PAGE 1

>i .rr; La question du sucre su. il vite rsolue si Ion ticuvaitle moyen de I; b riqurf prjtiqutmrrit, par un pro--. IK 1 1 rliirrioue, la prcieuse dnre; Or un ch'mjste italien, M PelleBrin, il y a 2; ans, piiendit avoir 1 Ubiiqu artificiellement du ucre qui "re coterai! mme pas deix sous le kilogramme. Personne n'a voulu le croire. Et pourtan .! M. Fellegrini a annonc qu'en faisact passer sous ceitaines conditions Ce lacide carbonique, de J ihylne et de la vapeur d eau sur de la mousse de p!?line,il se prolui sait une racion chimique donnant pour rsultat un sirop de sucre. Des .vavants ont dclar qjie. la fabrication synthtique, vainement recherche p*r Tbnard et Fischer, avait t lslise par M. Tellegrini en uli lisant le phnomne de -l'osmose"c'est dire de la pcnttralion du gaz dars la pierre porce. • I.a combinaison produite repr.'erte exactement, parait-il, la torirule du sucre. Bien que le procd de Mr Pellrgrioi n ait rien de secret, il est ies\t perdant la guerre une simple < xp itence de laborateirs tt n'a jamais tt luJustmlis. G'E&t Une Monstruosit donner des mdicaments alcoholiques aux enfants. Il n'y en a pas une seule goutte d'alcohol dans L e En vision de Scott 1 NOUVELLES ETRANGERES Par Cble S Sans fil PAR SANS I IL !•) jsnvier 19:0. Des deux bwd de l'Atlantique... New-York sans valets Cela ne va pas gurir notre mal, mais cependant cous allons pouvoii nous rendre com'pe que les Amricains sont aussi malades que LOUS. Je veux parler de la crise des dme tiques. Nous savons tous que la vieille cuisinire qui grogne lorsque 1; matresse de mai:<>n emploie pai hasard trop de beurre pour taire l'entremle, n'existe plus que dent cet tains livres de pn-, que ne veu lent mme plus lire nos enfants. Quant au cocher complaisant qu appelle ses chevaux t ma cocotte 1 il les soigne comme s ils taient h s sien. 1 on le trouve encore dans un ou deux lilms cmmitographrquts •dsuets, mais en ralit il a t remplac dans la vie par le chautieir mondain qui traite ie moteur comme du poisson pourri et ne marque aucun empressement i laver la voilure. hh bien, maintenant, c'est tout a (kit la morne chose er'Amnque fcf quand je dis : est la mmt chose, je dis une sottise ;cesi pis, c'est ciit lois pis. Prenoihi i'mmple que cous donne Ntw-York, 6i vous veniez, A Ntw-Yotk, on .s'est beaucoup niin, dernietemensmais il est probable que tous Its valets de il.anime ont <'i-akn.en.r.ous toutes les cuisinires. Si. bieu que les grands apparte irntois de dix ou douze pices ni peuvii.i plus tte habits. Tefcse \cu;s que ce soit gai, en elfet, quand en est riche, de demeurer par force dans li chambre a coucher patet que la 1. eus) re recouvre meuble et i.'pi.s ces kl lies pices tt qu'il n \ k ptiscnr.e tui tkvcr !a varsselle t Alors les piepulaiitP, qui :onl mahns tcus toutes les h. taudis ou. tait des petits tppaitimtnls dans Ui ^rinds ippailemtnts, > leur a pein.is de 101.1er ter tout le monde ei ut cet ht 1 Itotl loyers. Et maintenant des gens rexiimcroent riches qui couvaient pundrt *. ix'bains d'eau de Cologne par joui ta ctia leur chantait, hi.01.em maintman.* trois pentes p.cts comra. vous et moi et font manger i la cre men. Ne sont-ils pas plus heureui i C'est ce qtt'il uuduit savoir, il sel lirait peui-i.'C de le leur demander. Mais avec cette manie qu ont Ici gcus de dire presque tou|ours le contraire de ce qu'il p.nseut, ja kianu p ui que cette txptiience ne soit pa absolument concluante L'kvtwttfnt BERLINr Le Gouvernement : proc'am ce'ie nuit la loi martial) iar,s lottes les sections c'e l'AIIcmsne aprs les dmonsiritions de I popolflCS c dix personr ee au moi furent lues et daults blesse p.les mitrailleu'es de* girdfs station ns en face du Reich-ljg. I,' miotre de la delense Mosk< e t nomm Corn m inda; t en chef d ; ai d district ei de Ja province d liraundtnbarg. Les partdes dans le ru's sont piohibes Les fi's de (< oi beit.s sont employs par les tiou jes et les garde de la ville. MEXICO CITY— P*b o GoDxal incieti gnral dans Parme lderi accep e cette nu,t a tre candid i h Prsidence de la L'gue Dm ;ra ique qui 1 a choisi. C'csi lesecoi ;andidat connu, Oregon se trouvai AUSSI dai s la lutte. La ROCHELLE ( France )C :roit que plus de 400 personnes o jerdu la vie quand ic steamer Ai |ue a tait naufrage dais la ba:e u .iiscaye.^7 suivivanls seuiemm. oi : e sauves Plus d'espoir pour leres ie l'quipage ( I d s passages. LUNDRtSUne dpche dt Belin dit que des lettres de crance jni t soumises pour les Charge !at(..ires d'Angleterre, de France, l'Itali** et de Belgique, PARIS-* Le japon a ilcid de reirer ses navires de Viu Chow o Is lurent envcy's que'ques semaine le cria, 1 occasion de quelques su ie:s japonais dapis la dcltretiOO ie la llgaiio^ de la Paix ici. MEXI O Cl IV — San Ioaquin,un< %  le dt ;ooo hab tants dans ii-.t ie Vtfe-Crog, a t de t ui'e hierp in tremblement de terre, dit un* lprh* 1 Pas de mort. WASHINGTONu.e enqute. onvuBcu les olficiera uu oepaitc nent de la guerre qunn croise vpooais a escort un uavire de mu ution^ au Mexique LONDRES L':.edp<"che duCe a! Ntwsicii Rome d t que dc^ 101 c les y ou tte rfuea de Si*lat< jue It.s Yt ug %  hvrs avaient ^1 aaLi c tnarinet amricains Joui un mon i deux blesss. WASHINGTON—Aucune ccnrrn t ion ici ue LalL n des mannes imiricains i S,^a aio.Le> rapports 01 i.ils disent que eut tsi calme 1 pacifique. iPaitBDivert RENSETONEMENTS METEOROLOGIQUES OtoSKIlVATOHlbi DU {P8T1TSBIIWAIR8 • COLLLGii STMARTIAJ M rcredi i? Janvier 1920 Baromtre 7S4 minimum 1 a Temprature i Moyenne cit Ciel t es clair j Barome n. ttn. me .ut t B 1 maximum 31 22 et nuit. SCHERER c Bnfices diitre/oi Sacs vides neufs t. Ht UUMALEll Hue l'avt. La cession des an tilles anglaises Le Journal de La Havane. /.'/ Ina iflirme,d'a| tes des tiocumei.ts reu pa:" la Cluncellene cubaine, que I. .iai.de Bietagiie tsi dcide ;> cd< on puiiieiJl U uce partie de sett del les. sux Etats Ui.is, les Autilleii t> n laisea. Des •'•!€ iiieiits un pur •ams dla Ibinaque se s>etaient opposs t cette ceBtion ; 011 i-joute meiue qu les Etats Unis detcai tfetaieii', ei %  :lici ^' dtH M 11.mes qui leci • r'iient u u t.\ Uelize et leb tiu>arita. La machine vota La machine veter a t emp c ve en Roumanie el avec beaucoti le succs. n moins de six hture.v i-bi., dix mille lecttuis.dont bai .oLpd'illetrs ent exprime leur vtlt ans la moindre dillicull. Le mcanisme est inspir de celc Je* ascenseurs U suppoe une cabict iso an te et un appau il fonctionnai.) luavec la pore ue la et bine leimtc > il y a six candidats, par exemp. le porte s'ouvre auloiiiaiiqueiiiti. lorsque 1 ie. Lui a pouss MKCt ; ( m c. t .'•ur les six biutous corie po.idant sui ponraiis des candidat souligns de Uurs noms, l'n mcaisme ingnieux et simple tait quoi ne peut voter deux lois sut la mtni jersonne et qu'on n'est nullement forc de voter pour les six candidat) Lorsque le scrutin est clos, le pu iidem. i l'aide d'uce det spcul ouvre l'appareil et tau apparatre U ombre de vo x accord aux ci;: dats. Verrons nous ctt e curieuje n cinique en c vice aux MOCII .n elect.ons ? L c jpe.i.n.c, eu tout c* selait iotresi tu e i teoter. a y a que'que letrps, M. Rcuthi i'aciuei directejr de l'Opra dcoi .ait dans ie .^mbufriag' u'i.n !.. >uii WllI. s cle, un cai. 11 u mp,e> ai FiedtflC iiuccœu sou urecttiii ne l'Actdcniie luyaie ot Musique en 1/8-/. Cutlenvie o'u te t'hen eux tuitp* O lOpcra jou. ait au beau piivnege de re.evu utre la iUiv.ci tion cte 1 Ltit, la 1 evauce des petits thtres et aurai •uns de Palis. Il ipper. de ce document que L. 5 lie, directeur du Vani IIill payai 1 .Upeia 6uo livres ; N.ceint, dut. leur des Cianda danseuis de coidt 18048 liviea, Auciinot. ditectecr u. Ambigu Lomiqu, 161.48 livita ; •laiieit, aes Varits ambiantes, 26' tbS livres ; Piimnne. ue fa Kcdouu .niBOtte 2j91 livrescuitius, pro^;, taire dai Ligures de Cne 1,0 liviti t'oUI ces Jeux d'an. lice, Kttggie tctill verbg| uc PIIUVIUVDI ic co.000 (J. Jc ..II'.J Mieriorcs (^ o |auvar icae< > — 1 rocc-\cniji uisancu a iJecca KtM aale uc Mdccioc ci Je r*iurmacic( MCMOOUUC U.'.I; ii/]^ j. — Ordunritacc du DoycU du Tribunal de icn iii5iai.ee Uc Ja.mc: lixaui lOuvcriurc UCJ ajnc. cruMiottlcs. Les lections Grand Bois 1. eu Mouipremkr Landron, uada aenresau %  emporta iiaii let etectiouj munkipalea ui -irana i>oi>. avfh 17 ; voix sur JOJ. •sou enreKuuroua avec p.ai.ir lclection u notre ami 'qui a M lauirei a lympubic u. luiernnate i-ojiuianou en nu uioii.iaiu i caaenici quaineaMii coturueoiiKiu A'Jftai 1,1s.. •u comme membre de la Louim>an Communale. Brlemtnt i .i : cmbcii ci-aprei nou.iuCs de 1. uommraioa de Contrle uu brulcmcni, uc OUL .oufoir w runir, au 10..., uc la ujuiiiiusiun a le nu cirait, ic viiiurcdi :o janvwi eooraut, a du beum prtdaea uu manu, pour .1 utuMcu.c bndtrneni de u TmBinfli Coukcii u'iitu Lo Aieat. lr Djnal Lug. UccatL. r^JCjnei Luc Uomiatuu. v-u.iui.unc Zachwas loonu "'**e Couiner uu "soir ->yiiuKai agents de change ocoigci (jsmi. Ordre uc avocat, Qurlei poueberen. U)ramcrcc r.„ a t. Aux... • Nulair : Caecal Mi.l*< l'ort-au-Frincc, ij Janvier 19:0. iNOCi OiOyie Noua apprcBooi u mon, a nordeaux, Oetasmorc rferniei de Mr MMMII livauton, ftn de noue ami Cetedier Ji.-i'm.ype. Le Ueiuut a Miourae ici eu 10. t avec touu a iamnic, a I'IKCUMOII UU .nariage ue Ml Iule. L e.au un coouuerckU en ru lie* connu et ires Czt.ll.C. • Noul p'iciiions nos svmpailiKmes coiuioie locei .1 Mi n Mme Letvtucrei a kun euUnii. Notice to AU Importer There is now in tue c'ustorm rua. irnported mercliandiae wtoichT i uotu Le! i iu douane lgat lirnit,7 mterebted impt ters are warued'iSJ unlees immdiate action bd UU .0 luliill Cuhtoms formait ies acrU move sucli marchandise prpaipn? it wili be liable to be aold bt acctie for duty, siorageand linees. I Tins ac ion ia nectssary to inson -he i.tedod apace for ioconung cir go. \\'. S. MATTHEWS JR. Depuly General Hecetver Actiny Collertw of CuMonn Avis aux Importateurs 11 y a en ce moment dans les h& les d la Douane des marchandut* importes qui ont t gardes en douane dans ie dlai lgal. T004 ies impoitateurs intereasea soni ivj ma, qu' moins de prendre des me. jutes immdiates eu vue de 1 emplir tes loi 1 naines douanire* et de retiter ces marchaudises prompte mat jeilts-ci seront susceptibles d'etri /eudues la crie publique pour couvrir les droits de douane, droits de uepl et les amei.des. Ueue mesure est ncessaires afin dassurer de la place aux marchanrjj ses devant arriver. W. S. HATTU1W9 JH. Adjoint HtciVeUr tieiteml iyinsant comme UQltecUut de la Domei On demande A allermer pour une ^priode de o ans, une propri de 100 a 219 -arreauxarros capables de produire le 'a canne suce. Jour autres renseignerrents, sa1 ess r au buie.u du Journal. Association des Anciens Elevs et aes amis du Petit Smineire clltge St Martial 1 hic de souscription de Monsieur /Eliq. l'anl Dollars (jjjs Rrry Basiien 10 (rorgte Sylvain 5 '< uis Az>r (Wognp) 10 Rudolf, h GemliieriP dt P) 1 'encis Tessier 2 T'ville Prophtl 1 Lonce Djoie 1 Report 4 8 93 95 G3 890,38 r 4.928,9503,800,38 te u 1... Alfred A. t'ooke Wix, Hue iu Magasin de tElat A tend 1 ui it>t>nmcr Caravtlie du luit Btotk de Via blanc u rou* xua de bordeaux, Un lot de ai caisses de vin blam l rouge. la: cuisses de Champagne. frix dliant toute uoneuirence jar queqie auditeur et euivi d'une onse eu veuse. Vuia lez-vous acheter Cheval de Irait de grande taille, irfuue et bien CwDSiitu? %  A.Iress'r/.-vous aux bureaux du Maiiu i la Ville de Verdun Grand Magasin do Nouveauts Hm Irarersire -JiM ; _^ Par Wiile des grandi change* ~ %  •--• %  i n,, l9 ions.par le propritaire, AVIS la "'^"s^PPeltrailsurmaii Pierres ait: f iciel.es, colonnes, h Or&H AlutjaSIU usres, carreaux, chipitaux, .'or Nom jusiili jar Sa *asle ha Ile ,1 se corinthiens et:, en cimett t t aurlOUI pulo gianu developj.an. tt pris lluMU dwalTairai qua M. C-I. ISSTATtLm ^ccartentrepieiidralavemr, SaeieiserMi Franck.Solegee, i LE U ^ A N D MAGASIN ot de la scierie dM leanSimlanil pour lei rlienls les m el Qyuds |tileoii\iLa au y ajoutant eaUine i or'ail Logdos fneul dcavaniaye mconiesiables Remercimemt Le gnral E. Sl-Lt et ses enlants, Mme Veuve 1 irsias Clesun, Mr et Mme ISicolas Duchemin Les familles Innocent, Ceorges, Barthlmy, L. C. Verrel, Uuuerouelle, tuiscou tt i instant A r inste remercient Lien sincrem (n li Compagnie des pompieis ainsi que dt rwmbi eux anus ijuiVeur <>t donn des preuves de ruelle sympatthie l'otcusian del perte crutlle qu'ils ont prouve en la uersonne de leur regrette Marie •ladel ine Josphine enleve a leur uljeciion le 3 Janvisr coul Ils leur prient de croire a leur profonde gratitude. Madame Rose l'aima, Me.Ulercule Latinns, avocat, Melles Clima lydt, by-via Liliane, M. M Chris'oplie, Lbmartine, Julier, Talma Li Mena et lesautresparepis remercient Dieu sincrement tous les amis qui leur ont tmoign des preuves di sympathie i occasion de la mort tragique de leur regrett (ils et tien Job Lahens dont les deuxiambai ont t broyes par une des machi nts de la t. G. S. sur la route d-) Lanelour, le samedi 10 du courant. Me. Hercule Lahens adresse pir ticulierarnent ses plus vifs remercia ments ses confrres du hareau. 1 i Magistrature et aux membres di l'arguelui ont bieu voulu i assista en 1 occurrence. l'ort au Prince, le 1 j Janvier WJQ



PAGE 1

H y Ain ARTICLES FRANAIS i ; fi;ison Max I lin verte eh n a Spoormaker Jlue Pane 108-110 Prixdfian l tou le co n currence Varits (E fOIB SALLE D*S IHIUINES PAVENGAR III) '50 ce nlin es VENDREDI Au profit du 1 • ci'-o La MAISON_du,BIGl< EUR Kn 5 |. ailles G. 2 CO On donrera sous peu : JUDEX. Autos franaises Plus de panne l'ius il'an et Plus de reparutions L'J uio Hr&ier Modle 1820 a atteint la peiteciou nu-cubique 18 IJP 4 cy kdres 4 viitsses ei marche arriie Pneus Michelin iGtneJ (.ermet ai \ ainaieuis d'autos de l'oUiir Ut 6 Maie vonuie de luxe au prix u iiie voilure ordi.iiire. Avec la brasier {920B i\6 devieLt uue latte. Pioliiez sans retard de celle occasion exceptionnelle ei sdriHZ-VLI'S pour tous ittsetfefl aeiiis a tord. F (Ion Igail four JJaili. Rue du M.^M de l'Etat, en tte de la Banque Nut onjr. Le ch*i Bayai Mail Sieam racket Company Le steamer Catalina sera tci vendredi* ; renanl du frl pour le U'ivie, Ho..lei :, livres, uotoloe de 5 elu livres AlIoiDatiea Sao kpis. Prot-cto, Climax Hiz pomin • de lerre, savon Armoui. kiczue, Dire, lo. aruftle, Wn m r et la fauieia urst pnze. Pcrtei extra de Malt UiecQUSods tu fpibloiic de 4 et .s livii-sfluile d Olive 'tsntRre svv neire tn Uiblant do l,fc, 1,4 1M el I talion. Vins Xrs (ele*lient / pai % ai'ou. Epices cannelle, muscade, ,ome. sms eioi.e Bcuirs de pbls Copci bague de I et 1,-J livres et (ueraain de 2 livras Ueurre de uiiine Cbaloonei et Bartiom en (ei Isnc de 0 iivies Sachi t^ ds |A I, -, J, 4, livie.Houblon. fœuiSJOU Scolinii" de coton CL feiblaiic de 1(8 gallon. Bicyclette. eicuazuliuulien mut d'arriver* 1 totale Son-fkid Mn-mlawi, auto,cord, Tires aj Wi*aiif32doMai ? .-.;i2i3 I|240.od dollars Sljchclji-Auto-Tires Mtl If2 27 do.'ari Pour quantit, meilleurs prix H.-Murad Sons 6c Bros. 1 — % %  ..pur Disnti.i ". •. ; ;. 1 _J-7 "-C. lAM-OK'Vit, L **j RHUM'.. Al siOEROYFI] ; • : a %  • %  il—,* %  „,.;• :^': is.ruituh %  ': %  *,;} tU'Dc PH*TiGUF toSMnui(Hl>U9f-BK. Dl, ZaSBRSI te. HANUlil. o rbrtc>B{ ic\ • BC'JC Bl 'bble, iadiRpeo sab.'o dans le murg* plus rreft *? — ^A v : fftSKcViV m fi,leurul dacier JaffdSBT %  r umi de joiiidrft iiondo? U 3 e8 Pirtie8 du En VCD e .h z Mme l '(T IBOtS PILS ;*v h iu \ un; r stre, forl-au Prince, Marchandises attendues ^e steamer CARAVELLE qui sern ici vers le 16 eoorii t ippotte ci.lu lauiitb niBiciienditca a ma coi.bi^La i n : Vinyl Lprriques vin roi-K d. Moxtpanx ,r l barriques vin bl<" • de llprciennx 9 caisses vin rovg, benc 'n houleilles. :• ^ JMarquo Mdoc & Giavcs •>C cuifsfs L queui8 DES qualit mrrienrp. Q bon assortiment de conse Rues du Magasin de l'Etat el Tiaversire Viennent f arriver : Cliaisep, dodinrs. miroirs, carpr ls, 'iMentPs de lit. nappes et dainesee?, dfiil blat-c %  ope'rifor, oasineiies' filmbeaebe d'Pgonols n caabniin suprieur?, bizin plqa^, zpbirs assentie, similis, naosoi k pour linge ri'-, calicot d'or, vri'es. crpon f*ritaisi6 et e'IrnVsponr robes lis ch-ns8WT8 pour bommes etfemn ea rbanpseltee de fn roui enfants, chspeaux de paille pour l.o.nmps rk pour enfarls, formes icur dames /ubans de oues iortes et tou'e • iiances, toutes farg uis, soufaches coll ers, IrrFses de heip, ehptnisea JOHNBURNS&Co 180i t liu9, du Quai Bonbons aciduls |/Storef es par caisse, Lait Condens Nestl ssoitiis ( Anisct'c, C8cac. I ippermir-tb ) de: t j ''' r 'crj-s et c ufctrs pour hommes' r seives frarcs.es SrHire,, Tbou ft*. '^^^ft^^itfl En VBH (P CllPT. Jf *| S >? Wfi* $***, pommtwimefiu oe bœuf hoiSTd Jean ^H U.Ln m i., ..-. V_ ?' %  % %  • Bcha, 'Marquerennx e OliamniiPsns. jmine la plus yrando pnnien' 'PS ricl' *•*' d^j ; n^seiviSe. piire u qui en dfirent de s'irrr-ire CD plu3 lot peur le erl 'e Prix models !0 uC .' œ'^^^Mariu, Berne. M*e On. R( v.i'e. Ho'.mvfl d' • Alto | 'ne %  - Rve du QM> i, .ure?, |{. \ N'oubliez pi (ci et i raeiil-i



PAGE 1

i* nr. !" —kcrez vous coalre JJE FEU A. dressez-vous la plus fort* compagnie des li (' La HOME INSURANCE C de N.-Y atjeul Gnral pour Hati: Eiig. Le BOSSE, Port-au-Prince I roU'wz votre Maison, votre Magasin vos dpts au taux 1 1 plus raisonoable, •Aucun te ifi eommission k Courtage payer Renseignez vous taris frai par correspondance 01C toi ex discutervotre yrobline chez Etig. LE BOSSE, 05 Rue du Quai loi caves de Bordeau 1C3C, GroniTweMOj Emile Ucreix Dfposilnire de* marques f anaises M;i %  i • Rz r *' Ro^er Liqueurs fine* ^ BORDE\UX Bw die i •" ITEiyMP Mai celui Marceau BORDfcUA I. Jtapiti \io ^Cognac Av se c co : irn;-G tiegros M d mi gr<:s qu'il d en dpt %  aidai, di ed > m. bsonsc -i.'tssi s • il l.vi'eauxpr.x de ces maisuos i n\ cour,.m Mir e met la di?[usilion de ions pour tous rense.Vnemcnl tteafaiiee tt Jcs OUIIUCUQ(S fane excuter d reciemem Grande liqueur Vins **mmmm •M La mai sou Veuve Barbancour a reu %  j.n.. ..' .i i -" PhariGteie F' Angle de* Rues Rvxet du Ce tre 2 Mdailles d'argec*Expdition delBruxelles 1910. Uioratoire de Chimie Mdicale D'MUriiS V r** eu Fonde en 18 50 Produits cnim ques ae> ncil* leu.ts Lains a*i mte et d'Ame i urne Dcinit icc Kulmcs Pailumeiietraiiv.oise.tt inr catfie. Petiur Hiug Store Miiie?-i i* al-Httil IMKWALU I s'ablished I8b0 Amern an Je r rr-ucli Pa eut Aie Jic.ues Det diemicah iVou lin icpe uiid ibe states. Ame-icau pitscriptioas tillea, hench iV iiiericfcii PeriuweJ lol.el Waiti*. Gel il al Pctrus Pliai maty Uiaduale ol Temple UuiViiwiy, Pliiladelpbia, Pa. .m... % %  %  -a tw wggHBBg'g—f* m&*mse>' > i --M**: .. • FUMEURS urioue, dite !a nutrition et oxye Us pauses. I"d .LCIEF, fClAll QI'B. AKTRHIO-? LKHOSK, OBWTAIGKtl'RH. i VR M r>n&K — fcwi le* >'"* i''n iM de ,a l u 'P e Xnri'tM; — arrte Ks hmorragies, suppnme 1s vapeurs i TU n\E Ceft •" J* !" rai wr, COL QUI mwarcpEa, Cnuioo. Fvmf* le Jof> bu ne fume* pas 40 frittta cipaieilrs l labac 3U boits rapieis JUB veilius i en deux mois, llenrsenlant des leboraloires Tcrrlal Do %  om^gj^ aUe,d6 lAiTUlIM.-rMirfrl Hftiqif, conie Hketku g:al;o-iW naU g et enla r ^ea LllURlfcES|tiCque del coi s: i nation. A acnls demand* variait Mr Flix VUHD Seul Agent pour Haili Volve sant est Qirantie, vos habb tud t> de {uniar modernol PROPUTAIHE : p, Patri/j %  ? P" •^BP Mi EDWARD M. K A PULL &,Lo New-York PoriauPinre Spcialits k Mm Raitoiel Grande Maiscn de MODES Mr Juan Bautista Bav Aie pli'ait d'annoncer au public en userai que s us peu^ ouvrir Vne Grande Maison le Mtl#* l'ioattr les B?za i New-Yok. 0 y an un n il s ckl coBiitmea eo^:ecUoiui< poir homnara. lem r- e l'.n > "' in uvaia gilement de lins ikai s pour la eu |Vli<>*>, s i• j i rJ uue ariiMO d rare ul-ni. lien Cunntti lfctis la liau 2 b< J de c*lie % i i lo. t>a Mai an vcuii-a, en oalre, des œarci di s il r ,n j clioix ela LU pii\ij tiani outes coucuneuce?. IOII.SMSIH IIM 'pris avec cruunifr'ofii des pluaf^andeifabrii"s4



PAGE 1

Tf iilmc nn& Nft 3tc5 Port-au-Prince. rUtti Je adi i,Janvier "XL/20 Uement-MAGLOmfc I ULCTEUH -PROP RIJ1.TAJRI ,.t NUMERO 1J) CENTIMES ABONNEMENTS PORT-AU-PRINCE Un mois G. :.00 USPARTEKENTS G. 2 50 • 700 ITRANGBa Tioia mois ~ 8.00 Un mois Trois roci Les annonces sont reues au Comptoir Ii ternational de Publicit, 9 Rue Tronchet, Pirit et 19. *i. 2 i LudgateJHill, Londres. Quotidien Telle que la nation hatienne tait sortie de la dprimante cgistule ce* iouitle, son volution politique et sociale pouvait tre pire ; meilleure, non pas: • ••• Placide DAVID TELEPHOSE: 148 Petites Consultations -' CAUSERIE ECONOMIQUE Crrtipfidanu spciale au Matin Un membre de la Socit nat'onale de gographie vient de dcouvrir en Basse-Californie une plante laquelle on a donn le nom de u edois municipales parif. D ^ ""/"V ^ eephg dejr.l ). • Jui toTt -oraiioes. Nos .Us Il ssg'tduo esclu q.i ampeet n-o TtSuS e (onctions Savez-voua t nut s V ie so1 .^-..dcouvreur.par ct; qu'ils dcl* reiit loua avec un en L'iaNORANC£ DES LOIS Le Code Cml ouvre un crdit redoutable en faveur ou au dtriment (comme le lecteur voudra ) de tout individu par v nu a Idgt ai util, c est qu'il tit cens t limait 1 e la Lot. landtsjuune erreur sur tts qualits essentielles des iboses qui Les Etats-Unis Ptroli/res 1 es pieroenls de ptrole existent un peu parout ;*en Europe, on en t OV VI fD G lici ,en Rcun;n e dort Lismiisali le empiis Gniole lOUChiOt? Ceci : que Paris, sortant d'une rgion buIi tue la seo'ine impart* du fou es i\ se troavi ta cou u la contre chev 1 loi qu'en 'fZnt"iobieTa'e's carats "co~mme'ar lxemplie de e ,„pi e ^ reClVOtr un tissu u, colon u loisquon avait demande 1 acbtter its u de fil t eui seivir de b mb bl ,ra se tran^-, s ez s ,,<\< de propret. Il notait pas nune horde de ch ni rs e'ant ,11 oee uw K'F 1 ~.,..„ a ,. a ...,,. f,;,. %  .• aemande luicume d annulation de ces cessaire d tre perspicace i.our taue n, n t d ns i C ut j s les directions El ,.„,,,„ celte cons aatton dsagrabh pour ^pochant, ,1 Je-ouvrit qu 1 iV.it c ""' ,.' noUe amour-propre, car il au frirait d iVatlui ua Q me cet Bsraa-T ,• > iouv.tr lea vaut, mais joavrlf les fa r t imoquie dtapp.t d une pa elle ac a*a constitue pou* beaucoup de v .7 ~*~r !" _?~~ non Aucune scurit HXWetOil dans Sttiw oprai Mot d.fficde. il 8 ; d u -W corn oui et p u U s affaves si une pan e tait autorise fin donc sa/oir gi noa lus '" ^ den.re elles on UK lo.^u-ur •avoir consenti lexmter et de ai a loraf U; odes ; go^nt abaisser leurs regards vers ce qu'au au sol par des radicelles ues poisse; apacne de mes aru a ne manqua jales p'us pisducentre meurent m fur naii d'appeler,ieplauclierde8gnw. et mrson que les nouvelles pousses Il est certaiu que nos d es aviso C ;o sse t en av ni. la plan e • t e root, rendio t dea o< donnants, doutu ainsi Hmjres.-on d'un a .1 ra-l rampant. • Lea staiitiquea de l'nvgr&tion a> xncncaine permette! t de ae faire uno ils 10's ru nt ine dis r ul c P i,f ^ide de la difficult norme que pr rich b es, tt. A ie, aux lrdes Anghiaeulel amunila ion dea innombrables es et nerla d?"ts, en Arn^riqu,'u trangers qui migreot en Amrique* ,, Vej qu e ai x E ats Uris Miijc't Les preroiies s atia iquea de IVmi. aux Et. t Unis que lexlraction du gatic datent de 1770. Depuia cette ,/t^e oborne Its plus bi.llartsrdtte, 38 œillona d trangera MMlj m une f si ltats O I e rreur de droit lignorance t au contraire, IU peui jamais se soustraire aux cmequences lgales ae ses obligaions en se bornant soutenir quelle les ignorait balal'arn mobiliserout cantonnieia er >eur. l'endant quiqie lemps. deviei.dia p.:U -tie moins sl*.mai.s atiendk seulement deux ou trois moisla surveillauce des inspecteur* et I acuvi e des balayeurs se reiftebn A vendre A la vrit nos nuUrcs les hommes de Loi tramais, m sont pas unanimement de ctt avii. mais les juiisconsultes amricains y tiennent catgoriquement et leur; raisons soiulmn plus aetsives.* Il xuoui.i be oovious-y dangeious and unwise lo encourage ignvraue ol lav by 1<> Toises de luf calcaire livrapermiitmg apariv toprotit, sr toescape, tout et Paris reevieudra ce qu il Mes de suite, by bis ignorance est e^e otte aux sta**• auK Euta-Uoia. O Mfltt repr 1 /;.i. H ,a,8 ente la population anglaise tout en t al quei de 191 > ou cel.es de 1918. • d ^^ TeacepUoa de ce *ont eux q-i v nnent les premiers cele du coffil dfl Kenl j 0 aii, avec bs o\<) le M xique avec is oto, dailg | | u8 t 0 i, e du monde, on n'avait !a Rotn. .1 c avec } o|0 Les autres eu ^ euregiauer uu mouvement do pays prodect urs lOfoat avec ua population dune telle envergure. coefficient X p?u prs quivalent, de Dea 39,000000 d'migranta, 140D iSo x opAAit ainsi, qne sur une OOJ habitent encore les Ktats-Unia %  •odacl oiro d aie. en 1918, de et y outtebU leura famillea. Sur m Icocv mil .ers de barrelsde 159 gj & JfgS*g ^£^t litres les Etsfa Unis s'insciivent fat e de 11 00U OOJ de DJ^M ,„ m. r 1. beau ;UaH .. ,„, *%£*iss& ^ssrft 300 milliers de baireK rgce pure p | U g de ;I5 000 0U0 de CHS Si de l'ex.men du pourcent-ge d prov jenuem de ltranger. dans la production mondiale, on L'Allemagne rient en lte ds slapasse a celui de l'accroissement de la tistiques de 1 migration avec 0 UX> aiodSw'io*, Il mme constatation ObO a individus L'Iriande a envoy 4 s'imr c, et 248 millions de ubrels UOU 000 d'immigrants, chiira aup* en M *. la production les Etats neur celui de ta populaUon atuelUms bipasse ,,9 "nUion. en le de P'^ *£!** %£?£ vient ensuite avec on peu moroa da millionsDepuia 1800, lexode daae les psys allemande du nord de l'Eu Vaille? vois mon sMfe? Ce n'es^. % „ ~ , k „ • 1918 ;-derrire eux la Russie est res pas une leve de balais et une mob. q ; P ? ho !" soc.alornPnt Cependant henbeu dfisse soucient sU onnaue la Roumnnie a pua uu { disciplin Mettez un rrang-ns sa de *rahser> toute I i nfluence que //<*,. —-„:'.,;,nvrannant • ; 0n u d iTbT„ qa p,'Œ 9 V, ..l..e/o, dite, m* ce qud .ur.i. M* UroU ,*,r C c £ U v u S. ^ '^i ?..ta if& "^ fSm!SSSZ dSX.S pas qu'on fas^e o gleterre, un Jardm BUamqaa.aoqnfl u ad eu s qutlnaas ,e tunps de se "^li^iJ^T^rU^il m,,,e au couram des diatt$ ue la ***" comme un c'O'or'e a Malemois le ., „ b Cbenai; dans C< jardin se troive-it * m Mats il n ira pas jusquau bout le magnifiques pelouses, sur les S9n raisonnement pour un.tr la nea s pas asae ne demaude nouveaux rglemen's et de nojvelles lois, appuy* par U vigoureuse po; une de la gendarmerie uatunaie n.eux immortels! Des rglements! Il v en a biea ass.-a. t.: quelles tout le raoude peut marcliwr de prendre d tous les actes qui sur rouler, ce qui est, comme tent de la routine de sis affaires quo'.i scialisle Les con 1/ cbo.es pratique gazon, o il n'y a, d ai'lnurs, pas ordura de bui3 ( fer. Il est certain en eflht mme,"et'on b.tl le code, asphy moindre bordure de buis ou d'or w toute la *^} !" %?^**i C que c'est le b^ri d'une pelous, „,, mi toute U magiatratuie biun inji, H frauile L^a And il faudrait lui apprendre qu un pau estte iun trague^Lia Angi oie ue peut jouir de la Uoert qui i',l si socialement disciplin ai o point de pouvoir ae passer d.g ni de police et de magis rats. Utopie?... Noua allons bien voir dIS Id compreanan trs bij 1, et praoaos n^ met le pial su'* l'en Irjit A -t\rid 1 \Ue visi e* KiiW et vou§ verrez fi consCqucncis ne pas se faire sentir nombreuses et amer es Vingt pour cent de bonnes affaires ne son< pas laites parce que Us arties intresses dans I ignorance de la Loi, ne connaissent pi s les moyens q i Us rendraient sures Quarante pour cent de pio. es sont perd m parce que la partie qui a succomb a commis qu Iquc si c'est rraliaablc. Kn Aogie erre Hiahmond. la Tamise leige une se ne de proprits particulires dont lea jardins arrivent juaq-i au bort je ra*n*. les bordl des pel mam 'taule en voulant agir seul aans un do ,011 au.inelH t nu; dm -i qaa m *ine qutljie connat pas Quatievmgt dix pour ce ni de procs prennent nats sance parce q>u les parties ont bris Jcs engagements dont la porte leur avait cbjpp... gt.ks autres p ys 11 jductcurJ font du LO mbre des migrante. La Kussi dtintuis d.ir.s le staiu quo, ou peu a envoy 3 419 OU) immigrante L'Ita .'en faut, seul, le Mexique a progrs lie et l Autriche Hongrie a peu pro. po tant sa production de 26000 autan'. Lea Scandinaves figurent millW barrelsen *,, i 60000 dan. ****/& **& "XI -Etats Unis les pnneipau, *^JR2^^ E . rrodocteurt de pirole sont fc ceux rsident ^ Nor tout d'.bord le Kansas, lOklahoma ege ^ et le roid du Texas englobant le bas bin ptrolifieduMid-Cominett d'o gM^y^ —— %  — \mmmm^ provient un tiers de la production. Aprs viennent la Californie, puis le bassin des monts ppalaches leu d-n es ramificaiins sur se^l Et ts doi.t ceux de New York, de Pensyl vame et pat lie de celui de V.rgime. Les E'ais Unis utilisent eux mmes le majeuie partie de leur produc lion ; toi 532 millions d hectolitres extraits en 1918 ils n'en ont export que 100; mais cetie exportation est, Dans le monde mdical on rple vo lonliers qnil vaut mieux prvenir que les milieux plus terre Madame Holly 511 15 th street > Rue Daots Destouches ) Leons d'anglais Traduction de pices officielle* de papiers d'affaires 1-tnch lessons Translation ot officiai documents elle auss'.en progression puisque de n< business papers 80 millions en 191}, elle a t de __ 8 j tn 1914, de 88 en 1915.de 98 en 19 '7 I La p oiuction augmentera telle Les produitsexpons comprennent en proportion ? Les champs ptroli s ils venaient d'tre ^ dises par la bcbe du jx p dinier Transport*• vous maintenait Paru e: lit ^ moi ca qiil alvundi-ait? .„. ,_ ; Passons en S.laot : nou varron de lesu. De sou jardin, un Anglais. | eg suisses, a a promenai 1 dpo pchait la l gae et pienait d osez fl9r gaM y m aq 1er, leun vieux o\ beaux garm a gi une bmani ou une orang*, yenne taille, il tirait de sa poebe ^ egt t , 3 hien d'en jetnr la pau pue plaBClwtte sur laquelle aaiant dang (e rU i 8 8eau ou dens uae beu • --5% -*— ""f —.. .^ !" f .w ? tQUS cble us sur p ace, car le ptro rait il, arriveraient suppler places deux lignes noires, Y e che d'^ot, aii d'viter que quel ae < ul %  Uilres sont entre les mains de Soci diminution de la production dl assez prs de lui, dans 1 lardia dail9 i e9 ruea ou. s'ils les prennent, lenl vivre. Vous devina que % Us bra Le P* du P* lrQ e saii de P uis accr0,tre leur productiea et par iuite voisin, poqr voir que jamais il 4 les me ire da'ie leur poche t noi ces taient rduits au minimum Itsuf quelques annes une marche ascenleurs exportations, et comme elles trichait. Jeueupleineut. tio lu nviei-o, m JJ-.-qua H u y ou nu est d une de. el*? JSau hninZZZ n du P ircle l6ll du P lrole lam , fortement|exploits. coatiouesait quitn homme averti en des huile$ Jobxiflinleg du ma w \ 0QgXtt £ ps \ pro duire ?... U Que tout il donc pour que J oul $era |oit utlIe conjœc |g | / point d'nierroga Ll^^im^Z,SJ^^ii c ^ blum Ct des P 10dui,s d vs ptrolifres riches exploiter qui,pamt extrme imprudence delameltr lous cble ,„ sur ^ car |fa pUo Jg u> arriveraienl a J apple J fj Diain, ponr voir que jauw • %  • les me ire q^'ia ieui V acum 1 no 1 C(S ilaun rit i mts au muum ichait. loformatioqs prises.j'appm 8ur le iroll oi r| ce qui est trs sale. ZmuZlLVJmt mauvaises uil tait dfendu, afin d viter le n f au drait l ur faire comprendre r um !" rMenl mauvaises Speopleroent de la rivire, d^ pqua iily a des boites dans les t^t vivent des jugements.. la taille 8ta tions U Mtro, c'est pour qu'on ?A g ear y jette son billet et qu'il est s^upide cner des poissons dont n'atteignait paa ce r aine .u. 6 • y ; Mon Anglais se pliiit sans hsiter a j t inl|;aD t de le mettre ct 01 cette ex'genc3 ds gens comptents ^ (e con9erVir avec soin poqr le nie. U faudrait surtqit aux jaunes Franiis la Paul SALES "5 en piscicultura. Or, notez, je vous Uf dag ft prie qu'il -ait chez lui, lnrs d aopren i re a 1 %  raison logique e* Q.:ialH des rgie men|s quon dict>et les habituer ne pas considr-r comme de sin Changement d'Adresse Isateime des poucemen. d'ailljuis absents. \\ na/dt do ic redouer aucune con ravenou mai* co.rjjri nant que les rgleine-ns da piDl avaient t taolis, uon poor 11 tracaner, m de dans l'aotri dj loua, il leur ob Misait, t ut simple mat, il ne songeait m ne pis a agir -eu* remeutCet Anglaii est ce pls poires > eaux d'entre noua q 1 auraieut une teudance obir Le Dr Volny H )'iz ; er, dentiste, annonce sa bienveillante clientle qu paftir du ."Janvier 192'. son Cabinet sera traysf ;r de la Hue du Loutre la H no Pave ou a un rglement ou ane recomman Dd8toucheg au No uli da ion administrative... Paul CHAUM&T Conialtatioui 8 boJccL d"^ ; le * arr l de P itrole ra fi o* voienl ,ou i urs 8 nd % n^ sigaa. valait a New Yotk environ 9 dollars 'ous en terminant le projet grauen 1918 il valait presque le double, d,ose consistant immerger dans 17 dollars

PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05020
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Thursday, January 15, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
sobekcm - UF00081213_05020
System ID: UF00081213:05020

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
Tf iilmc nn& Nft 3tc5
Port-au-Prince. rUtti
Jeadi i,Janvier "XL/20
Uement-MAGLOmfc
I ULCTEUH-PROPRIJ1.TAJRI
,.t NUMERO 1J) CENTIMES
ABONNEMENTS
PORT-AU-PRINCE
Un mois G. :.00
USPARTEKENTS
G. 2 50
700
ITRANGBa
Tioia mois ~ 8.00
Un mois
Trois roci
Les annonces sont reues au Comptoir Ii
ternational de Publicit, 9 Rue Tronchet, Pi-
rit et 19. *i. 2i LudgateJHill, Londres.
Quotidien
Telle que la nation ha-
tienne tait sortie de la
dprimante cgistule ce*
iouitle, son volution po-
litique et sociale pouvait
tre pire ; meilleure, non
pas:

Placide DAVID
TELEPHOSE: 148
Petites Consultations -'
CAUSERIE ECONOMIQUE
Crrtipfidanu spciale au Matin
Un membre de la Socit nat'o-
nale de gographie vient de dcou-
vrir en Basse-Californie une plante
laquelle on a donn le nom de
u, edois municipales pari- f.D^ ""/"V ^ eephg dejr.l ).
Jui toTt -oraiioes. Nos .Us Il ssg'tduo esclu q.i ampeet n-o
TtSuS e (onctions Savez-voua tnut.sV ie so1.^-..dcouvreur.par
ct; qu'ils dcl* reiit loua avec un en
L'iaNORANC DES LOIS
Le Code Cml ouvre un crdit redou-
table en faveur ou au dtriment (comme
le lecteur voudra ) de tout individu par
v nu a Idgt ai util, c est qu'il tit cens
t limait1 e la Lot. landtsjuune erreur
sur tts qualits essentielles des iboses qui
Les Etats-Unis
Ptroli/res
1 es pieroenls de ptrole existent
un peu parout ;*en Europe, on en
t OV VI fD G lici ,en Rcun;n e dort
Lismiisali le
empiis
Gniole lOUChiOt? Ceci : que Paris, sortant d'une rgion
buIi tue la seo'ine impart* du fou es i\ se troavi ta
cou u la contre chev 1 loi qu'en 'fZnt"iobieTa'e's carats "co~mme'ar lx-
emplie de e,pie ^ reClVOtr un tissu u, colon
" u" loisquon avait demande 1 acbtter
its u de fil teui seivir de b
mb
bl
,ra
,,e:0| u'et pat cppeacUu un mo- ne ch >se tran^-, s ez s
,,<\< de propret. Il notait pas n- une horde de ch ni rs e'ant ,11
oee uw k'f ,1~.,..a,.a ...,,. f,;,. . aemande luicume d annulation de ces
cessaire d tre perspicace i.our taue n,nt d,ns iCutjs les directions El ,.,,,
celte cons aatton dsagrabh pour ^pochant, ,1 Je-ouvrit qu 1 iV.it c'""',.'
noUe amour-propre, car il au frirait d iVatlui ua ,Q me cet Bsraa-T , >
iouv.tr lea vaut, mais joavrlf les fa r t imoquie dtapp.t d une pa elle ac
a*a constitue pou* beaucoup de v .7 ~*~r _?~~ non Aucune scurit HXWetOil dans
Sttiw oprai Mot d.fficde. il 8; d'u" -W corn oui et p u Us affaves si une pan e tait autorise
fin donc sa/oir gi noa lus '" ^ den.re elles on uk lo.^u-ur
avoir consenti lexmter et de ai a loraf U; odes ; g- o^nt
abaisser leurs regards vers ce qu'au au sol par des radicelles ues poisse;
apacne de mes aru a ne manqua ja- les p'us pisducentre meurent m fur
naii d'appeler,ieplauclierde8gnw. et mrson que les nouvelles pousses
Il est certaiu que nos d es aviso C;o sse t en av ni. la plan e t e
root, rendio t dea o< donnants, doutu ainsi Hmjres.-on d'un a .1
ra-l rampant.
Lea staiitiquea de l'nvgr&tion a>
. xncncaine permette! t de ae faire uno
ils 10's ru nt ine dis rul c Pi,f^ide de la difficult norme que pr
rich b es, tt. A ie, aux lrdes Anghi- aeulel amunila ion dea innombrables
es et nerla d?"ts, en Arn^riqu,'u trangers qui migreot en Amrique*
,, Vej qu e ai x E ats Uris Miijc't Les preroiies s atia iquea de IVmi-
. aux Et. t Unis que lexlraction du gatic datent de 1770. Depuia cette
. ,/t^e oborne Its plus bi.llartsr- dtte, 38 illona d trangera MMljm
une f ,
si ltats O
Ierreur de droit lignorance
t au contraire, iu peui jamais
se soustraire aux cmequences lgales ae
ses obligaions en se bornant soutenir
quelle les ignorait
bala-
l'arn
mobiliserout cantonnieia er
>eur. l'endant quiqie lemps.
deviei.dia p.:U -tie moins sl*.mai.s
atiendk seulement deux ou trois
moisla surveillauce des inspecteur*
et I acuvi e des balayeurs se reiftebn
A vendre
A la vrit nos nuUrcs les hommes
de Loi tramais, m sont pas unanimement
de ctt avii. mais les juiisconsultes am-
ricains y tiennent catgoriquement et
leur; raisons soiulmn plus aetsives.* Il
xuoui.i be oovious-y dangeious and un-
wise lo encourage ignvraue ol lav by
- 1<> Toises de luf calcaire livra- permiitmg apariv toprotit, sr toescape,
tout et Paris reevieudra ce qu il Mes de suite, by bis ignorance *
est
e^e otte aux sta- ** auK Euta-Uoia. O Mfltt repr
1 /;.i. h ,a,8 ente la population anglaise tout en
t al quei de 191 > ou cel.es de 1918. d ^^ TeacepUoa de
ce *ont eux q-i v nnent les premiers cele du coffil dfl Kenl j0aii,
avec bs o\<) le M xique avec is oto, dailg | |u8t0i,e du monde, on n'avait
!a Rotn. .1 c avec } o|0 Les autres eu ^ euregiauer uu mouvement do
pays prodect urs lOfoat avec ua population dune telle envergure.
coefficient X p?u prs quivalent, de Dea 39,000000 d'migranta, 140D
iSo x opAAit ainsi, qne sur une OOj habitent encore les Ktats-Unia
odacl oiro d aie. en 1918, de et y outtebU leura famillea. Surm
Icocv mil .ers de barrels- de 159 gj&JfgS*g ^^t
litres les Etsfa Unis s'insciivent fat e de 11 00U OOJ de DJ^M
, m.r 1. beau ;UaH... ,, *%*iss& ^ssrft
300 milliers de baireK rgce pure,p|Ug de ;I5 000 0U0 de CHS
Si de l'ex.men du pourcent-ge d provjenuem de ltranger.
dans la production mondiale, on L'Allemagne rient en lte ds sla-
passe a celui de l'accroissement de la tistiques de 1 migration avec 0 UX>
aiodSw'io*, Il mme constatation ObO a individus L'Iriande a envoy 4
s'imr c, et 248 millions de ubrels UOU 000 d'immigrants, chiira aup*
en M *. la production les Etats neur celui de ta populaUon atuel-
Ums bipasse ,,9 "nUion. en le de P'^ *!** %?
vient ensuite avec on peu moroa da
, millions- Depuia 1800, lexode daae
' les psys allemande du nord de l'Eu
Vaille? vois mon sMfe? Ce n'es^. .% ~ ,. k 1918 ;-derrire eux la Russie est res
pas une leve de balais et une mob. q;P ? ho* soc.alornPnt Cependant henbeu dfisse soucient sU,onnaue, la Roumnnie a
pua uu { disciplin Mettez un rrang-ns sa de *rahser> toute Iinfluence que //<*,. -:'.,;,- nvrannant
; 0nudiTbTqap,'9 V, ..l..e/o, dite, m* ce qud .ur.i. M* UroU ,*,rCc U vu S. ^ '^i ?..ta i- f&"^ fSm!SSSZ dSX.S
pas qu'on fas^e o gleterre, un Jardm BUamqaa.aoqnfl u ad eu s qutlnaas ,e tunps de se
"^li^iJ^T^rU^il m,,,e au couram des diatt$ ue la ***"
comme un c'O'or'e a Malemois le ., ,b,
Cbenai; dans C< jardin se troive-it *m Mats il n ira pas jusquau bout
le magnifiques pelouses, sur les S9n raisonnement pour un.tr la nea s
pas asae
ne demaude ,
nouveaux rglemen's et de nojvelles
lois, appuy* par U vigoureuse po;
une de la gendarmerie uatunaie
n.eux immortels! Des rglements!
Il v en a biea ass.-a. t.:
quelles tout le raoude peut marcliwr de prendre d tous les actes qui sur
rouler, ce qui est, comme tent de la routine de sis affaires quo'.i
scialisle Les con
1/ cbo.es pratique
gazon, o il n'y a, d ai'lnurs, pas
ordura de bui3 (
fer. Il est certain en eflht
mme,"et'on b.tl le code, asphy moindre bordure de buis ou d'or
w toute la *^}%?^**i Cque c'est le b^ri d'une pelous, ,,
mi toute U magiatratuie biun inji, h frauile L^a And
il faudrait lui apprendre qu un pau estte iun trague^Lia Angi
oie ue peut jouir de la Uoert qui
i',l si socialement disciplin ai
o point de pouvoir ae passer d.- g ni
de police et de magis rats.
Utopie?... Noua allons bien voir
_ dIS Id
compreanan trs bij 1, et praoaos
n^ met le pial su'* l'en Irjit A -t\rid 1
\Ue visi e* KiiW et vou verrez fi
consCqucncis ne
pas se faire sentir nombreuses
et amer es Vingt pour cent de bonnes
affaires ne son< pas laites parce que Us
arties intresses dans I ignorance de
la Loi, ne connaissent pi s les moyens
q i Us rendraient sures Quarante pour
cent de pio. es sont perd m parce que la
partie qui a succomb a commis qu Iquc
si c'est rraliaablc. Kn Aogie erre
Hiahmond. la Tamise leige une se
ne de proprits particulires dont
lea jardins arrivent juaq-i au
bort
je ra*n*. les bordl des pel mam 'taule en voulant agir seul aans un do
,011 au.inelH t nu; dm -i qaa m*ine qutljie connat pas Quatievmgt
dix pour ce ni de procs prennent nats
sance parce q>u les parties ont bris Jcs
engagements dont la porte leur avait
cbjpp...
gt.ks autres p ys 11 jductcurJ font du LOmbre des migrante. La Kussi
dtintuis d.ir.s le staiu quo, ou peu a envoy 3 419 OU) immigrante L'Ita
.'en faut, seul, le Mexique a progrs lie et l Autriche Hongrie a peu pro.
po tant sa production de 26000 autan'. Lea Scandinaves figurent
millW barrelsen *,, i 60000 dan. ****/& **&
"XI -Etats Unis les pnneipau, *^JR2^^
E . rrodocteurt de pirole sont fc ceux rsident ^ Nor
tout d'.bord le Kansas, lOklahoma ege^
et le roid du Texas englobant le bas *
bin ptrolifieduMid-Cominett d'o gM^y^\mmmm^
provient un tiers de la production.
Aprs viennent la Californie, puis le
bassin des monts ppalaches leu
d-n es ramificaiins sur se^l Et ts
doi.t ceux de New York, de Pensyl
vame et pat lie de celui de V.rgime.
Les E'ais Unis utilisent eux m-
mes le majeuie partie de leur produc
lion ; toi 532 millions d hectolitres
extraits en 1918 ils n'en ont export
que 100; mais cetie exportation est,
Dans le monde mdical on rple vo
lonliers qnil vaut mieux prvenir que
les milieux plus terre
Madame Holly
511 15 th street > Rue Daots
Destouches )
Leons d'anglais
Traduction de pices officielle*
de papiers d'affaires
1-tnch lessons
Translation ot officiai documents
elle auss'.en progression puisque de n<* business papers
80 millions en 191}, elle a t de __ _______
8 j tn 1914, de 88 en 1915.de 98 en
19 '7 I La p oiuction augmentera telle
Les produitsexpons comprennent en proportion ? Les champs ptroli
s ils venaient d'tre ^ dises par la
bcbe du jxpdinier Transport*
vous maintenait Paru e: lit ^
moi ca qiil alvundi-ait? .
.. ,_____ ; Passons en S.laot : nou varron
de lesu. De sou jardin, un Anglais. |eg suisses, a a promenai1* dpo
pchait la l gae et pienait d osez fl9r gaM y maq 1er, leun vieux o\
beaux gar m intrigu*it singulirement : lesgns g^a8 ja |ong drg lU g. pja,q .,, n g^frtr. Dans
polasoci.il les me tait dans un b f4ri0a8-nous px au ant en Fanent' terre chacun
quel plac cts de lui; l*a p'its, u faudrait apprendre, ds lc le, VlUt ,ieux q
il lea rejetait la rivire, nuis, quand a,x jeUnes Fanvs, que lorsqu'on toul 1
il avait sorti un poisson de m >- m-agi une bmani ou une orang*,
yenne taille, il tirait de sa poebe ^ egt t,3 hien d'en jetnr la pau
pue plaBClwtte sur laquelle aaiant dang (e rUi88eau ou dens uae beu --5-?-* ""f .. .^f.w? tQUS cble,us sur p ace, car le ptro rait il, arriveraient suppler
places deux lignes noires, Y e che d'^ot, aii d'viter que quel ae
    assez prs de lui, dans 1 lardia dail9 ie9 ruea ou. s'ils les prennent, lenl vivre. Vous devina que % Us bra Le P* du P*lrQ-e saii dePuis .accr0,tre leur productiea et par iuite
    voisin, poqr voir que jamais il 4 les me ire da'ie leur poche t noi ces taient rduits au minimum Itsuf quelques annes une marche ascen- leurs exportations, et comme elles
    trichait. '
    Jeueupleineut. tio lu nviei-o, m jj-.-- qua H u y
    ou nu
    est d une
    de. el*?
    JSau hninZZZ n du Pircle "l6ll' du Plrole lam , fortement|exploits. coatioue-
    sait quitn homme averti en des huile$ Jobxiflinleg du ma w, \0QgXttps\ produire ?... U
    Que tout il donc pour que Joul_ $era |oit utlIe conjc |g | / point d'nierroga
    Ll^^im^Z,SJ^^iic^blum' Ct des P10dui,s dvs ptrolifres riches exploiter qui,pa-
    mt extrme imprudence delameltr lous cble , sur ^ car |fa pUo Jg u> arriveraienl a JappleJ fj
    Diain, ponr voir que jauw les me ire q^'ia ieui Vacum 1 no 1 C(S ilaun, ritimts au muum
    ichait. loformatioqs prises.j'appm 8ur le irolloir| ce qui est trs sale. ZmuZlLVJmt mauvaises
    uil tait dfendu, afin d viter le n faudrait l ur faire comprendre ,r" umrMenl mauvaises
    Speopleroent de la rivire, d^ p- qua iily a des boites dans les t^t vivent des jugements..
    la taille 8tations U Mtro, c'est pour qu'on
    !?Agear' y jette son billet et qu'il est s^upide
    cner des poissons dont
    n'atteignait paa ce r aine .u.6.- y ; ,
    Mon Anglais se pliiit sans hsiter a jt inl|;aDt de le mettre ct 01
    cette ex'genc3 ds gens comptents ^ (e con9erVir avec soin poqr le
    nie. U faudrait surtqit
    aux jaunes Franiis la
    Paul SALES
    "5
    en piscicultura. Or, notez, je vous Uf dag ,ft
    prie qu'il -ait chez lui, lnrs d aoprenire a
    1 raison logique e* Q.:ialH des rgie
    men|s quon dict>et les habituer
    ne pas considr-r comme de sin
    Changement d'Adresse
    Isateime des poucemen. d'ailljuis
    absents. \\ na/dt do ic redouer
    aucune con ravenou mai* co.rjjri
    nant que les rgleine-ns da piDl
    avaient t taolis, uon poor 11
    tracaner, m de dans l'aotri dj
    loua, il leur ob Misait, t ut simple
    mat, il ne songeait m ne pis a
    agir -eu* remeut- Cet Anglaii est ce
    pls poires > eaux d'entre noua
    q 1 auraieut une teudance obir
    Le Dr Volny H )'iz;er, dentiste,
    annonce sa bienveillante clientle
    qu paftir du ."Janvier 192'. son
    Cabinet sera traysf ;r de la Hue du
    Loutre la H no Pave ou
    a un rglement ou ane recomman Dd8toucheg au No uli
    da ion administrative...
    Paul CHAUM&T Conialtatioui 8
    boJccL d"^ ; le *arrl de Pitrole ra-fio* voienl ,ouiurs 8nd %n^ sigaa.
    valait a New Yotk environ 9 dollars 'ous en terminant le projet grau-
    en 1918 il valait presque le double, d,ose consistant immerger dans
    17 dollars susceptible de baissar, car la consom ptrole serait refoul d'un port des
    ma'ioo de pirole et des produits Etats-Unis dans un port europca.
    drivs ne fera quaugmrnier sans * n'est sans douf. qn'un proiet,proW
    parler du dveloppement qui attend lel hwdi, mais (peut-tre ralisable,
    l'au omobilisme et l'aviation, n'envi- e l*t c** Meu tentant par ses con-
    sage-i on pas srieusement son qttfi- squences Notre poque a va l'clc*
    S4 ion pour les transports maritime? Sl0n de bien des dconvertes qui
    On a calcul, en effet que pour un auraient laiss sceptiques celles qui
    Dants paqu-bot ue /o.ooo tonnes, la sub- ^onl prcde. Pourquoi ne verrait-
    liluttqfl du pe rois i la ho aille lib ells pas se raliser le projet de l'in-
    itiait 4000 tonnes par voyage, ce 8ebeur amricain ?...
    12 21|2 5 qui est apprciable. L P* de MER .i Y


    >i .rr;
    La question du sucre su. il vite
    rsolue si Ion ticuvaitle moyen de
    I;briqurf prjtiqutmrrit, par un pro--.
    ik1"1 rliirrioue, la prcieuse dnre;
    Or un ch'mjste italien, M Pelle-
    Brin, il y a 2; ans, piiendit avoir 1
    Ubiiqu artificiellement du ucre qui
    "re coterai! mme pas deix sous le
    kilogramme.
    Personne n'a voulu le croire. Et
    pourtan .! M. Fellegrini a annonc
    qu'en faisact passer sous ceitaines
    conditions Ce lacide carbonique, de
    J ihylne et de la vapeur d eau sur
    de la mousse de p!?line,il se prolui
    sait une racion chimique donnant
    pour rsultat un sirop de sucre. Des
    .vavants ont dclar qjie. la fabrica-
    tion synthtique, vainement recher-
    che p*r Tbnard et Fischer, avait
    t lslise par M. Tellegrini en uli
    lisant le phnomne de -l'osmose"-
    c'est dire de la pcnttralion du gaz
    dars la pierre porce.
    I.a combinaison produite repr-
    .'erte exactement, parait-il, la tor-
    irule du sucre.
    Bien que le procd de Mr Pellr-
    grioi n ait rien de secret, il est ies\t
    perdant la guerre une simple < xp
    itence de laborateirs tt n'a jamais tt
    luJustmlis.
    G'E&t Une
    Monstruosit
    donner des mdicaments alcoholi-
    ques aux enfants. Il n'y en a pas
    une seule goutte d'alcohol dans
    LeEn vision de Scott
    1
    NOUVELLES ETRANGERES
    Par Cble S Sans fil
    par sans i il
    !) jsnvier 19:0.
    Des deux bwd
    de l'Atlantique...
    New-York sans valets
    Cela ne va pas gurir notre mal,
    mais cependant cous allons pouvoii
    nous rendre com'pe que les Amri-
    cains sont aussi malades que lous.
    Je veux parler de la crise des d-
    me tiques.
    Nous savons tous que la vieille
    cuisinire qui grogne lorsque 1;
    matresse de mai:<>n emploie pai
    hasard trop de beurre pour taire
    l'entremle, n'existe plus que dent
    cet tains livres de pn-, que ne veu
    lent mme plus lire nos enfants.
    Quant au cocher complaisant qu
    appelle ses chevaux t ma cocotte 1
    il les soigne comme s ils taient h s
    sien.1, on le trouve encore dans un
    ou deux lilms cmmitographrquts
    dsuets, mais en ralit il a t rem-
    plac dans la vie par le chautieir
    mondain qui traite ie moteur com-
    me du poisson pourri et ne marque
    aucun empressement i laver la voi-
    lure.
    hh bien, maintenant, c'est tout
    a (kit la morne chose er'Amnque
    fcf quand je dis : est la mmt
    chose, je dis une sottise ;cesi pis,
    c'est ciit lois pis.
    Prenoihi i'mmple que cous don-
    ne Ntw-York, 6i vous veniez,
    A Ntw-Yotk, on .s'est beaucoup
    niin, dernietemensmais il est pro-
    bable que tous Its valets de il.ani-
    me ont <'i-akn.en.r.ous toutes les
    cuisinires.
    Si. bieu que les grands apparte
    irntois de dix ou douze pices ni
    peuvii.i plus tte habits. Tefcse
    \cu;s que ce soit gai, en elfet,quand
    en est riche, de demeurer par force
    dans li chambre a coucher patet
    que la 1. eus) re recouvre meuble
    et i.'pi.s ces kl lies pices tt qu'il n \
    k ptiscnr.e tui tkvcr !a varsselle t
    Alors les piepulaiitP, qui :onl
    mahns tcus toutes les h. taudis ou.
    tait des petits tppaitimtnls dans Ui
    ^rinds ippailemtnts, > leur a pei-
    n.is de 101.1er ter tout le monde ei
    ut cet ht 1 Itotl loyers.
    Et maintenant des gens rexiimc-
    roent riches qui couvaient pundrt
    *. ix'bains d'eau de Cologne par joui
    ta ctia leur chantait, hi.01.em main-
    tman.* trois pentes p.cts comra.
    vous et moi et font manger i la cre
    men.
    Ne sont-ils pas plus heureui i
    C'est ce qtt'il uuduit savoir, il sel
    lirait peui-i.'C de le leur demander.
    Mais avec cette manie qu ont Ici
    gcus de dire presque tou|ours le
    contraire de ce qu'il p.nseut, ja
    kianu p ui que cette txptiience ne
    soit pa absolument concluante
    L'kvtwttfnt
    BERLINr Le Gouvernement :
    proc'am ce'ie nuit la loi martial)
    iar,s lottes les sections c'e l'AIIcms-
    ne aprs les dmonsiritions de I
    popolflCS c dix personr ee au moi
    furent lues et daults blesse p.-
    les mitrailleu'es de* girdfs station
    ns en face du Reich-ljg.
    I,' miotre de la delense Mosk<
    e t nomm Corn m inda; t en chef d
    ; ai d district ei de Ja province d
    liraundtnbarg. Les partdes dans le
    ru's sont piohibes Les fi's de (<
    oi beit.s sont employs par les tiou
    jes et les garde de la ville.
    MEXICO CITY P*b o GoDxal
    incieti gnral dans Parme lder-
    i accep e cette nu,t a tre candid
    i h Prsidence de la L'gue Dm
    ;ra ique qui 1 a choisi.C'csi lesecoi
    ;andidat connu, Oregon se trouvai
    aussi dai s la lutte.
    La ROCHELLE ( France )- C
    :roit que plus de 400 personnes o
    jerdu la vie quand ic steamer Ai
    |ue a tait naufrage dais la ba:e u
    .iiscaye.^7 suivivanls seuiemm. oi
    : e sauves Plus d'espoir pour leres
    ie l'quipage ( I d s passages.
    LUNDRtS- Une dpche dt Bel-
    in dit que des lettres de crance
    jni t soumises pour les Charge
    !at(..ires d'Angleterre, de France,
    l'Itali** et de Belgique,
    PARIS-* Le japon a ilcid de re-
    irer ses navires de Viu Chow o
    Is lurent envcy's que'ques semaine
    le cria, 1 occasion de quelques su
    ie:s japonais dapis la dcltretiOO
    ie la llgaiio^ de la Paix ici.
    MEXI O Cl IV San Ioaquin,un<
    le dt ;ooo hab tants dans ii-.t
    ie Vtfe-Crog, a t de t ui'e hierp
    in tremblement de terre, dit un*
    lprh*1. Pas de mort.
    Washington- u.e enqute.
    onvuBcu les olficiera uu oepaitc
    nent de la guerre qunn croise
    vpooais a escort un uavire de mu
    ution^ au Mexique
    LONDRES L':.edp<"che duCe
    a! Ntwsicii Rome d t que dc^ 101
    c les y ou tte rfuea de Si*lat<
    jue It.s Yt ug hvrs avaient ^1 aaLi
    c tnarinet amricains Joui un mon
    i deux blesss.
    WASHINGTONAucune ccnrr-
    n t ion ici ue LalL n des mannes
    imiricains i S,^a aio.Le> rapports 01
    i.ils disent que eut tsi calme 1
    pacifique.
    iPaitBDivert
    ' RENSETONEMENTS
    METEOROLOGIQUES
    OtoSKIlVATOHlbi
    DU
    {P8T1TSBIIWAIR8
    COLLLGii STMARTIAJ
    M rcredi i? Janvier 1920
    Baromtre 7S4
    minimum 1 a
    Temprature
    i Moyenne cit Ciel t es clair j Barome n. ttn. me .ut t B 1 maximum 31 22 et nuit. SCHERER c
    Bnfices
    diitre/oi
    Sacs vides neufs
    t. Ht UUMALEll
    Hue l'avt.
    La cession des an
    tilles anglaises
    Le Journal de La Havane. /.'/ Ina
    iflirme,d'a| tes des tiocumei.ts reu
    pa:" la Cluncellene cubaine, que I.
    .iai.de Bietagiie tsi dcide ;> cd<
    on puiiieiJl U uce partie de sett del
    les. sux Etats Ui.is, les Autilleii t>
    nlaisea. Des '! iiieiits un pur ams d-
    la Ibinaque se s>etaient opposs t
    cette ceBtion ; 011 i-joute meiue qu
    les Etats Unis detcai tfetaieii', ei
    . :lici ^' dtH m 11.mes qui leci
    r'iient u u t.\ Uelize et leb tiu>arita.
    La machine vota
    La machine veter a t emp c
    ve en Roumanie el avec beaucoti
    le succs. n moins de six hture.v
    i-bi., dix mille lecttuis.dont bai
    .oLpd'illetrs ent exprime leur vtlt
    ans la moindre dillicull.
    Le mcanisme est inspir de celc
    Je* ascenseurs U suppoe une cabict
    iso an te et un appau il fonctionnai.)
    luavec la pore ue la et bine leimtc
    > il y a six candidats, par exemp. .
    le porte s'ouvre auloiiiaiiqueiiiti.
    lorsque 1 ie. Lui a pouss MKCt
    ;(mc. t .'ur les six biutous corie
    po.idant sui ponraiis des candidat
    souligns de Uurs noms, l'n mca-
    isme ingnieux et simple tait quoi
    ne peut voter deux lois sut la mtni
    jersonne et qu'on n'est nullement
    forc de voter pour les six candidat)
    Lorsque le scrutin est clos, le pu
    iidem. i l'aide d'uce det spcul
    ouvre l'appareil et tau apparatre U
    ombre de vo x accord aux ci;:
    dats.
    Verrons nous ctt e curieuje n
    cinique en c vice aux mocii .n
    elect.ons ? Lcjpe.i.n.c, eu tout c* .
    selait iotresi tu e i teoter.
    a y a que'que letrps, M. Rcuthi
    i'aciuei directejr de l'Opra dcoi
    .ait dans ie .^mbufriag' u'i.n !..
    >uii WllI. s cle, un cai. 11 u
    mp,e> ai FiedtflC iiuccu sou
    urecttiii ne l'Actdcniie luyaie ot
    Musique en 1/8-/. Cutlenvie o'u
    te t'hen eux tuitp* O lOpcra jou.
    ait au beau piivnege de re.evu .
    utre la iUiv.ci tion cte 1 Ltit, la 1
    evauce des petits thtres et aurai
    uns de Palis.
    Il ipper. de ce document que L.
    5 lie, directeur du Vani IIill payai
    1 .Upeia 6uo livres ; N.ceint, dut.
    leur des Cianda danseuis de coidt
    18048 liviea, Auciinot. ditectecr u.
    Ambigu Lomiqu, 161.48 livita ;
    laiieit, aes Varits ambiantes, 26'
    tbS livres ; Piimnne. ue fa Kcdouu
    .niBOtte 2j91 livrescuitius, pro^;,
    taire dai Ligures de Cne 1,0 liviti
    t'oUI ces Jeux d'an.lice, Kttggie
    tctill ,u*un ainge. t humb.e s;cui NlCOBi
    tannail 6 livres.
    ^Uuand M r.e An o nette a lait .
    . U^-cia elle payait 210 i.vres. l/CS
    :. .'ion appelait les prsences de L
    ICIUC.
    cepen lanl, pout quiliKier le-bui
    ^et| la Direction dtva;t pailois lecoc
    ir au plus pentes econonms. Oi
    versait 5 j livres i uu garde lrana
    c ^our larjc^r 'e tonnerre du haiu
    J ^ uuecs de canon On ie rempU
    pu uu autre Jupiui a 24 uvtes, u.
    .vrugne qui se lesiuoa bitLit a lot
    .uci 20 nvrea.Lva ceux avaient Su.t
    Le Moniteur
    iiuro de mercredi du Journal Otrkiei .
    ,'jru .m... ,c loruiiuire kuivnaii
    Am:.s DOiumaai une LoinmitticA poi.
    ^trer jujiju aux |tiowliaiDi eiicuou, ici fauncii
    jc la ctMiiuiaiM ic lciiKl
    -- Hroc6t>verbg| uc PiiUviuvdi ic co.000 (j.
    Jc ..ii'.j Mieriorcs (^ o |auvar icae< >
    1 rocc-\cniji uisancu a iJecca KtM
    aale uc Mdccioc ci Je r*iurmacic( mcmoouUc
    u.'.i; ii/]^ j.
    Ordunritacc du DoycU du Tribunal de icn
    iii5iai.ee Uc Ja.mc: lixaui lOuvcriurc ucj ajnc.
    cruMiottlcs.
    Les lections Grand Bois
    1. eu Mouipremkr Landron, uada aenresau
    emporta iiaii let etectiouj munkipalea ui
    -irana i>oi>. avfh 17 ; voix sur joj.
    sou enreKuuroua avec p.ai.ir lclection u
    notre ami 'qui a m lauirei a lympubic u.
    . luiernnate i-ojiuianou en nu uioii.iaiu i ca-
    aenici quaineaMii coturueoiiKiu A'Jftai 1,1s..
    u comme membre de la Louim>an Commu-
    nale.
    Brlemtnt
    i .i : cmbcii ci-aprei nou.iuCs de 1.
    uommraioa de Contrle uu brulcmcni, uc oul
    .oufoir w runir, au 10..., uc la ujuiiiiusiun a
    le nu cirait, ic viiiurcdi :o janvwi eoo-
    raut, a du beum prtdaea uu manu, pour .1
    utuMcu.c bndtrneni de u TmBinfli
    Coukcii u'iitu Lo Aieat.
    lr'Djnal Lug. UccatL.
    r^JCjnei Luc Uomiatuu.
    v-u.iui.unc Zachwas loonu
    "'**e Couiner uu "soir .
    ->yiiuKai agents de change ocoigci (jsmi.
    Ordre uc avocat, Qurlei poueberen.
    U)ramcrcc r.a t. Aux...
    Nulair: Caecal Mi.l*<
    l'ort-au-Frincc, ij Janvier 19:0.
    iNOCi OiOyie
    Noua apprcBooi u mon, a nordeaux,
    Oetasmorc rferniei de Mr mmmiI livauton,
    ftn de noue ami Cetedier Ji.-i'm.ype.
    Le Ueiuut a Miourae ici eu 10.t avec touu
    a iamnic, a i'ikcumoii uu .nariage ue Ml Iule. L e-
    .au un coouuerckU en ru lie* connu et ires
    Czt.ll.C.
    Noul p'iciiions nos svmpailiKmes coiuioie
    locei .1 Mi n Mme Letvtucrei a kun euUnii.
    Notice to AU
    Importer
    There is now in tue c'ustorm rua. !
    irnported mercliandiae wtoichT i
    uotu Le! i iu douane lgat lirnit,7
    mterebted impt ters are warued'iSJ
    unlees immdiate action bd UU
    .0 luliill Cuhtoms formait ies acrU
    move sucli marchandise prpaipn?
    it wili be liable to be aold bt acctie
    for duty, siorageand linees. I
    Tins ac ion ia nectssary to inson
    -he i.tedod apace for ioconung cir
    go.
    \\'. S. MATTHEWS Jr.
    Depuly General Hecetver
    Actiny Collertw of CuMonn
    Avis aux Importateurs
    11 y a en ce moment dans les h&
    les d la Douane des marchandut*
    importes qui ont t gardes en
    douane dans ie dlai lgal. T004
    ies impoitateurs intereasea soni ivj
    ma, qu' moins de prendre des me.
    jutes immdiates eu vue de 1 emplir
    tes loi 1 naines douanire* et de reti-
    ter ces marchaudises prompte mat
    jeilts-ci seront susceptibles d'etri
    /eudues la crie publique pour
    couvrir les droits de douane, droits
    de uepl et les amei.des.
    Ueue mesure est ncessaires afin
    dassurer de la place aux marchanrjj
    ses devant arriver.
    W. S. HATTU1W9 Jh.
    Adjoint HtciVeUr tieiteml
    iyinsant comme UQltecUut de la
    Domei
    On demande
    A allermer pour une ^priode de
    o ans, une propri de 100 a 219
    -arreauxarros capables de produire
    le 'a canne suce.
    Jour autres renseignerrents, sa-
    1 ess r au buie.u du Journal.
    Association des Anciens
    Elevs et aes amis du Petit
    Smineire clltge St Martial
    1 hic de souscription de Monsieur
    /- Eliq. l'anl
    Dollars (jjjs
    Rrry Basiien 10
    (rorgte Sylvain 5
    '< uis Az>r (Wognp) 10
    Rudolf, h GemliieriP dt P) 1
    'encis Tessier 2
    T'ville Prophtl 1
    Lonce Djoie 1
    Report 4 893 95G3 890,38
    r 4.928,9503,800,38
    te u
    1...
    Alfred A. t'ooke
    Wix, Hue iu Magasin de tElat
    A tend 1 ui it>t>nmcr Caravtlie
    du luit Btotk de Via blanc u rou*
    xua de bordeaux,
    Un lot de ai caisses de vin blam
    l rouge.
    la: cuisses de Champagne.
    frix dliant toute uoneuirence
    jar queqie auditeur et euivi d'une
    onse eu veuse.
    Vuia lez-vous acheter
    Cheval de Irait de grande taille,
    irfuue et bien CwDSiitu?
    A.Iress'r/.-vous aux bureaux du
    Maiiu .
    i la Ville
    de Verdun
    Grand Magasin do
    Nouveauts
    Hm Irarersire -JiM
    ;._____________^ Par Wiile des grandi change-
    * ~ --- 'in,,l9 ions.par le propritaire,
    AVIS la "'^"s^PPeltrailsurmaii
    Pierres ait:ficiel.es, colonnes, h Or&H AlutjaSIU
    usres, carreaux, chipitaux, .'or Nom jusiili jar Sa *asle ha Ile
    ,1 se corinthiens et:, en cimett tt aurlOUI pu- lo gianu develop-
    j.an. tt pris lluMU dwalTairai qua M. C-I.
    ISSTATtLm ^ccartentrepieiidralavemr,
    SaeieiserMi Franck.Solegee, i LE U^AND magasin
    ot de la scierie d- M leanSimlanil pour lei rlienls les m el
    Qyuds |tileoii\iLa au y ajoutant eaUine
    i or'ail Logdos fneul dcavaniaye mconiesiables
    Remercimemt
    Le gnral E. Sl-Lt et ses en-
    lants, Mme Veuve 1 irsias Cles-
    un, Mr et Mme ISicolas Duchemin
    Les familles Innocent, Ceorges,
    Barthlmy, L. C. Verrel, Uuue-
    rouelle, tuiscou tt i instant A r
    inste remercient Lien sincrem (n
    li Compagnie des pompieis ainsi
    que dt rwmbi eux anus ijuiVeur
    <>t donn des preuves de ruelle
    sympatthie l'otcusian del perte
    crutlle qu'ils ont prouve en la
    uersonne de leur regrette Marie
    ladel ine Josphine enleve a
    leur uljeciion le 3 Janvisr coul
    Ils leur prient de croire a leur
    profonde gratitude.
    Madame Rose l'aima, Me.Ulercu-
    le Latinns, avocat, Melles Clima
    lydt, by-via Liliane, M. M Chris-
    'oplie, Lbmartine, Julier, Talma Li
    Mena et lesautresparepis remercient
    Dieu sincrement tous les amis qui
    leur ont tmoign des preuves di
    sympathie i occasion de la mort
    tragique de leur regrett (ils et tien
    Job Lahens dont les deuxiambai
    ont t broyes par une des machi
    nts de la t. G. S. sur la route d-)
    Lanelour, le samedi 10 du courant.
    Me. Hercule Lahens adresse pir
    ticulierarnent ses plus vifs remercia
    ments ses confrres du hareau. 1
    i Magistrature et aux membres di
    l'argue- lui ont bieu voulu i assista
    en 1 occurrence.
    l'ort au Prince, le 1 j Janvier WJQ


    h y Ain
    ARTICLES FRANAIS
    i ; fi;ison Max
    -
    I
    lin verte ehna
    Spoormaker
    Jlue Pane 108-110
    Prixdfian l tou le co n currence
    Varits
    (E fOIB
    SALLE D*S IHIUINES
    PAVENGAR
    III)
    '50 cenlin es
    , VENDREDI
    Au profit du 1 ci'-o
    La MAISON_du,BIGl< EUR
    Kn 5 |. ailles
    G. 2 CO
    On donrera sous peu : JUDEX.
    Autos franaises
    Plus de panne l'ius il'an et
    Plus de reparutions
    L'j uio Hr&ier
    Modle 1820
    a atteint la peiteciou nu-cubique
    18 IjP 4 cy kdres
    4 viitsses ei marche arriie
    Pneus Michelin !
    iGtneJ (.ermet ai \
    ainaieuis d'autos de l'oUiir Ut 6
    Maie vonuie de luxe au prix u i-
    iie voilure ordi.iiire.
    Avec la brasier {920B i\6
    devieLt uue latte.
    Pioliiez sans retard de celle
    occasion exceptionnelle ei sdri-
    hz-vli's pour tous ittsetfefl
    aeiiis a
    tord. F (Ion
    Igail four JJaili.
    Rue du M.^M de l'Etat, en tte
    de la Banque Nut onjr.
    Le ch*i
    Bayai Mail Sieam
    racket Company
    Le steamer Catalina sera
    tci vendredi* ; renanl du frl pour
    le U'ivie, Ho i' Londres.
    Port au-Pfince, \\ .faneur ,920
    J es Agents
    Roberts DUTTON &Co
    Le st amer Caravelle e*l
    UtenUu samedi 17 courart.
    Il repartira probablement di-
    manche toir pour Lap-Haitten,
    Vmtto lJla\a, .Sun Juun de Pau-
    io liico ci le Havre prenant // d puduyers.
    i oit uU'Prince.15 ianvier I92d
    L'AguM. KOBb IX
    Une du Magasin de VE'at
    Attend par te %U amer franais t Caravelle nui sc.-a ici
    _ S #* 15 courant les articles suira ts :
    Chapeaux et canotiers de toutes
    qualits pour dames e! Miettes
    Chapeaux pour deuil
    Serviettes damasses fil et coton
    Nappes, Outils matelas
    Chemises fantaisie pour hommes
    Parapluies, Mouchoirs de soie
    Cravates nuds et rgates assor-
    ties, lins de flanelle.
    / a Maison
    fi. Martin Rio
    Service Ixaiional dHygi.'ne
    AWS
    Par suite de la ^* riceir d'ti
    (glande ccniPf.nie sinliicaue c<
    icduits puimnceunqi es, Dit cl
    aine quantit de wceins a fe toin
    la dif| cjsiion du Service d'iljgii i
    t Uclii.
    leb | mer m s qui le d&irent poi
    ont t,e lane vacciner sans fiais :
    lOpilal Gnral de Port au-frirec
    ooa les jcuis de fc a ro 5 p n .
    amedi, Uiinai.i lie i l luuei except- .
    Toutes les peisonnes qui accei
    ut bnficier de cet e ollre d<
    ront apis avoir tti vaccine es H
    tse nier l'Hpital dans Je drUi
    ulu pour q ip i uni'Uisee se rendr
    ampte. des teultats obtenus.
    Eslintr ce matin le stcamci
    Colon i de la ligne Panama
    avec les passagtts nuvants venant
    le MwYaVk. :
    Luultnanl tiurron, Lonard
    tirussaru, Joseph Boute, Mmi.
    U0W(/'C// b. L/(CI//.',/y. Du/110-',
    Mr et, Mum hdy. llioil, .li- L
    i Uzpotnch, tmeSuzan frachel-
    tan, Aime li. & tories1, Madame
    vruitck l'aubeit, Mr ei fmeO
    iJul.itnyer Jjtit i'eneliipe liai loi-
    mo /i n%, Aime U. li.otHj.-t tn-
    tuiU, Aitu. Mille, i\i/ tl Mme t
    nots, 11. Vurliii, VV. ,niih,\i,ii
    U.rliuda dcliaUiiu, il 11. aud.

    IVLhU
    A LA, .
    Vien Se recevoir de; forts stock
    de marchandises suivantes "
    Ea'ino Coq, Boola Rouge, Poule
    Sainl-Lsi/rooce, QoJiat ossrqQis Man'juepure J.id en fer
    blanc de I '_' Il el .~)l,vr s. Manl ut
    de larnillv 1.i>..lei :, livres, uotoloe
    de 5 e- lu livres AlIoiDatiea Sao
    kpis. Prot-cto, Climax Hiz pomin
    de lerre, savon Armoui. kiczue,
    Dire, lo. aruftle, Wn m r et la fauieia
    urst pnze. Pcrtei extra de Malt
    UiecQUSods tu fpibloiic de 4 et .s
    livii-s- fluile d Olive 'tsntRre svv
    neire tn Uiblant do l,fc, 1,4 1M el
    I talion. Vins Xrs (ele*lient / pai
    ?ai'ou. Epices cannelle, muscade,
    ,ome. sms eioi.e Bcuirs de pbls
    Copci bague de I et 1,-J livres et
    (ueraain de 2 livras Ueurre de
    uiiine Cbaloonei et Bartiom en (ei
    Isnc de 0 iivies Sachi t^ ds |A I,
    -, J, 4, livie.- Houblon. fuiSJOU
    Sco- linii" de coton cl feiblaiic de
    1(8 gallon. Bicyclette.
    eic- uazuliuu-
    lien mut d'arriver*
    1 totale Son-fkid
    Mn-mlawi, auto,cord, Tires
    aj Wi*aiif32doMai?.-.;i2i3 I|240.od dollars
    Sljchclji-Auto-Tires
    Mtl If2 27 do.'ari
    Pour quantit, meilleurs prix
    H.-Murad Sons 6c Bros.1
    ..- pur Disnti.i ". . ; ;.
    1 _J-7 "-C. lAM-OK'Vit, L
    **j RHUM'.. Al
    siOEROYFI]
    ; -
    : a
    il,* ,.; :^': is.ruituh ':*,;}
    tU'Dc PH*TiGUF toSMnui(Hl>U9f-BK.
    Dl, ZaSBRSI te. HANUlil. o rbrtc>B{ ic\
    BC'JC Paul f]. A uxiia
    Mres de Familles *
    PU S DAI.IUMI.11ES!
    Dorenavan n enplcy, z chez xous que TALLUMEd/t 0A2 BEKNUART
    com p!?' ,a.ci,e' >Bl'bble, iadiRpeo
    sab.'o dans le murg* plus rreft
    *? ^A v: fftSKcViVmfi,leurul dacier
    JaffdSBT rumi de joiiidrft
    iiondo? U"3 'e8 Pirtie8 du
    En vcd e .h z Mme l '(T IBOtS PILS '
    ;*v h iu \ un; r stre, forl-au Prince,
    Marchandises attendues
    ^e steamer CARAVELLE qui sern ici vers le 16 eoorii t ippotte ci.lu
    lauiitb niBiciienditca a ma coi.bi^La i n :
    Vinyl Lprriques vin roi-K d. Moxtpanx
    ' ,rl barriques vin bl<" de llprciennx
    9 caisses vin rovg, benc 'n houleilles.
    : ^ JMarquo Mdoc & Giavcs
    >C cuifsfs L queui8 des
    qualit mrrienrp.
    Q bon assortiment de conse
    Rues du Magasin de l'Etat
    el Tiaversire
    Viennent f arriver :
    Cliaisep, dodinrs. miroirs, carpr ls,
    'iMentPs de lit. nappes et dainesee?,
    dfiil blat-c ope'rifor, oasineiies'
    filmbeaebe d'Pgonols n caabniin
    suprieur?, bizin plqa^, zpbirs as-
    sentie, similis, naosoi k pour linge
    ri'-, calicot d'or, vri'es. crpon
    f*ritaisi6 et e'IrnVsponr robes lis
    ch-ns8WT8 pour bommes etfemn ea
    rbanpseltee de fn roui enfants, chs-
    peaux de paille pour l.o.nmps rk
    pour enfarls, formes icur dames
    /ubans de oues iortes et tou'e
    iiances, toutes farg uis, soufaches
    coll ers, IrrFses de heip, ehptnisea
    JOHNBURNS&Co
    180it liu9, du Quai
    Bonbons aciduls
    |/Storef es
    par caisse,
    Lait Condens Nestl
    ssoitiis ( Anisct'c, C8cac. I ippermir-tb ) de:tj'''r'crj-s et c ufctrs pour hommes' r
    seives frarcs.es SrHire,, Tbou ft*. '^^^ft^^itfl En VBH (P CllPT. Jf *| S>? Wfi* $***,
    pommtwimefiu oe buf hoiSTd Jean ^H U.Lnm. i., ..-. V_ ?' * % Bcha,
    'Marquerennx e OliamniiPsns.
    jmine la plus yrando pnnien' 'ps ricl' **' d^j;- n^seiviSe. piire
    u qui en dfirent de s'irrr-ire CD plu3 lot peur le erl 'e
    Prix models
    !0uC .' '^^^Mariu, Berne. M*e On.
    R( v.i'e. Ho'.mvfl d' Alto | 'ne -
    Rve du Qm>
    i, .ure?, |{. \
    N'oubliez pi
    (ci et i raeiil-i


    i* nr.
    -
    kcrez vous coalre JJE FEU
    A. dressez-vous la plus fort* compagnie des li ('
    La HOME INSURANCE C de N.-Y
    atjeul Gnral pour Hati:
    Eiig. Le BOSSE, Port-au-Prince
    I roU'wz votre Maison, votre Magasin vos dpts au taux 11
    plus raisonoable,
    Aucun te ifi eommission k Courtage payer
    Renseignez vous taris frai par correspondance 01C
    toi ex discutervotre yrobline chez
    Etig. LE BOSSE, 05 Rue du Quai
    loi caves de Bordeau
    1C3C, GroniTweMOj
    Emile Ucreix
    Dfposilnire de* marques f anaises
    M;i i R- z r *' Ro^er Liqueurs fine*
    ^ BORDE\UX
    Bw die i "
    ITEiyMP
    Mai celui Marceau
    BORDfcUA
    I. Jtapiti \io ^Cognac
    Av se c co : irn;-G tiegros M d mi gr<:s qu'il d en dpt
    aidai, di ed > m. bsonsc -i.'tssi s il l.vi'eauxpr.x de ces maisuos
    i n\ cour,.m Mir Il >e met la di?[usilion de ions pour tous rense.Vnemcnl
    tteafaiiee tt Jcs ouiiucuq(s fane excuter d reciemem
    Grande liqueur
    Vins
    **mmmm
    M
    La mai sou
    Veuve Barbancour
    a reu
    j.n.. ..-'.i i-"
    PhariGteie F'
    Angle de* Rues Rvxet du Ce tre
    2 Mdailles d'argec*- Expdition delBruxelles 1910.
    Uioratoire de Chimie Mdicale
    D'MUriiS V -prilil<'s l:r aD-ael amricaines.
    Frnaraticn de huit amioul** mdicanvateWN sWnl.ses
    et injectable^
    rc'aliH''. in?fl vKS-l./ri' qoe timple ni fi ruipin ix.
    ludbydiarf/ie. tfum lra'.Cifientf rie Fe.iier et de /cLiir
    Il y a lorjouis en liotk : Xmosllicofe' Si.op lecioral,
    E'ixir de PensylYanie.
    rtpisitairc du PREVESTYL
    ficpr'senlaut des tablissements ( h&tet&in
    .*i a maeie
    /- iLt il in i -L Wa L i
    VlAKTUL A. l'Ultt t'a. G. *>
    r** eu
    Fonde en 18 50
    Produits cnim ques ae> ncil*
    leu.ts Lains a- *i mte et d'Ame
    i urne Dcinit icc Kulmcs
    Pailumeiietraiiv.oise.tt inr
    catfie.
    Petiur Hiug Store
    Miiie?-i i* al-HttiliMKWaLU
    i s'ablished I8b0
    Amern an Je r rr-ucli Pa eut Aie
    Jic.ues Det diemicah iVou lin
    icpe uiid ibe states.
    Ame-icau pitscriptioas tillea,
    hench iV iiiericfcii PeriuweJ
    lol.el Waiti*.
    Gel il al Pctrus
    Pliai maty Uiaduale ol Temple
    UuiViiwiy, Pliiladelpbia, Pa.
    -.'.m... '.-a'twwggHBBg'gf*
    m&*mse>' > i --M**:
    ..
    FUMEURS
    urioue, dite !a nutrition et oxye Us pauses.
    I"d . COLTt rntVAT.MlB.GpAVFLI.E, ^^^P>LCIEF, fClAll
    QI'B. AKTRHIO-? LKHOSK, OBWT- AIGKtl'RH.
    i vr M r>n&K fcwi le* >'"* i''niM de ,a lu'Pe* ,
    Xnri'tM; arrte Ks hmorragies, suppnme 1s vapeurs
    i tu n\E Ceft " J*' rai wr, Col qui mwarcpEa, Cnuioo.
    Fvmf* le Jof>
    bu ne fume* pas
    40 frittta cipaieilrs l labac
    3U boit- s rapieis JUB veilius
    i en deux mois,
    llenrsenlant des leboraloires Tcrrlal Do om^gj^ aUe,d6
    lAiTUlIM.-rMirfrl Hftiqif, conie Hketku g:al;o-iW
    naU g et enlar^ea
    LllURlfcE- S|tiCque del coi s: i nation.
    A acnls demand* variait
    Mr Flix VUHD
    Seul Agent pour Haili
    Volve sant est Qirantie, vos habb
    tud t> de {uni vieillesse. Adoptez j
    La (arole j
    Dlicieuse cigarelle. Elle, est dans
    tous les quartiers.
    lo centime* le paquet
    Dptt cent'a', liar du Lut aix, Hue RgU
    Grand Htel de Franci
    Angle des Hues Roux tt du Quui
    Etablissement de 1er chah
    Cuisine excellente
    Situation exceptionnelle \
    Clruubres are* i>ar modernol
    proputaihe: p, Patri/j
    ?
    P"
    ^BP
    Mi


    EDWARD M. K A PULL &,Lo
    New-York PoriauPinre
    Spcialits k Mm
    Raitoiel
    Grande Maiscn de MODES
    Mr Juan Bautista Bav
    Aie pli'ait d'annoncer au public en userai que s us peu^
    ouvrir
    Vne Grande Maison le Mtl#*
    l'ioattr les B?za i New-Yok. 0 y an un n il s ckl
    coBiitmea eo^:ecUoiui< poir homnara. lem r- e l'.n > "'
    in uvaia gilement de lins ikai s pour la eu |Vli<>*>, s i j i rJ
    uue ariiMO d rare ul-ni. lien Cunntti lfctis la liau 2 b de c*lie % i i lo.
    t>a Mai an vcuii-a, en oalre, des arci di s il r ,nj
    clioix ela lu pii\ij tiani outes coucuneuce?. Ioii.smsih IiM
    'pris avec cruunifr'ofii des pluaf^andeifabrii"s4


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM