PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04997
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-10-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04997

Full Text





3ment Magioire
IlthCTEUR
jg, ARUh AMERICAINM 1368
TELEPHONE N*2242

3'r ze ANNEL N,7164


S7


~Jlr~


MERCREDI 10 DECEMBRE 1930


-Q '--- U S


Collaboration et Union


jt saojourd'hoi acquis D'autant plus que le prtsideDt
memorandum a 6t6 re- des Etala-Unis a lui-mhme
rle dpa rtement des djA, par Ila mission Forbes,
s extrieunr au mi- par I adoption des conclu-
des Etats-Unis, lequoel, sion de son rapport et par la
les informations d'un mission Dana Mouro elle.
qui se dit bien req. meme, jet6 les bases d'une
portrait principale- telle collaboration a entire
t sur 'haitianisation des es Pouvoirs rublics des deux
eslp blics. pays, contormiment. au
Avant daller pins loin, di- surplus, A sa r6cente ,lclara-
de ce memorandum que, tion pub ide commw suit par
nit oui en est I'opinion la press port-au-princienne:
queau regard 'e cequ'il a Nous avons reminlac6 le
conveneu d'appeler lea Haul Commissaire par un Mi
erata natioualistes ,, il nistre pl6nipotentiaire tt
gamble pas qu'il y aurait avons commence Ic retrail
inconv6nient a ce que graduel de nos activity's ,tA
poevernement le livrAt A Halit avec l intention d(I nous
blcll[t, selon la pratique retire completeieiit de ce
chancelleres modernes. Pays, A 1'expiration du pre
tion amnricaine en e6t sent trait en 1936.o
tainement la dernidre A Ce o'est pas sans dessein
tlonaner. II y a longtemps que noue encadrons entire
Is diplomatic, suivant en guillemets le mot '; collabora-
lfina.nces.a cessa d'etre tion a; car, Ace p )in- de us,
et nous atltendons en-; quelle difference i-i-il feate
Igen Haiti, le i.inistre dev- lravailler eosem c ii L: fin
s exl6ricures qui vien .lu tiaite et travatller ense1m-
duire nos allaires avec' ble dans son co nmeiicement
er se ou des methods' ou dans son milhI,, sinon
desu6tes et permettre que qu'unediflerence-i ordrechro-
soyons desormais mi, nologique? Pe-i imported,
courant de 1os propres d'ailleurs, le de,,it ca-;h, A to
res autrimcunt que par la avoue de ceux qui, ne i' etcr -
etra -erc,. 'ourqioi dani pas ainsi, ont cru pashsi-
mwnt. M. Pauleus cannon, ble, avant les a elections, dou.
nt inloriue que nous sur, vrir la nouvelle 6re par une
e question, si ce n'est, repudiation en bloc de l'ins
x, ne se deciderait il pas, trument de 1915.
troisi6me passage au tm "Le president de la Rspu-
dre des relaions exterieu- blique a eu. sit6t son Dlectin,
de realiser ce type hattien le 18 novembre, un mot heu-
i inisre moderue? reux sur les 6vres: c'est la
Et, pour taire d'une pierre 1rmule d'union; c'est un gou-
tx coups, cettle raorme vernement d union qu'il en-
qurrait 61reoSiultante avec tend realiser. Les fatts l'y ai-
e qui i t A faire dent sugu li6ren ent et ils ly
communications A la aidet*ot do plus en plus an
~se par vAie regulidre quo- tur et l mesmre des prog,6s
ne et untlortumemeot pu- de la nouvelle a collabora
le, et non plus par des tion., Les nationalists out
yanx i de laveur mettant i et le a s u I s, nreste,
coahir es mjuste de luse ane pas vouloir de cette
valoirmaio qusteentdeplus union: ils c r a g a i e aient
formation que ies autres. de se compromnettre et de se
arsez qic i e de agencies container avec ceux qu'une
e6rest ac i e I aileurs, press exacerbke n'a pas recu-
lieu taveur de certain 16 d'appeler des apestil6rds..
6rc des monopolies Ceux-ci seront assez sages
s,- ves i ges, de et assez patriots pour ne pas,
at"rieurs q u e les a leur tour, retarder, par ran-
rs publics, esprons le, coeur, lheure de cetie union a
par nous aider lairs laquelle l president de la
famricain desPort-au. R6publique couvie tons. I!s
["ne node pe a ne nargueront -as ceux qu.
neous done pus, ountpris leur pTlce, avec la
lorgetps, s u r cc complicite du people, pour
1'exemple de 16galit adinoiaistrer darrment avec
Ode ouverte nt ? 0daer ,carr ent avec
ae overtdement? les Ambricains et avec le
atteudant que le gou- trait les affaires du pays. IIs
eat actuel r6alise dans leur teront la parties elle en
ie le gouvernement acceptant I union avec cette
ment progressiste en condition que les I a c e s
at on Service d'iator- ,oient changes. I l taudra
t doe press rhponv bien que quelques esprits im-
oion boiuvveau- tartiaux finissent un four par
sigonso publique hai- recoonaltee que c'est I une
lies nosaoms ac vengeance qui n' aura pas ete
tou din s afor uels e sans grandeur et qui aura 6 6
..draer'ieor antio que tout au b6nhfice de la Patrie
*.travers le mutisam coiomune.
tique qui est encore omuue
l* Haiti, A saivre at '
flnter lea 6v6nemeqt, A LOWW
nous pouvons. Deux xtle p e
A(siderata qui peuvent ] Dex eclblenoe sit6e a
616 exprimes par le ppartement, blen ties a
meant dana Is me- la rand'Rue, quarter om
a en question oat mercial.
e pour efletquels qu'ills Sadresser A
tttre, de realiser une M. John WOOLLEY
K te. mise au point Grand'Rue
pretentions natin"a n
q u'elles oa t 6t6 t. -- h
iusqu'ici, en ce qui Do toats fdalbasr
e traith. Battery poor Radio


is lait de demanded Battery poor Flashlights.
si slea services es moWter.
at I'opkration a u r battery por saere iElectri
variant entre one, que de is sepremse marque
Spesut-6tre on plus Bright Star.
"mbrs d'anndes, et Tadfeer o
I'bjecti d'un about Joba R WOOLLEY
t1 rtali ssr le lus
ble avant I'6chance -- -
Diplique des diwpo- we-vom en .eud
wailounr Ioaabls deo i.sa Goes l Asint it
u0vernemeat.d'en. te Awa Gerae Conre imen-e
iqidation do trait6, med .- Vw F. rrmil ,
aM rconnfiMaM. Agealt allr DoWr WiWW.


SL'al


Rhumn


ALIX ROY

28 annees de success.
-- L ""I P I 1 ....


hidisurhe


&OOML ("M6ia ph powr-rk^-
&&- jf--j- -HI C: LAI

d P i s~u~ one I
;Z9di &s
m41-1 fin** em... a
ebmw diuisqa -.


Le. DUiOL a rsd..m
n to -llolnmI
n to.hith.... M


4.1,.Wa..... a he-- -^Uy ^^MK


I


CADEAU .-Pow
_e mst t m A..
V D o d tInt
T MWow I asM ,mm
4%
* 4pn6 hsesess o


U N no ', i a re de Costa-Ric.; pro
U n N once nu Charge6 'Aflaires ir place
ftvr,'ir 1925 ; lot n nmm6
St ** t"rhe'q(e titulaire de Sa,-di-
DOLIr [" tl g,- le 30 w,,irs 1926, et devint,
Sif ler avril suivant, Internonce
--o-- *n Amn6rique Centrale. avec rk-
sidence A San .Jose de Costa-Rica.
JusqiA rninteiian, .le. Siin!- Le Nonce sern ici .iujourd'hui
Si6ge taint r. prcsente, prls Gouveriement d'lairi, pir u, ,remo've A laquel e v;ont prd-
Interbhice. Le dernier li ulaire sets les Ev6ques 't.ie cinq dio-


del I laternoncialurt tut S E Mgr
Caruanm. II rA ldal A l Havane',
parce qu't d:ait en ntmne teinpi
D6l6gu6 Apostolique des Au-
lilles: mais ii avait, depuis Iroi,
ans, A Por -ru Prince, un se-
cr6taire, Mgr Cogliolo.
DWsormais, pir une intention
foute sp)eciale du So iverain
Pontife, qui ne fait pas A routes
les petites nations semblable
faveur, 'tie d'Hiaiti aura un
Nonce. 11 sera couinin vA notre
Repub ique et A cell de Suint-
Donoingue.
Le premier PrrIat nome rpar
N.S. Pere le Pape A ce poste
nouveau.estSoa Excellence Mgr
Joseph Fietta, Archev6que tliu-
laire de Sardique, et precedem-
ment Internonce en Aminrque
Central.
Mgr Fietta est n6 A Ivrke (Ia-
lie), le 6 novembre 1883. It lit
sea 6tudes sacrdes A Rome, tt
est Docteur en Theologie. Or.
donned pr6tre le 4 novembre
1906, ii fut, de 1907 A 1923, le
secr;.aire de Mgr Pioveli.m. A
Cagliari (Sardaigae). DMs 1920,
ilavailt 6e nomine Pri.'iu de Sa
Saintet6. En 1923 'Mgr Fielta
fut DomQUI secr6taire a linter-


c6,es de Ia provi w e ecclisias-
lique aura lieu en l'hinneur de
\lgr Fietla.

Club Gonalvien
Le grand Cercle des Gonaives
vient de renouveler son bureau
qui es' 'insi form: President :
Abel Lacroix; vice-president:
Pressoir Bayarl; tresorier:
Claude Forbin; secr6taire: P.
Richard.
Meilleurs conmp'iments.


Club do Petit GoAve
Le Club de Pe'it-GoAve don't
chaque ['We est un succes et qai
a pour president, come on le
siit,le sympilhiqueetcharmant
Maurice Ch6riez, donne son
grand Bfl de fin daon6e saine-
di 20 D6cembre courant.
C,. sera uun v6nement mon-
dain auquel prendront part les
amis de Port-au-Prince, d6eA
conquis par la courtoisie et les
mani6res s iiables des membres
du Club de Petit-GoAve.


CARNET IONDAIN
Mademoiselle Eveline du
Grandchic declare, renoucei
A son project de marriage avec
Monsieur Nay Mc Kwally,ce
dernier ayant.omis 'delaire
sesa achats de chapeaux, cra-
vates, chemises, chaussettes
et surtoul casimirs, chez Mr
ViNCENT GAUDINO,
225, rue;Bonne-Foi.
Grandchic,elle, est n6e, grand
chic elle mourra.
Nousn avos pu nous rendre
compete qu'en eflet M.Gaudino
s'est remark bloment sp6.
cialh6 eon arucl pour horm-
mes. Sea dtoftes de casimir
sont de touts beauty et a
prix sont plut6t raisonoables
si l*on tient cotupte de la so
p6riorit6 do se .. marchandi
sea. Un stock de chapra;
de lentre de la tameu ,
que itaUenae a Ollmpo x.
tiet particuli6rement Patten-
Viitez Gaudino, messieurs
st vous Serea satistaits.
Par Is steamer Mary Horns,
Mr Gaudino a revu des cou-
pons pour pantaluus de fao-
laisle qui d6paseunt tout le
ien o'on pourrait an dire.-


tire l


Avis
LaMalson VIN(E\T GAUDINO
225 Rue bonne-Foi,prend plain
sid'informer a bienveillante
clientele quIelle vient de rece-
voir la fameuse Lotion
Lotion V6g6tale
A Is s6ve de Buolems,
da Dr Drallde.HBamburq
Ceite lotion, con me o n le
gait ddja, privient la chute des
cheveux quel que solt Fon de
gri, et tortitie lescheveux tout
en leur donnant un brillantet
one souplesse remarqunbles
Succ6s garanti. Prix de-
flant toute concurrence.

Nouveau journal
Nous avons repu de, G(onuvi-
ves un journal hebdomadaie.
paroissant sous le litre de (L'A\i
gpillon~ et administre pair M.
IrenIe Th6baud.- Voici com.-
ment noire nouveau con I' ere se
pr6sente lui-m6me: a Voici un
petit journal qui n'l d autres
pr6tentions qne d'etre utile. Son
nom indique asses bI penste
ui I'a faith nature. 11 ambi onne
dencourager tout mouvmiti'nt
favorable uu bien public,d ezcli-
te-r parmi no-re leunes'e les'
prit d entreprise, Ie goat de 1'tf
fort : d'aiguilhlnner I'aclvil~.-
I1 aidrs. asulant que ce sera en
son pouvor i la Pi'(ol'gatiou
des idees jus'es, d61fendra toute
sugges ion ou tout piolet sus-
c,. ptbles dti pi eparer t'arit llo-
ra;non des conditiong6nerales:
il &clairera sur les besoins par-
ticuliers de notre r6gion.a
Nous pr6sentons A L'Aiguil-
lon otonus nos meilleurs vaeux
de succ6s.

Arrive d'un nouvelle
Pomps & Incondie.
Par le dernier steamer alle
mand est arrive i petite
pompe a iacendie ac etee
avec le produit de la souscrip
tion qui avait te ouverle h
cetle lin. Les principaux sous
cripteurs sont : La Commune,
La Banque Nationale d'Haitl.
Messieurs Ant, Gellrard,liein
bold & Co, A. & F. Mc Gulie,
Malsen,Abel Lacroix,Luduvic
Pelissier, Lion Douize,etc.
La pompe a coute eivioma
mille dollars, monte sur
roues, elle peut etrc imumedia
tement transported sur les
lieux, en cas de sinistre, et
eire mise en action aussit6t.
Elle projetie a I'aide de ses
deux laces 600 litres d'eau A
la minute. Les essais out ete
satisilisants.Eu utilisaut 1'eau
da grand canal de la Rue
Louverture, les quarters corn
pris entire les Rues St Charles
et Lavaux, sur ioute la lou
gueur de la ville, pourront
htre prot6ges aussi que routes
lea Maisous de lAve.iue des
Datt s. ( Liguillon ) Gonaive,


... voil qu'un de nos confreres,
just au moment ou il esl ques
tion de Ia naIionalisation des
services publics, sugg6re de
donner des lonctions aux ktran-
gers qui ont epous6 des haltien-
nes et vivant en Haiti. Cela part
d'un :rs bon natural. Maisquand
il n'y a pas suflisamment de
functions pour les haitiensa est-
ce qu'on peuten oftrir auxttran-
gers? Ceux de nos compatriotes
qui out 6pous6 des 6trangtres
ont-ils amais occupy des fone.
tions dans les Pays respectifs
de leurs femmes? Si oui, nou,
sommes d'avis qu'on accord 1.
r6ciprocitN en Haiti. Mais, si
non...
*
...a vu, avant-hier soir, de-
vant un de nos clubs, trois amis
qui se jeltrent dans leur voi-
ture et s'en allhrent vers Pdtion-
Ville laissant on quatri6me qui,
tr6s poli, n'osa pas manifester
son dasir!de s'en aller lui asut
vers P6tion-Ville.
Tout de meme, murmura-
t-il, lorque I'auto disparat, co
s.... auraient pa minvater.
Et tout trate il rinat6ra eIs
circle o i soe commands an
cocktail au Rhum Sarthe pouo
,moyer son chagrin.
... voit que, d6i, ceox qri
cherchent comment pbaser t.,
nement leurs samedis soilr S '
qui cherchent, pour s'amut,..
lea endroits leas plus chics, i
presrnat so rendre saleai,
13 de ce mois, A Kenscoff che
Dereiz,oA if y aura as grand di-
ner dansant. LeW hommes chic.
at lea femmes lgantesa prot-
parent a slier a ce great event,
en smoking et eu toiettde do bal.
Le pi 6epuraifso vont leur train
et it est certain que ce premier
bat sera un grand succ 1) ail
leurs Ia tewp6ratare, coomme
chaqae soir, serns ozquq.


-- -- -- ---- I---- I-ILI_ _9 L I --- -- __ I _I r -r


,,,- ----T~--~~- -__ ___, __


_ __ __


II _ I _


1_1 ~ ___ _1


Le seiae qail ms kite deas
I la reet imqe tienorae idu
istrt.B l ea eal u pis rare pt
plus MsEiMre qii Rons faitl so-
peter &baqe jour neos ituils et
MIS 6isge les traverde I llie :
e'tl la iptiemse.
B. de 11- PMRI


-m m


- .nN AITI 1


...a v, sa Coha pdIM
pendant le concert du dimen-
che soir,'une jeune fille qui di-
sait combien elle serait heu-
reuse de revoir la fWte des Pu.
pilles don't nous avons deman-
d& une deuxieme dans notre Un.
moro du lundi. S'il fiat en crol.
re ce que tout le monde dit,
ce"ejeune fllle aura bient6 lat
plaisir qu'elle souhaitait, di-
manche soir, avec tant d'ar*
deur.

... a vu, lundi matin, A dix
heures, an vagabond qui dor-
mail paisiblement sur an des
petitabance du Champ-de-Mars
qui ezxcutent autour do ilos.
que OccideJeanty lear rondo
immobile. 11 dormant si proton-
dement que ni le soleil, ni le
bruit des autos qui montaientet
redescentlaient les diflbrentea
allies du Champ-de-Mari n ar-
tivaient A seulement trouble
son came olympien. Avait-il
pass Ia nuit IA. u bien iva -41
evolup, peaii nt qu. d'sauios
dormaient, duns les quarliers
ou le vol edt facil' ? NOTHE CEIL
n'approfondit pus la question et
prbfera Iporter ses regards vers
une jeue lille qui, sous le pa-
rasol d'un petit sablier, semblait
attendre une Ligne, mais ne
trouva dix minutes apr6s qu'un
joli et 616gant petit cavalier.
... a vu un de nos amis rou-
hir sensiblement au theatre, A
aritlts, parce que une des
chanteuses (de la troupe Espe-
ranza Di, z lui avail fail signe,
de la sc6ne, de passer dans les
coulisses, pour un baiser rapide,
sur la bouche Ce rouge n'Wtait
pas de la timiditI, mais de la
fiert6, car, lami croysit, vrai-
ment, que c6lait atriv6 et que
la femnie avail teellement 1ni
beguin pour lui. VoilA.
... voil que depuis le debut
de ce moist qui 'anuonce d'ail-
leurs tris trislt, les cosmptoirs
de LA PAIUSIENNE sont durant
tout Ie jour bordes d'acheteurs
des deux sexes. Naturellemeut.
On y vend de la bonne chose et
pour rien.


i


.


--I




-, .~P


# .,


* I-


. *-- r-


PAGE 2


- d..,ae


*~ V~~-_


Mes lectures Apri

Dans^le Monileur de HA I/
li pe vous arrive sans doute pas r Y--,
.odventde lire ,e Monituw don't d4ci- des ervic
dhnt la reputation et bien justi-
1I d'6tre le journal haitlen li moins --
lou parml tant d'autres journaux qui
nsont i leur tour gu6re lus... Je ne
tais allusion i personnel, Ie Matin lui- An moment o.t, d'spr6s quel-
mime n 'chappant pas au sort de ques journaux,il eat question du
notre press en g6anral. reloor probable deo certalua
Mais vous ave tort do ceder a la branches d service public 6
prevention qui frappe p lu particu- i',4Iment '3iastle, je ia ,op .
recent le doyen iaenostabl et| I pn..J.qs- -,l----. o
official de la press haltienne. Car, il fortunes que luea refleons sur
s'y trouve parfois des chooses qui vous es trails partiCUliers qui oem.
auraient,sauscette lecture, pass ina- blent caractdriser notre ments.-
percues; et minue vous etes suscepti- lit6 de people at don't influence
bled'y rencontrer des surprises qui s'est exerceI malheareusement
talent bien lia pinee, tt. or d" rtr." Iio
Ces reflexions me sont venues, en sur toute notre administratlOD
me meltant a lire, diliikrenient et IU :point de compromettreson
avec la Uwiie attention (q u'un roman tonctionnement maie, oauf du
policies ou tlaminour, I'editioni du ler os sa bone discipline
decenibre di .Molnileur.,b -.dic -- e t
Doncje l'ouvre etije tonbe tout d'a- son prestige.
board sur I'intiressant change de dis- Les, Vamricains oat souvent
course, gracieuset( du Service du invoqu6 centre nous, et il arrive
Protocole-- qui cut lieu entire le mi- aussi que nous-m6mes nous cri-
nistre de France, cldyen du corps di- uiions la tendance qui porte
olomatique et le )prEsidluentide la R~pu- A no mon.rer n
..ique. ips'in ni dner- i'lallien 6 ne montrer aucun
produire ici ces discours;mais ne re- respect pour I'Haltien. En eflet,
marquez-vous pas, dans ce que je nous devons reconnaltre la jus.
vieuss de dire. touted la signification, tesse de ce reproche quo noua
dans 'uoccurrencedu motdoyenque v ut ,un daut attribu6 A I tare
j'ai soulignie iavec intention ,
Par uni exquise delicatesse, que ancestrale par beaucoup, en rai-
oertainiiemnt la ipiupartie nous n'au- ioi de notre 'situation s culaire
rout pa-,is iismanieiint aprciee,. k vis-a-vis du Blanc. Mais, celui
gouve*ri it di s tas-'ls sest qui a appartenu a la carri-re
enpr'ess,', tout dit sisit apris les elec- j a ,. A
tions do it )ctobre, de rappeler le Imirnisrative, etl qui it est
general luussell et de le retuplacer par 'donn6 d'appricier lea rapports
un ministre plenipoientiaire, commein les causes et des eflets, salt bien
it con venit dtailieurs, et cela telle- que le laisser-aller de nos ser-
ment an scriilt I nouveau regime qui vices est imputable, non pas
est sortiic decs elections que, alres i .st. no p.
ne cIlpst' de lilUit anues, voils que ant A leur personnel respectif,
reparail, ii Hla1ti, it doyeen du corps qlu'aux chefs qui les dirigent. Si
dliplo;all;lutlue. C;alr, sins ce chaliyg- eS employs de l'administralion
nitnit cti m'ttsu ge Uliverscl, c'estI
l'atniit astihttr, q1 uis'e tiiv t ersi clest sont irr.guliers, ng ligenis, pen
idCalli ii itl,;i ,r)I U oucieux d'acquitter enversiFE-
nistrcs ct ics l iarges d'al.airi. eutl 't les devoirs que leur creent
pris la pariic aui 1i111 du Corps di- les provisions budgktaires, aftec-
plomatique pour olYrir ses VitWUx au tes au paiement de leurs ap.
chel toi;, nt "tiita m:tionaliste ,olintement, disons nettement
aujotttld luitin l:itlle :almx allaires.u,'eu.
,te plut drole et it laut recounaitre que seuls en demeurent res-
franclinrtiniut que, dans cete circons- ponsables, partant de la game
tance, It )iouveinemint u:i ninricanl a aicendante, le Chet de Bureau,!
bien i.ti is ihoses. 1,! Chet de Division, les Secr6-
Maintciuatll, si vous tournez la pa-
go du Alun.tur, vous tomheyz sur le aires d'Etat, et en t6te de line
colptle-rci.lu dti la seance de I'As- le President de la R6publique.
seminbile Nationale du 17 novemnire Les deux premiers pechent quel-
19()0 oi likure, entree autres discours que fois par peur des responsa-
inC reM. Ig lion message eiU dutission biit.s; mais i ai rive trop sou.-
de M. l"-ugneR o ,ov. letuel dr uts e ll ... ". t
ces teritms : .t Api, a la prenii're vent que leur attitude timid
magistrature de l'tat,le 20 inars der- leur est dict6e par les proc6des
nier. selu I le'cru do la nation expnri- insolitles de leurs chests hierar-
in par I .c ,. .u.s d'arroadiise- chiques. Le Secretaire d'Etat qui,
lieint; lu enisuite -a I'unaniinit re- --
sident dIlaiti par l'Assemubie Natio. liter enCOre, .tait un dbonnai.
nale... re aux manieres avenantes,
J'allais ceder au premier inouve- s'est transtorme, par la vertu
inent d'en vouloir ta I'ancien pr6si- d'un porteleuille inopink, en un
dent (i cosile r s comne une lec- personnage politi que hautain,
lion o Il it prcnmiiO-re umagistratur' de .. t ie
I'Etat l'acte du 2l lmars desdilegu6s IarOUCheinent taible pour son
d'arrondissement,. orsque, relisant i litre de ltinistre, et pardessus
plusattenitli lentl le texte.je me suis out tries ombrageux : il tient A
aper dans cctitc ctit'onstia c est Ie i ot m ... ,-, ,, w m..-. LA-.
trappelc .-I i luIs itoiitie suite l'rap )l)6
de soni kliiige pi|r(pritl.' danus Isp- I . . ..
ce.li filu rcc'nelliiil (pplch Itc 20 mars, )NOLVELLES RELIGIbUSES
puis dlu It 21 avril. La prochaine retraite eccl6
.le ncsaispa. is si csl libre ties siatiq s'ovrira Ie Mardi
part Ol si cla iti estvenuCo lnIlie A, 1 ov i
mais voila uie juse illustration dela 13 janvier 1931, et se termi-
figure iparabolitquc de I'vangile: nera le samedi suivant, a la
beaucoup d/( liJ s cIt ienU dtlis, i aIvec hapelle de l'Archevdch&. Elle
cette scuile dillereoice (jut, daus lccas
qui ntous octlet.uii seul tnt I'ppeli Cera prdch6e par le i. P.
et un seil iut/I;/n. Dpassaiit outre la Conter, de I'Ordre du T. S.
pori'e dr notire constliationi, I'csprit iledemi leur.
de l'6aiagilei lui-ini ii,lc jllan Forlie . e .. e.r
a realist cc miracle. Plans la matinee du samedi
lUx. 17,il y aura reuniondu clergy,


Propos

cache tes
-U-
Madame Ania Dnominique artiste-
(artiste ? nous n'ell doutions nulk-
mealt, M iduame) --- a adresst des sou-
haitsau t inpsa, it'occasiondiu l eu
vikine anniversaire de a Iondation.
C'estcharmant, tout plein.
Le torceau est dun beau lyiis-
me.... Oyez-en plut6t le debut:
Pour j fer la namssance de I'IEanani-
Dieu, des images vinrent d'Orient qui
ofraient come presents de Ior.de I'en-
con et de la myrrhe.. Alonsieur Moraiau
vouse tes poite,donc vou, Mte roi.. .Tres
bien I tres bien I Madame I1 I Conti-
nuez, je vous prie...
Pour rtter le A Temps m, let uns ont
donnei 'or pur de leur amitid, et dau-
tre, I'enlcens de leurs vueux... et de
leurs felicitations...Madame Domini-
que,,ai tisle, qui tient aussi & don ner
iqueluc chose... a done estiimnqu'elle
devait se fendre carrement de la nayr-
rhe desoa dme...Et pour rendre i'hom-
mage plus d6licat et plus significatU,
Madame Anna Dominiqso Ia accoma-
valgn6de deux vers nde =itd" :C
Come it en Sm on car Ir
Dieu I comme il wmn ranmour.L
J'y joins, heureux Moravia, use
eaisse de HauM SARTmn CAcHuT o'oa
pour arroser le mo ceau...= *,, ,
Avis onommoolal
S'etant cimpl6tement libre
de la commandite qu'il avait
reVue de l'ancienne raison
social Oloison,.Lucafc &Co.,.
le soiussign informe le cornI
ineree et le public que so
liaison de commerceest a son
S'cDO persuonel : M. Schultz.
Port tu Prince, le, ler d6-
Scembre 1l3t0.
- M. SCMU


-~ -.


ANISATION L M nres E enie

es Publics L.ES MEILLEURES ETNNES p
o- MEILLEURES-T*iTEi


savoir ce qu round dit de li.Se* 0 U
weapons set trtde daas son per. -
soaoel m6me; pertols asi h6- 1
as I des.Chols do sa oe rp-I VOS
poteDt :des propose id1 a
nventent, calomanist. se
nah rellement, des tavoris reno- n
desd invuln6rables, on dipit de
lur incompetence notoire on
tout au moain do leor insou- |
chance ostensible poor tout ce J
qui n'est pas atrigau de oou- d
lies o tripotages de cabinMt. don
SSij'ai rendu response la i UAI
premiere peraonaalit6 de la R-
publique, c'est do propose d6li- ,i 1
r6 et on connaissance de cause. peJ I
Les raisons pol(tiques, des
moments do notre vie national,
intervenaient trop souvent pour US
justifier des nominations inqua-
hiflables, propres A inspire un
sentiment de piti6 m616e de tris- n e C
lease. *g
Autretois, c'est-i-dire avant r
1922, les commissions expri- 1]taSb
maient L'espoir qu'on justiflerait
la conflance du President. Cette
tormule surann6e no recevait 4,-
aucune application, c'est enten- Cl
du; mais en principle ello en
tendait r6clamer, do c6t6 doe
l'impdtrant, des versus et qual-I L
t6s diverse: la competence, la
moralitA, I'dnergie, I esprit de
justice, Ie savoir*vivre, en an I al
mot, tout ce que procure Ia j
bonne formation de I'ducation
et du caractlre. Sans ces tac- 11 tiL
teurs indispensables, plusieurs
des set vices administratits res-
teraient ce qu'on en a tait des. tiqu
cabinets de debarras, de v6ri-
tables d6p6tairs.
C'est ce mal qu'il eat urgent' I
de rWformer. Si je ne d6testais
i)ar-dessus tout la pr6tention 4
des citations, je crierais volon- Ces
tiers, parodiant Ie mot d'un sec.
taire c 4lbre : Le favoritisme, 1
voild I'ennemi. Mais, dans la I so
circonstance actuelle, je saints
qu'il n'est pas besoin de prove.-
nir, persuade que le Gouverne. O C
meant, tel qu'il eat dirig6 etl N
compose, ne peaut agir que se-
Ion la justice et le bon sens, de m o01
maniere que administration
pubhique haltienne soit afiran-
chie de i'oppression d'ane poli. fle nh
lique de caprice et d'aventure.
PHILIPPE STERLIN m n r


L e M onde... t.. -'. ,: "> .:- ..a


IFianQallles.- Nous enre-
gistronsavec infiniment de plai-
sir lesflaneailles de Mile Andr~e
Cheriez, ille do notre sympa-
thique ami Maurice Ch riez,
avec M. Georges Wiener, fils du
commercant bien connu Geor- .
ges Wiener.
LE MATIN prisente sea since.
res *01um5u -* nu u jon-


commne aux retraites pr e s sounae se dn onneur ajeu-
denes. ne et distingu couple.
Le dimanche 18. conform Noe i approsim sayes un .eal
mIdeut aussi n unsag tras ts ea a d
S ....... .Marie-Marthe Denis avec notre
lacien, it ) aura & Ia Cathe ,
aciei aI C jeune ami Albert teyer.
Irtale Messe et Vpres pon- Nos v eux de bonheur sc-
ficale,; les VApres serodt sui- compagnent ces deux jeunes et
vies de la ceirmonie tradli. syinputhiques fian(6s.
tionuelle du baiseir de paix, -ARIN M
.fia d'attirer stur 1. retraite Samedi martin a eu lieu A la
les b6nedictious de Dieu, le Cath6drale le marriage de Melle
\leni Creator sera chant6, le Anna Lovelace avec Mr Vol-
dimanche '11 janvier, dans tire Freycinet.
routes les 8glises paroisiales Us out t06 coauils A l'autel
et chapelles de I'Archidioc6se par Mr Benoit Cass6us et Mmne
ayant chapelain. once Painson.
Messieurs lea eccl6diastiqus Nos compliments.
appelts .Ala retraite appar-
teront uon habit de choeur, le
aIaauale christianum et les
Stlats Synodaux. IIi I!I|4Ili


Liste des ecclesiastiques
appelds A la retraite
de 1931.
M ea Cs anoi Hobwat,
Vie. U CoIlt10, ome de &
Joseph ; (ullata.,ur,du Sacr6-
Coeur ; Sauveur, curA de Bai-
not.
MM. Ls Cauris (oe anciene
Cares) assmaLdier, Lopin, Le
|id nti le J re, Guihard,
Lanoe, Leroux, Paul Bloyet,
Le Mloilgdne, LUca, lmaeon, o.
cher, Ri.alin, Como ( Ser.
gIn. ), omrpt. Th. Vanon.v
uGvarch. ;'.
MM.Ies VicaireGnyoumard,
E. Varro,,Cbanuvi, La -
tour,.Simom, Kebreso, F. LU
Guen, Meal, Moraa, Baladesi
Le Pierrez.


CE SOIR

Patricienne

Iu de Venise


SMo -elI




Ila Sirene
SdeLore et RacDevir7w
gathti : & & fl4een


De


s-meme, pour Tvofre tairnl-C et D'irOb


parents et amis snoit Ys Disques

)EON loparce qu4.:

1'est pour plusieurS annees qu'ils vout;

neront le plaisir et la joic et vous rape*
-.'


eront


vos parents et 'a ami.


son- les plus durables et les meilleuri

Irattent pas et ie sc gatent pas,et son

Save les meilleurs artistes de Paris

Ire artistique du monde ec d'Euro e.

Ja musique latine, viennoise et .-

ide d'"ODEON* rest eternelle, tandisT,

Ics fantaisics Dour les criardises exo-J

ies passent toujours trop vite.

lemie nos Jazzs sont pour la plupar

Jazs symphoniques Parisiens qu

t ires apprecies meme en Amerriqu

)us venons de recevoir 400 nouveaux.

'ceaux et notre S'ock est le olus gran


de la place,avec 950 nu


'os el 1900 morceaux differenls.

'mandez la nouvelle lisle el prenez vt


disques au olus 16l,car une grande qua


eDuisee


BAZAR ODEOhN

J. KARAYANY

Anale Grand'Rue et Rue F'


PEOPLE

HAITIEN

DEBOUT !i
La situation, de critique
quelle 6tait, est devenue extr6.
moment tandue.
La sliation potiqae do pays
a chasgA per rIuacton pr.i-
deoatelie du 18 Novembr. &r-
LA ~W&tiom e-ommeiale P'a
Stoot do mpste smie par 1'a-
Vantage Qu'otse aetoIulemeat
la maiaso KAWAS BERMA.
NOS en liqaldet son stock deo
daliS at s qa'it y a de plus
i m o e nok de detail
Nos e!e11



I"w b so& 491 H Isl
Imtru-.On Pubequ a a idl




Ler a ki _.ealls do
No$ leegre V280
l^^^kas a R .4.*..^-^^~t ^^h^t


U@e i 6trino maladL
o*a .iagfqua ..
RADIO PRESS L
BRUXELLES, 6 Dicembre.-,
Une panique a Aclatl parmi lea
villageois au Jong de la atale-
de la Mese, pr6s 4. Life, a
1'occasio d'unes maladie .snyst&-
riouse qm'on croit avoir pris
nahsanieasdls n lord brouil-
lard jaune r4M6adu A travers le
pays et qui codtidue A taire de
nomiibrees victims. 58, mar-
tait6a oatdd)At6 caous4 par
rangee brouilaid ladqi a
ses victims essouoflea tls e
si *IHle avaient t t6 r 1
d'asthme. On avait ai is ior'd
Lue d 1 vapeoat preveulient
anee tabriqwue pz C aaz sn-
virons da villuae d''Egaa ohl


lug 'I
*X'WAr


at bfssoonea M


. -_


see^^ea'6 tparer df
Umeljtee. Flel. ea a ka5
Ywa6, ~Flm lte G aade
et vU m vUlede3A LL
w a*ape ip.r laTS


, 1;r111


. nlus uva


Wile de Numeros sera vile


encc


7!: -7717w


40"Su -mmiolk-----s


I


IIC




e


-~ ~-- -
-. ~ 1-


0 mod=.


PROTECTION'


LAN, PES & 8Al1thiAlir. -
Elles durent longten ps.
AMERICAN EVEREADY YO01,.i m
30 East 42 nd Street. New-York.


ykes Brothers S S Co Inc.
g Haiti Banto uomingo Porto jRico
seuil service hebdonja laire et r6gulier A passages et
entire les ports du Golie du Texas directement avec
ort-au-Prince, Haiti.
Pour la reception rapide ct le maniement habile dde vos
rportations, servez vous toujours des navires de la LYKES
LAs prochaines arrivees a Port-au-P'ince sout
Steamer ( Margaret Lykessp 12 D6cembre 1930.
Sth-lla Lykess 19 DNcemb'e
B Genevi6ve .ykess 26 a
kl w Ruth Lykes 2 Jauvier 1931
i Bureau : Rue du Magasan de I'EVat, Boite Vostale B 46.


.-


De p us en plus les homes
comprennent que leur person-
na Wie depend de leur alitait
personnel-el que celle aitruc-
lion personnel e esl base oI
contrariee par la chevelure 11
trouvenl dans
L'fLxclen Io
Quinine Pommade
La combinaison ideale pouw
rtattrail e la sante de la che-
velure.
Lne chevelure qui n'es' pas
pn sanld ne peul dtre altra-
yantel La Pommade de Qui-
nine Frelento est une prfda-.
ration medicale E le emb llil
la chei elure el la rend souple
et soyeuse, de tell sore
qu'elle nour, il aus.i la cheve
lure el lui donne la beatul et
la sanlde.
En vente che: lous les droquiste.Pour
0,30 centimes sulenmenl, it est expeain
des reception du prix.
Exeleule, MIdiine ,Company
Allanla. Georgia U.S. A.
Agcnts demand s pour lous
pays


IIIfio ez ous les Ibhuins

ET VOTP.E CHOIX S'ARRETERA
INEVITABLEMENT SUR LE


l WE 11* 6U 1
li, a prix 6eal,est insurpassable pour sa
rete et la finesse de son ar6me nature
DIS71LLE RIE DE l'AIGLE
| M. FONTAINE, Proorietaire
pp6t: Anale des rues Dantes Destouches

el Maaa*in de fEtal.
presenianis: Sti-Marc: 1. Deschamos
Cap-Haitien. M. Giordani
SJacmelf Pascal A. Brun


-.Bo l -.,-..


EXTRA PIN -


0Rol


lopp--


-- ~4,


SSi


,r


M
P%
a
tC^I
A I
ff"'?
SSr
*^
4tf9'


lIlt (if #lattip
So Pert am Pri me.
Messieurs les avocats do c0
Alape.o lont pri6Ms deo
nrfair en assembly t4ft A
pour Ie samedi qu seran 13
d4cembre courant A di*bfes
do mail, an Palais de Justice
(local du Tribunal de P!t,
mi6re Instance ) sox fat
d'1ire Ie Batonaier, le. mem
brhs du Coasell et le etecr
take p" reterelee 1!0/o1.
Port as PMc.t, Ie 6 decem
bre 193f:.
p'our I'ordre des avocats
L'ancien BPAonnier
Lto.. NAU


I ITraltement
La double action
de Vicks (inha-
16 et absorb6)lea
soulagevivement.

Pour-but Refrodism ert
Pour les home an i


aux tc)tes spar les il(edecins.


Le


quaclile


suqpeieure.


caisse,


En I)itle de 1/4 Ibs. 0.2()
En bhoile de 1/2 ibs. A 035
En hoite de I ls I () 60
EAU PERRIER" di(eslive, Dar


en detail, 1/4 de bout. et 1/2 bouteille.


BAY-RUM de S'-THOMAS de quality


superieure


par caisse,


bout. et 1/2 bout.


Potsi boijeucl p)lpie u,ventecenqcis& detail
Paift iIm'rie:Houlbigant, Coty et Cheramv.
---~ - -~ -


1 FF


E. DEREIX
Organise pour le samedi 13 D6cembre 1930, i 8 heures
du soar.
Un grand Diner dansaut avec menu et Jazz de choix.
Oa pourra obtenir au Magasin, ,'ort-au-Prince, tous ren-
seignements.
A cause des demands de plus en plus nombreuses nous
prions nos aimables Clients de retenir leur table d'avance.


I iUME REM I.GUeurI J


D.B rscz_ O, m.t.lc* M a C. w

Dr. Bengue, ii. itair,. Paris.


il ale E[X[Ia ilit aiire
LOTERIE DES (EUVRES )U (: II.A F. (t de l'A. M. C E.


le Gros lot 1 CHEVROLET dernitr mo lce.
2e Gros 'ot 1 CHARMOPHONE Electriqie ( d (sques).
3e a 1 VICTOR portatif dt lfouZe lots divers.
Prix du Billet : DEUX DOLLARS.
Tirage: 28 Dkcembre 19W, ai l'Eldorado,.a 9 hres du matin


Toutes


les


Horn-Line
.'" :. -o-.
Le m/s *Marie Horn P, ve-
nant de Kingston, sera ici le
16 courant, en:partance pour
I'Europevia les ports;du Nord,
pregnant tidt et passagers.
'Le m/s cWaldtraut Horns.
venant d'Europef,est attend
Iici vers le 19 courant de pas-
sage pour Kingston, Sto Do-
mingo et Curagao, pregnant
tret et passagers.
REINBOLD & Cie, Agents.


Hipposarci-

ne Roy
RecommaUd6 par lea.moillemr
mtdecimr
Comme leanillieur or.
tiflant.
Les Stocks 6pu;s6s vien.
nent d'etre renouvels )por IL
dernier bAfeau franfais.
En vente chez Simon Vicae
et dans toute boone pharma.
cie.


Polices


2


comprennent la Protection contre la

Foudre sans aucimentation de taux




Agents Genfraux


- --~


la
mmwm -q


Rhum Palmares


ESBENSEN est u


I I B I


1)- ,* 2


1- I 1


CACAO jona's hollandais esl de


E LA


VENTF EN GRO ERT EN DETAIL.
"- .. 1 1 4..


--1-""-'==--'=~'


C*
CWL


ftlr -= --7


pcII


--


l


4vl
... .


bow.do


les


I


----, -7 1(11711(- IICI)Y*I


I


""


LI MATW .- ei ltembrahima


sa Creme;


famill1
il est


0


Mar

n lait conwld-ns'e ai~ rI-
es pour la i'chcsse de
surtolt teconinande'


I


I









Mercredi

10 Decembre 1930


Le Matin

4 PAOSl


- ANeN: N' 7164
rort-ao-Pnnce
T6il6bone : 2242


- -. -- -


-GLOne
donne de


Convalescence
Neurasthenie
Tuberculose 0 ,
An6mie W c


6e %so p GLOBEOL
"6648 Is foree norvaue
* M" aw a" rflofIbO
.'O hb 4M fe, ** s


". I d* ISW vawt .H
4k wn oite
ona


6OL--

la force
lW-m t-emoe ob
olle- .nume e .ae es
itle. disait-on8,. -i"
114ll lto velsn s o"t"sW
I otl, *a.* mois dIn ks -
fr rale. msoapsea UOf te
LOBCOL -I .-r. ..=1ftA rs
po peiv' l .:**bt e.,!r d'e *
meuemum ioJ wprmoosi..D* doI" SiE. M
in p tr r. r ,a amn
se d'sn esp aimo & A
"dolm nster. : roelel Ao. & fel-
e. o'es toaujoaera et
aler quo noes 4*pamre t
AdMtre8. ftdo
1..ejdai do ia t Iel .y

Orbna de PeFi .


. .


ii m IIi m HiiiiiiiiiiiIiiilli i
"BLANDOPHILE"







sit un extract de iglundes fsloihs
CD


dfanim us s*eoetionnl6 parmai les
spie*s lea plus vigoureusos, alor'
quo lsa criton glandulaire chiez cc%
z nimlu eat & la qulntessenOe; son
*mplois e conselllc dans les cas 'uivants:
Les troubles nervous *t insonnies,.
La d6prussion physique et morale,
L'ffarlblisemofnt 6unraIl,
La colrui dionile,
Le rachitlsme*
Le sle 4o thas r, d
La vioiul Dt6006, .
C'st I* product de obio dans tous f
lee oa dimpuisBan o neue taunt
ees P'hoamme que oChe la femme. I
Le S-LANDOPHILE' -
s on action rapid et duable stir
1rsemble de toutes les fonctions., *oon-
ttus Is lerprtU **Is plus *6ew-
giqU9 don't actionon ne se traduit pas
s iement per une sensation de bien-tr *,
mals par un Prejunlesement total
de i'organisme.
Demanded done: I
U "GLANDOPHILK" H pour I'hmme
I'aLLANDOPHILE" F pour Is foemnnme
Le "OLANDOPHILE"
me contlent suoun prodult toxlqu*
t tuttre pris parTOUTl .EM ONDtI
emants. adults et vielllards des 2 sex-
NoUce pratulte et vente :
V. SiJOURNS, Ik., Pt-wma-.Piner
at dies tntes lea bonnes Pharmile&.
8110dWemom sI A. TOMA A C0
19, Rue MeteA, PRiM* s
.. ..........iUlUlt h El i flnn


lc h Um 1 BfbncoUr l
Dont la renoimm e t ii, rs' le a 4 rd sa p emi re p'a .
Denm idodl z (not it :
UNin AIM '< oUIV'r
W.. 6 1\\, 1o ()t rs
V we ( n gios 't o n I)t tail.


CoI donner'ie Mont-Carmel

I- yppolilc R. Jeudy _.
A COTE DE L\ POSFI' GRAND RUE 1722
Viciit d'arriver uin b)1 et g-at I asso timent de Chaussu
res de tonle fraicheur et de 'mti'e h'autl.
On y trouvera, en outre d s bretvl es. ravates, chaussettes.
Cha, aux, etc, etc. et tous;:i)tres articles de choix. de boo
goiAt et i hnn march&.
Mesd, moiselles, Mesdumes Messieurs. uue visit s'iml jse
S1 CORDONNERIE MONT CARMEL.

."**-*.. --.' -n.- - -- --- --e-a


Ce qui n'a Ja rals 6t6 fait
Ce qui no out 6tre d6pass6
Kola Champaqne

F. SEJOURNE
'pai e dens dcs ci ntditious rigoureuses
D'ASEI'SIE
Prepar. tion et Vet ie
PHARMACIE F.SEJOURNE
Angle des Rues Roux et du Centre.


Panama Railroad Stamshio Linc

Service de fret et de posisaqers entire.
1%EW- ORKC'IY N.-Y. CRib IOBAL, tANAL ZONE et les PORTS de la COTE
OUEST de 1'AM.RIQUE du SUD
Plus rapide et le plus dii ect service de transport de pissagers et'du tr&. entire Haiti
et les ports Europ6ens vii, New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama
Voici la liste de nm.s agents pour. lea principaux ports de l'Europe :
Angleterro cosmoe Pranoe
Mrs. G W. SHEl. a)N & Co- 17 James Street, LIVERPOOL. iENGLAND
The Illowiag are our Agembs at principal ports i Enrpe :
*'NGLAND. SCOTLAND. FRANCE.
Messrs G. W. SHELDON & i,'o.,
1. .lamest Street. Liverpool, England
In France, Me.srs G. W Sheldon & Co. are represented by the tollowin fir.us


G(LItI' y" Je : C &C
21 Rue dit la Republique
Marseilles.
HEi NU it':ON & C*, Ltd.
53 Quai George V.
Ilavrc
HKRNU PERON & Co., Ltd.
Rue du Moilin a Vapeur,
Boulo-' ne suir Mer.
Messrs E. A. BE.Ix & Co
21 Allengade. openhagen.
OSLO, NOaw&Y.
International
Speditionsselks p Olo.
MM.ATLANTIC FRE GrT CORP'N
Ballinhaus, Hamburg 1.
Germany.
Messes ATLANTIC PFeIOaT
CORPORATION
(erm:1u v
Messrs A.TLAN, IC FREINGHTM
CORP'N.,
24 Quni Jordsens,
Antwerps, Belgium


HERN
95


HERNU
Rue


PERON & C" Ltd
iue des Maris,
Paris.
PERON & Co Ltd.,
de Tranquility,
Dunkerque.


HnRNU 'ERON & Co Ltd.,
9 Rue Roy,
Bordeaux.
GENOE, ITALY.
Messrs HENRY CO & CLRIlCI
PIAZZA S.MATTEoNo 15Genof
COTTENBURG. SWaDUX.
Nordisk Expmres
Cothenburg,
Messrs ATLANwI PiuearT
CORP'N.
Kon Emmap!ein'3,
Rotterdam Holland
Messrs SmmAnx & Co


PRINCIPALE
H. CANONNE
49, RuS R6AUMUR
9O OULEVACO StAONIM
PARIS


g suu pmlukMeb ns
b tajo pninlim Mu.
UnE SNULE QUALUTt:
*LA MEILLEURE0
4-0-9
RATON SPAoIAL
POUR LES COLONIES
O n sPX ROUUT
lwaapele et ttraabdr
SELS DR QUININ FURS
b.. prodait. en flawn,.
aMpoudle, comprimn, cachet.
SOLUTION dTODaRMIQUUs
BANDAGES, CEINTURES.
BAS A VARIES
poor tous usages
APPAREILS ORTHOPtDIQUES
Seringue hypodenrmn ique
PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAGE





PHARMACiE PA!CIPALE
49, RUE ,U.1,11
18-90, BlULV'.."11S SASTOPOL

AUCUN` Sb CU-SALE
ni en Fram u" n r,'aager.



A is
BANQUE NITIONALE DE LA
IlEPUBl.IQUE D b IITI
MesBieu.s les actionnaire
de !n Banqut* Natio'. tie- la
'Ipubliquc d (L;.iti sont avisr.q
tue I'Assemblee f;rfnr-rale or:
dinaire aura lieu Iv 13 Janvier
1931. A dix hbeires dn imaiin,
:iusiege social 6 Port au Prin e
rue du Magasin de I'Eliat.
Ordre du jour :
1 Sanction du priocs-ver-
bal de la derniere Assembl6e
G6n6rale,
2. Rapport du Conseil d'Ad
ministratioD sur la situation
de la Societe, sur le bilan et
sur les competes.
3. Discussion et, s'll y a
lieu.approbation des compete.
4 Fiyation des dividends
A r6partir et des afleciations
A laire aux reserved.
5.Kenouvellemeut da Con-
seil d'Adminiutration.
6. Divers.
Le President,
g (S.) Charles E MITCHELL*


Manufacluie Thailienne
ae Cigarettes

GEB ARA & (C'

Les Ciaarettes

BO'( Bas- Fan at-LAon


I.(


"Dessaliniennew

ColonP

.RePublicaines

SPo l-zibr-1Prin Ciene
'rAc" Ai, la finesse de It ur ar6me font lesdt ios
des vrais amateurs

OTElilE DES (lCETVRIES


DF
i'Aeoci ion di Wambres cdu Corpse ftsqlin
ot do l'Alliane Frrsn4 o4 --
Le 21Arre tirnae de retl" lIt( P ( fxte *u _4,a
?8 I 6 eubre 1930 A 9 hres d1 metin at Cfi W EL6RA,
Le Comite d Adminialratiutn avite le public quitFe
* iLs en re te (le 300) bills ,u lieu te 401'0O
I.- prix dIl b l1t. eit dae 2 gutrdeo ecu DEUX 'oouIa
I I;:, lit .: 000 4 2


1.! 'I < 4oi 75 loi 10 14
lo' 'de '< 1 )0 Apt.du er ,gr, lot 6G.1
( dc .'O IWu 2 Apt du 2e a a e 4
I. 25 ()0 / 136ms e 14
149 Lots e rn. in.gl iV% l, d4k *'r ieri ,neftes
'Its ,O1h Ge (.Cr4* C rlc-%I 24)5.
V R. 1) ,:t d- ot: ] hd!, l1 .-1 4ii n l' ,h) I'& itprs
k *1 lc % I nii 1u NlsfIlsiti it -l4 t)NI VIEUX.
f -'a


VERMOUTH


a


TORI


Le Meilleur app6ritit 'est s., VERMOUTH
A. de MATTEIS,,& Cn Agents G nd


2


CI


Insurance Co


Une destplus fortes COMPAGNII1

CAN ADENN ES' d'ASSURANCE


sur la VIE


EUG. LeBOSSE&a 4oA

Aaents Generauxt


-* I T ~--. -----*---- .---.___~_~~__ __ ____*~ ~__ ___~_~


- --L


I


i,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs