PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04987
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-28-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04987

Full Text






Isetl Magbirs
DUULCTfiUM
I aui AMElICAIti 1358
ST"PidONBE N* 2242

-. "AWB i* k M


P'ORT-AU-PIUNCI (HAITI)


L Jess-Jacqu.ie ROUSA

JEUDI 27 NOVEMB1IL. 1980


Gouyernement,

son here et sa tache.
-0-
-- --
Si'0 s njfaisons aucune A la discretion do president
aslt6 p our reconuallte d'HaIti, conlrme, d'une part,
mdod sinc6res efforts patrio- ce que nous disons, et d'autre
Sont dt6 faits, doepnis part, trahit la preoccupation
Iervention am6rica inede rasliler ce r6tabihasement
'tor combattre lea eftet do A l'6ch6ance do trait6 ou dans
|M de 1915 et substituer no le volsinage de cette 6ch6ance.
-tm ordre de choses au r6. C'est un tel plan que se
qu'il implique, et poar soot pass de mainsa en mains
re bommage Aces efforts, W ilson, Harding, Coolidge,
o 0e8 devons pa s, pour Hoovyr et qu'il eat donn6 A
ab, perdre de vue la r6alit6 celui .ci, chronologiquement,
-: slar que, jusqu'au plan d'ex6cuter; comme, avec la
Jbc et an rapport de celte meme chronologic. il est don-
|ajission, tous ces efforts. u6 an gouvernement nationa-
*I deit de leur constance, listed que nous avons aujour-
tireAt sans eftet. d'hui de recneillir lea eflets
C t depu i la mission du plan dtabli par les Etats-
icaine pr6sid6e par Mon Unis pour I'application et Ia
Forbes qu'ane nouvelle liquidation do trait .
msective s'est ouverte dars Nous nous en voudrions
pilt horizon politique, a de d6truire lea illusions de
Mselelle-mAme par le geste ceuz A qui il plaIt de croire,
S tle president Coolidge, a non pas qu'ils soot amenes
i tde son mandate, dins anx aflaires en vertu do da-
i s' elections legislative veloppement de ce plan, mais
lre du jour des activists en vertu de lear seul herois-
|lcaines en Haiti pour me avec la mission d'accom-
tste 1930. plir ce qui maintenant va dtre
S'il faut rendre A chacun accompli.
-qui lui est dd, il n'est que Ce qui va etre accompli le
to de reconnaltre que le sera uans le meme ordre
movement de rdtablir notre d'idees, et on peut d6s main
Mirage universal a etW d tenant en juger par les con-
denchR par M. Coolidge et que clusions du rapport de la
on successeur, avec la com- Commission Forbes : inutile
mission Forbes comme ins- de parlir en guerre a la Don
irument, n'a fait que realiser Quichotte; it n'y a qu'A tendre
Sor ce point le programme de la main pour recueillir les
fancien president. fruits dejA msrs de la liqui-
Ceux qui ont pu ignorer dation dZ traits, en se r6si-
ou oublier le serieux et I'es- goant A I'avance de laisser
prit de suite a v e c lesquels mtrir ceux qui ne sont pas
es gouvernement do grand encore A point.
Etat voisin traite habituelle- Nous n'entendons pas dire
sent ses aflaires, ont certes pour cela que, du c6te haltieu.
criu que, A un moment des non gonvernants uoont rien
tiraillements entire lui et le laire; nous les avons en trop
president Borno,celui-ci avait haute estime pour oser pen-
pu avoir le dessus sur cette ser atisi. Ils ont A tenir leur
question des elections, et r6le de partenaires s6rieux
Staut avouer que son attitude avec cette double et precieuse
itait bien faite pour donner directive: Ie manque de vi-
le change; mais la suite a gilance et d'habilete peut nous
bieo etabli le contraire. exposer A ne pas obtenir le
En r6alite. des apr6s le vote1 maximum des avantages que
do traits de 1915, suivi de peu t permettre aujourd'hui
tr6s pres d'une hostility par- d'envisager la situation du
lemeutaire qui promettail trait; trop de morgue ou
d'altr en croissant, les Ame- d'arrogance, ne d'un point de
rksa 6se se nt rendu compete vue erroo6 des choses, pent
'vj expedient come celui nou s exposer A n'obtenir
E, d nseil d'Etat etait indis- qu'un minimum.
p1ble pour I'accomplisse- Cest le patriotism qui nous
| i paisible des fins du inspire ces considerations et
aIte, et c'est de propos de- c'est le grand credit que nous
qu'ils obtiarent du pr6- plaons dans M. Vincent et
t artiguenave,coup sur sea collaborateurs qui nous
le double dAcret de dis. encourage A lea exprimer ici
la6tiob. J A leur adresse. Tant pis si de
Leo'ifit que, apr6s -es cir- faux heros on des pourten-
|os0tances, la Constitution de deurs vienneut tout gAcher,
|$18, elaborie avec eux, a plus pr6occupls de leurs per-
7re.u le retablissement des sonnalit6s que de Ia situation
Chambres A un moment laiss6 ou se debat la Patrie.


M*
es lectures

Devinette

Un avisde L'ntd.q NationaliM'e IS
atS que, r6unis at sige doe a
ftous la pr6sidence de M. Louis
lui., lea membrem de eette .oci6t6
igtqune out d6cid6 de la disOUp'
R, boh sans avoir, au pr6alable,
une lettre a M. Perceval Tho-
pr6sident, pour le f6lifiter
S d6vouemenu t inlassble ak la
ides intts Atilonai.' l
done 'da piquant A catte
spers6e oai quatre vents de
e, 'est, plus que cell de
XzrIPatriotique tonvoquant son
poor entendre des commuai-
OW impa'rta es, plus encore
WIN< convocation du Parti neto-
wfumilliste poor. la r6cetion deo
Mat no.v nl. m an n= 0 t


Wider de l'envoi d'aun-S.age
ladent del la Rnubli L enm
M Ia solution de la quion del
is,- -plus que tout oelai,di j
Il donne un relief particui er A
note.c'est que cotte decision de
M Nationaile correspond exac-
at A la nomination de M.Pereal I
iY come Secrtaire d'Etat dam
weas gouvernement.
i eomprend alors que wat lear
k des commentaires 4cot voici


C'est que, dissent quelques-uns,-
mait ce font les mechantes langues,
-- I'Uniom Natioaltisle est A regard
da pouvoir ce qu'est ie moyen A 1'-
p d do ela in; c'est clair.
On encore, dissent d'autres, la dis-
rrhion du group nationalist peut
tme t n mMinaAie N'un optimism
aveuoile qui comsidr tout r6alises
ses deidersta per le it m4me de la
p6senaee 4e son chef 4as le gouver-
Snament; vous saves, il n'a qu'A se
montrer.
UnetroinAmme versiouveut que I'U-
piAo Nationalistse onsidire come.
exclusivement miens lse rsmultats ac-
lis;s:te a tlorts b p" rien A fair
son -q' aia er4'0umonnerlea
atresoeaxqiO f'bnt ~w ien (Rik
Enfli,quae ala-jeT(vous avez quel-
quo tayau, faitet-mo done un sagne.
Lux.


Est one pretciplioa de
Medecin poor les Froipds c/ L
Jiaux de tte. cst le remde
conn le plus rapid.
| 606 enkiablettes ausi.


En venite dans toutes

les bonnes Pharmacies
,. -


Propos

cache tes'
-o-


I EnBelgique
L'iiscription de la bibliethEqe de
Lauvai sera-t-elle maimtease?

BRU'XELLES, 23 novembre
\ -La balustrade de la biblio-
Sthque de Louvain, don't les
plans sont dis A M. Whitney
IWarren, architecte americain,
a donn6 lieu, come on sail.
a un conflict aigu. La taute en
stA I' inscription latine qu'elle
Sport et don't nous donnons ci-
i apres Ia traduction : ( Detruite
par la lureur teulonfe ; recons-
truite grace a la g6nurositA
a nmericaine a.
L'aflaire est venue aujour-
d'hui devant la premiere cham-
bre del In our d'appel de Bru-
xelles. M. Ladeuze, recteur do
Ia celebre Universit6.avant atta-
qu6 la dIcision du tribunal de
Louvain qui avail conclu au
maintien de l'inscription liti-
gieuse.
Le recteuret ses partisans son-
tenaient que la phrase incrimi
n6e Atait destine A perp6tuer le
souvenir d' ne guerre qu'iliteait
pr~lerable d'oublier.
Les partisans de l'inscription
Ssoutenaient qlue I cardinal Mer-
cier l'avait lui-mcme approu-
vA6 de son vive'lt.
Autjoird'hui, cependi'iit, M.
Nyssem :,vocrit du r c;'.ir La
deuze, a ,ticl 6 qu' ri;'n ne
permelttit d'assurer que i, car
dinal Mercier t 't exprimn une
opinion seinblo 'e. Ce.i ra done
Saux partisans d& M. Warren A
en laire la prenvc.
Pnour essaver de d(montrer


Ls feninesen gnral, temoignent Sera ouverte du I9V07:le cardinal n'avai. pu ap.
assez peu de yInpathie pour Sthen- 9 au 2 Mal 1931 quoe le card ina!oavat. pit ap
dalet son euvre.La raison la plusap- 9 auprouver I inscription, Mailre
parenteenest peut-itreque Sthendal Nyssens a fail remarquer, en
fitungrandanalysteduccwurfrminin -- particulier. que l'orlographe
etque les femmes n'aiment pas etre d'un mot Ait mauvaise et qu'il
tropbien devinees. Une autre reason C'est ce qu'on appelaitifl y aurait tallu' crire non Teuto
lus seuseei queSIen a lqnin ine tren aine dannes IFx- nica mais a Teutonico .
it pas souvent hieureux en amour, ?' uil tretlaine d dnnees I' fx- mais u Teutoico .
avaitunefaqon a luid'aimer les fern- position Universelle, et pour L'examen de 'allaire a k6t
mes,en se contentant de l'illusion du la voir, les tones accouraient ajourn6 A domain,
tretour. letait heureuxmemne quand o : ..rac a d an
ellesletrompaient,naistun parent lat vers Paris des quaitres coins ....- ------ --
deohosesi inpiqueun sentiment tout du monde. II n'y a que le A LOUER
uperfciel, it 'abri de la soul'ance. m de chang ,car celte fire Une mason comfortable
tout-A-fait I'hommne sur qum lies n% est universelle et internatio- avec d6pendances, bassin et
ipuvent exercer leur droit absolu de nale; elle est ouverte a toutes eleclricit6 an ibolsde Schultz
fire souffrir. les productions et aux indus- S'adresser an "
ontinuerait sans doute A aimer les triels de routes les nations.Elle Dr EugeC ^AUDAIN
femmes.comme on aime la musique. occupe chaque ann6e 400,000 553, Avenue Magloire Ahk-
oules fleurs...entredeux gorgeesde m6tres carries de terrains broise, Phone,'34-7,
"incomparableRuH S,'ri,.: CACHET COmpreat pls ( 100,000 .
m6tres carries de halls cou-
--verts. A vendre
Les industries techniques- Divers mebles agis pour
S Mcanique, Electricit6, Ac6ty- saDovesmleuAles aengltistpcr
t1ne, Fobderie, IBtiment, Ma- nsal s .anger et chain
chine Agricole y couvrent bre A couches presqueA A 6tat
A elle seules plus de quinze netf
hectares. Pour tous renseignements
Ce (raud Marc l nterna- t*lephonez au No 3404 entire
CE SOIR tional auquel participant plus neut heures du matn et a hs.
Sde trente pays strangers, la du soir.
JUDEXp Foire de Paris est r6gulire- ...
(Suite) meant Ifrquent6e par les ache-
EntrAee: I gourde. teurs d monde enter. *
DEMAIN SOIR La foire sera ouverte du A u Radio
Le gros succas de Dolly Davis 9 au 25 mai 1931.
et Andr6 Roanne dans D'importantes tacilitds de eici le programme de concert iui
LE voyage et de transport sont sera exealo remain soir, la Sia-
*D 1 v assures aux exposauts el aux tion H. I. I..
Fauteuil 47 acheleurs se iendant A la 8.00 p. m. Orchestre du 2* rk-
EntrEe : 0,50 et g ourde. toire de ,'ars par chemin de gament U. S. Marine Corps.
fer et par avion. Le droit de r(Sousla direction duSgt. Wood)
visa des passports est r6duit I 1. Luspiel.
A un franc or pour la visited 2. Ida
D im anche de r oire.a 3. The Moon Is Low.
ANNY DE MONTPARNASSE Les marchandiss en pro-4.eixcn eod.
Une com6die amusante, tou venauce ie iel'ranger y sont 6. Woman M The Shoe.
U^ s cami 1 d" e ,c d.o Ia 1 4n6. Woin- Iu In The Shoe.
jonrs mente dansunboun mouve- admisesen franchise de dous 7 Lts Go Native.
ment. pleine d'entraiu et don't ne et bAnaficient surlos ,les 8 30 p. m. Lecture par ie Ser-
les tiets comiques south nou-chemins de ler rauVais de la vice National d'llygi e Publi-
veaux et constants. G gratuio du relour. que.
Anny Oadra interpr6te cette On peut avoir tousles ren- 8.40 p. m. Monologue Crdole
belle cevre avec un entrain seignements desirable en s'sa par Papa Youtte.
communicavil, une gaminerie dressant A l'adminis'ration de a Pilite moin ap mari ..
charmante, une sensibility dtli la Foirc de l'aris. 845 p. m. Orchestra interns.-
cat. I"tioral. (Sous la direction de
Andr Roanan lui doun'e la 23. Rue N D des Vctoires Hrauz-Devonshire).
rpaublique afec Elgance et.is- 23 Paris, 2e Arroudissement" 1. Happy Days, Fox Trot.
prit, 2. Laugh Clown Laugh, ValSe.
3. Flower of Love, Fox Trol.
S.....- .... ...* ..._- 4. Cause I Feel Low Down.
.. .. --Fox Trot.
L5. Go Home Little Girl, Valse.
i 6. Myosolis, Mringue de J.
28 d raus.


ST oq r I a vL"
," r rl :-." 7.Nt,.coot ,



G aUIDt PRATIOUE o me w,.w .


re iii


... a rencontr6 deux de nos
amis qui, commod6ment assis A
l:i table dun de nos grands ca.
fes, vantaient le goat, l'ar6ma
du gin Sarthe. Car vous dev4s
savoir qu'il y a aussi un g a
Sarthe. LiI journalist qui assi'-
tait A lIt conversation, guard it
un silence imperturbable. L'un
des discoureurs dithyrambiques
lui demandaalors comment ce-
la se faisait-il qu'il no donnAt
point son opinion sur le g a
Sarlhe. lui, qui,si souvent, van-
te dans son quotidien lea deli-
ces du rhum de la m6me mar-
que. Le journalist, philosophy.
quementsouriant, r6pondit:
Je ne parole que de ce quo
je connais. Le Gin Sarthe, is
ne le connais encore que...
Que de vue? l'interrompit-
on.
Meine pis, continua-t-il...
De now seuleinent...
... a vu, avait-htier s)ir, sur
i io tOi lia iBos-Vtera. une au-
toinobl) Lt- li Lignee,qui pi.ssa A une
Itdle vi'cssc quc les pielous ber*
liu6sn'en current nii leurs yeus,
ni leurs oreilles. Malheureuse.
mnent NOTrIE ( .l n'eu! pas le
tenips) de prendre le numuro de
la voiturt. Ma s le chauffeur no
perdra lien pour attendre. 11
recommennceta cerlainenment et
celle fois o()t ie le rrtera pas.
Car il faul bien que les cheva-
liers du vo a l coiniiieicent A
se rend(rc c'Oiple qu tine vie
hunmaine ne put pas 1cre a la
merci de leur caprice.

... a vlu 'in ::naleur de spec-
tacles rares qui jubilait. Et il
avail raison. Chest que nous
avons une Iroipe (Jul va repre*
senter, ui VaiS-is. A partir do
jeudsi, des l)Ctrelles senisalion-
nelles, et en lr,ifnHis. Les pho-
togral)tphesi (lul'aaieur i vues
sont twilles (ti (it est emballk
et qu'il neI prell que des suc-
cs Ccoiinscutil t'l Iorinidables A
la trotIuiW. Nor'n ( it. sale avec
sympatlie 'arrive de Celle
troupe, just aii moment decette
6re iinOtivllo, qui predispose
tous les cwcuis hai:iens A la jois
el aux pltisir.s

...a vu, avant-liit r apti -miJi.
un de itos graunds homes po-
liliques qut passait daus &a
voiture. Tout pros d la Maisoa
Auxila, il croisa une bien jolie
levantine. II se peicha A s po -
ticre el Jui dtdia le plus gr-
cieux et le plus joli salt qt i
so)t, .i,,lis qu'lle, die son c6lt,
SI11 ;L tlrc.I >it le pius aimable.
des soutil es.
'*
a... vu un home d'Elat qui
racollfilt, hler, les ewbarrvs
dans lesquels it se Irouvaitquetl-
ques jours avatit le Te Deuw.
lEn elelt, le pauvre home n's-
vail pas de luyau de pole et il
en cherchait un parlout. Au-
cun des magasins de la place
n'en ay.,indan s son stock, I'hom-
Ime dul se rabaltre sur un ami
1ni lui en preta un qui datais
e vingt ans d6jA el qui, par
consequent, f'etit plus A la
mode.
*
S ... a vu un denosgrands avo
cats qui, aux environs da Gmaad
ll6tel de France, cauatt aves
uue bieu julie blanche. Le lchr
SMattre uvait en main so boee
Sserviette janne et chaque ois
qu'une auto oul pourraitsoe troa-
Sver quelqu'un de sa connaia-
sance passait, il se voilait le vi-
sage de son maroquin. Mais ce
la n'empechlait pas qu'on le r*
conntt. Aussi NoTRE (Eu. I@
Spent-il jusqu'ici s'oexpliquerpoar-
I quoi e-t avocat qua, dailleears,
est hres it.tlligent, joait alasi
A lautruche en pleie rue at
sous un si beau soleLd.


Assdrez-vous contre aeekidea
la General Accident Fire A


Life Asuarance Corporation Lk
waited a.- Vve F. iIulM r
Apat Gd&WaIp


La Foi 'e


de Paris


.-` -* --~ --- --: ~ r ---------r ~__~ _~~ l~~_ L~r -- _L Vow,


_ __ __


__


Je m e re-uds pas crnmet o
Ue pirler dams as eerele,car & eka-
qae mot, il ludrait passer a re~.e
teas lea Its qua semi la; il laudrait
comsaIlrt nmrs car cl rs, ,suioir
clears kisteires, peor ire bie stir
de me ries dire qai poi., citraser
quelqu mm.







. PAGE 2


I MAT1N=27 Nv nbre 190


~~S


Le Rhumi Barbancourt
Don't la renominee el universe;,e a gard6 sa premiere p:aCe.
Demandez p .i lout :
UN BARBANCOURT
Dlot' :Rue des C&ears.
VW'nte en gros et en Detail.


Enqu6te parlementaire

L AFFAIRE E

Neptune-Louis-Jacques
-- -- U---

Le droit haitien s'est enrilh I ler secretaire du 3e bureau
d'une procedure nouv.'llc : l'c.n- vote, 11 ignore le candidate
qu6te parlementaire. q.i'l representait. Le magistrate,
S~Nous avons souvent entendu interroge, dit que Mr Coulan es
soutenir q ue la volonit des rIepre.sentail le can(idat Charles
Chambres est au-dcssus dtes lois, Cesar. 11 ,illirme que le proc6s-
mais nous ne pouvions croir,' verbalavail ete dreseen double
qu'il fallail cinq idepults pou[I p:r le vice prisiden: le soir du l 1
remplaces un go .1I 't sli auction. (Y ):obre :iussitl t v.pr)'Cs le brulile-
La loi a d,'s gr le m ug i i. i I I it It i 'St(s t i11 ''1se l ue!es2dou
Lebluni c Idu Tl 'lrab i!l ivi ,, WI. es :v::U It e i glcs par iou,
'Asuse-A-VcU o r n il t h'.'i 1' mbr'i l n bureau at ItI x
les aulteurs des c('In s i t r ' '.on d" L il 'in qui 'ail
commis dilns I ( Coi M'iW d'.'- Ip i' 'O .ii p s la lecture
quin, rnais la ("h'li. i r ..s im' I'. decr'ier bulletin.- 11 di i
raine a d i gui, p l'ur c,, lt i quill a pris nolte pour le bureau
cinq de se ombi'. s. ( I < i sull'ta l dil sciIuin q .1 : t t
bLe moins q(u c u I )U ,i l;is J, i ci :pt N: pptui 3 :'(i;
c'est que I. p|r ''l . w, v -- '... l.iiql 3S.
Vr iau... t il e.,t ik r'I of v!) i A 1 11 'si i ;I It soIiie i .
reunion des pro, ih.,iin li n,- l',)'reuve d,( I 'crilture. 11 dcrit
bres- je parole de routes cells quaitre ligles et se retire Ires
a venir- il landra penscr ;i la dinue, mais un peu etonne.
reunion de trente six "'oims- se.ul)le-il, d'etre inmle a cette
sions pour essayer (ie t(I)io vel e II'j e.
les faux en crPiur e 1,,i s.. rnt I Le tmoiln que I'oai altendait
d6noncts par Ie- u-in i,,!., t: I- iv',c anlxi ut", I;. piece dfe i'sis-
tus A I'urnetP...\l''-i It; i i a'I ('', si ,n p iut (i diSe, M r Lu-
dit-io s il s(oiv.'''-.i < ,.- La't,'ine est in roluil. .
CU )OU ;IISo ,, 11ll Sii 1 ,;;; ,Cn 11 :I'C V.1 t '' itlci ellli et "l g:ix l-
1932,du seul cas ,,,|),ii.i. e pro>v ale )
Jacqut2-. ,'liai ,' t d l I')UX. voyltlls t)rli -
10 lii'mr-S (1. inlil i .1 t, -- iI o1 'I I- et 1) lgutls a pro -
m issi see de,' [lui0 tral'c, "- 'It I ', 1i- I lA o in-J'.+'(iU ,' ali ,3. i) m ';:
galrd N LIm a. Y (V',; *C,: 't* 't *1 t ". i '"' ( 'g.I, l',, p
Toir, h ) quIet .1. 1; I m ltii1, l1),i i)uln Ii'. iv.ilt
onvie se tr ,, I ., p-sse ,) s, s '[tctt'fm s i, L,- ,1 c-
I'Hotel c(,iin I' ; es. It1 p,'se d'ab)lt a.ce
linlerrog lt,, e i \l ;,! ,:,ri .I t' ti. \ )iL ,tjulq l, rtalre
com tnlu 'l 'I M. I '.' ap i.i : iordre p r" It d( )it;U
qui d cl l re a, i. r itn, k ..,,i- li (:h In. lN illi ic' avoir
m etue di i o.1'-)I ),. d s *o. i i ,i.' ln i p,-oc v, rlal le soir
de M. Josepli Apoilo i,p -i tll t 'l It Icltobie qui comptait 501
du 3ene bureau de vote d'A- iots ray(-s, uu prolongeiment
quin, le procts-veil)al, en dou- (ie ligne et trois renvois en
ble et (d e t;rlnie, qui ci nsi'ait' i.1l ge.D)'i (es.e proces-verbal,
les o; orations e'l'Oct r' du (ill i, Ncptune a obtent 17(6
jour et avoir exc dl, '):' ,s le.s voix et Louis Jacques 13S8. Il
pieces au prt pt I I, l 1 .tli'rie (1qu: tCV proct, verbal a
du lendeinain. t J, i : t t r e in p 1 a c V
La coLnlmiissioil iOpit' ), M. M i tr. o qu< d( u res t'
Apollon (qui ,ili, in:- lai Na ;c Ia' :, t- .nullmunlilqu6 par lc
ration du minag i-i t, I I + .,s E. s. A iai question
qu'il lui remit 1 p ,'res v" i n i p':. N1 na, a s.voir 1
en double, vers 11 leuii- da 'p. o Ies- IDI a et. expt d (Ii
soir et que ceClui-ci avalnt (( ',ux t',:Iy s eln (double, it rtepond(
dress d'apres un tmodeic v al u on itn" '' I'aticst:ilion 1du
de Port-au-Priit. 1, .: I' let ti atlirnle avol requ It.
president,M. ltichluiad l.:ilmal'tc l h-6s- .VI en double. MrI
qu'il a Lf'Ie signed d. toios I' i l ,i(ici :-;sue :a d. pos;iiton c
m e ll)bres d(tl buril- t' i i' I '.
Lucrece Lalanne' qiii .; Ii b e p): ..ie; de la tCoiluilis.
la salle apr s l' I ;>i ,' ', )1 pal Icientilaire einiandll
du rdsullat (L c iun I ;CI I L,' M :gi'.'r,;i <: )i tinat, nal de lil
accuse: N ptuii -l v. i uiin'iiiii r I cilltir d',l :'r
Jacqiiis ;XS.- 11 i .ii l .'W ''n t el i Iste 6lecior'ile ilu
procxs-verl').i n c co I;,, :: s, a, l> ur' 'ii I' '\ ';t
rature, 1i :tlrlis a Uii ,, :i it' ' in" e, ei'e:it 1 -
L'huis'sef In l.(, th l ~ i ti' 5. i l ,Nii, '' '\' .'t ; t
Labatte qui. tires inlIAC c'i ln c.'; n I 'g.' otlolrte d, t'r
de comnue uni e'nIii, dit aux p 6ces, la commission n dcid,
enqueteurs q' e vice pC isihdeut l',s I 11r'I r,'i tA rules tiau tiles
du 3eme bureau,ti leiinu Ii p.u- Mr le IX'pute Yrech (.hatelin
me pour la r(d ictiol d i I tes- lianidt i' sat,.'irFO .'r le nol:air
Verbal qui mi':. pas et; tail ci" ,r 11' (0,' .. l. Iie ()H;lr' ('st 'n
double pa'rce que le ,c('Sid-n', 'oduiilt, il sLm leh i t I'.,t e 1; I
Sdu bureau se dis:nt I 4li,.. , 11 d(it'l.iro qtu'il a eti re
avait remis la suite decs tl V:a'iix : -, i' ( IL '"' du l i ()t' loe, p;
au lendem an, .aii I : i- 1>' i,, lI ioubLo linL, cantiiidat rjlli
ces-verial U iit i ii.'1 |),i i 1' iq c':' po) r a,.s; ,;tlr aL
tous les ineibres ii' iu 'ii p oui!l !f'ei dre eIun la du 3t
comporlait d< s mo1s r v & ut: c d( voec et consigned
des renvois|e- gri.;d io(nli l (. C ; u'Ltl d, ti) sci utiui. 11
AprEs le depouxlle ienlt, d.t-il.le ': Iout 0 1 ,' s, de dire que tou'
res lta,t ltat : Neptune 171), tinuco s do bureau igno
Louis-Jacques 138.-M. Labattt 'it sa p 'seiice, ias qu'Il a
setroubla quand ie depute Nu- ilexi rexmpli ce qu'll a cru etrn
ma lui deman'la d'expliquer la 1 m111ni.lteir:, car le leiidemaiti


presence de sa signature aa -: ,L '- d( es":i acte doul :Mr DUi
d'un proces-verbal qui accuse 'i,'liii- deituIt expedition. Aui
des chiflres autres que ceux o ''ions i'ressantus et ironic.
tes par lui. MN. Labai- so Ir'bl (i (: 'I" dti Me' Cilce1la)in. le paiu
longtemps et finit par d \ , iolmire, visibinlefnt trout,
qu'it avail sig! I.. ,ic tb dot ll:.!. .' Ilte suis pas
lendemain, croyaut sigi.r i ,)'':'lt ilIt-it .... Et tout le Umon
double du procEs-veibal de la 'e a ri.
veille qu'il avait lui meme re- Sur la demand du depult
dige, mais qu'l nic i'avait pas Numia, Mr Dumoulin,agent agri
lue, qu'il n'avait mewme pas re- cole et veterinaire du Servict
garden les chillies, parcel que ie' ech-lique, ex candid, t A la dd
president, M. Apollon, luI ava tIu1' ,ioni nal;onale qut avai
dit que les pieces dtVi.,i'nt ', e ''C '. VI, t '.ls i Mr I.s. Jac
exp6diees incontinent aux c; v,!s ques, pour parler com.ne soi
La commission decide alojs de r p!. seitant i alanne. est assi
fire ecrire quatre ngiwes p;r )1. exi ta'.- des enqueteurs. 11 regar
Lahatte. II s'executi et se Ieve de droil devant lui, il a 1'ai
prestemen' coiume pout,' li1 pl1s d'un homme qui sait ce qu'i
aviur A repondre a uue autr'e vent.- 11 dit avonl assitie at
question. U ipouilleent de I urne du 3t
ur Edgard Coulanges esl in i,t( ,i de vott. Le iesullat prE
' tro luit. 11 a lair de s'etoun(-l cd-,.. ciatt: Neptune 176, -
, detre assis en iact des l.j1qu"- L.s .) cques l"3. II dilt qu1 a su
teurs. Sour il ail repeler les lutix Iours aprts les sections
questions piusieurs lois.U a 6t# par .uatre amis doe !2 &UiM


0 Le rim Tordq--
SIS pre de sobiamte asn
D m- mmans ont appr& I
coanimaltrelapuretieetlebon addl
de huile de foie de more
i mulsionne pour leurs enfants.
L Des millions de mamans la
donnent maintenant sous forms
d'EMULSION
SCOTT
II y a & peine une famille qud
n'ait realize le bienfaits obtenus
par remploi de cette nourriturm
toifiantconsacr6epspub tmp
Asure-.vous q lhauts de
ote do moruac quo vo
employes soit mulsion-
n6e--que ce soft de "'d
i I'EMULSIONSCOTT*



M..J.D Bohan

Nous avons recu l'agreable
v isie de M. .1 D. lohan, repr&-
1'iilant de ia Kolynos Company
Iuii l'a:i en lialii un voyage d af
I 'ires. La Aolynos Comoany estl
:;vanlageusemient connue ell
libiin oft on appr6cie hnorme-
inent ses savons et ses pAtes
denifricet's.
Nous souihaitons du succ6s a
M. Boh'in (t un agrable sejour
p 1111 nous.
iM -ni vvt


Halle & Louer
Moiti6 de la grande hille,.
sise RLue du Magasin de I'E
' (t.( C6te de la Maison Alfred
,ooke, receminment occupee
par la (Gendarmerie Haiti.
L.,'Ier ra isonnable.
S'alresser a
Mr Henry STABK.
Guie du Qtili, eu lace dela
G.i re.


que le proces-verbal dressed par
hI vice-pr6sident du 3e bureau,
S.ol.is So d(ic';(., ia t i Lt'i ,J iM t et
r :np l t p r i n i' iutre. Cest
l!ois tqu il se rendit chezson ami
Mlr intcr.c- L l.anwne, son repre- !
sentant au 3e bureau et I'invita
a I:'ccotmpagner aux Cayes A la
P:ilecture pour denoncer le tait.
It n'a pas pu se rappeller le nom
du qualrieme ami, neanmaoins it
cite trois noms. Me Chitelain A
ce nimoment demand A Mr Ap-
polon, president du 3e bureau,
,s'l est vrai que le proc6s verbal
a etI rAedig sous la dichle du
candidate Dumoulin. 11 ment,
repond ue'rgiquemuent Apollon.
C')lloquie entre Apollon et Du-
niouli'). ie president de la
Commission a dud intervenir
: our les empecher de se pren-
dre au collet.
L'ordre est retabli el le can-
lidal Dumoulin tire de sa poche
x'i paquti, et le presence la
tm :nis sio)t d'u air triom phant.
e soii des cartes des (leceurs
.Inscriis au 3, bureau qui n'ont
t pis vole. E' coimme si ces cartes
aivaient un rapport avec le faux
lo t 1 i! a 1)r1t il essaie de dd-
rmontrer q(iue la proportion des
vo'ae ts nyant (,',l de ( Q0 "o dans
les utr4:.s l)ureiux 11i ne com-
o ;tend pas qu'au 3e, la proor-
Sions a atteint presque 100 "/.,
. .,'il taut lenir comipte du nombre
,.iesvotants et de celui des car.
Sts'- q(ii lui resle.
ir i)umoulin se retire et la
'a ot iiission se declare satistaite
- sans avoir cntendu la deposi- I
Oi tion des deux autres membres
S'!l bureau. LcslEnqueteurs sont
I tigu6s, 11 est pics de 2 hs du
e ,oir.- Je m'en voudrais de ne
( point faire mention d'une lettre
.adressee A la Coimmissiou et si-
is gnee de plus de vingt notables
,le F'Arrondissetient d'Aquin. 11
Sy est dit que depuis des temps
e iiunmmoriauz, on a jamais vu,
d!ans les Irois communes de
. IArrondissemten:, des Elections
x qui ne soient suivies de protes-
- :itious plus ou moius ridicules.
-t il a ee citle comme examples,
- ;'armi toule d'autres, le cas de
S\lr Louis Jea, ques qui reclamait
-* )oitre Virgile Anglade en 1914,
iV cas de D. Lhbrisson qui pre-
& tendait que Justin .Berger etait
- allemandeu 1917 et le meme
e Loui-Jacques qui veut taire
* annuler le 3eme bureau de vote
t d'Aquin eu 1930... C'est un tra.
- vers du milieu, dit la lettre. Je
n le crois sans peine et souhaitons
s que la Commission le compren.
- ne. Avis done aux prochaiens
r Chambres.
S AAvits Commercial '
e Depot Rhum Vilaire > est
translere A la GrandRue, en
lace de la Station des Pom-
, piers et des TeIgraphes Ter-


Nouvelles

Etranget
-o-


e


RADIO PRESS NEWS
24 Novembre
Eipleits de bhadils
CHICAGO-Deux lemmes I
rent tu6es, une auire, croil-o
ept sur le point de nmourir, et
hommes turent blesses d'une I
von critique quand des band
tirerent des teux de peloton a
une loule de joyeux clients
cabaret aujourd'hui. Tand
qu'ils commencerent A tirer, u
grand chien danois snuta AI
gorge de leur leader. Its se sa
verent avec A peu pres 30o do

Banques on difftcultd
LOUISVILLE, Kentucky,
novembre. Six banques i
lKe-lucky. syant de. re.ssourc
d'environ 75 million de dollars
y comprise Isa blrque natinni
da Kentacky,qui tail des afltii
depuis 96 ans, ont lerm6 leu
poi tes Cette bAnque a Atet
cte e'ntre les mains d'un synd
LITTLE ROCK, Arkan-as,
novembre La suspension
|ay.-went de I Amintecat, Exch
ge Trust Company, de Lit
Ho k, a (t6 suivie par la e,rn
turp termporuire de de 37 autl
bsr'ques,
QUINEY, Illinois, 22 nove
br..-Quatre petiles banques
Misour et deux de celte par
de tlilinois ont lerm6 leaurs p
tes. Depuis les dix dernii
jours, onze hbanqes ont 6
places entire les mains desv6i
ca'eu's..


PROFITEZ

DE LA


___ _~r __~__ ___


A L'ANGLE DES RUES DU MAGASIN DE L'ETAT ET DES FRONTS-FORTS
A cause d'un changement do Commeroo
Monsieur Vincent 1ExDY coipte se fixer, sous peu, dans une autre gntreprh
dustr.elle ; par consequent liquidegson Stock en son entier. consistent en March anUi
traichement arrives, a des Prix de Yallle. '
pour laciliter les operations de cette liquidation unique, les prix de ia Liquidation W
ront clairement alllches sur des Eliquetlts attachees A chaque article.
Inutile de vons enumeter la composition de ce Stock d'articles superieurs qui eat too.
jours concouru ,i la Reputation enviable de la Maison :
VINCENT CREIDY .


Ventes en Gros
Prix courant

Voile coulcur a fleurs
Marquisettes A pois
<< biodee
Mousseline a lleurs
Indienne coul. nssort.
Diablement forts a flours
Baptiste could. a fleurs
Baptiste L fleurs
Voile ai fleur asst.
Ratine blanche
Orgaudi uni coul. asset.
Voile coulcur uni assort.
Calicot cambric
<< peical


Calicot madapola.,e(Spicial) 1,50
Tei indienue veritable asst. 2,00
Percal blanc pr lingeries 2 50
Triculiue a tleurs pour robes 1,50
#' pr chemise 1.15
( could. fleurs et ray6 pr che. 2,50
Triculiue de olie uni ci.&bl. 5 00
t A bars pr pyjamnas 2.50
Tricoline coul. uni 2,50
( hlanc a dessins 2.50
Pique olanc pour chemises 2,50
Cuuvertures de lit blanc 25 00
i de lit coul. 7,50


Flanelles sport extra-sup.
Shuntung til a
Gabardine ( drill)
Drill Nipi blanc
Drill Union blanc
Dock blanc frangais
Khaki blanc fil anglais
Khaka unuue
Ga!i ii i coul& pr h


om.


Drill could. a
Qnatre fils pour cadre
Chemises pr hom. assort.
Chaussettes pr hom. asst. dz.
Chapeau de paille

chapeaux de paille
Khaki pur chemises
KUM-*- -


20,00
7-50
3,69
2,50
5,00
2,50
2,50
2.50
2,60
1,75
4,00
3.00
1500
10,00
12.00
15.00
17.50
2,50


et ei Detail, commencant lel15 Novembre courant.
Pt ix liquidation, Crepe de chine extra sup G. 12.00
Satin pour upon 8,00
G. 1,00 G. 0,70 Chilonette de soie 10.00
1,00 0,75 Voile cinalaise 7.50
1,50 1,00 petite soierie 5.00
1,0' 0,75 Foulards extra sup. 4,00
1, 0 0,75 Satin de chine pr jupon 4,00
1,0) 0,75 Bandes brodees la pi6ce 8.00
1 50 1,00 Entre-deux brodes 6.0
2,00 -1,25 Bas de soie 2.50
1,50 1.00 Bas de soie chiffon 12,51
1.60 1,00 Bas de soie 7,50
1,50 1,00 Bas de soie 5,00
2 00 1.25 Bas de soie A jours 10,00
1.00 0,75 Bas lisle dames 2,00
1,25 0,75 Bas coton douz.


1,00
1,25
1.60
1,00
1,00
1,50
2,50
1,50
1,50
1,50
150
15,0l0
5.00


chaussettes cadets
chaussettes enfants
Organdy could. asst.
Voile could. unie sup.
Zephir pour chemise
9r 9
Zephir trancais pr chemise.
Gabardine ble mannri
flours could.
Voile raye soie
Percaline could. unie
Simili blanc extra sup.


Simili couleur k
15,00 Soisette could. nouveaut65
5.00 Voile suisse e flours
2 50 voile ds"m a poWs
1,50 Imitation TusAor
300n TAte indien veritable
1,50 Voile ry6 satin blanc
2,00 Voile ray6 satin col.
1,756 Tapis deceate :ie lit
2,00 Serviettes de toilette dooz.
1,25 Serviettes de bain 6ponge
2,50 Toile A drap blanc
2,50 Toile 6 drap ecrue
"- 10.00 Foulardine sap.
7,00 Damasse poor malelas
9.00 Peignes corner dames
S12,00 hommes I
-.. 14,00 Peignes corner la doezaine
2,00 Et beaucoup d'autresm.ma


200
1,25
2,00
2,00
2,00
2,50
3,00
2.50
2.50
2,00
1,50
2,50

2.00
3,00

2.60




30,00
4.00
4,00


GAI

7,00
6.01
S.00
2.50


is
1


1.$

1


250


I 1,50
o 5AO1;!


- I .


III


I D claIrations P'i--Anto -
I I I sc In do ,.
dw NiBlisitre des Aaires Elrag6re lists sur ld 1e
,c AlleannlM I e. mltua't om iom d
S dltTagale. Andr6Trdimas obltmn .
Par radio. vote d coOana, IsM
6tant do 347 A 247.
Berlin, 21 novembre. Ce qui AsomaCti s de Il-i- dio s
peut 6tre regard commae a pre- .7
miere indication officielle que Ie DEtroit.- L Mezal s
Reich pense au moratorium a poissante combiasies 4ea l Itr
u- I'tgard des paiements de r6para- des de boilosas 1 d*lt- |
n. tions aux Allits a 6t1 contenu trangers en contr buad qin ,
t 3 dans une declaration do Minis- sort do treated a6re
a- Ire des Altaires Etrang6res Ja- transporter du ,w rt m "
its lius Curtius an Reichstag apr6s prn indsrab C .
ur que ce corps edt approuv6e lo da ies Etata-Unia a 6t, des.-
de programmejaevAre de r6formes verte avec l'accUation doe i
fis fiscales. Le Iministre Curtius a I personnel par le grand iW .
an dii que lAllemagne ne compete d6deral d'avoir viols lat t
la pas abondonner lea prerogati- les donanes.
u- ves de sea preparations. -Lea assi- 11 est regrettable. notmn
il- nations menacent de mettre on I e le Corps LgetaiUt a
p6ril la structure economique pers6 imm6diA A
do Reich. Curtius a dit plus I'tlection reidentlcis,
22 tard au Reichstag qu'apr6es que Im6ment dailleurs, la i's
22 1'Allemsgne aura mis sa maison itution qui vent qu'il oen $0lt
du financitre on ordre, le temps ds que le motit de la
es pourra arriver di'voquer des lextraotdinaire est secoma ,
rs' measures de sfcet6 oflertes par nous esp6rons que le
ale le plan Young. Ces measures se nement s'empreerea d e I
res r3 t rent au moratorium et A la peler, sons on prteate
irs reunion d'un Comite de Conseil conque, flo do decider
ple Special. ble, A is grande caurarltA
22 Le Ministre Curtius aussi prit pay. d, olorientationdl Es.
do occasion de parler hautement veile politique natiomau.
an de I'Etrargei. II a di( : d Lea En east, nous a somij
lie Aflaires Etrangires doivent etre daIs la banale situatio
me te iuesspauieset nedoivent pas lendema in election .mi
res se refl6ler sur la bonne toi du tielle ordinairt : cequi
Re ich en signant le plan Young. s'accomplir dans is.P
.n- C'est entierement hours de veritt, un changetrnsot qom W
du si certain cercles interpr6tent te sone translormationo
tie cette attitude come devant se lime sous leqoiuel no
,or re Nter su, la signature de IrAI-. vecu cestretoemo r6m
ers leiwagne. Nous ne d6chirerons Pour conceotir qul
Wtt pas ce nouveau plan ni ne nous those va tuccEider ce
rifi karterons du c66 pratique du le vocable nationally sti ,
plan. notoirement insutfisoatldo




PROFITEZ PROFIT

GRADE LIQUIDA7 ION

DE LA MASON



rent tcIEIDF


I


- ww"sW-


A


I I







UGAND DEBUT
Samedi 29 Nvovembre a
CINf'-VARIETES
DE LA GRANDE COMPAGNIE ARGENTINE
SDOPERA ET OPERETTES
Esperanza Diez
12 Articles de',valeur : Soprano, altu, tenot., baryton
Or 80000 do d6cors somptoeax et riches.
30 programmes dlfl6rents
Programme de is Soir6e de Jeudi.
lo La Favorite de Salton ( Operettes)
So- Use nuit danp les Bois ( Scene de la vie Boh6mienne-
Chants & Dinses gitane )


assure


davance


Entree:Orch. 4 Gdes Loaes 6


moins, pour le dflnir,
e de vue entire Pou.
hics, une sorts de mise
i sr l'objectit gouver-
A r6aliser, tel quo ces
entendent l'interpr6ter
mi6te do la consultation
Is qui vient d'avoir lieu.
Sprisme qui est sorti de
jsonsoltalion no permet pas
palJ de ddm6ler, dans cette
do tons uationalistes,
Souleur sera dominant.
empe, le president de
br, M. Jobois, en re-
oprAter sur la (onstitu.
1 918 son serment de dk-
satend certainement con-
i cette Constitution son
oe et sa valem; tandis
J larsA qui vent loenten-
won doux ton paterne,
s 1917, sle Paysest A
Inoltionnaire.
t part,fvoill MM. St6nio
Paultas Sannon et Per-
Thoby, quibaoutenaient, il
dis ana, Ie Mmoire de IV-
triotique on, non seale-
t Constitution 6tait con-
mais encore le Trait6 de
Iui-m6me,les voilA maints-
it an timon des aftaires en
irta do la Constitution et sons
br6isme du trait.
no a Sent is n6cessit6 que
i explications claires at pon
fulvoos vinenent nous 6di-
aurna ligne do conduite que
iuns et lJs atres entendent

I Saeeialedo de I I Blaqe du
lids aIn Cay. est sappriate.
Par suite de la crise kcono.
,"'e qui s6vit en Haiti,com.
e partout ailleurs et don't
region des Cayes a 6t6
ticaulirement aflectee, le
ard'affaires faith dans
region ne justifie pas
ement la presence e 2
a banques Aux Cayes.
ULlanque Nationale de la
Fliq ue d'Halti 6tant obii-
BOR-'par son contract d'a-
IMs5 succursale dans ch.-
es principles villes
R6publique, it a e6t
quela Banque Royale


du Canada termerait sa sn
cursale des ayes et conceo-
trerait son action dans les
villes de Port-au-Prince et du
Cap-I laitien.
Elle tient A exprimer ses
remerciements a ses fiddles
'clients de la region des Cayes
ainsi qu'aux nombreux amis
qu'elle a duns cetteville pour
leur patronage.
SL Ilntualit Seelaire dii Bfl-Air.
Le tirage de cette loterie
qui devait avoir lieu le di-
manche 16 Novembre, est fix,
A dimanche prochain, 30 No-
vembre & Cint Vari&tts.
Le public est cordialement
invite A y assister.

Derniere
heure
A cause d'une pluie torren-
tielle dans Ia region do Nord,
la grande Compagnie d'OPE-
RA IDESPERANZA DIEZ n'a
pu quitter le Cap.
La soir6e de d6but est done
renvoy6e A SAMEDL 29 No-
vembre.


21 i- Io*uuw' PA__ _____. ___ I


- 27 No r 1M I 1PA



s ain sound


Sqrable


I iche


T


H


riomphant


eroique


L neraique


CACHET I'OR
CACHET ROUGE
CACHET BLEU


PIN BIRICAN AIRWAYT, INC.
La Pan American Airways,
In., avise les inttress.s qua
la malle pour Cuba, Etats
Unis et I'Earope, termera A
la post A g h. 30, les mer-
credis et vendredis. Celle des
dimanches poor les mnmes
destinations termera A la post
les Samedis A 4 heurs com-
me par le passe.


LOTERIE
DE
P'AssoclUon des *embrem du Corps Enseignent
et de 1'Alliance Frangaiael
Le 206me tirage de cette loterie est fixed an dimranche
7 DNcembre 1930 A 9hresdu martin au Cafe (ELDORADO,.
Le Comit d'Administration avise le public qu'il ne met
plus en vente que 3000 billets au lieu de 4000.
Le prix du billet est de 2 gourdes en DEUX coupons de 1
gourde chacun.
1 Gros lot Gourdes? 2,000 4 4 20 80
1 lot doe 400 75 lots 10 75()
1 lot d 2 4 de G.50 1002 Apx.du2e a 20 r 40
2 25 50'2 36me g e la ( 3o


149 Lots se terminan'tpar les deux derniers eniff
des trois Gros Lots A 5 Gdes 245.
N. B.-- Paiement des lots gagnants toin'les ji
de dix heures A midi au Magasin de SIMON VII


(


qreeable


ich


Triumphant


H eroical


E nerqctic


Fine Liqueur
Superfin
Fin


'./n ESTOIAC
Sole Intestin
Gmtrltes | EIFONCEZ-VOUI BIEI CECI DAIS LA TTE
S \ntrltos Pour dig6rer facilement n'importe quel
Algr m,--.* ailment, pour 6viter lia lourdeour. Fop-
a -'~o"ur* "- Irtiesion apr6s les repas, neutraliaer I'aci-
BralureS dit6 stomacale, supprinor les migraines
Vowni MI. v.. ...e Ienn feotor 1 intestine, il suffit de prondre owes
Indigestions POUDRES DE COCK
Laboratoire des POUDRES DE COOK. Ai JUMONT (Fran..).
E S N V E' N T rr 1 I 7 '(t P 'l T S I 'l l i;%!i t .ik
.'t P/' -,u-J)/' h'l'l"' : t'h" 'ir "''" HI ull, 1



.olombian Steamnship


Company Inc.


Le steamer c Bogota a, venant de New York,via Cap-Hai-,
tien et Port de l'aix est attend ici samedi 29 Nov mlnre crt. t
II parlira le meme jour pour les ports de Ia Colombie, pre.
nant fMr et passagers.
Port-au-Prince, le 26 Novemblre 1930.)
Colombian Steamshii) ComplanY Inc.
GEBARA & Co, Agents.


P-yd o


k r 'A


GOLD SEAL
RED SEAL
BLUE SEAL


Comile Umities cd
IAlliimise


Frasapk


Les membres actits da Co.
mite Hlaltien de I'AllianceFram
raise sountpries de se r6anir
en assemblee g6nerale.
La reunion aura lieu A Cie6
Varites ; veudredi prochbai.
28 Novemlbre, 4 hesres et
demie de PI'al)rs.
Ordre tlu jour :
lo Lecture (mi lapport
amnuel conteiin)t I'expos4 de
la situation li us n ci6re at
mnorale(de I Societ:
2o.Commnuicatiions divTerAm,
Port au iPrince,le l1 Nov. 1IM
Le secretaire-adjoint.
Philippe [CANTA.TF


~L~ _-~lLLl-U


oureseeille
EUX. Les Merveilles dOde0on
EUX.


Toutes les Polices
DE LA


comprennent la Protection centre la


Foudre sans augmentation de taux


Muj.LeBos se


tCo


Agents Gen6raux
Aqents Generaux


Sont


arrives 305


Nu mirros


nouveaux


et merveilleux de DISQUES ODEON.
Demandez la nouvelle listed et procurez-
vous vos disques au plus t6t,car les quan-


titles


U





ii

1I1


arrivees


sont petites et sont vite


eouisees.


Aussi
1'annee.


ce sera


le dernier


arrivace


de


Bazar Odeon
J KARAYANY.
Angle Grand'Rue & Rue Ferou.


~rY~s~Lr~r U-'


1/BON IJIRCE


EXTRA FIN-


Rhum Palmares


VENTE EN GCOM ET EN DETAIL.


Jp..*


Success


_ __


- --- -------- -----


I


-- I


I


c-


r


.1 ; 7 -. ". 4-- .-.w P- 't '-- I --' .-I dmmw,;,


A^mX;7.1l'v.!# t ,- ,ia k


I


~IILIIIIIII~~-l~- --. ------------


[


pres


Air A XTT'% Y Tvrlw ir rn


5a


I








J udi
Novembre 1930


Le Martin


4 rA3OE


- -


^dp Aattl NA 96
Portn-Prme : 3
T, an*o : X


_________________


PU RA


A a
superieure.
1/4 Ibs. a 0,20
1/2 Ibs. a 035
1 lbs. a 0.60
"< digestive oDar


TA
Y 1%


f ,* A


K"


'.4 *.,


.. *.: *.
* : .' i.. .
. :. .'c,,'<

, '-.- .
* I..x
**1


V.'*' *, S
-. -A *
.4."^ ^5
".. * *


Au


E' n;r n,


Sa r#g "'4r S r,. ":.n -I-.*i. lpt.lb..ee. r.l.. v i. r". l r d.l. ) 6.. r
..1. ne% w..111s..m. II4 irrIS. & .*. dii die)lh.- .
t> *.i.i';,uiOi ,.'ii,. 1.1t pAlfuli Wit *liv o e* o am prowe -I
, .;, I.'; ,;,>i ., i.-flwr,. lOu.riil pii let ('es vl otie qUo. poor
, >.- ,, .*" '. ,.. p. uhlr lulbra ru e *U( IBUTY. f UO t I
S,, ,- 'r.' il cct mptllte racsltr nxlat. W prII e mdfrt
Ai . *I -r .' II* d- ui OC s 1 .o. lif.im iti .. qua I k me
...i. t c *t de rupiitr. II kL. pear c4a4t6qert.
I ,. .... : 4 111. partaxnt I pus Patr po ilbls. Qu'O
,: .. ., .( a r' ..-r, i o.& chiarger de rliidus enicuflbrlntl am
i.: .... or i ,. ') e rcl .nt r, iel irpu'iyT vO iM be on matlIc m 'r.
lh *,r '" I i ; ..,,r:,' air.: t'. rIeU a r* phI
a t,,aire que fl u Ieuuitarw det. A to SS
:r1 aIi. .poe t *nu.r n y* ut ofur ajet u rumal
i~~ .; ,~ > ~. > .d sII.-. S."". Ul bti"a p" p.
I[ ,*' ,I < .i q *, ." .. I t 4 r a....l l.llll .ll. 4.1 >* ,,, 'II 1 I. t.t flt ItI l lllll k tol r t. 44-t lr tl a.f
J .r iii-r I ,,t il l ml ill fomsotl| i PI Oodlou nr u ,
Ir, '. ., . .1 ,I ... I,". 'onirinrnti id nflt~paa n, a (roUnw t t
I .-% ,+< w ': i r I ; "C Twr. '. gAmt: T6
S': r ,,, .. ,, i DrP '.T i' DO TrOU 11 .T **oo
4- :4 i .i;'- 4' m t.,.n ',;f.iir Ir... YerC4 a L parat ca .
4,, ", l t, .. l r, tl .. .r .,.n r ...n ,..tr 1 V I f lltd L rt iU ltllv.a
.. lqtw allstri l*olls
:|.ii.. p < *..- ,i, p .,.r . x .rctr .tlo
S.. ( *. *,. I n
'P', ,p . r i. et im s I *t 11 r 1 aa as,
I 11 4 I l , I, ,",l 1 .l r lr
; /! i '.;<, i l ' *, t l t I*/ ['*-: "1 *< **


Si


'2


ESBENSEN cst un lait condense aopre-

cie par les lamilles pour la richesse de


est surtout recommande


aux bees par les medecins.


Le CACAO


qua lie
En boite de
En boite de
EAU PERBIER


en detail, 1/4 de bout. ct 1/2 bouteille.
BAY-RUM de S'-THOMAS de quality


Potsa boirc ci pa pier,vente enqros& detail

Parfumerie:Houbigqant,Coty et Cheramv.



Goutlez bous les Bhnnms

ET VOTPI CHOIX S'ARRETERA
INEVITABLEMENT SUR LE


tL


ii


1


sa


puret6 ct Ia finesse de son i6 me nature)
DIS'I ILLERIE DE l'AIGLE
M. FONTAINE, Proonietaire

Dep6t: Anale des rues Danies Destouches
el Maaa.in de lEtal.

RBpresenlanls: St-Marc: H. Deschamos
Cap-Haitien: M. Giordani
Jacmel: Pascal A. Brun


LE4OBS BE IANO
%Avec luaverturede l'ann6e
sco'aire, les meres de famille
vcnt surement fare recom-
mencer i leurs entrants leurs
leconsde solftge et de piano.Si
des ellesd6sirent qu'ilsltassent
progr6s rapides et possident 6
fond cet arts de Is musique
qui n'admet pas la m6diocrit6,
elle n'ont qu'i s'adresser &
Ia grande artiste quest Mme
Jean Magloire qui, .A des
conditions tries avantageuses,
leur donnera pleine et entiSre
,atifactions.

AUll PROPRIMtAIRW'AUTI
L'Otfice' Communale de
Ptionville convie tous les
propri6taires d'ici possesseurs
d auto a prendre leur licence
et plaque d'auto A P6tion
Ville. C'est la meilleure tafon
d'aider la Commune A amelio
rer 1'tat pitoyable des rues.
Pitionville,23 Octobre 1930.

C mpagnie gndrale
Transatlantique
Le steamer a OCrimare ,,
part de Bordeaux le 9 c't.,
est attend le 27.
II repartira le muome jour,
pour Santiago de Cuba et les
ports du Sud.
La suite de 1'itineraire sera
fixec a 1'arrivee du navire.
Le steamer cAntilless,atten
do A Jacmel le 25 crt.,repar-
tira le rnime jour pour La
Guadeloupe et La Martinique,
via Santo-Domingo et San
Juan P.IR. pregnant rt et
passagers pour Le HAvre, en
transbordement A Fort de
France.
Port-a.-Prince, le 20 No-
veminre 1930.
E. ROBELIN & Co, Agents.


Lait de la
Guinaudee'
Marque de fabrique dsposfe
Monsieur L61io Laville,
proprietairelde la Gninaud6e
croit necessaire de donner un
dernier avertissement a tous
ceux qui, poiur lui taire une
concurrence dtloysle, se ser-
vent de la marque A. K. 100.
au lail,avec les signes distinc-
tifs A K 100.
II se reserve le droit de lea
poursuivre par routes lesvoies
60gales, t.int donn6 que cette
dite marque ( %. K. 100 au lait
de la Guinaudde avec les
signes distiuctifs ( A. k. 100s.
est sa proprietY. Ce en verto.
de la loi du 9 Juin 1919 sor
les marques de fabriqne.
Dort-au-Prince, le 4 Noven-.
bre 1930.


Cordonnerie Mont-Carnl
Ryppolile. R. Jeudy
A COTE DE LA POST, GRAND'RU IT34a
Vient d'arriver on bel et eaad assrtiment de Cbaa
res de toots fraicheur et de touts beast.
On y trouvers, eD outre,de bretelleICravatehatl
Chapeauxz, et, etc, et toEs autre articles de cholx. j
gott et t bon march.
Mesdemoiselles. Mesdames, Reaslears, unetvisite $s
a aI CORDONNERIB MONT CARMEL. C


Lykes Brothers S S Co I
Trxas 3aIt SanIto.ominlago- -or |j|
Le soul service hebdomadaire et rfgulier & psi
fret entire les ports du Golte do Texas directed
Port-au-Prince, Haiti.
Pour la reception rapid et le maniement habbi dt
importations, serves vous toujours des navires de la oI
LINE. .
Leo prochalses arrive Port-au-Prince somt
SRuth Lykes* I Novembre
a Velma Lykes* 2 Novembre
s Tillie Lykesi 5 D6cemrbre 1930.
Bureau : Rue du Magaesin de l'Etat. Boite i'os


Manufacture Hulaienne
de Cdiarelles
GEBARA & Co
Les Ciaarettes

Bat' Bas Fanial-Leon
Dessalinienne, p


SColon,

*Republicainet:
Porl-au-Princienr
Gr~ie 6, lafluesse de lear ar6me foit les d)lclre' '
dwm vrais amateurs.


ALUMINUM LINE
8Uparts directs de New-Orl6ans et de Mobile
pour les ports de la R6publique.
Un stvemer laimsera New Orl6ans le 1I Novembim o
et Mobile le 20, directement pour Port-au-Prince,lesGoi
et )es ports du Sud.
Port au Prince, le 5 Novembre 1930.
A. de MATTEIS & Go, Agents-G6nerauz


AUX CAVES D'HAlI
Cet Etablissement de premier ordre, par seas l
Position, sa grande salle A manger, son services ir
ble se tient a la disposition des Sonateurs, des
len receptions qu'ils voudralent oflrir ou do eeox:
draient organiser des t14es en leur hooneur.
Pribre de s'entendre avec le Direction. I ,


Phone: 20M.


Em. V(..ORVILt~E, Propin


'RI.,
I H 11 ? E


Insurance Co

Une des, plus fortesCOMPAGNI

CANADIENNES d'ASSURANCG


suria 'VIE


- -1


EUG. Le BOSSE & CO.1
Agents Generaux


27


I-
* f
,l


Bon


Marche


sa creIme ;


jona's


Hlollandais


est de


caisse,


superieure


pa r caisse,


bout. et 1/2 bout.


Qui,


prix e(.al,est insurpassable pour


PI1--PC117-- -nlra*17r--~..T~- -----s- .-- .~I- _~ _~ __ __~ __ ___~~_ __ _~_~____ ____ _____~_~ _~ ~ ~_ ~_ ~____ _______ ~_ __~~~_ _F_ _


--


_ I I m


- LI ~ Js~_-yy."---- IIMOM




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs