PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04964
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-27-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04964

Full Text



I.


wanent Magloire
+ ^DI BlICrEUa

iI, IUS AMERICAIN IMS
TELEPHO'4 W.


awe ANN1If 4 1 0


* '


E1i


PORT-AU-PRINCI (HAITI)


La igieur rorporelle est boone
el*". igueur 1ndleili,..Iel
*eillen rec de sus deloeel de,*I'auir esi I,
i iguear du'carac, re.
STh. hOOSEIVLT


MARDI 28 OCTOBIIE 1930


combattant le PlaU po
nous n'avious faej! tO
nous a ce moment-Ia, p
dhonorables Coll6gues, pe
Ntre devoir patriotique da
de.la Constitution. ce
Mste a-t-il e6t r6prou- ca
o1WAen croire quelques- tic
'j5:,parattrait que Oui. m
BlOUS nous reportons me
te opinion. do gou.- m
t americain, nous I'u
r6pondre atlirmati- ro
Non.-En eflet, le D6- d'(
t d'Etat, confirmant
ille declaration no
aLegation en Hai I'U
Ssujet des 6lectious no
t, exprime co mme co
Le Trait6 de 1915 ne Ili
aucune assistance de co
des Etats-Unis dans sii
elections. En cons6.- so
tous les officials des oi
is en Haiti out requ Li
garter une stride F,
t C'est parfait. Mait m,
pas deux morales, ce su
vrai aujourd'hui la 'h
ent bier sous 1'em s'a
meme Traitl. Voila co
t clair et concluant si
A la sigunifiation du di
nous avons eu l'hon- ice
jouer dans cesa v.- ro

Qle est notre attitude foi
les 6eveements d'au- pa
ai ? pa
' hnt des semaines, des no
ont parcourn la R6pu- si
eupliquant au Peuple Ot
as du changement inter- (u
dans notre politique en
a temps qu'ils diasser-
sur leurs programmes
Ipllui exposaient.
Doutat des semaines, en
paes serr6es a travers le ((
le people s'inscrivait,
at par 1a sa volonte
Iquivoque de ratifier lea
titutionnalit6s op6r6es eG
10on nom. Nous avous d6s et
compris, qu'un de- lo
Stout aussi sacr nous
odait de suivre cette lo
ion de la manifesta- dS
populaire, et nous y D
particip6 en nous ins-
I et en deposant, nous
q, tre bulletin de vote
94i!Se. Les risultats P6. V
4 iJon t ddjaconnus. v
If t u6tre le segment
r d'emineots concito- 1
S nous ous inclinonsile-
Ia volont6 nationaliU-
t exprim6e dans les i
a 16gislatives, et, nous
aux eias nos f$licita-
fIaternelles.
avait demand les
Elles sont an fait.
rAsident populaire de-
A driver sera prochai.
ot ne r6alit6. Cea con-
S logiques du Plan,
valeur duquel le people
v6ritablealept de se
dans sa pleise
e16, soat et serout r
poor tous. Ce era
Y& que des lat6tess6s
it p0 eindre dapprou-
B Stauroatir imediate e
Chambres et 1'6tablia-
pd'ue gouveremea t,
SU people, avec le secret
rq uo notre desonion
pechaerah d'y parve.
ots era lutip t brouil
^vantage nos cares, prb
letr propre piege, s agi
prla de Washi ton et
mne lednbace a e
l iUste Ceos-cl et celi-
Uteront prisouniers des
imets contract~,a av
pour temoiw Ldbe


qui out travera;,vwc-
eut Ia passe dange-4
onit aucun interti a
aer e arrie. Its rout
maunt (de lavanl.
P eserta bient6t aox
-itA parlementairea. D-
&- Iaudala ures da reifI
re,; 4M -% i& 0Ei5


or euax,o u tournant d6csit
Snous s;O Ms de s'o ca-
r do la defense d'int6r6ts
rsonnels, Its choisiront
as' Ie plus bre f d6lai,
lui qu'ils jupront le plus
pable do .diriger la Na
On, avec sagese" et|tler-
et6, vers sea fins 16giti
es. Le Penple ayantfait tout
n devoir dans le came et
nion le pie pariait, its au-
nt A coeur, pour le moins,
ad ler son patriotism.
t alors, quelque soit le
m qui sortira victorieux de
Jrne presidenlielle, n ous
ous devrons de i'acclamer
mme notre Chet inconteste.
nedevra 6tre t'objet daucune
oteatation, d'aucune oppo.
ion systematique ou de per-
nnes. Nous 6tonnerons I'U-
vers par notre sen de la
bert6, de I'Egalit6 et de l.
aternit6: cette triait6 de
ots don't est encadr6e notre
blime devise national. Sa-
ant quae 'lnd6pendance ne
icquiert pas sans sacrifices,
ous ferons Ireve de dissen-
ons afin de fire cesser la
vision dans la tamil'e hal-
nae. Nous noos pardonne-
nsloous Uous unissoas,Inou i
0 i a aimerons afia d'etre
rts. N o us oublierons le
ss6 pour quo la premiere
ge de la second parties de
Itre histoire qui vient d'etre
brillamment 6crite le 14
ctobre, par tous les haltiens
1is, ne soil pas d6chir6e.
EVRABD LEGER.
*0



La Dactylo

Avec sea trois int ressants
ros Lots (G. 2.500, G. 1,000
G. 500 ), ses 99 approxi
nations A chacun de ces 3
its important, ses 385 lots
ignants, avec la beauty de
on tirage et la promptitude
u paiemeot de ses lots, "La
actylov a d6ja conquis Port
u Prince.
Deuxiine tirage a Cin6
ari6t6s le Dimanche 9 No
embre a 9 heures du* martin.
Local: Rez de chausee de
Ecole Speciale, Angle des
ue FRrou et du Centre, -
hone.2620.

aUnlque St, FrangoIe
Dr Ag6nor.DEBROSSE
'j -11a.m. 3-5p. m

Dr Victor MATHURIN
6- 9 a. m. 2- 4 p.m.
Grand'Rue on tace deo |
Smith, Taillear.


On volt blon quo -*
6umlo.S do pa D'UWN
soat plum intetrdlte
-o-
L'outr jour Granchir6 6tait
ntour6 de 4 ou 5 copains
ui ne cesMimient d*admirer.sa
enae irrtprochable
Qua doable, Messteurs,
eur dit-il, vous n'avez qua
aire comme mol,
Et d(un gesle il lear indiqua
a maison de
"- V. GAUDIWO,
Mi1a, u* Donue-rol.
*C'6tai Adeux pa ces, mes-
sieurs, en coup & y.ent se
pr6cipiterent;.ch, e e l brave
iandmo.Bien n'est plus mer-
veilleux en eflet quesoD eipo-
sition' gigteque de Casi-
mfrm liSijangi, . belges


ei-taliOen 3 .cravates
de tout Grand Chic et ses
cdapetux Dernier Cri. Quant
a laj lartumerie.nen.. parlous
pas. En iasnpt par 6a. j'ai
entendu Papayoute dire;
Cou moin ail gnuu plume.
\ aW! rWi


Li4al Rum



ALIX ROY


28 annees de success.


Ifitoire de la Famille
et do la Descendance
DE
Toussalnt-Louverture
-o-
Eo annonvant le prochain ou-
vrage du Colonel Nemours,
A Histoire de la Famille et de la
Descendance de Toussaint-Lou-
vtrtures, 6crit commie es pr6-
c6dents, avec des doc iments
absolument in6dits, le I(Joeurteal
d4 Debates du 31 Se[ lembre
1930consacre A notre col:abo
rateur, qui est aussi le sien, ces
lignes logieuses:
a L'ACTrIVIT BIENPAISANTE I)UN
DIPLOMAT HAITIEN Le clone
Nemours, collaborateur et smi
des DMbats, qui repreenla jus-
qu'A I'annee passe, avec tait de
zMle et de distinction, 1:I: ,pu-
blique d'Halli en France a don
nA, depais son re our A Port-au
Price, des prieaves multiplesde
sa bien'iisa,'te activil, Dans
une lettre re'enie, if nous a tait
part de son labeur et de ses
proje's.
Les 6v6nemints poliliquesqui
ont agit6 son pays semblent
avoir decuplt sa puissance-
dejA si considerable de tra-
vail. Comme suite A ses beaux
livres sur Saint-Domiague, ne
vient-il pas ddcrire une loire de la Famill elt de li Des
cendan. ede Toussain -Louver-
tare el -ne metd il pas la der.
nitre main A an r6ci' de la Pari
ticipatiol de Saint-Domingue A
la Guerre de I'Ind6p ndanc, des
Etats-Unis de IAm6r que du
Nord-, ainsi qu'A une ude sur
la sPolitique colonial de la 116
evolution trangaise .
Ce nest pas tout. Soucieux deL
c6l6brer avec pi6eM tous les an
niversaires qui rapproc he it .i
patrie de la n6tre, il a teni
rendre hommage, dans un vi
brant article pru dans LE Mv
TIN (d'Haili), au geste inimo
rable de Sonionax. commissaire
de I'Assemblke legislative A St.-
Domingue, qui, le 29 Ao nt 1793,
y proclarnait, par decret, au
noin de la France, l'abolition de
I'esclavage. Citant, A ce propos,
desnombreux passages extraits
d'nn livre de son pdre, inltule
aDu choix d'une discipline: Ian-
glo-saxone ou la francaisea, le
colonel Nemours atteste, une
lois de plus. avec nne ferveur
6mouvante. aI fid6lit6 au souve
nir frangais don't ne se sont la-
mais departis ses compatrioles,
R. CI.
II ... m .


Haitiana,

Cin e-Taldy

Nous avois eu le plaisir de
viiter, ces jours ct la nouvelle
salle de Mu'" Lily Taldy.La salle
est tries coquette. Les tautemls
en south exc,,llents et il y fni t -s
trails, condition excellent pour
one saill de ciuema des Tropi-
lUrzs. Li scene est asscz, vas'e.
Ot poura lacilement y laire
du Ih 'i re. Cetle salle des plus
'oil ties et qui pourra conte-
*ir au moins cinq cents per
sortnes asouvrira olficiellement
A I tin du moist. Taldy pr6pire
a ctti' occasion une de ces jo-
lit s rt_ eptions dout elle a le se-
cret.
On ne pcut pas souhiiter du
sac:'es i Tally. Elle ne peut
pa,< ti pqs en avoir. Elle a du
g )al, de l'initiative elt, mieux
que persoane, elle connait le
milieu om elle Avolue et o& elle
ne compete qie des amis et
des admirateurs.
_. --- -
Commencement.
d'incendtle
Iti r ain'in, vers les 10 heur, s
it v a ea un commencement
t'i'icen'il o l'Usine A Man
d. Port au Prince. Le si
nistre tut immediatement con
jr,, gace A I'activite des pom
piers qui tirent immC'liatement
sur les lieux.

DRAMES DE IA JALOUSIE
Dimanche martin, le june
Paul Coutard, coiffeur, travail
lint aun salon"Le Louvre" blessa
grievement si temme de pin-
sieurs coups de ciseaux. La
malheureuse est dans un Atat
d6sespre..
Du haul de Lilue, un mart
irasciblelire plusieurs coups de
revolver -sur G. R. qui eut le
bonheur de n'6tre pas atteint.


Le Monde
Naissance -
Madame Ilyppolite Jeudi a
a:couchC samnedi d'une fille qui
a recii le ormnom d, Antonine.
La mAre et le bIb) se p'rtcntI
b:en.
Nos compliments aux poux
Ilyppolite Jeudi.
-- b. ~ '. tJ'" -


TELZ s'y ensed mieux que mA. Tom le joums de paye, elk
d6pose nos 6cnmime d'abord, et now n'achoeton rien i cr.dit.
Pobe6danc de argent en banquet. nou*tm mme exempts d'in,
quitude no v naons pas de crhancima iviter etchaque anme
no 6conomies s'accumulent.
La Brochure mur le Budget de Famille public& par la Banque Royale
ous aide A administrer vote revenu-tant pour lee d6penseaet
tant pour lke6conmies.


La Banque Royalt
- du anada


e ProJ *?e patriotique

de de pi -i-


a' CGARLAS ZAMOR
Noua avona rtnu bier matiu,
avec infiniment de plaisir. la
visible de notre ami le IGeerdi
Charles Zamor,Setnateur du bL-
partement du Nord. Le G(n6iai
Cihatles Zamor, come un le
sail, eit caudiida a ia Presi en-
ce.ll iouit d'ane grande popula-
ritl tant dins le Nord que dans
'Artibonile. Sea chances so.t
impo tanies. Dune facon ou
d'une autre, il louerasun r61e de
premrnitr plan dana slesi Avee-
ments qui vons be Loru-Itl
birutlt.,.
Noub lbi prebaeni'uns to.
cOres cunilpnimti a p3 t 5uo 1
SUCLCS ti UiOUb mVullb la ttl ilt -
de quau pubies importanL uu
vieuucutl e l'appeitr w nom-
breux ams, isl sera, une lots
encore, i la hauteur de la latche.


__


*


Auleur de I'explesies de mines.
Walsdort, Allemagne.- L'ap-
parente tAche sans espoir de
secourir quelques trente mi-
neurs enterris par une explo.
sion dans lea mines de Wilhelm
a commence: aujourd'hui. Des
travailleurs :ont ramen4 250
corps A la surface, ce martin, A
travers les debris de la longue
6troite entree de la mine.
Declaralions du gnatral Pershing
New-York. Les Etalts-Unis
sont dejA desarnims et ceux qui
lui conseillent de rejeter com-
me inutiles des armenients ne
rOalisent pas qu'ils ont peu LA
abandonner, a dit le general
John .1. Pershing. en retraitc. 11
a d&clare qu'l halt l a guerre
come les autres, m-is averlit
contre telle situation mventuel!e
ou I'Amrilque serait lorc6e de
porter les armes pour sa d6-
fLnse.
A Madrid
Madrid.- La chtate de la mo-
narchic et I'ltablissenentl (u
regime rpublicain tn Espagme
est inviiable. Le present regitme
est plus imminent que les appa
rences l'indiquent, d'apres Ma
nuel Ozina, membre du pu li
rehormiste qui est fortement
monarchiste.
Au Deparleweal de la MaU'iine
aieriaraiu'
\VW shiington.- Tan lis que i0
Dt'pait.imeint de la M\larine I
co:npte biair un programa, de
conistructions d'apres le ti a l<
de Londres et le sounittire au
Co:;grcs, un tel plan n a paus tiin-
coi e i(' envisage secr~tier-ntii, a
annonc6 Clihrles Adams.
II e.t loujours bon de dire la imile
Chicago.- Un homine prati-
qua.it le a hold up a et qui ne
voudrait pas mentir, a 0di trou-
v6 A Chicago et parce qu'll dit
la verite, il n'est pas seulement
libre, mais sa famille a des all-
mcits, sa lemme a W1t amenee
pour trailement a I'llopital, aux
frais ie ihounmc qui tut sa vic-
tinie la nuil derniere.
Tr.i1ihho.s q|InamUUIS(tr <. Ausllralie
upe des.jlle.- A Ja suite d a c-
ciaents inlliges A b ',ucoup
d'honines tde police au toui,,
des dioinonslations O~tes aun
chAImage, des tlotac onnaires onl
lanct une poursuite coutire les
rouges, 23 d entire eux lumt nt
arretes. Li police a saisi une
quantity d'armes.
Aristide llriand recoti0re l.ia sale
pjI'ts. Le uilnistre Ar islmdlt
Brijnd ;i presque comip,'ct'l ltiet
recoup re la saute. Ia iictvre la
laissc, la t.uo gehluon h't'S t tll c'c..
(t:i'e d eludiantis iu iapon
'loko.--Trelte mille etudinis
de I Ui vrsite \\ascda, I lplu,
grand college du Janoi se soit1
mis en gcve, en piotestaton
coitre utie prttendue d~lov,.le
distributloi de tickets pout Ic
"eu annuel tie baseball a\cc
I'Univeisule Keio,dinianclhe ldei-
nier. Les lonctionnaires tie IT -
niversitt out accuse les radi-
caux de soutenir la grove.
Faux rapport, dit CoAl -
Paris.- Dieudonne Co.t t,
aviateur lranuais, a tlegtiaphie
par sans lit un rapportl ial quuli
amfne une fiancee ,avec lut ei
France. Ce rapport; est troP
absurd pour que les mois le
dAcrivent i, a dxt Mr Coste.
An Deparltemrut d'Elat a meiiain
ahmtingtoi,. Lt Deparie-
ment d'.tat ainer'cai) ne ties
pas de repr6senialiois a I'An-
gleterre a cause de quoi que ct
soil qui ait pu arrim'ver duais h
controversy du mandal tn'um
leatine, a-t-on appris.


---- -_ ___~ ~~~~_ -1CrC ----- -- _~IIL _~_ _~~_~_~__~ _~______ ____ ~_~~ __ L~ __1__~ ____~__ __ ___~_ _1_ ~______~_ ~__, ___~ _ __


r-


--


------- ------


- ~r -p c


luli s 11t 'nI ir lc des )les htonnes
(111 conduiriaie tl 1 (Chamip- le -
lnrs les gOss Is |iti leur stnt
)IIIpr n il ,1on Ie's. %V M ine
It, i'lr:tl i l n e x i tii s l II I ( s 'la t
coilihiiimiU p.ar cc rie g6nl r; 1.
... vu, (Lan. ti grande vili
p msil ,' ,lI pt,,i nc ,.- clihl
li-'u sIUus l)"puiltKtI, SOUS I t
gaeije til du Trihl)t il det)remnii !
IislaiI(', tin nouv(au senafeiur
(ju, lurilt x con re un no ve, u I
deput' qjui i a vai' p is de I'a
gent et ne lui avail pas doni.
ses vote Il'eng... uirlandait al I
face de tout le monide.1l s'exalail
Vous me rendrez mon ar-
gent, espece de petit vicieux...
ous allez ime le rendre tout do
suite, san- quio, je vous enleve
une de vos oreilles. On milt le
holA entre ces deux uembres
de la future Assemnblee Natio.
inle. Le depult, en sueur, alls
's'asseoir sur le hncedes accuses,
vide ,A ce rnoimtit-Li, et s'6pon-
geant consciencieusement, il
inu inura:
. C'est bien... C'est bieu.
E't le senateur friustr6 conti-
nuait a vociterer sous la galerie,
toujours relenu par ses amis.
... a vu, sous la galerie de Isa
Banque ioyale du Canada un
commtirant qui s'Ntait arrWt,
Sour regarder, voluant dana
la limpidili eiisoleillde du ciel
de samedi. Irois avions de I'Oc-
cupation. U(1 gosse Atait venu
se poster a t .-'lques pas de lui.
Et alors le contierVant passa la
main dans Ite clieveux del'en!int
et comee::' ii expliquerles oer-
nieres conquices de la science.
Les mots: Iraversde de L'AI
antique et ies noms die Lind-
hergh, de :. te et de Bellonte
iraversdreiit plu,- i, mslois le dis-
ours du coirI t. ,nant qui con.
imuait A Jistiti i I encore a is
,ie les i e s I It at a ii
,irI it bit I' bi t 1 t I
... volt s v uitIt s de LA
AtI SII ,Nt 1 i 1t,allti ,Uti.i'l
.a8Tque I J I' >ka l t u ;.
.ioes. t'.l'gilt e,.s'lilc, pr ',,0-
lere, ces chaussures reunisstent
routes lea qualites.


ioire iI

--



... a vu, hier matin, un de noq
tmis qui avail 'air lout A fait
ontrarie. II porte. d'ordinaire
wivec tant d'egannce, les petiles
S oulrariflts de Ia vie, et lea
brands embrlt'ements inherents
:i noltre milieu que nul autour
de lui lie put de hilrrer. sur son
visage. la cause de la tole inusi-
tie qu'il faitait. A la fin, plus
intrigue que les autres, un do
s, s amis indiscrels lui poussa
une question :
'-- Mais enfin qu'avez-vous,
mon vieux.
11 sourit. ,Puis, redevenu le
philosophy des autres jours, il
posa t son four, A I'indiscret, la
question suivante :
Quelle i4te uuriez-vous, si
un Iusdi A .atin, ds vote rttveil
vot ri Itrile vous reclitmail cent
go r11-th '.'
l.'iiidicret ritfl6cht une mi-
nuiv Im i s r pondif
S -. Ic crois que jaturaiis une
tIe ).ireillte, aui nlio us,. iA celle
Voili, se conItcnt; de dire
;ilois, liii aml q(ii stipporte
,il'ord n .lie avec fl;tnt ( l'tI'lgaince
Il's p tiles co'I'rria I lt' s m lesgros
e1ibItCteneIItI.s de I la. vie hli: lienne,
Inais qui lie i:ouva:i pas encore
c('o piltp 'ttire (Jiue I'oi i i) issue de-
nimander cetnt gurdes A iin lini.
i, e. mit l1di) mai11u, Jtste nl
i momnrent oit ildtsccndtdc son lit.
i
S... a vu, dimmchl apr( ,s-mnidi,
au haut du Petlit-'our, ni ljeune
homnme p-ntalon de drill ibanc,
veston a[lnir
an.tor m i t i II r UV/ii n ie
s's a1mis, fiirie signi ide s'arr, er,
courul iAL graunes enimi, ,.'s vers
la voilure. Soil qu'il ne I'ail pa i
vu, soit (i1 'l voulol tIl t.,ire
une niche, 'eli, qui (itMail an vo-
lant remit sa voilure en imarcht ie
elt arlil Ai loule vitessc. Le pi6.
Ion court apr[s i'aii omolei
durantl plus de cent milres, plus
Siii'sse, (d's p"')rt", vaincu, il
is'iT'i t. tini tis q(u tiutoir de lui
j . I


I _ _


I


a







PAGE 2


LE MATING 2S Octobre 1W


par le colonel Arthur Woods,
direcleur de secours du gouver-
iiment,en vue d'abordde trou.
ver du travail pour autant de
personnel que possible et en-
suile de donner du secours
dans les cas ou le travail ne
peut 6tre procur6.


SLe noiueau rieime au Ilre.sil
RO1110 D JANEliO -Une jimite
2.-) (Jltobre iin l.ire cce soil gouverl'e ltio
Ile .lineiro apr&s avoir renver-
UID14 i h:lt d4'. hi k ii -se Ie IPr6sident \'::,shingion Luis
lans un coup d'Etat accompa-
NE\\'-I,) )()N.- Churg6 de .n de revolte et de quelqiin-
1000 caiss ', liqieurs, Ie ba- endie.Des d6pches de Sao
teau,,rpid, Helen de Newport Paulo disent qu'il y efit des
R. J.;a it :nimend sur la plage :,oups de feu dirig~s contre le
par son p'ipa~ge, au milieu palais du gouvernemnent et que
dune g,' e .,;coupi ,de leu ,uilze tiiiiutes plus lard le dra-
d'un garI. o-ei Watch. lill,au- peau blanc lut IIIss. Le I'iesi-
jourd'hui apris une chasse en tent Wahingtoin Luis a d6nis
zigzag dt prlusituis miles A tra- . vers un ~iolt passage de Long que le docteur Julio Preste.s,
Island. l.'(,uipage de quatre I'r6sident 6lu, contre lequel
homes se sauva a terre, lais- linsurreclion;a tW principale-
sant la cargo;son de 9)(6.000 dol- laent dirig6e quitterail aussi le
lars devant tre confisquee par I'ouvoil.
le garde-c6te. Le cozuii6 militaire A Rio d.
Abialeiirs iraniais itcaclaius Janeiro a public une protiI-
HAVl1: -Le major Uieudon- ialtion appelant routes les lac
n6 Cost et It liheienanu Mau- lions A s'unir pour rolablir la
rice B3ellimle onl tail une entire paix.
brilluntc en France aujour-
d'hui r( ioii iant de leur vol ihenaissance des afflaires
transatli.',( d New-York el alanricaines
Dallas I 'ent liill nidi- NiV-YOiK ( (lit.ls M.\
vidus s' ,, lit d.ns Its rues, i,|iw | ai dit aujouir i uni 6
acclamna iclour des heros. ; \ieric'ani 1on ;a,d S.tel 1.


Real ertm'' nIl il4 'rlim'il'nl
RIO i' 1 \NElIHO- Le you-
verneint i i, isilien, dIn'ige par
Ie Presi V.i asll glon uis,
a dti ,'. t L aujoui d'hui el
dans 'es < I (ite q(ues lieu-
res, comilno tt.v loigues vagues
de cat ; \ I ul ut s venige-
resses ctii- -- t iic ,tnt's
de n Hi i l li oi!ii, s (it
temiliivs ii.i i t l'in dc

Un (DI t nni e(
fu t ... S I v I i I t's
poir d v, r d'" lIioinlbes se
rieux, (lit, e la Ltumie e'i!
saccage :, *: oUiin iiu (|ili lp
puyalieni I w ouverntliient Luis
qua a Cle, in ii. .n lat atn station.
)MItss 'rrs i'll (hiIci
SHAN's, ll -L'-U coiiuple ren-
du de pieiiitue' mnI. du iiiu s-
sacre A l\ kaia.,e I'enlwvetn"rw tl
des toltun' ,lltC'es na iiu ns-
sionnairVs iLt1iinliques a etc ite-
Iat ni ;:I I li i hu par i- lhev.
pere De In is, piclre li.mianis
qui a estint' le iinuiibre des tues
A 2000.
Ie chliiuailla 1 \\i ashiill( ii
WASI.Nll, ION Le pioblt-
ime du clth1inage sera alttaquie


LI s .Cl(iLI t s ope I l a 11 o i e
ldie doit s'op6 er, elle appork-
i i A ce ipay. la plus large iin -
stie dIt prospiritit que le pe,
Iple aijitiicain ait jaim ais Co,'-
Iniie auparavanil. 11 prevoil q
I .jne e 1S.32 seia une autit
wnice di record.
ih(claraiili tl de Il)a i i Lil i d ( liro,1 I
LO.t1)lL.S avid Llu I
Dci ge, leader du parli lietiii
SPlt tifiier Mlisirie tu ht1iiiips
(c Blillf ti', a declaur'6 a ga!d
d. la politique de I Anglete it
civeis I itm;ian lat de Palestine
I< 'll iiie seiuible caller Irop lowi
isqu' line rupture de la loi
latlionllie ) el s'est alive 'cPex-
IPreiiiei Staliiviy li ildivi el d'au
Ires leaders couiervateurs qui
out d6tinonce la care bla'icile
dlu gotutvi teiment du Travail
-illr la Pl. ,esliiie.
La coiltioi des leader s libe6-
aux el coiiservateurs nlenacee
lion pour le prenuer McDonald,
cAr, il est rappoite que la ques.
lion sera port r devaut le Par-
lement, aissiiHt apr.s sa r.u-
nion pour sa session d'hiver,
niardi prochiam.


(Haiti an a


if


April I'eclipse; te'6 mois du-
rant lesquels lout a0 tl mnistS .
(euvre pour la creation d'un Ola-
blissement moderne et conlor-
table, Mine Taldy a le plaisir
d'annoncer A ses innombrables
clients el amis que la date d'i-
nauguration estl ixee pour l'un
les premiers jours de Novembre.


I.es nombreux cinephiles
poui ront done, reprendre com-
ie par Ic passe leur d6lasse.
inenrt lavori et A cette occasion
Mme Taldy adresse A tous ses
'emerciements Ires sinceres pour
'I s marques d'amilie et d'eslime
don't elle a Wet I'ohjet.


Pour repondre au d6sir ex-
prime par d'impatientes spec'a-
!rices le programme d'inaugu-
ration comportera le film tant
demanded et atlendu :


loni'ane

La Sir ene

Avc, le bel acteur :
IVAN PETROWITCH.


Nouvelles

Etli anqeres
-- (i


Avis
11 est port a la"connais-
sauce du public, que par
suite d'une enteute interve-
nue eutre les interess6s, Mes-
sicuis Raphail Brouard et
lleuri Desrue out e.e nommes
admniistrateurs provisoires
tdes imineubles apparlenaut
par inJivis uux legataires
aiiversels de Madame N euve
.iunest Dalcucourt. Et par
,I donmunce deirelere en (late
iu ( Octubre nul neut cent
,rente, I aucien Scquestre Mr
I'etin Courtlleu Roy est
le.saisi de toute gestluu.
Les locataures des imtneu
bies devoius aux dits lega
tires soul eu consequence
advises qu'a partir de ce jour,
ies loyers des dits immeu-
bles ae douvent dtre verses
que sur quittanee signee de
.Mcssieurs Brouard et Desrue,
qjui sount egalenent autoris6s
a iecevoir tuute suumissiou
pour i'acquisitiou des dits
itnineubles.
i'ort au Prince, le 25 Octobre
1930.
t.BtROUARlD,Henri DESRUE


A louer

Grande'maison au, Bois
Verna. Tr6s comfortable. Cinq
grand des' pieces.
S'adresser aux bureaux du
MARTIN.


Accident

d'auto
Un violent accident d'anto a
eu lieu dimanche soir, k Martis.
sant. L'auto Chevrolet porlant
le numbro 3359 a donn6 du ca-
pot en plein contre un potean
mn ler de la Compagnie elec-
Irique de Port-au-Prince. Le
muoleur est comp!6element blisd,
le volant aussi. La cupofe a OtN
dimolic. La voiture e tcomp p-
tement hors d'usase. On n'a pas
note d'accidents important de
personnel.


I LM


RADIO PI1'1i NEWS


1111. Price Ears el Charles Zamor,
ogalriones
-JDimanche v e r s midi, aux
abords du Palais de Justice,nos
amis C Zamor et Price-Mars oot
(t6, A tour de r6le, ovationn6s
par la loule qui, amassee aux
environs, venait d'apprendre le
rksullat des travarx de recense-
mnent des l.)partt ientis du Nuid
el du Not d'Uuest
C.'est la pieuve 6vidente que
e.s deux leaders jouissent, A
I', rt au-I 'inte,aussi d'une gran-
dte symp: hi, ce don't nous les

0-
Utie gr6ve
de chauffeurs
M. Wilson, Uii iamaicain qui
1toisede ti eule-cinq autos qui
loit le service de la Libnes, a
e I e desagreablement surprise
d'apprendre hier matin,par l'un
:i'eux,queseschautleurs s'6taient
mis en greve. On ne sailt com-
ment cela finita. 11 est certaine-
nient Ires dilficile de trouver
35 autres chautleurs et 35 auto-
,obiles au repos ;c'est un capi-
lal important qui soinmmeille. 11
Ilut esperer quc tout linira par
s'arranger comine dit, dins La
Veine, un des peisonnages d'Al-
Ired Capus.
-o-
I ohlrie de II lhthlalitl
Scolaire diu It l-ir
ie tiirage de celle I Aterie
a a lien le dIiim.niche 2 N ,-
-'nml)e I'rochain a t(ine-
Va: ictes,a 9 heures du martin.
ile pairmeiit des lots
gagnants se tlit toujours le
inatin de 10 :heiurcs a midi, A
I liille ilet ie ldu Commerce,
Rue Bonne Foi.
-o- -
NECROLOGIE
Ifier ;p L.,-ini.>:it eu lieu en
i 'l'li t itn Saci e Ceur ti de Tur
U leICs lunt' Jilles de Lud vic
a n t i n .iit urgieii Deaiiste.
It laisse le souvenir d'un
iiruiiant comp.igiaon el beau
couap de i'gielis d'i is le mionde
de ses amIns oi il elad' gtenirale
niint apreci6 pour l'am6nit6 de
Ssm caraet:e.
Nos coidol6ances A ses pa
rents prouvi, particulitre
went A sa veuve et sa sceur,
elle Santli..i.
I


' Les carrosseries de la Dodge Six
et Huit cylindres d'une seule
piece en acier sont failes specia-
lement pour les pays tropicaux
el semi-tropicaux.:
11 n'y a pas de bois dans le chas-
sis d'une seule piece en acier.
Ses sections sonlt soudaes et l'as
semblage bit reellement une
stule pi6ce en acier-sans bruit,
sans craquement et solide-sp6-
cialement trait de ftaon qu'au-
cuu set de 'air, ni moisissure,ou


une haute temperature ne puisse
I'attaquir.
La carrosserie d'une seule pi6ce
en aciercomme le frein hydran-
lique A action interne de la
Dodge et les plusieurs autres
avances mecaniques 6videntes
r6unies avec la conflance de la
Dodge et ses qualit6s de solidi.
t6 font la valeur actueUle de la
Dodge, la plus grande dana ihis-
toire de r'aulomobile.


DOD6 E BROTHERS

SIXES AND "IUHTS


K EVER'S GARAGE

Distribuleur
'UE* PAVEE PORT-AU-PRINCE( HAITI )

PHONE: 2234 & 2318.


HOTEL COMMERCIAL
Rue des Miracles ( pr s la Banque do Canada)
0 Telephone No 297
Par sa position, I H6iel Commercial qui est situe pr6s la Ban-
que Nationale de la IRpublique et la Banque Royale du Canada,
otire aux hommes d'aflaires des autres villes du pays et aux
strangers de passage A Port-au-Prince, des avantages tres appr6-
ciables.
11 est recherche pour le contort desirable qu'on y trouve. Les
chambres sont bien agrees et spacieuses. Les mets des mieux
prepares A l'H6tel Commercial en font un endroit pr6terable
pour les diners qu'on ofilre a des amis, distingues et qu'on veut
teter. Service acceler4, asur6 par un personnel de choix.
S'adresser pour les conditions I es plus avantageuses au pro-
priJ.C.DORISMOND


Concplion scientifique de la 'ih
CHICAGO Une conceoM w
scientiflque doe origin da e
vie, que le protoplasme itall
active dana la vie par lea rayI a
ultra violets 6man6s cd'nepui*.
sance inconnue a 6t6 expliqhi
aujourd'hui par le Dr A. Cutie,
doyen de 1 cole medical di
I'Universit6 do Nord-Onmt'
lariage royal
TASSISE, Italih- Une
tueuse princess ox cbOtS.
noirs Giovanna depamaia.
de Savoie deviendra Ia pu'-iW
no reine do monde 'd1i
quand elle:6posera le roil M
II de Bulgane, A rauti t
glise de St Frangoi d'i


Les Mer eilles dOd I



Sont arrives 305 Numeros nouveau

et merveilleux delDISQUES ODfEON.

Demandez la nouvelle liste et procurel

vous vos disques au plus t6t,car les quanf'

titles arrivees sont petites et seront vii

eDuisees.

Aussi ce sera le dernier arriyage

1'annee.

Bazar Odeon

J. KARAYANY.

Anale Grand'Rue & Rue Ferou.


DODGE A CHASSIS EN UNE SEULE


_ __ __ _ I_ ___ __ I _____ _I__~ ___~_ _~__


,,, -- ---lrr- ---- -


I


PIECE D'ACIER.


I






LI UlSN r c~iLt WO


iues mnsals omPresSies


s offrant PO r ce
des cadeaux.


I
*1


-,I 6
_________________________. !--


ASSUREZ-VOUS

a la


ariage En la Chapelle
sbontes Soeurs de Pltion-
ik, a Wt beni le samedi 18
tobrc courant le marriage
6lUPe Amehe Cuignard avec
itre excellent ami Flenry
hiore, ancien Secretaire
Mat des Finances.
Nouspr6sentons tous nots
llmeur*souhaits de bonheur
iX nouveaux dpoux.
ianailles Nous avons
po la carte de fiangailles de
SLidia Martino ave aMr
tikolas Sperduto..
Nos compliments.

VARIfITES
CE SOIR
Sur demand :
DON JUAN
2 & 3 gourdes.


General Accident Fire


contre

prenesz les .
COMPRIPMTIS
8UISSES
de DELORT,. Pharmacien,
U19, Ruea Sa nt-A tolne
C'EST LE MEILLEUR
DES PURGATIF8
'OXUT-AT-PUI1N wOU
Ale.pTRrVS; Pharmacies ALBERTUUI
. Phmirnoae du D JaUtia VL&ARD
a tout. ses. boann. Ph&arwao.


Aux Propri6talres
d'autos
L'Olfice Communaldt Pelioi,
ville convie fous les propr; lai-
res d'ici po sesseurs dpufo A
prendre ,lur licence et plaque
d'aulo A I lionville. Cest la
meillkuie leJon d'aider la Coin-
mum6es a t 'liorer i'dtat piloy. -
ble des iufs.
P~lionville, 23 Octobre 1930.


& Lil


Assurance Corporation Lid.

de Perth ( Scotli'nd
| mais, an moment
.-core temnas de I sengager dans les couloirb .
Car la ((GBNEARAL'> eat une des plus puissantes et des plus vs6os organisauens
de ce genre. Le soleil ne se coache jamAis sur son chanmp d'action q(i enl)asseo le
monde
Ss Polices contre incendie co vrent I u i lef di44 ikocC sioni6i"s p)lir l:1,foh)t4e.
Ses Polices pour Automobiles couvrent vLols, inctidie, mailveillahlne. (lwouniTmges
causes A autrui dans sa personnel on dans ses l)iens.
Ses Polices Maritimes emises par ses branchese; d'Euirope so)nt i, b)e'n li n Hali.
Ses Polices ,contre accidents sont valables iins I univeis nltier. Inti. lis voti -
geurs devraient done prendre la precaution de se se niriir'l ie polite ( t,)n:' accidentss
'au moins 4000 dollars, la pliinm anniclec nii'clnt t.q de 1/2 "/o soit 20 Ui.Trs C. C.
Veuve F. BERMINGHAM, ALIux Caves


SOUS- GEINTS


Agent (;enr 2l pour I Iiti.
i'ort au-1'rnce. G. (ILG
JEAN BLANGHETF Jkr6mic


- .-m.d A.


S qa


Aqreab Ie


U iched


T riomphant


IH roique


Ln 'qique

CACHET D'OR
CACHET ROUGE
CACHET BLEU


S found


A qireeable


R ich


T


riumphant


H eroical


E nerqetic


Fine Liqueur
Superfin
Fin


SoulagementOiinAliLat M !.16ilsou p'r 1,1 AS TB ME
Globules R6baudPSTM
R~sultat~qrnrv< i In'i I ix,- :rl'rnant'. m ,ine I Ippression, Catariph,
outes harin a ,' r, Sulffocations, .
B. DALIOHOUX. 2I. I I;: \I oux nernOueis.
S"r.. in cortatino par leo
avi. omm oercial CIGARETTES CLERT
L, soussigne por la conPOU E CLR
naissance du Public ct particu- etia aM E CLR
lirt ineni du Couimii rc (t s CL':,'v, 53 Boul. .Mna tin, prt..
Banques que. par sule d .


dissolutionl de Ia laifoi soci;le,
A. Hlague! ot & Co. iele vient de
tonder une nouvelle maison sur
cette place.
I'ort-de-Pai,Ile ler oclobre 1930()
Mm; Vvt Andr~6 AGUENOT


ArmKL, MMAIMAInMaPNl. l, _ILAlm
= mmif H I" POMMADaciwi

I ariisjrpma&iP i
M-ot
)~ ~~~7 ____,..
a(rs~asiasasm~~k


GOLD SEAL


RED


SEAL


BLUE SEAL


C )tanpaile (te fl ale
Transatlantique
Le steamer <( Macoris a ve-
nant de France via les ports
du Nord sera ici meicredi 29
courant, "I la premiere here.
II partira dans la soirte
ptnr Santiago de Cuba et
It s ports du Su'l.
L.a suite de l'itiucraire sera
fix<'e A l'arrivee du navire
Port-au Prince.le 25 Octobro
1930. & Aent
i E.I)BEIIN'' &(Co Agentag


LE CLOU de la SEMAINE
Les nouveaux disques incassables ,"'Dir ,m Chaque
emaine un nouveau disque TRENTE !iF I. IMES Or.
Los magnifiques phonograi)hes porhti a; VINGT Do!?ars.
Disiributeurs pour tFi'i.
THE PAWLEY SALES U", Inc.
1618, Graud'Rue, 11,18.


o1$


Accourea-y tous, avant qu'i boieut enlev6s.


NO __


PAGE


--- ----_I __ __- __ ___ ~_ __ _ C ____


~i!~i


_ __~ ___, ,,~___ ~__~~IL-~L~


i


,


---








Mardi
28 Octobre 1930


Le Martin


24eme ANNEE 830
Port-aa-Prnce
T6l6phone : 2242


i VAGUE


,,-- I- -- -


LOBEO
done de la force


Convalescence
Neurasthe niec
Tuberculose
An6mie


U CeJ de CLOBFCOL
*maMte Is force r.rveuse
a rend ouz nerf ratironis
aou lu r inergie. l ur
aapla- a 6utlo viUucuI.


ro.- nTtftllnn
M. 1510


. ... . .. ... -
~ U - -I


Les B~ri~era~ers1i


Plus de 500,000 propriotailes.
Pas un centime '11 ete .ipLas6,
CUD d'euy


)p mr reparation


par all


Vente A conditions, si on le desire.


COMPAGNIE DCLAIIAUE ELECTIQIQUE.
Port-au-Prince -- PIhoue 2"66.


Cap-Haltien --


Phone 265.


MaIlgd to ru o ut presoter Is 6*ro-
O :ijp'e nAftaifclellS od l 0
* porfol \oulU Jift 910
mtihoid capable do rompltS.-
cer In traufusion sangullne
e'le-nihrne ,t Cecl *ave van-
i ait-un, fn*lgr& qu'll
tuujoLiFS voir recont,
i el. au nmoins dans leos ca
aritnlis. pou ano craojon pas
qu Is rInthirplo 1puts$
uner. .8en un4 (o01 do C11.
leg rt.ultats remarquables
qt'n ptu obteir d'uo cu-
re g. iongfe de Globol .ER
for: 'un ornis.m* & ro*-
tmcoter. A rektviler. I refal-
ty. c ,et toujouri h ce dor-
bier qtc nous donneros Is,
I inciwe i s scfinces.
Louo it de a Faculti de
JM.t'cne a fPartis.
3Labtllisementl Chatotiv%
Gram 'a Prix
ru. r:e ie sn11t. d, Parts, .
to.ut" ph*.r'mJl.


finesse


1 LEMOS DE IANO __
, Avec ''ouverlure e 'anne:
scolaire, les m6res de tamille I
vcat sftrement ftaire recoms
mencer A leurs entants lear
leconsde soltfge et de piano.Si
des elles d6sirent qu'ils tassent
progr& rapides et possedent a
fond cet art de Fa musique
qui n*admet pas la m6diocrit6,
ells nont qu'A s'adresser A
[a grande artiste qu'est Mine
Jean Magloire qui, & des
conditions tres avantageuses,
lear donnera pleine et entire
satisfaction.


A la Petite
,Maison
S1637, Bene di Ceatre, :1637.
"Vient d'arriver :
Poudre Monpelas.
En paquets de 1 gourde.
Gros et dWtail,


BIERE NATIONALL*
DE L


Brasserie
Se vend artoutA


verre malare
A' *


V(t
to


National
Or 0,10le


sa quality


su-m


erieure.
Proteqez votre, poche et
Atre sante en la buvant
)ujours.


Ce qui n'a jamais6t6 fait
Ce qui noe pout 6tre d6pass6

Kola Champaqne
F. SEJOURNE
Ppare dans des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Preparation et Venie
PHARMACIE F.SEJOURNE
Angle des Rues Roux et du Centre.


Goulez Ious les Rhiims

ET VOTRP1E CHOIX S'ARRETERA
'INEVITABLEMENT SUR LE


Qui, a


purete et la


sa


de son arome nature]


DISU1LLERIE DE fAIGLE

M. FONTAINE, PrODrietaire
Dep6t:.Anale deslrues Dan es Destouches
el Maaasin de fEtal.


Represenlants: St-Marc:1H. Deschamos
Cap-Haitien: M. Giordani


666


.oulage des maux de tW:e
et de la nevralgie en 30 mt
nutes. Arrete un troid le pre
mier jour et la malaria en 3
jours.
666 en tablettes aussi


I-


Il
a I


Jacmel: Pascal A. Brun I'


Hambourg American Linj
Le steamed sEopatoras, venant do Sod.est attends ld "M
29crt.en partance pour I'Europe,via las Nord,prenant dI
Le steamer < Georgia. venant d'orope. ser ici w9a
Novembre; partant pour Santiago de Coba, Kiopton, S
Domingo, etc, pregnant trdt et pssagers.
BEINBOLD & Co, Agents.



Lykes Brothers SS C. I
TexaS HaltU Santo-oamlago festr"
Le seul service hebdomadaire ,et r6gulier pausase
Iret entire lea ports do Golte do Texas ,directememt4
Port-au-Prince, Haiti,r
Pour la reception rapide et.jemaniement habile ds
importations. served vous toojours desaavires dea i
L I N E ; _t I
Les prochaines.,arriv6esa' Port-au-Prince soint I
S/Sc Tillie Lykes) 24
S/8 ( Genevi6ve Lykes 31 Octobre
S/S < Stella Lykesi 31 NovembMg
Bureau: Rue de Magasi n de l'Etat Bolte Postal#*



RHUM HENRI Garde..

En peu de temps ce p

duit remniarauable a conqP
de haute lutte une renoi


mee


des ilus enviables.


Demandez touiours le
Rhum HENRI Gardere,



Pre Ca TlaoJ
Payez vous un GOOD TIME en allant passer a
meat vos soirees aoi
Pre-Ca-Tlan,
o6 vous resplrerez an son d'une musique parfite
orthophonic dernier cri les partums grisants
rons en d6gustant les liqueurs les plus foes, les
les plus ratraichissantes A des prix r6ellement surp


ALUMINUM LINBI
Udparts directs de Ne-Orl6ans et de Mobil
pour les ports de la Rdpubliqae. .'
"Un steamer laissera New 0, le6ans le 4 Novembre
et Mobile le 6, directemnent pour Port-au-Prince,MIl
les ports du Sud. & 3
Port an Prince, le 27 Octobre 1930.
S. A. de MATTEIS & Co, Agenta-GUeranux


OIAN FLTU.R


insurance Co

Une des, plus fortes',COMPAGNIES

CANADIENNES. d'ASSURANCE1


sur la VIE


EUG. Le BOSSE& Co,
Aaents Generau4


prix Cgal,est insurpassable pour


_ ___~_ ___.__ ____..__._ __ __~ ~I____ _1_ ~___ ~__ ____~ _~___ __ ___I___ I__~__ _1_~__


r -- --- -- r ~, a L u~- ,, __ II lu


I I


----------------'~111111 ..4,


--


--'-~---- ------"


Vp




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs