PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04989
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-29-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04989

Full Text





6ment Magbtite
D)IIECTItUR
1C, RUB AMERICA114 136R
TELEPHONE N*2242


m.h


* ANN8______ 8-5__ -- --,.--,ma


* ^.,.-- 1


J


PORT-A UFKUPZ (NAJTI)


dans le detail, toute notre'
pensee A cet regard. Pour le
moment, bornons-nous A ce
qui concern leas administra-
tbons communales at Ia re.
center dEciaion minist6rlelle.
L'aspect do la question est
double: en mwme temps que
la Constitution et les lois
crtent, A l'egard des (ommu-
nes, tout on apparel de con-
tr61le,elles cr6ent aussi le prin-
cipe de leur autonomie. 11 n'y
a pas contradiction pour qui
no perd pus de vue, sur un


uer une vois traces par tel bujet, les veritables tins de
vernement precedent. la democratic : I'ducation et
[ t done pas inaugurer; I'hl6vatioa des masses,
[ t sans arriere-pensee et Plus la commune sera apte
ia seule pensae de carac- A I'autonomie, plus restrenmt
r la reform par laquelle et plus aise sera son contr6le.
tbrbinet vient de common Reciproquemeunt, p.us etficace
as gestion. sera ce coutr6le, plus real
r6alit#, une admiuistra sable sera sou autonomie,
comme celle de la con Duns le corps social aduminis-
no de Port-au-Prince, et iratit et po itique, c'e st la
les de plusieurs de nos commune qui joue le r6le de
des vides, pent se conce- cellule et qui exprime le degr6
r sans le contr6le imme- de sautl de ce vaste corps.
de Administration supet Au milieu de ce tourmille-
re, sans qu'on puisse oser ment de commissions com-
mer qu'il en eat ainsi de munales etablies, A grands
plates les autres. La Consti- coups d'arret6s presidentiels,
tblion prevoit elle mame, par Borno et consciencieuse.
(alleurs, un repr6sentant ci- ment poursuivies pai le gou-
lfldu gouvernement pris des vernement provisoire, q u e
emmunes: que signifierait devient pour nos communes
_uc une telte disposition sL cette notion d'autonomie?
que nous disons n'etait pas Apr6s qu'on leur a demanded
" -? avec fracas d'envoyer des re-
On peut dire que, a I p- presentants A la capital pour
q0 ou tut praise, par M. as- constituer on gouvernement
Cham, la decision minis-. capable d'administrer les in-
,ll qui cousacrait I'assis- tirats generaux du pays, va-
lce, pr6s des communes, t-on continue, tout eu pie-
Isofliciers-couseils, 1'institu- tendant les aflranchir de toute
in prefectorale n'etait pas tutelle, de leur imposer, pour
; et come die le fut leur petite administration lo
ft le vote de la Constitu- cale, des grants choisis dans
de 1918, ii est hers de I'intrigue et le marcliandage ?
date que les Prefectures, Nous faisons credit aux
depart, realisaient la pres- gouvernants de 'he a re et
citiuon constitutionnelle que nous esperons que ce quils
iM Venons de rappeler, et veuleut,en definitive, au sujet
part, devaient substi- des communes, ce n'est pas
jur contr6le A celui des accomplir, en vue d'applau-
-conseils. dissements, un simple geste
information particu- nationalist, mais c'ebt orga
us autorise A dire que niser enfiu unos communes
'Wce dernier point, il en come eiles devraient I'tre
rlasi de certaines prifec- depuis longtempe, sur ia base
comp6tentes, exp6ri deI' autonoimie et du contr6le
Ies et bien mispirees, bien eateudu.
ts sont absolument loin
pte et se laissent ab-
par des preoccupations P T no OS
goes, ob6issant ainsi, ,il. i O
i aonuer, aux directives cacheAI L
',du gouvernement, plus Cache Les
ax jusqu'ici de se mt- -_
tripotages des locali- A prsd.Sthendal, un autrelec.
a de travailler au per- tour Scritt:
ememnt de leur admi. Votre corresondant d'hier exage-
I ion Nona Mesnros M,quand il atlfm que Sthendall tait
ot. qO S Ic rern.- rt lique,antarctlque,, laire, lacial..
eunt que le gouverae- et m4me fl'gidaire...Av 6ritt est qua
d citoyen prestlgieuz, Sthendal tenant le oup aussi bien
S et avert au'etdnotre qu'un autre.Ila eu 4 ventures ga-
..1 'v; rt- q ... "antes ... Cost la preuve gu'en amour,
Vincent remontera s uns principle, ou du omso ce que j
fIiunt et saursa aired ren me permets d'appeler principes,
nhx pr6tectures les efiets talent rigideso plnt. Qu'il site u
t -prmnis d'attendre d. des ratm, c'est admisaibl, i 1sanl-
ldu permiisdatendre d o larm moteurs y ont mujets... mais de
a administration et quit1, A lai contter dq I allant, il ya
devront justifier la me-tout do mme loin.
....-- . .. x nuvre Sthea ndml a'6tait m


Wcela, deus choose sont
res: dO disceruement
eI cholx deK prefetset
-sation ad6quatede.
SrLe president Dr-
Ave fotuL 'origlneblenl
deo confer ladaulns-
" des prtmcturs auxl
dhtiea de finances,
Su it ate accul6 A
p arena manque de
SLeS services d'une'
t dignee d ce' nom
ALk to eGnet, qu'ane or-
b s sde la chose saim-
Stourience. NousN
z!prochaine% !4ispt


s ie i aqu'lyl arait o pour Int.
ike ne s pasp rvoieur rprouver aflam-
lse.
N.D. rA.- Le Amet tMt scabreux, je
prie done moe ainmbis correspon-
aut do mittre An I s controverme.
QuO Sthendal fut figie ou rigid ?
iAprttoat; aela .s reWpde que lui,
Liaeon.Stheaial dsrmir on psI, et
buvona. pour dos "ter acameC,
da d RtM SAhTM CAUrT 'Oa.

*[tNAGRRKOI
Poar aindr" tMus a.,:
[ AJwX, coTno, ,sows, .e-,,

l MARESQRF O

C'7. "
ik v- cPrecOOiAN91"M


'Pl a T
PHOSPHATINE

FALIERES
FACIULITE LA OENTITJON ET LA FORMATION DES OS.
DONNe LA FORCE ET LA SANTE.
EXIGeR LA MARQUEE DEPOS* FPHOSPMATINE FALI|RES"
RERANDUE DAN5 LE MONDE ENTER ET SE M'FIER DES
* IMITATIONS.- SE TROUVE PAR-COUT.- PARIS.


g avis du D6pagtemeut do
iriuor porte A ia conuais-
do pays que I'assistance
oficiers- conseils de la
pr6i des administm-
wommunales a pris fin.
on le sit, I'administra-
munale de Port-au-
Staitdepulmsa ezlong.
sevree d'une tell to-.
sans s'en porter plus
Soulignous done, en pas-
que le gouvernement
Sn'sa faith, dans cet alran-
uent, q u e suivre ou


Ldtial


Le D' Victor Ce4arr
ecr laire d'Etat de Ilastlreeties
Publique, del'Agrieulnre et
du Travail
Les deux qualitas essenlielles
du Dr Victor CarrA soot une
grande moderation qui lui vient
peut-ktre de sa profession, et
une modes'ie tout aussi grande
el d'autant plus belle qu'elle
s'obs'ine A boiler une culture
prolonde, et une connaissance
approfondie des questions den.
seignemrnt. Le Dr Carre s'y est
conociencieusement adonnt et
son passage taut au Lycke, A
titra de professeur, qua I'ins-
pection a olaire, titre deSous.
Inspecteur, lui ont permits de
se rendre compete personelle-
ment des detauts do nos dift6-
rents programmes. C'est dire
qu il saura y remedier.
La question du Service Tech-
nique I'a toujours int6ress6, A
irtre d hailien et de pedagogue.
Ses smis quia ont nombreux
out la certitude qu'ii y apporte-
ra une solution qui sera d'abord
national et ensuite assentielle-
ment pedaggique. Les int6r6ls
superit urs de Ila Palrie doivent
etre sauvegardes, ceux de IEn-
scignemrint industrial aussi. M.
le Dr C irr6 'e sait, et come il
a du caractere,quil est patriot
et qu it est un des confidents
delay pensie intime du Chef ac-
toelFfle 1 Nalion, it apportera A
cet!e question la double solu.
lion q a:';endent nous les vrais
haities
Son arrivEe A la tIte des D6-
parlenmen s de l'Instruction Pu
bliqie, du Travail el de I'Agri-
cullure a 66. accueillieavec plu.s
que de Is sympathie. E( c'esi,
dans les conditions actuelies, le
plus bel 6ioge qu'on puisse fair
du DrCari, ui nous envoyons
ros co: diles lelicilatioins.

Socl6t6 de 16giltlUon
compare.
Notre ami Me Ldlio Louis-
saint, avocat, ancien Juge de
I'aix du tribunal de paix de
la section Esl,(;iographevient
'6tre inonirmm membre de la
Soci6l de 1gislationcomps


Mes lectures

UMdle silencieuse.
o-

Notre excellent confrere le Nouwel-
liste. rpliquant indirectement a un
editoria] du Matin intitulA : Quelle
eat, en rdalitd, la situation du( Pays ?
et dans lequel nousdemandionsque,
dans ce debut degouvernemeut(i'al.
lais dire T de regne x, oubliant que
lea tr6nes sont A bas ). ies Pouvoir
publics, Cabinet at Chambres,echan-
gent leurs vues sur l'oeuvre A accom-
plir, pour l'information du pays, le
Nouvelliste dis-je, opinait qu'il n'y
avait pas lieu do c eonvoquer A nou-
veau iminediatement le Corps LAis.
latif, lem questions A I'ordre du jour
des travaux du gouvemement devant
6tre etudi6es dans une atmosphere
de tranquillity et de pagesse.s
Je me n'etais tenu pour dit. Aussi
bien, je no reviens pas d'entendre ce
sympathique confrbre,dans sa grand
bonne foi, dire A son tour., aves le
personnage do Labiche : Ce carie
me tue !et ecrire. dans son editorial
de mercredi intitulE significative-
ment: Le Ministere silencieu.r on poli-
tique de sphinx n : t Nous estimons
qu il est plus que temps que le Cabi-
net fasse une declaration ministe-
rielle, soit sous forme de communi-
que, soil sous formine de discouri A la
Chambre et au Senat (il faut donc les
convoquer ? ), soit mnme sous forme
d'interview.
Le Matin savoure ce petit triomplhe.
Maispeult-treconvient-il de chercher
au silence du cabinet des raiions lo-
giques etde les trouveren parlicdains
ce passage d'un article de notre intl-
remsant confrere I'lan paru dains son
edition de lundi: (Trois d'enire eux
(il est question des ministries, natu-
rellement ), MM. Sannon, Tholv,.
Adhemar Auguste,furent candidate'i5t
la presidenceeteurentchamcn ii pre-
senter un programme politique et
6conomique au pays. ))
Ce qui fait ainsi trois programmes
qui s'aflronteot,et mnmecquatre, poul
peu qu'on sesouvienne que le presi-
dent Vincent a eu, lui aussi, A exposer
au pays se a ucs politiques et cono-
miques.
La a polilique du sphinx )' serait
done.en rdalit6.quelquemiseau point
laborieuse et Dieu sait quelle epopfe
ce doit etre.derriere les mursdu Pa-
lais que cette mile de programmes I
Ce n'est pas de la pelite biere, vous
mavez..
Lux.
P.S.- Au moment de mettre sons
press, une 'D6eclaration minist6-
rielle viont de me passer sous les
yeux. Sa substance n'mnflrnie rien de
ce queje viens d ire: qu'elle passe
son chemin en attendant que le Ma-
tin s'en repaisse dans I'estomac de
son editorial. Le mien est trop petit
pour le morceau. L.
-- -- -- ----

Bulletli des Relations Erxhrierrei
Nous avons reVo le numiro
des mnis deuillet-Aoult du Bulle
tin Olficiel au D psrttment ds
Relations Eterieures. II coan
tient. comma tonjours, des me
tires tree intirasantes, enrr'
satres le Trait6 d'Anmiti* et de
Commerce entire Haiti et 1'Allk-
magne.
Nons remercions du grac;it.x
envol.


sections : langue anglaise,
langues germaniques, langues
;.c.iudinaves, languesdu midi
rt dIe 'Orient, langue tran-
uise. langues slave, langues
balliques.
On ue salt quelle section
va choisir le nouveau mem.
bre Louissaint.
En attendant, nous lui pre
v.enlons nos plus vits compli
ment. a A 'occasion de sa
ii urinationn comme membre
de cette important society.


Rhum


ALiX ROY

28 ncmics de success.


,'Question Communale|

posee devm* le Uuver-]

nement par la suppres-

sion des officiers-conseils


semble quo son petit cmur bat
un rythme de jazz. Cost, certain*
nement un* des plus grades t
des plus jolies comediennes
d'Europe et son partenairc An-
dre Roanne, bien connu ici lui
donne Ia rAplique avec unlen-
train inlassable.
Maim pour meltre ces deux ac-
teurs reputls veritablemnent en
relief il fallaitnn -scenario qui
leur permettrait de deployer sur
6ecran lenra dons extraordinai-
re a.
SAveccAnny doeMontparn asses
c'st chose %i0.%


iotre Iil


Assurez-vous contre accident
6 la a General Accident Fire a
Life Asusrance Corporation Li.
mited a.- Vve F. E min l
Agent o6nkJ bd -=w


/


SArfnr 2o NOVEIaRER im


ree don't le siege social se
ironvse i Puris, 17, rue du
Pl'r any-Clcres (VIle).
(ette society comprend sept


___ ____ _I ___ __


-- -- ------- W- -_


I I rY ~I~Jh _1 I I '.1


- _J~ 111 --


-f


]


1


I


Prinmum were !... Bire que le
mnade emler est pied elt p iM1s li 1
pmr Ce mel terrible doet le bratl.
rhalismft 'n ot 'Isrirf ,**215' 1i l
leres def rtistes, des d6licals, des
hWeriioeas...


Ip pumimium W


I CARNKT ONDAIM
Mademoiselle Eveline do
Grandchic declare renoncer
A son project de marriage avec
Monsieur Nay Mc Kwally,ce
dernier ayant omis de taire
see achats de chapeaux, cra-
vates, chemises, chaussettes
et surtout casimirs, chess Mr
VONCENT GAUDINO,
21a5. rue Boone-Foi.
Grandchic,elle, eat n6e, grand
chic elle niourra.
Nous avons pu nous rendre
compete qu'en eflet M.Gaudino
s'est remarquablement spe-
cialise en articles pour hom-
mes. Ses etofles de casimir
soont de toate beauty et see
prix soot plut6t raisonnables
]si Ioo tient compte de la su-
p6riorit6 de sea marchandi-
sea. Un stock de chapeaui
de leutre de la lameuse mar-
que italienne a Olimpo P, re-
tient particulikrement Patten-
tion. ,
Visitez Gaudino, messieurs
at vous serez satistaits.
Par le steamer(Mary Horna,
Mr Gaudino a requ des eou-
pons pour pantaluns de fan-
taisie qui depassent tout le
bien qu'on pourrait en dire.
-- -- -
Ecole Elle Duboisl
L'Ecole Elie Dubois c0l6-
bre le 3 d cermhre la thee do
son patron Saint-Fratnois
Xavier. II y aura messe a a
chapelle a 5 b. 1/l.Le dimnan-
che suivant, 7 decembre. il
y aura grand vuete d'ou-
vrages do tout genre A tres
bon compete, ainsi qu*nne
fancy-fair don't le produit se
ra aftecte A procurer des
chaussures aux 6coliers neces
siteux. Tous les amis de la
mai-on et les personues au
ceur g6n reux soat invites a
cette double feLe.
f --
Les Hailioes seal nallrails 6
Cubs et a Aamnt Dsomingo
Un Haitien revenue recem
ment de Cuba et de Sto Do
taingo nous communique la
note suivante : a Par suite de
la termneture de qltelques usi
nee, beaucoup d'1litien men
rent de fain, ils sont miltrai
tes in.itsternent par la police
de ccs pays, et ils n'ont pas
suffisamment de protection
dn leurs consuls.
Ce serait une bonne measure
de taire rapatrier ces malbeni
reux haitien? qui peuvent etr
tiles au pays.
S En ce moment beaucoup
s'en vont deguenillei par les
rues de Santiago et un peu
p;arlout obliges de meudier
*pour ne pas mnourir de laim.
... -- .... I





Ilallana [
REMAIN SOIR
A 5 h, ur : Mtatinee.
KWBNIGSMARK
(Scite)
Entree : 0,5; Balcon : I gde.
A 8HEURES
La delicieuse Anny Ondra dans
ANNY DE MONTPARNASSE
avec t'impeccable A. Roanne.
Entree: 2, 3, et 4 gdes.
ANNY DE MONTPARNASSE
prove que fon pent en France
mieux quoe n'importe ou, laire
du film spiritual et don't la tech-
ntque soit sup6rieure.
Ce film n'est qnun eclat de
rire et Anny Oadra a vErita-
blement le diabsle an corps. II


... voit, que le jeans home
de province, R. G., no s fache
point lorsque NOTuR (Eu. rep*
porte les plaisanteries qu'il a
coutunie de' faire,.. cont.
pa gnie de ses amis, an Champ.
de-Mars.
... le revit, mardi soir, apr6a
ie concert, qui rentrait au logis,
et disant A un camarade, qu
I'accompagnsit:
As-tuu. won cher, la pe
tile histoire que raconte NoTra3
tEIL, et don't je suis le h6ros?
Naturellement, lautre lavait
lue. Maim H. G savait qu'A co
moment-lb NUTHE (EIL is voysai
Voila pourquoi il teunit ce
language an camarade. li d6ai*
rait secr6tement lire ses ini-
liales dans Is derni re eolonns
de Ia premiere page du MATIN.
*
... a vu une jolie dame qum
s'arreta brusquement cn fac.
d'unn petite nuare. File se mit a
refl6chir. Po-vai -elle sauter
d'un coup, sans pollutr sea p-
ils soutlies d'un iijaune deli-
ciux ? ille iltl& issait, faindiJ
qu'd Put t6 si simple de con-
tourner la mare. C"est ce qu'elle
fit dai'leurs lorsqu'elle v.t di-
bouchsr du coi sin une ain.
tomobile don't le passage rapid*
@t bruyant eut claboussi sa
belle et longer jupe brod6e et
rose.
S...1'vu. un peu Ilappi. II tait
arrivY avec [intention do ne
preadre qu'un cocktail. Maim if
en puit trois parce que tostlsim-
plement ils 6 aient ftaits pa-
tainmn tu et au rhum Barban-
court. Inuuile de dire que cela
se passail, cliez Thibaut, en son
amical caf6 duChamp-de-Mara.
... a admire la tate ennuy e
d'un de nos r6dacleurs qui s.'
baittil, mais vainement. les
flancs pour Irouver sa chroni-
quelte quotidlieine. Le crayon
revait, on diail, d(levant chaque
nmot el 1 se sei se it plus do la
gousen quc de de la iirie, cc (i
vcut (lire qtu'l n15cait beau-
coup plus (ii'ii '(crivait. A uu
niomii)it'lt doinw il s'cria, avec
dts accents vruiment palthlil
ques:
Stendhal, ome hier, ve-
nez A mnio secoui s.
L'oinbic hienfetianle de I'au-
teur d'Arinance Ke laissa attend
diar et NoTE (EnL put admirer,
celle lois, la rapidit6 avec la
quelle le crayon du redacleu.'
courail sur le paper.
... voit que la cl:ect6le aug-
mente ch que iour davantu*g
A L PAIUSILNNE. L'n amateur
de belles choses s'en desesp6
rail. Et come on lui dean
dait la raison de cette d6sesp#
rance inhumnaine :
Mais, r6ponditl-i, si Ir
clients s'augientent sinsi. le
iour arriveia ou disirant an
beau costume ou une belle pai.
re de chaussures, on me dir,.
come cela meat deiA arrive:
Attendez le prochain batsm,
notre stock est puise.
.. a rencontr6A Ia rue du Mon -
talais trois citoyens haltinas qua
discutaient chaudement de la
Declaration mininisterielle. L'an
la trouvait epataslte, dans a
sobriete, Iautre pas asez cat,-
gorique. Et quant au troiui6me,
-le plus intelligent dana le ens
haltien du mot,- il n'avait pass
d'opinion. Et puis on on arriea
A parler du depart pour Wan-
hinmgton du President da la R6-
publique. Lt, il y eat un bel
ensemble. Tous trois soauhaite.
rent que ce soit un simple ca-
nard. 11 y a un Ministre am6ran.
cain en Haiti, un Miniatre Hai-
tien aux E(ats-Unis, il y a un
Ministry des Relations Extriean.
res competent, dasaient lts trois,
pourquoi eIc President so de-
placerait il?







LB MATIN..29 Nevembre l190


PAGE 2







Fa~ie


.f IF-
e
>'
* *t4 ^


le


,, ,


O eonowies


FiI'


La mcillcureH [tl ILE p)OuL"

pour laV c i 1i(O.


E vclt< I)artout.


L. P 4H 4 IITZN


la


table et


ANN-AG(LELHOTLM & Co


Aqenls.


'JSIMMONS


Un boi somini li
A travers le inoi,


't li base t(u contort (Id ns le lit.
o'ii", on ne s.turait otiover de mci len s


his (I tc cuxe 1.)riqu par SIMM(ONS.Ils sont labriqut's scientilique.
1 inent pour ri sister : c:iips tl olhtir le plus de co tl)rt au dor-
meur.
On nI pI ul pas t1l '1 l'aise sa.is un hon !ommier. et ce se,'ait
une lohe dite platcer u. ),imat I i s .SIr i in ci ais it'l r. Is
sommiers SIMNIONS notii tails pou, un usage constant t ils dutent
indelinimient.
Les somumiers Sl \MONS sont labriqucts dans des styles si varies,
nue tout Is monde c ut les ac'ieter et se pro:urer du confort en
ormant.


En vente dan, ous les bons magasins d'ameublement.


l'epti" e'nt6 par :


Victor N.MANSOUR & Co.
P.O.Box A-80 ; Phone 3417
Port-au-Prince, Haiti.


.c- IY --


Le Hhun Barbancourt
Coitl la renommnime esst uni it !x : garden sa preimire place.
Demandez p3rlout :


UN HAll \NC()l HT
Uetlt : luc des CUsars.
Vente eua gros et en D6tail.


elani


Nouvelles

Etranqe. es.
-o-
RADIO PRESS NEWS
26 Novembre
Premesse de leader de parti
conservatelr anglais
LONDRES Stanley Bald-
win, leader du part conserva-
teur anglais a promise que le
premier acte de tout nouveau
government conservateur qui
viendra au Pouvoir sera un ta-
rai d'urgence sur tousproduits
manaafactur6s a aussi vite que
cette 16gislation pourra s'efec-
tuer. v Le leader conservateur
a tait sa promesse aux700 mem-
bres des associations locales du
parti qui lui ont donn6 rapide-
meat un vote do contiance. En
remne temps, le Premier J.
Ramsay McDonald a essaym6
d atLnuer la dissension dens les
ranges parlement ,res dans an
ditvoars A huis ctos. 11 ne fit
aucune tentative pour rkclamer
l'unit de so i parti,,nais il a dit
Sq'd voudrait plut6t diriger uun
gtoupe compose souhement des
trois quarts de la pr6seate or-
ganisation du travail, sil 6lait
so .de dans ses votes.
Los r'elormes liseales au Reichstag
BEIRLIN-Une promulgation
dictatoriale du programme gou.-
vernemental de retormes fis-
cales avant la reunion, la se-
maine prochAine, du Reichs-
tag, est devenue presqu'une cer-
titude, comme resuttat de las re- i
traite do part 6conomique de
I'actuel gourvernement de cos-
lisation,
it riin iDrointz, president
da part oi n iqq", a notify
au chrncleher Bruening sa re-I
traitle du Cabinet, parce qu'il ne


pouvait pardonner l'inclusion
es socialists :dans ie Gouver-
nement. -';:
L'anm6e r6galitre desiblats Unis
WASHINGTON--La'.,force do
I'arm6e regualire 6tait de 137.
645 homes au 30 Jain 1930,
d'anrts un rapport da Major
General C. H. Bridges.
II a d6clar6 dans .le I me
rapport qua. Tarmrne rAgalire
6tait inadequate en force.
Le 1iinistre Briand et I'ambasuader
es Polea .
PARIS- Le Ministre doe s-al.
faireA Etrangdres Brlandd appe-
16 I'ambassadeur en Pologne et
les dent out conltr6 pendant
plus de deux heures, sor la r6-
cente cruise suppose-t-on, en Po-
logne Silesienne od six alle-
mands turent tu6s danm les d6-
sordres d'61ections. II eat rap-
porti que I'Allemagne compete
sur une reunion extraordinaire
du Conseil de la Ligun pour
prendre en mains la question.
22emae asiivresaire delaupousesie
iOds trAse de oe'etge
OSLO- La Norvkge t les
Danemaik se sont r6unisa en
cil6bratiou du viogt-cinqatbme
anaiversaire de la paiz do pos-
session du tr6aoe :de Norv6ge
par le roi Haakon, VII. Le roi
Christian et la reine Alexandra,
du Danemark, out assist& a la
comrnmmoration Solennelle de
cetl v6nementlicl6br6 dana laI
principal 6glise d'Oslo.
LxploilI de bandilh A New York
NEW-YORK- Six voleurs ar-
m6s qu'entass6rent lear butin
danas un canion sous les de can-
taines de passants, ont tenu
sons menaces et attach sept
personnel dans uc magasin de
soi', A la 2Jme- rue EEt hier,
A 5 heures 25 de l'aprts-midi,
et se sont entuis avec des mar-
ch indises 6valudes i A peu pros
20 000 dollars.


PROFITEZ PROFITEZ PROFITED

DE LA GRANDE LIQUIDAIiON

DE LA MASON


Viicent BIIEIDi

A L'ANGLE DES RUES DU MAGASIN DE L'ETAT ET DES FRONTSFORTS.
A cause d'un changement de Coma=roe ,
Monsieur Vincent ,REIDY compete se fixer, sons peu, dans une antre Entreim
dustrielie ; par consequent liquide ison Stock en son entier, consistent en .randi
traichement arrives, 6 des Prix de Yaille.
pour laciliter les operations de cette liquidation unique, lea prinxde la Liquidation IW
ront clairement afllchbs sur des Etiquettes attaches A chaque article.
Inutile de vons toumerer la composition de ce Stock d'articles sup6rieurs qui. *at It
jours concouru a la Reputation enviable de la Maison :
VINCENT CREIDY


Ventes en Gros et en Detail, commenqant le 15 Novembre courant.


Prix courant Piix liqu


Voile couleur A fleurs
Marquisettes A pois
( brodtAe
Mousseline I lleurs
Indienue coul. assort.
Diablement-torts A fleurs
Ilaptiste cool. A fleurs
Baptiste fleurs
Voile a fleur asst.
Ratine blanche
Organdi uni could. asset.
Voile couleur uni assort
Calicot cambric
a percal


G. 1,00
1,00
1,50
1,00
1,00
1,00
1,50
2,00
1,50
1,60
1,50
2,00
1,00
1,25


Calicot madapolame(Sp6cial) 1>J0
Tete indienne veritable asst. 2,00
Percal blanc pr lingeries 250
Tricoline A fleurs poor robes 1,50
( pr chemise 1.76
o ,oul flems et ray6 pi che. 2,50
T' icoliue de boie umn cl &bl. 5 0U)
A bars pr pyiain.s 250
Triculiue coul. uui 2,50
( blanc A dessins 2.50
tiqu6 ulanc pour chemises 250
Corvertures de lit blanc 25 00
( de lit cool. 7,50


Flan( lies sport extra sup.
Shuntung fil t
Gabardine ( drill)
Drill Nipi blanc
Drill Union blanc
Doik blanc frareais
Khaki blanc fit anglais
G i iue ei, c ou'& pr t:
Dritl could. a
Qnatre fils poor cadre
Chemises pr hbom assort.
(haussettes pr horn. asst. d
Chapeau de paillc


chapeaux de paille
4 a
KbW pour chemises


20,00
3,50
2,50
5,00
2,50
2,50
2.50
)m.. 2,50
1,75
4,00
3.00
dz. 1500
10.00
12.00
15.00
17.50
2,50


idation Crape de chine extra upG. 12,00
Satin pour upon ,,.,8,00 ,'
G. 0,70 Chilonette de soie 10.00 .
0,75 Voile cinalaisea 7.60
1,00 Petite soierie' ." 1, 5.QO
0,75 Foulards extrapup. "- 4,00
0,75 Satin de chine;pr jupoa 4,00
0,75 Bandes brod6es la pike 8.00
1,00 Entre-deux brod6a 6.00
1,25 Bas de soie 2.50
1,00 Bas de soie chiffon 12,51
1,00 Bas de soie 7,50
1,00 Bas de soie 5,00
1,2 Bas de soie A jours 10,00
0,75 Bas lisle dames 200
v0,5 Bas cotton douz.
1,00 chaussettes cadets "
1,25 chaussettes enfants 1,26
1.60 Orpgandy coul. ant. 2.00
1,0 Voile could. unie sup. 2,00
1,00 Z6phir pour chemims 2,00
150 C 2,5(1
2,50 Z phir trancais pr chemnse 8,00
1,50 Gabardine bleu marin 2,50
1.50 iA fleurs coul. 2.50
1,50 Voile ray6 soie 2.00
1.50 Percaline could. uie 1,50
15.00 Simili blanc extra sup. 250
5,00 Simili couleur a 2Is
15,00 Soisette coul. nouveastts 3,00
5,00 Voile ais.Ac A ras 3,06
2.50 Voile suisse a pois 2,58
1.50 Imitation Tussor 1.7M
3.00 Tte indien veritable 2.00
1,50 Voile ray6satin black P.00
2,00 Voile ray6 satin coal. 300
1,75 Taois desceatee e lit 10,00
2,00 Serviettes de toilette douz. 10.00
1,25 Serviettes de bain sponge 80,00
2.50 Toile A, drap blanc 4.00
2,50 Toile drapc rue 4)00
10.00 Foulardine sup. 250
7.00 Damasse pour malelas 3,00
9 00. Peignes corner dames 2,00
12,00 1 A hommes 1,50
14,00 Peignes come la douzaine
2:00 Et beaucoup d'amtres a wa u on oa W


G
r .


--L~- ~----~------ --- L_ _ ~_~_~~ ~___ __


E, L--~--~c___ -- 4c~--~F~Y


L


~w- -I ~~--'


_~ ___


--


\V


1-


:- .~P~-~'?_J~.-"'Li~,S~C~C~


I'


ear w a er Ie 4ha 9ge mi)
SWASHINGTON-Ls Prtsidea
Hoover demanders au Com
des appropriations por e ,, .
ter Oa programmed comtrarn'
tion de 750.000.000 poar -s. "
tion couame aun mmuBm 4 d
soulagement du ch6 ft 4
6t6 appris eujourdhai. y~i
plana6t6 efoade% s pr i eo'a
nel Arthur Woods. PrtIde ,
du Comit6 argnce poar I
Travail quai a Udclar que **I
Comit6 y donnerait son plus
grand appai. '
de easT
SILVER SPRINGMarland,-.
Mother Jones. vit6ran deMt
ananes d'aun s6rie de ba
du Travail, at sur le polat J
mourir, croit on, dam as u*asm.
son de former d'sle, ovi l
pr6s d'unan, lle seat altb
a Seulement son coar emt rd.-
meat vivant o, a dit le Dr IL H.
Howlett, son UdlMin trsita~
SSeutlement son cuar tisat
core. Son corps t -t
mort. .
uIje dregerie empsebeuiue
CHICAUO--L0 A
d'bommes tombant 6v
deams 1 rmel e par do
a conduit aujoard'hui Aaan
daa alone droguerie qui d
bait one solution contre Is
dans une chambre renoai
trente chiefs. Lea vagabomT
West Madison Street, on
tit6s, achetaient cotte
contre Ie gel 15 cents
ti6 d'une demi-boatsillse,
conp d'entre ens tombant ,
tard dans Is sta r, dmtl
rues et les ruelles. Mal vd ,
des patrons, sMns retenus e~
goun raient deas is droa
au taux de 300 par jour, d
le capitaine Mirtin Mullonk
la Station de police de
plains Street.






LE K4 29 me-. .-._ -I PAGL 3


AI~ -


deo ri George ~ r O 1
Laembassade sanglaiSe
quo Il roi George
a decide do 6co'
,i1l- do Beauvais, ceils
t.riloptatl do i ae-
reconnaissance do loeur
S a6ritoires dams Ie d6-
f-101,
A fosooU
U.- Toate la RuMsie
a* *- uniaoe anjour-
Sonae vaste d6monstra-
adeadsnt la peine do mort
hait ing6niears qui oat
aI i jemeont ici, dane
Mion duavoir complot6
Sd'intorvention con-
piuvernement commu.

du Pap*
A Thomas A. dlseoo
Wlt Orange, New Jersey.-
'6daillo d&cerate par Is
Pie XI A Thomas A. Edi.
r apprcialioa do s pr6.
saUnne machine dicta-
set en route A l'adrese
iaventeur. La machine,
en ivoire at on or
laboratoires Edison, a
preantee an pape en Oc-

sar du trait6
Italo-Ruse
|0ME.- Tous leas observa-
oat aujourd'hoi conflance
Js conference d hier entire
B re des Affairex I'ran
"IDiio Grandi el Muxi,
9 l envoy sovijit(jge
vlua pas vers I'dlablissemen
jleconde parlie de I'impor
Siil6 italo-russe siglni en
airer.
l.- d .. .
Wfesrd'r
pr6sentona nos meil.
souhaits de bonheur anx
Lyncee Daroseau qui ont
Bier, le cinquanti6me an-
ire de leur marriage.


Deces
Ft dic6de, bier apr6s-midi A
lleres, Mr Georges Alexandre
tchie, A l'Age de 77 ans.
Sm fantrailles auront lihe cet
fr.s-midi A 4 heaurseon i'glise
"ailyanne.
Nos condoliances aux families
Irouv6es.
alAle & Loueso


LA PEAU RUGUEUS$
NE.CESSITE CE SAVON


II agit doucement sur les
pores de telle Jafon qu'l fait
mieu. que netioyer. C'est une
combination de savon pour
la peau. II dissout loute trace
de salete et aide la peau da Mre
tendre et douce.
L'EXELENTO
..'* Savon de la pean
Produit une mousse dpaisse
excellent.
II adoucit et entive les ra-
gositfs et -tonifie le cuir she
velu. 17 aide donc d mainlenir
f'eal de la sante.
S 'En vented chez-tous les dro
guisle.Pour 030 cts seulement.
It est est'expedie d&s rception
du prix.
Exelcato, Idioine CeOMsay
Allamta, Georgia L.S. A.

LE8 LANAGES EXCLUSFI
LE 801ERIES IiAUTES NOUVWAUTt.
LES GARNITURE8 hANDE OUTUI
so trouvat chix S
UtPATTE.e COULN a C. iThAI11
43. Rue Oren6t* 4a3 PARIS
n-lO de Clalorlic trills. chaque m"Io, mu
..... ..t t alsns de Coulur, Mulieu -

Pan American
Airways, Inc.
A partir du ler D cembra
jusqu'au 31 D6cembre,une r6-
duction sp6ciale de 2ct,/. sera
accord6eesur nos billets de pas
sage entire Port-au-Prince San
to Domingo-San Juan,et Port-
au-Prince.-Gamaguey (Cuba)
Miami.
Une r6ductionde30./*sur les
billets de passage caller et re-
tour sera accordde.La portion
de retour sera valuable jus-
qu'au 10 janvier 1931.
PanAmerican Air wapi, In#.


S
dltl


I


__.
opimiqr

PONO


riompha


pIc,'


i neul'(l(U


CACHET D'OlR

CACHET ROUGE

CACHET BLEU


found


S



A


Bich


w1SF\


TF


..
')~
IDl -(IV() I

1 fCI'Iicd


Fine Li c, L I

Superfin

Fin


L'embrassera-t-il?


9 Map," ziv


,via. U r. Metr. T ''--
3 TONS tLU BLANCHES
1 Vous Eat Impossible De Cacher Voe Vilaines Dents Jaunes
Ox les voil Js que you! ouvre la boucke


Dil qu'elle pcnatre dans I
bouche cette crime dentifrice ant
septique hautement concentrate you
offrira une surprise agrcable. Ell
se transform en cume exhilaranu
Cette &cume ptnktre en nettoyanc I foa
chaque crevasse miniscule entire lea dents
ille lue rapidement le i iniUios d
germes qui cautsent Ihalemne desagrkable
provoquent la c3rie dentaire, leI tachet
e laune affreux qui les d4pare, e li
maladies des gencives.
Desiriez vous avoir des dents plu
blanches, indemnes do care et d Ig
vm fermes, roes-meutez de cOr e dle
ctfrice qui ne fait son ueuvre qu'A molh
-adopte Ile KOLYNOS-ld voua aur
conqums 3 jurs.


*D E N T
U" ,"ZS.-


Journal LE M \TIN
Port an prince

A AVIS


a
i-


~LjL ~


G( 1OL) SE-AL

ILED) SEAL

BLUE SEAL




a .- -?


Pour A dolesnlffs
Pour A.dolescents


R -l W parce qu'ils sont mouhls de l'avoine
f.,f-~ ,. de choix m trie au soleil-Vitamines
OAT FLAKH5 par des Prced6s Natureh.
**kg-':" CUlTS SANS FLU-
AU MOULIN- -PEND/\NT 12 HEURES

FLOCONS D'AVOINE 3 MINUTES
". O--- -

IAZ)T#I,'~


i I'Assocition dae lWM mbre du Corps Efnseignent
ie
e. et de I' -'tiani *. Frun('atle
;. 7 eirne lrre I'AO t) A 'A I (I ; it h i, Calk "' IJli)RAD.),.
, I..Le ( C n ilt' (I A lm ini-., "tin n '.v, It 1 )tt)iic |.ni'il a s m er't
i pl s en vY tC (jlUC :',()l) t ,, !, 1 de C() ).
l.e p ixdu l)billet t ,Ic 2 gou (Ie n I)ELUX il Uuons doe -i
I ( tuiri e i u'lvlIli1
Sros lot ourJ ; 2,0()() 4 2 4i
1 lo)t de 400()() 5 lots, 1 75
1 IIt (I a lf()0 Ap)i diui tergr s !o' 'K G.
1 2i dI (.fO 1 2 Aladxu 2e g i A) e 49
PI 2 2 25 f50 : A 36me a 16 6
I \ 14 l.otst se tct-ini)tvt par l*s deax (lerniers coinfrr
"de ir ( isa Gros Lots A 5 Gdes 46.
.._._ N. B.-- 'siernent des lots flpgnilnts to is lea jounv
de dix hcui;es a midi au Mgnsni dle ,1MON VIEIUX.
0 L
---, .NTS
liC (j1JHRASlY' do DoneS is h.i ,1,l I' lhII BAUMETUR-N(IF lgig
CalInv 11T11111 llt r iiiril 1:1 d.ilal. in 111h < I nI enli w, iftisrv In corn ervationdles dentme
QUE Chln i I)tillonh tnonlet i Ii t *'t c ."A' i ptour Ioltitratiiin et l p.nsei entl dies dallb
caribcs. Scul, It. Iiaiime' iue-' N rV f lritr'u ,t I l u. In d I intaire dellnitvementl. - E xlgeI
BAUME TUE-NERF MIRIGA
Laborltoire du Docteur GIRAUD, li'h. mi n, t. Rue Dolet LYON-OULLi (I1nseg
jI)epbt A Port-au- Price: l'harincle UUiM.


Durant les mois de d6cem-
bre et Janvier le public est
inform qu'il trouvers a
I'Imprime ie MORISSETT
222, rue Dautes Destouches,
descartes de visite,de marriage,
de toutes nuances uno prix
absolument rsisonnable.


CE SOIR (SAMEDI)
La Compagnie ESPERANZA DIEZ prksentern a I'apprtcia
tion du public Port-au-Princien les Operettes A succ6s.
lo- La Favorite du Sultan.
2o Une nuit dans les Bois Is vie gitane, sa'mnausique,aes
chants et ses danses.
De plus il y aura des duos et trios : divers.
Fauteuil 4,00 Gourdes Loge: '.6,00 Gourdes.
DIMANCHE ( Matinee )
Un +rogram.n spcia. .s preparO pour lea eitants et autres
d A 21- i t i3 tf a1 f a-


a


Entasi.s,: 1,00 (iG s Adullcs : 2,00
D1i 4NCHIl (ISr' e )
Dauix nlllr: s'jper:'es ops',c tes ser, ;: pr et;!:es:
lo AMOUR DEI ROI ( 'poq ,e de Loui XIV e' mise eD sc6ne
aproprice.
2o Use op&relte spciml *, compose tle s i 'tioui hibile ii at
agencies des opret'ev. Com'e de Luxembourg, Princesse' DoI; ;,
Veuve Joyeuse, HIve de Valse.


A U BO IMABCHBE


Bit um Panlmares


VENTE EN GE" BW EN DETAIL.


Sqicea



I iche


V T


qreea 1)ie


rill i I lin1









Sa mecdi

Novenmbre 93()


iA;zzA--2. .i.' 4B


Jo pr6vic ns contre 1'ir
rotation oar beaucou-
de savosis ordinAitios
*.mployCeJ soulem'ntt
le Palmolive
Im-ESS1.-
le Vienle el de Budapest
doni',,le parloir dr ,'epti It" :t
dervi Ii'aistociati pendont
plusde cent ans.
Rucune peau ne pcut rc teri
Lelle si ella 'li .ais ; epu-
lihremeut lavent avcc du savotn
et de I'eau, dit lc ntiiicux
Pessl de \ienue ut deI budla-
pest. Mais site: Employ)cz
n'importequel savou,est dtis
gereux. Vous devez eic mte-
liculeux dans lc l chx d'lun
savon pour votLie liurc.
Seulement u I s IVon 1)U(
fail d'huiles doA c. it dic cos.
inDelques convi, lit i C'acst
pourquiol j irTco)Imiiiiii n seu.
lemueut le Palnolive.
o01i c soin l onseil
Massez-vois la laigtire avyc
du -avoti 'almnolive e ti de
l'caii chi:ltd et Iaites )ienl
penItrer dans les pores E1n-
suite, rincez coniplc tinciil.
Et vous IrouTveI'c.z (iCe voIrc
peau est umervetlleusemeint
douce et onctuense.
Evilez I irritation
Tant de savins it ii'lnt !anU
dis qu'iis netoient. i ls ',,:
spies a dii rci' la tf('X'tr' (it
la pea; ii &* "ltu Sti ; (( s 'c:+ile
coloration. I ;'. 1il(11 in (S! H
savou pur tl he
  • tlales.Sn co' l (tili II (tl (rt ,,
    son contact Int li '! l1-tre
    des plus grnitres huiles mdtiq es. I1 netoie sitenleMe
    et tacilement.


    , La )Daclylo
    Leterie auitouise par I'Tilp
    I'or't au Prince.
    L'-dminist:-alion idc LA
    I)ACTV) croil dc o ir i:
    prier A st" N (n l)brel\ clitlIilt
    on'' pArtir dtn ir'gpe No 3
    el'e ne paiera i scs gttich,.Is
    que les I illets gagti i's (ace *-m
    pa( es d Ileurs sucirhes Les
    Ichete ir's ;onl donI e tt i ns -1
    ment Ip itsd ti' ie ias mnn-
    qner de iv6amer le-, suu
    ches des billet, tl'i% s a. 'hi 'lent
    en les ac'q it unt,, formit'TIi -
    mlent, 'aillt t!'s, ; a pri -
    Cliptio.i, xpr ii T'C r I(" bil-
    lets mne a s L, l dm i! ; 'atlon
    de la i),,'yl' (ttt'141 e dI'vt) r
    de clin r 1 'iN"b relu la idSvo r
    au sujel dc i c g igii. iiiN
    que les porc,:is i,.spt daicultl
    avoir acquilits, si t '. lbillet,'
    n s sont I).s a it u| r1 s i de,
    ieurs sotcltht i


    Le Savon Pa lmolive est fait
    de pures huilcs v tgdtales. e
    ireCviens mies clients contre
    i.s irritations prodluites par
    1ls savolns ( trdinaires. ('eux
    rli se s t I ent tti S.,voU al-
    molive plciivent avoir les
    mcilleurs lesullats apros les
    tK,.ilcintlit' ie Io. t'e pa !(1'
    aie beaut',


    KARNTNTNI PA -I : VIISNA
    .


    Lx Sax oan lalriroiv(.
    produilt ctilei&iicint a ia l
    chine el il i'cst toitchi
    '.iculine in'in j'ins ce (
    'vo. s d(ucliiriez I'Ceii'cloppiJ


    Les scuhs
    in les rl nt dalh s l sun-
    ,on It' li1ll o it' I -
    mI)It h's h I, t'I s
    oi palm d('* li-
    es, tel de ( C')--
    A aucuiie niut r
    kr ';isst ;tnin ii e
    ,ltuelcoinque.


    ila-
    pal
    'lii(
    e.'
    )P


    -'


    Comi bhalien Je
    I'Allince franoains
    I.i 'r6inion des Membres
    du Comite haltien de I'Allian-
    ce ir'iiiqistr| 'en assembldee
    gcnirale aura lieu cet apr6s-
    midi' a 4 henres ct demie prt
    fists a'J.local de Cin6 Vari6-
    tIs, tios gricieusement a la
    disposition du conseil d'ad-
    ministration.
    .D'importantes questions se-
    rolt souinises et solutionnees
    aun course de cette important
    seaace.


    L' loterle des (EuvreP
    C'est lirniche 7 D)e&embre
    iprochain qu'aura lieu A Eldo-
    ::id( l I tirage de la loterie
    ! d-'s (El vres de I'4ssocialion
    tides .,mibres du Corps En
    sign',ani et (tl tomite h& itien
    Sde. 1 Alliance fraigaise
    L -)placemLentf des bill s se
    Ilait d une lafon satista.isante.
    0 n pentt trouver encore
    ipucl(ques billets a "I'Etdora
    I,"')' ,lirige p:ir le sympathi
    qe (Gairaud. au magasin de
    siMr Sinmon Vicux, chez Minme
    SDcuyou, etc.


    I


    304


    AVIS


    L'Adii ni tratlion (Generale
    ',l's Posites ; I'hou cur d'in l
    orhner Ie pi blic que suivant
    vis rcun de li itn Ameri
    ran .\irw:\v ; ( o ," i n avion '
    ,mnilter;. Miami, -Fla. le 2 (de
    .'enl)r pr o 't'aii, ;i destina-
    ionl de l"1. ,m1') ( ler vol).
    L[, male t lorin'er p)onr
    c'toi' ligm'e fert"'!wr'n ) i)hposte
    1' So I ecdi 29) t> i1 irili'i co'i
    , : : Ii. [ I lti ";. |)r c i-
    I 1. ; ; . v .


    Ciiiuqu. St F antc c Ois
    I 1 I I : ,) )
    i);: \ F' I'
    (i 1 .. ni 2 4 I1 .
    S > il. I i I


    Avis
    La M ition UI EIT GAIDBINO
    22,) llit' l)(,iiiC-l-'oi,prend pla
    ,,1 .l'i 1. iinir sa hienveillante
    c:is n tlr (qj't ile vit hi de rece-
    \).i l.; faiiicuse Lotion
    Lotion V6g6tale
    a la s du IDr Datll de ifawiburg
    C(elle lotion, coinme on le
    salt ejii, previent la chute des
    cheveux quel que so:t son de .
    g e et lortilie lescheveux tout
    en leur donnaut un brillantet
    une souplesse remarquables.
    Succes garanti. Prix d6-
    ti.iul toute concurrence.

    illlillinliiillilll illllllII llullllII lllllllllllllliiiiiIIIIIIIIi ll
    COMMENT
    RAJEUNIR ?
    L;i travaux de nombrenu mrdu:int
    franvais cet rangers cntropris depu* la
    comnrnmnication infmorable de BOWN-
    SEQU'AI) ot- la possibliiti do rajeunir
    etrc iehumain par absorption do glandes
    fracicshea daiimaux, ont conduit & cotte
    conclusion maintes fois viriflfe, qu'il est
    maintenant possible, sans avoir recourse
    aux procddes operatoires (Steinach,
    \oronoff), de restituer i l'organisme,
    tlre? 'llommee omme chez Ia femme,
    soni cnergic et sa vlgueur perdues A Ia
    suite de nmaladies, de fatigue physlque
    ou c6rebrale, de vielllesse pre6matvree.
    et d'effacer lea stigmate a de sett A.
    chance pr6coce.
    Brochure giftalle t TVt&
    F. St.0Im1'Nt. Ph". Port-on-PrIne
    at dans toutes les bones pharmael0.
    LE "GLANDOPHILI"
    ouls distributeur : A. THOMAS &* CO
    15. Rue Martel, PARIS


    Iol 1ez o(s les lhllus


    rr.


    La Compaguie d'Eclairage
    Electriquc a le plaisir d'an-
    noncer au public que le ser-
    vice de vente de tous les arti-
    cles de son magasin sera re-
    mis au Comite de Ia Croix
    Rouge pendant les deux jour-
    nees de vcndredi28 etsame-
    di 29 du courant, et que les
    ben6fices realises seront exclu
    sivement au profit de I'ceu-
    vre.
    Les maisone suivantes ont
    bien voulu apporter leuraide
    en etabiissant des comptoirs
    d'objets tr6s intDressants. Ce
    Bont :
    March Crystal, Bon March6,
    Garage Kneer,Mohr & Laurin,
    West Irndies Trading Co eL
    d'autres.
    La Compaguie profitera de
    cette occasion pour faire les
    demonstrations de tous see
    appareils electriques et ofrik
    des ratlaichissements et cer-
    tains prix.
    Compagnie dEclairage
    Eleetrique Purl t( P, since.





    S1*1une prescription do
    SM4fecin p mr les Froids t lIs
    itax de lire .'est le rem6de
    Cm)n u le plus rapid.
    (i6ti enrtableties aussi.


    IRgen6ratour moderne
    SUPER-DaPURATIF
    Le pl.us paique ux Colonie!
    Combat : Maladies du gang, do
    la Peau du Fole. Constipation,
    Age critique et PALUDISIM.
    LADORATOIRES SAFITAR
    39, Rue d la Ckapel., PARIS
    APH4t-u-raniaee:PbamoeW.elCL. I.


    ompaqpnie g qehrate
    Transatlantique
    Le steamer "Carimare"*
    parti''de Bordeaux le 9 crtest
    attend le 29.
    It repartira le memne jour.
    'pour Santiago de Cuba et lee
    ports du Sud.
    La suite de I'itin6raire 'sera
    flxte a i 1'arriv6e du navire." |
    Le steamer .Antilless,atten
    do. 'A Jacmel le 25 crt.,repar-
    tira le mme jour pour La
    Guadeloupe et La Martinique,
    via Santo-Domingo et San
    Juan P.SR. pregnant tfrt et
    passages pour Le HAvre, en
    transbordement A Fort de
    France.
    Port-au-Prince, le 20 No.
    vembre 1930.
    E. IOBELIN & Co. Agents.

    Attention
    As profit do to Croll Reges
    (Seeis( led lHili )


    c Velma Lykes,
    a Tillie Lykesi
    Bureau: Rue du Mapsin


    28 Novembre
    6 Dicembre 1930. ,
    de l'itat, Boite t'oste


    Manutacluie aitienne

    ae C(iaareltles

    GEBARA&C0 3

    Les Ciarettes _m

    BaBas Fantal-Leon

    "Dessalinienne'I

    Colon

    .Republicaine j

    w Porl-au-Princienn
    Grte is latfinese dedleat arime font le dItle*
    dos vrirs almaltes.



    ALUMINUM LINE i
    tI>parts directs de New-O4rtne eL doe Mobile]
    poor les ports do la R6publique.
    Uao hammer laisi New r0l6ans le 18 Novemore
    et Mble Is *0, directenoeat p.jar Port-a- Priuce,les G
    et Ice i, rts du Sa .
    Part as Prince, le 5 Novembre 1980.
    A. de MATTEIS & Co. Ateata-Ginerux



    AUX CAVES D'HAI
    Cot E.1blissomeat de premier ordre, per ses
    nsitiesa, as grande ile & manpr, son Mervio ir
    ble se tient A la disposition de" S6nateuam, des Di
    Irs rOeptioa. qa'ils voudmivet oflrir ou do e-ox
    SdraiOt oraniser des ts es ler koeaseur. .
    I Prite doe 'entendre *vee I sDirection.
    Phone: 20. Ea. FLORVILLE,.Propri


    CHOIX S'ARRETERA


    INEVITABLIEMENT SUR [LE


    ii


    sa


    Purcet ct la finesse de son a lome naltuiel
    SDIS71 LLERIE DE IAIGLE

    M. FONTAINE, Proorietaire

    Depot: AInlh des rues Danies Deslouches


    dec


    lEtal.


    RdpresenIanls: St-Marc: H. Deschamos
    Cap-Haitien: M. Giordani

    Jacmel: Pascal A. Brun


    Insurancet;o


    Une des plus fortes.(COMPAGNIME

    CANADIENNES d'ASSURANCE


    sur l'VIE


    EUG. Le BOSSE & CoA

    Agents Ginoraux-


    29


    Le Martin


    14 PAGS


    Taum-- : a

    Tdwpbee: SO


    ET VOTPI


    Qui,


    prix enti,.csl insurpassable pout


    e1 lta(m siIn


    _ II___


    1 ---


    ---- Ic. Ar


    -- --- -~YY ~4F;n.


    ~lg~S


    Cordonnerie Mont- Carri

    h-Jyppolite R. Jeudy

    AC)rs O t PJsr*: GRAiNDRUE IT ,
    .".Viet d'arriver *a bel at rrati aI ierti a*t n e Ciot
    re de taste fraich3Ir et t toils b N(1.
    O y tronvera, ea ostre,dao brete~lt,'ai'ravttchilii
    Chapeaux. etc, ete, et tiU astrs articles do ch, 3ix,
    goit et A bon march.
    Mesdemoiselles, Mesdame.s, Messiers. sneuivisite a
    i la CORDONNERIB MONTH CARMEL.



    Lykes Brothers S S Co 1
    Texas Saiti Santo Dominao Poite
    Le seal service hebdomadatre et reguller
    fret entre les ports du Golte du Tetas directeme
    Port-au-Prince, Haiti.
    Poor la reception rapids et lI manioment habile
    importations, se.vez vou. tujoars des navires de la L
    Lae praciem aerriviMst & Port4as- Prince sont ,,]


    ._a


    'IMMOM _




  • University of Florida Home Page
    © 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
    All rights reserved.

    Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
    Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs