PAGE 1

%  Ji. Xfi-*-i -CapJlaitzcii lis alla indu Cous v l foniminal L'EMULmQi de SC&TT %  'r : r ." ihsenur* f-rcmcnce par le MvMrl sr-tart Ut hsepb Paptnte -Vrs !?•; Co?..-c 1>r-, LObfctfJH rorr.Tunal cent I* ^ac-cat vies", de prendte fin rt hfurevt ris vcu* prsenta s tiicila&MM e? de vous remette i vous; que le suffrrge de la popuiaron a -. %  ppes a grer dsormais les in'-j rets de ,'a cit, les rnes de l'administrai ion municipale. Nous fomrres d'autart p'us heureux que cette transmission se lait dans des conditions normales t\ na-' miells, comme le permettent les., circons-ances actuelles, et comme il * q^.nous .-prorronMono j est un puissant aliment mdici( nal qui par lui mme contiens I tous les lments ncessaires | pour donner la sant et la force j Prennez-la pour vous convaincre. Exrt* tœjo Varits VENDREDI [JUDEX 4 p'sooes LA ILEGE2SLE DU Entre gentule ^ Knlault \\ U *m sied a des hommes conscients de leurs devoirs. Le conseil que j ai eu l'imigne hoonturde prsider pendant deux ans et j mois a revtj, Afessieurs, un caractre pariruliT, iocoaru .•ans doute, da?s lesannales de notre histoire : c'tait un conseil de Iran* s;t on, dont la mission tait for dJic*t*, car un rou?ge nouveau vernit d'tre introduit dans l'administration gnrale du psya, et le con %  .i lc de la Gendarmerie nous tait impos: ranlisque de nouveaux ervices d hygine et des travail puh'ics nous enlevaient une par ie de nos uit'ibuiion. municipales. Notre miss-on tait douli m=n rs dan i l'exercice de no devoirs d rfroyena Quartier Gnral jp QtsDive De la Gt udarmerie il il. i lesquels nos Vler i ea rapport) Fort au Prince, ( Hati ) le 20 Jan Aussi proi vr ns'tious le b?soin de rendre iri |ct t haut le tribu de no< hommaRes i oui les agents de 1 Occupation et (t h Gendarmerie passs t( prsen s vc tondions nous OT t ml En dehors du cadif Ordinaire de la ve municipale les i ts illants de notre aamimstt non rsumer en quelq, si oints. personnes se renseigner ce Quar i bquilibredn r dgt communal [j pr Gonl Ce8 ru meur8 £ n n demand i tous s servi ea com dei trangers amis du Pays sont munaux it la rep b que : les ex B ans fondement et ont t certaine positions du 1er mil QUI ont donn ment lancea par des individus sanF un caractre plus priai a no're tte scrupules dans le but de ftbe u"< nationale de l'ag icultur-* cl du trapmp gande favornble leura sla vil Nous n'avons pas atteint, bieu res ou d'autres combinaisons Certaine rumeurs tendant faire Hccroire qre les .Syriens et d'autres peuvent se ptt *A n R p ra seront expulss du territoire Uai'.if c ont amen plusieurs RENSETC NEMiNTS 3METkOi\OLOQlQUEt OttoKKVAfOiiiti DUPTtTSE.vH.-MKb v.uiL£ob ST MARTI Ai dlicate • il s'agissait pour nous d'.enl€ du ,f "" na,un de l D0S ds rs bord, de succfder IU Ccoseil de "r c'est unt ceuyre de longue haittiet x 9 i5 qui a fait poque !* laquelle I eipnenee doit ap d.ns les ustes municip-ux du Gap t 0 !" l !" "" . % Ct iM m * Hiitien et dont le bon r*nom va*. d hcallons Nous P* rons W vous riou-. en leur donnerez plus d'ampleur. reus ei cotxe patriotisme la hiuuurdela si.nation et vous com ;it le tour de no're pays, tiow insus, du reste • et il fillatj Vient ensuite la place d'Armes ensuite que de nos rolrtions avec que nou<* vons tmaafoi m*e en un les nouveaux services soili t le p'u jardin public II neet pas phev grand bien pour l'administration des mais vous ti nun i cœur de l'aran'rts de la li. behir et d en f-Ti un de> plus Nous avon-, Messieurr, l.v OC beaux de notre p-ne. Nous avons ru, a re i ropos, des flicita lions % t t>urrout d H cri'iquis mice acnrbes, raaM le teiups nrranprefldru quel a t notre dvoue Q touN j, e9 i res-v- l'avenir m?nt'i la tache, quand nous vous d „ ,i iro fci „ ou8 avo „.. b f D ou mal ntrons que, s'agissaot de remplacer f a jt. te que no- sa des conseillers dmissionnaires, quel ment, c'est qu'ei i ques un? de nos meilleurs amis l'erahelliseeruen' i .< n s places pu.ous ont refus le concours de leurs bliques nous ti I-.H %  an nos atteinmirer. bu.ions tt l'on pe.u Lu i hatmutUt Awiil Laym 1 luiiyle d*hue* houx itt du Centrt f Port-au-Pjince CHaiti^ | A lbonLenr e'8nncncer UU. MedeciiiS et a.iea cocliui Uk.\ Piian. scitna .d'Hsili qu'elUasT reptaai Unte.ats Lslaieiomi iriser Bausse & Ce oa fans,! Is vente de touits ses spculai] lutlk fait extcuier les t oui ju'on voudra bien lei cinfl faisant beeeficier l'iutartaie noUbla remise. On peut s adresser elle a piUB ampUs rtnseignemtntfc. culirement elle a le plaisir d'i mer MM. les Mdecins, ses et le pubhc.tu gnral qu'elle' oVrecevoir les spcialits son Foudant.de Soulre Mangonu-ferreux 0igts.it' la diastsit etl| Panciaatiue. Vodc-tannique Levute de b*re Tomque au quita Ceci 1 Ko a Klein l'embelliasement d la 'Jrae vil'e de %  tivement descritiques malveillantes a Rpublique et lui donner, ainsi JJ. J t basses visant aux personnalits ^ ua administration coma "• %  '£$ i 1, n -- A o ^r.c rr ,„ / 1 buumeutdignedelle.maisncusavom B w ae ta p*.t de nos propres conc, pet!8 que c'tait un este eu vain, Pora !" yens, dans 1 urne desquels lermen J t n o U8 \ sou haiton 8 qu'il soit rser d'un repmuoauvre dim.e encore le levain de la haine et de ve ail Conseil de i920 la discorde, c'est que les relations d re et d'achever cete du Conseil communal du Cap avec portaoce capitale, 'les otficiers de l'Occupation et de il ne nous re-te maintenant qn's la Gendarmerie ont toujours remercer les ecrploys d tous or Lorrectes et comtoises, sans fortandres qui ne noua ont rOiol mercbi'i eii2, comme sans bassesse de notre ^ iejl conceura raceau-iuel nou. pajt. Jamais rien qui put ressembler a un ordre, quoi qu'en pensent d'aucuns ; des conseils ou des suggestions que nous acceptions ou re ttions suivant ce que nous commandaient les intrts qui nous etaieht confiis. Nous les avens maintes fois d fendus, ces intrts, sans que (e pu.b.ic n'en rat rieo, car noire disc.\10t1 itfttt une des conditions ncessaires au succs de notre mission. Le conti 61e de la Gendarmerie qui semblait devoir tre blessa cv peur notre suscep'.ibil. t n'a consis avooH pu in-iiii' ions le croit-, le tait confi. „ Merci a tous D' merci voua, M 1re, qui m av 1 I une home v. ie qui 10 se | dans l'nitt'i.• merci vous M •> ti p senc-, Ci gue a nos dl b sait 11 illusion d c. souve ir mu a cI lande faueUeu-.rt %  ouleve pr.na tuicinent de nos l'uigs et que no vuiux de suites tous accompagnai t; qu'en la prsence d'un otli ier i||t, le Magistral, M M les Cooseiiuos delibeuiions, et cette prsence11er*, dans le bon combat que vou nous tait plutt ncessaire, puisque, prenant le plus souvent des pesures d'oidre gnral dans i'excu tion desquels la police devait jouer c tle important, nous tions bien 4 l'aise pour les discuter en connau .sauce de cause et mettre la dernire snain nne fois pour toutes ; discussions, la vrit, empreinte; de la plus grande urbanit. Nous jouions aus Rail Knd Romrai v an p svrir laissa New i'o'k le 14 Ja^vjpr conraot r arriv a Porl-sn Prinre le M do mme moia pt e sppor A p. ur 'es po't3 anivsn' m M, Hnile co'on 17 caisses^ Savoa 61 caisnons 19 caisses et 1 J>anl, Pommes de terre 19 barils Bflcnf sa [e au barila, Porc 15 barils.' Poiasons aala 5 bsri's liarenga en saumure 45 barils, Vira 30 barr|qua, Morne 10 670'ivres Itiz 17 500 livj*gne 145 ca'sses Conserves alimentaTes 96 caisa^s, Fromaae 1J caisses Biscuits 10 cais sa Ptes alimentaires 10 caisaes liuil-' du colon 12 caisses Harengs mus 300 caisses Savon 103 caisss Mluraeties 70 caisses Krosina 1200 caisses Oignons 6 caisses et 1 bari> mumaa de terre 35 caisses et 7 barils Jambon 1 raies* et 3 barils Porc 84 barila H r^ngs ta ssnmur 285 barils ViesJ barriques Morue 10IS2 livies Ki/. 5'i.m livre* Tbic Sin li vres Tiasua divers 10 caisses et 155 balles Gonaives Farine 825 ascs, Beurre 14 caiises Ma< tgu* 48 csisaes Con serves alimerttires 70 caisses Kro eat* 1 caisse Jambon 1 caisse H ni le de coton i caisses Harengs 8cc -on r'atikiaiio \>i lau.tur Iwv BSHMOul tSt.CB uvj:ii,ut;.a ui.c n;:u, c;v.n.. rCv.lv. Mm • t.jinru cuauuia, de M VO.X wuiiivse, LI. air oc Luuisc ex un air vie Ma. ou. Valent) Canu, le violoawe que Ion admne bnucoup jouarkbALL. 1 d AMoCi.tv Me 1 ot 15 [ / i Jii.l.M el *M efctl t'ntr i ttagDKT.— A e o.r UOD, et a d hv,ur. piettu:. i Jfttdt VtttUtlt a( AfcW 1 0 1 h\ ^uu.icanouieue — Le tte> mer Orang Mouvement tMarith — Le steamer 'A dvanti in ligne k'unam* partira ceunr\ les ; orts du 6c/. — Le 6/ean.e *Lity o\ Pi La L b anou Uriianiiivia vie-.it de ngu adrv i, . er une u 6 nifiquc brocuurc ilidire qui dame SOU l la UUi ^tloUahi une ide de ce qdc eriii lc> totrts d ,nUbi • nanf 0*C CuiQttQ l d(S nu anglaise ut IJO. Ce litanti irs*alteo *• a nien, u.iua vo'i mandat qui no i volUWorateurs, loi rs ea Uo iaeii : %  i do >vec J'i i ,i <-, UIM cordieii l -i].a dememi ri* >JI IH la cit, tel, imit U ha.. o 11 a i' s rno Ifjfnt, ns lai-seilb Pe-i'. Ut lui iH't> ntres qu< ail 7. livrer. Soyez accessibles sut bons cons-il" u"u qu'ils viennes, mais Cvi;.n. /.-vous les reins dmaintenant, (ai mez l'oreUle auxca meura des voix empoisonnes dom et *** o ii^s U mi'heurfuse tt trit* mission semble ttie de jeter Is dsagreytion'd.-.na luea lea usuvrea de uuel'i'Jtf valeur. Qe'entour de vous lnii \JU des crpuia et des es^ri s se fa>s qu'il l^neeMlin plus d<* m n autude dans les relations BOClom aj.v-eiCc> a dwi; )jUr (g$ f/Ortt du Aot'rf ti ncr v Mmllatt tODnami. VINou remercions la Lgation Britannique CQ IQTn :.on racieu envoi. -t-xposuiuii lu Conyros aatroniLocitcS i. nACiiitevio l'ar riiUcrnicduiie uc noire unat>;r a Wi>hiiiki io:i, le guuveiiieincui uc i'Lru 6 uy iuv.ie le Ouuvernemeui l'.u.u.u a pteuui^ ur. a la pumuie espusiuou paiiumrkai.iv. du oungrt-i u a cdiieeu. qui im lieu a Mouievideu h ur Mai pracaaui. M. Moravia, en trinsmetun: cette mviutiun au Utparteiueui des iieiaiioui iicrieutci a ta* pi.me le >.iu de voir le Ueutetaeiacui d'Uaai rpondre a cette invitation. Nous souaaiions que ie Oipartenent des iravaux ruttt prvune au plus :ot une deviii'-n ; ce HjSti Mariage Hier a eu lieu le mariage vwi de Me.i: .iaria Kiviere avec .Monsieur uiglne Marcelin.— Le tmoins riaient du eut* de (epemsc : MM. L.-.U feiuua et Ut l>.viie et du c*M de i e-^cua .<4>vi. r. -.K... Ke>^ et .vju.^iie Merelcr. i^> t.cued:vlivju lupiiaie ivjar >.ia uuuuee J la SaNilflM >\OVv*t>aBM S.XJI a neur^ et Us M.rui.i CVMIUU l'altMi y*t Maaa.4e Kod'Jlptle Mcicier c: Mwuvicdf e-.i. ouupet. XloCjl^Uo ttCCueiil aur le whail Hier prs-iuidi, i:n tragique acaSBOt qui causa ia mon de IMU ,c^ne gens wCcaaiSUMHI un attroupcnieut cousiueiabic sur le grand Wharf de I"WIT MM l*nn le cnauticur Oucatel, 19 $m, les aiiant Mazann, 20 ant, Josevju Kigaud 16 an se uouvoient uan nu eaauoti auio-noailc iransporiani de ansoiHi:.-. ur le wiuii quauvl un mauvais coup de VOHM ht cliav.rer A canuou a ia iter. Les prijouintib reusnieui a s'ciupper niai le trois HjUBCt geo e noyeieut. IJans l'apies midi mme le cadavre de Dutatel a ete lepe^ue. Oc mai m os a pu rU0*vw ceux de Ma^aiiu et liigaud. & Vis de dpari] Les dpihes pour l'etu* Wuuy&ke, Jitmi* Luyeu ir el, / ar U bttuti>er Ci} o/l Olai,stioni ferni ts u soir b\ t es prcises. Une nouvelle li de cargo-bouts Lu ligne hollandais* in ra d'ici peu un service intta %  awi/outs avec dpuris d] Ittiiam a But nos ( H[ i uuiHHiutdt Amrique Le iid ai '1 huma*, Sanchez, Pfula (luU)Utp'Hauun, ?t •'Mme (ii./i) eikinysion, h que. Aous renseignerons nos M sur les mouvements de ces M H caisses K>roine 50) cn>aaea Ha rentza en aaumure 25 bnl Tabau 4iOQ livres THaoe divers 3 caisses et;tt tiin-u lon de Paix Fa' i ne eV) aacs Uenr r IU raissp! Hleoteg*#e (V) c-nsset_ <;onerves a'im n aires ! raisses, table ; au:nn inti prt euher n'a tl e i | H ui^m dveloppeiaent de notre Hsr< riM saura UK) ensa* fluile de effleure BOS r/enses, ct nous avoas bonne ville du (J . cHn 5 canae Ht •• *l.raen aires W KOliERUX ALAMBICS u uux-ce-vit, AHUMS, ALCOOL, etc. EROY FILS AN / cotoTKverrua ft, m lu JhtHit. 76 3f PRTIQUF a DW.UIIiu d'EsiJX-DKVI. 28IERCU MC. MANUEL is rbrtct Journaux v Ou trouvera au bueau lin t L A>ct: bioi , ib e,ci.e iV Y t -mineiit. I11OM.II e si n ei c-s-ay de meure dans la in.nuter* Ion des affaires de la cit la recti. ace et !• settmeot de rcsp9|S2bjli %  lifl. Mtfaiewifi ;v-io • '^ a i pris ca.sstfS ;, -C l baris Har^rgs un {•s'io^n* l e)a'tl M^rae i*."/) uvrte GAETJElXS & Co Rm> du Magasin de l"to /.'// P. H or les tOO livre 'Z l< ? g. IJP, 175 et 2 <* I M



PAGE 1

"TllfW Paulf -fc-* AVOCAT ffia. Hue Courbe pr* ;<,' J*' ^ Hero lf me ts. > peni d* rr,vqn~ de f*b iqc. Co s-lat'o > sur h* kkdnmrm d* hta* lima Km C g pflitoi con n erei \ pn-r l.i recoovrc men rf. .• tanf adon-a *n eelej j§ ) Ce miner cte< l*w Lesgu* of An e: ic. I iennenl d arriver : i lot de fton-Skid roGdrich-silvericwD, ?uto, cord,Tires 3w*3 li? *"80tlM32 dollar?.32x0 i|2 40 end dollar* Michelin-Auto-Tire Monsieur V. CREbY V l'honneur d'aviser ses amis et clients qu'il vient d'arriver avec Un stock de Marchandises de toutes sortes cl qu'il a rouvert sa maison au Ao 116 de la Bue Travevsire 7 o ui prs de la Douane „ %I tf • Etoffes pour fohes, Tissus pour H. Murad Sous & Uros Hommes, Bas et Chaussettes, chapeaux de paille. Lait ^onden Netl n Veux, Alf d 1 A. du # Coi L Matin, iS 30x 3 ij2 ^7 dn.lars Pow;* quant i ie, meilleurs pi ix Hue des fronts Forts En vente chez M-^V^AITMIWPM. Jean /sari, Marius Berne. Lud v c Gros T 0 1 L E R I E— elc. PH dfiant ionfe concurrence — '%  % %  ^ POUR DEUX SEMAINES SEULEMENT 24 Janvier au 7 Fvrier LE BAZAR MTROPOLITAIN Je*ira?tf rduire son stock afin de fuctiiter sou travail d'inventaire, a le au public quelle /ciil les rduction* suivantes : mrre Loprz 00 UTP Anuour !X> O're Farvol M uire (cninioe) OC vnn poar lwiv 10 vonprlPiniv^R B 10 mdrede HvnnS r 10 udre*avonP*ritr 05 •Jdr* n loyer (0 von rie toile te catnni '(ion po,r linge M rin 8M|e pp Mt>rthf cKiu'8 uuin nbone (on ve're) ocolat aulait %  P*tr 94 17 10 Ni 05 40 12 1" Bf doit 75 1b 78 lb 78 1b 51 b ou or (Ob'Os. le M 1,2 O'-k (br pk lateade ebecoiat 25 k b b b k k 35 *>rre 10, k 1ik 2i;k 15 90 15 (41 0*1 ni Gingembre cryatailiaC&J Cigarttua Cycle -0 Cigare tes licli. S 31 C ger Ke8M -lacli ine,25 C ;'re'tes Mu mil 25 %  i^aret i*8 Na'iooai IO ug&it* poiaiiiloaloa ou Porto Hico 05 Al .me e 2C A lu.iittte.-^pU'B boit; 12 t'ipea 20 Pips 35 C • t a postalfa 50 A b LU Souv> niia 35 Avuiiie U k r 38 Hn 10 Conae. ve(Choucroute et sauciBSOii i ,ii Siumou V. B. 88 c Sauiuou eatiiot 43 av Uœul (m vnre) 38 t d* Bœuf hach 35 d^ Vc-au, J .mboii t t IO)Uf (Jjttt; 40 Bdeou ibii veiie> 75 Bteto tak de Hambourg 25 Coroed Beef V. Uoy Rtdui M bot uo ib l ea I0p 4 t 12 pqi Sauc Tomate Uelnjtt Sauce Mayoun.ise Prem. Cacao Wbilman fit 4i a WSv Cirago pour soulier 3-J 48 27 Rduit 54 bot 2Sbot 15 pqt 25 p.it 11 7 01 io 2 VU 1.35 j tune et rougj 27 fer NUinade.le 8j f^r Sauciaise Fariner M fer PIJIU PulJin^' Promeut i*m •JJ /*• rre t Anaua O lu Beurre de pia aCOJ 2o Vi.j rouge Aiedoc 1 05 4J fer Koera Cariera i 70 verre Plumes ji arvice da table 'Ji fer 2o pices 9 73 et Car Ceiiiae a lieroseoe iioo 10 pqt •>s ib 5J 10 4 J fer 2.00 toi,ojcb*que m bot 1.75 oot 10 bot 10 dz 8.85 jeai U5J plaisir d'annoncer .Hduil 4 Epingles cheveox 12 10 pqt Poie frire 55 48 chaque Sorbetire Vecouee 4. 4S i: dons huile 75 05 < Passoires 12 OH 18 12 t pour farine 40| 34 Moules pour pain 40 3.2 i Verrea cocktai 13 a • Papier enre^boite) 40 Ci:a-u le poche t Parfum Glebaas Bouge pour d*un La^oa d* ^ouliera Sit)#PalTiolive Peroxidd D.ouJe Poudre de Tal: Ariu3iu 35 boite tablette)^ li| % l2chaque 00 chaque 20 chaquA 12 Ij2 bot ;12 1(4 bot 05 paire 17 bai 15 bot 08 23 15 15 08 30 18 21 Rebsis r^e iy o[o sur (out notre sfock d'articles œaills, (Vous venons de recevoir par derrierbateau un tort lot de lijoulene Fausse, art nouveau, tels que: colliers, broches Mcelels, b gus, barrettes, boucles pour ceintures nue' ^s niellons eu veuie au prix de 05 or an. jusqu' 1 (fol. %  • v l 1 4 t



PAGE 1

i*t* JfckiJ* * %  -.. ii. LE FEU Aux caves de Bordean •A (Irssz.Yuus la plus l'orlo emri|M|nfr 'les K UJ /V/ „, 1er diitcicment ti&ivv > La maison Veuve Barbancour| a reci f u>r"r -rwmr ** t ferrupiivt'x. J, "I Tdr*r7/ip. roin • C sonrd r-inil-c 1er. |aquei' cdk font! Je Fe.rier et de /{ci in' ..... 0 y a lovjcus m Mo. k : Xvroilhfof* 1 S'.iop rectoral. K'ixir de Pensylvanie. f/p)itatr du PlWTESTft Reprsentant fi tabli meute ( \\i\Uh\n fi DCrOL • hUPft < On* les.Pi.rr, jmpmr Ma 'a JjfC* ^ jjWJ • f ir-.lfMn.fi:" dai Np.UMaTMWn, rutJUiiCUUJW. tWI^tt^ au heure ffa!fflC?*ittr.tflR* I i'fiM-.MKNT ^t:n:'Jx. ** 0 *'fOMferad / -w/iwa' ' 1 (t;.KiuAi.K. INNOMMES PAI.F> couoriis de hrnmnd PLaid* connu* SM< lTni Rtfjw n* I' !.•• • r-to '• O ^TIPATM KRTBHT. y ^ Bouhnaw S' Antoia* ,U,U VlHTlCW. nOBt.l0E^DYml.lllHAIt. hlf * C#t/f# • i 1 ( I.()\U — l *(MP &f lfi> %  liciiww.ff. ';wui Mca x (;h 7 M(re ^^ r onvoN M.OU.. i ivlu nutrition *os? e les g MM G >4U ifuu < Moir. V l f F i ; < %  %  % %  a" j' "~.T* __ ^ M^) Pro leu i.que tiiiie U xi'it .ce h ln s Prtiiunene tifeiiaifc et our c mo. Petus T l>sug Situe Saecvisai la AUfiHTiMEMJD s'ablished 1850 Amfrii an A: leiich Paient Me dicnes ii.hi ihdaiit'al from '•• rtpe diiu ; te s aies. œaici;'nr^ i n3. r n,. TURKISH BLSNn CIGARETTES EX'-E^T. Cl N-UQUAUT Y TMf AM&RICAN TUBACCC Ca -IT* *m~. %  • %  + %  vi-^. n i .**"" %  FUHEIRS 1 Voire vonlt #*6* f/ ranle, vo* lift s les -, tml > d<* fmwr ronwves jusqu' AtBiCU ,.tcnpion ble,. " %  ' %  %  Toitet Walerf ^ tf f fr^olc Dlicieuse cij veli*. EU"est dam tous If s q %  fier*, 1 io centime* le paquet Vpot cent aL Uar de lu mx, Lluu ^otil Get il at Petrus' Phaujacy Giaduate of Tem le Uuivtraiiy, Pniltd^lptiia, Pa. a li y %  t -Mfa: V.OM1K Ma.VAl,MK.CPAVM!F WT1LGW, ?C1AT1 QT1, AhTKHU.-r.l.. MfB, Or'KMTK AJOMkOlta. fYRAlPOSK l'on IcaArtM Mininft H la lei-me. MXc!1UM Ane*i i' Wwor gies aupprime 1 s vapeurs i LI'I St. *** "r MK, i ALUDiawt, Cot-tcn urati^n, CIRRHO tfttm** le Job ou n* fume* pas 40 0 i fs riiraieii'8 et tahac, 3 'U b .• s i ai iei s JOB veii Kis en dux moi-, fifruntmit A*> laboratoire Tvfrtalto *?,£*£ •** %  fir^ud Hlol de Franc iif//# rf#^ liae8 Houx et du Quai^ Etabi* emmt de 1er choi cuis ne (XceUciitr, Situation exceptionnelle CKaiulires ares liar uioderooj PROPBIT>inE: P. Pairie LVX'niNr.-Si.iJiqueilelaccritipation. Mr Veux VlABD Seul Agent pour Uiti r •• EUWAltn H. BUM1IL & Eo Aeu)-\'.or'


PAGE 1

_4 f# i&b4.h&. k NV 36^7 -.. o. PotUUlJ'••'<*. i ai • • %  DIRECTEOR-HROPRIETAIRE Ll r iiiii' t iAtiL'JlkiE .'\GISTFAT COMMUNAL • %  %  JL£ NUMEtt l|} CMfWtt ABONNEMENTS PORT-AU-PRIJCB •', Ce ttft G. 2.C0 OSPArlTEMENTS Un BOtl G. 2 50 Tro 1 icois • 7 OJ I STHANGEH fi-rj mois i 8 00 Les annonces sont reues au Comptoir International de Publicit, 9 RUJ Tronchet, Taris 19. 2ii".*!• Ludgate Hill, Londres. — ... .<• Vv Quotidien 1FLFPI)OI\E: 148 Jeudi 2* Janvier 1020 Lt paix n'est pas le i*fcpos, c'est le travail : ebai un le sien, le maximum ft'efforts du s le maximum de capacit. Thodore RE1NACH Henry CHRISTOPHE Son Royaume ( Et traits letUes consultations POLITIQUE ETRANGB^ LE CONTRAT D'EMIGRANT NOTICE La Citadelle Henry bulle A Fia %  "f rc fui pis va v-batquc Chris oph fou-nir 200,000 africainq. 4 se ivi t eatass^ C" immenserchesses proposait d' or au m y.a Je la Un* le* casenaa:e3 de la Ferriire. Il tr* te cornm; In Anglais lui en [caressa t ua rve qu*;l n'eut pas le avaient tut la prom.sse. Wohtur d: raliser, ruair a se". Le gnral Tuabmnqu par cette nlrcprise. Marchm, de succs en mpit tuopuee, Christophe d.veau mus MIS Avec la perspective de la prochaine Cewfj **" ***** ***' AtterF,braarv 2*. 1920, tue neW rvode de cannes tour* vubmnes. h c :, arcQ : ier R e ir r p Sl venu qu*u tme rgulations as prornulgaquestion de teimyrattou est reomue o a 1* ciianceiier ite.rer ave ytou1 %  ji Mniutpur of Dooember 1? lotdre du tour Eli* u nrteuM ,.,, ais ()ul demandai m s All^s de \ 6 n ltl ,f Moniteur 01 utcernoer \i. un an au JOUI. B.114 Kurtieu* **U* *• ,. m aaHr la nctttA An. iti ^U bo in foll torce. A quadmmptcti duxrs raut d comme dan-; e '• u ; 11 mourir la petite AUla llpubkque Vtminieaitu, mettre { c h 'i 1.-< uveive ov.c sagesse d 1 %  *$< Ira d lmyraaon v.n Cuor! et ^ df ( D ; B ; i a JE** a* per >'.iu<-ii Mrtirti r i 2iAt0 . ion a Partf 01 "' n eve ,l ( l lie de8 ympatme-. au PW7 i;a s 9u;fo 6 u,t Lie h acteur Reni.er est an 4ava-t ic put 0 cu.r f ''M t dajs 'es sciences 8 quelle //t aa/e tel', itniyra ion eut au mai ou u %  bien pyur ce pays putti tuuti aO' UiUpleur. in p'uue'iX. dintri national q<*§ HiaynHtom cj-i^ii 1 7 Maej* ntoherdie pat U .. %  BOCialea et politiques. iUst un nom x oaa Que*t>o, oui nie.a. Ua,t< >" d)rdr, t de mesure. Avec beau coup d coura ;•*. il a H-8inu> aprs rantme aochorage bai been established Io the haibor of Porf-au-Princo and is inarked by a yellow buoy, at wbich place ail ncomin^ ships sub* iec tO| ? *? •,?' • ^.?^ ^^ temrale rendra ce mVfit p nmbte wL L *-*-* ** b lC ^ U0 de yre la reittatot ttue naturelle d* grand eo npajnie* iiabiians t tot a, u te exploitation $Atn§ merci du nuvaideur c non aualifii , itol 1 ignorant* Public Health Olflcer, Dtrlc: •/ Port au-Prince, C$Ur conlitiju on le Uni tout d'eu le, ce le contint d>..nouiunijt. Les ayem recruuurs tan* loi/ourt prts, quand celte ou/ ettot l tir est fait a exhiber un pro) t ae bvtitrt AVIS 1 Pass U 24 Fvrier 1920 les aoaUpublique d'AuMicb. li**c veau veaux r^g menu sur le Service de deunuder aux Allies, mi ont, avec raison, voulu qu'une Autncne iodopenda ite vm>, de I aider a vivre, cil 1 Autriche et sur out Vieuuc; in ;ui de f un et de troid. Le problme ui c .IOU est tr* dUneile a lesoulte. LAa.ucUi ua que ae, t uiibioaa d t. u.iauis et uua L-apiuie de d^ux. BQHIIU bruaq•.* av.c Ues j.ays qui unis a ta c uroin^ d Autriche lia quarantaine publis dans le Moniteur du 17 Dcemore 1919, rentrent on vigueur. Tous les b&teauz aujatt la qua'antbine qui entrent dana 1% rade de l'or'-iu-Pnnce devront 6'ar. r.er aux limites de mouillage ta blies par une boua peiute en jaune qui y a t place. Cette boue eat n*, la rupture P'acee a 5UJ yards au nord du polye aieut gue, dans U0 pieds d'eau, 4 ua ajjjie de 109 degrs exactement par rapport la tour nord de la Cathdrale et 180 degrs exactement par rapport au Fort Bizoton. W W. WADE Officier du Service d Hygine publicit] du District de Portau-Pwnce jGQiugo en 1810, S.nthiz c. <.S uage sa rsolut ou mebtanl De de impagnan> re&o.ureai de ne plus ne poini t oab er U re b ime ptr letpend c de U France • ils avaient mei elle taient goareiuees. Us armes au nom de leur Souverain De l'or, beaucuup, avait-1 i>etis6, Ftiunt, Don i'erJtnaiitt y 11, actuelledevait ua jour enlvera lEo,he Le ao aot iSfd.le Roi ,, iovitables pour lAuinehe, ai ,. ie me rapp-llc qu au Parquet du Allies ne viennent pas a sou aide ei IriO+natUm fi*nti4 l ,ad u nmfiaff ne B ont nec^sairea pour moi'gauisar sa £ni?ali l £ar0pa trire, mus u^ie-% ae, emiyantt y vie conoruiq ie, in ire en Valeur i ft ,* t nn x„„ • fijua.etpat.p.urit fc, ,a s m £ m.Ue.see de sou sot S JTX LU^5?^&£** S lutl* ne tuOitnt H a. e r; t en fis la B o..-sol et ne se trouver eu mesuie ,r P 'nomeo;. si dsaa rendue a t ay ni en autant "a d d e Vca ** q \J* !" &^ ^J [^^a 'se EVS nynquune mamere ae trader par br. enereneut a se detachei de la malr-naraou dbgy t t = tel ueaye U systme en UrJeddlm chj ... SeCiataifi, ,U u" Idioll $ "' "R .l^Sii ff'^S!" U) /lt u •*•* %  *** tvrear a,* ltx lUail et con,lu l0 :U avec elle des All i„ c \ \ Q Tii !" XJ^th L.a f.ir.e c ie^u4,u aux pro:r %  •w. et.qu. peusad replacer, couvrions ecoujin.qaea qui lui sSS 1 Lg ton£" I ilLLS Cavauafi je tous, ecr, eioqueui^.S^^^a^^ TSSn^Z VS> l ^7 ^S^^SS r iate lait aucunement djUnfrX'V'a!^ tfotiSffl SSLSSSJt M !" TKil :1 ttu. .na^nale. — ^ ^ ^ f^ "^ ^ S %  -u^se^e^re'u^'comp'fe 22% %  3JW* ^ Huuriassaie"<"• F c l lrc / l inatilc# pfce ^^ SStSftS. 1***}J ux fia ,H consqueuces. PrserVons l'Itafi ^e mission p ^idee pa le gnrai ,ne conme u jats bi.iio ai..a avec oa .n z s us sa Pyraiu d uid ui aui; le oD f de 'un iti devait garantir A celui ci 1: %  aicn.adeui.u. u^ tvaie la pi lie l'&fl, t s enga a r de piu> a lui i;Hitloiri iUilti i tfris -dts tiummu e,'' et Sir Bukl PUcidejurtiB. m nt M. Piedenc .vlarcctia. S. depuis u pauvre teoim: des wiu a*w qui po.tait sa pieire aux 1 jud 1 on> )usqu au gnerai qui COQ duiiaii les coivees, cfeicun tentait qa a cooprait a une oeuvre patno•ve^ nos frres esp4|(nol> hatiens puit^UC iti ennemis m naient actre taistence. A 'Ici, ilsonie leursmtcniioos ; il I trouvj bien iapotti ^ue lui ; il IIVDIC Je armes, %  munitions de guerre au (liicrjl • a Juan v\ei ilamires; et p^r ces secours genireux, il ket en tai 4 entreprendre des oprations olicn Centre 1a vi.le de Sjnto Uoiniago. datu icsiab cm.n. di i la logque coitcoa cestraic, dviait afnt di mourir, poraiae. vja'clle nat pts sciVi, peu po cer ses pis v:is ces re n^ir s importe t le et si dluseu e un ii main ena t aaanio nis qui coulsat ^.as beaux cin..t'i de no ic wy.ie eu roiBci tous u ro.ee, parmi Ce neroique. • caaos, umentabes. encore braquas De rrme que out musulman est sur la plaine en tr.ch.-, qui se.n0t\ cette place ou taient rfugis ferrand et tenu de taire au mocn> une lois en b.eal protester cont e no ie dciden i ?lia^4e^^ lc r"W" de la Mecque, ce p em ta e ei p'eurer sur nous, tttemn de L. L. M.'.M. tut u iront pauvres l'ygm es, nctp^b.es de ou il %  Jiid r l o uvre di> &-i us, de c^in I lSLX.'tttfi.'SVi tlmtmem V^olu **M par CUgo/ P' *• "tte *'^IOU d-as l bum\ijj-iu). U.IJ< .\ et aytars 4c gjrwuyirf. t.—CSiaissur AtJo^.n, pn*i c> pu A, j. -i ouea4au *f exti -ia.i8 u baKaas. U n'est pas oon doit tablir an oon rut type demoau qua. de ia sied teriana a la saer da eAafa, les consuls hnittent seront enar *N Jid, deux tats seuiemeut, Italie gs den sure t lier t excution et lili et AUeuiague, soient matres d'o; cne Ue recruter des emprunts refuiu vrir ou de termar ia route de terre toute Lompijme contre laquelle des *i^ mne eu Urient eu suivant le tniractions scrutent "leves ii s agit de ^auube. Gardons une route qui na commuer a marcher dans la voie u mur dpende m ue lit die comme la 11vention ouverte par iimp-aun *ts od f 1 * LUu -A'n-'He-delgrade, ni da i V id lit <"u*rw/u,*;r*wrJ.j^ • 80 FraBC t^tUtj&i II WttMjt


PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05031
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, January 29, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
sobekcm - UF00081213_05031
System ID: UF00081213:05031

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
_4f#i&b4.h&. -kNV 36^7-----------------
-..
o.
PotUUlJ''<*. i ai
DIRECTEOR-HROPRIETAIRE
' Llriiiii'tiAtiL'JlkiE
.'\GISTFAT COMMUNAL

jl NUMEtt l|} CMfWtt
ABONNEMENTS
PORT-AU-PRIJCB
', Ce ttft G. 2.C0
OSPArlTEMENTS
Un BOtl G. 2 50
. Tro1 icois 7 OJ
I STHANGEH
fi-rj mois _____________ i 8 00
Les annonces sont reues au Comptoir In-
ternational de Publicit, 9 Ruj Tronchet, Ta-
ris 19. 2ii".*! Ludgate Hill, Londres.
... .< Vv
Quotidien
1FLFPI)Oi\E: 148
Jeudi 2* Janvier 1020
Lt paix n'est pas le i*fc-
pos, c'est le travail : eba-
iun le sien, le maximum
ft'efforts du s le maximum
de capacit.
Thodore RE1NACH
Henry
CHRISTOPHE
Son Royaume
( Et traits
letUes consultations politique etrangb^
LE CONTRAT
D'EMIGRANT
NOTICE
La Citadelle Henry
bulle A Fia
"f rc fui pis va v-batquc Chris oph fou-nir 200,000 africain- q.4* se
ivi t eatass^ c" immense- rchesses proposait d' or au m y.a Je la
Un* le* casenaa:e3 de la Ferriire. Il tr* te cornm; In Anglais lui en
[caressa t ua rve qu*;l n'eut pas le avaient tut la prom.sse.
Wohtur d: raliser, ruair a se". Le gnral Tuab x ts la pittie orientale de HI^iio* 'e-ni e toi poar b tr l'instant d*
^enniDt de coasidi bls icd;ai 1 ti livu mntquatd, atnv aux portes tut pour n
,'inpagae (1) de S. \j Djmhg, il apprit la mo t
A lepoqu* o celle-ci,envihie pat de S1achcz.I1 retourna au Cap sans
fame de Murat.se trouvait en proie entier dm? la ville.
lOu'.e Icj Doreurs d; l'a Bat A Cnq jous avait de oiju-'i, Sm
bspaguols dblaiti, dans un: la- chez, daas la pr o/an:e de sa & 1
Couche indtgnation.se soulevrent e: pro haine, tit u 1; aa.ose aux n.pi
mirent a disputer aux Franais unis de bfiil leur re.om>m ivec p us d'avautagd et no 1 m nos 1 union eoire eux. U sium s l'Espagat |U qu'iU TJUliat du sort
le Ferdinand VU; encore il leur 11* .
Commuez les relat jus d .m t
avec notie a lie ci vjtkiu ri Ciiiso
louvemert, et it eur en commu phe avec la mme boa te loi, u m
nca-ion avee Christophe qui lui m: sincrit que vous m'a/.2 vu
turoit des secours en armes et mu garder. (1;
lit oos pour le seconder dans son le coup4ri at. m>nqu par cette
nlrcprise. Marchm, de succs en mpit tuopuee, Christophe d.veau
mus
MIS
Avec la perspective de la prochaine Cewfj **" ***** ***' AtterF,braarv 2*. 1920, tue neW
rvode de cannes tour* vubmnes. h c:,arcQ:ier Re,ir.r pSl venu qu*u tme rgulations as prornulga-
question de teimyrattou est reomue o a 1* ciianceiier ite.rer ave ytou1 ji Mniutpur of Dooember 1?
lotdre du tour Eli* u nrteuM ,.,, ais ()ul demandai m s All^s de \6 n ltl,f Moniteur 01 utcernoer \i.
un an au joui. B.114 Kurtieu* **u* *,. maaHr la nctttA An. iti ^U bo in foll torce. A qua-
dmmptcti duxrs raut d comme dan-; "e ' u";11 mourir la petite AU-
la llpubkque Vtminieaitu, mettre {*ch" 'i 1.-< uveive ov.c sagesse
d 1 *$< Ira d lmyraaon v.n Cuor! et ^df(D;B,;i a JE** a* per
>'.iu<-ii Mrtirti r i 2iAt0 . ion a Part- f01"' n eve,l (llie de8 ympatme-.
au PW7 i;a s 9u;fo 6u,t Lie h' acteur Reni.er est an 4ava-t ic
put0, cu.rf''M t dajs 'es sciences
8 quelle //t aa/e tel',
itniyra ion eut au mai ou u bien pyur
ce pays
putti *
tuuti aO' UiUpleur. in p'uue'iX. din-
tri national q<* HiaynHtom cj-i^ii
1 7 Maej* ntoherdie pat U .. BOCialea et politiques. iUst un nom
x oaa Que*t>o, oui nie.a. Ua,t< >" d)rdr, t de mesure. Avec beau
coup d coura ;*. il a H-8inu> aprs
rantme aochorage bai been establis-
hed Io the haibor of Porf-au-Princo
and is inarked by a yellow buoy, at
wbich place ail ncomin^ ships sub*
iec tO| bu?y ( l'ocatad JGu yards nortb o-
me rargp, ja W feet cf wattf on tho
follown g bt"ruinas : nortb tower ol
fort
a ctasro^e'deB Htbaboivg, le Sa,hoi?aI' 'Y^ degrs true
Bouvnneo-t da ce qui recto de B.zot'., 18C degrees true.
\V. W. WADE
Je M rech rche oi-nepai dans fvell
mesura la main d uvre kuti nae a
profit ou pro/i era del rcolt dti
finiMB cubain s. Je ceux ex an .,
i'opiniiliet que dans la Paiaute
loiopcnae, le erritoite ci pir le
raideBle (2;.
luan Siuchca Karaires, le chef du
l'AU'uche et, avec beau;oap u'habi
Jet-, il a su cariei les rvolution
mire aussi u.en que les imperia
lites part sans dune restauration;
?.s*ec ;e tilre pompeux de cuancelier,
br.eoe.ne u a ud.e^. *ute c,U > ? *? ,?' ^.?^ ^^
temrale rendra ce mVfit p nmbte wL L *-*-* ** b lC^U0 de
yre la reittatot ttue naturelle d*
grand eo npajnie* iiabiians t tr iueet pr lu /orce des c>tot a, u te
exploitation $Atn merci du nuvaideur
c non aualifii , itol 1 ignorant*
Public Health Olflcer, Dtrlc:
/ Port au-Prince,,
C$Ur conlitiju on le Uni tout d'-
eu le, ce le contint d>..nouiunijt.
Les ayem recruuurs tan* loi/ourt
prts, quand celte ou/ ettot l tir est
fait a exhiber un pro) t ae bvtitrt
AVIS 1
Pass U 24 Fvrier 1920 les aoa-
Upublique d'AuMicb. li**c veau veaux r^g menu sur le Service de
deunuder aux Allies, mi ont, avec
raison, voulu qu'une Autncne iodo-
penda ite vm>, de I aider a vivre,
cil 1 Autriche et sur out Vieuuc;
in ;ui de f un et de troid. ,
Le problme ui c .iou est tr*
dUneile a lesoulte. LAa.ucUi ua
que ae, t uiibioaa d t. u.iauis et uua
L-apiuie de d^ux. bqHIiu
bruaq.* av.c Ues j.ays qui
unis a ta c uroin^ d Autriche lia
quarantaine publis dans le Moni-
teur du 17 Dcemore 1919, rentrent
on vigueur. Tous les b&teauz aujatt
la qua'antbine qui entrent dana 1%
rade de l'or'-iu-Pnnce devront 6'ar.
r.er aux limites de mouillage ta
blies par une boua peiute en jaune
qui y a t place. Cette boue eat
n*, la rupture P'acee a 5UJ yards au nord du poly-
e aieut gue, dans U0 pieds d'eau, 4 ua
ajjjie de 109 degrs exactement par
rapport la tour nord de la Cath-
drale et 180 degrs exactement par
rapport au Fort Bizoton.
W W. WADE
Officier du Service d Hygine publicit]
du District de Portau-Pwnce
jGQiugo en 1810, S.nthiz c. <.S uage sa rsolut ou mebtanl De de
impagnan> re&o.ureai de ne plus ne poini t oab er U rebime ptr le-
tpend c de U France ils avaient mei elle taient goareiuees.
Us armes au nom de leur Souverain De l'or, beaucuup, avait-1 i>etis6,
Ftiunt, Don i'erJtnaiitt y 11, actuelle- devait ua jour enlvera lE ini eu captivit ei dont let pouvoirs pour la ra i.i h r i son royaume,
fient exercs pur la ianle de Sv lie c te pi le o le 1 e tant couvre-,
iSiuc z -'avait eucorc neu fait que h t aut d: Paris venait de r;
^ari'oiganisatioa dj san payi lors trecder h met opole bcnqu.-.
le ie gcueui Tnaftires (4; *iai ic
taule de ia part de Chit:>o,he Le ao aot iSfd.le Roi
. ,, iovitables pour lAuinehe, ai ,.
ie me rapp-llc qu au Parquet du Allies ne viennent pas a sou aide ei
IriO+natUm fi*nti4 l qPrune ma* an tu* a examiner sables pour q .'elle puisse vivra du-
alits en 'houille blanche, et ie*
uploiera faire rnarcherdes usines,
jile possde un bon rseau de che-
un-s-.nedec ,u-ue lUyonui.doien {iiTea'qaUluVa" aneVa "q'ui ~i"l Dirnih^la IfanSl i. ^Ag9i^n da
U eiynat .r* de i ny>,ad u nmfiaff ne Bont nec^sairea pour moi'gauisar sa ni?ali l ar0pa
trire, mus u^ie-% ae, emiyantt y vie conoruiq ie, in ire en Valeur i ft ,*t,nn x
fijua.etpat.p.urit fc,..... ,a s m m.Ue.see de sou sot S JTX LU^5?^- &** S
lutl* ne tuOitnt Ha. e r; t en fis la Bo..-sol et ne se trouver eu mesuie ,r P 'nomeo;. si dsaa
rendue a t ay ni en autant "a d de Vca ** q \J*&^ ^J [^^a 'se EVS-
nynquune mamere ae trader par br. enereneut a se detachei de la mal-
r-naraou dbgytt= tel ueaye U systme en UrJeddlm chj ..., SeCiataifi, ,U u" Idioll $ "' "R .l^Sii ff'^S!"
U) /-lt u ** *** tvrear a,* ltx lUail et con,lul0:U avec elle des "Allic \ \QTii XJ^th
L.a f.ir.e c ie^u4,u aux pro:- rw. et.qu. peusad replacer, couvrions ecoujin.qaea qui lui sSS 1 Lg ton" IilLLS
Cavauafi je. tous, ecr, eioqueui- ^.S^^^a^^ TSSn^Z VS> l ^7 ^S^^SS
riate lait aucunement djUn- frX'V'a!^ tfotiSffl SSLSSSJt
M TKil :1 ttu. .na^nale.---------- ^ ^ ^ f^ "^ ^ S -u^se^e^re'u^'comp'fe 22%
3JW* ^ H- uuriassaie- "<" Fc*llrc /l inatilc# pfce...... -........-------^^ SStSftS. 1***}J ux fia ,h consqueuces. PrserVons l'Itafi
^e mission p ^idee pa le gnrai ,ne conme u
jats bi.iio ai..a avec oa .n z s us sa Pyraiu d
uid ui aui; le oD f de 'un
iti devait garantir A celui ci 1:
aicn.adeui.u. u^ tvaie la pi lie
l'&fl, t s engaar de piu> a lui
i;Hitloiri iUilti i tfris -dts tiummu e,''
' et Sir Bukl PUcidejurtiB.
m nt M. Piedenc .vlarcctia.
S. depuis u pauvre teoim: des
wiu a*w qui po.tait sa pieire aux
1 jud 1 on> )usqu au gnerai qui coq
duiiaii les coivees, cfeicun tentait
qa a cooprait a une oeuvre patno-
ve^ nos frres esp4|(nol> hatiens puit^UC
iti ennemis m naient actre taistence. A
'Ici, ilsonie leursmtcniioos ; il I trouvj
bien iapotti ^ue lui ; il iivdic Je armes,
munitions de guerre au (liicrjl a Juan
v\ei ilamires; et p^r ces secours genireux, il
ket en tai 4 entreprendre des oprations olicn
Centre 1a vi.le de Sjnto Uoiniago. datu
icsiab cm.n. di i la logque coitcoa cestraic, dviait afnt di mourir,
poraiae. vja'clle nat pts sciVi, peu po cer ses pis v:is ces re n^ir s
importe t le et si dluseu e un ii main ena t aaanio nis qui coulsat
^.as beaux cin..t'i de no ic wy.ie eu roiBci tous u ro.ee, parmi Ce
neroique. caaos, umentabes. encore braquas
De rrme que out musulman est sur la plaine en tr.ch.-, qui se.n-
0t\
cette place ou taient rfugis ferrand et tenu de taire au mocn> une lois en b.eal protester cont e no ie dciden
i?lia^4e^^ lc r"W" de la Mecque, ce p em ta e ei p'eurer sur nous,
tttemn de l. L. M.'.M. tut u iront pauvres l'ygm es, nctp^b.es de ou
il- ........ Jiid r l o uvre di> &-i us, de c^in
I lSLX.'tttfi.'S- Vi tlmtmem V^olu **M par CUgo/ P' * "tte *'^IOU d-as l bum-
\ijj-iu). u.Ij<
.\ et aytars 4c gjrwuyirf.
t.CSiaissur
AtJo^.n, pn*i c> pu A,
j. -i ouea4au daas 1 h.
7 a ^ .vlASiO u
-par
ou passe la roiio ui.eruat onale qui
Il n'y a qu'une solution permettant louvoie Unabe et conduit en Hoo-
datsn.r une protection t//ic tee des gi'ie, eo Poiog ie, eu hjumanie t'e
utjrunt* cest la saluante. C/>*f exti -ia.i8 u baKaas. U n'est pas oon
doit tablir an oon rut type demoau qua. de ia sied teriana a la saer da
eAafa, les consuls hnittent seront enar *N Jid, deux tats seuiemeut, Italie
gs den sure t lier t excution et lili et AUeuiague, soient matres d'o;
cne Ue recruter des emprunts refuiu vrir ou de termar ia route de terre
toute Lompijme contre laquelle des *i^ mne eu Urient eu suivant le
tniractions scrutent "leves ii s agit de ^auube. Gardons une route qui na
commuer a marcher dans la voie u mur dpende m ue lit die comme la 11-
vention ouverte par iimp-aun *ts od f1* *LUu-A'n-'He-delgrade, ni da
i V id lit
<"u*rw/u,*;r*wrJ.j^ 80 FraBC
t^tUtj&i II WttMjt


Ji. Xfi-*-i
-CapJlaitzcii
-
lis alla indu Cousvl foniminal
L'EMULmQi de SC&TT
'r:r
."
.
' ihsenur* f-rcmcnce par le
MvMrl sr-tart Ut hsepb Paptnte
-Vrs !?; Co?..-c 1>r-,
L- ObfctfJH rorr.Tunal cent I*
^ac-cat vies", de prendte fin rt
hfurevt ris vcu* prsenta s tiici-
la&MM e? de vous remette i vous;
que le suffrrge de la popuiaron a
-.ppes a grer dsormais les in'-j
rets de ,'a cit, les rnes de l'admi-
nistrai ion municipale.
Nous fomrres d'autart p'us heu-
reux que cette transmission se lait
dans des conditions normales t\ na-'
miells, comme le permettent les.,
circons-ances actuelles, et comme il * q^.nous .-prorronMono
j est un puissant aliment mdici-
( nal qui par lui mme contiens
I tous les lments ncessaires
| pour donner la sant et la force
j Prennez-la pour vous convaincre.
Exrt* tjo
Varits
VENDREDI
[JUDEX
4 p'sooes
LA ILEGE2SLE DU
Entre gentule ^
Knlault \\
U
*m
sied a des hommes conscients de
leurs devoirs. !
Le conseil que j ai eu l'imigne
hoonturde prsider pendant deux
ans et j mois a revtj, Afessieurs,
un caractre pariruliT, iocoaru
.ans doute, da?s lesannales de notre
histoire : c'tait un conseil de Iran*
s;t on, dont la mission tait for d-
Jic*t*, car un rou?ge nouveau ve-
rnit d'tre introduit dans l'adminis-
tration gnrale du psya, et le con
.ilc de la Gendarmerie nous tait
impos: ranlisque de nouveaux er-
vices d hygine et des travail puh'ics
nous enlevaient une par ie de nos
uit'ibuiion. municipales.
Notre miss-on tait douli m=n
rs dani *
l'exercice de no devoirs d rfroyena
Quartier Gnral jp QtsDive
De la Gt udarmerie il il. i
lesquels nos Vler
i ea rapport)
Fort au Prince, ( Hati ) le 20 Jan
Aussi proi vr ns'tious le b?soin
de rendre iri |ct t haut le tribu de
no< hommaRes i oui les agents de
1 Occupation et (t h Gendarmerie
passs t( prsen s vc
tondions nous ot t ml
En dehors du cadif Ordinaire de
la ve municipale les i t- s.illants
de notre aamimstt non
rsumer en quelq, si oints. personnes se renseigner ce Quar
i bquilibredn r dgt communal [jpr Gonl Ce8 ru*meur8 n,n
demand i tous s servi ea com dei trangers amis du Pays sont
munaux it la rep b que : les ex Bans fondement et ont t certaine
positions du 1er mil qui ont donn ment lancea par des individus sanF
un caractre plus priai a no're tte scrupules dans le but de ftbe u"<
nationale de l'ag icultur-* cl du tra- pmp gande favornble leura sla
vil Nous n'avons pas atteint, bieu res ou d'autres combinaisons
Certaine rumeurs tendant faire
Hccroire qre les .Syriens et d'autres
peuvent se ptt*AnRpra seront expulss du terri-
toire Uai'.if c ont amen plusieurs
RENSETC NEMiNTS
3METkOi\OLOQlQUEt
OttoKKVAfOiiiti
DUPTtTSE.vH.-MKb
v.uiLob ST MARTI Ai
dlicate il s'agissait pour nous d'.- enldu' ,f ""na,un.del D0S ds'rs
bord, de succfder IU Ccoseil de "r c'est unt ceuyre de longue ha-
ittiet x9i5 qui a fait poque !* laquelle I eipnenee doit ap
d.ns les ustes municip-ux du Gap t0"' l* "" .% Ct iM m*
Hiitien et dont le bon r*nom va*. d hcallons- Nous P*rons. W vous
riou-. en
leur donnerez plus d'ampleur.
reus ei cotxe patriotisme la
hiuuurdela si.nation et vous com
;it le tour de no're pays,
tiow insus, du reste et il fillatj Vient ensuite la place d'Armes
ensuite que de nos rolrtions avec que nou<* vons tmaafoi m*e en un
les nouveaux services soilit le p'u jardin public II neet pas phev
grand bien pour l'administration des mais vous ti nun i cur de l'ara-
n'rts de la li. behir et d en f-Ti un de> plus
Nous avon-, Messieurr, l.v oc beaux de notre p-ne.
Nous avons ru, a re i ropos, des
flicita lions ? t t>urrout d h cri'iquis
. mice acnrbes, raaM le teiups nrran-
prefldru quel a t notre dvoue Q, touN j, e9i res-v- l'avenir
m?nt'i la tache, quand nous vous d ,iiro fci ou8 avo.. b,f.D ou mal
ntrons que, s'agissaot de remplacer fajt. te que no- sa
des conseillers dmissionnaires, quel ment, c'est qu'ei i
ques un? de nos meilleurs amis l'erahelliseeruen' i .< n s places pu-
.ous ont refus le concours de leurs bliques nous ti i-.h an nos attei-
nmirer. bu.ions tt l'on pe.u C est donc peur nous l'occasion ,es vi"03 haitiwi-f pr. s. niaient le
d'exprimer loue rio'-re graii.ude i spectacle des p aces pib iquesde-
v.n* 14 ,.^,-.....-fx *j..n l'Ourvue d3 lou' aurai?. Nt-us vons
^ r ;,.?. P!, aS easav d'entamer l-t conduction de
k i .? rMp0n l'hlel de v,Ue iur la Pr,,Pt qui
sabiht. Iui e8t eijeCte. Flans et evis sont
Quels ont t les rsultats de nos fails maia nous nous sommes Leur
t lions ? Nous laisserons d nos man ts la question de capitaux, nous
dants le soin d'y rpondre. Ce que sut ions pu poser la Ire \ iarre de
nous pouvons dire avec la plusgran- cet edtSce qui devra con lihuer
de Somme de Satisfaction, compara
R. S. HOOKErt
Chef de la Cendarm r e d Hati p i
________ ___________- J
Dpartement
du Commerce
Mercredi 28
Baromtre
Temprature
levier 1920
763?
minimum 21,]
maximum ;3.'
25./
nuafctu>
Lu i hatmutUt
Awiil Laym
1 luiiyle d*hue* houx
itt du Centrt
f Port-au-Pjince CHaiti^
| A lbonLenr e'8nncncer UU.
' MedeciiiS et a.iea cocliui Uk.\
Piian. scitna .d'Hsili qu'elUasT
reptaai Unte.ats Lslaieiomi
iriser Bausse & Ce oa fans,!
Is vente de touits ses spculai]
lutlk fait extcuier les t oui
ju'on voudra bien lei cinfl
faisant beeeficier l'iutartaie
noUbla remise.
On peut s adresser elle a
piUB ampUs rtnseignemtntfc.
culirement elle a le plaisir d'i
mer MM. les Mdecins, ses
et le pubhc.tu gnral qu'elle'
oVrecevoir les spcialits son
Foudant.de Soulre
Mangonu-ferreux
0igts.it' la diastsit etl|
Panciaatiue.
Vodc-tannique
Levute de b*re
Tomque au quita Ceci 1
Ko a
Klein
l'embelliasement d la 'Jrae vil'e de
tivement descritiques malveillantes *a Rpublique et lui donner, ainsi JJ. J
t basses visant aux personnalits ^ua administration coma "'$
i 1, n-- A o ^r.c rr,/.1 buumeutdignedelle.maisncusavom "B w-
ae ta p*.t de nos propres conc, pet!8 que c'tait un este eu vain, Pora
yens, dans 1 urne desquels lermen Jt noU8\souhaiton8 qu'il soit rser
d'un repmu-
oauvre dim-
.e encore le levain de la haine et de ve ail Conseil de i920
la discorde, c'est que les relations dre et d'achever cete
du Conseil communal du Cap avec portaoce capitale,
'les otficiers de l'Occupation et de il ne nous re-te maintenant qn's
la Gendarmerie ont toujours remercer les ecrploys d tous or
Lorrectes et comtoises, sans fortan- dres qui ne noua ont rOiol mercbi'i
eii2, comme sans bassesse de notre ^ iejl" conceura raceau-iuel nou-
. pajt. Jamais rien qui put ressembler
a un ordre, quoi qu'en pensent
d'aucuns ; des conseils ou des sug-
gestions que nous acceptions ou re
ttions suivant ce que nous com-
mandaient les intrts qui nous
etaieht confiis.
Nous les avens maintes fois d
fendus, ces intrts, sans que (e pu-
.b.ic n'en rat rieo, car noire disc.-
\10t1 itfttt une des conditions nces-
saires au succs de notre mission.
. Le conti 61e de la Gendarmerie
qui semblait devoir tre blessacv
peur notre suscep'.ibil. t n'a consis
avooH pu in-iiii'
ions le croit-, le
tait confi.
Merci a tous D'
merci voua, M
1re, qui m av 1
I, une home v.
ie qui 10 se |
dans l'nitt'i.-
merci vous M >
ti p senc-, Ci
gue a nos dl b
sait 11 illusion d c.
souve ir mu a c-
I lande faueUeu-.rt ouleve pr.na
tuicinent de nos l'uigs et que no
vuiux de suites tous accompagnai
t; qu'en la prsence d'un otli ier i||t, le Magistral, M M les Cooseii-
uos delibeuiions, et cette prsence11er*, dans le bon combat que vou
nous tait plutt ncessaire, puis-
que, prenant le plus souvent des
pesures d'oidre gnral dans i'excu
tion desquels la police devait jouer
c tle important, nous tions bien
4 l'aise pour les discuter en connau
.sauce de cause et mettre la dernire
snain nne fois pour toutes ; discus-
sions, la vrit, empreinte; de la
plus grande urbanit.
. Nous jouions aus cermett 2 l'express o ce'tes sut
Arriva* d marchandise*
.p ftesser 0\L H.E.HOOngS t
de ' Pi am> Rail Knd Romrai v
anp svrir laissa New i'o'k le 14
Ja^vjpr conraot r arriv a Porl-sn
Prinre le M do mme moia pt e sp-
por A p. ur 'es po't3 anivsn' m rjpui rert soixante six tonnes 9t
00e pe tinem- cen'ipnvf ( 1 206 01 ; de marnhan-
1occupant de Port su Prinie tonnes 607 31
Can Hatien W4 48
Gonaives 13-2 47
Saint Marc 120 20
Port de Paix 62 45
Tonnes 4 90*91
Part au Prince F-trine 2905 ascs,
Suce 2 caissea, Penrr 42 caisaes,
llsotgae 10 barils et 86 cai-apg
Conserves alimentiir-ps 87 caisses,
Fromage 19 noiases, Huile d roon
10 :iisf n. Ilarenas saura 800 caia
AMuiaettea 800 c> m, Hnile
co'on 17 caisses^ Savoa 61 cais-
nons 19 caisses et 1 J>anl,
Pommes de terre 19 barils Bflcnf sa
[e au barila, Porc 15 barils.' Poia-
sons aala 5 bsri's liarenga en sau-
mure 45 barils, Vira 30 barr|qua,
Morne 10 670'ivres Itiz 17 500 li-
vj ver3t caisses et 5-1 bail**.
Cap Ha'i n Farin** 1983 sacs Rfm
re 34 caissp8 Msr>*gne 145 ca'sses
Conserves alimentaTes 96 caisa^s,
Fromaae 1J caisses Biscuits 10 cais
sa Ptes alimentaires 10 caisaes
liuil-' du colon 12 caisses Harengs
mus 300 caisses Savon 103 caisss
Mluraeties 70 caisses Krosina 1200
caisses Oignons 6 caisses et 1 bari>
! mumaa de terre 35 caisses et 7 ba-
rils Jambon 1 raies* et 3 barils Porc
84 barila H r^ngs ta ssnmur 285
barils ViesJ barriques Morue 10IS2
livies Ki/. 5'i.m livre* Tbic Sin li
vres Tiasua divers 10 caisses et 155
balles
Gonaives Farine 825 ascs, Beurre
14 caiises Ma< tgu* 48 csisaes Con
serves alimerttires 70 caisses Kro
eat* 1 caisse Jambon 1 caisse H ni
le de coton i caisses Harengs 8 90 caisses Savon Ic'a*' Vlurae'tes
Moyeore diurne
Lui clair la maunr,
l'a^i--uiiUi.
hclaiis au N-E.
Rose.
baromtre lgrement en baisst
|. SvJiEKER
LeBulletinoffloie.au Dpai-
teuient Om 1 mati action
publique
Le dernier Noap*tu *vtw i MarauiRI Mhaat.
Loi ui llntuuktiuii A'uSiiHue. atitfs ti
'IaWUCtMMI r'ujliijuc, l'iOjjirfiimic K%t/HUt Nut
BMW, frojMii...ta do i-.so.cs Noru.ales, Le;
auteur du UftWt up L.M3 J^ctCCrXlualca Go
ikir ir'rdujutc La6&jue
Seront iou<;>cc -on r'atikiaiio \>i lau.tur Iwv
BSHMOul tSt.CB uvj:ii,ut;.a ui.c n;:u, c;v.n.. rCv.lv.
Mm t.jinru cuauuia, de m vo.x wuiiivse, li.
air oc Luuisc ex un air vie Ma. ou.
Valent) Canu, le violoawe que Ion admne
bnucoup jouar- kbALL. 1 d AMoCi.tv Me 1 ot15 [ / i Jii.l.M el *M efctl t'ntr i
ttagDKT. A e o.r Uod, et a d hv,ur. piettu:. i Jfttdt VtttUtlt a( AfcW 101 h\
^uu.icanouieue Le tte> mer Orang
Mouvement
tMarith
Le steamer 'A dvanti in
ligne k'unam* partira ceunr\
les ; orts du 6c/.
Le 6/ean.e *Lity o\ Pi
La Lbanou
Uriianiiivia vie-.it de ngu adrv i- .
er une u6nifiquc brocuurc ilidire qui dame SOU l la UUi ^tloUahi
une ide de ce qdc eriii lc> totrts d ,nUbi* nanf 0*C CuiQttQ l d(S
nu anglaise ut ijo. Ce litanti irs*alteo *
a nien, u.iua vo'i
mandat qui no i
volUWorateurs,
loi rs ea Uo iaeii
: i do >vec J'i i
,i <-, uim cordieii
l -i].- a dememi
ri* >ji ih la cit,
, tel, imit U ha..
o 11 a i' s rno
Ifjfnt, ns lai--
seilb Pe-i'. Ut
lui iH't> ntres qu<
ail 7. livrer. Soyez accessibles sut
bons cons-il" u"u qu'ils viennes,
mais Cvi;.n. /.-vous les reins d-
maintenant, (ai mez l'oreUle auxca
meura des voix empoisonnes dom et *** o ii^s
U mi'heurfuse tt trit* mission
semble ttie de jeter Is dsagrey-
tion'd.-.na luea lea usuvrea de
uuel'i'Jtf valeur. Qe'entour de vous
lnii \ju des crpuia et des es^ri s se
fa>s qu'il l^neeMlin plus d<* m n
autude dans les relations BOCl de uos concitoyena, pour le plis
craod bonlieui de notre clire liai
Louait a birmiiigruiu ti m O-b^ou, sou liai^Mu StTO, Ct iCTtCLtui r*W
auv)ices d.aoard ol iradt, >om aj.v-eiCc> a dwi- ; ,)jUr (g$ f/Ortt du Aot'rf ti
ncr v Mmllatt tODnami. VI-
Nou remercions la Lgation Britannique cq IQTn
:.on racieu envoi.
-t-xposuiuii lu Conyros
aatroniLocitcS i. nACiiitevio
l'ar riiUcrnicduiie uc noire unat>;r a Wi>-
hiiikiio:i, le guuveiiieincui uc i'Lru6uy iuv.ie
le Ouuvernemeui l'.u.u.u a pteuui^ ur. a la pu-
muie espusiuou paiiumrkai.iv. du oungrt-i u a -
cdiieeu. qui im lieu a Mouievideu h ur Mai
pracaaui.
M. Moravia, en trinsmetun: cette mviutiun
au Utparteiueui des iieiaiioui iicrieutci a ta*
pi.me le >.iu de voir le Ueutetaeiacui d'Uaai
rpondre a cette invitation.
Nous souaaiions que ie Oipartenent des ira-
vaux ruttt prvune au plus :ot une deviii'-n ;
ce HjSti
Mariage
Hier a eu lieu le mariage vwi de Me.i: .iaria
Kiviere avec .Monsieur uiglne Marcelin. Le
tmoins riaient du eut* de (epemsc : MM. l.-.u
feiuua et Ut l>.viie et du c*M de i e-^cua .
.<4>vi. r. -.k... Ke>^ et .vju.^iie Merelcr.
i^> t.cued:vlivju lupiiaie ivjar >.ia uuuuee J la
SaNilflM >\OVv*t>aBM s.xji a neur^ et Us
M.rui.i CVMIUU l'altMi y*t Maaa.4e Kod'Jlptle
Mcicier c: Mwuvicdf e-.i. ouupet.
XloCjl^Uo ttCCueiil
aur le whail
Hier prs-iuidi, i:n tragique acaSBOt qui cau-
sa ia mon de IMU ,c^ne gens wCcaaiSUMHI un
attroupcnieut cousiueiabic sur le grand Wharf de
i"wit mm l*nn
le cnauticur Oucatel, 19 $m, les aiiant
Mazann, 20 ant, Josevju Kigaud 16 an se uou-
voient uan nu eaauoti auio-noailc iransporiani
de ansoiHi:.-. ur le wiuii quauvl un mauvais
coup de VOHM ht cliav.rer A canuou a ia iter.
Les prijouintib reusnieui a s'ciupper niai le
trois HjUBCt geo e noyeieut.
IJans l'apies midi mme le cadavre de Dutatel
a ete lepe^ue. Oc mai m os a pu rU0*vw ceux
de Ma^aiiu et liigaud.
& Vis de dpari]
Les dpihes pour l'etu*
Wuuy&ke, Jitmi* Luyeu
ir el, / ar U bttuti>er Ci} o/l
Olai,stioni ferni ts u soir b\
t es prcises.
Une nouvelle li
de cargo-bouts
Lu ligne hollandais* in
ra d'ici peu un service intta
awi/outs avec dpuris d]
Ittiiam a But nos ( H[
i uuiHHiutdt Amrique Le
iid ai '1 huma*, Sanchez,
Pfula (luU)Utp'Hauun, ?t
'Mme (ii./i) eikinysion, h
que.
Aous renseignerons nos M
sur les mouvements de ces M
H caisses K>ro- ine 50) cn>aaea Ha
rentza en aaumure 25 b 41W) livras Tissua divers 11 calas*
bll's.
Sai'.-V|arc Farine 88 sacs Beurre
'2'icaiaaa'S Mar.tgue H8 caisses H<
renga saurs 15 caaaea l'o'nmes de
iere d bcla Jambon 1 l>nl Tabau
4iOQ livres THaoe divers 3 caisses
et;tt tiin-u
lon de Paix Fa'ine eV) aacs Uenr
r IU raissp! Hleoteg*#e (V) c-nsset-
_ <;onerves a'im n aires ! raisses,
table ; au:nn inti prt euher n'a tl ei |H ui^m dveloppeiaent de notre Hsr< riM saura UK) ensa* fluile de
effleure bos r/enses, ct nous avoas bonne ville du (J . cHn 5 canae Ht *l.raen aires W
KOliERUX ALAMBICS
u uux-ce-vit,
AHUMS, ALCOOL, etc.
EROY FILS AN
/ cotoTKverrua
ft, m lu JhtHit. 76
3f PRTIQUF a DW.UIIiu d'EsiJX-DK-
VI. 28IERCU MC. MANUEL is rbrtct SBDH2 t TAlilF u.lUSM ilrsssts fraaco.
SecliouduSouSeob
0*411 cet aprs-midi 51
Wtcists qu$ se rtumt au
National la section du 6'oUi
' de l'A M C. S
Beaucoup de lettres circi
ont t larces cet effet.
Mme Luce rchxn Lay
ra provisoii ement la sanct>
Journaux v
Ou trouvera au bueau
lin t L A>ct: bioi ,
, ib e,ci.e iV
Y t -mineiit.
i11om.ii e
si n ei
c-s-ay de meure dans la in.nuter-
* Ion des affaires de la cit la recti.
ace et ! settmeot de rcsp9|S2bjli

lifl.
Mtfaiewifi ;v-io '^ a
i
pris ca.sstfS ;,-c l baris Har^rgs un
{s'io^n* l e)a'tl M^rae i*."/) uvrte
GAETJElXS & Co
Rm> du Magasin de l"to
/.'// P. H or les tOO livre
'Z l< ? g. IJP, 175 et 2 <*
I
M


"TllfW
Paulf
-fc-*
AVOCAT
ffia. Hue Courbe
pr* ;<,' J*' ^ Hero lf me ts. > peni d* rr,vqn~ de f*b iq- c.
Co s-lat'o > sur h* kkdnmrm d* hta* lima
Km c g pflitoi con n erei \
pn-r l.i recoovrc men rf. . tanf adon-a *n eelej j ) Ce miner cte<
l*w Lesgu* of An e: ic.
I iennenl d arriver :
i lot de fton-Skid
roGdrich-silvericwD, ?uto, cord,Tires
3w*3 li? *"80tlM32 dollar?.- 32x0 i|2 40 end dollar*
Michelin-Auto-Tire
Monsieur V. CREbY
V l'honneur d'aviser ses amis et
clients qu'il vient d'arriver avec
Un stock de Marchandises de toutes sortes
cl qu'il a rouvert sa maison au
Ao 116 de la Bue Travevsire
7oui prs de la Douane
%I. tf Etoffes pour fohes, Tissus pour
H. Murad Sous & Uros Hommes, Bas et Chaussettes, cha-
peaux de paille.
Lait ^onden Netl
n Veux, Alf d 1
A. du # Coi L Matin,
iS
30x 3 ij2 ^7 dn.lars
Pow;* quantiie, meilleurs pi ix
Hue des fronts Forts
En vente chez M-^v^aItmiwpm.
Jean /sari, Marius Berne. Lud v c Gros
.
T 0 1 L E R I E elc.
PH dfiant ionfe concurrence
'-^
POUR DEUX SEMAINES SEULEMENT
24 Janvier au 7 Fvrier
LE BAZAR MTROPOLITAIN
Je*ira?tf rduire son stock afin de fuctiiter sou travail d'inventaire, a le
au public quelle /ciil les rduction* suivantes :
mrre Loprz 00
utp Anuour !X>
O're Farvol M
uire (cninioe) OC
vnn poar lwiv 10
vonprlPiniv^R B 10
mdrede HvnnS r 10
udre*avonP*ritr 05
Jdr* n loyer (0
von rie toile te
catnni
'(ion po,r linge
M
rin
8M|e pp Mt>rthf
cKiu'8 uuin
nbone (on ve're)
ocolat aulait
P*tr
94
17
10
Ni
05
40
12
1"
Bf doit
75 1b
78 lb
78 1b
51 b
ou or
(Ob'-
Os. le
M 1,2
O'-k
(br
pk
lateade ebecoiat 25
k
b
b
b
k
k
35 *>rre
10, k
1ik
2i;k
15
90
15
(41
0*1
ni
Gingembre cryatailiaC&J
Cigarttua Cycle -0
Cigare tes licli. S 31
C ger Ke8M -lacli ine,25
C ;'re'tes Mu mil 25
i^aret i*8 Na'iooai iO
ug&it* poiaiiiloaloa ou
Porto Hico 05
Al .me e 2C
A lu.iittte.-^pU'B boit; 12
t'ipea 20
Pips 35
C t a postalfa 50
A b lu Souv> niia 35
Avuiiie U k r 38
Hn- bien ii o M*r 18
HuUr 8188 48
Pome Noir Premier v4
Marmelade d orange 40
Rduit
70 pi;
15 ^k
itfpk
%i k
2^k
00 K
05 d*
Ui e;i
12 i k
08 pk
17 ei
30 ea
40 dz
30 ea
3Hk
85 ou.
lobot
45 bot
20pk
3ibot
Elirait de Vanille 40
i'oudie lvation Ui
Sardines I builo 18
l'api i byg unique 20
Poudre luaecticide 15
Oouaerve (Unli con-
Carne > 10
Conae. ve(Choucroute
et sauciBSOii i ,ii
Siumou V. B. 88
c Sauiuou eatiiot 43
av Uul (m vnre)
38
t d* Buf hach 35
d^ Vc-au, J .mboii
t t IO)Uf (Jjttt; 40
Bdeou ibii veiie> 75
Bteto tak de Ham-
bourg 25
Coroed Beef V. U- oy
Rtdui
M bot
uo ib
l ea
I0p4t
12 pqi
Sauc Tomate
Uelnjtt
Sauce Mayoun.ise
Prem.
Cacao Wbilman
fit 4i a
WSv Cirago pour soulier
3-J
48
27
Rduit
54 bot
2Sbot
15 pqt
25 p.it
11
7
01
io
2 VU
1.35
j tune et rougj
27 fer NUinade.le
8j f^r Sauciaise Fariner
M fer PIjiu PulJin^'
Promeut i*m
Jj /* rre t Anaua
O lu Beurre de pia aCOJ 2o
Vi.j rouge Aiedoc 1 05
4j fer Koera Cariera i
70 verre Plumes ji
arvice da table
'Ji fer 2o pices 9 73
et Car Ceiiiae a lieroseoe iioo
10 pqt
>s ib
5J 10
4 J fer
2.00 toi-
,ojcb*que
m bot
1.75 oot
10 bot
10 dz
8.85 jeai
U5j
plaisir d'annoncer
.Hduil 4
Epingles cheveox 12 10 pqt
Poie frire 55 48 chaque
Sorbetire Vecouee 4. 4S
i: dons huile 75 05 <
Passoires 12 OH
18 12
t pour farine 40| 34
Moules pour pain 40 3.2 i
Verrea cocktai 13 a
Papier enre^boite) 40
Ci:a-u le poche
t
Parfum Glebaas
Bouge pour d*un
La^oa d* ^ouliera
Sit)#PalTiolive
Peroxidd D.ouJe
Poudre de Tal:
Ariu3iu
35 boite
tablette)^ li|%l2chaque
00 chaque
20 chaquA
12 Ij2 bot
;12 1(4 bot
05 paire
17 bai
15 bot
08
23
15
15
08
30
18
21
Rebsis r^e iy o[o sur (out notre sfock d'articles aills,
(Vous venons de recevoir par derrierbateau un tort lot de
lijoulene Fausse, art nouveau, tels que: colliers, broches
Mcelels, b gus, barrettes, boucles pour ceintures nue'
^s niellons eu veuie au prix de 05 or an. jusqu' 1 (fol.
'-vl1 4
t


i*t* JfckiJ*
*-.. ii.
.
LE FEU
Aux caves de Bordean
A! (Irssz.Yuus la plus l'orlo emri|M|nfr 'les K UJ /V/, La HOME WSUUSCi f? & M1 "**'"
aqenl Gnral pour Hati:
Eug. Le BOSSE, Port-au-Prince
rrolgcz voire Maison, votre Magasin vos dpts au taui 1 s
plus raisonnable.
' aucun iras ce Emission ni de Courtage payer
ttehieippezvov mm frai par correspondance ou
vei ez dUeutervotre problme chez 2
ufl. I-E BOSSE, 95 Rue du Quai
t3& Gravi'RueMffl
Emile llerx
miliijnrx.l aoainA
/ tqueurs fine*
"il %
Graude liqueur
Mu i M* il r1* 1 taper l tquwrs fine*
.CORDE UX
BMcfcW
j'aie I n Ma ceai Vint
tuRI'L UX
r Km pin Av e eboutnerc d- rios e oemj grrs qu'il a en cfpAi
ici indi esde* ru. i u c dersi sq il livic* auXpm dt ers n.J(J
rx eoiirum mit ti mande
I!'e met In di patinn de toi s jour le 119 rfPfe:gci
1 un;-i.ts ei les o 11,^1 ob ;i ;it exc> 1er diitcicment
ti&ivv >
La maison
Veuve Barbancour|
a reci
f u>r"r -rwmr * nu
,
Pi armacie
Alt trtiv -l WaLD
\j.uiini. A.rtruts n. g. uv ;
rrpw ._ : _,; -
Fonde n 1850 Bmto ;
Produits cli.m qes le* in-il- hty.jji&bL;.-'
UrtUiluad'F.aUCeet d'Aua V
Pharmscie F' SEJuURH
4iigJr4c lwei R< mx etd* Grntre
2 X*Hlt*tor ETCiltton delBrxxelles 1910
Ulcnvtoire e I hiinie M&cole
Dir^urrV, prrfh.,'* rkfo'qwi e' pbnwto iq es.
I (..Vial.i/j* I i 1 *i' et -''iiu.rirain. s.
Pi/pBrJtxn de < ui rroroil#a n.d.camrnteu*cs slniistes
01 JDj'.ClablcS.
ScC/lrUr, /iprr.,'*r(,vcs1l.n'(ii'e^mi.lf>*,t ferrupiivt'x. -
J, "I Tdr*r7/ip. roin C sonrd r-inil-c 1er. |aquei'
cdk font! Je Fe.rier et de /{ci in' .....
0 y a lovjcus m Mo. k : X- vroilhfof*1 S'.iop rectoral.
K'ixir de Pensylvanie.
f/p)itatr du PlWTESTft
Reprsentant fi tabli meute ( \\i\Uh\n
fi DCrOL hUPft < On* les.Pi.rr, jmpmr Ma 'a JjfC* ^ jjWJ
f ir-.lfMn.fi:" dai Np.UMaTMWn, rutJUiiCUUJW. tWI^tt^ au heure
ffa!fflC?*ittr.tflR* I i'fiM-.MKNT ^t:n:'Jx. ** 0 *'fOMferad / -w/iwa' '
1 (t;.KiuAi.K. Innommes Pai.f> couoriis de hrnmnd PLaid* connu* sm<
lTni Rtfjw n* I' !. r-to ' O ^TIPATM KRTBHT. y ^ Bouhnaw S' Antoia*
,U,U- VlHTlCW. nOBt.l0E^DYml.lllHAIt. hlf * C#t/f#
i 1 ( I.()\U l *(MP ?' lfi> liciiww.ff. ';wui Mca x. (;h 7 M(re ^^ ronvoN
m.ou.. i iv- lu nutrition *os? e les g mm g>4uifuu < Moir.
V l f F i
'

;<
a"-j'-"-----"~.T* __
^
M^)
Pro
leu
i.que
tiiiie U xi'it .ce h ln s
Prtiiunene tifeiiaifc et our
c mo.
PetusT l>sug Situe
Saecvisai la AUfiHTiMEMJD
s'ablished 1850
Amfrii an A: leiich Paient Me
dicnes ii.hi ihdaiit'al from '
rtpe diiu ;te s aies.
aici;'nr^in3.rn,. .
TURKISH
BLSNn
CIGARETTES
EX'-E^T. Cl N-UQUAUT Y
TMf AM&RICAN TUBACCC Ca
-IT*
*m~. + vi-^.ni .'.**""
FUHEIRS
1
________ Voire vonlt #*6* f/ ranle, vo* lift
sles -, tml > d<* fmwr ronwves jusqu'
AtBiCU ,.tcnpion ble,. "'
Toitet Walerf ^tf f fr^olc
Dlicieuse cij veli*. EU"- est dam
tous If s q ' fier*, 1
io centime* le paquet
Vpot cent aL Uar de lu mx, Lluu ^otil
Get il at Petrus'
Phaujacy Giaduate of Tem le
Uuivtraiiy, Pniltd^lptiia, Pa.
a li y

t'-Mfa:
V.OM1K Ma.VAl,MK.CPAVM!F WT1LGW, ?C1AT1
QT1, AhTKHU.-r.l.. MfB, Or'KMTK AJOMkOlta.
fYRAlPOSK l'on IcaArtM Mininft H la lei-me.
MXc!1UM Ane*i i' Wwor gies aupprime 1 s vapeurs
ili'I St. *** "rmk, i ALUDiawt, Cot-tcn urati^n, Cirrho
tfttm** le Job
ou n* fume* pas
40 0 i fs riiraieii'8 et tahac,
3 'U b . s i ai iei s JOB veii Kis
en dux moi-,
fifruntmit A*> laboratoire Tvfrtalto *?,* **
fir^ud Hlol de Franc
iif//# rf#^ liae8 Houx et du Quai^
Etabi* emmt de 1er choi
cuis ne (XceUciitr,
Situation exceptionnelle
CKaiulires ares liar uioderooj
PROPBIT>inE: P. Pairie
LVX'niNr.-Si.iJiqueilelaccritipation.
Mr Veux VlABD
Seul Agent pour Uiti

r
EUWAltn H. BUM1IL & Eo
Aeu)-\'.or' Spls is Profit

Raporeli
Grande Maison de MODES
Mr Juan Bautista Dav
A 'e ( U'sir d'inn")ncer au public eu giral.'que [soos P
ouvrira .
Une Grande MaUon de Mode*
l'instar des fcza'B ^ewYo^k. Il y aura un grand $M
cos'umes conteciionns poir l.omrnef. iemmes et ei Huis.
trouvera g 'ement de fins lirai a pour 1. coi faction, s ir piw
une ariisie do rare tal'iii. bien connue dans la hau.e
de c ne v le.
| La MihQu vendra, en outre, des rrarcliindices o' P"
choix el a un piix d timi toutes concurrences. Tous es ari ^
' nrif iv^c coromjs)of 4 pluagtawiw lyriques jle J^iBWV


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM