tg scar, Ber houlat, PienorHi
if e1 Leroux
PARIS-eimfncpau.Lloyd Geo-
e1 Nuti tinicri une rcpcetecil
Paris Le deuiimf concert
o^rel g'fvisn de i'opu i ;
ifordfs syndics s fut accotrpayi 1
dants et atiia d rombicux \\
:alist s Le concert ob int un giai >
ccs.
PARISLe ven violent soclfJpr
puis samedi dgbfra m tempe'.
0 . gra'e tle ren bien d^A-s
rombreux bles:s don' pluiieti:
vpi ei t
PARIS Sont lus Nntfort: Pau .
M 1rs Pyrfrei pticBialri, Ne.
s, dins le Gers; CJ^mcntel, fij
Dme- Lalltre, dens I Hmult .
nn^ Orao;legnral Hiischauj
'a Moselle. ^
'ari Sont lus snateurs Di
tr-rrot, Frrrard D?vid,Crurr
^ Weillfr Tiaaicr d'EalourreKi
^ tant, Masse. Gna'avr, K.\. t
x 'toalitic DBifia, Bouvtr
m t
'ARis Les statis'iqu s dr-s e-lfeiior..
U,lfs 5 heu.es 15 c'en en
' Vla,s sur 2^ qui 0nl tl"v
cai ll i8 roniervaleurs qui g;
n' 3 s-ge*, ,3 ,pub:!ca.ns I b
M1-'g8t'n4sges, 19 rpi
' rrrgPa^.81 s qui ,c d ni j
> 'rublk ins de g ch 26
fs' "6 T' du -i x ofi 1 ses q
'] ,7.-p.5;2rpib.c.)n- lo
'i'esqu. k gn.rt 2 1 fl
*es tcifis qui g^gocat 2
s Haie*gB nuis 50 caitae, Al..
iretlea 4ebnseP, Peu n e- oe un. I
j) b'-ila, Po.c 112 baiil, Bcet.h at
i do bailla, Harergs 11, tbua.ue 25
baril hiz S225 j.vre. Moiti iSbb
ivres, Tbbe-u j;;io5 liviea Tisaua di-
veis 03 eusses it t>70 bbllep,
La>es Farine 1598, B. une 12 ta
sei- Mautgue 120 Ht te 9, Biae uit b
cmsi-es, Me m.ge 2 ihims lois.
e- ahnieiiaii.t ou ealasta Oiui e 1 t>
. (-Bi88(8'llmei g Ptoia150 cai-ar.
l'ommea de teir-4 rai-M8 *t X U-
m Jrbont. 9 Lui's Maqu-na- xb
baiil- L' f sa. 2 b h oit 9 ..
!.- Haiei j^s en tai mui. 5o b. n t
Voro Hiou livieh, Hz J375 livi.t
r f taa div( ra 0 rai> oUbatita
Peut GoVe l'ain 070 tacb .-(.ee.
07 s,es Peine |0 iwtUlii/i
wi. 04 ca-in-r FiCBOge 4 os-t
llnicn^B ^aurH U ebiset Savon 2ti
enitacs KttOsifte Uu eeisMH P. n
uns de Ont 15 canes et 8 baiPi
l'orc 27. baiils Bexul sal ai b nia
HHieniisen nun-uic V5 eai.st Itz
l B(J Jn les Moiut- 1000 livn s Ti be-
MO livies Titkus aiveia 22 Cints
i 12 balles.
J. cruel Farine 0 5 sac? Beorre -15
tmses Mai lgu. lu eii sen Fioma
W*- ' enstfct- liaiMgii sai is 110 ehif
ses Ogitci s 9caiert8 K Ci 18: ea btavon 5U tbisttt 11 a.n e b
t ne 10 caibte 1 0 bunn beeuls bt
* 10 tapis Biz 7290 lnn8 Tib.
II50U livns TbbUb divds 20 babb
Jeiaie Faune 140 s,es Beurre 5
biaseaMaotpaa caisii.s Fremuge'.t
cei888 Haieu*8 eairf IlOeti-iee Ke
esine 400 caisses JaiLbona i baril
P*bec 10245 livret Tibsus divera 7
c-meatt 24 ballep.
iiiray- ne M.nne 210 sjcs Beune
i caitstb Pon(n es de teire 4 .disses
>t rerj!8 8turs 0 caisses Frompge 1
i(M Kncsuie 200 caieses bavin
u caiBs. s Tiefcua diveia 5caisce tt
1 1 bu le.
I.v sttamei t Paramu > de la la
n;a Rkll Bobd CwOjpti y .| it!
von Ititb New York le 27 D< cm
ie de 1, t te cenire ea ai rive t
nit au Pin ce le 5 Janvier courai 1
a epio t pour ee >oit .ois eei 1
ier.ie deux icnnt 8345j ( JJ2 50 d.
naicbtnaitt. diveiitb p<>iu.i leiqu
B H 'l( i.v ni :
I ani e 400 t.u<* Beune 38 caiss. s
me>gi c 3j ois ses Conserves h,
ei Un. 8113 c- ifses Fiomage 0 cait
a Fiom ge0cbi88j8 llaier.gs tauis
00 (uisses Huile 50 caibsee buvoii 1
>-iPlC Ogroi.S 10 t:isss Ptn Illf;
.e terre nu ba.iU loue l4l0 1i\nt
ii-b'c iutu ii ivb Tiesus divers 21b
fisses et2c*7 billes.
^^ewtete'oK>0ioio>otcrn:i:t:rr^F: *
! CE QUE JE SUIS
CE QUE JE SERAI !
Toujours reine et recherche
Toujours prfre et envie
ORINOKA No. 1
C st l'idale Lotion-Teinture
pour teindre les cheveux blancs
et leur rendre sa couleur primi-
tive sans tacher ni les vtements
ni la peau. C'est une pr|
tion indigne et vgtale do
f grand mrite et d'universelle
lenomme. Elle ne contient pas
Nitrate d'Argent. Rsultats
merveilleux.
i:;
ma
H faut l'essayer,
ORINOKA No. 2
Cest tout ce qu'il y a de mieux
;V pour dtruire les pellicules du
$ cuir chevelu; fortitier les clie-
;,; veux et arrter sa chute sans les
D teindre.
j:
& dam lei Droguent: Pharmacies
tt Parfumiriu.
'',- Exigez la marque Orinoka grave
ur l'article.
FABI'IC.iNT3i
| Tlie Orinoka PharmacaICo.,Inc. i
N To.k, U. S. A. f
s*ai6isif:r:^s!6assi9Kas:: :
I
Paul il. Aiixila
Rues du Magasin de l'Etat
et Travesi'e
Viennent d'airiver :
'.Cbawp, dodince, miroirs, carpe Ip
cleacei tes de lit, nappes et GfamssMP,
drlll blar.c suprieur, cas'nf ipp
lalmbeache dibgonals pt cssimiis
sui.nieurs, bzin p que", zabira as-
sortis, similis, nansouk f our Irge-
ne, ealicos d'or, vejles. rei 01 s
tr taisie et ctelTcs pour rob s b*."
hHiitseiies poorbooDO es et f. mius
bausbette8 de fii pou. erfan,, cliie-
peaux de paille pour loai-ura et
.our enfants, formes peur darnes
rubans de toutes sortes et tou p
Qaacea. toutes largeurs, Eoutaches
t'olUera, lreses de soie, chetnne>
nlneh*set couleurs puur hommes
uarfi men absoriie d lloubivan\ Pi-
r, Pinaud Bou'geoia, C Igate,
pommades moelle ce btf. t.une de
tuiiine poudre Moka, Fougre
loyale, Morsmye etc- Alcool ne
neitht de I. cqla, calegone. cbe-
isettep, l. V |i. bretelles etc.
N oubli z pas qu en tiouve de tout
01 et tailleur eu npto-
I' '- de fournir !< m:'xinn-m de kilo-
IBteM narfafuic a (ait faire le tour
' du monde la ni:u-que Firestone,
Une vaste exprience est ce qui enseigne
le miMS apprcier la qualit Firestone
et qui eonnait les pneta en gnerai peut
mieux apprcier la* pneoa Firestone en
partie tilier.
I's prsentent des Qualit*- suprieures
tous lisais de vue: fcil.aiitracc, scurit,
confort, belle apparencequalits qui r-
pondent toutes les exigences parce que
l'talon-type que s'est impose la maison
Firestone est lev et qu'elle s'y conforme
obstinment.
Vous obtenez toutes ces qualits dans le
Pneu h Parois Grises Firestone. Demandez
des dtails.
L. Preetzman Aggerholm
Port-au-i^rince
PNEUS
Le Maximum de Kilomtres par Franc
Viennent d arriver
1 lot de ftoii'Skil
Service National d Hygine
AXIS
Par suite de la gnrcsi' d'un.
/rende ccmprpnip amricaine d.
rrdmts pliai maceuiiq..es, une ce
ine quai lil de vrecins a t mn.
d'apobiiion du Servie e d Hvei' <
1 liai i.
. es personnes qui le dc>irent poi
o. 1 se fane vacciner sans fruis
'Hpital Gnral de Port-au-Prince
t.en.B les jruia de h a m- 5 p m.
sarredi, dimanche et lunei excepte5?
Toites l.s personnea qui ace 1
'ml br (licier de cei ef ofiro d.
vront ppia evoir t vaccines s
;.lFtrlei l'Hpital Oppb Te dl
voulu poi r qu l oopuiaae su reodr.
1 empte des lsuliats obtenus.
fa Maison
0. Martin d
GoQurickiiwrlowii, aufo,cord, Tires
^Ji9aOMa8doVir.-aii3;i|a JQjtod U dollars
Michelin-Aiito-Tires
39tai|>i7do,lan
Pour quantit, meilleurs prix.
H. Murad Sons & Bros.
Mres de Familles
Doravan'
s-
2 se
Avis
Pierres artificielles, colonnes, b.-;
'us;res, carreaux, ch'pitaax, dour
ques et corinthiens etc. en cinei i
b anc et pris
heures a midi
2 heures i j heures
S adresse! Mr Franck So'agrs
de la scierie de Mi |aao S
monda
Potiail Logn .
fippt He recevoir de-gforta atock-
le marchandiees suivantes ;
Tuine Coq, Houle Houge,:PouIe
Saint Laurence, Goliat et autro
'narquxp Man-KUppuio Iid en fer
hlanc de t. 2 3 et livres Maotme
de famille \ -2. A e 5 livres, uotolm
de 5 e- 10 iivrep. Allmntties Smo
kers. Pioectvciimax Hiz pcmm
Ip 'ene, aavon Armnur, kirzi bi-e, lo< ainale, Vimer et le farnei*
lirai prJze. Porer extra d Malle
Hi!cuitSoda en feib*i,i; d- 4 et tv
livres- Huile d Olive etupsgne loi e
rienro en frblanc de l;u 1,4 ||4 g,
1 g*llon Viua Xrs (fxcewr) nai
k/al'on. Epica cannelle, nHfacVL<(,
DOivra auis ioi.e'1 Beurre 'Kig-Lle
Conenbagoa de 1 ." I.
mricain .le S livra*
cuisinp Cbaloni er et j
blane le 5 livra Sa/
I, 3, i, livres Mo
1 bude do u^ij
i|2 gallon. Hicyf
ec Gazoline- j
PUS DJLLUME1 IFS!
n'ouploy /. :h 1 vous qoe IALLU.V1EUH GAZ WRNHARDT
Cnplpl ticile, infai lible, indisnen
sable dans le mena",: plui sut et
nnilleur marche que les allumettes-
Fabriqu avec le meilleur fil d acier
a leseoit cuivr.
Pour allumer, i! ruffit de joindra
les fils d acier.
La fabrique les expdie par mil-
lions dans toutes lea paitiea du
a onde.
En vc3 e chez Mme I JOLIBOiS FILS
;>), Rue'raversicre, Port auPrittct,
' '"ibCBi.e.
fit- zlWt
une \\
s ils $.
4poie
volues.
P*r le de.
' Par dl-s
"'.L ooprauv
fdesqai Lqj_
JOBN BURNS & Co
1801, Rua du Quai
Bonbons aciduls*****
M-1A
Ci'.o Di
temps l
par caisse


l: m l?:n
Notre nouveau
Conseil lommuial
Tout Poil au Piitice e Le nouveau Conseil Commutai eit
cutom de la sympathie et de la CCD
fiance gnrale et sera proclam ol
fi lel'emcct par le Bureau spcial s
sa runion procha;ne.
le groupe Msgloire la enpnr'-
par 2. 064 voix, h candidat lit iju
vient, apis celle de Darbonne i"
pas obtenu 700 voix. C'est un df
triomphes lts plus clat nls quoi
rit jamaisenregistrs
Gloire et honneur a tous c(u>
qui ont garanti a la population I;
plus complte libert lectorale. As
un bitnlait doc) se rjouit la Ni ici
entire !
lre prises par le conseil d'admiais
traiion. l'oues les decisious p'.iita
par le bureau tn ses attllbntioni
doivent eue porits au plus l. 1.
tonnansance du conseil.
Ait 13 Le conseil dadmin
nation tue la date de la runion w<
l'Asitmblce gtialc qui aura lui
chaque anr.lt au rr.ois de dcemb i
Il pouivoit gdlirntm tux vac-i
cts qui peuvent se produue en m .
sein dans l'initivalle ces assembla
gnrales ei il couti'e, chaque Ui
noestte, les comptes du uaoitr.
Art. 14 Le Stcitai/e gnral es
etiaig Oc 'a ccnesi ordaLce.dis Dv
ks ce pusse il de ia lecuiticn a
lomLte des sances.
Il prpaie et piseue, rour le u n
seil, le lappon a 1 a.-scmb.e.
Le setieiaue-it joint assiste le ht-
criaiie-gneiai ei le remplace encat
d*t micci.en.ei.1.
Ail. 1 > Le trsorier, enca si
totles les recettes et pourvoit aux. ue
penses.
Il est personnelle ment respons-b.
des tonds de la Ligue; il ue piut lui
ie aucune sortie ne tenu, sans 1
visa du prsident 11 soumet tous tt:
;rois n ois un tal de sa caisse ut
lOi.ieil cl adresse 'in iappoil ai.i:>.t
a Paittn blet gectiale.
Art. 16 L'art liivistc-biblioih
tajie a la gaide de tous les acte:
I lcts, maLUiciits, dccurr.ir.ts eic,c
ta L gue.
ASSLMBLKt t I.M KALK .
Ail. 17 L'assemble, gura 1
e^conipcse de tcus les mombiej u
la ligue. 1 onvoqute uue lois par ut
elle ne cuteie pa& .. inuin* uc lieu
le cinq cembiis pusen.s.
DlS10niOKS .GENERALES
Au. 18 L* Ligue n'a pas o.
filiale* Lie tst ui^ut. li y .u .
pour les aluns viiie c la kpub.
que, des mtinbies ulegue^ qui s
unt nommes pui le Conseil 'adm
mstiation iidoct les pouvons seio.
dteinnns par les rtgkmcu lieui de l'auoalion.
|kA.t. i9 Les lessourcts de .
Ligue se compost n', 1 J des co is
hou des nu. u. bit s 2 dts dons >i
iegs i elle tans, 3 9 des subvti Iij..
qti [(um.il Li tre accoiues, 40
* vi j.ioci. u dis l tes tic.
Au 20 Ln tas de dissolutioi
l'actit atia disinbu aux auvits La
tiennes 'tueation ou ue bientaisa.
ce qui ititm dsigrcis par le cuu
seil.
Ait. 2\ Des lglernents nlneui
peur la dilution e- Padmiui&luUu.
de ia Ligue seioni labores pai b
conseil.
Aiticle Unique. Le picmier buitai
et le premier conseil sticnt lus pai
lis ntn.bus lotdaltuis e la Li^ut.
lait t \ot a Icit-au-Piinct ci
14 dcen.bie 1919
1 eut ccpie conforme
Lt Mcitau-pcial
VICTOR ThO.MAS
contre
la
CONSTIPATION
. prenez les
COMPRIMS
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
110, Hun Snint-Antoin
PARIS
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS

<
'importe
pour prendre avec bnfice
la lgitime
EMUISION DE SCOTT
productive de forces, vigueur,
et nergie.
u-
n?
La Rpiibliqne
irgentinc et lluiti
tomme rous l'avions aunocc, le
Otseur a:g<-nnn 9 de Julio ar
iv: il a Po'ii-au-Piince le 4 J.icviei
imrndiittmtnt api?. oa enteo
1 es saluis d nsege.
lu oJu.t par le Chef du Crmo
San* fil
Du 11 Janvier
PADIS Les journaux soulignei
Pespit amical prsiJarl aux conv.
1 du Dcpaiitmem dts Relation sations secrtes rntre Cltnooce^i
.:itentu.ts. Je capitaine c lirgat [ jcvj G org- et Ni'ii. Les ngoci
r, de la hui ntc, a^comp. g ,c ai liions se COUiauivenl dan- une a m
.tuttuuui de vaisseau Danot ri, lu; tb;e de mu'ut-He confince avec
^.c.tiue iii le kndtman. a M. h dsir rciproque d bouiir une gc
vl.uiitic dea allaites E'.iangres ci s [ui cn acceptab e | our tous
iu.t li-ieau. La pius lun^hc cor- PARIS. Suivant ""Le |ournal''
liante tgna au COU.'S ds ctlt: visite italiens auraient commuirqu u
1 lis le capitaine de ,'a Puente tel mmoi e rpond nt a celui qui le;
u p ui S t. le l'isidtiit dHaiii |U! rtni" A loi" s Les p.u pulu
4 ta iwbb.cit La encore U y tut d^s (inets Halo Youg-isl v.-s s- p Cse t
changes de couitoisii et ces mai- rajcn. fgalemenl oa> un jjur t*\
iuis uc la p.us Uanctu amm. r ble.
te capifaine de la Fut nie paru pARIS [e; le:.ljns snatoriale!
PORT-AU-PRINCB
Alea.PETRUS. Pharmacie ALBERT1NI
Pharmacie du D- JuaUn VlARD
et tout Je* bonne* Phnrmacif.
.-.ii.iiab.tniint bitn sou Iran a. s
I a eie de.fgue pai S. E. le Piai
lugoyen aux dus de saiuu 0 Uou-
.. n.iLini.i hatien ei d"txpnmtr ic
icjir uu Gouvciueaitui aigeuiiu t
rostre r les ntns qui uuisstni tu
acux pays tant au poii 1 de vue ui
^icuiiui.que que coiunurcul.
ie l'icsioeut DafiigueBavt, en u-
tour, ina le up.tainc u la Kci.L
it taire SoVOU a ion Ljooveiacrac .
.ontment la Kepub iqut u ti ti -ii
seLS b:e cette dttuaulie do u i<
icu tout le prix. Le Lh^i d- l'H
joi.a que lis boi.nes dis^oaiiiivu
insi itinoigQts au ueupic haitiei
1 ouMia.cnt Uai.s ie p.-y. un cb<
a'dUlaUl plUS : \ 111, ..I ;j .,j u qu'elle
.01 icpondent e&acitmtui ul\ icd-
i.iiKins du Cjouviiutniect ci Ue i.
>.t.oii -oui tmiere qui sooAai.c ai
LU ment Ue SOU s'cuDlu cnlie u:
.ai ^a)> el. .1 rapuoiib pluS/lle
1a.i li uoiii chacun iiouveia a bci,.
acier iiie-ulciiitu- cl maieneileii.e
Lusuiie le rusiaent, nvi e a
leuatli a boni uu i ^ ue Jui.o >
ueiuai suivant, accompagne u
..tniDits Uu Lubiuei. Nous *\ou
ijS un qutl aCCOtll itUl le Lhet U
iLt.l.
Ai 7 lieuies du soir, 1j jour bu
.au., le tounna .dam du la Foout
v.. oiiipo^nti Uu al M. A SeilOleit ,
-.ipuhiuo Ue eoivjiu, A- .-SLiatelil,
uoiiitui cii^l, r- DaiiiMi, lie-ui.-
aut ai. vaisbtuu, J.CHutaa |M%ttue,
>- cuiubci'iy, tu... Hjuis ue Vui.ni-. ,
. t^-iaii, .i-fctiijeui ci V. biiifci
o^.ioln de lie Clubce, bu Ibi.UnH b
au blbtl ollcil | ai le AlUi.ant. utb
l-it-uona LxientUits it Muio Lui-
i.. i.
s.', iti.i pr senti ce diuer S. L.
It l'Ub.Uii-. Ullclll, CulOUtl tl Hllli
rfwtHrl, AJr lt Loi.teillei liuauoiei fc.
jiu.e ikic liiliiiiny, le ^et.ciui llOw
/ci. Mi ci Anne iuuio noy, ai< ii
liue 1> L)bitiuei H\e, Ali ei UtH<
j. Ut nt gai uu. a, U" L)aukCbe, cuit
4 Lbbiue p toi tlculiui UU l'itS.Uel,.
4 lldlli, Itb gtLtlBUl l.ttLlbtieio tt
iJoUbieile, Clitl ti fcuLb-Clitt Ut: l LiU
uojOi pisidenueli Mai. j. LiSaiioe<
\ Ubiltac, ilitt Uu euitiuoiil 1 t
Jutuu EtiNice diiioiiistiilu *u L'
oiltintui o & Hilui onb Knieiicuiut.
i.iinii lj i'L-| lun au ceUia e<
iqutlle iu Aiuttqte du l'ulais M li
, iti iii'l. Uu m. k'j tua ai loa uvui
l lie ek'8 tOVtUi eUX dlOX p-aVSJ do I
uetapioitb doivent re pus i
H i hU 11 (llecula i coin les lin
et^rtcipioque Irt obl'g''Hiii n
i lun- | ai uib l.e'iib d ujut. Midi :
'c ble amitio,
L'.i aouii i ant q e la vis '.o
. ^lui eiyt niiu p( it>- toua Mi
m nous enn ^ tion-s av. c
ii u n la geeu m b e d> I .N
mue qui appoiU a liati de-ifc
l^mejts i) bLomai.es de sympa'.lue
'e dema tanek semaine polit que au cour
'e Uqnelle seront d^'grs les qut
Ire prsidents de la ch.mbre tt du
>enu d^ s R pub que et -lu cotise.
La rlection d: L) scbaoel la Pu
-nlence de la Chan be o est pas dji
Irnse mais au benat l)ubol aurai
:es loticurrer.tv, ou cil; noiammeu
us r?eivts
PARIS Concfi -ant la pisidenc
h Rpublique ic journaux consi
drent maintenant cumme presqut
; riaine l'lrct.on de Clemenceau.
Io Peut Paiisien'' lui atmbue 73
\ 780 iutlrages ur 900 lecteurs.
Ojutau Picfideit du conseil.!
emble seconimei que c'tsi Mi.te-
and qm succderait a Clemenceau
Bviivvani livwmcnt" Umu
e d an ait I ten-ion-pi. son .u
un A la prsiitace de ia KpuDi
u franiiie.de f an:hir latumiqu
1 besoin est pour me.ier ui E.4 s
Unis une vigoureuse camp gue m
veut d^ la li^ue des Nitions.
I AR1S Les installations llgr;
phiques du corgi de Versailles
poursuivent activement en vue de l
r.nsmission rapide dans le moLdeei
tier des rsultats de i lecio 1 tiuta
nt d.us l-.s aAmnq tes Vcuaili
era re'iidireit:mtnt aBrol augian
Cuble transatlantique Le M tiu
;iOii savo r que les l*cteurs se.,
t niaux de U Meuse pr fitcia.eu dvs
lections de demain pour rendie po
ibif 1 lection de Poincat '*Le Ai
un" observe que iten ne s"opp.,
ait cunslitu ionntlltmeni ce. t
liection
MADRID Le gnral commai
laul la iCgu n de Barcelone eui u.
uiiilien avec le Roi,il 1. pitu a soi
.j.te ap - .'en' evue Tous les oit.
cuis de 'i re actuell men. en co.
;c ou tn Liimi>sio.i onl t iapp.
es
MADIilD- A la chambie, les lt.
itis de tous les groupes saut le
rpub. cains et les ocia;itcs li 1
rent Ici incidert de Sira^usse t pic
m ren. leur appui au gOuYcrOement
,ojr le rtttblissemtm Je l'oidre il
1 la diecip ue Au jnat plnsieeri
iiatcuiS C j d. m..renl galeiueni
as incidents.
CARTjj kGENE Un ouvrier mi
neui Lu u .. d r' n slattnr de 1.
.onp.g te l'eu aroya.lc bits.ni gr
v un.', i' gits on tt r. u n clive.
, .1 u ,oi t..' u en ie la camp
0 U 1 Us oi vi-ii.s,
ARtS L n itmands S'geiei 1
i r t o t h n.1'- d' s4i l li..
':e 'ce .. e i le d d
.. 1 d vjes al e
, ; VOI l'gll (lui:
lit "le donnerais (Tes ce 'oir des or
1res en vue du reps trie tneni d>i
risooniers allemanls' Ls dlgue?
Ilemands -n n me leinp- qu'ij*
g'rent le procs veibal dedii
les ratfuaiiondu trait de VersaiUf
et de Pooine. S'gcreat le ptoi--
ib-1 de dpt des ra'ficatiois du
rai . conclu relativement au '.tu t
rient de* minoi tes.
PARIS le Temps" croit J8V0M
que contrairement Y nloimat o.i
'jn journal Le Main-, Ho non i
lsire re*l?ren dthor-de toute lu l
doctorale et n'acceptera qu u.tineu-
einen1 un mandat politique.
PARIS C menceiu et Llovo
(Sioige curer.l dan* la ma ine CD
iutre le: dune .heure.Puis i's eu c t
ivcc Nui une conl inutei.l discuter les picb m.-s d<
, Adriatique., U ie autre runion eui
eu en mme tempi laqn:lle assi
aient Caizon, Scaloja, Hcgues W I
a:e Malstt) ei Bartbelot pour icr la demande de la d lgation Yen
^o slave teudint i faire n.tirvtnn
les anciens arrangements en C'oatu
ei tn Hong: i pour abiir U pattdi
la dette revenant a la Yougoslavie
Jaas la succession de U Hotigtie. L;
lemande lut renvoye une com-
mission juridique.
BILBAU. U;i annonce que Is
pulice dcouvrit une tentative dem
ueiaonnement u'un d, ; d eau d'uni
usine. Lu anafeuiate puiteur ie docc
dents conipi in -i auis tut aiite.
PARIS, La m-nutufe uu piooci
le rut heu .i.-i. lu Cabinet du initiu
lt) des AllaiiKS t tiuh,;.'i/S uu pu
seuoe de Clemenceau, Ltoyd George,
NitU e. Malaui. sur iiuviatun d
tlie-menceau qui cuiulii qi w m pic
oeb iait identique celai q-j.
leur tut nrri'.s Io '1 iNuvuubrc. Su
3J.4 et Lsrtuier ilguient, puis oie
inenceeu leur reuut une lettre o
.^s Allis l'engagiut a rAduiro in
Jetiiiiidude aterisl de port si U
ion nage deniiudj tiu ex;esii ei
.iui8au uux uiiero s viuux U ; l'Alli
inagne-
Varits
"""t^ALLE DF.S TRIBCNEi
BiVENGAR
3 pisodes
jO centimes
Faits Divergl
RENSEIGNEMENTS
METLOROLOGlQUEai
OiSKHVATOlHK
DU
PETIT SEMIVA1RB
COLLEGE STMARIIAfl
Lundi 12 janvier 1920
Baiomue 764.*
t minimum ib.J
Tempratuie
maximum sofl
Moyenne diume 22^
Lui t es dan j >u; et nuit,
barcn.iie constant.
Mouvement sismique 11 h ara,
laiensite lia 111.
1. SCHEKER
Mgr Beaugerpiendsa rcttsite
Nous vcDOl u'tfftmn .1 dnusMon m- Mp
tr. euro de Ste-Antic. lt se it'.i'.e, i:oi|
altiroie-t-OD a l'archevch.
.Mgr Djuger a tuilu dans le clsrgc d Hjiti
m l'ius oe 50 aa>.
Le- .viatm salue avec une sincre notiofl
joii depan Ue la (.ure de Sic-Anne eu .. Lis| ]
des souvenirs iraperMDiM,
U eu icniplac! pal le l're Benoit, ait a se S
. :. > .. 1 .i'.Iu.cJk'. L insiallaiion du nosfl
\\..u cure se lera selon toute probabilit dimanl
che la graDd'mMSt.
Mariage
Hict a eu lieu dans les salons de Mr et Mui^
.\iiseiniei Marlino le mariage civil de
i\use Marlino ve< Mr Antoine Musci.
Lel tmoins taient Uu ltc de l'ipouse : ISj
>;o.isul An. ue Matttis et Mr l'anl Hol.lkis; d
.. .Nicolas N'itielio et Joann. K
cuidi.
La benedMion nuptiale leur icra donu.-e dtM
a mercredi en la iiasilique Noir-Uane an
E se-.
Nos compliments et nos nici'L
Donneur ng 1 ipoai.
"l'raiyique a^ciaent de train
Samedi a prev un devers' i heure 30 le tram
.a ligue li./oiou CaKlonr taisait les i.iui.euvn
devant 1 eglttC M-Clurle. Le nomm e>-or|j
Lalieiis voulant uaverjer la voie lut Imj), c paJ
e lendfll de la DMCbtaC et renverse, il eut Ici
deux juiutes broyes. 1
IranipotUI a lOpiial gnral, malgr ie. sont
>|ui loi lutrin prodigues, il succomba des suiteju
de l'aCCIiKlU Uier aj)iej-inidi.
Mes n.nei.ul.es se teront cet aptj-iiiidi en l'sjjf
se Si-joseph.
Api.- que les p'ompotentiaiies b
iriiidti.s se fui or. t assis, Uraencfai.
Util place uu lui.: m. inBiUeiitiei.
Le directeur du ptutucole fit uoit
\\i ^.uceh-verbal do uejjol le utilicatioi
fioi^ luus ks pleiiiputeutitiiies signe
teut. t_.leiuei.ceuu duiara alors que
Io itaite entiaii sut l'iicuru en vi-
gueur et qu'il don tre excute ddi.h
ou es ses cl.uses- La sance t
idvet, 10 bras l.
Les Ail munis Liartirent les pn
in is. puia tes iei.ieaeuan s alli.-
sauf Llttueiiceau, Lloyd George et
.Niiu qui ne (pjittteut le coesen
que plu tard;
l'AHIS. Gonforomenl au tiait
du Vtrsaillea, Ueuieuctau tig.a
ina a I Argentine, au Cili, m
Colombie, a lEspag t>, au Puiagimy,
a San baiVdder, au Venezuela, l'iiivi
luiiou u'acced 1 uu ( acte ue la So
.ieie uee ntlions dans un dlai u.
leux moia qui suivie la mise en
vigueur du tune qui coinmeuct
aujourd'hui.
lONDHEs. -L'sgence lleuler n
roduii Houe rservi s une ue^Ju
aa Bruxelles annonant que lo go.
n. me01 u!ienand esi reuvtia.
,a; lei .-, c altttes La grve giurau
imee -lans l o^c |i s Aucune coLliniutiouu est
iu ici-
l'Ai.i 5 L..e i. ta 9 11.te.
?K apwe tru a jouis les coiumuni
?eiba) de <|t des ratication>,leuij entions av.c U li%que.
La dlgation eltomande l'erl
ieclaru n'avoir neu reu au suj.t
teiiveismeut du csbiuet aile uuud
pAltli.-Des deciei pioiuul^ukuj
le liane de Valseilles. lo piuljeulf|
01 les aiiaiigtiiietitu relatifs a i uuu
patiou uis poya ilicuaua.
AMSl'iLitiMU. belen une u.fdC
.ualioii Uu Ueliin, un ueiue.u Ij
teiiVelaeiueiit uu gOUVel'IUvIut.'i. al e
iiiuul uidsi que la piutlfuia.10 IU|
.a g.eve ^tueiaiu utb IUuwh. a e.nus|
lo^ ii-lt,.. n nu UeCUpetS.
t'Atil6. Daua lopies-midi, cl
.uei.c au, l.ioytl oeoige tt rSiiii eiw
leudutiu TiUinitcti e Zoigtr, tOfiai
seLl.uia l'eut Voug;-alave qui ei^Hj
soieut ia situation
Dollar 11.14
12 laovier 1920
PARIS- Oa teiegiaphie de \iomC\
que ic uiuu couu que le triasat.4J
tique l'iiuee-JSJ. Matalda 1, pmit
te ) de^tinuie pour Buenos .iUW
ncuiU uue niiue Uans l'Allant qu ci coula.Aucuue ^onbimuliou u\itl
reue.
MUAN Uue avalanche dtruisit
a Bicus uu tablissement de cjbM
.ruwiion>d'appaieiis eiectnquts.(Jd 1
loix ouvneis ont eie tacs.
rAKlS-foiQcaie est eiu snateur
ic ta Meuse par 742 voix coJtre 4^j
>ui 790 votauts.
1 AKld- Lts lections oit eu lien]
...jouit! nui pour le rtnouvclltm.ttll
ar dcuxiiers au snat. Voici les ie*
iuluts actuels. Parmi les lus : rV
chou, Kibel, de Selves, Uavcl^l
Kcue Keuaud. Poincai bien que J**
wandidai, tb.ient dans la Mrusefl
.oiiiuieu:es voix au premier tour^J
i.iunn. Tous les candidais se diif*J
icLt alors en sa laveur pour le dettj
x me tour.
PARIS Six asept mille prisonoiert |
i lemands f.erort rap t its aussi|
P rrivee des wagons allemands.
SARAGCSSh Le caporal il le
s.x soldats qui participrent i la '*'
c-nte mutinerie ont lu;iils du*
a mit net.
PARlS-tLa Gazette de Varsovie
mnence le projtt detornu ond'a^
ledei non de la Fiulani^, de W
ttiouie, de la Letonie t\ \ obab*
.'.etii de 1a Lilhuanie. La fiduW*
s'appuiera sur la Pologne.


111*I
ma
( currier Maritime
t
Est entr ce tr.atin le steamer
i Vot.ama venant de Crtstobjl
t,i ,c lee passagets suivant : Mme
h(\ t i sa fille ; Mr Pumhneh;
u/ait cet aprs-midi pour t\tw
York,
Remercimemt
le gnral E. St-Ll et ses en-
\ fan/?, Mme Veuve lirnas Cles-
i l\n,Mr et Mme iMcolus Duchetmr,
I Les iamitis Innotent, Ceorye*,
\Hutthelemy, L., Verret, Duqut-
< telle, L.UUCOU et L instant u-
tguste remercient bien sincrement
/ Compagnie des ; om, ies ain. i
\u de nominaux amis qui Uw
uni Uinnt des preux es ae rtllt
h yn pollue u l'occasion le la petit,
uriftle qu'ils ont prouve en lu
]ltt orne de leur nfgttf.ee Alain
m \li m ( //fi \u n U Junvisr ecoute.
Ji> nut ftnni de noire a i, ut
lp, i /' ; de (ji amude.
Dpartement
du Commerce
Jrtwai de mat ebandises
,uL?,S,wmer hollMdaw tPrina Fr
v'.i tiiJ}ckt ayanl ,oi8 New
oik e 11) dcembre 1M9 est arri-
v Port ru Pnccele ;Jdu mme
mois apportant jour les poils sui-
ve Ma mille cent dix neuf ton es 3
centimes ( 1119 59 ) de meunandi
es. diverses si. si rt'paities ;
'oit au Prince tentes 491 95
tayea 240 lr
Pe-.t-Gove, m
{"f el 105 28
Miragoan 3 b8 21
puissant anUsep':iuB
Bans Morcur5 ni Cuivra
aulrant la travail de M. TOTJA.'..~>
Cblmiate de l'Institut futiur (,9u ).
Dtruit lntaman*ment tout les mifreb. di la
I Pat tu, d 11 Cholrm, les F;errt l)iu,-rh*ai
' et Dyntmriam un Pmya oba.irt.
""ABIll 'ltttlMll
Indispensable mm k Epidcmiet
0ua7
HHMi
IhtvMM I
DO 1 Una iraode oolllarsa Uaii""
lltra 'M pour toqa I*. MMrM.
I SacMU dt l'ANIODOl, S2. Sa* fta Mafwln.,
**-------1 F.B Vaola r Tovtar lai Phiraaa!
Changement d'il dresse
\.e Dr VoIijv Rentier, d irrr p es bienvei Ihi te Ii< nteMe
p partir da 5 Janvier 10$). hoi
bine ara rarsfei de LRue rti
tre I. Ko PavH ou Du t
salon h. a au No 427.
> isi (ancns 8 12. *. 212p.
'an* mas! Panamas !
ver dre, tue fourre No 17&
Dtir horrju.ee, pour dan.ts n
' i i cis.
[irnvts par ie tarsier k*i i
ITak s-Sont lci srateui Melb
i0ey, Rfp Brsnard, Dtnorz.
mv(DU iM.rtin.Ltb ur, Siegg.M,*
Iiand. Ber hf'o, Dftlttset, Su.u -
Vgp Lvy, f harvme. l'abb De
leg.-ai Tauffiliab, legoi.'
kurg ois Schram, x gouvtin. i r .
j4ag scar, Bu boult, PieuorH.
|m r1 Leroui
IPABISClmfncfau.Lloyd Ge-
le" Nrtti linicrl une rapcetecit
IPahis Le deuiimf concttt o
;onrel g-fvtsn de l'opra s l(
Mordes yodica s fut accorrrayr i
dan*s (t a'tita d tombictx m
list s Le concert ob int un giat'.
Ccs.
'ARISLe ven violent sot 1/1?
fuis samedi dfgbPra m terrr"
.graie de corrbfruj tekt t
ombreux blesss don- pliuieun
^ei pi |
AKlSSont lus Itfiajtarai ffiri
M les Pyr^rts pijeotalfi, Noi
|s, d^ns lt Gers; Ckmente-I, K\
|Uome- Lalltre, dens I Hr.iult
fnn-iOiao;iegnral Miischaiu
s la Moselle. *
ari Sont lus snateurs Di-
^omot, Frrrard D?vid,Crurr
' Weillei Tiss.erdT-tLurrel.
Unt, Masse. Guvsve-, K\.i
r, 1|H9,59
Le navire a rprorl entre autres
ma'cuandises ic-
|Or au P...ce Faiine 470 secs.
tev.;re 42ca.6Pes, alaMrgut 7ba-riJif
n &8 cmei-es, ConFenr.s uiiu ei tai-
;ta tWtraiiffB, i^ciis i4 cai^ .^,
'mboniO taisai-f, Savoi 059 ai
'Haierga nuisLO taitae, Ali. -
natif a 4cbik8es, Pcn me* r un,
p b:'ils, l'oie 112 bai ils, Bufs st
aobanls, Hsierga < i. n-Lmui. 25
banibhiz 2225 l.vrea aloiua l5lo
ivres, Tj.b-c K .100 hviee iaaua di*
veis OU caiiaea t f7U bulles,
Leyes Farine 1598, P. um 12 tan
aes aiautagbe 1ao iaiep, Uiai til 8
caasea, 1-n m.gi 2 taise ta Coiati
e ai-an r tain bu eaiaai s Oiui ( 11,
.?cuisses Hararg sai-i. 150 u.i^h
Pommea de keire 4 rai-f. s tt *J b*-
8 JrmboiiK 3 bui's Mqu na> xb
bh.il=> Bi f sa. 8 ban b aie 9 11
'.le Ha11 gs en .m mur. 5u t. n
Wtu. U"ju livre, Hz K*75 livn,
rftis divers o tim. e i>9 balle s
Petn Geve Fat m 07Ur8CbM.ii.
97 s.cs Peine 10 tmtb Mu,'.
tut (ttci'Stea F e muge 4 cds-t
UICOtt ^aur il ibisees Savon 2ll>
.Hisses KeiOline (Uu eeisus P. n
uns de leiie 15 emies et B bsiii.
Horc 27. baiils boLul sal il b nis
llH.enpsen nun un i5 lai.sts Mil
' :.o livres Mot aa iUou nvn s T. b*<
Mu livies Tittua aiveis 22 c i 12 balles.
J.cmel Farine 0.5 sacs Beorre 15
mses Marteau lj ii se Froma
we- J narts lihie i g* rt.i i8 HO ait
es Uigncia 9 caiere Knoeire 2U
U 18: 6 ^aVOn 50 CHBStr li mn ( 8 i
t ne 10 caibies t 0 bn.n buls se
10 t.anis Piz 7290 luna Tib.
IlOOO livres Taaoa diveis iu balut>
Jeimie Faune 140 a*is Beum 5
tiatts Mante pue caiss. s bu msge b
cries, s Haients B8irf HO csisi es Ke
e sine 4X0 eaiss.s Jambons 1 baril
P*bec 10245 livrt- Titaus divers 7
c iges 11 24 balle k.
liieg< Ane rbiine 210 s^cs Beune
/ C8istb Pomnes de tene 4 .aisses
i.rerps stoi. 0 causes Fiomsge 1
use Keicsine 200 caiB*es ba\m
u caiaeta Tietua divers Dcsisres t
i 1 bb le.
L! ditainit Pararoa de la la
.ma Util BoaeJ CuOipory apii
von bitb New Yoik le 27 Duep
te di i. i i ee rjen ire es ai rive t
oit au Pi n ce le 5 Janvier courai i
a apio t pour ee eoit iois cei i
rente deu tenuea i!3,5i(3J2 00 d.
iibicbfcnaiees diveiteb pbiu.i leiqut
s i e il cuvent :
lame 400 tbc Beur.eJ8 ces'r
ntt'gic Oj laisses Coneeives ni
ei U n. s l l'J c> uses Fi omege 0 cait
a Fiom ge 0 caisses Uaiengs tauif
00 laisses Hune 50 causes Savon I
...sic Ogr.ons 10 liuses l'en me;
.e tein-io ba.ilh K oui lilOlivm
iabc4otOii i>s Tnaua divers 21h
itses et297 b.lles.
moA ftiiEu
Reconstituant
Boisson (jazeuse
Donne l'oicc et vigueur
Chez
D. ASCEJVCIO
\*> ^ciotQwioto^coior;iorjiotci:ic::. *
1 CE QUE JE SUIS
CE QUE JE SERAI !
[ j Toujours reine et recherche
Toujours prfre et envie
ORINOKA No. 1

i
C t l'idale Lotion-Tcinttirc
pour teindre les cheveux blancs
et leur rendre sa couleur primi-
tive sans tacher ni les vtu.
ni la peau. C'est une prpara-
tion indigne et vgtale de
grand mrite et d'universelle
renomme. Elle ne contient pas
Nitrate d'Arrent. Rsultats
merveilleux. 11 faut l'essayer.
ORINOKA No. 2
C'est tout ce qu'il y a de mieux
pour dtruire les pellicules du
cuir chevelu; fortifier les che-
veux et arrter sa chute sans les
teindre.
I
it Drmtn, lt traitement qu'il voue faut
ik dam Ut Drojumei. i'harmaeics
et Parfumerie*.
Exigea la marque Orinoka grave
Mir l'article.
B
FABI'IC.\NT3|
B Tlte Orinoka Pharmacal Co., Inc. *
H. To.i, D. S. A.
'naliac un.fi, Bouvir
m t
[ARis hs statis'iqu s d?s lection
J''!" 3 hcu.es 15 con en
finals sur 240 qui nom dus
:, Ie {,1 :8 focieivaieurs qui c.
1' 3srgfs. ,j jpubrcains I b
^'g"ni4scges, 19 ,p,
'" '"ft".';Ms qUi ,c d m j
J'ernkln: ins de g cb 26
'6 rrduaira torj 1 s fs q
\'m ^egeajj rPib.c.;n <
trifisqu. g?gqe4lt 25i(-
Service National d Hygine
AVIS
Par suite de la genrrei d'un
grande compppnie amiicalne d
'irdnits pbsimaceuiiqees, une ce,
ine quai lit^ de VFccina a ete mi-.
dspobiiion du Service d HvBi'<
liai i.
. eb personnes qui le denrent poi
<)' 1 se fane vacciner sans frais
'Hpital Gnral de Port-au-Pijnce
'.dus les je nia de b a m- 5 p m.
rredi, dimanche et lunei excepte
Toutes l.s personnes qui scci
'nt A brelieier de cet ef oITre d.
"ront 8pit';s avoir t vaccines s
: lser lei l'Hpital dpns Te d.-i
voulu poi r que-1 oniiuisee au rendn
' empte les lsuliatd oblenus.
Paul )!, Aoxila
Rues du Magasin de l'Etat
et Travesi'c
Viennent d',river :
'.Cba'iea, dodinf s, miroirs, csrp. is
descei tes de lit,nappes et damese*?,
driil blanc aupiieur, cas'n* Ipp
lalmbeacbe diagonale et cesimiis
upeiienra, bzi.. p .jur*,/pln.s as-
bonis, similis, nansouk four linge-
rie, ralico's d'or, vrjles. rei or s
trtaisie et euiTes pour roi) s bas"
hmirseiies poorbon es etf. mrues
bausselles de fli poui arfantg, cha-
peau de paille pour loji'ue* al
our enfants, formes peur dames
rubans de loutes soties et loue
aancesi tontes largeurs, sontachea.
colUera, tresse de boie, ch^rai.-ef
i-l ni-h s et couleurs pour homm. s
uarft men assortie d lloubvam. Pi-
ver, Pinaud Bougeoip, C Igate,
pommades moelle ce buf. Lune d
luiuine poudre Moiks, Fougn
Hoyale, Floremye ele- Alcool ne
)ieitl.e de B cqls, caleons, che-
ise-tfee, B. V I. bitelies etc.
N'oubli z pas ju on trouve de toui
01 et A tn-illeur co npto-
bide de fournir \inmn de kilo-
mtres nr- franc a fait faire le tour
' du monde la marque Plreatone.
Une vaste exprience est ce qui enseigne
le mieux a apprcier la qualit Plreateaa
et qui connat les pneus en gnerai peut
mieux apprcier ]<. pnea ; Fireatona en
particulier.
I'.s prsentent des qualits suprieures
tous points de vue: kilomtrage, scurit,
confort, belle apparencequalits qui r-
pondent toutes les exigences parce que
l'talon-type que s'est impose la maison
Plreatone est lev et qu'elle s'y conforme
obstinment.
Vous obtenez toutes ces qualit* dans le
Pneu Parois Grises Firestone. Demandez
des dtails.
L. Preetzrnan Aggerholm
Port-au-Prince
PNEUS
fotte
Le Maximum de Kilomtres par Franc
Viennent d arriver'
i lot de fton-Skld
fa Maison
B. Martin del Rio
-siJveriown, a.co'rd, Tires
^Ji24 30ioi32doUaiP.-32i3;gi ',(>Jan,! \l dollars
Michelin-Aiito-Tres
35llUa27do,Ian
Pour quantit, meilleurs prix.
H. M u rad Sons & Bros.
Avis
Pierres arlificielles, colonnes, ba
'us'res, carreaux, ch'pilaox, dour
ques el corinllnens etc. en cimei t
b ace et piis
8 ht ures .1 r*>idi
2 heures a j heures
Sadusser i Mr Franck So'ag
' de la scierie de SU Jean Sir.
monds
Poiiail logn
fienr He recevoir de^forlg atock'-
le marchandises suivantes :
Fuine Coq, Boule Ilouge,:Poule
SaineLaurcnce, Goliat et autre
marqua Man'gne puio laid en fer
hlanc del. 2 A et rrlivres. Mantme
dfl famille i 2. A e 5 livres, cotolne
1* 5 e> 10 bvrep. Allmntties Srro
kers. ProictdClimax Riz pemme
de 'erre, savon Ariunur, k.czire
biee, Icamale, Vtienprei le famei x
lirai prisa. Por-er ex lia d Ma|i(
l.i-ruitSoda en feibnjnj d- 4 et S
l:vres. Halle d Olive dVpagne sure
rioaraen frbiano de 1;vm ha,
1 g.lion Viua Xrs (exceter.t)pa>
sral'on. Epicca cannelle, uXfeca'v
noivre buis loi. Beuira vcLle
Copenbagna da 1 ai 1,2 iivresC,
^rn^ii.aii] de 2 livrer Baurru \
cuisine Chalonnei el Banram en f7i
hiw ,ie 5 livra Si i nets d-^ | i
-' >. bvfea Ho E 'uuiori
icou h i) d.. colon eu fciblao de
i|2 gallon. Hicytlette.
ec Gazolino-
Mres de Familles
n PUS D-JLLUMEl IFS!
Ujrnavan'. nenp'.oy /. ;ii /. vous qje l'ALLUMCUB GAZ BEUNHARDT
f^V/^N^v |. oploi ficile, infai lible, indisnen
C,r=k\ \\\ < dan8ld 'nnegi: plui sr et
V.. ^V .V imilleur marciie que les allumettes-
fabriqu avec le meilleur 01 d'acier
a leseoit cuivr.
Pour allumer, i! euffit de joindra
les fils d acier.
La fabrique les expdie par mil-
lions dans toutes les pattiea du
nondc. r
En von e chez iMme I JOL1B01S FILS
;J, RiieTiavcrsicre, Fort an Prince,

JOHNBUHi\S&Go
i80i( Rr> du Quai
Bonbons aciduls
par caisse
Buret'efl
LTrt\
r


m Mh.
kmi tous conirc I F, FFJI Al,x favM dlordea
B J |__J .J. JL-J 5^J WS GrandBvt,\636
\ drcssez.vous a nids forte eompaqie des K (I fl. ., h mile JJereix
J LU-jiny, i taire des marquesfanaisi
HI/^^Sm 1VOBTIH a^T/ri f rt s 1*7 -m r Ma>Bi* rMReger Liqueurs fine*
auenf. Gt 'rai nom* llaii:
!
lik. Le B0eQs;
, rort-au-rriBice
Froflgci vofro Maison, votre Vagtsia vos d<'j>!s au (aux ls
phts raisonnable,
mn bis oo ioD si lie CwijG payar
Ben&riptie%-vo\t sans /ri? peu* correspondance ou
rens dteeufervofre problme elles
Eujti 1.13 EOSSE, 03 Eue Ma il1. >/ r M !'< ger
i Hiii.r: r\
I i'i i d C i'"'-
I iJ.^il'
Mail? n .M ; u
h \ l'i; pin Si i u
Liqueurs finsi
Grande liqiuur
Vin*
. .. ICcjnac
Av se e con ineica de gios fi dceii grrs qu n a e <7i^
ri.jiM La; dhetdes :,;; icnsc.-dcHi squ il livre ai X prix dec(i ngl
I rix courant sur dt timide
Il te mel n la disposition ('c tous jour (eus remeV (i
uessaiies et les commanucs l'a'te excuter directement *
liaison
Veuve liarbancoii
a rem
*M3*.t9ta-.i&.*tt**r.-*.v* - 'isr-ri
Pharmacia i-
armacie
; tUiiiui^WaLl
ilAKlitt, . Ulula, i'Ji. U. mu
Avgle des Rues U uxct du Centre
2 Mdailles d'arger* L'xp sition delBruxcellta 1910
Ltl oratoire de Chimie Md'eale

D:Oguet :.'\ Pn Oi..'i ! Ii n ] < 111 priai mac< u ic,u
v plcialila !; i i*- 1et an^i ira a .
Prparation detcuUi iilr-srr^ utrilisei
u irjec tables.
Sllc'tlitl*, PnmV rvrrs'leVff el Krnigin u.-
io('l.y i c .'/ ' N'uni l nmd rtmpl C'M les j a ;ueu
i ra'cifis nu o 1 e- lier el de ilclhi"
Jl j a lorjcufi fi.tloi l : Ke-vrofll Si op pcc'crab
E iiir de Pensyhrani
lp-.sitalre du VUEVE\T\L
r.irfrfscniani dis labhiscmculs (h'eUin
Fonde en 18c0 ^feM*Pi||
,,,k 11..,,,,!, K,-. me. et uAut :'iV//
ta Uaiix de Kiiuce ei aAue t
i que fj
uuie l>tu il ice K in.os
i'aiiUlJ.Cilt; lii-l.^tiiic .il i n f
caiDe.
1 te tus' lijug S(tie
tflCCCfcti (o /.LbLUI.AIliiU'Lli
i s-anlished IBeO
Auueru.au dctruicu Pienl Me
Jicuea leat iheuucala irom tn
repe aod lue i aia.
Au c kc.ii i uicriplioM i 11
ren h tV ii.u.c. u Peffuaieu
1fci.il Wl !
Oel il al Peirus'
l'haiiijaty Oiaduale of Ttrr.^le
L'nivcitiiy, i'hilfcUejpliJa, Fa,
grnmiiunnnmqTnillllliiliiiirili^lsilEn
.TUR'KISH
BLtND
CIGARETTES
EXCCPTIOUAl qUAUTY
THt AMERICAN TOBACCO CO.
i
i
:]
\\
it
*
FUMEuns
Ea !i v
(Idl.lOi.- Alrpfr la fOi^&cscence, ao^ncenia la fores (] m
'o? I ruiamtM ^ m ... n/in,//0,/?rrrt -t /t /, ,,Wr,
( i ;.! HtAI-K- In: *'M.\ IES, PaUV (X>ULFUIIB.
/c Fetnnnd Placide co nue sons
HTOL-IUfdicui rmeM.ii lliilaibiui n> NMrAT.f n. ntfjutb. """*"',? Y~-i? ,
ii;CLO\Jt -Uk .c k>.e ei lei ttiruiaiicra^. dh>oii l-.r u,ique,icive la Dulritioo eleiT* !* iiei.1 c .l B??t\?ie ^Ii??,
( ,.t -n k I i i I i n h i y, i i !!..'< :a'ii *?- *'..:.
i'l I'., AhTKHI'/-.- I I I HO. !" I -A'i.l M i.S.
liVR t rr.f-T roui les ici il imea di la !.- n e- Fvm< 7. Je JoU
iiMiohiM Aiuve lis Wii.criagifs, suppume I s vapeu-s, -
luuami .1|ilicT,,rr, ou i^ /mue/ )Kf8
nu I INF. r.ni t o i U.K. lAi-iiu. \r, Coi gns UP1 mis, CiBP.eo- ,i .. i Ffj riparclks ei laraci
18, D Alii.IK.
fieprcntctitde ( boratoire Tcrrud
Votre sant csl garantie, vos ha
tvdfh de fumer eonspivt 8/n
vieillesse. d<>ptez i
Lf/ CrvoJd
Dciiclause elfiaretto ICI e >st da.u"
fous /^ .^ r/ uirtiers. m
1T> ccii' mcx le paquet
Dp1 t central. < av de t a oc, liuc i ni
i /('jlli 1 M ruorcrl N-dtqi r, centre illfdici gri!u-Lfti
i a1 ? el enta (ci
l.WU INF,- Sj.lCquedala :oriU|ycUoo.
3CU lu iis rarieisJOIJ reiiJus
rit deux ii ois
Un ioiv.su st( lm iCi lavtl.'ai
gints demands tarit ut
Mi l'Vix VI Mil
(*ryir r* 91 *
---" H -.*?
/
DWABD eAlJllkL ^-'fio
i\ en-1 >>/,- p(n.^u Prince
Ei'aul Illel de France
anj m Hue* Hovxtt du (jtmi
Etal* h ennui de 1er choix
Luis ne totel enta
Stmu'U exceptionnelle \
Chuiubes udra L^ar ijUiiid'o.!
iRiTA p# Palriz
i
Hiino.ei
raade Maison fc MODES
Mi* Juanltautisla Dav
Aie pli! public en fltral nue sons rtJ
eu nr
Une Cjriii'Mahon (JLeMole*
1 i 'lai ili sBaz! \, V, ik. Il y aura ; n grr il s ri k ;^
cosiui le coefecii ma i i onim**. IfaMne* el < i i > ' une r.'-re lai n bi u c m u dans la hau'e Scc:F
i
1 La SU i mi \vni!a, d's i\ v > i-'fl
Cl) | il il li m i i Ii b i 0 cui ,i : i s rat
j P|ii a'.ec c-. n in ii i.m ^ de* pluij'andes fibriq u b Je \\<> L .j
r



PAGE 1

LC M vr:N '• Notre nouveau Conseil -.communal JTV Tout Poit au Piince e?t sa MU t, le nouveau Conseil Commoral Cit 'eutouide la sympathie et de la cen fiance gnrale et sera procUrr ol ti el'emcct par le Bureau spcial i sa runion r/rocha ; ne. le groupe Magloire la enpnr*' par 2. 064 voix, li candidatrit qv vient,'apics celle de Darbonne 1' pas obtenu 700 voiy. C'est un di triomphes Us plus clal.nts quoi .-i: jamais enregistrs Gloire et honneur i tous uu> qui ont garanti A la population 1: plus compltelibert lectorale, ,'is un bienfait dort .=e rjouit la NiUor entire I £tre prises par le coeseii d'ad mini: tratioQ. 1 oues les decisious p:ijii par le bureau tn ses attiibuiOL; doivent e.re porits au plus 16. a h conoausance uu conseil. Ait 13—• Le conseil d-admini iiiiion tixe la date de la luuion < i'Asit-mble gcrale qui aura lici chaque anne au moi de ctctmo Il pourvoit galement tui vac 1 cts qui peuveut se produne en iv 1 sein dans l'initivalle ces assembla gnrales et il conti'e, cri2qut m iiestre, les comptes du uaOiitr. Art. Iata> Le tciisi/e gnral es. eJiaig ac 'a ccries{otdaLte,d(s n^ isce pusse itde la led^tticn \.\ compte cts sances. Il pipaie et piscLte, four le in seil, le lappou a l'aaiernb.e. le setieiune-t joint assiste le ficrtaue-gneial ei le remplace tr. ca: ii' mi,tLen.eLl. Ail. 1 > — Le tiiorier enca-< totles les recettes etpouivoilaix ut penses. Il est personnellement responsi.lv des tonds de la Ligue; il ue ptm Li je aucune sortie ue tonus, sans 1 visa du prsident 11 soumet tous lt: .rois n ois un tal de sa caisse ai conseil et auiesse 'in rapioil atutJ a l'asstn blet gtntiale. Art. 16 — L'art hiviatc-bibliotfc cajre a la gaide de tous les acte: I cts, maLUsciits, dccumtr.is eic>. la Jgue. ASSEMBLE CEKERALE Ait. 17 — L'assemble, gnrai e^coiiiiLie de icus les m eu. bit: la ligue. 1 onvoquee t.:.e loi:, pai U> elle ue aubeic pas p mu.1,5 uc lieu le cinq C.CIL.L\.S piisen.s. DISIOIIIONS .GENERALES An. is — L Ligue n'a pas o. filiale* Lile ut unique. Il y .u pou: les auuts ville Uc la kepub. que, des mtmbies ulegue^ qui s ior.1 nomii.es pai le Conseil ud.u nistiution tldoLt les IOUVOUS seio. dieimins par les Kgltmeii.il hait lieui de 1 association. %  kA.fi 19 — Les lessources de Ligue se compost n', 1 des co is hwui des nitii.bits 2 dts dons 1 iegs a elle tans, 3 dts subvti tio. qui [I.UIILI 1 l u i tre accoiues, pu • .1 j luui.a iks ltes tic. Au 20 — Ln ta* de dissoluuoi l'attil atia distnbue aux oeuvres ha tiennes ocutuuon ou ue bientaisa. et qui icicm dsigtets par le tou iciL Ait. 21 Des rglements nlneu peur la cutction et l'admiuisliuUu. de la Ligue : tiom labores pai ta conseil. Article Uniqqe. Le pic mie I buuai et Je prcffiiCI conseil KICM lus pai les n tn.bits lotdaltuis ue la Li^ut. laitt>\ot a Icn-au-Liinct ci 14 dccn.bie 1919 1 eut cepit 1 oc ferme Lt tcitaut-gnial VlClORThOMAS j N'importe L'ge rpin \mmmmm ,ummmaasusmmimm>a8ts!mmspaasmi pour prendre avec bnfice la lgitime EMULSION DE SCOTT productive de forces, vigueur, et nergie. Varits 'SALLE DES TBJBON& H*VENGAR 3 pisodes 50 centimes f—— La Rpublique iryentine et ilalti Comme 1 ous l'avions annonc, lf Olteill argentin 9 de Julio ar iviil l'oii-au-Funce le 4 Jacviei 1 immdiatement api*. ou enten .1 es saluis d usrge. lu .odu;t par le Chef du Crmo & San* fil Du 11 Janvier PADIS Les iourmux souligne l'e-pif amical prsidant aux conv 1 du Dcpmitmeiii dts Relation a tjons secrtes rntre Clmence* 1 oiteiitu.ts, le capitaine ue (rgal Lloyd G orgei Niui. Les ngoci 1*. de la hutnic, a^comp.g.c ai j 0 ris je pou: suivent danune a m .tuitui.ui de vaisseau Damtri, lu; rhre de mu'utl'e cnnfi.-nce avec _.ic.taie ds le Jtndtmaiu a M. K jsir rciproque d bour a une s'vliuutie dea altaires E'.raegies ei a lut en sceeptab:e tour tous iu.t li-ieau. La p.us IraOt-hc corPARIS. Suivant "Le |ournal'' l • unie icgua au cou.s de celle visite italiens auraient commun'qu u i LIS le lapuaine de !;i Fucnte tet mmoi ? rpond nt a celui qui le; u p ui S L. le l'isidtut dHan< j uJ rt n i> Londres Les p.u pulit 1 ic e/ob;Lat La Liitore U y tut d,s lirects italo Yougosl ves sp se t Jurgis d. ouuitoistc et ots mair a j en galement oas un joui t*\ ( uts uc la p.us U anche amin. L,e c^ plaine de la Put nie paru lumitablemtnt bitn sou Iran a. s 1 a e;e d.gue pai S. b. le Pisi .igoycu aux fiel de saiutr le I10-VLtutmenl baiiien ti d'espnmtc le icbii uu Gouvciuemeui aigcu>iu lit resserer les liens qui unisstni ui ictll pays tant au pol de vue ui ^toiiiai.que que coii.nnrcial. ie l'itsioeui Darugutuave, en n tour, 1 lia le up.tainc e la l.i.l. iv. laire s-vo;r a son (jooveincme .OIIJ ment la Kepub qut u ri ti tsl sei-S b.e a cette deuiauhe do.i nu •eut tout le piu. Le 1.11.1 a. l'E.h %  |ou>.a que Us bonnes disposition; IQSI itinoignts au peuple hallici 1 ouvtia .eut . ouiubeny, eu*igbttaue viiw<, I.'...L.I .LfctLlUl Cl V. l)ll>bi .-^..ulu de lie Clubte, bo Iti.UKll b tu blber olltu 1 ai it .Mn..tiut utb .l-iciiuis I.XitiitUiCS et Aluio Liai1 au contre la CONSTIPATION prenez les COMPRIMES SUISSES de DELORT, Pharmacien, ut. llu Snli't-AntOM l'AlllM C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS lH)RT-AtJ-PRINCe! Alex.PETRUS, Pharmucie ALBERTUNl Pharmaeia du D' Juatin VlARD et toute* I— bonne Pharm&clo*. i_,.i.ieiit priecti ce diuer. S E. le l'IIS. UU. I U"liclll, CulOlitl il Mlil* tiuLfttrl, Air lt Loi.ttillel liuaiitiei l< ,uu.e jut Ihlitnny, le get.ciai IlOw imti Mi ei 11 tue Luuia l\oy. Al. il Ame B JJailiftbtii ave, Ali bi .Mni' j. bti.njaiut'. AI, r' Daubclic-, tin. 1 i.. caLtiuoi lanituiiti uu l'its.uti.. llaiii, Ici fctLtiaux LaLibtiio it uuubieae, cntl ti tuLb-tlitl Ut 1 L.o uojOi pieaieteuuel, MAL J. UZeuee< \ Ltntat, cuti ou teiciuoiii 1 t .lui uu seme UioiouiBiique au L. .ailtmti.1 dib 1Ului Oub Kxieiicuiei. biilibi.td itttiiiou au ctuis t. inutile >u Mi'tnjie du l'ulais M ti .itidfe. Uu ht kejaia ipll ifei i.ilo des lOVtll ix di ix | syi do l eo lapioiu doivent .10 pus 1 \\ 1 nta u (ilecuis ei (.oui lus Inie eU k rtcipioque Le obligeant ri %  I 1 1,1par ois liona d un n.di n cbie amiti. L:i a^uii 1 ant q e la vis :o a IUI&CUI ilgentiu p< rie ui • noui eungsttooa tvic eaiii II ii n la geati ii m b e d< la N ble. PARIS Lei le:Mjis sralotia!t> 'e demain seront II prludd'un. • lande semif rot que au cour ie laquelle seront dngoei les qui Ire pr-idenis de la ch.mbre et du vnn da R pub 'que ei -lu conse. La rlection d; L) sch-tnel la Pu -nience Je la Lhan be n est pas doi t:nse mais au i>enat Dubo>l aurai .es l'ottcurier.tv, on cite notammen urejettes PARIS Concrr'ant la pisidenc • 1 1 Rpublique ie> jouraaux consi irent main'e.iant comme presqut ; naine l'lrcLon de Clemenceau. •Io Pe-u Paiiften'" lui attribue 731 \ 780 sutlrages ^ur 900 lecteur-.. Qj,n ;.u (1.' dei t du conseil. 1 embl a soi jjste ap /ent evue Tous it* oit cuis de i 4 .r re actuellimen. en co. ;e ou eu peimilion ont O iapp. es MADRID— A la chambie, les le. (fis de tous les groupes saut le rpub. cams et le aOcia;ites lier rent le locidett de Saragossc il pic m rem leur appui au go-van., nient ,ojr le ntiblissemom ^ l'ordu il 1 II dis:ip ..e Au onat plQsUart lulturs c j;.d. m..rent galeiuem CCI mcida.ts. CAK I ij i< ENE — L'n ouvrier mi ueui tu u .'.d !• n si attnr de L corn p. g ic Peu arcy^.lc blcs;. ni p?r c v nui.. 1' gr.i on icisl n ctivt. .. le conl.it Uc' en ie la camp U ( 1S Cl VI.LS, ARib Les aii*mandS'geeri r r t: o t h nge di.,1 l IL. s'etie 'ut .i e i LM u 1 d 1 l g ULa '1 lit "le donnerais r <; ce roir des or :s en vue du rppslriement d f r ; sonniers allemanls* L"-; dlgua llemands -n nme lemp^ qu'ilg 't'nt le proie vtibal de dji A lat'ficationdu trait de Versail'e> el de Poiome. s : gi ren. le piocibl ie dpt d;s re'ifications du "ai , conclu relativemerc au '.tu t nent de* minorits, PARIS— 'Le Tempe" croit Mvoh que contrairement i l'informt On 'un journal Le Ma in", l'o nva' lsire realerea dehor-de toute lui lectorale ei n'acceptera quutiueuemen* un mandat politique. PARIS— Cmenceau et Llov. Gioige curer.l dan la ma ine in Initia d-une .heure.Puis i s eu e< t ivcc Nitti uae confrence o ils cO' innrcol discuter les picb ftosa d. ,' \dria ique. ( U ie autre runion tui leu en mme temp? laqn:lle assi aient Cjizon, Scialoja, Hegues W 1 a:e .VLlsui et Berttielot pour ex mi 1er la demande de la d* lgation Yi u 40 slave tendmt a faire lotir venu les anciens arrangonenU en Ooatu et tn Tlong:i ? pour ablir la pat d u dette revtnant la Yougos'.avu dans la succession de la Hongrie. L; lemande fut renvoye i une commission juridique. BILti&U. — Ou annonce quo la police dcouvrit une t-3itativ;;a:tc >'.e I •rchevcW. L'insiallanon du ncu J Veau cu.e se lera scion toute pioiubite di.n.'ii-* die a la R/and'metR. Mariage HAT a eu lieu dans les salons de Mr et Mu:f .' Aimriniq Maritno le mariage civil de leur l.i.c tust atnuiM vei Mr Antoine Musci. Les uiiioins taient ou tuie de l'ipousc : ie eo.isui Ali. ue Mattel et Mr l'anl Pol.ikis; du COrt uc l'epoui Nicolas VuicliO et Joanny l\.ccaidi. L.I buedietion nuptiale lcui sera donne deui.iin mercredi en !.. isasilique Notre-Dame u 7 beuaci ottenci %  HU couipliinenu et nos meilleurs voeax de . einiicur aux nouvftiu CJ'OJX. Tr^yique a^ciaont do train Samedi apr .-midi, ver' i heure >o le train de .a bue ni/o'.oii Laihlonr taisait les nososuviei devant t glise St-Chark". le noiiim' G^or ) Labcai voulant iraveiser la voie lui li.ip, •; p.it ,c leuJer de la machine cl renvers, il eut le** deux jambes broye. i lranaporie a .iiopiial gnral, malgi le so.nf aui mi iui.*nt prodigue, U succomba des suilc3 ue l'accident nier apic^-midi. de U'i.craihes se leront cet aptes-midi en 1 cg.tebl-JOe| u. Igntgc il b^omaia e ftfmnt hic Iveibal de drt des raucat.ous.leui Apre. que les p'empotentiairea h l'iiMu il Be l'eiior.t assis, olmeuceBt LI n place uu tuuleuu pisiueiitiei. Lt uueaeui du c.ruiuCole li r aoii K r nux dlgus ail u.fii.ls U ^ruceh-verbalde uept de ibtiticatioi ,' i-. lous ks pleniputentiuues aigu rent. t-.leiiiMi.ct.-uu duuiaru alors que le trait enuaii sut l'Ucure en vigueur et qu'il don tre excute dm. H ou es ses clausesLa sance es lavet, 1U lues lj. Les Ail iiiiuUa partirent les pn m ispuis les lepieseii'an a uni; saut CltmeiiCeau, i.iuyd George et .NIUI qui nu quitlieut le corseii quo plus tard; lAULS. Conforijtntol au tiait de) Versailles, Clinenceau tig.a nia a I Argentine, au Cnilt, i* Colombie, a l'Kspag f, au l J oiaguay, a 6iii SatVddcr, au Vem-zuela, fiiivi id'iou u'accedu uu t acte de la So ciete des iitlions dans un deki d. i.'. \ moi qui suivie la mise en vigueur du une qui couiu.e;ict aujourd'hui. LUNUUfij, l.'gence lleuler r* roduu soue rcservis une ue t e :.li( de BruXellea aunoiicam tjae IJ go. v nl u.ni ulieuidiicl esi ruiivti.. ,;<•• i-' ; accalutea l^revegln rali tzi proclame .ians l s ipgnjua 1101, o c !• n Aucune cocliruutiou u est leu |unju Icii'A..i 5 Uue t. rs| e iclerri a t>u ai-pLi* tro a JOUIS les coiumutii cutiOQi avic la Udl^que. La dlgation illomande l'erie iecltiru n'avoir neu reu au suj.i du 1 leuveisment du cbbinet ulie'ii..i..i. I'A H li.Dos deciei pioniuigucut/l le liane de Vai'bniiles> lu piotocuie et les uuaijgtiuviits relatifs a luccu 1 paiion des pays ilicuaiiS. AMbihKu.iii. — ^ctcii une u.f>r ] .lldtlUU Uu IJel'Illl, OU UeUJB.it lj | rcuvclbBiUBiit uu youvcriiiintii. al j iiiun i muai e|u i piOLltfLc.a.10 d J \ .a g.evo teueiaiu uts lldiiways en. J ic. ie r iei.3 non OcCUpetS. i'Aul. — Dans i pies.midi, >J I .ueiic-a, Lioyd oeoige et Nuit eu^ leudiitin TiUiuitcti e. /.o;gtr, te t iti. s-ji.l.uis l'eut Voog;-alaVti qui errii Si'icnt la SituationDollar 11.14 12 Janvier 1920 PARISOu teiegiaphie de Rome. jue ic Diuu coua que le transat a..(ique c PtlilCelU MalalJi t, paut ic ) uectmuic pour IJjcnos A.c., ] ncuria uue mine oaua l'Allant que ci cuula.Aucuue ouhimulion u'u cti reue* MlcAN— Uue avalanche dttruisit J a bicus un tablissement de cous .ruuion>d'dppdieiis eiectriques.Uut IOIZ; ouvriers oui eie t aes. fARlS-foiacaie est eiu snateur ic U Meuse par 742 voix coaire 4$ >ui 790 votats. 1 AKliLes lections ort eu lieu tujouidnut pour le it.no u velltm. m ar deuxuers au snat. Voici les i.uliau actuels. Parmi les lus : fiction, Kibct, de SeWes, Clave" le Kcue Reuaud. Poincai bien que p $ .audidai, cb.ient dans la Meuse da lomtfrenaes voix au premier tour de i.iutin. Tous les candidats se di-j eiei.t a os en sa laveur pour le deu x me tour. PARIS Six sept mille prisonniers] r lemands eror t rap t cs aussi 61 V rrive des wagons allemands. SARAGGSSh— Le caporal il les s.x soldats qui participrent i la rc me mutinerie ont luiills dans a in t ne. PARiS-tLa Gazttte de Varsovie] innco:e le projit detorm.i ion d'uue tedi non de ia Fiulande, de l'ts ibonie, de la Leionie t\ y.obib< ment de la Lilhuanie. La lrdutiui s'appuieiasur la Pologne.



PAGE 1

IEIWAIN **• mst ( turrier Maritime — Est entr ce ir.alin le steamer Vi.r.ama venant de Cristobd bic lee pa&sagets suivant : Mme ti t ni sa fille ; Air fusse Iwich, u futt cet aprs-midi pour (\tw Yirl. Ilemercimemt Le gnral E. St-Lt et ses enfanif, Mme Veuve lir&ias CelsUt,,Mr et Mme iSicolas Ducbemm Les i ami lies Innocent, Ceorges, hi.tthelemy, L.. \erret, Duquerieile, t~ut>cou et Linsiant u(jus'e remercient bien sincrement i Compagnie des / cm, tes ain. i pi de numbicus. amis qui Uut (;../ dinnt des preuves de rtllt tyupathieu l'occasion del petit tro> le qu'ils ont prouve en lu tu otne de leur ritefce Alain M dil iiu Josphine enlever u b ur i l/et lu n U b Janvier CQUi. I leur ftunt de a vue u i, ut p;i l'i.u'e yiaivude. Dparlement du Commerce Jnivat de matcbundiscs Le St e8mcr hollandais Prina Fro J'rick Un dnck ayant laiss New oik le 1... ledU (U l'ANIODOL, J2. tu* dM Mtflwrln., En Vou 1 Touter lai Pbiriaeel K.BII n ^H Changement d'Adresse LP Dr Yolnv Rnrzipr, denlis'e rrn P SH bien Vf i IHI tp ilientle u? partir du 5 Janvier IB2>toi bine ser* tansfei do lflue ri e'tre I Uu<> Pav^t ou D.-nt estou. hf s au Nn 427. > ISI lances 8 12. — 2t,i! ^DMnas! Panamas ver lire, lue fourhe No 1731 >our liomnes, peur datifs 1 a •;-11 eu. 4niv8 par le denier balej 1 TAK s-Sont loi sraieur Mli%  •BfV, Rfp Brsnard, Dtnorz, 1 nvinu M.nin.Ltb ur, Sttg,Mi \ biai'd. Bfr he'o, Dauafet, Strsu'r eo-gp Lvy. Charvire, l'abb De Oegi-ai Tuf6liab, le gni. toi ROI Schram, 11 gouvtin
ccs. PARIS—Le ven violent soclfJpr %  PUIS samedi dgbfra m tempe'. 0 . gra'e tle ren bien d^A-s rombreux bles:s don' pluiieti: vpi ei t PARIS Sont lus Nntfort: Pau M 1rs Pyrfrei pticBialri, Ne. s, dins le Gers; CJ^mcntel, fij DmeLalltre, dens I Hmult n n ^ Orao;legnral Hiischauj 'a Moselle. ^ 'ARI — Sont lus snateurs Di • • tr-rrot, Frrrard D?vid,Crurr ^ Weillfr Tiaaicr d'EalourreKi ^ tant, Masse. Gna'avr, K.\. t x 'toalitic DBifia, Bouvtr m t 'ARis Les statis'iqu s dr-s e-lfeiior.. U lfs 5 heu.es 15 c'en en V la,s sur 2 ^ q u i 0nl tl v cai ll i8 roniervaleurs qui g; n 3 s-ge*, 3 ,pub:!ca.ns I b M 1 -'g %  8 t'n 4 s ges, 19 rpi •' rrrgPa^.81 s qui ,c d ni j • > 'rublk ins de g ch 26 fs 6 T du -i x ofi 1 ses q %  ] 7.-p.5;2rpib.c.)nlo 'i'esqu. K gn.rt 2 1 fl *es tcifis qui g^gocat 2 s Haie*gB nuis 50 caitae, Al.. iretlea 4ebnseP, Peu n e-„ oe un. I j) b'-ila, Po.c 112 baiil, Bcet.h at i do bailla, Harergs 11, tbua.ue 25 baril hiz S225 j.vre. Moiti iSbb ivres, Tbbe-u j;;io5 liviea Tisaua diveis 03 eusses it t>70 bbllep, La>es Farine 1598, B. une 12 ta seiMautgue 120 Ht te 9, Biae uit b cmsi-es, Me m.ge 2 IHIMS LOIS. • eahnieiiaii.t ou ealasta OIUI e 1 t> . (-Bi88(8 llmei g Ptoia150 cai-ar. l'ommea de teir4 rai-M8 *t X UM Jrœbont. 9 Lui's Maqu-naxb baiilL'œ f sa. 2 b h %  oit 9 .. !.Haiei j^s en tai mui. 5o b. n t Voro Hiou livieh, Hz J375 livi.t r f taa div( ra 0 rai> oUbatita Peut GoVe l'ain 070 tacb .-(.ee. • 07 s,es Peine |0 iwtUlii/i wi. 04 ca-in-r FiCBOge 4 os-t llnicn^B ^aurH U ebiset Savon 2ti enitacs KttOsifte Uu eeisMH P. n uns de Ont 15 canes et 8 baiPi l'orc 27. baiils Bexul sal ai b nia HHieniisen nun-uic V5 eai.st Itz l B(J Jn les Moiut1000 livn s Ti beMO livies Titkus aiveia 22 Cints i 12 balles. J. cruel Farine 0 5 sac? Beorre -15 tmses Mai lgu. lu ei i sen Fioma W*' enstfctliaiMgii sai is 110 ehi f ses Ogitci s 9caiert8 Kt rerj!8 8turs 0 caisses Frompge 1 • i(M Kncsuie 200 caieses bavin u caiBs. s Tiefcua diveia 5caisce tt 1 1 bu le. I.v sttamei t Paramu > de la la n;a Rkll Bobd CwOjpti y .| i t von Ititb New York le 27 D< cm ie de 1, t te cenire ea ai rive t nit au Pin ce le 5 Janvier courai 1 a epio t pour ee >oit .ois eei 1 ier.ie deux icnnt 83 4 5j ( JJ2 50 d. naicbtnaitt. diveiitb p<>iu.i leiqu B H 'l( i.v ni : I ani e 400 t.u<* Beune 38 caiss. s • me>gi c 3J ois ses Conserves H, ei Un. 8113 cifses Fiomage 0 cait a Fiom ge0cbi88j8 llaier.gs tauis 00 (uisses Huile 50 caibsee buvoii 1 >-iPlC Ogroi.S 10 t:isss Ptn Illf; .e terre nu ba.iU loue l4l0 1i\nt ii-b'c iutu ii IVB Tiesus divers 21b fisses et2c*7 billes. ^ %  ^ewtete' oK > 0 i o i o > o t crn:i:t:r r^F: CE QUE JE SUIS CE QUE JE SERAI Toujours reine et recherche Toujours prfre et envie ORINOKA No. 1 C st l'idale Lotion-Teinture pour teindre les cheveux blancs et leur rendre sa couleur primitive sans tacher ni les vtements ni la peau. C'est une pr| tion indigne et vgtale do f grand mrite et d'universelle lenomme. Elle ne contient pas Nitrate d'Argent. Rsultats merveilleux. i:; ma H faut l'essayer, ORINOKA No. 2 £ Cest tout ce qu'il y a de mieux ;V pour dtruire les pellicules du $ cuir chevelu; fortitier les clie;,; veux et arrter sa chute sans les D teindre. %  j : nlneh*set couleurs puur hommes uarfi men absoriie d lloubivan\ Pir, Pinaud Bou'geoia, C Igate, pommades moelle ce bœtf. t.une de tuiiine poudre Moka, Fougre loyale, Morsmye etcAlcool ne neitht de I. cqla, calegone. cbeisettep, l. V |i. bretelles etc. N oubli z pas qu en tiouve de tout 01 et tailleur eu nptoI % %  'de fournir !<• m:'xinn-m de kilo%  IBteM nar f afuic a (ait faire le tour du monde la ni:u-que Firestone, Une vaste exprience est ce qui enseigne le miMS apprcier la qualit Firestone et qui eonnait les pneta en gnerai peut mieux apprcier la* pneoa Firestone en partie tilier. I's prsentent des Qualit*suprieures tous lisais de vue: fcil.aiitracc, scurit, confort, belle apparence—qualits qui rpondent tout es les exigences parce que l'talon-type que s'est impose la maison Firestone est lev et qu'elle s'y conforme obstinment. Vous obtenez toutes ces qualits dans le Pneu h Parois Grises Firestone. Demandez des dtails. L. Preetzman Aggerholm Port-au-i^rince PNEUS Le Maximum de Kilomtres par Franc Viennent d arriver 1 lot de ftoii'Skil Service National d Hygine AXIS Par suite de la gnrcsi' d'un. /rende ccmprpnip amricaine d. •rrdmts pliai maceuiiq..es, une ce •ine quai lil de vrecins a t mn. d'apobiiion du Servie e d Hvei' < 1 liai i. es personnes qui le dc>irent poi o. 1 se fane vacciner sans fruis 'Hpital Gnral de Port-au-Prince t.en.B les jruia de h a m 5 p m. sarredi, dimanche et lunei excepte 5 ? Toites l.s personnea qui ace 1 'ml br (licier de cei ef ofiro d. vront ppia evoir t vaccines s ;. l Ftrlei l'Hpital OPPB Te dl voulu poi r qu l oopuiaae su reodr. 1 empte des lsuliats obtenus. fa Maison 0. Martin d GoQurickiiwrlowii, aufo,cord, Tires ^Ji9aOMa8doVir.-aii3;i|a JQjtod U dollars Michelin-Aiito-Tires 39tai|>i7do,lan Pour quantit, meilleurs prix. H. Murad Sons & Bros. Mres de Familles Doravan' s2 se Avis Pierres artificielles, colonnes, b.-; 'us ; res, carreaux, ch'pitaax, dour ques et corinthiens etc. en cinei i b anc et pris heures a midi 2 heures i j heures S adresse! Mr Franck So'ag r s de la scierie de Mi |aao S monda Potiail Logn fippt H e recevoir de-gforta atockle marchandiees suivantes ; Tuine Coq, Houle Houge,:PouIe Saint Laurence, Goliat et autro 'narquxp Man-KUppuio Iid en fer hlanc de t. 2 3 et livres Maotme de famille \ -2. A e 5 livres, uotolm de 5 e10 iivrep. Allmntties Smo kers. Pioectvciimax Hiz pcmm •IP 'ene, aavon Armnur, kirzi), Rue'raversicre, Port auPrittct, %  '"ibCBi.e. fitzlWt une \\ s ils $. 4poie volues. P*r le de. Par dl -s "'. L ooprauv fdesqai Lqj JOBN BURNS & Co 1801, Rua du Quai Bonbons aciduls***** M-1A Ci'.o Di temps L par caisse



PAGE 1

L: M L?:N Notre nouveau Conseil lommuial Tout Poil au Piitice e qui ont garanti a la population I; plus complte libert lectorale. As un bitnlait doc) se rjouit la Ni ici entire lre prises par le conseil d'admiais traiion. l'oues les decisious p'.iita par le bureau tn ses attllbntioni doivent eue porits au plus l. 1. tonnansance du conseil. Ait 13 — Le conseil dadmin nation tue la date de la runion w < l'Asitmblce gtialc qui aura lui chaque anr.lt au rr.ois de dcemb i Il pouivoit gdlirntm tux vac-i cts qui peuvent se produue en M sein dans l'initivalle ces assembla gnrales ei il couti'e, chaque Ui noestte, les comptes du uaoitr. Art. 14— Le Stcitai/e gnral es etiaig Oc 'a ccnesi ordaLce.dis Dv KS ce pusse il de ia lecuiticn a lomLte des sances. Il prpaie et piseue, rour le u n seil, le lappon a 1 a.-scmb.e. Le setieiaue-it joint assiste le htcriaiie-gneiai ei le remplace encat d*t micci.en.ei.1. Ail. 1 > — Le trsorier, enca si totles les recettes et pourvoit aux. ue penses. Il est personnelle ment respons-b. des tonds de la Ligue; il ue piut lui ie aucune sortie ne tenu, sans 1 visa du prsident 11 soumet tous tt: ;rois n ois un tal de sa caisse ut lOi.ieil cl adresse 'in iappoil ai. i :>.t a Paittn blet gectiale. Art. 16 — L'art liivistc-biblioih tajie a la gaide de tous les acte: I lcts, maLUiciits, dccurr.ir.ts eic,c ta L gue. ASSLMBLKt t I.M KALK Ail. 17 — L'assemble, gura 1 e^conipcse de tcus les mombiej u la ligue. 1 onvoqute uue lois par ut elle ne cuteie pa& .. inuin* uc lieu le cinq cembiis pusen.s. DlS10§niOKS .GENERALES Au. 18 — L* Ligue n'a pas o. filiale* Lie tst ui^ut. li y .u pour les aluns viiie c la kpub. que, des mtinbies ulegue^ qui s unt nommes pui le Conseil 'adm mstiation iidoct les pouvons seio. dteinnns par les rtgkmcui iegs i elle tans, 3 9 des subvti IIJ.. qti [(um.il Li tre accoiues, 40 vi j.ioci. u dis l tes tic. Au 20 — Ln tas de dissolutioi l'actit atia disinbu aux auvits La tiennes 'tueation ou ue bientaisa. ce qui ititm dsigrcis par le cuu seil. Ait. 2\ Des lglernents nlneui peur la dilution ePadmiui&luUu. de ia Ligue seioni labores pai b conseil. Aiticle Unique. Le picmier buitai et le premier conseil sticnt lus pai lis ntn.bus lotdaltuis e la Li^ut. lait t \ot a Icit-au-Piinct ci 14 dcen.bie 1919 1 eut ccpie conforme Lt Mcitau-pcial VICTOR ThO.MAS contre la CONSTIPATION prenez les COMPRIMS SUISSES de DELORT, Pharmacien, 110, Hun Snint-Antoin PARIS C'EST LE MEILLEUR DES PURGATIFS <• 'importe pour prendre avec bnfice la lgitime EMUISION DE SCOTT productive de forces, vigueur, et nergie. un? La Rpiibliqne irgentinc et lluiti tomme rous l'avions aunocc, le Otseur a:g< -nnn 9 de Julio ar iv: il a Po'ii-au-Piince le 4 J.icviei • imrndiittmtnt api?. oa enteo 1 es saluis d nsege. lu oJu.t par le Chef du Crmo San* fil Du 11 Janvier PADIS Les journaux soulignei Pespit amical prsiJarl aux conv. 1 du Dcpaiitmem dts Relation sations secrtes rntre Cltnooce^i .:itentu.ts. Je capitaine C lirgat [ j cv j G orget Ni'ii. Les ngoci r, de la hui ntc, a^comp. g ,c ai liions se COUiauivenl danune a m .tuttuuui de vaisseau Danot ri, lu; t b ;e de mu'ut-He confince avec ^.c.tiue iii le kndtman. a M. h dsir rciproque d bouiir une gc vl.uiitic dea allaites E'.iangres ci s [ u i cn acceptab e | our tous iu.t li-ieau. La pius lun^hc corPARIS. Suivant ""Le |ournal'' • liante tgna au COU.'S ds ctlt: visite italiens auraient commuirqu u 1 LIS le capitaine de ,'a Puente tel m moi e rpond nt a celui qui le; u p ui S t. le l'isidtiit dHaiii | U! rtni" A loi" s Les p.u pulu 4 ta iwbb.cit La encore U y tut d^s (inets Halo Youg-isl v.-s sp Cse t changes de couitoisii et ces mair a j cn fgalemenl oa> un jjur t*\ iuis uc la p.us Uanctu amm. r ble. te capifaine de la Fut nie paru pARIS [e; le: l jns snatoriale! PORT-AU-PRINCB Alea.PETRUS. Pharmacie ALBERT1NI Pharmacie du DJuaUn VlARD et tout Je* bonne* Phnrmacif. .-.ii.iiab.tniint bitn sou Iran a. s I a eie de.fgue pai S. E. le Piai lugoyen aux dus de saiuu 0 Uou.. n.iLini.i hatien ei d"txpnmtr ic icjir uu Gouvciueaitui aigeuiiu t rostre r les ntns qui uuisstni tu acux pays tant au poii 1 de vue ui ^icuiiui.que que coiunurcul. ie l'icsioeut DafiigueBavt, en utour, ina le up.tainc u la Kci.L it taire SoVOU a ion Ljooveiacrac .ontment la Kepub iqut u ti ti -ii seLS b:e cette dttuaulie do u i< icu tout le prix. Le Lh^i dl'H • joi.a que lis boi.nes dis^oaiiiivu insi itinoigQts au ueupic haitiei 1 ouMia.cnt Uai.s ie p.-y. un cb< a'dUlaUl plUS : \ 111, ..I ;j .,j u qu'elle .01 icpondent e&acitmtui UL\ ICDi.iiKins du Cjouviiutniect ci Ue i. >.t.oii -oui tmiere qui sooAai.c ai LU ment Ue SOU s'cuDlu cnlie u: .ai ^a)> el. .1 rapuoiib pluS/lle 1 a .i li uoiii chacun iiouveia a bci,. acier iiie-ulciiitucl maieneileii.e Lusuiie le rusiaent, nvi e a leuatli a boni uu i ^ ue Jui.o > ueiuai suivant, accompagne u ..tniDits Uu Lubiuei. Nous *\ou ijS un qutl aCCOtll itUl le Lhet U iLt.l. Ai 7 lieuies du soir, 1J jour bu .au., le tounna .dam du la Foout v.. oiiipo^nti Uu al M. A SeilOleit -.ipuhiuo Ue eoivjiu, A.-SLiatelil, uoiiitui cii^l, rDaiiiMi, lie-ui.aut ai. vaisbtuu, J.CHutaa |M%ttue, >cuiubci'iy, tu... Hjuis ue Vui.ni-. t^-iaii, .i-fctiijeui ci V. biiifci o^.ioln de lie Clubce, bu Ibi.UnH b au blbtl ollcil | ai le AlUi.ant. utb •l-it-uona LxientUits it Muio Luii.. i. • s.', iti.i pr senti ce diuer S. L. It l'Ub.Uii-. Ullclll, CulOUtl tl Hllli rfwtHrl, AJr lt Loi.teillei liuauoiei fc. jiu.e ikic liiliiiiny, le ^et.ciui llOw /ci. Mi ci Anne IUUIO noy, ai< ii liue 1> L)biti uei H\e, Ali ei UtH< j. Ut nt gai uu. A, U" L)aukCbe, cuit 4 Lbbiue p toi tlculiui UU l'itS.Uel,. 4 lldlli, Itb gtLtlBUl l.ttLlbtieio tt iJoUbieile, Clitl ti fcuLb-Clitt Ut: l LiU uojOi pisidenueli MAI. J. LiSaiioe< \ Ubiltac, ilitt Uu euitiuoiil 1 t Jutuu EtiNice diiioiiistiilu *u L' oiltintui o & Hilui onb Knieiicuiut. i.iinii lj i'L-| lun au ceUia e< iqutlle IU Aiuttqte du l'ulais M li iti III'L. Uu M. k'j tua ai loa uvui l lie ek'8 tOVtUi eUX dlOX p-aVSJ do I uetapioitb doivent re pus i H i hU 11 (llecula i coin les lin et^rtcipioque Irt obl'g''Hiii n • i lun| ai uib l.e'iib d ujut. Midi : 'c ble amitio, L'.i aouii i ant q e la vis '.o •• ^LUI eiyt niiu p( it>toua Mi m nous enn ^ tion-s av. c ii u n la geeu %  m b e d> I .N mue qui appoiU a liati de-ifc l^mejts i) bLomai.es de sympa'.lue 'e demaenu d^ s R pub que et -lu cotise. La rlection d: L) scbaoel la Pu -nlence de la Chan be o est pas dji Irnse mais au benat l)ubol aurai :es loticurrer.tv, ou cil; noiammeu us r?eivts PARIS Concfi -ant la pisidenc • h Rpublique ic journaux consi drent maintenant cumme presqut ; riaine l'lrct.on de Clemenceau. •Io Peut Paiisien'' lui atmbue 73 \ 780 iutlrages ur 900 lecteurs. OJU tau Picfideit du conseil.! emble seconimei que c'tsi Mi.teand qm succderait a Clemenceau Bviivvani • livwmcnt" Umu e D an ait I • %  ten-ion-pi. son .u un A la prsiitace de ia KpuDi u • fr aniiie.de f an:hir latumiqu 1 besoin est pour me.ier ui E.4 s Unis une vigoureuse camp gue m • veut d^ la li^ue des Nitions. I AR1S— Les installations llgr; phiques du corgi de Versailles poursuivent activement en vue de l r.nsmission rapide dans le moLdeei tier des rsultats de i lecio 1 tiuta œnt d.us l-.s aAmnq tes Vcuaili era re'iidireit:mtnt aBrol augian Cuble transatlantique •• Le M tiu ;iOii savo r que les l*cteurs se., t niaux de U Meuse pr fitcia.eu dvs lections de demain pour rendie po ibif 1 lection de Poincat '*Le Ai un" observe que iten ne s"opp., ait cunslitu ionntlltmeni ce. t liection MADRID — Le gnral commai laul la iCgu n de Barcelone eui u. uiiilien avec le Roi,il 1. pitu a soi .j.te ap .'en' evue Tous les oit. cuis de 'i re actuell men. en co. ;c ou tn Liimi>sio.i onl t iapp. es MADIilDA la chambie, les lt. itis de tous les groupes saut le rpub. cains et les ocia;itcs li 1 rent Ici incidert de Sira^usse t pic m ren. leur appui au gOuYcrOement ,ojr le rtttblissemtm Je l'oidre il 1 la diecip ue Au jnat plnsieeri iiatcuiS C J d. m..renl galeiueni AS incidents. CARTJJ kGENE Un ouvrier mi neui Lu • u .•. d r' n slattnr de 1. .onp.g te l'eu aroya.lc bits. n i gr v un.', i' gits on tt r. u n clive. .1 u ,oi t..' u en ie la camp 0 U 1 Us oi VI-II.S, ARtS L N itmands S'geiei 1 i r t o t h n. 1 'd' s 4 i l li.. ':e 'ce .. e i le D D .. 1 d vjes al e ; VOI l'gll (lui: lit "le donnerais (Tes ce 'oir des or 1res en vue du reps trie tneni d>i risooniers allemanls' Ls dlgue? Ilemands -n n me leinpqu'ij* g'rent le procs veibal dedii les ratfuaiiondu trait de VersaiUf et de Pooine. S'gcreat le ptoi-ib-1 de dpt des ra'ficatiois du %  rai . conclu relativement au '.tu t rient de* minoi tes. PARIS— le Temps" croit J8V0M que contrairement Y nloimat o.i 'jn journal Le Main Ho non i lsire re*l?ren dthor-de toute lu l doctorale et n'acceptera qu u.tineueinen 1 un mandat politique. PARIS— C menceiu et Llovo (Sioige curer.l dan* la ma ine CD iutre le: dune .heure.Puis i's eu c t ivcc Nui une conlu; et nuit, barcn.iie constant. Mouvement sismique 11 h ara, laiensite lia 111. 1. SCHEKER Mgr Beaugerpiendsa rcttsite Nous vcDOl u'tfftmn .1 dnusMon mMp tr. euro de Ste-Antic. lt se it'.i'.e, i:oi| altiroie-t-OD a l'archevch. .Mgr Djuger a tuilu dans le clsrgc d Hjiti m l'ius oe 50 aa>. • Le.viatm salue avec une sincre notiofl JOII depan Ue la (.ure de Sic-Anne eu .. Lis| ] des souvenirs iraperMDiM, U eu icniplac! pal le l're Benoit, ait a se S :. > .. 1 .I'.IU.CJK'. L insiallaiion du nosfl \\..u cure se lera selon toute probabilit dimanl che la graDd'mMSt. Mariage Hict a eu lieu dans les salons de Mr et Mui^ .\iiseiniei Marlino le mariage civil de i\use Marlino ve< Mr Antoine Musci. Lel tmoins taient Uu ltc de l'ipouse : ISj >;o.isul An. ue Matttis et Mr l'anl Hol.lkis; d .. .Nicolas N'itielio et Joann. K cuidi. La benedMion nuptiale leur icra donu.-e dtM a mercredi en la iiasilique Noir-Uane an E se-. Nos compliments et nos nici'L Donneur ng 1 ipoai. "l'raiyique a^ciaent de train Samedi a prev un devers' i heure 30 le tram .a ligue li./oiou CaKlonr taisait les i.iui.euvn devant 1 eglttC M-Clurle. Le nomm e>-or|j Lalieiis voulant uaverjer la voie lut IMJ), c paJ e lendfll de la DMCbtaC et renverse, il eut Ici deux juiutes broyes. 1 IranipotUI a lOpiial gnral, malgr ie. sont >|ui loi lutrin prodigues, il succomba des suiteju de l'aCCIiKlU Uier aj)iej-inidi. Mes n. nei.ul.es se teront cet aptj-iiiidi en l'sjjf se Si-joseph. Api.que les p'ompotentiaiies b iriiidti.s se fui or. t assis, Uraencfai. Util place uu lui.: m. inBiUeiitiei. Le directeur du ptutucole fit uoit \\i , au Puiagimy, a San baiVdder, au Venezuela, l'iiivi luiiou u'acced 1 uu ( acte ue la So .ieie uee ntlions dans un dlai u. leux moia qui suivie la mise en vigueur du tune qui coinmeuct aujourd'hui. LONDHES. -L'sgence lleuler n roduii Houe rservi s une ue^Ju aa Bruxelles annonant que lo go. • n. me01 u!ienand esi reuvtia. ,a; lei .-, c altttes La grve giurau imee -lans l,leuij entions av.c U li%que. La dlgation eltomande l'erl ieclaru n'avoir neu reu au suj.t teiiveismeut du csbiuet aile uuud pAltli.-Des deciei pioiuul^ukuj le liane de Valseilles. lo piuljeulf| 01 les aiiaiigtiiietitu relatifs a i uuu patiou uis poya ilicuaua. AMSl'iLitiMU. belen une u.fdC .ualioii Uu Ueliin, un ueiue.u IJ teiiVelaeiueiit uu gOUVel'IUvIut.'i. al e iiiuul uidsi que la piutlfuia.10 IU| .a g.eve ^tueiaiu utb IUUWH. a e.nus| lo^ ii-lt,.. n nu UeCUpetS. t'Atil6. — Daua lopies-midi, cl .uei.c au, l.ioytl oeoige tt rSiiii eiw leudutiu TiUinitcti e Zoigtr, tOfiai seLl.uia l'eut Voug;-alave qui ei^Hj soieut ia situation Dollar 11.14 12 laovier 1920 PARISOa teiegiaphie de \iomC\ que ic uiuu couu que le triasat.4J tique l'iiuee-JSJ. Matalda 1, pmit te ) de^tinuie pour Buenos .iUW ncuiU uue niiue Uans l'Allant qud'appaieiis eiectnquts.(Jd 1 loix ouvneis ont eie tacs. rAKlS-foiQcaie est eiu snateur ic ta Meuse par 742 voix coJtre 4^j >ui 790 votauts. 1 AKldLts lections oit eu lien] ...jouit! nui pour le rtnouvclltm.ttll ar dcuxiiers au snat. Voici les ie* iuluts actuels. Parmi les lus : rV chou, Kibel, de Selves, Uavcl^l Kcue Keuaud. Poincai bien que J** wandidai, tb.ient dans la Mrusefl .oiiiuieu:es voix au premier tour^J i.iunn. Tous les candidais se diif*J icLt alors en sa laveur pour le dettj x me tour. PARIS Six asept mille prisonoiert | i lemands f.erort rap t its aussi| P rrivee des wagons allemands. SARAGCSSh— Le caporal il le s.x soldats qui participrent i la '*' c-nte mutinerie ont lu;iils du* a mit net. PARlS-tLa Gazette de Varsovie mnence le projtt detornu ond'a^ ledei non de la Fiulani^, de W ttiouie, de la Letonie t\ \ obab* .'.etii de 1a Lilhuanie. La fiduW* s'appuiera sur la Pologne.



PAGE 1

1£11*I ma ( currier Maritime t — Est entr ce tr.atin le steamer i Vot.ama venant de Crtstobjl t,i ,c lee passagets suivant : Mme h(\ t i sa fille ; Mr Pumhneh; u/ a it cet aprs-midi pour t\tw York, Remercimemt le gnral E. St-Ll et ses en\ fan/?, Mme Veuve lirnas Clesi l\n,Mr et Mme iMcolus Duchetmr, I Les iamitis Innotent, Ceorye*, \Hutthelemy, L., Verret, Duqut< telle, L.UUCOU et L instant utguste remercient bien sincrement / Compagnie des ; om, ies ain. i \u de nominaux amis qui Uw uni Uinnt des preux es ae rtllt h yn pollue u l'occasion le la petit, uriftle qu'ils ont prouve en lu ]ltt orne de leur n f gttf.ee Alain M nut ftnni de noire a i, ut lp, i /' ; de (ji amude. Dpartement du Commerce Jrtwai de mat ebandises ,u L ?, S,wmer hollMdaw tPrina Fr v'.i ti i J} ckt a y anl ,oi8 New oik e 11) dcembre 1M9 est arriv Port ru Pnccele ;Jdu mme mois apportant jour les poils suive Ma mille cent dix neuf ton es 3 centimes ( 1119 59 ) de meunandi •es. diverses si. si rt'paities ; 'oit au Prince tentes 491 95 tayea 240 l r Pe-.t-Gove, m£ {"f el 105 28 Miragoan 3 b 8 21 puissant anUsep' :i uB Bans Morcur5 ni Cuivra aulrant la travail de M. TOTJA.'..~> Cblmiate de l'Institut futiur (,9u ). Dtruit lntaman*ment tout les mifreb. di la I Pat tu, d 11 Cholrm, les F;errt l)iu,-rh*ai et Dyntmriam un Pmya oba.irt. "" %  ABIll 'ltttlMll Indispensable mm k Epidcm iet • 0ua7 HHMi IhtvMM I DO 1 Una iraode oolllarsa Uaii"" • %  lltra 'M pour toqa I*. MMrM. I SacMU dt l'ANIODOl, S2. Sa* fta Mafwln., ** 1 F.B Vaola r Tovtar lai Phiraaa! Changement d'il dresse \.e Dr VOIIJV Rentier, d isi (ancns 8 12. *. 212P. 'an* mas! Panamas ver dre, tue fourre No 17& Dtir horrju.ee, pour dan.ts n ' i i cis. [irnvts par ie tarsier k*i i ITAK s-Sont lci srateui Melb %  i0ey, Rfp Brsnard, Dtnorz. mv(DU iM.rtin.Ltb ur, Siegg.M,* Iiand. Ber hf'o, Dftlttset, Su.u Vgp Lvy, f harvme. l'abb De leg.-ai Tauffiliab, legoi.' kurg ois Schram, x gouvtin. i r j4ag scar, Bu boult, PieuorH. |M r 1 Leroui IPABIS—Clmfncfau.Lloyd Gele" Nrtti linicrl une rapcetecit IPAHIS— Le deuiimf concttt o ;onrel g-fvtsn de l'opra s l ( Mordes yodica s fut accorrrayr i dan*s (t a'tita d tombictx M list s Le concert ob int un giat'. Ccs. 'ARIS—Le ven violent sot 1/1? fuis samedi dfgbPra m terrr" .•graie de corrbfruj tekt t ombreux blesss donpliuieun ^ei pi | AKlSSont lus Itfiajtarai ffiri M les Pyr^rts pijeotalfi, Noi |s, d^ns lt Gers; Ckmente-I, K\ |UomeLalltre, dens I Hr.iult fnn -iOiao;iegnral Miischaiu s la Moselle. ARI — Sont lus snateurs Di^omot, Frrrard D?vid,Crurr Weillei Tiss.erdT-tLurrel. Unt, Masse. Guvsve-, K\.i r, 1|H9,59 Le navire a rprorl entre autres ma'cuandises ic|Or au P...ce Faiine 470 secs. tev.;re 42ca.6Pes, alaMrgut 7ba-riJif n &8 cmei-es, ConFenr.s uiiu ei tai;ta tWtraiiffB, i^ciis i4 cai^ .^, 'mboniO taisai-f, Savoi 059 • ai •'•Haierga nuisLO taitae, Ali. natif a 4cbik8es, Pcn me* r un, p b : 'ils, l'oie 112 bai ils, Bœufs st aobanls, Hsierga < i. n-Lmui. 25 banibhiz 2225 l.vrea aloiua l5lo ivres, Tj.b-c K .100 hviee iaaua di* veis OU caiiaea t f7U bulles, Leyes Farine 1598, P. um 12 tan aes aiautagbe 1ao iaiep, Uiai til 8 caasea, 1-n m.gi 2 taise ta Coiati • e ai-an r tain bu eaiaai s OIUI ( 11, &f c u isses Hararg sai-i. 150 u.i^ h Pommea de keire 4 raif s t t *J b*• •8 JrmboiiK 3 bui's Mqu na> xb bh.il=> Bœi f sa. 8 ban b • aie 9 11 '.le Ha 1 1 gs en .m mur. 5u t. n WTU. U"JU livre, Hz K*75 livn, rftis divers o tim. e i>9 balle s Petn Geve Fat m 07Ur8CbM.ii. •97 s.cs Peine 10 tmtb Mu,'. •tut (ttci'Stea F e muge 4 cds-t UICO t t ^aur il ibisees Savon 2ll> .Hisses KeiOline (Uu eeisus P. n uns de leiie 15 emies et B bsiii. Horc 27. baiils boLul sal il b nis llH.enpsen nun un i5 lai.sts Mil ' :.o livres Mot aa iUou nvn s T. b*< Mu livies Tittua aiveis 22 c Jeimie Faune 140 a*is Beum 5 tiatts Mante pue caiss. s bu msge b cries, s Haients B8ir f HO csisi es Ke e sine 4X0 eaiss.s Jambons 1 baril P*bec 10245 livrtTitaus divers 7 c iges 11 24 balle K. liieg< Ane rbiine 210 s^cs Beune / C8istb Pomnes de tene 4 .aisses i.rerps stoi. 0 causes Fiomsge 1 • use Keicsine 200 caiB*es ba\m u caiaeta Tietua divers Dcsisres t i 1 bb le. L! ditainit Pararoa de la la .ma Util BoaeJ CuOipory apii von bitb New Yoik le 27 Duep te di i. i i ee rjen ire es ai rive t oit au Pi n ce le 5 Janvier courai i a apio t pour ee eoit IOIS cei i rente deu tenuea i!3,5i(3J2 00 d. iibicbfcnaiees diveiteb pbiu.i leiqut s i e il cuvent : lame 400 tbc Beur.eJ8 ces'r ntt'gic OJ laisses Coneeives ni ei U n. s l l'J c> uses Fi omege 0 cait a Fiom ge 0 caisses Uaiengs tauif 00 laisses Hune 50 causes Savon I ...sic Ogr.ons 10 liuses l'en me; .e tein-io ba.ilh K oui lilOlivm iabc4otOii i>s Tnaua divers 21h %  itses et297 b.lles. moA ftiiEu Reconstituant Boisson (jazeuse Donne l'oicc et vigueur Chez D. ASCEJVCIO \*> ^ciotQw i oto^co i or; i orj i o t c i :ic: :. 1 CE QUE JE SUIS CE QUE JE SERAI [ j Toujours reine et recherche Toujours prfre et envie ORINOKA No. 1 %  i C t l'idale Lotion-Tcinttirc pour teindre les cheveux blancs et leur rendre sa couleur primitive sans tacher ni les vtu. ni la peau. C'est une prparation indigne et vgtale de grand mrite et d'universelle renomme. Elle ne contient pas Nitrate d'Arrent. Rsultats merveilleux. 11 faut l'essayer. ORINOKA No. 2 C'est tout ce qu'il y a de mieux pour dtruire les pellicules du cuir chevelu; fortifier les cheveux et arrter sa chute sans les teindre. I it Drmtn, lt traitement qu'il voue faut ik dam Ut Drojumei. i'harmaeics et Parfumerie*. %  Exigea la marque Orinoka grave Mir l'article. B FABI'IC.\NT3| B Tlte Orinoka Pharmacal Co., Inc. H. To.i, D. S. A. 'naliac un.fi, Bouvir m t [ARis hs statis'iqu s d?s lection J''!" 3 hcu.es 15 con en finals sur 240 qui nom dus :, Ie { 1 :8 focieivaieurs qui c. 1 3srg fs ,j jpubrcains I b ^' g "ni 4 s c ges, 19 ,p, '" '"ft".';Ms qU i ,c d m j J'ernkln: ins de g c b 26 '6 rrduaira torj 1 s fs q \' m ^egeajj r P ib.c.;n < %  trifisqu. g ?gqe4lt 25i( Service National d Hygine AVIS Par suite de la genrrei d'un grande compppnie amiicalne d 'irdnits pbsimaceuiiqees, une ce, •ine quai lit^ de VFccina a ete mi-. dspobiiion du Service d HvBi'< liai i. eb personnes qui le denrent poi <)' 1 se fane vacciner sans frais 'Hpital Gnral de Port-au-Pijnce '.dus les je nia de b a m 5 p m. rredi, dimanche et lunei excepte Toutes l.s personnes qui scci 'nt A brelieier de cet ef oITre d. "ront 8pit';s avoir t vaccines s : lser lei l'Hpital dpns Te d.-i voulu poi r que1 oniiuisee au rendn empte les lsuliatd oblenus. Paul )!, Aoxila Rues du Magasin de l'Etat et Travesi'c Viennent d',river : '.Cba'iea, dodinf s, miroirs, csrp. is descei tes de lit,nappes et damese*?, driil blanc aupiieur, cas'n* IPP lalmbeacbe diagonale et cesimiis upeiienra, bzi.. p .jur*, / pln.s asbonis, similis, nansouk four lingerie, ralico's d'or, vrjles. rei or s trtaisie et euiTes pour roi) s bas" • hmirseiies poorboœn es etf. mrues bausselles de fli poui arfantg, chapeau de paille pour loji'ue* al •our enfants, formes peur dames rubans de loutes soties et loue aancesi tontes largeurs, sontachea. colUera, tresse de boie, ch^rai.-ef i-l ni-h s et couleurs pour homm. s uarft men assortie d lloubvam. Piver, Pinaud Bougeoip, C Igate, pommades moelle ce bœuf. Lune d luiuine poudre Moiks, Fougn Hoyale, Floremye eleAlcool ne )ieitl.e de B cqls, caleons, cheise-tfee, B. V I. bite l ies etc. N'oubli z pas ju on trouve de toui 01 et A tn-illeur co nptobide de fournir \inmn de kilomtres £nrfranc a fait faire le tour du monde la marque Plreatone. Une vaste exprience est ce qui enseigne le mieux a apprcier la qualit Plreateaa et qui connat les pneus en gnerai peut mieux apprcier ]<•••. pnea ; Fireatona en particulier. I'.s prsentent des qualits suprieures tous points de vue: kilomtrage, scurit, confort, belle apparence—qualits qui rpondent toutes les exigences parce que l'talon-type que s'est impose la maison Plreatone est lev et qu'elle s'y conforme obstinment. Vous obtenez toutes ces qualit* dans le Pneu Parois Grises Firestone. Demandez des dtails. L. Preetzrnan Aggerholm Port-au-Prince PNEUS fotte Le Maximum de Kilomtres par Franc Viennent d arriver' i lot de fton-Skld fa Maison B. Martin del Rio -siJveriown, a.co'rd, Tires ^Ji24 30ioi32doUaiP.-32i3;gi ',(>Ja n ,! \l dollars Michelin-Aiito-Tres 35llUa27do,Ian Pour quantit, meilleurs prix. H. M u rad Sons & Bros. Avis Pierres arlificielles, colonnes, ba 'us'res, carreaux, ch'pilaox, dour ques el corinllnens etc. en cimei t b ace et piis 8 ht ures .1 r*>idi 2 heures a j heures Sadusser i Mr Franck So'ag • ' de la scierie de SU Jean Sir. monds Poiiail logn • fienr H e recevoir de^forlg atock'le marchandises suivantes : Fuine COQ, Boule Ilouge,:Poule SaineLaurcnce, Goliat et autre marqua Man'gne puio laid en fer hlanc del. 2 A et rrlivres. Mantme dfl famille i 2. A e 5 livres, cotolne 1* 5 e> 10 bvrep. Allmntties Srro kers. ProictdClimax Riz pemme de 'erre, savon Ariunur, k.czire biee, Icamale, Vtienprei le famei x lirai prisa. Por-er ex lia d M a |i ( l.i-ruitSoda en feibnjnj d4 et S l:vres. Halle d Olive dVpagne sure rioaraen frbiano de 1;VM ha, 1 g. lion Viua Xrs (exceter.t)pa> sral'on. Epicca cannelle, uXfeca'v noivre BUIS loi. Beuira vcLle Copenbagna da 1 ai 1,2 iivresC, ^rn^ii.aii] de 2 livrer Baurru \ cuisine Chalonnei el Banram en f7i HIW ,ie 5 livra Si i nets d-^ | i •-' %  >. bvfea Ho E 'uuiori icou h i) d.. colon eu fciblao de i|2 gallon. Hicytlette. ec GazolinoMres de Familles n PUS D-JLLUMEl IFS! Ujrnavan'. nenp'.oy /. ;ii /. vous qje l'ALLUMCUB GAZ BEUNHARDT f^V/^N^v |. oploi ficile, infai lible, indisnen C,r=k\ \\\ < dan8ld 'nnegi: plui sr et V.. ^V .V imilleur marciie que les allumettesfabriqu avec le meilleur 01 d'acier a leseoit cuivr. Pour allumer, i! euffit de joindra les fils d acier. La fabrique les expdie par millions dans toutes les pattiea du nondc. r En von e chez iMme I JOL1B01S FILS ;J, RiieTiavcrsicre, Fort an Prince, %  %  JOHNBUHi\S&Go i80i ( Rr> du Quai Bonbons aciduls par caisse Buret'efl LTrt\ r



PAGE 1

m — Mh. kmi TOUS conirc I F, FFJ I Al,x f a v M d l ordea B J |__J .J. JL-J 5^J WS GrandBvt,\636 \ drcssez.vous a nids forte eompaqie des K (I fl ., h mile JJereix J LU-jiny, i taire des marques f a naisi HI/^^Sm 1VOBTIH a^T/ri f rt s 1*7 -m r Ma>Bi* rMReger Liqueurs fine* auenf. Gt 'rai nom* llaii: LIK. Le B0 e Q s ; rort-au-rriBice Froflgci vofro Maison, votre Vagtsia vos d<'j>!s au (aux ls phts raisonnable, mn bis oo ioD si lie CwijG payar Ben&riptie%-vo\t sans /ri? peu* correspondance ou rens dteeufervofre problme elles Eujti 1.13 EOSSE, 03 Eue / r M !'•< ger i Hiii.r: r\ I i'i i d C i'"'I iJ.^il' Mail? n .M ; u h t u il ice K in.os i'aiiUlJ.Cilt; lii-l.^tiiic .il i n f caiDe. 1 te tus' lijug S(tie tflCCCfcti (o /.LbLUI.AIliiU'Lli i s-anlished IBeO Auueru.au dctruicu Pienl Me Jicuea leat iheuucala irom tn repe aod lue i aia. Au c kc.ii i uicriplioM i 11 ren h tV ii.u.c. u Peffuaieu 1fci.il Wl %  Oel il al Peirus' l'haiiijaty Oiaduale of Ttrr.^le L'nivcitiiy, i'hilfcUejpliJa, Fa, grnmiiunnnmqTnillllliiliiiirili^lsilEn .TUR'KISH BLtND CIGARETTES EXC CPTIOUAl qUA UTY THt AMERICAN TOBACCO CO. i % %  i %  :] \\ it FUMEuns Ea !i v (Idl.lOi.Alrpfr la fOi^&cscence, ao^ncenia la fores (]• %  m 'o? I ruiamtM ^ M ... n/in / / 0 /?rrrt t /t /, ,, Wr ( i ;.! HtAI-KIN: *'M.\ IES, PAUV (X>ULFUIIB. /c Fetnnnd Placide co nue sons HTOL-IUfdicui rmeM.ii lliilaibiui n> NMrAT.f N. NTFJUTB. """* "',? Y~-i? ii;CLO\Jt -UK .c k>.e ei lei ttiruiaiicra^. dh>oii l-.r ptez i Lf/ CrvoJd Dciiclause elfiaretto ICI e >st da.u" fous /^ .^ r/ uirtiers. m 1T> ccii' MCX le paquet Dp 1 t central. < av de t a oc, liuc i ni i /('jlli 1 M ruorcrl N-dtqi r, centre illfdici gri!u-Lfti i a 1 ? el enta (ci l.WU INF,Sj.lCquedala :oriU|ycUoo. 3CU lu iis rarieisJOIJ reiiJus rit deux ii ois Un ioiv.su st(>•/,p (n .^u Prince Ei'aul Illel de France anj m Hue* Hovxtt du (jtmi Etal* H ennui de 1er choix Luis ne totel enta Stmu'U exceptionnelle \ Chuiubes udra L^ar ijUiiid'o.! %  iRiTA p # Palriz • i Hiino.ei raade Maison fc MODES Mi* Juanltautisla Dav Aie pli! public en fltral nue sons r t J eu nr Une Cjriii'Mahon (JLeMole* 1 i 'lai ili sBaz! \, %  V, ik. Il y aura ; n grr il s ri k ;^ cosiui le coefecii ma i i onim**. IfaMne* el < i i • %  > '• i-'fl • Cl) | il il li m i i Ii B i 0 cui %  • ,i : i %  s rat j P|ii a'.ec c-. n in ii I.M ^ de* pluij'andes fibriq u B Je \\<> L .J r



PAGE 1

fr eixit^ kitXiU : -L&3 ( iiient-MAttLOiif & ^ H £UR-t*R01>KiJkTAlRI :L MJMEKO 15 CEariilM ACOMVEMEN'TS HORT-AU-PfUNCF Un mois G. 2.00 OKl'AKrEMENTS Un mon G. 2 J Tio:s a*oia 7 (jj THWGEa 1 .3 u-Ota v 800 L*s au'onn sont r eues au Comptoir !*. tematimal Je Publicit 9 RUJ Tronch-1 faris et 19 ai. *J LudgatfJtiilJ, Londres, J^iAu-^iiiwv, iiai Quotidien ikferdi 4fe Jajftier DO) r. 1 1 1 ^ 1 1ELEP11USE : 148 Connaissez-vous rien de plus loquent qu'une cole que l'on btit, une usine, un atelier en mouvement, des champs de cannes ou de mas qui chuchotent mille propos que vous comprendrez, si vous le voulez bien ?..: Clment MAGLOIRE l CHRONIQUE l Cor. • '•', %  Ut Me spciale au MATIN Le Uliin fut toujours l< n r and ax rie vie tt d'tc ivtt d I'K irope c 1 ttaK ces par sa valle que la ci lisbtion pn ra au cœur de U sai vg-j Germanie forestire, les Uni (an s de ses rives s'enorguoii'esaiei d'tre plus rches et plus polis qi. ceux des pays voisins. Pourtant n.i daus le pans du Miuve pstc-roi I 1 nouincier ne peui se comparer av> • le piodigieux essor qui date de qu raoe ans seu ement, et .nui ti avti cessede s'acclrer jusqu' lagurrrf A mesuie que protestaient lis 11v ux fie rflcction et li.terule.nn de conslruc iou d'un lleuve nonvtau, une trame d activit gagi.a de proche en pioiiie vera l'amti 1 reioaijt la pru>pi 11 tour :our Cologne. a l-'r. ticfoit et Morinheii Mvii.aiit I A sace aprs le l'a a ii. et at^ pu ai. t atjoutdhui atuiii.li la buibse aii.i 1 Alsace, Pat tout d g andafc!iiomta'.ion* industrielle. deet.ir peu et des docks <>t le eu iementiniuurrompu d'normes: tain de chelanda liles par de puusan; remoiquturs l'a* tout ei tin de vast : lOitstl 1 emploi d un ruaciicl a s t rft nouveau : les Kh insci IIJ> ou btesux ihi'nars, d un onnag v.'ioii de 8X0 plu de 3 lUu to ne. Lonque s dclara la gutre, l navigauoii rhnane d spo-ar a 1 7i0 remorqueurs, de ..5C0 vif t> cliiiaiitl eu bois et de pi* de 10C00 chlsrda en fer, sar. parler aune a>agnilique 11 utille d plusaoci. Le mouvement de la na g* ion, a\ec p'ua de t-oixaut u n > lions de tonues atteignait trots foi le mouvement du canal de Sutz ne le cdait gure qu au tratie dt Grands Lais amricains. l'u.a|ce le Rhin ouvre jusqui S rasbouigtne voit d en typeur.iqi mi fleuve, ini-marrime, ou peut du qu-ce llduve continte juequa pli d. 5L0 kilomtres, I intrieur ci. contiuent, les rivages de la m r di Nord qui le noi Strasbourg ,av. ses deux portes, poutv s de va t bissins, peut jouer le tle d un poi maritiuu ii.tj ieor et dun vast l^yer ae dittubulion et darrivuppour toute la lgion de l'Est. L ville rt ntrera ain-i dans 6e. voi traditiqymellP, car lea b 1 tlir d p.iaabojrg austi bien au XII 1 1-icle quj §oas I Empire, furet, t t' (ours au premier rang pour la h* lent, l'r genioait t I oxpnenn L'œ ivre a ucc >rep ir pour donne S r..sbourg lou'o ia v.l.ur con.crc.ala comporte d ux eo/tei d %  ravajx, Us uns de lf-ectioa et d' Oise au poiLt, ,les autres dj cra [ion. Tout d'abord, il s'agit de rouvri la batellerie d'Alsace Lonaine e • tlse peut, aux chalards rhnan le moyen tonnage, le chemin de h irancc* Pour cela, il importe d' ra„diret delrcirifler, sur 2*) |til< Jettes au incini,' le canil de h Urne au Hhin et do n faite com ( l P ent en accord avec le gabarit j 1 P pour la Ijluie voie du Rbou •, IKux canal du Rhne au llliin lu autte c le canal des Houil pes do la Sarre n'avait Cl cne •"lue pour pe uiitue au cluibn U Sirtedkrri/er Mulhciiae U. ['jeuiliie l'Mttnd aujouin'hii'. 1 Fq-JUiioiaip;ir.'iiis'tUbi8s i"b m cUiiijOii et le minerai u. .lorrain^ i a *iusl u qui n'sst nav WSqw lusj. Mai, do.l don fiue de Icilomii.-. U i av.I a. AssociaUon des Anciens t levs et a es amis du Petit sminaire collge dt Martisu LaU Je souscription dt Munsiiur /os/pb Cassiignol Iveph C.sspgnol 10 dollars K>do phe G g"e oa 2 h Pieire Louis 2 ". R Chfn. t 2 %  m l.ni C isgcol j •>n t t' Etauxiei 2 >> %  '/. iIS j ^il Cliquet t -*'. 10 Ci.\>a J.iol ( S v bti.ic Cisjguol 2 h K.-goicr a i >moui Pradel 5 -leduc (jae'j.-as 5 • %  L'b.'un c ( In BjijttJsts djulojse Sada 0 •nus ^*.^*JO (. Inrd Mut %  J %  M^lebiaoch 5 1 lov l'ierre c v 1 c l r 4ul)trt c i meut Ko/ I( J 1.ni. S^igado i LETTRE DE PARIS orrespowlance spckh au Malin ico Report Or 4 745.9^ .8 %  4 *4) 95 } 60,38 Madame Holly 5l 15 th sfreet ( Rue Dani D.slouchcs ) / Lcous d'aogliis Traduclion de p::es o!f::iell es le papiers d'affaires Frecch lessons Translation o! offciil do;umen' md business papers iljted V. Ceoke Wh2. Hue du Magasin de l'Elut Aiteud par lu steamer Caravelle m tort s'otk d Vin blanc KuutangeMais l'essentiel dt) plan ralisa :o .fcia e en "u important ouvrag* m lrement crer ; le grand cam"Asscequil s'agit d'ablir suri i.e gauche du lleuve jusqu' liai 1 qui devra satisfaire S 1 fois au< > juins de la navigation et de lin usirie hy io-.'lectf ique Li peni< i'i Khirt, du Uale Srasbourg, eiK-oie t a for a tt atLim pri d u re pa kilombp. Le fleuve, danr ton aliuie rapide et vagabonde, ei raie plus qu'il n'attire les populo .'uns, qui s'carient de ses rives tualgi de patients cffoits, Is navigt 10.1 n'a pas encore russi a le mai 1 iser. il reste donc faire un canal qu eia conu t la numro des grai d lavttux du Hhae : dts bih navi (SbUs, spats par des barres con oibut denses,ascenseurs et usine yiii o ilts ti iques. Oa n'escompte pa uoius de O'JUCOO chevaux-vapeur ,tr sur cette sec ion u'amon' .'oeuvre, il est vrai, puvara S ra JOUI g de l'avantage que la vi.b tu ai ta baioit'on u terminus d.) 1. .ivigaiio.Mais elh y gageniati ii sues iuduti!eiie e rien u' u Cd d'en lii 'o Boa sorte u •U ml-'.mi tnt VALD'UUlIiUUlR M. Ueathanel v enl dtre rlu prde la Lhumbre dm Dputes: Voulezvus tjue nous tu pru/mo %  pour t•juiutr d grand* traits lu psgchulojt l'un [i.i/mi prsident legisUti.j V il e faut pus croire que la Prsi itiice ue la ChambretOU uns sicutt. Avec liiumeraiiuu des qualits uw doit possder le 4 parfau pnsidenl .. on pourrait /aire un livre plus lo .;, que U t,wilU purile et Kvnnie Cjinme qualilcs physiques. In presi '/. nt duit at'o r une sumerobuste, un vox capable (: dominer t-.us l.s lu •nulhs II tt'/tt tout co r, l*ul entciulr* sui>iruu mtbeu >ut Omit ImUrruptiuu partieae leiuanc ont >e un nom.sar, , %  que mut; il doit, -ourme oeislt Urvilc,ui •us ptrare de eue .a gauche et rejar1er U c:nti6 .. t'o-.ition vuutUe fati/unie s'il en fut I II lui faut a 11 /y s surveiller les /urcts t/a t un et U* e.ruorancts de lautre, empclur ntlti ci l attacher Ue* cocottes de papier u l'habit de acs coltga-.s l celui l de st sollcler avec ses vuisins... Il faut meure fini prsident de la lerutae du tact, de ta douceur, d, M Modration, de I nergie, de lu /tueuse, de la re/le.ciou, oc la soudai nei, tans canpter It r.sle II don %  ui'uir purier el savoir se taire; I a on os lui est indisptnsaOU, la rupidrtdt* repartit. est e rigueur, four tout isunur en deux quu 11 ls, il faut ue l esprit et du bon tins. Le prtiaent, uu fauteuil, a sont la main ce qu on appelle, au thtre, set accvuMires : M tvniielle aaburu, lu est ue bon Mtal, timbre crtxtatli. t sonore, U6s,z forte pour r Sister au.i LOVSSIS de turaije. Puis U chapeau %  n Jtapeuu haut de. firme grave, so lenm l Un suit que le eh ip au du t re %  udeitl, quaii le tumulte touffeta voue, {uuna la tumulte est impxiissan e c.-l ta suprme ressource Cest le prluU uu ta suite de grands vnements, 1 expulsion do nculcitiunls, d* Uigui i parleinenluire outrage Dans lu %  ajale de la Umpelc d-chaine, oit n'eu t nd plus que des burl mtiU, mais on voit, et ce geste du t'r.stdei, vtsibU pour tous, qui consiste se couvrir, taspend ta sance. Cest le q a os ego cU prsident mais un (pios egosl dom %  i ljica.i. nest pas toujours certaine Signalons,comme autres accessoire* m exemplaire de la Copulation, du eylittut, etc. Puis, dnr.tre l } a u •sud prsidentiel est le bureau di. %  ccrelatre, M. Pierre n'est pas le pr.-,, lent, mais il reprisent le prsident, a plutt l incarnation d* la prside,, e. Yet :an du sureia ial il enseign, dit le rytemtnt au rglement lui mme, U eu est un exeininaire vivant qui > ouvre sptnlanmeid l article ueman L-t, fourmtOlU tout u li Jais U texte le cunimenlairu, les prcdents. Sous U fauteuil es. la tribune Lo rateur et le pressent, l un *.penchant, 1 autre se tournant, soit pafaittnienl porte l un de t autre U s est ha,ig : i, telle faon —autrefois surtout.lj courts dialogues, dont quelques u : lyrt piquants U vais en citer deu 1 fort sugeslifs : Celait sjous lEmpnre. Le prsident Je la Chambre .att le fameux Dtwiii .i ia tribune prorait le marchal isonlt. 01 ave soldat mats ,cu f.rr sur la efam 'tare Au milieu de soi ducurs, ai, ira de: .UmnJ il sisl.i'i ... lrateui usait Quand il a s agi* Uuptil, ue se pencher vers Un m sunijUr Quand il s tit agi L maii hui U; u icouiue>, faudrafJH t mutrupteur d'un regard imu, u Lequel, des deux vers, \ L ipecis, ce neuace*, ces cris de rage qui priuicut loujoars aux i;hcici, aux lij> tag I ! v--est daas l-i trl di la vrit fpet a l ordre. Petit, se penchant -ni ttti $i 0 vou bu ~ Vas donc continue et tape htr t Paul CIUUAIEI STATUTS A ticle 1erIl est foni, 4 Porl an Pr ne., me ao:iation dsign^ sou; le no n de -*L gae il Eiuca ion -\*ati:ri.li. BUT | Ait. 2 La L'gueapour but d' nentr, dsns un sms nab onal.l'dat cation de la jeun sse i aider, pai tous les moyens paisibles, 'ua lus graide It.'qumtatio scolaire. 2 enonragoleur prodr lionne o:cu_er ds toat ce qui intresse U ruinas scolaire t ledu;at:on nuia nale. DES MEMBRES Art. 3 La Lig-ae se co aso-ja de membres actifs et de membres hie faiteurs. Toute persmne de l'un ois le l'autre SX peut tre membre de la Ligu. A?t. 4 Sont membres actif, 1 pris ratification du conseil, tous ceux qui mroni adhr aux prsent 1 statuts par simple lettre ou qui auront t recommands par ,in membre. Sont membres bienfaiteurs, ceux" des membres actifs qui a root vetsi -nune fois cent gourdes. Les noms des membres bienfaiteurs seront inscrits sur un tiblesa sp cal. ^ COTISATION Art, 5 La cotisation est fixe J 8 gouids par an, piyabl; d'avaace tt par trimestre. A t 6 Tout membre qui sera ea retard clins le paiement de ses coli satioa; ne pourra pas prendre parti l'Assemble gnrale. Tout membre qui devra un an de cotisation sera rput dmiss'onniire. Il pojrra se faire inscrire 4 nouveau, en rilant ia coiisation due. ADMINISTRATION Art. 7 Li L gue est dirige et ad ministre pu un coaseil d'adminis iratioa forme d'un bureau et de dix conseillers. Le.bureau est compo se d'u prsident, d'un vice Prs dent, d'un secrtaire gnral, d'un secrtaire adjoint, dun trsorier et d un archiviste bibliothcaire. Les membres du bureau seront lus 4 la majorit abjolue par vote uninominal et les conseillers seront lus par scrutin de liste. Art. 8 Le conseil d'administration -si lu pour a ans. L*s membressor unis sjnt indfiniment religibles. 1 1 Ait 9 Le conseil s: runit a moins une fois par mois. Il dcide la majorit absolue des membres prsents. Art. 10 Le Prsident reprsente le burean. !l est spcialement chara le l excution des statuts et des me aures adopte? par le conseil ou le bureau, il prside les sances, con yos.ue l'Assemble 4 U date fixe tir le conseil et.cn dehors des runions statutaires, convoque le bureau ou le coaseil selon les ncessits.* Son visa sera donn pour toutes sorties de fonds. Il signe avec le Se criaire gnral les pices de la cor respoadaace ...^V iTA* M *! remplace le Prsident ea cas d'abseaee ou d'empchement, u Alt Ia 4 L areau reprsente la ligue dam butes les occasion*. Il prenJ. fontes les dcis oas relatives i l'emploi des tond lorsque ces dpenses ne dpassent cent gourdes Dans ce cas, il en rend compte su Conseil 4 sa ptes prochairc runion. Totales les autres masures irapi.quant de plus fortes dpenses ou des dcisions importante doivenj


PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! DOWNLOADS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05018
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: Tuesday, January 13, 1920
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
sobekcm - UF00081213_05018
System ID: UF00081213:05018

Downloads

This item has the following downloads:

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )

( PDF )


Full Text
freixit^ kitXiU : -L&3
( iiient-MAttLOiif &
^ H UR-t*R01>KiJkTAlRI
:l MJMEKO 15 CEariilM
ACOMVEMEN'TS
HORT-AU-PfUNCF
Un mois G. 2.00
OKl'AKrEMENTS
Un mon G. 2 J
Tio:s a*oia 7 (jj
THWGEa
1 .3 u-Ota _________ v 800
L*s au'onn sont r eues au Comptoir !*.
tematimal Je Publicit 9 Ruj Tronch-1 fa-
ris et 19 ai. *J LudgatfJtiilJ, Londres,
J^iAu-^iiiwv, iiai
Quotidien
ikferdi 4fe Jajftier DO)
r.1-1-1^1
1ELEP11USE : 148
Connaissez-vous rien de
plus loquent qu'une cole
que l'on btit, une usine,
un atelier en mouvement,
des champs de cannes ou
de mas qui chuchotent
mille propos que vous com-
prendrez, si vous le vou-
lez bien ?..:
Clment MAGLOIRE
l
CHRONIQUE
l
Cor. '', ''. Ut Me spciale au Matin
Le Uliin fut toujours l< nrand ax
rie vie tt d'tc ivtt d i'K irope c 1
ttaK ces par sa valle que la ci
lisbtion pn ra au cur de U sai
vg-j Germanie forestire, les Uni
(an s de ses rives s'enorguoii'esaiei
d'tre plus rches et plus polis qi.
ceux des pays voisins. Pourtant n.i
daus le pans du Miuve pstc-roi I 1
nouincier ne peui se comparer av>
le piodigieux essor qui date de qu
raoe ans seu ement, et .nui ti avti
cessede s'acclrer jusqu' lagurrrf
A mesuie que protestaient lis 11-
v ux fie rflcction et li.terule.nn .
de conslruc iou d'un lleuve non-
vtau, une trame d activit gagi.a
de proche en pioiiie vera l'amti 1
reioaijt la pru>pi 11 tour :our
Cologne. a l-'r. ticfoit et Morinheii
Mvii.aiit I A sace aprs le l'a a ii.
et at^ pu ai. t atjoutdhui atuiii.li
la buibse aii.i 1 Alsace, Pat tout d
g andafc!iiomta'.ion* industrielle.
de- et.ir peu et des docks <>t le eu
iementiniuurrompu d'normes: tain
de chelanda liles par de puusan;
remoiquturs l'a* tout ei tin de vast :
lOitstl 1 emploi d un ruaciicl a
s t rft nouveau : les Kh insci iiJ>
ou btesux ihi'nars, d un onnag
v.'ioii de 8X0 plu de 3 lUu to
ne. Lonque s dclara la gutre, l
navigauoii rhnane d spo-ar a
1 7i0 remorqueurs, de ..5C0 vif t>
cliiiaiitl eu bois et de pi*
de 10C00 chlsrda en fer, sar.
parler aune a>agnilique 11 utille d
plusaoci. Le mouvement de la na
g* ion, a\ec p'ua de t-oixaut u n >
lions de tonues atteignait trots foi
le mouvement du canal de Sutz
ne le cdait gure qu au tratie dt
Grands Lais amricains.
l'u.a|ce le Rhin ouvre jusqui
S rasbouigtne voit d en typeur.iqi
mi fleuve, ini-marrime, ou peut du
qu-ce llduve continte juequa pli
d. 5l0 kilomtres, I intrieur ci.
contiuent, les rivages de la m r di
Nord qui le noi Strasbourg ,av.
ses deux portes, poutv s de va t
bissins, peut jouer le tle d un poi
maritiuu ii.tj ieor et dun vast
l^yer ae dittubulion et darrivup-
pour toute la lgion de l'Est. L
ville rt ntrera ain-i dans 6e. voi
traditiqymellP, car lea b 1 tlir d
p.iaabojrg austi bien au XII1
1-icle quj oas I Empire, furet, t t'
(ours au premier rang pour la h*
lent, l'r genioait t I oxpnenn
L' ivre a ucc >rep ir pour donne
S r..sbourg lou'o ia v.l.ur con.-
crc.ala comporte d ux eo/tei d
ravajx, Us uns de lf-ectioa et d'
Oise au poiLt, ,les autres dj cra
[ion.
Tout d'abord, il s'agit de rouvri
la batellerie d'Alsace Lonaine e
tlse peut, aux chalards rhnan
le moyen tonnage, le chemin de h
irancc* Pour cela, il importe d'
radiret delrcirifler, sur 2*) |til<
Jettes au incini,' le canil de h
Urne au Hhin et do n faite com( l
Pent en accord avec le gabarit j 1
P pour la Ijluie voie du Rbou , I-
Kux canal du Rhne au llliin
lu autte c le canal des Houil
pes do la Sarre n'avait Cl cne
"lue pour pe uiitue au cluibn
' U Sirtedkrri/er Mulhciiae U.
['jeuiliie l'Mttnd aujouin'hii'. 1
Fq-JUiio- iaip;ir.'iiis'tUbi8s
i"b m cUiiijOii et le minerai u.
.lorrain^ ia *iusl u qui n'sst nav
WSqw lusj. Mai, do.l don
fiue de Icilomii.-. Ui av.I a.
AssociaUon des Anciens
t levs et a es amis du Petit
sminaire collge dt Martisu
LaU Je souscription dt Munsiiur
/os/pb Cassiignol
Iveph C.sspgnol 10 dollars
K>do phe G g"e oa 2
h Pieire Louis 2
". R Chfn. t 2
m l.ni C isgcol j
>n 1 >t t' Etauxiei 2
>>'/. iIS j
' ^il Cliquet t
-*'. 10 Ci.\>aJ.iol ( S
v bti.ic Cisjguol 2
h K.-goicr a
i >moui Pradel 5
-leduc (jae'j.-as 5
L'b.'un c
( In BjijttJsts ,
djulojse Sada 0
nus ^*.^*jo
(. Inrd Mut J
' M^lebiaoch 5
1 lov l'ierre c
v 1 c lr4ul)trt c
i meut Ko/ I(J
- 1.ni. S^igado i
LETTRE DE PARIS
! orrespowlance spckh au Malin
ico
Report Or 4 745.9^ .8
4 *4) 95 } 60,38
Madame Holly
5l 15 th sfreet ( Rue Dani
D.slouchcs ) /
Lcous d'aogliis
Traduclion de p::es o!f::iell es
le papiers d'affaires
Frecch lessons
Translation o! offciil do;umen'
md business papers
iljted V. Ceoke
Wh2. Hue du Magasin de l'Elut
Aiteud par lu steamer Caravelle
m tort s'otk d Vin blanc 1 ra de l! idenux.
Un lot de 24 caisse*, de vin blaor
1 rouge.
ii cai'Ses de Champagne.
Prix dlianv toute eououironce.
i'uionvilla et des canaux doiven
jeitrer comme des ten seules ja
,'i' ilsyauge e> Kuutange-
Mais l'essentiel dt) plan ralisa
:o .fcia e en "u important ouvrag*
m lrement crer ; le grand cam-
"Asscequil s'agit d'ablir suri
i.e gauche du lleuve jusqu' liai
1 qui devra satisfaire S 1 fois au<
> juins de la navigation et de lin
usirie hy-io-.'lectf ique Li peni<
i'i Khirt, du Uale Srasbourg, e-
iK-oie t a for a tt atLim pri d u
re pa kilombp. Le fleuve, danr
ton aliuie rapide et vagabonde, ei
raie plus qu'il n'attire les populo
.'uns, qui s'carient de ses rives t-
ualgi de patients cffoits, Is navigt
10.1 n'a pas encore russi a le mai
1 iser.
il reste donc faire un canal qu
eia conu t la numro des grai d
lavttux du Hhae : dts bi- h navi
(SbUs, spats par des barres con
oibut denses,ascenseurs et usine
yiii o ilts ti iques. Oa n'escompte pa
uoius de O'JUCOO chevaux-vapeur
,tr sur cette sec ion u'amon'
.'oeuvre, il est vrai, puvara S ra
joui g de l'avantage que la vi.b tu ai
ta baioit'on u terminus d.) 1.
.ivigaiio.- Mais elh y gageniati
ii sues iuduti!eiie e rien u' u
Cd d'en lii 'o Boa sorte u
U ml-'.mi tnt
VALD'UUlIiUUlR
M. Ueathanel v enl dtre rlu pr-
de la Lhumbre dm Dputes: Voulez-
vus tjue nous tu pru/mo * pour t-
juiutr d grand* traits lu psgchulojt
l'un [i.i- /mi prsident legisUti.j V .
il e faut pus croire que la Prsi
itiice ue la Chambre- tOU uns sicutt.
Avec liiumeraiiuu des qualits uw
doit possder le 4 parfau pnsidenl ..
on pourrait /aire un livre plus lo .;,
que U t,wilU purile et Kvnnie
Cjinme qualilcs physiques. In presi
'/. nt duit at'o r une sume- robuste, un
vox capable (: dominer t-.us l.s lu
nulhs II tt'/tt tout co r, l*ul entciulr*
sui>iruu mtbeu >ut Omit ImUrruptiuu
partieae leiuanc ont >e un nom.sar, ,
que mut; il doit, -ourme oeislt Urvilc,ui
us ptrare de eue .a gauche et rejar-
1er U c:nti6 .. t'o-.ition vuutUe fati-
/unie s'il en fut I II lui faut a 11 /y s
surveiller les /urcts t/a t un et U* e.ru-
orancts de lautre, empclur ntlti ci
l attacher Ue* cocottes de papier u
l'habit de acs coltga-.sl celui l de st
sollcler avec ses vuisins...
Il faut meure fini prsident de la
lerutae du tact, de ta douceur, d,
M Modration, de Inergie, de lu
/tueuse, de la re/le.ciou, oc la soudai
nei, tans canpter It r.sle II don
ui'uir purier el savoir se taire; I a on
os lui est indisptnsaOU, la rupidrtdt*
repartit. est e rigueur, four tout
isunur en deux quu 11 ls, il faut ue
l esprit et du bon tins.
Le prtiaent, uu fauteuil, a sont la
main ce qu on appelle, au thtre, set
* accvuMires : m tvniielle aaburu,
lu est ue bon Mtal, timbre crtxtatli.
t sonore, U6s,z forte pour r Sister au.i
lovssiS de turaije. Puis U chapeau
n Jtapeuu haut de. firme grave, so
lenm l Un suit que le eh ip au du t re
udeitl, quaii le tumulte touffeta voue,
{uuna la tumulte est impxiissan e c.-l
ta suprme ressource Cest le prlu-
U uu ta suite de grands vnements,
1 expulsion do nculcitiunls, d* Uigui
i parleinenluire outrage Dans lu
ajale de la Umpelc d-chaine, oit n'eu
t nd plus que des burl mtiU, mais on
voit, et ce geste du t'r.stdei, vtsibU
pour tous, qui consiste se couvrir,
taspend ta sance. Cest le qaos ego !
cU prsident mais un (pios egosl dom
'iljica.i. nest pas toujours certaine
Signalons,comme autres accessoire*
m exemplaire de la Copulation, du
eylittut, etc. Puis, dnr.tre l }au
sud prsidentiel est le bureau di.
ccrelatre, M. Pierre n'est pas le pr.-,,
lent, mais il reprisent le prsident,
a plutt l incarnation d* la prside,,
e. Yet :an du sureia ial il enseign,
dit le rytemtnt au rglement lui m-
me, U eu est un exeininaire vivant qui
> ouvre sptnlanmeid l article ueman
L-t, fourmtOlU tout u li Jais U texte
le cunimenlairu, les prcdents.
Sous U fauteuil es. la tribune Lo
rateur et le pressent, l un *.- penchant,
1 autre se tournant, soit pafaittnienl
porte l un de t autre U s est ha,ig:,
i, telle faon autrefois surtout.-
lj courts dialogues, dont quelques u:
lyrt piquants U vais en citer deu 1
fort sugeslifs :
Celait sjous lEmpnre. Le prsident
Je la Chambre .att le fameux Dtwiii .i
ia tribune prorait le marchal isonlt.
01 ave soldat mats ,cu f.rr sur la efam
'tare Au milieu de soi ducurs, ai,
ira de: .UmnJ il sisl.i'i ... lrateui
usait Quand il a s agi*
Uuptil, ue se pencher vers Un
m sunijUr Quand il s tit agi
L maii hui U; u icouiue>, faudra-
fJH t mutrupteur d'un regard imu, u
Lequel, des deux vers,\Li est authentique / Nationale*
Bainet 3 janvier 1920
Monsieur le Directeur,
Depuis des semaines, p u --, avec
une attention bien soutsuu la jcir
J pigraphes louanges- et non san,
raison- que publie votre journal ti
,ui Dons montent iciMini toui
tour, stincm u'iJe*, provo-jateui
le nob.t* initiatives et mtoinuieui
ivise.
tu cttte dernire qualit, un des
^.us preo euses qu a doive avoir a
.ocur de pieserver des aueint;s d
ambiance, ne pcui 1; isu&iain m
ur.uju.e eu me tourn s,ant un reu
gitmeut, dont li.npjrunce ne
ua,-pcra pas A U clairvoyance d.
eux ^ui savent comprendre et bic.
q^ptCcitrl
OiU les notices bic.gtaphiquc.
ju'a loccasiouuci 1er ti 2 ja&vici
v.j.:.e5, Mi L. C Lhenssoo.au pro-
at de la g )lies !,ui les priucipaua ouvrier^ de
a t'atiu hiineoar, j'ai rem ce qua
uaia que lij:stoud Tonnerre crivi,
ui uu des murs de son cachet, L
iu,l 1u jour, o s'accomplit le dra
n- uu font-Rouge, quatrain qui dt-
'' e le la deruire ptoducioa d-
ti n.bue manieur de sab e qui fu
ussi un na ciseleur de mo.s :
)
(MiimMc ( : froiJ sjour lait par et pour le crime,
ou ic Crune, M cruuil, uooMla a victime.
Ciuc peuvent inspirer mtsu loi htmatM.
^viuuiia uu lotur pur y gote un innocent itpotl*
D.5 journaux et revues du Pay^
-utie autres t Hati Latraite ou,
u, avaat Mr L. (J Lhinsson. I hon-
itur de sauver de 'oub.i,ce quatrain
tu f rdacteur enilamm et loquen.
ics actes oilicieis de noire indepen-
ance ; mais tous ont donn le se-
oui vers, avec riant, au lieu dt
atanl. A-i-u eu. de ieur part, unt
-ur^resiiun de la lettre O ou lemi
cm et dernier biographe des immoi
tels londutiurs de la fatti-, L-t il ou
4 tan aisie deiaire i'aadit oa de cette
Ittc "
La chose, premire vue, peui
crante de nulle importance ; mais
* y regarder de prs, oa verra ais-
iicut une ditirence frappante de
'cases.
ta cciU au.t qui suivit le rgici-
tc.dout l'expution nest pas acheve
,usqu'a prsent, i.nmjUit-on ses vie
. mes, de sftog Iroid Iisultait oa i
-uis ma.ncurs, par des raill.nes
igiauUs ! Oa la colte, insense,
.v^ug e, iaisa.t-elle euteuJre, partout
iu se trouvaient des su>pecis, ce
neuace*, ces cris de rage qui priu-
icut loujoars aux i;hcici, aux lij>
tag I !
v--est daas l-i trl di la vrit
neut ce renseignement. L'iularma-
.ur avis que.i le Mua 4 se doit
is me le touiuir.
Avec mes voeux d heureuse aaae
t mes b ea siui.is sauta.iujs.
Ad. C.
repart Je plus heUe, sQuJli il a s'a^t..
Ah Jlute alors grot bta /..* s ex
lame Lut lnut Un pin.
Le meineUupiii. un jour qtiui de ses
intimes, atlapiait vivement je tu sais
// ministre, t interrompt et lui recoin]
iij'U-: la moJiratton, u menaant d un
' >fpet a l ordre. Petit, se penchant
-ni ttti $i 0 vou bu
~ Vas donc continue et tape
htr t '
Paul CIUUAIEI
STATUTS
A ticle 1er- Il est foni, 4 Porl
an Pr ne., me ao:iation dsign^
sou; le no n de -*L gae il Eiuca ion
-\*ati:ri.li.
BUT |
Ait. 2 La L'gueapour but d'
nentr, dsns un sms nab onal.l'dat
cation de la jeun sse i aider, pai
tous les moyens paisibles, 'ua
lus graide It.'qumtatio scolaire.
2 enonrago- leur prodr lionne
o:cu_er ds toat ce qui intresse U
ruinas scolaire t ledu;at:on nuia
nale.
DES MEMBRES '
Art. 3 La Lig-ae se co aso-ja de
membres actifs et de membres hie
faiteurs. Toute persmne de l'un ois
le l'autre sx peut tre membre de
la Ligu.
A?t. 4 Sont membres actif, 1 pris
ratification du conseil, tous ceux qui
mroni adhr aux prsent 1 statuts
par simple lettre ou qui auront t
recommands par ,in membre.
Sont membres bienfaiteurs, ceux"
des membres actifs qui a root vetsi
-nune fois cent gourdes.
Les noms des membres bienfaiteurs
seront inscrits sur un tiblesa sp
cal. ^
COTISATION
Art, 5 La cotisation est fixe J
8 gouids par an, piyabl; d'avaace
tt par trimestre.
A t 6 Tout membre qui sera ea
retard clins le paiement de ses coli
satioa; ne pourra pas prendre parti
l'Assemble gnrale. Tout membre
qui devra un an de cotisation sera
rput dmiss'onniire. Il pojrra se
faire inscrire 4 nouveau, en rilant
ia coiisation due.
ADMINISTRATION
Art. 7 Li L gue est dirige et ad
ministre pu un coaseil d'adminis
iratioa forme d'un bureau et de
dix conseillers. Le.bureau est compo
se d'u prsident, d'un vice Prs
dent, d'un secrtaire gnral, d'un
secrtaire adjoint, dun trsorier et
d un archiviste bibliothcaire.
Les membres du bureau seront
lus 4 la majorit abjolue par vote
uninominal et les conseillers seront
lus par scrutin de liste.
Art. 8 Le conseil d'administration
-si lu pour a ans. L*s membressor
unis sjnt indfiniment religibles. 11
Ait 9 Le conseil s: runit a
moins une fois par mois. Il dcide
la majorit absolue des membres
prsents.
Art. 10 Le Prsident reprsente le
burean. !l est spcialement chara
le l excution des statuts et des me
aures adopte? par le conseil ou le
bureau, il prside les sances, con
yos.ue l'Assemble 4 U date fixe tir
le conseil et.cn dehors des runions
statutaires, convoque le bureau ou
le coaseil selon les ncessits.*
Son visa sera donn pour toutes
sorties de fonds. Il signe avec le Se
criaire gnral les pices de la cor
respoadaace
...^ViTA** M*! rem-
place le Prsident ea cas d'abseaee
ou d'empchement,
u Alt .Ia-4Lareau reprsente la
ligue dam butes les occasion*. Il
prenJ. fontes les dcis oas relatives i
l'emploi des tond lorsque ces d-
penses ne dpassent cent gourdes
Dans ce cas, il en rend compte
su Conseil 4 sa ptes prochairc ru-
nion. Totales les autres masures ira-
pi.quant de plus fortes dpenses ou
des dcisions importante doivenj


lc m vr:N
'
Notre nouveau
Conseil -.communal
JTV
Tout Poit au Piince e?t sa mU t,
le nouveau Conseil Commoral Cit
'eutouide la sympathie et de la cen
fiance gnrale et sera procUrr ol
ti el'emcct par le Bureau spcial i
sa runion r/rocha;ne.
le groupe Magloire la enpnr*'
par 2. 064 voix, li candidatrit qv
vient,'apics celle de Darbonne 1'
pas obtenu 700 voiy. C'est un di
triomphes Us plus clal.nts quoi
.-i: jamais enregistrs
Gloire et honneur i tous uu>
qui ont garanti A la population 1:
plus compltelibert lectorale, ,'is
un bienfait dort .=e rjouit la NiUor
entire I
tre prises par le coeseii d'ad mini:
tratioQ. 1 oues les decisious p:ijii
par le bureau tn ses attiibuiOL;
doivent e.re porits au plus 16. a h
conoausance uu conseil.
Ait 13 Le conseil d-admini
iiiiion tixe la date de la luuion <
i'Asit-mble gcrale qui aura lici
chaque anne au moi de ctctmo
Il pourvoit galement tui vac 1
cts qui peuveut se produne en iv 1
sein dans l'initivalle ces assembla
gnrales et il conti'e, cri2qut m
iiestre, les comptes du uaOiitr.
Art. Iata> Le tciisi/e gnral es.
eJiaig ac 'a ccries{otdaLte,d(s n^
isce pusse itde la led^tticn \.\
compte cts sances.
Il pipaie et piscLte, four le in
seil, le lappou a l'aaiernb.e.
le setieiune-t joint assiste le fi-
crtaue-gneial ei le remplace tr. ca:
ii' mi,tLen.eLl.
Ail. 1 > Le tiiorier enca-<
totles les recettes etpouivoilaix ut
penses.
Il est personnellement responsi.lv
des tonds de la Ligue; il ue ptm Li
je aucune sortie ue tonus, sans 1
visa du prsident 11 soumet tous lt:
.rois n ois un tal de sa caisse ai
conseil et auiesse 'in rapioil atutJ
a l'asstn blet gtntiale.
Art. 16 L'art hiviatc-bibliotfc
cajre a la gaide de tous les acte:
I cts, maLUsciits, dccumtr.is eic>.
la J- gue.
ASSEMBLE CEKERALE .
Ait. 17 L'assemble, gnrai
e^coiiiiLie de icus les m eu. bit: -
la ligue. 1 onvoquee t.:.e loi:, pai U>
elle ue aubeic pas p mu.1,5 uc lieu
le cinq c.cil.L\.s piisen.s.
DISIOIIIONS .GENERALES
An. is L Ligue n'a pas o.
filiale* Lile ut unique. Il y .u .
pou: les auuts ville Uc la kepub.
que, des mtmbies ulegue^ qui s
ior.1 nomii.es pai le Conseil ud.u
nistiution tldoLt les iouvous seio.
dieimins par les Kgltmeii.il hait
lieui de 1 association.
kA.fi 19 Les lessources de .
Ligue se compost n', 1 des co is
hwui des nitii.bits 2 dts dons 1
iegs a elle tans, 3 dts subvti tio.
qui [i.uiili 1 lui tre accoiues, pu
.1 j luui.a iks ltes tic.
Au 20 Ln ta* de dissoluuoi
l'attil atia distnbue aux oeuvres ha
tiennes ocutuuon ou ue bientaisa.
et qui icicm dsigtets par le tou
iciL
Ait. 21 Des rglements nlneu
peur la cutction et l'admiuisliuUu.
de la Ligue : tiom labores pai ta
conseil.
Article Uniqqe. Le pic mie I buuai
et Je prcffiiCI conseil KICM lus pai
les n tn.bits lotdaltuis ue la Li^ut.
laitt>\ot a Icn-au-Liinct ci
14 dccn.bie 1919
1 eut cepit 1 oc ferme
Lt tcitaut-gnial
VlClORThOMAS
j N'importe L'ge
rpin \mmmmm ,ummmaasusmmimm>a8ts!mmspaasmi
pour prendre avec bnfice
la lgitime
EMULSION DE SCOTT
productive de forces, vigueur,
et nergie.
Varits
'SALLE DES TBJBON&
H*VENGAR
3 pisodes
50 centimes
f
La Rpublique
iryentine et ilalti
Comme 1 ous l'avions annonc, lf
Olteill argentin 9 de Julio ar
iviil l'oii-au-Funce le 4 Jacviei
1 immdiatement api*. ou enten
.1 es saluis d usrge.
lu .odu;t par le Chef du Crmo
& San* fil
Du 11 Janvier
PADIS Les iourmux souligne
l'e-pif amical prsidant aux conv
1 du Dcpmitmeiii dts Relation atjons secrtes rntre Clmence* 1
oiteiitu.ts, le capitaine ue (rgal Lloyd G org- ei Niui. Les ngoci
1*. de la hutnic, a^comp.g.c ai j0ris je pou: suivent dan- une a m
.tuitui.ui de vaisseau Damtri, lu; rhre de mu'utl'e cnnfi.-nce avec
_.ic.taie ds le Jtndtmaiu a M. K jsir rciproque d bour a une s'-
vliuutie dea altaires E'.raegies ei a lut en sceeptab:e tour tous
iu.t li-ieau. La p.us IraOt-hc cor- PARIS. Suivant "Le |ournal'' l
unie icgua au cou.s de celle visite italiens auraient commun'qu u
i lis le lapuaine de !;i Fucnte tet mmoi ? rpond nt a celui qui le;
u p ui S L. le l'isidtut dHan< juJ rtni>- Londres Les p.u pulit
1 ic e/ob;Lat La Liitore U y tut d,s lirects italo Yougosl ves s- p se t
Jurgis d. ouuitoistc et ots mai- rajen. galement oas un joui t*\
(uts uc la p.us U anche amin.
L,e c^ plaine de la Put nie paru
lumitablemtnt bitn sou Iran a. s
1 a e;e d.gue pai S. b. le Pisi
.igoycu aux fiel de saiutr le I10--
VLtutmenl baiiien ti d'espnmtc le
icbii uu Gouvciuemeui aigcu>iu lit
resserer les liens qui unisstni ui
ictll pays tant au pol de vue ui
^toiiiai.que que coii.nnrcial.
ie l'itsioeui Darugutuave, en n
tour, 1 lia le up.tainc e la l.i.l.
iv. laire s-vo;r a son (jooveincme .
.oiijment la Kepub qut u ri ti tsl
sei-S b.e a cette deuiauhe do.i nu
eut tout le piu. Le 1.11.1 a. l'E.h
|ou>.a que Us bonnes disposition;
iqsi itinoignts au peuple hallici
1 ouvtia.eut a'autui plus kvmpatm]Uc qU'cllt-
.oiiepondeni e&acitmtui ulx str.
umenis du (jouvautmeLt a ai. u
ttivu -oui enuere qui sounn.e ai
1i.11.tu1 de %0II s'eiablli culie k:
.ai pay3 d.s rapuons pluS lit
,ai ts 1.10:1. thacuu uuuvtia a bcu.
acier iiiouitmcui et matfieiltiLie
busuite le ficsicnt, mut a-
,cuuu, a boiU uu 9 ue Jui.o 1
ucuitui suivant, accompagne u
..tinims Ou Labiuet. Nous hVOu
tji uu quti eceaetl teui l Lhtt u
ihtel.
A 7 heuies du soir, L jour su
au le domina .dam cle la Kuem .
. "'n,,,, i.t- iu .mai A tfennieit ,
;npiteiue ue coivjiu, a- &Uevitiii
Koi.itui ciiei, F. DttiiiLti, Lfui.-
ai-l Uu vaisbtuu, J.Li.Hoa.- kAI_ilt.t,
.>. ouiubeny, eu*igbttaue viiw<,
i.'...l.i .LfctLlUl Cl V. l)ll>bi
.-^..ulu de lie Clubte, bo Iti.UKll b
tu blber olltu 1 ai it .Mn..tiut utb
.l-iciiuis I.XitiitUiCS et Aluio Liai-
1 au
contre
la
CONSTIPATION
prenez les
COMPRIMES
SUISSES
de DELORT, Pharmacien,
ut.
llu Snli't-AntOM
l'AlllM
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIFS
lH)RT-AtJ-PRINCe!
Alex.PETRUS, Pharmucie ALBERTUNl
Pharmaeia du D' Juatin VlARD
et toute* I bonne Pharm&clo*.
i_,.i.ieiit priecti ce diuer. S E.
le l'IIS.UU.I U"liclll, CulOlitl il Mlil*
tiuLfttrl, Air lt Loi.ttillel liuaiitiei l<
,uu.e jut Ihlitnny, le get.ciai IlOw
imti Mi ei 11 tue Luuia l\oy. Al. il
Ame B JJailiftbtii ave, Ali bi .Mni'
j. bti.njaiut'. ai, r' Daubclic-, tin. 1
i.. caLtiuoi lanituiiti uu l'its.uti..
. llaiii, Ici fctLtiaux LaLibtiio it
uuubieae, cntl ti tuLb-tlitl Ut 1 L.o
uojOi pieaieteuuel, Mal j. UZeuee<
\ Ltntat, cuti ou teiciuoiii 1 t
.lui uu seme UioiouiBiique au L.
.ailtmti.1 dib 1Ului Oub Kxieiicuiei.
biilibi.td itttiiiou au ctuis t.
inutile >u Mi'tnjie du l'ulais M ti
.itidfe. Uu ht kejaia ipll ifei
i.ilo des lOVtll ix di ix | syi do l
eo lapioiu doivent .10 pus 1
\\ 1 nta u (ilecuis ei (.oui lus Inie
eUkrtcipioque Le obligeant ri
I 1 1,1- par ois liona d un n.di n
cbie amiti.
L:i a^uii 1 ant q e la vis :o a
iui&cui ilgentiu p< rie
ui noui eungsttooa tvic eaiii
II ii n la geati ii m b e d< la N
- ble.
PARIS Lei le:Mjis sralotia!t>
'e demain seront II prlud- d'un.
lande semif rot que au cour
ie laquelle seront dngoei les qui
Ire pr-idenis de la ch.mbre et du
vnn d- a R pub 'que ei -lu conse.
La rlection d; L) sch-tnel la Pu
-nience Je la Lhan be n est pas doi
t:nse mais au i>enat Dubo>l aurai
.es l'ottcurier.tv, on cite notammen
u- rejettes
PARIS Concrr'ant la pisidenc
11 Rpublique ie> jouraaux consi
irent main'e.iant comme presqut
; naine l'lrcLon de Clemenceau.
Io Pe-u Paiiften'" lui attribue 731
\ 780 sutlrages ^ur 900 lecteur-..
Qj,n ;.u (1.' dei t du conseil. 1
embl<- se conimei que c'est Mille-
and qm succderait a Clemenceau
Saivvant L vnement" Umu
s d an ait 1 'rten.ion..pi. son en
: ,1 a la prsidtftce de a RpuDi
u franci.ie.de f an:hir latumiqu
1 besoin est pour rae.ier ui E.s
Unis une vigoureuse camp gue cO
1 vem d- la lifcue des Niti ons.
i ARIS Les installations llegn
phiques du corgi de Veisailles
poursuivent activement en vue de I.
r. nsmission r-p.d- dans le moideei
lier des rsultats de 1 lecio 1 nota
jicr.t dus i-.s aAmnq ies VeiaailU.
era re'idirectementBtealau gian
c.ble transatlantique Le M tiu
:.ou savo 1 que les l-cteurs sei
1 maux de la Meuse pr. fitcia.eui dvs
eieclioi s J<; demain pour tendre to
sibit 1 lection de Poincar '"Le M
un" ob*eive que iten ne sopp.
ait cunsiitu onntllement ce. t
lie lion
MADRID Le gnral commai
laut la ^un de Barcelone eui u.
..tu tien avec le Roi.il r*oatti> a soi
jjste ap - /ent evue Tous it* oit
cuis de i4.r re actuellimen. en co.
;e ou eu peimilion ont O iapp.
es
MADRID A la chambie, les le.
(fis de tous les groupes saut le
rpub. cams et le aOcia;ites lier
rent le locidett de Saragossc il pic
m rem leur appui au go-van., nient
,ojr le ntiblissemom ^ l'ordu il
1 II dis:ip ..e Au onat plQsUart
lulturs c j;.d. m..rent galeiuem
CCI mcida.ts.
CAK I ij i< ENE L'n ouvrier mi
ueui tu u .'.d ! n si attnr de L
corn p. g ic Peu arcy^.lc blcs;. ni p?r c
v nui.. 1' gr.i on icisl n ctivt.
.. le conl.it Uc' en ie la camp
, U ( 1S Cl VI.lS,
ARib Les aii*mandS'geeri
r r t: o t h nge di.,1 l IL.
s'etie 'ut .i e i L- m u
1 d 1 lgULa '1
lit "le donnerais r,<; ce roir des or
:s en vue du rppslriement d f
r;sonniers allemanls* L"-; dlgua
llemands -n nme lemp^ qu'il-
g 't'nt le proie vtibal de dji
A lat'ficationdu trait de Versail'e>
el de Poiome. s:gi ren. le pioc-
ibl ie dpt d;s re'ifications du
"ai , conclu relativemerc au '.tu t
nent de* minorits,
PARIS 'Le Tempe" croit Mvoh
que contrairement i l'informt On
'un journal Le Ma in", l'o nva'
lsire realerea dehor-de toute lui
lectorale ei n'acceptera quutiueu-
emen* un mandat politique.
PARIS Cmenceau et Llov.
Gioige curer.l dan la ma ine in
Initia d-une .heure.Puis i s eu e< t
ivcc Nitti uae confrence o ils cO'
innrcol discuter les picb ftosa d.
,' \dria ique.( U ie autre runion tui
leu en mme temp? laqn:lle assi
aient Cjizon, Scialoja, Hegues W 1
a:e .VLlsui et Berttielot pour ex mi
1er la demande de la d* lgation Yi u
40 slave tendmt a faire lotir venu
les anciens arrangonenU en Ooatu
et tn Tlong:i ? pour ablir la pat d
u dette revtnant la Yougos'.avu
dans la succession de la Hongrie. L;
lemande fut renvoye i une com-
mission juridique.
BILti&U. Ou annonce quo la
police dcouvrit une t-3itativ ueibonneineiu u'un dpt deauduut
netne. Lu auarcinste porteur de docu
aeuls couipiunaauis tut arit.
PARIS, La signature uu uio'.occ
le ut lieu deua le Cabuui du minii
ie des \il.ni:3 ttrdugiws eu pit
seuoH de Clemenceau, Lloyd Ceoige,
NitU e< Mateai. bur iiuviaicin di
Clemenceau qui ceililii qie ie pio
OCO h 'ait identique celui qui
leur fut reniU le Si iNuvtmbre. Su
sju et Larauif tlgudioot, puis Cie
menceau leur remit uue lettre o
iai Allis a'ari^ay int rduiro u
Jeiiiiiidu de uieinl de port si lt
louuage demaKi tai. ex;essii et
uuieari aux lutr.e viuux d: l'AlK
magoe*
Faits Divers!
RENSEIGNEMENTS
METCOKOLOGIQUESB
OLiSliliVATOlHK
DU
rarir SEMINAIRE
COLLEGE STMARII\y
Lundi 12 Janvier 1920
Baiomue 764. M
minimum \b 3
Temprature
maximum 2^9
Moyenne diuine 22,6
Citl t is clan j .ur et nuit,
barcn..re coust^nt.
Mouvement sismique il h a in,
LiUi.Mti 11 a 111.
!. SCHERER
Mgr Beauger pi end sa retraite
Nous venons a apprendre ia dcuusMon le Mgr
jer, cure de Ste-Anne. Il se letiie, nui|
aibrrue-t-on 1 uchevdi.
,\igr bcaugci a aulne dans le cierge d'ILiii
pencUlt l'iu lie 30 ans.
Le Matin salue avec une sincre emoiia
50.1 dtpatl de la i.ure de Sic-Anne o il Lise
des souvenir irupcnssai'les.
11 io remplace u.ir le l're Benoit, ancien -e
.i>;;a:tc >'.e IrchevcW. L'insiallanon du ncu j
Veau cu.e se lera scion toute pioiubite di.n.'ii-*
die a la R/and'metR.
Mariage
Hat a eu lieu dans les salons de Mr et Mu:f .'
Aimriniq Maritno le mariage civil de leur l.i.c
tust atnuiM vei Mr Antoine Musci.
Les uiiioins taient ou tuie de l'ipousc : ie
eo.isui Ali. ue Mattel et Mr l'anl Pol.ikis; du
COrt uc l'epoui Nicolas VuicliO et Joanny l\.c-
caidi.
l.i buedietion nuptiale lcui sera donne de-
ui.iin mercredi en !.. isasilique Notre-Dame u 7
beuaci ottenci
Hu couipliinenu et nos meilleurs voeax de .
. einiicur aux nouvftiu cj'ojx.
Tr^yique a^ciaont do train
Samedi apr .-midi, ver' i heure >o le train de
.a bue ni/o'.oii Laihlonr taisait les nososuviei
devant t glise St-Chark". le noiiim' G^or.)
Labcai voulant iraveiser la voie lui li.ip, ; p.it
,c leuJer de la machine cl renvers, il eut le**
deux jambes broye. i
lranaporie a .iiopiial gnral, malgi le so.nf
aui mi iui.*nt prodigue, U succomba des suilc3
ue l'accident nier apic^-midi.
de U'i.craihes se leront cet aptes-midi en 1 cg.t-
ebl-JOe| u.
Igntgc il b^omaia e ftfmnt hic Iveibal de drt des raucat.ous.leui
Apre. que les p'empotentiairea h
l'iiMu il Be l'eiior.t assis, olmeuceBt
li n place uu tuuleuu pisiueiitiei.
Lt uueaeui du c.ruiuCole lir. aoii
K r nux dlgus ail u.fii.ls U
^ruceh-verbalde uept de ibtiticatioi
,' i-. lous ks pleniputentiuues aigu
rent. t-.leiiiMi.ct.-uu duuiaru alors que
le trait enuaii sut l'Ucure en vi-
gueur et qu'il don tre excute dm.h
ou es ses clauses- La sance es
lavet, 1U lues lj.
Les Ail iiiiuUa partirent les pn
m is- puis les lepieseii'an a uni;
saut CltmeiiCeau, i.iuyd George et
.niui qui nu quitlieut le corseii
quo plus tard;
lAULS. Conforijtntol au tiait
de) Versailles, Clinenceau tig.a
nia a I Argentine, au Cnilt, i*
Colombie, a l'Kspag f, au lJoiaguay,
a 6iii SatVddcr, au Vem-zuela, fiiivi
id'iou u'accedu uu t acte de la So
ciete des iitlions dans un deki d.
i.'. \ moi qui suivie la mise en
vigueur du une qui couiu.e;ict
aujourd'hui.
LUNUUfij, l.'gence lleuler r*
. roduu soue rcservis une uete:.li(
de BruXellea aunoiicam tjae Ij go.
v n-lu.ni ulieuidiicl esi ruiivti..
,;< i-'; accalutea l^revegln rali
tzi proclame .ians l s ipgnjua 1101,
o c ! n Aucune cocliruutiou u est
leu |unju Ici-
i'A..i 5 Uue t. rs| e iclerri a
t>u ai-pLi* tro a jouis les coiumutii
cutiOQi avic la Udl^que.
La dlgation illomande l'erie
iecltiru n'avoir neu reu au suj.i du 1
leuveisment du cbbinet ulie'ii..i..i.
I'a H li.- Dos deciei pioniuigucut/l
le liane de Vai'bniiles> lu piotocuie
et les uuaijgtiuviits relatifs a luccu 1
paiion des pays ilicuaiiS.
AMbihKu.iii. ^ctcii une u.f>r ]
.lldtlUU Uu IJel'Illl, OU UeUJB.it lj |
rcuvclbBiUBiit uu youvcriiiintii. al j
iiiun i muai e|u i piOLltfLc.a.10 d j \
.a g.evo teueiaiu uts lldiiways en. J
ic. ieriei.3 non OcCUpetS.
i'Aul. Dans i pies.midi, >J I
.ueiic-a, Lioyd oeoige et Nuit eu- ^
leudiitin TiUiuitcti e. /.o;gtr, tetiti.
s-ji.l.uis l'eut Voog;-alaVti qui errii
Si'icnt la Situation-
Dollar 11.14
12 Janvier 1920
PARIS- Ou teiegiaphie de Rome.
jue ic Diuu coua que le transat a..-
(ique c PtlilCelU MalalJi t, paut
ic ) uectmuic pour IJjcnos A.c., ]
ncuria uue mine oaua l'Allant que
ci cuula.Aucuue ouhimulion u'u cti
reue*
MlcAN Uue avalanche dttruisit J
a bicus un tablissement de cous
.ruuion>d'dppdieiis eiectriques.Uut
ioiz; ouvriers oui eie t aes.
fARlS-foiacaie est eiu snateur
ic U Meuse par 742 voix coaire 4$
>ui 790 votats.
1 AKli- Les lections ort eu lieu
tujouidnut pour le it.nouvelltm.m
ar deuxuers au snat. Voici les i-
.uliau actuels. Parmi les lus : fi-
ction, Kibct, de SeWes, Clave"le
Kcue Reuaud. Poincai bien que p$
.audidai, cb.ient dans la Meuse da
lomtfrenaes voix au premier tour de
i.iutin. Tous les candidats se di-j
eiei.t a os en sa laveur pour le deu
x me tour.
PARIS Six sept mille prisonniers]
r lemands eror t rap t cs aussi 61
V rrive des wagons allemands.
SARAGGSSh Le caporal il les
s.x soldats qui participrent i la r-
c me mutinerie ont luiills dans
a in t ne.
PARiS-tLa Gazttte de Varsovie]
innco:e le projit detorm.i ion d'uue
tedi non de ia Fiulande, de l'ts '
ibonie, de la Leionie t\ y.obib<
ment de la Lilhuanie. La lrdutiui
s'appuieiasur la Pologne.


IEIWaIN
**
mst
( turrier Maritime
Est entr ce ir.alin le steamer
Vi.r.ama venant de Cristobd
bic lee pa&sagets suivant : Mme
ti t ni sa fille ; Air fusse Iwich,
u futt cet aprs-midi pour (\tw
Yirl.
Ilemercimemt
Le gnral E. St-Lt et ses en-
fanif, Mme Veuve lir&ias Cels-
Ut,,Mr et Mme iSicolas Ducbemm
Les i ami lies Innocent, Ceorges,
hi.tthelemy, L.. \erret, Duque-
rieile, t~ut>cou et Linsiant u-
(jus'e remercient bien sincrement
i Compagnie des / cm, tes ain. i
pi de numbicus. amis qui Uut
(;../ dinnt des preuves de rtllt
tyupathieu l'occasion del petit
tro> le qu'ils ont prouve en lu
tu otne de leur ritefce Alain
m dil iiu Josphine enlever u
b ur i l/et lu n U b Janvier CQUi.
I leur ftunt de a vue u i, ut
p;i l'i.u'e yiaivude.
Dparlement
du Commerce
Jnivat de matcbundiscs
Le Ste8mcr hollandais Prina Fro
J'rick Un dnck ayant laiss New
oik le 1 ve a Port ru Piicce le W du mme
0)018 Piorlant tour les ports sui-
vants mille cent dix neuf toi.i es 39
centimes ( 1119 59 ) de maicnandi
es divfiifBKiiair^paitna j
iort au Prince tcoLes 491 95
Layea *24Q 15
Pei.r-Gove. 169 74
{? 105 28
Jrmie 742,;
Miragon 3 jj '21
*
n 1|119,59
Le navire a rpporl (nlre autres
ma'cliandiees jeur ;
!0r "J'"1" F'o* 470 sacs,
teijre 42cai6Ffa, Har.tgu '/bsnhr
h A 6 eusses, Confres alin ei iai-|
ea :% caisse e, Bitetj s A es
"nibouiU taisa-*, Sbvoi a60
IISON Bit EU
Reconstituant
Boisson gazeuse
Donne force et vigueur
Chez
h. ASCENCIO
C81f ? ,
ai.
Le
antlser*:7ue
Bans Morcurs ni Cuivre
entrant la travail de M. rotrA"..r,
Chimiste de l'Inetltnt 2*e,etaur (,9o ).
Dilruil Instantanment ton lus microbes d li
*VMM 11 OboUrm, lu F-irn*, Ii,urrh I
et Dymmafrim des Pmym ohmndm.
Indapeiroable cwtnj ai Epidmies 1
SCa 1 Un* frtnitt culllereo dnT~
na litre d'eaa pour tons lea >...
ledU (U l'ANIODOL, J2. tu* dM Mtflwrln.,
-------En Vou 1 Touter lai Pbiriaeel
K.BII
n
^H
Changement d'Adresse
Lp Dr Yolnv Rnrzipr, denlis'e
rrn p sh bien Vf i Ihi tp ilientle
u? partir du 5 Janvier IB2>- toi
bine ser* tansfei do lflue ri
e'tre I Uu<> Pav^t ou D.-nt
estou. hf s au Nn 427.
> isi lances 8 12. 2t,i!
^DMnas! Panamas !
ver lire, lue fourhe No 1731
>our liomnes, peur datifs 1
a ;-11 eu.
4niv8 par le denier balej 1
Tak s-Sont loi sraieur Mli-
BfV, Rfp Brsnard, Dtnorz,
1 nvinu M.nin.Ltb ur, Sttg,Mi \
biai'd. Bfr he'o, Dauafet, Strsu'r
eo-gp Lvy. Charvire, l'abb De
Oegi-ai Tuf6liab, le gni.
toi roi Schram, 11 gouvtin
University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Powered by SobekCM