PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04983
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-24-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04983

Full Text
'ii I I~~8 L_ __ ._1.____


w-~ -~- - -''''''''''''''''' -- I ___ -


'OlaiTa~trL'n


ILLE s'y intend mieux que mol. Tou lI Jour de paye, A
Apom nos 6conomica d'abord, et nous n'achetons rien i crit.
Posasdant de I'argent en banquet, nous sommes exempts d'in-
qui6tude, nous n'avons pas de crdancdim s 6viter atchaque ann6ec
nos economiesas'accumulent.
La Brochure sur le Budget d Famie pubiM pepr I DBanque oy
vws aidera i dmini m juos rs~o-tat poiur i diga es et
"t Poin Is. manimi


La Banque Royale
-. .du Canada





L Ideal ROYii


ALIX ROY


annees de succcs.


* -- *


Axibe
I'ACCUMULATEUR DE
LOMAX VIE


Des milliers de pilots d'avione
competent, pour la sauvegarde de
leur vie, sur le rendement infallible
des accumulateurs EXIDE. Lee
mires qualities exigies pour 'avia-
tion, sont dans les accumulateus
BX1DE que vous mettex dans vote
voiturc. La durie de leur rende-
men: fait des EXIDES l'accumu-
latec r le plus economique sur 16
inarch6.


Agents po.- Haiti 0
KNEER'S GARAGE, Port-au-Prince
THE ELECTRIC STORAGE BATTERY CO.. Philadelphis, B.U. d'A.
Ad. 308


A louer.
Lne bonne Alaison dans les
parages du Sacre C(eur,de huit
pikes, S'adresser au 7 dl;phone
gfwy


paP
Ex i ,i . r ; |
^7}*'*.^*^'*^'*''1*~ ~ ~ '''* *' ws f


Pour toute femme,
Sle rve Ie plus cher v
n'est-il pased'4tre
belle .p-
Vous serez iternelle-
1 meant jeune eC )olic. en
employant,matin e soir,
pour vote toilette, I'inimitable CREME SIMON
qui, par ses remarquables qualitis. rest unique
pour lea sons de la peau.
D'une pureti absolue, composee des mcilleurs
p roduit qui soienr recommandei pour I
r4l r4d.e, parfumc aux essences neuIre"
il ..... I de t fiur, I&

CRtME SIMON
east indispensmabk pour cornerver a la peau toute
as fralcheur, as beauty fa jouftesa.. Elie I s
nourrit I'adoucit. I'aso.plii, la blanchic t la s
v elou dkliceemnent.
Eile fait disparittre towtes les imperfections
u dratioti d"U visage, rides, rougeurs, coup*
de slil atle protge centre rqures. crevasse
Seloues stteintesd a troid.

Ap6 rs* wo taetsata U a *AvOn s m. do&, neure
SI e, dendM "f-;' SUS n M fur, I i ..N pON., f
It de otr, IP ere b em i u ng. pwfi d
w" f.' a. &I
COW wwao & 4L


Un* 6gllme en oel
En Galicie (Pologne), it y a
une charmante petite ville du
norn de Kelberg, qui se trouve
complAtement eactav6e dans
une mine de sel gemme. Les
habitants y demearent dans des
maisons de sel., y marchent
dans des ru s pav6es de se).
Mais le plus curieux monument
de la ville est I'rglise qui, elle
aussi, est oute en sel.Splendi-
dement clair6e A sla lumiere
6lectrique. les fiddles qui sont
catholiaues ailment A y venir
s'agenouiller au pied d'une sta-
tue de la Vierge taill6e gale
ment dans le sel. lPour vivre
amnsi dans le sel,tous ces braves
gens n'en sont pas moins bien
porlants; et meme, Ia statistique
vient de protiver quae Kelberg
est la localit europenne oeu la
mortalit altteint eto chitllre Ie
moins dlev6.

tUnion Natlonalist.*
t enile (tatral
;lSous la Presidence de Mon-
sleur Louis Alerle, lea Mem-
bres de I'Union Nationaliste,
r6unis au sidge die leur Comiitl,
out dissous coite Associatioli.
Us ont a Iress6 one lettre A M.
Perceval Thoby, leur digne Pre-
sident, pour le fdliciter de son
d6vouemen' inlassable A la di-
fense des int6r6ts nationaux.
Porl- u-Prince, le 20 Novem-
bre 1930.

Tableau des difflreats Comtitis de
[ la Chambre des Represeulautl
du P'euple
Relations Exterieures
Victor Cauvin, J. Vaugues, J.
Jobbois Ills, Jean B1lizaire, G,
Bosquet, Duinarsais Estimn.
.Justice
D. Albert, Y. ChAtelain, E4i.
N. Numa, Edouard Piou, J. M.
Brady. Pitonr Colimon.
Instruction Publique
E. Vilaire, J. B. Cines, M.
Wooley. S. Francillon, W. Tel.
son, S. Zamor
Travaux Publics
..R. L Leroy, M. Cauvin. Louis
D. iilles. E. Moraille, Elims 1' lie,
T. G L'gonde.
Intlerieur
A. Renuvoir, J. Rousseau, J.
*B. M6gie, Th Jo. Louis, L. S'.
Louis.
Cornmmrce et Finances
EI. Pierre !/ i,,F. ',ir R y-
naud, L. Leroy. \. Wi tiam, I)
Jn FranV.i<, .1. 11. Loubeatn.
Pour cop e coutornne : le (Chet
de t)bir=,:-ui dL Secrftariat des,
Archives d. 1I: Chamb:e des
Repre %eatan ts
Ju.tin D()UCET

L'Ari rAACI3ME
De uombreuses arrfeslaious soot
Ioreprs en Italie
ROME,17 novembre.-L'Italie
a observe le 13e anniversaire
sov'itiqueAfen"I olfa' ffe't
coinmunistes en plusieurs villes
italienne et passer en jugement
9 communistes A Home.
'Les arrestations d'aujourd'hui
s'ajoutent A une vingtaine oape-
Sres depuis deux semaines. Les
personnel arr6t6es sont des an-
titasciates ; ii y a parmai ] elales
trols protesseurs d uuiversite.
Le gouvernemient pretend quo
Sales personnel arretees out agi
de concert avec les ailments
antitascistes de Paris qu cornm-
plotent plus ou mooms contre le
regime taaciste. routes seront
iug6es par un tribunal special
Rome. Ellea sent passibles de
deux A six ans de prison, con-
damnationla infligAsea mercredi a
cinq communistes de Milan et
hier a bait employes de tram-
way. pour des accusationS a8a-
I logaes. r .
I on remarque le protessear To-
Sdescgi., prolesseur d'anthropo-
logie A l'untiversattl de Padoae.


Usi aecd ea eIt c plaiS de
LON 17 Oft.bro
Les sil pls grandes compare aa
doe navigtioa briteanniqueU o
rant ar i'Auantique nord vea
inaugaler one nouvelte pota-
tique qui oleur permettra de r-a
lisar des economies durant I e
mots d'hiver. Aux termas de
I'accord concluis, coocureouce
sera rdait eu minuuna eUets
la LunardI& White Siar, Isa ed
Star, a Canead a Vacdlc, A&n-
chor et rAtioad traapoar.


lil


... a vu quelqu'an qui a'en al*
lait paisiblement chez lai. Une
nulomobile s'arr ia (lout prs de
lui. Comme v souriait le visage
d'un camarade, il sy jetsa. Le
camarade s'en allait A son bu-
reau. Lorsqu'il y arrive, itl en
descendilt naturellement. L'ami
qui Otait Mlo gnte de sa maiton
ouvrit de grand,. yeux el com.
me on ne iui proposal tie le con*
duire jusnu, chez lui, il descen-
dit aussi de la voiture, salua Ise
camarade et s'en alla. Au tour,,
nant de la rue voisine, il eaut
cette reflexion nuclancolique:
Chest tou t inti vie,. a ..,
Chaque fois queIst 'a i 'r d'avoir
un advantage, ce n est qu'une ma-
nitre nouveile que la deveine
prend pour vmnir A nuoi. 'enez,
cette auto... ce n'Mtaii que pour
rendre plus gra,!e la distance
que je dois fanse A pied pour
arriver chez moi.

... voit un (it nos parlemen-
taires tout die1 nIUl vetu, des
pieds A la ltte. Ce cliangenient
a puru tellemeut rapid que
quelqu'ii s'en elonnail, devant
un de nos amis qui lui r6pondit:
C'est la chose la plus fa.
cile du mnonde. E';n moins d un
quart d here on vous chtiiige
un honiie A LA P'ARiiSINNE.
... a vu. i la qu( ri: me avenue
de Bolosse, chl z notre svynpu-
thique ani Aifircd Haptiste, des
couples joyeux tournoyer au
son d'uue musique endiai16e,
On nc s'arrt.:it de danser que
pour crier Vive Vincent La
salle magnifiquement 6clairde
pr6sentait le plus joli spectacle.
Au comptoir, coinie tout klait
i I'oeil, car c'est le nouveau Chef
de I'llat que I'm I' lil, san-
dwiches, kola, iuni Gardere,
bien eniendu, disparaissajent,
avec 1'entrain que I'on devine.
Sur le tard. on vit apparaltre
dans Ii hsal!c nIo'.re annl Henri
Gardire que I i iinsi% ie salua
de I'hymne n i iinalt ; et frnti-
ques, a f'occa-iwit di inouvel ar-
rivaii. les %i. s .pirerenl A
nouveau : Vive N;Snio Vincent I
9
... a revu, ce ialin, le bar de
notre syin p,', ue amn Bap.
tisle. Les clag,'ts te soulenaient
plus que des o,'l ntils vides et
le d6sord! i )iece disait
Iloquemineit I entrain n'a-
vail pasmnanii, 1 :, i Ite donone
en Ihouneur 1 no ,iveau Pr6si-
dent de la I publique. Le pa-
tron, tout flappi, racontait A sa
mine qu'il ne s'tait pas oubli6
Si'rile'at. ;""'' c '"* .-. --
*
... a vu un hoinme de lettres
amtricain, de passage A Port-
au-Prince,qui, :yant acquis quel-
ques ouvrages d'auteurs hai-
liens, demanlait I'adresse du
relieur Etienne Camille.Comine
on Ini demaudait comment il
avait fait pour connailre Ie re-
heur, ii repoudit:
Qu'A New-York, un de ses
amis qui avait selourn6 A Port-
au-Prince lui avail dit quoc'*-
tait le meilleur relieur de ches
nous. La reputation de Camille,
come on le volt, fait a peA
pres Costes : elle traverse 1At.
antique.
... voit, ivec plaisir, 6 1'l6tel
de France, soae reformer dopakl
bier, des group que la' polti
dle Pradelbto Manmi,
Vincentistea, Naoistea, Smauoa-
aistes, qui, lundi dernier en*
core, se regardaient do Sravers,
ont mia baa lea armes, et ole cor.
net en main, avec a mme gale
1 6 d'enlan, tiret I cac)ktiaha.
betuel da midi, su'h&di amA
de Francois. La otioM ael
d'an jour, les vie fa a tM.i
Batsedi A ta touamtbe


Side Ste Inn


162tiPlace elArardL.,16t6
Cousnmmation- ode li&coa
Service irrprehoab.e -
Badio-Orthopibo--


S


28


--- - --- -- -;- =---- i, ___ T


-- ---- ~u~rrrr


--- --


Celi importee e seat pastleap-
plsdiftemeis qul ai s aeelillert
Ireale Vws eNalrez; ce seal reu%
qli Tyoe ulualet lornqe vot tor-
lea.


SAMEDI 22 NOVEMBREB .19











































A



S

I'


N








4


LE MATIN -22 Nwr"W 1


PAWi 2 ,
.._ .... Io.megat- <<*Mt***~l** ( S a &


- -


Plus long qi, in voyage aulwr do monde.


I.,




I


MUT~^-^ A*^y1"'^


I ,


N'EST PAS ENCORE DE TOP POUR "GOODRICH SILVERTOWNS"!
Au coUrs de I'An le 1929,lti Flotte de "-GOO D IR.ICH SL l IUO\\ \ eaiai1+ deI IVo' utires' ls m p p lrcow .u 30.0;)0 Milles A traversle Coqtinent, eteat revenue sprisNEUFTERR tBLM 5N
El tit sortie pou ver UNE NATION d'Acheleurs di I .,se que les C ,S-LVE TOUSZ poovaienttai.e.
Lo e" SLVERTTOWNS-BsontrevenusDrapeaui Flolttants !a u cn lau d eabrication. I AR
TOUTES DIMENSIONS EN STOCK-TOUJOURS FRAIS, MEILLEURIMARCHI


Les essayer c'esl les


adopter.


n e c-hez :Vve. A. Sendral Aux Cayes Louis II. Thomasset: C p-H~i ien Abel Lacroix : Gonves
,.e Blanchet MiragoAne J. M. Gautier Port-de-Paix G. Rode : Siat M.arc
HAITIAN MOTORS S, A.- Phone


Tovar & Co
Julien Herard

2379. -


Miragoane F..Chbritz : Petit-GoAve
: Petite-RiviAre.

-Grand'Rue.


e


-ll I I-


Nouvelles

Etranqei es

RADIO PRESS NEWS
19 Novembre.
J.'6LIelioe de PIriident d'l-hiti
coat, adversaire de IOccupitior.
Am6ricaine d'Halti, a 6te ilu
President au quatrime tour de
scrutiny dans I'Assemblie N dio-
nale. Le President Vincent est
Ie President rigulibrement elu
depais I'Occupaiion Amnricaine
de 1916
LeU Iubles es Espagae
Madiid.- L)e mortalites ont
6t6 rapport's de Baicelone
come rmsulat du choc des
grOtistes avec la police en deux
occasions. UtL policeman lut
bless* grinvement ct oa craini
qu'il ne ineure.A Alt'cante, denx
hommes lurent serieusementn
blesses, mais sur d'autres points
la gr6ve gInerale a sembih etre
sous contr6le. A Madrid, Valen-
cia Oiviedo a rapporld un 6tal


satistaisant des aflaires. aucuru
nouvelle kmeute n'ayant eu lie"
Autour des arsemeats navals
Gne(ve.- La contereuce '
paratoire du d6sarmenen!' : '
t1moin du premier trom li
la Russie sovi6 ique tqiI I
accept la proposition russe qI
les armeienes naval-, d(Lvi 'i
6tre 16duits ausii loin qi, p,,
sible quand la Coni'remiT (i
n6rale s,,ri appelee. Le vo
S ...... ... .. i 1') ,hi>.
lions. Les dligue's ensaim,'
mirent 4 discuker la limita.i',
global et cat'gorique de-s .;:*
ties elt la possibility de tran I
le tonnage d'une classes ,i
autrc. La discussion s' id i o
d'une l~ion aimnable mais fit.'
meant se r616r a uno peiit C ,.u
pour la preparAtio+i
La prohibition a iV.sliiqt'oii
Washington. Avec la ( ,
mission Vicker.shain divi,,
elle mAine sur le prol) 11 ,
la prohibition, il semb; io.,
able qu'un rapport fiiial ai
I'approbalionunanimedeitu' ;
Sbres. 'landis q i'oa croit q ;:
Commission est dfiui'iv,, ,
contre le retiait du 18 .ie; *i o
' denlent, qualques a..i-nb: ,., prLi
tend-on, sont en laveur ,'U]


changement da..s sa structure. Service aOrien entire Chicago
,. Umac ;utre group soutient qu. et New York
l'ute molificatio.i d la loi New-York.-- Le premier sir
Volstcd'-sans un ch',ingement vice direct akriea de pissagrs
o,'rei)ondant da1ns I ainendle- | centre New York et Chic:.go sera
l ,. .1' lui-mn6e aboulira AIla 'ouvert Ie ter DW.ct-iihre par
: 1k.'. IEi dernier lieu, it y a le National Air Transport Inc, a
S :n, mbr.s ultra sees qui vou- announce hier le colonel Paul
t .it voir la loi se-he tortifioe Henderson,Prksiitent de Ii Corn
Sit 'en( qu'un. tel!e re.orm- pagnie. Avec des moteurs spA-.
1. ,d'il ti i, soit taite au Congrei:z. ciaux, capable d une vitesse
A.cia..oo de contrebandiers maximum de 152 millesAl'hure,
unie durte de 8 iures sera
Itroi. -- i. estencee '* maintenue 'uimi ., ,, v
Su) tro..- Le' iistenc dtu e I'Ouest et six heures et demiea
1,s db coDisOnse n d' entreau serou t 6(ablies our les vols de
Sde boeissous et d'ntre de- Chiago New O Yok
set ne tren contreb nde qspoui Les activits de ila,'Ford lteor Cy.
sei t d-treer du whisky et deu D troit.- La Ford Motor
Sson sind abls du ui Copany a annonae qu'elle
p vsoun.,' o inm ahi is du C-1mna. Coeea "
,. i Et:is-Uaes a 616 eo :- Iie 'expansion de son pro-
I .f l ,t I tranmm de construction mon-
.. I ,a" par .e gr-nd jury d f ale appelant lone dopease d'A
:<, .ri. :volf;r iol loissJuryN.pea prs sizante millions de
,1. ,. I.os vi dollars, malgr6 la depression
es courante des aflaires. Neut non-
ile d Paris.- ',.u -.iinbattu av-| voie de construction.
succ6s l. at,'.,- J. so.:i. Etrange suicide. d'a ja:amiricasii
lisles ,ur la q .. i du service /'San-Francico.-Souslesyea-
*. ; )."' '. 'mb e ,n d'.m.i an, ami a qui ii montraitsa
-- A Ti i ; i .na iii .intitre propri6t* pr6s de Redwood City,
vote de cona i ', ,l scrutiny I Henry C. Finiet, 72 ans, de la
n ,,nt de 317 1 217. Court Supr6me de Calitornie
--. pendant plus d'uu demi sitcle,
lira n revolver et s'envoya une
D iO ball A travers le cBur. lies in.
.\ DU V E1-1M 1*IU times ont aitribue son acte
i oune depression mental.

SIDE INN Ia iL-IiNN, a


ft primeeiS alea
LONURES, 1 novembr_..-
Le prince doe tles qai sea-
barquera pour r'Amtrlque d
Sad l1 15 janvier, pour allr as.-
sister i 'iDnaauguration doe at-
positlon du commerce britani
niqu'. a L .i i.oAires, fera pro.
bAt n.-: i te I',viation. Son
avion particulier sera i board
de *l'Eagle.,navire..porte-svion
britannique.

Asurez- vous centre accident
# la a General Accidtnt Fire a
Lite Asusrance Corporation iL-
tited *.- Vve F. BermiDghsr,
4gent.QG 6a" pour Ub .


GRANDE FETE


SEA


L'OCCASION DE L'ELEC'i'!ON PRfESIL

DENTIELLE.

C'EST UNE Vi-, ABLE SOIRIE DE

GALA a LAQUELLE LE PUBLIC LIE-

GANT SE RENDRA EN FOULE.

ORCHESI1 RE DE PREMIER CHOIX0.
AP.t -o


L'viatsioi nix litts IUis
L'industrie de I'aviation
aux Etats-Unis s'est mainte-
nant d6veloppke en une large
et substantielle aflaire. Pen.
dint le second quart de l'an-
n6e 1930,58 des important
tabricants am6ricains de vais
seaux a6riens oat rapport
785 adroplanes commerciaux
et militaires tabriqu6s, ayant
une valeur total de 6,475,
09902, sans moteur, 19
tabricants de machines pour
vaisseaux atriens aux Etats-
Unis out rapport une pro,
duction de 1152 machines
pendant le second quart d'ane
valear total de Or 4,38M,675.
Cette production d'a6ropla
nes et de machines montre
uueaugmeptation d6cid6e sur
la proatlon duA .premier
quart de cette annde.

Airways Iao.
A partir du ler Dcsmbre
jmqiaau 31 Dkcembreouno r6.
duction sp6iale de 20/. snra
accord6elsur nosbilletd Dpea
sage entire Port-au-Prarice an
to Domingo-San Joa. et Port-
au-Prince Gtamagur (Cuba).
Miami. .
Une r6ductlondis .fanr lea
billets de paagel alero et re-
tour umM cQrdb.pOil ,

Pax Aaerikan Arwa Inc.


|OONPR,.t




2, PM ***
"* ~ ma '* "*^ y M


Haitiana
DEMAINSOIR
A 5 here : Mai
S(Soite)
Entree : 0,50; Biac
A 8 BEURES
L4BIt deTd
C'est la question qto
S gr tout, le gr
Varit

Cette grandepro
mands a pour
cl66bre actor allIi
Janmnps, t c'est a
leni g~gs'.et r4*
loute Ia gloire qui 1I
11 on eat de on6me
tenaire .Ly de Patt
mmwi retreav6 u&I
OeIni qa.- ti _
deast"a t e age


Ha!iti aem duas r
A lkeu al s dlas
leour tai, car as
prie as
sous las direUoam
lea soase AllMsiA
fui" LoA d ot

f r ..S.



iBOSS quIt. l




r comaitlt 1 1dnow
,celle tragie 0.
proi.laoi deY I
Sdeo prodmtio
SdonueHAflW


-~~ ---~ I~-`-1` -- -- ~-r` -.-`.~.1~.~T b- --C -* -C~-_. ~~_~IC ~ ~______ _~~~L *-._*..~ I ~~~ __ ~1


CE SOIR, SAMFDI 2


__ii


pilot- -- --I - -q


. 2


IIIIIIIIR -1 ~ 'L"~II~IIYL**s~iYI~~


L -Y~ -I-IYPI(IY(*~J)CPIIC- ~--- --~~ -- i-


1


t Ili~;"


.Pi;i 1


----~--*1~1


~1E


nr ~uu-crcru


1








dUI~1. Zg.2 *~* *~ -


S- 22 Novepmbre 10


C


PAGE
~~owl


RRETEZ les RAVAGES La directrice dea culture'

e VERSavecle FLYTOXbde la beauty en-Angleterre
I . 'V .


I.


FLY-TOX


Smet une fin aux

Sdqdas causes par

les Sepi Danaers.
Le vers, quand is oant grsndi, compl. I
i tent lear carritre de destruction, car ce
sont lea larves des vers qui d6truisent une
Sgrade parties des linges, des vetements et
des autres chooses de valear tous lea ane.
us Usez du pouvoir motel du Fly-Tox
pour exterminer lee sept dangers et tonus
les autres insectes pestit rs. Cet insecti-
cide scientifiquement pi par6 n'est pas
du oison, ne tache pas et a une odeur
agrfable. En vente dans tons les mage
sins, le Fly.Tox dans des terblancs bleus,i
avec Ie remboursement de votre argent si
vous n'6tes pas satistait.4


FLY-TOX
Franck J. MARTIN
Distributeur
PlJae ,Geflrard Port-au-Prince,( Haiti).


emeeoroloumnts
Madame Vve Ernesto Love-
lace, n6e Marie Goarin, Made-
moiselle Julie Guerin, Mon-
sieur Elie Gu6riu Delermie,
Mme Vve Croswell, Mme Vve
Henry Bnice et sa fille, Mr et
Mme Serge Brice, Mme Vve
Jolicoeur et son tils, Mme Vve
Thermora M. Ponguon, Melie
Mslanie Antoine, le, families
Gu6rin, Brice, Inezan, Tovar,
Auguste Gabriel, Joachim Ja
Baptiste et tous les autres pa-
Ntts, tr6s sensible aux mar-
eV de sympathie que leur
AK t6moign6es les Drs. Mews
tPressoir, l'aum6nier de la
Madeleine, le corps L gislatit,
dsjournalistes, 1fASsociatiou
des Ouvriers et Paysans, le
'Courrier Haltiena, le group


dr(Halti Int6graleu et tons lea
amis tant de la Capitale: que
de la Province, A I'occasion de
Ia mort de leur regrett6 trbre,
once, neveu, cousin et parent
ETIENNE ELIE GUaRIN
enlevk A leor affection le sa
medi 15 Novembre courant,
les prient d'agreer avec lenrs
plus siqcr.es remerciements,
I'assuran:e de leur profonde
reconnaissance.
Port-au Prince, 21 Nov. 1936.
LES LAI;iACES EXCLUSIFS
LES SOIERIES HAUTF.8 NOUVEAUTS
LUES GARNITURS GRANDE COUTUEK
UtPATIEWL L a C. SiTRAU
4*. hRue- Orntw. 3- PAMI


Toutes lea Polices

DE LA






comprennent la Protection

Foudre sans auamentati<


&L.Iqenossen

Agents Gene

-.SM


mvoent oeonmta I
sve_ q"nm a*e ouat pea
Utest *.eluseveoent
44dtalls dog pebm
.i dedaa,..
an .mployeat l Palmolive,
dit IRte Jacobson,voaU pon.
vez ftre tonjounrs rs que
votre pea econservera la fret-
cheur de a Ibeaut6 -naturelle.
"Quan.d let temmesvieunent
A moi pour des conseils sur
le son de leur pa n, dit Ma-
dame Bertha Jacobson, de
Londres,je leur imprime tou-
jours la n6cessit6 du savon et
de I'eau, comme la propret6
do la peau esl le premier pas
vers la beauty, Mais Madame
Jacobson. continuant, dit: Je
prdviens centre les mauvais
effects des savons qui ne sont
pas talt exclusivement d'huile
de palmse et d'olives.
lad.ee Jaecbam de NAYFAIIR
Quand Mme Jacobson en-
gae b la ntcessite, du Savon
Palmolive journellement,cette
recommendation a le poids
de I'autorit6.
Voici son conseil:
SCe traiiemeutumatinulsoir
De la mousse du savon Pal
motive avec de I'eau,faites cin
une creme. *vec les deux
mains, mas.ez Iien la pean
pendant deux minutes de fs-
con A pebn6rer dans le-, pores
Ensuite rincez enti6i emen I
C'est tott.
Les sales huiles qui ren-
trent dani le savo Palmolive
sont les builes de palme,d'o-
lives et de coco et auctne
9utre graisse animal.


Lee Vapeurs Arr&tent
Lee Rhumes
Oe ae sont que lea vapeunr
qui peuvent atteindre lea rhu-


Les aulres savons irritent
la peau et dounent gles point
noirsaet une limpression d6-
plaisante deerudesse Palmo-
ive laisse la peau dhlicieuse
et douce. II11 est ratraichissant,
pur et garanti. Votre peea
r6clame sa mousse pour un
vrai nettoyage deux lois ear
iour.





f Le Savon Palmolive est
iproduit enti&rement A la ma-
chine ct il n'est toich6 pat
.iucune main justiq,'a ce qlt'
vuus dechiriez I'enveloppe.


Les seules
huiles qui ren-
(rent dans le sa-
von PanlMot)i\L
sont les huile. ,
de pairne, d'oli
yes, et de coco--
et aucune autre
graisse animal
quel conque.
308


,.--nir- M~- irm-n- 1'**--- "- ****--^

T Tranisatl Iteq*
Le steamer a Cqrimare ,',
part (Ie Bordca ix le 9 c. t.,
est attendti le 27.
S II repartir le m6inme jonr,
pour Saniiago de Cuba et les
ports du Sud.
SLa site de 'liireraire sera
fixe'f I'arriv(e du navire.


mes directement. C'est pour- Le stU amer
quoi Ie Vicks soulage i rspi- du ~i JacnmeI
donent. tira le nt dec
Lorsqu'l est frictionn6 au Guetope et
mmAntde dse couacher, il eat GU utehtpe el
revktilid par )i Chaleur du Via St~to-l)'lu
aerps et ashaM dans lea voies Ju:ta '.R. [p
uwprratoire.
De phus, 11 alit come n
estapiume, chasMat lee dou-

A-- sso e
Les



Sont

et mei

Derna

0 vous v
S titles {

contre la eouise

on de taux Auss

Sanne



raux
3.


,A tilles)),atten
lo 25 c'rt., reorar-
jour pour La
Lt Martinique,
ninio et San
)reiat fidt et


arrivees

es.


si


ce sei


Hamburg Amerika Line
Ie navire iGeorgia*, venant do Sad .est attend ici vert
le 23 coueant, en route pour 'Europe via le Nord,pi en ut du
BEINBOLD & Co, Agents.
gi(B!(% ^ ^ ^ -: -^ ..^" ', -:.. : -.. -. -.*,' / -


II Illanchit
les Dents Rap4 lewmant
T Kolynos blanchlt ees dents r.pi-
dement parte ,u'il en enltc% Ics
vilaines taches j.unitres, les parcelles
d'aliments et le tartre. Son &cume an-
tiseptique, qul nettoic, atteint chaque
cavity et crevasse, ct elle dktruit lcs
germes buccaux d&ngereux qui cau-
sent la care.
Dksirericz vous avoir de honImes
dents, d'un blanc dincelant, comnemn-
cez I vous servir .'u Kolynos. VousI
en constatere? la difference en trois
jours. Un demi pc( ice &6tcndu sutir une
brosse s&che est sufi.ant.

passage"'., p) l \vte, 'n
transborld, : 5 Fort d'
France.
tort -at-lPrinc', le 20) N).
vembre 1930.
E. ROBELIN & ;o, Aglnts.


- -.* . t *.


uilul il llllitliulhli u li i ',' .,, iii niIIIIIIIII IIIIII
COMMENT
RAJEUNIR ?
I.es travnIs t de onoilrcux nm6decln.
frantais et tr.tanger* entrepris depuis Ia
cum)mini cti oni mitorableI d IioOWN-
S EQU'AIIU sur I a >sibilit de rajeunir
i'Utre humasin par I absorption doe gendes
fral-hes d'animaix, out cnulut a celta
coitl lionI maintes fois v 'rilte, qu'il easL
l"ninltenalit possible, sani avoir recoirs
aux procfdds opbratoires (Stelnach,
Vor'tmofi). de restituer ) 'l'organisme,
u .ilit I'lIIIi ic uro uie rhez lua funine.
3s"n nergir et sa viguteur perdues b la
Sti"te tie inulaldes, de fatigue physique
on cIlOrdrale, de vieillesse prenntr&e.,
et d'eltacer lea stigmates de cette A-
chfance pricoce.
* Brochure gratlte at vtye :
'F porUt s- P Per
all dans toutesC IrtO PtS
S iE "GCLANDOPMIL-"-'
t 88 distributeur's : A. THOMAS &
1,5 Rue r14artel, PARIS

S Halle A Louer
NMoltiiv dej I g riil c ht.I0l,
sis l h diio Ma asiu de t'E.
!dt.:i ot" dt'e I:i \;i':ou .1ttren
!ok(: k :r(c" ni'ent ocruptL'e
par la (Ge(.'lmrmcriv I'ltalti.
La.Yer i',is, n os i ibl,.
S'a,'sr ,: r ;i
Mr I!, SFAriK.
Slue tin Q i:,, en l,.ce ,de |I
(G re.
r-. *-. *- .. -- -


sont petites et sont vite



'a le dernier arrivaae de


A1/ O8 MArB CJE


EXTRA FIN -


Rhum Palmares


VENTE EN GROS ET EN DETAIL.


lerveilles d'Odeon

arrives 305 Numeros' nouveaux

rveilleux de DISQUES ODErON.

ndez la nouvelle liste et procurez-

7os disques au plus t6t,car les qtian-


e@
Bazar Oddon

J. KARAYANY.

Angle Grand'Rue & Rue Ferou.


- -- -


---


r ___ .


_ I. l Il 4 O m "


I-- --- -- --- I.- .A- - -Am








Samedi
22 Novembre


I


1 930


41 rAGOS:


Le Martin


erDiPURATIF


wt~,~rrrrw~l~?lc~Irrzr~ c~


cdu f)49


' ;
A> *' .


f~ )~
.* &..*~


CU)1.:r "


les Maladies


do la "e


Is ** f.rem 6 q.-!*M.1 .rou to Ubfle. rprimo. 1IT -) & Mar
teulu"tas ru eu lra. ..; m4ruer. c irme ttrrive a t% Idoo l o lIriMS.
ter MIwrauires pt' **ti.tees stni prtois s--'11 w*I aot O ars pdSear
.ur 414V li4 tio 0 i.t .us-rwm*4na *ollt pE.. . A .it pret I
wepruiiler ou a 'gaoe t pi|>Mlalre --a Icoul. *u(Ugg v SO
tUevell I
Piaur que ce trnv:ill s'Occumpllssi rgulitf.URmI.lD Prt. r ls dio Ire
fWusi. ,le I. aiulnIdre ene, II iunport done. di loute vdeltnce. q 1ue? ag
tirrulr *i c It iiillnu. a J'alsre elt de raphitlt. II ltat. per clutemrnt.
qe'll rril contIlanirmre. I plus 1eld4. partant I plus par possible. Qu'O
vienne a 'encrms.er, a pulsarsal. k secharger de rlesidu emucoabraats oa
lonlqiires, irvaill vu -e ratentir.l ie orgnrts oent a oni etltaiar.
lIres Ionrtimi r i>r.s..tlr otu s'alterrr, rlten o'lr pluoa
C eti mnin> d'nuilt ., !*i a raIdlre que I flth i nsltelw. denl Ito iO1
e iniiltlplel. ol Utr t i.e"r I't1 liiiiotsii-i -l% > .lid r C i.lu. l% d deto ititliillt ii. desl hun lruOrl piet
.r h s .. ..iiriiren I- l I .' ** ,ceIts e 'do% loulsuints i i s
D)vu crtll rconr.t'. is q'iN ful inullcittiner Is ons Bw .h ilt o f purei c
pro lorre r.'resl I I '1 unSw fie l iII f .,lr I I fo itor nial lu a rr l iliulourneuse.
Ire funm Ioil -* n to p'or 'urr ,t lI& r niWissup e e. as trouvtnt 6
.aier.-lli diu OEMP': 'E D*C u 'VTEIR UAItl:T
Qui'nn soun: rii t 'li ,I r ile t :PU''Ti' 1! DO :T Ill tAltNGET, .Cm s1
dle quitire |pl| .hI : to' .a. i 're. r rtl il*puratr're.S
a l it (it r', 1 I I 11 ( r StI .till I ;olul v
.1tu*I un1is aa ,our
S1. l r ' n i r ph *' I t v r e i- r
tul .i I ,. LT ou nt t tl e,
u l e r i . ', I T ,t s ad nu.ixi A jI ulro.


fiat,


'A-i


Au


lon


r ":. rn iiX. Fi io oisrus il:0iouux ale PrNI


II rehe


.ESBIENSEN est un lait condense aopre-

cid par les families pour la richesse de


sd cre mIe


atix ))bceS l'il les mnedecins.


Le CACAO


jona's


qualile
En b')ile de
En I teil de
En l)oite de


hollandais esl de


superieure.


lbs.
ll)s.
I IS


0.20
0 35
0 60


IPGF A Bfl CO
IcRFANES, CSTIlFAIO ;
CONESTIONS, ISO,
EMBARRAS CA5fR1QOE.
IL SUFFITdeprendre
At un de vos reps
(too4 In doux joun mrseulam nl a


lilaut eile rle vritahltC
qul sont tout A felt blanohes
et er chaeune damquills i mao
DEHAUTAPARIS
sent trs lisjtjement imprii en nm r


~.


p..

distinct ot Ia as-
plaiscntqw i I
*dals 6sAsmus
ucs x SA NS FEu- tI
AU MOLN-PENDANT 12 H4M
*'AvwN S mji


en detail, 1/4 de bout. el 1/2 bouteille.
BAY-RUM de S'-THOM AS de quality

supe)rieurl plrcaisse, bout. eL 1/2 )bouLt.

Po! l boireel p i)icr,veit(nros&dltcil

Pal iti : in i'ic:1 u i)iii nit,(0ol. c (i'"r'ainv. ,



(oirilez iois les ihinums


j..4j V(1 I\


CHOIX S'A,\IEiTERA


SNIEVITABLEMENT SUI LE


-I


prix e(ial,est insurpassable pour sa


purte et la linesse de son arome natural
DIS' LLERIE DE I'AIGLE
M. FONTAINE, ProoDritaire

D6pot: Anale des riues Danies Destouches


el Ml'a el(14siIn


Represen an .


de lEtai.


;: St-Marc: H. Deschames


Car


)-Haitien: M. Giordani
Jacmel: Pascal A. Brun


Portaa-rnce:
TMlipbo : 142


est surtout recornmande


Qui,


I


- ---L- -- ~--


~-----~-"'


""""""""""""""""""""


S~"""~`\~B"~"~T~"""~"""m"""""~ r


r


ar c isse,2


S 1PERHIER11 di(lcestlivc




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs