PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04967
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-30-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04967

Full Text





Iment Magloire
DIUiCTUI

IS RUS AMBRCAIR US

rgLoPwIQg.aN* 22a


-Virk~~__~_ --_ a~__~


Aa Soiedla ptb~c de ledet&iokawgte ,pd
& Dy A, no ew h
- sl CflWeitj1 4d ^id


8. Tristesess du Suffrage

Universal en Haiti.


a
S

I
S
I
.1



I


ip




tIs

Sdi












p


Aemtte mame place eth bouanlto6 i m orM i,
Ime intitatol quode. comp6tene. aM ides polite.
met I'an des membres ques on mee a sympathle.
ma qualifies de oette E rsui6, sans acunement
ie gens qu'on apple envisager le cs doel a quel-
waalys6 d one plame conque des vniuquers on des
ie l'enseignement qui valacus de oI'rne A Port-4u.
Lg6 de la cosultatlon Prince on en proving, je dis
re du 14 Octobre. que le vote ne doit pes are
ademain de cette jour achet6 pour que le canudidat
torique, je medeman- ae soil pas enclin A cumpter
I ce ne sont pas cen- sr la corruption etles d6fec
Otronaient le suffrage lions pour obtemnr le succs
It qui talent dans Ia convofti.
2Cela no reviont pas A dire
pcle que nous ofint que n os homes 6clair6s
rde vote talit plut6t solent incorruptible qu ind6.-
pt elle faisait piti, tectibles, non, millte tos, non;
Fse ignorant et in- mals I'Alecteur up devant pas
qui venait de mon- trafiquer de sol vote et ne
Vote, qui croyait pouvant plus oflrir on trou-
h le Chef de la No. peau d'imb6cles au march
fijbbilait dans les rues. du candidate, cc dernier repo-
oapponnait m.me pas sers moins son triomphe sor
ielle 6tait si joyeuse, leas collisions et les manmac.
Oinait avec elle, dans vres probebles.
ire, toutle s a fe- J'entends d61A l'objection
k. de la pgre, cell jui penout m'6tre taite A ce pro-
A plaindre encore. pos.
ssee inculte qui torme Qu tfaites-vous de la Cons-
de majority de la Na- I tutlon qui accord des droits
re, le plus souvent, le gauxz A tons les citoyens de
e dou candidate. Ia Rpublique, au campa-
e A dire que celui-ci gaard, an fanbourien, comme
s aimd que son con- A vous, au M6decin, 6A 'Ing' -
I nieur, etc ? AvU vous d4jA r6.
dtvtcu dans I'an des pandu linstruction pubique
x de vote des derniures dans 1-s masses ? Le campa-
Sesat la r6ponio pr6 guard nae support ti le tIar-
ntte question: uan lec- deau de impota duo pays?
peagnard so prsenta Touleices vieilles ren aines
m bulletin ouvert et... des d6magoges- ont ait leur
6 naturellement, dans temps
il y avail, en t te le La Patrie se meurt, parcel
do candidate A Ia ddpu- 4ue nons nous sommes atte-
.pis deux noms deo ch6iA ca prncipes d'ou nous
a au Snat, le reste vient tout (out notre mal.S'il
iM ntait dechire; mais ftaut porter atteinte au droit
fait y lire encore le de vote des analphabets, poor
I d 'n troisi6me candi- faire one auvr qui vaille.le
S6knt. En vertu de resultat bienftasant qui en
de la loi dlectorale, an d6coulera, compensers large-
i do susdit bureau de- ent cetllte violation n6cessai"
A cet 6lectear de d6- re. Et puis, le citoyen qui se
b deux autres candl- verra refuser I'une des p6-
Stast pour qui l von reotives que loi accord la
P. L trop nasf cam- Loi tondamentale,aentira 'ul-
9lipondit qn'il ne s- time besoin d'allter demander
i qt1iii accordait son 6 Bcole, la lumi6re. de 'ins
Sque s'ily avait A traction.
l' a listed ds s6na- Ea tout cas,il a A sonhaiter
Iet he nom de celui que, pour ne ps faireaccrec
it embaucb6 qu' tal- A la grande Cha, le parlo-
Ir. Celui-IA n'tait an- mont actual, aprI hs grande
Son chef deboqe- be ode lion psiden
llello, pa A i harmoniser
.Poorquoi .le etar ilet prvin cosattution
kir dit .truis.d4k.- I e are la eipo de
'Masse doCile at l'bisr lanse seas 1 us eo qu
. $, troupeimAvenG! vemon.s d Oh_ ;* cuar, qule
n eanoeuvrent quel Imon an perde pas eela do
clieux payds pour vae, ua tuIt grand danger
, comme am resteoo, OS ase.i anous n 'y
Hitution accoide le pre0noa"ft
." choisita w eo rt l m
Eile vote, maIs le d la I Ion
Is s6nateur qu'elle deo oho p 1bddqueA crois
*Parlement l.16ost mo pint on .e o de
inconns et elle touted prevention et de tout
wcle gou6m. Qa'eat esprit de pallti q porte
pent ui aire e a it pert s pea,
Won qaonts Y e xu| eet



eedIalctesqle _s micide qu e bleiun de
u*qstl li.. e vole, m _
,*er adnspe i- Av- *


eslh oC itl5s A
atuv4. Avis

isu ae Barnu de is Pan Aon6ri-
eu P Aut 6 rire lire e as sdc la
SIdletin, le oi6por l lkde 'U I h 11
en a.rd [d Backnol C-Mdk,


Se ebaN a | THS1
d.OS'T


On volt blea quo le-
reDOam! do plus D'UN
o sent plus laterdit.
-o-
L'autre jour Granchir6 6tait
entour6 de 4 on 5 copains
qui ue cessaient d'admirer sa
tenue irr6prochable,
Que diable, Messeurs.
lear dit-1l, vous n'avez qu'a
flare come mroi.
Et d'un gsle il leur indiqua
la maison de
V. &GADINO,
2350, lRue Bonno Pol
C'6tait A deux pas : ces mes-
sieurs, en coup de vent se
pr6cipittrent chez le brave
Gaudino.Bien n'est plus mer-
veoilleux n eflelt que son expo
sition gigantesque de Casi-
mirs tranais, anglais, belges
et italiens, ses cravates
de tout Grand Chic et ses
chapeoux Dernier Cri. Quant
aI la Partumerie,n'eo parlons
pas. En passant par IA, j'ai
entendu Papiyaute dire;
Cou moin fait gnou plume
hap'* vn' prend gnou costume.



VARIfTESS
-0-
CE SOIR
Soir6e de ton rie par les ac-
teurs de La Renaissance ).
Entre : 1,00 ; Logo : 2.09.
DOMAIN
FMte de la Toussaint, Taldy prd-
sante & Varites :

Beau Brumel
Interprtt par John Barrymore
rI'legant Don Juan qui vient de
taire Ia conquete do public
port-au princien.
La soir6e commencera A 8
heoure et finits asses t6t pour
permettre aux demoiselles d'al
ler A Seo Side Inn.
Titres franais,
2 & 3 gourdes.


Sae*ide d'as certier am6ricals
PHILADELPHIE- Robert L
Zoll, 56 ans, associ Ai la firme
de courtiers en onds publics
a'etsuicidi vendredi dans la soi
r6e dams Ie sous-aol de I'olc"ede
ISa CompagQnieici. II eat le troi-
sim cop rtier do Philadelphie
qi hait fin A sa vie en cinq
OUrs.


FETE

des Morts
--go)--


I Grand, Ir6s grand est ce
jour universellement connu
ct 161t. Jour unique ou se
conlondent les fleurs de ltoute
Ame sensible dans on horn-
mage A nos chers disparus,
Date oi, dans expression
d'un regret sans reserves, se
troovent r6unis les souvenirs
inoubliables de nos dtMantes
amours.
Qaui done en une here de
d6tresse ne s'est senti mourir
de ne potvoir mourir quand
la biare- ultima -atio s'est
term6e pour jamais empor-
tant les dep-uilles d'une aftec-
lion qtfi tut chore ?.. Partois
I'onse demand avec un grand
dkceptiounA : a Ou vont-ils
ceux qui sont morts d'a-
mours. Puis l'on se console
de savoir que rien nose p.rd,
tout se transtorme.
Jour des mo ts ? journke
invariable du souvenir, des
regtels. Et, s'il en est parmi
vous, lecteur du (Matina qui
come moi, ont requ au
berceau le baiser amer de la
souftrance en perdant sans
mnrme la connaitre une mere
martyre, c'est A vous qu'au-
jourahui je demand de re-
fouler vos larmes en reg r-
dant le cdel.
L'homme, nous enseigne
la science, a la triple faculty
de vivre dans le passe, le
present et i'avenir. C'est hl
le noble privilege de sa des-
tinte en ce monde.Consolante
est cette pens6e qui veut que
se sentaut mourir, accablW
sous le poids de decevantes
r6alit6s, I'on a pour se recon-
torter, le souvenir, et, avec
lui, les resources de l'imagi-
nation qui nous font entrevoir
par delA les lalpeurs coasta-
t6es, la vision d'un monde
meillear revetu detout le
prestige de I'lnconnu et que
nous appelouns : Rdemption.
Redlemption par la Foi,par
1 Espirance, par 1'Amour, tri-
pie sentiers conduisant la
beatitude eternelle.
Nos morts ? Ce sont eux
memes qui dominant les 6v6-


AL1X ROY


28 annees de success.


dans cheaque coeur resonne
l6cho tounbre d'un slibera.s
Des fleurs demain, .enguir
landeront les lombes. Des
Families endeuillies offriront
aux det6luntsavec des courou
nes l'bommage des sangluts.
Les parlums des rueseiubau
meront I'espace, et,,le soir
venu, deux firtuaneuts Se
contempleront: le cael etulc
et Ie cimeciere ou iuaumolee
sera uu cousitiMtUU.
I. ROLAND


Irei ii


AsbuI'tz-vous c..itit a co;ent
s laa U i, lal A At.i,,t t re A
,,alc Asuuranace turpurato,, i L-
mited *.- Vve F. lorminghaiw,
Aget.Ma&al pour lain.


) ENDREDI 31 OCTOBRE


Roto *omIe. d tous des
Mert* on permlISlon
Kurt MISfENR


A

Sea Side Inn
Costinhuat Is eArle do e s soi-
rdes dassntes H y aura encore
samedi soir an grand bal avec
super e( toujours avec le meme
jazz, don't lea habitues connais
a en I'entrain et le repertoire
varit.'
Done 6 samedi au rendez
vous habituel : SEA SIDE INN
ELEGANT.



Propos

cachetes
-0-
A mi-route de Port au-Prince et tin
Cap, la halte delicieuse qlu'est I 1lotl
St-tichel des Gonaives I
Chambreseonfortables,cuisine ipr-
faite, service admirable, c'est d&JI
suffisant.n'est-ce pas. pour satisfaire
le voyageur le plus dit cile? mnis il
y a mieux encore a I'Htel St-Michel.
Il ya le patron lui-m4me: M. Augus-
tin Acasca... avec son sourire si cor-
dialeinen' accueillant.., son ielpit's-
sement a pr!venir vos moin(dres de-
sir... et ce je ne sais quoi qui lui esl
Personnel, etque trt's in parfraitement
'on pourrait Id linir: de I'enitregent ci
de la seduction conjugu6s.
I Je ne compete plus lIs lois, qu( e V(',"
dant fA la douceur Ifonda nt du lin-
Mtrej'ai prulong6 de p.lusieurs join-
nes (deicieuses, un se~jour A I'llttel
St-Michel,que j'avais project de quel-
ques heures...
Et ce regret de partir, et de ne pais
savoir quand on reviendra... Nous
reviendrpns quand mmnie,'cher Mon-
sieur Acasca...et dds maintenant vous
pouvez appreter les verres... ct la li-
queur divine des joyeux retours :
le RHUM SARTHE CACHET i on.


nements de ce monde quand
nos passions nous avetiglent
et nous iettent sur la pente
ou nous glissons latalement
vers r'aneantissement. L'abi.
me est la. Nous y marchons
sans meme nous en aperce-
voir; et. ce qui nous soutien-
dra dans notre course A la
mort,c'est eucore l'esprit pro
tecteur de nos grands dispa-
rus auxquels en ce jour,
nous devous dire d'un c eur
contrit.: Pardon, protegez-
nous.
Pardon d'avoir compromise
gaspille un patrimnoie chier,
et d'avoir par nos fautes inu-
troJuit chez nous une occu-
pation militaire, houte ua'ue
nation dunt vos sueurs et
votresang ont cimeut i'lu-
dependance.
Et, de savoir qu'en ce jour,
debut sur la moutague, nuu
Dieu se fit entendre daus 'en-
seignemeut sublime des vdri
t6s eternelles ; de sentir la
prolondeur de ses accept,
diving r6sum6s en ces mots:
S bienheureux les assoilies
de Justice people de mon
pays reiouissez-vous et puisez
dans votre toi la volontd de
vivre.
Vivre pour que par vous
meme vous soyez lib.r de
totes contraintes exotiques,
pour que par des effort'
conscients vous puissiez, mral
gre les obstdtles qua sopp,>-
sent a votre march asc;n
sionnelle, vous laire uue des
tinee uouvelle; pour qu'eu
fin vous soyez lea propres
artisans de votre definitive
liberation.
Jour des morts? C'est aussi
et surtout le grand jour de
tons ceux qui out beaucoup
aim6e t qui,en on jourde tris-
tesse inlinie ont recueilli a
travers les aspasmes d'une
cruelle agonie les adieux
suprmes d'oa mouran t. .'est
eafin Ie jour des larmes ou


uB 7a'y i l- q ini. Teis hlos d- dpays. l
apor use ieabrd, am no'es am a ms s riM a a6dit.
- OV pa ds crdu guJ tAv et chaque amate
- sm. a'mm:md.a
LAI B eoxUSk r is ads d a&u&i pAbe pr Isa Banque Royak
vwomidalalad-miarvu m rwnm-tao pur N e d tpewe* t


La Banque Ryaole

-_ du Canada ir


__~__~~_ ~__~ __ ~__ ~_____~ ~~___~~__ ~~__~___ _~~_ ~_I_ ___~r------- --- ----- ~--- --- ------ ------ ----- --------"--~ .--~ -~ --~--II- -I~~-~ I-"1


... voit qu'il fut on temps, pas
Ires eloigne d'ailleurs, ou itl tait
de bon ton de dire pis que pen.
dre des magistrats haitiens. Mai
ce nest pas que nous les civili-
ses. Les civilises, c'est eux aus-
si, s'il faut en croire cette petite
note extradite d'un journal amd-
ricain : On pretend que M. Isi*
dor J. Kressel, conseil special
tie 'enquete sur les magistrate,
a E6A inlorme que pas plus tard
que la semaine derniere, un ma.
gistral avail reVu P. .)000 et pro.
nonc6 un non-lieu en laveur de
deux individus passibles d'em.
I prisonnement A vie d'aprts la
Lot Beaumes.s
La liberty des gens codle dana
cerlains pays, I'. 2500,; e nest
pas trs chler, il faut l'avouer.
...a vu, avant-hitr soir s'd-
carler du group ou elle trou-
ail( une ties lolie dame, pelile
't blonde, el 'r1pidan e. conlmine
tiln no' er en nliiche Ceta t
Ma Mer Il'r.ppte. I'lle ,s'applo-
Ah'i toule scule de la mer et 1i
I Ile se inilt ii songtur. Ie ber.
cement lormidab'c el inctssant
des vagues mellnal colllue ufn
,ourd et loinlain accoimipagic.
inient A sa revm(i1e lua( st pro
longea au bo(rd ie 'eau iU.Iusqu'au
moment ou les klixons des au-
*os lui rappelirent que les amns
redescendaient vers l'ort-au.
Prince. Celui qu'elle altt.ienait
ii'tait pas A la promenade et
c'est pour cela qu'clle aivail choi-
si, pour s'en conasoler, la coin-
pagnie silencieuse de la solitude.
..a vu, avant-ier soir, vers
les 11 heures, dans la voluplt
laileuse de li nuit Iropicale et
enlunee, ute Voiture vitree s'ar-
reter dans une des rues (rans-
versales du ioIs-Verna et coin.
mnencer un chambard de tous
les diables. HRres, klaxons, cris,
cailloux sur les toils, (outl fut
mis en ueuvme pour reveiller un
couple, ajui, A celle Ii uitt avail
Cl conquis (dt-luis logteiip)s
par Morplihe. lE'ulin, u mioimenit
o, I'on s'en allial, ldicourage, on
Vi1 la lumailee st lane au saloin,
el un ltotuciie apparul enI pvji-
ina sous une b li'e douche de
luniere alltslement tamisee, les
chieveux en dasordre e l es ytux
alourdis encore de slonueil Les
calnarades de lauo iaclaitercit
un cocktail. Mais 'lioinue qt
pretendait ne p.,s IOre intfi-
lde a son sounme I et ne ps.,
reveiller sa ftIinmie, il)pond.t
lu'll mt'y avait p)Js ti At t)t) clt/.
ua et cotiniln e al I .aisait le gtsle
lIe referiner sa porte, l'auto vi-
tree klaxonita et saen alla, eni-
portant dans la voluptA laiteu, e
et lunee de la nuit Iroplcale Its
proineneurs et proineneuses qui
courageuseinent allerent bore
ailleurs.
... a vu, mardi, comment la
pluie chassa slupidement lea
i promeneui 3s du Lhmnp-de-Mars.
La Inusique raun a sonl deuxilme
it nrceaxu lur -qu ils laisserent la
pia ce,
Quelques minutes apres, ils y
revenwaent car Ia, pluie avail ces.
s6... De gros nuages, lourds et
bas, continuaietl, il eat vrai, A
se trainer dans le cdel. Mais I'-
claircte se prolongeait. Les nuo&-
ges, lentement, se dispersent,
(ue Atoale, presque impercepli-
ule, minaude; uue autre appa*
rail, puis deux, puis trois...
Le temps redevenajt beau.
*
... a vu, sous Ia mme galerie,
le vacillard qua, depuis des moil
etdesrois,travaalle Aune nasse,
is ne travaillait pas. Mais discrA.
tement assis a i ombre il fumait
une cigarette delicieuse que lui
ivait peul-etre offerte, en pa-
ael, quelqu'jmi incounu et g8s
jereus. EL le Iilet peuldaat,se ba.
Itaant an Mtt, jui semblait
i cndre Un plaisir pdii.cuaaer A
e petit exeute.


C1


_


I


rr-IL~ZI1




-~-I~ .--~ -- I1 Eli--I~ I. *-~.-- ~ ---


PAGE 2


LB MATINSB 31 s tbre IOM
'. *-E ~-~-- J I l 11 1 I i


Les Me. eilles


a I'rives


Odeon


305 N umeros nouveaux


el merveilleux de DISQUIES ODEON.


Demandez la nouvelle liste et procurez-

vous vos disques au plus t6o,car les quan-

tites arrives sont petites et scront vite

eDuises.

Aussi ce sera le dernier arrivaoe de

I'annee.
Bazar Odeon

J. KARAYANY.


Anule ( rand'Rue


&


Hue Ferou.


- ---A -. - a~ ~


N n nI Ih, mitrati.os fascisles en Itali Les I,;iransparls par chemins de fer,
lOOVCL"-I.e 8Xie anniversaiie menaces
de i lmarche lasciste sur Rome WASHIING ON- L'existence4
,. t installation (du regime las d'une serieuse situation qui me.
Eutl dlI I U C islte ont e c6l)r es travers nace le maintien de transports
I i lialie aujourd'hui, cependant adequiats dans 'avenir a :6 d6
..... -,.' qu(le des milliers de chemises inie dans un rapport des chefs
RADI PR.. SSNE' \uoires marcherent dans Rome des chemins de fer de lOuest.Le
-I u vac|ll' de 100.000 dollars rapport a et6 d6pos6 la devant
2 ) Octobre CHICAGO- Le maire Wil. Commission de Commerce entire
CUrfimouies d'oi eiurlir tr I a llile Thompson a aclhet6 le Etat.
dll I'arluineult anglais le yacht A vapeur Doris Y, vais- Pour la conslruclion d'un super
LO)NDRE Le monde n111- sau de 200 lonnes r6put etire dirigeable anlrieaia
dei e et le mond' uaii tu-llen l '1plus ra pide sur les grands WASHINGTON- Le secr-
unis pendant quelques minutes 1 1 e iiire, (lit-on, a paye aired de laMarineAdams a ditau
A Londtresquand le roi (eorge V 1i0o 0 dollars pour yac ht. iourd'hui qu une appropria ion
accompagun d: la reine Marie Le geuerninenut pravisoire uour la construction du Z i S
ouvrit Iv Parleinent en hlsat aun resil 0, le second des deun super
son discourse du trone couvranit 1 R dtrigeabies de la marine a 0t6
des allires itls quc les .secours 1 1IO DE ,,ANEIRO--Les for- comprise dans le budget de la
au cliotuage el at industrie mno- I ivolutionnaires du Sud et marine qui sera presentI en
derne. { la junte mn itare gouvernant A l)cembre au Congres. David S.
Les rcuo .iioesqui urentlieu I io d ie .Linkoiro (eputts le su- Ingalls, secr6taire adtoint de la
tureiit aussi brillantes el colo -es de la i' vorle out decidtI vianrne pour lAaiouautiqae, a
ties (ue I'Angleterre les c(ibrie qc e ,etullo Vargas,leader prn- dit que la marine a demand
depuis des slcites tel les luren "I (l iiouveient revolu- ae appropriation d un mil.
6tonu1iUninetii solennelles. lElles tionnar1e, doil dlnt ger et ago lion et demi de dollars pour la
retinrent attention des specc tc ine Iresideni du gouverne construction du vaisseau. Lap-
teurs, nals eic-)e pilus vital lut lel 1, pivisoire. Le iiojve a propriation total pour le vais.
le dtscours du roi qui, en ce.tte l'.,ibeilt du .IUsi arrivera a seau adrien de la Marine, a dtt i
circonsanceritlleta multitude du liot) de ,laeiro inercredi quano le secretaire Ingalls, es iA peut
giuverineneui travailihste. UiUu' les piolets linals pour le gou de 32 millions de dollars.
inesure de r'tulrne lcctoraulc e'rnciih.ti siot ut prob)ableiueut
vous sura sounlise )tut utn d t ) mules. then que rien ne soil La r vOulioie a Brrsil
phrases Jui Irappaaletltioi .rai, i senble que la junte RIO DE JANEIIIO- L'avant
popultirCle lwtaie sea dissoute et que garde des armets r6volutioul
eS oliticieis o t convenu que p'atiquemient tous pouvoirs se- naires du Sud atteini aujour.
le Premier Mac onald a coni ront places dans les mains du d'hui Sao Paulo en preparation
1W t arrangement avec David I'r6sident Vargas. d'une entire triomphale dans
t loyd George pour la continua- R oholle alJapon i1o odeo Janeiro; dautres forces
tion;de son appui aua la le nt TOKlO-Une revolt de'.pro- centr6es dans 'Etatal con-
en retoum duneu rtornie ),qui ortions sreuss, croi-on, a Paulo coninue.t ur march
doublera pu p roeui la rerepesen ie cat danIa provide de T'ai- ers c nod.e leurs leaders as
station liberale.Le roi ne li au- cliu dans la Formose Centrale surent qu entire region est a
cune rA1trence par-ticulie A la o 1500 sauvages ont attaqu t sos leur contre ocer
ContirencelImpeiaule ouA.celle a le viag do uh. os u coatr61e. Doctor,
de la 'able Ltonde surline.l e village ae de Iuihac etulo Vargas probablement
exprnma pureeuin le souiai It l estrapporti que 100 occu- couduira la march triomplale
a ,)UIIULI ic &)auits.|aponais du village o lt ,i, ,, ," .... ,..,*
pour le success linslde l une etts po village out das la ,aptaile.
Iautre. 11 a dit que le govern Opiunr du Preside nt IIoover
ment peisisterait dans ses etlonrs Cointre I' lrhiminae aiaemr;tcasi nsur le ch6a m
pour d6velupper le coaumuerct WASIIINGTON La tAche Washington.- Les agencies
domestique, nlupOrial iet -an' "aider les sans travail a pro- existantes pour les secours au'
ger el pour p omnouvoir a.t 4ressO sur beaucoup ne tronts chn6nage south daAs opinion ex.
ius grande ellicience uen idus- avec la ville de New York ou- prime du Pr6sident Hoover
ie. vrant Ia voiep I .ii.i n i-
illu 'ai mae a


.\o.de en Scinie (Gothiam a approprik 236.000
2.PARIS- Auslti Blair,.31 ans, dollarss devant servir 2 louei
graduo de I'Univcsle ildawaru iu travail ponr 'iembelltisse ent
et protesseur de Drolt, a I'Uni- les pares. Le bureau de vee-
versite de Detroit, est s uicid ans du gouveraement ltdera,
en se jetant dans la Seine, I projelte du travail pour '45M0|
annonc6 la police.La famille d 'ioainmes et le Departement des
Blair pretend que sa noyade lut Postes lera de ses demands de
accidentelle. travail pendant les jours l ris
Aloideimeitl della probibilionu I: lacteur de secours au ch6-
WVAS!HilNGTON- De 371 re u'nge.
poses a un questionnaire sui lthloire d'liue'ecomie d'operier'"
amendment de la prohibition, i-LONDIES" Une hisloirt
265 candidates congressistes prt- 'un 6pervier moifie squi a
consent le retrait de. la lo s- rpandu du sang en cominciden-
che.Une enqu6te lut adressAe 6e avc I a pro e dela Guerre
823 homes, candidates au Con- et pats vent deLordRo
grAs et au Snat. ert ,Baden Powell.
La (orlunentd' nu liuaucierame'riain 11 Ila vu dans un musee privk
-NEW YORK Comine tou- appartenant A un ami. Son ami
ours, Al 'occasion de lia moi ui't t d'u',in mois avant la
d'un des plus ,rands linancie I ,tI'e d It ;-. ,:cs gouttes
du pays, \\all Street a estim1, I. I, san.I l' 1,I I' nt ,doucemnent
fortune ptsonnelle laiss~e pat de r'perv',:. Elles c-sserent nn
Harry Payne Whitney qui mou.- iois dvalt la in dtie la guerre,
aut subitement diiuanche ti La mine choses se renouvela
paeamonie et don't les tuot- an mois avant que la guerre
rallies auront lieu A I'Eglise S ,nondiale conimenialetun mois
Barthliemy a 10 hn ures denial, vant qu'elle prit tui. L'ami
matin. Les estimations de ia rouva la inomie daas des ex.
grandeur de heritage s elevvit cavations egyptiennes.
de 1o0 millions A 2uo millions .Elle est supposes atre AgdeI
de dollars. I de 4000 ans.


uillsai e pouru lare face aUl
pr6sentes ventualiht sans con-
voquer une session special du
Cougi6s. "
Lo noureau geuertnemeal brWsilkt
Washington.- Le nouveau
4ouvernement brdsilien cree
mer par la revolution a MtA d6-
crit au Departement d'Etat ce
soir par ,;on ambassadeur A Rio
de Janeiro, com-me 6tant dans
la main d'une junte militaire do
cmnq otliciers responsables et
ayant rendu de longs services
:,Etadianls espamalem rvttollt
SEVILLE 500 t6adiants do
I'Univerait de' ville out reiua6
d'assister A leura classes aujour-
d'bui et ont continue la r6volte,
lts furent chasaas des locauz
servant aux classaea.
IDeclaration di oivernemcat
bresiltin
RIO DE JANEIRO- Une d6-
claration que le government
provisoire du Br6sil compete
maintenir les plus cordiales re-
lations avec toutes lea nations
aimes et d'observer totes lea
obligations international a 0t6
fate par le nouveau ammistre
Allranio do Nello Franco, an.
jourd'hui.


Son I


Lundi 8 WOvombro
t otous partageon s entierement
repioion do notre confrdre a Le
Novpelliste v, qui propose de
reporter ia Fite des Morts an
lundi 3 Novembre. Le Gouver.
cement pourrait prendre uno
Arr6t d6clarant ce luandi jour
fran.Si cette decision 6ta.tprias
noos ne paraitrions pas lundi et
naturellement, lea bureaus pa.
blics et les magasins termeralent.]

Artiv6e de neaseigmeur Le.,ieaze
Monseigneur Le Gouaze, Co-
adjuteur de Monseigneur Co-
nan, Archevdque de Port-au-
Prince, sera Port-au-Prince,
le 2 Novembre prochain, ve-
nant de New-Xork par le stea-
mer Ancon de la Panama Line.
Le distingu6 prelat avaittdli
en France, en voyage de conger.
Nons lii souhaitons la bien-
vanue et profitons de cette occa.
aion pour lai renouveler 1'ex-
pression do notre sincere sym-
pathie.

I. Charles Fombrui resercie...
M. Charles Fombrun remer-
cle sinctrement la population
de IArtibouite qui vient de lui
donner une si 6clatante preuve
de conflance en l'envoyant sit
ger, come l'un de leurs repr6
sentants, au Stnat de la R6pu-
bhque.
Home de devoir, il fera tout
ce qui d6pendra delui pour dtre
A ia hauteur de la tiche et ne
pasdembrater de la sympathie
de ses nombreux Nlecteurs et
amis, A qui it envoie 1'expres-
sion de sa profonde reconnais
sance.


Au Radio
Veici le programme do concert qui
Aera exicutl ce soir, i la Sta-
tion II. 11. K
8.00 p. m. Orchestre du 2* r6-
giment U. S. Marine Corps.
(Sousls direction duSgt. Wood)
1. San.
2 Dreaa of Love and You.
3. Flag that Train.
4 Deep Hollow.
5. Drifting and Dreaming.
6. Five Pennies.
7. March of the Hoodlums.
8.30 p. m. Lecture par le Ser-
vice National d'Hygiene Publi-
que.
8.40 t. m. R6cital de piano
par M. Eric Timmer.
1. Miserere d ii Trovatore.
2 David devant Sauil.
8.50 p. m. Selections de chants
par Mile Lolita Cuebas. Accom-
pagnement de flute et piano par
Arthur et Lyncee Uuroseau.
1. Sicilienne.
2. L'Adieu.



Ce soir. lous
A

C ineVari les
C'est ce soir, A .1 heures,
que se donne, A CinA-Vari6-
tAs,la representation theatrale
des acteurs de t La Renais
sance si choy6s du public.
Ce sera 4eux heures de tou
rire qu'on y passera, car les
deux pieces qui seront inter
prates sont d'un comique
extraordinaire.
Que tous soient & Cine
Varietes cesoir pour entendre
et applaudir nos meillemus
comiques qui sesurpasseront.
L'entree generale est au
prix d'une gourde; loge : 2
gourdes.


LA MORT

La mort, c'est la nuit troide,
La vie, c'est ale jour peasant.
Voici la nuil mes. yeux a'appesantissent, Y
Car le jour m'a bien fatigue.
II i
Le ciel de ma conche eat an arbre,
Dansa ss branches chanted an jeane rossignol;
II chanted I'amour A gorge d6ployse,
Jo 1'entends m6me dans mon r4ve. -
HEINE.
(tradait par Joseph Chandler),


COIl DES EqFANTS


Le Jour

des Morts

2 Novembre. Ce jour est
cousacr a la commSmoration
des morts. Sais-tu Henri, a quels
inoarts vous devez, vous enlantr,
2onsacrer un souvenir en ce
jour ? A ceux qui moururent
pour vous, pour leas entants.
Combien sont morts ainsi et qui
,ontinuent A mournr I As-tu
pense quelque lois combien de
pores out consommr leur vie
dans le travail et combien de
m6res sont descendues dans ia
tombe avant le temps,ext6nueas
par lea privations auiquelles
Illes se condamnsrent pour son-
tenir leurs enfants? Sais-tu cornm-
bien dhommes enloncerent un
poignard dans leur coeur, d6
sesperts de voir ieurs fits dana
la mis6re, et combien de mdres
se suicideient, moururent de
douleur ou devinrent tolles a
cause de la perte d'un fils ? En
ce jour, Henri, pease a tous ces
inorts. Pease a tant de mattres
qui succombarent jeunes, con
uames par Ia phtisie produite
par lea fatigues de r'#,ole, par
1iamour des enfanta dent ils
n'eurent pas le courage de ae
sesparer; pense aux mAdecins qui
moururent de maladies conta
gieuses don't vaillamment ils ne
se souciaient pas, afin de gunrir
lea entanta; pense A tons ceux
qui dans les naufrages, Ics in-
cendies, lef tamines, dans un
moment de supreme danger cd.
derent A I enfance le dernier
morceau de pain, la derniure


~II


DANS UN CIMETIERE
-0-

Le jour d'rcoule lourd de pluie et tourment6 par la rafale,
Et fai emt visitor maintes tombe.oabubles:
Croiz at pierres branlantes, des couronnes fantes,
Lea soms eftac6s, A paine i on poueat t lire.
1o jour s'fcoule tourment6 par la rifale et lord de pluae,
Sur toutes les tombes gelait le mol : Ci-git.
Comme faach6s das un asset les morts geignaient.
Sur toutes les tombes d6gelait le mot : NA.
DSTLEV voN .ILIENCRON.
(Tradait par Joseph Chakindler).


planche de salut, la doini~mr
corde pour 6chapper aux flaw.5
mes,et qui expiierent, satistslet
de lear sacrifice qui crnse
Ia vie a un petit Atre innoce
Ces mors sont innombrablo]
Henri, et tout cimetiere conti
des centaines de ces sainles
creatures, qui, si elles pouvaient
sortir an moment de leurs towB.,
bes, diraient le nou d'un en- .
laut A qui its sacialielent les
plaisirs de la jeunesse, la paix
de la vieillesse, les se ntimentl, "
intelligence, la vie ; houses de'o'
vingt ans, hommes A la tleur do
I'tge, vieux octogt unres. Jio- i
venceanx martyrs herciques
et obscurs de I'enItnct -a
grands et si nobles, que la terre
Sne peat pas produire uasez do
fleurs poar mettre sur leurss 6-
pultures.
On aime tant les enlania I
'8"Penses aujourd hui avec re-
connaimsance A ces morts, et to
deviendras meilleur et plus at- -
tectueus et tendre envursceux
qui te veuleut du bien et qui
travaillent pour toi, mon cher
et heureux filq, toi, qui en co
jour des Morts, nas encore per-
bonne A pleurer. I
DMUUNDO DL AMICIS .j
Traduit par Joseph Chandler.



Appel Oai plres a Ichicare
CHICAGO-Lappel du main ,
William Hale Thompson ax
n6gres de voter pour Jam.es.
Hamilton Lois, candulat dimo,.
crbte cobnme senateur poWt
combattre Ruth Hanna Mc Ct'
mick,ripublicaine, a anicns cag
rupture entre le maire elt Osclr.
de Priesl,congress man" ngr*
pays.


1 n -- '.-
.0
M ..;: $ I
".4a


LAU MC
FLAcNS,&Av


Pour AdlinC~tS
parc. quit. atat lar oAt ;
distinct et app6timant. Il
plaistnt qumsd touted autre

CUTS SANS FEU-
)UUN-PENDANT 12 HEURES ,

.INE a MNVUTu99
----__ ----- -


Sea Side Inn El


r:1'


Samedi ler Novembre 1930.


GRAND BAL AVEC SOUPER

avec le meilleur jazz des Antilles


UN DOLLAR 50.


Pri're de retenir ,s places: Phone 2391
vO ORI SpOO :hn


~C;~P


- -- --


I









I
"i


1 :1






LE MTIN -- *a O oebre 1910


i r


Empechez
QUE
S taint s of6tzlse


Conserve: votre feint
frais el beau.
Id ches de rousseur, Iae
S le boutons, les points
les tdches du foie, et
les fldrissures similaires
djparent voire beau teint
.peuvent ire enleuvdes
tusage de
L'EXELENTO
Pommadode la peau
add soigneuisement dprouvi
gy I II est un onguent
enleuxscientifque
it sans danger et un
facile.
yeP-le. vous- serez sa-
Sde ses resu Itals.
entle chez tous les dro-
Pour 0,30 centimes
I, il est expedie dis
i du ori.v.
pour avoir un 'chan
ratuil et le liure des
S our la beauty.
I feeo Mdicine Company '
At, Georgia U.S.A.
Agenti demnandds pour lous

do parlimeut auglais
SRES- Le roi Georg
nle Parlement ma"d".
ikaueion est pleine de pk-
Spor le gouvernement Mac
"d quiaurG prpbablemen ia6
taceaux Opreuves sur le I-a
tisurla question de Palestine
avia va deficit u alilrie
LONDRES- Baldwin, leader
Wurvaleur, subira une dpreu
Ditale jeudi quand il defioira
kpolitique et provoquera les
04q0es de son propre parti. 1
iiit les candidates parlemen
WM conservaleurs et lea an-
in membres A assister A la
hinon aussi bien que les mem
Kt ctuels de !a chambre des
rds et des Communes.
(airt I eh6Amage airicaiin
*WASHINGTON Cependant
Ife colonel Arthur Woods a
New York pour la taVon
t il a irpondu A la cruise du
age,Ie Pr6sident a rappor
uae des organizations s eflec
hat i travers le pays et se
miraient bient6l pour prkpa
ranprojet en vue d'amkliorei
cruise.


I


aOQzODUE1CI x~au


-0-
St.-Marc, Ie 28 Octobre 1930.
An Directeur du journa
La MATIN
Port-au Prince.
Monuieur 1 Dirkoir,
Dama une note pare ao MH .
TIN oas la robriqse 4avelle
de St.-Marc votres esorespon-
dant, A.propos does alseiona da
batoanalr st des massbres d
Coaeil dme lQrdf' dm avocato
do SL-Mma, 6arilt: sombinal-|
son poor to rMeOam i-a (afir-
malt.)oo dagroups vtiacu. La
chose n'a *bouti A roa, car M.
Demeavr Aluiis qui 6ilt nom.
m6 membre di conseil, avec
traces, a doa* so dtminuoo.* ,
'Jo pouris bis. Monsieur Is
cireour, esyat pri part atl
dites 6lotionk, r6pondre de la
meme encre et ozphquer un
vaillant correspondent Ie seas
de l'article 49 do la loi de 1881
l u'il semble interpi'ter asses
iudaiquement; aals lai e co
soia au batonnier qa reprmeen-
te I'Ordrt,
Toutefois j m'en voudraisa de
oe pas apporter ua former de-
menti au pasage de la note do
votre correspondent oA il fail
entendre que j'ai done ma d6.
mission parce quo meconlent
des 6lections. 11eII me souvient
pasd'avoir agi comme il 1'a 6crit.
DansI espoir que vous. p u|
blieres cette letlre dana Ie plus
procbain numiro de votre quo-
tidien, je vout presented uIes ci-
vilit6s. ,
Demesvar ALEXIS, avocat. '


_ rrL E__i


La guerre

de 19321!
Une nouvolle guerre doit
disater eon 1032 1 TIelleeat la
prediction que,selonjie,reprk
,entant de la press Hearst A
Berlin, M. Karl H.-von Wie
grand, vient de fire le g6n6
ral Ludetnorfl. D'apr6s celui
ci, dean coupes de nations
ma treaverout *se prise: d'up
c6t6, la France, ayant pour
ali6e Ia Pologne, Is Tchkcoslo
vaquie, Ia ktoumanie et la
Yougoalavie: de I 'autre, 1'Ita
talie. la Hoogrie et I'Autriche,
auxquelles, A un moment
donna, viendront se joindre
t'Angleterre, I'Allemagne et
m6me les Soviets.
1'" L'ancien quarter, maltre
[gen6ral de l'arm6e imp6riale
met en garde son ays. Selon
lui, la victoire dT nitive
restera a la France et A ses
allies qui, cette tois exigeront
du Reich de tantastiques con
tributions de guerre et rase
ront toutes les villes grades
et moyennes de .'Alle.nigae.
Ludendorfl auraiL ;jout6
que cette guerre sera suivie
d*une eflroyable vague corn
muniste.
Les provisions du g6u6ral
soot plut~t sombres.


Indicateur do la Pro
i ducUon Frangaise
? Sous Ie titre : Indicaleur de
BUllefis lessel de la Chaibre la Production Francaise ,, lAs-
tde Caterce Frnamaise sociation Nationale d'Expan ion
4Voici le trAs copieux sommai. Economique, 23 Avenue de Mes
re di nunmro detSeptembre de sio ne, Paris public une espece
la vivante Revue Commerciale d annuairede pr6s de 1 WO pa -
de la Chambre de Commerce ges o I'on peut avoir, avec
Fran.aise d Haiti : Chronique. leuIs adresses respective. des
Situation Financi re et Corn ren eignemenni sur industriese
rinerciale. Droits d'Exportation francaisp, le Commerce Fran.
diHaiti Haiti: Commrce Ezt6e ais etc. en g6n6ral. Tout ce
rieur enJoillet 1930HatiRen qui a trait aux tailleurs, aux
seignomenta sat lea conditions grands magisi is, a.,x Banques,
de existence. Un cyclone en R6- aux fabricants d'automobiles s'y
publique Dominicaine. Paris, trouve et les commercants hal.
marclh financier international.I liens qui sont e l pport avec
La vie aconomique de la Gua les mdisons fra n|^rconsulte-
deloupe. Lefort de Ia France raient, avec pro ff TTinportant
en favour des Algeriena. Pre- ouvrage.
cautions pour assurer I'asepsie Nous remercions du gracieux
des eaux mintralea en France: eonvol.
Vichy. Station thormalo Fran- ------
gaise en accord avec Ia Science
.a6dicale. De tout an pea. centre
On voit, A ce sommaire, quel I
interet ofre ce fascicale. Non CONSTIPATION
recommandons surtout la lec-* n-S"-' ,' I
ure de la chronique consacree P- rene- -le
i important ex position colo -I COM PRMIK I
male international qa organise SU s 8 n
la France 1'ann6e procaine, A de DELORT, Pharmacien,
;Paris 110, Rue Saint-Antoine
Nous remercions le dislinga6e C ._ ---. I.
President de la Chambre de EST LE MEILLEFS
Commerce Franaise on Haiti DES .URGATIFS
de son aimable envoi e1 le tI i t Sl=oTR& PmeRX
citons de la tenue de son p6rio *rhanateg du DiJnutun vaRD
dique.t toutes bonnie Pharmacies.
diquae.


1 ki; 1,


__ _ _ .. - -- -


Manufacluie llaliei rc


ae Cioarc/llcs


GEBARA


& (:)


Les Ciaarettes


Bat' Bus --anIta-Leon


"Dessalin ienne*

Colony


*Republicaince


Por-au-Prin ciene
GrAce a la finesse de, leur arOmne tout lts dcllicv
des'Avsrais' anati ills


tN.M

^ IT~oUiRL&P1O


"Ii ii" li li i
ti., III I I 1

-1 po it' 1 |
declat n iil l

;I1[ C.St (j llt "

st I'l r 'S l ; tl'
del I .t I LL


S altm



i Aqr6rable



11iche



I riomphant


H eroique


E neroique

CACHET D'OR

CACHET ROUGE

CACHET BLEU


S ound



A q reeable



R ich


T


triumphant


l eroical



- .neroetic


Fine Liaueur
Superfin

Fin


GOLD SEAL


RED


SEAL


BLUE SEAL


'Aprcs unbanquct 1ou une w
debarrassez-vous des dcfes fs
suivent en coinnienc;a-l
avecunvcrred't. iu c
Sc ce la xaif dou a r i
]E NO'sT FI '
/ .E~l-E*>"-


Colonbian


OIC(1Il.'r


Company Ini
Le steamer (( Bogota vn dc N,\ 'i t-
ici le 31 Oclobre (du courant. 11 puLir.ai Itk i, '-I


II
~


'I


ii

a("i aitendu
Llour' direc-


tement pour les ports de la ( olomlble, p, t et el pas-
sagers.
Le steamer "Matiuique" vt nant '.N \ s por
du Nord e.st attcndu ai P. u luPi cc it (111in)e pro-
chain. II partiia le ,meunise our pom I'al i ( cc, Mira
gAne, Jercnimie, Cayes et Jacinel, rpre(,jii l it cassagers-


I ort-au Prince,
Colombian


Cordonnerie Mont- ,,mel

Hyppolile R. Jciid,(


A COTI, DE LA POST, GRAND HlI
Vient d'arrver nn bel et g'and is
res de touted fraichtur ( t (, iti lt ),.i'
On y trouv (,, Dn outre,'ems ehrtt i cs.
Chapeaux. (t-, c c. el ttl,-us ait Ires ;) ,i
gout et 6 bon march.
Mesdemoiselles, Mesdames, Messiti'
ia la CORDONNEIUE Mu NI .\


c (Ah utissu


I l L '. L).D

tiMLL.


" .* Toutes les Polices

DE LA



lIE INSUR TIEN

comprennent la Protection coni,, In

Foudre sans auqivamlna ion 'Aix


L4 B


Agents Geineraii'a
RV a Nivow r^*"-amo,


... ^. UI
S "' . ... *. >S, Pail /"s
V
PS


Ieg*uh.

I Ifl ISP
I~I:.j!.


I. 1:51


(5


SI I tI


p.


'I


le 28 ()cil):b li ()i.
Sleaishlih Cuoimol/ liync.
GEBAIA & \,-,ts.


- I- ----- ---- _~ _. ~I_, _, b ___,_~__ ~__~~~ I


Lk m~


~Z IIWF~iF ~ 7771~


17 7illh i


_ ,, - -'111111111~


M- . .-- II-- ..


AL


i


, i


i


r4







Vendredi
31 Octobre 1930


Le Malin


24dme ANNEE &* M883
Port-aa-Pnnce
T6l6phone : 2242


4 PAGES


1 -ICL .-- -- --i~ -i z


Panama Railroad Steamship Line


et de pasasqers en lie


NEW-YORKC!'Y N.-Y. CRl iuot~si ANAL ZONE et les PORTS de la] COTE
QUEST de t'AM.RIQUE du SUD.
plus rapide et le plus dit ect service de transport de passagers et du tr.."Ientre Hail
et ses ports Europeens via New-Yord et Cristobal, Canal Zone, Isthme de Panama
Voici la liste de nos agents pour les principaux Forts de l'Europe :
Angleterre scoose lranoc.
Mrs. G. W. SHELDON & Co- 17 James Street, LIVERPOOL, ENGLAND
The following are our.'Agents at principal porls in Furepe :
ENGLAND,.-SCOTLAND. FRANCE.
Messrs G. W. SHELDON & Co.,
17 James Street, Liverpool, England
- In rrance, Messrs G. W. Sheldon &LCo. are represented by the .ollowin firms


(LELATLY HENKi,,Y & CO
21 Rue de la lhpublique
Marseilles.
IIERNU PERON & C0, Ltd.'
53 Quai George V.
Havre.
HERNU PERON & Co., Ltd.
Rue du Monlin A Vapeur,
Boulorue stir Mer.
Messrs E. A. B:NmIX & Co ,
21 Allengade. Copenhagen.
Osi.o, NORWAY.
International
Speditionsselkap Oslo.
MM.ATLANTIC IFl:IIGHT COBP'N
Ballinhaus, iamnburg 1.
(Germanyv.
Messas ATLANrlC FREIGiHT
Co PORATION
Germnany
Messri ArLAN TIC FREINGHT
CORP'N.,
24 Qtai Jordaens,
Antwerp,Belgium


BIERE NATIONALL*


rdl


HERN 1PERON & Cs Ltd
95 Rue des Maris,
P'aris.
IHERNU PERON & Co Id.,
Rue de Tranquilitib,
Dunkerque.
HERNU PERON &4Co Ltd.,
9 Rue Roy,
Bordeaux.
GENE. ITALY.
Messrs HENIR COE & CLERICI
PIAZZA S.MATTFo.No 15Geno,
COTTENiURG. SWEDEN.
Nordisk Express,
Cothenburg,
Messrs ATLANTIC FREIGHT
CoWP'N.
Kon Emmap!ein 3,
Rotterdam Holland


MCSSrsSTEIMANN & Co


A lotier
Grande maisc in au Bois
Verna. Tr6s count ortable Cinq
grande pieces.
S'alresser aux. bureaux du
NMATIN.


Naf:
.-tonale


.,Lit Or 0,10 lc1
c sa qualite su-


ot're poche etl


enl


la buvant


toujours.


- e-a.. -. -


Goulez 1tus les P1hutms

ET VOTP.E CHOIX S'ARRIETERA
INEVITABLEMENT SUR LE


lb:


prix eoal,est insurpassable pour sa


purete el la finesse de son aromc nature

DIS'IlLLERIE DE rAIGLE

M. FONTAINE, ProDri6taire
Dop6t:'Analejdeslrues Dan ies Destouches
eltMaaasin de fEtal.
Rdpresenlanis: St-Marc: H. Deschamos
Cap-Haitien: M. Giordani
Jacmel: Pascal A. Brun


Service de frel


Hambourg American Lii
Le steamer r Georgian. venant d Europe. sera id veYs
Novembre; pirtant pour Santiago de Cuob, iogston. S
Damingo, etc, ,prerlnl trt et passagers.


REINBOLD & Co, Agents.


,LEONS DE P% A\NO
i Avec l'ouverture de Iann6e
sco'aire, les meres de lamille
Sveat surement faire recomn
im wencer leurs entants leurs
leconsdesoltege et de piano.Si
des ellesd6sireotqu'ilsitassent
progr6s rap des et posw efoot A
fond cet arl de la musique
qui n'admet pas la m6diocrit6,
elle n'ont qu'A s'adresser A
la grande artiste quest Mine
Jean- Magloire qui, A des
conditions tr6s avantageuses,
leur donnera pleino et en 6tre
satisfaction.


A la Petite
Maison
1637, Rue da Centre, 1687.
Vient d'arriver :
Poudre Monpelas.
En paquets de 1 gourde.
Gros et detail,


"La Dactylo,
Avec ses Irois iutbressants
Gros Lots ( G. 2.500, G. 1,000
et G. 500 ), ses 99 approxi
matiois A chacun de ces 3
lots important, ses 385 lots
gaguants, avec la beauty de
son tirageet la promptitude
du paieneut de ses lots, "La
, Dactylo a deja conquis Port
au Prince.
Deuxiebme tirage A Cinu
Varietes Ie l)imanche 9 No
I vembt)re 9 heures du matin.
Local: Hez de chauss6e de
l'Et'ole Sp6ciale, Angle des
Rue F6rou et du Centie,-
Phone :.~20.


RHUM HENRI Garder

En peu de temps ce pr


duit remarauable a conquiL
de haute lutte unebrenom.


mee


des olus enviables.


Demandez touiours le
Rhum HENRI Gardere.

nun----- -- -- .- --- ---il l


Co qui n'aljama'i6t6 fait re C a n 1I
Ce qut no peu& 6tre d6pao Pr a a

Pme yt vos soirnes a t,
F. SEJOURNI m..onio..
Ppard dans des conditions rigoureuses Pie-Ca-Tlan
lDASEPSIE of vous resptrerez au son d'une musique parlaite dv'.,
PrDparation et Venle orthophonic dernier cri les parlums grisants des ewi'
PHARMACIE F. SEJOURNE rons en d6gustant les liqueurs les plus fines, les hoisso
Angle des Rues Roux et du Centre. les plus ratraichissantes A des prix r6ellement surpremusW
._.= __ ~~ ~"~.-' ~ '~_ "-.--------,--.-_--.---.------- ........


666


aoulage des maux de tWte
el de la n6vraigie en 30 mi
nutes. Arrdte un troid le pre
mier jour et la malaria en 3
Sjours.
0 666 en tablettes ausi
\_ ___


ALUMINUM LINE
DUparts directs de New-Orl6ans et de Mobile
pour les ports de la R6publique.
Un steamer laissera New 0, l6ans le 4 Novembre proi
et Mobile le 6, directement pour Port-su-Prince,Miragol
les ports du Sud. ,
Port au Prince, le 27 .Octobre*1930.
A. de MATTEIS & Co, Agents-G6neraux


IAUFICTUftIS11


Insurance 6o

Une des plus fortes,.COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE

sur la VIE


'EUG. Le BOSSES & Co,
Aaents Genraux


Lykes Brothers S S Co lnI
TexaS *alti Santo momingo Porto
Le seul service hebdomadaire et r6guller A passagerj
trdt entre les ports du Golte du Texas directemeut a,
Port-au-Prince, Haiti,
Pour la reception rapide et le maniement habile de o
importations. served vous toujours des'navires de la LYIt
LINE. 0
Les prochaines arrives A Port-au-Prince sont:
S/S c Tillie Lykes 1 24 C
S/8 ( Genevieve Lykes 31 Octobre 193
S/S c Stella Lykesm 31 Novembre
Bureau : Rue de Magasi n de r'Etat Bolte Postale p.


DE LA
Brasserie


Se


vend arl


verre malr
erie -


Share.
r'roteqez


votre


sante


Qui,


- oooe I I


-Ir~l


~____ -- -------------- ---. -7:-


f T-
* f


R
1 A


-


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs