PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04947
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-07-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04947

Full Text





nlment Magloire
DIRECTEURI

Ita RUE AMERICAINE3 1358
TELEPHONE N6.2242

a bANNEf" N* 6813


.La prodeBe rn.sisl, aus u.e
raises eclaire, e dans nne sa,
gesse *astanle, dans lart de .e
readire par de justes relletions.

DIEMARTls


- -- --S--. _i


PORT40PRINCE (HAITI)


--- -
MARDI 7 OCTO


MAYARD


nest pas de

ceux-Ia'


Snsrappelleque danson
s.tr Haiti intaitul6 Qu
Haiti, M. Fletcher, Mem.
de la Commission Forbes,
carr6ment accuse certain
a voir, en stance priv6e,
6 le maintien de I'Occu-
tandis qu'en stance pu-
ils vocil6raient centre
'Us oppelaientle regimebi-
l. Eh bien, notre ami
tin Mayard nest pas de
Voici ce qu'A ce sujet
l1. W. While qui, come
Hb sit, fut membre aussi de
issaionl Forbes

i&Ps avoir 6t6 absent de
pin pendant huil jours,je
uIi rmon bureau, a mon
'Otre letire dans laquelle
que I'accusation a 0t6
I(tre M. Mayard quil
lari A la Commission
I au printemps dererer,
slf partisan de prolon.
ls I'occupation am6-
.Ls archives de la com-
montrent quil n'a pas
declaration et autant
l 'ensouviens, il n'a pas
diclaratio'n priv6e.
i he' desire prendre aucune
'dans l'lec'ion pr6siden-
lidas un sens ou dans un
imais il me semb!e que la
6.me command de fire
declaration ..
| lvoili comment Mayard est
Sblanc come neige de
les accusations stupides
centre lui. Mais quel
"ces candidates A la Presi-
dont parole M. Fletcher
is6ance publique, avec-
t.contre les amnricaius
otn, en stance secrete, insis-
poor le maintien de I Oc.
tion en Haiti? C'est cela
faudrait savoir A la veille
grandeconsultation natio-
tquse fai dans sept jours.



I ondanites
d6ric Doletouches
dredi soir,a Sea Side Inn,
Amis de M. Frederic Des-
IChef de Bureau au D6-
uat des Relations Ext6-
lot oftraient un diner 6
on de son manage avec
GnOe T. Laleau, c6r6mnonie
lieu, le 8 dece mois,
Cle iuntimit6 A cause du
ntde la tamilleLaleau.
jones mari6s seronicon-
l'autel par Madame Dr
Dalencour et M. Ldon


TWTIN pr6sente ses meil.
1 de bonheur au jeu -
sltingu6 couple.


SClements
di est revenue de New-
I il avait 616 en voyage
II M. Clements. Le syxm-
40 directeur de Ia G Co-
Line* a repris itnm&-
t la direction de ses

aIN lui pr6sente ses
S eux de bon se6jir A
i'rince ou ii ne co "pte
e amis ..


Srrestations
wdi mir, M. BontA proc&-
rarrestation de quelques
I 6 Portail de la Croix-
.*4 Contrairemeut
8 de police, ces
Slaient arms qui de
(q u e revolver. On
ppr, Julhends Vil, e.
Pereira. Jules Vil, etc.,


I
i


-

jlig dimlanche un conm-
Sd'mincendie a la
an Cafe de Saintus.
Acommnuniqu6 .a la
par le four d un: .des
Its chinois du quarter.
sens alertt arriv6rent
Ot l"incendie ful cir-
pa.l


L'Ideal lihui


ALIX ROY

28 annees de success.


Autour de deux Opinions




( Voir le No du ler Oclobre)
Pour la derniere annde fiscal ses, et dans les gageures d
flnissant le 30 Septembre 1929 coq.
Importation g6ntrale de ia Re- Au :surplus, on ne doit pa
publique s'est Alev6e A une va-. mcounaltre que dans une par
leor Cit de Udes. 86.189.612.00 tie de nos changes avec I'Mtran
de quarante pays d'origine don't gei, interventionn ambricain
lts Etats-Unis sont pour Gdes. est venue y rentrer pour un
(60.205,728,00, c'est-A-dire 69 85 part que la statistique ne sau
pour 100 de importation total. rait enregistrer, come il en es
Daprts le decomple de ces mar- nour beaucoup d'autres chose
chandises, il en est une quant'6 qaui entreat et qui soutent d
deG. 17,714,164,00 allant aux be pays et don't on ne se dou,
soinsdutravanique r6clamentl Its pas. C'est ainsi que si sur le
industries,l agriculture N tiona- emargements budgetaires en la
les, les travauxd- I'Eat dans hs veur des fonctioniaaires et em
entreprises publiques et Corn- ploys ambricains en flaili, il
munales, 'bhygiene et r'instruc- a une certain some qui s'ei
tion publiques etc. etc. va du pays, il y en a an
Cetlte derni6re some repre- tant qui y rentre au b ndfic
senate un peu plus d'un cinquie- d'autres strangers et venant d
me de notre importation, ce qui sources amnricaines, tels que I
Veut dire que celle-ci en a OtW Rocklfeller Funds, Ia Croix
la partie productive compose Rouge, les Missions Prolestan
de M chines Agricoles, camions tes et le Tresor des Etats-Unis
et v6hicules, ciment, huile pour De ce dernier seulement, il ren
industries, m6taux et outils, cor- tre annuellement dans la Repu
dages, peaux, fer en barres, blique, en argent, pres d'un
instruments aratoires et outils, million deux cent cinquante
tuyaux et accessoires, flls de ter mi44e dollars, allant au service
et 61ectriques, t61es pour cons- de aviation, des Marines Corps
traction, machines et appareils des Ing6nieurs ambricavis de hI
61ectriques, machines d'inpri- Direction des Travaux Publica
series et de lithographic, mnatA- des Docteurs du Service d'lly
riaux pour industries, il, ficelleet giene, des oflicieis americain,
sacs, gasoline, naphte, produlls de la Girde qui dmargent auss
chimiquesindustriels.Etlesedis- au Dudget de leur pays.
tingue de nos anciennes impor- Ce fut ainsi que dins iun, des
stations sur la liste des articles et s6ances du S&nat amricnrii, ,
products strangers don't beau- propos de la levee de 1'O cu-
coup ne flgurent plus ou sont pation, un des leaders de I tIe-
portes pour des quaitlites 1ist- soccupation id6clara que ce'te
gnlliantes et de peu de valeu:: Oicupatron coltait Irop chore
tels que le tabac, la tnanlegue aus Elats-Unis qui n'en retire
succ6dante, le cognac et la bere, aucune compensation pouvant
les boissons et eaux gazeuses, le balancer routes les lortes de-
macaroni et les verm icel es, les penses qu'elle n6cessite.
chapeaux de paille A bon mar En sus de ces kchaiges qui
dch, les pantoulles,les tiquettes peuvent se balancer, il y a it
et sachets impilmds, h'avoine, conslatcr le capital que s'est
son, loin et mais, la glace, les donn6 I Etat, en dotant le pays
gros meubles, les collections, de routes, de locaux, de mag i-
bonnets, layettes et lingerie fine, sins g6ndraux ayant stock, ce
les carreaux, brlques et mosal- qu'on ne possedait pas avant.
que,ces marchandises d6passant Au coutraire, dans nos anctens
la valoeur otale de notre an- budgets tes trais de locations y
cieune importation il y a trente dtaient poor une tr6s forte som-
ans de cela. me; et aujourd'hui, des Anses-A-
Jusqu'en 1U20,le pays ne pro- Pile A Ouanaminthe, on voit
duisait presque pis de labac; on s'eriger des maisons d'ecole, des
en avait import# 2 183 000 lives dispensaires, des' wharfs, des
centre celles de 91.321 kilos en casernes, des h6pilaux qui n'ont
1929. Si l'on pousse plus loin pas t6E laits n sans argent, ni A
une mmeocompalaison sur tous credit. Tout celd constitute des
les articles dormant I'importa- d6penses de capitalisation qui
lion generale de la R publique, n'ont pas arrete la march rd-
nos dernieres generations seo- guliore des Services Publics, ni
ront ktonneS de savoir qie l'amortissement de la Dette
jusqu'en 1896, la glace qui se Publique don't la balance' neile
consommait seslement A Port- an 31 Juillet 1930 s'Alkve A
au Prince, etait d'uune couran'e 12.81196100 dollars.
importation. Mcie li koia, qui
actuellement te fdbrique, com- Devant toutes ces matnrielles
me la glace, dans toutes nos evidences don't on ne peut pas
grandes villes, vous arrivait de nier les heureuses cons6quen-
la Jamaique, sapis que la fabri- ces, on ne voil pas comment ce
que Ross & Cie, de Beltast, pr6tendu drainage peu. il eXis-
avait ait la prenm re A nous ter jusqu'A tre dans I'espiit de
lane conauaitE c. ite bo,.uson ia goneraltde lutellectuelle hai-
gazeuse qui, aujourd'hui, co .s tienne, une plaie (conintique,
titue une des plus grandes in quand a 1'6poqu- ou argent
dusrines nal.ona!es et est rentree d'Haiti sen allait vis blement
dans la consuklmation rurale o hours du pays pour ne pl is y re-
on la trouve dans toute les ce- h Venir, personnel, pas plus le
remooies, enterremects ou dan- Gouvernement que Is parlicu-


PeW- Adl.oo. t
pamc qu'Vs alait lear f At
distinct et appitiaut. lu
plaiscat quand touts aten


^awnA ~ --
Scurrs SANS FEU--
AU MOUUN-PENDANT 12 HEURES

FLOCNS D'AVOINE 3 MiNUTr
... ,, : w..- _ 2.


Nouvelles de


Etranaer
-0-
R.AD)IO PRESS
4 Octobre.
i Iaungmenl d'eibltmes
S au menuaDiLut delGaribaldi
ROME- Les Reomains vivant
sur le mont du Janicule se sont
r6veill6s aujourd'hui pour trou-
ver re monument equestre de
Garibaldi, liberateur italien, d&-
pouill6 de ses emblomes ma-
;onniques et portant des em-
blatnes neuls lascistes. Pendant
la 6uit, des travaiileurs avaient
enlevt les premiers en y substi-
tuant les derniers.
Costjquence dou surplus de raisins
Senu talilornie
WASHINGTON Des rap-
ports que le problem du sur-
plus des raisins de Calilornie
sera resolu par une augmenta-
tion de production de vin et de
jus de raisin dans les maisons
parliculieres out 1e souunis A
i'a'tiltion du lhDitleur ide la
Prolnbition Amos \Woodcock.
Ce touiLciouiiaire a decuaiL que
les rapportis d une canipagne
pour la vente d(s produits de la
vinge iisminent termentes pre-
sentaleit un point q(u'l ne you-
late tr.iichir isq 'a ce qla'il
se |preun'it devaur lua.It a ia -
tre st'e declarations pr&tiden-
tes (ue la inanulacture du vin
et de la biere la l iaisou pour
usage ivest libie de toue
interli ence I d(rale.
0Uilaralions Idu Prsident IloolH r
lu truinf special du PrIsident
Mlou'ver en route vers I\\ashiny-
lon.- Le President Hloover lt t
tnii belle borme aujourdhbui, en
aIdsant une severe declaration A
I'egard des critiques de son ad-
ministration qui, dit il,reposent
,-culemeut sur Its mialheuieuses
a,Jpdrences de la depression
,Q.urafnte et de ceu\ qui croient
jae ie standard aiue icuin de la
vie devrait tOre dininue : < En
cela, je dillere d'o,i- noi: abso-
lument ,, a allirnzu e P' esidenl
parmi des applaudisseinents, et
dI ajouta :T l'oute et raile de no-
iC e philosphtie auenricaiie crol'ieconstamment It standard
de la vie devient une retraile
dans un ch6mage perp6tuel et
lacceptation d uni pu is de pau-
viet6 pour une grand par.ie de
io:ire people. x
Ila omnuission du P:esidenil llHonr
pour I ob'erration ie a I.iI
W %SHINTION Les Allies
de la Coiniussi1on du Preident
Hoover pour l'obsrivatioa et 1A
mise en vigueur de la Lot out
pris un air definilit d'actlvite
aujourd'hui,couine les dermiers
mat6 iaux turent assembles pour
un meeting de la Conventmosl
Luercredi le premier depuis )uin
dernier. Mise en lace, telle que
la Commission se trouve, de la
possibilile d'0tre requise de lai-
re une declaration detinitive
sur le problem de la prohibi-
ion ; tous ses membres,excepti
Henry W. Anderson de Virginie,
in avocat, ont indrqu6 qu'ils
eraient prAsents quand le mee-
ing se r6unira.
ouveaux massacres par lea Turesa
LONlnH S- Une depeche de
l I'Exchange Telegrapli de J6-
usalem a rapport sans confir-
mation aujourd'huique lesTurcs
>nt. massacre 3.500 homes,
emmes et enlhnts et detruit
beaucoup de villages dana le dis-
rnct deZddn.La co respondance
le d'Exchange Telegrapths rap-
porte aussi sans confirmation
qUe des bombardements turcs
areaens avaient tnA des centaines
de personnes dans les districts
de Dtelmarck et Tondruck.


liher, no s'en prkoccupait point.
C'est donc plut6t a regretter
qeI on n e'en rendit pas bien
compile depuis bien longtemps
avant les Avdnemeuts intnrieurs
i ( n, arrives A leur paroxysme,
a enasient, en 1915, m'nterven-
tion arm6e des Etats-Uois dans
nos ataires. Car, au plus grand
bonheur de la RApublique
d'daiti dans sa lalouse souve-
rainett, cette interveutioa u'eut
pas eu lieu, et IEtat laitien au
rait ete encore plus riche et le
people beaucoup moins pauvre.
CHARL.Es VORBE.
, (La fin d remain)


e

is

e
e


it

s
I-

y
nl



S.
e
e





e
S,

a

-1
-
























I



In
,
.


Explouio dams la mall du Palmis
de B rkingbao
LONDLES. -ine mystorieuse
explosion p mi la malle adres-
seIe au pal its de pBuckingham
auA district ile Whitehall bless
aujourd'hui quatre employs
des posies, endommagea un ca-
mion et mit en action les ope-
rateurs de Scotland Yard et
d'autres agencies gouvernemen-
tales. L'explosior.seut lieu dans
le camion de la mall qu'on
chargeait lAla section central
de sortie du.bureau de post.
L'int6rit otficiel tut intensifi6
par le lait que e district auquel
le sac tut consign contenait la
residence olficielle du Souve-
rain. LT'vening Standard a de-
clare qu'l comprend que le sac
dans lequel I'explosion se de-
clara contenait laW malle
adressCe au palais de Buckin-
gham.

IiamBailles priuei OMEE Italeic.-Le s fianr mies
de la princess Giovarra an roi
Bons de Bulgarie out t6 oti-
t ciellement annonces ce soir.
i ouIel atibtassadeiru iiriraini au

\VASIIING 'ON.- Le Prasi-
dent HIoover a ionislt ai|olir-"
d'liui J. lHenhen nClark de SAilt
Lake Cilvty, jim inli ne de
Dwighlt \W. Morrow, ct xn SOils-
secretaire dl'ltat, pour rein plir
le post iei portatil d'asnbassa-
deur au Mexique.

Alrlo cilotas cliiu eiss l
S1rl. (lel\ l ei% a hiisic s
Iq'IlltN l- lDes mntsages )par-
venus aujourd'il htiu consul an-
glais lPoochow disent que Miss
Edith Nettletoni e MissJune liar-
rison, missioanaires anglaises,
ui lurent captures en juillet
ernier par les communists
Chungan, au nord de la provin-
ce de Tunkien ont t l usillees.
Leur execution a suivi I'insucces
de negociations entlam6es pour
I.in mise en liberty au course
desquelles les bandits coupcrent
un des doigts de Miss Nettleton
et I'envoybrent aux autorils
consulaires conrme un sanglant
souvenir de leurs menaces de
imo it si ia rinon de lOO.U00
doll is n't, pas payee.


Iliqiil's r6'oiomiieui A \asliiniloon
W\VASHINGTON.- A la suite
de son ordre d'ellcluer de i -
gides economies dans les bu-
reaux du (Gouverneiient, h s dt'-
pensies ont t6t rduites de (17.
899.00t)(0 dollars. depuis le ler
juillel, a annonc6 le Pr6sident
Hloover.
ilheiae de ih'rieuir'e d'nu casino
a ei .NYork
NEWIV-YORK.-Le Casino ldu
Central Park, rendez vous suia-
ve et doucecuent kclaird de ci-
toyens richement et sociale-nent
pro.miunents de N-w-\ork, est
menace de lerme ure ordinaire.
AIItguant que celt 0gant cali
est un lieu oui la boisson est
miianultclure et ten ie tn vvii-
tes, les ag nts I d6raux se imet-
lent en action pour obtenir que
le premier Otage et le sous sol
suient lerm~s pour nuisance
commune. L'action en ferme-
lute du Casino derive d'un raid
lail en juin dernier et au course
duquel les agents 16d6raux out
saiside la boisson en possession
de quelques invites. Le Casino
est ia propri6ti de la corporation
de Dieppeet estop6r6 sur une
propriAtt appartenant A la ville,
mais cette derniere n'est pas ci-
tle dans le procis des agents
federaux. 11 a 6t1 accord aux
ollicieis de la Corporation de
Dieppe vingt jours pour r6pon.
dre A cette action. De sembla-
bles actions r6centes de terme
tlure centre des h6tels ont 6ti
decides par le gouvernement.
Ai Jape
TOKO L'amiral Takeshi
Takarabo a donned aujourd'hui
sa admission, comme Ministre
de la Marine et a t6 remplacA
par I'amiral Tabo.L'amiral avait
represent%:es intnr6ts de Is ma-
rine japonaise A la conlrence
naval de Londres et sa ddamis-
sion avait t61 attendue, a la
suite des critiques par les ele-
ments politiques du Japon qui
le blAawerent pour ce qu'sils
avai, nt consider6 come des
provisions invdequates pour I'a-
venuir de la ior naval ublenues
a la Lonier ice de Londies.
L'emptreurH, ohito a slignehsei
le pact, coinpletant laccepla-
tion jaeoualie du trait6.I


U


... a vu, saiedi, vers les qua*
tie hleures et denmie du atin,
iun hoinine d'une taille d'athlelt
te noire qui inspectait melicu.
I. use uent la Place essay lines.
II se baissailt.et se relevant au-
lour des petits bancs places sur
les trottoirs qui bordent Ila pe-
louse et qui seiblent faire la
ronde autour du kiosque. Cha-
qlue ois qu'il se relevait,ld avait
le geste dee se metre que!que
chose dans la poclie. La cous-
tance de ces gestes excita la cu-
iiosiet en oveil de NOTso (EIL
lui s'approcia pour muieux se
endure complete de ce leu do
bascule. Ce n'uiait qu'une r6-
colte de cc qu'en language de to-
mcurs on appelle des poges. 11
ire manquait pas, e. n ellet, de
houlsc czu. all s Ut de eangiicttes
danls cc lic d(ii pi)oll.iii. d I t C -
(dez voiusaclila iid desliitueurs.
Notre honinie en lit do:ic iAon-
daniie iii)ivsioll. I ba)jlayeur
liut lit itititehinp au moment
oLI li s'ii allont :
-Mais vous iamassez nussi
de lia pOdsLsierc avec ces miegots.
Maiis, lier conime Artabanii, il
rt|pondi *
II 'iaiipji te, lout cela ne
s'envoliera I i ps ea lumeile?...
.*"
'... voit que depuis deux on
trois jouirs le tempiis se nel a u
gris comiit e Si (jiilqtiu hilver inat-
tendu se scriait l cgar en pleane
Tropiques. L, s genis qui sy con-
ndissnIt dlisenIt (ue C'est unll
temps d'aimoureux, et les 'ulres
qua disent s'y coninaitre aussi,
allirment que c'e.st iln teiups de
chiien. A qui coire? .L imupor-
tant c'est que le vent est frais,
que Ion ne sue pas et que l'on
boit sanils arrived a tre, coinine
le temps,... gras. Oni regrette
bien le solely. Mais comnie on
sail que lui et nous, cest des
vieilles conmaissances, on ne le
regrette pas irop. Dhailleurs, le
voicd qua tlore de les nuages
qui s'ellilochleiiit...


'9
... a vu, un de iinos amis d(ire
A un autre die iinos alms:
.Ie ollre aujourd liu i le
cocktail au Graud Hoeld de Fran-
ce. MNlais je in puis pas sorlir A
I mstat;il.jachieve 111a clihronique.
Done danis dix inuaItes, rendez-
Vous la-bas.
Celui A qui lul ollrait parIit.
Celui qui avail tollerti acheva p&
niblentiint sa clihorilueet parfit
lui aussi just dix minutes apr6s
I'autie. Mais arriv6 au Grand
lA4tel de France id ie trouva
pus le cauaratle (qul y avail
prccde. 11 bianila un peu la ,tesl
ut melanicolique, il murmnura :
Cla i'arrive pas souvent
dtie ie pas iH0treoItr ianu a qui
Io0 o(ilre. Le conltriire se voit
le plus souvenlt. Enili t out ar-
rive.
11 en eljit li de ses rehlexions
lorsque l'autre purut, ensuerO,
assoilV. 11 ne r6clama mime
pas son grog. Mais appelant ta-
miliereueut le gar-oiiil le com-
manda. Et le but, El s'en alia.

... a vu un group de jeuues
gens qui, dimanche mnatin, pour
tuer le temps, s'abandonnaient
A un jeu depuis louglemps p&
rim6 et qui rappelle 1 poque de
la crinoline ou des jupes en-
trav6es. 11s jouaient doac au
gage. A un moment donn6, A
I'minstaot de la liquidation des
gages, i l fut d6cid6 quun des
leunes hoinmes dut embrasser
A son gout, une des jeunes lilies
prdsentes. 11 choisit, naturelle-
ment, celle qu i lui parut la plus
belle. Mais elle ne voulut pus se
laisser laire, soil timudite, soil
desir de ne pas se laisser em-
brasser en presence de tant de
gens. On s'arila A un miezzo
termine. La june fille kindit sa
main droite, et le eune liome
y porta une levre delereute,
couiwe aux temps loitlains des
vealuus fnCudus et des jules tn-
i avees.
AssurCeL-vous couu L A IAt
Sa ae nera Accidei .. A
Lile Asusisauce torpuidio i-
niieup.- Vve F. dserwium n, '
SAgoml.en6nral pour iaXi.


I


-- -- __ ~_ __ _~ ~______ ~_~_ ___d -~1~.-. --`-" -7.-' ~v -- -. .. ..~-~. -- -- -.


- BftE 193


I


I


-"l








LE MA iN-: 7 Octobre 190i


At.:.. m A.ie-' o Oe. ....AI. ... -- I



SIMMONS


I ===e


":in vivant jusqu'ai I'Agede 60 ans el en taisant" .heures de som-
mneil par jour, come la plupart des m6decinsle'recommandent,
on passe 20 annmies dans son lit. Donc,la n6cessitO dejdormir con-
fortablement et de se r6veiller chaque martin avecune 6nergie
restaur&e et des muscles reposes est 6vidente.
Les lits en ter ((SIlMONS, sont jolis et durent ind6finiment. 11is
sont (dIliieusemeint trais, ef sont I'abriquas scientifiquementj pour
dilonier tout le contort si esssentiel A la sante.

Its s,:tl labrillukts avec le meilleur ter, dans des moules uuis et
sans couture. Its ne suthssent pas 1ellet de 1'humi ilit et de la cha-
lear ct ne sont p .i attaquables par les insectes. Its sont fabriques
pour durer etl noatrent iaremenl des signes d'usuire.
Les inodles l)ibriques sont si varids,que I'achat I nn litaSIMMONS>)
es't: la I prtir de tout le monde.
lii vente di is tous les bons magasins d'ameublement.
Ikepresent par :
Victor N. MANSOUR & C"
P.O.Box A-86; Phone 3.117
Port-au-Prince. ilaiti.


....-.......- -.- 0


II



Propos

cachices
-o -

O n li u\ i ;i i 'Ii l 'l .. I,'- ci;- h
I erit's, s i ,l i iit I llt' t'1 1 s a
i oll. lll :l l' 4 'h>\ u I tl Iun's, 4 l'
la ll.h lt l.'s Ali l l\ 1. I'\ llll 1 4 4li I'.
l4 cl\I .I lll n.l l In l inl l lll ,1 I ,ll
si o bitl) r i i l 4 '.ni I 4111
Irlt 4 4 Il'. I'i ;14 44 \: 1 il t.ill I'tI ,\fll' I
I ,t I i \ I 1,'ih cll, S l, '. \-,.. i
I.ll il I.I it lr il >'It ( t I \ lltl tIs l i ti\ ;I-
g it l (il-l' I I lli. i(l -'ll 'll\ t'l tit' ,o
i bll) i l ltl Vi< 1) 1 t) r11 I 't nsllil ali -
tes 1111:l 141, 4 ;11 lsi lit t 's 14t. i't\ \ r( -
etll hols l:sl it I in l tl'ol( l iI I a


I. It 1 1 ll .. l I
v Io mld l : I ls I.ItI )I I II i 'l u 'l '.,I II' II l ll-

i 1 1I I cs l ltll sI ll I.t I N' ', l
x lh > :l i I ii 11 1 I t' 1 11, 1 1c I -', ll
|); I lll I I's I l tlsl'lll s .t
C or l, SI \l r1( .I I I ic\ 11 1C 1 l ll' 11 111
l !l( ll;, dl ,liiilin t mf nl cr''i pii. :
I';t l hl L l t ;>\ 0 lo n | I '|l I.I ItLI -
1i1.1om nu 11 t :i
III(IIhtt,. i t Lk lnIi ue it

l .A n------


A Ansoni ia


SVoici i lettre que le .Ministre
Iominicain a adressee ,) .i. Al-
ihoinse Saintl loud, en reponbe
,i celle du Priesidenl des Boyis-
Scouts d llaili:
Legpicion
de la Kepublica
Dominicana
PI'1rl-'-u I' ,ntcI, Hali.
lPo I-uu I'riinc, le 21 Sept 19)<.
,\lonsieur Alphonse bl Luou<,
I'r&sidenl IFonditeur de I'Asso-
Eciation des Boy cou s
Nationauk.
Port-au-Priince.
Monsieur le l'tlsident,
I'l ol idelliellt tl)ucte ties bet.-
liitleil SiliCulthi de Volle A. o)
Liollton, (xpi. its dans votit
itilie Ou 2-) COU|'IitI IOU.'s VOL,.-
pl ions Mi le P'ltsitfleni de CrOiir
a nos remlercletlmei.s, etl a ceun
(i, nos coiiipaltloutes.
Lues 'tXj. quc !s sBoy S2O(t-,
N iltilux L ivuieil icura Ls I c-
I ts D)OIlll illctisliOt ius Itsa Vt i,
C0v>i t Lli u VWtIC thilllet.
Veuille agree Monsieur h:
lc.SlUtlt 11 i0 bo I tcres salulta-
lions.
Ali. MALAGON, h.io
F'. v.,t MilistLt t'lea ltpotentiairv.
Pour t)copi) colollw :
-.i.n. ii'-L.-U o -).1D


La repiii:1 lon Il, (c lt inC l"i,. .
ment qu court ise ellrFtr nce I lr .vii J *
thique HI. A. Ste. It l g1 .I 111h 1 raim ncre
que jour et non n.;>s ins1 i.t C : It .i stla' ique annut,.t Id s
le service bien latl et 1inuel iUt 11tIC Uu-t i tjls tUs a .I ci l-
sement contrl(lb, la qualilt dt(s L ulalion auo()Inobile ten franct
consommations, la situation ex- a releve po'r l'aninee 1929 une
ceptionnelle d'ANssoN. situ aln proportion alarmante.
Champ de Mars, au coin tie : Alo's qu en 1924, on avail
rue'Lamarre, tout concourt i v. complex 1,6t26 d6cys, ce chtflre
allirer une clientele satlsfailte, est elcve progressivement: elti
touiours plus nombreuse, lou- 1 -2.069, e 192 2,1 el
jours distinguee. 1 -,2 a 2,79, cIi1928 a 2-11 t
M. Steele minrite de, sinets Le level een .e c-17.
compliments. Le- developpeent de la it-
I culallti 4 nI.I mihlo aufmbmaniAL


Suspensiood vs ijgrilies
rouslottlnionuelh's it Cubai
LA. HA\'ANIuK..- La suspension
des garanties constitutionnelles'.
dans la ville et le pays,. ui
statut qui it vtira d'importants
pouvoirs le IPrestdent Machado,
sera approuvrte, espi .. -t-on, au-
lourd'bui par le Congres dans
une session special
La susp IOf n 1a qiLLI4 un1
vo e di ml'iurollnt ( d 4' :nigjU9 W'.
E le accordera ;u l'r's .., 1 l tle
drollt ie sui ppi l.tcr A. I ljhc :t
de la piesst, Ldis diibuui.b pU-
blics et des reunions.


coubiderablewent e t a c6t des
decee il laut encore ajouter les
blesses, dont le chulire peut etre
evuluC a vingi ois celui de lu
miort. Emu du grand nombre
tdes atciuentl,,,M. laidleu vient
at pitt ( itl t jxpiet segment &
i lO t1 t-. i ta ous les
ag t!ilsqu> coitourent a la po-
lice de ia cuculatiou d'intensi-
lier activement leur svrveillance.
Allem A
Commopolitan Bar
Rue dtu 1 aorl-l'Pr,prIs de I ellen
ine lA.LAtlA Bl:itolitl'.
Lo)illsoltl atioul de ler choux.
vistinctiou et DoU gotit.


l Maii arkii' Pis auericain.
Bien que certain Americams
s'oflensent des stlaues nues qui
sont dans les n6cropoles pari-
sitennes, Lous ne sont pas si pru-
des.
On pouira voir bient6t, A
Minneapolis, une vainante du
Vlanneken-Pis bluxellois, don't
'auteur est un statuaitt ameli
LaimL, M liens M lae. 11 sagit,
<.t e luio, d un Lupidun absis
sur ute toilue. De I'enseumble
,,uitent dcux lets U'eau, don't
l'un a pour olilice la bouche
aiWme de la lortue.
Ceto ueuvre Ilait navigu., t.
te ult 1 t'. t UPl u I, I tit

IUUdiltl a l i j II i \ti lI ) a 1qut1
ques annle.. .- recuilnt .
t. puu.illit Uinl iCe l te ti: t MNICi
neken-l'is, elt iI lallul Its retetin,
Ie la it ItLeri la tIlCe, cualut
indecent t c t !t i dt ) !)

(iatajl's dei politct IUOitee
,.t.1I\ l-L, \"0, 0Jhl. U0 .-
Clgt. a i l C P U Ull.l.tt i ia Cllil V l
et desb ercices de balouils ruil-
pairent une parade irproaumpii
decOuloWun1tebs et t (it lloloteul
press le hall public (u le aIrei
dent Hoover idt1bat Udiscotlb
Ialu cOnventun, lhiel soir, ed
l'Assoc liuOd11ies banquiers ame-
ricains.Quand ceux qui laisalenl
partie ie Ila parade estimes a
6iU ou 800 essayerent de tomu-
iomr vers le hall public,des olli-
Lens a umotocyclette repandi.
lent un indeau de lumiee et la
police monotee charges, en.chas-
sant de la. wue ijes marcheurs
qui se miient en quete de por-
tes et d'alles par ou s'entuir.

Chose Scolair"-
Les tcxaiiies de Ia Session
exiaurlduaiie d-UOcobrepuui
I'obtiL niu du ceitiicat d'e-
tudes primaires et des Bre-
vets llemneutaire et Supe. ieur
oni commence ce maun au
siege de 1'lnspection Scolaire.
beaucoup de candidals se
bont presents a ces fins,
Nous .publierons Ia listed
des laureats. _

Bureaux dl vote
D'apres lea reaseignements
que nous avons eus,il est pro-
hiab f II11 y fit t


Duau, qu .y a t au moins
37 bureau ue vote, repastis
coinme suit : lere .uLrcons-
cripauou : 25, bureau., 2emeG
.ircouscriptiou : 26 bureau,
et Grewier : t bureau.


I a Wte de ce soir 41 CiO-Vari66
;'Qu'on aille en foule'ce soir
nCin6 Vari6t6s a lanouuvelle
representation theAtrale qtatl
trent nos incomparables
acteurs'de a La Renaissance*.
Nul 6oute que cette soiree
ait le succes habituel des fetes
de "La Renaissauce",
T' Qu'on se rappelle aussi que
notre tenor haitien,. Mr Felix
Clermont, se teraeotendre
dans ses dernieres creations.
iL'cntree generalel est a deux
gourdes.
---- --

COMMUNIQUt :Gm
ijLe Cabinet particulier du
President de la Republique
nous a communique les re-
sultats des inscriptions dans
certaines regions du 'Pays
suivants :
Pre6ecture de Jacinel,31,854
A Jeremie 11,763
IM des Cayes 20,160
A des Gonaives 194,400
Nous les fournirons au tur
et a measure a nos lecteurs.

Un mar6chal de
aranceen Ethiopie.
-Le courunnement du ne-
gus Talari qui aura lieu en
novembre prochain sera c6le-
bre par des tdtes somptueu-
ses pour lesquelles seront de-
ployees toutes les iessources
de la pumpe oriental.
.-La France sera represtntee
probablementaux ceremonies
par une delegation ayar' a sa
ltte le marechat Franchet
d'Esperey et don't lera parties
le gouverneur de la cote trav-
<;aise des Somalis.



S iArMS. OEMAMNEA:!oJN, .ba. KHEMlPe
et toutu is mailad.It, I# peau Soin. t'uerki 4 'ue !a
surprOmn W s I'Iarttbi POMMADE


S BHAIIUX, TOU CONSTATIri
I .v0 ,r d eett0I mRilkh yaielt.
Mtaotiatlsoit autntlaqueia Ai Mler rtll...
. I NHR l R, D a n s t o u l e s
it les pharmAcie


m -

i'~r~-,' \\


La loterie dos (uvres
Dimasoche matin a eu lieu
au cae bioen connu t Eldora-
do)) le dix-huitieme tirage de
la loterie des (Euvres de I'As-
sociation des. membres du
CorpsiiEnseignant et du Co-
mite Htaitien de l'Alliance
trancaise.
L'assistauce61tait des plus
nombreuses et le public a pu
minutieusement contr6ler les
moindres nuimeros gagnants.
Unt gagne : le grus lot de
G. 2,000 a.et6 emporte par le
No 1451. Les numiros 2791,
980, 882, 4219, 346 et 3021
out gage, echacun, 400,; 100,
50,25 gourdes, etc.
Depuis hier,le pavement des
numerous gaguauts a commen-
ce uu iniagasiu de Simon
Vieux, de 10 heures a midi.
Le prochain tirage aura
lieu le dimauchle 9 Novembre
proctain,

Panama Railroad
.Steamship Line
Les chargers soot pries Lae
outer que le steamer tAncon,
est attendu a eort au-Prince,
veaant de Cristobal, Canal
Zone, le mercredi 15 Octobre
1M0.
Les permits d'embarquement
seruut delivres pour le herL
a destllantLoude iNew-Yorket
.Ies Ports Luropeus sur de-1
inaude late acce bureau.
Le steamer partira te meme
iour a 2 hs p. m. directemenm
pour New-.ouk,iprenant Ire,
malle, et passagers.
JAN i. L. VAN REaD
Agent tbeneral
--- -


ASTHME
OppreuIton, CatsrMvI,
Suffteati9M, *
..Un'ison otaine per leo

CIGARETTES CLER
t aPOUDRE CLBT
Dr CLRY, 58, BouL St-Martn, Paris.
et toutes Pharmamesa


fa Femme.


"ELLE s'y entend mieux que moi. Tous les jours de paye, ellk
depose nos economiess d'abord, et nous n'achetons rien a credit.
"Poss6dant de l'argent en banque, nous sommes exempts d'in-
quuitude, nous n'avons pas de crianciers ;i eviter et chaque ann6e
nos economies s'accumulent.
La Brochure sur le Budget de Famille public& par la Banque Royale
vous aidera a administrer votre revenu-tant pour les depenseset
tAnt pour le economies .
DEMANDKZ.-K% UNM XEMPLAIRI

La Banque Royate
sw- du Canada "


I .--- .. .


I -Y c-11Yrse~ls'p


Nouv oll mitrailioug
Suisse.

Lee plais oal teistes el i
a probablcteal t aI'ltalie
Gen6ve, 30.Septembre..
Une vive emotion regne d
les milieux militaires s- Il
Les plans d'une.nouvelloe ni
trailleuse destinee a l'arnm
helvetique out e'e vol&.
Snouvelles.armes 6taientcot
truites secretement dans ae
manufacture do gounver
ment pres de Zurich; g
essais qui avaient eu lhears.
cemmeut avalent dona6 co0
pl6te satisfaction.
L'enquete a rev616 que In
plans avaient ete voles et vp.
dus a une puissance e '
gere qu on croit 6tre 1 ltah
pIour one somimemportui,'
par deux ouvriers de la ol
uulacture qui out ete arr4&
Les coupaD)ie soat licalph.


de haute trahison.
poursuMes contre
A. L Qfegf
I4 1.. lB
L'ex presideal eat lacareere M
peoiencier de Line
,Lima, P6rou, 30 Sept. -.
ADes poursuites judicdii
out commence contfk;
Augusto iB.Legula,an
sideut, atutllement
suu, et M. Benjamin H
.ie Los Heros, ancient
dent du conseil.
L'ex-president sera ilat,
roge samedi par le judge li
nuel Felipe Umeres.
M. Leguia, qui etait inew
cere daus la prison de Pr
lan Loreuzo, a ete trand
Iuardi au penitencierde LJ
sa saute est tres ebranilt
L'ex-presideut est acci
de uetouruement de lol'
publics.
bes biens seront sa0l8 y
comprib ses lirn. re. Lnueout1
tous ie payemeuIs effectIed
en sa laveur uu de sa plL
seront Iconsuieres comifi
nuls; ses creaucieir au CMS'
traire deviouL laire couinhtl
leurs ieclauiatuous dina Ui
delai tic quiue ours. .


WONS DE PIANO
\Avec l'ouverture de l'saan
scolaire, les meres de taniite
vont sdrement taire reo
mencer a leurs enlants Iin
letonsdesollege et de piaNB
des ellesdesireunqu'ilstAt-
progresrapides elt posse
loud cet art de la muiOU
qui n'adiuet pas la tuediocn%
elie 'uuIL qua i sdi h t
Ia glaude aiti~ 4 eb lMiw
Jean kabuiit; 4W,9 a ii
cOUUUllIUUb ties akau4Mtt
leur dunuera pltle tL CUIJA
S atibMactlou.


La deuxieme Session dl
course admission a 'E H
Sciences Apoliqueesaura
Mercredi 8 O(clobre pIoc1
registre d'nscrlpiioD es
dats restera overt, sa
riat de I'ecole, tous le bias
a 11 heures du matiE imON
Octobre. 1
LA DIRECTION %1


.I..ura ceCo


I1
1It4


U ne des. plus fortes COMPAGNIES


CANADIENNES d'ASSURANCE 1


sur La VIE


EUG. Le BOSSE & Co.

Aaents Generaux:


_ _


__ l --l.--L-


m


. ... .~YPIL


r'A'in 2


FLORIEN INEl ll






La iMAlT jN- 7 Ocobre 19MO


Si 3 w


Les er eiles d'deon


Sont arrives 305 iN umeros nouveaux

et merveilleux de DISQUES ODEON.
Demandez la-,nouvellc listed et procurez-

vous vosdisques au plus tol,cacr les'quan-

tites arrivees sont petites et second vite


epuisees

Aussi

l'annee.


ce sera


le d(ernier arrivage de


Bazar Odeon

J. KARAYANY.

Angle Grand'Rue & Rue Ferou.


FABRICATION CLANDESTINE
DALCOOL.
14 million de dollars par ino0i.s
Miroit, 29 Septembre.- tia
ptte a d6truit unue distilled ic
cludestine qui, pretend-edlc
taiit no million d'aflaires
per moisj depuis plusieur-,
moll.
Les individus proposes a la
fabrication de i'alcool se soul
cbkapp6s avec des echelies dt
corde par les tendtres de der
ri6re du bAtiment.

Llaseigmement doaOn a
L'INSTITUT TIPRENHAUER
Bilt sI eCiellna au serioeu
6e I'rganisaties.
A tinfaillibilitd des methods
endljaes, i 1 z c- n1ptenz c des
maltres choisis.
Tant pour les branches clas-
siques de la 12e d la Philosophice
pour letude pratique des Ian'
guesviuantes,que pour les bran.
ches de Stdno-Dactylo,Compta-
bilit.
Ajoutons d cela une pension
trrdprochable au triple point de
oue d'Hygiine.
Discipline et 7ravail. "
Attentions et soinm
1537, Rue Lamarre
Idlephon 11 h.a mj ;
Hleures de : 8 I'2819, .
Pour nn promit rf%,1 -'' '
8 l,11 a l I i l
r)eti c(f .

Avis do divorce
Je soushign6 Jules Cbevry
. declare au public et au Corn
merce en particulier qu%'
Sn'est plus responsible des.
actes de son-6pouse,n6e Kin
c id Bedard, une action en
divorce, devant nui Wtre in-
tent6e pour avoir abandon,
sans motit le toit conjugal.
Port-au -Prince, le 29 Sep
tembre 1930.
Jules CHEVRON


LOTIi I E
IDE
l'Asoeition des Mernebres du Corps nseignut
et de P'AlI ance Fran9alse
Le 176me tirage de ccute l)ter:e est lixe au dimancl c
5 Novembre 1930 ia 9hrt,du martin au Cite uELDOIAADuO
Le itomite d'Admiunisulruinm avise lc pul;!ic q(u'll n nii
plus eu vente que 300u bili( is ati liu-u de 40U0.
Le prix dit billet est Jie 4 gourdes cn DEUX coupons de 2
ljourdes chacuu
1 Gros lot bourdes 2,t00 2 Apx.cd icr gr,.s lot 0o,;. 100
1 f00 2 Apx ii 2 u ( ) < i.
1 100 2 4 .'i, c ( ,1 20 .0n
150 lots de 12 IO 1t
37 Lots se berminant p;.r in dux d eriicrs hilt es
des trois Gros Lots Glls 5 433.
N. B.- Paiement des 1 ., ggpaiius to s les jours
de dix heures A midi qu Magasm ( e IMON 'VIUX.


Jarietes
ESOIR,
GRIMACESYMATRIMONIALES
At
L'ECOLEIMUTUELLE
comedies locales jouaes par les
acteurs de 4 La Renaissance ).
Monologues crioles par Papa
Youte a Ti-Plume hesoin'gnou
nicwe ) et Pomero.


COfiSTiP A TlION
"Z prcn z 1

SUISe E
Sd. DELORT, Pharinacian,
S21, lue aint-Aptciu g e
S C'EST LE MEIIrI.LUl
S DES PURC,'; (FS I
----- -
SAlex.1PETLUS; 1' na--,....1 : il
, Pharmacie i I1), jon:,t: D I
et 'tontas Jle bovnic.q r ;-,


B Wleldeia6le e DIXI BAR
SI tenO-Daclylegraphique LMme TIBERIUS ST JUSTE
i"Angle des rues icreu et du:. CHARLES, proprihtaire.
entire Port au Prince. ,Angle des rues Rou.r el Abra
La plus ancienne des Ecoles hum Lt cn, clen ace de q
de Commerce de Port au hauxCle Arlicleh.
Prince, Fondee en 1913, Chambres bien installees.-
Rinnu, d e 9d'3il Pension complete debonn as
Pubique en 192conditions. -- Liar bien ume
i en .. nag&. Dejeuner et diners i
S, Prix mod&e*.


fmruedWPSelIRt9. tEioAC5Lt


REEURCIEIRNTS
Mr et Mine Louis Hyppolite
Mme Vve Fabius Hyppolite.
Mesdemoiselles Lucie dClaire
1yppolite, Mr et Mine Dan-
ton Fraacois, Melle Nadia
Francois, Mr etMmne Sylvain,
Hlyppolite, Mr et Mme Piei re
Hyppolite et lours enlants,
Muaire Edgard Hyppolite et
ses enfauts, Mr Octave Isidor
ainsi que tous les autres pa-
rents et allies,remercient bit n
sincerement tous ies amis dc
Port au Prince, Idu Cap-Hai-
tien et de Port de.Paix qui
leur ont tkmoigne des prtu-
ves de sympatlne a l'occasionu
'de la perte douloureuse dc
leur rcgrettlI
Roger hijppolite ,J
enlev6 a leur atlection Ie 20
Septembre dernier at les
prient de recevoir ici I'exprts
sion emue de leur protomit
gratitude.
Portau t'ricce, Ie 3 Octobc
1.30.


Initiatrice de tous les pro
ced6 s d'eoseiguewent do lal
Steno dactylographique ac-
tuellement usites en Haiti
( w6thode ;a 2 degr6s, me-
thode direct Esloupe,gammes
stkuodac tylographe, me-
thode aby touch*, etc ) I'Ecole
Sp6ciale estime qu'elie est dis
pensee de laire tout comment
taire au sujetide l'eflicacite
de sa technique dtunscigue
ment, technique conslammeut
imilie, encore inegalie.
Pour ce qui a trail au temp,
de I'apprentissage, I'Ecole
Speciale profile de t'occasioni
our taire remarquer.que,soii
Programme englobe une pr
riode contorme aux experien
ces qui ont etW taites tant par
elleldepuis quinze annesquc
par tous les pruiebbeurs dtgn('s
de ce oinm de l'etranger, amisi
qu'il resort, entire autres,du
manifesto de 1'Umoun des
Soci8tes.Stenographiques de
France). L'Etudiaut soucieux
de scin a'ancemeni duit cnm
prendre "qu'il ne peut pas
devenir un stenodactylogra
phe accompli ou sntelineeli
habile en imoins di'iue ai)nev,
scolaire, c'est a dure avaut Si a
10 mois a minus quril ne
cousacre plisiei'rs hiures clia
que jour a la steluodactylu
graphie ou ne soit exeption
nellement doue et alors 4 a 5
mnois ptuvcuti silire. Evideiin
meant, apres 4 a b ruins l'eta
diant muyen a dej.a acquis
dles counaihsances atilisubles,
mais il ne peut encore decent
inent pr6tendre a un diplome
sirieux. L'etudiant ordinaire
qui, apres une preparation
hative, torcement ddjeciuouse,
se voit ,arme d'uun diplome
reclame ou de complaisauce
est inapte a se rendie compete
de son insuffisance et se rouve
par amsiexpos&,a de.penibles
deconvenues.
Relativement a la Compta
bilite, l-Ecole Specials se
content de rappeler que ce
course tonctionne sous la di-
rection d'un protesseur, comp
table de carrlire, bachelier
es-sciences et es-leltres, licen-
CIO eu drotl,, avocat, ex-chef
iu *ser% ice de la L.omnptbili e
la LoumisuiSlOu ides Recia-
11 1 1 lit 1 tiltn Mt 1 ir i" ,
S It i l' i 'ii i
> V- ,
1, .', I: l . t 1
lil v a c.(' t I tI1 IIIU ((DI i-
iIO81AaiLh i), appalitil (ton
I'usage s'atliriue de plus el
plus dauns les, maisons ei
bureaux imporlants.
DimaLdrx, piosJpectus.


IVrnferDuaofbD


-ee -. - -.- - *-- - -
Avis au C(ommecrce
La Panama Railroad Stle;amship Line ; I'c\.antatg,1 d'an-
noncer les d6parts suivants dt New York poiur I ort ati-'rince,
'ii ectement,odurant le mois de Noveimbre i'190 :


DWparts:de New York


Steamer "Cristobal" le 11 Nov.
( ( 1Buenaventura a le 11 Nov.
(c Ancon ) le 23 Noverlre


Arrivncgs a I'orlt a;u-Prince)


16t Novembre 193(0
21 Novm nicu l* ')
01 Nov. 1930


Jas H.C. VAN REED, Aent ( fnral


u llon Ilarelie

RIHUM'PIALMAHES

Extra-fin.


Bouteilles


(
S ,. (

;


X

(XX


Or


0,50

1,00

1,50

2,50


s 'iciidit c \avcc la DIirection


t'lhe Rova
Packc


1 Mail Steamp
-t Companyv


Le :teimer ( itbr ha venant lde


I on()llrs. ,Kmoston


,''i siid v t a1)tenrin i P ,rt ;! iI P, nice IP ) r1, 1", 1)rgna)
lirt vir le Nord potr IIavnr, Aiers. ,' rdres el tous lin
ports d'Europe. I. J BIGIO, igent-G(6nral.
T616phone, 2311.
l ii i II I -- -


comprennent la Protection centre la

Foudre san auamentation do tau-


_uq .LenDos se#Co

Agents Generaux -
I __________________________________


it
a


*


ASSUREZ-VOUS
a la

General Accident Fire & Life

Assurance Corporation Ltd.

de Perth (IScotland b
Car la aGENEPAL J) eat une des plus puisuantes et des plus vastes organisations
de ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son champ d*action qui embrassm le
monde
Sea Polices centre incendie couvrent aussi lesdbts occasionnis par la tudre.
Ses Polices pour Automobilesgouvrent vols, incendie, malveillaice, domnnaget
canuss 6 autrui dans sa personnel on dans ses biens.
See Polices Maritimes 6mises par ses branches d'Earope sont payables en Haiti.
Ses Polices centre accidents sent valables dans l'univers entier. To!us les voya-
eaurs devraient donc preudre la precaution de se manir d'une police centre accidents
'an moins 4 W0 dollars, la prime annelle u'6tant que de 1/2 */. soit 20 dollars U. C.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves
Agent Gzn6ml por IHaiti.
SOUS-AGENTS Port-au-Prince. G. I1,;
JEAN BLAN4,HE' Jdr*4nic


I


KXXXXX

'I 'Ion: ()


1 _1 __ _


--- --- -I-~ -- ~


--


-W--


LI


C


~rs~e~L~L--~ ~_ LP2.t~s i~L~L:


( (


lomniiM11 dol.
Jeunesgens 9,50
Dame 8,50.-
MUlAtii\ L ALhIlN
i .u.uo' ^,')







Mardi

7 Octobre 1930


Le Matin

4::PA'GES


246me ANNEE \1i6813
Port-an-Prince
T16Dphone : 2242


PURATIF du D' MANGET-


combat


Maladies


de~


Femmrn t


Si tr irult..* S '**-': *-l*.twlli (peli.'.it epi| . *eloer *e i'e. tmuhS
....... .. ..i ..u u . ilm I gulf.I. *. A . t 1".e 1 tanl d eal tcurtmgu .
.* i.,hissrr. W .., UI. oe eaSt ptriol a s aesI vles t ao e pso ro$ougis
I... 4.... e. s-I I... -ui*s-sniIl plOrlt wtts. t*.est* Vle uiro. l*ale
*e.prut.ler a iNe |-osiblrle as Inue Ima me hUt.e 0. M Is
ISvlvila *
'l*..ut ue cc gra.vII .'auemgpIMas ragutilftrsO-4. a11 pals do aI* r
tiTurel.1.di ti tiuladre print. II tamport dlen, de ltout evidence. q4 le a g
circul' attc I sInttalinuit d'ilulMea t d ripIli. II tast. pr e ,mai4 nt.
qli'll res.le oustamluitl, 1i Iplu ssame. pertant Io plus p r poslble. Qu'IR
vl.ni.rf re eraser. **spalss I fm charger de rtsldus encombralat os
loo.m olr. I travail va as ralaontir. let organlis eontl se rnlatillamo r.
le ltncritieisll it pe r ilr ou ailttrtr.t file n'lra plu
t.;'sl .1ninre d4isuI.iI p-A't o etrlnidr que It lai nisleiMlt. don0 |I r6 I
, e1 mullfiler., rat un ,rlte df plutillOa nsp .laeit. iiylt gis ur objet normal
I'rllminalluei des d lte.ii rlsiducls de di..es.illil>t.s. des hbuiweuri pre.
cjatel .. ,mulrriernl 1i1 desd vires it des pulsnI du ssenI
IDuO rIlli coeoclu'l.o e. qu'llIt foaut inenrlslr i oasilIeslse tag puos et
rfnpre. r'tes g.ourquf l Itn Jmunfs llis og.m| In for.latilun eit utouloureuse,.
let fenmes nnli reghri niat qp lounrnir 6 fi5 1 tJupl*Ui*. ii Iotiem ucl *
,uirrlllr idl DE'PUPA!r I DO DOCCTIOU MA'CET
Qu'un .,oVe en efTl ,.gi It DEPUIIATI1 Dl D1OCTEUI KANS. amelKoS
der uinv p5mI irs oolrt r ils ftr i, lo tl im'" p,.ur Ireon verglu s l. pTtrlee.
iq, '' A >ls ctc e r| )i. lhilrs,.tt)l n ol Phn il'*i, r Iurs quallsi rtsolullves.
fno l iiiirlot p(Ivatug|tiir. ronlrn 0*1Si e 1--. .''re rits poor re ar ;ts.Ilon
i. plh- he fi|lledrr II r .11slii te. eT r ne|ri. *. (u'n.ns C,!r e tq .ti rivalit P on
lout rc <1n1 -I e t'1 ., "t,' dei li:01 1il I' I ,.n ilir II. Siang
l'rci. ,C .in. 1r, L .L hr.ih..i rt p l I'tAl DON L. L e *|al r l t una ,airas ii der
qaillh. I. DEPUIATIl nil DOCTEIIN MA(;iLT .4 osurnumi It jujt.# tllre.
#ds s .l iI J .>.Arllliol. It 1,A <.1, D purC ili .
Vulll ef qu'll isJ hA N i|Ug Iorl. IWO O rle-4ltlfag I a
f..b 3r Valrncine'fl. Paini ). I"" 5 an.ma l "


d- e -


SS Co


Inc.


I .,
-w
TexaS Haiti Santo uomingo Porto Rico
Le scule srvi c Ihellonia'n ir et r6glier A passagers el
Iret ltC tc's les ports du ',()ol c Ie du Texas directement avec
lPort-ai -- 'rincc, I .1 il,
'our 1 i reccptioin Iapide imoortO!Mions nsI VC/ voI s toii >lirs dlesnavires de la LYKES
I,es i r rchiincs .ii vcs `i I'orlt -an Prince sont
S S t uitli l.v )es 10 _
S S Mirg:artet Lykes 16
S S. Ti'l!c .Lyk(s I
S ;Ge evi6ve Lykes, 31 *
S S r Stllla I.vkles 7 No vembre
iBureau : Iltue dc Mag:sini de I'Elat Bolte Postale B. 4(6



RH IM HENRI Gardere


En i)cLu (Ie Ieams ce pro"I

duit irellcia ablee a conqui
de Ilaute lutte Line renom-

mee des plus enviables.


D)emandez touiours


le


Rhum HENRI Gardere.


I) r-T lan

Payez vous un O())1) TIME en allaunt passer aAr6 bhl
mncnt vos soirles ; C
Pre'-Ca-Tlan
(is vous iespirceti z n ox ii d'i:ne nw 'ique parfbile d'un
(, Ihtopt', nic e' niir .'Tri Its parluiims grsaoUs des envi.
, InS i n (hvguist;,nt It s Ii(crenr es ps lus lines, les boilsons
les p)lis ir;rarichis in es i i (dcs prix ri- element surprenauts.

Ce qui n'a Jainatist6 talt
Co qui no peut 6tre d6pass6
Kola Champaine

K SEJ( )IOUNE
iPp1 6 dans des a(,n liioi'%s rigoureuses
1) ASEI SE,
f'r, t,4tio i (,t Ve,>te
PTIIRMACI1 I. 'SI-JoI'INE
ngl'" .. n ls, 'onu et du Centre.


ALUMINUM LINE
Dtparts directs de New -Orlians et de MuLble
pour les ports de la R6publique.
Un steamer lno i'ri. i t l';)nt,)a le 25 Octobre courant p,-u'
rt-au Prnce les anit' s ports de la Republi tIe
Po1t an Priice', le lcr O)' o!)e 1930
A. de MATTIEIS & Co, Agents Gner'.ax


Avis
lDiparlemenilde'ln Policel


I es dteblteurs de licence
p ur armesa teu don't led6lai
de renouvellement expire le
30 Septembre 1930 soot avi-
sos que si au 31 Octobre 11130
leurs licences ne sont pas
renonvelees, elles seront an-
nules et l'arme confisqude.
C. I. MURRAY
Maior, Garde d Haiti.
Chet de la Police.






o4uleag]jdes maux de tte
et le Ia ne ,,*lv ie e1 3) ni
nutleq. Arrdte un froid Il p-'
mier jour.et la malaria ei 3
Sjours.
1 666 ea tah* anuasi


I


A vendre
I ne propriellou Is el b5
kisses sise rue Gellrard Nc
1622, en tace du nmuse di
senimaire,ayant combie d'ar
bres liuiuets, n.eurant l1
pieds sur 112.
. Pour les conditions, s'adres
ser & Mr Clirisphonte ou 5i.
notaire Me Pasuuier.
Pour visiter, les gens de Ji
.naison en sont avertis.

Avis
Du IJpart nrnl de la Polire
Ou peui des nmainteDan
se procuier les plaques dt
v6hicules pour l'aunee 193
au Bureau de la Police. Cet
plaques ne doivent dire pla
ces sur le, vehiculcs que h
16 Jaiviei 19l1 el aucuni ve
hi- itit ne scra permits dt
circuler sanis re muni di
es plaques aplCS It: 21 Jau-
vier 1931.


Poit au-Prince, le 2 Olo-
bre 1930.
i I IIT'I)I) A "


.- Uis i ALJIltI
Majrr, Garde d'llaiti.
Cl.el de la Police.
AS nt l -- -- v _...scvrL
TH EOPPRESSIONS|
I ioulagemient imm6dlat at guirlson ,, I..
Globules R6baud
I Bsultats mervei;lIeuxi,durprenantamime
r Toutes Pha?-mce Oimanaea notice
L DALICHOUX, 2T, Rue Victor-Hugo
S Uois-tulombes (Seint)

An6mie 0Dbilit6
Convalescence
Fl6vres Paludisme

QUINIUM


,Is plus puissant
TONIQU r
SReconstltuant

S# Mason, PFRIRE
W~ 19 r. Jacob, PARIS


Manufacture haitienne

u ae Liaaretles

1 GEBARA & C

I Les Cioareltes

Bal' Bas --antat-Leon

it "(Dessaliniennel

C olon

S,*Republicain e

S(( Porl-au-Princienne 1

GrAce a la finesse de leur ar6me 4,ont les ddlioes
des vrais amateurs.



ALUMINUM LINE
A. de Matteis & Co Aqents 1
Port au Prince, le t6 Septembre 1930.
New-Orl6ans and Mobile to Port-au-Prince. Southside
Haitien Outports Santo Domingo and Macaraibo
Ports.October Sailings-November Sailings.-- December Sll
New-Orl6ans, Louisiana Sails Oct. 7 Nov. 4 D6c. 2 Dc. 30
Mobile, Alabama Sails Oct. 7 Nov 6 Dec. 4 Dec 1 >
Pert au Prince, Haiti Due Oct.1g Nov 11 Dec.11. Jan.
Aux Cayes, Haiti Due Oct.18 Nov. 15 Dec.1~ Jan. l
Jacmel, Haiti Due Oct. 20 Nov. 17 Dec. 15 Jan. 12 -
Stc-Dmingo City R. D. Due Oct. 22 Nov. 19 Dec. 17 ,any. 14
San Fedro deMac. R.D.Due Oct. 23 Nov. 20 Dec. 18 Jan. 1t
Macardibo, Venezuela Due Oct. 26 Nov. 23 Dec. 21 Jan. 1, .
New-Orl6ans and Mobile To Port an Pce- Northside HaitIe
.- Ouiports and Santo Domingo.
Ports-Octobcr Sailingt. November Sailings. December Sail


New-Orleans, Lonisiana Sails
Mobile Alabama, Sails
ort au Prince. Haiti Due
Sap Haitien, Haiti Due
Puerto Plata R. D. Due
Tan Pedro de Mac. R. 1). Due
s! - FN.


"


Grand Cafe de France
Sons ia direction avisee et intelligence de Monsieur Fran
Vois Giraldi qui est devenu l'associe de Monsieur Patrizi. le
proprift-ire de'cet tablsseiment qui n'p pasd'6galle GRAND
CAFIh l)E F'R NCE, otfre A ses aimables et distingts clients,
les consomm itious les plus fines. les vins de t utes prove
nances les plus cliisis, Cigares et Cigar-ttes, Sandwiches,
varies, a de-i prix defiant toute concurrence.
L'accaeil le plus s)mpathique continuera- a -re Ie meil
leur attrait LU Giand Calf de France.
PATRIZI & Co
Te6 phone 2341.


plain


de pouvoir taire sa cuisine

en quelaues minutes...

Venez voir ces jolis appareils ainsi qne les REFRIGERS
RATEURS. HE,;HAUDS et FERS a REPASSER de la
c GENERAL ELECTRIC A la
COEPAGNIE D'CIAIRAIM UCTiWORII.


Oct. 21 Nov.
Oct 23 Nov.
Oct. 30 Nov.
Nov. 1 Nov.
Nov. 2 Nov.
Nov. 4 Dec.


Santo Domingo .,ity R. D. Nov. 5 Dec. 3 Dec.



BAR TERMINUS


Flace Dessalines
Cafe chic, Restauranti
de premier choix ou 1'o,0

trouve a toute heure lesi

onsommations les plus de6


licates.
Sandwiches sans pareils.o

Biere a la pression.,


- ---MO


BIERE NATIONALL"
DE LA
Brasserie Nationa
Se vend artoutOr 0,10
'verre maloare sa quality s

crieure.

Pro eqez, votire )poche
votre santD en la buva

toujours.


Lykes Brothers


Dec. 16
Dec. 1S
Dec. 2
Dec. 27
Dec. 1
Dec. 31


31


I I ---. --- c narm~r~a~as~rmr~arrc r -~ ~ 10 ~,,,.~ I'


c


CCY __ 1 rl -.C-~ _~C- ~ll~~4lllAT II -- `---,


--


----- ---


- ,Emm1= -


Ir


,,


r - -


i


a


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs