PAGE 1

, 0 . —.* LU A k ftN A la mmoire des Ilros de notre Indpendance, le 2 janvier W2u II est six heures du soir. Musique m tte le cortge de la Resp. Le g. La Parfaite Siucr. i, descend le n.oi ae du Calvaire et traverse les rut qui dboucher, t par le March Gtltrard et la Kue du Portail de Lo^ ne pour monter aux Raquettes. Uni foule immense compose de personnes de toute conditions le suit. Arrive la Loge des Fhiladelphes h musique ne cesse de iaire retenti) aux chos les accents de la Dessalinienne..Ce nest pas une jcietxub tante qui se tau sentir dans la toult, mais un pieux recueillement, un sorte de sentiment de pardon ci n'avo.r pas su conserver intact le patrimoine lgu par les Aeux, ht effet, il semble que c'est maintenao que tous comprennent ce que valait ce petit coin de tetre o lhotnmi noir pouvait se sentir vraiment librt sans tie en bulle aux prjugs dt race qui dioler.1 les autres pailie* du monde. C'est a l'hoLorable Mr Justin Lau turc que l'on do.t iidee de cent belle manifestation 11 ira pas vouiu que l'on dise que lacmJ s", pu se i querelles stities cl teste icitfrenw aux glandes et nobits choses aioi: que te patuotisme couit comme ur. nisson par tout Je pays. Le Ttmpi. tst ait;siemcnt doit de uniuies lur.cbres. L'illumination est i giotno gite LU cencours Ut\ou du Itre baume Ciatt, Msgu* uat Communal. Le rite commci.ee, i-accacia est diblnbu aux MM. U les fleurs blanches aux appr;n;is. four la circonstance cesi le ri un Uu Grand Orient dHaitiqui est chcsi pour les olhces du nie car la n mfesiatiou est une manifestatioL hatienne. Beaucoup daulorus ion remarques uans l'enceinte, tnm autres Ici Membres de 1 Occupation amricaine qui sont placs a.l'O'uenl Le Fl.\ Albnt Ambioise.picrd i. pardie. L'est pour parler de rmlluei ce de .a maonnerie dans le inondi i dans ht vie politique des peuples. Il cite des cnitires loquents du non. bre des maons de divers pays liait., je vous fssuri, n'es; pas au dtiniti iang. Il ait ci, f in tout ie bien que Jt Paya peut attendre de cette SocuL. c'est le loti eu fi.-. Henri Lubidou qui vient parler avtc fiene.sie ai 1 oeuvre des Auc'tes. Les laits passs sont la devam et on ctoit revivie par la pens.ee les piodigcs de ces preux qui avaient potte no.ie gloue iusquaua toiles. Ap.es le fi.*. Labtdou.c'est le profane Mr bdouatd Depesire qui nous parle du bien talis par le vJinslu uisnie et de la conttuLauon de son oeuvte par la Pranc-Maonnerie. Le profane hdouaiu Kwusseau.donl ie paitiotume n'est plus uu coutt pour penonne, nous parle de la g Aration a venir, de ce qu'il at.enu 'ellr. pour remettre la iNatiou sui le n.cme pied que les Nations civ.n secs UiaJg' des cmbies qui vctlen l'toile que nos Aeux avaient aita ih jusqu'au iiiii ii tnt. En dei nier Heu c'est le tour du fit'. Chaudlei de pienaie la paiole poui condamner ceux qui n'ont pas pris ipait a la lacileslauon en disant qur oui euu fi.'n.li s'appuie sur l'union ndispensab.'c de la lamnle hatienne pour te relvement de la N'aucn cai roui K > i Liut dirist doit tre dtruit. Jt cciiGnme ceux qui te servent de mcAuiLtei il de talorrcies aupts ue rtlurgir pour ai. antir .LUIS ad* versants, li insiste sur l'abngation, la tin ces raines qui cepeuventfaite de nos eniants que ce mauvais ouVIKIS de l'ciUMe de Re.cnstiuction Nationale. 11 u'tst pas d'auoid avec ceux qui accusent outre mesure la Nation ue n'avoir pas avanc dans ta voie du Picgis car, dit-il, nos loits sont personnels car nous n'avons jan.iis din-.ar.de compte aux -unes nations d'avou.elles aussi Ira \etse des sicles de bouleversements tltrOY*Diaa et de bugaidages. La si luation actuelle u est qu'une fatalit Uistunque car bien "autres ont l'pee de Damocies suspendue sur l lte. 11 compte enlm sur la Fianc uuconuene pour taliser l'union du peuple hatien ei aider clrkacemcii i'Obiup*nou amricaine daus le cu e|oindre la Baltique, mais ie bauai. ut changMe direction Licomp^nte de la Baltique dut acquenr tn tutre btiment, le Savai nth, cons truit chez ciotker eiPickitt, a NC\N foik.C'tait un navire mixte a vo 1< .t a v. p ur;i 1 jauget 389 tonneaux u machine 1 basse pie. s. o in ha 1 coiiu; \ on direct-, acliuii rait d ux oues a aubes. Les toues, en fer to gc, pouvaient se dmonter et In ;nsse;> a bord, en cas de gros temp rites tiiiui i butes par des tamooars en toile gculrunne tcadm .ur dis barres d.Lr. i'ar vent me iei, ce baie.u maichait a tioi nscas a la voile et a cinq nceuus ; a vapeur. Le capitaine e no notait Mosss Xogeia. C e.t le 26 m i 1819 quele b t u quitta SaVanmh poui niveijoji en 1 arriva le 22 juin, l'endar. t la tta verse, on se seivit de la inaclnu> jurant dix huit jours, et en maich. 1 la voile le iesc du temps poui :onoirnser le combus ible, qui ttai iu bois< dt pic. Au moment o le Svannah I prsentait dans le canal de bt-C.01^es, nu ollicier crut que c'tait ui lUVlta en leu et lui envoya deux canoti de secours. Le navite a \apeur fut lort Ici%  Ltverpcol, mais il lepattu bien v. i pour Copenhague. Stocknolm el >tersbourg. Li>mpei(Bf Alex; die v nia le paqu-.boi et oti.11 au >. q'.t . Kogers deux magniiiques thalacs. < ter provenant acs uisemux de a Russie Le Savannah fut surpris Croi taut, pai une violents tempte a U.^neuc il put ecUapaer. L'entre prix ie navigoiiou sui la trinque eLhot. J'ailleuis et le sleau er qnlaleiv, oouig LU uovcmbi. ; il tmva a b/auL.ii aprs Luqu^nic JOUIS ut voyage. _Daus 1 un et dans l'autre sens, 1. uraveue a'euit faite sans encnmb Mais nuigie le succs des deux voyages, la machine lut enleve du na lue et \endue a l'usine Allaue d< NtW Vaik. Le cyln.dic fui expo^^ qu.UL au bateau gloiuux, ;l $tg\ .uinme humb.e voiliei sur la hgn ic New uik a Savannah et lit u. tiugc eu 1822, pies de Longlsiunu ce ne tutqne seize ans plus ta< que U UaVcisec de l Atiaiiuque tu Cule en bateau a vapeur. Les vo> j.jda bniua et du Grai \Vtsiej< • uieut cxecuia en 1838. Depuis ce momeu ie nombiede puqUibo.j tut hies euve. f Le Purgatif Idal BW c'est la Pilule du D r D ehaut 147, Ru du Faubourg Saint-Denis Parit Facile prendre, Ne ncessitant aucun prparnti;, Ile ne provoque jamais de dgot. Supprimant 11 dlAta, elle ce dbilite pan le malade. ITtzfteantpaf ierepee 1 1 1 chambre, elle ne tnm cucunc perte de temps. FlU cilTo que tous M .imlialres, elle eit, par consf<]i:r:t, sieias chre. D0S2 : Nnearivc, ? s 3 jtiiHi LAXATKl I pllult. Aprs le rite une collecte fut faite •.u profit des pauvres et le montant remis aux Saeuis de l'Hospice Saici Michel. Plus de quinze cents personnes de tous rangs et de toutes condition ont assist 1 cette manifestation q est unique dans les annales .ie i ville de |acmel. Nous savons qui beaucoup des paroles entendues son entres dans une oreille pour ensolit par l'autre et que ces sermon ont t fuis daos le dse t, nanmoi s il et i esp'er que les semence q .1 ont pu I ontbri dans de.-.oa;is germeiont ei DoorfOaMfM ie tempei certains eftoni, porter ditiuili. Manfe*tation8 en l'honneur du \ouveaa Matjistral Hier i la run ; on hebdomadaire ies membres de la Rola'y Club, aux ?ves de Bordeaux, ont eu lieu de belles manifestations en l'honneur le noue Directeur, Mr Clment Ma Voire, loccasion de son lection a ia Magivrature Communale. Sur la iropo>iiion qui fut faire, des aedanaiio"s unanimes salurent le oouf au .Magistrat qui rpondit aux dif rerfs toists qui lui furent ports Mr Payne aprs avoir prsent ses :omplimen's demanda d'pargner do' %  M: i vint les arbres de la ville qui r ont t. ; u its — Mr Maglotre nota :e t* requte Kcorfortan e et graniiose raiais rstation /... Faits Divers RENSE' NEMENTS METt OHOLOOJ.QUE3 OiiSHVATOlitt; DU PETIT SEMI MAIRK COLLEGE ST MARTIAL Mardi 13 Janvier 1923 Baromtre 754 1 rn.ir.imum 18.7 Tem:c:atdte I Notice to 4H Importer s Tliei ia'now iu tats L'ustoma.halla itupo te;l "mercliandiie wuich iiaa benii lielJ iu douane lgal limit Al interefcted importera are waroed tliat unle^s nntuddiate action bu tbken to l'uliill Uutoma t'jriuali les and re inove such marcliandiBo prompily, it wil be liable to b(< boid at auctioti l'or duty, a'oratf-* and linois. Thi aciou M uecaaiary 10 insure die ueedel apacu for uuuining cur W. S. WATTHEWS JR Deputy Oenerai tieceivcr Aciiwj L.ullecfor /' Cusloms Avis aux Importateurs 11 y a en ce mouiern daus les lit 1 lea do la Uouauu des imrcnandiatt importes ^ i 01 ta gardtSjn ei douane ddx iniiciiuuui tn liovant nniver. W. S. WAfltlkWS in. Adjoint lie vtur General Agissait, iviimu Lulleciiur de lu 'Douant maximum }t,2 Moyenne d.utne 22,2 Ciel 1 c clai' jjir et nuit. Bitcmtie unst m. I. SCHERER LTn Navire de la flotte Sudoise attendu ici (Jrce a I amabilit o>. Mr 1-". Madscn, le sym patliiquc* ion i, JJ Dancmarli a Jacmcl ijui uou& .1 couunuoiqu quel|Uci extraui ic lournaui, uoas bomiiio en mCSUIC U annoncer l'amvtc JJUS notre rade cotre le iflct le 12 janvier, au navire IVL(IIA.\ Je la Houe Suedoiac. Ce b.u.-au qai a un un court H'iour Savan%  uii e*t eoramand par le eapK. Guoaer Unger avec, lecapu. Ututai Uavij wiUKlouoaLaiLo K -online MNiiaJ — Le sous ollicier sont au no.norc de 20, les cadeti de 20.— Le pcrsoniitl, y coroptu lei oAkkers, j'lve a 400. Apres sou sjour 1,1 le I-VLCIAS se rendra A.ngiuii. put a Coton, fuutm, la ilavaiine, Mewpon News, tr'aimoutta, le tlivre et .vuvers. Voici UOIIC ae UOUVClKI EtCI eu BerStCCUVC, avec l'arrive dts navire fort-au-i'iiuce. xiulteua K ligiauat a H ti \OUJ coatuiOlU viveiuenl u lACWn uu lasciCi.e ue Janvier I ci ae cette tuiportaitie puDucaI10.1 religieuse. i.eua qui s-y iiuressent y trouveront de nombreuses matires. Arrive de Mr £lliot N'oas avoiif revu ave; plaisir Mr tiuott le disiti prcjfdeut de la Sugac et de U Itotarv Clui>. de retour de son voyage aux mais-Lins. Nous lui souiiaitous la plus coruaie uienvcuuc. x\oniiUtiona dans i glise Le peie Leroux, cuia de st-josepn uaraBI partir bieiaoi poni France en con^e t administration ue la e-urc est conliec au pre bi.-eui. — Le sympailiique pre t'csscl a dnomme premier vi ure aux Lunaives. iiemerciinemt Le gnral E. St-u'n tt des enfants, Aime \ tact 111estas Lœltsy un, Air et Mme iSuolas Dacnemm L*C6' /anuttes Innocent, Leonjes, Uartheleiny, a. L. \ernl, Duqav louttle, K.01SC0U et k. instant v yUUe remercitnl bien simremen ta ijjiHyi.itjnic des pom^tes aitui p nomOieax amis qat\ltur uni donn des preuves ae relle sympallluea t'otCMiion del put; cratUt aa'ils ont e^roaue en la otnonne de leur rtgieUee Alane uiddei 111e -lo.>c, IU.JC enleve u leur uf/ecliun U o Janvisr coute ils leur prunl de sTVsn a teur profonde gratitude. %  pais""""!"""""""— % % % % % % % % % % % % % % % % % % % % Service national d Hygine AVIS l'ar suite de u ^euiosii d'une grande coiupuuiiit uuieiicauiu de ui'uduits unaiiuciLiutiiji.eo, ui.e cet taud quiiniuuo vctciua a ete mise ia diaooaiuuu uu beiviee d Hygine d lluiii. ce peraonnus qui le dfirent toui ront be faite vacciner *us Irais s l'Hpital General ue l'on-au-fnnce JJS les juutb de iu. iu a p. tu., 1 ni'iii, uuiiaiiclie et luiioi excepte. I .) li a lis i.eiOU.'H-a qui uc'Cei ieiit u iiet tticiei de eut e Lille Ue vio.ii *>i ie* avoir < te VaCCluaM s. ,-tec %  ** uOuual de 1re instaic;dc e..bei,c et ie condimc au toed •Nouvelle com^Oiiuon du 12 Dcembre ^rsidence du vice prsident AH. Legea| Assesseurs Ls M Lecoips et D. Apol Ministre publie G. B. Duqii A flaire entendue oc lie uu sieoi cpti iSaptitte, avoeai Me ha u tuc.euue ia dame Sebastien I.Hl dm, avocat Me A.Acacu, le Miou t UD.IL enieudu eu sou iequun a couciu a l'annulation du juga quereue. A la Ville de Verdun Grand Magasin de Nouveauts AMI Iravertire tO$ Par suite des grands changeloenis pjns par le propritaire, la maison s'appellera dsormais Urawt Magasin Nom jusifi iac sa vaste halle rtsu;ou' pir Us giauU developp luetil des affaires que M. C A. Oaccar^t entreprendra l'avenir. LE GRAND MAGASIN anra pour los clients les m oes attentions eu y ajoutant certaine nent de t avantages incontestables Changement d'Adresse Le Dr ;Volny Ilouzier, deiti annonce sa bienveillante cli qu partir du 5 Janvier HHDCttDinei sera transfr de laBof centre la Itue Pave ou Dl Uestouchf s au No 427. Consultations 8 12. 21| Paaauias! Panamas 4 vendre, tue Courbe iNo 1 pour hommes, pour dames gairuimeis. Arrives par ie dernier Avis p ierrr s artificielles, coloaol lus'res, carreaux, chapitaas. ques et corinthiens etc. en en blanc et pris 8 heures midi 2 heures i $ heures S'adresser Mr Franck Sois; ct de la scierie de Mr 1^ monds Portail Logne I ijtsesde lu/ cutcaue Ituru-, oies de suite, f\ ConauKoa rotm ->dc^l SIROP 01 DESCHI ( l*Hmof %  •kl**' ta Presorit par plus de lo M> ?S\ plus nuaenta du Monde " J NEMIE. MEUMSTHNIf. F"BI-Eyil oupwur 1 u tlnd^ crue t~uii f.r^X.T^^'^^ %  ^ mmm ^ m *• )ITRINE,COIV*LESCEiCe.rrjl P.WU, atraru.Ws le prtmlr r Btcoo. 1er nalidej srnlcnt renatre r eux""



PAGE 1

1 fc. MAUS Vente par voie pare i In voru da la gross9 d'une bbligvioi liypo hcaiie en dae du 9 Mui yio nent enregistr et d'un (uiniiiatideuieut lignine au dbiteur ti rt iii tii ctueux il sera procd it lundi que ion comptera d.x neuf Janvier cuuiau. d.x heures du ma un, eu l'tude de Me. Louis Viluieny, NOAim lequi*, a la vente au Llu* Liicaiil (t dernier encbrisaeui aelbtb talion c MANSGUC situet dans 1 a ctiou ruiale du Boucassin CCITIT.UI e de 1 Arc*haie quelle ou' eu uii la contenaoce ainsi que le moulin et ia tucrerie qui s'y irot veut et telle que la due bbbitatioi %  e poui sun i uun u te et s'tend aantaucuLe txceptiuu i.i rserve. La cite \ei.te se fera atr la mise b pnx de mut uiii.e huit cent quaiam. ooiiuia moi tuii > \ ob.igt ion.deh u dcu-i nia i th. e;* itd't huiioiaiivrd. lrtiig ..ciuei pemiil c* auidceuia il a nus de s cil ir ui i waie vunu.c uc iu*e ai prix u y ne oiluit o.diu. ire. AVec la biatter iliJUle ie\e Cevie. 1 une tuli . Pioiiitz sai.s ffliar 1 de c. .t OctoSioii txc. p luiiiitllc ci cAt. t nz-vcus puni tous itLtei fc it meuis Ferd. Fat ion 4^^/it pour huili. Rue du Mc.fc.tt. n, de i Lut, en lat de la Banque Nationale. Voulez-vous acheter Cheval de Irait de grande taille jet De et bien (xis'itue? AdresStzxous aux buieaux du Matin }. Mail Sleam l'acket Company Le steamer Cataltna i sera ici vendredi, i renaru du /rt pour le tlvie, Rotterdam, Amsterdam et Londres. Port au-Prince, 14 Janvier .920 f es Agents ROBERT* DUTTuN & Co — Estmt' ce r..alin le steamer Coton de ta ligne Panama avec les mtuayttt uuanis Venant du .u wYork : Lt< ut. na.ni .arr.n, ., .m t cl brus %  /(/, uo n ,. i-OWH ty, o. n ,/,. t U -, Ai' Ci tinto i\ I y. i^'/t ( %  . rttzih.litch, Mu*e6+Z** "/ i ton, hmt it cu/t, u| e Viuhck Ji'ut.Ucl, Mr > „,. U. ituliliiujei tttt t'enet,, il */ >• iii:*, simiua; nani k our lu ge ., calkua du, v. ntt. cit-poit, labiuioit et Uir>bLoui rob.-8 be :tiautsei'e8 pou liouiiiies elfommti liaueuetles de fi. poui et-fanta, chupeaux de paille pour iio.nmea e pour enfants, foraies pour damet. rubans de loutes sortes et tuu<> iuanoes toutes largeuis, soulecues. coiliera, uttses de boie, ebemtae> olaucbc8 et couleurs pour bommts parftin>rie assortie d Houbi^am, river, Pinaud. Boorgetl, Ctlgate, pommante moeutde bœuf. Iium i quinine, poudre Moka, Fons • IL yale, Floiamye ticAlcool u uiecti.e de EUCqlt, caleons, eu.misetiei-, ti. V i). bretelle tic, N'oubinz pb qu on trouve de leu ci et a meilleur eouip e| d i VOUS SOUFFREZ :c 11 finit venu loigncr ininirli-:u. Uxoralac t Idnc, rota, ;ie d a p|iiiit. partM ;. luQt •'. M. • . CSSlt Souche, '-:*re M bile, font qii*|qne-at uvniptoraei i! %  linue*. •e tti lia i' T.\ri ipi.,, %  i • rt it j %  c tt a Maison -M-l.L JIL %  %  Marchandises aifenduas L 8 sleamer CARAVELLE qui sera ici vers le 15 courant aiioile enlu utles maicbanuise ma coi.bigL ton ; Vingt barriques vin rouge do Bordeaux tir.q barriques vin tlanc de Bordeaux 19 caisses vin rouge, blanc en bouteilles. |Marque Mdoc & Graves 5c caisses Liqueurs assorties ( Anisette, Cacao. Fippermintb ) df qualit auprieure. l'n bon assortiment de conserves franaises • Sardines, Thon l'buile, 'Marquereaux et "hampignsna. Comme la plus grande pania de ces ar icles est dj rserve, prirf a ceux qui en dsirent de s'imerire au plus tt pour le soldePrix modrs Lait Condens Nestl En vente chez n^lT^'f^: Jean ^ssad, Marius Berne, Lud .v.c Gros En vente en gros L. Preetzmann-Aggrerholin Bue du Quai eux. B. Martin del Rio Vient de recevoir de jforta stocks de mari liandiss euivantes J Farine Coq, Boule Rouge,.Poule, Saint-Lauronce, Goliat et auiitr' marques Man'gue pure lard eu tei blanc de 1. a 3 et livres. Maulgut le famille 1/S.Bei 5 livres, ctoient de 5 ei 10 livres. Allumettes 61x0 kers, Proiecto, Climax Riz pommtt de terre, savon Armour, kioza oire, loiamale, Wiener et le iameo* iist pnze. i'onei extra de Multt liiscuit Soda en ter blanc de 4 et b livresHuile d Olive d'Espagne suit i-ieure en ferblane de 1,8, l t 4 1,.' et 1 gallon Vins Xrs (exiellent; pai .aiiou. Epica cannelle, muscade, poivre, bina e.oi.o lit une de table Copc-nbague de 1 et 1 ( 2 livres et luencaiu de S Z livres Bdurre de cuisine Cbalonner et Bartram en fer ulanc de 5 livres Sacliats de l(i, l, J, 3,4, livre. Houblon, Emulsion Scoti buile de coton en ferblane de 1|2 gallon. Bicyclette. eu. oazoliuem Pour gurir ou viter MICRAINCS • CONSTIPATION CONQCSTIONS-CTOURDIttKMCNTS EMflAKHS OASTRIOUK IL SUFFIT de prendre d. l'un de vos repas tout 1er tfitux Jour* feulement une Pilule du D r Dshaut 447, rue du Faub %  5t-Deuis, Paris Has 11 faut exiger les Tirftables qui aat tut i fait tlancl.c-3 et mu DkMM .lciqui!?Do las :nott REHAUT A PARS 1 .jr.t t't% ii*ioieriint imprime en noir Viennent d'arriver* 1 lotj.de fton-Skii Goodrich-silverlown, auto,cord, Tires 30*3 \[2 \'0 au 1 32 dolarF.-32x3.1|2 iOJand .2 dollars Michelin-Auto-Tires 30x31|227do,lari ^ Pour quantit 9 meilleurs pri. H. Murad Sons & BrosJ Mres de Familles Dor n a; PLIS DALLUMEUFS t an!, n'otnployez chez vous que l'ALLUMEUR GAZ BEUXffARDT t". npioi facile, infaillible, indiapeu sable dans le menaa*, plni sr et mtilleur march que) lea allumettesFabriqu avec le inoilienr iil d'acier rersort cuivre. Pour allumer, il suffit de joindre les iila d'acier. U fabrique loa expdie par millions dans toutes les partiea du mo:;de. En veale chtz Mme I. J0UB01S FIL* J5?5 lhie Traverstre, Port au Prince, JOHN BURNS & Co 1801 %  Ru* du Quai Bonbons aciduls^par caisse



PAGE 1

I NU i ,fV / < %  i i f. i lH.1 %  . i* il , >>/.-. issnrez vous contre LE FEU fAl,x c a v e s (,c Borde ^ il dressez.vous la plus forte compagnie des E ( La HOME INSURANCE C de N - agent Gnral pour nain: Eug. Le BOSSE, Port-au-Prince 1 Trouvez voire Maison, votre Magasin vos dpts an taux lrjie les hmonagies, suppiime 1 s vapeurs et mirraiaes ilMElNE. Corne PlUf, PLI D:; \r, COI/QUE HPATIQUES, CIRRHO 8ES, DlABETE. Reprsentant des laboratoires Tcrrial 1 il Cl III BU.— rctmtitl lftiq e, contre aiiVctkrs g:stio'nU. f nalrs et cuiarea lAXifUM Srcifque de la coi stipatlon. J Plaruiacie AlLtrtili-EWaLlJ •lAUUL A. l'fcTHUi, i'fc. (i. Suc l'ISrIUr Fonde m 18 >0 Produite ciiiiu ques les nuit leuitB Usina de Fiance el d'Ame r.que. trma Dtniilrica Kobn.s Paiiuiiieiielianc.aisc.tt tn i came. Petius' Diiiy Store Sacceattt IOALDLKIJMEWALD i sablisheu 1850 Auiern.an A: itntli Paient Me J.c.nes bsi ihemical, lrow tu rtpe and ilie staies. Aiiie.aati puscriptions filles, i'rench A: mericai Pertunie. Toi.et Waters*. Gel il at Petrua' Phanuacy (iaduate of Temple Univtisity, Philadelphia, Pa. li g J % %  Jijjm's a li yc h i J, cellents bitcvits au beurre. On en trouvera *i boulangerie de bernnnd Placide connu* sous le nom Je Boulony**ie. S' Antoine I > ue df% Qs'irs No 5S6. ; \ Cbcz Mme. v've. DODYON j G il i lilr 9 i i le (i lililjn L. .LJf Fvnifz le Job ou ne fumez pas 40 •'. isffs riffarattri el tahic, 30U hnit s i apieis JOB vendus eu deux n ois, Un couttau stmk rsl attendu par Caiaville Agents demand* rartcut Mr Fclix V1AW) Seul Agent pour tiaiti ^tt.UAWsMLV .-•.•; %  jat'Brt,^^ FUMEURS Votre sant est fi'irantte, vos li tm ludfh de fumer cmuevbs pisqti l vieillesse. Adopte* La Crole Dlicieuse cigarette. EUe est dansM tous les (/ lartcrs. J~> centims le paquet 1 Dpt central. Dur de lui mx, lia Hua Grand Htel de Frano Angle des Rues ttiwm r t du Quai Etablissement de 1er choi Cuisine excellento Situation exceptionnelle } Chambres afai iUtr moilrrali PROPRITAIRE: P. Palri/i EDWARD M. RAPHEL & Co New-York P or lau-P rince Spcialits ib Produits Itapoiel Grande Maison do MODES Mr JuanBautislaDavil ouvrir r,1S dlnnncer au Puhii ; ei


PAGE 1

TrWn inne Na 3684 U< •rnttnt-iHAtiLOllU Il ECTEUR—PROPRIlLTAIRl U NUMERO 1{) CKNTI1I3 ABONNEMENTS PORT-AU-PRINC*| Un mois G." 2.00 DEPARTEMENTS l'o mois G. 2 50 Trois mois 7 ou CTRANGEa Trois mois 8.00 Les annorces sont reues an Comptoir Intrrnational de Publicit, 9 Rua Troochet Talis et 19. 31. 23, LudgateJHill, Londres. Port nn-r. Ira, ltiri hLvmnX lii Janvier .iii^U Quotidien ?——HiKS—55 TE LE PU OSE : 148 PROPOS PERDUS CATJSJRIE SCIENTXFI QUE Imitation L'Angleterre et Le champ d'action est vaste. Ne comptez que sur vos efforts. Surtout ne vous plaignez pas des preuves; elles vous rendront plus forts et contribueront vous donner une conscience plus leve de vous-mmes. Clment jMAGLOIRE Cj'i::J)m.hn;e spcial ai Matin Quelques (tfravfa n-.rsornages pro \ fessent q [l9 l| i3rain ,j > 8C e n d du ^ e) frnT ; o. m ; aent 8e e-ntils renseime* Ont ils assist ce te trauafor motion, o dcouvrant lia sur leur propre vsage des signes, trnalisle amricain. A;. Fre ngnale une vague de sentilents antibrilan iquesCAUS^RIEIBCONOMIQUE Dpartement des Relations Extrieures Les tlgrammes suivante ent t changs entre la Secrtairerie d'Ktat des Relations intrieures et la croiseur ar*en in i'j de Julio dont nous annoncions dernirement l'arrupo.Unce spciale,, .„.„, Zln-Vciac*, L U i.ovi.r .920. Unsnouvelle institution vient d'tre Secrtaires d'Etat des Attires fonde eu France, I instar de cerh lJ "gres, E Justin Barau Port-au-Prince J. Ci suprieure. offrent,, ma, c^^lntil!" ttAy^ ******** M •mwE.t !" uun**t r. n ... 1UJUV < n u se perfection g osse i ait de profits?! leurs Ll>yd G.o ^ t.lhut tpiience, de Robert Ceci u'ont-iU pas nuques et aut-es, quelle non %  i t ur dlie dana li coourrn4 e> ,aur a procur 'occasion de tmbid*i8 son dveloppement loiaue 2•f*tOie envers le gon ,„,,„,„,,, .,,,„,, r u Lord L e i e ' n ndiitciinoren.lsept'a verneraeDt le Peuple argendna. Mmdkmiifwi/^M,,,^ SSS^cS^n^L" P en f' fl ***l ifinwle paa voLire ri ? d a cour : f etolwetratten gn il U dsire nm moins avidement Co ne ,,„ n ouvelIes v i ls ne se pri dent, ou inconstants, le ,ouiss,:ur H J}!!" P a8 > n / jn < P*e nroater Jostle marcherontvnltmAm* ,...I,.I,. ueswnaants de leur expiien coin m; la plus et ( ? ) IIARAU divers. La longue distance uns .coutume. .M s^W.Uo, tlouse efa^TauTrV repr ils unnUniu & l. <' .n IJ . %  . r iicieiiCe Z)WIHI IxrrparabU, ih "V"? !" , Wccom*wi^coura^, ouvert WJ o/nMaJ? u' 8 hflij,,ier comme Mment malheureux S entleman, boire danavun verre wromMiiieneoreceaxeiiiaroieii/ marhar !?L U,i "'' fuaier Un Ci MnMcii du** lu** „,h;* M~t m <'"er avec une cunne, se Madame Holttj 5" 15 th streel ( Rue Dcislouches ) Leons d'anglais TuiicUm i* pi : as off:ielles besognent en a,o:rei Etcelaest bon "; ne mois apportent pour ce port ', M :ive. nui rencontre de huit cent vim/t sept tonnes l£/50 S UiSSS? !e n s .F '^^''narclnadise.sairer .totax 8 Ci Parmi lesqueliesse trouvent: l, ncor *on< point . une chat e.garde |.a.liab.t.;(lts de M P a P l£rs d'affaires tend sont bien tristes, mais plus tris, ,,,. •%  — -• •>.<•= u Wl ce fM'en n enlent ffSft, "", 6 ? l0 ,ette ^ • Pt F eDch lesso s nn B .inP p i"^I:.i."!ir' ''^ par Translation ot officiai do:uments ungidieis, e:c. 1,1 „ --W. 1 J, IULO UU1 1HIIJ14HUII Ul Ul> n-n-1 ,pre f noentparfoi8(,e8dle: '"' a d business papers Au/onr de nous retentissent plainUs SeS 'l. ne't.S 0 ..? U "i" 0 1 £ e dit mnlheuMLX Nt m tutti .1 n n* 4 a P' ace u d Coritt-'Ul da, w lec^rruH^r^irr a; d,g e u r.u r r e , a r.r? u 8aii uwi i U^nVe^eus^pos^^. rrfm'rng^e^Ve^r^Th.'a 4//re/I iV. ^ooke i/?. Rue du Magasin de VEtat Aitend par le steamer Caravelle mes d'un mirage doutant plus danya S8 et i e8 uiondJimn^ ' • l -"'"*'-^ reuxqutlnscese daugmenler le nom Le singe est mSn.l,i a„ „ 1 un fort 8fock de Vl b lnc £t rouge C0U >P * ^ savoir' te. '--•-c ui-apelJle du calcul e x"ra de Bordeaux. g praticien dans la voie pu rem -1 (r dei sacrifis i Le progrs n'aurai \ il pour but que d augmenter nutr d K reM ! t,ut augm-nlant notie bie.i toTteTaisuu vin lo plue simple il ne corap.endra i;„ | ( ,i de "i ..,.*,> pas pourquoi 2 et 2 font 4 plus et rouge U*, ? o mbreux".ont ie7>ain J'i ?ouomT" ec ntSi^fan^t M 2 C, "' ,M de cuampsgne. ^^^^ %  *—-* *—e* |(soa les familles lorsqu'elle se produit chez" un .lit 1T C"f lm U V a^^'uoies lnan aes *w qu'il faut connatre et adao lmaZaZZT7LfZ'" V ie U l 0a V0U '? 8 etjfdut8 L P ,er incone dsequil.br, n'ayant pas a. fc £ 5? f* P ?. ha t ' r f e '"dminia-rauon terK: quiconque n'a pat eu l'esprit l Zl?*v"L ^ P"r se d.pger, par ? rla,lt ^ entrepriaea, voire jus japregni de ces ncessite nouwt £^,Tri^irJ^^^ leurs parena, ceux c. manque duergi., rimw^r^ de Uur es ne saurait v.iucre sismen? I?e des ac itnculte dont la vie moderne est siuiriT 1 am lai : emr *q* les sc.es de leurs paren 8, ceux c. manque d wLLi? -i e *P raHCe tU '* doivent_surveiller leur lang g, c ;la p ace de oergip, lkrt.ODDndiV, ,ieci0Q c la Mlxio. de lapnm deVtilo ^pement teclmique, ae, ,d. ,n n 2r l^SS l l cuse do possder eu attirent l'alten mu de fc P /"• u ^HwoneeeœpreeseitJutdadop Hou. Nul dont* que bien de. db ul Iial ea qa i noa 4 ue 'e mrite Wte. K ilnuadfT : lUm '/"'•""''er es mmes ncuttons aurio^t ou des crime, ai-nt eu pouTau^irs L iff 1 du P 0 ? 1 *. 4 P- l^ur tant de raisons, il y & n^ t vr CL.nL/f ^ •'/*/!/* e. elles soutmalsouua des. Dans Ue *** j^unee gmsqn o-i. voulu n e 'i' Ua ia,riire Parij a a B reffar 8ur ,C8 eneeigneraente techC;^^^f fll ^ ,, < *^' '" coles l.eenfa.1! a iti.ns de tics. r les voieurs „ le. B aurier i e S 0 ?! lou,1 \t <>• 'luetion safli niques, moyen et superilSr? *£ leurs camara uant le c:nema leur avait montr les „..„ 'A Djnne volont initiations aux notions admiistratr sinsdeclssse, prouesses. En revanche, cl. z les t-. ^n, r 0 "' 8 0ldae Ec le tour vee et d'alTaires Une instruction • ; ... ...„,, r i o n preu trs indcis, limit* 1 Q aeia une nrt } • c e,a e3t Pnible. considrable n'est pas nceaaaira et aM/J; m JP ru w *w*bh Pourtant, ueut l'Iiabi-uJe d'im-t^r leurs Uos ^'euse ressource ducative, H ila P V i ,„? ue pas Hau "nistrateur indus il sersit mme dangereux d'en fair I •" / / .. n .,1 entai 1, 1 %  L nmk. vont .UU.. w„ a .. 1^ t „h„i... U Qa apcialisatioii Mais on ne l,i.,, ,.....:; 7 :e coi', plus, on ne peut plu concevoir* fcn /?/ P i %  L fij /l "'"' ml cours sur lpildpa.e, il imitait le e n I %  d'uoa acUvii ..uverre par S ^ *' l P ,ofor)J e science eu nos temps d volution intensive V rt !' ne *** '— BII'IV en / '","' if ^'" /,;i pour/n/-.e u e mais il avait . renoncer a les poussera v a de* hadiiudeaai pr sonpoidsur la vie des humains... cette demonetrstiou, car, plusieurs^i'snal'omeroat leur ave ur. fct,u l 0u ou tomme on coosul.e une incessants progrs ? louyottr* in'atcj ef rual/isurcux. • # Le* moralistes consii >ec un mpris i ; *s ia*. rie/i (/ •'"te de la vie. S Al' UD foi co cri ti'ai-ge avait ele rpta SUENTiA •nomiq^es ne s'ap un chef d'industrie dpourvu du si. n lesout une voir administratif et rtuctaire aez Joosul.e une incessants progrs de la scienea n. ;" Uo Ub w b,lc comporte en ces conomique ,. temps uouveaux, aurtou-, des ooug t* de MER*Y


PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05019
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Wednesday, January 14, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
sobekcm - UF00081213_05019
System ID: UF00081213:05019

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
TrWn inne Na 3684
U< rnttnt-iHAtiLOllU
. Il ECTEURPROPRIlLTAIRl
U NUMERO 1{) CKNTI1I3
ABONNEMENTS
PORT-AU-PRINC*|
' Un mois G." 2.00
DEPARTEMENTS
. l'o mois G. 2 50
Trois mois 7 ou
CTRANGEa
Trois mois ___________ 8.00
Les annorces sont reues an Comptoir In-
trrnational de Publicit, 9 Rua Troochet Ta-
lis et 19. 31. 23, LudgateJHill, Londres.
Port nn-r. Ira, ltiri
hLvmnX lii Janvier .iii^U
Quotidien
?HiKS55
TE LE PU OSE : 148
PROPOS PERDUS
CATJSJRIE SCIENTXFI
QUE
Imitation
L'Angleterre et
Le champ d'action est
vaste. Ne comptez que sur
vos efforts. Surtout ne vous
plaignez pas des preuves;
elles vous rendront plus
forts et contribueront
vous donner une conscien-
ce plus leve de vous-m-
mes.
Clment jMAGLOIRE
Cj'i::J)m.hn;e spcial ai Matin
Quelques (tfravfa n-.rsornages pro \
fessent q[l9 l|i3rain, ,j >8Cend du ^e)
frnT;o.m;aent 8e e-ntils rensei-
me* Ont ils assist ce te trauafor
motion, o dcouvrant lia sur leur
propre vsage des signes,
trnalisle amricain. A;. Fre
ngnale une vague de senti-
lents antibrilan iques-
caus^rieibconomique Dpartement des _
Relations Extrieures
Les tlgrammes suivante ent t
changs entre la Secrtairerie d'K-
tat des Relations intrieures et la
croiseur ar*en in i'j de Julio dont
nous annoncions dernirement l'ar-
rupo.Unce spciale,, .., Zln-Vciac*, L U i.ovi.r .920.
Unsnouvelle institution vient d'tre Secrtaires d'Etat des Attires
fonde eu France, I instar de cer- h lJ"gres, E Justin Barau
Port-au-Prince
J. Ci suprieure.
offrent,, ma, c^^lntil!" ttAy^ ******** M mwE.t
uun**t r.n... 1UJUV< n u se perfection g osse i ait de profits?!
leurs Ll>yd G.o ^ t.lhut
tpiience, de Robert Ceci u'ont-iU pas
nuques et aut-es, quelle non i
t ur dlie dana li coourrn4 e> ,aur a procur 'occasion de tmbi-
d*i8 son dveloppement loiaue 2- f*tOie envers le gon
,,,,,,, .,,,,, r u Lord L'eie'n ndiitciinoren.lsept'a verneraeDt le Peuple argendna.
Mmdkmiifwi/^M,,,^ SSS^cS^n^L"P',enf' fl* ***l ifinwle paa voLire ri? d,a cour* : f etolwetratten gn
il U dsire nm moins avidement Co ne ,, nouvelIesvils ne se pri
dent, ou inconstants, le ,ouiss,:ur h J}!!" Pa8> n /jn< P*e nroater
Jostle marcherontvnltmAm* ,...i,.i,. ueswnaants de leur expiien
coin m;
la plus
et
( ? ) IIARAU
divers. La longue distance
- uns .coutume. .M s^W.Uo, tlouse efa^TauTrV repr .
ils unnUniu & l. <' .n____I- j .... r iicieiiCe
Z)wihI IxrrparabU, ih "V"?' ,
Wccom*wi^coura^, ouvert WJ o/nMaJ? u' 8 hflij,,ier comme
Mment malheureux S entleman, boire danavun verre
wromMiiieneoreceaxeiiiaroieii/ marhar !?LU,i "'' fuaier Un Ci
MnMcii du** lu** ,h;* M~t___, m<'"er avec une cunne, se
Madame Holttj
5" 15 th streel ( Rue
Dcislouches )
Leons d'anglais
TuiicUm i* pi:as off:ielles
besognent en a,o:rei Etcelaest bon "; ne mois apportent pour ce port
', m :ive. nui rencontre de huit cent vim/t sept tonnes l/50
S UiSSS? !ens .F '^^''narclnadise.sairer
.totax8Ci Parmi lesqueliesse trouvent:
l, ncor *on<
point..
une chat e.garde |.a.liab.t.;(lts de m PaPlrs d'affaires
tend sont bien tristes, mais plus tris- ,,,. -- >.<= u Wl.
ce fM'en n enlent ffSft, "",6? l0',ette ^ Pt F'eDch lessos
nnB.inPpi"^I:.i."!ir' ''^ par Translation ot officiai do:uments ungidieis, e:c.
1,1 ---- --W. 1 J, IULO UU1 1HIIJ14HUII Ul Ul>
n-n-1 ,prefnoentparfoi8(,e8dle:'"' ad business papers
Au/onr de nous retentissent plainUs SeS 'l. ne't.S0..? U "i"0'1
e dit mnlheuMLX Nt m tutti .1 nn* 4 a P'ace u d Coritt-'Ul
da,w lec^rruH^r^irr a; d,geur.urre, ar.r?u8aii *uwii
U^nVe^eus^pos^^. rrfm'rng^e^Ve^r^Th.'a
4//re/I iV. ^ooke
i/?. Rue du Magasin de VEtat
Aitend par le steamer Caravelle
mes d'un mirage doutant plus danya S8 et ie8 uiondJimn^ l-"'"*'-^
reuxqutlnscese daugmenler le nom Le singe est mSn.l,i a 1 un fort 8fock de Vl blnc t rouge C0U>P * ^ savoir' te.
'---- c ui-apelJle du calcul ex"ra de Bordeaux. g praticien dans la voie pu rem -1
(r dei sacrifis i Le progrs n'aurai
\ il pour but que d augmenter nutr d
KreM! t,ut augm-nlant notie bie.i toTteTaisuu
vin
lo plue simple il ne corap.endra i; |(,i de "i ..,.*,>
pas pourquoi 2 et 2 font 4 plus et rouge
U*, ?ombreux".ont ie7>ain J'i ?ouomT" ec ntSi^fan^t M 2 C,"',M de cuampsgne.
^^^^ *-**e*
|( loi ia'.ive, qui
Oants 8*1'8 syuaPillllts dans
dustriei, Uevraii bien ,, ,, ...
homiui8djv:eaetsuitout ceux-l
qui se proccupent particulirement l^ . ,OA
ou dveloppement de l'enseigue- .* arine *W sacs, Beurre 132
meut tichuique tous les degrs. C418Stt,ataQlgM 1/2 eusses.Con
li y a des .oles mduttiielles du serves alimentaires .50 sacs EVn.
pour
des
nir ues iodu6tfieie e. des grants de n's, Pommes de tcire 3 caisses et
hoaiiires et d'uaiues liait, nulle '* -;' *'' -* -
pat, dews 80 enseigueuiint, il
xia e de spciausa un de l'uturd
complter le savoir'techaiqJa d ,
s la voie uurpmuni nal.'cs.
blanc co"l,rque-
Oie vo l-oa souvent? Dj iraf au
lendemain, la fave"r de quel 4m
m i T ,t uo l"IC ' caisses ei
uile lo barils, Vin 0 Luniq es, Morue
HjgsuO Ums, Tabic Jl)35 livres
du [|SU8 *vers y' ciinti et 27t
recommandation politique ou fiuau- tions qui sont le l'ait des veoemoa's
cic.e, on eive u une direction un et que nous devons admettre, earc
ingauieur, ^.eut-tre t; rud.t Jani ' ie, mils ig iorant to.it d j l'volution d i la vie sociale. Or on
loui Pu , ' i ; UD Litfl'1tluw"r- >soa les familles lorsqu'elle se produit chez" un .lit 1T C"flm UV a^^'uoies lnan aes *w qu'il faut connatre et adao
lmaZaZZT7LfZ'"V,ie' U l 0a V0U '?8 etjfdut8 LP,er incone dsequil.br, n'ayant pas a.fc" 5? f* P?.hat'r fe '"dminia-rauon ter- K: quiconque n'a pat eu l'esprit
lZl?*v"L ^ P"r se d.pger, par ?rla,lt^ entrepriaea, voire jus japregni de ces ncessite nouwt
^,Tri^irJ^^^ leurs parena, ceux c. manque duergi., rimw^r^ de Uur es ne saurait v.iucre sismen? I?e
des ac itnculte dont la vie moderne est
siuiriT 1 am lai:emr *q* les sc.es de leurs paren 8, ceux c. manque d
wLLi? -i e*PraHCe' tU '* doivent_surveiller leur lang g, c;- la p ace de
oergip, lkrt.ODDndiV, ,ieci0Q c
la Mlxio. de lapnm deVtilo^pement teclmique,
ae, ,d. ,n n 2rl^SS *l l "cuse do possder eu
attirent l'alten mu de
fc P /" u ^HwoneeepreeseitJutdadop Hou. Nul dont* que bien de. db "ul Iial ea qai noa 4ue 'e mrite Wte.
K ilnuadfT :lUm' '/"'""''er es mmes ncuttons aurio^t ou des crime, ai-nt eu pouTau^irs L iff1! du P0?1*.4" P- l^ur tant de raisons, il y & n^tvr
CL.nL/f ^ '/*/!/* e. elles soutmalsouua des. Dans Ue *** j^unee gmsqn o-i. voulu n e 'i'" Ua ia,riire- Parij'a a Breffar 8ur ,C8 eneeigneraente tech-
C;^^^ffll^,,'<*^','" coles l.eenfa.1! a iti.ns de tics. r les voieurs le. ,Baurier ieS0?! lou,1\t <> 'luetion safli niques, moyen et superilSr? *
leurs camara uant le c:nema leur avait montr les .. 'A Djnne volont initiations aux notions admiistratr
sinsdeclssse, prouesses. En revanche, cl. z les t-. ^n, r0"'-8,0ldae" Ec le tour vee et d'alTaires Une instruction
;... ...,, r-----------------'ion. preu trs indcis, limit* 1 q aeia une nrt ,} ce,a e3t Pnible. considrable n'est pas nceaaaira et
aM/J; mJPru.w*w*bh Pourtant, ueut l'Iiabi-uJe d'im-t^r leurs Uos ^'euse ressource ducative, h ilaPVi ,? ue* pas Hau"nistrateur indus il sersit mme dangereux d'en fair
I " / / .. n .,1 entai 1, 1 l nmk. vont .uu.. wa ..----------- 1^ t hi...__UQa apcialisatioii Mais on ne
l,i.,, ,.....:; 7 :e coi', plus, on ne peut plu concevoir*
fcn /?/ P i L" fij"/l "'"' ml cours sur lpildpa.e, il imitait le e n I d'uoa acUvii ..uverre par S ^ *' l" P,ofor)Je science eu nos temps d volution intensive
Vrt!'ne *** '......
bii'iv en/'","'if ^'"/,;i pour/n/-.-eue mais il avait . renoncer a les poussera v a de* hadiiudeaai pr
sonpoidsur la vie des humains... cette demonetrstiou, car, plusieurs^i'snal'o- meroat leur ave ur. fct,u *l0u ou tomme on coosul.e une incessants progrs
? louyottr* in'atcj ef rual/isurcux.
#
Le* moralistes consii
>ec un mpris i
;*s ia*. rie/i (/
'"te de la vie.
S Al'UD
foi*. co cri ti'ai-ge avait ele rpta
SUENTiA
nomiq^es ne s'ap un chef d'industrie dpourvu du si.
n lesout une voir administratif et rtuctaire aez
- Joosul.e une incessants progrs de la scienea
n. ;" Uo Ub w- b,lc comporte en ces conomique ,.
temps uouveaux, aurtou-, des ooug
t* de MER*Y


, 0 . .*
LU A k ftN
A la mmoire des Ilros de notre
Indpendance, le 2 janvier W2u
II est six heures du soir. Musique
m tte le cortge de la Resp. Le g.
La Parfaite Siucr.i,descend le n.oi
ae du Calvaire et traverse les rut
qui dboucher, t par le March Gtl-
trard et la Kue du Portail de Lo^
ne pour monter aux Raquettes. Uni
foule immense compose de person-
nes de toute conditions le suit. Ar-
rive la Loge des Fhiladelphes h
musique ne cesse de iaire retenti)
aux chos les accents de la Dessali-
nienne..Ce nest pas une jcietxub
tante qui se tau sentir dans la toult,
mais un pieux recueillement, un
sorte de sentiment de pardon ci
n'avo.r pas su conserver intact le pa-
trimoine lgu par les Aeux, ht
effet, il semble que c'est maintenao
que tous comprennent ce que valait
ce petit coin de tetre o lhotnmi
noir pouvait se sentir vraiment librt
sans tie en bulle aux prjugs dt
race qui dioler.1 les autres pailie*
du monde.
C'est a l'hoLorable Mr Justin Lau
turc que l'on do.t iidee de cent
belle manifestation 11 ira pas vouiu
que l'on dise que lacmJ s", pu se i
querelles stities cl teste icitfrenw
aux glandes et nobits choses aioi:
que te patuotisme couit comme ur.
nisson par tout Je pays.
Le Ttmpi. tst ait;siemcnt doit
de uniuies lur.cbres. L'illumination
est i giotno gite lu cencours Ut-
\ou du Itre baume Ciatt, Msgu*
uat Communal. Le rite commci.ee,
i-accacia est diblnbu aux MM. U
les fleurs blanches aux appr;n;is.
four la circonstance cesi le ri un
Uu Grand Orient dHaitiqui est chc-
si pour les olhces du nie car la n -
mfesiatiou est une manifestatioL
hatienne. Beaucoup daulorus ion
remarques uans l'enceinte, tnm
autres Ici Membres de 1 Occupation
amricaine qui sont placs a.l'O'uenl
Le Fl.\ Albnt Ambioise.picrd i.
pardie. L'est pour parler de rmlluei
ce de .a maonnerie dans le inondi
i dans ht vie politique des peuples.
Il cite des cnitires loquents du non.
bre des maons de divers pays liait.,
je vous fssuri, n'es; pas au dtiniti
iang. Il ait ci,fin tout ie bien que Jt
Paya peut attendre de cette SocuL.
c'est le loti eu fi.-. Henri Lubi-
dou qui vient parler avtc fiene.sie ai
1 oeuvre des Auc'tes. Les laits pas-
ss sont la devam et on ctoit revi-
vie par la pens.ee les piodigcs de ces
preux qui avaient potte no.ie gloue
iusquaua toiles.
Ap.es le fi.*. Labtdou.c'est le pro-
fane Mr bdouatd Depesire qui nous
parle du bien talis par le vJinslu
uisnie et de la conttuLauon de son
oeuvte par la Pranc-Maonnerie.
Le profane hdouaiu Kwusseau.donl
ie paitiotume n'est plus uu coutt
pour penonne, nous parle de la g
Aration a venir, de ce qu'il at.enu
'ellr. pour remettre la iNatiou sui
le n.cme pied que les Nations civ.n
secs UiaJg' des cmbies qui vctlen
l'toile que nos Aeux avaient aita
ih jusqu'au iiiii ii tnt.
En dei nier Heu c'est le tour du fit'.
Chaudlei de pienaie la paiole poui
condamner ceux qui n'ont pas pris
ipait a la lacileslauon en disant qur
oui euu fi.'n.li s'appuie sur l'union
ndispensab.'c de la lamnle hatienne
pour te relvement de la N'aucn cai
roui k>i Liut dirist doit tre dtruit.
Jt cciiGnme ceux qui te servent de
mcAuiLtei il de talorrcies aupts
ue rtlurgir pour ai. antir .luis ad*
versants, li insiste sur l'abngation,
la tin ces raines qui cepeuventfaite
de nos eniants que ce mauvais ou-
vikis de l'ciUMe de Re.cnstiuction
Nationale. 11 u'tst pas d'auoid avec
ceux qui accusent outre mesure la
Nation ue n'avoir pas avanc dans
ta voie du Picgis car, dit-il, nos
loits sont personnels car nous n'a-
vons jan.iis din-.ar.de compte aux
-unes nations d'avou.elles aussi Ira
\etse des sicles de bouleversements
tltrOY*Diaa et de bugaidages. La si
luation actuelle u est qu'une fatalit
Uistunque car bien "autres ont l'-
pee de Damocies suspendue sur l
lte. 11 compte enlm sur la Fianc
uuconuene pour taliser l'union du
peuple hatien ei aider clrkacemcii
i'Obiup*nou amricaine daus le cu<-
nouis dvoue et oesioieress qu'Ile
donne a Haut.

Une premire tra-
verse de VAtlan-
tique.
.Voila donc qu'en traverse l'Aflar-
tique par la voie des -irs. Il y a M
i cl que la premire traverse se ht
;u batesu vapeur.
Fulton ei i8ij avait tabli ui
jiojei de navne a vapeur qui dev<>
e|oindre la Baltique, mais ie bauai.
ut changMe direction Licomp-
^nte de la Baltique dut acquenr tn
tutre btiment, le Savai nth, cons
truit chez ciotker eiPickitt, a Nc\n
foik.C'tait un navire mixte a vo 1<
.t a v. p ur;i 1 jauget 389 tonneaux
u machine 1 basse pie. s. o in ha
1 coiiu; \ on direct-, acliuii rait d ux
oues a aubes. Les toues, en fer to
gc, pouvaient se dmonter et In
;nsse;> a bord, en cas de gros temp
rites tiiiui i butes par des tam-
ooars en toile gculrunne tcadm
.ur dis barres d.- Lr. i'ar vent me
iei, ce baie.u maichait a tioi
nscas a la voile et a cinq nceuus ;
a vapeur. Le capitaine e no notait
Mosss Xogeia.
C e.t le 26 m i 1819 quele b t u
quitta SaVanmh poui niveijoji en
1 arriva le 22 juin, l'endar. t la tta
verse, on se seivit de la inaclnu>
jurant dix huit jours, et en maich.
1 la voile le iesc du temps poui
:onoirnser le combus ible, qui ttai
iu bois< dt pic.
Au moment o le Svannah i
prsentait dans le canal de bt-C.01-
^es, nu ollicier crut que c'tait ui
lUVlta en leu et lui envoya deux
canoti de secours.
Le navite a \apeur fut lort Ici-
Ltverpcol, mais il lepattu bien v. i
pour Copenhague. Stocknolm el >-
tersbourg. Li>mpei(Bf Alex; die v
nia le paqu-.boi et oti.11 au >. q'.t. ,
Kogers deux magniiiques thalacs. <
ter provenant acs uisemux de a
Russie-
Le Savannah fut surpris Croi
taut, pai une violents tempte a U.-
^neuc il put ecUapaer. L'entre prix
ie navigoiiou sui la trinque eLhot.
J'ailleuis et le sleau er qnlaleiv,
oouig lu uovcmbi. ; il tmva a b-
/auL.ii aprs Luqu^nic jouis ut
voyage.
_Daus 1 un et dans l'autre sens, 1.
uraveue a'euit faite sans encnmb
Mais nuigie le succs des deux vo-
yages, la machine lut enleve du na
lue et \endue a l'usine Allaue d<
NtW Vaik. Le cyln.dic fui expo^^
qu.UL au bateau gloiuux, ;l $tg\ ,
.uinme humb.e voiliei sur la hgn
ic New uik a Savannah et lit u.
tiugc eu 1822, pies de Longlsiunu
ce ne tutqne seize ans plus ta<
que U UaVcisec de l Atiaiiuque tu
Cule en bateau a vapeur. Les vo>
j.jda bniua et du Grai \Vtsiej<
uieut cxecuia en 1838.
Depuis ce momeu ie nombiede
puqUibo.j tut hies euve.
f Le Purgatif Idal bw
c'est la
Pilule du DrDehaut
147, Ru du Faubourg Saint-Denis Parit
Facile prendre,
Ne ncessitant aucun prparnti;,
Ile ne provoque jamais de dgot.
Supprimant 11 dlAta,
elle ce dbilite pan le malade.
ITtzfteantpaf ierepee 111 chambre,
elle ne tnm cucunc perte de temps.
FlU cilTo que tous M .imlialres,
elle eit, par consf<]i:r:t, sieias chre.
D0S2 : Nnearivc, ? s 3 jtiiHi
LAXATKl I pllult.
Aprs le rite une collecte fut faite
.u profit des pauvres et le montant
remis aux Saeuis de l'Hospice Saici
Michel.
Plus de quinze cents personnes de
tous rangs et de toutes condition
ont assist 1 cette manifestation q ,
est unique dans les annales .ie i
ville de |acmel. Nous savons qui
beaucoup des paroles entendues son
entres dans une oreille pour enso-
lit par l'autre et que ces sermon
ont t fuis daos le dse t, nan-
moi s il et i esp'er que les semen-
ce q .1 ont pu Iontbri dans de.-.oa;is
germeiont ei DoorfOaMfM ie temp-
ei certains eftoni, porter ditiuili.
Manfe*tation8 en
l'honneur du
\ouveaa Matjistral
Hier i la run;on hebdomadaire
ies membres de la Rola'y Club, aux
?ves de Bordeaux, ont eu lieu de
belles manifestations en l'honneur
le noue Directeur, Mr Clment Ma
Voire, loccasion de son lection a
ia Magivrature Communale. Sur la
iropo>iiion qui fut faire, des aeda-
naiio"s unanimes salurent le oou-
f au .Magistrat qui rpondit aux dif
rerfs toists qui lui furent ports
Mr Payne aprs avoir prsent ses
:omplimen's demanda d'pargner do-
' m: i vint les arbres de la ville qui
ront t.; u its Mr Maglotre nota
:e t* requte
Kcorfortan e et graniiose raiais
rstation /...
Faits Divers
RENSE' NEMENTS
METt OHOLOOJ.QUE3
OiiSHVATOlitt;
DU
PETIT SEMI MAIRK
COLLEGE ST MARTIAL
Mardi 13 Janvier 1923
Baromtre 754 1
rn.ir.imum 18.7
Tem:c:atdte
I
Notice to 4H
Importer s
Tliei ia'now iu tats L'ustoma.halla
itupo te;l "mercliandiie wuich iiaa
benii lielJ iu douane lgal limit Al
interefcted importera are waroed tliat
unle^s nntuddiate action bu tbken
to l'uliill Uutoma t'jriuali les and re
inove such marcliandiBo prompily,
it wil be liable to b(< boid at auctioti
l'or duty, a'oratf-* and linois.
Thi aciou m uecaaiary 10 insure
die ueedel apacu for uuuining cur
W. S. WATTHEWS Jr
Deputy Oenerai tieceivcr
Aciiwj L.ullecfor /' Cusloms
Avis aux Importateurs
11 y a en ce mouiern daus les lit1
lea do la Uouauu des imrcnandiatt
importes ^ i 01 ta gardtSjn ei
douane dd<- le dlai lgal. Tout
les impo.taeur& nuieaSda eoni vi
aes, qu' .nuim ae p.eudie des m
suilm i:um 1 i.itu.i eu vue de leiu^ui
lys foi inalus douanire. 0. de reti-
rer ces liitucliaiuii-.os pio:upieiueui
ce les-ci &eiont -.usci-tt,u ta u'etu
vendu-s a Id CI couvrir les droit ue iiootur, diuu.
de di.i e. 1. a ttij-endcf.
Ce 6 mt'd .re i et m 1 ss.iii'ea -11'
'daasuiei do .a piooe u>x iniiciiuuui
tn liovant nniver.
. W. S. WAfltlkWS in.
Adjoint lie vtur General
Agissait, iviimu Lulleciiur de lu
'Douant
maximum }t,2
Moyenne d.utne 22,2
Ciel 1 c clai' jjir et nuit.
Bitcmtie unst m.
I. SCHERER
LTn Navire de la flotte Sudoise
attendu ici
(Jrce a I amabilit o>. Mr 1-". Madscn, le sym
patliiquc* ion i, jj Dancmarli a Jacmcl ijui uou&
.1 couunuoiqu quel|Uci extraui ic lournaui,
uoas bomiiio en mCSUIC U annoncer l'amvtc
Jjus notre rade cotre le iflct le 12 janvier, au
navire iVl(iia.\ Je la Houe Suedoiac.
Ce b.u.-au qai a un un court H'iour Savan-
uii e*t eoramand par le eapK. Guoaer Unger
avec, lecapu. Ututai Uavij wiUKlouoaLaiLo k
-online MNiiaJ Le sous ollicier sont au no.n-
orc de 20, les cadeti de 20. Le pcrsoniitl, y
coroptu lei oAkkers, j'lve a 400.
Apres sou sjour 1,1 le I-VLCIAS se rendra
A.ngiuii. put a Coton, fuutm, la ilavaiine,
Mewpon News, tr'aimoutta, le tlivre et .vuvers.
Voici Uoiic ae UOUVClKI EtCI eu BerStCCUVC,
avec l'arrive dts navire fort-au-i'iiuce.
xiulteua K ligiauat a H ti
\ouj coatuiOlU viveiuenl u lACWn uu lasci-
Ci.e ue Janvier I ci ae cette tuiportaitie puDuca-
I10.1 religieuse.
i.eua qui s-y iiuressent y trouveront de nom-
breuses matires. '
Arrive de Mr lliot
N'oas avoiif revu ave; plaisir Mr tiuott le dis-
iti prcjfdeut de la Sugac et de U Itotarv
Clui>. de retour de son voyage aux mais-Lins.
Nous lui souiiaitous la plus coruaie uienvcuuc.
x\oniiUtiona dans i glise
Le peie Leroux, cuia de st-josepn uaraBI par-
tir bieiaoi poni France en con^e t administra-
tion ue la e-urc est conliec au pre bi.-eui.
Le sympailiique pre t'csscl a dnomme
premier vi ure aux Lunaives.
iiemerciinemt
Le gnral E. St-u'n tt des en-
fants, Aime \ tact 111estas Lltsy
un, Air et Mme iSuolas Dacnemm
l*c6' /anuttes Innocent, Leonjes,
Uartheleiny, a. L. \ernl, Duqav
louttle, K.01SC0U et k. instant v
yUUe remercitnl bien simremen
ta ijjiHyi.itjnic des pom^tes aitui
p nomOieax amis qat\ltur
uni donn des preuves ae relle
sympallluea t'otCMiion del put;
cratUt aa'ils ont e^roaue en la
otnonne de leur rtgieUee Alane
uiddei 111e -lo.>c, Iu.jc enleve u
leur uf/ecliun U o Janvisr coute
ils leur prunl de sTVsn a teur
profonde gratitude.
pais""""!"""""""?
Service national d Hygine
AVIS
l'ar suite de u ^euiosii d'une
grande coiupuuiiit uuieiicauiu de
ui'uduits unaiiuciLiutiiji.eo, ui.e cet
taud quiiniu- uo vctciua a ete mise
ia diaooaiuuu uu beiviee d Hygine
d lluiii.
ce peraonnus qui le dfirent toui
ront be faite vacciner *us Irais s
l'Hpital General ue l'on-au-fnnce
' jjs les juutb de i- u. iu a p. tu.,
1 ni'iii, uuiiaiiclie et luiioi excepte.
I .) li a lis i.eiOU.'H-a qui uc'Cei
ieiit u iiet tticiei de eut e Lille Ue
vio.ii *>i ie* avoir < te VaCCluaM s.
,-tec VOUlu pUL-l' ijic I 01., ulaee bo IcLdU
oui [Ht- des .eaUiiala OUteiJUS.
A vendre
Varits
CE F01R
LE M AU VAIS SEN LIER
FI lui u'-it i: .i! 10. tn i puiiis, jr 1
\ ai' Ifarj hua,
Lnti' G. 1 Uj
JLUDI
SALLb DIS TBIUCNES
aWatwVEiNGAR
h m
50 centimes
VENDRKDI
Au LroliL du L] c
La MAISOJM quB^IG EUR
.i b j.oiu u
Li 'JUJ
Un donr.6ra sous ptu : .UDfcX.
Association des Anciens
Elves et ies amis au Petit
Sminaire .ou- yu ot Martia.
Liile de souscription Je Madame
Dfsttiivilte Xiarttmau
Dollars bourde.
.1. M Richaidsjn 5
Geo. A Fayna 5
D Mai'iaedU 5
Ls. Evhsart 3
Umcnt Ltienn'e 3
Do1. 2J
Report 4 843 95G3 893,38
U. 4 866 i^Cy^o,}^
Liste de M Edwarl VoUlJ^ hemeh
G F. M a d se u 20
Gebara & Cj 5
Ludovic Lam arque 2
27
Repor: 4 86o,9^G?,890 38
Or 4,89; 95W.8yo.38
Le tribunal d'Apf
des Gonaivet
Audience des affaires sommii^
du 3 D^
Prsidence du juge prsiriett,
T. Can
i Assesseurs R. Belfond et D.JZ
MiniMre public Ch. Lair^j
Arrt rendu : Celui eotie !,,
sons Augustin De^bordes et l^
bucbariste Baker, qui confirai
donnance du juge du cap HJ
en date du 27 Septembre 1919
j Nouvelle composition du 3 Dto
Rsidente du ptsident E. G.l J
Assesseurs Lebrun Cuvtlly
t K.BeU
Ministre public Paul Pelistjo
Affaire entendue Celle 4%
l) .w, avocats Mes Adhar Aon
Asc. l'elissier, contre Atthm
nadiu, avocat Me Kl Latorto
Ain s re public entendu en un
^ui-uoire, a conclu au rejet
tnyeos de l'appelant
Audience civile du 5 Dcemkil
l'resideace du vice prsident
Alf. JLegeJ
issesssurs Ls. M. Lecoips
et Daniel Apo
Ministre public Paul t'lissai
Artt rendu celui entre Acad
^ajuste bijou et Joseph Bicou
,ui ueJaie putemeut et simpleg
appelant uecbu de sou appel
Audience d.s affaires sommurei
du 10 Dcenbiei
Prsi'.ence du juge prsident
T. Cara
vies:eurs 1 ton Labens
it Daniel Apol
Mmis e rub.ic faut Pensai
dt ni rendu celui turela'
A IcuaebUi et ie Vattey qui iO:iiiime le jugeai
Ju cap Hatien eu uate du 16 |i
let 1919
Aujicuce ext;iOidiniire
du 12 Dicembie 1
PisiJence du picsideut 1-.. G.LsjJ
Aisesacufi Ltbiun Currliy
et K BsfJ
Mnistre public Paul l'eiissit
Arrt rendu Ce.ut tutre le
u.uti. Ui.w c A lu Btrnadti
uioime, m la (orme, le jugi
>** uOuual de 1re instaic;dc
e..bei,c et ie condimc au toed
Nouvelle com^Oiiuon
du 12 Dcembre
^rsidence du vice prsident
AH. Legea|
Assesseurs Ls M Lecoips
et D. Apol
Ministre publie G. B. Duqii
A flaire entendue oc lie uu sieoi
cpti iSaptitte, avoeai Me ha u
tuc.euue ia dame Sebastien I.Hl
dm, avocat Me A.Acacu, le Miou
t ud.il enieudu eu sou iequun
a couciu a l'annulation du juga
quereue.
A la
Ville
de Verdun
Grand Magasin de
Nouveauts
AMI Iravertire tO$
Par suite des grands change-
loenis pjns par le propritaire,
la maison s'appellera dsormais
Urawt Magasin
Nom jusifi iac sa vaste halle
rtsu;ou' pir Us giauU develop-
p luetil des affaires que M. C A.
Oaccar^t entreprendra l'avenir.
LE GRAND MAGASIN
anra pour los clients les m oes
attentions eu y ajoutant certaine
nent de t avantages incontestables
Changement d'Adresse
Le Dr ;Volny Ilouzier, deiti
annonce sa bienveillante cli
qu partir du 5 Janvier HHD-
CttDinei sera transfr de laBof
centre la Itue Pave ou Dl
Uestouchf s au No 427.
Consultations 8 12. 21|
Paaauias! Panamas
4 vendre, tue Courbe iNo 1
pour hommes, pour dames
gairuimeis.
Arrives par ie dernier
Avis
pierrrs artificielles, coloaol
lus'res, carreaux, chapitaas.
ques et corinthiens etc. en en
blanc et pris
8 heures midi
2 heures i $ heures
S'adresser Mr Franck Sois;
ct de la scierie de Mr 1^
monds
Portail Logne
I ijtsesde lu/ cutcaue Ituru-,
oies de suite, f\
ConauKoa rotm ->dc^l
SIROP 01 DESCHI
( l*Hmof kl**'ta,
Presorit par plus de lo M> ?S\
plus nuaenta du Monde " J
NEMIE. MEUMSTHNIf. F"BI-Eyil
oupwur 1 u tlnd^ crue t~uii f.r^X.T^^'^^," ^ mmm^m * )ITRINE,COIV*LESCEiCe.rrjl
p.wu, atraru.- Ws le prtmlr r Btcoo. 1er nalidej srnlcnt renatre r eux""


1 fc. MaUS
Vente par voie pare i
In voru da la gross9 d'une bbli-
gvioi liypo hcaiie en dae du 9
Mui yi- o nent enregistr et d'un
(uiniiiatideuieut lignine au dbiteur
ti rt i- ii tii ctueux il sera procd
it lundi que ion comptera d.x neuf
Janvier cuuiau. d.x heures du ma
un, eu l'tude de Me. Louis Viluie-
ny, NOAim lequi*, a la vente au
Llu* Liicaiil (t dernier encbrisaeui
aelbtb talion c mansguc situet
dans 1 a ctiou ruiale du Boucassin
Ccitit.ui e de 1 Arc*haie quelle ou'
eu uii la contenaoce ainsi que le
moulin et ia tucrerie qui s'y irot
veut et telle que la due bbbitatioi
e poui sun i uun u te et s'tend aant-
aucuLe txceptiuu i.i rserve.
La cite \ei.te se fera atr la mise b
pnx de mut uiii.e huit cent quaiam.
ooiiuia moi tuii > \ ob.igt ion.deh u
dcu-i nia i th. e;* itd't huiioiaiivrd.
lrt ctu.b e eiplid. Au* ^qitese ui i
g. i.Lt b U. b bkuift L k' MkWdj Dtty
cuit' dtuit LiaiH a l't au l'ce ai u u .
ciile a IN w Yoi k, ayai,* r.ot.1 bvov 11
ceiiaiilue Me L u luetiid avto el-r
tiuu ob domicile au tabiue du u I
avocat.
CvU rc ;
Le mu Louis Casfc8gnol, p;op .t
ta 16 ottucuidiii et duiiiicilie a lui
, u 2'i lice.
S*U4 i Otl LU iTlLCe lel'i JlIiVim
lUCTHEAUu
Royal
Auto fraucuise
Plus Ut panne l'tuid'ui ci
k tuaae rtparultv"A
L'i un Liumci
Moaie iy*-.U _^ J^
a t. tu in i la pe leuion mcauiqu
18 lii-' 4 cylindre*
4 Vitesses et niai cbe irkl'6
l'ilus Aiicuelin !
Lecii>iig ..ciuei pemiil c*
auidceuia il a nus de s cil ir ui i
waie vunu.c uc iu*e ai prix u y
ne oiluit o.diu. ire.
AVec la biatter iliJUle ie\e
Cevie. 1 une tuli .
Pioiiitz sai.s ffliar 1 de c. .t
OctoSioii txc. p luiiiitllc ci cAt. t
nz-vcus puni tous itLteifcit
meuis
Ferd. Fat ion
4^^/it pour huili.
Rue du Mc.fc.tt. n, de i Lut, en lat
de la Banque Nationale.
, Voulez-vous acheter
Cheval de Irait de grande taille
jet De et bien (xis'itue?
AdresStzxous aux buieaux du
* Matin }.
Mail Sleam
l'acket Company
. Le steamer Cataltna i sera
ici vendredi, i renaru du /rt pour
le tlvie, Rotterdam, Amsterdam
et Londres.
Port au-Prince, 14 Janvier .920
f es Agents
Robert* DUTTuN & Co
Estmt' ce r..alin le steamer
Coton de ta ligne Panama
avec les mtuayttt uuanis Venant
du .u wYork :
Lt< ut. na.ni .arr.n, ., .m t cl
brus /(/, uo n ,. .
i-OWH ty, o. n ,/,. t. U -, ,
Ai' Ci tinto i\ I y. i^'/t ( .
rttzih.litch, Mu*e6+Z** "/ i -
ton, hmt it cu/t, u| e
Viuhck Ji'ut.Ucl, Mr > ,. U.
ituliliiujei tttt t'enet,, il */ uto./i'm, uni U.Ji.Loty'M tu-
Iml, aieu. MmI^! ii/ et Mata .w
cnoLs,U Purkr, VV. maH, !/*.
UtrtiuiU ch /huer, u tf. 6.uu.
Le steamer Caravelle m
m Compyt it gnrale ttans u-
lanlique e^l aLtndu ia ta /m. t
ta semaine-
IRON BKVt
Reconstituant
Hoisson gazeuse
Donne [force et vigueur
Chez
D. SCNUO
M ii. Amila
Hues du Magasin de l'Etat
et Truvcrsire
Yunnen d arriver:
Chaise^ dodin< s, o irotev, earp t-,
?cei t-s d. n ,n ipp ( e uani s- ,
inii niMi c superi-ur, caiinu tes
Hin.be .. lie, d jgo h it cas'n.
upi rieur, b vu ( ,| spbaa > >
- iii:*, simiua; nani k our lu ge
., calkua du, v. ntt. cit-poit,
labiuioit et Uir>bLoui rob.-8 be
:tiautsei'e8 pou liouiiiies elfommti
liaueuetles de fi. poui et-fanta, chu-
peaux de paille pour iio.nmea e
pour enfants, foraies pour damet.
rubans de loutes sortes et tuu<>
iuanoes toutes largeuis, soulecues.
coiliera, uttses de boie, ebemtae>
olaucbc8 et couleurs pour bommts
parftin>rie assortie d Houbi^am, ri-
ver, Pinaud. Boorgetl, Ctlgate,
pommante moeut- de buf. Iium i
quinine, poudre Moka, Fons
IL yale, Floiamye tic- Alcool u
uiecti.e de EUCqlt, caleons, eu.-
misetiei-, ti. V i). bretelle tic, .
N'oubinz pb qu on trouve de leu
ci et a meilleur eouip e-
|

. d
i VOUS SOUFFREZ
:c 11 finit venu loigncr ininirli-
-:u. Uxoralac t Idnc, rota,
;ie dap|iiiit. partM ;. luQt '. m.
. CSSlt Souche, ,
'-:*re M bile, font qii*|qne-at
uvniptoraei i! . linue*.
e tti lia i' T.\ri i- pi.,,
i rt it j
c tt

a Maison
-M-l.L JIL'
Marchandises aifenduas
L8 sleamer CARAVELLE qui sera ici vers le 15 courant aiioile enlu
utles maicbanuise ma coi.bigL ton ;
Vingt barriques vin rouge do Bordeaux
tir.q barriques vin tlanc de Bordeaux
19 caisses vin rouge, blanc en bouteilles.
|Marque Mdoc & Graves
5c caisses Liqueurs assorties ( Anisette, Cacao. Fippermintb ) df
qualit auprieure.
l'n bon assortiment de conserves franaises Sardines, Thon l'buile,
'Marquereaux et "hampignsna.
Comme la plus grande pania de ces ar icles est dj rserve, prirf
a ceux qui en dsirent de s'imerire au plus tt pour le solde-
Prix modrs
Lait Condens Nestl
En vente chez n^lT^'f^:
Jean ^ssad, Marius Berne, Lud .v.c Gros
En vente en gros
L. Preetzmann-Aggrerholin
Bue du Quai
eux.
B. Martin del Rio
Vient de recevoir de jforta stocks
de mari liandiss euivantes J
Farine Coq, Boule Rouge,.Poule,
Saint-Lauronce, Goliat et auiitr'
marques Man'gue pure lard eu tei
blanc de 1. a 3 et livres. Maulgut
le famille 1/S.Bei 5 livres, ctoient
de 5 ei 10 livres. Allumettes 61x0
kers, Proiecto, Climax Riz pommtt
de terre, savon Armour, kioza .
oire, loiamale, Wiener et le iameo*
iist pnze. i'onei extra de Multt
liiscuit Soda en ter blanc de 4 et b
livres- Huile d Olive d'Espagne suit
i-ieure en ferblane de 1,8, lt4 1,.' et
1 gallon Vins Xrs (exiellent; pai
.aiiou. Epica cannelle, muscade,
poivre, bina e.oi.o lit une de table
Copc-nbague de 1 et 1(2 livres et
luencaiu de SZ livres Bdurre de
cuisine Cbalonner et Bartram en fer
ulanc de 5 livres Sacliats de l(i, l,
J, 3,4, livre. Houblon, Emulsion
Scoti buile de coton en ferblane de
1|2 gallon. Bicyclette.
eu. oazoliue-
m Pour gurir ou viter
MICRAINCS CONSTIPATION
CONQCSTIONS-CTOURDIttKMCNTS
EMflAKHS OASTRIOUK
IL SUFFIT de prendre
d. l'un de vos repas
tout 1er tfitux Jour* feulement
une Pilule du Dr Dshaut
447, rue du Faub 5t-Deuis, Paris
Has 11 faut exiger les Tirftables
qui aat tut i fait tlancl.c-3
et mu DkMM .lciqui!?Do las :nott
REHAUT A PARS
1 .jr.t t't% ii*ioieriint imprime en noir *
Viennent d'arriver*
1 lotj.de fton-Skii "
Goodrich-silverlown, auto,cord, Tires
30*3 \[2 \'0 au 1 32 dolarF.-32x3.1|2 iOJand .2 dollars
Michelin-Auto-Tires
30x31|227do,lari ^
Pour quantit9 meilleurs pri.
H. Murad Sons & BrosJ
Mres de Familles
Dor n a;
PLIS DALLUMEUFS t
an!, n'otnployez chez vous que l'ALLUMEUR GAZ BEUXffARDT
t". npioi facile, infaillible, indiapeu
sable dans le menaa*, plni sr et
mtilleur march que) lea allumettes-
Fabriqu avec le inoilienr iil d'acier
rersort cuivre.
Pour allumer, il suffit de joindre
les iila d'acier.
U fabrique loa expdie par mil-
lions dans toutes les partiea du
mo:;de.
En veale chtz Mme I. J0UB01S FIL*
J5?5 lhie Traverstre, Port au Prince,
JOHN BURNS & Co
1801 Ru* du Quai
Bonbons aciduls^-
par caisse


I NU i ,fV
/< i if.ilH.1
-..i* il' ,
>>/.-.
issnrez vous contre LE FEU fAl,xcaves (,c Borde^
il dressez.vous la plus forte compagnie des E (
La HOME INSURANCE C de N -
agent Gnral pour nain:
Eug. Le BOSSE, Port-au-Prince
1 Trouvez voire Maison, votre Magasin vos dpts an taux l plus raisonnable*
Aucun Irais do commission ni de Courtage payer
Renseignez-vous sans frais par correspondance ou]
rerez discutervotre problme chez
Eug. LE BOSSE, 95 Rue du Quai
10.10, GranfBveAdS
Emile Hereix
Dpositaire des marques franai
Maj- !*: il r << 1 o^er Ligueurs Une
HORDE UX
DiH d'c i h Grande liqueur
rEoMR
1.'' cJ il Ma'CJ,iu t\n.
1. Frapin & < q [Ccgnac
Atrse cco'imeic de gros et demi gres qu'il a en di
mai et a; di e.- dt ni; i*CDic.*dcfsraqu'il livre aux pr.x deces mi
i rix cour, ni sur Il (c met la di position c'e tous pour tous rense'jn
{crtfajiet et les co iimanra fa.ue eicuter d rectement-^
a maison I
Veuve Barbancou
r-

P-'U-'J
Pharmacie F' SEJUHS
Angle des Rues Rtuxet du Centre
2 Mdailles d'arger* Expcsition de;Bn;xelles i910.
lnlioratoire de ( himie Mdicale
;Dioguere, Prcdtoli cMmiques et phnimncfuiiques.'
^pcialiiK f<} ranMel amricaine.
Fiparalion de toutes ampoule* mdicamenteuses strilises
et injectables.
Src* alits. SrumA'rvrrstlin'que simple et ferruginnx.
iodliydraip/re. "ium oe Irofird rrmplatnt les raque!*
lcalcifisnts de Fe. rier et de /tobin*
Il y a toujours en atock : Xevrosihcose' Siiop redorai
Elixir de Pensylvanie.
rfp)$Uaire du PREVE\TYL
Reprsentant des tablissements (htetain
OOBEOL.Abrpc la cOL\alesrence, augmente la force de vivre
indispensable dans NURASTHNjf, TUBERCULOSE,
fONVALISCiKCE, rrumEMCNT K'ERfEUX, ANMIE
( BREBPAL& l.NSOM.Vir.S, PaLIOS COULEURS.
ll'BOL Hfdncu finipsMi Utile rouie constipation, F.ntrrite,
VthTiGU, Hvori ides, Dyspepsie, Mic.rains.
i'RODOXAL. Lave le loe el les "situulaiicrs, dissout hc;de
inique, ac'ive la nutrition et oxy-le lis giaisses.
Indispensable contre
HCIUB. RHUMATlf ME, URAVKLLE, NkVRAI.GIES, FCIATI
QUE, AhTEMO-SCLKHOSE, OBESITE* AtGHEURS.
i;\R \| POSE.* l'ou les soins infimes de la lecme-
riMXtltlNI-' >rjie les hmonagies, suppiime 1 s vapeurs
et mirraiaes
ilMElNE. Corne PlUf, Pli d:; \r, Coi/que hpatiques, Cirrho
8ES, DlABETE.
Reprsentant des laboratoires Tcrrial
1 il Cl III BU. rctmtitl lftiq e, contre aiiVctkrs g:stio'nU.f
nalrs et cuiarea
lAXifUM Srcifque de la coi stipatlon. J
Plaruiacie
AlLtrtili-EWaLlJ
lAUUL A. l'fcTHUi, i'fc. (i. Suc
l'ISrIUr
Fonde m 18 >0
Produite ciiiiu ques les nuit
leuitB Usina de Fiance el d'Ame
r.que.
trma Dtniilrica Kobn.s
Paiiuiiieiielianc.aisc.tt tn i
came.
Petius' Diiiy Store
Sacceattt ioALDLkijMEWaLD
i sablisheu 1850
Auiern.an A: itntli Paient Me
J.c.nes bsi ihemical, lrow tu
rtpe and ilie staies.
Aiiie.aati puscriptions filles,
i'rench A: mericai Pertunie.
Toi.et Waters*.
Gel il at Petrua'
Phanuacy (iaduate of Temple
Univtisity, Philadelphia, Pa.
ligJ
"
Jijjm's
a li yc
h i j, cellents bitcvits au beurre.
On en trouvera *i boulangerie
de bernnnd Placide connu* sous
le nom Je Boulony**ie. S' Antoine
I > ue df% Qs'irs No 5S6.
; \ Cbcz Mme. v've. DODYON
j G il i lilr 9 i i le (i lililjn
L.'.LJf
Fvnifz le Job
ou ne fumez pas
40 '. isffs riffarattri el tahic,
30U hnit s i apieis JOB vendus
eu deux n ois,
Un couttau stmk rsl attendu
par Caiaville
Agents demand* rartcut
Mr Fclix V1AW)
Seul Agent pour tiaiti
^tt.UAWsMLV .-.; jat'Brt,^^
FUMEURS
Votre sant est fi'irantte, vos li tm
ludfh de fumer cmuevbs pisqti l
vieillesse. Adopte*
La Crole
Dlicieuse cigarette. EUe est dansM
tous les (/ lartcrs.
J~> centims le paquet 1
Dpt central. Dur de lui mx, lia Hua
*
Grand Htel de Frano
Angle des Rues ttiwm r t du Quai
Etablissement de 1er choi
Cuisine excellento
Situation exceptionnelle }
Chambres afai iUtr moilrrali
PROPRITAIRE:
P. Palri/i
EDWARD M. RAPHEL & Co
New-York P or lau-P rince
Spcialits ib Produits
Itapoiel
Grande Maison do MODES
Mr JuanBautislaDavil
ouvrir r,1S" dlnnncer au Puhii ; ei Vue Grande Maison de Mode* ]
rioalar des Bm^a Atw-York. Il y aura un cranl a'i rk *,
costumea cvifeciionni pour hommes. I mm* et e.r.iis.uif
irouveralgdemeol da ftns ibaot pourlacoi f^lion, s rii ce. aal
une artiste d3 rare labnt. hi.n connu, dans i bus '
La liai an renaVa, en outre, cno.xeiaui piixd h un oues coiicuiieu es.Tousses a n. I< 4
uns a^ec cc-inmiis 01 s des plusg.andes fabnqu. s de L-p s L jJ. j


University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM