PAGE 1

L luam .VJ M* e4|t7otfr du Lycfe Ptian II est \nr\'\§ i?e fcVff que le •cd Ns'ional Aloandie ht oo de lottu Prince es: on ::biiserrcnt der Mipormec? secccc suie tis impor'3Bt, tics u'.i'e et Rta ancien. A et? tro'S titres a rotr *crration i' rjoute celui d 5tre le seul de 1 Etai qui ait conserv ion intrsnt. Bien des efforts ont t tent? pour le revivif.tr. Mais ilmesu'fiseni ns a Militaire tous les besoins Une usit que rous ylmes cein tt naine ncus a j eircis de cous er rer.dre compte. Le Lyce et inachev L aile iivie aux classes en J9C6 tstla seuil qui soit debout. La maison qu'habile -on irexttOI Mr lltean, ur.t eciimoirc tn •.empa de pluie allcnd d'tre dmolie et de faiie plaie la dtuiime aile prvue dans le plan de Mr 1 ingnieur Baussan. le Lyce ntst pas ett etecu. DfI Uis jyc6 il n'a jamais reu mme la p'us lgre cruche de peinture, l.a Terrasse, le Kiosque Elie Dubois hs bureaux de la Gendsrmeiie soni n peints ch que anne. Le Lyce j mair. Mme il a subi un emp emeni coo&idisb'c. Le Puity-.re .ui ? j ris une Lige pjrtie de sa cour. Ce s ui vaut aux 3^0 lycens de ne pouvoir a 1ur aise pitoare kurs tbais .UX heures de rcration. Le Presbytre dviait tendre au Lyce et qui est au Lyce. Son installation lectrique est incomplte. Seules Us ailes du nzde cru lisse soat clailes l'ieciPtil L'tage suprieur ce l'est pas. Ht puis les salles ne rB!Il t**AV*Tromper L'Organisme Pour Plaire au Palais c'est ce que font beaucoup de personnec qui prennent des toniques alcoholiques quand en ralit ce que bur organisme a besoin c'est L'EMULSION DE SCOTT Puissant aliment et mdecine ans le m faux estimulant de l'alcohol. .--.vrimic: Faits Divers RENSET^NEMF.NT3 METEOROLOGIQUES ttSEUVATOliiti DU PenT sEvi^Aiw tOilEGE ST MARTIAL VrWdi Baromtre Tempt&tart 22 Janvier 192" 7649 minimum 19,8 maximum _?> C V5 Moyenne diurne Ciel clair jour et nu;t. Ba'onrtre constant. I.SCHERER Almanach tferinot 1920 4 vendre t L'Ange Gardien* i(\ 32, Rue du Rservoir Aux bureaux du ^Nouvelliste Angle des Rues trou et du Centre, Chez A. Bcha Aro ure a ouvrir de, Itco.c leur kue et leur pm aux valus cv.qu.s. Ai-. POUHI eu de plus 1 ncureuse tdee ue ^raiimrton onvragt ur 0i moi* weau chjist u u.curs hatiens. L mm a Cor re spontane tpciaU au MATIN Vente e Mens 4? ressortissants 4| Umands. Il sera procp.le Mercredi quel 1 comptera quatre fvrier procht^ 10 heures, du matin, en Wtae o?.r le Ministre de Me Louis N Ne taire aux Cayes, i la venu plus c:!rant et dernier ench de i Une machine vapeur 2 o Un Sparateur 3 o Tiori Epierreurs jO la Apmttur 5 |Ure ha le ta m ouneii tant les machines et autres, soires ci-dessus mentionns, 6 Une halleeu rmonnerii vaut contenir environ mille de cat. -o La jouissance jusqu'au t Octobre 1927 d'une mauoa tage servant de logement Mcanicien chaig de la lion et de l'entretien de 1' sment. s Le droit au bail du terrain lequel se trouvent tablis biens ci dessus aumis, It terrain situ aux t-ayes, rat., Amricains et du Quai, tel y le tout >e poursuit d compoit, A la requte, pouisuue tt du:-: ce des Sieurs O. bcarpa et A. J.tf mis, d emeurant tous les d:ux 1 rS au Prince, domiciles, le premier Milan ( Italie ), \t second a la Ni velle Oilan ( Louisiane ) Ql Unis d'Amrique, agissait en qualit de S^questre.tLiquidatenn la maison (ohannes Jacubsen.ti" aux Cayes, ayant pour avocuti Antoine limaque, du barrean Layes et t£, Morel, du birrean |acmel, mutant acluellemenii au Frinct-, avec lection de do au cabinet du p:emier,sis aux < Et en vj:tu : 1 de la lai du 22 juillet 19 jo de LArr du 24 juilletot mme anne. 30 dl'lo au13novrr.be Un Grand anniverscire iua^u4inque,p 0 ^ ii Le oiiiunclie i> Janviera io II^UICJ. le OiaDJ Oricn: a n:i cewbttM, ;iu CCrapM OJ la K^so • Loe U Wri:c h0 47i '-%  y c %  : "-' v ', u a 1 laarptndnKe (te la n*coaufclttiMo. La cruisutM rwStia m aKbai le plusuiipo* bjut ci un protjUlUOM a c l te eUOOi qui lOODUe nMubien DruiaibM 1 aauon.e wctte irswM wWn une," Ui lUViWliOU 6fll ce adresses aux pe-acnuaiiti ma(OOaii)UCI de u iJ; >u..\ 'L. Association Mixte de 1 Œuvre omeiiermDemain, aura Ueu a fafMtiw, a o tt. du inaI mi n uianiloUlioa p-lnouque Or|inmca lassoenaou, uaueuc e ptacvc ou> u patroBaKii F.-e.iaciu ae ta HBUt>li4ue.—Mr Jnar Avis rotnpiettatn*, BU 4 n uticVi.e; aux 1 1 le Magistrat, Cemimmal invile h < Urvneis n'inmunaux venir VfiStt on Metteur (Jommunai le montant de littti mhvunees four taimr \yO. ,1 .et eftei, un dlai ae quitte iourt uvr vl accord a [>aitir de cetu Jte Pane iCydtlai il :era applique eoniie /< reiaiiaimres .la clause 4 situante de .,/. jiaux 4 ftiine : U tsl enUiuiu qu' dfait du pae mHJ UuVOiice dniif anne ce Urine, le frisent-bail dtim tuera t/ttiiedcplet n u rcu, 1$, aprs que u riotijkalion ut la teuh.t parlera du CBue uea*e>.s, .uiue L-y ue i ne, -Mr U*uic Key pa—ii ee ta UM nantrf.i-tie avili le >u)ci .st rCui le fujiMU..U -sviner diitaiimur, Ot fc.um. jeaonat c--^talautiuil is iHprMwt •-...; tltptM BMNI du juge Magnj il Mine Connue tkuA /aid.ne w.u,>leieia iv bureau d'twnueur. Ue niUiOres des iKua >I.C.IOII>, le atni du MK t .t ' %  • PW •• PW e ne pal inauOjifci duwMur a U.IW immlOTiiliWi. il y awia tn*ui pOSMMl, niwiioiogues. Uno excellente initiative du commandant desiPompisra Le Conitv-andaiu LadenMoN-ViCUt uorganier une fellu inaiiittsuiion qui .au lieu iKo*ni luatAJM -ii jV vur a heure ue i'apre i.. i U SUUOU ctillrie des dipiaio d'not.r.-.ui Mn U muitant. „ . ue carte d ir.viuucn OotiC'.e aarjrttt • >• • eri penouBifis qui uUuiKtpm 1 %  .•;...1 ue la iuan natation ..L..I une ts btuna dj n aun I AI un 1 ieu a aCtM J-i 'a yaiMM masafl IMP* ,\ir Aaoani Aiu.ar.d daus un lui de U40U s 1 *" uuanu aurvoKr. U tau iW >••.'i-' uu vu-valeurs" 1 :C ll a ,,l • %  "' 5l **?V 1 lAitts ni.n--oii-.oi-.; a | uru eclw >• % %  i*i > %  %  %  n|M Hcrnadote. \Vfi de Ml d. >.i w nau.u Lwnado'.tc, ftuui C Fianailles Sous avons ItU la e.ite de i.n;a'i'.i>cliMclk niolresner. Un didylogrtphe ordi naire atteint coumminem une viteeU moyenne de cimiuatite mots la minute, fur contre, un expditio • • une d'adrainifira mu xeic (vu d:x mots pit minute 1 1 un employa du coanmaice qaiozn dix ino s, par 1 i\ machine crire qui rend de f,ii3 vir-g'. mots, mail cela esrare si ararrda rvlcai a ceux gui voieni j L'ain lui d'uue imclime crire pei li par une aitiflolaii dM cho-, met do-ic de remplacer trois eapeci es, crs tour les aveuRUn et partkloiinairei par uiMUd^StSILa l'ari cl rux. !pH • Aj-iutoo* ipi l'on peut conden En 1Hi:j. un av L 'ugle de nais anc. ser davantage le texte, cono-uise Mr EoucauU. a'ingoia trouvaidu papier, ce qui n'e-l pa8nc"gea un movn 1^ communication teciibe, et obte.m nue -riture "' 1 "' nique mcanique avec lea tvoy C - rnm'nt li.it>!e qui a u 1 avat ge e (l urviui i couttrture oo machine 1,0 -m-i bitr ceitu:*iic*iliTapt.ei. a cUvwr dont l'a •ouciia* de-| Il y a queUjuo* aun^e, loi^u.< la na'^r.t sur li papier u f >nne des ; macinne auiire connnei.a a a vuUtfes ii* ic-alis.it LerfrtBOipf Uaruer; t 1 envoi une le re ## • oo>ea n 181VI par Barbier e. en la madine par^itaair ooirecj. Ur i8it-pa| Biaille. IA mienne ^criraout umiUM arna eojoord rm< a ratf.it des 1er* cre en principe |ca poim de ninti|.l.cat on de ty eiMe-mer tvpo rar'cantque d usage pewr.t-ra qui t lit, au ion THI e que Cour*Ot| do e mrite revient ion coiimd'e comma anoruwH dfnx amnetlre, M M, Sliolea vt mqu^tante une UtUttt dlhires m tiiid lm< t a en trataii, Mr. Soul^, nuncnte: il semble que 1 011 ait vou t^t c milruit M x E taUnis par HM | U caclier quelque cu^ae et retour uiiotU'tu <'i u. a tans le coinœeree nerta pluma rJeoa *• doigt avatr. P. is;i ri-nom '•*'. laa petfectlondediie t et ement sa pense., neteits ti'ont ces de sa jr duiie H n'y a que la lill nature proprit 10, .u.^.:ie-, i.. plue iuniul meui aie que u machine crire les ui s que ici amie*, ri clavier, ou ne sauiaii conque;ir : ly, le manu I* cadrai, ae ncot multiplie, tel cm est oblige uiremeo] iielapew li-ointqioo aj.u leoi consacrer loot §e, da Kut.ui et da UriaK mais 'un volume flocuuente do 1 Encyclo sncore, m macDioe 6et*jib but u ij 6dx de* ai lem*o o:re. Nou* y trua le f^our lecupier la mmus-Miis 11 xnise P ri de quatre voue nie tuait active sia latlque; 1 pour eu ciuit.plicJ, ecouumtquemeui or ani ricaia Cy / o ue lti. du 10 de:cirbji la mme anne, m a'uue dcision du Cojseili Secrtaires d Etat en date 4e| Siptembre 1919. 6 de divers acte' autheotiq iabli&sint les dro ts du al i. Jacobsen. a. d'un procs verbal dreutj Me Louis Numa.cons atntj la vente fixe au s janvier pas eu lieu, la mise a paix 1 yant t couverte par ai enchre, le dit proc. vt date du 3 janvier 1920, efel Ut' L. enchres seront reues I mule P. En VWU, U'apis Stead, il y avait i e s copite. .ii\i.o:i nept ceo mille mecDineee crire daea • monde en.ier. fabn-: lue.s peeeque uniquement aux hta s Unis. Uepuid lots, on peut aumettte UUL.ce cb-lTre a aecupt et qae I 00 ptut c.uipter plus de sepi miilio tte cet inuthints ir:yoniuaes: la pro 3CIENXIA Hevtie Ju Marci marchan dtciiou ewopetnue est venue loiudre la pruductioo amucaiue uour liitetr ce cnttlie impartant. 1 s pux te uIH de vet-te des ma cliinta ad 1 :os t '.ev 0;i paut ir 'quai U Riieiie en a triple le pux. telle mtfinne qui se veudai'. 8ix a sept jem truius, vaut actullamaui quio 1e unAuiti du-boit ci s franc*.. On petit loottfola eecomp ei uoe uiitti su Ittiteure darucKa, quand l piU rjel mtaux t de la main l.iu-^roee a-ia s uodu. Cte pn>, ton t eli'Vfs quils BI ienl, IOM a\MLtgeul *i ou lea iv*ten parai le iu avec tea aeitice raudue. Uuut Voici let l i -*: en gros de dites de ur*mtif4 mcist.l. Fariue Coq le sa.* de 2JJ I. O. 18 Faune BJUIC ttedg 17,7$ Mr*1 Po.c le bain 55 Kocut 40 Man.gue g"ob? 5 lv la caisse JS. 10 '' )h\o Man'gue :otioie j'.la caii.e 3 1 c 1 iul lUire chalqier.li caiit deuuO-uior la caisse iiz [aogoeo les oo 1. Ki* V* ua li ire c g en saumure le baul 7nqoe"te laquelle un n'est livre ei> H !" *V saurs la caiiac 10 tea praiicieue, il rsulte quu rieion de Maroe -> j'ait Hi a ,6'iu, le 2) jauvier {920 % %  Le liagUtll Communal rempli C**i Us J onctions dOffuur de iJhit Livtl. pot le u la unnauseme des murnes que, ,unloi me ment la loi du 2 (kioine i^i6,UsCoi.siiitcisd Agiu uti%>rt\agenn dsigns par ta Loiumune pour le Sein ce uc i huit Livil) sont ihur^n Je :on les didiftatiom de dcs uens lten due de ItUis MChtM icpeetives, g -UllUS1 %  —1 %  *%  • ' %  5(ic8 vides neuf* f.Sr'OOilMAKF.Ji tiut t'a vie. il ne* c:t revenu que de.. an tiioratioa vou irc amone I l'ecUiiait d^ la vdM Je i'ort-aurrirace-jo tam|sue iow>bougi|> sww uuaalici s jiieinoi. Aprt diu moi nies sitoiit rem* plaoci fut lampe %  j.otougKS. !UC 1. ue bouoe macbine crire ptut au. 1,2 rerde au Sdeittu, n Ile 0*411,4 eLtreteooe noigoeon.ment et cou|Sjcre gtnool les lu'e m n-ul Ociyloutapbe. No-CWlStcre coDcass a o:eu cela tondiiion aeiotnptoi o | S uae brul d m j ci;ain I00 M. ui-r.e nWCbiOe pur le u ne I 1 -j.^, j|U e ^ 1t fort nilacile, un pwteible mme dims bien des cts, B;.' r*p* n %  il ,ercePorl-aul*riss\CK^|^g^y t a^ rttlre ne se fo l A/M (Va m embre*,leur A *•***•)>• initoduit-s ""a oiiiicoitedsi Crie ml tmnle* ulior.iueuœ ^X'pibl Cl. Ellei hvatenl .que Inu es. Hou 8 AeUfltTe Siilti:xt) U ne loutine mvtie tt nu urtoti.Mr l'ircMar, 0*r f pefU i „ D i u paparaaerie aiefiqus, bo k lu hume* priU ml*' N.M le 101 Hcou^i.cn est ia.ieHi^ug.e, rpurms ia c.isse rtuilc de cotorr la caisse 20 11. Huile dt Marseille 24^ Huile Uuret 12 bout r'otter la caisse de fa douz. Bire le b.r.l de to >ud lt tardean t'.inntlie lea tab iiv .Vli-jCade c An il ctoile Poivre Gir.lies J J. 5 l* •fi ifa 7 ty 2.7) cil 4* 21.50 23 23:50 ') Se 62 outre les charges de l'er.chre. i'cir plus aaaples renseigaer s'adiesser i Me Louis Nutoa; taire, dpositaire du cahier de* g-s ou aux avocars aoussigas, Antoine TELEMAQlfl E MOKhL Dernires uouvel Du ?) janvier PAU1SVoici la composil nouveau minis're de la Rpt FraniifCi Trsident du Conseil des Mil Alexandre Millenand Gaerre, Andr Lilvre Marine, Landry Finances, Umarsal Commerce. )mc v. Travail, ]ourdain Rgions, Libres Robron Agriculture Rigard H-gne Publique Greton Note du Cable Franais.—J part de tous ces noms sont correction Dollar 11,20 6.7; 54 21 17 3* 5- 50 35 7' 11.50 2; Varits] DIMANCHb 11! •i) 1 3) piaedes Tnlrre I i-iapts



PAGE 1

£ V.VTIK /-* % % % %  >--.., %  > ttirm CITIIUQ. URTIBiTE. BftOICHITE! gblTEt g COQIELICBE ET DE R0U8E0LC ftSSSSttjJ SUCKE DOMIWC1DV '^/**# Centrale h dhmtnelk %+m.mtm*. m^ vm^riVi ^lil S Soiw tlnfluencc du M rofclftSEa 0iI ,> JA TOOX SE CALME IMMDIATEMENT LA FIEVRE ET LES SUEURS N0CTVRNE3 ^__ DISPARAISSENT. I.'CPPRESSIO ET LES POINTS DE CT S'ATTENUENT. LA RESPIRATION DEVIENT PLUS FACILc. L'APPETIT REVIENT. LE SOMMEIL RAPPARAT. a LES FORCES ET LNERGIE RENAISSENT. EMPLOY DANS LE HOPITAUX. RECOMMAND PAR LA MAJORITE OU CORPS MDICAL FRANAIS. APPRCIE' PAR PLUE DE 20.000 MEDECINS ETRANGERS MODE D'EMPLOI Un cuillerii cafi matin tt loir M U Inti. dm tMrtn lu IratnriN tt Pkiraulu LABORATOIRES A.BAILLY ^^g I-, RUE DR ROME, PARIS 3g —%  ... Mit, i% y/m(j. ( t\ du couru; 4 htvm de latois m\ dt afin 4'tot*r la citicnkt de' rmxw de Op'm s dhomieur ,7 de* Mmo 1 ho;,,.I>i, s (i y, ;,,,,„ ^ m \btti de a Loffttgn e tm' f >ml tits'i* gtSJUHt ftiemt fntl-rvlitr, ni x i'1'S %  les nt djfi £*sj Xcvu*b t >eie*J 1 1 5 !': vet >$2o Ut ompgH e rrrl h „-.,.,, de *0J sttftr .11 relit (ifwisia'ue les Jurnsl Commandons tmutilm cl hs Mm hres honora e< pour r,baus.ur t celai de rel'.e n.anftstation vliait Le LIT. C ad 1 I Lnders MOSE HCMomtoDia •Gi'CP on rcr.oir.e l cumplcie pof la PCMV,A rS£.„ ,> OOCTEUR ZYLO.< | s. %  mars OMAT SEKIMBUf.'-f-'>t7£ — CUKfit ont ocr.i r^ v. u as {iv nrst/i : AT Uborai;.. 'tCRF H t g r't<-L B | WUXt .Sei e) P-'< %  >;•<•-> e : i'tx P£>R|IS %  IWI4 Mi~r Belle qualit P. 15or les CPDI livres franaises. Par quantit de 50 100 sacs prix spcial. L Pree f zmaniz—Aggerholm M >-?•: EB B= =a= Lait Condens i\estl En vente chez Sl^^J^^lT' Je n ^sarf, Marins Berne, inlay c Gros i Prcetxmann* *ggrerholtn Bve du Quai \ Mouvement I Maritime I fs &U an e s olon it (in Gœthali de la l'unumu, ',o/ mtew dm demain, ils partiront imxtcment jour N*w York. — Le bteomer *City (,j Put Idj de la I laponl Une, venant de .N-. }'., tt aUcndu ici la semaine profit ai ne. Vins de Bordeaux I La Maison Bonbe frres l-'O, Quai des Chartrons • Vin* rouyen m bxrriques Vins blancs vieux en barriques Condition exceptionnelle S'tfress-.r ;i kur Agent eh Hati Mr Victor Mangons 93, ll'ie du Magasin de l'Etat. — Port-au-PrLce. POUR DEUX SEMAINES SEULEMENT 24 Janvier au 7 f vrier LE BAZAR MTROPOLITAIN Dsirant rduire sor. stock afin de faciliter son travail d'inventaire a le au public quelle fait les rductions suivantes plaisir d'annoncer le cire Lopez 00 • urre Armour 90 eurre Farvol 90 euire (cuisine) OC' HVOU pour leteiVA 10 vooprlotsiveB.B. 10 'Udrede luvonS wr 10 oudrepavonPerlineO oudre neitover 09 "on de toile.te lu acaroni• i idon pour linge z a'ipe t'Ue pe Menthe i ckleia guip Dppng (on verre) lecol&t aulait ^ Peter L 18 34 47 10 0.) T) 40 U 1H tblaieidecbccol 2D K.duit 75 IU 78 Ib 78 Ib 52 Ib *l)9br 09 br 03 pk 06 Ii2 Olfk 08 br 15 Lk 20 ib 15 Ib OUiq Okk* Oifk ^lvterre lUk ijE-k 2iik GiDg?rabrecrysta!lig88 Cigarettes Cycle 20 Cigare tes R.ch. S 81 C geretteaMolacliiio^ Cigarettes Mur ad 25 Cigarettea .N*i;ocal 10 Cigares Doaxiackin^Jio : c Porto Rico 05 Aliuiuet es 20 Alluinetto=(ptes boit) 12 Pipes 20 Wpes 135 Cartes postales 50 AJburn Souvenirs 33 Avoine yjak9r 38 Huile dUlive 1100 Bire Red Star 18 HoUndaise 48 Poivre Noir l'remier 24 Marmelade d orange 40 Rduit 70 pk 15pk 27pk 22pk 22 pk 09 pk 05 ea 04 ea 12 pk 08 pk 17 6A 30 ea 40 dz 30 ea 34pk 8DOI 15 bot 45 bot 20 pk 3* bot Extrait de Vanille 40 Poudre lvation Ut Sardines 1 huile 18 Papier bygieuique 20 Pu ut* ie luatcticide 15 Conserve (ubili COQ Carne ) Conserve(Cboucroute,' et aauciaauu; 32 Saurqou Y. B. 33 Saumon Patnot 48 ue JJœuf (en veire) 1 38 c de H oeuf bacb 35 t de Yfiau, Jambon et Bœuf (toiO 49 Bacon i^en verre) 75 Beefeieak de Hambourg 25 Corned 8eef V. B. oy Rdui 30 bot 601b 15 ea lbpqt 12pqt s Sauce Tomate. Melmet Sauce iiayonn.ise Prem. Cacao Wb.tman Peteta Rduit 27 54 bot 10 16 fer Cirage pour soulier 32 4827 27 fer 3Jfer 41 fer 35 verre 30 fer 45 fer 70 verre 21 fer 04 te. jaune et rouge 11 Mortaueile 75 Saucisse Fermer 00 Plum mlJing 45 Fromage t l*m 2-90 Ansca 1.35 lieurre de pis aclie 25 Vin rouge Meduc 1.95 Encre Carters Plumes Service de table 20 Lujes 9.75 Cuisine a Krosne 14 uo H Ai 23 bot 45 pqt 25pq< 10 pqt Wlb 5U Ib lu fer 2 OU ter ,'.)J chaque 22 bot 1.75 bot 10 bot 10*41 8.8 j jeux 1M.5J Epingles cheveux 12 Poie ti ire 55 Sorbetire Vacuutn 4.95 Rduit 10 pqt 48 chaque Bidons buile 75 Passoires 12 t .18 c pour lai me 40 Moules pour pain 40 Venea cockial i3 65 C-8 13 34 32 11 c Papier crire(boite) 40 < tablette; 14 Carnet* de poche 08 Parfum Glebeas Rouge pour dama Lacets de soutiers Sivoo Palmolive Peroxide Dioxide Poudre de Talc Armour 23 15 B 08 20 18 35 boite 12 chaque 00 chaque 30 chaque 12if2bot 12 li2 bot 05 paire 17 bai 15 bot Rata lie 10 ojo sur tout noire stock d'articles maills. IVous venons de recevoir par dernier bateau uiHort lot de on ene Fausse, art nouveau, tels que: colliers, broch? racelets, bagues, barrettes, boucles pour ce ntnS S os mettons en ven.e au prix de 05 ork| j£q? JJ •



PAGE 1

Ifc J %  > "-\— ^ _„-*.><•— ••••* : contre LE FEU, A dressez-vous ia plus i'orle compagnie des E 0 La HOME INSURANCE C de N.- agent Gnral pour Hali: JEug. Le BOSSE, Port-au-Prince Protgez votre Maison, votre Magasin vo* dpts au taux l*s plus raisonnable. Aucun, frais le coinn ni de Courtage payer Bmseignezvous sans frais par correspondance ou ver ex discutervotre problme chez Eug LE BOSSE, 95 Bue du Quai lux caves de Bordc W:i(i Grand'Bue,\636 Emile Itereix Dpositaire des marque* / anais\ Alaiie H iM'J e lio %  Liqueurs finei BORDEAUX •• %  • Bnedic iue Grande /tgtietir fEUAMP Ma celui Ma ceau Vins BOUDE LA'. P. Frapin it to Cognac Avise (e commet c-d de gios et demi gres qu'il a en d raaiebandhesdes m*isonsC dessusqu'il liviaanxprix de ces l ri\ coin ni sur ci mande Il ce met la disposition de tous jour tous renseigna ncessaire! el les COJ uianots faite exc. ter directement tm w** %  P1WW La maison Veuve Barbanco a re Pharmacie F' Angle des Dues lU.uxet du Ce tre 2 Mdailles charger', rapesition de'.Bruxelles 1910 Laboratoire de Chimie Mdicale Drcguere, Promis chimiques et pharmaceutiques. 1 Spcial ls fl aisfs et amricaines. ..... IVparalion de etes ampoules mdicamenteuses strilises et injectables..Scc'aurts. — Serum'"rvrosthn'que simple et ferrugineux. — iod'hvdrarg/ie. Stum i,e arorard remplaant les paquet* rcalciliants de Fvrier et de /obinJl y a toujours en stock : Xevrcsthcose' Sirop pectoral, ICIixir de Pensylvanie. Dpositaire du PREVESTYL Reprsentant des tabh^ements Chtelain CY ORFOL Abrge la convalescence, augmente la force de -me CONVALF.S.>NV.K, l'rilSKlIENT WEUI, ANfc.MIL. CRBRAL* ISSOMNJES. PALKS COUWURS. iritfil — TUWuaue |olfhfi Unie contre CONSTIPATION. HNTERITE. (MOLWTOEyr HMORRODES, DvaPiFsw, MIGRAIS*. innDOtfAL -I^e le lo.e et les articulations, dissout Uc-do LBOWfWL unyue) go Pro uiis chiiu ques ae meilleures Uaiiib de France et d'Ame nque. ume Denlit'ice Jvolims Parlumtne u&nciBe tt n r cains. PetfW Di ug Slore Snccessor to ALIILUTIMEIYALD L s'.ablished 1850 American &treDCn Patent Me die:ns Best chemicals from En repe and ilie saies. Ameiican prescriptions biles, rrencb Se meneau PeriunieJ Touet Waiers. (Jet it at Petrus Pbarmacy tii aduate ot Temple Univtrsity, Pinladelphia, Pa. • LIND CIGARETTES tXC PTlONAl QUA tlTY THE AMERICAN T6BACC0 CO. FUMEURS — % %  %  ' *" %  Ca li L'tavellents biscuits au beurre. On en trouvera /i boulangerie de bernand Placide connue sous le nom uullu dieu u M())i Fvmez le Job ou ne fumez pas 40tai?f8'cigaiettf8 et latac MU boites papie;s JOB vendus en deux n.ois, Un nouveau sto(k est attendu par cCaiavelle' A aenls demands partout Air Flix V1ABD Seul Agent pour haili EDWARD M. RAPHEL & Co Kew-Yorh Portau-Prince s k Pri 4 Rapoiel Grand Htel de Frai ingle des Hues Houx et du Qt~ Etablissement de 1er clq Luis*ne excellente situation exceptionnelle Gmwkft ares l^ar mode! PROPRITAIRE: P # Ptlfrij Grande Maison de MODE! Mr Juan Bautisla 1) Aie pliisir d'annoncer au public en fliraKque soisj ouvrira Une Grande Maison de \od* linstar des Bazars New-York. 11 y aura un prand costumes collectionnes peur hommes, femmes et eufa trou>eia galement de fins tsus pour \t confection, *u T uue arusie de rare taleni. bien connue, dans la bau de cette ville. La JUaibfln vendra, en outre, ijes n arcliamiies d* choix ei a un piix dtliant toutes concurrences.Tpusiesafl piis avec ccmiuus.oiis des plusgiandes fabriques de fe'S ;



PAGE 1

Tfizitnne No? 3693 Par! u'Prinoc nli Sanv-di 24 JaTmr !920 DlRECTUft-PROPRIETAIRE Clment-MAGLOIRE MAGISTRAT COMMUNAL LE NUMERO 15 CKNMMgS ABONNEMENTS PORT-AU-PRINC* UD mois 6, 2.00 DEPARTEMENTS Un mois G. 2 50 Trois mois 7 ou ETRANGER Trois mois ^ oo Les annonces sont reues au Comptoir International de Publicit, 9 Rue Tronchet, faris et 19. >t. 2j, Ludgate Hill, Londres. *K1 Quand tu parler de ton ennemi, songe qu'un jour, pput-ire, ta deviendras son ami. PIRIANDSE Quotidien TEI.EPflOSE : 148 Heury CHRISTOPHE i Son Royaume i Extraits j La Citadelle Henry Suite A l'tage suprieurl' a r enatf< 1 1 rcmedispo>itionet,les mmes engi n de guerre qu'au premier.Di la, l'on p ntre dans une troisime cour qu servait de Place d'armes o ma o vraicnt les trouprs chiq-je matin. Li aussi, au ras du une citerne a laquelle oa peut puiser par une ou verture d'un pied carr une eau lira pide et lgre. Mais qu'on se gardr d'en user sans l'addi ion d'ua boa filet de rhum. Le modeste monumnt en maon nerie que vous voyez JU milieu.ce* le tombeau de Christophe. Dans la nuit du 6 an 7 Octob 1810, la Reine Marie Lou se, 1 Princesses royale Frasoise A ne tkiste et Anne A h0aire, aides p les barons Mupuy et Przcau, po drober— dans leur pieux devou ment— le cadavre de l'iafonua m narque la fureur populaire, rus rem a force d'atgent el de prires ie taire transporter a la faveur d 'obscurit dans la fortere se et de poser au cavalier o se trouvait UR I dpt de chaux. Ce ne fut que 27 ans plus tard, en 1847, sur l'initiative de M. BAi douio, minisire de la (uslice, voya gant dans le Nord avec le P sideM Riche, que cette tombe fut construit pour recevoir les restes de celui qu de son vivant, s'il avait jamais peu la la mort, et voulu employer les [plusbeaux marbres et les p ujgran la |ar'.istes l'rection de son mausole Ces btiments qui entourent le panade, ces salles hmenkables tl de llabresavaient serv.d*app..tem.nh 1 |certaios membres de la famille royale, les Princes du sang, et i quel Iqus g ands dignitaires de la Cou Iroans. Dans lane d'elles i l'extr jmit oppose est le tombeau du ptin Nol, daede Port de-Paix, trr> la Reine, tu par la foudre sa Mil. ta cet endroit se trouvait aussi rsor. Pour y descendre, il faut ai Mimer des torches de pin ou de* pe lus cierges, que des chauves louu Je leurs ailes de crpe mettes l v teindre a chaque instant*. Les ma Winlint d'hu*idit v Au milieu d. lueurs vaci lantes et incertaines de [lambeaux les stalacttques e*. les sta [agmiies brillent corn m: des diamant>t # des gemmes rare?, et queiqu pollres-iorts rongs par la rouille st montrent ci et l sur le sol ave leurs flancs vides... Dans le silne fpulcral qui vous enveloppe, seu es cris metalliqaes des anolis tintin labulent, monotones et conMnus. i [ait froid On prouve ici une vagm Unsation avaot-coureur de latorab: h toutes pans se dgtgent des mi. *• mphuioues qui vous prenaen 'a gorge. Htez-vous de sortir. ouestle coramenc-meut de coastruc lioaquisy tiouve i ndique que l'Ciiaieue devait s'levi plus hau :d'aneurl'extrados des appatii m* nisuprieurs na rea ni sa 10 g', 1 son -ouronaemeai. Comme se demandai Mo eigeeur titllioa. 9 daic comptait s'ar ier.le Monarque dans [*4 alage de >a puissance ( 1 ; Le mur du gtandct du rectangle appos ce.ai -*i lequel l'on entre Uns 1 difice et q 1 domine le bourg t la sj.t.ou de Grand-Boucan est lune hauteur etfrayaoie.il a sa base >ur d'normes ro.bers calcaires qui lescendtat presque perpeodicu aireneut jusqu'au pian de la montrgae. Jaus tes antrac uosi's sont pousses les cratres, des agaves el des irbrss itusicnrs (o.s scuraires. #u y rencontre aussi desjieicavations profondes: Ce fut dans ces cavernes, sans lo-te,que Toussaint-Louverlure dut taire cet immense dp: d'armes et ie munitions, dont il est parl dans .-•> Mmoires (aj et qu. fut d'an si .; and stcoai* Christophe duran 1 guerre de l'indepeaaance. ue la hauteur vettigineust de ces remparts quel merveilleux panorama ie dironle aux regards du pote et ie l'aitiste... Voici dans le loiatai.. fera v. lord-euesU'ile de la Tonue, i d; m /oil de brume, au milieu de fioi le l'Atlantique, l'est, c e si le ivei e Jiton de la Crange.en face Je IIMM Socit Biblique et des Livres Hclh gieux d tiaiii. A 'occasion du resouve 'met de l'anne, la "Socit 15 blique et des Livres Religieux d'Hati-' eu huireue de pi>enter aux Amis de l'Œuvre et a ses souscripteurs en particulier ses souhatis les meilleurs p u 1920. Elle forme, po a eux CAUSER I>~. FJBKINX E Correspn %  A.inc: spciale au MATIN i-ui iu d B ) 1 [juste vœu si nr* qu'ils •a fie-, des b>d' t o .s 1u r le point df vu d .a >ao > pente et du b nhiur n ui qui r>ul e Je h p* x J • pa;x ae D eu. h k saisit ctt e occure re •; •tmercier du concours rapi t cuniaire qu'ils lui o t pi 1 l'iine expire tl tl'e ep \ voidro.it b en lut coolnbei u .ue bi ifaisaote pour le aaint>-n I i Jvi: oppemcai de l'oeuvre A dfaut d: Cilendiier • e.i 1 qu'<'le s ta l propose de leur .1 ser tt qu'elle (Ta pas rea en q.i tite sutsinte, e|i-lem adrc.c u! iiemplaire U'u 1 des ahnciachs qu 1 lie propagJans le p ys c ics pi. de faire bon accueil a ce moleste dtM — expression de ses enn ae t. de gratitude envers eux Port-an Prince,le 20 Janvier r 9 i LA DIRE TION D L OWVKii PS— Au'' d* donner p ein de 'C^avte, 1 Socit va comman iit fiti H pf eut .1 cjur e. u ic •eiie dces cil ud-iers qu'ede leur adressera ls qu'elle es ian ris. Montons sur le plan inclin de la luranie qui sert d'escalier. Nous >mmes au sommtt de la forteresse, a plcir ciel et pouvous embrasser ^ensemble du gigaulesaue monu lent. • n L>-ol lunoid-estsedressentdeu estions peu sulla :ts d une ceutai lede piensde haut:ur. Vers le sud-hristi, et la baie de Manceaille ,1 .es savanes de Laxavoa c. de O* am.nihe, et celles de Si Michel, dt St Kaphael et de Hiacrta avec leurs ^fiS pturages. Sur l'immense -hndue de la p ai ie du Nord, sillonne en tous Scus U larges routes et traverje decoui t'eau bienfaisan s, la ville de Pou libert avec se traits de tuiles, ta ojurgs de Terrier^Roug;. du Trou le Lunonad de Oaaiuei-Moii'i.Uc l" Vcul aux maisonnettes ea U. e < :,m roiu 1 .u Ida -o .alite pfutsirauae M>4I '• 1 ayons ru'ilauts du soleu de sossi lor. Au Nord et en face du monstre ic pierres, les mornes, la ville et la rade du Cap,s'estompent en an blea '.amis d'opale qui s'en va par degr confondre vec u dernire ligne d. ihonzon. Sur les derrires et ses rt-x, cesi--dire au sud, lest et t l ouiri senfoacent dans d'imposants m .s ni ie montmes, le euoi s uehies ur 'Acul des-Pins, de l'Aconi'.tu Tr u de Sainte Suzanne, et les gorg sombres et protondes de Dondon, d a Grande-Rivire, de la Marmelade, comme autant d asiles inaccessibles 1 l ennemi, en cas de re raite de la garniion. Chustophe, avec son got raffir lu luxe et du confort, c o. dev m milieu de 1 Arsenal du dut. ^i) Mettions de< '•rj c Je Ma lillionOc 1U0. 1 188]. (i) Mcuuuru ^ iw-3j*.uc Ls.verture, cria par iBi-incmc—M Kern |>a$ ;,. M rs^IJ style de l'poque bt r uu p-Uis qui ue le cdt en rien 1 celui de Sans Souci sous ie rapport de la migaiSccnce. De ce. difice il ne reste d:bo I qu quelques pans de mur dans u par ie de la fo teresse inaccessib e -U) >UTJ hui aux touristes. t. iSll leCjmte de Limon 1 vicualion de la Crte Pierrot, U lpart de Roc0Mmbeau —et d (ter t, jruses du itcra et couionq me .t de Leurs Majests Henry ter et Marie Louise. Ce jour de fte inoubliable pour les contemporains, Christophe ordonna de tirer simultanment toute; us batteiies. Thaes MAN1G.W ( A suivre ) Il est uns tVcult de l'honnie qui, l lit ou. lai f*t ii.vin %  ir, mais don IVxetcice u'ot n'il'^mmt indispo" sabto -• s'oit i' r*'Il x o'i R'"ii 1 o'a lacil (| i d* W MOI rfl• i''. I/IUS 1 tt, la <>u uu l nui h I 00, l' 1 pra*t>ga d-la mo 1 U n^neaa f#| 1 >ciai ta, !;i <:rain 1 de OJI sa" luftlotot tort bi ,; m ititeram r "O-i aoUooi. < Rflahii' est une coroplicatio'i t IVxitfkeao, que, l'ordinaire, nous ho is pargnons C est iiM poil isopbe iaaplai Uns, Kmile Iratrojc, qui crn ce^ lianes, i'uuj impressisnnaats jus• &f Ui quoi! r-'le point telle u >e tloraisoi* sur le dai ift appelant 11 vie int*l lectuall" .In* i{4naratioua jusque U en jaeh.v? Vi m jmais autan; d* gPll cul iv8? Saus tlout 1 m is ie savon' n'im ulique pm lu rfkfJoa. Kl ces pi oismeat l'une des grosses dse^ iioas de notre 'po IHJ — qui en connat d j smiisa u nom — je l'insuffisante efficacit de l'instruc tion. Uu s at bioo vite avia que l'en "PigueueHt tait fort diffrent de 'duca ion, que Ion pouvait greffer des co'iruid.sanc-.'s nombreuses sur uae seaaibi 1 grossire. Pius, on 0 •lii cos ater que linsru;tion n tait pas ncessairement la culiute de lesprit, qu.uo cerveau pouvait seoir beaucoup retenu et tre des moins aptes a la comprhension et la cutiqutt de la vie. ue rudition cen idrable ue siiinilio point que l'on sache rllchir. So ivent, en effet, elle accable la panse, sous ia faix et en arr e le iore essor. U.i auteur compose Uu xmdg'j rempli d indications menues exictas dont il eEt impuissant dgager la philosophie, '(r/op de t its gnent le pub icjsto dans le dveloppement de ses propres aperas. Uu savant n'est ijo.ut toujours capable de s abstraire des miuutieu ns obs'rva ions qui absorbant bu roccupai an. Ut cest M. aVjuii lijjtrout, e icore. 4 ai a dit : 1 11 n sa %  bie IMS qua lu sci -ce elie-mm* >Uppoaa la i-euexiou, 1.3 ratour su* eile-.n'.neIfiUu 4 vpui 1 ble.a pluioi que nous nous depouiiiona de nous mme le p us possible, pour noue off.it-, purement et simplement •'aaiion des choaes • II serait cependant paradoxal de soutenir que le grand obstacle 1* i-sil JXIOO est l 'et su due des connais sances : il est bien plnt(a> dans la multiplicit des occuprians, dans le surmenage qu impose a U plupan d. eq're nous le vie con emporaine. 'ar suite de U tecbuiQiU croMaaute des mtiers, de |t complexit des tractations, de la concurrence effe ne, le labeur professionnel accapare de plus en plus l'esprit li le distrait de toute mditation qui u'est ^olHi Cinma Populaire L direction, du Cinma populaire a I honneur d ( annoactr au public qu'il n'y aura, partir de mardi JJ janvier courant, que 3 reprsentations par semaine .-Mardi Vendredi et dimanche. | Il y aura en outre six prix les inariiis et six prix les vendredi*. Ces prix seront donns ledinr-m .halsuivani. a l'iss -e de la repr?enlatioi. Les porteurs des uum^ros d tickets gaguauts doivent are pr sauta la reprsentation du diiHttl soir pour re:e/oir les pria. an remettant les numros. 10.1 ci* d'abjenco le prix es, perdu. Les jours de rcprsentsjtlou peuvent £tre changs suivant les circonstances, et eu cas de plun* les reprsenttioi peuvent Aire renvoyes au lendemain. • 1 r L'entre est toujours de QU6 centiiu M or amei oain ou de 0 JU cts monnaie hatienne. Venez en foule au Rupoursmve orotiter de cette occasion avanta „ r 3us9 et vous serez satisfaits. Parisiana Mlez dimanche ^l'arisiana ou l'on. donne Le il s col: Film d'art de haatc valeur. Kotre gnrais ; G. 1.00 r— Cantate pc-f le f*'e lu couroiiiemcnt par le Comte de Mo u, bhcvaUtr de la relie •t< nd m gnral del Maison du Moi ( Juste Glian ate j. 1. — Juiiea Cr', MaiSchal 4ecip K -au.r,. iu 1 oi.—Kihlnn d* I' Miment ic L.L MJ4i fajiHts au tiine i'HaM. d'aoa utdit immdiate ^omlneni uu Lgmeur, un Qaan^ soilicua par taut d^ IqoMajS r^pouiabahia. s ac 0! (to.*D>lia le luieir de refi wvr ^ur dj'autrea oaj-ts? Il leur Mrait plus expdient d adopter en cc! la eomrauae apprciation. aveugls de prjugs on de patsv Joxes la mode, qui ne voient rien oar eux raruaa : Ce sdat tous lea c hatiiietous qu'euiraine le lourbitIon des visites et des plaisirs, toatsa. les u perruobea que grise la vie mondaine, e: aussi tous lea msou ciants, tous les indiffrente, loua le paresseux .. L effort neaoaoiro pour percer lappareoce dos chose, ea apprcier la valeur relle, leur est inconnu Leur esprit, inooascieat et sur.eiuciel. prsente une incurable inirmit. Tel crivain ao dit. avec arieaav apte traiter de toutes question*— > sans initiation pralable — cpuietMesoo mtier eat d'crire. Usa jeune, ingnieur, 1"iru des tlioctaa de l' -oie, lance, sans exprienoe auoaue une en reprise, groaae de consuafri ces factieuses. C'eat on tnondaia qu* dbite avec UQaupiaiaance des prooosv d une lgite autant qoe tUgrauUt insanit*. \ U faut bien que grande soit llrr %  1 ;xi(iii publique pour qu'une cra ce si uoiale et si persistante soie accorde aux empiriques de loqta espce., y compris les polaticisaol ^ Cest la mentalit peu tovo ds#. auditoires qui fait que lea oratettr* aiment tant remplacer la dmoas r pr l-rrBaation vhmente Et :ncore ca .v. V* 7 l es •• J o ". d qu. ne crdulit7i T om mSEsBS ae - Z* m


PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05027
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Saturday, January 24, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
sobekcm - UF00081213_05027
System ID: UF00081213:05027

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Tfizitnne No? 3693
Par! u'Prinoc nli
Sanv-di 24 JaTmr !920
DlRECTUft-PROPRIETAIRE
Clment-MAGLOIRE
MAGISTRAT COMMUNAL
LE NUMERO 15 CKNMMgS
ABONNEMENTS
PORT-AU-PRINC*
Ud mois 6, 2.00
DEPARTEMENTS
Un mois G. 2 50
Trois mois 7 ou
ETRANGER
Trois mois ^________ oo
Les annonces sont reues au Comptoir In-
ternational de Publicit, 9 Rue Tronchet, fa-
ris et 19. >t. 2j, Ludgate Hill, Londres.
*K1
Quand tu parler de ton
ennemi, songe qu'un jour,
pput-ire, ta deviendras
son ami. *
PIRIANDSE
Quotidien
TEI.EPflOSE : 148
Heury CHRISTOPHE
i Son Royaume
i Extraits j
La Citadelle Henry
Suite
A l'tage suprieurl'*arenatf<11
rcmedispo>itionet,les mmes engi n
de guerre qu'au premier.Di la,l'on p
ntre dans une troisime cour qu
servait de Place d'armes o ma o
vraicnt les trouprs chiq-je matin. Li
aussi, au ras du une citerne a
laquelle oa peut puiser par une ou
verture d'un pied carr une eau lira
pide et lgre. Mais qu'on se gardr
d'en user sans l'addi ion d'ua boa
filet de rhum.
Le modeste monumnt en maon
nerie que vous voyez ju milieu.ce*
le tombeau de Christophe.
Dans la nuit du 6 an 7 Octob
1810, la Reine Marie Lou se, 1
Princesses royale Frasoise A ne
tkiste et Anne A h0aire, aides p
les barons Mupuy et Przcau, po
drober dans leur pieux devou
ment le cadavre de l'iafonua m
narque la fureur populaire, rus .
rem a force d'atgent el de prires .
ie taire transporter a la faveur d
'obscurit dans la fortere se et de
' poser au cavalier o se trouvait ur
I dpt de chaux.
Ce ne fut que 27 ans plus tard, en
1847, sur l'initiative de M. B- Ai
douio, minisire de la (uslice, voya
gant dans le Nord avec le P sideM
Riche, que cette tombe fut construit
pour recevoir les restes de celui qu
de son vivant,s'il avait jamais peu
la la mort, et voulu employer les
[plusbeaux marbres et les p ujgran la
|ar'.istes l'rection de son mausole
Ces btiments qui entourent le
panade,ces salles hmenkables tl de
llabresavaient serv.d*app..tem.nh 1
|certaios membres de la famille ro-
yale, les Princes du sang, et i quel
Iqus g ands dignitaires de la Cou
Iroans. Dans lane d'elles i l'extr
jmit oppose est le tombeau du ptin
Nol, daede Port de-Paix, trr-
> la Reine, tu par la foudre sa
Mil.
ta cet endroit se trouvait aussi '
rsor. Pour y descendre, il faut ai
Mimer des torches de pin ou de* pe
lus cierges, que des chauves louu
Je leurs ailes de crpe mettes lv
teindre a chaque instant*. Les ma
Winlint d'hu*iditv Au milieu d.
lueurs vaci lantes et incertaines de
[lambeaux les stalacttques e*. les sta
[agmiies brillent corn m: des diamant-
>t #des gemmes rare?, et queiqu
pollres-iorts rongs par la rouille st
montrent ci et l sur le sol ave
leurs flancs vides... Dans le silne
fpulcral qui vous enveloppe, seu
es cris metalliqaes des anolis tintin
labulent, monotones et conMnus. i
[ait froid On prouve ici une vagm
Unsation avaot-coureur de latorab:
h toutes pans se dgtgent des mi.
* mphuioues qui vous prenaen
'a gorge. Htez-vous de sortir.
ouestle coramenc-meut de coastruc
lioaquisy tiouveindique que l'Ciia-
ieue devait s'levi plus hau :d'an-
eurl'extrados des appatii m* ni- su-
prieurs na rea ni sa 10 g', 1 son
-ouronaemeai.
Comme se demandai Mo eigeeur
titllioa. 9 daic comptait s'ar
ier.le Monarque dans [*4 alage de
>a puissance ( 1 ;
Le mur du gtandct du rectangle
appos ce.ai -*i lequel l'on entre
Uns 1 difice et q 1 domine le bourg
t la sj.t.ou de Grand-Boucan est
lune hauteur etfrayaoie.il a sa base
>ur d'normes ro.bers calcaires qui
lescendtat presque perpeodicu aire-
neut jusqu'au pian de la montrgae.
Jaus tes antrac uosi's sont pousses
les cratres, des agaves el des irbrss
itusicnrs (o.s scuraires. #u y ren-
contre aussi desjieicavations profon-
des:
Ce fut dans ces cavernes, sans
lo-te,que Toussaint-Louverlure dut
taire cet immense dp: d'armes et
ie munitions, dont il est parl dans
.-> Mmoires (aj et qu. fut d'an si
.; and stcoai* Christophe duran
1 guerre de l'indepeaaance.
ue la hauteur vettigineust de ces
remparts quel merveilleux panorama
ie dironle aux regards du pote et
ie l'aitiste...
Voici dans le loiatai.. fera v.
lord-euesU'ile de la Tonue, i d; m
/oil de brume, au milieu de fioi
le l'Atlantique, l'est,cesi le ivei e
Jiton de la Crange.en face Je IImm
Socit Biblique et
des Livres Hclh
gieux d tiaiii.
A 'occasion du resouve 'met de
l'anne, la "Socit 15 blique et des
Livres Religieux d'Hati-' eu hui-
reue de pi>enter aux Amis de
l'uvre et a ses souscripteurs en
particulier ses souhatis les meilleurs
p u 1920. Elle forme, po a eux
CAUSER I>~. FJBKINX E
Correspn A.inc: spciale au Matin
i-ui
iu
d
B ) 1
[juste vu si nr* qu'ils
a fie-, des b>d' t o .s 1u
r le point df vu d .a >ao
> pente et du b nhiur
n ui qui r>ul e Je h p* x
' J pa;x ae D eu.
h k saisit ctt e occure re ; ,
tmercier du concours rapi t
cuniaire qu'ils lui o t pi 1
l'iine expire tl tl'e ep \ ,
voidro.it b en lut coolnbei u .ue
bi ifaisaote pour le aaint>-n I i
Jvi: oppemcai de l'oeuvre
A dfaut d: Cilendiier e.i 1
qu'<'le s ta l propose de leur .1
ser tt qu'elle (Ta pas rea en q.i
tite sutsinte, e|i-lem adrc.c u!
iiemplaire U'u 1 des ahnciachs
qu 1 lie propag- Jans le p ys c ics
pi. de faire bon accueil a ce mo-
leste dtM expression de ses enn
ae t. de gratitude envers eux
Port-an Prince,le 20 Janvier r 9 i .
LA DIRE TION D L OWVKii
PS Au'' d* donner p ein<- et
entfata sa isfaetioa aux Souscrip eu >
de 'C^avte, 1 Socit va comman
iit fiti h pf eut .1 cjur e. u ic
eiie d- ces cil ud-iers qu'ede leur
adressera ls qu'elle es ian ris.
Montons sur le plan inclin de la
luranie qui sert d'escalier. Nous
>mmes au sommtt de la forteresse,
a plcir ciel et pouvous embrasser
^ensemble du gigaulesaue monu
lent. n
L>-ol lunoid-estsedressentdeu
estions peu sulla :ts d une ceutai
lede piensde haut:ur. Vers le sud-
-hristi, et la baie de Manceaille ,1
.es savanes de Laxavoa c. de O*
am.nihe, et celles de Si Michel, dt
St Kaphael et de Hiacrta avec leurs
^fiS pturages.
Sur l'immense -hndue de la p ai
ie du Nord, sillonne en tous Scus
U larges routes et traverje decoui
t'eau bienfaisan s, la ville de Pou
libert avec se traits de tuiles, ta
ojurgs de Terrier^Roug;. du Trou
le Lunonad de Oaaiuei-Moii'i.Uc
l" Vcul aux maisonnettes ea U. e
< * : 1 tat u- a e> :,m roiu 1 .u
Ida -o .alite pfutsirauae m>4I ' 1
ayons ru'ilauts du soleu de sossi
lor.
Au Nord et en face du monstre
ic pierres, les mornes, la ville et la
rade du Cap,s'estompent en an blea
'.amis d'opale qui s'en va par degr
confondre vec u dernire ligne d.
ihonzon.
Sur les derrires et ses rt-x,
cesi--dire au sud, lest et t l ouiri
senfoacent dans d'imposants m .s ni
ie montmes, le euoi s uehies ur
'Acul des-Pins, de l'Aconi'.tu Tr ,
u de Sainte Suzanne, et les gorg .
sombres et protondes de Dondon, d
a Grande-Rivire, de la Marmelade,
comme autant d asiles inaccessibles 1
l ennemi, en cas de re raite de la
garniion.
Chustophe, avec son got raffir
lu luxe et du confort, c o. dev .
m milieu de 1 Arsenal du dut.
^i) Mettions de< 'rj c Je Ma
lillion- Oc 1U0. 1 188].
(i) Mcuuuru ^ iw-3j*.uc Ls.verture, cria
par iBi-incmcM Kern |>a$ ;,. ,
M rs^IJ style de l'poque bt r uu
p-Uis qui ue le cdt en rien 1 celui
de Sans Souci sous ie rapport de la
migaiSccnce.
De ce. difice il ne reste d:bo I
qu quelques pans de mur dans u
par ie de la fo teresse inaccessib e
-U) >utj hui aux touristes.
t. iSll leCjmte de Limon crivant Je vo s qu'uned.-s inten iou*
de iot e Mo.iarque est de carreler et
-amb issai la rotonde d: son pa.ais
ie la Jitadelle de qu.Jrup.e..
l est asez riche pour le faire.
Cet appartement d n 1 nouveau gea e
rflchirait une draperie prci:u e
et n'aurait point de p.reil dtns le
monde Sar le tro tisp.ee dece nu i^
01 devrai tre ciite la de^i- e
Louis .'ilv*: ebbe plu %bus impart
Sij, les grauds tt.gn Uires, 'es a!-
1 ers civus et militaires du Royau-
ie, pureul voir la ra'.isatioi de ce
.uojet grandiose : dans la salle des
omquets. des drapsries, des tapisse
les d'une richesse inonie due aux
lents d'artistes anglais, s'tea
'tient partout snr les murs, repr-
'indpendanceentre autres,/arrive
Je l'exditwn Leclerc l incendie Un Cat>
1 vicualion de la Crte Pierrot, U
lpart de Roc0Mmbeau et d (ter t,
jruses du itcra et couionq me .t de
Leurs Majests Henry ter et Marie
Louise.
Ce jour de fte inoubliable pour
les contemporains, Christophe or-
donna de tirer simultanment toute;
us batteiies.
Thaes MAN1G.W
( A suivre )
Il est uns tVcult de l'honnie qui,
l'lit ou. lai f*t ii.vin ir, mais don
IVxetcice u'ot n'il'^mmt indispo"
sabto - s'oit i' r*'Il x o'i R'"ii 1
o'a lacil (| i d* W MOI rfl-
i''. I/IUS 1 tt, la <>u uu l nui h
I 00, l'1 pra*t>ga d-- la mo 1 U
n^neaa f#| 1 >ciai ta, !;i <:rain 1 de
oji sa" luftlotot tort bi,;m ititer-
am r "O-i aoUooi.
< Rflahii' est une coroplicatio'i
t IVxitfkeao, que, l'ordinaire, nous
ho is pargnons
C est iiM poil isopbe iaaplai Uns,
Kmile Iratrojc, qui crn ce^
lianes, i'uuj impressisnnaats jus-
?.
Ui quoi! r-' -1 ] iw apolo^iate* trop zls dn
'.\:i prusot Lias.motion n*
9tead-e>le point telle u >e tloraisoi*
sur le dai ift appelant 11 vie int*l
lectuall" .In* i{4naratioua jusque U
en jaeh.v? Vi m jmais autan; d*
gPll cul iv8?
Saus tlout1, m is ie savon' n'im
ulique pm lu rfkfJoa. Kl ces pi
oismeat l'une des grosses dse^
iioas de notre 'po ihj qui en
connat d j smiisa u nom je
l'insuffisante efficacit de l'instruc
tion.
Uu s at bioo vite avia que l'en
"PigueueHt tait fort diffrent de
'duca ion, que Ion pouvait greffer
des co'iruid.sanc-.'s nombreuses sur
uae seaaibi 1 grossire. Pius, on 0
lii cos ater que linsru;tion n
tait pas ncessairement la culiute
de lesprit, qu.uo cerveau pouvait
seoir beaucoup retenu et tre des
moins aptes a la comprhension et
la cutiqutt de la vie.
ue rudition cen idrable ue si-
iinilio point que l'on sache rllchir.
So ivent, en effet, elle accable la
panse, sous ia faix et en arr e le
iore essor. U.i auteur compose Uu
xmdg'j rempli d indications menues
exictas dont il eEt impuissant
dgager la philosophie, '(r/op de
t its gnent le pub icjsto dans le
dveloppement de ses propres aper-
as. Uu savant n'est ijo.ut toujours
capable de s abstraire des miuutieu
ns obs'rva ions qui absorbant bu
roccupai an. Ut cest M. aVjuii
lijjtrout, e icore. 4 ai a dit : 1 11 n
sa bie ims qua lu sci -ce elie-mm*
>Uppoaa la i-euexiou, 1.3 ratour su*
eile-.n'.ne- IfiUu 4 vpui 1 ble.a pluioi
que nous nous depouiiiona de nous
mme le p us possible, pour noue
off.it-, purement et simplement
'aaiion des choaes
II serait cependant paradoxal de
soutenir que le grand obstacle 1*
i-sil jxioo est l'et su due des connais
sances : il est bien plnt(a> dans la
multiplicit des occuprians, dans le
surmenage qu impose a U plupan
d. eq're nous le vie con emporaine.
'ar suite de U tecbuiQiU croMaaute
des mtiers, de |t complexit des
tractations, de la concurrence effe
ne, le labeur professionnel accapare
de plus en plus l'esprit li le distrait
de toute mditation qui u'est ^olHi
Cinma
Populaire
L direction, du Cinma popu-
laire a I honneur d(annoactr au
public qu'il n'y aura, partir de
mardi JJ janvier courant, que 3
reprsentations par semaine .-Mar-
di Vendredi et dimanche. | Il y
aura en outre six prix les inariiis
et six prix les vendredi*. Ces prix
seront donns ledinr-m .halsuivani.
a l'iss -e de la repr?enlatioi.
Les porteurs des uum^ros d
tickets gaguauts doivent are pr
sauta la reprsentation du di-
iHttl soir pour re:e/oir les pria.
an remettant les numros. 10.1 ci*
d'abjenco le prix es, perdu.
Les jours de rcprsentsjtlou
peuvent tre changs suivant les
circonstances, et eu cas de plun*
les reprsenttioi peuvent Aire .
renvoyes au lendemain.
1
r
L'entre est toujours de QU6
centiiu m or amei oain ou de 0 JU
cts monnaie hatienne.
Venez en foule au Rupoursmve
orotiter de cette occasion avanta
r3us9 et vous serez satisfaits.
Parisiana
Mlez dimanche ^l'arisiana ou l'on.
donne
Le il s col:
Film d'art de haatc valeur.
Kotre gnrais ; G. 1.00
r Cantate pc-f le f*'e lu couroiiiemcnt
par le Comte de Mo u, bhcvaUtr de la relie
t< nd m gnral del Maison du Moi ( Juste
Glian ate j.
1. Juiiea Cr', MaiSchal 4ecip K.
-au.r,. iu 1 oi.Kihlnn d* I'Miment ic L.L
MJ4i fajiHts au tiine i'HaM.
d'aoa utdit immdiate ^omlneni
uu Lgmeur, un Qaan^ soilicua
par taut d^ IqoMajS r^pouiabahia.
s ac 0! (to.*D>- lia le luieir de refi
wvr ^ur dj'autrea oaj-ts? Il leur
Mrait plus expdient d adopter en
cc! la eomrauae apprciation.

aveugls de prjugs on de patsv
Joxes la mode, qui ne voient rien
oar eux raruaa : Ce sdat tous lea
c hatiiietous qu'euiraine le lourbit-
Ion des visites et des plaisirs, toatsa.
les u perruobea que grise la vie
mondaine, e: aussi tous lea msou
ciants, tous les indiffrente, loua le
paresseux .. L effort neaoaoiro pour
percer lappareoce dos chose, ea
apprcier la valeur relle, leur est
inconnu Leur esprit, inooascieat et
sur.eiuciel. prsente une incurable
inirmit.
Tel crivain ao dit. avec arieaav
apte traiter de toutes question* >
sans initiation pralable cpuietMe-
soo mtier eat d'crire. Usa jeune,
ingnieur, 1"iru des tlioctaa de l'
-oie, lance, sans exprienoe auoaue
une en reprise, groaae de consuafri
ces factieuses. C'eat on tnondaia qu*
dbite avec UQaupiaiaance des prooosv
d une lgite autant qoe tUgrauUt
insanit*. \
U faut bien que grande soit llrr
1 ;xi(iii publique pour qu'une cra
ce si uoiale et si persistante soie
accorde aux empiriques de loqta
espce., y compris les polaticisaol ^
Cest la mentalit peu tovo ds#. '
auditoires qui fait que lea oratettr*
aiment tant remplacer la dmoas r
pr l-rrBaation vhmente Et

:ncore ca .v. V* 7 l,es Jo!". d qu. ne crdulit7iTom
mSEsBS ae - Z*
m


l luam
.VJ
M*
e4|t7otfr du
Lycfe Ptian
II est \nr\'\ i?e fcVff que le cd
Ns'ional Aloandie ht oo de lott-
u Prince es: on ::biiserrcnt der
Mipormec? secccc suie tis impor-
'3Bt, tics u'.i'e et Rta ancien. A et?
tro'S titres a rotr *crration i' r-
joute celui d 5tre le seul de 1 Etai
qui ait conserv ion intrsnt.
Bien des efforts ont t tent?
pour lerevivif.tr.Mais ilmesu'fiseni
ns a Militaire tous les besoins
Une usit que rous ylmes cein
tt naine ncus a j eircis de cous er
rer.dre compte.
Le Lyce et inachev L aile ii-
vie aux classes en J9C6 tstla seuil
qui soit debout. La maison qu'ha-
bile -on irexttOI Mr lltean, ur.t
eciimoirc tn .empa de pluie allcnd
d'tre dmolie et de faiie plaie la
dtuiime aile prvue dans le plan
de Mr 1 ingnieur Baussan.
le Lyce ntst pas ett etecu. Df-
I Uis jyc6 il n'a jamais reu mme
la p'us lgre cruche de peinture,
l.a Terrasse, le Kiosque Elie Dubois
hs bureaux de la Gendsrmeiie soni
n peints ch que anne. Le Lyce j -
mair.
Mme il a subi un emp emeni
coo&idisb'c. Le Puity-.re .ui ?
j ris une Lige pjrtie de sa cour. Ce
sui vaut aux 3^0 lycens de ne pou-
voir a 1ur aise pitoare kurs tbais
.ux heures de rcration. Le Pres-
bytre dviait tendre au Lyce et
qui est au Lyce. Son installation
lectrique est incomplte. Seules Us
ailes du nzde cru lisse soat clai-
les l'ieciPtil L'tage suprieur
ce l'est pas. Ht puis les salles ne
rB!Il t**AV*-
Tromper L'Organisme
Pour Plaire au Palais
- c'est ce que font beaucoup de personnec qui
prennent des toniques alcoholiques quand en
ralit ce que bur organisme a besoin c'est
L'EMULSION DE SCOTT
Puissant aliment et mdecine ans le
m faux estimulant de l'alcohol.
.--.vrimic:
Faits Divers
RENSET^NEMF.NT3
METEOROLOGIQUES
ttSEUVATOliiti
DU
PenT sEvi^Aiw
tOilEGE ST MARTIAL
VrWdi
Baromtre
Tempt&tart
22
Janvier 192"
7649
minimum 19,8
maximum _?> C
V5
Moyenne diurne
Ciel clair jour et nu;t.
Ba'onrtre constant.
I.SCHERER
Almanach tferinot 1920
4 vendre t L'Ange Gardien*
i(\ 32, Rue du Rservoir
Aux bureaux du ^Nouvelliste
Angle des Rues trou et du Centre,
Chez A. Bcha
A CAB5ERIE SCIENTIFIQUE
( o mnnhin
Un nouveau manuel de lecture
ont pas assez large?, aies Song
rbAcl Les classes ont jusqu'l 50
.ves quand le maximum
de )0 lves. Le lyce n'a cas de
momliei. Pas de chairs, pas .1e cai-
tes de gographie, pas de tableau
muraua Mais il a des livres. a bi-
b! 0 bque compte bien .000 ou
viages. L'Amicale a lanc une corn-
mabde de P. 500. L'A.M. L.Eya
dpoa ses 50 ouvrages.
Le rsolus s'en tau djt sentir.
L'abannemect la b:blio 1 e j.ue est
bliga'o re pour tous las 'eves qui
toat ainsi torcsde l:r Ut.eex-
c taie inteHe.U'elie ne pi ut que 5?
roncertir en succs aux examens.
Va cabinet de thysique perimt aux
e.e.ei de taire des (xiueccts in-
tressantes. Le drapeau tt le senti-
ment de pme toit en giand hoi -
neur au Lyce t'.ion et ceitair.s
pfoiesseuts se tont une l.e d'ensei-
gner A leurs lves le respect qu'ils
doivent a ce morceau d toffe, me [au
M U patrie. Cela seulemeut dcviait
nous poilrr lotis, Gouvernement,
Comunp, public i nous iut.Messer
t*u fieux Lyce Ttion. et i obtenu
qu'il sait io achev, 20 clair, 30
:epeiot, 40 neubl et 50 pcutvu
-ies iastiuments indispensab.es a
eu: travail Utdlectutl eux c1
pr*fitable.
A Itauede tatnee d'Uei k conseil d --
.ninuirjtu.il ik l'AbOctatiud i '.'"
Vott bosenjnaol .1 ?^n iMlint leionitai diiJition
i/ujl "s, Ju nunucl ue Ltture dniin au ecoki priuui
res U Rdjwbbmic nuit t'.i'.l un mstiiuicur de iBcriie II a ipprv
pri sa tiuilioile aux jeune* intelligence iHs "
coben Je telle MftBqocD ppiiMMiil a lire "
auront en mme temp. u .ip.iv-vlc '' v ""'
i.eunc. Us ptoOSKl M" l'y nouveiu sont (>ro
ure a ouvrir de, Itco.c leur kue et leur pm
aux valus cv.qu.s. Ai-. PoUhI eu de plus 1 ncu-
reuse tdee ue ^raiimrton onvragt ur 0i moi*
weau chjist u u.curs hatiens.
L mm a
Cor re spontane tpciaU au MATIN
Vente e Mens 4?
ressortissants 4|
Umands.
Il sera procp.le Mercredi quel1,
comptera quatre fvrier procht^
10 heures, du matin, en Wtae
o?.r le Ministre de Me Louis N
Ne taire aux Cayes, i la venu
plus c:!rant et dernier ench
de
i Une machine vapeur
2 o Un Sparateur
3 o Tiori Epierreurs
jO la Apmttur
5 |Ure ha le ta m ouneii
tant les machines et autres,
soires ci-dessus mentionns,
6 Une halleeu rmonnerii
vaut contenir environ mille
de cat.
-o La jouissance jusqu'au t
Octobre 1927 d'une mauoa
tage servant de logement
Mcanicien chaig de la
lion et de l'entretien de 1'
sment.
s Le droit au bail du terrain
lequel se trouvent tablis
biens ci dessus aumis, It
terrain situ aux t-ayes, rat.,
Amricains et du Quai, tel y
le tout >e poursuit d compoit,
A la requte, pouisuue tt du:-:
ce des Sieurs O. bcarpa et A. J.tf
mis,demeurant tous les d:ux 1 rS
au Prince, domiciles, le premier
Milan ( Italie ), \t second a la Ni
velle Oilan ( Louisiane ) Ql
Unis d'Amrique, agissait en
qualit de S^questre.tLiquidatenn
la maison (ohannes Jacubsen.ti"
aux Cayes, ayant pour avocuti
Antoine limaque, du barrean
Layes et t, Morel, du birrean
|acmel, mutant acluellemenii
au Frinct-, avec lection de do
au cabinet du p:emier,sis aux <
Et en vj:tu :
1 de la lai du 22 juillet 19
jo de LArr du 24 juilletot
mme anne.
30 dl'lo au13novrr.be
Un Grand anniverscire
iua^u4inque,p0^ii
Le oiiiunclie i> Janviera io Ii^uicj. le OiaDJ
Oricn: a n- :i cewbttM, ;iu CCrapM oj la K^so
Loe U Wri:c -- h0 47i '-- yc :"-'v'-,"u
a 1 laarptndnKe (te la n*coaufclttiMo.
La cruisutM rwStia m aKbai le plusuiipo*
bjut ci un protjUlUOM a clte eUOOi qui lOODUe
nMubien DruiaibM 1 aauon.e wctte irswM wWn
une," Ui lUViWliOU 6fll ce adresses aux pe--
acnuaiiti ma(OOaii)UCI de u iJ; >u..\
'l. Association Mixte de
1 uvre omeiierm-
Demain, aura Ueu a fafMtiw, a o tt. du ina-
I mi n uianiloUlioa p-lnouque Or|inmca
lassoenaou, uaueuc e ptacvc ou> u patroBaKii
F.-e.iaciu ae ta HBUt>li4ue.Mr Jnar
Avis
rotnpiettatn*, bu 4
n uticVi.e; aux 1
1
le Magistrat, Cemimmal invile h <
Urvneis n'inmunaux venir VfiStt on
Metteur (Jommunai le montant de littti
mhvunees four taimr \yO.
,1 .et eftei, un dlai ae quitte iourt
uvr vl accord a [>aitir de cetu Jte
Pane iCydtlai il :era applique eoniie
/< reiaiiaimres .la clause 4 situante de
.,/. jiaux 4 ftiine :
U tsl enUiuiu qu' dfait du pae
mHJ UuVOiice dniif anne ce Urine, le
frisent-bail dtim tuera t/ttiiedcplet n u rcu,
1$, aprs que u riotijkalion ut la teuh.t
parlera du CBue uea*e>.s, .uiue L-y ue i
ne, -Mr U*uic Key paiieeta UM nantrf.i-tie
avili le >u)ci .st rCui le fujiMU..- U --
sviner diitaiimur, Ot fc.um. jeaonat c--^-
talautiuil is iHprMwt -...; tltptM -
BMNI du juge Magnj il Mine Connue tkuA -
/aid.ne w.u,>leieia iv bureau d'twnueur.
Ue niUiOres des iKua >i.c.ioii>, le atni du
MK t .t ' PW PW e ne pal inauOjifci
duwMur a U.IW immlOTiiliWi. il y awia tn*ui
pOSMMl, niwiioiogues.
Uno excellente initiative du
commandant desiPompisra
Le Conitv-andaiu LadenMoN-ViCUt uorgani-
er une fellu inaiiittsuiion qui .au lieu iKo*ni
luatAJM -ii jVvur a heure ue i'apre i..
i U SUUOU ctillrie des
dipiaio d'not.r.-.ui Mn U
muitant. .
ue carte d ir.viuucn OotiC'.e aarjrttt >
eri penouBifis qui uUuiKtpm 1 .;...1 ue la
iuan natation
..l..i une ts ituus et d.H'.i i.uu laikuonj vivemetii je aia.it
(auuBBBlMDI ut feoiMBr
Incendie lArcahaie
Hier, wa ". > btuna dj n aun I ai un 1
ieu a aCtM J-i 'a yaiMM masafl Imp*
,\ir Aaoani Aiu.ar.d daus un lui de U40U s1" *"
uuanu aurvoKr. U tau iW >.'- i-' uu
vu-valeurs"1 :C ll"a',,l "' *5l*,**?V1 ,
lAitts ni.n--oii-.oi-.; a | uru eclw > i*i >
n|M Hcrnadote. \Vfi de Ml d. >.i w
nau.u Lwnado'.tc, ftuui C
Fianailles
Sous avons ItU la e.ite de i.n;a'i'.i>cli- Mclk
niolresner. Un didylogrtphe ordi
naire atteint coumminem une vitee-
U moyenne de cimiuatite mots la
minute, fur contre, un expditio
une d'adrainifira mu xeic (vu
d:x mots pit minute 11 un employa
du coanmaice qaiozn dix ino s, par
1 i\ machine crire qui rend de f,ii3 vir-g'. mots, mail cela es- rare
si ararrda rvlcai a ceux gui voieni j L'ain lui d'uue imclime crire pei
li par une aitiflolaii dM cho-, met do-ic de remplacer trois eapeci
es, crs tour les aveuRUn et partkloiinairei par uiMUd^StSILa
l'ari cl rux. !pH Aj-iutoo* ipi l'on peut conden
En 1Hi:j. un avL'ugle de nais anc. ser davantage le texte, cono-uise
Mr EoucauU. a'ingoia trouvai- du papier, ce qui n'e-l pa8nc"gea
un movn 1^ communication tecii- be, et obte.m nue -riture "'1"'
nique mcanique avec lea tvoy C - rnm'nt li.it>!e qui a u 1 ava-t.ge e
(l urviui i couttrture oo machine 1,0-m-i bitr ceitu:*iic*iliTapt.ei.
a cUvwr dont l'a ouciia* de-| Il y a queUjuo* aun^e, loi^u.< la
na'^r.t sur li papier u f >nne des; macinne auiire connnei.a a a vu-
Utfes ii* ic-alis.it LerfrtBOipf Uaruer;t 1 envoi une le re ##
oo>ea n 181VI par Barbier e. en la madine par^itaair ooirecj. Ur
i8it-pa| Biaille. Ia mienne ^cri- raout umiUM arna eojoord rm< a
ratf.it des 1er* cre en principe |ca poim de ninti|.l.cat on de ty
eiMe-mer tvpo rar'cantque d usage pewr.t-ra qui t lit, au ion thi e que
Cour*Ot| do e mrite revient ion coiimd'e comma anoruwH
dfnx amnetlre, M M, Sliolea vt mqu^tante une UtUttt dlhires m
tiiid lm< t a en trataii, Mr. Soul^, nuncnte: il semble que 1 011 ait vou
t^t c milruit m x E taUnis par Hm |U caclier quelque cu^ae et retour
uiiotU'tu <'i u. a tans le coineree nerta pluma rJeoa** doigt avatr.
p. is;i ri-nom '*'. laa petfectlon- dediie t et ement sa pense.,
neteits ti'ont ces de sa jr duiie H n'y a que la lill nature propr-
it 10, .u.^.:ie-, i.. plue iuniul meui aie que u machine crire
les ui s que ici amie*, ri clavier, ou ne sauiaii conque;ir : ly, le manu
I* cadrai, ae ncot multiplie, tel cm est oblige uiremeo] iielapew
li-ointqioo aj.u leoi consacrer loot e, da Kut.ui et da UriaK mais
'un volume flocuuente do 1 Encyclo sncore, m macDioe 6et*jib but u ij
6dx de* ai lem*o o:re. Nou* y trua le f^our lecupier la mmus-Miis 11 xnise Pri* de quatre
voue nie tuait active sia latlque; 1 pour eu ciuit.plicJ, ecouumtquemeui or aniricaia Cy
/
o ue lti. du 10 de:cirbji
la mme anne,
- m a'uue dcision du Cojseili
Secrtaires d Etat en date 4e|
Siptembre 1919.
6 de divers acte' autheotiq
iabli&sint les dro ts du al
i. Jacobsen.
a. d'un procs verbal dreutj
Me Louis Numa.cons atntj
la vente fixe au s janvier
pas eu lieu, la mise a paix 1
yant t couverte par ai
enchre, le dit proc. vt
date du 3 janvier 1920, efel
Ut'
L. enchres seront reuesI
mule
P.
En VWU, U'apis Stead, il y avait ies copite.
.ii\i.o:i nept ceo mille mecDineee
crire daea monde en.ier. fabn-:________
. lue.s peeeque uniquement aux hta s
' Unis. Uepuid lots, on peut aumettte
uul.- ce cb-lTre a aecupt et qae I 00
ptut c.uipter plus de sepi miilio t-
te cet inuthints ir:yoniuaes: la pro
3CIENXIA
Hevtie Ju Marci
marchan
dtciiou ewopetnue est venue
loiudre la pruductioo amucaiue
uour liitetr ce cnttlie impartant.
1 s pux te u- Ih de vet-te des ma
cliinta ad 1 :os t '.ev 0;i paut ir
'quai U Riieiie en a triple le pux. tel-
le mtfinne qui se veudai'. 8ix a sept
jem truius, vaut actullamaui quio
1- e unAuiti du-boit ci s franc*.. .
On petit loottfola eecomp ei uoe
uiitti su Ittiteure darucKa, quand
l piU rjel mtaux t de la main
l.iu-^roee a-ia s uodu. Cte pn>,
ton t eli'Vfs quils bi ienl, IOM
a\MLtgeul *i ou lea iv*ten parai le
iu avec tea aeitice raudue. Uuut
Voici let l'i-*: en gros de
dites de ur*mtif4 mcist.l.
Fariue Coq le sa.* de 2jj I. O. 18
Faune BjuIc ttedg 17,7$
Mr*1 Po.c le bain 55
Kocut 40
Man.gue g"ob? 5 lv la caisse JS.
10 '' )h\o
Man'gue :otioie j'.la caii.e 3 1
c 1 iul
lUire chalqier.li caiit
deuu- O-uior la caisse
iiz [aogoeo les oo 1.
Ki* V* ua
li ire c g en saumure le baul
7nqoe"te laquelle un n'est livre ei> H*V saurs la caiiac
10 tea praiicieue, il rsulte quu rieion de Maroe ->
j'ait Hi a ,6' port au Prince m.eux tclafre

t

,m otfit, la Loi/Wimi leprmra la jour.
tMiut i f sa pcprU sans enoir um
i'.n eucvnt i.Wra loi iti&lit-
j:ri an r>iu, le 2) jauvier {920

Le liagUtll Communal rempli C**i
Us J onctions dOffuur de iJhit Livtl.
pot le u la unnauseme des murnes que,
,unloi me ment la loi du 2 (kioine
i^i6,UsCoi.siiitcisd Agiu uti%>rt\agenn
dsigns par ta Loiumune pour le Sein
ce uc i huit Livil) sont ihur^n Je
:on les didiftatiom de dcs uens lten
due de ItUis MChtM icpeetives,
g-UllUS-1 1 -*-' '------------'- '
5(ic8 vides neuf*
f.Sr'OOilMAKF.Ji
tiut t'a vie.
il ne* c:t revenu que de.. an tiioratioa vou
irc amone I l'ecUiiait d^ la vdM Je i'ort-au-
rrirace-jo tam|sue iow>bougi|> sww uuaal-
ici s jiieinoi. Aprt diu moi nies sitoiit rem*
plaoci fut lampe j.otougKS.
!UC 1.
ue bouoe macbine crire ptut au. 1,2
rerde au Sdeittu, n Ile 0*411,4
eLtreteooe noigoeon.ment et cou|Sjcre gtnool les
lu'e m n-ul Ociyloutapbe. No-CWlStcre coDcass a
o:eu cela tondiiion aeiotnptoi o |Suae brul dmjci;ain I00
M. ui-r.e nWCbiOe pur le u ne I 1 -j.^, j|U e ^ 1 l^bac noir
ia.ro sans c la on peut tre car
Idlli qu'ell * I lue OU mOll 8 UUi-
roeuee, pernooue ne te net mut aou
iiui.ent iepoiisable du dt Ieu pein
iDecati s u qu'il >t fort nilacile, un
pwteible mme dims bien des cts,
B;.' r*p*n
il
,ercePorl-au-
l*riss\CK^|^g^yta^ rttlre ne se fo l
A/M (Vamembre*,leurA****)> initoduit-s ""a oiiiicoitedsi
Crie ml tmnle* ulior.iueu ^X'pibl Cl. Ellei hvatenl .-
que Inu es. Hou- 8 AeUfltTe Siilti:xt) Une loutine mvtie tt nu
urtoti.Mr l'ircMar, 0*r f pefUiDi u paparaaerie aiefiqus,
bo k lu hume* priU ml*' n.m le 101 Hcou^i.cn est ia.ie- Hi^ug.e, rpurms ia c.isse
rtuilc de cotorr la caisse 20 11.
Huile dt Marseille 24^
Huile Uuret 12 bout .
r'otter la caisse de fa douz.
Bire le b.r.l de to
>ud lt tardean
t'.inntlie lea tab iiv
.Vli-jCade c
An il ctoile
Poivre
Gir.lies
J J. 5
l*
fi
ifa
7
ty
2.7)
cil
4*
21.50
23
23:50
')
Se
62
outre les charges de l'er.chre.
i'cir plus aaaples renseigaer
s'adiesser i Me Louis Nutoa;
taire, dpositaire du cahier de*
g-s ou aux avocars aoussigas,
Antoine TELEMAQlfl
E MOKhL
Dernires uouvel
Du ?) janvier
PAU1S- Voici la composil
nouveau minis're de la Rpt
FraniifCi
Trsident du Conseil des Mil
Alexandre Millenand
Gaerre, Andr Lilvre
Marine, Landry
Finances, Umarsal
Commerce. )mc v.
Travail, ]ourdain
Rgions, Libres Robron
Agriculture Rigard
H-gne Publique Greton
Note du Cable Franais.J
part de tous ces noms sont
correction
Dollar 11,20
6.7;
54
21
17
3*
5-
50
35
7'
11.50
2;
Varits]
DIMANCHb
11!
i)1
3) piaedes
Tnlrre
I i-iapts


V.VTIK
/-* ' >--
-..,>,
ttirm CITIIUQ. URTIBiTE. BftOICHITE!
gblTEt g COQIELICbE ET DE R0U8E0LC
ftSSSSttjJ SUCKE DOMIWC1DV
'^- /**# Centrale h dhmtnelk %+m.mtm*. m^ vm^riVi ^lil
S
Soiw tlnfluencc du MrofclftSEa,0iI,>
JA TOOX SE CALME IMMDIATEMENT
LA FIEVRE ET LES SUEURS N0CTVRNE3
^__ DISPARAISSENT.
I.'CPPRESSIO ET LES POINTS DE CT
S'ATTENUENT.
LA RESPIRATION DEVIENT
PLUS FACILc.
L'APPETIT REVIENT.
LE SOMMEIL RAPPARAT.
a LES FORCES
ET LNERGIE RENAISSENT.
EMPLOY DANS LE HOPITAUX.
RECOMMAND PAR LA MAJORITE OU CORPS
MDICAL FRANAIS. APPRCIE'
PAR PLUE DE 20.000 MEDECINS ETRANGERS
MODE D'EMPLOI
Un cuillerii cafi matin tt loir
M
U Inti. dm tMrtn lu IratnriN tt Pkiraulu
LABORATOIRES A.BAILLY
^^g I-, RUE DR ROME, PARIS 3g
* ------ -... Mit, i%, y/m(j. (
t\ du couru; 4 htvm de latois m\
dt afin 4'tot*r la citicnkt de'
rmxw de Op'm s dhomieur ,7 de*
Mmo 1 ho;,,.I>i,s (i y, ;,,,, ^m
\btti de a Loffttgn e tm' -f >ml tits'i*
gtSJUHt ftiemt fntl-rvlitr, ni x i'1'S
les nt djfi *sj Xcvu*b t >eie*J
115 !': vet >$2o
Ut ompgH e rrrl h -.,.,, de *0J
sttftr .11 relit (ifwisia'ue les Jurnsl
Commandons tmutilm cl hs Mm
hres honora e< pour r,baus.ur t celai de
rel'.e n.anftstation vliait
Le Lit. c a- d 1 I
Lnders MOSE
, HCMomtoDia
Gi'CP on rcr.oir.e l cumplcie pof la .
PCMV,ArS.,>" OOCTEUR ZYLO.<
| s. mars omat sekimbu-
f.'-f-'>t7 CUKfit ont
ocr.i r^v-.uas {iv nrst/i:at
Uborai;.. 'tCRF H t g r't<-L B | WUXt .Sei e)
P-'< >;<-> e : i'tx P>R|iS
'IWI4 Mi~r
Belle qualit P. 15or
les cpdI livres franai-
ses. Par quantit de 50
100 sacs prix spcial.
L Pree f zmanizAggerholm
M

>-?:
EB B=
=a=
Lait Condens i\estl
En vente chez Sl^^J^^lT'
Je n ^sarf, Marins Berne, inlay c Gros
i Prcetxmann* *ggrerholtn
Bve du Quai
\ Mouvement
I Maritime
I fs &U an e s olon it (in G-
thali de la l'unumu, ',o/ mtew
dm demain, ils partiront imxtc-
ment jour N*w York.
Le bteomer *City (,j Put Idj
de la Ilaponl Une, venant de .N-.
}'., tt aUcndu ici la semaine pro-
fit ai ne.
Vins de Bordeaux
I La Maison Bonbe frres
l-'O, Quai des Chartrons

Vin* rouyen m bxrriques
Vins blancs vieux en barriques
Condition exceptionnelle
S'tfress-.r ;i kur Agent eh Hati
Mr Victor Mangons
93, ll'ie du Magasin de l'Etat. Port-au-PrLce.
POUR DEUX SEMAINES SEULEMENT
24 Janvier au 7 f vrier
LE BAZAR MTROPOLITAIN
Dsirant rduire
sor. stock afin de faciliter son travail d'inventaire a le
au public quelle fait les rductions suivantes
plaisir d'annoncer
le cire Lopez 00
urre Armour 90
eurre Farvol 90
euire (cuisine) OC'
hvou pour leteiVA 10
vooprlotsiveB.B. 10
'Udrede luvonS wr 10
oudrepavonPerlineO
oudre neitover 09
"on de toile.te lu
acaroni
i idon pour linge
z
a'ipe
t'Ue pe Menthe
i ckleia guip
Dppng (on verre)
lecol&t aulait
^ Peter
L
18
34
47
10
0.)
T)
40
U
1H
tblaieidecbccol 2D
K.duit
75 IU
78 Ib
78 Ib
52 Ib
*l)9br
09 br
03 pk
06 Ii2
Olfk
08 br
15 Lk
20 ib
15 Ib
OUiq
Okk*
Oifk
^lvterre
lUk
ijE-k
2iik
GiDg?rabrecrysta!lig88
Cigarettes Cycle 20
Cigare tes R.ch. S 81
C geretteaMolacliiio^
Cigarettes Mur ad 25
Cigarettea .N*i;ocal 10
Cigares Doaxiackin^Jio
: c Porto Rico 05
Aliuiuet es 20
Alluinetto=(ptes boit) 12
Pipes 20
Wpes 135
Cartes postales 50
AJburn Souvenirs 33
Avoine yjak9r 38
Huile dUlive 1100
Bire Red Star 18
HoUndaise 48
Poivre Noir l'remier 24
Marmelade d orange 40
Rduit
70 pk
15pk
27pk
22pk
22 pk
09 pk
05 ea
04 ea
12 pk
08 pk
17 6A
30 ea
40 dz
30 ea
34pk
8DOI
15 bot
45 bot
20 pk
3* bot
Extrait de Vanille 40
Poudre lvation Ut
Sardines 1 huile 18
Papier bygieuique 20
Pu ut* ie luatcticide 15
Conserve (ubili coq
Carne )
Conserve(Cboucroute,'
et aauciaauu; 32
Saurqou Y. B. 33
Saumon Patnot 48
ue JJuf (en veire)
1 38
c de H oeuf bacb 35
t de Yfiau, Jambon
et Buf (toiO 49
Bacon i^en verre) 75
Beefeieak de Ham-
bourg 25
Corned 8eef V. B. oy
Rdui
30 bot
601b
15 ea
lbpqt
12pqt
s
Sauce Tomate.
Melmet
Sauce iiayonn.ise
Prem.
Cacao Wb.tman
Peteta
Rduit
27 54 bot
10 16 fer Cirage pour soulier
32
48-
27
27 fer
3Jfer
41 fer
35 verre
30 fer
45 fer
70 verre
21 fer
04 te.
jaune et rouge 11
Mortaueile 75
Saucisse Fermer 00
Plum mlJing 45
Fromage t l*m 2-90
Ansca 1.35
lieurre de pis aclie 25
Vin rouge Meduc 1.95
Encre Carters
Plumes
Service de table
20 Lujes 9.75
Cuisine a Krosne 14 uo
H
Ai
23 bot
45 pqt
25pq<
10 pqt
Wlb
5U Ib
lu fer
2 OU ter
,'.)J chaque
22 bot
1.75 bot
10 bot
10*41
8.8 j jeux
1M.5J
Epingles cheveux 12
Poie ti ire 55
Sorbetire Vacuutn 4.95
Rduit
10 pqt
48 chaque
Bidons buile 75
Passoires 12
t .18
c pour lai me 40
Moules pour pain 40
Venea cockial i3
65
C-8
13
34
32
11

c

Papier crire(boite) 40
< tablette; 14
Carnet* de poche 08
Parfum Glebeas
Rouge pour dama
Lacets de soutiers
Sivoo Palmolive
Peroxide Dioxide
Poudre de Talc
Armour
23
15
B
08
20
18
35 boite
12 chaque
00 chaque
30 chaque
12if2bot
12 li2 bot
05 paire
17 bai
15 bot
Rata lie 10 ojo sur tout noire stock d'articles maills.
IVous venons de recevoir par dernier bateau uiHort lot de
on ene Fausse, art nouveau, tels que: colliers, broch?
racelets, bagues, barrettes, boucles pour ce ntnS S
os mettons en ven.e au prix de 05 ork| jq? JJ


Ifc J >
"- -\
^_____. _-*.>< *:

contre LE FEU,
A dressez-vous ia plus i'orle compagnie des E 0
La HOME INSURANCE C de N.-
agent Gnral pour Hali:
JEug. Le BOSSE, Port-au-Prince
Protgez votre Maison, votre Magasin vo* dpts au taux l*s
plus raisonnable.
Aucun, frais le coinn ni de Courtage payer
Bmseignezvous sans frais par correspondance ou
ver ex discutervotre problme chez
Eug LE BOSSE, 95 Bue du Quai
lux caves de Bordc
W:i(i Grand'Bue,\636
Emile Itereix
Dpositaire des marque* / anais\
Alaiie H iM'J e lio " Liqueurs finei
BORDEAUX
Bnedic iue Grande /tgtietir
fEUAMP
Ma celui Ma ceau Vins
BOUDE LA'.
P. Frapin it to Cognac
Avise (e commet c-d de gios et demi gres qu'il a en d
raaiebandhesdes m*isonsC dessusqu'il liviaanxprix de ces
l ri\ coin ni sur ci mande
Il ce met la disposition de tous jour tous renseigna
ncessaire! el les coj uianots faite exc. ter directement
tm
w**
P1WW
La maison
Veuve Barbanco
a re
Pharmacie F'
Angle des Dues lU.uxet du Ce tre
2 Mdailles charger', rapesition de'.Bruxelles 1910
Laboratoire de Chimie Mdicale
Drcguere, Promis chimiques et pharmaceutiques.1,
Spcial ls fl aisfs et amricaines. .....
IVparalion de etes ampoules mdicamenteuses strilises
et injectables.-
.Scc'aurts. Serum'"rvrosthn'que simple et ferrugineux.
' iod'hvdrarg/ie. Stum i,e arorard remplaant les paquet*
rcalciliants de Fvrier et de /obin-
Jl y a toujours en stock : Xevrcsthcose' Sirop pectoral,
ICIixir de Pensylvanie.
Dpositaire du PREVESTYL
Reprsentant des tabh^ements Chtelain
CY ORFOL Abrge la convalescence, augmente la force de -me
CONVALF.S.>NV.K, l'rilSKlIENT WeUI, ANfc.MIL.
Crbral* Issomnjes. PaLKS COUWURS.
iritfil TUWuaue |olfhfi Unie contre constipation. Hnterite.
(MOL- WTOEyr hmorrodes, DvaPiFsw, Migrais*.
innDOtfAL -I^e le lo.e et les articulations, dissout Uc-do
LBOWfWL unyue) g - QUE, PTMUO-CLEAOat, OBKSITB AIGKEURS.
rvnsi nnsE r oui les soins intimes de la iemme.
WNDOUlXt7 Arrte les hmorragies, supprime les vapeurs
LCDiNE COitlErtwiW
r,Ll bes, Diabte.
Fcjjr^sentant de Laboratoires Terriwi
i.AC7Hir,W.-rament lactique, contre illfdicr gastio-inuc
naWa et cutanes
L\XWINE,-Spci6que del corslipstlon.
PLaruiacie
AUtrttei-EWaLI
UARTIH l'LTKls Pi.
Fonde en 18 >o
Pro uiis chiiu ques ae meil-
leures Uaiiib de France et d'Ame
nque.
ume Denlit'ice Jvolims
Parlumtne u&nciBe tt n r
cains.
PetfW Di ug Slore
Snccessor to ALIILuTiMEiYaLD
l s'.ablished 1850
American &treDCn Patent Me
die:ns Best chemicals from En
repe and ilie saies.
Ameiican prescriptions biles,
rrencb Se meneau PeriunieJ
Touet Waiers.
(Jet it at Petrus
Pbarmacy tii aduate ot Temple
Univtrsity, Pinladelphia, Pa.
LIND
CIGARETTES
tXCPTlONAl QUAtlTY
THE AMERICAN T6BACC0 CO.
FUMEURS

-. '.'*"
Ca li
L'tavellents biscuits au beurre.
On en trouvera /i boulangerie
de bernand Placide connue sous
le nom rue des Csars No 36,
Clic? Me. Vye COUYON
Votre sant est garantie, vos
tnd de fumer conseivts jusqu'i
vieillesse, idopte*
La Crole
Dlicieuse cigarette. Elle est da\
tous les quartiers.
15 centimes le paquetl
Dpit ceniial,Bar detat'aix,Hueli(

l>uullu dieu u M())i
Fvmez le Job
ou ne fumez pas
40tai?f8'cigaiettf8 et latac
MU boites papie;s JOB vendus
en deux n.ois,
Un nouveau sto(k est attendu
par cCaiavelle'
. A aenls demands partout
Air Flix V1ABD
Seul Agent pour haili
EDWARD M. RAPHEL & Co
Kew-Yorh
Portau-Prince
s k Pri
4
Rapoiel
Grand Htel de Frai
ingle des Hues Houx et du Qt~
Etablissement de 1er clq
Luis*ne excellente
situation exceptionnelle
Gmwkft ares l^ar mode!
PROPRITAIRE: P# Ptlfrij
Grande Maison de MODE!
Mr Juan Bautisla 1)
Aie pliisir d'annoncer au public en fliraKque soisj
ouvrira '
Une Grande Maison de \od*
linstar des Bazars New-York. 11 y aura un prand
costumes collectionnes peur hommes, femmes et eufa
trou>eia galement de fins tsus pour \t confection, *uT
uue arusie de rare taleni. bien connue, dans la bau
de cette ville.
La JUaibfln vendra, en outre, ijes n arcliamiies d*
choix ei a un piix dtliant toutes concurrences.Tpusiesafl
piis avec ccmiuus.oiis des plusgiandes fabriques de fe'S
;


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM