PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05009
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-29-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05009

Full Text
1 --~-- ---------~-~~ -- __ _I____~___ _---- ----- ---C -----J il ICIIIIP IIIY~-Cl~lsWIie-. .-.- 1~-L


l6ment lMag Itl
^^"-'I^T^^~tLfcinvt a^,
aulP C&IMIiit 1r


I 9~


La merl 'arrive qi'see.'fis, el
se fall sestir I lass les moment
de la vie : il es plsin, dr de l'sp-
prikender qIe do la eitfrlr.
A1 AIBRL KE


.*., ,-*.


m


~I*1 j~ :~. -


E9IpGRAPHI


.. .

Ini


Si iN. deo I rpoe tm ar ivrr ot mber.
oTolati d a ser a oortte
s s co vmeris las seigl rsmow a lla Jamal.
i i4 d4l're M Td'o q q. I I lamotre premiere
a b Op per Boyrw. a_ y wr reprendre prr
m N horeNs d x lea aru provmets de rIt.
Ir Icord de Abel tiAer, L, glg r d rard asie
comms slt : a L nae 6li6 rcomIose uane
Iersez de 43 ceamirM' e tac. O" ut, ; mIis is
lt tt capittle, aS tt d ttli
etirelesoININ em da Item
giiaeeient A soos lao :e arri : *
IIIdoe It, ico .U Nol itei Ml est
nM, 1cos llruriga *tge a aoim, a
a diganaes te CtQ A ggydoaiii 4agocha
i in rea d1e i -4oiNlluemi a e
maat d t a*... ertotas tLabl.a a;.. No ao-D I
oane r'U aoeear al, 41 o, dans b-nvi& de Vs.
ot oespra 'U lo 4is etla4on-
|5iisar la a. iim elste w 'arae let OBl delt lp
Dos be- den $



Prto 10 81111Mh de M= 11 00111110 t
group psIP |,,a rfp l
sa nation librao, c iat 0!"er AriL on rod
I t Mir a4 dmoanto1i dt ir Doaou i 1k
e ar d raveiller la 44, seoir a derivit son a so-
a lions amooupies.1 toritAs ta poi r amnonh -
Soiqu'il; qit ll I ait do car u misson at air oi pr
rationn atabt ocompli, doa uiasion doae iar* a 1
paa reolua eos sl Ipr. a La capitaee d4aatir, qei
noir prtis, 4 saisMt do charts. do aftlacriapion,
Atre dades omstanmmOt dot subir do violent reproches
Wia recon4Ato par uea tUes poor avoir pretty son tmeont
s a vain, ao lieu do gloire at aso ass do te a vision hate in-
Sprofits, tOts an sOnrse do na, at rapport a Ardouin s
Vrs at do hotes.ftep eons. lettre qu'os avait relt a de re-
* ev revta bravwmejnt. ccvoir, avec ijeoaction do o
Aia suet do, anus.fi e domn. commauiqaer avec personae at
ma, qaS fiat l Mtenila do de retair, s c eiani do as
avel Ett,i9ttlAMl l dLpeh 1a t'sdf t a ll
hellAgr, saeejt asn r sat Ccn e.f
psar lee trepo sr k 1s lial- qui exereait Is poavoar eaecf-
Sde a iet$ ccidentale, at (it. A cettl condition sale, il
ectivemst. deA Is In do la* aerait admits A dobaiquer.
nr ( l ), II itait a roate a sousaerinre cott e gaoce,
wer iu frontiares a. tan l c ltait pour Ardonin reconnao.
OqN.e a oDoaingo j Mt tr at cumoserIr sla aparation,
W .t, daas dt i im* m idttr iurdepadence da aoo
heset i Mte..ir voinss et ditrairs 'art avec
lq .lile tlll quoe I ltquel ses lantructions avateit
.t H vait h*i-me te tormulies. I s'y retala et
Iboss, a comprenait ls quatre preislra s'n retourner. a
rovinces Sali to.Doloigo, Remplacez par as peomde,dans
u Cibso, do Seybo, et d'Auas A cete con jonctre, Is moove-
Icoa* agoet de restauration domini-
CharlnsHirard ta6a marcha caine do 1844 par notre guerre
ot-o les torcas dominicaion. da inde6penda-ce; le goovea-
s armie comprenall trois ddi ement do carrier par celui
sions ,lacessta premi*resonuda Louis XVIIi; Cligon Ar.
ia commoandament direct, la douin par la mission Esmaen
iconde soU colui do general gart at de Fonianges ; la sus-
ultrant, et la tiois6me sous cription a aux satoiti Atabliesa
a ordres da gan6ral Pie otl. de la d6p6che hbaltianno gno-
m doux premieres divisions rant A desseai la Junto domini-
vaient as rencontrar devant cains par la suscrnption san
ia pour mo concorter powr genera Ptlion a o0 au gene-
ttaque do aette ville,e 1a trot- ral Christophe. des instructions
le devait s'empIarr do Sabl traoralses iguorant volontaire-
at do Pusarto-Plata. meat la rpubliqu do 1Ousaest
rli route juaqo'i Aua n'oflrait et Ie roysume du Nord; to re-
qua des difficult des- tas de la Junte domioicaine do
touches, et cast poorquol recevoir at d'avrir la letter do
rd alsi oa ramports qbe I'agent haitian par Is relus do
victoiresijuqu'A ason arit- Chrastophe do recevoir et d'oa-
jdeai t Ases. IAet, coator g vrir cell des agents traonais,
ant a plan qua aoa b el aslorsconstatez comment fnoss
d* w.dia. a it d attlen- obsrvens le pricepte : n lasiles
I. ~ 8o3altsatl a e a di: pas us autres co quo vous no
past aistquer sla v.le voodriez pasqu on vous Ill, puis
.prAomptin on astre cho d.emandez-vous si celott simili
i pritapitai attaque el so fit tudo des s nations n'mplique
uen deAoute pWr Santans paa aIs condemnation do uosl
la l6te d a huit lois moms proc6des d'alorsa IA guardd du
mes a, ( a eat vTra quea people dominacain.
LWs forces de dldeoa, oI, Notons, on tout cas, quo
ia numarique eat la rgme. .harle s lrard alan nous vaiut,
I'arriv*s,.alors A A a r eist qLuostio dominicaine,
2I1'd, do Ia li N S Mi wre, et GQuarrier
pr arform age
A Acher p!e4, A
0s'y aaaOa do la Nao


+JChauffeur
a.,te-omig.. Ii


^S4I.SSS attentionne
.....SSS el ii 1.--


_I qa mlet
*m miuORs m-
Pduta ySeiiS- H

,," a t4 a 4 urr. cvA


U


r. aism rA s.

Hmaw awsh wUe dade eol o


aL'T my-o- mcm iwirri


UL NDI 29 DECEMBRE SW


it -- s %P UK 'AV L F aYY UYIm .ww


e LE ROI DES RHUMS

le NEC TAR GAE TENS
Owe- Con an b" ..usguagI 'Ov.
DfPOT ,NTRAL : Rue do Magaslb de I'Etat. No 1940.
Prize CorseM : a botelliUs Odes 1.50 A Gde 10.
". I, ; moili6 Prix
Par Galloos de G. 5 A G. 40.
Bo Veste sassi: alcohol recwifl6 poor liqueurs, extraits do
tomte sorts, pour sirops et liqueurs. ExtrAits d'Eau de Co-
logue, de oLAttdeot dLttas. eCocktail Nectar.* (;al', Sucre,
Clairin VW're. -
On troaveaassi Le "RlITM NE1''R.Rau Bob-Verna. Epi-
cerie de Mmie Lda ALPHONSE.
*. .


L


RhuIimi


ALIX ROY

28 annees

T1 1It -


Lea doux


rTODelme acad6mlciene
Clemenceau aurait 6te en
chant d'aller singer sous la
Coupole, mais ..il ne voulait.6a
SSachant que la misro bat sucun pri;.avoir A prononcer
Do. pl in dans le pys,_ xpli soa discourse de reception.
quez pourquoi : pays, y ot bien conseti
1o--Y r'il t .t do monde quand Emile Olivier le leur
i -. sister aum t e mosde a demand et ils me le refu-
2o- Y a i lp usndeoei ? ures sent 6 moi I De nous doux,
do 1 ea. ci rculation? pourtantl, I'un a perdu I'Alsace
%-A Los homes santo eti autre I'a reconqluise.
s'bablUleot-ils mie r? ut Et comme Clemeoceau sa-
vait admirablement ce qu'il
REPONSE voulait et mime ce qu'il ne
voulait pas, jamais il ne se
lo Parce qu'ii ny a queo reudit A I'Acad6mie.
9a a lIr -I- .-
2- parce que les voiturre] Interview manqu6
sent de plus en plus attra- Le president Masaryk a, de.
yaunts. I pois son plus ieune Age, I habi-
3o Iarce que la Maison tude immuable de se lever avant
I'aube LUu jour qu'il se prome-
Vinoent CAUDINIO asit A I'heure ind6cise qui pr6-
S cde l'apparition du soleil, il
2:@6, rue Boone-Foi, rencontra un journalists.
Vous nies dijA leve, Mon-
s'est sp6c'alide en article pour sieur le Pr6sident? fit le jour-
hommes lois quo Casimirs de nalisle, heureux do l'aubaine at
toutes nuances et A tout piix, flairant dejA unle interview ines-
chapeaux 'fins, "cravates "et per6e.
chemises de toute beaut,qu e, Oui. rpliqua le president
grAce A son Stock formidable, Masaryk, je suis d6ja lev6. Mais
elle peut vendre A des prixdd- te constate que vous. vous ne
fiant rellement oute concur- ou es pas encore couch...
en- Et it s'en fu. Cette interview
ience. Rende-vous A videl- n'a jamais 16 publiie, el elle
ee en viiltant Is mason Vin- n'est cornuo nue par le recit
cent Gaudino,225, Rue Bonne- qu'en a fail M. Masaryk lui-
Foit. I meme.


*


Les Meilleures Etrennes
LRS MEILLEURES ETRENNES pour vousnmtne, pour votre
lamille et vos parents et amis soot les Disques Od6oa, pare"
quoa
Cest pour plasieurs snn6es qi'ils vous donneront le plaisir Ai
Is joie at vous rappelleront A vos parents et A vos amis.
SIts mot les plus durables et les meilleurs, ne grattent pas et ne
se patent pas,et sent fits avec les meilleous artistes de Paris,coetre
artastique do monde at d'Europe.
La masque latino, viennoise et allemande d'Od6on rests
6ternale, tandis quo ls lantaisies poor les criardases exotiques
paseent tlujours trop vit. ,,
MAme nDOS JAZZS soot pour Ia plupart.-des JAZZS symphoni-
ques Parisians qui soot tr6s appr6ces mAn.e en Amerique.
Noas venons rceoir 400 noa.eaux morceaan et notre Stock
edt tl plus grand at lI plus vari6 do la place avec 950 num6ros et
1900 morceuan difrents.
| Dpnades la nouvelle lists et prenez vos disquaes au plus 16t,
ear gi rad qeanlit6 de Num6ros sera vite 6puiste encore.
aDinvu ODUQM
As.9rud'Rs Roe F roae.
~~~ ~ B ..... -.


- ,.-


piai.at quait i asel
aAU MOU3Ie- aNDahmT. H


FLacMw mAvomm 3 MiwrrT


Entre Nous
Dopuis qu'avoc I Noel, le
clair do lune nous eat revenue,
Sea-Side-lnn a'*ut transform
an uo te6rique chateau d'argent
poa mu board d'an mar de lait.
Les ilots de mangliers, dans le
tout proche lointain, apparais-
seaot tout verts come en plein
jour, et myst&rieus come d'a-
moureuses Cyth6res.
Vous rarpelPz vous, Madame,
q dlles W6es de rove lurent les
s,)irdes de samedi et d'hier ?
Ap'es Is valse de mituit...que
le champagne lot d6licijux dans
les coupes de crystal, bu entire
soi, en plein sir et au bord de
Is mer. U songe de d6parl
semblait s'assoupir alentour,
melant au d6cor marin, une
nostalgic d6l cieuse de voyage...
Vous 6ees prike, Madame, de
dire A vos amiss, que le clair
de lone est revenue A Sea-Side.
Inn... et qu'elles sont d6siguies
pour 6 re les demoiselles d hon-
neur ru manage qui s'apprete
de la podsie et de la musique.


Tragiquo acoldent
d'auto
V'ndredi soir, vers les six
heures et demise, A laventue
John Brown (Lalue), un acci
dent des plus grates a en lieu.
L'auto No 22, conduile par
son proprittaire,Me Louis Vil-
menay,notaire public, heurta
une petite fille de 12 A1la a s
Le choc fut si violent que la
mort a 616 instanlande.


Propos

cachetes


Depuis deux mills ans, lea memes
rois ages Balthazar, Melchior el de
Vogue reviennent & Noel se proster-
ner devant la creche.L'Aneet le baruf,
Sds le matin du 24, les guettent im-
patiemment. Viendront-ils ? Vien-
dront-ils pas ? An bout de la ruelle,
l es voil qui ddbouchent, lI barbe,
chaque annie, un pea plus longue.
lis s'entdtent apporter chaque lois
lea mimes presents: de l'or (a va )
puis de I'encens et de la myrrhe, on
n'a jamais pu savoir pourquoi.
Cette annie, le brave St-Joseph,qui
Spuise son or, mais entasse inuttle-
ment ces deux cents siecles d'encens
et de myrrhe, s'et lach6 tout rouge...
-- Voyons I bougonna-t-il dans sa
barber fleurie et neigeuse, vous deve-
nez passablement rasoirs, Messieurs
les Iois. avec vos sempiternelset en-
combrants cadeaux... Variez un peu,
Je vous en conjure...Et vous le Noir...
d'Haiti sans doute... ne trouvcz-vous
pas que la prochaine fois une bonne
caisse de Rauu SARTHE CACHET D'OR...
serait plus indiqu6e en ce XXe sikcle
que cet amas d encens at de myrrhe
inutiles?
Les Rois Mages sont repartis un
peu vexes,a exception du negre qui
convint que papa St-Joseph avait le
bec fin...

Bullelis de la Seoiete de lNedeciue
d Haiti


lotlr iii


... a vA a Sea Side Inn, dans
Ia cour, quatre petls chevaux
(ie bois is e presskment Ia
pour las joie des gosses. A cons.-
lati que ce ne sont pas seule-
ment jis gosses qui desirent
monster sur ces petits chevaux.
Ne serait pas itonna de voir
d'ici quelques jours quelques
grades personnel se dodeliner
gra:-ement sur ces quatre plus
belles conqu6tes de I'homme,
pour parler a la Button.
.
... a rencontr6, devant ls Ca-
thidrale, un pauvre sodlard
quI s3'tonnait,.-il tait uneheu-
re et demie du matin,- do ne
pas entendre les 21 coups de ca
non qui annoncent minuitl No-
lurellement.
... a va un do nos amis qua
lisail des mols si spiriluelsque
tout le monde deviua en lIcou-
ant qu'il n'avail pris, cetle nuit
G(,rd6re. Nul n'ignore que ce
i hlum est celui qui done le plus
d'esprit.
... a vu, le lour (e la NoEl, deux
camarades qui, n'yant rien A
Itare apr6s une nuil de bambo-
che, se sont dirig6s A Sea Side
Inn. Ils avaient oublii que I'on
y avail dans6 jusquA huit hleu-
i-es du malm. 11s virent les gar-
,ous en train de mieltre de l'or-
dre, de replace les chaises el
les tables et de balayer ce que
I. joie de toute une nuit avait
laiss6 de dechets sur le parquet.
Ils sen allreint. Et come il
nly avait rien a Sea Side Inn.
ils devinerent quil n'y avait
riien nulle part. Ils s'en allirent
pisiblement boi, e de I'eau de
coco sur le Whairf et respirer
I air salubre qui monte de la
mer A la totbede silencieuse et
paifumte du soir.
*
... voit que tous les mondains
et Ioutes les mondaines les plus
c'hics de l'oit-au-lr nece ot des
%lles voisines lon des pripa-
r; ifs pour alter ai, grand hal
du Club-Union quti. come on le
Suit dji, st done le trente de
ce moIs. Ce st ra un grand suc-
ces.
... avu utn poite qui, iiier
a)pres-umidi, admnrait de lous sea
yeux agrandis par I'emotion,
es pelits voiliers qui se dMta-
chaient du Quai et allaient s't-
purpiller sur la mer qui bient6t
prit le visage d'une journ6e de
Ia Saint-Jean.Iraversiede glands
papillons blancs.
... a vu quelqu un qui passa sa
nuit de Noel, tout seul, A uae ta-
ule de cafe, devant une bouteille
--.. dA. L tii. .. .>l tih arhet


Nous avons recu, avec grand rL lendema nu comme des
plaisir, le numiro Juillet-Octo- a. r.aelend leurn comme des
bre de l'imporiant et utile Bul- ams racolataiet leur nut,. i s e
lein de la Socit. do Mdecne o iqenta, lui, demanirdae, chae qu
d Haiti, don't. come on le sal, is qu t i
le President eat otre ami le sa- iv ie me a em
vant DrJustin Dominique. Mo us me us pas
Comme lea numwros price- c fo ui ait en
dents ce fascicule eat tout pleo in. ncrurent qu'il svait 6
de matieras scienttiquesde han- bone fortune. ornt ui l, avait
to valeur, mais mixes dens une ,.. i sureni qu d i avai de
league A port6e do tous ceuzn ois avoc issane du Rhas, o
qu'ntlressent les questions e rhaoc des rois. Rh on
patholegie et d'hygiene publi-
.s bels chroniue ... vot a'augmenter, n Sea Si.
qa rs ose. SVl. ii d iS de Ian, e I le nombre des dansears
w., @ -do rco.- d UMdecinae profassionelIs. Ce sout ceui qu>
S.. .re -. lleOn ur ses tlianont a un potleau t ade
lAdmUa-- trMti, d Ioi86pital quel.s a wusiqoprlude tombont
r is Dr L W. Jobesoi, des comm.u ao. 06.0 do saUtor- s
p-rA"- sn.ourt, dM. s un balei les dames. I be font
-smu o- -rloI do Piwn Meee, I pas do politess, nalurellemeti,
per ? Dr t uo LarB. Lt ma tout h1 anhsir at de dass. .
re so .erme sur des spernas a Cla ne feat p.as laire d e I't..
Is Iye '.a "u-graplho --.a 2.- t ul bement oW Ic patron lea Volt
... .. urals s. "- V1m0 dous tris mauveis ilet NOTRa
t ier us eemouvanteo ir ro La ,ai d aiu an..Oc i
.., Ou..rOO as Lau t4Ou Alu- Y l u" I*du" lU U il'artoa'toutr lb
"om co"m. o I. seto A"k cla. Mais na AI dare pa*...poor
sa qu,, Comme eonl 11s, i"
moral ocruteriel nt A fIL I tie.
Nous rweoarce w vivsemenot -I -"- -
Dr Domanique do ce graciteux ANsurez-vousa ontre accident|
envoi at recommuaud4u vsiva-. ia usueral accadeitUe ire&
u eal aI itectuis do ce deuinii, .Ue Auai'ance .(uipu itiuon Li.
bulb# io dobullella a ia 0 o6Mli, aii .- Vve I'. d aratainm
%i do uIdiO EM aiu || Ageni (I rai por fw i.


- '.r* ~C tA.-.- '- ** =. -


df i


iFMM==


.. _II -___- --u


j m H+ II


___ _


-^ sr- -


I ---f


\


1


~tc~

























I


4










I
'a
















I












4


aln'est pas trop tard pour
offrir d nos lecteurs cette jolie
page dun de nos collaborateurs
qut nous a did remise trop turd
pour figurer dans noire nume-
ro de Noel:

Un sauveur

nousest ne.


Pour berceau unreliable et
pour s6pulcre une croix.Pour
oreiller de la paille et pour
timoils oculaires recuetilant
ses premieres larmcs d(s ani-
maux s'inclinant devant la
majesli d'une souflrance hor-
rible: Une verge qui enlante
sous le regard humide de l'E-
toile de BethlIem!...Etoile du
salt dont la lueur voilee en
cette nuit de Noel guida les
p6lerios de 1iOrient aui ped
du Nouveau-ne, puissiez-%' ous
Atre aussi 1'6toile du martyr
persecut6 dans sa loi, dans
son amour Que vous soyez
surtout 1'etoile des humbles
et de tons ceuix qui, ass,iltes
de Justice, aspirent I la Li-
bertt...
Sublime destine, cepen-
dant, que celle commencee Pni
ce jour par le triomphe de|
IhumilitI pour sacheveir'pilu
tard dans I'angoisse ,ignoiwn-
nieuse de la plus cruel Ides,
souflrances : le cruciliemenl
Entre deux compagnons (It
supplice- des larrons qu,
aurout le supreme honneu,
de partager son oirt, il lancera
un dernier cri a h'humanite
ingrate: Sitio. El, apr.is plus
de vin t siecles, ce cri divill
d'une Ame agonisaute reste
encore sans echo.
Mais qui donc a cetic here
repose dans la creche, transi
de troid, glace comnnc un cai-
davre ? ... Itevant qui vont
s'iucliner: les Mages, elites
averties de leur race resp ec-
tive ?...rAu devant d'un oi,
d'uu Prince ? Oh, no '. Car
les grands de la terre connais
sent d6s leur naissance routes
les splendeurs d'une existence
princiere. Ce qui les salue
quand leurs yeux s'ouvrent
au jour, c'est le son des trom-
pettes, le bruit des canons.Ce
qui 6blouit les regards des
Courtisans, c'est le velours
des somptneux berceaux,c'est
I6clatdes diasmauts don't sor-
nent les couronnes. Un tor-
tige d'hecatombes est souv nt
le marche-picd de leur ascun-
sion a la conqu8lte gloire. Un entaut chose
surprenaite- recevra pour)
hochet la royautc de Rome.
Le monde se prosternera, et,
gonfl d'orgucil, le pire s'e-
criera : l avcuir est a rnoi I I
Pourtant, peoples, inclinez-
vous. un Sauveur nous est
ni. 11 est le Iioi des Rois,
seul Maitre de i'univers.
Sous qui tremblert le ciel,
la terre et les enfers.
Ses sollicitudes paternelles
s'Atendront,certes, sur le mon-
de entier, mais elles iront
chercher, pour les reliever
d'une manere sp6ciale, les
laibles et les deshirites du
sort : 11 s'est tait pauvre
pour d6ifier la pauvreie a
ombree de son amour divine
de sa misaricorde infinie.
11 d6truira les tr6nes en pre
chant I'galitA entire les horn-
aes : a deposuht poteutes et
exaltavit humiles.
Oui, le Messie, incarnation


des vertus de son Pere,ayant
le ciel dans son coeur, sera
1'6trnel Restaurateur des
ruins do toute Ame brisie
aflligee a Vous qui souflrez,
venez A moi et je vous sotla-
prai... Le Messie, c'est la
ratification total des dfMai
tes humaines,lpourvu que lI
repentir les couroune. Dieu
ost Amour, et son Fils,expres-
sion divine des perfectionu
da p6re, triomphera pa'
I'Amour.
Am')ur ?...Ceseri Ii Sana
rit i ne elevee (I h is ton
de l. vol .)pt A I h ute ,i
.'uut i ve e.Eliesea beatjti *
et ets picdtses lartues verse,
en hommages au pied du
it6demptcur, irout regenure
lesecei- s de ses ancient comr
Sd e.e scr,


LE MIATIN

LE MATIN


Le Rhumn Barbancourt
Ront la renommie eat universelle a gard6 so premiere p'ace.


Demanded partout :
UN BARBANCOURT


D6p6t


SCoeur

de Femme'


:Rue des Cseara.


Lettre

ouverte,


SGOrande gt foralI 4
La grande fete oiaine qu auM -
lieu Ie dimanche 4 Jaaier pro.
chuin, au Pensionnat Ste-Rose
de Lima, fera let dlic*4 do n os
petits par ses attractions mul-
tiples : Jeux, Loterie ; tous I
numdros gagnants.
La~siance litiraire et musi-
cale commencera d 7 heures 30
et charmera feunes et uleux ear
son choi varid.. ; ';;.t
Q81on atllel donc eta oais -
rcreer delicieusement /esprit.
Les cares sont en uente chess
Mile Luce g atorest et au Pen-
sionnat Saints Rose de, Lima.


I L, L. fayoutte, orol-


--- -- s*tra dans ** a Anttlle*
Qu'on n'oublie pas qu' A Va- *--
nietts )) dem in nmi r ii 30 ,d- Thom zeau, le 15 Dec. 1930.'
cembnre couran', on aura une Depuis le20 Dicembre con-
nouvVile representalion de la A Me Adh6mar Augusle, rant, le LAFAYETTE de il Cile
clebhre comndie do M. Gustave) Secraire dEt d e la Justice. G6nerale Transatlantique, est
Augustin : i C ,eur de Femme >e. atlaire d'teeIlJustice.. c
La distribution, commlte chaque sitre de seize jours dans lea
oncis, e s01 prlanhl t e ,,dapii Monsieur S,-ci 41re dEtt, Antilles.II a faith scale i Port I
,n r- o.auteur ji d. p.l, Monsieurau Prin e le jour de la Noel.
,lir iauteur ilo mia ine i. I Victinje d'une grave injuste Parmi les passages preoanat
rlae pmaincip oncenal. du .Igg.g-upIloant du tribunal part i cette croisikre, citons: |
A main e loule e 1ix de Thomazea.u, Mr A- -e judge et Madame Bernard
.t 3 gourds.. tre. Smith,je viens bien respec- Sheiut. l 1 attain et Ma-
re : 2 t 3 gourd. tueuenent porter ce fail A vore daet Robert Geis Mr e Ma-
coniaissance atlfi qu II mlOm t aR bt. ..
centre ce dit Juge ce que de d oit. dame J. Poirier, etc, etc
i .. I Bulletind ixercant depuis plus de qua-
Simo Wolin to I e ii rai torze ans les professions de
I lli.d I'eu-Aimerioalae commercant el de spiculateur
Le Aulle'ii de 1 Union Van en denries A Thomazeau, mon
Aiuericaine a consacr6 son ou- lieu de naissance,j'y ai tail cons-
iiiro du mots de Decemibr< a truire un hangar qui seri d'abri
Sinon Huoiv, i don't on vieil, ` A mes clients venus de partoui.
\\ asigon, e coninemoie Durant la recolte, ceus de l
Ie ceniiiani .e d,- l "a moit. Ge Grands Bois, de Savannette et
inie iiupoiurate brochure d d 'autres points environnasts
plus de rois cenis pages ou Io' rentrent A Tliomazeau chaque
lpiul lire les divers episodes di unercredi main et sen relour-
la vie de telui qul, au prix di nent chez enz le lendemain soir
uint d etlorts et de sacritices,, u aprts avoir fini de vendre et de
as.suir la lib ilri au V6ei zuelCId aire leurs emplettes.
Oil sail quels services rendil C'tait mercredi dlx d6cembre iOl
iedIon A Bolivar en cetle cr en course, vers les neul heures IK I
constance, le ieclaiuant, en re- du soir,'tandis que mes clients -
lour, ttie la I iibratiun. des e, entielenaient paisiblement, le I erIes
clavs qui se trouvaient auW Vt .Ig.. A. Smith qui .'est ni loca I reemax x DalNgereux
uezuela. Huiivar qui. lui auu. i, ire, ni termier, ni proprietairea AHAQ respiration de'
elai un g:-and coar,lt inla part laucune propri6tW limitrophe rent danslabouche. Ces germes
'acuho~l r d r "'I soet Ita cause de ces viainU
yacuchoibera debord sts pio- uient et brutalement son appa- tachesjaunatresetdelScariqui
pres esclaves, et ordonna la li- ration, still la police et menaga les d6.parent.
Sd rhUn demi pouce de Kolyns
biraition des autres. mnes clients de les faire deposer du sur une brosse I dents
rD)es pliotogriphiles de Boli- en prison s'ils continuaient A i remplit la bouche d'oam
var, et de queiques autres per -parler en l'empichant a:nsi deo cume antiseptique qui d&mit
soinnahlies aineiicauu-laiuoneI, dormir. A cette seule minute, neuraisee .cides tn.toi "
Sueit cc beau ero. cs pI deats parfaitement. Ess yez t
connaissez la mentalihe, Mr le ablanchsetpropres.
.- Secrelaire o'Btat, pris subite- CREME DENTIFRICE
Madeleine te de ou meant de peur, s'empressirent de KOIVMfL
Madeleine tLree de 1'egout vider les lieuti pour ne plus re- I l IV J |
tles passions degradantes qui, venir, peut-6tre. Coinme j'in-
sanctiliee par le repenitir, oh- lervins diis I suite pour laire
tiecinra le pardou. llle em- entendie raison au Juge A. r .Ller
a.uiIner les pieds du: Crea- dSi'ih, it me tit arreter et con- ,
teur et e partium qu'elle lui duire au Bureau e la G. d 'H Logesous 'a Malerie de la mat
tcsiinu eu pnbaiumera s pr e i z!au qui, A_ ,tour,. ioge sous !a .. a eide la Mai
re .ine embpaumerl s ro xpeda au tribunal de P son de Mr hbrstian ebon,
,re ,nu deu parlum lor ax que grAce commer ant come moi, ma
cl (IL' I, grice santilliante. intervention du Juge titulaire. sou don't 11 s'occupe quotidien
Am uir ... Les mergers en l .e uis un pore de Inmille neruent de la monte el de la
,cl iiur eiitoinnerout Ialleluia. p,,,isible, Mr le Sec.6taire d'Eta', descent des tenies et qui est li-
,ll verra. tin trre o(i n6etlit e 1'ai a ma charge plus de dix i orophe demoihangar,le Jug-
qu'un esclavek. La librrte nlai enlfauts, la p upart toni inainte. A. Smith put avo. Sea raisoia
Ira a I ombre de ses suiblimes nant leurs etudes come pen. pour tne persecule, en etlarou-
Scoiseigneiments. Les aveugles sionnaires dans les colleges de choantles cpavrespaysan me
voient, les lepreux sout gut. Pori au Prince,abslractiontaite, d ont a coeduitse Thomaz-ae
Srs, les uorls sont ressusctes aant tout, de ma pauvre mIre lasse beaucoup A dsirer no ai
et uue aurore nouvelle s'an- et dures parents aniquelse tout le temps que provoqner le
nonce p ur lhumanit .lnfin, tes secours: Ne lautildonc as, monde atfn de pouoir trouver
loans s torme ideale, le So- e Secr:taire dE, que moyen de condamner aux frais
Ialiaie est n-M, Mr le Secrelaire d'Etat, que je e d
cialisme est n ~travaille rudement pour pou- en laveur de ses poches.- 1 Pou
EmuiLanuel que la paix nons ir fire face A meq multiples ceJuge, le taritnexistepasl
:ccoim1pague pour le trioinphe obligations? Iu lieu de s'achar- Jaur ispusdr le SWertaire
,e I-Esp it de ton Pere qu(i ier apris moi, de nuire de la d Etat, Mutendre davantage onr
,.i envoye, afia qut( reignent, sore A ma sant6 physique et tdut cdqui ast Iobjet de s con.
,laus le moude, la Justice, la inora'e, ce quidam qui ua aul- Smie m.altree, desJu g A
'l.iberte et. l A.lour. People, element le sent iment de sa r respect pour la Justice de mp
1ttied ia deiiv'ae. Un .Sau- ponsabili. qi a.tendtoujours rspectpouris justice on
%,ear nous estin "~,ntu t d'autrui, aurait du savor Pays. Quoi qu a" en soi, "'e un
ur nous est ne. 'l e d lout le respect dos as manquer do vous ap
J. ROLAND d sirable, syant constamment atine S.s W Thomazpeau, da
justice sat mal repreasentee daas
la personnel du Juge A. Smith.
.**- .-.. Je me permets4doac de voms
demander avoc torce instance,
Mr Ie Secritaire d'tat de taire
ouvrir une enquete sur la con-
i l, **iTB duite do Juge A. Smith, sur ma
Sla Cure U *** morality, sur sa competence,
Wr ,<..^rit 'etc.- Celle enquete, je lalfir.
*I- gu i 4 me, revelera contre ce Juge des
e I re al tamta gq surpasaest k'imagaa-
B- ^ tion.
Y0 A1 Eufio, connaismant, honors.
tn 7 ble et honore Secretaire dElat,

::insanmt A m'aadrea tA vous a

- m'adressais A rilograle et He-
LolA Me Stinio Vincent, Priui.
..; .du ,t de la iatpublaque doat ge
Mauvals sang, Humeur, Ecz6ma. Art6rlo-S.l6ro0se Ccotail persounellement ta ee.
S Varices, Rhumatismes, Maladies des Femmos tlitude et Ia droitur. pour que
l cOUoIOMlL doL L.bnra oires du Rh6ne, base de ,.s 0t 0xtUts _do_. lobltice me soit reo nue en CeO
purr p ue rt disng.r an c'lon &nou Ua.d. occurrence, pour moi, t)eo doon
II izu.rtr La co1s1inau n. eniretirii I. hitert., d(i v,.ntie.e tte iea lermennent l on *t...u. n Inureuse.


1 h i rs ti L w C UJK O M A .L *sI ,in ili ir ' t ; e tt Daigsez recevour, Mous.
zmns. nen.iIte len reins t a vIAe. 11 oiti.rit I Bosoms. ies Maladies do is .=U e du Daig ez recevoir, Mew,
,4 ,-ri,.i. lct'res. les Rhumsti t ,me, u Maux do reins, Lumbao, D .1oUn4u12 1
l Mallad.delr'eommo A*e ortque ,Bmorr.lgeDo lU4u it- ---, .e Secretaire d'elat, e re pa.
ei.,,, ,,,, C ,,,,L.. ,..e l4rMe 4 sie tueux hommage de vote torvy
pom t ff lroumew CTel-ttw t i l M Aid^", ralt>f-l< I I iM I we m I V*
e t ,, -JM.qh',ri L O' do....iB. ..' tDe res .
*t,- A N. J PK-ItINal i tton t r .
4"M :40 bassoit ogn IPAWb


-Lundi 29 D6cembre 19w


-a--
Paiz~ 2


BMAI1N SOI(

L'ESPIONNE aux YEUX

NOIRS.rF
atrdo : 1,00 a; taloo .
____ ---sean...


-***


Royal Mail Steam Paket C
Le steamer "Culebra" venant de Kingston Londres et du
Sud 'eat atteodu i Port-au-Prince le 7 janvier, pregnant
fr6t via le Nord pour HAvre,Anvers Londres et tous tes ports
d'Europe. *",,,
I. J, BIGIO Go .
Agent-GCm aI r
T616phone: 2311.,


Cordonnerie Mont-Carmel

-lyppolite! R. Jeudy _
A COTE DE LA POSTE, GRAND'RUE 1722.
Vient d'arriver un bel et grand assortment de Chauss
res de toute fraicheur et de toute beaut.
On y trouvera, eu outre,des bretelles,Cravates,chaussettles
Chapeaux, etc, etc, et tous autres articles de choix, de bon
goat et A hon march.
Mesdemoiselles. Mesd times. Messieurs. une-wvisile siImposil
A In .CORDONNERIE MONT CARMEL.
S-


S.


Uig;lrelles


At.


Les seules p

les verilables c


'1 :


CaoI*

S a














6nna" sse -.


Cua^e WVWN ciECoIV a Ov s IFIT. $s
Cure complete de I'ARTHoT
nai aa do 80 Mal an 65 Septimbre

I-r** r. ti A M fear 0 o M V r O
mls we dans *I _-s '* Iharmotei-., ]r- wgvrrf9e et Nairow


__


- ---~II ---I --~ rr~------------c-; -~-- ------I --


l II l= _


*)- L I


~y


II ~C I II[ I


pqmp - -ql---9=


I


)`


I;i


I


- A


^i!


I


Sag














,uhiI



*I*
,]
',*(


I,


I






LE MARTIN


S- p-L dip


29 D


abre 1930 -


Palt'


-~1U II ~I,-- -I- E--


4,$ -


THE


SUN


LIFE


INCORPOREE

La plus forte Compaqnie d'Assura

Envoie a ses assu res

souhaits d'h4

nouvel a



T. B. MACAULAY, F. I. A.- F. A. S.

President


T aim I aluy n a 1 tal 6.l lilaMe
Seoonad and |
pDst l do a isa tu m Parls iaU ona
l' -m=ant mpds a MILULIEN i'KIhfs
-n ineshelpentu edeb Grand tRue u 1008
doIrh.l d dfoi, d mom-. T616pboe 385.
Doe gm dM masek la, La seule mason bien asortle
d.mi *msm m de ldoa Ripoblique 'en pikcesI
:_--C n G I automobiles ot j1/31 on tiers I
d'EMULS[ON de prix : Toat acqusitions!
SCOTT tastesA m la West Ides.
Char ettr ur 1,2.
Byapasm mabqd MWLLEN Fr6res.
L.__ -.. ... .. ..4m Mo.

m eu a soft doe I.6gtleon l Poranoo
SaWMOM. AVIS
-a A i'oeca.ion do Nouvel An
,_"- T ~le italstre de France uera
Ahereus de recevoir t la LAg I
N lion de France. Ie jeudi ler
,L,," !I Janvier 10 hbure et demise
N' '~|ATN prclsIe, le Fran ais et pro-
| 6& Itralaisi t amls de la
"France et lorfa milles.a.


SS UANCE COMPANY.


PHi nkA IIAhnA


ADA


EN


1865.


since de FEmpire Britannique,


ses


meilleurs


eureux


in.


Leslie A. BRANDT,


Manager Division d'Haiti.


bous les Ihllms


GIou)lez


7
-
Nouveau Cours pratique
o'HYPNOTISME
SUGGESTION.
er Is Croe. a. J. IMAO
*Juvrage absolument nouveau, qul, n
ten t compete des dcouvertes rdcentes
d la Sclence, a ou mettre ]'hypnotismu
t la suggeston I la port6E de tous.
Indispensable & ceu qui veulent rutslr
I beau volume illustrd, par posted recommandd
PlM, a rarno
TRAIT BE SORCELLERIE
MAGIE PRATIQUE
IMr I P t.. It. J. IMA
stude approfunle et documenma
dea Grands Mystires
L'Oecultlime divolld entlireme& c
es. Uhw. eM d n reeI qddwrt SAVOIR
I beau volume flluutrd, par posit reeommaadd
Prix a a Fr22 inv
Sftalu gindral l nt joint d eh iol
Adremr Onniandes et nandatd d
LUibrtrio ASTRA, It, Rue do Chahrol, PARIS-X*
- -


S w1I


comprennent la Protectiden treilaa
Poudre sam auumentation de taw


I ,,q Lfe NossM o


I
Ii
I

0


ET VOTPRE CHOIX S'ARETEIIA
INEVITABLEMENT SUR LE


Qui,


11


prix egal,est insurpassable pour


purete et la finesse de son arome natural

DIS7JLLERIE DE fAIGLE


M. FONTAINE, ProDrietaire


Depot: Anale des rues Dantes Destouches
el Maqasin de rEtal.


Represeniants: St-Marc: H. Deshamvs
Sp-i bailcn: M. G ordamni


Agents Uetneraux


sa .


.lacmcl: Pacsal A. Brun


t--.
faB1i Itt6 ,:


sa


- -* --I-_ __ __- -- - ------~ ~k,~ ~.;,,~ ~~,;,,,,, ~~: ~ _cx- 1 -... -i-


- -- r


--~ -




p ,p.
I-
~~1

'V


Lundi
29 D6cembre 1930,


~Yi I,; 1~iIrI


*1 .. u .
- '; .^ ,- : '\^n MHS


4,
UN MILLION 4

BATON'S PAR JOL

nL'rc p.on. ,' rutitoi. t.,.e um:n pr nd d1ouch1
., ipour .' i rr :Ln .,,. I .l-.'ouche, ii taut que
la plun' fic ,- A .t!:'; 'unii a.v I, .jl.al ntitC maximum.
( 'e t r I rtjuc. le Is ".' ." ;,, ii L. t ucolat au Iaif
C.'dltb.ry ktigncnt 1.: ',, C.


-4

/ 14
I '. ~r' -
4'
I' 4.
\ ~,
/ \ 4


.4 -
( +
* -x ,,


CHOCOLATE


AU LA1T


.CADBURY


En vente dans toutes les bonnes


eoiceries


Joe WOOLLEY, Agent


Avis au Commeice group Spasmoitqil
La Panama Railroad Steamship Line a i'avantage RI idiment
dannoncer Ies, departs suivants de New-York pour Arriti
Port au Prince, dir6ctemen', durant le'mois de Janvier Vicks, frictionnu
10W. t\/ oufondudanal'eau
Depart de Aew lork Arrivages d Port au Prinee sou lae vivement.
B/StCristubalale i janvier 1930.I e 11 Jaovier 1930 I C .s
e Bllenaveatural e Ie 13 o le 19 Jauvierl1930 I S
N/S Ancon a le 20 Janv, le 26 Janvier 1930 V AP Iu1
Jas.H. C. VAN REED iourTout Refroildilmtit
Agent General


Panama Railroad Stamshio Line
Service de frei et de passaqers en lie
NEW-YORKCITY N.-Y. CRis rOBAL, tANAL ZONE et lea PORTS do la COTE
OUEST de I'AMiaRQUE du SUD.
plTai "ipide et le plus direct service de transport de passagers et'du tr6K entire Haiti
t la perts Europ6ens via 1New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme do Panama
Voicid la liste de nos agents pour les principaux ports de l'Europe :
an.letorre Boo-- "rnoe
Mrs. G. W. SHELDON & Co- 17 James Street, LivwEpooL, EM.NLAN
SJThe following are ear Agents at prim'eial pert is Eirop :
ENGLAND, SCOTLAND. FRANCE.
Messrs G. W. SHELDON & [Co.,
17 James) Street, Liverpool, England
x Io dance Messrs G. W. Sheldon A.Co. are represented by the follow is ras


GLBLATLY HaNgKT & Co
21 Roelde la Ripublique
Marseilles.
HaRNU PnERO & C*, Ltd.
53 Quai George V.
Havre.
H"iNO PRON A& Co., Ltd.
Rue du Monlin A Vapeor,
Boulotse sur Mer.
Messn R .A. BBND & C .'
31 Allongpdo, Copenhape.
O.o, NORWAY.
international
.5poitloaMelkap Oslo.
IMi.An Fr PiesHTr Co"m,
hillnhaus, Hamburg 1.
g erilany.
CORPORATION
Germany
Mensrs ATLANTIC t FRINGT
CORP'N.,
24 Quai Jordaeos,
AmilUrnz Igiu


HUN
95


HERNU
Rue


PanoN & CI7JLtd
Rue .des Maris, .,
Paris.
PERON & Co Ltd.,
de Tranquility,
Dunkerque.


,tHKRNU PanoN & Co Ltd..
9 Hoa Roy,
Bordeaux.
Guen, ITALtI.
Messrs Hav Cona Cumai
PIAXZA S.MAnmoNo 1560r.
C'rTaxMWa. SwVaU.
," rNordisk Expre,
Coth"nlurs,
Messrs ATLAmic FPameIr
CoaP'N.
-Koo Emmaplei 3,
Rotterdam Holland
MewL kTAULAIN A CA


w.! .' ^ ,*** w^ss :
*- '. A r.
''1V
F A .D .3 $ .... _I ,.- .D* .., ,

FAITE S lDIIiS...., 'I. .P


OUILI


La meilleure HUILE pour la table e,
pour la cuisine,
En vente partout.
L. PREETZMANN-AGGERHOLM & I
Agents



Au Bon Marche

ESBENSEN est un lait condense a)pre
cie par les families pour la richesse.d

sa creme; il est surtout recommend
aux b6b6s parvles m6decins. .

Le CACAO jona's hollandais estde 1,
quality superieure.
En boite de 1/4 lbs. A 020
En boite de 1/2 Ibs. A 035
Eo boite do 1 lbs. A 0.60
EAU PERRIER digestive, oar cai
en detail, 1/4 de bout. et 1/2 bouteille "
BAY-RUM de St-THOMAS de quqK
superieure par caisse, bout. et 1/2 .l
Potsaboireen papier,venteenqros
Pa'fumerie:Houbigant, ot et Ch r


Iu IIIIE Dan


Ins


2t1
*^.


Uneodei ph


CANAWENNES 'dA&SiAN


OODC n a
AoentsGenraux I


; 4eS


-~ Ii *'~*~ -'--- ,--- N-
~ 2 ~


p.


II I I I b


~ -- -YI~L-~ C C --I -I -- -~- rmCILL~rlib _ ,__ _~~ ___ _i__


--~-


1'.I f t .


. .- & ., -, + "T -'


"ur"


i




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs