PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04954
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-15-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04954

Full Text





nent Magloire
DIRECTEUR


aI RUB AMERICAM
TELBPHONS 230

'P pa .u


Jamal$ as a 'seerer v an ca-
rea iaeleal. l aqu il pollait
braver, eal s deslt hervile el
ra-al it4s qu'il tait brave a so
tr. ,IBIARiSON


JEUDI 16| OCTOBRE 19M


an


nmag

m1rit1


a lin dads l'ordre I pls
b et iue touts le plea-
a18 publici a p -
s les ral qoe l'o
il import* do reldre,
Sl'portwau-Ps. an hom-
p|rit6 a uda fateatsN
S to pla set lI eats cou -
ui succt d la I arae
Soctobro. .vouos
do M r ric Ddvi-
| Pr6sidVl do Ia com.
Commulf qi, d6o
S qu'il'I fV ptec
d s ore dliles do-
Sa remplivec une di-
l ce qui lt tont hon-
pr6sidest do la Comr-
di d'scriptto, i a dirig
klaMctiono do tos rle
ls parties des operations
S- a plus dilicatec'est-
'tH cbription de mamae
lus tard, nous Ie
i onvoquant lea candid
s Mi lei dents et vice.
Sde bureau, organic
i4 contr6lant tout sans se
de son calm almable
S-ss maniAres simple. Et
*p4!OUs lait Is plus de plai-
ffC'Mt qu Duvigneaud eat on
ihldiste et qu'il a so, pour
Ilir Ai ses contirres I'accis
heureeaux, toutes les alien-
l pensdant cotte grande jour-
Settoutes les dIlicatesses.
j lai pr6sentonnos; bien
1blicitations.

MI^^Mu^rn d'imeemnist-rJemel
A y pnt Ie 14 vers 1Oheures
d aMtin, A Jacmel, un comrn-
oment dincendle provo-
par explosions dune
e deo gasoline. Une mi-
p qri s la tception do
souvelle,les propagandes
t leur traite avec On
formidable at c'et par
qu*on comptait lea
incendide.
eat vite raison de ce
mencement d'incendie et
rations 6lectorales eu-
i Jacmel denas l'or-
i plIs parfait.
U9S IIAI
I overture doe l'ann6
liea m6res de famille
Sstrement faire recom
er leurs entants leurs
de solf6ge et de piano.Si
ed6siret qu'iis l ment
rapid tA
cet art de i musique
admet pa Ia m6diocrit6,
S 'ont qu'i s'adroeaer A
iande artiste quest Mme
Magloire qui, A des
ons tres avaat~igeaS,
ldonnera pleino et eotiere


manl touil
--40o1---. .


La journey du 14 Octobre qui f 6tooufant se passion et en don-
marque la premiere 6tape do aslt A I'epression do sa sym-,
Pays dam ta riatePgatSio do pathie et de maoeholz. une ex-
see droatM t damos a plimltude Iproeson dhomat civilise, com-
de ae svralmne, a 6t6, poor me si. A a mes moment, il n'a.
noeu, ass jouper historiq, evail perdu I' id, qu'en coetle
ne joura6e don't cheque hat- lourmie, c'itait e destinAe mt-
sa, qulW sit cartellise, qu'dl me de people qtl jouait.
soil uasyrdstal, a ls droat d re Au au ledmain e cte
r, car, coar do cte r- Au u demn de cet
6se, tout I* monds, asns eep- victoire sor nots-memes, sur
Uon, a eontribu6 a montrer que nos passidas, et qui devient
nons some teat A tait aptes plus belle patte qu'elle tut
au self government, et quo nous obtenue on presence de 16e-
sommes diges des hates ins- stranger qui o's tait que re-
titations d6mocratiques. harder, nous no saurions trop


he people, en eftet, le long d.
Cillet ournae, a faitl preuve one
sagese est du'n came an-dessus
do ltout elo. La selqueqs ra-
ree petits incidents qn 1'on a
sotls, out 6t6 de ineldents means
valoar, eans importaaoe st qw
n'ont m6me pas motiv6 Ie se-
cours do Ia force publique, La
Garde d'iaiti n's pas ea A don.-
nor et tout le monde sait pour-
tant quels sont lee grands inte-
r6ts qui, de part et d'autre,
etaient en jeu, et quells est la
torce violent des grand pas
$ions politiques. Rien do tout
cela n'a pau branler la grande
sagesse. 11 eat all A lfurne en


LENDEMAI


D
-I

Pon


A themsre o mo aicrivoas
cealignes, toot Port-au-Prin-
ce, et avoc lai toute la Rkpu-
blique, eat dans la filvre du
vote. D6s I'6puisement des
10 heures durant lesquelles Ie
scrutiny doit *lgalement rester
overt. d s la dix-septilme
here de cette journ6e bien
remplie,les different bureau
de vote, et avec eux les admi-
nistrations communales, se
livreront au pointage des r6-
sultats.
Ces r6sultats, n6cessaire
ment, r6jouiront leos uns, I'in-
fime minority, et attristeront
les autres, la grande ma.
jorit6; car it est malheou-
reusement vrai que c'est
surtout on matilre d'l6ections
qu'il eat permis de dire: beau-
coup d'appels, peu d'l61us.
En r6alite, it no devrait pas
en 6tre ainsi; lea r6sultats
proclames, tons auraient du
marquer Mr de la joie la fin
de ce qua' est convenu d'ap-
peler ala grande consultation
national paisque, a u s i
bien, tons pretendent qu'ils1
n'auront pas oneu en vue leur
lnt6r6t particoaler, mais l'i-
t6r6t gIoeral, celni seal du
pays.


it


recommander Anos amis, au
,euple. A nDOS ennemis mAme,.
do continue a garder Patti.
tude de la jouruee du 14 Oc-
tobre. Que lea vaincus so rap-
pellent qu'ils n doiveat pas
s'Apuser en recriminations
inutiles, quils ne doivent pas
rendre la tAche difficile A,
ceux a qui tchet la grande
responsabilite de diriger les
destinies de -la R6publique,
car avant d'etre d'un part,
on est d'abord un haltieon.
Mais aussi que les vainqueurs
so rappelent qu'ils ne pour
ront vraiment b6~eficier de


la victoire que tout autant que
la Patrie e le-time en b6n6.
ficie et qu'au-desious de leurs
petits succs qui auraient pu
tout aussi bien 6tre poe d6faite
I a les int6rdts sup6rieurs
duo avsil y a le nom haltien
sur lequel plus aocun doute
no doit planer.
Une chose qui doit nous taire
aussi plaisir, c'est que tous
ceux qui vont avoir I'honneur
de repr6senter Ie people A la
Chambre et au Stnat, sont des
gens de valour, et beaucoup
d'entre eux sunt des ipersnu-
nalites irradiates e i i poor
rmient br lHer daus u'-mporte
quels Pays d'outre mer. Cela
est reconfortant. Nous avons
parmi eux, et qui pourrait
n'6tre pas dana le cas, des
haltiens don't lea id6es politi-
ques soont tout A l oppose des
notres. II n'importe. Si leur
po:itique estactuellementicelle
qui doit sauver le Pays, ce
o'est pas nous qui la contra-
rieront. Le pays avant tout.
Done, vainqueurs et vaincus.
en avant pour la nouvelle vic-
toire.


ritiblement quelque peu. Ce
qu'il faudiait r6aliser; c'est
un 6tat qui metle & Iabri de
-, la deception d6primante, en
SLEC TIONS bas d' ec.
ELC j 1 a .ll II ny a pas idire, il ya un
o---- tat d esprit de Ilecteur que
nous ne possidons pas en.
.T-Au-PR. c., 14 Ocrosa eore: c'est celui du joueur
O- 14 "'. --exp6rimentl qui, lea poches
Les d6ceptiona prticali--11 bourres do billets de banque,
r.ae donneront a merk" ,,et d.c616, d6-ibr4. ent, la
res, do.neront Ia mesue o ll somme qu'il entend risquer
sinc6rit6 de chacun; car, quil .orne quil petaled .. squer
veuille lavouer ou non, cha en abordait Ia table de jeu, ct
cun sera ud6qujuste dans la qui ns tient A c.ttesomme
measure ois son inlr6t ou son en d6pit des sollicitations de
sentiment particulier auront Ia chance. S il quite la table
1 engages dans celte entre- de jeou en ayant gagnCe chest
prise d'agitations de toutes tant mieux; s'il a perdu, ,i
Ssors u' a pas n avanlage de d6cep-
Qu n's pan eu A constater, Lion puisqu'il D'a perdu qu'en
daus le course de cette tongue. restant dans ses provisions. Et
trop longue champagne, cofn- *alors ii n en veut pas a ses
bien le candidate et le partisan partenaire, qui ne lui out pris
se prtlendaient invariable- que ce qu il voulait bien. En
ment sirs duor6sultat tavora- an mot, il avait tent6 la bonne
ble, sns admeltre une minute chance, tout en pr6voyant la
que l'v6nement put itre auc Rauvaise.
tre ? A c6t6 de ce beau joueur, il
Nous convenons bien, cer- y a l'autre, qui se met a la
tea, que i'enthousiasme et la table de jeu avec le parti-pris
conflance en soi et ses pro- d'en sortir ou fortune ou
pros forces sont une condi-1 ruind; avec son argent, il
tion du succbs et le candidate, sone sa reputation, sa mora-
ou le partisan, qui se sersit a Iit6 et partois sa vie. 11 couple
l'avance montrl ebraol6 cour- uuiquement sur la b on ne
rait le ria ue d'ebrajiler la chance et ignore la mauvaise
confiance des .lecteurs qui, qui, pour I ui, n'a A taire
avant tout,ase laissent allcher qu'avec lea partenaires.
par I'assurance. Avec des loueurs de ce tern-
Aussi bien, uous compre- p ramment, la salle de jeu
nons que, dans aucun cas, on n'e st plus s.un endroit oti
ne dot so montrer ni parat. I'on s amuse pour son argent
tre ebraui6, meme si, dana et oa les partenaires resent
slon for interieur, on rest v6 toujour.s chic et beaux: c'est


une scene q u ea Irasgeai
remplit de ses immolations
de victims et ol le ajoies
des gagnants sot toujours
empoisonntes.
Le rapprochement que nous
lentou's eat loin d'etre gra-
tlit. Dans le cas du beau
joueur, comme do candidate
lui n'a pas escompt6 toutes
)m chances en so faver es-
clusive, il rest, apra les per-
tes ou apr Is la 8 h, asses
e place our le sorire, le
mndes mains et Ia re-
eaed'ne fructuenae coils-
|toimO. De ol en doa mo-
oe t d candidat
ps, Mla latte, a br6ld lows
vaismeax eat y a joe ao
--oIt, sla deception entraneM
la rancur et, q and il s'agit
la chose publique, Ihoeti-
lilt definiUt, aIs division
mortele. L'avehir de tout uu
pays depend souvent de ces
lacNdeoA A l'oMane, amnus-
at purtilicers.
Esprons que, por lea 6ec-
tiess qi batteot ea ce m.


LES

ELECTIONS
L6gislatives.



Les resultats.


DEPUTES


|


met bour pie, to"s appla-
dirst A A a el6t"re da sortl
t N receioment dee voes,
qoel qu dole Otre le risltat
st qe, pa la betaille loyale
tel dlpitl ded.igrenesta
muloei, one tois les blesiu-
res penes et lea thletes
bou Ae a les mains se se,-
reroat st Is competition de-
viendra collaboration. -*--
Em semm ee. eapables


he i


*


PORT-AU-PIINCE :
J. Jolibois ils,
Victor Cauvn,.
Dr Justin Rousseau.
LASCAHOBAS:
Elius Elie.
MIREBALAIS:
Gonzalve Bosquet.
JACMEL:
J. B. M6gie. -
SAvigin Frineillou.
SALTI()I:
LUrmarmn.6 e Leroy.
LEOGANE :
Burr- Reynaud.
CAP-HAITIEN:
P.J. Vaugues,
Jean B3lizaire.
THOU :
Edgard I', re-Louis :
FORT LIBERTE:
Descartes Albert.
BORGNE:
Theaguee Jean-Louis.
LIMBM :
Ernest Cinkas.
GRANDE RIVIERE
iH. Bellerive.
VALLIERE :
Salnave Zamor.
PLAISANCE:
Laurent Jean-Louis.
PORT-DE PAIX :
Be+,uvo r.
Altred William.
GONAIVS :
Yrech ChAtelain,
Dr Watson Telsor.
MARMELADE:
Dieuveuille Jean Frangois.
SAINT MARC:
Marc Cauvin,
Dumarsm, Es tinm.
DESS LINES:
Petion Colimon.
HINCHE :
Meresse Woolley.
CAYES:
Ed. Numa,
Dr Joseph Loubeau.
COTEAUX :
Moraille.
AQUIN:
LowiN N ptidne.
GRAND ANSE:
Etler Vilaire,
Louis Gilles.
TIBULRON :
Ed. Piou.
NIPPES:
J. M. Bredy.
SENATEUR i
OUEST:
Seymour Pradel,
Sltnio Vincent,
Leon Nau,
H. P. Sannon,
ou David Jeannol.
NORD:
ZAphyrin,
Price-Mars,
Charles Zamor,
ou V. Leconte.
NORD'OUEST
Ch. Elysae,
Etienne Auguste,
ou Denis St-Aude.
ARTIBONITE :
Dr Paultre,
J. B. Dupuy,
Dr. D6sir,
ou Charles Fombrun.
bUD:


ration elall nDc'CsuI.... c Daily
Heraids a ajout6 qu'oi ne per.
mettrait la vente d'aucunt bois.
son dansaaucune canti. e deo fa.
briques Ford.


* wAG I aR..
Pr "inadr*e is ti"ue as
LAs, CO~tWm.sr, es..
mem smaia es
i MAAISWUor
3s~&ftJB ~gaib Bu d"eel W On "
ii-r 169 "fli AMPWt dWW~a ^ii~fmoa^


r


I


... a vu, avec un plaisir ini.
imaginable, la belle coiduite de
toute la population, au coars
des Mlections qui ont eu lieu
pendant la memorable journe6
du 14 Octobre. On n'a enregis-
ltr aucun incident regrettable
*t le gendarmne, dans certain
bureaux,. les plas nombreux, on
n'a meme pis vu le visage de
h~ Police. Cest on bon point A
I'honneur de la population hai-
tienne et c'est avec une joie sans
m6lange que NOTrn (EIL Ia en-
registr".
... voit que, mnalgre tous les
efforts consciencieuxe qu'il Nit
le pauvre rdlic'eur ne peiat plus
rien trouver dans sa cervelle
des que joue le pelit phono da
caboulot d'A <' Ce sonl tou-
jours de petils airs qui parais-
sent populaires, mais dUs qu on
y pr'le un pen plus d'altentioa,
on sent que ces petils airs ont
un fond ds mielanclhe qui. vrai-
nsent, vous enilrnt.t usque> au
fond dte I'Amiu et vou la 'elour.
nent. Et alors le pauvre rr lac-
teur qui, ses hewirs perdues.
est un peu poOle laisse aller son
ct(ur sur les aul s de la petite
musique et alors la main lieno
inarche plus, la main ni le cer-
veau.
... a re:iconltr. hier mIatio. un
de nos aumis qui est sorti vaincu
de la bataille du 14 Octobre, et
qui porte, comiae il le dit si
bien, avec fiert I'ennui d'avoir
6'6 battu, II est rentr6~au Grand
H6tel de France la Iste haute,
au milieu du sourire ge6nral de
ses amis qui. eux etaient de
I'autre c6tl II comiianda cra-
Snement:
Gargon,un rhum.
Et se relourna pour ajouter :
Un rhum Sarthe, bien en-
tendu.
...a vu,. ier, un 6lecteur qui
navait certainement paa plus
de trenie ans et qui savjana
crinement devant le bureau de
vote. Lorsqu'oiin lui demuiada
son Age, II dit, mais le plus st-
rieuseiient du monde :
112 (ins oui, nm sieu.
Naturellement tout le bureau
6clata de rue, et nalurellement
aussi la carte fut annule.

Incident dams un bureau de iol*
Au bureau de vote insta 16
A la Halle, lix Boy, tout pics
de 1'H6tel de France, eut lieu
hier soir, au moment du d6-
pouillement, un incident qui
laillit empkcher la proclama-
tion du resultat.
Uu electeur, en effel. veuait
de jeter dans I'urne d'oi I'on
tirait les bulletins de vote
tout un lot de bulletins qu'il
tallut eusuite retrouver avant
de continue les operations;
cela fait, l'electeur prit la fuite.
Nous crayons implement
a une plaisanterie de inauvais
goat qui, d'ailleurs, n'eut pas
de suites, le scrutiny nayaut
pas 6t6 annualk.

Ialreve de Ferd et d'Hllerberl Aslie
LONDRES. Henry Ford a
pris le lunch aujourd'hui avoc
son plus grand comp6tilear
anglaws, Sir Herbert Austin. Co
ufor ne affaire privde et qui
n'avait 16 anticipee mime par
les plus hats employes de leurs
firmes.
BLobjet de leur reunion el la
sdacion n'ont pas et6 rendus

welrd eolre la boisso
LOhNDRES.-"Le Daily Herald"
a dit anjourd'hoi que Ford usae.
ra de lout effort possible pour
empecher les employes de sa
nouvelle tabrique diutumobiles
a Dbgenhan de buire des li.
queuri toitts. It d., un t a-
ttivieweiqu'unt t lie ie nen-


I







La MATIN- 1 Och..e Iw


PAmK-:- 2


ouvellcs Grand Cafe de France
I Sous la direction avis6e et intelligence de Monsiet
Etl Hangeres Ios Giraldi qui est devenu fassociide Monsieur Pa
0't t proprietaire de cet etablissement qui n'a pas d'6gal,le(
~- -CArfi DE FRANCE, olffre A ses aimables et distingLtes
IlAil\H\ )IA PlI S \ .'< <<*_ -i. .... I . "-- "-- ...A .


ur Fran
trizi. le
jRAND
clients,


les consommations les plus lines, les vins de toute
Sandwiches,


La marine uiriiteiine .-. varies, a des prix deliant loute concurrence.
doiiit tieita iilltiiie Lacculci Ic plus siupatiuque conlinueia a 6trefle meil
VALIl EJ l.s 'L.is- L i;U' riliianttt Ul urud eale de ilauce.
devrt'eni a\,,;, la mtiurt PAItItlZl & Go
marine du ,Aionde on lien du Tel6phone 2341.
tout, a dit aujourd hui le con-
gressman lichard J.Welsh, aux -
travailleurs des :chantiers de
Mare Island. Quelquts-uns des Eldisals resses dtlenas Le Br Eckeser vest prmer
anciens parmi sesitcouteurs ont i A llis Island seo moncemrs,At lAlg|lleir
travail avcc.lui quand i1 lut NEW YORK-- Un g.oupe de ,
employee A I'tV'non lIon Works. 11 etudiants russes out ete de- ..,FRIDEIRICSCHIAVEN-Le Dr
Une marine ,, deutinm ,rclas- tenuu a Ellis island aulourd'ut i bugo Eckuier, le plum gvlaia
so tie e it rien iire, la,d* i t iItdis qu4t ie autuiite u'tinlltlli- utavigateur moudial aeuien, et
Welsh l. graoiun lont use euquete sar les une autornti dans In coauatruc-
1)ratne de hli prehibitio accusalionsh quiis avaient re- non de..valsseuux plus lelers
AL'sTIN, lttn.isoia.--Geot pand de la propagaude anti- que 'air, a indique aulouru bul
Nolgale, i- .itut pit.s de amelicaine paruil tz eiriangersh sia volonte d'mtier a Londres
ais, a e te )!tss t mntl tl.itS a burd Uu transatiutitqut a ule i diltl. co)cl,) ,le revl. jistita dte ia tiue S a Liue. u1 bUt te CaiUSes aUu deauile
ver ave, ti., oilicter auoa,- Le whisk pourIlet edeciluls du 101. te D, Eckener a di
d'hai,, apres ljae ces, ldere.. Wh'AMILNht. .I- Le, mide- qu'li uavalt pas ete uitilelle-
eurent lait un raid dans la cias amat lbesomt de wliisky inent invite par le gouverne-
maison de Andr6 Nelson et eu- pour.,.eur police ,ou des opera- ient anglais a devenir lenubre
re'it saisi tine* petite (iauilite nous chirurgicaies ,auroiu la d''uu.e coniILUissloU d'auquete,
de boisson. peuCiLiIS31on a.couLiacer a ache- mais il a adunt que daum ulue
ill Li l quaLkt:II uIe lo01. LUIversaOAilO par telephone avaw
'Atrols c liiiil s 1i LUl'io|' t'Our it I .ac.tai de bijouX voles L .oL dieea,..UatUa la nb iree 'hicr ,
W. \V.S11 O1 -I 'it Li AuU- A ndvcia ui up- UJd iUi MVall l Uetaute bil, iqui
illent V is 1,1 l ui c(, eco io eti de Cite l.iti a bh a itiltUcitLie, d ielaitetll VOUdlaUlt.bie.pid-
lliijud 11 ),d;t' di tl ( I' te iuaire ullidait lde It lulip- ttr beb COlUualsbauces t Sl. s pe-
d'li')re el, IA n ( t 'a aul ouidh a a eie I:t.oate encce a cetie euquete.lt a repun-
a eL6 telclar,. Iu'l dl i ue pou" u to n pit, 1 peut au qu'l le lermt avec plais.,
D)paremien!dt Id C ( l'o',t i c, ;ite.l" s blOUX valiau 17.t.UU0
provenant tl' vis sj)laux I ,luials uunl uaadilA oiu de- "
,us de ses reptci cnt ,,ters n es vue th 11pl"llpmbin- lund L rolllo lru
p:ays. Le i tLlltll1()ll:, 1 i A oir. .,. La m lu o e Lr ua
rulu- s, Sa I-t& ,ich .atommilssion looser poir IlaImise .MUN I',VIDEO Les lorces
lllall i' ueueur l la l101 revoluuuuinuare, A'armee et la
DL d eltlli .n all u's.il "'ASlIlNuO1N- Auteur d'u.- miaIe bresinenne se uoantmises
des p)It' 1( 1it ) tI't11k. vl-Lcs le tie table ciargee lourdement de ean narcne rapidemeat verse une
das plus Nmori ia.ts aki's di- nouveaux rapports des investii- datalie decisive auIourd'tiui,oni
la ctie Nor t' t.t iV()i0il)e alu gallons, la Commission Hoover declare des rapports recas ICI
aivos deux lo'ur V oLtcmii,iss Our la Wise en vigueur de la a dJAC1,1 teid.I, A D Aitald dJ
apruus deux 1)o.u- 1-N t> oi sest asNemblee de nouveau poavouir dAL las sitUdloti. L
auxiueis >ti nt pjula l. tl;- adUlourd'lhui pour une conlereil- uioLaveraaLeit a lail appil a
dianliIs t la o|ulali'- e qui peut, selont loue posibl- 420.UUU reservistes, comnide led
Le i'ollimerce lilrfe ,tie, resulier en une expression itoupes reoDeies se, ual purtees
lte ilu.pire alinlAis sur la prohliibition. a t1ou iiules de ia capitaLe.


I.ONDI)'S. Le column ccc
liebrc de I'l.tuii t a eiC' lut' .sanu
douleur tl enterreI prolontile-
ilent a Ia session plkn wre
d'aujourd'hut ile la c oiitn nce
imperial teniue dans le but
d'envisager les problmies &co-
noiliqucs tids divci ; L al dI I
FeinpiI e.
ledulrlionis fliia ia iN.lsi'im
'i1ii0'i6f lil
\\ASIIIN( I(N\. -- I'H, Ihgue
av>c lCts ternll '. li I .A V i
de .londies, i';,nl:i';i W illia t
Prall, cihel dtiop ration s tie la
Marine des Etats.- lnis,, annon
c6 des chlingctients (jti rtdui
raient le personnel tie la Marine
de 4.80 houl ines e t ftraienti
kconemiser :. .120.OOO dollars
pendant 1 annie actuelle.
Plus de 3 miillionsisle chimeuiirs
I Il ril 11
BERLIN. II y a plus dtt 3
millions d'ioiunmes s.is tiav.ail
tel qu'il si tlth( ini on < t| Ip !t
statistiques olliiiellus.
Relotuir Idu I'eildlciil Ilintcr
WASIlN 1I N-- IA.e' ',i -
dent lloover i.!t retourue a la
Capitale apres son voyage de
3000 mills au couis duqucl il
a prolnc ti des discoums, aisu
il en ate gratilic, par la itcep
ion qu'on lui lfit.
Le LDal'liir Ilenli holile hI l iaisoll
1l(1.uliach
WA.SIIIN. ION. -- L stnateur
Allen di. kans;:i q(u t'(nit de
subir une opei.niit a i llopital
John Hopkins A BlaLtinore
Maryland,. a i v ;,invi6 par le
President liouvLtI a 'tre l'lh :e
de la Maison llaniche pendant
sa convalesce icc.
L'ex-presidei etl Mrs Coolidge ch'ez
Mr el' Mis llear'si
NEWV-YO()K.-L'ex residentt
et Mrs Cavin Coolidge lurent
parni les invits de Mr et Mis
William lRandolph Heast a un
diner.hier.soir, pour l'ouvei ure
de leur nouvele IlmaitMsir tie
campague a Saunds l'oinl, l'oi 1
Washigion, Long Island.
Les communisles'eu Chiue
LSHANGHAI La province
mdridionale du Kiangsi a n16
ravage aujoird'hui par une
horde coinmuniste s'levant &
75,000 hommnes. 40,00(0 rouges,
rapporle-t-on, out capture el
birai a wvilh iitiportante de Kiun I
et ont pris nombre dt petites
ciL6s du voismiage. Le sort des
habitants n'a pas ete ddtermin.
tO ei prsidelUt dewmissiounue i
roime MEXICO- Etitio JI1ortes (il,
ex-Presidenlt du Mexiquc, a de-
ilssionnu aujuuid'hui de sa
Pr silence du palti national re-
volu lonnaire, tacieur pialiUpal
de la pontique mexicaine.


LOTERIE
IDE
L'AssolLion deo Membres du Corps nseigUant
et do 'Alliance Frangaise
Ie 17emie tirage de cette loterie est 1ix6 au dimanche
9 Novcimbrc 1930 A 9 hres (du martin au Caf6 aELDORADO*,.
I.e rComite d'Administration avise le public qu'll no mot
plus eun vente que 3000 bilicts au lieu de 4000.
Le prix du billet est de 4 gourdes en DEUX coupons de 2
gourdes chacun.
I Gros lot Gourdef 2,000 2 Apx.du ler gros lot 50G.100
1 a( 600 2 Apx du 2e a ( 3) t 0)


1 I A
150 lots de 12


100
1800


2 t 38me A ') ( 40


17 Lots se erminaut par lus deux derniers chbfth.
des trois Gros Lots Gdes 5 435.
N. B. Paiement des lots gignants totis les jours
de dix heures A midi au Magasiu de lSIMON VIEUX.


Avis a u


Commerce


La ajunama Uailroad S'eimsluip Line a I'avantage d'a1-
noncer les d(1p arts suivanls (d, New York poar Iort au-Prince
liiectement, durant le mois de Novembre 1930:
Departs.de New Yoi k Arrivages A Port au Prince
tecamer "*Cristobal" le 11 Nov. le 18 Novembre 1930
,, l3in:iventura m c l Nov. le 24 Novembre 1930
SA :\Aic'in le 2 3Novemnbre le 30 Nov. 1930.
Jas H. C. VAN RBEDlAgent Gandral



Manufaclurtc Hailienne

ae Cliareties


GEBARA


&


Co


Les Ciqarttes


Bal'Bas ankla-Leon

"lDcssalin ienne'

Colon,

*Republicaines

Grace i la liie.,.e ide leur ar6me ont les d6lica
des vrais amateurs.


aru


UN NOUVEAU CAMION



(DOD305


TYPE


A


BAS


PRIX


Main enna t vous .ou'ez acheler un Camio:i Dod e t: cap,- acitc' l.
dessus de 4000 livres A un prix sensationnelecent bas.
C'est le type de la Dodge en confiance, en puissae, en vitCSSe.en pr-&
sentation et dans la lacilite de servir longtemps A son propritreetA
un bas prix.


KAEER'S GARAGE

Distribuleur
RUE PAVEE 1,O1'T.AU-PRINCE( HAITI
PHONE: 2234 A 2311.


Les Ker eilles d'Odeoa

Sont arrives 305 N umeros nouveaul

et merveilleux de DISQUES ODE"ON."'

Demandez la nouvelle liste et procur

vous vos disques au-plus t6t,car les qua

tiles arrivees sont petites et seront


eDUiSeeS,

Aussi
l'annee.


ce sera


le dernier arrivage
-, . 1


Bazar Odeon .

J. KARAYANY. 4

An ale Grand'Rue & Rue Ferou.


BTERE N RATIONALE*
DE LA
Brasserie Nationale

Se vend artout Or 0,10-1a
verre malore sa quality su-

erieure.

Proteqez vote poche et

votre sant6 en la buvant


toujours.


SLa reunion annaO10
maiche de la Bibil
dituanihe' pr bre iAI l'Eglise BApOGI
pr6bidenuc duo ev.
painriidlaislteEU
verlture de Ia s oo9 -
II y aura, o :
4hsr S nS d-
chants accompgP .
que.


S '. '
; '-' 2"
i t, i -'"t.id


--- --n-77 -rrr---~- ----------*--~- _--~-*- --l-t-n-------F---- -1Fr ~1 I--__ ~___.- -------- -- -- ------ I ----


~E6~P~r`~-- a`


unLi M'i V L iV-.l >


1


I


t -


N(






l" I&M Uw.- Iftobtre 1"____
. ......... v w w .


PA 1-- I
^ ip iiins M*-p ..U"


L'Ideal Rhiuiiim

ALIX ROY
28 annees de success.


'I..
'-






1 .
S -' '


' s maladle
. .sPOUMONSI
IIHUMEl
:,.u aveo n
qVALD.A


Y'-iLLE B LOA
- VtRITABLES
Vendues SULi : NT e u BOITP
port.~ :' o not
VALOA


SEAL


?in BLUE SEAL



LE CLOU de la SEMAINE
Les nouveaux disqaues incssables ( Durium Chaque
semaine un nouveau disque a TRENTE CENTIMES Or.
Lea magnifiques phonographes portatits.a VINGT Dollars.
Distributeuts pour Haiti. L
THE2PAWLEY SALES C'., Inc.
1618, Grand'Rue, 1618.ar
Accourez y tous, avant qu'ils aoient enlev6s.


Cachet Miriga,
antinsvraljlquo i
supprime en quelques minutes FIlvreP, Orppe, MIgPInolO
Rhumatime. Meidicameni de choix Ioours efficace el sans
danger. Bottes del et 12 cachets. En vente dans routes bones Phi .
LaboM dnDeMtwurGIRAUD.Ph rfmae.i LYON-OULUNS(Frnme)
l pbt A Por.-au-Prtice : Ih'l1rmnacie BUCH.
pASIER GAIEMLT PAS LONGUES SOIRM CIEMET
o""ETREMTweP aTA Is0.: -
jRE TEPA TAU2ISE j~~JIm.C Caaykowski, Mr. el
l^ .r.s.,T4EPno3S me.Hannibal Price,Mine.Ju-
D,.,,',,..mIRS.acm.i0 leas Borno et Mr. Daniel Borno,
,,rI. ,apr&etu., Paor".M-, i. e Mr. et Mme. Louis Lizaire et
POUR e r.e ,S rfV.L TOMB.. L8uDANSU" leursenfauts, iMr. et Mie Luc
Si ;".l lk" 3 nn o odo W fs' Borno at leurs.entants, Mme.
,W.FcM,, A.Us _*, .CIn, Thomas Price et ses entrants
Mr. et Mme. Fr6d6ric Doret
[- et leurs entauts, les tamilles
Edouard Feloux.Edouard Lms-
Horn-Line sagool, Justin Elie et Justin
IO[l- LI.A e Viard M. etMme George Price
Le m/s (Frida Horna,venant at leurs entrants t tOUa lea
d'Europe, sera ici le 20 crt. autres parents et allies remer-
en route pour Kingston, Sto- cient proton lementJ es nota-
Domingo, Curagao, etc., pre- bilit6s 6trang6reset haitlen-
nant fret et passages. nes ainsi que 3lea nombreux
Le m/s t Waldtraut Horn s, amis, de la sympathie quileur
venaat de Kingstn, eat atten- a 6eWt6 6moignee A&i'occasion
do ici vers le 23 crt., partant do d6c6s de
pour I'Europe, via le Noid, Ame. Ive.,hannibal Price,
pregnant fret et passagers. leur regrett6e m6re et grand'-
REINBOLD & Co., Agents. m6re
-i _I I


LES VINS MOUSSEUX
^'TPREFERES
DES GOURMETS


SPU A/ lrTI


A. DE MATTERS


Aqnts


&


C,


Generaux


ASSUREZ-VOUS
a la


General Accident Fire


&


Life


Assurance Corporation Ltd.
de Perth (|Scotland '
- Ar'a aGINBBAL > et one des plus puisantes et des plus vestesag orpaimlta
d e geaire. Le seldil ne s eooche jarae smr son champ d'aelion qui embmnMe re
molde
iUP1S-StlIre o.imdieieol t.alash lI46,460t occasion u6s pr la foudre.
.-- P * i; 6 dUtrul dmas peruMvemo daje blens.
t PMliee adrimflme asn per -s branches d'Europe sont payables en Hafti.
Sa Polleaee ntre acddonts seat valables daas f universe enter. Tous les voTy-
gaY tdevraim l done predre is prfeautlon de se munirvd'une police cnntre accidents
an moliae 4 dollars, Is prime annoelle '6tant que dae, 1/2 o*/ sott 20 dollars C. C.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cavec


I-M Or


Agent Gdn6rol pour Haiti.
orisa-Prince. G. I II,(,
MAN BL,^t *HAT7BJ,^


iG



GOLD SEAL


RED


'<







Jeudi
16 Octobre 1930


Le Martin


tkne AINM N' 6420
port-an-Prmce
Tdpbonne : 2242


4 PAO@ t'


'I.ageol
Snergique antleptique urinalr
;, A-:


es Ierierate


Plus de 500,000 propridtaires.


pas un centime
cun d'eux !


n'a tec *pens6 pour


reparation


par auI


Vente a conditions, si on le desire.
COEPAGNI I) IECLAIRAGE ELIECTR1tiE.
Plort-au-Prince -- Phone 2266.


Cap-Haitien


Phone 265.


PHOS ATINE
MFALI ERES
F'C. LITE 'A rDENITION rr [A FCRMAION DS Os.
DONNE LA FORCE ET LA SANT .
FIGEFi LA MARQtJE DP05r;E[ "VOHO' PHATi NE FALIEPES"
EPANDUL DAN'. L. MONDE FNTiER ET S MFFIFPR DES
* iMITrATIONt4 SE TROUVE PARITOUT.- PARIS.


Co qul n' jamnais6t6 felt
Co qui no pout 6tr d6pass6


Kola Champaqne
F. SRIJOURNfE
Ppare dane des conditions rigoureuses
D'ASEPSIE
Preparation et Venle
PHARMACIE F.SEJOURNE
Argledes Rues Roux etldo Centre.
'"" ...""' -' , ._",m,,., m"--- -_,,"- __ .._ - ,


Goulez tous les tlnimss

ET VOTE CHOIX S'ARRETERA
;LINEVITABLEMENT SUR LE


I


Qui,


1


prix c'gal,est insurpassable pour sa


purete et la


Dep6l


tez Tiaux
Rapidennt de
j cette Fa;on
-' <-^ Frictionnez Vicks
)l3, s aur la poitrine et
AA4 la gorge; appli-
-'' quez Ubrement.
VP
VA0o up.o
Pour Tout Refroldis0mq#


. 0


tches


RJpresenIants: St-Marc: H. Deschamos
Cap-Haitien: M. Giordani
Jacmel: Pascal A. Brun


3 wiparkemt de Ia Police
On peut! d6s maintenant
se procurer lea plaques de
vthicules pour l'anate 1931
an Bureau de-la Police. Coec
plaques no doivent dtre pla-
Sc6e sur lea v6hicules que le
16 Janviea 191. et aucun ve-
hiculej ne sera permis de
circuler sans dre muni del
ces plaques aprds le 21 Jan-
vier 1931.
i o'' vu'nrince, le.2 Oto-
bre 1930.
L. 1. MURRAY
Major, Garde d'Halti.
Chet de la Police.
-.l


"Ile de Cammeee rcwam
I'tal, el dirilee par Mr b
LAUIOIX expert eMMPd
diplemt d oats
LA I l66vas qul
suivre lea course de
de commerce peafuent
mainteiant,venir a m
crire eu moo doua
ipensioD dirig6e par
Vetive BOUIRGAIN,
Gkraud, rut qui coi 5
S ace-Coaur, de 3a 6
de 1', pris midi, tous leak
jusq Ai a ouverture de 1
Poit au -Prince, le 2q
tembre 1930.
E.,.LACROIX


As rez-vous contre accident *
V Ia a general Accident Fire | D) Dpa rimelntlde a
life Asasrance Corporation UI- Les ditenteurs deli
wmied a.- Vve F. Bermingbam pour armexa ten don't I
AeUnLGni.li$ Ipmur Hafti de renouvellement expi
S30 Septembre 1930 sao
'ses que si au 31 Octob--
A IOl &a leurs licences ne Of
CoNUopolltan .Bar renouvel6es, elle seew
Rue du tori Perpris de \ elten nules et Parme" co
MmelMARIA BERTHET. C. I. MU
Consommations deler choix. Major, Garde
Distinction et bon gort. Chet de la Pa


RHUM HENRI Gard|
En peu de tempsi ce p
duit remarauable a conqi
de haute lutte une'renot


m6e


des plus enviables.


Demandez touiours le
Rhum HENRI Garden


Pre-Ca Tlan


Payez
sent vos


vous un GOOD TIME en allant passer
soirees at.
Pre-Ca-Tlan


ofu vous respirerez au son d'une musique"parfaltes
orthophonic dernier cri lea partums grisants dm 4
rons en d6gustsnt les liqueurs les plus fine;, les boIl
les plus ratraichissantes A des prix reellement surpr.A


ALUMINUM LINO .
LJeparts directs de New-Orleans et de Mobiloe,
pour lea ports de la ,epubliqne.
Un steamer laissera iTampas le 25 Octobre court
Port-au-Prince les autre ports de la R6publi4ue.


Port an Prince, le ler Octobre 1930.
A. de MATTEIS & Co. Agents Gneaunx.


i insurance o .i




Uned es pli frtes COMPAGN4

CANADIENNES d'ASSURANCK


ur lV VIE


EUG. Le BOSSIE & Co


Agents Generaw


finesse


de son airme natural


DIS71LLERIE DE tAIGLE

M. FONTAINE, Proorietaire
t: Anale des rues Dan ts Destou
et Maaasin de fEtat.


*~-`----- -~~~---~ 1--~ ~-~ -- -I I` --~ .----~ 1*- ~. IrlL. ~~. _.~1_P~L _~.__ ~__ __, _~~~~__ ~ __ ~, ,---i------~T-+---~~~)-~IFifrav hRP~?; *-


fF.~- I


---------~rryu II~UH~III)II'~IVI~U


cr~-- -


--- --- -- -- ---


____, -MEOW


c


~ ---


k^T




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs