PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04973
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-11-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04973

Full Text

- -9-. -


lent Magloire
DiiJUt5RI
DIRECTBDNS
W US AMERICAINS 1968
jligPHONE NW 2242


hos seo abomapM seluf It
la amhlo paree is asmos
nalaeut, i, parcel qm'als soul u.

ham JaeqJes Mq SiBA


I171, 'A A l I iA 1 93


.________IBB-______a__________ ______ --___ a u'm m i'uri"'pni. Ivu


Directives

de la Prochaine


eat confr6re le
dans son editorial
ai a es Ia la ta.
adhesion ananine
prichait A nos 6eloc.
tiels l'esprit d'u-
f l choix do uatur pr6-
laRpablique.
37eBt, form6, dans
6I rardente campagne
legislative, des grou-
,; aost violemment
Id partisans out, de
ftautre, perda par-.
swore enversles ad.
achercbant A.mettre
candidates Wd'ane
malhoureusement,
Iti6 entree lee group.
a les rapproclier..
At normal et, ailleura,
plut6t apparent
at destin6e A se
m6men au souffle
is, chez nous,oa,
do constitutes, ce
p oLre part, nous de
letemps, ce soot
alits elles names
tent as milieu des
cents tapageurs des
le ressentiment rest
le8 blessures bMantes,
sademaiu des batailles
6 do auages quai, pen-
temps apres, creveit
aes incidents et inon-.
r6sultats netabtes te pre-,
lavenir de notre coin-
Maouellisle suggAre, avec
Mque les d6putes et lesa
a apporteot, dans leaui
Sassez de patriotiqt a
at pour conjurer les
tces quo nous venons
It que tons redoutent
as. ous no pouvons.,
I one conjoncture aussi
, qa joindr e notre voix A
WA.; at aussi A celet. de no-
Vpathique contrdre L'O-
i n vendredi, concluait
Iam editorial plein de sent
ijapument:
Iput arriver, en etet, snu
Sbles, en presence des corn
em ardentes des gropes,
Olndre une tell d6termina-
POw parer sus cous6quen-
Hstroases poufant r6sul-
iful choix qui terait des
*UMiet desvaincuset qui,
sia after, serait is point
"MPt Jane telle division
1eGowmnement difiniti& so
rait en 6tat de serieouse
rit pour accomplir A la
cliln du pays tAe tAche es-
e soe rapportant aux con-
de l6vacuation du terri-
Is fin duo traits de 1915.a
ouste que nous ajoutions,


pour 6tre complete, quo L'Opl-
nion s'iaspire qu, Ique pou, dans
ce langagede l'6ventualit6 qu'il
envisage ou pourraient so trout.
ver les Chambroa d'aller ober-
cher us Pr6sadent on' dAhors
d'elles, a16 o0 croit p git
foiseau rare dont raUle ar pa
balayer biesidos seedlie dej
*ans en conerver la a*oteur.
rait resister devant le simple
coup dc il qu'on toenterait deo
lter dama la e epolitique do
n'amporte lequel do nos leaders I!
Nous Ie r6p6tons, Ie ressenti-
qeat et chdies snoas vivace plus
que partout aillears.
Au srplu, en ce quai con.
cernse Ie O T d V e aotre
excellent contrfre, Le MAfatin, qui
" loujours, des les premieres
declarations du president Hoo-
ver, soutenu, eoul do touted la
preahe, le plan d'un president
yopulaire qui devrait salirmer
c authors ues elections legibla-
Ives, eat saujourd'hut a laisbe
poor signaler le paradoze,
.Unatiieuaul quce bO point at
* ue n'a pas prevalu, que berait
e tail de choisir le chet de la
Naiinon dehors du Parlement.
Jamuas plusibele levou n'aurait
ete appiique ai une deuiocratie I
Qa on venudle bien nous con-
prb ure: IPide. a'tst pas hostile
au ratin, puiKU'll en revendai-
que ieme it palernit6. Nou., la
aignalons aipioletienti coimme
couastituant une note on debts
an diaspason qua a r6gle juz-
qu'ici la march harmonieuase
des choses, et nous regrettons
seulement de la retrouver dans
la discussion moia commune use
chose aponlan9e que comme un
expU ie. nt
Qauoiqa il en soit et de quel-
quv c6te que l'on se tourne pour
ioua decouvrir lo prochain
Chel de I Etat, ce que nous de-
nandons, avec L Nouvelliste,
avec LOpinion el avec tuas
ceux qui emperent poar Is pays
un aveair qua no ressetable pas
an passe, c'est sle choix d'untem-
pramnentl assez qualabre pour
que le prochain gotvernement
soit reeliewent la cbose de laI
Nation; d'un hommne A ebpril
eleven, a coeur large, qui, tout en
ayant, pr sese pratiques ant6-
rieures, ia notion complete de
toutes les contingeneta do la vie
hajtienne, boit A tine egale dis-
tance de tobs lea parts, condi-
tion Indispensable pour lea rat-
hlier tonsua, cnch asyani assez de
reaoturcett melire A sa disposi-
tion pour que le saint du pays
'paissoe devenir enaia i'caure ae
toas.


........ ... - -- -- ----

Nouvelle Chanmre



Elections Pr6sidentielles


-0--*!


; *


n'est plaus e; 1la' *a l s Ia imidre t
pasqa'onle 5isnoa il n1y amapmesde crainte
er l'hewred6ppepd de A enA vlser fat teonlr
b9nn~oantefldLo- comp 1 dm* ffgnIfre.



6l agd yelhu p ds
a quon noes oeesl- 9 ao 5s
la nouvoeilliteution am ut
ad cr6O. o n i Pate l toat" i states
rerdio Iseplusl Prtait. s, 3la rallt6&quilnous
olme I plus sinpifi- ton tette, ops ams dtaur-


on pli6t ii Oe at to11ed Mie batesrr.
da tout, la deral6ro i 11bMd hbi quo8 l people
dian pays e dre. sisP aq=s cosx eson acfts"
MLee A-m". ^^e11
PtQft :SOUpeavauswteW*WIS"


tft mt n w aouuwlsn T" Min Swc hlim
tque Ova-t-lsortir do seont pat6t Icox qul aei sent.
Corpa IUgslaisWt? w4.
SQens c aimeat doe valor eia d program
%4* om dounef com- WAGM4 poA*ii tK-
6tt~iio U mat do valour ot deprogyes


S$ it1%. ItOtr


Assemble Nationale
--o--


qae enerlecut adais-e on
w Ii oat kaire,.4 uerr
as principle ei non auk
homines, slee oji aut
mmoplibles d'sa tl et
pouvant tre utilises an bien-
6" do I& Patie.
Aussi bieo loreque le prin-
cipe est boo di ne taut pas l1
dtacher do Ihoame qu i doit
en dtr I'applipateor fiddle.
Ave prince, av Cesar.
SA. GiLIN, uv.


;PHATINE


I,


FAC I.!rE i\ nfNrrrriTON CT LA FOet'-.TION DE5 OS.
D. N LA rORC! ET LAA .'\ -r E
EXiGLC ..A tr ,-Le DcaEPO:F."PHO:PrAi\e FAfLiRE "
* REPANDU f- AN' .f. ONCE '0NTIER ET u MEF'II VEE


]PAp WAl.NiMALDREEA R % tI< EOTAj fl.ios Z.lPORT ID U 4J M


i1rm II


JVc j UGOt I (V1 I

dese rangers

i Sous Is l aitre, sggesil ne
important Questions notre con-
trre Le Nouvelliste suggkre quo
desmesureg soient prices en vue
do pretger 1s hatioens, coMime
eela eso tait d'ailleurs dans tons
Sles pays civilises, centre les
hta angers don't lea services sont
accueillis dans tons les domai-
no. Nons partageons tout-A-tait
l'opinion de notre contrkre.Mais
cetteonesure ne devra pas s'ar-
rater aux employes de commer-
ce, d'industrie et aux domesti-
qusa, elle doit aussi compren-
dre leas tonctions publiques.C'est
par elles que doit commencer
eltte measure de protection qui
devient indispensable.

A lower
|Maison confortable.- Bois
Vrna Sfadres er ,
Mr ChartesN. GAETJENS.


Sedans sa region, domins en
Sconsquence par lea necessi-
Stes actuellet's, l'oeuvre de nos
congressmen bient6t n'u it ra
'que lavaleurd'uneratification
Pus de lutte, plus de h1laille.
Nos manditaires. d entie les
programmes plate-forme prb-
senths.n' uroul quaichoisirce.
lui qui paraisse le plus contor-
me auxbesoins,aux aspiration
de la Nation. Sympathie per-
sonnelle, esprit de clan et de
clocher, tons ces peli's iiit6-
rats particuliers doivent s'etl
facci devant les hauts intei es
supdrieurs de la Patrie.Or esf-
it n6cessaire pour nous de
dire que nous entendons par
programme on ensemble d'i-
d6es bien dkfinies, exptiqu es,
largemeut exposees et uou
pas.des tableaux synoptiques
qui ne comportent en s i 'ex-
plicalions vraies. q u e pour
ceux qui lea out conqus. II
taut douc paraitre, so faire
voir, s'exhiber eu i a Iaide
f'une platd-forme polique. Ce
serait vraiment matheureux
et it aurait lieu de dire que
notr Concept est restle e
nmeme pendant les quinze an-
noes d'6preove s'il devait en
dire autrement. N o u s ne
sommes plus au telmps oui sa
petite personnalite sullisait. 11
taut presenter n p 1 a n de
iouvernenent largetuent ex-
pliqu6. Sur ce point le mau-
dat du people est imperatiI a
ses mandataires. La misere
eat parlout, le commerce na-
tional aix abois, la detresse
s'6tend sur tout le pays.
Pourtant la situation sera
excellent si la passion fait
place au caimne et A la re
elouo. IU fan se dire lue la
nationn est abatndonn66.a elle-
melim, que see forces econo-
miqoes soot acquestrees, que

tection.Le mandat d46lgu6 par
la Natioafces mandataireasst
conIugua dans le cadre d'un
peam bies dress6 ddesservir le
pays d'nn citoyen,dont il pro.
gramme a 6te m rement dis-




deas leans plut6t
que da. rIuteret dI s col c-
taviti, its teront prenve d'in-
conscience et I'histoire les en
blAmerm domain.
(ioulriremont & a la prati-


1626, Place beflrard, J.=2
Con6ommations de ler choix
Service irr6prochable
Radio-Ortbopof


pH
y~ii^


~Le --


q Mm- -


W


-1


- -;.--- b ~rJI I_


I


" brnBw i.An-ow-MtI?* MiAmV~-~A


IC


V-1


I* IMITATIONS 5T TRCuVE PAARi jT.- A jv .

a...n A *in. ---- -- -. 4

LANGUE D'ASPIC... 1*.J.Adh6msnar Auguste
-o- Nous avoins cu l e plaisir do
recevo I'ai:imable visited de
FEn touhischoses, i'amume birn notre ami Me. J. Adhemar
considerer un certain < 6 6 : le Auguste qui, come on le
( Ivpique. sit est Caudidat a la prcmie-
Q1ufques it's.i ts Ale $ re Magistrature dc IElatt. Me
ceute consnial onl la o i.i"It' eAdOivir A.tgisto qui est
down' at joriind hia *f e de -, ,
J Iune dcs p JiL.i lautes p rson--
ma chronique. 1*e >l aus 1 -
ma chronique. (ros q~)- 'nalhls. hailieunes cl qui a
jIl) in lot nii lonlde ros q Iaisw,; a to els eS .s oil i(
dire 11't pe ic un Corail de la Gr(ind'Anse. hit A toute ^r,,tve et c(loi
Ce t>ine, candilaures au Siat et que ieet avise, merit, A u'en
Ia I)"I U alitn I)el' ictrcop)t ioou pas outer, Iattenition de
da d6saveu d's op6rtions ,ec 1'Asscmblee Nationale. Nous
for;)es de cel'iprfi(oenitecom- faisons des V(eux sinceres
miihnedrend le sort heureux ou pour lesuce6sdesacampag'ie.
malheureux de dellx groups
honorahl's concirrPnits: Mar-
I tie;tu et Tirditeu Kersaint et ______
Silies No. z que je proede par
ia coujlrnment de deux noms,
Iour mitux laire lessorlir 'in'
limit de a liea qui les unit I'un A I
I'autre.A
Corait, envisag6 come don-
nOe dans le probl6me qui nous
occupy, une solution simpose, Trait t irM les
-,olui)m unique : Nh.rliiaau et Trakez t
Ta (leu; Cot-ail liejet, unear- Rhumes des Enfnb
tre donnde intervient, elt 1. pro Les mre.a modernea pr6f&.
blime prteittel u ii e solulIoai rent le VickL parce qu'il ne
nouvelle, solution uni~quu :Kei- drange papm le3 estomaca d6.i-
saint aton uroque :th- cats-lorsque la gorge et la poi-
si tt Gilles. trine en sont frictionn6es, il
Mais Is choses seiubel se agit imm6diatement de deux
,corser et shembiouilier tt |e falcons:
vous souineis Ie U6t fypi;j'i' & (1) Sea vapeurs salutaires,
qu' in'umulerait Iollimn't si degag6es par la chaleur du
i heure M(alt 'i cAa : c.cs dcux s'- corps, sont inha'.;es tout droit
lutions distini tes enIpI6-:1il 'u dans les voies respiratoires.
re sur luu're, I'hi rni)"e de (2) 11 soulng-o lea douleurs
chaque group d2 dvu ,,oml come un cataplasme.
< i teen -cp.ie p u c- U d V C K S
sun tanche, tend vrrs une (on- i VA PCRFtu
lusion Orange qui do'Y'eV i&r F
cacoplonie Ciel I si cer s' siii 1_ __-__ -
Vous croytiz, peut etre, I une -
colncide.ice, d'entendre ai pi o- dilimrne Mat: lin'i:- eti T 'rdicu
pos de cacophonie c cr Ceaco on Kers.'iint et (iilps.Auiremfnt,
phonique : CIl Isi ceci se sail vous aurrz rhprchA la q'uiadra-
Eh I bien, non I ce cri est voula 'ture du Cercle, ]utremrnt. vous
et denole de ma part u'e gran aurez trouvo I Ay- dI:; (pitaine,
de apiiret'inf io:, c::' j vois plant don't in prnobl!mr.' ain'ji
a'il de Cain se pro ,',ier lueii posA : ia hanneuf dit r: and mit
neux dans l'espacs', tel1 i! vhsque d'un hliatn 'tnit lde qiuAranle
lunaite par une de nos bew; s mr1r-is, ce'I d p''i ii ving',
nuit. d'N!,je votis ct ceil achlir ',qu.l es lI'Aga du Ci(pitsie ?
n6 A suivre le coop rble, A le Mssioturs l.'es S'naNurs. Mes-
d6couvrir,6 s'ultechier in li par- sitiI; en s W D imts.criigiez vous
tout oiu ce maudit dt ecue se r6- aus,. les inquisitlions parfois
tugie, eso cache ou se terre, je le periflieS d dei'il redoutable de
vois encore, cet vil de Cain, en Cain I
quAte de htudes, chi wcharot la MONSIEUR )E CRIC
petite bWte et en trouvant uuii 1 )s In preceder-oo chroni-
grosse. Messieurs les Soateurs, que. lire : at" course r~gulibre
Messieurs les Deputes, prenez au lieu de : one cour regulibre.
garde! Je vous enterme dans un Monsitur de CR C

--Lesmai---- -a *-* r&*I.t... .7 -----

4 INa &A.. f .,. oar l\\


.0.a vU, jeudi matin, verson-
ze heures, uon jeune homme, de
blanc veIn, qui descendait ma-
lancoliquement las rue Dant6s-
Destouches. 11 tu mail. Aspirant
voluptlueusement la fumte de sa
cigarette, iI la r6pandait, dans
I'air chaud, en petits nuagespar-
fumes et bleuatres.
Arrive prs de la salle doez
position de la rue Dant6s-Des.
touches, NOTRB CEIL, quUe sui.
vait, le vit s'arreter et fixer une
auto qui montait, le radiateur
otincelant, et don't sle son du
klaxon le fit 16g6rement trees.
saillir.
La voiture arrivait. Au volant,
le chauffeur. Derriere lui, A de.
nmi-couch6e sur les cousins, une
jolie jeune fille.
Lor.qu'il jugea qu'ellIe pon-
vait I entendre, le june hommo
se mit A agi.ler son mouchoir, en
a;'pelant annxieusement :
Pstl Pst I
I)ans le fond de I'aulo. qui
avail ralenti sa course, le jtiv6-
nile visage paiut. les yeux in-
terrogaleurset le leint pale.Elle
tie vit pis cului qui desesptrk-
ment l'appe lait elt ne sollicilamit
d'elle qu'un hienveillant r gsrd.
El I'auto allail conlouruer la
rue... A ce moment-IA. le joli
Svisage s- pencha sur la petite
vitre sertie dans le cupot. La
jeune fille promena ses regards
partout, cherchant toujours d'oft
venastent ces appeals nerveux qui
se taisaient toulours de plus en
plus pressan's. Ses yeux ren-
conlrerent enfin les yeux do
candide anmi qui comumenoaient
dejA A se voiler de larmes...
Elle le vit. Lui lit un gracieux
signede tWe. El lui sourit.
Et ce geste avail sulli pour
rendre tout guilleret le mmlan-
colique jeune honime. Mainte.
nant, indiflrenit aux regards
moqueurs des oisils, il sen al-
lait joyeux et allegre. II sen al-
lait content, emportanit, en son
Antie igenie, ce pricieux sou-
venir: le lugace sourire d'une
feinine belle 1 E, iimleeI

do... a vu, jeuli soir, a soir6e
do;inee par le syIiupathiquecan.
dit 6 lat prsa 'is( ce, le Sng-
leur Stcnio Vincent, nombre
d(amis qui, vi nus pour presser
la matin I 6iial)hitilryon, n'ont
m(me paspu aiborderla maison.
Its sont iarrivs sous la pluie et
it y avaitl tat d'iautomobilesq(ue
les dernivrs airiv6s tie pou.
vaient ni avancer, ni fire Is
bout de cheini A pied. Beau-
coupont reg.,gui Pori-au-Prince,
emibetes de ni'avoir pas pua voir
M* St.nio Vincenit.
V.
a *
... voitqiie (L que voit NoTia
(EIL ne passe jamais inaperqu.
Des gens tres graves qui affir-
meni ne pus lire les chose pa.
rues sous cette rubrique sont
renseign6s la minute qui suc.
cWde A sla parution du journaL
Et ce sont des coups de otI-
phone pour demander des prt.
cisions et lorsqu'il s'agit de quel.
ques maisons de commerce don't
on a cit6 leI nom on vaniA une
merchandise., on vent toujouias
savoir si NOTRE CEIL r6ellement
so port garant. Et comme No*
iTRE (EIL no ment jamais et no




tout pres do son automobflepga
falsait soq pleln do gasoline iess
M. F. G. Doplessy, so 225 do Is
rqe Pavco. II disit A us satis
.haueur veno u 1 asussi e q fair
servir A coltsepompo o& romsert
hi.. oet v anle: i nanwc
l outt prmes de sn duomcobe qib



ma voitore gazoline le
me remplis paisabtlmaent Ie eav
ret. El aisi aeje n prds p asde
em ette
Side Setp Inn


t i


j




-~.-,*'.

-a 9


-uAT4


jsIMMO


I


I


NSK

I
--


SI MMON S
Matelas a Deep Sleep a et sommier a Slumber King *
tae c)mnbinaison remirqaable pour assurer leto contort. s.
Oand vous rtfl-chissez que vous passed le tierq de votre vie dans un lit I
Ia sagesse command que vous choisissiez celm offrant le plus de contort
Le matela a Deep Sleep i illustri plus hast est tait dapr6i las r6eles de jla
beauty, du contort et de I i solidity, et est offers A un prx minimum. La
distribution des resorts a l'int~rieur assure une entire aisance A toutes
leq parties dia corpi et a'u: iae diflormAtioan ni aucun enlo ceuneut du ma.
trtis n'est pr'sible. Vou4 r-po~ezsur des ceataiues de pewiis resorts qui
cath6s (Li i lit I :u'e hvy faiqLi(-, torment une couche ine'leuse., 'est le
nieilleur matelas qui alt a.iis te olerL dans le warch6.
SCwminier ( Slamber King )
La fabrication scieatifiq i: de ces sommiers assure le comfort au durmeur.
Deux personnes peuvent durmir aussi lacilemeat qu'une seule sans le moia-
dre inconvenient.
A cause de la fabrication spbciale, le soimier a Slu.nb.- King cons.
tilue uu support magnutiq w pour le matelas Deep Sleep n.
En vente dans touns les bons magasins d'amneubleineat.


litprksent6 par :


Victor N.MANBOUR & C*.
I'.O.Box A-86 ; Phone 3417
Port-au-Prince, Haiti.


IIU,--~)


rises laissent le champ libre
N ouvelles un travail de suppositions.
v l semble presque certain
E I nqu'aucun part politique n'aura
Ett angeres une majority, agissante dans
JL lli"."1 l'une et I'autre -Chambres ce-
pendant ilt sera: n 6 cssa ire
RADIO PRESS NEWS pour l'un et autre majeurs
-- parties de prendre des arrange-
iments avec des republicans
7 Novembre iodpendants on insurg6s pour
dobtenir assez de votes, asin
Appel & ia garden R1pablicaime d'obtenir la balance-
a Pbris I y aura 372 et probable-
PAtRIS- La garde republi- net 514 delegues humides
caine 'ut require aujourd'hui dans I:' prochaine convention
pour arreter le d6sordre dans rationale d&mocratique, come'
le corridor de la Chambre des I'mi iquent les resultats.
D6puts. l. s poings et les can- |O.|arations do delgue Sovitlique
nes brent employes sans Lue-. A 6Anie
sure dans la batualle qui com-. .en
menVa qu.and Camille Mayard,' (hGENEVE Le d6l1gu6 Sovi6-
6diteur de la Libertl, organe lique a insist que le monde
des jieuuesses patriots, se lu' Mtait maintenant en lace d'une
engage dans uue controversy grave menace de iouvelleguer-
avecles socialistes. re, et a cit6 ia France come
Eipositieu anmuelle de chevaux unes des plus dangereureuses
A New York.. enemies de la paix. II a dicla-
NEW-YOR.K- La quarante r6 qu'll est maintenant de acon-
cinqui6me exposition annuelle n aissance gnrale que les Chefs
de chevaux ccames par se litaes de queques-uns des
trom. coume lae plum riche pays qui out 6t6 es plus bru-
6ement do son genre dans e yentas A demander des garanlies
mondea comrnenc6 aujourd'hui pour ia paix ont maintenant des
Sadison Square Gar den. projets pour la provocation d
e M Son uare.ren
160 purs saus seront en con. la guerre avec leurs voisins.,
10160 pu. saugss n en con. 'Le Prisident rappel dAlor-
currence pour des prix en ar- e Pdre vnot :rape e cha O
pt, des trophies, des plaques' dre Latvinou rt empca e
ae dmto, %e'evant a pus d .. uct .oa deseaein. u
100.000 dollars. que les detiegues de 31 utres
.... t' nations L coutreat en A nce
ESplOils de voleurs l l r le aire
CHICAGO-Entev per trois Lt'EquNle su r l dhsas re du 11B0
homes landis qu'il tait sur lUpNDREiS L.Ni prutendL
le point de laisser pour in compio pour deabeuc tio
... un oa ddu Iormtdable dalrigeable an,
Abraham Rolbun a 6t6 vole glais Rio l qui seflondra prg
Abranam Roi a6 4 otee. BeauvaisFrance, Oc-
is unit e detobre entrainant ia perte o de
I ado dimeants non monatiese s .sinveati
btta terrblement pouss personnel est sos vestgato
d'ne automobile on march par Scottand Yard, a t-il 6t6 d6
dam anpar. ocouverg.
awn.,u .par P. . ... Des d6teclaves ont appris qu
d.es. o d as e ros hommes discutaient Ii
.IL.LIELDOhio- Pr s de pr tendue conspiratiun dans
150 A o10 persons brent tuses un train entre Londres et Sou-
par des explosions do gaz et h pmonle jour d'avant le vol
mcindiale a nsta rmine No 6 talal du vaissesu arien. ol n'a
49 is Sunday Ureek coal Com-r-ata rav416 drn m1ples
.,as ... Mtr6yld .plus ample
Caujoard i, a dii ditails mar celtls taare.
SHIumT -lue conr6 d FromHaabhGibson. vicsana dtbon
Wdos mines A PePal. itt", vO du ,ooinistire do 1Air a cmr6 ue
Imam comptable do Is Compa-n
d s pro a o r N.aio sensation re urn dens l co sm do
...rsamin r a dirigeuble en timoignaut quo lea
S ut- Ia mninoe et.are' as in.tructio. qu'il avait don.
conus sot uit t pour ue en er 6pruve do
UIsaaires deI I Compagnie am pursunce du dirigoevble .'doI
a**requi entrtrent dans Ia, mi- quii,.a14- ae dsirtc-h dcoutt616
ad pea do temps avant lexplo- qi ,c,,Ld --se
Le e*awlsdo ,recai ----
WSpoINCTOu--LF uoa From Haitie vacinay-g. iving
as and ortmoaextre MV a U. S. A. Ale GAUIL 1301.1
m des ctionsudI mardt | l-Stebbins Ave. -
desidnsecdo. s doe mar: uBrou Newx Y 1%
9i


La Commission
des FrontL6rs
Dapies les renseignemente
que nous avons recus les trois
Membres de la Commission des
Fronti6res remeltront le 15 No-
vembre prochain, an Gouverne-
menthaltien.leursra portsplans
archives et matriel de Isa dite
Commissions. Lear mission
pregnant fin avec l'dpuisement
du dernier Cr6dit de 50.000
gourdes vot6 derni6rement on
leur taveur.
SOi nous rapport que les
I deux sections Haltienne et Do-
Smnicaine de la Commission no
sont pas tombees accord
quait A l'interpr6tation de cer-
tain, s clauses du Trait6.
Pi octs-verbal .n aurait 616
uresse et les deux parties so
seraien' separses en disaccord.
Quid des contestations soule-
v6es A I'occasion du trac6 de la
ligne du Trait6 de 1929 ?
La question des Fronti6res
serait-elleun 6ternel recommen-
cement ?


I.


I


I. Jeam sbiuir
M.Jean B6lisaire, 61u asx der-
ni6res elections, deauzime d.-
put6 de la Capitale da Nord,
nous a tait le plaisir do nou
rendre visit. II est avocat et
come il a toujours dAlendu
avec Ie pluq complete desint6-
ressement la cause des petit et
des humbles, it seat acquire, au
Cap-Haitien, une popalarit6 qui
va de I'lile A Ia mase. File do
M. B1lomont B.lizaire, aociom
Chel do Trentieme HRimat
qui a lisase Port-au-Prinm
Sdescellents souvreirs, Ie ao-
veau d6put6 compete A Port-sa-
Prince de nombens amim. Avo-
cat de talent, il sramnrmetalm-
ment mettire an servi doa
au nouveau poa o& viem V
l'appeler Ia confiance popMalrt i
les nombreuses qualia qu Is
distinguent et qui n11 olt o'e
quis, chez lai, Ia sympathise g.


QuO TIwtmus ^BLos
wass 1.
Tout jIte 2 O 3 N-m
dans le classes @mtf- A I
Gourdes vOL
1637,RAeG Lmm om
Coon lrs M al
DactylfoCom LpaIn
moderne.
aaa-d


9j;~j~


p -
4'1


A partir d'aujourd'hui vous trousr4

en vente dans toutes I* bonnes pieei e

cafes, bars, hotels et restaurants, les (

garettes


don't la .renommee nest plus a fire et

I'emportent sur toutes les autres marq.

de cigarettes dansr tous les marches

monde. ..

habiluez-vous a fumei !les CAM

vous ferez\ preuve de bon gout .et voM

bourse n'en souffnrra pas.
R. J. Reynolds Tbolooo Co mpany
Winston-5lem, NW.. U.S.A.


Distributeurs exclusi our Baiti
VIaTOR Ie. AMOUR A Co
P. O. eoz A Phone 8417
Po'rt u Pl eoo
On demand distributes pour la Province.


I. Lammrtilre t eI y I
Nons avons eu le plaisir de
recevoir la visits de M. Lamar-
tini6re Leroy, qui vient d'6trec
61a D6put6 de Saltrou. II est trWs
populaire. Apr6s avoir 616 Con
sula Bdrahona,il a occupA dons
notre ancienne arm6e des pos
tea que lai oat value son couar
ge sa probit6 et ses dons d'ad.
ministrateur. En eftet, il fat, A
plusieurs reprises, Commandantl
de Commune et d'Arrondisse-
ment. La majority A laquelle il a
616 61u est le t6moignage le plus
evident do souvenir quoe oa a
Brd6 de son honn6tet6 et doa
eis quail a 6parpill6 autour do
Nous sommes certain qu' !a,
Chambre il m6ritera, une non-
velle fois, la conflance quoe sa
com-..une a spontanemen Jplae.
ce en lui.


laamguradto dI'HAIIANA la soiree tat excellent.
Cos evtNone renouvelons no l
Cet devant ane smile comble piments A notre asie T5T
qu'ent lieu I'inauguration de la Icotte allle at le rasullat de
coquette et nouvelle sell do one s6rie deftorts p6nibla A
notre amie Taldy. une salle oh m6thodiqnes. Taldy comw,
Ion remarquailt le repr6ea- A en 6tre r6compena_6edet
tants lea plus attitr6s de r611te umieU; at come les
mondaine de Port-tn-Priace.1 II latteadent mont nomb
y avait meme qaolques amis do quoe se amis soot innomn
province qua s'Ataient d6plac6s etle obliendra routes le s
expr6s poor no pas rAter cotte factions anxquell s ui
soir6e initial, sachant bien qu'- droit sa conausasance da
elle serait une belle f6te man. me, le Ioat de son pablioM
daine. sympathie qu'elle laepir
La salle eat tr6s comfortable I mIond.. .
et lea si6ges sot disposes de 11 no taudrait pas
lagon tell quo n'importeodron catte note trop br6ve
est sasis on a l'impreson d 4'etre galer i'intelligence evet*
encore en face doe 16rea, nque Iel'daptation musical
I'on voit par conseqauent en son L'ortophonic est deo
enter. La lumire sat eoel- iler ordre et leae nore
lents et comme le film qui fat dsptaient, dirait-on, a
exhibI6 eudi est do tout pre r C6tat presque do c
ordgesimpiieiaipnriM 18tI -I .. ,


Les Merveilles dOdeo



Sont arrives 805 Numeros noMu

et merveilleux de DISQUES ODi


Demandez la nouvelle late et pro

vous vos disques au plus t6tcar I
"~~~~~I * .v9; r^


tits arrivees .pot fl
ODuisees, :',,- ,; .:
.. ,,., : --" ;"A'". "
' A .* d' ": . retl~ : ,.
.,-;-nw .md


* '.*L je P


J e . .' C
* -mo, T, ,f-t^T ,J
-. "AU-!
J. KARAYANI .,

Anpl Gran4'suu & &e 4%
'. .f ,- ^ v'A J


-- .-~- .-


PAGE -


LW~


g -- .- -: I.r I-riT--i-- ~-lr ------ rr^--"r~C-- n--r-~ -1


S -I


Ar



. o
. '


IV-V' ?rg?^


-r-c---------' '~--- ~-


MENIilm


o..I lo 1l: u- -- --- '


0-om-w w w Olo ---- w~ V -mo m mm


m- "--mawe obm i


Hi fc.


ltnne






PAGE S3-


Plus l. q' a ur monde.


4* '4


"-,. F.


NEST PAS ENCORE DE TROP POUR LES GOODRICH SILVERTOWNS
ctait sortie I our rAnn6er e de "GOODRICH SLVERTOWN composn de 11 Voitures et Camions, a parcouru 30.000 Milles i travers le Continent, et est revenue aprds NEUF TERRIBLES MOIS
SLeta" SILVe pouWNS" nt roevena, D rapON heteun dePnens, ce qulet s 'SILVERTOWNS pouvaient faire.
Le SIVERTONS' Dpeax FlottantS ENs un dK-aut de Fabrication.
ROUTES DIMENSIONS EN STOCK-TOUJOURS FRAIS, MEILLEUR MARCHIf.


Les essayer c'est les adopter.
B vente chz : e. As mdrai :A yM Louis H. Thomamet: Cap-Ha ien Abel Lacroix : Gonalves Tovar & Co : Miragoane F. Chirim :
*.B i : o J. M. Gautier :Port-de-Paix G. Rode : Saint Marc Julien H6rard : Petite-Rivi6re.

HAITIAN MOTORS S A. Phone 2379. Grand'Rue.


Petit-Oolye


COLLEGE-BIRD
o __-


La direction du College-Bird
a le plaisir d'annoncer aux ta-
milles que I'Ecole Wesleyenne
de jeunes files esl reouverte A
pattir du 4 Novembre, sous ta
direction de deux normaliennes.
La mithode qui y est prati-
qu6e est la m6me en usage dans
les annexes des Ecoles Nor-
males.
L'tablissement regoit les en.
fants d6s I'Age de 6 ans, et y a
inaugur6 une cole maternelle
pour les tout petits, des deux
sexes, jusqu'& i'Age de 8 ans.
Pour les conditions, on peut
s'adresser A la Directrice au lo-
cal m6me du College, angle des
Rues En6lus Enbin et de la R6-
volution.
Port-au-PNince, le 6 Novembre
1930.
COLLEGE- BiRD


Auz Solenoes
Appliqu*o.
Au course des travaux d'ex-
carvation pour installation
du nouveau iseivoir,en cons
truction actuellement A Bo-
losse, on a trouv6 une arche
en pierres de taille qui sup
portait un aqueduct construct
du temps de la colonies an
dessus d'uoe ravine.
Cette arche eat en parfait
6tat de conservation et les
pierres sont si exactement
taill6es qu'il n'entrait pasde
mortier dans les joints.
La D.G.T.P.a eu l'excellente
idWO, d'oflrir A l'Ecole des
Sciences Appliqutes cette
arche qui merit* d'etre cob
serve pour sa valear historic
que.
Avec Ie concourse de la
G.T.P. elle sera r66difite dans
la cour de l'Ecole des Sciences
Appliqn6es |par les 6tudiants
eux memes. Ce sera un exeo
cice d'applicationj poor em
futures ingenieurs.
Nous 4fliicitons ,vivement
I'tug6nieur en Chef ide cette
heureuae initiative.


A la Petite
WMaison
19N,1 lmsia memre, tl7.
Vient d'artver :
Ponudu loupelas.
as paqmets de 1 puss.
urost dta4id o
or-08LS


-~- ---.~_


BhAum Palmares


VENTED EN GROS ET EN DETAIL


- I II I 1 I


-. I -I X I --


T -O OM


;~CUPT~










,NLundi

10ONovembre 1930


Le Martin

IAOEI ,.-"'"


2"me ANNEE N 6839
rurt-an-Prince
Ttipbone : 2242


FIICC -;--C---t -----*-1--._.5 -~ -___ -_~~C


J U


r66duque


BO


b


l'Intestin


Pedr roeter en benle
sante prenez chaque4
soer un ewnprimiE dA

lCallt. .m,.I la h.lo r u la I V fi il
I.e,, Earacifr erh tq*ql,'s *I J" r u Jnr.
IP J utgbd .:*, Til Ir *olla Ih# O f' n la fa
eia.0r c guise whclci nfli1a1lliqutel (ronilp
A1 4 I *)lluin nt ill~l.l Ii l'awar agar)rat diusl e
(_- c A i*s- yicuS w [I c 'c.? < d e i ., rhillticiai
,It I.,i dl i' ."|++ lqnli H irii 5 i %i.p t cihrae
r ti t"m -r c i-h ,iU ci fr 4.li r ll, t ,1
uls*Iili rcI Ip, ect c cit, m s c irri nt a
% te lict, iient' fnt Pi it i tIv ,I -4 'c"110
4ihtoie ei qltt fsilt Ait .JuloI. Irt- li f
.e shor des ifsname de enfantils, des
ti 1rds rt t ie- e ..
mom -4sf*ef Af re aiesicare"
AFwsMif df JIchumw de -I.uc4arler
Voila le petit lRamonour Tde I'luteatl


umam ,Ladramsew esi ;


Prix Raisonable-LService Prolonge
Mimne si le prix d'achat cIs accu-
mulatturs EXIDL)L :tait inui elv\'
ordinaires .. la durce dc Icur
fendement serait., a1 .a longuc,
VOre recompense. M.as, les ac- 1
cumulateurs 1XILI w ront dun .- i
omde prix que les autrcs, qu i n, '
prevent garantir h; rendmtcnit, BB
o que I'EXIIH donned pend.:m
ambreuses annics. 4'_ .


L'ACCUMULATEUR DE
LONGUE VIE
/ ,'.t ,,. a ,,


KNEE'S GARA,(,
W IN ELECTRIC STOr A(; I<;r 1 \ i


Ad. 307
,"' -


Ms position colonial


SPort-a.u-Prince
I RY CO., Iinli.lelphit, 11.U. d'A.


*p;W Aaauaw Uron uUss I instai3 un ou LI
International de reau t6elgraphique et postal,
Paris on 193 1. Les guichets de grandes agen-
cesdle tourism, de baaque,
La Ville de Paris tiendra, etc. un grand salon de lec-
en 1931, une Exposition Co- ture, ou le public trouvera
loniale 1Pinteraationale, b la- lesjournaux, revues et tracts
quelle participerout aassi les ties .divers pays adherents,-
pays doutre-mer. an cinema de la countenance
Dana ledessein ,l'ori,) iilte de 2,500 persoanes, uue salle
les commodit6s aux exposants d'emissions radiophoniques,
et de laciliter les recherches, qui serviront a ditlusei, par
rapprochementsou 6tudesdes le lic et les haut.parleursa
visiteurs surles objets exp documentation tournie pages
ass, le Commissariat-General oflices de la Cit6.
de I'Expositiou de 1931 a orga Cette, documentation sera
nis, A c6t6 Je I'Exposition, 'mise en emivre de lauoc A pro
une vast iCite, 'denoommee voqluer, au cJurs d(I la durce
Citl luteruatLiuaile dies iLto: de Iexpol lion, le, contacts
mati-ns. Elle lournit toules )n c.a.giC tic viues uLtiie,
sortes de reuscigueineuts ix entire homines d'atl.Iires de
exposants et aux visieieu, o',o, lcs pa.iys. sir les pi ob!e-
Uette citeco, vie une suptr- ties ecunomiiques.
ficie d-eaviou 19,000 mittres I )a \vit dune qc cette C:te
vrarres.Elle est situee a dciot I.s iuoiUAiu.LItus oultre beau-
de I*entree principatie di' 'L, cotipdeutcoa,aigementsa ceux
position,le long du loulevar : ju participenil i lexpositii:.
Poniatowski. Elie compreli N.)s coiumlercauts et indus-
des offices particuliers, un triels,s'ils'yfigureraient,pour-
hall et des services co'nmuns. raient, avec un peu de trais,
Les pays participants out obtenir de satistaisants r6sul-
gratuitement a leur disposi- tats.
tion les locaux xj.es otlices. -
ls n'ont, a leur charge, que A LOUER
les frais d'ameaagemeat ou Maison coutortable avec
de gestion. llsay trouverout dependauces, bassin et electric
des renseignements d'ordre cite au bois de Schultz.
6conomique ou social.pr6sen- .S'adresser anu ;
t6issous differentes former. 'ADr Eugene AUDAIN,
cartes, tableaux, livres, bro- ',533, Avenue Magloire Am-
chures, 6chantillons.commer broise.Phone, 3457.
eiaux, etc. -, 1 N' I .. .. w i.L-.. ...
Dans le' vaste )hall 'comi- Bonne r6compense
mn ,seront atfich6s, en per- 11'a ete perdu avant-hier
manence, les courses grands dans les environs.du whart
produits coloniaux, lea pos- une barriette en brillants.
Saritimes, et d'autres Bonne recompense a celui
renseignements propres a qui 1'appartera au journal ou
int6resser les visiteurs. Y se.- qui la tera retrouver.


AUX QAVES D'HAITI
Cet Etablissement de premier ordre, par ses menus, sa
ipoition, sa grande salle A manger, son service irr6procha-
blese tient a la disposition ,les" Sbnateurs, des Deputes pour
les receptions qu'ils voudraieut otirir ,ou ded ceux qui vou-
draient orgauiser des Wtles en leur houneur.
Priere de s'entendie avec la Direction.
Phone: 2089. Em. FLORVILLE, Propri6taire.


RHUMES TOUK


GOUDRON
GUYOT
UUBU .- CAMUM


PATE SI aMI

teTov e d





te






Lea travaux de nombrel m.deeien d

i'tre human par I absorption de glandes
frailches d'anlmaux. ont conduit a cette
conclusion maintes fois vwrlfte, qu'il eat
maintecant possible, sans avomr recouri
aux procedis opfratoires (Steinach,
Vet~noff). de restituer a. l'organlsme,
chez Fhomume come che la femme,
son eaerlie et a vigueur perdues I la
suite de maladies, de fatigue physique
ou cerebrale. de vielllesse premature,
et d'effacer lea atilgrate de aette d6-
chtance pricoce.
Brochure ptutalte at YtM*
V. StJOURNei. Phm. Por.aun.PrinM
Sdans touted lea bones phyarmil
LE "GLANDOPHILI"
sui diatribtiors : A. THOMAS f




Divers meubles anglais pour
salon,s:ilie a mi nger et ch;um-
Ire a coicher presjque a l'etat
neuf.
Pour tous renseignements
1elephonez au No 3404 entire
neut heures du martin et 5 hs.
du soir,

Ou desire des seus distributeurs .
Pour, la vente rapide des
autos Americaines(. The Ban-
tam Austins L'auto, la plus
6conomique du monde.
UEcrivez on telGphonez
KNEER'S GARAGE
Phone 2234.
SUB DEALERS WANTED
,For America's tastes selling
Automobile T he Bantam
Austin. The world's most
economical car.
Write or Phone
KNEER'S GARAGE
Port au Prince.
Phone : 2234,


A 11 PROPIBUSTAIM I'AUTOS
.L' Otfice Communale de
P6tionville convie tous les
proprietairesd'ici possesseurs
d'auto a preodre leur licence
et plaque d'aulo a Petion
Ville. GCest la meilleuieldoje
d'aider la Commune a ameiao
ierji'etat pitoyable des rues.
Petionville23 Octobre 19JU.


Le oom Kraft identified I% narque com-
merciale d'une ligue comuplte de fromages
almentaires. 11 se maitiCent par sa pnretd, 21
bonne qualt tde texture etia saveur _dli-
cieuse.
Vous trouverez toutes le qualit6s de fro-
mages dans la vatjit6 ; ompp I t e de
r liraft Cheese a. 11 vous anive er, mor-
ceauz, en paquers, tn terblanc, eu jarre et
dans routes les dimensions pour satistaire
n'imroro. quelle den ande. Chaque fromige
Krait est emraquete dans du paper argent6,
impermeable r I'air pour le prot6ger


KRAFT


- ~


AViS
II a e616 observe 6a filion
ille trois cas de Iievre typho.
e. En vue"de pr6venir 1'ex
pension du mat, le Service
'hygiene recommande aux
nteress6s les measures suivan-
eS :
1. Ne pas' boire de l'eau ni
u lait non bouillis, exception
aite du lait, pasteurise det
)amien.
',. Avoir les mains cons-
amment propres, et ne pas
manger de truits et de lgumes
ians les avoir iav6s dans de
l'eau bouillie.
, 3. Se faire vaccine contre
la ti6vre typholde au dispen-
saire de Petion-Ville le ven-
dredi de 8 heures a midi a. m.
ou A Port8au Prince au Centre
de Santeipres de la (Cath6-
drale.


4
Reprise Mdes.Conlkrenees d'Hygiene
*rgaIib&es par le Service Natioeal
d'H~jieae el le is parlement de
I laslruction Publique.
Les Membres du Corps en-
seignant public et priv6, la
press et les tamilles sont
invit6csI la prochaine conie-
rence d'Hygikne qui aura lieu
mardi 11 Novembre A 5 h. 15
p.m. exactement, a la Salle
d'Anatomie.de 1'Ecole de Mt-
decine.'
* Le Docteur Charmant,charg6
,e la propaganda d Hygiene
I .ans lea ecoles, parlera du
, doutable fleau social qu'est
& tuberculuse.


Contre la moisissure et la: saveur
rare du KPAFT, Pas de gerqure on
s6chage. Pas de croute. Chaque bon-
ch6e est fraiche et bonne A manger.
Votre 6picier a toutes les variet6s
do tromage Kraft. Demandez votre
quality pr6f6r6e. Soyez stir que I'ti-
quette porte la marque de labrique
a Kraft Cheese l.
Distributeurs :
PAWLEY S.LES
S CORPORATiON
Port au Prince ( Haiti).


CHEESE
i- _


i'nl-


VOSOES
(France)


ACTION LacTIV a sUn L RuIN
Cure complete doe I'ARTHRITISME
Saison d 20 Mat au 2S Septembre
COURSES TENNISa 9OLF .a POLO THrATRE OAi1gHO
PARO SPtOIAL POUR LES ENFANTS
Tm ins dirac.s PARlIS (Gltn. d IsIo a wrrrr3L
In vente dans lee principale8 Pharmaoles, b ries el Maisons d'Alimen

ALUMINUM LINE
Departs directs de New-Orleans et de Mobile]
pour les- ports de la le6publique.
Un steamer laissera New-Orleans le 18 Novembre couraat
et Mobile le 20. directement pour Port-au-Priuce,les Gonalves
et les ports du Sud.
Port au Prince, le 5 Novembre 1930.
A. de MATTEIS & C-). Agents-Generanx
w "- I


Hambourg American Line
Le steamer November; partant pour Santiago de Cuba,,Kingston, Santo
I)omiugo, etc, prnant tr. et passagers.
REINOLD & Co, Agents.


| FAISLESSt
otan.ITI
Qi 0i


SDESCHIE
_" mue5a do Sang. plI t re il ir r m do.*t.
UllPrMipr'J V SI*v* elt*8 hi5arux gina*ux. Adamia daiL l a I l pius "d&
a ia a rIag. Baa t I.aiul.S AI. PAR ISet PlarAraMi.a.


AHN FCT


S Lfii


sur laVIE


St
-I
* It*


EUG. Le BOSS& Co,


Aaents Gneraux


a


Constipation
Enterite
Vertiges
Dyspepsie
Migraines


r


I stlmlii eai.i> 't11ELAIN
fIluuralis c .i dec'. I1' 1i ,' de. IVal.
IS CRANUS PRIX
2 l rue, d e Valer en.eii, Paork
at loulea Pharmacies
!


Une variety
*1 Pour chaque but.


Insurance Co


Une des plus fortes COMPAGNIES

CAN IM *


_ __~_ ___~ __ __ __ ____ __ __ I II_ I


- I~l'...........


) ---- ~


rw-"


--r L -- --~-Y ~----- -i r--~ r- C~-----_- L


~72~


r I -----~-~


~7-- ---- ---- -


t.... i n... :i n ; n-ilIA, I 1n r il


iv


L


:'=7-~~~Z,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs