PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04969
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 11-05-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04969

Full Text





Clement Magloire
DIIECTEUR

13%8, RUE AMURICAJiE 1368
TELEPHONE .N*.2242


- Sme aAN W Pr We


I& MAJI


- - w~ *'~w ~U
-- I


Ccwtr Ao) pIH:lN' t 4A' '


saffiraiest pas a readre n l.oimne
capable de gjoovrne i1n liai, si|
maquil d'abilele, de prui raliou

Frinz de HOLTZLE)OlFi


MERCREDI 5 NOVEMBI3H 19 3


IE LLECTIOV PREIMiINTIELLU
o._--o-


'Pour la liberation vraie

d'Haiti

Nos anc6tres ? Ce sont lu morts
dent lea vices et lea vertus conjugui*s,
parent tout bas dans nos cours man-
vais ou notre conscience h6roique et
hautaine.s
Dr PRICE-MAPS
(Ainsi parla I'Oncle)
j( crois que tons lea Haltiens eniseigement domt nonen'avons
lls sentent,a celte heure- que tri besoin et d'une organi-
plaer sur notre pays, une station tnat6rielle don't nous ne
l. s noe avent exacte- one a rioni jamais avisas tout
quoi, ils ne pourraient Ie seuls,le genie construction n'otant
Mais la menace eat la. pas celui qui caractirise noire
et I'on eat oppressed, people.
a per un soir lourd d'o- Dan, .ces conditions, si Ion
o0~ on se demands, dana vent bien admeltre qua man ex-
on extreme desea arts, pos6 est exact et mes considt.
isf oudre va tomber pour se- rations justes, n'est-il pas n-
l mine et le d6sespoir,ou i cessairs que dans la crise que
Sainages vont se disperser nous traversons, le patriotism
Ishisser.reparaltre un ciel haltien sb melted 6 Ia hauleur
edIs. !des circonstances et s'occupe sf-
Jetrois que dvan ce moment aieusement de sorginiser pur
e patriotique, un cito- (ranchir Is derniere etspe qui
dia quelque chose A dire, inmne iA 1936 ? Car c'est bien la
[aflI A donner ou une opi- liberation qui eat proche, et
aKnt pandre, n'a pas le droit quil ltut espdrer come on
dlle e.Son devoir est d'ex-- prepare une victoire, avec vigi-
do t ecarriment ce que lui ins.- lance et intelligence. Pr6parous-
i on experience ou sea' la aussi avec loi etle plus pos-
ons, pour le bien de sible dns I'union.
s raison d~gagde des pas. ,I'abord,avoir un Chef. On est
a mb.antes. iA is drive depuis six mois.Une
bien de tou', cet tat de main ierme, un cerveau lucide,
s ui result de I'agence- une volont6 inspire par une
ideal daes conditions de conscience droitetel devra tee
Wd'an peuple,est cerles Ie but ce Chet.Pourvu de telsaltributs,
s doivent se proposer tous quels avantages n'obtient-on pas
iw citoyens. On y pense, on sur le plus terrible adversaire ?
iMt y parvenir, mais au milieu Je crois pourtant que le Chef
ii trouble des passions con- que nous attendons ne devra
response heurte commedans point se border A travailler A la
muait hdrissee de pieges. Ce desoccupation du territoire. A
l'onl oublie, c'est que sa r6d- c6te de cete tAche sac.de, i'
sbation depend d'ua certain aura A considdrer une autre qui
aombre de facteurs, 1:t que le I'est tout aussi bien et don't 'in-
Nlmier de ces lacteurs est L'U- accomplissemeal risquerait de
ION DES AMES.Sens elle, tout compromettre I'v6nement qu'-
iort,quelque sincere qu'il puis- on se plait A appeler a la se-
l 6tre,vers le but desii6,6choue code independence *, ou, si
W*rablcment. Elle est la torce celle-ci se r6alisait, produiraitA
tale des Nations. Or, par une n'en pas douter, une victoire
rcelle tatalite,A 'union des ames sans lendemain.Car nous ne se-
o~aenes s'opposent des obsta- roes point r libi6r4 a parce!que
qui ae sont d6veloppes avec la Convention aura pris fin en
I temperament haitien lui-me- 1936 et que lea troupes ambri-
Cest de ce tait qu'impuis- cames auront lev6 leurs camps.
ts A proc6der nous-m6mes A 11 taut que d'ici Ia on entre-
anisation des forces vives prennae nergiquement ce que
a Nation, nous avons dL I'appellerai Ie courage de la men-
laisser imposer,du dehors, talit6 haltienne, afina de la d6-
aide qui, sous Ia forms d'u- barrasser de certain virus dan-
cooperation politico-admi- gereux qui sont autant d'enne-
lrative, s'exerce d6 jAdepuis a mis de notre sant6 morale, de
fUze ans,et a ete appr6ci6e de notre bonheur, et infiniment
on diverse et contraoictoire. plus redoutables que l'occupant
Srai Ut que si cette coopera- am6ricain.
"O l n'A pe realis6 entierement Dr LESCOUFLAIR
are bonbeur social, elle n'a (La finddemain)
at dide, pour cela, vaine et (La dman)
rile.Rsolument et de part el
iree ( franche et loyal a (je ------- --" -.
e A ces terms lear accep-
vraie ), je croias qu'elle ap- D .
ait uue some de satis- 'rOpos
a capable de rendre moans ,
l te pour i'orgueil natio- C het
I'idde de .d6chdance qu'elle Cachetes
ono elle. Commander par -o-
situation aont nous sommes
fsrponsables, ells peat ser- Samdi oe6tait la Toussaint. Na,
S. Rnotre rachat, si nous sa- ne peat exactement dire comment qa
en tirer part pour ravaon. I 't as 6 e paradis, mais il est per-


to-haltienne : 'art de re-
mWre et d'apprendre..4 En
.1, loraque la lrance lto en-
h, lea Franpais ignoraient
I lal de choses de la guerre
ouar laisaieat lears adver.
WM.Ne voulantl pas so laisaer
imniner, et comprenant I'a-
6ie d'avoir le sTemps pour
t% creus rent destrauch6e
I terrerent. Alors its parent
Ifadre doe lonvabiaear lea
Modes de combat qui avalent,
ne leaur premieres d6taites*
aift lterriblement long et dr...
SUl jour arrive od, grAce a
wr tlacait, A lear esprit de
e, grAce A 'anionsacree


le terrain perdaits le boa-
Clafnmtivement de chezs
Pour tmoi, ceat ainma quala
rai on notre guerre de
- noas permettra do
or usne A ne nos la trtes
sk jiuqua'an jour o0, oen
o ia do moyesm quoe no
it'occapant lim-memetmo-I
4de pam et de civaaauoa),
Sporroax tire lever e so-
SQd. la victoire.le doit dome
is Me '~'


Iars as C croi qu go &luau
bien fait lea choses.et qu les saints,
pUtit t grands,ont Wt copieusemont
iorlo 6isantement bouchonn6s... et
ont mme requ chacun.une belle pai-
re d' sve des plumes toutes neu-
Hei etbhit la Fete des Morts et
alors on a faitdeson mieux pour les
aider A oublier lears peti.s ennuis...
et A prondre patience.en attendant le
jugenment dernier. On leur a apport6
de fleurs :natanrles.artiflciel[Teades
bOaiu s, des pri6res, ds larmes, des
gr*t... Jeciole qu'tlstont contents
denouls...
Bt 'A'ourd'hi, coma i 1 fallait 'y
atteinre, [a fte des vivants eat reve-
Iam. De s bougies* T gSas ? des
nts noirs ? du crApe ? des tentures
umortairs? des ltbe. ? oh trhs peu
poIr.mor... Pourq la fote soiro-
S *.. ii uMaf do quo" amis et
hT u Na IQW *r 1 de RUg SAl-


Avis
Le Bureau de la PanSAmdrl
can Airways, Inc, est tran
ter6 an sro de chanse6ude la

Bank of Ca da.0
T61tphone 2624.
ROBKRT STA RK
too WuAwr


LIdeal


LO Pr6sident Roy eL lea
nouvelle Chambres


Dans certains milieux poli-
tiques, il est bruit depuis quel-
ques jours, d'une reunion de,;
d6put6s et seoateurs qui doit
avoir lieu au Palais de la Pr(-
sidenc.e. Le Pr6sident Eug6ne
Roy rcunirait nos pairle'ie .
taires pour s'eutendre avec
eux sur la date de sa d6mis-
sion, et leur demaa.er, do
leur c6t6 de s'arrdter, sur unw
nom. avant quil ait demis-
sionna.
Nous ne crayons pas que
celte nouivelle soit vraie. L:
I President Roy salt, aussi biepi
que tous ceux qni ont )'i 1
Pl-n Forbes, qu- la date de
sa d6mission est fix6e. II y est
dii, en effect, qu'il delnissoniia,
d6s la constitution des ,Cham-
bres Legislatives, c'est a dire
dIs l'election des bur aux des
deux Chamnbres )Des cette
minute la, et cn vertu done
du Plan Forbes, le Prbsidentt
Roy est implicitement demis-
sionnaire. Quant au tait del
s'entendre sur un candidate,
c'es, une aflaire qui concern
uniquement dbputes et s6na-
teurs, et qui ne doit, en rien
int6resser le Pr6sident actuel,
accuI6 A la n utralit6 a cause
m6medes conditions dans les-
quelles it a 6t6 choisi. Et puis
nous avons tait dans le calmne
le 14Ociobre, pourquoi I'As-
semblee Nationale ne lerait-
elle pas, dans le mwaie calme,
le 15 Novembre ?


Les ( g dus o reparaisspitd
-o-
Autrefois, i y a tr6s long-
temps de cela, A I'6poque dec
la tle des morts, des femmes
et des hommes, pourris dec
superstitiop, pr6tresses etl pr6
tres du vaudou, station-
naient aux abords du cime-
tiere, dans un accoutrement
bizarre. Les inities pre6en-
daient quills avaient leur loi
et que cela durait exactement
24heures,c'est-A-dire du deux
au trois Novembre. GrAce a
des measures 6aergi jues pri-
sea par le Gouvernement pre-
c6dent,' ces exhibitions ma-
cabres et.comiques avaient
totalementj disparu de nos
mceurs, degmdme que le soir
on n'entendait plus, en pleine
capital, le rythme d6sordon-
ne du tambour conique ryth-
mant quelque danse de vau-
dou. Tout cela que I'on cro-
yait bien fini vient de repa-
raltre. Le soir, on ne peut
plus dormir, aux environs de
Peu.de-Chose, de Turgeau et
du Bois-Verna. Ce sontdes 1 crepuscale, des bacchanales
etlarantts, pon tuees de cris
et de chansons, le plus sou-
vent, obsccues. Et dimanche
et lundi, par touts les rues
de la capital, on a pu voir
reparaltre les tameux guides.
C'est tout ,implement boon
teuo,.et cela est d'autant plus
triste que I'on a remarque des
touriastes americains, kodak
en main, fiat poor lear di-
lection et pour celle e quel-
ques journaux negropliobes
ces spectacles dignes d'u D
bourgade atricaine.
Le Gouvernement~de Mon.
siear Eug6ne Roy pouraait
empecher pareilles chose.
Cetla lui serait dautant plus
Lacule que le travail avatil etc
deja tail par son predecesseur
On ne peut pas, en plein ving
ti6measicle, assister, s a n
rougir, a id telld. exhibition


Rhuni


On voit. bleil cue les
r6uaiton die plus I 'UN
no sont plus intaordites
-0 -
L' autre jouir t;rInl clir. etail
entoure de .1 o i 5 copaius
qui ne cessaiet il 'adiirer sa
tenue irreprochlble
Que disable, M,'s,:curs,
lcur dit-il, ous n'v i, qu'"i
t lie COlmoi ..i ioi.
l't Id tin gat'le i lerit ii.diqua
la mnaiso;i de
V GAUDINCO,
225, Ruo Bo'iao Fot.
C'etait a deux pi s :ces mnes
s 'c'ir (1 '.! V ; i t '-. i 'L
(1.it1 liao.! ;:') i't'' 1' r -
vt'illeu t c 11 1 qj c s 'nexpa
si'- o n :; 'l ij ,I ..si-
uinrs ralnq i,.t l,; is, l,.i;lge.s
.t ,l it' ', ses C '. I .'a Ces
dte lull (G!i..id (.trle t ses
chaprilix I).rnitc ,Cri. Qu1n't
J lil P a II' i In 'c ie.I'n '.l a, al '(u1s
vp is El' p ,i 1)s:It; pi r i;i. j'a I
eitendu i)apayole diire [;
Con moin fail qii iInwi
hap' vin' prend ynou culul ni

et ceux la qui les toluitent
sout plus conildamuuablc., qljc
i' people qui s'y VdilnOlt', C1tr',
lil, au i olius, if liu sailt : cc
qu'll lailt

Monsieur Aijguste Phillipuls
-o0-
On salt qu'il y a en, a
commencenilt nt d! cette an-
n6e, une series d'i:':ledies que
tout le Inonde' :ailribua lai
malveillancc. A cc sujet plu-
sieurs persoijnes lureutl 'rrd-
tlees sous inculpation d au-
teurs ou de (omiipllces ie ces
crimes successits. illOiiin ciles
se trouvaient M. Aiigistc Phil-
lipots.
Apres u'c instricli(.1i mi-
autieuse et senericue ui, jige-
ient vitcnt d t'tre renidu :laiis
cette attaii e. El il a ete rccon-
nu quit n'y a pas lieu a
poursuite contre M.Phillipots
qui est d'ailleurs tin hououte
cigarier conuu de tuut le
mon le. Seule la malveillance
avait joue coutre lui dans cette
in-ilheueuse aflaire.
Nous preseutons nos siace-
res compliments ia Monsieur
Phillipots et nouis ious le
jouissous que istice alli ait
ete enlti reCiAue.


ALIX ROY


28 annees de success.

--------- "- '*.'- a - -


Ma Feme
lll'I -7 .
",n __!--,',t~


"ELLE s'y extend micus que moo. Tou lea jours de paye., dl
d pose im &onomies d'abord, et mus nacbetom rien i credit.
"Posaa&dnt de I'argent en banque, nous somnes exempt d'u.
quietude, noun navos pas de cr6anciars a viter etchaque ann&e
nos iconomiesa 'accumulent.
La Brochure sur le Budget de Famille pubhie par la Banque Royakl
vous aadera a administer voe reveu---tant pour le d6pnmem at
uas pour leo 6 amiea.
DSM"ADMDIN UM UXMPLAIRI

L La Banque Royale
*- du Canada


loire Li




... voil t i(ae ii :s ; clair
de uine, .-a il' ii .c action-
Ville est dIeveniI, pour Is
proimcneui.i iac I'ort-au-Pria-
ce, un veriail Iwo a dle d11.
ces. En ell, I il uInt lieures
et Il(squ'a !* t I 11iin l 'au.
telei de l.a 1 st assi6g6
par des roi-accs 'livers et
r't'st dans l ,1 W C *,:ltun e do
conti nels t ii, ic rites et
de Ivoix (iI leisiiie's que,jle
proimeneiiiur i I i I:i- I le ga.
zou d'a 'cl( A .mi vaiue-
uient de reconi.tie


Use coenirrelre dEosaireute
Nos confreres aLe
Temps s, Le Nouvelliste i
et (( La Presse o n t dfj&
protest c o t r e la concur-
rence d6sastreuse et mes-
(uine que tait la West India
Oil aux petits d6bitants hal-
tieus, avec installation A
Port-au-Prince de hint pom-
lies de gasoline. Nous nous
ijigu nus a nos vigilants con
rleres pour solliciter du gou-
%erunement quil prenne sans
retard les measures propres A
icttre linA i une main-imise
qui se proposailt sans doute
de i .iullier de Port an Pl since
iusqu'auix moindres care
lomuns des iDeparlements et
,tont lha consequence lacile A
prevoir cst l'aggravation de la
itiiesCe qui desole deja la
laanille iudigdue.
1I ust iiiadmiLsiible qu'une
r',iiania<' Compagiie conmme la
\V\.:,t L.dia ()ii a qui l'on re
pi rt lait dcjli de venture ses
pro inits a des prix arbitrai
Ics', s'aiisse ai concurreucer
t ils c nllli 'cr,au 1tS qui
(o 'ij'1i son, -, .i dependance
d it .a,t, et a let' airacher de
S) li< Icv pt!it miorceat de
0,.. I; i lni, l ;- rminit de vivre.
Ii st i,1 !s; ensable qi'nu
Cii0 s de la proi'laine session
ii' nv I ( ivernCiiiei t
P iti tera ie i ot ((uiverne
,ii il i *ti'l r t;))elle certaines
r It i' th.i ,ger.s a li d
cen 1, 1. ir .11,e ;angi entalion
setsiisue de la taxes de licence
ou par d'autrcs measures que
I n'Is suggcons lec as echean


A la Petite

Maison
1i37, Hoi dI Cenlre, 1687.
Vicnt d'arriver :
Po.iAlre Monpelas.
En paquets de 1 gourde.
Gr is et detail,



Side Step Inn

162;, IPlace Cow)mmiations de ler choix.
S'I'V i e' iirr6prochable
ll dio-Orthlophonic.
I'ons les soirs.



ildinesdePoitrine
S Cedent devant
w, ce traitement
v Frictinnez Vicks;
ni ttez-en sur la
a Inigue, laissez
-. fondre lentement.

VA PO Rti
ScourTout Refroidissement


',. sion de
i' cime- a
l' iiC seat


hfail I vi 1 ,e par.
ten i c.lEni ll. : Iiie t
des 11 ,. : < live
St.'s t i Isiii; . 1 roi .
ges ilss I nloiref
a dlsiu coil

il tit W kl: l l Ue's
t .i s l:c s du
tice toi. ,nc . i s par.
l i ii i.t i t ,\ I lour
1-aiiic res quci It s \ is i 'aient,
A leur intention, niO v1'ers
le ciel. 'ltl t( 'I: c< i ' par-
taileiiiint e'.ui un i, de
tempos ell It.Ln P-,, i n.auant
i'auguste lit,. islt d tis 1 inbes
ol ue voyaii pa.s i lii lllqutdi,
cuil dc l a\vts still irine tet
depeiginee, visage lt:i(chet do
fari esl e ,tcl Itc cri mll its c ougl6
de haillous soididtls et d&.
godlants.


... ;i vu. a shii.iu cTr'llnire,
dais une \ Itiii, 'loid un
hoiiil ic ; Iiivt I a la Guinau.
dtee. II y ,.I n.11s l.i voi-
ture, .vcr i, ti. u \ i ) trois
domiiiinwaai its, 1i .i,,x inna et
la pctitc ti. i: ,,, i t liie
de gaia i t. a i i l, burent
chactin i 1 i I'A.K.
100 ., I'l'i, a iomuent
de p lii ct \, r, I'lhom-
n1 e vit qti ,i, ., \ers lul
une autic i'lil ',ic dout i
conumissai S ntit i. ia. unique et
la ln)opi ilicii 'mli~iiciient il
laissa lI iiI)ti I: I't' ( .t la-
saut iilie t(Ic I ilamasser ii
baissa Coimlpi a' i, t Iia te
pour u'nt c t ,,miiu.Manll
c( cl.i'l tli i. . \t < ;L eilli.
S'ih it i ,,1 ,, .D O t lailieur
de la dalnit qi, cliit survo-
laint de'i'itmn voilure.

... I'a irevuc, .illauiche,vere
unidi, la jcuLii liic, qiui i'est
pas elicoric i ii'c, au joli
visiage, palo! I il gAC'cinent
ovale.'Ccite i S-c l i t'ii ne elait
pas I.CCOMip, ii. .tIU son trire,
I'aiinabile .i .. i.t e trot-
v it dainis n il i otilpe d'amlieoa
| au Petit Fourl
Le suleil ria.t sur les en-
i druits decou, 1i1., ,ie sa chair
carimieti l: itlA 11im, qui, par
iustalnts,. dLv'cial nmurdor6e
SOus lh (.louchIL brulante do
lumierc.
lHardi, el ri, uss, eile seaw
blail dk ,ses iiiaiii, rules, defier
NOTRE (5ii.,q ti ti cezsait,Lui,
d'auinirer st., a ijI ax. yeux,ses
ycu.x battus qt't.'ail hii loencer
clait... ailiouilus iuli it.

... avu, LIu s uir a S
Side luna le,6aui, lolute UD
jtuuease tr(fid.iiLe i t rieaul
qui S'amiisuaL, u son d'ua
ortophonic de ouat premier
ordre. Chau u cinq minutes
one nouvel K .cetuie arrivait
et veuail auLi,.. ,ter le uom
bre des danseurs et ides dan.
AR USiSI. b. Ota"'t.id i iltiI, ou he
iS'aHUlNL; kla'n ,. AIue ln t'!
1 -ll'^cbaut> .,, t n, l ,t, ('pLU ueo
ou iAtci tiAue u luue hiuie l4
bercement de la Met.


... a i \l i ,I ,
la I'ce ttde. 1ll I
tiiCe de P',lI-.,


--------------~II ___,~_ Ir _I1IL_.-_ -I,- -- - --- -- ------- ---- ----~1


I


~V~LLU.rU~C~t~








LW MATIN-5 Nevombr EUI


Les Mer eilles d'Odeon


Sol0 arrives 305 Numeros nouveaux

et merveilleux dc DISQUIS ODEON.


Demandez ]a nouvelle listed et procurez-

vous vos disques au plus t6t,car les quan-

tites arrivees sont petites et seront vite

e6uis6es.


Aussi

! lannee.


ce scra


le dernier arrivaae de


Bazar Od0on

J. KARAYANY.


Anile G rand'Rue


DAMII .A


&


Pour Juaiu r. Audainw UII S
Monsieur de Crac que vous 11epubl iq ue
connaissez maintenant, vous r-
p6te que.le plus souvent, il -m ini
Iuine sans intention de blesser. Dol illi Caline
ous savez d ailleurs qu'en lilt6- -o-
rature, ( Monsieur de Crac est
rest le type du conteur ou plu- Le titre que nous avons mis
16t duacracqueurn,qui ne recule hier a notre entrelilet, concer-
jamais devant l'invraisemblance nant Puerto Plata, dans la R-
des tails qu'il raconte.r a publique Domimnicaine, a d6-
Cependant, mon cher amis, passe les 6v6nements. Eu rea-
vousavz les nerls irritables...l ii n'y a pas et il n'y a pas eu
dame oui vous avez 1'6piderme de rdvolulioi IA-bas. Un choc
sensible et l esprit chatouilleux, regrettable entire autorites lo-
car, A propos de... bottes, vous caes. Cest tout. L'tntervention
me menace d'une...botte : En- du President Trutillio, qui en-
levez votre masque et croisons voya Mr Vidal, Secrtaire de la
l u tar I i'residence come son repr6-
Vous ai je vraiment rudoye sentant personnel, r6tablit la
mais non 1.. Suuflrez done u ue march normal de tous les
'&claircisse ce qui vous semble services. Mr Limado. le gouvei-
obscur. Vous avez soulev6 une neur de province jouit toujours
question irritante, paralt-il,et je de la conliance du Gouverne-
me suis dit : Mon Dieu, coin- mient.En outre nous lions dans
moet peut on trailer un si mau. le a Listin )iario du 29 octo-
vais uiet ? Le lait eat que- je bre, que le ministry d'Etat M.
parodied un mot d'auteur on Vidal a Wti A Puerla Plata
per4 pied, si lon 'est pas un come reprtsentant du Pr6si-
n peintre, dans le domain dent Trujillio et a mislina A l'6tal
des nuances. J'ai done crit : des choses. le gouverneur Ban
casse-cou I Ce n'6tait, en v6ritA, I boul Limardo tut r6tablt dans
qu'ane fausse alert. son poste ; une enquete fut
La comddie de Plaute tourne ouverte pour determiner les
rtois, dit-on, A la larce, ma responsabilites des laits qui ont
Cre un peu encore eit tourn6 anmen6 l'instabillit6 A la paisi-
aU tragique : Eulevw z votre mas. ble ville du Puerto Plata.
quo et croisons le fer I
a Nous sommes, dites-vous .. ..._,__-___
encore, cher Mr Audain, la bWte
des imbeciles,mais une b6te qui Attention au poisson
*'aime pas se cacher.. Oh 1 Ile pourri
vilain mot que je souligne I et Baucoup de gens vienen
6uis que vous avez vous-m e me plaindre A noire iournual an
wsngne ia beteet quoelle n-aime suiet des poisons trop avan
iix Is traquerI.r e cfs qui se d6bieut, librement.
e Ia Iraquer! au Marche aux Poissonas du
Revenons A ce mouton : En- Fort Clair.
levez votre masque et croisons uisq Fort Ce lair Co issio
Is ter I Bravo I Jeune preu L uisque la Comd mission Cour d
Chevalerie nest done pas morte unarchea. out desa ispcteurs de
dep 13, Bad a,pour dr, iarch. out de vzit pouvow
dopuis Bhyar I1 y pou r computer sur un coUnir6c sur
Ouelqne chose e chevaleresque cor
qu dns ces ois u vibrent un contr6le effectit qui metrat
quo d anasces qui vibrant I s iu rets de lawilles A l'tabri
commune sonner:edeclaironet i surprises partoils t I' dbsa
oi I'on sent,suivant 'expression de surprises rlspeeteur desa
de Saint Simon. p ilpiter encore vrables. Les inspet surs dveillance
n e au de seigneurie. tr ieu et exercer une surveillance
Groisons le lerl Cet ltalage de tossrneuse et faire sasir lesv
ganda airs,pardi eat faith pour issons pourris qules even
effrayer rassurez vous, beau .-euseswvient dbiter, sans
Sire, j'ai bec de coq.auz actress se soucier dLe 'hyeiae et sans
la chair de poule!Eh,oui I croi orappeter que cest nae lon
sons le ler I allezI En position client sur laqualie de troduimper e
dAssaut I mais pardons nos lionur n uait du produ,
masques,comme ial tut autrelois Les Ilanuilles rclament de
do ton,dansles tournois galants galties t les rlramet es
Monsieur de CRAC garanlies eontels ount raison
_!_ A-.-A-_ Aus v -oS .nous avec plan


Soamnmmqu
Los deputies alus presents A Isa
Capital, vn le decrot du Pou-
olr LExcutifen date du 30 Oc-
dbre convoquant le Corps LA-
SIatif A l'extraordinaire invi-
alt leurs colleagues A sinscrire,
an fur et A measure de leur arn
veo,6 Port-au-Prince, au regis
Ire overt A cet eflet au Palais
LWgislatif tous les jours de neuf
heures d midi.
Fait au Palais de la Chambre
Sides Repr6sentants du Peuple le
|31 Octobre 1930.
r. U. Ligonde. J. Jolibois flls,
Marc Cauvin, J. M. HBi dy F
kurr Keynaud. Victor Cauvin,
Joatin Rousseau, Yrech Chate-
ain, Louis D. Gile


sir, I administration Communale
de Port-au Prince rappeler A
i aeas nspecteurs quils doivenl
etro tr a svrea pour lea mar
chandea qui eassaient de place
learn marchandises avari6es.


REUERCIEKENTS
Seusibles aux t6moignages
de sympathie qu'ils ont recus
de la pa It des ajmisa 'occa-
sion de la mort ,pr6maturie
de Alalame J. B. Prancis,
,Me. J. B. francts., Ajonsieur
el Aine Ileb fruncis, Messieurs
,haxu et Ajax Francis let les
autres parents et allies de la
detunte leur adressent des
seUtimeats de gratitude.


Il te Ferou.


L- liu.ileanl Clermont
apprheode uno gu6d6 ~
Le 2 Novembre A la Croix-
ils-lBouquets le lieutenant]
Clermont a eu i'heureuse idWe
ie a ire appr6hender par
quelques gendarmes un guide
lii c6l16brait, come A Port
au-Prince, le retour des jours
passes. 11 tut conduit an Juge
,le Paix qui, parait-il, s'est
Irouve tr6s embirrass6. Sa-
vait-il qu'A Port-au-Prince, les
/uides circulaient librement,
Nous les yeux, amus6s peut-
(tre, de l'autorit6?


Toujours Ia l Hasto
Nous avons publiE derniere
inent, le r6sum6 d'une lettre
qu'un correspondent n o u s
avait adressee au sujet du trai
tement que certain hauts
employs de la Hasco, emplo
y6s strangers, tont subir aux
petits employee halliens Nous
avions trouv6 tellement exa
g6r6s les faits rapport6s que
tout en en parlaut, nous n'a
vons pas public la lettre qui
uous avait 6t6 adress6e. En
r6ponse a nutre note, le m6me
abonne nous 6crit encore et
nous prie de solliciter du Di
recteur de la ,ompagnie, de
qui, d'ailleurs, il li ne dit que
du bien, d'ordonner une en
qudte serieuse et il se rendra
compete de 1i veracile des tails
lu'il advance.
Nous ne voyons pas pour
quoi on n'ordonnerait pas
cette enquete elt si les ltails
avancbs contre les employes
en question south reconnus
vrais, ue serait-il pas just,
qu'ils emiporteit la sanction
qu'ils m6ritent ?

Traglqia acoldent
d'automnobile
Samedi soir, aux Ceyes.il
y eut un tragique accident
d'automobile qui coata lavie
a deux ieunes temmes Mesda-
ines Milo,Sendral.n6e Sizanne
de Pescay et Garoute, n6e
L6on. L'accident eut lieu aun
course d'une promenade L'otti
cier americain qui conduisait
et qui avait pr6s de "lui sa
I aucee, Melle Sendral,s'6tanl
e retourri pour repon.re Al
i l'une des dames qua lui indi
tI quaientj du doigt quelques
r baigneurs et baigne.ues attar
r des, it perdit immddiatement
I In I i nn tin vrJI P.1 In


lo uii--1ii*iu uu uriuk ci im
voiture versadans une ravine.
Mesdames Garoute et Sendrai
ayant tait le geste de sortir
turentviolemment heurties
par la vaiture et: perdirent
du coup la vie.
Melle Sendral a quelques
contusions, I'oficierammricain
est 'gravement blessed et ,lPen
sant de Mr c'. Mme Sendral
qui etait sur ies genoux de
Mile Sendral a' rien eu. Nous
deploi ons tres aincerement
cetaccident qui privelasoci6 E


haMtienne de deux personnel
tr4 distigu6esa et pr.sentons
no_' sentiments de sinc6res
Scondoleances aux families
6prouv6es, particuli6rement A
M. Milo Sendral, et M.et Mme
de Pescay.



Mr Louis La.ja, Mme P. A.
Daggett, Monsieur Pierre Cas
telain, Mr Lucien Castelato,
I out X'honneunr'd'aviser leurs
amia ,et connaissance que la
lev e du corps de Mme Louis
Laial' leur Apouse et mere,
aura lieu A l'H6pital General
Haitien, lea MERCREDI 5 No-
vembre 1930, A 8 heures du
martin.
Apr6s le service religienx
qui aura lieu a la Chapelle
de l'H6pital Gtenral le cort6ge
se rendra au whart,le cercueil
devant Atre embarqua'le me-
me jour sur le S/S tMacoris.
en partance pour le HAvre.
Port au Prince, le 33Novem
bre 1930.


Admiislratin G66arale des post%.
AvIS DE DEPART
Les D6peches ponr New
flork et l'Europe )Via' New
York dfirct) par le S/Si Prins
FREDERICk HENDRICk se
front fermnes Jeudi 9 du cou
rant.
Port an Prince le 4 Novembre
1930


Jeudi 6 novembre onvertare
du nouveau local, HAITIANA,
avec la magnifique production :

MORGANE.

LA SIRIENE
Joui par. Petrowitch, Rachel
Deviry, Josyane,; at la belle
Claire de Lorez. "
La mienienjac6ne eat de LiAoce
Perret.

Panama Railroad
steamhiMp LUne
Les chargers sout pride
noter que Is s/S. ANCONI
eat attend A Port-au-prince,
Haiti, venant de Critebal,Ca-
nal Zone, Ie Mercredi 12 5No
vembre 1930.
Les permits d'embarque
meat aeront d6livrds pour Ie
fret A destination de NEw
York et des ports Europ6ens
sur demand faite A ce bureau.
Ce Steamer partira le m6
me jour A 2 heures. P. NM.
directement pour New York
pregnant tret, malle et pasas
gers. p
Jas.H. C. VAN REED .
Agent General


RHUM HENRI Gardere

En peu de temps, ce pro-

duit remarauable a conqui

de haute lutte une'renom-

mec des plus enviables.


Demandez touiours le


Rhum HENRI Garde.re.




Avis au Commerce
La Panama Railroad Steamship Line a l'avantage d'an
noncer les departs suivauts de New York pour Fort au-Prince
diiectenient, durant le mbois de Novembre 1930 :
Departs;de New York Arrivages A Port-au-Prince
Steamer "Cristobal" le 11 Nov. le 16 Novembre 1930
Buenaventura a le 18 Nov. le 24 Novembre 1930
wc Ancon a le 25 Novembre le 30 Nov. 1930.
Jas H. C. VAN REED, Agent G6noral



LOTERIE
DE
I'Assocoiton dea Membres du Corps Enseignnt
et de l'AIUance Frangalse
Le 176me tirage de celte loterie est fix6 an dimanche
9 Novembre 1930 a 9hresdu miatin au Caf6 aELDORADO.,
Le Comit6 d'Administration avise le public qu'il te met
plus en venteque 300) biliets au lieu de 4000.
Le prix du billet est de 4 gourdes en DEUX coupons de 2
tourdes chacun.
Gros lot -Gourdes 2,000 2 Apz.du ler gros lot 50G.100
1 a 4 600 2Apxdu2e ( 30 r800
1 4 1 100 2 Ume-.'a a 20 40
150 lots de .s 1800 m 2 0
87 Lots se terminaut pa les deux deroiers chifft a
des trois Gros Lo's Gdes 5 43.
N. B.-- Paiemnent des lots gpgnants tons les jonur
de dix heures A midi an Magasin de SIMON VIEUX.


du Dr JAsLWt,
TONIOQU DIQKRsTP -* RBOONSTIT'UANT
Contr A;.IiIE digestive,
AN.Mn d'olerigie respratelpse,
ANMIX conssemrptel, s
l LtaMII ea raus v* oi w fleo dlioes sgt,
ANItI des PoysP houds
et centre les maelodiesd a TU 8 eSeTr. *
Ailng fm ratesten Plus de IO IlO tr.,s 'nmnant uo C ,am MiA GUam l riumftt
La s pt itre nA .ne rile au r PTO-T..pf i I ,AOr rAn .Or
c iUm, n Pil GeWUn, lI nuvau ISaw It9 t eg"ot. totgSmMw I

"s DAW"ASin PVae. M g Wh Pew4. PasI d1
06"___I mU 3 1 be&&" pb i 4 31 1


- -


Par sansfil ,
30 octobre.
Londres. Le gouvernement
anglais a fait de tortes reprdsen- '
stations A la Russie SovitliqRE
centre la propagaude mainlts
nant propag6e par la lie InIere,'
national en Angleterre et d'aw''
ires parties de 'Empire. L'avf'-
tissoment est allA si loin que da o
prdvoir la rupture possible des
relations entire los deux pays ia
moins que lea activities rougs
soient suspendues.
j lEn divulgnant ces nouvelles .I
la Chambre des Communes, k ..
Secr6taire de I'Extlrienr HlB
person a accuse le gonvera' .,
ment de Moscou d'avoir maW .
quA A aes engagements puis, a
moment de la reprise des IG,,J
tions avec I'Angleterre,de ne p..~
as r6pandre on activists de plO.
mpagides sur le territoire '
glais. < ,s.
J'ai'.dema iid' 'ambale.,
surdes Soviets d'impresiob-
nor strieusement son govern ,
Mount que la continuation'de I ,k
propaganda serail calculee poor
mettre en danger lea relano ,
eatre lea doeupas a a a
I* secr6taireA 'EitAriour. 4
L'ambaa dour a dit q1A
son gouvernement cold ,
..0iWit A observer seo eonW..
.anin mai insists arl t I ,s
qui ne pouVait coaltr6o r "
tilts ds la troisibAiO ,1f-
11 a'et devetoppd P4 i
di&n;M ion qqe les rep
Iions otn sUAi ne enl
prolodi i qut ie govaer
a litesur lts :l t iivitoA rtii -,
pr6lkidues atre dirigees oat
pirdes par M16cow.
Aucune. protestation, for.lf ,l
a e4t tgard n'a AtE envoyed* 4
MoAcou, a-Iil tie appris, 004
F'Wvoy6 sovietique a eta iwmpr, .
sionne par ia determmauaUOn
gouvernement anglais de o ,
Ire O a cea activt6s raprihM
1N '


lb


j_


_ ,~rWII~eLII I1I


I~Zllllpi~AIIIC' -- --I


__~__ _II_ _I_


Nouvelles

El angerei.
RADIO PRESS NWS'S
---4

eLe Im eesIdei alst, Tatwi'


.Paris, 24;octobre.-- C'eqli
novembre prochain qu'aura V
Ie oouronuament du as TatI
ce souverain d'esprit modern'
dit-on, qui va presider aux daes
tin 6ede lAbyasiuie. Lea c6r
monies ducouronnement s's..
noncent magnifiques. Un tal-
leur de Londres a recu la com.
mnande des costumes que porter.
rout certain dignitaires. II dolt
aussi laire ,des;esp6ces de bowa
nets qui seront ornas.de cri.,.
nieres de lion, selon deas io.
dIles d6taillAs qu'il a rogus di .
rectement d'Addts-Abeba. Bfa4
que Ie n6gus soit un admirateo
e r'Occident et un fervent d-
I'aviation, son couronnement a
tera selon lea plus vieilles tradi.
tions. Lui-m6me, ses mar6chant
et sea g6neraux aeront roev6ta
do peaux de lions, car le I Lios
de Juda a eat 1'embl6me do la
mason royale;d'Abyssinie.
Petit detail savoureux : s' 4-
danb le plus beau carrossa
Guillaume II que prendra pl|
le nouveau negus I Ce v6hi0
historaque et les harnachemmaoJ!
pour huit chevaux ont 0t6 yeai
dus 25,000 marks par le gouver
nement du Reich.
**
Mouvement anti am#ricaim
dabs ,I'Amoriqei do Sad
Lisbonne, 27 Octobre- Lo
docteur portugais qui est A
bord du vapeur %Weser vs.
nant de Bahia a annouc6
que des sentiments hoas.ies
s'taient manitesIts dans leA
Etats rebelles coantre les Am6
ricains.
Le 4 octobre. la foule a
attaqu6 des tramways, exploi
te .par une compagn e am6-
ricamie en brisaut les vitres.
Elle s'est ensuite dirig6e sur
les bureaux de la compagnie
o0 elle a mis les meubles en
piece et expuls6 les emplo'
y6s am6ricains. Les manites-
tants out ensuite parcoura
les rues en criant: < A bas
les Am6ricains a !
Le docteur declare que eel
sentiments hostiles augmen
tent dans tout le continent
sud americain.

Citre la propagande commauisti
el Anglelerre.


_I


PAGE 2


f


___ M bl-


*


p.si-l a..uit A ...,l in


I








LE MATIN 6Noveabre l 0


PAGE -


PURATIF du D MANG


combat
les, Maladies de la


Vices da Sg


Rctout d'"'
ga


-! --


lvembre
I dfeg~ral Russell
TON- Le briga.
I Russel a d6m's.
son poste do haul
i Port au Prince.
n a 16t acceptle
ent Hoover.
I'eaprear d'Etlhispi
BABiA, Abyss nie
deau du rot Geor.
sceptre en or a 6t#
er le reprdsentant de
an ras Tat ri qui
ia, cette semaine,
dEihiopie.
tle de mauleixi
do shiachilla
IES- Quelques uons des
uars quisont ici main-
via de plusieurs par-
ionde pour acheter A
Sd commerce de
Let dit que seulement
Laouveaux manteaux de
Ssoot mis en valeur
on Europe. L'n d'eux
Iondres, deun sont A Pa-
U Berlin el le rest
6ir" villes conlinentales.
SWant etre achetds pour
"umes variant de 2000
S610).000 dollars.
i gErale agricole
Six Etatl-Unis
RINGTON-La situation
le agricole continue A
lfiluencde par la d6pres


Fe me


St Is* raa~t mAta. m emsl (" ti *ei rpq teleus. (oeur attl. s&*rP
t'IuoLe,.eI am w* prUO. 1;i 1 ftl c_ ..Ui t :a *r.,s & tags ie a 1httsln,.
141e a.1auurm, pa .tTnl uel e tlla- I el.ia at Its.s et sies porstile. is
*. o* 41 4 tr1r trt'o ns-.milem.a ateI t peIteiih l**es prst qtb. rnlo.
oil Iwr a soaiWa plaputae wsmr. itomlewt. oaU te, oni aleIg to
Iour q.t* ct tlrav:Ilt a 'acompllts r&e 1irpmat. u prIs dupi moladre
E .esw. d o Isiatlsi pri, a u iporte duonc. tde loul(t vlcnt. qate Ito @ar
tirculte le. it makna.ou. e i lace t de rapk llt. 11 faIOt. par coi*,qS*r:t.
Squltht I e d roa.zi+nraur"i t u pj- *ludA". pliant I #tlus patr poussble. Qu'T
lant f i'V-ea-..U!cr. 0 t'ptialr. f..t tha.so d, rlaw r is id u rombrnts o.
ea ilqueis. tr troval l va smteatillr leg orhgna wontl s conwtllaaorr.
lOr fuactl.os tr perPcrtl- us *'ftimr. ri a*'Ir plus
Co'stl mfinr duranufl ph.i & eftIhaite quo l aux raeusturrl. dori lI r o
it muIt i.t etst une seowrle do pargaUftt peitasnt. svaul pur objet norm I
rt1uminallaton ll, dchelt r0 sidue s do dtesnl.antiellan. des humurne e, p-
CaMra'.i % l. ietf IrP'l flr l lteaVk 44 111 111 f 11|06l-61> Jl mi -l ,
L) ua rllt ce4clusai o., qi4t f tll n'la uienii r to a usicrs twale pure .1
Irnlire. r' lst l .',i r'ui.l ts I- ltnlr *a" de n Ito fori utllo esrlt duultol reus ,
tes fe ..imm'e ns:e1l rI l'eI on qit I oit f rnP 3 lt rtn psahDr, .M truuve.1I a
Arwtlit .i ( tDEPUKIAir'T DOB DICTR tIAiCETET l
Qu'on wi rn aiflfet qIt 1 t D IPU7'.Ti L' L'O:T U1 1 Al.1T, comeoh
4t1 quintr p te rpuit.-e d aBst to.n-m hr ar prmtuo elpurntrl r e
*slU iy A d t6 r j it 0 t'-Wes'int desiol, ,. I'l", 4 i t*n ts Utsa r tolu l
anll.luslq' ai pht:e!(;ttr., o"ntRaS lt aR I, nernts peo.r etxsa Wr I'siti i
I p oiAs e'fler.e.'. It ro m.ei 'i i ncr .'.rtl ..'ret *ret -tP uns rivats pour
tout cc tli C't * ej de ,-'ro. de a(t sn f aft .I ossit t- W..a1I
Iritorar.e .1 ini 0Tr i !. n %rfs *eI I' ROOD(P' A .. ce ual i it .%in& i:.raiiel r
Vuamlis. Ir DlPURATI: nl DOCT5lt IMANOLT a Gt sunacmnat t Juste titr .
s susn aippartian. i i l out isn Otpur llti
Vollbt C qu'll s laie .Ue sialr. Iet fraLum5 se Wnl I
ttab ChtrA.4 GRANDS PRIX., Pnes.eww 41 lslsspteos -* Pea
2 a Vgtemn'rtens.s el I ** Pt*i.arem*


sion des aflaires eat per le dhclin voirs, assez pour tenir ses r6
mondial dans le nivean des prix servoirs, assez pour tenir ses
des commoditts, a iappit6 lea douze machines d6livrant 7 200
bureau d'6conomie agricole., .chevaux vapeur i endant 18
Des modes a sajelt da climal hears. Demain 6 luit heu, es
DUBLIN-Des modes irtan du malin, i leo tempt. le permet,
daises pour les temmes irlan- I'ardoplane laissera es cause
daises sont requises par Eamon placide du lac Constat ce pour
de Valets a. msterdanm.
Les temaes irlandaises pa. La police en priou
raissent plus alttractives quand CHILCHUAHU \, Mexique -
elles sont habill6es de tissus Le general Andren Or iz tst in-
convenables au climat irlan- tervenn dans la gr6ve de la po-
dGis, pense t-il et nos artistes, lice d'ici et a mis len itre lor-
.ont capable de taire des mo. ce de police au p6nitencier La
J6les de vetements aussi attrac- police avait Wt6 en grave depuis
its que n'importe quoi travail plusieurs jours a c' ase dL sa-
16 A Londres et A Paris. laires non pays. Ilier, dee a
retus d'obt', aux orJre tie son
Les lectious a Cuba chet ipe repi ndre 'on po,4e et
LA HAVANE- Des elections s rend en m.i s auptes du
ont 6t: laites Cuba de vingi gouveineur. 1 Isa ac uu lio'-
quatre senateurs et cinquaote discipline et i'a mise derriere
huit membres de la Chambre les grilles.
des reprisentants. Quelques Refus d'asgmentation des prix de
ddsordres out t1 rapports et passage
sucan digne d 're s guale. I IS- Ls ,ompagnits de
Voyage IramsaillaMtiqe bateaux du Nord A'a t ique
de pls grand areplasin out mis fin a une conterei.tuc
ALTENRHEIN, Suisse Le ici aujourd hui, la suite d'une
j)lus grand aeroplane au mon lutte terrible au course de la-
,le, le Dornier Do-X a 616 pr6 quelle les lignes de navigation
pareaujourd'hui pour commien anglaise ozt succomb6 dins
cer demain sa premiere ,tape leurs efforts A forcer la North
tsun voyage transatlantique i German Lloyd A augmenter
New York. Le puissant oiseau les laux de passage sur i'Euro-
de metal qui peut porter plus pa et le Breiu n A cause de leue
do cent passagers aura 20.000 traversee plus rapi le. La ligir
litres A peu pits 4.400 gallons allermanle lut requise de de-
de combustible dans ses riser- mander au moins 100 do'lkrs


n 'T'outes le~t Polices

S)F LA






C ompr'ennCl l Pr'otection coi.trc la [

Foulire .,-ls ,,, .station df aux






., + '"eii"s (+eneraux !
hONK(L'il (P1810(P&.


de plus pour un ais~ ge Pde
quatre joi; s iet e i i Tnrix
que les auta ,' ttc e it\ d1 -
dent pour it i ve t d
cinq ,ir ,( ll> l Le'i '.1t"
transit s ns I i c ", i'
avaient ( ,iI ' I Vl't'
d cono:l ,'..r Ib', e h '.ihe
pour i lit, ia t:i',.'Is i e t sIX
lors. (.), a t ic i, '1 I l
,'Euroc I .itrei: ,' lt un service,
ils detm i- ,'r nt oi nle < V' rtlnnf
de 25 do .L vs ce 1)i qu, les
autres lit *ux e luxe l n vl e
de ilr )pr i t.'i ,. ononl ('10'
et du ,t li ,id, t dte Ip: 's
de prCtI.' ,I c iands o;.t reluse unr plus
g rande augmentation de curs
aux de ipass;ig'.


Want to exechlnige slamp-'-TiimIbre
F'Fiom Hailie vicin:, v. giving
in return stamps tomin 13rasdl
a U.S. A. Alex GIGL 1301.
Slebbins Ave.
I Brou New York U. S. A.

( 0


.0- 7s '^ c iM~"iAi fliin'A


; +f '+" ** ic S'' +.' '.' '.' . *-.'*+,**++ '.' *'
J ' ++, ''' A t^ f.





\< o ,,
)/ .. .,
, L . .
^,l^-


-~111 Ar, *.
F'. ~


i k

Sr. b engud, .n .
r. -e g 6 i<. k- ii- i,. i :;


I l'*.-~ I


A 4 4 *~*~ a


Iion


11arhe


JSBENSEN est un lait condense appre-

ei par les families pour la richesse do

creme; il est surtout recommand(e

x bebes par tles medecins.

Le CACAO iona's Hollandais es de

qualile superieure.
S En b-.Ae / lbs. A 020
Eu b-e. lbs; A 035
En bL dJ . A 0.60

UIA PERRFERI Wdiqestive sar caisse,

detail, 1/4 de bout. et 1/2 bouteille.

SAY-RUM de St-THOMAS de quality

IP'ieQure par caisse, bout. et 1,2 bout.

tsat,boire Cen ).apier,venteengros& detail

'f umeric:Houibgant,Coty (t Cheramv.




SBOI AM H"a


- --


N 950UN LJ.r ,+r,


I 5

-* :---


TR ^DE MARK RE." 2' -

LASHL GI

BATTERY


LES PIIS BEILES I1I1ES
DE P1OHE l)j MOMNDE.


T cs b:.llent is EVEIIRAD ) so;
,illibles... de lown-g e ,l re... ( ,.
mniferit brillantes... e des ptlu-- ,cO
omiq(Ies.
En vented chez tops les; distribulteur
le lire clause.


W.,; I 'it,2 t;a" ;Jifartatv


Avitez101 4vin ietalyoWs. _6


I.-,Vel-e, l, wOLk


New Yorks. U.


S.


)|111C.
-i4c
Rit


V. ,


Ltnsagci r',li' dc la Va
iiisliih g ( i '-C eii -mt'ciletlo con-
serveia vote l ,.l itiussi doux
ct aiu,.si saliCie It' cclui d'un
hebc Nous It' g-rinttsson8,

Est ine ttiic sUlIS ngraisse
qk c la )t'pe tn ,.soiibe. Elle
Lioul 'lI lia t i'ailt cit ellp che
qu'clic so ai, :t. iule, sc des-
SclicJU J1IC (C% ii L1:ic rugueu-
pitli 11c ticIe.U-
P'roucuiz ,, I *,aiujo ird'hui
tni pol d E.ii,t \anishing
.ca ui ;eu \LIu .tit ic .t lu s les
droguistes, uo~a dicctement de
nous sous tarautlie, come
vous Ie prelctz.
lcnivez-nous pour avoir un
cnaiiutilluo gtit uit ct un livre
de couCIis po)Utr la beauty.
Sbxelelno, Mcdiciucn Co pan
Atlatula, eorgla L.S.A.
Agents deniauutb pour tons
pays.

.A LOUER
M.ion ,I it ;i bleC aec
iepI. dai C', iS UII Vt electric
CIteU ka (ti, t;v .' llUhz.

fDr Eugeie AUDAI,
; o33, Avcut Mulagloire IAm-
bouisJ .t hoie, 3457.


- 4.N


Biih um Pe 'nfm aIres


EXTRA FIN -


VENTE EN GROS ET EN DETAIL.


I






'*1
I
I







J
.1


Au


I



9 '

II


v noI


- ------ --~-~-~- -


--- -- --


.IC


--


W


--- c~


..WMNNNEEMmft


I- -IY


I


-r~acrs-Tc~Plaja~ Rs~:


t')Ll ,\VOl L;NE
Vr I.Io I+N:


,;.. 7 "


. v +


It, 04







Mercredi
5 Novembre 1930


Le laltin


Panama Railroad Steamshi Line Avec '


Service de fret el de pasascers enlie
NEW-YORKCITY N.-Y. CRISIUD, tuANAL ZONE et les PORTS de laj COTE
OUEST de I'AMilIQUE du SUD.
.plus rapid el Ie plusdiiect service de transporyde passagers et:du tr.lcentre Hail
et es ports Europens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama
Voici la liste de nos agents pour. les principaux ports de l'Europe :
Angleterre 0oo0se rranoe
Mrs. G, W. SHELDON & Co- 17 James Street, LIVERPOOL, NOLAND
The following are. our 'Agents at principal ports i Europe :
ENGLAND, -.SCOTLAND, FRANCE.
Messrs G. W, SHlELL)ON & Co.,
17 James Street, Liverpool, England!
In i rance, Messrs G. W. Sheldon & Co. are represented by the:.followin firms


GLELATLY i ',.Y & Co \
21 Rue de la I' publique 1
Marseille! I
SiERNU PEIION I (& Ltd.!
53 Quai (Gc( rge V.
HEHNU IlIMlON & C(., Ltd.
Rueldu Mo;nlii ', Vapeur, I
Blonl!ot n ir Mer.
Messrs F. A. BINDIX & Co
21 Allengade. C(opt,,hgen.
Osi.O, N')1tWAY.
Speditionss lk;'p Oslo.
MM.ATLANTI: 1iti(lTr COP'N
IA3 llinlh1 is. la1' iiliurg 1.
rep ii11. I v
Messes A'nI.A: 11 ItEIGIIT
('O1V(+ 'E ,I ION
(i(l'lr'.r IoN
Messrs ATI.LANT IFitEINGIIIT
Coi(I' N.,
24 Qai J- l iens,
Antwerp i1gium'


HilR:N PI'ON & C'r'Ltd
95 huie des Maris,
I aris.
lli:INU I iION & Co( d ,
lite; (c Tranquilite,,
)onkenrque. "
IIE.IINU PEHON &,CO Ltd.,
(9 lio; lRoy,
Ilordeaux.
ENoll- ITAI.Y.
Messrs lEhni 'ovE & 'LRInT
PIA/.A S..\Ti r.O,No 15 Gecnor
CorrTEN Ilt'I. SwEulEN.
Nird isk E i;r, ss.
CG heiilnur.
Mesi s A ItN IC I Ol;I utl i.
( OlP' N.
Koin iilina)0ci11n 3,
h( tlerldni tHolland
MessisS'i IMIANN & Co


a - v--


BIERE uNA TIONALII '


DI) LA
Brasserie


National


S POUR RIRE N SOCIMTe
Fam 10 pwoboo. Powdo.
h* ic F m o Iel~ a C La Ni Nm lls
le*r. dire l tie erelm iWse A leed
Aidam.ag I a 3,l..tIMWu
M IN PAImIIag, Ma. I. No
& *'a fBmOM ... PAMI **"
f


Se


vend atlout Or 0,10 lec


verre maulre sa quality su-
verieure.
' Proteqez vote poche et


votre


sante


en la Ibuvant


toujours.


Ce qul n'a jamale6t6 fault
Ce qui no pout 6tro d6pass6
Kola Champaqne
F. SEJOURNE
Ppar6 dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Pr6paratiou et Venle
PHARMACIE F.SEJOURNE
ADgle des Rues Roux et du Centre.


Iioulez Iolts les B hums

ET VOTE 2 CHOIX S'ARRETERA
INEVITABLEMENT SUR LE


1H


I


prix egal,est insurpCassable pour sa


puret6 et la finesse de' :son arome nature

DISJ LLERIE DE TAIGLE

M. FONTAINE, Prourietaire
. D6p6i:'Analehdes rues Dantes Destouches
et Maaasin de 'Etal.
Represenlants: St-Marc: H. Deschamos
Cap-Haitien: M. Giordani
Jacmel: Pascal A. Brun


Qui, a


V "~~ -


- A


--




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs