, Socit Dobonnet Ulli 1 11 U llC 5 rf e rignPVX Durasse & Guibal, ^S*;^., ; Joseph IN rrier et fils et < o,' LfSSffi. de F. azanove. li B reen Encrer roll et uns ;t CSI h -ei rs ii gi'ni-pcs i 'fifrai b'SI HH** S*fil UNATtJftll. %  si 9 i!ie Alcool de ins i Inni :i n M '" LOPE RIVERA 1717 G•ml'Buc — Eu t'es de l a p 0Jl| Marchndi< s arrive* par CarJ Vente en gros et dtail Liqueurs Ma ie Brizari et Roger. ognac Martell I Champagne Pommery et Greno Vin en bouteilles de jj Calvet & Co. Conserves fines de lj maison Rodel. lin blanc e f Rouge 8)tp ieurs ditah Vente au dtail a maison Veuve Rarb< ncourl a reu •W t r \tfmm2tSS^iMSFX£Zt ''''.;ly I LE FEU A drossez. Vu usa la plus foiio compagnie desE.U, HOME L\SlJRi\E Co de N.- geU gnral pour Hati Cufl. Le RoSS, Port-au-Prince ProWg /. xk M. i o voire Magasin, y s dpto au laux k plu rsis n ab c Ara Irais de mmm ni de ccurtage payer • rtunifllHTii us Mt frii far eonespoudane* ou ^ei z difcutrf \olre problme che* EIKI. LE BOSSE, 95 Hue du Ouai %  %  TURKISH euEN3 CIGARETTES EXCEPTION*!. QUALITV THt AMHICArTfBCCDQl —— •. Pharmacie T SEJQURH /I nffM destitue* Houx <>* du <*'$} 2 Mdailles d'arger t Eapoaiion de Bruxelles Laboratoire de Chimie Mdicale Droguerie, Produis chimique? et pharmaceutique* Spcialits franaises et amricain**trili^ 1 1 Prpiration de toutes ampoules mdicaueu.iuws | e* minables. p| ,.Soc alits. — Srum r.srrosthniq'ie simple et ,tr V ,* lodhy.iraiv/re. Srum ^e orard mm J c rcalcdiams ie Ke.-rl.3r et rie /toblu j U'y a louiouis en itoik > NefrosthAo*' Sirop P^Elixir de Pnaylvame. ( tipmluba duPBEVE^ ll [ /^pr^8iH(au((ie Laboratoires LACTl^UM. : ern-et lacte, contre tJfcUOH F nales et cutauees. ^JftlKfc-Spf lfr.ua ^e la co^ *upf ion, x



PAGE 1

jp s.cntj4 unburi u. e seule idecotre admirab((>tO jpigne. Une sru 'cv> l^voiibies touina le despiNi. l< tuai, true au i L u principe loudan.tut mnetr avre une fort .ci, c'e;t 1* coup • pud y liprucblisaiiuii dis l'aile gauche du lait de i monte ttts sous-oiciies ; mcttt dargeis c,u'ol\IM de ch.nii'i ce 1er |o de Pan*. En uut cas, lifidti hauttn u t il cauiquel'ihic de roire ta'optnUuts ILI li t.ont K iiginmt • ul met t tkib. Buonnei 'oui [wcif. Si itiit n av. n pas DO, je mt sans tau 1 su oinru 1914, d'eu Kbit sup me • akHitutbui^.L'.. ^. 1.-U1IBIS un clou dans et qui .S'ii ne v. p^s ju>uu* 4 citnmp aulitlois ses Iflia Wcill incoesoub t, de Bine pa> 1 Dtoit [>niee. Aussi ne coi. nu. tilne le mentionne nulle 1 line : l. w,% ist das ? tkld.marchil ij> 1 orc t'ga '"ll Fiaio Mais il apGuillturr.e • mon Kneur de la buu%  ptucu.'e ignoranof ex le la dtale Ue 1 Al JWHiesoi t commente telge, qui eiisquoiqutgouit crasai 1- bea fa t vo^i ttlette figure ma'g l^decanou Et l'ai mec * bun qu'elle Mardi "avant Lige issezlorg M* ltal major liai cm Vl Oid;e Ue b.taille Mj quand u,eme,;les *J ignoiiem I arme '•hiteol prsentes sur fpylt lui tonnrent '•, c'est Guillaume 11 [M 1 f"|nit d ignorer ^•Pett-et miser, bl-, JJ*geaclsae l'Aile^itiAmiique |> >qu' TW l'et dcouverte • tibii de ses qua*** loch deux ou |r rpnyer et su lou 7 4 0 l ugmeoVsur -on !hi?^ lt( iuecf nom ^lu.e SS ouv,ni.s J^Wes. Il y a rcarchsPdagOB, c'est uo dtjit CHRONIQUE de la MOD£ moral, non seulement iiotur un ou quelques iodividup, nuis pour leu t?.kt — • — i^„ . semble de. la colle ivit. Car, u oui" rail toujours des prix doux pour ses clients, de nous, on en assez port* B n m lnr I, i luia .. L1<1 -,__. %  ,, 1 %  • raliser I*' IHIIS i-ols, I lODcretiaer tiyre la Hausse sur les Uiifeiiandisus DM MM, n Nm?n ta loimoit l'Kirai'Uer, tfantaol piua vile qu'elle tel ploi \t Venez profiter des ancien prix Corritp-iidamr Ifttah au Matin [met 54 to M |* / d nergie .,. assez de pruJuit do* e.ieta le. p.uaneoie "ei su.tedans les^eeuluuona. Kilee cil leaplus iuat ta ndua.un l'o.-eia i* colea \ c 1 acte qu-, la ooniCiauCf deri*., a u tuoen, ue nahZ %  £• imuose de la t^ou u piui catefcjo.i deuie uuOaj deutthu. u'organd, que, y a fil a peidre ou a g.gawr? en un ,uo., n ae prte uratae LL UI oeœsalf du devoir oe p,u e.le Uaiiiaiiiee, a tout* \m uuTbiiu! Mine. Voici quel.juea ides faciles a ex Coter, ei qui fouuoui ire utile* nos eeiiite:, a cette tpoque o le tout d luvti uuweui c*.dei la place aux joue, toilette legetea Q C r*e*e. letla loue Ue latu.aa roir, li Bimpie de coupe, .Miupitmoiu urapee Oiatiieteutettl M ia .aine a pou 010e meui uu Kius nouuu ue ruban de te lude? t&etul poasioie de tutuu tei.it 1 eqninoie entre 1 obi gaiiou tno laie e. l'utilit de la tourner .' < EviJemmen'. se .dit I une, telle lelauon est compromettante-, mais je reucomre daua ce salon dee peiaou ns dont l'inllueuce tacilitera lu car nre de son mari, 1 tubliaaement de m. s enfants. Jy trouve, poui moi mme de u'eapiitTel •atiafactOQS.^. gna ic'VveTiVnVrVw'rtueut ai/e ...es leiiwuea que j eaume clj Ita une ue u. T 1 ue paille pour hommes, des chaus gea, OaatmiiS Ifln* t-ouinitures jou toit a ecarteui ab ee ah.ou 1 leur lule tl *^ u-anebea "iii to settes en hl pour totetta et pou 1 twbes. tresses de fleuri, marstous, b.me m M peuioleEau teuia roia coupe ueitemeut aana^ ucuia o bl souia hes, Rubaas, Voies blancs ai lione me aool moiua u ne, moins ,ute. u'eat jeuue, aiu^ie et char oupiea j^att. aStlaTS Ud aUl,e 6R fou,,rd v 1 'mp 1 me ue lo.aceB iiouea.eat uiouvene de rlurs, hommes, Gams peau, fil, soie, pour hommes et femmes, 1 as sou-, larrctellei, H t>st de ykvBiata, lo.iea drap fil, eo on, Ser vtr><.s. ce. viettes de but, Soaiicu suahi su Bwy z totre poud c d.* n'a peneure pour hom.nts calicot, Naarcma a G Je 1 J0 -a bo [•, i Licou de tO'on en vtz-vouj. de no* t i.os de Dud b!an;, Kakis et percale, pour tous v^s us.g soie, pour souia ns, IVUL. 1 *:,..-, VOI es o:ancs n nur> iiis ivni uiuiub nie Je ni, de fantaisie, C pe de Chine, G.:o gsite, *t.lca aux mun|e gu • fil Dour Mwusse:;ces piques, Paifumencj di a'eiieidei |uuiseai.cca sup c versts rc niais li-his j 3 tottsuse. ta souk, bonne Percale, qualit, Cx et serliim.le **'P*9s>m*9 me~sHms*B* m **' Association des S.UttS franais de la Grande guerre en Hati CAUSERIE FMININE Le Comu a f honneur de par ( ter la cunnaissMce de Messieuis na | adi morate dont lin euelti Us membres de i\\Sl'LH>tJ que la qolta les plue npttcobtes ; e Suai'le euuil maudtn.nl U1M beclion de Lniun Sultunale des Combattants de r tance 1U. :>• l^ ) change de nom et preiu celai du Urion NationaledeaCom a ian:s S cl:Ou u liai i Ds leur arrive de rouveltes car.A t ins %  ynetsiruiit Tenus a t/mqumettirelo t iUe8 dei.x compte. OU est le protlt? . Calcul lamentable I t Celte route que je suis, 9 dit l'auuc, que je pouaae uu Ulia a puivrf, aur li^ueiH j,? laisae couur mon tiis, hiuu u peiu-diia a u.i goull're. Mais elle es> gin 11 11 mne. liions en attendant et .r Ci qui eai b eu, doit dire accompli: ce qui et m.eui, raotaec eli de prfeieuce; ce qui eai mal d it :ie evit", cote q a coaic cr le mal est 1* d t d' I. rman . Voi a ce que le devo.r c^muandw fort au Prince 12 Mai 19i0. par le monde 1 aunit d t son afia puissants igaeur di la Gaeiie > : ... -li ue fallait pis nru laistercu • buter sur laM.rr. .Ci nous a-pouvions g gner la Kuerr. qaa co dtnon de gagner de viicssen s avtrsaires Ow-ti vont e pre arer leu; tour Ou-.i que DOJl U ons ma tenant, i h.u.e de la d t ne t lonofera peur cous. — Qui va la ? C t'e crise est lu rsultat d'uni in te maladie a DQ nom propte ; lui ons cience et elle s'en^ ni o du oc*lcu marque .i a i ctivo aei g Ule, esprits conr e vu", -ean quiuec, la tOUl C ux q mmes et de 1 ur b eu pa> iCU'iar le cen re de >o.r, au heu d gr u de %  •rpandre, daaVztro tar pour le bien da la ollecuv, i Cette acti vite men Inib de soi. c qu on rp Imurieuaemnt pelie raltruian e, n es .t lu que u chari , la g^iosi , I. borne, par conaeqjeni lu vr*.e ^i' a deur, m vraie m blesse • La tendanoe lch *u*e cal-uler, eborctur les avaLtag s peraonnels que lo dev^u comporta, Lluiot que ii'civis g'i s* be*u , prend aujourd'hui Mea proportioo exila'', BanqUQ Nationale de la gaules et .nqu.ta.t s Le grand nom Hepubl.que d Haiti ore de uoa ton ein^o ai i, eatia dis traction de natioua ni da a xea, ne Ll B le Nii ,, n !( a h ]{j K e t^ij^^ • .rr lVdeiau.ee.l.deVO, .ua.i %  Pr. a OU au public qu'il est U plu, SUZANNE CAROM. — — * Avis leur que to^a rvant de aeuiiCDii et s'.:l'/ande a n ,' uuUeataen tberener leg mevao^. ancicoi •' a e 1.9 veau o'oi e-it deveu lukle taises j U une couue lumque ue tulle brode. Le ct-.aaue ..i taluus noir recouvtit d^ lune bioue, e ctuiae n IM ta,lie l Vient su nouer deil'iert, une guimpe de tul.'e couvie i cou uJcd o^a. Icott te Commue eu un Wl UiUuUui evaai, qui encadre m oaa Ju lgtf. LL-4 mnucbes, dj luile Hotit aa.z u.upieb' i es ueu* u5 joiiiea toilot.ed ont 1 UUJ et l -u.ic eiib aiiutaa ta une avec urapenea eu p*u d e mououotr. tenues uut uancuea par une ieie r en je. le uuraage piui, urode de van. a et lus petite miudua Ujutlautea autre, eu lalfetaa Dieu, &^i. ample i ampleur tacua dau, le Daa pat uunucluie c.ja Heura toiea aoat b.oije* *un 4 s d e la jape. Leoorafit yj a t t d uu liobo. crois, brorf de rucildllo.-, la^pc-.u. io uuu J u vierge ue uo, g.ar.d inret; uue uein lu.e eu ruuau uojo.u lace Oieu ot uuir rciomud uernere. te luulniu qui. mi uuaei, est tra tnuveur, aouveia HOU apphcaiiou ut.. oi ojji modra auivaiu; jupe. eu lou h u uut, laite d'un louueau uioilvi uuue lunique igiemeUL Houcee. coiaiye eu oulaiu imprime ue de.t.ue dt couleui, ae uiapaut, se cr^iaant et Bo iiouaut derneie, en ctiutuie. iouiea ces lobes sont dcollete ci a mancu.a courras, bien nue ta mode toujours nloy.que cneidie a 1. l-e j icuuie pour ete Iea aUCOJll ree muuumea et leacolleteitea plia see. incaareai la haa du viaime coua me tea buuquets eucadiea Ue colle le la do papur. ce quo uoua reinaquon ejnimu i g.e geuerale do 4 la moaa actaetie Ut it en ifemn ^ ft "'„' in itn cucf [^iTl lileœ des que Rk u' 21 '*' 1 ras-f n4 0n$ H r( n grande ug n,e qn bille I des u cutaegaa para, absolument ue! ose missions oi.-r.t pfsaotas bougea et ae oiapant Ir-weiemeut. gui.he.s paui le ntnbourse s la unie, tai^dia qie les jupe a oucneetimplacsbedeDUgg'roanl, rreot. laig'aeeut lies et Doublement auriez lai uu a duquel lani de Ua Les porte un de es billets qui n baucuea.aau u river au mouveimrat JO' r. ahaai-uot ue Us Bii.nur avant la *ju'*oiiue outon noua menac: depuis ai lu g euips. aouitur. L (vice ae I g'i rtre q


PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05117
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, May 15, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
sobekcm - UF00081213_05117
System ID: UF00081213:05117

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
j Port t'a Prince, Hati
NiT.ei Mai i!D
.riGTE0R-FROPRIETAIRE
G. 2.0
7.JJ
P fTRAVr.EH
H wat r-oM J -oraptoil lu
|J*Wici'*. 9 R-'-'. Troocn-t. Tk-
900
Quotidien
La bossel ne peut long-
temps gftfeoateiiir : elle n'a
qu'un llffcUJrt |H ur trom-
per,
DEMOPMU
ji.
j, LuJ.'.te Hi.l, Londies,
tELEPHOUE: 308
ET AUTRES
LamaisonPaulE. Uixtlai
spciale au MATIN
,dusse l'wtre. Aprs Lu-
jUradenbourg, son an-
qoi publie des t souve-
Jri.U grand v-incu le*
fa un volume de quatre
dont quatre seulement
i la, b-'.aiik de la
j;t|e ne cici>p s.cnt-
j4 unburi u. e seule
idecotre admirab((>tO
jpigne. Une sru 'cv>
l^voiibies touina le des-
piNi. l< tuai, true au
iLu principe loudan.tut .
mnetr avre une fort
.ci, c'e;t 1* coup pud
y liprucblisaiiuii dis
l'aile gauche du lait de
i monte ttts sous-oiciies ;
mcttt dargeis c,u'ol-
\im de ch.nii'i ce 1er
|o de Pan*. En uut cas,
lifidti hauttn u t il ca-
uiquel'ihic de roire
ta'optnUuts ili li t.ont
k iiginmt ul met t
tkib. Buonnei 'oui
[wcif. Si itiit n av. n pas
do, je mt sans tau
1 su oinru 1914, d'eu
Kbit sup me
akHitutbui^.L'.. ^. 1.-U1-
ibis un clou dans et qui
.S'ii ne v. p^s ju>uu*
4 citnmp aulitlois ses
Iflia Wcill incoesoub t,
de Bine pa> 1 Dtoit
[>niee. Aussi ne coi.nu. -
tilne le mentionne nulle
1 line :
l. w,% ist das ?
tkld.marchil ij> 1 orc t'ga
'"ll Fiaio Mais il ap-
Guillturr.e mon
Kneur de la buu-
ptucu.'e ignoranof ex
le la dtale Ue 1 Al
JWHiesoi t commente
telge, qui eiis-
quoiqutgouit cr-
asai 1- bea fa t vo^i
ttlette figure ma'g
l^decanou Et l'ai mec
* bun qu'elle Mardi
"avant Lige issezlorg
M* ltal major liai cm
Vl Oid;e Ue b.taille
Mj quand u,eme,;les
*J ignoiiem I arme
'hiteol prsentes sur
fpylt lui tonnrent
', c'est Guillaume 11
[M1' f"|nit d ignorer
^Pett-et miser, bl-,
JJ*geaclsae l'Aile-
^itiAmiique |> >qu'
TW l'et dcouverte
tibii de ses qua-
*** loch deux ou
|r rpnyer et su lou
740lugmeoVsur -on
!hi?^lt(iuecf nom
^lu.eSSouv,ni.s
J^Wes. Il y a
rcarchsPdagOB, c'est uo dtjit CHRONIQUE de la MOD
moral, non seulement iiotur un ou ---------
quelques iodividup, nuis pour leu
t?.kt i^ semble de. la colle ivit. Car, u oui"
rail toujours des prix doux pour ses clients, de nous, on en assez port* Bn
mlnr I, iluia..L1<1 -,__. - ,, 1 raliser I*' IhiIs i-ols, I lODcretiaer
tiyre la Hausse sur les Uiifeiiandisus dm mm, n Nm?n ta loimoit
l'Kirai'Uer, tfantaol piua vile qu'elle tel ploi
\t
Venez profiter des ancien prix
Corritp-iidamr Ifttah au Matin
[met 54 to M
|* Buw 84 to U
. a* txuu
dfa\oiable et dtsbvautugt nte, at
'ribuer la nation le di laut ou le
vxedeqopiqaeiuDB. Le tr.om, lie du tuffeas es cora-
il raut bien avouer que, u l heure plei Quii aon t.upiov 8lUl ou meM
prseule, la crise oe eooseience a du loulaiu, a7w iw ou uu lit
sa^iavedelia inquitante lagon, u^e que.co.que, o.. % von daua
Uieri eutendu, cela ne a applique pis pitaquo loua les ruodalea i^m m-
seulement aux femmes, et iea nom ttu* loueur u piuitainua ei uW
met a chappent pat I cette daoge h a pu. u.ie ioopieaat(unt lkeie te
reuse pidmie Mail les lemruea uut uu moelleux u7IvreueiU Uekli
eur part de rtapoiiaabiii.e dans abla a poiter i loceutuect tnc -
lavaoceda lt-au et eilua peuvent aou succe mu
.ilicacemen ragir, kilea ne le tout bon mtttnf) avec un autre tiaau
pas avec aaa> / d nergie .,. assez de pruJuit do* e.ieta le. p.uaneoie "ei
su.tedans les^eeuluuona. Kilee cil leaplus iuattandua.un l'o.-eia i*
colea \ c 1 acte qu-, la ooniCiauCf deri*., au tuoen, ue nahZ *
imuose de la t^ou u piui catefcjo.i deuie uuOaj deutthu. u'organd,
que, y a fil a peidre ou a g.gawr? en un ,uo., n ae prte uratae LL
ui oesalf du devoir oe p,u e.le Uaiiiaiiiee, a tout* \m uuTbiiu!
Mine.
Voici quel.juea ides faciles a ex
Coter, ei qui fouuoui ire utile*
nos eeiiite:, a cette tpoque o le
tout d luvti uuweui c*.dei la place
aux joue, toilette legetea qc r*e*e.
letla loue Ue latu.aa roir, li
Bimpie de coupe, .Miupitmoiu urapee
Oiatiieteutettl m ia .aine a pou 010e
meui uu Kius nouuu ue ruban de
te lude? t&etul poasioie de tutuu
tei.it 1 eqninoie entre 1 obi gaiiou tno
laie e. l'utilit de la tourner .'
< EviJemmen'. se .dit I une, telle
lelauon est compromettante-, mais je
reucomre daua ce salon dee peiaou
ns dont l'inllueuce tacilitera lu car
nre de son mari, 1 tubliaaement de
m. s enfants. Jy trouve, poui moi
mme de
u'eapiit- Tel
atiafactOQS.^. gna ic'VveTiVnVrVw'rtueut ai/e
...es leiiwuea que j eaume clj Ita une ue u. T 1
ue paille pour hommes, des chaus gea, OaatmiiS Ifln* t-ouinitures jou toit a ecarteui ab ee ah.ou 1 leur lule tl *^ u-anebea "iii to*
settes en hl pour totetta et pou 1 twbes. tresses de fleuri, marstous, b.me m M peuiole- Eau teuia roia coupe ueitemeut aana^ ucuia obl
souia hes, Rubaas, Voies blancs ai lione me aool moiua u ne, moins ,ute. u'eat jeuue, aiu^ie et char
oupiea j^att.
aStlaTS Ud aUl,e' 6R fou,,rd v1 'mp
1 me ue lo.aceB iiouea.eat uiouvene
de rlurs,
hommes, Gams peau, fil, soie, pour
hommes et femmes, 1 as
sou-, larrctellei, H t>st de
ykvBiata, lo.iea drap fil, eo on, Ser vtr><.s. ce.
viettes de but, Soaiicu suahi su Bwy z totre poud c d.* n'a
peneure pour hom.nts calicot, Naa- rcma a G Je 1 J0 -a bo [, i
Licou de tO'on en vtz-vouj. de no* t i.os de
Dud b!an;, Kakis et percale, pour tous v^s us.g
soie, pour souia ns, ivul.1*:,..-, voi es o:ancs n nur> iiis ivni uiuiub nie
Je ni, de fantaisie, C pe de Chine, G.:o gsite, *t.lca aux mun- |e gu
fil Dour Mwusse:;ces piques, Paifumencj di a'eiieidei |uuiseai.cca sup
c versts rc niais li-his j 3 tottsuse. ta
souk,
bonne
Percale,
qualit,
Cx
et ser-
liim.le
**'P*9s>m*9,',me~sHms*B*m**'
Association
des S.UttS franais de la
Grande guerre en Hati
CAUSERIE FMININE
Le Comu a f honneur de par (
ter la cunnaissMce de Messieuis ,na|adi morate dont lin euelti
Us membres de i\\Sl'LH>tJ que la qolta les plue npttcobtes ; e
Suai'le euuil maudtn.nl U1M bec-
lion de Lniun Sultunale des
Combattants de r tance 1U. :> l^ )
change de nom et preiu celai du .
Urion NationaledeaCom a ian:s
S cl:Ou u liai i
Ds leur arrive de rouveltes car-
.A t insynetsiruiit Tenus a t/m-
qumettire-
lo t
iUe8
dei.x
compte. OU est le protlt? .
Calcul lamentableI
t Celte route que je suis, 9 dit
l'auuc, que je pouaae uu Ulia a
puivrf, aur li^ueiH j,? laisae couur
mon tiis, hiuu u peiu-diia a u.i
goull're. Mais elle es> gin 11 11 mne.
liions en attendant et lien.e. J'ai du tempe davaat mo : le
cnemiu parait uu. alloue, je pren
drai mes pieeau ions.
Calcul aouvout dejoad pir aoa
cucoua;ancd uuprovuo- Lj goul
tre est soas les 11 jure; on y ioiiiIu
nu son des 11 julloua- r'rop tari, la
gliaaade ne peut plas A re eitse<
Ajx fiiu.uj*, it iuo m d'eue pr
VO/a Ul, djie j i unis Oe'GuUr Si
mi. ai oe. vira d j i.i. e paaer 11 uert
et ld plma r avant u O'iio au ter*
du di-.vi>.r Ci qui eai b eu, doit dire
accompli: ce qui et m.eui, raotaec
eli de prfeieuce; ce qui eai mal
d it :ie evit", cote q a coaic cr
le mal est 1* d t d' I. rman .
Voi a ce que le devo.r c^muandw
fort au Prince 12 Mai 19i0.
par
le monde 1 aunit d t son
afia puissants igaeur di la Gaei-
ie > : ...
-li ue fallait pis nru laistercu
buter sur laM.rr. .Ci nous a-pou-
vions g gner la Kuerr. qaa co dt-
non de gagner de viicssen s avtrsai-
res Ow-ti vont e pre arer leu;
tour Ou-.i que DOJl U ons ma
tenant, i h.u.e de la d t ne t
lonofera peur cous.
Qui va la ?
C t'e crise est lu rsultat d'uni
in
te
maladie a DQ nom propte ; lui ons
cience et elle s'en^ ni o du oc*lcu
marque .i a i ctivo aei g Ule,
esprits conr e vu", -e- an
quiuec, la tOUl C ux q
mmes et de 1 ur b eu pa> iCU'iar le
cen re de >o.r, au heu d gr u de
rpandre, daaVztro tar pour
le bien da la ollecuv, i Cette acti
vite men Inib de soi. c qu on rp Imurieuaemnt
pelie raltruian e, n es .t lu que u
chari , la g^iosi , I. borne, par
conaeqjeni lu vr*.e ^i' a deur, m
vraie m blesse
La tendanoe lch *u*e cal-uler,
eborctur les avaLtag s peraon-
nels que lo dev^u comporta, Lluiot
que ii'civis g'i s* be*u , prend
aujourd'hui Mea proportioo exila'', BanqUQ Nationale de la
gaules et .nqu.ta.t s Le grand nom Hepubl.que d Haiti
ore de uoa ton ein^o ai i, eatia dis
traction de natioua ni da a xea, ne Ll B ,le Nii,,n !( a, h ]{j
Ket^ij^^ .rr
lVdeiau.ee.l.deVO, .ua.i Pr. a OU au public qu'il est - U plu,
Suzanne CAROM.
**
Avis
leur que to^a rvant de aeuiiCDii et s'.:- l'/ande
a'n,' uuUeataen tberener leg mevao^. ancicoi
'ae 1.9 veau o'oi e-it deve- u lukle taises j
U une couue lumque ue tulle bro-
de. Le ct-.aaue ..i taluus noir re-
couvtit d^ lune bioue, e ctuiae n
Im ta,lie l Vient su nouer deil'iert,
une guimpe de tul.'e couvie i cou
u- Jcd o^a. Icott te Commue eu un
Wl UiUuUui evaai, qui encadre m
oaa Ju lgtf. Ll-4 mnucbes, dj luile
Hotit aa.z u.upieb'
i es ueu* u-5 joiiiea toilot.ed ont
1 uuj et l -u.ic eiib aiiutaa ta une avec
urapenea eu p*u de mououotr.
tenues uut uancuea par une ieie r
en je. le uuraage piui, urode de van. a
et lus petite miudua Ujutlautea
autre, eu lalfetaa Dieu, &^i. ample
i ampleur tacua dau, le Daa pat
uunucluie c.ja Heura toiea aoat
b.oije* *un4sde la jape. Leoorafit
yj a t t d uu liobo. crois, brorf
de rucildllo.-, la^pc-.u. io ,uuu J u
vierge ue uo, g.ar.d inret; uue uein
lu.e eu ruuau uojo.u lace Oieu ot
uuir rciomud uernere.
te luulniu qui. mi uuaei, est tra
tnuveur, aouveia hou apphcaiiou
ut..oiojji modra auivaiu; jupe.
eu lou h. u uut, laite d'un louueau
uioilvi uuue lunique igiemeUL
Houcee. coiaiye eu oulaiu imprime
ue de.t.ue dt couleui, ae uiapaut,
se cr^iaant et Bo iiouaut derneie, en
ctiutuie. '
iouiea ces lobes sont dcollete
ci a mancu.a courras, bien nue ta
mode toujours nloy.que cneidie a
1. l-e j icuuie pour ete Iea aUCOJll
ree muuumea et leacolleteitea plia
see. incaareai la haa du viaime coua
me tea buuquets eucadiea Ue colle
le la do papur.
ce quo uoua reinaquon ejnimu
i g.e geuerale do4 la moaa actaetie
Ut it
en
ifem-
n"^ft "''in itn cucf
[^iTl liledes que
Rk u'21'*'1 ras-f
n40n$ H r(n
grande ug n,e qn bille I des u cutaegaa para, absolument ue!
ose missions oi.-r.t pfsaotas bougea et ae oiapant Ir-weiemeut.
gui.he.s paui le ntnbourse s la unie, tai^dia qie les jupe a
oucneetimplacsbedeDUgg'roanl, rreot. laig'aeeut lies et Doublement auriez
lai uu a duquel lani de U- a Les porte un de es billets qui n baucuea.aau u river au mouveimrat
JO' r. ahaai-uot ue Us Bii.nur avant la *ju'*oiiue outon noua menac:
depuis ai lu g euips.
aouitur. l (vice ae I
g'i
rtre
q



1FJMATN
2Vo& Tribunaux
En Cassation
Prsidence de Mr A. Bonamy
AuditDce de 50 Avn 192a
An.j. u Bdu.
Celui qui itjLiie 1. n u
cevon de Nciio In 1 q et ou
sons, oppobci at pou v de Lorts
tan Le^ar ei Gonsorit ; caste ci *n
oue i'ar.i du iiibuuai u .-\ppei de
Port au triuce-, eu dite du 22 D
Cambra yiy iendu entit k- parties
; u* mml d"uu< p-.t .
d'autre pari Victor milita et co 1 oit,
causa Im parties u in
buoa . Ap^ei de Ooua.vt;.
Celui qui rejette ic yuuivoi de
Prosper Chr sphontt exeice :o> ire le
jugemeut du tribunal de 1re 1ns
iance de Port au Jrince rtndu le 12
Janvier 1920 eotie lui et la dame
veuve Jean baba.
Sections runies prsides
par M. A. Bonamy
Aftaire entendue
Jh Victor Delerme contre U'ysse
bimon Monsieur le juge OCailaghan
entendu en l expose sommaiie de la
cause, Mes Moravia Moipeau tt |ean
not en leurs observations pour leuis
client respectifs, le Ministre pu
blic a conclu au recours ue Uclerme
pAudience du 3 Mai i-i.o
Prsidence de Mr A Bonamy
Ant rendu
Celui qui casse et annule l'arrt
du tribunal d Appel de Port au
Prince en date du 24 CMobie 1019
rendu entre Antoine Pitire PaoJ et
Antoine Bdard, et tour tre siatu
coniormment a la loi, jenvoie la
cause et les partiesdtv-nt le tribunal
d'Appel dis Gonaivts.
Alfaires entendues
Monailre Belioit, cooire le jute
Kameau. Monsieur le juge Dcati 1
intendu eu l'expos sommaire de
la cause, Monsieur le commissaite
lue Dominique, d olhce, a :cn:lu a
rmeavabiliie du pourvoi tant don
ne c,ue l'allaite devait tre soumise
tn appel
Immdiatement apis dlibration
l'ant suivant est rendu
Celui qui dclare le sitar Monas
1re Bcitoii urtcevible eu son pour
voi exerc coUie le jugemeM du
tribunal de lri Istfianu ut Uyti
rendu le 18 Mars 1920 sur lcusa
tton du juge Kameau
La lgic de l'euitgistun ent dt
Pou au FfUsCt contre lu consorts
LuVtal Acnsitur le. juge Thibauii eu
tendu en son rapport, le Minutera
puthe a conclu a Pirrecerabihl du
pouivoi siukn la cassation
Louisa Mamn contre la veuve
hlituut Nuisy. Monsieur le juge Su
nn entendu en 1 expos semmaae
de la cause, le Miuistie public a
conclu a la ca.s t.on sans euvoi du
jugrment doU est pouivoi
Audience dt ia 1re section
du 5 Msi 1020
Prsidence de Mr A bouainy
Arrts rendus
Celui hui casse cl annule, pour
violation de l'ait 148 c pr civ ei
v'xcts de pouvoir, le jugement rendu
?n ses attribelions d Appel, par le
TnLunal de lie In:tance du Cap
Hatien tn date du 13 Janv ir 1920
ttlre la veu\eJosipri Etunct et
Lcuisa Maitin. et four tre tslus
oiiloimtmint i la loi renvoie la
cause et lis paslits au tribunal de
1re Institue de Port de Paix.
* Celui qui rejette le pouivoi de II
Regiede lhnitgistierrtnt le Pc t
-u Pnnie reprsente par Mr A Peu
|ol son directeur piiccipal, conde
i'ant en date du 18 Dcembie 1919
Tromper L'Organisme
Pour Plaire au Palais
c'est ce que font beaucoup de personnes qui
prennent des toniques alcoholiques quand en
ralit ce que leur organisme a besoin c'est
LXMULSION DE SCOTT
Puissant aliment et mdecine sans le
1 faux estimulant de l'aie oh cl.
_pABT||
^jk
VAU
Poit a 1 Prince
J eph Uval et
du tribunal d'App!
rendu en laveur d'
des poux Erasne
Afiaire entendu*
Tean Baptis e Mj-nprem:er eon're
la dune ^abin* Ssbia, Mon^ii*ur le
juge Tnibault entendu en l'expos
sommtire de la caus.-, le Ministre
public a conclu a la cassation du ju
gement dnonc aussi bien l'aJ-
m'SS'oa du moven ti' de la viola-
tion de l'art I48ducprciv touchant
le visa des pices.
Pari sia na
DIMANCHE
Biche programma
Eclair Journal
Trs rcent
uigare Faits Divers
Portorici U* renseignements
METrOROLOGIQUES
Rhnme.dec^^
CJst le S3jL
de il
des Accs d'i
pour ooabattrt to^
Haladiaa 4||
Film historique ea 2 actes
Renomms pHr '^ur ex.- Il^ntp qua-
lit, po P. "7a li par 100
fit Veut* ChfZ
L. PREETZ AANN-AGGERHOLM
liue du (Juat.
............. BW
Offre de nervie
Jeu. t Uomuie, cornptab!', pouv. nt
s'occuper Ue la .<. rrM|K>Ddnctjoffre
ses teivicen, t-iiit hi-x tomuiercouid
c- < e tu plbce qu ceux Uc U pro-
vince.
8 a-tteaer aux bureeux du Jooroal
>..... 1; ----------- _'_-____;_______
Varits
niMANuHt:
Le uelco
t. Documi ii ai -icume '
LA. LEGENDE DU
.DeutUOJN d'OH
.1 pu. I
UN JQLt RAY N DE
bO^. IL
J pi >ia
Entre Ci- 1-50
hiiUii 1OJ
BECMKIIIIHnOa,
0EIUBE2,
dan toutes les
UsVrft
PA8TIL
IVALI
vendues seu
en BOITES
portant Ui
OBSERVATOIRE
DU
PETIT SEMIS \IRt
COLLEGE ST MARTI M
ViNlfttfi 14 Mai 1920
13wton.lre 761.1
minimum 22 9
'emprature
maximum 3/4
Moyence diurne 26 7
Ciel couvert a partir de 4 h. et la
auit. Nominations Hel
Pluie de 5 h. i 9 h. 'I Cejt avtc icfiDiuti
riuviomire 13,2 mrr, tion que nous annono
Kdairs et lonnerre. nations du Rvrend
Raioniiie lgrement en hausse. Cm de la BasiliqeeL
J. SCHERE comme Vicaire Gnral,
rend Chanoine ti.aot 1
/; m_A..i 11____' "
V s S 11
cane Gnral Honoraire
Le fi's du pasteur I
Nous avons appris d
l'anive i Port-au-Prisel
thut Bird, fils du R
Bird si connu et estim i
Comique
fatalit
Sur detnaede gnrale
Grand drame passionnan-, :? rnrtie
Entle gntible G. 1 80
Ualcon 2
Championnat de Foot Bail
Le junior Club et la PtMe |tu-
nesse Srorve lliitienne t s'taient
pruntl dimanche derciei sur le
lard Dcssa'mes pouf jouer le 2me
rratch du Chaa.pionnai quand atri- .
va le Secrtaite Gnral qui leur de- dirigea pendant
'----------------------7~------------------ manda de faire dIuio eotie eux une m,.s?,0An Wesleyfnne
AVli> partie d'entranement et de jouer l M. Anhnr BirJ t
Oi demande un jeure comptable match le dimanche suivant sur le du Sydney Record n
loilm tt sachant r-Lg'ais. Inutile Champ de Mars afin de permettre a fe fub,,e a New;.Yo|M
de se pifsenier sar.s bonne llrtnce. tout le monde d'assister, le land le bu' de JfCueilliidB'
S'adresser au buieau du Journal. Dessalires tarl un peu loign a ,re Pays* ^D auri I
- .vKMATkiunvT^--------cause des dilfitul,esde transpoit. fc"dreuP',erdn;
A\IS MATRIMONIAL DoDC dfmam apij ro|dl ^ heu. gl.se Wesleyenne *
La .stussigi e n'est plus tesponsa- res sur le Champ de Mars lunior fft. 1DV'1* a. .
bip des s tt> Nom 13 ou-, iou' eaoee g.-ave. contre 1 Petite leunessr Spo.tive :l ^u,eiemer.t
Wn.i < commande par Bulaa.
0
les hanches toim par d s f oi.ces
eitLUthu la taille tt qui et>t bien
dans la note de la modo actuelie-
Lngtandcil d'organdi u outaut
Atkti i.i.Lt (!( 11 i m' te cuite ^lacieu
remet'i tut nat'pbuUB. L'autia mo-
dle est ti |t pompe lubuu rty
Mon l-*v, if s la y are >-, oupotcisen
long ou eu Imtra, qu'il t ag-d.-e du
ia lulit) L'ii<\u:Oiiie ou dis ^aii itutis
une ceiiituiu de tuir cornp et eu
joli eouemblb l'our cet lajileui s s m
t ttb, je il cu.ii.ui.uo lt-h ti6Ub
, otepoeldoo qui ont cet in mer.sf
ayautage de f pi b- i de p ri i.ur.
j.'etulle eiie nme la louiuit, eelou
qu'elle et t pmete en loi g,eo travers,
. ou en bai, d eu tOiomie, ce qui
iiht pas a dcduguci eu ee iiioiuent
i 1 le h Liodiiit ht | atH t> 111. -
it penne Mlit'Lf t a ue.
^eutatli^utl.
faY.*+,v*
1
GGESVET&G
A ct du magasin Viljoint
Maison de comestibles de 1er ordre
Vins et liqueurs de toutes sor-
tes, marque Marie Brizart et
Roger, vins tins de Bordeaux,
whisky, chaEDfpajjiie Poinniery,
Charles Heidsiek, Pieppe Meid
sieck,cof|iiaeraarle,cacao chou
va et Benoit. Sirop de fraises,
de pches et d'orgeat.
Malien mille, conserva* franaUes et amricaine*
tre frache*' Carie* /me* glace*.
Vous trouverez tiausi bien les gros comestibles
tel* que beurre et mantjuej les provisions de
luxe les que olives, frutt* nu jus, paie de foie
j* u&9 Sue v*, l* j Uituitfca etc.
re, un tervtn> ami dl
Nous souhaitons 1
thique conlrre la MoK
venue et le plus gntd:
son entrepiise.
Ma-iageil
Ce natin en lEglwl
des ' ) isives, a t b|
f M-' e Mariait Aqi\
ami /'. ix Dimboii.
I nousattfiilpulj
Je Mell laneGaovini
b.bira. I. intressant 1
x a lacind.
Nos >) ux de bonaear|
y?t nent.
Conseil dl
Le Consul d Eut ||
ctedi et hier Cest
mercredi qu'il *M\
i l-Excut flaloi^Jfl
pntur de .a Magisf
feue 11
sur mbc f$\
Il sera procd k\
comlmta vingt (t um
,,,/, <1 dix tarefW
de et par k Mf}J,
Vulard, no airt rwi
vett-r auplvsojw''
ictir des vnmtufln a+
iia portum ^ J*
munc su'Utr*'*
dant de a d. ^
en ceiU commune t^
de la Ha**%*
carrau de trrf
pa, Sladam: W jtf.
Virgin* **l%0*\
*-u
M- u h PU"
chemin dt "/T^Pl
^thl'tflf9]
w -*


r*>/im
m SSWw^HMl
5"t \ <*rRi
fc^M I t
-^,
iiiniiiiiiinu; TTi
Htm
M
OW&Y
I
8RIPPES, CATHARRES, LARYNGITE, BRONCHITES
SUITES OE COQUELUCHE ET DE ROUGEOLE.
Sous l'Influence du "put.moserum"
LA TOUX 6l (;.-.LME l.tfMnDIATEMENT.
LA FIEVRE ET LES SUl.UHS NOCTURNE
DISPARAISSENT.
L'OPPRESSION ET LES POINTS UE COT S ATTENUENT
I/A-PETiT REVIENT. LE SOMMEIL REAPPARAIT.
LES FORCES ET LTNEBQUC RENAISSENT.
fPLOYE DANS 1ES HOriTAUX,
UO, RECOMMAND r>R U MAWRITE OU CORP
^& MEMCM. FRANAIS
lUtf* *PP*ECI PM '^S K 20.000 MIDECINS E1RAN6CM
../>
ES YEVTE, DAXt TOUTE LES D'OICERIES ET NUMMCIEI
wm | ii h i b Pis
}- U rar0a ^ /*rrr situ Chan
sk en fldinc au L.ut ae Stic section
ffartux ommune ae t ori au Prime
uM jiun UiUe ie> ri es > borne. savoir.
toiipar ti gtan j cbe mn de la f.ame
\jdutbac auSuJ ei ai LA pai Iba
IkWiCbanciill', et a lOutu par
turent Uuujs >u uam pian il
uibul darpeu.ge u lean Kobert
H da.c du u.'i^i Linq Aju* mu
a* gittj.r* /i !,,'.' cinq, te Ui procs
kiuuiiunt tnte^iuie,
)J La monte t,o.e Ouest dune p o
<0dpendant. e tbavttattoa Lbance
infiain du ut de Sac en citte
i, ^quitte moiti d, U comenun
ieptuuituux quuate ciq te.
S dix millimes de terre mj.ns
pmn d. quant ce m trente ia
hsvw ( u,4)0 vendue a ta
tfHnuiiiSC9.ini s de ter d liaiti
tante un .\ord, fiir les h:n
Bjstien, au S .d pur ,e grand
idei.iMiceieni Iruuir a t tst
I*me moiti vendue a Luc en Au
t iOu,sl .i c t-ana ne ./;//
d .iiexuii.trme Dmeau, a nu
umulu s.tul pom IjUunument /;>/
fmndcac pur Heli ^ Suutooge
fHHiprote, verbaux. Uurptiiuge
to'tiuUtoueii aiiic d.s quai e A ci il
* mu soixante sept ei onze ievn
*'*'/ cent soixante huit.
\l Imaeiiu cuit eau de terre li.pen
J* Ibalntuton Ujancerclli; sise
y des Puiciu m telle c on, m une
"i iount les abomeiiieuls.
i*irwH aettiredeptnUani delha
Chancelle nuueen PUunedtt cul
'"Oiansla premire section ruru e d, ^
** commune de Von au Vrince bur
<*.\mpa, U lUmm qui t revu se la
witaiionajauc, relie dans la direc
*ltsttai Lamarre uieiis,
""'1*1 Ouest par le reste de la
tUim bantemUamu quil ap
' pwus veroat a'arpentage accom
ufUn Ur*ssipa, tarptiiLiir O.
F* Vingt Man nul tutl uni
wifi trois enregistre le vt-gl ne ni
ttj ,,7UY Wrcjux environ ilrben
"'tobuation bancerelle, en cette
wT*'u,r le rand chemin de l'oit-
mZrahl'"te d-i >.uld< Sac.
J*j"*i^ de t ne est borne: au
'"Vdt droit, au Sud par li
J"C0*tuit;ugrar,U chemin le la
m*u^ldeSac lbst par Ida
+f*i tal Ouest par Co*U*
briZ que ces 0T'"ns d' "rre
*,. "'"portent et s lment
iJJ* '*ceNton m rserve.
t-Ofv' tJoarHuite et diliuence
*itm. Sc'lrl>* et J. Maa
tr,i"!ant to-Udtu*d l'art-
'Ulaivi Ciuh b prunier d Mi
f^Mli.'*Cund a b XoumU*
WnwaniXtateUinl'-
mrique, agissant en leur* qualit* de
S qurntrea Liquidateur* de ta kiaison
al emande U hetiel it Co tabli d
fort au f rince [aisAni leMun de do-
micile en Uurt buiOiUx mt en celle
v lie rue Rpublicaine ei wj mt pour
aooea 8 Cunstttucit Me .nortl et m-
nuinuet Yuiel au birr au dt Jaemtl
m UtiHia PortaitPttuoe y demeura-U
ht en vtrtu 1 de la toi du. tl ju l
let t'Ji, Z" de larrt du z-i au ni
ma mois .S J d' la Indu 1J oitein-
bre Vj 16, i J de l'an eu du lud cembre
de la mme aan:e; o a une d. ci
mon du Lunteil ae Secrtaires d E
tut e i dite au 83 ^epiemOre l'Jr.',
Ou dune obi g-itiu UypoUixaire co/i
sentie la "t hsj u t\tllel et Co par
11 dem * 'u E'hiii ya d pruprtairj,
d m u an^ ri daMMUM a t'or aufnn
aeil dan co.iunnidement fat a
Il lui r.ce U qui .;.- Avu ml neuf'
wu u ngt ministre de l huissier Uotse
Cantave et demeure infructuex et -
d ai oeMflsal de Hi nuira i Vdtard,
maire, att'i'l'int que les dite biens
n mt pu ere vendus ce jour ld au prix
Ii ci pour leur aijuMcation juac
a'enchr.sscurs.
Ce bime feront vendue in deux lois
eomprenanl :
Ia premier le* $inq portions de Urre
d ignes aux .\os l J, 4 d b surin
iilV prix de sep Cent cinquante
Uuliars ci Or /O.
Le sccoi'd, la portion de terre ..../
gne au Ao 8 sur la mise pria initie cinquante dollars ci Or 1 050
Le tout, outre les charge de l'enchre
Pour plus ample rense g rament s'a
dressrr a Me Sttirwd Villurd, notoire,
dpositaire du cahier des charges vu
aux avocats soutsiqns.
i'or-au Prince, >e 15 Mai 1919
MOREL.EM \OLEL

Remerciement
Mr Georg'8 Hnbe leiuetcie Us
nombreux viiteurs dont le go a
.su apprcier la malle tiroirs (dite
mil ftrmolre) fabrique par im,
laquelle mallu a ligur iVxpoaiu^u
communale du 1er Mai de teUs
anne.
Ii leroercie particulirptnent Mr la
F sideut cla ia hp a fait l'insigne bonoeur dudmirer
d'une fi*oii sLciae ladl.cttestedu
travail, Mr le Mimstie de l'inieritur
pour le* cba'euieus s i-li itatio.is
t'tites lui p Msonjel'e ne .t, Mr lo
iviiuitre de Franc pour la poigne
demain d'eocoa agemeut qu il lui
a donne et end 1 vlr Ho ziir, cbanoe
Il r de la Lgation d- f'ratxe.
(Juant ai Nouvel -te il loi en
voie toute ca leconnai sa iCe et aou
ad uira ion, pour avoir dans ton nu-
mro du J nui attir l'attention ou
public sur l'oiwegi expose.
Mr liiob)''-o p ie de cioire qae,
malgr l'IodiiTira ice du jury sut U
valeur de sou effort, il pereiuter.i
tare tOttjoari W0, car leacouruge
ment dont il s t l'objet lui es', l ar
vjjua aroit eu cjt>
" -1 pagne PIEPER HEIOSIECK
Demi sec et brut chez
EDWARD M. RAPHEL & Co
Portau-Prince
BAZAR METROPOLITAIN
Maison de confiance
Angle des Rues du Peuple et Dants Destourhe
s venons de recevoir un
stock de marchandises trs
irais dont ies suivants :
Pomme de terre
From%ge paie grasseM
Pehes bches
Prunes secntneleubotal
liaisuis de toutes sortes
liais tus de Co ri ni lie
Matuyue pi< re tard tilob*
coi tourne
il une de salade en
bouteilles ete, etc.
! Biscuits anglais d*Jt$
marqua t prive et Me
Vity, tu boUe,eu [erlaitc
ae 1 tb. $ft qualits ^
eJUcaus fSationul, lq
Mm en boite, enu ter-
blanc de 1 tb."
Cigarettes Uam U
toujours 19cor.

Loutre-avis
Ll sous ign inroiiue ie public
que l'avis lsiu aa CiNouvel'ictei le
ll Mai courmj, est iHnpieiotni mal*
veillsnt, ay.m eu reooncei su
mandat dont patle le dit iifo au-
B'ttfM Muscalia, L1111 t. CaaJte
Lubin, par exploit d'hulstier aigni-
li a Me H ri Au^ui in. notnie,
avaient rat.I tout ce que le Doei
g.avditu a Mrs tu CObfortmtf
deie manda
l'oit-ju-i'iiuce le 14 Mai VMO.
;d. d. un do ii
Pomme de terre Mlfr!
La lit te0,40 de Gdes
A la Espagnole

T^%
M.
J&r' :;V~5
V
MOUVEMENT DHS NW1RES
Panama Ltnc- Le stearrer Pansmi
rst atierdu i Port au Prirc? demain
rlirrarcb 16 mai, jl partira pour
New Yp k dans I-an mid! du rr
me jour, a 4 heures.
le Marner Hodges est attendu
au Cap Hii'ipr.
I1GNK HOIIANDAISE
1 le stearrer N'ckene e?t aMtndu 1
Poit au Prince cet aptes midi.
Sea Side Garage
M A lillSS A M
Etablissement de 1er ordre
V.n f< de Sea Side Inn
Le Direteur : J. M. LEPP
Rparation des autos de toutes manques
Travail garanti
uton loue- pour toyages,promen*des
Maii'iaux Uc qualit suprieure.
Sucre de Dayevx
Il et srriv nre peiite quantit'
vendre chi/. Ilicliatdsoii, k'Iace de
la Paix.
*.-v-^'
Wanzerc eoiupauyjac
Im port and export
New York
A. de Matteis # Co
Un aeh& tovjovf dec prix
trs avuntagiux et dfiant toute Maison nm^riraii renrc concurrence:Lcaitlcs Je c*rtt,v,eil l0lw sor,es d'urtietts m de li,sus en sU al
or H argent, perles ei diamants. E|| a(.(Vpfp ()os contigf)alio po,ir ,es nr0t,u;ls (J|)
liMnlde hors bLfii c. ux q i s'adresaeronl au repr^-r-fent
le la mai on. T,
Poor toules it fiirimtioi'. s'jdrp.fcr 4
Mr Max Bellande
' s / BRAVES P0H9I t: Jtliiil OUI
1 m n -v *, u mut, *u ennui m
,y ii iitc-fW a* i Quitta irti.f'"*
tf H.r.+tf*. Si *hi*"lnl.)friii\.-)
-----(ut ilr L'N FKANC et r.anUI r* M
NOUVEL ALBUM CATAlOOUK OS ISaO
(.'WO ptf|f i*< grnn-t comQtt) 9
r.ro" Phyljw. AmmttminUt liwii 'ortti, pro|. 'fit,
'i' it h ai ,. / vu^ a 'P'id i teul w<.u# OtuIIW. Hi'HM> S*' "W" i*fl".Ul! t-W4 M
gror Jf P>v *
ur y!i^
. M; r^ , toi' -
iT'MTi-i'ir-* tb
5( u/ HeprscHtunl pour t i.>.
Rite veraf^re Ao. if>
4. de Uattis & 11 ageut ynral


1) lu*.*
w
Comploir FRANCO HATIEN
1720f Rue du May min delEt l
Messieurs Vaillant & Houe! ont
. l'honneur d'avi erles commer
\ antsQu'ils sont reprsentants
des maisons franaises sui-
vantes:
.'
li y il* s (s,en itlLs)
Un jow
Vienilra, t
Etablissement Chtelain ^*2f
JMichcl Laurent Guigne & co
proitu 16 thln ique
Limousin & eo9UAHimtgu *
Wullng Luer,I"t#rww,lt*r<*>H^
Perii|iu LesauK & eo,*"'
' M liOP il Idftlll'Alf', "
La Kahiline !tH;,xrres" m
La l'eyode **_.....
Etablit se ni nt A. Mail rio,
%cite Fruita, Rsr
Alfred Rostand & Vils,
De Ricqls & co,
Socit Dobonnet
Ulli 1 11 U llC 5 rfe rignPVX
Durasse & Guibal, ^S*;^.,
; Joseph IN rrier et fils et < o,'
LfSSffi. de F. azanove. li
b reen
Encrer roll
et uns ;t
CSI h -ei
rs ii gi'ni-pcs
i
'fifrai b'SI HH**
S*fil UNATtJftll.
si 9 i!ie
Alcool de
ins
i Inni :i n
M '"
LOPE RIVERA
1717 Gml'Buc Eu t'es de la p0Jl|
Marchndi< s arrive* par CarJ
Vente en gros et dtail
Liqueurs Ma ie Brizari
et Roger.
ognac Martell I
Champagne Pommery
et Greno
Vin en bouteilles de jj
Calvet & Co.
Conserves fines de lj
maison Rodel.
lin blanc ef Rouge
8)tp ieurs ditah
Vente au dtail
a maison
Veuve Rarb< ncourl
a reu
Wtr
\tfmm2tSS^iMSFXZt ''''.;ly
I
LE FEU
A drossez. Vu usa la plus foiio compagnie desE.U,
HOME L\SlJRi\E Co de N.-
geU gnral pour Hati
Cufl. Le RoSS, Port-au-Prince
ProWg /. xk M. i o voire Magasin, y s dpto au laux k plu rsis n ab c
Ara Irais de mmm ni de ccurtage payer
rtunifllHTii us Mt frii far eonespoudane* ou ^ei z difcutrf \olre problme che*
Eiki. LE BOSSE, 95 Hue du Ouai


TURKISH
euEN3
CIGARETTES
EXCEPTION*!. QUALITV
THt AMHICArTfBCCDQl


.
Pharmacie T SEJQURH
/I nffM destitue* Houx <>* du <*'$}
2 Mdailles d'arger t Eapoaiion de Bruxelles
Laboratoire de Chimie Mdicale
Droguerie, Produis chimique? et pharmaceutique*
Spcialits franaises et amricain**- trili^11
Prpiration de toutes ampoules mdicaueu.iuws |
e* minables. -p| ,.-
Soc alits. Srum r.srrosthniq'ie simple et ,tr'V,*
lodhy.iraiv/re. Srum ^e orard mm J,c-
rcalcdiams ie Ke.-rl.3r et rie /toblu j
U'y a louiouis en itoik > NefrosthAo*' Sirop P^-
Elixir de Pnaylvame. (
tipmluba duPBEVE^ll[
/^pr^8iH(au((ie Laboratoires
LACTl^UM. :ern-et lacte, contre tJfcUOH F
nales et cutauees.
^JftlKfc-Spf lfr.ua ^e la co^ *upf ion,
x


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM