PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04943
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 10-02-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04943

Full Text




Climent Magloire
-DIRECTEURr

18M RU3I AMERICAINE 1688
TELEPHONE N* 2242

Md m. ANNBEt 6809


J-lDI - -OCI- 1
JEUDPI 20('I(,IE iF:0w~


PORT.AU.PBINCF (AIT])


Inauguration de la Succur-

sale de la Banu Naio Li deal


nale de la Republique

d' Haiti au Cap-Haitien.


Notre Directour revenue do ville du Cap-Haitian d'un si b, 1
igp.H1ition ou il avail 606 as- edifice. 11 souhaite que cette
*sWr, sur I'aimable invitation institution continue i travailler
Sml. Voorhies, A I'inauguration 1 la prospdrit6 et au d6veloppe-
do nouveau local de las uccur- .nent des forces 6conomiquea
idae la Banque Nalionale dt Iu Pay.
Sklttepublique d'Hiall, nous s M. Jean Elie, Directeur do, la
&ase des pr6cisions qui conllr- auccuraale de Ia Banque au Cap
Mgint eotier et clan t succeb tdaltien, r6pondit avec une petite
sl ceato ltte A laqtolle ausis- points d'6motion qui n'etatt pas
blat toutes lea notabilitla de la taite poar d6plaire. Cela alon.
stale do D6partement du tait ouu attrait laaement diatingau6
1" !* suaux remerciements que dana
j Mumique !de la Garde one lorme des plus courtoises, II
dfuaii, trWs en forme, se lit ea- ddressa a sea invites.
mre dans des airs Si entrui- O(j remarquait duns la bril.
"- qu'i on certain moment tante assistance: MA. Ernest (a.
iasme s'ouvrit. Et ce ne lu 4.nauvet, lireuteur du a Ndou
,latipartie la moans agreabk velliste i, M. Placida David, Di
festival doiit chacun em recteur de La Presses, M Cao-
n'en pasdouter, le plus tor, Robert Nadal, Pierne Ar-
*e des souvenirs. cher, venus expr6s do Port-au-
yveau local de la Bin- Prince pour prendre part A ta
Z Wiune construction d'une 16te. On remarquait encore le
lib6e1gance quoique de style colonel et Mine J. C. Fegan, le
wkli. U a 606 construit sous ia president de la Commission
iaMa et intellig nte direction Communale du Cap Haitien et
archilectas Pierre Nazon et ,mine Raymond Latoche, Mme
Daiel Brun. Alice biartin, Dr Lenicke, MM.
La lacade plincipale presence itush, Carmilus Biasaintine, Vil-
ane grande et belle porte, en- lthardouin Ltconte, M t Mutt
hdiete de deux large lenetres. Albert Mc-iultie, Me Actheutaa
Tout I'ddifice eat en baton armn. Auguste, NM et Mme Auguste
la rez-de-chausaee constitute la u.iaiculli, Mr le Capiaiue et
baque et l'tage la matlso Mine Shaker, M. Jacques Laro-
tiabitation du directeur et de cho, Iodolphe Blanctiet, Sey-
pamille. mour Celedtino, s osny Cbenei,
Le parquet eat en mosaique, Claude Touasaint, M. De Catalo
*uvre de la Fabrique Haitienne gue, Melle Suzanne Ehe, inme
de Mosaiqu'es. Las comptoirs Jean Euie, etc. etc.
leat en acalon du pays. L'edlice Un lunch lot oflert vers unt
St totalement I'abri du teu et leure A l'elage de la Banqie au
doi sacosauss aisaziqu6. LI a course duque. Ion renouvela leb
coAtl exactement 20,000 dollars. lelictations a l. Tuorbhles et a
Les honneurs de la r6cepton ses distingia6s collaborateurs.
oat 616 laites par MM. Voorhies, Dana I aprea.midi, A trois lieu-
Jean Ehe, Kieler, Delva, d'A- res, le .Directeur de la Banque
desky, Waterbchoot et d'autres et nos conltrres Ernest G.Lt.au-
eaipoyes de la Banque Natio- vet et VPacide David qui avatent
ale de de la Rpublique d'Haitl, pris place avec lui dans sa voi-
toasd'unemprebsement et d'une ture laisstrent; le Cap.
amabiliteaudessuadetoutelogt. Le lit uue ties ucile recep
Quant A la lagade de l'ddiiceeile tlion et tout le monae en a'cn
6dait magmntiquement dbcoree ailant ne tarassait pas d'eioges
de deux superbes drapeaux hai. sur la distinction des amphi-
fiens. tryous et 1 heureuse idee qua
La benediction lut douone par eue le Directeur de la Banque
Ih Pte Ferti, Cure du Cap- Nationale de la Republique
HalLien, qui prononca quelques d'tiaitti, le.sympaitiqueM. Vou-
brives paroles de circonstance. i tes de laire edilier ce bLA-
Puis le Pretet, M. Raphail Noel, neiltu qui eiibeaillt Id vile iu
4dit tout le bonheur qu il epiou- uap et assure une mason d'ha-
'Hit a leliciter ia Basque de son biuation au Duiecteur de ettie
hiareuse initiative ua doter la succursale, qui ebt un lnamicu.


*too *Ot. ouveniro..



LaSuccession presidentielle
DU

General Nord Alexis
SON ---o---
*ON CANpIDAT.

S* On e cot inua pas moins le cas 6tant de rebellion. -
d-' croeire et de r6p6ter A Port- il se content de dire a ceux
SlrPrince que le general Jean- qui talent ao courant de I'in -
lles Atait le candidate choisi vitation: Le g6n6ral Antoiue
Pnr le praident Nord Alexis Simon ne ur6pond pas a mon
Sst que tell 6tait la aigiifea- appel, tant pls poor luila
tis duo duplacement du 6- Peout-6tre, dans la boeche du
S iniral pr6aidtnt, cela avaitil
SNons avons dit que le d6t6- ellectivelSnt la almea' d'une
l ay ir de Sud, le 6n6- ]menace et, avec son temp 6-
Iol aval 6td rment tem tr, ao.ur-
[ PSlMei C -Pfrince en nIt-il lereement de lincl-
i ? temP que lai et que dent. -
i 2ava!ilt i t Le d1 d o Sod do so
&I rnmeet I hoon a- c6, avat si s a doteo
avita f pne r epondit pas a |nesure6 laportie de son ac-
I S lvtatiotn Drialdentielie. 1.0 et ongpourrait, sans nol


o al ignorons le pr6tete od y lire remoater sle Prin-
S f t alldgua, quelles iu- ,cipe dede insurreclon qul fit
IS V A rihablea ralisons et iclater &uO _EyoS la fin do
S ?ment le president prit la I 'anne 1908 et qul causo la
.sl, onjours est-l" q a retrmite pr6mtare do g i-,
Sa O'en mobntra rien ae rememAt. Son esprit mno fat
4evant cette attitude qui certaimnmeeDt pas sas atre in-
pret eotrbtante das leaits iutc per touted leo runmeurn
S"Stncoridinairesetqul syanIt por obet la Msccion
dumma o sanctioas, A i preidatl de is ri p i-
s"Uaso


Rihum


ALIX ROY 2

28 annees de success.


que el, plus encore, par les oiere et une des plus digues,
inesures que le g6tieral Nord de la pr6sidence du g6n6ral
Alexis paraissait prendre a cet Nord Alexis. Nous disons aune
6gard. des plus dignes ), car clle en
11 est impossible qu'il u'eil a eu d autres, telles iqe cell,
pas l'intnition que Ie voyage d(u process de la (Coso liPlation
le son college du Nord avail ,ui .ut une veritable ralle de,
uelque relation ivec cet it- pliticiens vereux qui, Il'oc-
iortant objet. Les commen- casion de la plus honteuse
taires qui precd6reint, accom- des operations de notre dett.
pagnarent et suivirent ce vo- publiquec interieure, mirent a
yage, constamment tavorables sac le 'resor national, avec la
a la candidature du general co[pplicite de la haute banquet
Jean-Gilies ea depit de I entre- Otlicielle ee so.is ic patronage
iten secret.du president, truou tu 'liel dv l'Eiat lut mf.ue., li
blerent de plus en plus so, -st lon que cette honte soi
esprit et le reu-'.treia iciie A.^ihlee *le tenmps en tletmp
ment hostile a t,)ut-. cotub i lais la gene de lia graiit
naisou relative a Ia proclhainu, 'umiliatioi dlc 191)5 qu'ilh i
election presidentielle. So n 'ontribuia i engendrer aussi
ambition et tine assez habilte iremient qtie les preis en
exploitation des circonstaace ,cudut les lils.
politiques firent Ie reste. 11 y a certainement con.
L'insurrection du Sud s(t txc entire ces sonventrs ut
repandit come une trainet ius exituiiouis d'tln paisse re
de poudre et lot bleul6t au, cntil, aid1 des notes de notrt
portes de la capitale. Lt, ge lu ilgen ami -\lph,>nastJe:.i
ueral NurdAlexai. qut savai l.ost'.il, Ct la sitiPaliol i iauk. il,
a qut)i s'ten teuir 'sur le teiiten t l li'pubililue. Ei >pricjtawn
lions d'Autoine Siunonu, uc tI, LI pcer a la Ilte du Ptouvoi
pas long a se reudre coupt, hailicu notre 6iinutent et dis.
et A preadre son parli. QuoI- tiugu6 concitoyen Jaques-Ni-
qu'ii dit penser de la rsis- colas LUger, et en acceptant
sincee a opposer A cette re- ainsi de rompre avec une d6-
voite militaire, it eut bien Alorable tradition militaire, le
i'impressiou que c'6tait la 1,, -6;neral Nord \'exis n'ut-il
de sun rave politique duot L, ):s le prcssentiment que nou
realisatiou devait iepuser sui cntrions daus un stade o(i le
I'accord des chlIts de l'armee. grand peril de la ldpubliqiec
,jDL %'en itre overt au dele- ailait etrc extericur et amneri-
gue militaire du Nord lai va. caln et ou te patriotime eclai-
lut, duns cette revuole, siauu re devait Constituer la vorita-
ihostilte, au noius la iass!- ble sauvegarde ii:tionale?
vile des generaux du NOrd sur Mais le deletgi diu .lud let
lesquels il croyait pouvoir le Nes hoiitues l:tient sails doute
plus compiler et (jt1, lors de ,lesignrs pji le Iestin, pour
la dcrnite aveutue lirminis- empchlier le pays deLchap.
te, lui avaieut done la preuve per a :es epreuves i6gitnuces.
de lear loyalisine. II ue 1li lut Sa pi sadence rouvrit d e s
pas possible- daus les deruiers places; elle rendit de noti
inmoments, de trouver ucj co- veau possibles auin ))uvoir les
lone de couverture sillisante honmmes de la consolidation
pour la sectu ite du portail sud et ce lot alors, malgre Icur
de Port-au Prince durant ses repentir et leur 6sir de n.i-
)prparailts de depart. L, voila chats,a loa tsse ouve0 Ie dcvant
co iuueu l i bturicttiotn du note nationalist .
Sad, abstraction laile de quel- 11 ne faut pas moins auiour-
ques lucidents de rcsiimance dihuido coicoursalesinteress6
et de quelques devoucteuents de tous pour essayer de lca
particulLeis, rencou 11ii a In Lte err.
triumphe relativeueu t lacile, ......- -....
auquel dut certainement cou-
tribuer la preoccupation pa- P6tion Ville sansheure
triouque domnuante du presi-
dent: quuue interveutloa A cause do quelques petites
denit: quuuerintervenleoav rparations qu seltlectluent au
aercaiue, reahsant les:aver- V glse Sanl Piere
tissements replies de Jacques- clocher de PI'gIse Saint ie ne
Niculas Leger, u'ett le temps lonctionne pas depuis lundi.
de se produire A la taveur de PendanLt.quelquts jours en-
la rebellioa decanuchee p au core P6tion-Ville sera privee de
Antoine bimoa. ia musique de I'hoiloge de
I Telle est une page, la der- Saint-Pierre.


L'entr6e do

MAYARD
" '& Port.au-lPrice


;Avant-hier, vers lea cinq heu-
rei et denmie, notre ami Cons-
tantin Mayard est; rentrtn A
Port-au-Prnce,aprts avoir pas-
se une semaine dans I'Artibo-
nite, le Nord et le Nord'Ouest.
Des u.nis en toule avatent Wtt
le rencontrer;iusq,'i' I'Arcahaie.
Aussi torsqu'lt penitra A Port-
au-1'rince, avait-il apres lai plus
de trots cents voitures automo-
bailes. Les laiseurs de contre
inanitestatot)ns en seront quittes
pour leur's Irae. L'entlre de
.\layard lut tout sinuplement
itrtinu)lihalc. It liut esp6rer que
devant c2 ,ucces que value-
meat on tenta de contrarier,
les petits tlquets tilu ournalis-
tme et de la polilique, et les
anciens couptrateurs inu.s en
ationa I.Ic.is en ri g6 s, setih.
rut q(ut I sort a 't" lait au ro-
s'aite de cJOiun',is 'et dc muen-
-,oages qu i egreitrnt depuis
it"' tours t. I 'i I r' a r l'onire un1
j:.0.&dlat qui 1'I coInirence, luo,
a se detenli te que ces jours-cl.
11 ne se delni t I iAs sPulement.
Mais il altaque aussi. Et hben-
lil, sur la vote, on commence-
Ia a conl)lh r les cadavres de
quelqties Ih-i-ses I eputations.
MayjAlI hlmi ingua ses hinis
cli. z d. i ic ti ealieuis. Soni
,i'.coutii provotI i itout slinple-
ieuil l duoilvi.. Quelqu'uU quiu
tl'st pas Miay.irti)', e, inuiuura,
Ien sict.ou. it i gic cl.nent la tlle.
Dire qu'its pr'tendent que
cet hoinie n est p)as populaire.
11 est certain que devant Ia ma-
nifestation de mardi aprcs-midi,
ils vont, ne serait-ce que par
dkceaice, cesser de dire celle
Stupidit .



Propos

cachetes
___O_
.Ican iLorrain, ilanis Monsieur tie
ougtigireon, niots plrtisenle un per-
sonna, e grote squet ft alot, crevant
t't \liiiit i coU'rs-s Mloii lt'ur ie Mortiiner, unt
Iruiimniilt it!'I' tltic.1 )ep|uis celte ren
'Ontoiiri'r' turiit .ins ctlianuge 16n1i1e
ie Itlil, ni)t i ,- Iii lit- saurait ou-
vri i to.ticin' i us nitionner Mor-
liiim r. 1Ionie r ,i/c \liriti:a er cr t nioi esi
lt, (l iiut inv\ nria; e dIe ses plus insi-
Snili;. nts ricitb.
M\,()ts a;\'Ol', |,r, iit-il,un loui relon
Iil t iii, (iit sI, a til lpas de jot.,
de(l is qu i : isvh ls i'un( mun recent
voyage Iil' Io o ilt a'ilt e'xt ties valilses
in.u pli'c dains iI'Atii to I'un grandl
lpt'rsoniila it;g ic iiin('rit.i I e iu nOUS no1-
iIIcroills l ohiv s i \tis \oiilez.
D le ui I le \i)'\,i' ItulA y est ii n i:i
out'es les saiucit...lInvariabletnent I s
liistoircs du (uidtiin diutent : liloby
e't 11oi.
Nous ipronit'ltois une caisse de
iliUM SN rAItTi (C III i' W)'o ., aI qui LhU'-
sigiterai ce llotig''l-ln haitin *n Irtrain
ie crever dt sitlloitil \ nili!


As.urez-vous contre accident
A la Gencit l Accident Fire &
Lile" Asusrant' Corporation Li-
mited ..- Vve F. leruliuhgaa
Aleet Genmral oour Hiim.


#loi II





... a vu, hier soir, dantis n de
nos calts, on leune home qui,
penchI'I vet.c la caissire, prensit
des airsde conqucrants. Lui seul
ne voyalt pas I'tffetl servant
que son attitude taisail sur la
petite caissiere qui visiblement
souhailait de tout son cteur que
init ceel apart pluhlt dtsobli-
geant pourleltl. Ille esl Iongue
a liste de ftaux Don Juan, et
chose peitlble, c'est que chaque
jour elle aug-men(e d'tii oU ode
deux noins.

.. a vi u de unos iillis qui,
ad rliaiid lli,'LcL de I'rance no
pieltd plus. de cot k tails ias des
cit filia ties,dlcLpuis tidex ou Irois
jour's. Ses altim retendenti que
cela ne coiiilutra pas. Taut
iliit'lx, tcair 1< I, I ls olliinlies
Ctoiiii'iICCeiil. l.f', uns Jdi'sitl Ile
C''c l It' l iit(, t;iatiiies ique cebt
ailiCe l(itst', tC I., i .s goIs ic con-
tiuner amui.r ICti 1i ii i a ii a di-
volice at'.v e le t. tockalis qa'il
sce iiblait a.incir jip r tlte' ui tout.
... ;i t, LiliiC' sllr, .1 Vari4.
t Lei, I it i li,)IIC iin i ()rd iiaira e-
iii III, lursqu'til vint i tal specta-
ci ', il estl toltijtLiis itCco'pailgn
ede deux en tt lioi s .iis. lais, ce
soitr Iii, II Al a. i dalls
une lu, l pis tie s.; s 'i.ir, une
jeune lille iiptubt' e, Ircs jolted,
aux yeti cern6s.
a v ul it euilet hlo uequi
se taisailt oidtuler e i'lieveu,
mardi, che, lln des coillkurs du
Bord-de-Mer. L op)rationi inie,
conmmue sa l)arbe etl a.ussez lon-
gue, le coilleur lui ldetanda sAl
ne dsirait pas aussi se laire i.-
ser. L'autre accept. Mahis le ra-
aoir avail a pt, le elfleure son
Apiderme qu il itint le bras dLU
barbir et lui (ill:
At i rt z, vous inie tiles nial.
Passz.-inui nvo', insrultentn,, je
Vais lti e cela ilt'i-llidue.
1l \No'TriL (Eli vit hIie uie
honiiiet, ipciith suiir a glace,
fire tointil) 'laI ineis liit lI
poilltb t i o(tiii i Ita i lsa figuie,
tandis qe le I t il ur leIc regai-
dait IltIe, io sotilniIn quasi-iro-
nique lige ob,)si, tmenilt sur ses
16vres.
V *
... a vu util alut i Cleii holn.
me enlier, uti ;iais.i, clhez le
nilllle totllhcur, (.oiimi e e.sl iun
client d (lItinc t u i; t', litiiie, no-
Ire birtbier, qir eIaii, ce -'est le Cas (IL e dire,- ex-
cessiveniiint r. ui, lul deian-l-
da amicalement:
Vous ave un. cigarettlle?
L'autire, gouireu, tira aussi-
6tltsotiln 6tu a cigai cites et le lui
tendit. Mats, tatis I'tdui, il n'en
restait qu'uic seule, qui elalt
destiiine, saius dole, a servir do
ar6compense ii son diner ,-
pour citer une expression chere
A Fran1ois Coppee. Sans doule
le coilleur le comprit-il, car,
des quil vit que l6'tut taitcom-
pletement deyarni, il refusa net:
Uh I Non 1 junrdez-la, pust-
que cest votre derniere...
Mais.le jeune houime,quiavail
privu cette politesse, lui dit en
sourant:
Prenez, mon amni, et lumez,
car, vous coumprenez, moi |e ne
tats pas parties de la tourbe de
cs |eunes gens Agoistea. Pre-
nez ...
Et en meAe leaps il craqus
noe allumette et pama Je ofa ua
coiflenr. NoTaa (u. a, league.
meat, applaud A ce gestl at.
truilste.
.. a vu un de nos amnais ai


our signer un de ses uombreux
ons du Utrand li6tel de France
aortit une plume luntaine jaunoe.
Chacun eut un souire devlnt
la nuance 'u slylographe. L'ai
apirituelsourit,ui auisubet zmu
mura en guise d'excuse:
Ce n'est pits un symbol*
la unaUice di ma pliume... C-
n eat qu'un baisii l... Cesi le &( u
qui reslait quauidje we la suis
P pu}e. ;o
j iLe i .-ui;.- e .ii litnu st|our
& de Ia toDie, ula o It a en ca
e vies et StllaJ e uIli a o-
m eLt ou irIivretI le deMrtlers
cocktails.


r------ _-~__1 ----5 -_-- - --~C-----*--~--- ------ -- -- --.*---rrT~C----L


I ~- -


I -- -J- -- -- -


Mais qe'importe a uno honiale
home el a oa patriole de quel e616
parleil les applaudissemenus on les
siltlets,'il sait qu if lal tson dilm r.
qa il rt sou pays ci qui'il a poir
laI la erit elt I'a n'iiir ?
Paul IsLClIAlUIl.







S PA(i.--2 LE MATINA 2 O(ctobte 1980
S-.- --O. .. ... -- ..

gNouvelles de

Les inctLdules, ius ont pu IT tranaer
voir, de leurs yeux, les ma- ,,
nifeslations prodigieuses de -0- 1 OUud
la lorce spoWtanment orga- RADIO PRESS
nistJe du formidable parli RADIO PRESS
populaire 1 :30 Septembre.
A la demonstration gran- A
diose, par les grandes arte Cdilure e la session
res (le la iiapitate, de cettu de la Line des Nationsreable reeable
lorce late de I'adh6sion cons GENEVE-Apres les plus du- b glea h n
* ciente des citoyens et de.leui res luttes A lEgard des plans de
devouemnent indefectible au desarmement et dosecours #co- I
triomphe de i'incomparabje nomiques la 116me Assemblde
roa e quia lui sen dea Lgue des Nations eat en-
coet en puissauce : Lib re dana sa phase de cl6ture. iche
vrail, irosp)iteurIt o vilisa- IAssemblte a commence A rati- I
valon, la rospemonstrati vilisa- tier le travail de de sea six co-
io, a itd6monsratio de 6s on adoptant lea rapports
cette force, dis-je, j'ai vu,avec ayant trait aux, principals acti-
avec piti,normbre de curieux viats de la Ligue. .
du part .oahlis, )16imar ei berorations aco0rdes F o n ant rium pnan
trembler... Comment se me- a des avialears Lcag
surer a ce colosse de la popu- KANSAS CITY- La Cros de f as
larite? C'est la question an- MlAe, insigne des vCterans de
goissante qui laucina.t leur guerre strangers sera accord6e ; --
pense ; et, dans une attitude icci eudi rochain, A )ieudonn6 1
prior, s bras baat Cosle e Maurice Bellonteaa- ero II eroica
seet l'csperance en dttresse, ,Is teurs ayant volt de Paris a New eroilue
laisuient figures do condam- Yo k. d an
n&s a wortu dont la hliair vii)r La nouveau dirigeable anglais
au contact le 1'instrie.t de CARDINGTON, Angleterre-
au contactde instrument d Le temps dtlavorable a retard
Isupplccc. le commencement des essais sur .
i.e cortege Mayardiste a le terrain du 11101, gigantesque *J ner iI e nerqetic
it aveis nos rues, evoluant tl di iigeable anglais,avant son vol Ia ie.JL' -
des Dreadnougths manLuu- auz Indes le mois prochain. Le
vres magistraterment, a sou- Il01 est un vaisseau soeur du
leve ,ei. CACHET OR Fi Liaueur GOLD SE.
et, l'ort-au-l'rince, dans ses i11on d'uu philanthrope amriain CAC R Fine Li ueur GOL SEA
nioijidres replis,en itit p)rolon LONDRES-Un tonds de cr,- REHT r F TT GD SA
demuent i,,pressionte. Al dIit de 10 millions de dollars CA CHE T R O UGE Superfi
Sui ouve que la levant serir a desuvre CACHET ROUGE Superfin RED SEA
taille atihour de l'Urae va titt rttables en Angleterre en recon-R
e on aissancedes di penss dce CACHET BLEU Fin BLUE SEA
truduetieni ce Al pays dans la cause commune CE L U i B
tenieur saltt pendant et apr"s la guerre mon-
MoN(t.i.U' in.i C\(. dale a Wth crt6 par Edward S. ----. .------....... .- -. .' -
d rkness, philantrhope am .ri-
S --- --- -- ain, a-t-il 6t1 r6v616.
La loi marliale en Alalama nac6 une reptition des hosilli- Ecole deslci ences *. La quantity de pluie sera pour .
S M onde HUNTSVILLE, Alabama- Le t1s aujcurd'hui. Le gouverneur # Appllqu6o.a reViSIonS la rguon de Port-an Prince a.
e(. M ond, gouverneur Bibb Graves a or- Yen Hisi Shan de la province de La deuxieme Ses~o > de con- deTs ons de la normal (107m ) .'o
donn6 que la loi martiale soit Shansi qui s'6tait retire come course d'admission A I'Ecole des et environ 15mom.
I),,ts--Nous apprenons la mise en vigueur ict aulourd'hui cliel du gouvernement rebelle Sciences Appliquies aura lieu le e sera si en d
mort de Mme Vve Ilannila at- le major llaymond JouL.t du Nord quand les mandchous Mercred 8 Octobre prochaia. e pour a region de Jacmel (e6tA
mo, surenu Mme Vhier utit ollictr commandant le 127er wccup6rent Peiping a annonc6 A registre d'inscription des candi- POUR LE MOIS D'OCTOBRE ud ) et cell du Cap ( riglos K
acc, survenuie l et n.iait ra lati dcs girdes natiouuae T'ri Yvan Tu que le regime du dats restera ouvert, au Secreta. 1930. Nord). La plaie normale a Jac-'
La rcgrcttte d luntc Nlait a des iug~neus de l'Alabama. Nord serait retabli et que les riat de lecole, tous les jours,de 8 - - mel eat de 172mm. le dbfcit
temHannib grand haie en Mi. Cette a tion eut lieu a la sui, troupes deShansi s'opposeraient A I11 heures du martin, jusqu au 7 sera d'environ 27am. La plaie .
dHanninial Plice ,ere, auten, ti(s violence de lia oue .oitri aux nationalists. Octobre. Wt gion de Port-au Prince. normal au Cap est de 223 ,
de ltinporitnal ragee la, C. Ht leniderson, n.gre mprt- Staeley Baldwin o Angleterre LA DIRECTION Le mois d'Octobre sera an led ficit sera fci d'environa0
l. I, h lid ilhlln U h/,l ra1'c ,noite sonnk A la prison (cucomt6 d ci, LONDHES-Les rumeursque .---.. ---. .. ----. mois tres chaud. La plus grande mm.
par hl Hb'1,,,I, iqu' d liaii *t I ,nptct de l'assassiina de E. I Stanley Baldwin rompte se de- Kort du Lieutenant 616vation de la temperature sera Les jours on plus on moil
(|iul I I el Minisre h l~(Ross, de lluntsville et ayan. retitre de la prsidtence du par- Georges Aurone Oprouvde entire le 13 et le 16 du 24 heures on peut s'attendreA
nipotientiaire Ia Washiiigtoin bless Mrs loss. *i conservateur ont 6te o'ficiel- Au d6bul de cette semaine le nois. la pluie e Jacmel sont le 4, 1
et, pt ntdant quel(pie temps, I1nitssion diu rl'esidenl element dementies. On dit que Lieutenant Georges Aarons qui La temperature ne baissera an 15 an 16, 22 a 23 et 25 A 27. ii-
d( I in CorI!s C)iplomati de I'Equateur A. Baldwin est en belle forme comimaadait le district de St.- dessous de la normal qu a lies an Cap arrivont probe*
oyitl U A i h et aio se porte bien. Michel s'est donn Ia mort. Une fin du mois du 23 au 28 o er lem verss le2, 8, 11 et 12,15
u. ivoos nos sinebres oficielle de la admission dt Teujurr les scadales ball A la carolide. 11 faisait le 24 et le 25 la temperature et 16, et do 24 an 27.
Co0tIloanees t toyous les mle President de I Equateur, Isidort enter de lerres A huiles partie de la Garde d'Hiaiti de. sera froide. Des journees un pen L. G. TIPPENI1AUR.
cis d len tS pa ous, icsnit Ayera, aQulo aujourd'hui a Oti WASHINGTON--e secretaire puis d6jA qumnze ans et Ctait plus traiches auront lieu aussi
br "I ; tint ile, patilit r0eue ici ce soir. eWilbur aujourd hui a d6clin6 onginaire de J6remie. 11 a com.-ers ler, 8, 12 et 17 Le baro.- "
iremnt ia note tmi H,,anha" Ih,..klaratioans ale d accepted la admission de Ralph mand6 un pen parlout dans le metre sera haut entire le 4 et le
l'ice. hItllia.n Bandotlph Hlearst A Kelley commethetl *e folfice pays et a lai&se, dans toules les 6 puis entire le 17 etle 22 et 28 _
4 __NIW YORK-. XWlitum on- g6ntral des Domiinos A Decver villes oU il a passe, I souvenir et 29, it sera has entire le 7 et le
Kolp Hearst, pani e travr et I'a suspend de scs lonctions dun offiier correct et cour- 1i et surtout entire le 23 et le 27. V a"i t
Le Iili' soi l i ls ien e radir nn attendant un- investtionde oi. Lamarche pariculire dela
"z u. ",atwialtr ie i, ant,, que Ie ses accu'aluns que de randes Depuin quelques jours ASam.i temperature et du harometre.
.r ..... .rait# secre ompagmnies i'hulets ont montit Michel Il manirestait de. tou engendrera des piuies vers le 1, CESOIB
AL sIo.. ,...rA.N Ilorr ,N .t.et e.. a ,gl ra. __. q u lfavorit nne dans ladminis- bies cerebraux assez sensabies. etre le 4 e le 5 7 et 8, vers le Grand gala avec .ncienne LA, ,
S,, r n| S,, n.mS ...,s. ,0uur .. .'..u* ...e n u ,.n (ration dI la vente de terres Prevoyant qu'on pouvait le ren- 10et vers le 20, 21 et entire le grand dans nn film ultra O.
ai p "rt qua"n ie o >upo. a r .. vol ou !, ,,tupt d huiles. voyer, a cause de la maladie, de 2. et le 27. Les pluses des 7, 8, mer: 1
.a, Cll n e p l. ju'il eul intention .db 's r lud' ds aminens d' rdablir la Garde dHat, 1i deviuatl de 10 et 20. seront accompagnees MISS EDITH DUCHESSE
tint jI, Lai (iuuL olo,- 1rance quand i, les public. l, prospure er Arique plus en plus d6espr. Obsede d'orags Larrive es pines Entr6e :1.00; Lo, e :2,00.
p oie vie dtun os brands L'mission de Hearst fult re- CLEVELANI)D-600o membres par Iindequd ne rouverdit pas era toujo,,s accompagnied'un DEMAIN SOIR
ts 'des1 Ealsl ni,,,' .n re avec grand intiret dans la toe I'Associ.aton des bar quiers t trayvaler pour r6pondre A se plus grad d amoncetlcmeut de A 'occasion ae la 16te de SIet-
EI elletl, un ,it' cong capiale du pays. Les common amricains ont commence qa- nombreuses obligations, l e anages.. ... Thir~se de I'Ehlant JAsas.
-ne.e.setcomp)tniolc Mk. M atres public d t'plusieurs nenr Ire jours de delibrations en donnala mort. C'est IA,croyons-. es proeso beau femp,
nem loy l We'up NI. Hom' bres du 'Congrs a la site de vue de determiner la ineilleure nous du moims, la vraue cause emps s, haud sous un cila RLae
o m ny : Ion \ rricane * cnte cxpulion de ront, voie par luquelle la prosperil de lacie desespere par lequel il clamr s'ecouleroot principale-
,vaI s~ v ta A p(iuner par onr un vigour ux resseiliment uisse tred restaur6e dTns les e truas ia A sa* voe, eo pleine ment entiree 2 0et 110d 1511 anE Ul
M. lulomn Ip tpreuint deo la 'ture i action tranase tut ex lres amncanes la Banqup e eu. voters 3le 2. 29 pet Enftr eua gllea..
.intmi des 1I iidaires au 'tim", ne lurent Iobjlt d'uucu- I I'Agriculture. A l'ouverture 1t laisse ule veuae avec cinq aprvolrun manals emos sur-
Cosimpoli .n Il u. Nata- ne consiidr,.,on au cours de de la (onvention annuelle, plus Ienants. tout entire v e 25 le 12 27tet on r.: E 0 Lg o: 2.l 0
rellement les deux d< jeuneurs I'6mission. lune vinglaineide groupesdere- plu vers le 12. p Entrpe : 1.00; Loge: 2.00pa


s'atiablent. Mais quel ne tut pas irte general eon lspaque cnrnes comprenant plu
Sleur tonnement de voir que LI COROGNE.Espagne-Une ceutam esde banquiersde loules" .-..--:-- --- ....... .... .
bien qu's eunssent command qu reve gnrale lut convoquee les parties des Etals-Unis out
bici de ulols eussent co euinieand r g at nvecl
depuIs longlemps leur d6jeuner oujourd'hui en sympalhie avec prnpar6 des rapports sur ears
on ne le leur avail pas encore ser- d'autres en Galicle protestant 6 I u des des conditions des
vi.ConuneM.Boulons'impatien- contre les methodes s6veres de la'ires conduites pendant Ian-
tail visiblement on lui fit.com- la police,r prinant les d mons. nee derni6re, une des plus tur-
preudre qu'il n'y avait, pas A Itrations A Lugo et Santiago de bulentes ann6es d'aoaires dans Iv
manger. M.1 Bogat alors s'en Compostelle centre les partisans Jhistoire de I organisation. IIS
alia, mnais sedisant.qu'll y avail de la dictature de Primo de Ri- M I .teli.Esaires do Trte. r I urr -
certainement quelque chose au vera.ll n'y a pas eu de troubles, et le reprsentast fiarser
fond de tout cela. A la suite near Ford conestril em Alleae WASHINGTON. Le toe lc I
dune enquite discritement me- MU1NICI- Henry Ford adit tionnaires du 1'resor oat dcli- ( l i I f I I I

Sn tabliasement don't Ia clien- pourait etre acilemeatcomran to de a i

te est exlusivement bl anche. a Ocar to monde et don mI- so rpo blicane CAN Ai N r
omDe tels fails ne peuveut pas se portance appreci6e. 11 a indiqn Idu .rersentant. John Garneri A .. "AI


perptrer dans n pays de ne- qul, essayerait demployeria c
L gres. C'estI dea asset que des ziamL-t auvie allemande non ______________________
eprotiques viennent partager AeleII at ttrolo eb odu ea a- 'b- aremb '
avec nous notre pain, pur ique aiest sur I point d'etre a l Arl I '


Squisi ne ltenten pas de nous e est maruction aussi in d'autresc 1 cteurs! I
X lure d- ali salle A manger. pourrait re allmande. on
e e us blanchepar tocos de cmonde et uron mo ., ,.-
SDve tels noes con ,res qui d port e apprre cile. e a Cinediqu6 U. L B 0
rmaulents. Ces deA aiz que drnemen,' PIN-o t La guerrma cle vn | -




prvne ue sanction severe p et eu une qua semblait avoinr pres jouaiss d.aseript_. I |l I I J
cia omameo dorimer.e par Iain- mande



oaveine el v o des troops na IlAtevoudde- P.KNG A aents Ggneraux
I, Iteduate course attitudee III- . nl 1 I A __ i__

aironaM du a .osupulttau- houes en laveur du gouverne- .
otel a. Lnout national de Nankin a me.-






L AiN 2 Octobre s )


*,


RulCt *
*iN.Vt'^-" ;;

OraVe(Is
Arterl-bclerose
Ob6Slte~

,. '/ ', ", ".. .' ...ti


, ,' 1
f" ** . .
' *' ,'1


4.' f'. -Il .
." 4 fI I l [ # ''


c I1 tA 114 r 1 (' 0 d r. 1
li e' : x, i. '. ,t d
'olfWl, .'' \l r. 0 'i'" 4!', i .
II l'.. ln Idt I11, p, 'I v y +I -
( :I,,' o' C, I ,


.4. ., .
.4 ..4.mle.


*. . -. ... .-. ..'. .. ; =r '.'S, 4 g


I~grque accident
d'automnobile
Limt-hier apr6s-midi, sur la
sh t de l'Arcahaie, M. Da-
Lafleur a It6 victims
olident d'automobile qui
kta ia vie. II allait A une
lboieagrFeAquand A la suite
itgep de volant trop brus.
l chavira. 11 ut releva
=sous les debris de la
Nos ondoleances A sa ta-

Da[ ol mmemvoiture avaient
plae Mr Aug. Victor et son
iMAodrt, Mr Dumai ces der-
di oat 6t6djquittes pour des
bdotions; tandisque Mr Victor
arenu de large blessure aux It-
Nus lai souhaitons un prompt
reIabliasement. 0|

Eort du Ga Greoy,
lorwChef do la G. d'H.
Le general Grdcy, Sous-Chef
deo I Garde d'Haiti, s'est donnA
h Mort ia Miami, dans une
rdiaubre de IlH6tel Washing.
It. It avait, disent les jour-
aMil, quelques minutes avant,
ori quelques coups de ha-
hiotto a temme. La croymnt
more, le general s'est ntu. ,'
0 On ne conmait pas precise.
aent let causes de ce crime et
de ce suicide.

L* nouveau Conoell
4 1'Ordro des Avocats
,. des Gonalves. .
Lesallections pour le Con-
ail de;l'ordre des Avocats des
Gonalves ont eu lieu lundi
i 10 heures et demie du ma-
tli au' tribunal de lre Ins-
ace. -
Ont t61661ius aracelse
Pelissier, ]atonnier, Bent
torture, Baptiste Michel,
ite Barbout. Ascagie P6
Skier, Irene Thebaud, mem
a, Lusignon Bastien
erttaire.
SNous prdsentons nos vives
limitations aux nouveau
digitaires et particulitle
**nt au dislingu6 bAtonnier
flissier, si sympathique in
Ims.


LA


Commission

Communale
Attire I'attention des La ,.d,
dates an Sknat et A la Deputa
tion sur les.aiticles 36, 37 et
38 de la loi eleetorale relatilb
A la formation des bureaux dt
vote.
,Les .Inscriptions d e v a n t
prendre hu cette semaine,
Vendredi 3 Octobre, la Corn
mission Communale proc6-
dera tr6s probablement a ia
formation de ces Bureaux de
Vote le Mardi 7 Octobre.
Elle dewiaude done aux
Candidats de bien vouloir te
nir prates leurs listes de re-
pr6sentants afin qu'aussit6t la
date du tirage au sort dAtinit -
vement fixee, la Commission
Communale n 'prouve aucuL,
etLard A satistaire aux press
criptions de la Loi..
Pour taciliter leur tAch'e la
Commission a calcule qu'il y
aura, approximativement, 24
Bureaux de Vote dans la Pre
mitre Circonscription et 32
da ns la second, Gressiei
comptant pour5 bureaux danub
cette approximation.
La Commibsion Communale,
Scoutormement a la acrtmeit
Circulaire du Miuistle de lA-
teileur, verrait avec plain
tes uavdidats preparer chacub
Lrois listes distinctes: u D
pour la presidency des Bu
reaux, une autre pour la Vice-
Presidence et la troisiiem
pour ie choix des ASsesseurb.
Le President,
FRtD9ItCl DUVIGNAUD.


Inscriptions
Journke du 1" Octobre 1980
lere Circonscriplion
S lire Section ). 117
hdre Circonsriptio n
(2tme Seotion) 74
2Wme Circonscription
2?me Section) 101
2Wme Circonscription
( 3dme Section ) 88
2Wme Circonscriptionl
(keme Section) '63


Total


446


Fme forainejapii Monastre StI Grard
Dimanche prochain, 5 octobre
S2 heures 1 2 du soir, chapelet
et salut. Cause ie sur I'amour de
St G6rard pour les entants par
le R.P.Manise. Ben6diclion d'un
bel harmonium Inauguration de
I'instrument par le'.R. P. Coim-
mauche, prolesseur de musique
au Petit Seminaire St Martial.
trandelvarite d'attractions pour
entants et pour grandes person
ues.Ratratchissements pour tous
les gouts et a bon compete. On
termera A 8 heures. Lundi 6 la
t6te reprendra aprts les messes
en I'honneur de St Gerard jus-
qu'A 11 heures. Elie recommend.
era A 3 heures jusqa'A 8. Le
public doit se met I r e en
garde centre des: personnel qui
-e disent charges de recueillir
de l'argent ou de faire circuler
des listes de loterie pour l'eglise
Saint Gerard si ces personnel ne
pr6sentent un paper portant
le cachet de cette eglise et la
signature du PAre Sup&neur.
Jll I I U_ llJ t__T - '
Ecole de Commercee reeonnue par
I'ltat, el dirig6e par r IEmile
,,LACROIX, expert Comptable,
v, diplome de Paris.
Le'belves qui voudraieut
suivre ies course de mon cole
de commerce peuveit, d&s
iaauitenaut,veUtr be laiise us-
crare en mon dumicile a la
pension dirigee par Madame
Veuve BOUIAiAIN, maisou St
t;eraud, rue qui conduit au
Sacre-Caour, de 3 A 5 heures
de l'bprev midi, tous les jours,
jusqu A i1ouverture de I'Ecole,
Port-au-Prince, le 2V Sep-
tembre 1930.
E. LACROIX


urnusE inCo

comprennent la Protection centre la

Foudresamr auamentation do taux


EST ARRIVE


Nouveau transport


dePNEUS MILLER


Avec


tensions et avec la

aarantie fbrmida

ble porteesur icha


aue., PNEU


0 LIE
a^&iuJL


meilei n el plus du

-Amrable que loul!au

tre Pneu de prk

6qal.


DeDositair J. KARAYANY
SANLE .RANIYRUE & HitV PWOtbJ


NOUVEAUX ALAMBICS
poor DISTELER & RECTIFER
tLo AUX-DI-VIE,
RHUMG, ALCOOLI, eta.
DEROY FILS AINf
^Ju-^BFlJ~p coitr~uornxcR
ja78 *# j^^ nThuOtr ,ff
PAIII ,
UtIDE PRATIQUE e &aiun'm izi,,..
B ISSENOBS eta. MANUEL d fabrlcant de
UIoMs at TARIF ILLUSTRt adr.sk franco..


Avi do divoroo i
Je soussignu6 Jules Chevry
declare anu public et au Com-
merce en particulier qu'il
West plus responsible des
actes de son 6pouse,nte Kin-
cia Bjdard, tine action en
divorce, devant lui dtre in-
tentie pour avoir abandonn6
sans motit le toit conjugal.
Port-an Prince, le 29 Sep.
tembre 1930.Jules EV
Jules CFIEVRk


/ ...... .....


DU BONNET
ro VI N TONIQU E
/ ET APERITIF


A,


*4. S. 4"s----..44I4' -


The Royal M il Stea .p

PLacket Corn p, 1 v
Le steamer a 0ulebra a venant de I s. Kingston I
du sud est attend ai FP, au-PI'n, i. Iobr -- cnas
trdt vie le Nurd pour 1'i re, \I ', m i es c' s |Ig
porls d'Euiope.


l'eliphone, 2811.


I J BIG'() I, !,eltri


toutes les di-


d'tre


~ ___ __ __ __~______ __~ __ __ __ ~_ ~ ~_ ~____


fta I i 51dOMM6--


llinull llllllllllllllllllllllllllllllIInInt I III Ill ll llu IIIIIIIini
"LANODP WHILE '







La Medication par les Glandes
Le "GLANDOPHiLE"
e( Ill l' i i I l :,, frclcheS
d'annimux sl1ecticrnn6s lpwi I,
c'rfcswcv I. plus vlg ui'eusj I.ri"
(lit It l a Ai'? 4 1,4 1 I it ." 4 iw./ (''.
;.imiii;;iX\ I 1 ; quir.t secnce; .'i
L.OS 0 os nil o tel volix ot itl.Oltnlilios,
S La d L'a ltl';ia liisoillOllm K n<>r;Il.
La croi, :llco difficilo,
Lo i>chitisn0o,
I.Os suites do flvw o,
La vioillosse procsco,
(Cest 1' Iprod'it de clcix planss toils
< Ins d'hiirn iissmne. sex le toint
cho7 I'lionin (iii( rci!z It 1 fSilina .
Le" LANDOPHMLE"
:, raplde rt durable sur
I't iili,( lh i If l lto4 t 'i t"c I I iitlioIs, ciills-
tlitie It' .rtparateur le plus 6nor-
glque 4i44i l'.,cttiii 114 l ti:ichli] ;1 pi
Mt'lll lit'lll t pl liar U I 'ls" illin i (t lit- i l-O'li ,
ilills p|.ir i, rajeunlssemcn' total
(I 1'orgiinisilce.
r-flliali.t," (linn) :
Le "GLANDOPH4ILE pr'ui I'homme
Le"GLANDOPHILE" F pon F-imlemie
Le "GLANDOPHILE"
ni coilii n,1i aucun produit toxiqt:e
elcW IV, pi ],iis IPrTOUT'LE I ND I:
tll iallt I adulc Ct c ,vir ll r,' i 2 -.
N,)tit-t' ria; tliitC el V't11 r :
F. SfJOUIIN Pli .., Port-an-. Pn'it
et dans routes les bones Phl'rmacles.
Sule diatribufturs : A. THOMAS & 0te
16, Rue Martel, PAmXI

Le 1) 1,o L. Plummer, I.-
tour de voyage, announce s a
nombreuse clientele qu'il a re.
pris la,direction.de son Cabinet.
On 1'y trouvera done aux rne-
mes heures que par le paslj.

RE MERCIEIENTS
Madame V'ecu' Edmuni
lielmcke, s(s er! fils t fils
et tous Ics autres parents, la
Ligation du Beich Allemand,
remercient profondement Son
Ex. Mr le -President de la
Rdpublique,les Longregations
i religieuses et les hautes au-
torit6s civiles et militaires
haltiennes, les m mbres 9on
Corps .diplomatique et Con-
sulaire, les. membres de la Co-
lonis allemande, toutes les
notabilites haitiennes e* ltran
Ores et les nombreux amis
la protonde sympathie qui
leer a tI6 t6moignoe.A 1'occa-
sion du deces de :
Mr EDMOND IELMCKE--
Charge d'Aftaires du Heich
Allemand. .


- -- --- -~~~--~~-~


w ~rrrr


It
. '<1/ Po r t e fci ,, ,
' n'C'M-11 pr:-, d'I'd ,,." i
.-.,..4,' b44'.llc ..


U | ir Votr4 t l ll I \ 1 (

p l !rod tj it, 'J i ) Cl lt t t.: I'l
ip'i'p l. Crr ., paarfullnlcf ;ai\ c1 ',,14 1.. i 4 4 *, ,.

SCREME SIMON)
o' n *ilil ( :1%n b i ,tlr con ,'; , i l .m ] (, ,
S' "I traichc r, 4a b .na lt. t I c 1 r
o '<,rrit, I'adoucil, l'.i.... plp t, h., lh.I hit t : ;.i
%, lou 8 t m,^n rIi it.
S. I it (i. is, -.1ra i,. c f lt, I lct ii I j:- ,t :
d 4t alte'ration 's du v rig d. rIL, rin n 4I I1n !
dc soleil ct le protcgc i. om trc c ir- :,
!I A ct luMics ;aitti s 4ic Iri d.
Mo-le SAirt% tl.et lla,,t u SAVON SIMON., dJ .N
IY-/ I 'put -n-m 1 Kn u' C.I.MF i.%ION ur Ja
1 e A"""t m e Pus c uy /.-ou N r ', "I I', |,
t de e'>.ll pir,. ie dc UI | Ur U. pri .e 'l 4 I 1
f OUDIR l fne, :n a h n t'i p,,r
f9 SIM ON A.
^*^^i[^-^ rPAPi 1% o<\~^








leiidi
2 Octobre 1930


Le lalin


246me ANNEE N* 6809
port-aa-I nnce
Tlphone : 242


4 PAOES


*- % --1


A FLE


1)'LJNE SUPERBE ET ELEGANT VOlTULREE FORD* FORDOR
3 WINDOWS CLASSES.
1 I *


1 300
Billets


Or 1,00
!( Billet


Les iilcis sonl Cn ocnle chc lc ons les.Rep"ci esenlanIs de FORD de la ReDubliq
an Prix del,OO dollar seulemen, cl a la HAITIAN MOTORS S. A.


- Phone 2379.
-Phone 2379J.


Gran(d'Rlue


- Port-au-Prince


-a


Lykes Brothers SAS Co Inc.
Texas 'Haiti -- Santo.uomingo Porto Rico
re seul service hclldoni laire I r6gunlier i passogers et
flrt entire les (orfs (Iu Go'l vtio Texas'\,directemnent avcc
Port iau-Irince. ilit ,.
Poi r 1 rnceptioni rpie)ic 0 le maniement hal)ile de v'-s
imporlations. secvc- vous t' ijours (les'navires de la LYKI S
LINE.
I es prochaines arrives i I't aIn-Priuie' sont -
Stri:mer (, GIenevi've I.vl.cs P .3 Oclohre 1930.
S/S a Hiuth Lvlikes 10 *
S S c M:u'garct tvykes !416 a
S S T 'ill!ic I 'kes I
S/8 i n, 'vi'v I iv k 31 "
S S t Sitlain I v'kc's, '7 Nnvrb' re
I1ica. 1 1t1 c I, de M.lgaisi t I I'KlF t Iloitc jostle -.16(


--.


(olomnbianl S eamship
lCoipi),ttin tic.


Le ste.mTr lL)gota ,> '
,slI :tl< ;lt n ici I c '.' (), t>Idr
( wlo r It's v it ll I, ltdu i,1 ( )I'),,


, in! ( litrckiem nt ile Nf \v VY. k
;>r, .'!ita n. !1 pi rtir tl m lm ej >nr
p,:,, i; l'rci i l lftl t ;>0,:ipssv w'sr .


. . I) . . .


Le l,.,muIer Il irinliq;
ports du Nord. c t aiittenl
lii I" le ti joiur ipouri
ov I t 'm ll il(. [> in l'
"i (',,-oil'.r


. vent'ii de Ne 'York via les
i le ()Octobre prochai.in. II p tr-
* ''I-G(iotive. Miragoiiine, J6r6Timie
i I C t p.isaigL'rs.
S I2 *2') Sv'pten e I1930.
SScaiihip Cimtany Inc.
(tI-lAl A & Co. Agents.


,\L I:INIM LINE
I :' ts di 'cis tic Nt \\-O iW et set dc Mobile
)oullr les pt ris de la !publiqne.
IUn steamer laisser. Port-au-Prince Itcs :uitres i orts de la lR i publi.ue.
P.ior an Prilice, le Ic (), .bre 1930.
A. dc MATTEIS Co, Agents Gendraux


RHUM HINRI Gardere
*- i


En pcu de temps cc proWl
duit 'ev ran Liable a conqui i
de hautc lutte un' renom-
inee des plus enviables.
Del:AiileCz touiourIs Ic
Rhum HENRi Gardere


Grand Cafe d(I France
Sous la direction avisee et intelligen'e dei Monseur Fran
Vois Giraldi (quli st de\enu I'associe de Monsieur Patrizi. le
proprietaire de ce cit:lblissenil(t qu'( i1'u p.is <'cg;I,t IeGRAND
CAFt DE FRANCE, otfre a ses a;inabiles ct distingres clients,
les consommations 'es plus fitivs, les vins de I tiles prove-
uances les plus choisis, Cigares et Ci,;arettes, SAndwiches,
varies, a de,, prix detianlt toLute col:curieiice.
L'accueil le plus s)mpathiqic continue;a ia &ire le meil
leur attrait du Grand :;it6 de France.
PATRIZI & C'o
T616phone 2341.


-.-~ -- -- --


Quel plaisir'!













'de pouvoir taire sa cuisine

en quelIues minutes...
Venez voir ces jolis arpar.ils ainri qne les REFRIGERS
RATERS. RE",tAUDS el IIRS a REPASSER de la
GENERAr. ELECTRIC ;i la
(OWAr. IE ',Ei\nGr,E ELCTRil." -,.


Pour tn prormpit iclemetji
de vos aflaires adrcssez votls
a Me LEniianuel 'tHE\RD.
I'eIl Go'v e.

A vendre

I'ue. propriete ouids et I A
misses "ise rue Geltrard: No
1622, en lace du niuse du
Stminaire,ayant nombre d*ar
bres truiners, mesurant 18
pieds sur 112.
Pour les conditions, s'adres
ser A Mr Chrisphonte o0 anu
notaire A:c Pasquier.
fPour viier, les gens de Is
mai>ne eu soul averti.


I


l.lnseignument done A
LISTliFUT TIPPEXIIAEllR
Ilhit soea exrellenrau series
dIP I orgiiuliR.
.1 Ilinfaillibilite des mithodes
e"fnIO'les. i I'i cotn.)ten ce des
mailres choisis.
Toni pour les branches class.
s qnes de la 12e ai la hilosophie,
'11i etude praique des lan-
(!irtf'.pI1 ntiles. n-, pour les bran.
i, ,de St.,no -Icim ylo,Compta-
bilitf.
Ajoutons 4 cela une pension
irreprochable nu triple point de
viue d lYf qgine
Discipline ct 7ravail.
.41entions et soins.
1537 Rui amarre.
r7dephone 2891
HIeuresde : -8 dl h. am


GARAGE CENTRAL
Ludovic CHENET, Prod
S iND'RUE PORT-AI-PRILCW,( IAn:TI)
SPECIALITES:

Rodaqes des SouDaDes5
DECLAMINAGE des.SOI
PAPESiL'ELECTRICI1
PAROLE SYSTEM
BLACK & DECKER,
Lavage des Autos par une Pompet 6lectrique BRU
A 350 livres de pression d*eau et d'alr.

Manufaclure hadi enne
de Cioaretles

GEBARA & CO
Les Ciqarettes

Ba' Bas Fantai-LA

<"Dessalinienne*

l Colon 1

*Republicaine

S(Porl-au-Princie


GrAce lan finesse de lenr ar6me font les d*U"
des vrais "amateurs.
BIERE NATIONAL*
DE LA
Brasserie Natiqi
Se vend artout Or 0,1(1
verre malare sa quality
erieure.
'Proteaez vote pocho
votre sant6 en la buV
touourls.


lo


__ r Y- -QCeLOINL(lilll~C I


awmmmmm mwwwm-m


__ -- i iI i


.:cr:, ..,;~;i~rtslC6'-*;


..... --JI "' s _ .2-_


iunwo


k




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs