PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/05005
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-19-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:05005

Full Text


- wr


ient Magtbire


D018CT5UR,
tU AlB CAMERIctW
TELEPHONI I131'


I'"


L'amear di dasgr el It le d do
tale puasio.l s 8iae peer miest
malir la I ie el la -m e set iolem-
melt la vie qu si, per ettraste, a
ltree is saiL


VENDRFDI


19 DECEMBER 19


~.j-n I .~ z~t ~U


grdredi apr6s-midi, A To M-
11ni y ae ualnh 0
t ;prowsdoPort-Bu0riP.
Sl tinio Viacent, Pi0do
ht R6poblique,. ancia i
do a VEfforqaet de oBall
Is. On so rappelo qg
jaours apris son elaetfes
'aire Magistrature. I
Vincent avait repu 1
Hises sa Palais do f.*Pr
'r~e de mercredi fat vn
rmnante. Terrace Gard
coqdettemolt dcorte.
U*:O du Presidont do la R
l 'Hymnae National f
Sltoio Vincent,toujou
pass doax heur
*s en compag a ea
a. Le serviceAtait irrt
be et f Ion ontendit do
anmasique en savours
Mitdwiches et des boiso
ems.
champagne M. Angaste. 14
Doyen des journalid
ai speech lein d'esprit *t i
we. Nous e publions d'a
Ir ci-apres. Les applaudisi
its qui couvrirent lea p
Isde Auguste Magloire S
It A peine tus quoe I Prea
ldeola Republique rdpoai
mproposaimablesquivenhie
iui 6tre adress.6s. On sait
als terms 616gants, clai
re dordinaire M. Stmnio Vi
it. Os n's qa' dire qu'il n at
i au-dessous de lai-mra
ur qu'ou devine q r
on imaprovisation. Use cl
i41fi! plaisir tout tJm ana
W que le President a ca'l|
pement dit sa volont6
archer la main dans 4a 'a
a I press. A artir do Ja
ir, cbhque jeua du mois,
iqA sept, il tycevra tons I
arashlales de oates les |
bust ce jour-lA sera appi
ijwartela Presse.
Amlistaient A etette ckarman
*9p4 :A Pr6sident de la R
iliqe, Paul6uas Sanno
isre des Relations Eatrie
IM. Augeste Taroier, Min
I 'Intrieur, .M. LAon A
as-Secr6taire d'EtatU,
Chauvet at Henri El
YELLISTE, Ed. Mantonii
Aleais, de LA PtSt
a-Pierre Audain, deo
N, Edouard Matho, i
IMPARTIAL, Richard So
'de LA GAzrTT HAMi91
uste, de LOPINION,
r, dPAYs, Caries M
do TEMPs, Augste 1
Citment Magloare, P.
LAon Laleau, do MAi
Viard, de ItarraT-JOURN
oraonville, de LEu
Pressor, de L'HA&rnN,
d, do Courrier iH


I


UEiT


P tt iI4 sideat qo Vonos,
'dU. ens qul seraient
Sey ae5 ins meanmtea
Wi po @la Abquillit6 et poor
m MUrares, et I'appr6-
."~ a!, s pr6texte
S.d' .a.trlise pouvoir
. just aussi r6el quo la qua-
le tri6me djmensulon, la Preao
n. neso mft en te de la arrer
de trop pr6s et de chevacher
Ai- sea e616* a des,dlistaces
'en pluott, i 'IWelguk gdtahiles
A Vous a,'ts pas, heureumse-
at; ment, cet sautr Pr6sident, et
I vou noe poutez veeonasttre
re nos intentions, Atapt come
o nas journalste, a'ayaot ,
es ancua amomdatcehed Jietre.
Is an point d' t r e soupgoonn.
at bies lajustmegit ntous en
us ammes sA rs,ev's*auder en
esprit, par nosta ~i, dans cer-
- tains bureau d4 rdacion,
do usil tacile'ment l qt e vbus
.a pourrie,si seulement, ii vous
-I renait lanlaisie,, marauder
on* ersonne dans leas recoins
'-. de Port au-Prince certain soir
si ass bhereo pleion( de sacori-
dit t6 oc e6mme eat dit, le pOr
;it sonnage de l'immortel Mur-
en ger: Tout le Corps diploma-
rs, tique tr official est couch.
in. Aussi bian, jamuis an grand
Si* lamai% eias ne sorumes aussi
me sentis A l'aise qu'aujourd'hui
al Jans ceott atmosphere do
j 6ursais- e xAt vest enut
p 4tre l'rA arvenu.


deo
kin
do
lesa
pm-

sit
LA-
I.,
U-i


mi-
Uo-
M.
iD.
LAI
ml-
3e
A.
0-
D.
rI,
L,'
31.
SlIM


Nceptioa dmra jusqgr vos
hires. Tout la moads sr-|
Onobaut de mea qWlImaal
o passes on owao.leaal,
isO et I'n9a ae ten lnit
i pour M.,eAt M
ont un service do tout
orda.
U de konsieur, -




Ncadre eht pe r -

B<1serticte contrateritto
ifa, eM YA ateat
pqpondre i votreu rs





.da; t n p ls qa. n -
i existent atre Vou
aeux, entretalnndmt
W *dinat a m dm d


Une tois cette petite recep
tion d6cidie, mes honorables
et distinga s confrnres m'ouit
desiga6 pour tire leer porte-
parole supris de Vous, sa.
chant combien je serals sen.
aible A cot hooseur. Alors, j'ai
tout de suite pr6part ce pa-
piert que je lie autant par d.-
fereace pour Vons, ana d'6vi-
ter loute dO6ailance irrespec.
teuseadetla maoireque poioo
rApondre convenablement A
l'espoir de mes confr6res,
d'ailleurs malicieo par tem-
peroent et don't, A I'occa-
v6ibo je redoute plas que tout |
ltoa urire goauilaur.
0, pouveT-vons souppon-
Unr, Woni char President, la
circonsancs i laquelle ie dois
i'hotneur qu mes confrAreos
me ontf Dabord a hfait quo
je sUisici tdapemi des ao*r- O
nalistoa,-. psOtiFtr poiram I
je dire t le doyedleot court,
si. upe coqe.tteri. biea comn-
prhiensible a- dispenaait
do trop de prauion Sur ce
point; ensuite, 6 celai, a I
voan visillit autant quo moi,
qu ,Vous partag&x avec moi,
'Von en dooties-Voos, cet ho-
noa le dicant .qai a son
pae do depart dams I'amne
|fioiml do-Ri, J.o-i ti
06 dous tod Aw AeC '
doe mdaire dsa R E-
prc 1. I' 4 *W- *1=O



LoL adtainat da

laM $we Aim 1sdse* .a
-pe alstor doel eli-
tou ol F agteepa do Is



pos em-O ait 8

cletiesA lee 01 d0 U
journal. Fatale imusprdeace.
epwdoWe


SLId, Rhom

ALIX ROY

28 annees de success.


et sos a an Cabinet Fr-
diric Marceln, E4 mond PrTOblenme
Lespl.as, Turennoe Jean-
Gll.e, Salat-Martl Dopuy, Schant que Is miasre bat
Fabis Ducasse, Cabi com- son pin dans'le pays, expli
me vons lsoex,moltid g ue a e u o ouoi:
molti6 raisin, qui 6tait per ue u ant d. onde
cla ,.n i --.. .--bol. do 10- a-.il taut do monde
celM m6 e ,e symbol de assister aux fstes ?
Iesprlt public doe 6poque an 2o- Y a.t.il lis do voitures
alliant, dans Ie government de luxe en2 1rolotion?
del sRpubiqueas traditions 3o Lea homms rtout
do la politique militaire St, s-abill omt-il m ?
commse tmp6rament an ter- s en is mieux
tain appoint de liberalisme. R PONS
Nopriscebi v io- Parce qu'illny a que
lemment prteoustisalt 2- rce qu s voitres
votre aire de Fr6d6ric2 -ot de plus rce qu plus attra.es
Marcelwi, lamais A couor de ,one de piUS ( plus aura
combinaisoas financiires, y- es. .
mime quand elles no consis 3 .-. arcque Ia Maison
talent qu'en expedients; Vituont ICAUDIWO
et moi, m'sttachant particu- 2:5, rue Boune-Foi,
li6rement A Edmond Lespi. Is'estse en article poori
nasse avec l'outrecuidance de o',est s'.lie :narti me proro
penser q uil nadministrait .homtmes toe qn e set A it ._i
pas bin e Dpartment d routes anes et tou p,
pa; bn ., tpartm. Quo ae chapeauxx fins, cravates et
'Instruction' publique. Que la che i d. o b.s ot _..
jeunesse 'qui alamais 6t6 chemises de ktoue boautAque,
pr6somptuonse 1 6ve Ia main gr ce son Stock formida ble,
Les r6sultats ne so flnt telle pout vendre A des prix -
-as attendre: Apr6s one do- flant r~ellement toute concur
le sortie particuli6rement rence. Rendez-vous A I ,viden-
brillante centre ces messieurs, onvisitant I. vuison Vi-
n tie enthousiasme hostile cent. Gaudino.225, Rie Bonne
tut sanctionn6 come it con-. Fo.
venait qu'ii tut cette 6poqu .
qoi a, au reste, laiss% des
survivaoces. Vouse6tiez le se- (Cei que i'ai ricont&e in eI
cretaire de I'lospectioai S o- 'uce pour justifier'la eirconq-
laire de Port-au-Prince aluis tappe qui me vaut d'lever la
sons la direction acliva et voixdevant Vous, mon cher
quasipa etuelle des E Boyer et Th6ophile Mirtia; une nouvelle lois, 1-hommage
Voos lutes r6voquk. Moi, de to te la Presie P.)rt au
come je n'avais pas encore Priucienne; je pourrais mndme
la chance de rentrer dans les dire de toute la Presse Hal
services de fi'tat par la porte tienue s'll uous ltait permits
civil, on m'y fit reotror par d'escompter le sentiment de
la port militaire, je ius( in- tous les coutr6res des autres
corpor6 c'est le cas plus departemeuts. Elle a aussi
que jamaisde dire,- dans la pour but de montrer qu'il
quatrieme compagnie do pre- nest pas assez de dire que
mierescadron des Grenadiers Vousg tes de la Presse : Vous
A cheval, ayant pour Com- en les Ise doyeu, et cette ria
mandant Raoul Dalencourt,- union A pour une de ses sigaidf
de la Garde du Gouvernement cations de la souligner. Cetle
ayant pour Chef le G6 nral circonstaace cre pour Vous
Darius Hyppolite. Et c'e s t com me pour elle, des oblige
comment, soit dit en passant, tions don't Ia premiere est de
je payai l'imp6t do sang pen- taire mentir certaines tradi
dant que vous-m6me, savr6 tions qui voudraient quo le
ddsormais de Ia ftenille s pouvoir et l'Opinioi assent
mensuelle, Ie a ch6que toujours ea position hostile,
a'existait pas encore, Vos lPun en lace de l'autre. Pour
battiez le trottoir on plut6t le unoe tois. ils vont vivre l'un A
pav6. c6Ot de lautre de tagos A ce
Soit dit entire nous, cette que duraunt tout le course de
Spoque anti.imptrialiste availt votre administration, mon
aussi ses rignueurs pour la cter Prsident, dire de votre
Pressed, si, par compete, elle tGouvernement qi'il a une
.ofrait, commae de nos ours, bonne press puisse sooner
am jeanes l'occasion d'etre de eux oreilles come un pleo-
pr6coces heros. nasiae.
Mats come en ce temps.IA Vos coof bres, mon cher
la Pressm a va i t beaucoup President, lventliavant de les
moias 8'cho que do no s vider, leurs verres on votre
jort, et pour cause I honneur, a la constant baher
nous ne passAmes pas A la moaie qu'ils espreaut voir
postbrit6. Et 'est asinsi que regaer entire IVotre Gouverne
noire a6pope rests ignoree. meat et la presse; et, antici
Auourd4bui, que les temp pant sour lea comn liments de
ao t chan6e, analgre tout ot ia d'ann6e dont c st biealut
r i aqm paradozalmeant, plus la saison, its boivent A votre
lrflio, Jmns riparer A prosp rit6 persoanelle et aux
Sdo e to petit aijMUesiac de votre admlaista
I t .+ ti ion.
I ea sar dire q tue Ie ae,_ __
Wm gD Qal itOO BMDs etl a ....


,eba nI'Mdioo hedjoada ire ,
d it Revue zxpreso eo la. DIS UE
qdile nous placion tant tes-
SpoitM tI Ulttramire. DE
Mi, oaaaowl pea nous T
aardw dans les anecdotes, PAT r
6Ame v6cae. No(s ne n fi- ,
sirioms pa. car Diea seal salt O
i .ft de moms devuit y R U GE
_ii.nai em soot riches R
do M-desbhout-
Sit o st la, Pression 0,3 0 Or.
do taire provision d'Avue- *
amas peer em instruire oan OHN.H. WOOUJBT,
eenor ismuaniam. Gma<


Mes Lectures
Press uerbale en action

M on sympathique contrAro
Ia Petite Reuue, passant on re-
vue le divers 61aments do r6ac-
tion qui l0a peraissent avoir
joa6 un r6le dans la preparation
du succ6s electoral do 14 octo-
bre, parle comme suit do nos
illettrts :
a Ceas qui no lisent pas, com-
ment out-is eantendu sa voiz ( it
'agit do Ia presse ) ?... Maia,de
proche en proche, come lea
rdsonnances d'une cloche ou
come lea ondes qui se propa.
lent sur one nappe d'eau autour
oun caillou quon y a jetl.
Quoiqu'il veuifle, out lecteur
est un pr6dicateur, quelqae res-
treint que soit le cercle de son
activity, et sur leas sites du J'ai
entendu dire a des illettr6s qui
font 6coutA parler, lea conseils
at les suggestions tont leur che.
min dansiA compagnie des non-
veties du Jour.
Oa no peut p;,s mieux expoor
Ie 'onctionnement de Is presse
verbal qui, au lieu de tai-e
concurrence A lautre, lui serf
de rallouge; et come celte
rallonge est d'autant plus ion.
gue que le nombre des illettirs
est graud.- naturellement,-
vous pensez un peu combien est
dimesur6e en Haiti I iscioa de
la propagande e et commeilnt
avant I'ere americaine,elle arri-
vait lacilement A irriter lea au
toritts et a abattre los gouverne-
ments
Mais, apr6s avoir entendu ce
que dit Frederic Doret do notre
anouvelle ind6penidance., Acou-
tez ce passage de H. Gastonnet
des Fosses sur la premiere, la
vhlitable :
a Si, sur les plantations. !es
ecldvea adunn.s au irr.vail s
2h;anpi ne conaiiusaient ie!I
vaguement les av6nentr-nls qui
h'acconuplissuieit en France, il
n'cn tait pas de n1mete des do
neslique5 privilaghis des bluacs
nis et elev6s dans lears lamslles
et .ayant pastois 'avantage lie
a ivwir lire et 6crire.
SLes pla.nteurs ne se gena ie"t
pis, en presence tie leurs ser-
viteurs, de critiquer, d'attaquer
It )souvernemtnt et de s enire- ;
tenir de leurs projects de resis-
tance. Ces course de politique
n'6taient pas perdus et les do-
mestiques stvient devenu les
meneurs do la population noire.
En outre, les matelols des
navires trangais, 6tant pour la
plupart des habitaus des clubs
de la rIltropole, rep6taient
aux negres, avec qui ils 6taiieit
en relaon d;.ns les ports, les
doctrines qu',ls avaient entendu
kmettre. Les r6clamatious des
hommes de cou eur u sujelt
des droits politiques, les ten-
tawves d'Og6 et de Chavanns
leur avaient appris 4 discuter
I'autoritei des blanes. Teliles lu-
rent les causes de l'inurrection
des esclaves.'
Et telles south lea causes, ajou-
terat je, de celles des hommnes
libres. Qui peut douter encore
que i'hustoire soit leteruel re-
cowmencement qus dit n'autre ?
Lux


Au Radio

VoTidei le progreamme di easnert qii
stern exeuat ee ir, Is Sta-
tits .H. I

8.00 p. m. Orcheatre de Ia Mu-
iquo d-u Pmaia. (DirigA par Ie
Liaut. Lac Jean-Baptiste.)
1. La petit Chsaeur, Marche..
2. Optic Francies, SAloction.
3. Salt d'Amour.
4. Toymaker's Drea s,
5. Roucoales mes Chers Tour-
tereaux, Vale.
6 Blues.


7. Sensation, Mrinae.
8.30 p. m. Lecture pr Ie Ser.-
vice Tchnique d Agri r .
8.40 p. m. Rcital d ,,.no
par MIl Charlotte Renaud.
1. Doaseir drun Anne .
2. 6r4adde do Grabs.
8.0 m.S6lectionsde chants
par Mile Marthe Desbas.
Aecoaipegnement de piano ot
violon par Fabre et Emmanuel
Durosean.
1.*t voas farms ia 7usL
2 Valoa ,


baH



... laI contemplait qai pasat.
eldganta etjolie jolie provoquaat
salads at marmures admire.
tours. Svelte, mollets claasitq-
at tall. cambrea, nportat oi
soldiers, toilette do pardia t
chapeau do chdrubin, salo *|ie
suit16gire et partam6e sous to
Ilou davorant des regards. Corn.
me I'uantre qui faisait do laI prose
sans le savoir, quelqauna eat do.
I esprit sans s'en apercavoir, il
dit: c oat la parasienne on chair
et en os. C 6tsit vrai, ell* reve-
nail de LA PARInusMN elt c'Atait
tout to secret de sa beatS.
*
*
... voyait I'homme, tituber af-
f usoement tout en soutenaat
sos seas bras maints paquets ot
boateilles; il venant do fair
am le provision de victuailles
et de vins. Mais la tle tournait
plus que do raisonet, sur le 6*-
Ston luisant la glissade fatal
vint : adieu frais 16gumes ofI le
reste... Mais le boahomme u'out
cure de sa rnOsaventure. 1 aso
Sreleva lout heureux, car du dA*
sastre i0 uvait sauvi ms beuieille
de HiuIL HENBI GAHNDERH Carte
Blanche. (a le paysit uasseide sa
chute et de ses provisions.
*
... croyait vraiBment que MtM.
Duvigneaud, Paul et Rich6
avaient dci tA6 que les rues dee
C6sars *o du Magasin de I E at
on ree Abralhm Lincoln laient
A sens uniqu ; vo tures et geas
y allhient dA is la nieme direc-
tion. se hnu4cuiint, be pricipr
ftai t, aoura;ijt et riat Oacoi.
raient-dis do .c tous irsi?
I a va bienlA : chi r,
K. ALXILA u I' le V 'a i .i
Larkble et le ton imarc.c
e eautu.
O W
... a v u de no amiis i; 41
circle depuis des jours Uvec
on main une muchune A crre
poitative, ni rque Iteminytra.
St il dit a c ux qui lIi demwn-
dent pourquot il se charge toat
It temps de cc fardeau :
Daillours ce W'est pas urn
tardeau. Ces'. rs l6ger,etn'nmi-
porne o6 je suis jo puis fair nsi
correspondence.
11 vanita, en outre, tellemant
les quali 6s d, son ruoddle q ao
deux de ceux qui Icoimaint
prirent la rtsolutuos daller ci a
G Igs'en payer ouu plus t6t uA
*
... avu an pari-au-pruaciva jil
habile le Cap-tialitea depuu.
longtemups debarquer la soiusi-
no derni re chez Thibaut it de.-
maader car 6ument as garcua
qui, coinme on le sait, et une
lemme:
-Sevez-moi un BAueaNcoUn r.
Vous en avez?
Le patron part alors, sonw
riani, passa la main sur sa sle
calee et ripondit:
Nous uvons iei, cher Mon.
siour, de tons les rhum,. Quan*
au Barbancourt, nous en avions
encore quand il n'y en avant
plus...
Le port-m-princien bat et
rebut da Banbaucout..

... II tait sortie cheslai poar
allter A son cabinet, car il en'
avocat, *t I'am des'meilleurs. II
rencontra en courm do route an
contrire, homme de leltrte, *I
ils me inirent a cauas. Ils p6.6-
trArentches an troisiame con
frare et so mireni tons tra. A a
tamoboer mar les aeaire it a-
iarchane pas at les prosd ares
qai so rapportent plas riae.
Lorsqa'lls demanddrsat I'heare
ils virent au'il asit midi anoUmI


lo quart. Ils avaient pasaila ma-
tine me lamenter. El ils ream
guerent lean fmaiuons respte l.
ves Nvc a conviction d avoir
tr,,sillA.

... a vus u mendiat saecreml
devant I'B6tel de Franca et qui
demands n grog A client.
Celui-ci appela la igaron et lot
dit de servir le malbeureau. Au
moment o la Iprpoa mn dispo-
sail A le fat. laemadisnt iha
dit:
-, an tu s'l vowplaW.4


-c~------. -~--~ ---I --- ----T --- ____ ___ __~___~_ __ _____ __C------l----~r--- L-----l-r- I-J-_-h~._ _- ----_


Oes ANNBM R 7172


L- -- L -- --


~ L-11113111111~1111 1 ___ ____~ _;~_~ - illl i.Ell.n..l~,l .l.lL L L.LI


jpd Av1~~


I I


. I.:w "






PAG 2


L~ ~4Xlt4-i* 1gm
-.


Anniversaire Comment comprendre le
DE LA administer
*ort de 3 vAR reformes adn'inistratives


Le 17 Ddcembre come on


-m A


torps adi plomatique.
Mr Dana Munro. E. E. et
Ministre Pl6nipotentiaire des
Etats Unis d'Am6rique.
MrJ. II. Magowan, 0. B. E.,
Charge d'Attaires de S. M.
Britannique.
Mr A. Malagon, EE. et M. P.
de Santo Domingo.
A. de Matteis, Charge d'AI
taires d'Italie,
Mr E. Servino, Charg6 d'AI
faires de Cuba.
Mr Raoul Gaetjens, Chan
celier du Reich Allemand.
Mr Ed. D.IWatt, M. B. E,
Chancelier de la Legation Bri
Uanniqne.
Mrl amon Gonzales, Chau
eelieride la legation Domini
mine.
Mr Donald R. HIeath, Consul
des E, U. d'Amtrique.
Mr. Warren H. Kelchner,
Vice Cousul des ttats Unis
d'Am6rique. .J-
Mr D'Enoerie Dejoie, Consul
General de Colomble, Doyen
eorpa consulaire.
Mr R. Stark, Chargi du Con
salat General des Pays-Bas.


que des balles de caoutchouc, A
la tWte des tonctions les plus
disparates. Si nous voulons tire
respects, commenVons par nous
respecter nous-memes; ne tai
sons pas rire en rdpktant just.
ment ce que nons sommes les

*lr Emile Rouzier, Charg6
du Consulat il de Liberia.
Mr Alphonse Haynes, Consul
General du Pkrou.
Mr Leit Froeo, Consul de
NorvOge
Mr V. C. Montasse, Consul
de ;Monaco.
Mr Eric Madsen, Vice-Con
sul du Danemark,
- Mr R. D'Adesky,Vice-Consul
de Bdelgique.
SMr Alf.N. Cook, Vice Ccnsul
d'Espagne.
-0 Mr Eug. Le Bossd, Vice.
Consul d'Argentine.
Mr J. Gaston Bajeux, Vice
Consul de Suede.
Mr Raoul Rouzier.
Mr Charles de Catalogne,et
,)res ic tluts les Journalistes
de Port ai prince.


Ssalt est' lanoiversaire de \ J'ai parli, derniirement,de la
a mort de Bolivar. A cotto probibiliteduretourdecertaines
c-:asion la Revue Pan-Am branches de notre administra-
i:,eine, sou0 l'iaitiative du I) tion A1'l66ment haltien,et i'ai
Rowe a organist A Washing- lit lea aptitudes indispensable A
ton unse comm6moratiou d. demander A ceux qu oat las
olte date au cours do laquellc )rAtention de vonloir etre des
dei messages envoys Ipar chels. Aujourd'hui, ie veax con.
ide mes, idndes diverses R siddrer les r6tormes qua le Gou-
itin omded ricaines vernement, dit-on, projetto
publiques latnoc.Amricauine centerr, A un point devue par-
nit 6th lues en stance pu ,iculieret dans leur dtendoe la
bi'que. plus large.
M. Franck Martin, le symp 11t eat certain que les candidate
thique Consul du Venezuela. auz tonctions publiques ont par-
i Port-au-Prince n a pas vou- statement le droit de pr6tendre
la passer cette.,date saas la aun bEntfice quoe lur permet
comm6morer.ll a olfert mer- leur quality de citoyens. Mais
redi aprks-midi no lunch an ce privilege ne saurait tre re-
Splendide H6tel, auquelprient luse A ceux-lA qui sont dl& en
part des personnges oiciesharge; et on ne penut leur inter-
part des personas Corps diplo- ire de computer sr snr leur com.
des membres du Corps diplo- pee tence, leur probity adminis-
matique et consulaire, et quel trative,:voire sur leurs relations
ques journalists. Ce fut une priv6es ou politiques, pour se
charmante aprbs.midi. Voici naintenir. Quelques enthousias-
en quels terms aimables le tes, impatients de recevoir le
sympathique consul du Vd- ch6que mensuel, se r6clament
nizuila remercia ses invites : 'un qualificatit qui, A leurs
yeux, a le pouvoir magique de
Messieurs les Ministres leur ouvrir les portes de l'ad-
Pl6nipotentiaires,i ministration publique: its sont
aairevincentistes. Plusieurs vont me-
Charges d'Alaires et Consuls, ne plus loin et s'intitluent vin-
Messieurs du Gouvernement centistes de la premiere heure --
et de la Presse. ce qui, entire nous, serait une
Je vous remercie infiniment accusation centre les antres, si
de I'aiabilit6 avec laquelle tout cela avait le sens common.
vous avez repondu A mon Le Prisident de la RIpublique
invitation, et je suis bien sen a formellement affirm& le ca
invitato ete arne de syn ractere de son gourernement,
qible cte m(toil rester un gouvernement
pathie que vous me donnez uniono. C'est assez (ire qu'll
ainsi qu an pays que l'ai ne laissera comnpromettre son
Phonaeur de repr6senter prestige par aucune:mesquinet ie
Dans la RI putlique du V6 de chapelle ou de camarilla. Enl
nizuela et dans tous les ays second lieu, puisque vincentis-
de cet hemisphere, on ce cbre tes it y a, tout le monde I'est et
aujourd'hui le centenairc de I'a 6t6. C'est tellement vrai que
la mort d'une desplus raudesi le plan Forbes, au lieu de sui-
figures de r'histoire, d un des vre de plus ou moans pre, la
Suis grands chefs oat courbe constitutionnelle, avail
spl'uus grand chefs ( soumis l'lection pr~sidentielle
s'honore Phumanite. au r6sultat d'un plebiscite, Mon-
Je suis hCureux que ,)us sieur Si&nio Vincent, sans aucun
participiez a cette reunion, et doute, aurait 6tl proclam6 A une
le vous invite a lever votre majority formidable, tant la
verre avec moi A la gluire sympathic pour ses id6es poli-
immortelle du Lib rateur des tiques et pour sa personae est
Ameriques au bonheur du generale dans le pays.
Vunezuela et de son chel II ne pent done s'agir, en ma-
actuel, et je bois moi-meme A ni6re de rtformes, de la vertu
votre bonheur personnel ct au d'une 6tiquelte politique qui, du
vbonheurdes pays qune Os reste, ne sapplique un grand
bonbeur des paytiq. ous nombre que depuis la journke
reprbsentez en Haii. du 18 Novemibre. Ce qui im.
Encore une tois,en mon v.om, porte, c'est que la relorme doit
et au nom du gouverueinemnt tre envisagee, non pas au point
Vnazu6lien,je vous remercic, de vue des personnel qu'il y a
Messieurs. lieu de caser, des personnel
qu'il y a lieu de rdvoquer, mais
Ce t'ut le Ministre de F ar" plutOt dans son caractkre exclu-
%ui repoudit, au nom de ses sivemeint administratit, dans sotn
colleagues a M Martin dec s1 essence mame. II taut que I'ad.
cerdiale invitation. Prirent ministration publique devienne
easuite la parole M.J. Jolibo s vraiment une carriere, ainsi
flis President de la Chambie, qu'il en est partout ailleurs, in.
Directeurdu Courrier hailien. accessible A l'incomp6tence, a
Assistaient A cette rbulion : la cattgorie daventuriers pa-
Monsieur Dr Antonio Tali' resseux, partisans du moindre
Secrtaire de la Nonciature effort. Haiti est le seul pays oi
du St Sirede la n importede qui convent A n'ir.-
duMr St edged W ,E. porle quoi, oi I'on voit des mal-
Mr Ferdinand Wiel,E. E. heureux tout interloqucs de se
M. r'. de France, Doyen du voir lancs successivemrnent,ainsi


Ilaitiana
CE SOIR
Dernitre du

Roi duCirque
avec Max Linder.
Entree : 0,50(; Balcon: 1 gde
DIMANCHE
A 4)heures 30 : Matinde.

JUDEX
Entrde : 0,50 et 1.00 gourdes.
A 8.HEVRESJ
Un drame 6mouvant, don't Iac.
lion mouvement6e plaira A toos
LE
Prince Jean
d'agrds la pice de Ch. MerA,
jou par Ren6 Heribel, Lucien
)alsace et Paul Guide.
Entree: 2, 8 4 guarde..
NONW .


I -IF w &Mmp


oremiera a critiquer chez lestI
antres En un mot, que ce ql
neus appelons Ia r6forme no a tse
oas un simple changement d'ia-
iidus; qu'elle soit ee quo dolt
etre toule r6torme, c'est-,.dire
one nouvelle organisation qui
taste disparaltre lea vices de la
iorme et di tood.
D'autre part, il sera bon ausi,
d'envisager Ia condition mate*
rielle do personnel des services
oublics. Le Chel de Division
d'ua Dpartement ministdriel
peut servir ici d'exemple. Ce
toactionnaire touche par mois
140, 150 dollars. Le plus solvent,
il est chet de lamille. Venant,
administrativement. tout do suite
aprAs le Secr6taire d'Elat, il re-
pr6sente le D6partement anu
ceremonies ou reunions ayant le
caract6re official. regoit lea visi-
teurs, se d6place A I'occasion.
Peut-il vraiment, s'il n's aucune
resource personnelle. maintenir
aux youx des strangers, aux
yeux de son personnel, le pres-
tige de sa function ?
Que dire du pauvre Employi,
qui reVoit 24 dollars, moans la
part pievue pour sa pension de
retraite, qui lui sera service lors-
qu'il aura 60 an et qu'il aura
tourni 25 annees A I'Etat ? Le
malheureux servir un quart de
s 6cle, vig6ter durant so.zaite
lo,1inee annees A I'aide de G.
118,80, pour s'entendre contes-
ter le plus souvent ses droits
k une pension qu'il avait cru se
r6seiver en abandonnant un
,nois enter de ses appointe-
ments( le do 'zieme d'entree en
tonction), plus le pourcentage
mensuel, sans compiler le dou-
wieme d'augmentation, lorsqu'un
'hiasrd heureux I'a favorise d'un
advancement I
Encore une loi A modifier,
celle sur la pension de retraite.
La moyenne de la vie a pu tre
de 60 ans; mais c'6tait certaine-
ment A une epoque plus rap
proch6e de celle ou vecut Ma-
thusalem. Aujourd'hui, chez
nous, sur;out depuis que les
tamilles sont Ia proie des sout-
frances morales et materielles,
on eat dejA mdr pour ia tombe,
des que I'on a atteint 40, 45 ans.;
Pour tout dire, le Gouverae-
ment comprendra que la (Ache
qui lui est devolus nest pas mi- I
nime. II n'y a pas que beaucoup,
a taire, cornme on se platt A le '
rep6xer. Tout est A ref:iire, car
tout est suranns, tout est ver-
moulu. 11 serait injuste, ridicule,
de demander ce qi'une baguette
mnagique seule peut produire;
mais 'une des realisations les
plus pressantes est, sons con-
tredit, I'organisation bien enten-
due des services administrative
avec, pour corollaire, I'amelio
ration du sort de tous coux-lA
qui en assurent le fonctionne-
ment.
1 PIIILIPPS STERLING.


Pour !s- souhalts
'du Nouvel An
Des cartes surfines et des
caractires de choix viennent
d'6tre regus par I'lmprimerie
Ceutrale, 1621,Place Geffrard,
pour les compliments de la
saison.
Impression solgn6e.


Ageno. do Reprs'4ee-
tatlon Dosauai4tr.
Leal fro, f--r-
.-primsrio Central.
Pho o I
Rae de agasim de I'lat.
S'adresser pour toutes com-
munirations a:
C. D. PIERRE LOUIS & Co
Ancien Contr6lear sau o -
reuo au Reeeveur Gnt6ra).
Expert en Timues-
15 necs de pratique.
fort au Prince*


36me JOUants
a16re Section 130 imscrits
'isme 123
si me 1 "
4me 11
Total des
Inderits 42t

PiMIama IRallroed
Stesa mhip dU
-4-
Le atasemr Guayaquil
est attend A Portau-PrtCo,
reaant de New.York to edi
22 6aeombre 190; aes ::12
sace A. es a *P ma** Fi et
palimra Sa q ir oar dir.ew


IO5aPsiL *C. A
m^asa?>.


WASHINGTON Le Bria s-
dier G06nral John H. Ruasseldu Le s i Ulles
Marine Corps, a reau do Secre.
taire d'Etat de Ia Marine Adams
sla mdaille de Distinction on les Veritables
reconnaissance de ses a services
mhritoires exceptionnels a com-
me Haut Commissaire dans la
Republique en Haiti de Fevrier
1922 A Novembre 1930. Le 06-
n6ral Russel laisae Washington Pi ce de
domain pour prendre le Com- Pieces de de
mandement de la Base des Ma-
rines ASan Diego. CAL. pour Loutes r


tomobiles en
Entre Nous tomobile
C'est ne pas connaltre la don- GA RA (
ceur de vivie que d'ignorer F
I'enchantement des soirees d.e
Sea Side Inn. Second han
Portez-vous on rSve nostal-
jique, qu'il faudrait bercer avec
e la solitude, du crpnuscule m akes of aut(
du mystere, et des rythmes
amortis de musique lointaine ?
Oh I c'est bien simple, suivez be found at
I'un des promontoirs qui d6- be ound at
coupent le rivage, et hardis A r Ar1
comma des proues, semblent GAR j AGE K
partir en croisi6re... Un lan- PORT-
teuil,une table... un timbre poar PORT-
appeler le service.
Vous etes come dana une .
cabine... Les notes de 'orches-
tre savant qui, Ia has, dans .'e- URATA
blouissement des lumiires, tait Priire de lire dons le Bul-
tourner les couples... vous arr letin du D6partement de lns
vent adoucies... Votre cour va traction Pu lique Novembre-
gu~rir I
Rdvez-vous d'un soaper de- AD6cembre 19 0 .
moureux, noblement Prros6 de o- Ala pge s195 20eme
champagne... avec des fleurs, ligne.: (.t chest ustemient au
de la musique, de la joie et do Passit de ce compt a Crerdi-
la beauty autour de votre nap- teurs diverse que nous tiou
pe t.. 11 suflit de lever I'mdex vons: 6.856.35 au lieu de 6.858.
on n'attend quo nos ordres... 35P et non pas* 6.856. 35 an
Perdreau ? Homard ? Minute. lieu de 8.658.35),qui y est im
Et pour aider A Ia digestion... prime;
que pensez.vous d'unemerin- 2o: A la page 196 )Pourtant
ue ? ou dun charleston... 2 : i pa lerb.youxponpnur
Lvzz ? Orthophonique ? A votre ce qui passe.Aler yuzpoo
choix, vous savez... une preuve de l'incompitnce
...Vous etes pri e, Madame,de de la part d'an examinateur
dire a vos amies, que les tamil- eat au contraire chose voulue
les se donsent r gulitrement etc.lemot(estsayant tMomis.
rendez-vous A Sea-Side-Inn, le ____
samedi soir et le dimanche soir
sussi... pour so recrder saine- 00Jou @i* pl6aukn
meant. U dut janv -r
I "5.fftA


rr ~ ~ ~ ~ s.- -~-~- A-- --~


Rhum Batrbancourt


GRAND PRIX -MEDAILLES D'OR,


MEMBER DU JURY, HORS CONCOURSki


U.


I II~ I~ .I-..~. -- -- I -


I


SfI


__


I r~lllh~lrrrrrrrrrrru


mm


i .


Propose
cachet I Hg
-0-
CLesjornalistes de Port-au-Prince
qui, epuis le triomphe de Vicent.
aspirnt & peu prs tous a Ia Pribt-
d=oce de la Ripubliqua, oat effort
'autre soir useco pe d elhainpegne
i leur illustre confrere.
Usn e supe doe ehmpae ? C'est
une .fon de perler,car i y avait do
tout. de= sandwiches, des asoiettes
garnes... des cigares... et da fameux
IiHUM SARTMB CACHET D'OR.
Le President de la Ripublique.econ-
form6ment & la id6cision ricemment
adopted par oleProtocole, s'est excuse
do no pa faire honneur an champa-
gne... Par centre, if par-t Aprouvoer
un plaisi .extreme A d6guster la Reus
SARTHnet tI'agrtable tonnemeat do
s*e amis... it en redemanda mime
avant de prendre eong6.
C'est pour nous servir du mot it a
mode. de I'hitlanisation des r6cep-
tions, en attendant celle des Services
publics.
S--

Le General
D ..^,i


preterees parr

connaisseurs.-




.uxieme main

marques d au-

vente au

GNKNEER
ORT-MI-PRINCE

id parts for all

omobiles may,



:NEER
AU-PRINCE



Exan en

St.t6no-Dactylographlb.
2nm Session annuelle.
A l'Institut TIPPENHAUIR S
a eu lieu le samedi I du r.
soas Is haut contr6le de l'ins
pecion scolaire, 1'examen 4W1.
Dactylographie, 26me osia I
annuelle.
Le Juryprisid6 par IIfr
Duraciut Vaval, Di
id'Easeigaeinent repra
par le boctour Paul Ti
quo itait sompos&, c..
suit:
Monsieur Paul T1i6mmqM
Soos-Inspectour des ecol
SMonsieur.Paul Bou
diet de Division an
meant de linstructfi rabli-
qao, Monsieur Catts Prosir
Docteur en m6decine.
.Le Jury aprs h1W 6prouvTw
a/. onsigue les risaltats h"
vants dans son proierWs.1
LeDipl6me doe Dactylogr
Commermale 6tant d
pour.,un minimum_ di
mots A la minute l s
sells ci-dessous ddl si a0
616 juges ,A l'obteair.
iMolle Clara Mc Goie S
mots 665*/. larinute., i
Meals raastet L.daa, 0.
Smot 3/5 1 la minute.
i Mello Aedrde Mmol 43
11ou prwi pote.
Snoaf, aompiment a
demodiMla prenteO
oat*astowdu saccos et
arowet In Ala "La
I Mad mole Clara McGo
at au ldonner 64 amts
U In la ,uiuteaprseis
d'tiadeo.


.~S~n


relies


CAi.M


























































































Agents Gineraux


77* "* .


G rand



FORDD)


lirage



For or Si


I


LE 31 DECEMBRE 1930 A 5 F

DE L'APRiSS-MIDI, A
ow o -m- N N 0m"


dan

IEURES


(F. GAIRAUD) CHAMP DE MARS.

Ie nmanquez pas de piendre voire

Biulel Or 1,00 seulemeni.

HAITIAN MOTORS A. S.

Grand'Rue Port-au-Piince.


An oon Marche


ESBENSEN est un lait condense aopre-

cie par les families pour la richesse de

sa creme; il est surtout recommande

iux bebes par les medecins.

Le CACAO jonas Hollandais est de

ali..i.' superieure.
S boi e d 1/4 lbs. A 0.20
En bite de /2 lbs. t 035
En bolted d* 1 lbs. A 0.60
EAU PERRIER !a digestive* oar caisse,

detail, 1/4 de bout. et 1/2 bouteille.

BAY-RUM de S'-THOMAS de quality

erieure par caisse, bout. et 1/2 bout.

sa boire en papier,vente enqros& detail

"fumerie:Houbigant, Coty et Cheramv.


m0
"I


I

Uc
U
U


II


Compagnie gdnralI
Tramsalautique
Ssteamer-'Guyane'., part
& Bordeau sle 9 courant,est
attend le-;28.
II partira le meme jour pour
etit GoAve, 'Santiagode Cuba
et lIe ports du Sud.
La suite de l'itionraire sera
flx6e& l'arriv6e du navire.
Le steamer"AnD til eas"attend 1
A Jacmel 23 crt. repartira Ise
m *me lour pour la Guadeloupe
et la Martinique, via Santo-
Dominigo et ban Juan, P.R .
prenaut fret et passagers pour
I'Europe en transbordement
A Fort de France,
Port au prince, le 17 de
cembre 193o.
E. ROBELIN & CjAgeuts

Eanambourg
Amerika Lnlte
Le navire Amassia" venant
de Kingston, sera ici vers lI
22 courant, en partance pour
I'Europe via le.,Nurd, prenaut
don trt,
REINBOLD A Co, Agents.


Nouvelles

Etranqeres
RADIO PRESS NEWS
'I -oa-
16 D&cembrt .
La reiae Heleea viest a Parih
jPARIS- Des rappo.ts que la
reine H616ne laissera la Rouma
nie et vivra A Paris out (61 con
firmii de source auon'isse. It a
6t1 dit d'abord que In reine ira
d'abord i Bordighe'a sur I
Riviera italienne el partira de li
pour PaNris.


YTPPOSARIINE BOYT
kesemmsasi par les *eilleurs
aUdecios
Ctomme le mellloeur For-
tiflant.
Les Stocks eplises vien-
nent d'etre renouveles piir le
dernier bateau lranajis.
En vente chez Simou Vietux
et dans toute bonue pharmau-
cie"


, P IES WMATS
LES maman swvant quo Iee lat
mt un des meillours aliments
Sour. e elanb. Cependant,
eaames mai awmpe.n. .p .,
nat pas qu'unedesm rlson pour
s- supr6matie est que c'est la
parmfite Emulsion de la Natur
L'EMULSION
SCOTT
at de rhuile de toe de moe
emulsion6e avec touted ses vitA
mines et la plupart des ge-m
ila digirent aussi fadlemut qu
le laiL
Quand eos .nf w tot aboefti
d'hul de ofole do monw-
donnez-leur la sort pr6, &
pare pour digestion fa-
Sdile-1'Enewion Sco.

Nulle'part vous me
trouvor 4edo i
Shaises, Dodines, Miroirs
Tableaux, a des prix plus
Avantageux qu'is la Maison:
FRANCOIS MAIMONE
116, Rue Roux. 116
Port-an-Prinae.


-m-


*ARhIERaTWEf'!!
SG. TmIENS & C". ,'-"
39, IMe Crcftli- PAIIS
Cot lloJp jimiral P
lK pa.; I'. w Ar'i..
cOn'rr 4 r 79
)Erm~1 :


= N



Qui continue Acc>urez vite
A L'ANGLE DES RUBS DU MAGASIN DE L'ETAT ET i)S IF ONTS.FORTS.
A cause d'un changement de Commerce.
Tande ac oue ce 2.
Monsieur Vincent CREIDY compete se fixer, sous iwni. da; s linIe aunre Eilreprise indus-
trielle; par consequent liquide son Stock Cn soT]n nitier, consistl.int ni Marchandise.s
traichement arrives, a des i'rix de Yiltle.
Pour laciliter lem. opArations de cette liqui:]',iun unique. !i<,; ,x de Is Liquidation seroat
clairement aifith6s sur des Etiquet!es atl-.ch6.es : iihaquc rticle.
Inutilede vous 6num6rer la composition de ce S!'ok d'articlc svpeIs irurs qui ont t*ujoers
concoru A Ia R6putation enviable de la Maison : VINCENT CiEDIY.
Ventes en (ros at en Detail, commeiifllit Ic 15 Decembrecouranit.


Prix


Prix courant
Voile couleur a flours G.
Marquisettes & pois
Sbrod6e
MousselinueA tdurs
Indienne couleur assort.
Diablemost torts A fiurs
Baptiste could. a fleurs
Baptiste A fleurs
SVoile A fleur asst.
SRatine blanche
Or pndi uni could asst
Voile couleur uni assort,
Cualicot cambric
S percal
Calicot madapolame(Sp6cial)
Tete indienne veritable ass.
Percal blauc puur lingerie
Tricoline Ileurs pr robes
chemise
4 coul.fleurs et rays pr che.
Tricoline de soie uni cl.&bl.
a a bars pr pyjapas
Tricoline coul. uni
Pa blan A dessins
Ciquk blanc pour chemises
ouverturesde lit tilanc
de lit coal.
Flanelles sport extra sup.
Shuntung fil
Gabardine (drill)
SDrill Nipi blanc
Drill Union blanc
4> Dock blanc francais
Khaki blanc fil angtais
Khaki iaune
Gabardine en cool. & pr how.
DrlICW l-. s 1
,O0strofils poor cadre
Chemises pr hom.ast. do
"Chanuttes pr horn. asst.dz
' Chapesa de paille


t C k
,Chepeaus de piHe
a *


1


Liquidation


1,00
1,o0
1,00
1,10
1,00
1,00
100
1.10)
2,00
1,50
1,50
2,00
1,00
1.25
1,50
2,00
2 50
1,5()
1,75
250
5 (00)
2,50

2,10
2,10
i0o()
750
2)00
710
350
2,50
5.00
2,50
2.60
2,10
2.50
1.76
4.00
3,0
15,00
10.00
12.00
15,00
7,50


i. 0,70
0,75
1 ,00
0,75
0,75
0,75
1,00
1,25
1,00
1.00
1,0()
1.25
0,75
1,00
1,25
1,50
1,00
1 00
1,50
250
1,50
1.50
1,50
1,50
11,00
6.00
15,00
5.00
2,00
1,50
3.00
1,50
2,00
1,75
200
1,25
2,50
7.50
10,00
7.00
950
12,00
1400


Khaki po,;r chemises
Ci pce de chise extra sup.
Satii po)ur ijupuon
(l'itoic~l dchSiec
\',,)il < i' ;l' i i: c
1 r ' .s l I r ic
I" 'i c, iiz e ( 1 !u; ji po.
Biid.s Ihr. .-s la pi6ce
Lnttie deuix hi odes
Bas dc oiCe
Basa de !1(ie 1it1on
Buas de sole
Bas (ic sole
1B3 s de' suie A jourb76
BIs lisc (fdaif'es
RBs tot ) 1. d )i,zaine
Chat aoltes cal 'is
Cha se.tt-s e .tarts
O( ., C c .- > i>.
u ; < al *'s'.
Zephir pour chemibseC
\'o il .,.ye oie
Percaline coul. unie
Sim ili lH.,1nc ,!ra .ua i
Sm ili c(.) i'cu: ,
Soiw tt, coul nuouveaut6s
Voile sss-,e "i flours
Voile usi., e, po)is
Ir ta;io. l'InsIsor
Td e iindi, v/rilable
Voile Ia)e sa iti blanc
ViAle i N,6 satn could.
Tapis 'detceile de lit
Servictles de loilette dour.
Ser'viele. de bain sponge
Toile 6 drap blanc
Toile a drap ctrue
Foul rdine sup. lvt;
Daimasse pour matelas
Peigme- corne dame
f a hommes
Peigpes corner Isa dous.
Dra! noir
Chap. line sup.
Alpaga noir
Ft beaneouip d'unitres
articles uon c: onuerges.


(. 12
1,00
$,uo

I.OU
4 of

,00
2 50
7,8
501
10,00

2.00
1,2b
2-

209

2,00
2.60



2,00

10,0O
10,0o
2,(X)
2,00
10,00
30,of
4,00
4.(60)
2,50
3,oo
2.00oo
II.6.

7.50
M.oo


2.00
8.00
(i,0o
6,00

.3,00
2 50
4.00

7.:50

3,00
7.go

1,25
4.00
1,2i
1.26
1,.50
1,00
1.56
1,50
2,00
2.00
160
1,0ti
1,25
1,25
1,25
7,60
6.00
20.40
2.50
2.50
1.50
2o0
1 5o
loo
S.oc
|.8o


& B- 08 .


-- -f stmft L -.I-amI


Rhum Pa lmares


EXTRA IN


VENTE EN GRO6 W EN DETAIL..


1?
'I
.w.rum4


Toutes les Polices

D~4LA


mprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux


Fit. Lehsse


PAGE 3


lo p -l-F .. -r I IV&.-


~


i







Vendredi-
19 Decembre 1930


Lehtnf


i PA@ars


I2 rt1eI A*I n
10ort-aa-APnnce


?fd~pbg~.:


- -:-.- --- - ------ -- .~----~-1


Pageol
*^ ^^^^40


Caergl*qu anfteIptiqqu urinaire


! --.,I -..,,-- .. ,,
CT P*. PAGE.OL e(t sans pill6 pouW es g oocoqif .
S .. ".'.. *r tind.qlrablu des vnGls urtinlxt,
i -


LOTERIE DES (EUVRES
DE
PA'asoition des Hembres du Corps Enseign en
et do 1'Alliance Frangaise
Le 216me tirage de cette loterie est fix6 au dimanche
28 D~cembre 1930 A 9 hres du matin au Cat1 aELDORADOo
Le Comit6 d'Administration avise le public qu'il no met
plus en vente que 3000 billets au lieu de 4000.
Le prix du billet est de 2 gourdes en DEUX coupons de 1
gourde chacun.
I Gros lot Gourdes 2,000 4 41 0
1 lot de a 400 175 lots 10 754
1 let de 100! 2 Apx.du terigros lot 25G. 6M
2 a de 6.50 100 2 Apx du 2e 20 r 40
2 a 25 50'2 ( 36me a 15 3U
149 Lets se terminant, par les deux derniers cniffres
des trois (.ros Lots A 5 Gdes 245.
N. B. Paiement des lots gagnants tons les jours
de dix heares A midi au Magasin de SIMON VIEUX.
Co qui n'a jahnts 46t6 tait
Co qui ne et 6tre d6p.ass6
Kola ( Ihamnpaqnce
F. SEJOUHNE
Ppare dais des conditions rigoureuses
D'A'SEI'SIE
IPre irrtion et Venle
PHIRM \CE F.SEJOURNE
Angle des Ihues Ronx et du Centre.

Lykes Brothers S S Co Inc
ease *aiti Sa.nto uomingo Porto Rtco
L.* seal service hebdo nim laire et rbaulier i passigers et
(ret entire les ports du Goie du' Texas .directement aver
Port-aa-Prince, Haiti.
Poor la reception raptde ,t le maniement habile le vos
ampErtations, servez vous toe jours des navires de la LYKES,
Les prcchaines arrive,. 'a Port-au-Prince sont
111. Is e or1au-1


if aitella Lykes 19 Decem,-.e
a a Genevi6ve I.vkess 26
S Ruth l.ykls 2 Janvier 1931
oreaan : Rne du Magasiu de l'Etat." Boite lostaie 1 46,


Poupees de Salon

-- Coussins -

Abal-jour.
tiamd choix de fouruilures, glands
ranges, dentelles ', r assorliment de ga-
Ions Lami dntelie argent etc...'

Vons trotuverz Io dernier cri de Paris
a des prix tr6s moudrts.
Prendre adrvs ;.u MAATIN
Talphone : 22;7.
*(
-.^ --- iS'rf^. | ili* i I


# Le
earn"dosI
4oo=
su e.. Mas
on& PM I*- Ann



doses uqwe
: ?M 01" J". 2mwS M"

$"so somam
e atm m r f.
C e46 V *,4tw. o 6 pd
*jif a & a tft

man *^w--*' *

clinM**. rar*. ** sm- * *'


Horn-Line I
-0- 1
Le m/s aWaldtraut Horns,
venant d'Europe, est attends
ici vers le 20 courant de eas-
sage pour Kingston. Sto Do-
mingo et Curacao, pregnant
trdt et passagers.
REINBOLD & Cie, Agents.


I


MIGRAIES CONSTIPATION
CONGESTION, trOURDISSEMEKST
EMBARRAS GASTRIQUE *
IL SUFFITdeprendre
i run de ves repas
(WW I- d6Ux JeIs sMaaMt), W

147,Rue dna FaboarSt-Dui, PARIS
*alslifanttxgerlpv6rirablss
qul sont tout & felt blanches
el uts chaecu desqumlle let mote
DEHAUTAPARIS
gent trA lisiblemnt impim s n neir


aUX deTete
Soulages
sans'droouer
l Frictionncz Vicks
Sj. y *sur Is poitrine.
Souvent une ap-
U plication auffit.

VA PORU
PourTout Refroldissment
A LOUER
Deux excellentes pieces
d'appartement, bien situ6es A
Is Grand'Rue, quarter cornom
mercial.
S'adresser A
M John WOOLLEY
Grand'Rue
Do toute fralcheur
Battery pour Hadio
Battery pour Flashlights.
1 1 moteur.
battery pour sonnerie Electri
Yue de la supreme marque
Right Star.
S'adresser A
John H WOOLLEY


ASSUREZ-VOUS

a la

General Accident Fire & Life

Assurance Corporation Ltd.

de Perth (Seoti and )


Carla aGENEIRAfL et one des plos.pales .teW des phi vastes organisaUo0
de ce genre. Le.soleil ne se coach jamiis sar soa chkanp d'':nio.i qai enubruM ik i
monde
Seo Piol ices contre isceadie cauvrent asesi .1* dgt, occa.iooaas par la btoj
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, in eadie, ma treillance, domu "
causes A jutroi dans sa personnel on danas ses biens.
SSe Polices Maritimes 6mises par sns branches d'Earope soot payables on HtiU'
Sea Polices contre accidents soot valuables dans I unaivers enter. Tous les voys.
geurs devraient done preadre la precaution de so munir d'une police centre accideg0
d'a umoins 4000 dollars, la prime amnuelle a tant qae do 1/2 6/. soit 20 dollars V, C


Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cav
Agent G.neral pour Haiti.
S OUS-AGENTS 'ort-au-annce. G. GILG
JEAN BLANCHer JI~Icle
lo -maw" ... .


FAITES DES ECONOMIES
EN ACHETANT


La meilleure HUILE pour la table et
pour la cuisine. i


K:


-U ...... ,, ..
En vente partout.
L. PREETZMANN-AGGERHOLM &

Agents .


SInusrunce


Une des plus fortes COMPAQNIES

CANADIENNES d' ASSURANCE




SEUG.Le BOSSE & Co,
I Aaents G&enraux


-. -*'~


Sl ili n Chai lier-Mallebranche & Co

lOSalIIuesila i elllS 1224 Chemins des Dalles. Telephone


.a. *


1-


---`~ -~--- ----- -- --- ~. -1_~___ _____ __~~ _~____ ~ ~ __


CI -.


---


- -- -- --


--- ---


-


-.1


ro


# t


1'BUI1E


1860


v I


1


uPlcrusB~




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs