PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04963
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-25-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04963

Full Text





MIment Magloire
tU

151, RUE AMERICAIN2 1285
TELEPHONE N* 2242 __


U


0


Sw -A w w m


,g0 0inM ,&- aMM


i RT .Afnlrfl


B .app .... qB celijui e
ail pas rtcevoir on he retbeil ma
peVal m plus atre screer d'rbe
Nl"re Mitle. Si o *s me eule ps
ul er Is raine, eile m erma.atra
pa de aine semr.
FRAkILIN


I.


... a U&.m-rmj Ha ILUNI / CTUOIRE 1930


tristesses du suffrage

Suniversel en Haiti


1t, je crois, int.ressant Candidat qut la courtise, la
miner quels e61ments flatte, pour I'oublet, naturel-
Eotris en action, durant element, one fois le succ6s ac-
ne do 14 Octobre der- quis. File aussi est une mi-
estcomment chacun d'euxni n nrito, ne repr6sentant que
comporte pour contri- 10 0o/ des citoyens d'Haitl.
A douner le resultat que Mais cest elle qui tait mar-
t. cher la masse Clectorale pay-
i-61ments, an' nombre sannue
sont constitutes par lCelle-ci est v6ritablement
oentes categories d'6 -e nombre, la legon formida-
qui sont: .T A ble des analphabetas,- 80 /.
i environ de ce qui compose Ia
Sp I classes instralte on ai- Nation haltienne. C'est la clas-
litremeut dit: l'elite(avo- so d'6lectears qu'on mine A
aidecins, ingenieurs,in- I'urne et qui no sait pas ce
commercantset tous qu'oo lui veut. On lui met on
S ens de carrifre; fils bulletin en main, elle ignore
iaitlle, 6tudints, ren- ce quo c'est. On lai ditd aller
etc. ) .ici onu 16, elle y va. Quand
Sgeus d people (arti- elle se trompe, on la gourmet.
ovriers. petits mar- Masse docile et moutonnibre,
|aet A c6t6 d'eux one troupeau aveugle que ma*
Bde citoyens sans me aceuvrentquelques audacieux
Dnus, vivant au jour pays pour cela, A elle, com-
les rates de la vie me au reste, la Constitulion
rs en carence, ce accord le droit do se...choisir
lipele la lie de la so- ses mandataires. Elle vote,
mais le Depute et le Stnateur
masse rural, gale el qu'elle envoie an Parlement
A~i A elle-m6me d a n 11ui sont totalement inconnus,
b e pays, dest A-dire en- et elle e s'en soucie guere.
'tedignorance et perclue Qu'est ce q u e ceia peut lul
nmsieuce, tell enfin qur laire que ce soilt X ou Y qu'on
|die aisee a voulu qu'elle prcclame I'elu? Declares lec-
Idepis cent aa.s. teu.s, ces malheureux soot
venus dans le bureau de vote
premiere cat6gorie a de- parcel que quelqu"un de ler
cela va sans dire, un vote connaissonce, on compare de
i*lRot,je veux dire qu'elle la ville ou de lear habitation
Sit qu'elle votait po u r les a invites y venir. Par-
pM*a'un, et peult-tre aussi lois, c'est l' au orit6 qui le
ad quelque chose car elle leur ordonne. Ils 'ont garde
It capable d'enthousiasme de refuser. On les tait voter,
ptr on candidate, pour son on leur dit de pousser quel-
Imramme et sea idees. Mais ques vivats, pois on les ren-
liat loin d'6tre A elle seale vole A leurs champs apr6s
Nation. Elle n'en former que qu'on les a gav6s de viandes
idixime parties (10 o/o ), el ehtde boissons fortes.
ttis la part large, parce que Les chores 6tant ainsi, il
I ron faisait enter en line est clair que le Candidat qui
bemoaote les abstentions qui aura mis en line les agents
S6t certainement nom- les plus habiles et dispos6 en
il laudrait r6edire la meme temps do plus fort nu-
ion do tiers." m6raire a toutes les chances
second cat6gorie com. de triompher de ses adver-
1td'6e16ment qui domine saires.
Sprites de circonstances. En gisoum, chacune de f
li portion de la po trois classes do pays joue un
qui n'est pas con* r6le bien determined dans cette
Prce que la vie lui est important aflaire: la pre-
Ple ne sait pas philoso- miere tournit le Candidat et
L .le destia; elle d6dai- pdurvoit aux frais de la cam-
echerohe des causes pagub las second entseprend
Son premieres de son de conduire les elections; la
l es.beautes sp6culatives troisi6me apporte la majority
lionnement la laissent au Candidat qui lai eat in-
rente. Ce qu'elle salt, poaC. D'ou il suit quo le grou-
iu'elle trim do martin pement politique qui passe.
i, 'Ame ulcirie, no poolur le plus poptaire peut
e pas A sa faidS, manque noe pas retre en r6alitk, puis-
gise v6tir, ne peut pas que la grande majority d'6-
fr ses entants A I'6cole, lecteurs don't il a obtenu lea
e dans les taudis infects seffrages eat incoqsciente do
hlabourgs d'ou elle con- lait. Telle est la tagon don't s
e chaque jour, avec des pratique le suirage universal
I ui n'ont lien de r6- ea Haiti. .
i spectacle toujours en- Je m'oetends objected: -
des riches villas qmi Cependant, an candidate au
t vers Peu de those moins, aux dernieres 61ec.
Ieau... Classes g*n6rale- lions, a souleve an reel en-
l teue au rancart mais thomslasre das le people
t tperiode des vone- d- laaboasr et des mp- I
politiques, aRae de goes, et cest ralment la
P rts5,praddeld ipo dogtthis de I ioaloo quia
crfie, gesticule, pr.t lait de lil on D6put6; c't



a ccomplissae des tour. j.e e cachepsq le l
.*mi s"isints .3rds C.etionS d14ip'
es noa care. Elle ne lt bre.iMais on salt qu lly.a nse
P Iournaux, etsi alle ap mysUque qua .sest emparee
tB tes discours gaU'O li depais pe de ae populaire


g lt posr zaire coe t iarsite 5*USM
S opassionner. Wlle imgiMttlon. C eoils.
ne avec entrain, mais ibirat io d iro Da
Sle seas de ns lh- IIr u pt dua Owl
do moment, car I y- rehvellhte k Caldnflor.
a'elle manieste poor defoeare vivace at prolode,
"dat Se mesareA lag6- di laS qui vana poor0T
que celai-ci d6ptoi a depoe6rderd e9".ttes le
eaddroil. Penseo elta y rep ogdirdans av -*.-
Stouiours) que ce Mo l- Jiobots a so entratenire tte
66 sq adreag A elie poor craints .ans lasprer ou-
lAiePouvoir a ,etu- s eis. Sea moyens dadcon
e O ,tt n.'a rina. 4sh giut .sadeads m yes do
g !2 iin sae as vioo'ce. s gAchs -


lance paciflque,h la maDiere
d'on Gadhi.Ili promet au
people, s'il arrive au pouvoir,
d'obtenir la desoccupatiou
immediate, au lendemain de
laquelle le pays so trouvera
dans uno tal de bieu.-tre tel
qu'il n*en n'a jamais connu en
aucun temps... Comment s'y
prendra-t-il? C'est son secret,
dit-il,avec un air de myst6re...
Cel air de mystere est un trail
de genie, it est tait pour ravir
le people, car le people ne
congoit pas lea grande chose
sans un grain do myst6re...
Naturellement, ni vous ni
moi ne sommes dupes de tout
cela qui n'est, en some.
que plaleforme electorale.Car
Jolibois sait, co m e vous et
moi, qu'il 'est pas besoin
de tant promettre une d6soc
cupation qui doit se faire
immanquablement, parce
que le President des E-
tats Unis nous I's promise
et nous I'accordera, si nous
sommes sages..II sait encore,
aussi bie que nous,qu'il n'et
au pouvoir de persaconne de
procurer le bien-dtre instan-
tane as people hbaltien, par
le tait qu il n y aura plus un
seut soldat americain sur son
territoire.Le bien 6tre auquel
pretend le people, il ne l ac-
querra, come les autres
peoples, q u'e n travaillant
dans 1'ordre, Ia paix, et l'u-
nion des ccurs. Voila la ve-
rite.
Mais que peut cela countre
une illusion collective de la
force de celle que Jolibois a
fait naitre dans I'imagination
de cette loule naive, reprise de
merveilleux ? Et puis, c'est
tellement plus plaisant de
gagner sa vie A ne rien fail e,
si je peux m'exprimer ainsi.
Lecas de Joihbois mis a
part, il rest que le droit de
suofrage accord au people
illettre-illettre dans la pro-
portion que nous savons,
constitute une enormity sans
example dans le monde. En
ce pays ofi l'education qui
est donnee A Ia classes eclaire
nest pas parvenue a lui in-'
culq uer suffisammentl'&amour
de la patrie, avec tout ce que'
ce sentiment comporte d es-
prit d'abn6gation. de sacrifice
et de solidarity, ou tles meil-
leurs oat perdu le seas des
traditions nationals A torce
d'Cgoisme sacr6, n'est-ce pas
tavoriser les pires elements
que de aisser A leur exploi-
taton an aussi pa ssant m'-
yen de domination? Car, qui
peut dire qu'A la prochaine
consultation national, les
riles,dans les trois classes
do pays, no seront pas inter


vertis, 'el qu'au lieu par
example, d'un cartel do mem.
bres de I'elite come celui
qui a r6ussi aux dernibres
elections, ce ne sera pas un
ou des cartels de torbans ( je
noe lais nullement allusion
au plau Forbes.. ) sortis de
la basse oegre, qui pr6tcn-
dront regner sur nous ?
Loin de moi la pens6e de
vouloir soutire 6 props de
choses don't il serait etran ge
qu'on ne reconnaisse pas la
gravity. G'est pourquoi t
porse la question pour ceux
qui auront bient6t la charge
des aflaires publiques, a eux
'ilaviser, afind'enrayer la noln
velle course A l'abime qui so
dessiue ie'bulletin de vote so
trouvaut devenu par unetata-
lit6 deconcertante, aussi dan-
gereux que la carabine ), et
d'6pargner a notre malheu-
reux pays une autre catas-
troqhe qui, cette lois, et pour
de bon, en lera une colonie
amiricaine.
)Dr A. LESCOUFLAIR



"La Dactylo1

Avec ses trois int6ressants
Gros Lots ( G. 2. 00, G. 1,000
et G. 500 ), ses 99 approxi
nations A chacun de ces 3
lots important, ses 385 lots
gagnants, avec la beault de
son- tirage et la promptitude
du pavement de ses lots, "La
Dactylos a deji conquis Port
au. Prince.
-,Deuxieune tirage a (in&
Variet6s le Dimanche 9 No
vembre 9 heures du martin.
Local : Rez de chaussee de
I'Ecole Speciale, Angle des
Rue Ferou et du Centre,-
Phone 2620.


Gllnlque S t Frangols
Dr Ag6nor DEBROSSE
'J 11a. m. 3-5 p. m

Dr Victor MATHURIN
6- 9 a. m. 2-4 p.m.
Grand Rue en fce de
Smith, Tailleur.



SideStep Inn

1626, Place (eflrard, 1626
Consommatio is de ler cho x.
Service irriprochable
Radio -Orthophonic.
Tous Its soirs.


-.me


I' Cure 09 ---


IPj {I U


um am it


L'ideal Rhuiii


ALIX ROY

28 annees de success.


Ce tot one charmante rcep-
tion et don't il convent de leIf-
citer Ie nouveau comit6 du Cer-
Cie.I

PUr le retrait de la preMibitii
Providence H. J. Jesse H.
Metcalt, lusqu'a present puis-
sant appui de I adminastratio.,
Hoover deas u attitude sur 1 .
uprluhiumDiu, eaLt produit ie-
cemment come avocat du r,-.
trait du l86me amendment.


Propose

eachetes
-0-
NM. St6nio Vincent A la suite d'une
inexplicable maladresse,.vient de per-
dre Ie concours des nombreux amis
qui assurbrent son succis du 14 oc-
tobre courant. i
Vodlant les remercier. it les reunit
la semaine dernicre, dans sa magni-
flque villa de P6tionville... mais- et
c'est la gaffe impardonnable- il s'a-
visa d'offrir du champagne... alors
que lea invites comptaient sur ldu
BHUM SARTHE CACHET OD'O.
i) s la second coupe... le m6con-
tentement se peignit sur tous les vi-
sages... et cc qui ttait facile a pruvoir
les groups fondirent en crinnt A la
trahison.
Nous vivonsune po(que dirlicile,et
*n candidate & la Presidence doit sa-
voir que pour conserver sos amis ce
quil y a encore de mieux, c'est de
s lesarthisfaire.

On volt bleon queo leos
r6untons do plus D'UN
no sont plus Interdites
-o-
L'autre jour Granchire 6tait
entour6 de 4 ou 5 cop-iins
qui ne cessaient d'admirer sa|
tenue irreprochable.
Que diahle, Messieurs.
leur dit-il, vous n'avez qu'a
faire come moi,
Et d'un geste il leur indiqua
la maison de
V. GAUDINO,
225, Rue Bonne Fol.
*C'1tait A deux pas ; ces mes-
sieurs, en coup de vent se
pr6cipiterent chez le brave
Gaudino.Bien n'est plus mer-
veilleux en illet que.son expo-
sition gigantesque de Casi-
mirs Iranqais, anglais, :belges
et italiens, ses cravates1
de tout Grand Chic et sesi
chapeaux Dernier Cri. Quant
i la Partumerie,n'en parlonsl
pas. En passant par l6, j'ai
entendu Papayoute dire;
Cou moin faith gnou plume
Map' vin' prend gnou costume.



Reception

mIondaine
-0-
Vendredi soin,ily a eu au Club
Union don't le Pr6sident est notre
i Directeur, M. Clement Magloire,
! une tries inleressante reunion.
On I6tait la reception d'une
vinglaine denouveaux mnembres.
Au champagne le President du
Cercle leur souhaite cordiale-
ment la bienvenue.
Et puis ce i ut le bal au son
d'un ortophonic dernier module
de la West Indies.
On remnarqaait A cette reu-
nion : Madame et Melles Jones,
Madame et Melles Daplessy, Mr
et Mme Wood, Mr et Mine Sen-
dral, Mr et Mme et les demoi-I
selles Widmaier, Mme et Melles
Anselme, Mr et Mme Ren6 Le-
rebours, Mr et Mme Jean Ms-
gloire,Mr et Mme Auguste Ma-
glotre, Melle Richardson, Melle
Rosy Saurel, Mr et Mme Pierre
Anselme, Mr et Mme Leon La-
lean, Mr et Mme Auguste Ms-
gloire fils, Melle Richardson,
Mme H. Elie et Mr Jean Elie,
Melle Carmen Mevs,MM.Fatton,
Odeide, Severe, Francois Le-
tellier,Gontran et'Paul iouzier,
P. D. Plaisir, C. lBiamby, Hugo
Meve, F. Giraldi, Gh. Fombrun,
Vincent Burwi, Justanien Ricol,
Henri .ouzier, Aritide Doucet,
Quintin WilliamG. Vilaire. Fer-
nand Edonard, Antony Lelsp, i
1 Pierre Anmelme, Michel Beau.
SvoirCharles de DelvaTh. Paret
Charles ,A. Alphonse, Docteur
A. Lescouflair, George Magloire,
Maurice Fontaine, Mr et Mme
Blanc,Mr et Mme Ganot,etc, etc.


tapes amicales sur '6epeul el
uis se separent. L'ami qui avalt
6 appel b ne manque jama|i
de dire en reintgranut in .solitu-
de de sa chambre:
-- Si tu reconnais encore an
Tes notres, ne manque pas do
im'appeler. C'est amusant lors-
quon let reconnait.

Assurez-vous COuL ilr A #%AO I
* Itu a (jeieral Acciaeut kire
Lile Asubrance (roorpuatiu, iL.
mated a.- Vve F. rinmlag"h ,
Agqit.Geueral pour aiu,


loiire U




... vu une jolie dame qa
soriit, hier malin. dune mae.
son de commerce o6 tile avail
6ete laire deseinoleite Le paros
I'accompagia jusqu'a las pore.
Juste A ce moment -!A. passail,
dans le qunirlier,.un jeune hora
me dans la petite voilue 6 deux
places dtie son patron II fit allter
le p'us douceni ent possible a
voiture et c6toyant Fa femme. i|
lui souril. Tlie droite, elle ne I
vit meme pas. Alors Wenhardis.
sant, il lui adressa la parolee
Vous cherchez quelque mai*
son, Madame?
Devant le silence de las da.
me, il insist :
Je pourrais vous lindiquer,
avec plaisir, je connaia tousles
gens du quarter.
Come la dame s'obstimait A
garder le silence et que la co*
lere commencait A se maniflm
ter dants ses yeux, le faux Don
Juan accelera son molearel s'ea
alla, sans se relourner, comme
dans la chanson, vous rappeles,
cell que chantait si bien Mily
lex: Pars, sans le relourner...
a
*
... a vu au coin de Pen-de.
Chose un couple qui causait,
jeudi soir, dans une intimiit6
complete. Mais come apparat
au coin de la ruelle Is silhouette
connue dun tripotier de pro-
tession, retire noir sur lesayesx.
cigarette au coin des livres, la
dame, apeuree, s'6cria d'une
voix oiu tremblait une vraie
pointe d'6motion:
Non, non, je m'en vais, il
ne taut pas qu'il nous voie
connals sa langue... AhI
partageons nous.
Et elle sen alalaiuant 'ho .
me seul. II rests, lui, of cam
longuement avec I'homme qui
avail fail fuircellequ'il courtisai
depuis des temps el des temps.
*
... a vu, aux mains d'un ca-
marade, le delicirux poulet sui.
vant par lequel un de sea amus
sollicite de sa bienveillance on
coicours pecuniaire: Cher Mon-
sieur, En ce moment critique et
inalvol, la medniocrite prvaul
sur la tignitc et I'honseur selon
la pensee de quelques-uns. Un
ionnele home qui ne travaille
pas, qui ne peut pas subir lea
contre-coups de la tatalitt doit,
sans fortantecrie, sans treve, ai
souci, s'adresser A un individual
qui, plus avis6 que lui, doit, saas
faire la mauvaise te,luirendrei
service. Ce disant, considrano
que la minute ou nous nout
ecrasons dans des travaux si p6 .
nibles, si durs, si ecrasants, noun
tlevons tenir la balance entire
I'estime et I'honnetete, encadrds
dans le champ de I'egalite.Con-
siderant qu'etant compl6tement
bouleverse6 et 6treint par la ri-
gueur des temps, force m'est do
ia'unir A vous et de vous de*
mander en pre cette valeur ron.
delette de P. 8 que je vous re-
mettrai d'ici quelques jours.
Vivent les MayardistesI Et voil6
comment la literature bonffe
haltienne s'est enrichie, un de
ces matins, d'Octobre, d'un nos*
veau chef-d'ouvre.
*
... voit on homme qai, aessi
paisiblement devant sa portedlit
cheque matin Ia derniare co*
done doe la prenmire paee l
((MATIN a.- Cost son petit dA-
jouner. Qitelquetois, On Ie vail
Aclater do tire et appobor. a ha.'r
to youx, on de scm voasin.C-liui
la apparail par I'entrebaitlemomut
do sa porte et 1 suite luii relit Ia
petite chronique. El alora les
deux so metlent i rire, so bat-
tent le ventre, se donment des


_,,_~__~__~~_ __I~--~CU~~-~-~ -----* .C- ~rx~-----l ---C--. ~--IC--T -C-~-------l-- ---- .I__ __ __ ___ _____ __ I____~_


rl '-


low _


IIIIIYIIII .~ I


a d _-


1:






PAGE 2


LE MATINr 27 Oct!se ,IlO


~A~U ~ -


Nouvelles

Eli an q recs<
-o-
RADIO PIESS NEWS

24 Octobrc


La ritoluli a Brusil
* URItTYCA, Br6sil- Le corn-
insndement r.volutioenairecbdi-
silien a ,t inlormi auiourd hui
que le I19me bataillon de chas-
pears slationne a TimboA, Fal
de Bahi, s'es t ra par i
ticip6 au mouvement insuige. I
Le chemin de TiIbo Isa com i
prend A peu pr6s 100 miles (t
tahia, troisieme plus graindt
ville du Bresil et les nouvellt s
des insurg6s pretendent que k,
d6lection t6derale a ouvetl I
voie A leur advance directed d, nw
Bahia, sur la ligne de chCuiiiW'
de ter entire les deux villes.
HARARE', Hresil.- La police[
de 'etat de Sao Iaulo aide d s
troupes i6deralhs a repousI-
les utltaques d es relbelles ant
jourd'l ut dans la lutte pou i
possession de celle ville lii-
tibre, iliportrnte dans la 1
tense te Sao Paulo. L.'s releit
Be sont retires e des tordre ( da
I'r iat de Pt ra lf i t tli t porl
suivis, d'aprt.s untiie thpcl! II1i -
litaire letterale.
Coutre les i 1treI I'?l,'les ia Bf'l'lill
BERLIN --- Lepoque du in
nistre prussien de 1l l'rituit
KariSoverig nouvelleieiil 110111no
m6A a Fraukoi I iierctrdli si
laisse peu de double qu .1 es (It'
teruiine a minuier une miiian
lorie centre les ruadicaux tcl
que fasc sites et coimituislt's
n'a pas peurde Ilire lace ia in a Ii
physique de ces extreimistes.
A b lrd dIt a V t i orr) >i ih \Nel' l.i
POt Sl I ()1t; ll, A.\, iei I
Le batelu aiiiiti de l.or INN
son a VicItoIv (iU tult diai ,
bataille d l ialaigar, il y a 12.
ans, est dans la rade ie Po I' -
mouth et a l'occasioni lt, c I a
niversaire, Iuit aniiiir.tix dinit
rent A son lot id dilas Ites c ij.l
lions rel)in u eii's tlchei t ii s
existeceut sous Ntlso I. I, t
-" in turent cl"airecs pit dts
jlat.nles de bateaux et des all
mentfi tels que Nelson en man -
gea turent cuisines it boIrd.
Progqriinmiv de' .ow.sl'riiiu.dtS
iitalt 'is Illericiti '
WASIIINliION Li> P) l
gramlne de coiislruciioitl 1 1 ii
les tie quiii;.e ans duVAilit n
entire 7.") ininulunsde doltl.i s t i
milliard elt poul voyitl 1,. E'il at
Unis dune nloite h.ise sir I,
virtuel trait de Loii lrts t
chaque cati~gorie,cxcepO Ils ca-
nons de ( poulceS SLi It's c(.
seurs, a et6 decide ipar le .i ,i
ge6ueal de li .lariiiie.
lers i pruostei'il' :illlr'icaiillC
PUELLO.,tolorado La pl'ro
perite a la lin dei lai d pi essio .
des allaires et du clioil;age, ull
reaction general du talit Ut tl.-
secours aux Iciiel iie s par coop))-
rations unt et prediles pmn ,1
Vice-prtsideilit liarles (tul i,
combine tnit.ianl pa I e. 01.
loees; daiis uu discours niuirc t
di soir.
A Ia ooiNu'rnce iinldienu'
de hi Table Holondc
LONO)IES -Lord Inrivi, vict-
troi de I'lide,soumettra ses pio-
Kres propositions pour une cons-
tution indienne A la Cotnlc-
fence indienne de la Table
Ronde qui doit avoir-lieu ici, a
d6clare aujourd'hui le Daily
Herald.
.More Il ;i0 aus
RIO=bE JANIliRO-La mort
de Dona losa Marianua Lacos-
ta A l'Age de 150 ansa ile rap.
port6e mercredi soir dans une
d6peche du correspondent a
Nova Iguassu du journal Van-
guarda..
A vie pseudo liameoe ameritaine_
de Cosl'e
PARiS- Mary Coste, leinulwe
Paris de faviateur transailan-
tique et as de la guerre mon
diale a montr6ra la Press.e As-
mociee :un message par .suns lil
cat apr s-midi qu'elle dit avoir
Sreu du bateau France en con-
nection avec les rapports pu-
.blid A New York que Costc
amenenait use hianc~e.ameri


caie A Paris et qu'i u'etait p is
mari & la lemit connue pout
etre son Spouse en France.
A la court permanetle de justice
inlernalioiale '
LA HAYE-Frank Bl. Kelloggt
a prNt6 serment aujourd'hu
uomime juge de ia Cour pel
manente de juslice internal
aie et le President U. Anzi-
lottie d'ltalie lui a souhaiie la
bienvenue.


DASLESSIt
De5Iu~tf


DESCHIENS
d 6H aooglotgablO


M R6gdInarateur diu Sano. prrerit r T t mdloal. ..d.....
Sup rie67 A'1a viande crue et aux terrugineux. Admis dans Jie dpit uopt 4e
-- D(t) ih fi,%fL-. 0O9iflfS, 9, Rue Pu Saul dry., PAPI t Ph arrnpel..


- --- '.-- -a ~~flsa~ a~ -


Muwrs de requins ,-,.
NEW-YOIRK Un requii,
luand il est earage par I'app6-
it du sang attaquera un hom-
ie el n' a pas besoin de se tour-
ier sur le c6te pour le laire a
lit aujourd'hui J. E. Willinm-
o(n photograph sons marin, ai
,on retour des Bahamas.
11 a. pris des. poi trails de ci-
inuua de requilis d'une cham-
ire en acier 6quipee avec des
it ielres a vitres de 2 pouces
lepa:sseur a cent pieds au des-
sous de la surt ice.
lI\ploits d'El ll ilCllii n solull'.
NEIW-YOK- Decs vol urs
ui tacleux qui enivalurent au-
iou i-h'lim le miiarclih de dia-
Iwninls du l)as de la ,ville uilt
.nilev,.a subrep'iceiicnnt du pla
me et des dliainaits non sertis
*vi.ius a 17 l).iu) dollars du
il e de lia tleiie de bijoLX dti
-I ginan et Abrahliams dans It
)jN Manllhattl.in, juste au lii()
nuneil ol \\illain Seginau Oil-
vrait les caveaux pour la jour-
ii6e.
I o ulire la prolhiilion
P{1)101 1)ENCGI-A'.J.- Le 0t1iia-
Culi, de Elats-Unis Jesse 11.
Icleall, candidate republici a
i lreelection, sest declaait' en
IAveUur du retrait du 1.SeI
.inenideiment et a preconis6
uI l tK' a chlo lile ,ie tLowii) ole Il.,
:),tNs ilis par I's L'lts-C'mis L,
"iteUtlcur a ctc genlueialelnel
Oiisldetrd cotiile uti parlits i
it l adiniis nation Iluover sui
la prohibition.
l.iibarjo sl!r eI,|'pidiliion d marines
aull i esil
\V lhnltl,'o0.i. Agissa lil s ;
i> rC(q ,tc Jl gmiv'lerlit'illi 1l
1 '- t. lltll1, Ic i'lL'i Ili)t llH uO,'ui
a iiI1)Oc lOUIourd liui un emib o -
go sur Icts expdiltions d'ar'iije
et de munitions au liresil; c'es
la pi liiitre lois dlais I'liist ire
illu )i i tique aiun tricame qu'uiie
tillc iiiiltalion a 10t place suo
uine repul)lique sud-aii'icaiiite
.til P:; t'iml-ll iIOIl (| em b)il'
tcoilpotlle la pli1OVSOi i que de.
: ipe p i itton i ij ourrai',Ielt tie latne
au lirsil sous licences acLcoIrdet
par le ISecrtIaire d liLti, ce quit
en ellet, cmplclerait des expe
dinoil.is a toute a iliniltlSral tlo
l)iesil enne du l'resident \Wa
,liliiglo'i lUiS, I" 'ICstU[l striver
einicitl ttai Jlaeil lccoillmu pi
les htAIs- ,is.
%01o (d I'asinit!r'i irtiu;ia ise
Leia IBernsteii
Paris.- Maigre le iclus diu
r to iiveiictetit chinois de IL'
aIccorldci pei iisIolli de survo
ker Cle nold de la Cluine, I'avia
i !cc i alinaiise Lenala len steill i
dilt iUjourd tiut qu ilee coinptt
pa ilir, dails ulune setlile, ea uti
vol au Japoll.
Circle li'ien in New York
N\\w-Yoi k. L' ceicle vi
k eux bsi hiei org niiS qu'll avai
une care d'liudex de ses victi.
miles lteimies leur extorqua 3
millions de dollars par anll, ainsi
qu'A.leurs parents et amis, a 0el
covert dans une ii

Resultat

des elections

Voici la liste des deputes et
des S6nateurs par. Ddaprte-
mient :
,Ot' UST- )puts 9 : J.Jolibois
tils, Victor Cauvin, Justin Rous-
seau, Gonzalve Bosquet, Elius
Llie, J. B. MWgie, Sevign6 Fran-
cillo',Lamartiniere Leroy,Burr-
lieynaud.
Senateurs 4 : Seymour Pra-
d AI, S. Vincent, Nau et Jeannot.
NoiD- Deputes 9) : P. J. Vau.
gues, Jean B136izaire, Edgard
Pierre-Louis, Descartes Albert,
IFliagene .In Louis, J. 13 Cin6as,
11. Bellerive, Salnave Zamor,
Liuient in Louis.
Se6ateurs 3 : Price Mars,
Louis *Zephirin et Charles Za-
mor.
Suno- Deputls 8 : Ed Numa.
Joseph Loubeau,Moraille, Louis
Neptune et Louis Jacques (con-
testation ) E zer Vilaire, Louis
tiilies et Tardieu (conteslaton)
lEd. l'Piou, J M Brady.
Stnateurs : 3 N. Laurent,
rlmcuinque, Martineau et Ker-
saint (contestation).
No) oui.:sr-Deputes 3 : Wil-
liamis, Beauvoir et S. Fianvois.
Smltiuri', 2 : --Chjrles Elyste
Deiiis S -A tie.
AurtitNI ILE ; Dipules 7 Y-
'clh t( hitelaii, W. Telson,
Dieuveuille Jn Francois, Marc
Cauvin, Dutiarsais Estimr, P6-
ison Colimon,WMresse Woolley.
Stnaleurs 3 : Dir Paultre,
i),)ciUr Laor'tue, Charles Foin-
brun.


A Avis
11 est pjrt6e A la conniis-
Ssaiuc du public que par
suite d'u c cutente interve-
uc ettre les ioteresses, Mes-
S, i Ruts aph iel Brouard et
llenri Dcsr'ue out 6 t nommes
s admiuistrateurs provisoires
d, es iulineubles apparlenant
- par iuJiivis aux 16galaires
universels de Madame I euve
restet Daleucout. Et par
irdouoance de relere en daie
.u 8 Ottobre mil neut ccni
irente, I'aucien Sequestre Mr
pceiion Courtilien Roy est
Ilessaisi de toute gestiou.
a Les locataires des immieu.
l)cs dcvolmis aux dits lega
taires soit en consequence
avises q(i'a partir de ce jour,
les loycrs des dits iinmeu-
bles ue doivecat dire verses
que sur quittauee sigaiee de
Messieurs Brouard ej Desrue,
qui sont galement autorises
a recevoir tjute soumuission
pour I'acquisitioii des dits
immueubles.
iPort au Prince, le 25 Octobre
1930.
Ht. 1BOUARD,tLenri D)ESRUE


ison sur de soL-disant scandals.
Des preuves ont monotr que It
cercle consist en quelques com- A
p)'res, quelques membres du A louer
Departenment de la police, .cer-
tains avocats et proliteurs de --(ao---
cautions. li,a exerce son aclivite Grandemaison an Bois
centre des lenmmes, de nature Verna. Tres comfortable. Cinq
iudiscrete, quelques-unes des randen e"pieces.'
ictines etant proemuanentes. a- S'adresser aux bureau du
a-il Wt' revWt. Des leimnes ma- MA'IN.
riecs, des lilles tie theatre, des
li)lesses de clubs de null, touted
icUille pushed iii te l'aige l ou
its bijoux est expose sous cer
lines circumstances A se trou- Le M ondeI
ver praise au piege sous ac- D6cs.-
cusation d'lnitiations d'immora- D d AT p.
tle. Simultandmenit avec cette Samedi A deox heures p.m. eat
ils. Simulla nment avec cetedcid CHARLES LECHAUD,
decouverte, la session sp6ciale ancient Substitut du CommiH
du tribunal a rejet H la condam- saire du Gouvernement pr ls-
nau d .e lie OscarHammers.- Tribunal de Cassation, ancien
, et. aiV. e1 irouvve cou- Chet de Bureau au Departement
pable< o e avait tk des Relations Exterieures.
S. 'Vt Les lundrailles ont eu lieu
Nincide d'liu baiiquier hier apres-midi A la Cathe.
.New-lork.-La tdclarationque drale au milieu d'un beau con-
Charles Bob, banquier disparu, convoi d'amis.
Peut s'tre suicide a tet ladie par Nous prksentons nos sinc6res
.a lemine qui a iufori I'atlor- condol6ances aux lamilles Le
ticy-gnieral qu'll l'avait avisee cliaud, Gouraige, Daume,, Hu
a0 bunanlle derniere de se suicl- dicourt, Mathon et A tous les
tier de la meme lacou qu'll allait autres parents .et allies epron-
le laire. vA par ce deail.


-" **-


1 v


. 4- .


L, DeteOwD. LEDAN remercte.
Le Docteur 0. Ledan remer
ciebien vivement ses nom-
breux &mis et lea e ecteurs
du Dtpartement du Sud qui,
.pontandment, sont calls Ah
I'm ne an nombre de pros de
huit mille, voter en taveur
de sa Candidature au S6nat.
II leur en exprime ses senti
meotsd'aflectueuse reconnais
sauce. Dana lea heures trop
graves que, traverseale pas,
i1 lui a sembli que tous lea
Haitiens de cceur devaient
ripondreA lappel de la patrie
angoissae et Ique s'abstenir en
face du peril qui nous menace,
constituait, pour;chacun,une
faute
11 s'est pr6sentk et a choisi
un poste de combat ou it es-
p6rait apporter le concours
de son courage, de son exp6*-
riencelet de sa bone vo-
lont. ,
Le Destiu ne lai;'ayant pas
souri, il rentre dans sa vie
habituelle, fier de la noblesse
de son geste.
Que Dieu protege Haiti!


Compagnie q9ndrale
Transatlantique

Le steamer Macoris ) ve-
nant de France via les ports
du Nord sera ici mercredi 29
courant, a la premiere here
11I partira dans nla soireE
pour Santiago de Cuba el
es ports du Sud.
La suite de i'itineraire sera
fix6e a l'arriv6e du navire-
Port-au-Prince,le 25 Octo bre
1930.
E. ItOBELIN & Co, Agents


Les Mer eilles d'Odeoi



Sont arrives 305 Numeros nouveaux

et merveilleuxade DISQUES ODEfON.

Demandez la nouvelle liste et procure

vous vos disques au plus t6t,car les quanil

titles arrives sont petites et seront vi

eDUISees.

Aussi ce sera le dernier arrivage

l'annee.

Bazar Oddon

J. KARAYANY.

Anale Grand'Rue & Rue Ferou. |
IV


LA HAITIAN MOTORS S A. a le plain!

d'aviser sonjaimable clientele et le P0

blic, de la reouverture de son Garai

Rue C ou Grand'Rue, dans la cour de sl

Magasin, c6te gauche, entree du Garap.



Mkcanicien Experimen td, ravail Soigmi

Exactitude dans la Livraison.

Frix raisonnables.

HAITIAN MOTORS S. A. i
Phone: 2379.
hn 239. ".


'' '. -


- --- -,_-


SManufaclul e Liaitienne

ae Cigarettes.

G1GB ARA & Co




Les Ciqarettes

Bal' Bas Fan lal-Lon


,aDessalinienne*

Colon

*Republicaine*

( POrl-au-Prin cienn
Gi Ace la finesse de lear ar>me fout les d6lice
d-s vrais amateurs.


I


HOTEL COMMERCIAL
Rue des iracles ( pres ia Ia. s M d aCada)
Toliplon No. 2097
Par sa position, I'H6'el Comtm-rcial qui est Mstal pr a It
que Nationale de la Rdpubliqre deta Baoque Royale d dusC.
ofire aux hommes d'atlaire des autres villas do pays 0i
rangers de passage Port an Piice, des avantagaes tr6s
II est recherch& pour le contort d6.irable qon y trouv e.
chambres sont bien aWrees et spicieuses. Lea mets des
prApards A l'H6tel Commercial en foot an endroit pretio
Dour les diners qu'on oflre A des amis dicitingu6a eat qon
teter. Service acc6el6r, asur6 p ir on personnel do choi x
S'adresser pour les conditions I es,plus avantagluses a a
pritaire : J.C.DORISMOND


. V. - -


-- ---





LE MuTIN


~:;


Octobre 1980


Toutes les Polices

DE LA


comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux


Euq.LeBosse# Co


Agents Generaux


190.- La Foire de Tamanras- L'Ens igarmeni donna
Le M onde set, 1 photo. L'INSTITUT TIPENHAIER
20.- L'(Euvre Fran aise en Dtil son excellence au snrieui-
C l 1 Halti, par Luc Dorsinville. de I'organisalion. -
S OlOnial 21.- La gurre civil en Chi- A 'infaillibilite des milhode,
ne du Sad, 1 photo. employes, d la comodtence des
ISt 1 I 22.-- Chronique anglai, e pr r maltres choisis.
u ti J. Maigret. Tant pour les branches clas
PAR 11 23.- Chronique Allemande, siques de la 12e 6 la Philosophic
par Labouret. pour I'etude pratique des lan
ire du A- du Jet Octobre 24.- Le Mois Colonial Belgr'. gues vivantes,que pour les bran-
1930. 25.- La Chronique des Livre.s ches de Stino-Dactylo,Compta
i* ne simple histoire d'A- par le Chartiste. biliud.
ar Lois Faive. Ce numro dOctobre arrivel a Ajoutons d cela une pension
Traitd Sino-lndoch!- en Halti par 'un des prochair s irrdprochable au triple point de
A. Maybun. courriers d'Europe. vue d lygibne.
t JLe,Transsabarien, par J. Ne ngligezpasdevousabon. sil
L'ndochine etel le d- ourleri modiue de1537on Rue amarre
Le 4 photospar J.B.gDe nr. 75 francs per an, en vous adres- leares de 8 '"2819.,
t- Le voyage de M.)Dehleon'd e ant A Mr Luc Dorsinville par
!,- LoEnvol e Triomphale de
det Bellonte, 2 photos par correpondance oude viv vx.
AC I.Voitoux. REEIRCIKENTS
7.- Le Mois de Juillet A Ma- Mine Vve Claudius Ganthier
"Mcar, 2 photos. Exi osiB de milel o AIleage. &ses enfantsM.EmileUsauthier
T-Les Grands Tiavaux d Btlosti e Woe lfABleagne et sa lille, les families Gan-
FNtde Bordeaux, 4 photos. Berlin.- .e Wolt Bureau, hieret tousles autres parents
t-.ne Journe A Pondi- agencede nouvelles allemandes, hetllis remercientbiesin
'* .-DanslesoirrosePaptte bre total des morts dans I'ex- cement tous ctux qui leur
idrt, par Yves Milarde, 4 P plosion de mine d'hier A Als. ont t6moign6 leur sympathie,
ot, pa Yve iadort deux cent tente et un. A l'occasiou de la perte cruelle
11.- Les routes en Nouvelle Ce chiftre rend ce ddsastre le qu'ils viennent d prouver en
Cdonie, par Desrazures. plus grand de son esp6ce depuis la personae de:
12.-Les routes airicaines par 1908 en Allemagne. e Claudius Ganthier, avocat
Ulbert, 2 photos. lls les prient de croire a
13.-Femmes Marocaines, par leur prolonde gratitude.
Mirthe Oulie, 2 photos.
14.- Les Alaouites, 4 photos. VPor Ia co selidalion des force s Aux Proprl6talres
15.- La Question de 'eaa toiservalriceel it mionistes d'autos
s nos possessions d'outre. Londres.- Une ofire pour la L'OIlice Communal de Pstion-
air, I photo. consolidation des forces con- ille convie tous les proprietai-
.M.- Au Japon, 4'photos par servatrices et unionistes a d6i res d'ici (ossesseurs d auto A
ikouYaata. taite aujourd'hui par I'ex Pr-prendre iur liee et uque
S17.- Face au P61e Sud : llle mier Stanley Baldwin dans d'auto A 6Ptionv lie. Cest la
d par Aubert de la Rue, 3 une leltre A loid Beaverb oo melleure facon d'aider la Con -
IL_- I a mileur Iqon 'ader lae Cyonve


-- La trag6die du
1i, 1 photo.


pbliciste lameux et leader de
P61e en a campagne du commerce jibre
de l'Empire.


mune A ,meiiorer I'etal pitoyr.
ble des ru a.
P6tionville, 23 Octobre 1930.


Panama Railroad SteamshiD Line


Service de freI ei de pasasqers enii e
NEW-YORKCITY N.-Y. CRIStuoia, tANAL ZONE et les PORTS de la CO']L
OUEST de FAMAJiIQUE du SUD.
plus rapide et le plus direct service de transport de passagers et du Ir4. centre Haii
et !es ports Europtens via New-Yord et Ctistobal, Canal Zone, thmine de Panama
Voici la lisle de nos agents pour les principaux ports de 1'Euro.c :
Angloterre oooMse France
Mrs. G. W. SHELDON & Co- 17 James Street LIVFRPOOL ENGLAND
The following arr our Alents at prid4ip l ports in Europe:
ENGLAND, SCOTLAND. FRANCE.
Messrs G. W. SHELI)ON & Co,
17 James Street, Liverpool, England


-In France, Messrs


G. W. Sheldon &


GLELATLY HENKEY & Co
21 Rue de la Republique
Marseilles.
IIERNU PERON & CO, Ltd.l
53 Quai George V.
Havre.
IIEuNU PERON & Co., Ltd.
Rue du Monlin a Vapeur,
Boulo:,ne sur Mer.
Messrs E. A. BIENDIx & Co I
21 Allengade, (Copcnhagen.
OSLO, NoRWAY.
Intcruation1al
Speditionss lk kp Oslo.
MM.ATLANTIC FlREIGHT CORP'N
Ballinhaus, Hamburg 1.
Germau y.
Messas ATLANIIC IHtEIGHIT
CORPORATION
Germany
Messrs ATLANTIC FlEINGHT
CORP'N.,
24 Quai Joidacus,
Antwerp,Belgium 1


I
Is
$


5
'
*
-


Co. arc represented by the tollowin firms

HEHN PIPON & C1- Ltd
95 Rue ties Maris,
Paris.
IlERNU I I hoN& Co Id.
Rue tie Tranquilite,
D)unkerque.
HERNU PERON & Co Lt14,
9 lue Roy,
I( irdcanux.
GIl.M I:, ITALY.
Messi s ilkYEN Y COE & (l'CEICIn
PIA7Z.\ S.Mvr'rto,No 15GCeno'r
COTTENBURGG. SWEI)EN.
Nordisk Express,
Coihenburg,
Mlessi s AI t..\.\ lt: C IRFIGU !L
(LonIN.
K'II liiini uft'ii n 3,
isottu idai llHolland
NLss sS Sl. IANN & Co


ASSUREZ-VOUS


General Accident Fire


& Life


Assurance


de Perth ( Scotland
Car la general,>~ est Iue des plus puissantes el dts plus vaoes organisat4se
de ce genre. Le soleil ne se couclhe jamais sur,,son champ d'action qni uembrasse le
monde
Ses Polices centre incendie couvrent aussi lei d(46 occasion ns par la ltque.
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, inicondie, malveillance, domnmages
causes 6 autrui dans sa personnel ou dans ses bl)ies.
Ses Polices Maritimes 6mises par ses branches d'Europe sont payables en HtIi.
Ses Polices ,contre accidents sont valables (ldas I nliivers enter. T, us les 'voyi-
geurs devraient done prendre la )precaution de se unir d'iunc police centre accidents
'au moins 4000 dollars, la prime annuelle i'cluiil (tiCqe de 1/2 "/o soit 20 dollars U. C.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves


SOUS-/ GELNTS


Agent Gcn(ral pour Haiti.
tiort-au-Prince. G. (GILG
JEAN BLANCHED r6i uic


-- ~ -~YY~ C -


sa il



'Aqreab Ie



iche



T iomph


S


a


e6roique



t(C'lique

CACHET D'OR
CACHET ROUGE

CACHET BLEU


tnt f



I
II

f


ound


qreeable



icht



triumphant



if eroical



E neraetic


Fine Li(iueur

Superfin

Fin


GOLD SEAL

RED SEAL

BLUE SEAL


Avis Commercial
La soussign6e porte A la con-
naissance du Public et particu-
litrement du Commerce et des
Banques que, par suite de la
dissolution de la raison social
A. Haguenot & Co, elle vient de
wonder une nouvelle maisoq sur
cette place.
Port-de-Paix,le ler octobre 1930
Mme Vve Andre HAGUENOT


( Le Purgatif ideal
.'lst a s i

PfLLEUd, OrDEHJUT
1 .7, Rue du Faub. St-Denis, Pavis
Facile & prendre,
Ne n oessitant aucma prdpmaf,
elle ne provoque jamais de digott.
upprimarnt la dikte,
die us debilite pas Ie aiade.
N'rxigrant pasdle repose Ila clhambre,
dcl ce cause aucCuD prt e 4 kImp.
flus active que tous lea smilaires,
,:! cst, par consiquAl, moins chbrs.
.. ( PURGATIVE, 2 & 3 Pidulm
I.AXATIVE, I Pilule.


LE CLOU de la SEMAINE

Les nonveaux disques incassables s.Durium v Cheque
seomaine un nouveau disque A TRENTE CENTIMES Or.
Les magnifiques phonographs portatits"a VINGT Dollars.
Distributeurs pour Haiti.
THE IAWLEY SALES Co., Inc.
1618, Grad'Rue, 1618.
Accourez-y tous, avant qu'ils soient enlev6s. .





ACTION ILECTIVI *UR LU REIN
Cure complete doe I'ARTHRITISWME
Sailon da 20 Mai n 25 Septembre
COURSES TENNIIS OLF POLO TItATRE C 1- 3
PARO SPtOIAL POUR LL.S ENFAMNS
m.s atir- ct PARsE < -aaro o:ae 'IE-t) A VrT .
I II I IIII


I


rmm- =


PAG


----Y-


3


- -* --~ I. -h- -- -- -- vft aw -I~ 3 111111V


^
J


Corporalion Ltd.


r4







Lundi
Octobre 1930


Le Martin
4 PA&G=


260% *MNEE NM0829
Port-au-Prnnce
T6M6aone : 2242


- a - -------waft


-JU O


reeduque 1'Intestin


I,,^ .., .
Constipation
Ent6rite
Vertiges
Dyspepsie
Migraines


ItabNse m CHATELAIN
Pernl-uoirs des Hopitaux de Paril
IS GRANDS PRIX
k o e d Vki*nsimms. P.t '.
d lo. PAS.m.,,b,


le e -r-ia n i


Plus de 500,000 propriltaiLes.
Pas tn ceati , n .i ee .ie,.ts' i))i
cun d'eu)


rp3 Itt'jto p3ar


Vente A conditions, si on le desire.
COMPANIES I'ECLAIRAGE ELECTIlIQUIE.
Port au-Prince -- Phone 2(266.


Cap-Haitien -


Phone 265.


LEMONS DE PlNO


Hambourg American Lir


Alec l'ouverture del'ann e -
sco'aire, leo m6res de famille Le steame CEoputoras, venant dia Sudest attuda IL vers1
v oat sOrement faire recoms 29 crt.eu parlance poor I'Europe,via le Nord preOat't d.o
mencer A leurs entrants leur -
Ileonsdesoltege et de piano.Si Le steamer t Georgia,. veiant d'E irooe:-sera lei voerh
des ellesd6sirent qu'ilstassent Novembre; partant pour Sintiago de Cuba, Kiogston, S~1s
progres rapides et posstdent a Domingo, etc, pregnant tret et passagers.
fond cet art de la musique Ant
Jui n'admet pas la m6diocrt6, BEINBOLD & ), Agents.
Mile n'ont qu'A s'adresser A
Ila grade artiste quest Mine -..
lean Magloire qui, a des
ondilions tres avantageuses,
eur donnera plei e et en iere
t sfaction. tLvkes Brothers SS Co ln


A


la Petite
la Petit


Maison
16l37, Ruedu Centre, 1637.
Vi( ni d'ariiver :
Poudre Monpelas.
En paqutis de 1 gourde.
Gros et detail,


fl0~~~~--


BIERE NATIONALL'
DE LA
Brasserie Nationale
.-.Se vend artout Or 0,10 le
verre malare sa quality su-
Derieure.
Prot6qez votre poche et
votre sant6 en la buvani
toujours.

Co qul n'a jamais6t6 falt
Ce qui no pout 6tro d6pass6

Kola Champaqne
F. SEJOURNEI
Ppare dans dcs u(nditions rigouteuses
D'ASEPSIE
PreparatioU et Vente
PHARMACIE F.SEJOURNE
Angle des Rues Roux et du Centre.
.- _


Goulez t ous les tihuims

ET VOTE CHOIX S'ARRETERA
INfVITABLEMENT SUR LE


Qui,


in


I


1


prix (eal,est insurpassable pour sa


purete et la finesse de son arome nature]

DIS71LLERIE DE lAIGLE

M. FONTAINE, Proori taire
Depot: Anale des rues Dan les Destouches
el Maaasin de fEtal.
Represenlants: St-Marc:jH. Deschamos
Cap-Haitien:'M. Giordani
Jacmel: Pascal A. Brun


666


aoulage des maux de Wtte
et de la nevralgie en 30 m
nutes. Arrdte un troid le pre
mier jour et la malaria on 3
jours.
S666 en tablettes aussi


Texas Haiti Santo-uomlngo Porto IAl
f e -sel service hebdomadaire et rigulier a passages
Iret entire les posts du Golle do Texas ,directement w
lort-au-Prince, Haiti,
Pour la reception rapide et le maniement habile deA
importations. served vous toujours des navires de la
LINE.
Les prochaines arrives a Port au-Prince soot:
S/S Tillie Lykes j 24
S/8 a Genevieve vkes .
S/S a Stella Lykhe 31 Novemtb
Bureau : Rue de Magasi n de l'Etit Bolte Postas
. . II


RHUM HENRI Garder

En peu de temps ce pn
duit remarauable a conq
de haute lutte une renon
mee des Dlus enviables.

Demandez touiours le
Rhum HENRI Gardere



Pre Ca TTIanu
Payez'vous un0aGOOD TIME en allant passer
ment vos soirees a -
Pie-Ca-Tlan
ot vous resplrerez au son d'une musique parfait
orthophonic dernier cri lea parfums grisnts dq
rons en d6gustant les liqueurs les plus flnes, les
lea plus ratraichissantes A des prix r6ellement surp


ALUMINUM LINE
Jeparts directs de New-Orl6ans et de Mobile
pour les ports de la R6pabliqne.
Un steamer laissera tTampas le 25 Octobre coo
POrt-au-Prince les autres ports de la RBpubli4ue.c
Port an Prince, le ler Octobre 1930. .
A. de MATTEIS & Co, Agents G6 eraux


Insurance Co

Une des plus fortes",COMPAGNII,

CANADIENNES d'ASSURANCB,j


sur la VIE


EUG.;LeL BOSSE'& Cof
Aaents Generaou


27


L


Pour reter en benne
sante prene chaque
soir un comprimi de

Les carlr..'r.iqn.q., ii J.iuo,. tfrmm
tae latf, -IIIl at deoivelor 14t la fieiliti'
I.e Juhd .ing riot( ri.tiplton 1 In f
,Iwil *iitit .-,' i< li ar aui r),. n l 11 i ,
.* lim. l.,i-,. i t. hiq r ii t ehatr..
t(I li.l .,l l .i hI..%1t- '|>ll Mll I. I lit
n n' I rilhlhl. rt.pr*v lie I ('+.,i t ll .m j
lo, ie.. .n ti ill.iq.ii ei il l.ai aint
SIitc l ot'rriell lnt el i li ile *i* .4 1 .iip
*liml)l " 1"c choio ds h."mme, d 'lrle enfanlt.'d, te'i
lirill d l d ilill<'rd ee tdr tl .
Acriir Arf rd n mlncgii liente
A le facul

Voil~ le petit I amonear do 'lInteitli


N wqrr


MPMM


- ~rT I C c~ ~s ,- ~lt"9


-- --- --~-- -~ ~L`-~~--- -~


---


.I(




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs