PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04951
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-11-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04951

Full Text





nlment Magloire
DIRECTEURI

IS, RUB AMECAIN 1158
TELEPHONE BN,2242


Per Arn apable
arlim, il fat De pas
*llsivemeal.


d'aimer I,
s'aimsr et


L FjTOLSTOI


HIM MN6817
070ool7 6t& 1 n ino d,

-----


n effort a la

et sciele
--0
*ie intelligent et actif con-.
Luc Dorsinville a runi I
spres midi de jeudi,
grande ,alle de r6cep-
de I'H6tel communal, j
gracieusementAleur dis- I
a par le president de la
mission communal, on u
d'hbomes d'6tude et
uains destines A consti-
le Comit6 central d'une
6 haltienne dite du Sou-
r historique.
Dos le course de cette rd-
surent lieu des 6chan-
i vues sur l'objet et le
nement de cette 4(u-
go qt devront coustituer,
g b ComitI don't nous ve-
joajt4 parler, des Comits
)i6golT et toutes les per.
masesq i, A un titre quel-
woudront collaborer
pIwM entreprise autant de
e que de science.
t Comit6 central, compose
~qaose membres d6signus
common accord, tut im
ment constitu6, et so I
m, qui est aussi le comi
a.cotif de la Soci6tl, fut
il est ainsi composE;
te Magloire, president:
Dorsinville, vice-prsi-
Felix Viard, Secretaire-
; Edmond Mangon6s,
rer; Horatius Laventu-
bibloth6caire-archiviste.
|Sa~, une Commission de
i omembres tut nomm6e
Itablir lea Statuts de la
e; elle est compose du
u, don't nous venons de
la formation, et de
Senri Elie et Nemours.
L foodatious de I (Euvre
donc ainsi jet6es, et 6ta- s
solidement s'il faut juger
les noms qui viennent
cit6s. Nous y applaudis-
ians reserve et lui pro-
d6s maintenant notre
ferme concours. Nous
I A present dire un
de son important objet
is son 6tendue.
1a pensae qui I'inspire,c'est
de la Pa trie; des efforts
fallout A nos Pires, et A
o00 prd64cesseurs sur la
RdiHiti, pour la loader
Qelque former quo ce
a moment 4onn6 de
; des monuments,des
Sme, .ui en t-moi-
des tradition s,- quAi
5 tond, des qualit6s, -
qui cra celte Pa tried,
.Ht, late A J'image de


PORT*AU.PRINCg (HAITI) SAMEDI 11 OCTOBRE 1930


ma


fois pratique

tifique


ville an fort de la Cr6te A-
Pierrot est no symbol: caller
6 la recherche de nos souve-
nirs historiques; des coins de
notre petit territoire, et aussi
du territoire de I'Etat voisin
qui nous est historiquement
commun,sur lesquels on peut
situer on fail historique. eth-
sologique, social; 6tablir des
commemorations pat r i o ti-
ques; aider A la recoustitu-
tion du passe de notre Haiti
aussi bien qu'il peut tre per
mis de le rencontrer; consti-
tuer sur de telles foundations
des occasions d6sint6ress6es
de rapprochement entire nos
hommes d'6tude et nos hl6-
ments de valeur; pousser par
ces voies 6lev6es A la creation
de lout ce qui peut coutribuer
i fortifier ae gout de la re-
cherche historique et le culte
de la Patrie.
Ua tel programme, par I'i-
d6al qu'il comports, ne peut
que mdriter le concours et
I'encouragement de tous. Aus-
si, taisons-nous appel A tous
sans distinctions en prenuut
sur nous d'atfirmer et de
croire qu'un tel domain ex-
clut forc6ment la politique
active et ses contingencies d6.
primantes.


Propos

cachetes


A Chicago, parait-il, 1es voleurs
s'en donnent A coeur joie.
Comment la femme mwme du maire
M. William Hale Thompson, k las
rorte de sa residence, a 6t6 d6pouil-
6e de tous sea hijoux.
Dans la aoir6e, ils out fait dire an
maire qu'ils no tenaient pas particu-
lirement aux bijoux de as femme, et
qu'ila 6taient, en eone.quence, diapo-
i6 a s'en desaisir, centre la baga-
elle de 26.000 dollars, etde cinquante
aisses de BRUM SARTHE CACHETD'OR.
On croit g6neralement que M.
Thompson accepters les dures con-
titions qui suntlui imposes.et qu a-
rant peu as femme sera en measure
do se fire dpouiller A nouveau.


I


ALIX

28 annees
Z 7' - A- .'"~


DrNer aGous

Pour

( SUITE
Dr Gousse et les Humbles
.es jours passent. Piralte est
mort, Benolt Batraville disparu,
Benott Rameau-Pierre-Paul enu
prison. Des nationalists de-
nvienent co-op6rateurs, des co-
opirateurs nationalisles el pen-
dant toute la priode qui a
prkcedA I'introduction do plan
Forbes et qui le suit, il y en a
bien peu qui nont pas fail cornm-
me le chien de I'Evangile sans
computer tous ceux qui.sous pr6-
texte do neutrality coop r6rent
de la Ilaon la plus dangereuse
qua soit au monde,, c'est-A-dire
socialement,c'est-A-dire par blan
comanie. Pendant ce temps lui
le Dr Gousse, il mene la lutte
sur un autre terrain, il continue
son travail parmi les humbles
des faubourgs, les paysans des
montages, aussi bien que par-
mi les classes supdrieures dans
as triple capacity de m6decin,
de pr6dicateur de 1 Evangile et
d'6ducateur. II montre comment
le people juit malgr6 des occur.
nations Atrangsres successives et
malgr6 la dispersion,a conservA
son caractere national. II tait
comprendre A tons qu'ils doi-
vent rester Haltiens et n6gres
malgrd le conquerant.
Le Docteur Gousse, bien
qu'ayant AtA Aleve & Paris. ne se
tait pas un Itiche de la civili-
sation 11 sait ce qu'il taut pren-
dre d'elle, en un mol, trier i'i-
vraie du bon grain, mais il n'ac-
cepte pas en aveugle Ies postu-
lats et les dicta des mailres oc-
cidentaux Nous nous rappelons
bien le beau sermon qu'il eut,
une fois A pr6cher sur ce lexte
du proph~te J4r6mie.
Malheureuse Sion,. n quelles
mains est-lu tombe ?
Que de toisle Secrstaire d Etat


- na --


TUEZ LA
SALE MOUCHI


D It aIa..


Ier aujourd hui hI pierre au Dr
Gousse. ea distant que Mayard
et lui venlent vendre e Pavys.


I


SQu'on s rappelle que Forbes
e \et Vtzina nous ont recommand6
s \ [union de lous les Haaltius I
%4. Jeainot, rainbrr du *.aril*,
,v. o a pas dans la
Sa, 0. r uace ,;.u.e u .I. le Pr6sident
Borno ?
Le Dr Gousse croit que Cons-
ait est veadg sa l6 Voir suits en suiteeaon me. Page*


lotre IIiI


tons et i' ne t Il I e1pas t t
qu'A la fill 1i ,'! oie nous. ons
loute une genieration dc u:j u-
quelaires A la 1 Artaguau.


I I


L -- II


L Educateur
Depais Ia grade r6oeption do
1883 et ensuite 1902, 1 Doc-
7 17 r teur Gousse n'eut qu'une pensae
R YI le relvaement des masses par
l',ducation. 1915 ne lit quoe Ie
de success. ortifier dans cette pens:e.
d~e sLucces. Prensnt toujours en example
.,, r le people d'1sra4l, le people Ir-
-- 'a-- landais, le people Polofais, it
prtchait toujours que par la
1 d't cllture, la lorce de'; caract6re
M0 d st er IS ou ponvait rester peupli mal-
Se,lVal yardlslt r le joug ranger. Aussi
dans cettle oeuvre grandiose ac-
complie par le Pasteur Nosirel
quoi Iherisson dans les arroodisse-
ments deJacmel et de f.eogane
"- iI laut toulour, associer le nom
ET FINS) do Or.Gousse A celui du Pasteur
Lberisson qui est plus grand
Amiricain, Charles Evans Hu que Booker Washington.
goes, tut touch de communi Ce dernier a eu tout A sa dis-
cations 6man6es du Dr Gousse position, Lnais Lherisson et
par I'interm6diaire de son f il, Gousse ont tout c r 6 6 de
Abel Goute,bchoelier As.scien- rien. Ces centres do culture, ces
ces de I'UniversitA de Colgate, coles rurales, ces dispensaires,
oi Hughes avail pris ses dipl6- ce CollAge de Lilo6 oat 6t A6ta-
mes. lt.s tludianuls de Colgate. blis malgrA l'ambiance et sou-
sous la conduite du jeune Abel vent meme en face de I'hosti-
Gousse,adress rent une petition lit6 des pouvoirs. Ce nest pas
A M. Charles Evans Hughes r,- que..'aide financibre 6trang6re
clamant Ie ritablissement des n'ait pas 1l6 ollerte, plus dune
Chambres Lgisltatives en Haiti. tois, mais ces deux pionniers
[La petition tut appuyee par le entendent que I'ouvre rest
Principal de l'Universit6. Le purement national.
Gouvernement de Mr. Borno EUn lait cuneux entire tous :
en lut louch, et Mr. Hughes se il u'y a parmi nos emigres de
retrancha derriere le fameux la Dominicanie et de Cuba que
a s'il y a lieu a de la Constilu- ies Haitiens qui ont pass par
tion de 1918 1'6cole de Lherissonet de Gous-
Voila des lails et it y en a se qui ont conserve en terre
bien d'autres que nous passons 6trangere leur caractere ethni-
sous silence telles que des que et national et y out m6me
rEclamations que firent diverse londA des Aglises dans ces pays.
organizations religieuses des Nous sommes Rtonnds cepen-
Etats-Unis en notre taveur too- Fant que le fel de I'ambition,
jours sugg6rAes par I* D' Gousse de la jalousie, de la mauvaise
d'autres patriots Haitiens. loi ou de l'ignorance se soil em-
Peut-on reprocher au Dr. parA de I'Ame de deux attardes
Gousse d'avoir 6pargn6 des du protestantisme et du nalio-
walheurs incalcilables A la vil- nalisme, lea diacres Persigny
le de Jacmel, en sinterposant Leroy et Normil Posy, pour les
dans laflaire Bouchereau en porter A employer centre le Dr
1U24 ? L 6meue. prenait des Gousse la monstrueuse calom-
proportions inqui6tantes,la fou- nie des 40 ans. Ces deux devols
le ncoutait personnel, la force sersient-ils deux loups que le
arm6e mand6e en toule hate & Pasteur Lherissoa aurait laiss6s
sla Capitale, la voix do Docteur s'introduire dans la bergerie ?
Gousse mit A la raison des lea- It1 laudrait le croire,car des soi-
ders tels que Fulbert Ililaire et disant disciples du Christ au-
Alcius Day. raient eu quelque honte A se
servir aussi b6nevolement d'une
lI y aura toujours de prudent calomnie etd un amensonge aussi
meneurs pour lancer des en- grossiers 1 Quant au trere Leroy.
fants et des inconscients dans naest-il pas le bras droit d'un
la rue. tandis qu'eus its seront certain missionnaire stranger
conforlablement assis d a n squiveultaccaparerl'ouuvre Avan-
leurs coquettes residences en- geique del arrondissement de
veloppis dons les plis soyeux JJacmel?Le DrGousseetsonparti
de leurs robes de Chambre. II croient que tous les Haltiens
n'y a que ces derniers pour je- ont droit A la chose publique
et peuvent avoir la chantf de rt-
tablir le Pays dans son integrity.
...... ... Et ce n'est pas pour ;rien qu'd
met chaque lois sous nos yeux
le tableau de la temme adultAre.
Que ceux qui sont sans p6chli
lettent aux autres la premiere
pierre I
s'. Aujourd'hui nous entendons
parler de purs et d'impurs. Oiu
sont-ils lesa justes ?
Le Dr Gousse o'est pas de e ux-
1 IA qui promettent au people Im
des9ccupation int6.rale d6s leur
prise du pouvoir. Ceux qua pen-
I.sent gains, alet ou lont sem-
S. blant d'oublier le plan Forbes
suquel ils out collabor. Helas !
je craius bien des disillusions
E 6rs ameres pour ce pauvre peu-
ple.Heureusement qu'il n'en se-
t ra pas ainsi A moans que cela noe
I*.olt dans lea dessems de DiPea
s Le Dr Gousse nest pas davis
que Ion cause des surprises
s d sagr6ables au people. Ceux-lA
quai promettent au people de
e passer a pieds joints sur lesa
aei Jclauses du plan Forbes, qu'est-
*S9 S ~ce qu'ils esparent recolter de la
Vague de decouragement et de
a ^ T dtlaitisme qui en raulterait ?
e Coux qui dejA sons les yeasn de
k, ; I'Amincain veulent crer une
e B oligarchie, un na6potisme sont
C" i o en train de creaser la tombe de
ss i ^ la Patrie qua'ds pr6tendemt de-
s l tendre. Ce serail le cas de dire
s. avec M. Emile Elie :
Nones n'avons lait quoe chan-
SXger de tristemse 1


... voil un de not rndacteurs
qui peut A peine travailler main-
tenant. Et cela A cause d'un pe-
lit phono enrout qui, dais le
voisinage, tait tout le temps en-
tendre sa petite voix pauvre et
imalgrelette. Chaque fois qu'il so
met A sa table, en vue d'entre-
preadre la corv&e quotidienne
de sa chronique.I'appareil com-
mence, lui, A chanter. Alors le
pauvre hoinme d6pose m6lan-
coliquement son crayon et ou-
vre son Ame A la musique mi-
serable de ce, appareil de dix
sous qui lui rappelle, dit-il, cha-
que, fois la voix d'une miattre.sse
abandonnee depuis des 'e:ups
et des temps et qui sanglota
tellement le s)ir- inoub!iable do
la grande separation.

... a vu, avnit-hier soir,. lains
un des dancing les plus fr'-
quenlts de Port-au-Prince. un
Monsieur (qui, ivre, s'6tait su-
bitement cru, coinine aux teiups
jadis, un grand chef. 11 voulut
battre les lemmes de 1endroit.
Le patron inlerposa Alors ten-
tant d'user de I'autorile qu'i
s'octroyail, il passa l'ordre au
patron de lermer. Le patron (res
road sourit el se jeltaai sur so,
t0leplhone soana lIolli.'ier de j)-
lice do service. Mais ce n'6ialt
plus la peine, I'homne avait de-
16 disparu.
... voit, chaque jour, sous 1n
des galleries voisines de no're
Rdaction. un pauvre vieil u t
qui depuis des jours Mt des jou.
tissue une nasse. 11 aborde %o ,
travail el le continue toute la
journae avec un came labran-
lable et les autos qui passent et
les femmes aguichantes, tt les
cris des gosses, rien ne d6tour-
no son regard de son travail
qu'il mijote silencieuseinent. ,
songA que ce pauvre est d'un
bel example L. ous les haitiens.
Si chacun laisait come lui sauis
s'inquilter du voisin, sans se
soucier des autres, les afaires
du Pays iraient mieax el pei -
6tre verrait-on moins souveut,-
la place pour l'iutrigue klant
tr6s ltroite,- des irUbciles,des
songe-creux, des arrivistes, des
Strangers, se pavaner au d ar;-
ment d haltiens de valeurs d in i
des fonctions don't ils ne con.
prennent ni le litre, ni la ,'.
leur, ni les obligations.

.a vu, avant-hier, au Gra d
H6tel de France, ulle sce n, -
sez cocasse. Des cair tladcs n J-
vaient A uae table lorslue sul
vint un autre. On 1invita a
bore. Comane ilt est gripped, if
comananda un ginger-ale. Le
g are )i apportaO un ginger-ale,
mnarque While Hock. Cela cottle
une gourde el demise. Celui qui
avait offer lit immindialement
grise mine el paria de ne p.is
payer, pr6textant qu'il avai r-
ellement oflert, mais que, dans
sa pens6e il n'avait ollerl qu'un
grog de cinquante centimes. Dt.
vant cette petite vilanie, celui A
UiI Il .IV.11 ol ol l ; ,
t demand A lirer le grog qa ii
avail commandA el il le lira, en
eflet, centre trois autres grog.
et gagna. Mais malheureuse-
ment celui qui perdit ne fut pas
celui qui avait comms I'inAle.
Stance. Le hazard, trop souvent,
lone ruison A la mulerie et
c'estpourquoi beaucoup degens
coutinuent A croire que la vie
est mal laite.
p.
... a vu, samedi dernier A Sea
ide Inn Eigant,un jeune hom-
me qui arboraif flirement uone
barbiche. Immdiatement aprs
son arrive, des sourires p u-
plhrent routes les 16vres. Mais
comma il est beau et qu'il danse
admirablemujol.t, idanes ou-
blitrent ce ptlit i dicue t ce
fual a qui danrai, avec lui.
Ce sUcts ere u .g e. s,.
ques Jo .ri s, ,' u r d es
barbl h ;L id tuo t d'u, i, .. t.


----- ---




* *~ ->.


PAME-- 2


LA MATIN~ 11 Gotobre 19


, ,,


E i(,
- /, ,
* i .,, ,,,':


Liberte iflalile I raleruihlI
REPI IILIQII ilAll
PROCLAMATION
EUGLNLE ROY
President de la J1i'uihlique
CoNoIrovINs,
Conformiiment iA vos viiux,
Vous allez libricment vous clioi
sir des m itaindituic Mige ,s
Sropagandt s iiiltre s.. 'c,. mon
ouvernemeentil orl d I pur. ti
do ses intentions, .1 I)ri"s oti .s
les m esur' s I )r()10 )1i(,s ;: :, ,e,
sla liber et la. siiit i'.e tes
61ections Nonsavri p i,,'rs ,ii'
on dipit dts conlitigJrinrLt', i'trcC
6nergie el d(6vouit ri ', I (i
de restaur..ion d ins., ., ,, ,,
d6mocraliniues ([i Iii. m, ;a
confiie It, 20 M rs < li :,i. C!
colfirmnie Ic 21 ',l I i p ut i
vote de l'.A ssu hti !, ;.. i ) I,.
Seul, le d .ir qi.e .- 4 I, Hil
Chambres Ltgi'lii\ s oi, n.
I'expressioni (i l.i t ,oln t 11,
tionale, I lls a tiiinit,s l i imldei s
CO.NCHI() 1F:INI,
Je ne st l scia'i i,i \ i.s
exhorter im came elt poi
duration (| i d(lv nit ) p ,lc i., r it
i'exercice de vIos |)l i i vt s
de citoye.s. Nous *. Q a .s .1 in
tournant ditticile die t, ti c \e
de People. .'avcniii idt pa. s .est
entire vos mains. I a,, cc quei
vous aurt.z voulu qui I u11;it.
11 faut i cette lit ire ( O itique,
(it l part de chaqufe ils dl'ilutvi
in conscience cXacle ct i'lnitlli-
Sence nelle el (lihre d(e sus
roils autant que dt .e s ( iv, iiis
Mon Gouveirncieit ;i ini siIis
action d'avoir hionime!, imICI e
inl6graleient rin.ini 1 Mi-
sion. Que chaque alo tl talsst
son devoir, que d, m.in at


*.N:, -.

... . .... ,.
*. ,


Sac
21



till i
M*


- "dl'.


~a:.


course de cette journ6e histori-
i que., mais p6rilleuse, I special
cle d.. note Pays m ui, i vous
teIant I lieu de b i.melie, w>us
veampche dete einmortis par le
lumulie des passsioni
1' to is lton mdis inctemnen,
n(us auroins bien meme de la
t atric
Fail au afais National, c, 10
()O'obr. 1931)


(. E5) R
\ > hiti et 'stir d t ',d. g6i-
Iti1' :d ,', rf i, 19 (e :
il;MA( ES MA.\TUVONIA LUS
ET
LLCOl E MUTL'ELI1.E
C)omii(i" s d(e Iou ri'e. -Mnolo
gue t' ,olt ,ar lI'monlro.
Le. car,' sd (Intrc se sni 2
01 3 go utI'c.s,
N. B. L'artisle FMlix Cler-
louilt se Itra entendre dans ses
iieillcures cr6+'Mons


A Despinose

Dtim wnche main. A sept henres
. I denlie, on Cilebrern a Des-
pj nose, la fAtv de Sainle fThcrse
die I'lntanf-J6sus. 11 y aura, A
cette occasion, nesse A sept heu-
res et demie. lnsuite on pro
cessionnera autour de la cha-
pelle.


Le M onde AG ..... .... .

lariages-En l'Eglise duo I
:e ( oeu s' ra bAni le mardi
O tobrt-e courant A 6 h ures
.olr, le marriage d M. Pierre
Sejournd avec M*"e Rita Ba I
is.
i"d. tu s I< nm; linen's au dis-


En i'Eghse St Joseph, la
B16ndiction Nuptiale sera don.
nee le samedi 25 Octobre con-
rant A 5 heues de 1'amps-midi
A Melle Marie Stephen et M.Wa.
dish Acrouch.
Tous nos soahails de bonbeur.

M&NAWQRKSI
Pour tehidir tous ti'saU
LAINE, COfrP/N, .Ik., etc...
auoun fl -ouitt n'6gde

"La AURESOvE'
En vente A Port au-Prhim : PhrTwncieW. BUCH
Pharmacie Euiginie FPEROVT, 41, Place Volli6re.
et tourt bonnues ma ds s de Hi ttl.
r betlAuos* gr.tit et fr.ncO sur demaedst lad6"
i V" C. FERCOQ. & ASNIRES (Sebile) Pme

LFONS BE PIANO
Avec Iouverture de I'ann6e
scol;ire, les meres de famille
vont stirement fire recom
mencer A leurs enlants leurs
leonsdesolf6geet de piano.Si
des elle- desirent qni'ilf fps ent
progr6s rapides et posstden I
fond 'et art de la mnsique
nli n'ndmet ns Irla mediocritb,
ell-. i 'ont qu'a s'adresser A
la giande rtiste qu'est Mme
Jc'." M gl, i;e q ,i. A deq
C>,(di-io's trees a, tafige eq,
Ic r ,ionnera rlei e et en itre
i N. Gousios



1) N. Gousse


Siile de la 16,e pahe
-0-
tantin Mayard est I'homme de
I'heure, le nouveau Streseman
qui tera aboutir un Locarno
entire nous et les Elais-Unis. II
a adopt le programme de Cons-
tantin Mayard parce que ce pro-
gramme est rationnel, construe-
tit et majorilaire.C'est pourquoi
un ouvner tel que le Dr Gou-se
dotn &,re Seia',eur de Isa Rpu-
Itque. Qu'importent les men
souges, le,. calommes insensoes
cni re ic mayardisme I
Cris impuissants I Fureurs bi
zarres I Mais le dieu, poursui-
vant sa carnrire, versait des tor
rents de lumiere sur ses obscurs
I blasphfrmateurs I
VERITAS


'SIMMONS.



I 6 trtfnsn9*Hmf9tfrU


I'l I, .(), SO I I 'st la hi)se dti confor dans le I:t.
A triav, i, It: o.i- entier, on ne saurait trouver de meilleurs
Illts q.' a,.1 I,. V1 i s par SIMMONS.Ils sont tabriqa~s scientiflque-
ument pouri ttssi au ttenmps et oflrir le plus de contort au dormeur.
On ne peul pas ',re i I'aise sans un lon sommier. et ce serait une
folie do )' 1('" n b n mI I tl tl' in mauvais so:nmier. Les som-
miers SII"O()NS so-i' hais pour uri sage constant et ils durent
indlininucnt.
Les sommiers SIMMONS sont tabriqu6s dans des styles si varies
que tout le mon' i peut les acheter et se procurer du contort en
dormant.

En vente dans tous les bons magasins d'ameublement.


Iiepresenti par :
V t or N. MANSOUR a "
.u.Hux A-86 ; Phone 3417
Port-au- Prince, Hatli.


LES BELL2E



Avis
Du Dfpartementde la Poli
On peut d6s mainte
se procurer les plaqut
v6hicules pour l'ana6e
au Bureau de la Police
plaques ne doivent etr(
c6es sur les vehicles q
16 Janvier 19J1 et auncu
hicule ne seia permit
circuler sans ilre mun
cos plaques apris le 21
vier 1931.
Poit-au-Priuce, le.2 (
bre 1930.
C.'I. MURRAY
Major, Gar:le d'Hai
I Chit de la Pol


KVEER'S GARAGE

Distribuleur r
RUE PAVEE PORT-AU-PRINCE ( HAITI )
PHONE: 22'4 &A 2318.

I AUTOS DE LA WI LLYS OVERLAE



Grand Cafe de France
ice Sous la direction avisee et intelligence de Monsieur Fran i
enan.t uois Giraldi qui est devenu I'associ6 de Monsieur Patrizi. I1s
es de ropri6taire de cetl tablissement qui n'a pas d'6gal,leGRANi
1931 CAFt. DE FRANCE, offre a ses aimables et distingeis clhen.t
0. Ces les consommations les plus fines, les vins de t utes prove
e pla- nuances les plus choisis, Cigares et, Cigarettes, Sandwich i
|ue le varies, A des pvix defiant toute concurrence.
i v6 L'accueil le plus s)mpathique continuera A Etre le ,m.
is de icur attrait du Grand Cate de France.


i de
Jan-

O3to-


Ii.
ice.


4*1
A "t*' S.,;* S
A'VI -'p -..d .. .




d .' .: *i , 'r ..... ,.'rot
ion rn. .i.'r.." .:; ;, ,'/:,,.'.'I r.


La fie de ce 'oir A C -a' VariLtes
Qo'on se rappelle qei c'eat
cc soir, AI 8 heure-, qu'aura
lieui, Cin, Vari6tks,la reprise
de al Ecole Mutuelle- et Gri-
maces Matrimoniales t ces 2
pieces qui ont eu le gre suc
c6s de fou rire, mardi soir.-
Les acte rs qui ont t616 trks
V -1,1 11It e surp sseront
encore s i 1 y ;,ura, en
outre, un monologue creole
par Pomiro et I'artiste Cler
Qmont se tera entendre dana
Isea meillet res compositions.
C'est one this belle 1ete G
laquelle nous coi.vions le
pu blic.
Qu'on y sille donc en Ifoie.
E .ntre: 2 Gourdes


PATRIZI & Co
T6dlphone 2341.


.- - - --


* Wi~tablginui


DICTOL iii, d.

deo posds 3sIEO
Cd, pat tle.aspls.E

M.m. e&m ili.im. ,smb.; W.
AM beuci ue useim ow 4 Mj.
abs. Jt ni n ls... m h .....
I-s DsNTOL u"WNM.
4b Ito M ,,h
6 a n drs. ... s..


CADEAUPow-=le
& t 6 s- m .--I.,
m .k.m mod .em... boili O .
V b* h s- mm-.


*i4 '. <


S* ,. .f RMt,,T;0 DE5S OS.
; rr ir, '
^ '-'-v 05.


P


~riCt-~-- --Y1 I I I ~p~yc~-nS~T~.~~rS~.~rr~t~~~2~:- ~8tn-Y--p-r~-l~ M-a~- 1 111 1 I I - I


~7~f


~~,~__


__ II -- II


- -~-


- ;rt5, .. X d ,m u .J,31.-. . - ......, --


40'.....--


.-
i m fe~~~~~i-i2f CIO' '' *. ^i - f~
^i~M~fw^C M^._r .*.**-'


I







L MA I %-'] Icktobre 1P93


F ~
~

~ \ N~. 4>
I


S Le rBdment doe scemulateu
ID n'est pas meeurN per l
Sou taille d'une voiture. Les
leunr EXIDB dosnem
MV blen dan tutte lee vol.
a" aet per tousles temp&. D E i e
lions d'autoobilte ot L'ACCUMULATIM DO
Sofsts. p l ONaVIi
KNEER'S GARAGE, Poet4u.Prince
TBELECTRIC STORAGE BATTERY CO., Philadelphle, *.U. d'A.






s R r qeraelu rsl,
SPlIa de 500.000 propridtaires.
pagen centime n'ad t6 d6pens6 pour reparation par au
d' Sea


-, i':~ ..


4S~ *~*'%~


6G6


tculag / is maux de tIWe
et de la mnvioalie en 30 mi
outes. Arrlie un froid le pre
mier jouret la maluris en 3,
jours.
666 cm o 4im missi
L'Viseigomeint done i
LINSTITUT TIPiENHAUER
Doilt ~oi erill-ene aa s'rieit
de I'organisation.


Lire


ioire 4e. Page


D6barrassez votre maison des Blattes

Dcuou1itintes avec le FLY-TOX.


iA ]
i* ^I

I.'^


FLY-TOX extermine r,-

pidemcnt les Blattes

et tous les autres insec-

tes des sept dancers.
(s blaites so li'ient tout ce qu'elle.s to, iclient; v e
nourrituriti el Fir nl ine Iicue voIus resp)irez. I'lIns gra; es
encore, clles transmeltent les parasites inteslinialcs 'e
animaux aux humans, causant beaucoup de siltCira.n a
et des mnortalites incalculables.
Usez du pouvoir miortel du FLy TOX poutr exiermiiier
les scl)t dangers et tonts les aulres insec'es (Ictilv tis.
Cel insecticide, scieritfiq inemeut prepnarc, est i.inill ii t,
no tatche p.Is vt cst d('unie odcur ag, cble. 'l'o s I. 11.1-
gasius veudent le FLY TOX dans des lerblancs b)lewi et
vous garantissent le remboursement (de votre argent si
vous n'etes pas satistaits.


Le. sept
dan e rs
BlIlte.s
Pu'i ies
Mouch
Vl i s
I'I,;x

Is iIte ta t i -

etc. Quelki. i
nils o0 toiis
soil loll jois
O 'W k I I S i.' l
Siil tI IraI e
1url nOl, l' d ma
1n11l.
~--V ,


N


I CERTIFIED KILLING


ASSUREZ-VOUS
a la


& Life


Assurance Corporation Ltd.
de Perth ('Scothl:d )
Car lIa GENEIAL v -st une des plus puiants at des pl s v esites Ia e
die ce Irs. Le smlil ne am cochs jamals tsr son chami) d'lltioI qIi -mbai I l
9 P9oj1'ee"tre insendie souvreat assi les ,lt .4emoqnis , Ia In )( ntc
s Polij" pour Automobils Aotivrent vols, islidie,:malveiilIac'. idoii-iniagi-
9so9ts i autrui danl sa personae ou dans ses bioes.
Sm Polices Maritinmes mises par sea braunies d'iurope sont pa,;';le on [1Hajti.
So Polices contre accidents soot val.btes dans Fuujvers eti' i .. s voy-
mUs devraetl done prendre la prictution doe m unsrd'uuc police ,n ,, wccidt.n'
dirs mol4s 40 dollars, ia prime annoelle o'Atant qurrie 1/ 2/. :rs tU. C
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cave,
Agent GCuArum l p" iri is, t
BOLS-AGwTrs ort-e-Pnu '-1,
NAA liLAO AW Jtbaq.


wp ..-.


PA 'd 9


General Accident Fire


--~---* :---R~-;`:;~-``-~r ---,-----I-. I__. ~_ ~~_ ~~~_~__~~~_~ ~ _____ _~ ___~~__ ___~_ _~_~____ ~_______~__ ____ ___ __ ~______ _ ____~~


~i~3P ~ I ver


. I I


- r -I-- r-- -- I C


'I


- I .-L j


..- .---.--~~---UI~.-.


*











,Sarned

11 Octobre 193()


Le Matin


24 ANNiE ptial7
Port-au-Prince
T616phone : 2242


4 PAOGS


-. --..-_ .--.-- a .=.-


:'a

/ -;'"


:o ~


* *.. 01


a3


i testing


Pour rester en bwme
sante prenez chaeqVe
soir an comprimE ie
JUsOL,

I r.carrlt ,'ristIlqiar' ril Jiiut. teen)nrTe
'. ,jif. ..nil 1. ioucenir M ta 1 fidolttb
I j Jte t ., ta'ro l hijon.imlionn i I I(A
- Alar I chef *|. i s tasi itT r al ,
'. a i :. pr. Ir al-r l.ed 1air l'li.
.-| r .'a l -i,', .- l ( ,. t. r. .(maa l .lrt:'.w
I*' i 'i.p Ctaliiati ...-' )u irritlnt 4
a r, m, ,-ir.O ii tail r l'i de 8 i c- m l a.
*iltlra aii q,1 feat atu JdIol k liaUa f
dI chatoi dle femm.. de. cnl',nILh idef
Aicillarws el Atrim chr, ef dr rtimde tomMiowle
4 In rok'Mk Er d viAft b dor tlmforlItse.


e 1 -rea : d o 'lVtoete





fces Biireaix tie Vote


ler.e thruiscripti0o ;
( SIrrel ', S lo I in l. le )
l,'r /Hu'i',, ri/u, nal ,it'
l'air ( Set'ion A.\~r )
No 1 a ()()

(I)' Jea ,ty. )
V\i(( IPrsi(de(t:iules inimou
\ sssse'irs :
Stinner (Gjillard 11, IP. S won
1). M uass:iult S. Piradel
i harles Jeau L.C.iL.herisson
SFtbius DIviella C. Mayard
S.t-ne lIure(l : I 'col Smith
Duples sY (flue ,Iu Centre)
No 501 ai 1001
Pre.,ident : Victor Panayot'
I). .1iinniiot) V\ice president;
lIg,Ard M ) ,*,"S.Vin'ent Asses.
Aristodo ne Vaval D)r.Jeanly
Felix A rgilag.s .lolibois tils
Seraphin \Volc\'.L C liherisson
Marcel Muzac' S. Pradel
3 /,il lB)il'lil
I/'(cole/ Seltib \ ILLEI A LEl'
(Boulevard des Veuves)
No 1(1002 a 1.191
Prcsidleni Min, ice Char-
leumers,II.1'. Sunnon; Vice rrc-
sid(ent: .con Li lean I)r .1.
Montas, Asscssours : Franqois
1). Manig:it L. Nau. Itaymond
Guill.aumine. Dr IP. C,)le,C:i(liea
Lmy i. I)o)ucel. 1.t1 I.' lbis
sicre P. I licour,.
46mne Bureau
Gare P. t.S. (portual St Jospl)h
No 1192 Ai 19i91
u'rei Itilen : Jeseph Ctirvalhlo
S. Vincent. Vice prbsi(leii :
raul Ii )uchercau E Janvier


Asses. I). Lecorps I) .Itanmnot
Pierre DIes lunes i t..S :'Inonn
' leme-it /Zaphyr I).Hlypplite
l.ernan 1I urand, iP.H 'l court
5eine Bureaut
Ecole ltidustrielle ( Avenue
Dessldines) No 1992 ai 2490
President : Niilan I Vichel
P.1ulilcotrt; Vice Presideut :
Klcber Jacob S Prailel, Asecs
BIichlarl instantnt l)r (Gouiss
iony Belatils A.Pierre-Paul
Berthier Nairchet Jolit)ois filts
Alg. Lilavois S.Vincent
in(;e Bur'ea: u
Etcole liduitrielle
( i'e-6 Asile C)mninunal)
No 2191 a 29)81
iresiilent : Bien-Aim6 I lyp-
poite., Dr Cole. vice-.r6si-
Jleut.Cleinfnt Pot hel A.Doucet
As..Il. Latmarque P. lludicourt
Maurice Dl)brosse l)r Moulas
Emil Hose S. 1'radel
Emile Malval J.Jolibois

7'me Bureau
Ecole .1. I. ichoux
(IE1 lace St Joseph)
No 2987 a 3486
Presid, nt : Racster Racine
Sannon vice president : Vic-
for Geltrard I B JCesar Asses
iJoseph Cantave ,. Mayard
F ernmnd Smithl M I) Charles
lam. l)ur.rscan A.t'itrre-lPaul
.lustin Bois 1). Hypp'lite
8eiie ltireau
\larchlc V ili 'a ( Fiai I ie rue
Ies CsaSrs' No:3187 398t~
I.Jan-ider it ; Vi.brin Clent : no
1,.Janvier: vice r-csidleti: H.K


Li venture L.C.Lh6risson. As
sesseurs Fred6ric Nisobs S.
Pradel.Paul Emile H.P. Sannon
Louis Bastien Dr Cole
I lermann Chincy G.S6journ6
96 ne Bureau
NMarch6 Valli6 e ( Facade rue
Traversi6re- No 3987 a 4487
President ; Edouard Xantus
F B.C6sar; vice Pr6sident Luc
Ueaubcuf, Dr Jeanty ; Asses.
Ilugues Casseus Dr Gousse
Esmaugar Vincent P. Hudic.
Marcel Gouraige C. Mayard
Frank Dambreville "j. Nau

106me Bureau Halle
Alix Roy ( Rte d( Quai nr6a
Estve ) No 4488 A 4988
President; Berthony Vieux
J.Joliboisfils; Vice Pr6sident
Marcel Casimir. D.Hyppolite
Hannabal Denis Dr Montas
Felix Cassy IH. H Sannon
',Christian Fortin F.B. Cesar
Jonathas Bias M D.Charles
1 lie Bureau- Halle Alix
Roy (Rue du Quai pris H6tel
de France-No 4989 i 5488
president : Cinna Edmond
Dr Cole. Vice President:; Q.
M Pierre(Jolih)is; Aiseaseurs
Cherism6 PierrePierre.Jean'y
1le6ment Nircisse. Nau. Ver
anaud Duviella. Janvier, Vv6
Jeaunot,Dr Jeanty.

1 2eme Bureau-H6tel de Ville
N ) 5489 1988
president Le )nce Qualo, Dr
.I.Montas ; Vice president Oc-
faris Dutresne P. Hudicourt,


Insurance Cot




Une des Iplus fortes COMPAGNIES


CANADIENNES d'ASSURANCE


sur a VIE


SEUG. Le BOSSE &-Co1,

Agents Generaux,


'Wi


lmmiatnuel vii, M. D. Lhailes, .aEL En vu, do lI "iole 57 d& I
Calixte Martin Ancion, Dr Mon- )"^ | 6 a rtil t_-
las, Frizner Pierre Louis, So. oitdeltoraee, 026ne Ua 1
joupn t" "" ,MM. .i. Candidate au
66me Bureau i Bole P:erre. DWblo Traitement el A la .Chambr e qi
Faubert, Rue du People our fa _Iralent taire.saivre daos
No 2501 t3i0ol. Ew ... nh tains bureaux de vote in o
PrdtMai: David Borjes, Dou e .nusn t t li ctorales, S oat pi
ct; Viewpredeint s Codomir "dL a dttnt deaie rveniro a t M
Just, Jesanot; asesseurs: Her- tione a d, Lorsqum on la A fr-miran
s-A.. .... N 2 a donneavec du Vicks, ekaiin au Pridile 9 OcW 01
! ls NauFr. es rhumes. de es f naeIs.liste do 1le. re
Iote d, Vosemo-pr, Lorimer nsle "droguage fa.it. L pride wt,
Dini-Lventure, Geor es |- () r. qDuo |....a.
Pp" 76d Bureau Kioque do "du o D mont inhaless tout draft Poent auerlic.... O
bel-Air, No 3002 A3501. danslea vos piratoire ; Port.au rrce,9O,



M Vc oulage a( B i a.EdA
- .1 & .Jb ,-- --t.- i- u.Fa.


F


4.I..


.,d- -,


Constipation
Enterite
Vertiges
Dycipepsie
.vl ." i ,


Nouvelles do St.
Octubre 193.
Apr6s trois moiad'uone Ila
tan!'6t trts animr6e ; ta
d'une roideur mdme inqnit
tanle. la liste 6lectorale a
Sferm&e le 3 du courant.
Pour les Arrondissement s
Saint.Marc et de DessdinUl
f en voici Ia nomenclature:
Saiut-Marc 9,064 6lecteugg
Verrettes 3,071
Petite Rivibre
Ar'tiboc ite 4,728
Etes Vous Aussri sarmadnte 3 TON PLUS LW*C )essalines 3,085
[Grade-Saline 1,755
Quni Vous Souriet? Quarter de
D.strats. rguliers et une tallO ternequilegrecu"std & Desdnes 869
attrayante sont chose charmante, lea gernme buccsaux t l Jea u qu A
one i juste ..M. Mais ces avan- culset Qels S rot les hre
ageS ne serve do ienn une 6luS des deux arroudIa
Le&mn, mo sir quele it d d 1 '1 as de de a sift o d? t I C q c q.l
ATrRAIT... de I'ESPRIT...de ois -. 10ments? Mystere I Chau etic.
ViV T lii avec D loue date In@. tenaiste on t
Is ,Cr .. Henais Pnt avec.eon. o doso r. didst se croit djil un valm.
Votres ouri edevraitrivier deux qu' toent nu It -den queur ; Sis jurent d i
ranges tde dents blanches perl'es, queltS doivet re ne sato mp*.
Nbiouissantes de beaut. Les dents tiSue rt chaque in..tr. c dE P .
rsiouomt ale;Vicer* I idore, Dir 4o01m
qui nt teintdes et jauntres sE o dent Ele e t v.tacule ,at 111 Le r6sultst e I'urne du
les ennemies d e la beaut, de la san- ddmoe le Ii d urllionsuee d
niesenauses ar 0 s _, do Rue s Dsr"lee Jdire P le.|o. de Oidatob a
tl et du boinheur. La manikre rai omt Ieprtuntduos dcalet dir, Ie mot de v rit4, eta
so l,,dedtenr les dentsUd'un blanC DiPrievousiquet Mda emtsin oeo p comme par It epass. I.
cslatant est dee sservir d'un deni- blanches, r.Ayounaates, serve o u .s d
frice qui cnalvera la pellicule jaune KOLYNOS le relourlera au Dorlal
Z et b aucoup comprendt C
S oquon ne s'improvise
n.d ,r"I Os H, -,' tin heom ne politique,
S I uae~1 i'espace d'un martin.
Les badandIs eux-mdg,"
cnflits to, jou;s m6chants-


A I'ar6me dllicat, de Josepk
JL Baptiste'e.let al trs irLa Jaw.l
Asses. Ernest Alfred S.Vincent chel Beauvoir,.ianvier, Fr6dVric netted a sera done ler a eaSt
Lynce IDuroseau. A. Pre Paul Cole, hWrisson. nVet suerA o
Hermann Smith M. D. Charles 86me Bureau : Ecole Jean- Ce repondant
Leon ierre Dr Jeanty Franqois Cauvin,,Rue du Pe- e-es ae
S Pier ..ople, No 3502 A 4002
136me Bureau-HoteI de Ville, Prsident : Benoi t DHeureaux., dminislralisa 66afrale des poste
N 9 600Hyppolile; Vice-pe'sidet *, Dan Avi paxt
No 959 89 6030. r D t6io. A! mand, Sjournn: asses- Les ld, ct s pour New
President : Fr6d6ric Duvi- seurs Cijus Dautant, Vincent,. e York Euro u ( Via New
gneaud, Pic sident de la Com Ed. Painson, )oucet, Arthur York di.ee 'parle steamrN
mission Communale;Vice Pr6 Isidore, D)r lontas, Athanase rec par le steamer 1
sident, Edgard Laforest E.Jan. M Augste, Laventure. a Maredtini d sceront .erm6 s
vier; assesseurs. Henri Gold W9me Bureau: Ecole Belmour samedi l o .co uramnt.
man C. Mavard, Octavius Hi- Lepin, e e Dr Aubry. Port Princee 10 Octobre
laire B. Cesar: Victor Sada No 4003 A 4508. 19
Jolibois filse F6ix Fabre; S. President: Marc ( ermain, Geor -
(Jo int)s Vies Sp-journt; Vice president : LA
Vncen) V -ictor Louissaint, Dr Cole; asses- *
.re Circonscription,. 2me Sec. eurs : Leon Rinpel.Rosemond, (C m m iss lon
tion de vote Douyon Lavelanet, Dr Gousse,
lr Brea:ATribunaldePaiz Aondr Lesps, Hyppolite, Fran- l
.. .. Esle. --NoIA 500. ois Avin. Jeanty Com m unable!
ier Bureau :Tribunal de Pa (Doos A Jesit uOnl llea i
Section Est Lae, No 1 500. 10me Bure: Ec e or Raele ne dern6relo
President : Joseph atich, Me- Angle Rues Dr Aur Mira-ree d
bre de In Commission Commu- cles, No 04 A 5002.a ux directeurs et directriet
nale; Vice-prbsident : Hubert Pr6sidetnt: Cic&ron Alexandre, d'6tablissements scol.+ _1
Andr6, Nau; assesseurs. Louis Laventure ; Vice-pr6sident : don't les locaux ont t16.et
Desroches, Jnvier, Arthur Bal., Pierre-Dussek, Pierre-Pail; as. sis come Bureaux de
mir, erre ul, Justin Cadet sers : Mnelas Clithandre, u its doivent tenir une
Ch6risson, rce r Csar, Fkliz Diambois, Rose. de leurs 6coles respective
Cole. mond, Franck Sylvain, Sanon, Ia disposition de IAdminlas
S2re Bureau : E -ole Isidore Ultimo Boisette, Dr Jeanly. traction Communale ds IW'
Boisrond Poste-Marchand. _116me Bureau- ; Ecole Jaseph uadi 13 Octobre
PrNo 01 a 1000. 1 Courloi ( ue Pv6e en- lace ide Ceux done les maisons d
President: Ernst ThibaultPra-il a Glai,'e ) N, a003 c 5 o e wlt 55 ,4ae O.
del; Vice-prsudernt: LAon Viard, Prsident: Gbinau Vixi (M. D. co eurnt 616 troves Iju
Dr Gousse; assesseurs: Maurice Charles ), vice-president Alciuscermes st pri6s de
D1lille, Dr Jeanty, Louis Thony, Lysius(Loventure) Assesseur, : parvenir les clets de ces 10"
SC6sar, Ferdinand Jn Jacques, Frangois Bistoury (Or P. Cole), caux la Commune sam
Hyppolite, Justin Mills, Rose- Andr6 Errid (Roscemnond).Gesner au pluMs tard et leur attend
mood. Auguste (Jesano), Henri Rou- est attire d'une taon pa
3 Bureau : Lyce Ption zier (Dr Gousse). culi6re sur P art. 73 de a
m No 14101 1500. 126.e Bureau: Ecole Th6o- 6lectorale ainsi cou 1u:
President : Prosper Legroq, phile Martin (Lalue). Art. 73 Toot fonc
SMontas; Vice po6sident : J. B* No 5505 A 5639 naireemploy6 publicqula
Richard, Nau; assesseurs : An- Piksident:Auguste Paul(de la us6 on tent6 d'user de
I tome Lubin, Pierre-Paul, CiE- Commission Communale),vice- antrit -oor infflnev cr-
ment E. Coicou, Douces, Andr6 pr sideot Leon Durand(Sanon), atri ....r in "let _r
Paul Emile, Lhtrieson, Ien6 A. Assess rs: Louis Abellar' c taasider l cuin1e ayian
Isidore, Laventure. (Doocet) uinius Aur61us ( HIdi. .,m .ystl
4tme Bureau : Ecole Indus- cour),Frangeu itgaud(Pradel), misn attentat cootrela C
Irialie, Place de la Cathedrale. ArtIbr purosePu (Pierte Paul). titution,et punl contorm6emle
o 1h0 0. au Code Ptnal.
President : Hermann lienjamin, Le Pr~sident,
Dr Gousse; Vice president : -le. I (S.) .Fr6d6ric DUVIGN
Francois Joseph, M. D. Charle; Conasopolitan iar' Les Membres,
assesseurs: Osmmn Simon, Pier- Rue du lor Per.pros de I'elten I (S) Jh RICH[,.
re-Paul, Ernest Clodius, Vn* Mime MARIA. BERTHET I (S) Aug. Ed.PAUL.
cent, Maurice Jeanno', Jeannot, COnsommations de ler choix. "
Charles BRicot, Jolibois.. u Distinction et bon otit.* Invite MM le. residentss 4
trielle, Place de la Cath+drale, ..Vice-Pr~sidents desBuresm
No 2001 A 2500., "- de VoteiA ue r6union i PIHI
President : Rapheal Argil'gos, __tel de VI1e le samedl 11 l
Pierre-Paul; Vice pr~sudent : ___ bre courant 6 heaee l
I LAlio Louissaint, C Roiemond; !'apr6s midi.
asbeasears: lterne Rey, Douce,


II I II I ,._ __ a~ll II I '


7-7


~~--~I"CI~C




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs