PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04940
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 09-29-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04940

Full Text

I ,- .


menet Maloire


|Su. ROB AMERICAIN3 11Q
TELEPHONE N 2242

bI A' A---* A-)


l aitie


1 .' In-s--rEL ?
Notre press retentit duo
re factions employ par
Mianniqui6 de la 16gPtion
icaie pour designer no'
eats groupements politi-
aet de indignation qu'%i
yve. On est A pea pr6s
snime a pr6tendre qu'i est
J e mauvaise part et que,
Si, la I6gation des Etats-
.is a entendu insulter gra-
ent no s groupements
poor que nous passions ploi-
d'accord avec eette
gem de voir, ii aurait tall
sees rendre 6videntes, de ls
n tde Ia l6gatiuu, I'mteantioi
li que les raisons d'insul
AO,4truus avons lu eat relu
| |iwement le communique
*agHion,et, si nous y avon'-
digsgrt des chose graves.
Strs~t, si graves qu'on a
dd kgdlt de ne pas les voir
e[ qu'ea'a pas osa en parler.
Noos afvoons n'y avoir, pour
gotre pert, rien trouv6 qui
I ittblir l'intention d'insul-
S .
En eflet, par son esprit
somme par s e s terms. ce
iq'esprime essentiellement la
mote de la l6gation, c'est la
amtrallt6 absolue do gouver-
masaet am6ricain, de sa l6ga-
tion A Port-au-Prince et de ses
tunes d'occupation, dans les
dhctions du 4 octobre pro-
dia. C'est ce que nos con-
k les leplus partisans des
Nations a sincres et loyale.s
M diumot A cons et A cris;
a dls ors, nous noe pouvons
C peoser, avec notre excel-
conlrere le ( Pays s, que
otte declaration, non sus-
pecte d'insinc6rit6, m6me si
die 6tait coouue en des ter-
SSs non recherch6s, devrait
fombler d'aise tons les inte.
iels. Ils en sont loin cepen-
dnut et c'est vraiment failt
pwr 6tonner.
Mais, a notre sens, le corm-
ealiqu6 de la legation n'a pa
f torjpe injurieuse qu'on lui
i te,. et le tait que le mot
tlhetions a s t gen6ralement
Pi onS.mauvaise part relati-
"inst aux terms a part ),
Be a, a union s, a associa-I
4 etc., n'implique p a
irement que son em-
tinjurleux.
ROUPEMENTS QUI NI SONT
PAS FACTIONS.
Ia i igues I (union a, l'aas-
ibation v, on un but d6fini,
It an programme d'action, en
teri de la personnalit. de
'* qui la compowsnt;t il en
149 de meme do part avec,
r plus, cette consid6rationi
S lHe groupement est g6n6-
meat politique.
eat possible que nous
en e des ormanisations de
are avant marriv6e de la
s.mion Forbes et durant
majour en Haiti, encore
m aie objectit patrioti-
: a ritablissemeont .d e s
l 6glslatves, d6soc
|aion s 0t da depuls
ades l p ter s u-
"y afdea seas tendue
Sea avalent toujoars em-
ta. Amsq la que
i y lkhiue t co *re te
dans cue
I di.are q ce

t la om io 'n ameri-
aet Bo des factions.


I


-et do-


I~


S -


chrooisme. Lale-ss dealm e
dietIousires eapis el ai
ILrasraqmSe't r.
tteaBta"k KOM


dow n -" avronas, poor tre
rt, d6couvertes dam
c Iecommnulid6, on nous per-
puplus do quatre mnoo dans meatts do a. s-ardr pour
urn itor ftitu: U d adi- nou-, do monos juqlasJ non-
perq ia doeiang radio. ar le. I vel oredm.. Come.dit notre
qui ois slgalions Istoort et proverbe cr6ole, nous pou.
te ridc0le de voir ces groupe.- vons tout manger, mais nous
oamts, die I depart de Ia no pouvons pa tout dire.
Commission, fondre omme
benare au soleil pour s'6miet- .
ter tn autant de (t tons
do n t les caurndidats cousti-
tuaient les centres. Nous avons LES TRIBULATIONS DE L'LSB.-
dd lAcher le mot nous mldines TEUR.
tant II est just; car quest
donc an groupementpolitique Ce nest pasparce que le
agislant qqi ne pent se d6si- gouverement a d6cid, soelon
gnur qae par un nom propre l'inforniltion de la press, de
en caia#as on une tactions, prescrire, par arretw president
la tactiou jun tell,- paisque,. tilt, rem pol de Pencre in-
iessi bion, *i no pent tre dit 4616bile pour emp6cher le
ni uahe ligue, ni uue quion, n double vote, que nous serons
i e' association, ni Un part. convertisi cette tagon de voir.
'w se conoevant pds en dehos Nous avons ddjA lit rem ar
de ce nom propre ? quer que si, ailleurs, one tell
measure se justifie, c'est parce
Nous voulons bien convenir que c'est au moment du vote
que, avant mars dernier, ce soul que le bureau de vote
n'6tait pas des a factions u ap. penut identifier I'6lecteur. Ici,
parents qui se presenterent au contraire, la plus grande
devant M. Forbes et ses col- parties des operations lectu.
16gues et que, A ce point de rales, durant trois longs rmois,
vue, le language du communi- s'applique A 6tablir cette iden-
qu6 de la legation est impr6cis tit6; c'est le but des formalit6s
r6tro-pectivement. Mais puis- d'inscription. Arr6ter I'Mlec
que, depuis, il est devenu teur au moment o il n'q plus
exact, nous n'avons plus at- qu'a deposer son bulletin pour
faire qu'A no, mettons ana- renouveler one tormalit6 ten-


P
































I M


i


A


C


Au surplus, seo contenter de
pieces d'dentit6 porn les a uns
et estur le doigt mouille pour
ies atres, et.ce de miss au
conrs mme do I exercise d'un
droit univors et iqui eat I'at-
vtestation mme me |l'6galit6
devant Ie sultrage et sea tor-
malitis T Les paplers do cita-
din et coax du campaguard
rencontreront-ils le meme cre
dit?

. Enin, st c'est ia noire prin
cipal argement,ddone uu adieu
d ont I'dducation electorale
W'et pas encore taite, n'est-il
pas prelerable de faciliter le
hemein du vote, m6me an
risque de cortaines fautes v6-
miellesplut6t que de le herisser
de diicultds, meme d'dpou
vantail ?
Vous verrez: nous terons
tact et si bien que, tandis que
la press et les leaders *ro
ciament que tout le people
haitien a demand les l6ec-
tions legislative, un centime
A peine de la population male
ayaat capacity 6lectorale se
prisentera devant ie bureau
du vote, amenu IA d'ailleurs
par des sollicitations diverses.


letin N du Jeunse Impar-
tial o'bn trouverait le dit
Bnlleti .mAs sonmag"msin.
Mr latontant d-elare que
son g0atln noe end que des
seces res d'automobiles. 'et
pat are chose.



Directeur

Cap-Haitien
Rdpondant las courtois in-
vitttioa do sympathiaque d c.
teur dE &rwBiu- P Iue
la Rnpublique dHaiti, notre Di-
recteur s't redttl l bCapH'i-
Slien oa il swists hier dimaiehe
A| ioaugpaiot da uoaveau lo-
cal de Is dire banque.
Pro tmat do as Mdparemanl,
M. Clement Maltoire sarreneos
A son retour dans difl6renate
villes ot l'appellent des interets
professionnels.

U. esucel Gou i~lge
Dans Is note qua noas avons
consacr6o A M. Marcel Gouraige,
relative A sa sortie de s L.Elan .,
i lya une petite erreur A rmti.
fer. 11 s'agit du a Jene Impar-
tial qui a 616 6dit, A 'limpri-
merie deo L'lasn, sans lap.-
probation de M. Gouraige.


RD


ANNOUNCE


une nouvelle


HUl IIME SIERIE D'AUTOMOBILE.


Avec one puissance croissante, an int6rieur d'une beaut6 inusilde,

n nouveauasyst6me de graissage automatique do chassis at beau-

coup d'antres d6vloppements m6caniques 6prouvis.

Nous anus nsmms forces poor oftrir an public le plus luaxeuxa

moyeinde transport sor resp6rience do treated st ane sannes que

Sla filsaMs d'automobile do laxe peat predaire.


VO s c=SMULSD NT INVTlrr A VIS1TER CBS NOUVBAUX MODILES DANS NOTRE SAMLL D'EXPOSITION.


KIELR'S GARAGE

Distribuleur
hUE PAYEE- PORT-AU-PRINCE( HAITI)


PUONE: 24 A 2318.


,Io


... a vu, ces jours derniers,au
Champ-de-Mars, un Rroupe d'a-
mis qu causaient, ce qnieat nau
turel, par ces temps-ci, politi-
que.
I.3lly avail parmi eux des pra -
delisaes.des nauistes, des lean-
notistes, des vincentistes, des
wayardistes; ils ne purent done
pas s'entendre sur le choix de
celui qui devra bientot occuper
le fauteuil pr6sidentiel quand
i'un deux, un mayardiste sans
doute, leur fit remarquer que
celui qui doit etre et qui sera
61u President de la R6publique,
a sa premiere lettre de son r.om
dana lea mains de chacun. Chi-
romancie d'un nouveau genre.
En eftel lea difltrentes lgnes de
la main par lesquelles lea di-
sncuses de bonnes ventures
pr6tendent deviner I'uvenir <(e
quelqu'un, reprbsenlent dans
n'importe quelle main lau orme
d'un M majuscule.
El tout le muoniie,vi.ncentistes,
pralelistes, inayirdistes, kclata
de rare, conine, entire amis ti-
nissent tloutes les discussions,
fussent-elles politiques.

...a vu tin homnue j)olitique
quise plaignait amfrteienl decoe
que depuis quelques heures les
communications telephoniques
entire le Nord et Port-au-Prince
ktaent tinterrompues. Comme
on ne sait pas tr6s bien sa cou-
leur politique, on n'a pas pu
deviner si c'6tait pour se r6jouir
ou se plaindre du succ6s oble-
nu an Cap-Haitien par Mayard.
**
... a vu un home qui mon-
trait, come un chef-dcenvi e
de la nature, une 6norme figta -
banane. 11 semblait Ntre fler du
fruit comme s'il etait lui-mnme
I'arbre o& on I'avait coupe. Mais
lorsqu'ilreut montr6 plus de deux
fois A chacun de ceux qu'il ren-
contrait, il se Irouva plut6t em-
barrass6 par le truit. Enfin, il se
d6cida A le manger. Et eflecti-
vement le mangea sans, cette
lois, la participation des autres.

... a vu, vend'edi soir, A Cin6-
Varidt6s, loute une toule qui
spros avoir entendu au Champ-
de-Mars le radio II. H. K., a 0te
applaudir Candio dans ses der-
niares creations.

... voit que, cdepuis deux ou
trois jours, les inscriptions qui
sembiaient avoir baiss6, recom-
mencent de plus belle. On se
croirait, certain jours, aux pre-
umieres minutes des inscriptions.
II est vrai qu'il ne rete plus
qu'une semaine. Les retardatai-
res sempressent el cela tail une
vie fr6missante autour de I'H16-
tel Communal.
S ...avu, au Ciamp-de-Mars,
on june home Rtenda dans Ie
apzon, en compagnie de jeunes
files ricanantes. 11 avait le pied
sau-desss de la ate de ces leu-
nes filles et, sans se soucier de
quoi, il discourait sur Ia bonne
lotenue et les questions d'educa-
tion moderne.
.. a vu, au Petit-Four, an
courtier factieoux s'arreter de*
vast one mendiante qua, sor on
Itoo de lamentation mA61sooli"
quldi dom danidt qiqauo sos
pour peuvoir manger, el dire A
I pauvre fern me, mass a, sans
ritre, de fair le plus sa6rieux du
monde:
Combien ou tc faith hi ?
La m ndiante Aberine cessam net
*l**i6remiades et ms laments-
tions et atteadit poor les r1-
preadre aque s'ea allat le cor-
tier.. Gaels permit A deux pas.
sants de passer sins Ntre ar-
rete per la menliante.
... a vu un indiscret qua d-.
mandait an jour A 0ne dame,
ia stour d election:
aour quai votait-on ?
L, dame qut nua'vai pas corn-


pris, repoudit tout de suite, com-
me do tac au tac :
Pour mon mar, Monaieur%


K A


-~--~--r -- -- --- r.J __ __ I_ I I I I _I 1--- -,


iwm I


- -- -- ------ -------- -- --


I
$am


Ibmbet la sei6te die te
saqelmis s'achare Is cralbmi, ft
Asi e iis l q mI *ans tre bawsiN
sit det de qalits tminstes
rInr Iq la hNs des lripes Ct
m4eie m oe peSrsMir de sa
lietl de sea eavie.
Ferasid HIBBU


,








PAB--2



Nouvelles de

l'Itran.er
0-
-0-


L, MATI= 2 Si~piMabnU WM


RADIO PRE.&SS
'6 S.Sptembre.
*I'"alftmil ai\ Amrilcain%
SEI I'fTLE- S'ois le litre. Un
affront aux Amricains,-le jour
hnl de ia rade de Willapa, Wa--
shinmglon r Pilot a fail dans soi
editorial les commertaires sui-
vants :
a Sar faction do gouverne-
ment Iranvaix d,- requiArr Wil-
liam Randolph Heart de laisser
Isa France. Ainsi l'expulsion de,
proprietaires de beaucoup de
journaux quotidiens en AmV-
rique devrait 6tre rega-"dee par
chaque vrai citoyen ambricain
come unallront faitA lui-
m1me. i
Pour compiler ,n dilicil postal
WASHINGTON. Le reprA-
sentant Celler d,. New-York a
une laeon de coimbler le deficit
postal pour Ioncle Sam sans
augmenter le prix des tinbres,
c'est de venlre iun space pour
announces sur eux.
Conqgrs eucharisliqub
OVlAII A,Nebl)aska. -Lue ;me
Congress annual eucharistique
Ides catholiques s'est ouv*ert ici
aujourd'hui attiraul 75.000 pr6-
lets et digaitaires de IEglise.
Les Allaires Anii'ricaines
WASHINGTON -Les aflaires
amuricaines out cesst I d6clin
marq u qui caract!risait Lin
Inoml)re de m,)is pricdtents ef
il y a des perspectives disttincti
v.nenilt encourageuilntes po'1r Uim
avenr' inim f(dial, a dit aiijour-
d'hui le secrit;rr, di to ninerc e
Lamont.le's asi' -is les plus en
courage';,ntts solat I'A iii (Im'i I aton 1
du comm reed (xiortation tell
qu'elle a 0-i r6.v1i',t',e par les sla -
tistiqut's du inois ( I'Aouit e relvement iln'irl'( du com-
merce de detail dans le p:ys..
Malauut res es Si iels
WASHING'TON.- Le secre-
taire de I'Agriculture,Arthur M.
Hyde,est en route versle Mddlle
West et on comprenad qu'il se
propose d'exercei une iavesli-
alioin de preiniure main sui
l.ccusation que le gouverne-
ment des Soviels avail contri-
bui i la depression du mnarchi
du hle par de laules venues lic-
lives allich6es sur le lioari ol
Trade de Chicago.
La maladie de Iferberl Iloover jr-
WASHINGTON Dr Joel F.
Boone, m6decin de la Maison
Blanche, a dit aujourd'hui qu'-
un diagnostic comnplel de la ma
ladie de Herbert floover ira r -
vylk line elite infection tuter-
culose AI a poitrine. La superli-
cie nrilade est petite, a dlit Ie
capitanine Boone.Pj isque le diag-
nostic a 6tM faith de bonne lieu-
re, il y a toute reason d'envisn-
ger I issue de la nmal.idie do tils
dii IPrsident d une la,'on opti.
mnise.
Fie de Ia guierre eilile eu hliine'
TIENTSIN, Chine.- Au ni-
lieu des scenes d'acclanmations
itrdinliques, des cars blinds
conlenant 500 soldats de Mand-
chouk ii entrbrent aujourd'bui A
Peiping. Iu ville lut evaicu,.,. ii-
manche par les forces septen
Irionales de la province du
Shansi qjui. pendant beaucoiup
de moisont entrelenu la guerre
kavec le gouvernement de Nan-
kin. Gette entree a mis lin appa-
remment A la guerre civil chi-
noise.Peiping qui lut la ville des
Mandchous.- notlrit aucune re
distance et donna loute indica-
tion de joie a l'approchlie; de.
troupesmniandchoues.
Avialeurs a,,ricaiDs relenus
au Chili
SANTIAGO CHILI 2 avia-
teurs ambricains ont AtE rele-
nus dans la villede Conception
anjourd hui en attendant un mot
dn Ministre de l'lntrieur a laI
suite d'une tentative sans s.. les
par 5 chaliens de faire un anon-
remsent rmvolulionnnire. Lea
smnos des Americains sont corn-


me pilote Michelsen *t Morris-
son, m6canicien.

Radio Press
26 Septemubre
Cae fore islermalionale de police
SEATTLE.- U'n plan pour
one torce international de po-
live A l'aide de laquelle on ra-
mienerait la paix et la stability
da s le gouvernement de la
Chine a 66 propo, aujourd'hui
car Charles E. Hughts devant
l Comite du Stnat iuvcsltguant
le relations de commerce avvec
Ia Chine.


lcou .ier'le de pheoqies ilaies
S \N DIEGO Des phoques
blancs qu'on a cru jusqu'ici exis-
'er scu!ement dans qes Iegen-
des siperstitieuses des peclihurs
et des margins on d i6 trouv6s
dins les crevasses du volcan
de Guadalupe A 220 miles au
su d'ici, a t il 't6 rapportA au-
lourd'bui qtiand Ie yacht Voloro
II de W. ltaan Haincock arrival
au pori apres une croisidre dans
I ile a la recherche de rensei-
gmi;nenis scienlifiques sur le
phque.
''oiioiur aIn Proliiition
W\ASHINGTON.- Une tran
che declaralioi par la crnmmis-
.ion die mise en vigueur de la
Ioi insliluee par le IPrsident
lov,,r A savoir si la Ioi sur la
Irohibition peut etre mnise en
vigueur a C'6 demandAe aulour-
d'liui par le juge K Iielth,
nlinltre de la Comnumision ;
quand elle se rAuaira l 8 Oc-
tobre, le juge MicKinlosh insis-
tera pour qu'elle se 'netle en
tace des faits et qu'elle expri-
' ,ne son iugement sur I nre .


SRemside nouveau




ASTiROCiALINiiE
a*#tk par opa Spoilast" do Paris
soulage imm6diatement:

BRULURES CRAMPES
ACIDITES de rESTOMAC
ULCERES GASTRIQUES
CONGESTION du FOIE
DIGESTION PENIBLE

GUORISON RAPIDE

Produit do D, CORNELIUS
7. av. Comntant-Coquelin, PARIS-7*
EN VENTE :
A Port-eu-Princ. Pharmsl W. KUC=
I tautn 's beo" P tarmul


A

S.-Domingo
Le Pr6sident de la R6pu-
bliq e )Doiumicatne, le general
Raphael Trujillo, a tait savoir
aux gouverneurs et aux agencies
des Compagnies Mbritimes qu'.
aucun citoyen ne peut laisser le
lerrinoire dominicain sans une
autorisation sp6ciale de sa part.
-o -
Le croiseur anglais Danae
qui fut envoy par le Gouverne
inent anglais avec des provi
sions et des mndicaments, et
don't les ofliciers et les marines
pendant les pemiers jours qami
su virent la catastrophe, orga
niserent un srvwce de police e'
diriggrent les travaux de net
toyage d'une parlie dela ville. -
le croiseur anglais Danae estre
tournA A la Jamaique. Avan' tle
depart du navire. le Ministre des
Relations Ext6rieures rendit vi
site au Capitaine-Commindant,
et, de la part du Pr6sident Ra
phliel Trujilo, lui remit une
letire de remerciements pour
les services relidus A la R pu
blique.
4.---


blnte de la nrohibilio qU'il ap Le deuxieme conmit de se-
r'vL i.Le uge M l cKan oih p, course cubain, con.ms6 de douze
hihl tionll tfe a dkcli:,.- ,' ,ir s': uedecns el sepi assistants. a
res investigations co:nine ,ein laiks Santo-Do umago le 22sep
bre de la Commission font por tembhre. Le prbsideil da com,16,
14 A changer d'idee. 1! (tit aupa le docteur M. E Dobal, avant
ravanit un jug, de la Cour S, de partir, reamit, au Pr6sident
r)inei l'- I'Etat die Washington. Trujillo un rapporl sur les tra-
mar haine du facisAlie vaux execut6s par le comi6 de
fillU i e X do_ lra De secours. ht,au nom du President
RlU\hL,.ES.--,Fernaido tDe Machado. it donna A I H6pital
Rosa, |eune 6tudiant italien a Padre-Billini tous l-,s instru
etl mis en lugement pour ten muents de Chirurgie lu'il avail
native d'ass.ssimat du prince apport6s de Cuba.
th6Wtier Humbert d'Itilie en ()c
tore dernier A Berlin. II a dit Plus de 900 personnel
que la haine, du lascisme le qui sont acluellement dans
port A commettre cel acte, les eglises, seront logics dans
I ne Iribii d'iadiens blanes les ima sons que le Gouverne
NElW-YO(k-- Le D)r ll.rbert mnentlait construireen dehors
Spencer l)ick-y,relourniIt I'un de la Ville La construction
voyage sir Ia riviie O(rinoco, le ces nmaisons se poursuit
(di q'ill a appris l'existence d'u tres activement sous la diree
ne tribu d'indiens blaucs mais lion de M.Lassister,du Depar
qu'il lut incapable de les attein- imeut des Travaux eublics
tire parce que ses provisions d Haiti, et membie du person
eluient puisees. neu technique ha'ien envoy
N gocialions rompites jA Sto SDomingo par le Presideut
PARIS- Les n6gociations na- Roy.
va strancio-italie:ine,a.iipporie. Onze m:iso -s on 6te dejA
i on, son( rompu s. Aucun de costruites. On .pere que
ces deux pays ne vent sortir de cus t uslcs, proa re le
latliu,'e prise a 1 Conl/rence d'ic la semalue prochaie, le
navale. nmbre de ces maisous,qui
L'anti amerieanisiue du President south en bois. sera tr6s etev6.
Marhado L'ingDnieur haltien a, sous
WASHINGTON L'attitude ses ordres, 80 personnel. -
solilaire et colkreuse de Cuba L'endroit ou I'on est en train
centre le protocole de la Ligue de construire seraa appel6
des Nations design come de- i Bario de Desanparados,p
vant preparer la vote A 1'entree j quarter des abandonnDs II
des Elals-Unis A la Cour Mon- stra entretenu par la Croix
diale est regard6e par beaucoup Rougeet leComit6.deSecours,
dtie Cubains en ce pays commaein ce que capital
une autre preuve de I'anti-am- rJusqu' ce que la capital
ncanisme du Pr6sident Macha. retournea la vie normal.
do. --0-
I.0lod (ieorge a manulenant La ville, commence A
Irs che'rut roupes repreadre son aspect normal.
LONORES Lloyd George, Les travaux de constructionf
,oulnse o'Eiat anglais notore, a se pourbuiventi rapidement.
eu ses cheveux coupes. Cette Beaucoup de .lamillas onFt
nouvelle accause de la sensa- laiss6 les hglies.a"= =.
lion icicar l'ex.Premier Minis- LI t.ST iAi
tre, pendant des annres,i cause LISTI IAao n
Sde ses boucles blanches, a 6t Santo Domingo ( 22/2 Sep
un sujet tavori de caricature. tembre 1930.




i L'ldeal Rhum


ALiX ROY

28 aiinees de success.


chetes


Faimeses pelatmrs de Is Reine
atberlise veadacs i des Aiarriflmi
PARIS- Sept lameuses pein-
tares syant appartena A l'imp6ra.
(rice russel Catherine II ont 616
,,pporl6es ici de Leningrad et 4
,lentre ,efles 6valudes A 200.000
dollars chaque seront vendues
probablement A des amateurs
am6ricains.
Ita riehe marriage
PrIfLADELP[IIE-- Mary Eli-
zabeth Althemas a 6pous6 John
Hay Whitney, hritier de 200
mi lions de dollars dans une
petite 4glise A Falls. Schuylkill,
Pennsylvanie, landis que plus
de 10.000 habitants du village
s'altroupaient p ou r regarder
i'entoarage duconp -. La marine
portrait une robe en lamA sur
lailuelle 6tait drap1 du chiffon
blan son voile de tulle blanc et
un bouquet de fleurs d'oranger.
Son seni bijou 6tait son alliance
et un collier de 2000 dollars de
diamants, don de M. Whitney.


La Veillee des Armes


* Jusin


Depuis longtemps ie devais i
Justin Montas attention qu'it
mdrite. Non pas ceite attention
qui aurait pour but de le recom
wander aux populations de
I'Ouestpour un si ge de sdna.
tgur de ia 8 publique; mais
pour loffrir o fl example au pays.
Pour dire A Ia Nation hattmeone
qu'll y a un buatien, un balitle
certainement plus par quo moi
e sautrement just par la justice
qu'il a rendue.
Cependant, des jours se sont
Acou as et j'am neglg6 d'accomn-
plir ce devoir. J ai ndglig6 de
dire, que m6me s'agissant de


S- -, -- d Justin Montas, p1- taitement
-ab- d r d t .d lie A un groupement electoral
Au Cabinet du President de qui ne serait pas celas de la ma-
la Republique, un gosse de jlorit, dit-on, il reste acquis
la politique qui en futle chet, que la conflance A laquelle il a
dans ses contorsions et acti- droit deraeure ume chose impe-
vites de coulisses, a pondu rative, si ses seules qualitis
des choses... nais des choses d'homme public le mettent en
qui, de lavis de tous, out relief pour la prise d'assaut d'un
uui A la stability. de la balance post de combat et de conflance.
egale. On les a flair~es, ces o*
chooses qui ont donna des Un journal, tr6s nail par I'Age
ao.usecs Ah I n s homes ei par la quality de ceux qut le
pol:tiques'en here, va pousse dirigent, n'ayant nen a indoire
trop vile! et voila pourquoi du pass6 de Justin Montas, a
nous devons fire n6tre la relev6 n6anmoins qu'il ne pour-
rait-6tre un home de valeur
,hdorie qui stigma ise le s' Wt accomplissait un sacerdoce
exigences da' venire du parti- de m ecan de campagne. II
a. semblerait aussi qu'on soilt en-
Donc, notre entant gAt-le clin a lui contester sa ge6ualo-
la politi4aie, son ancient gie campagiarde aujourd hai.
poite d'u& e importance et L'une apr6s tautre, f'entends re-
dune delicatesse capital les. a preadre les deux propootioas et
faith des sienn s, et c'est mn 'all -mer nao pays une confusion
,les inoifk poor sequel ce deastreuse coutre le cartel qai
g uvernement ne in )ur:a pas oriente la leunesse dans le seas
en ode',r de saintet6. dangereux et anarchique des
Aujourd'hui, il est d6fluiti- nspirateurs du billet de faire-
vement acquis que partout o p CtdeFreem il l que je
passe ce petit d noa1 dd le dise, cet achmrnement ave;
l'latrigueses maniesconla n -equel ja poarsu., pour lI ira-
nables i'accomnoagneDt. et. quer cette action solidaire des
Sous Secretaire d'Etat. it s a- quatre persona-lits en cause
done a une besoene atnt:- depuis quelqu' temos, ne
protocol ire ; en ltet dans m'enmpecne pas de repoa.ser,
ses operations souterraines meine par I esprit, q iui David
(sa combinaison avec les gri- Jeanuotou un Sanio Vincent ne
vistes ) cunduites avec peal d'aucune I gon et en au
petulance, il risque peut-Atre an cue srman asrle ue eau
de tirovoquer i'eflondre,.ent uo de saonsue. Mae s une sabe
du Cabinet. ,~an noiis que d'autresoat pris
MONSIEUR DE RAC. des habitudes l roces d& falu-
ves!...
Si vous av a souci do Jo e, qo qu'o t rie ou que l'on
vo lnt6r&6. ot t vouS se e noquede Justin M uieas don
solgmesvotre personae les inminssomt pures du sang le
Fattes un tour chez ses concitoyens,et qui narnve
Paul E. Auxlla As ,)lgaer le piyan pia 6tqae de
vous serez 6merveillA de la bounier le nowu qu'd a porter .t
quality. de la tr icheur, de pore encore tres haut, it rest
la nouveautW et les prix tes un des beux exemples de la
articles de ce Bazar oil se volonte ag ssante de i'tonaeur
A .L .. & haitien.


trouvent Chausseltes ne rFl
ou de Soie pour homes et
entants; B is de Soie Go (de
Fil pour Dames et Fillettes;
Partums des premntres mar-
ques Francaises tels Houbi-
gant,toty.Molyneux, channel .
Rigaud, Corday. Violet,Toka-
lou, Pinaud etc. Meubles, lits,
Miroirs et tous Articles d'a-
meublement. Articles pour
M riages.
Tous articles puur lingerie,
lels I.inons, Opaline, Perc dle
Ba ep iste,ioile de Tarare;Toiles
a drap. Damass6 pour nappes
et pour matelas, Nuppes et
et Serviettes etc.
Vous ne payez pas cher et
vous Ates conaid6r6.


1 -0-
Marcelin apparemment n'aimait
pal les femmes, car ce nest pas tou-
tours sans ironie qu'il en parole. La
Sfmme de trente ans, dit-il, a~ tou-
jours vingt-neuf ans I'annee d'apr s
et ainsi de suite. Elte va a reculons.
Cependant arrive un moment oU elle
est forcEe des'arr'ter,c'est quand elle
a quarante ans. Elie choisit alors un
Age' interm6diaire entire vingt-cinq et
trente et n'en sort plus mime Asoi-
xante ans.
Les homes n'ont pas la faiblesse
envieillissant de sechoisirun Age de
faqad ; par centre ils choisissent leur
rhum, et quand c'rst I' ex ce Ilent
RHUM SARTRB CACHrT D'OR, ils s'y
tiennent toute leur vie... et ne ehan-
Vent plus quo de verre.
Os- 4' f
OOWOE ~'a .


D.aiq I'eandmble, si les hom.
mes qui r6clam-at an sge as
Senat croient que leur dron est
incontestable reposant, sur lear
merte, leer talent et leurs ver-
tas patrioliques, et u'a imettent
pas la compiraisoa ou a'accep-
teant pas que la concurrence
s'exerce A lear 6gard dans I'sc.
tualit,. qu'ils l'atfirment ou le
prouvent I vais, jamais, en di-
mmnuaqt la valeur des autres
candidate, ils ne pourront taire
prevaloir leut tItre devaut la
coanscence de la nation.


Mais, s'il s'agit d'aune consul-
tation national et qu'en regard
des no ns, le pays 'Jevait sea
remettre A la seule opinion do
Monsieur Jolibois, de ce Joh-
bois don't I venalitA puise ses
resources en Ia fortune d'an
I Seymnour Pradel, il n'y aurait
rien d'autre i tan e que de so
livrer A celui qui a le plus pill6
le patrimnoine national. Mai,
grAce A Dieu, nous a'ea soimes
pas encore 16 I...
Plus ils crieroat A leur na-
tionalisme, plus nous lenr di-


Mais ce non-la, il I'a port rons de readre compete do toan-
bi-n hbat, ai-j dit QunIs soit tes leurs inamien I...
ceux d-s avo ats ou des jusi- Plus sil r clameront le go&.
cables qui se rappelient le d6ni vernement du pays, plus sal-i
de justice qu'a consacr6 cet nous leur reprocnerons d'avoir
home en sa quality de juge ? Ate des pr6varicatears et des
Seymour Pradel ne t4moigiera assassins !...
par contre lui.
En ce Tribunal d'Appel on Jus in Montas a gard6 laI'
peudant treize anss, l a remote chaire de Philosophie A notre
avec prestige et dignity sa touc- Lyc6a de Port-an-Prince poe
lion de juge, quelles voix pen- dant quinze ans envirod ; i, '
vent s elever pour le fletrir I et6 juge au tribunal d'Appel &
Nou I les vox nie se degradent pe presunmnme nombre d'a
pas devan, uoe telle fig ore, m uis n6es ; dans I'une comme damI
elles vibrent et s'emeuvent dans 'latre function, il a so marqatr
la louange pour rendre horn- son passage par son libralis* e.s
mage A son intelligence, A sa sa competence, son honn6tetV
science, A sa probity et A son et son d6vouement.
quite. Elles savent, routes ces I Que coux du Cartel, on d'as&


'R -


.',,


U


In.imirance (o


Une des plus fortes COMPAGNIES


CANADIENNES d'ASSURANCE


sur lt VIE"


EUG. Le BOSSE & Co

Aaents G nrraux


I) II


Propos

ca(


voix, que Justin Montas, dra 6
dans sa fert, a su Mss mur.
murer turner le dos Ala |I.
lice en mal deprostitution. Pep.
sonne n'a ignore quoa et hB,.
me, mar poor toutes 1 belle
chooses, a prefdrA reprendre i-
cours de 'r6cole de midetne, i
un AgoadejA tort avanc, poor
eviter de soa miller an contact
de la tange et de la 161oi. Et
cette noble conduite, no auitu.
oele pas aI elle sale, & reliever,
s'il on 6tait besomin. In valer pro
tessiounelle de 'art d'EsculaN ,
toujours i l'abri des capital.
tions de conscience I
Et par aillears, quand porw
a presenter, devant la Noiaot
au .Dipartement de lOuest, d
souligne sa qualitA de planter;
qui peut lui contester catter qoa
i6 kl ? N'est-ce pas qu'il e ji6
A Mirebalais ? N'est-ce pas qus
son pere s'appelle fleariMoa(uL
cat ancient inspectear des Acota
qui n'a t6, de tonts sa vie, qau'it
propri6taire rural et qu'un in.
tiluteur de vieille roche doe '
l'hoaorabilit6 n'a jamais so*
tert de la plus l6g6re dclabov&'
surd ? Et qh'on se rap .
qu'ils desceadent, de per
ils, de ce liberal qai a
nor) LUon Montas doot i'ass
siuat reste une des tastes atta.""
chAes a notre nom hallien1 9'" "
alors, qui penut done hesiter A
lai attribuer cette cocarde par-
lementaire en amortissement '"
dune triple dette que la Nation
ne liquideia jamais.


A Me Weber Francis.
Month, le n m6dooin pagm na.


*~9L1~111~31~ I I


- --- --1 I


.- ~.._______~- __~ __;- __


I'


, "


I










JIERE NATIONALL*
DE LA
Brasserie Nationale

Send artout Or 0,10 le
1 .0 'as -


rre malare sa quality su-

erieure.
Proteaez votive poche et

votre sante en la buvant


groapements de candidates,
pjttent la pierre ? Que tous
eux qui briguent les suflragt-
popalaires atirwment une p'us
pmode honorabilit6 on d- plus
.rades qualities, alors je me

Et qi a iamais pu contesler
i Juin Montas son culte de la
otri? Oa en quel temps I'ac
cean d'avoir lud6 ses de
vydkdiqaes ? Si des brebi
galos tructent le blasphtme
couaen Belq'un ; et si, celut
con reMl Ion erie s'appelle
Jtia Mitas, qui dans notre
pays peat montrer la puretd de
sn rost et s'616ver sur la mon-
igne, lace an soleil, pour on
jugaat de la nation, cette na-
i- los contondra. ces brebis
.4ji .lustighes, honnies par la
parole vengeresse des livres sa
rt~! Car,, en v6rit6, quand
j'aorai mis IA jour toutes les
chses que j'ai entendues depuis
htrt union de ja t6d6rative, l'on
writ 4tonn6 de;constater i
combien pent se "r6daire le
sombre d'haltiens: qui ne sont
pas disposes A cooperer. D'ail
lears, ils cooperent d6jA tons
Je suis aujourd'hui une ma'
aintt de candidate. Je suis i
candidate qui sollicite lea sut
trigesduDepartement de.l'Oues
pour Justin Montas parce que
comme moi, il se.prtsente, de
vant vous, lesAdeux mains pu
res du sang de sea concitoyens
does mains qui ne se son
Nuais relermees pour le vol e
pillage des deniers de hl
nation.
Jus in Mountas restera celu
. qui'd6nou ant la traltrise et I)
a lelone, maudissant les tiai
ftIes et les telons, puise sa torce
ts noblesse en sol-meme pour
continue en dignit Isa courbi
d' e Sa carirre polltidue, tace at
foleil, lace a ta vie, et A la li
a DEL
Catra DELIENNE


Un grand gala Comnque
A Cin6-Varl6t.6s
-o-
Que les amateurs d'art se
rejouissent d'apprendre que
les acteursde la.Renaissance,*
donoeront une nouvelle soi-
ree the~trale a Cine-Varities
le veodredi 3 Octobre pro-
chain, a 8 heures. Le pro-
gramme de cette soir6e corn
porte 2 comedies qui leront
tordre du commencement A
ia fin. Ajoutons que Pom6ro,
e comique par excellence
tiendra le iole d'Antoine Ba.
crulou d ns ( Grimaces Matri-
muoniaies ) et celui du ta-
meux Fabrice dans a I'Ecole
,uluelles cette fine et spirit
tuelle com6die de Massihon
Coicou.
Cl6ment Coicou (Papa Youte)
deridera les plus graves dans
un tameux monologue crtole
dun sujet toute dactualite.
I Le public qui connait d6ja
ie, talent des acteurs de ia
t La lenaissanceJne manque-
ra pas d'aller les applaudir
une nouvelle tois.
L'entree egnerale est A 2
gourdes.

Corycide Victorioux
S.o01 I gourae.
brHARalt.IE ST FRAN'OIS
It Dr.V. MATHUlUN

- 1
; Le prix des cigarettes
li a tiet augant
a qplis le 16 Seplembre
La United Cigar Stores Com-
i pany et la Shuite Retail Stores
a corporation out augmtnte le
prix des principles morquts
de cigarettes depuis le 16 sep-
r tembre.
e Les nouveaux prix sont de 13
Scents or le piquet ou deux pa-
quets pour 25, 1 dollar 19 le
carton et 30 cents i'etui en ter
blanc contenant 50 cigarettes.


a-- -



ACTION ilECTIVm soR I.L RWIN
aa son d 2e0 al a 25 Septembre
9D 9C9 llllSS N0Ie"O&F . POLO TNAH OASI,
PPANO G PNOIAL POURl IET TNFAMTS
rNte ns alspret s PARM (Oa ewo RT rrrIa,
Jh Tonte dons les principales Pharmacr-slDrOueries t Maisons d'AlimeutQile*


LE Jal -ll 29 S ilaeate 190W


--I- U-


I
Electeurst

ioupMAS diomutplion.
SHi- voj de prMdre til
.*te.
L limlaire d imiea l.
a n Plais Nalilm
Vendredi matio, M-blTon
Hio E. et Minitmr Plini.
potentiaire de ,Ia K1aublique
Dominicaine, s'est prasent6 an
Palais National et a. au nom
de son Gouvernement et du
people dominicain, officielle-
ment remerci6 Ie President
Roy el le Peuple haltien, pour
les secours spontan6mett por-
t6s A son pays, A l'occabion de
la catastrophe du 3 Septem.
bre.
La reception a 6t6 des plus
cordiales.



D EMAIN SOIR
LES 3 MOUSQUETAIRES.
(Suite)

CANDIO


Dins ses chansons d'actualit6
Entree : 0,50; Loge : 1,00

Sla Cure au


VOILA
VOTRE
SAUVEUR
Z


Avec


mensions cel ivcec la

qarantie /'oinida.

ble porteesur ,cha-
N- b T IT 1 4 a .. .


S ., ...,,ue -'INEU detre

Smeileu el pus. ( -
--,rable que lout au-


Ire Pneu de, l)' i

eqal.


I I


r uerit
SIe mal


Mauvais sang, Humeur, Ecz6ma, Arttirlo-Scldrose
Varices, Rhumatismes, Maladies des Femmes
La GUROMAL des Laboratoires du Rh6ne. h' base de sues et extracts de S2 plants
renferme tout ce que la nature a product de ieilleur our guerlir le mal. Le plus puissant
dhpur"atlt purlfoateur et a rgen6rateur du .sang. P" r Ion a'tloni aiisip|ique et laxative,
ii guerit Ia co uaipaioun. entretient la Ubert' lu vuntre, evite lOs fermeaIations et rettdu uo
lintusun. L.t OU OMAL qtl un .diur tll ulssant, il .disseut i'acide triruse, expuls lea
toxins, nettole les reins eti vessie. II guirt I'ozema. le Maladies de la Peau et du Rang,
Varices. Ulceres, los Rhumatismes, Maui de reins, Lumbago, Douleurs artculalnres,
lea Maladies de la Faemme (ge critique,, Hmforragles, DouleUrs du Ventre, Uibrome.
Jle oibo do felrm lnr ma wiavr ,e dCu OMAL. JI ful hoUrtue de rtou< oflsrne ma dalafacfliin. los1 me'
majt. ma.ui d elUf r, renrlt.eS., ulourde memd. mits d S rei'n. tout a dupa ., Pla dlte tqo f av ie 4 It
lamb eomp*dtEEt c oritnie. Man sari attain de rhum*dsmae va de mni en mfux delte quwd pnfi
d S CUROMAL. Mj I. PERRIN. A D on.
&L a tralt comprenant flacon CUNOUAL aveS botte .dpiulaWg&daft.st.brchbusre ep'ladtls
If jlambesa p eanuaciesm. PoiaySiami r Is Doeeur GIPAUILpe maosLaOratalr gbfWas
9. lBs..DoWa.LYONOUUJNS (Paswebb O
DOt aW P1t4*-whA thM Wa e no

Inscriplions Dixie-Bar
Jorn.- du 27 Septembre lWO Mie TIBERIUS S'r JUSTE
U e Cir nscriplioi CHARtLES, propri6taire.
lire Section ). 8 Angle des rues Rouir el Abra-
lire Circonawription ham Lincoln. en Jace de
( 2dme Smtion) 67 aux <,Cent Akille Articles>.
Amc Circonser**on Chambres hien inotall6es.-
2dme Section) 110 Pension complete b de bones
Wme Circonscription conditions. liar bien ,m6
(3dme Section )y 116 nag6. ODjeuntr et diners A
2dme (arconscriplion Prix mc1d7res.
(4mse Section) 175
Total 5556 A vendre
Le total #nnral doe inscrlts ne propritte tons et bA
an 27 Spembe. slive misses ise rue Gettrard No
23,919. 1622, en face du muse du
\ Seminaire,ayant nombre d'ar-
-Assurez-vous centre accident bres fruitiers, mesurant 18
ala General Accident Pire & pieds sur 112.
Life Asusrance Corporation Li- Pour les conditions, s'adres-.
nmired s.- Vve F. Beringhbam, ser A Mr Chrisphonte ou an
SAaent (At rl DOTIw Hi, notaire Me Pasquier.
Pour visitor, les gens de la
mason en sont avertis.


RUEURCIUWWWTS
Mr et Mme Abraham" Saba,
Mr et Mme Salim Yacaman
et lers tenants Mr et Mme
Abraham Saieh et leurs en-
tants. Mr MoiseatSaieh et ses
enfants, Mr Isaac Saieh et son
fils, Mr et Mme Antoine Seieh,
Mr et- Mne Georges Saieh,Mr
Jesn Ml. Sateb, Mr David M
Saieh, Melle. Gabrielle Saieh,
Melle Rosette Saieh et tous
les autres parents .et allies
remercient b ien sinc6re-
went les amis tant de Saint-
Marc 4ue de la Capitale et
des autres villes de la
Province qu i leur ofit tmo.l-
goe one grande marque de
sympathie A l'orcasion de ta
nort de leui regrett6
Michel A Saielh
leur pTre, tr6te, graud-ptre,
oncle et cousin, decade le 11
Septembre courant t IAge de
a4 nsa, et les priest de croire
a Jear protonde gratitude.
st-M Je 24 aseptembre 19KI,


D6eositaire :
AN6LE GRAND'


J. KARAYANY
RUE & IUE FRROU.


LOT1I0' I1
'- 1)
I'Aslootion des Membrom du Corps Ensegiaint
et doe 'Aliance Franwalse
Le 176ne mirage (1c cette loterie est lix.t ali (limiiche
.5 t'ctobre 1930 a 9hresdu matin a a Cult .l.!)t.lM\l)0M..
L..lemild Administralio avise le hItlic (iil lie mV(
lus etn vente que 3000 bilets .iu lieu dc 4000.
Le prix du billet est de 4 go)urdes en DEUkX ctioupois de 2
.(urd(es chacun.
1(iros lot uourdes 2.000 2 Apx.du LIr g ,.s o (0G.1(X0
1 < a' I 600 2 Ax du,, ').. ..2. I. ,


A(; iots de 12


8 Lols se bermniuant par lus dctix deriiers chill',s
des trois (,rus Lots Gdes 5 135.
N. B. *- P',eaie t des lots g.tgnim t'), I,>S i.,,.r
de dix hcures A midi au Magasin de SIMON VIO[f'.



KMAUX DE DENTS
,y lB sAs ... ann, '/: e Smin i>]>r.! jii: no i'l, a :n! n n'i nr". r.i moii;i ni (.i li." j;.....

BAUME TUE-NERF MIRIQA
Laboratoire du nocteur GIRAUD, Pharmnclefn, 8, Rue Dolet LYON-OULLIN S l'raice)
DIp6t A Port-au-Pinoee; l'iharnmacic U.LCal


ALUMINUM LINE

A. de Matteis &C" Aqents
Port au Prince, le 46 Septembre 1930.
New-Oil6ans aud Mobile to Port au-Prince. Southside
Haitien Outports Santo Doniuigo and Micaraibo*
Por s. O,.tober Sailings November Sailinis. -De ember Sail.


New Orleans, L')uisiana Sjils 0.t. 7
Molitc, Alabama Sails Oct. 7
Pert au Prince, Haiti Due Oct.16
Aux Cayes, Haiti. Due Oct.18
Jacmel, Haiti Due Oct. 20
Sto Dmingo tiity R. D. Due Oct. 221
ban ,edro de Mac. R D.Dae Oct. 23
Macaraibo, Venezuela Due Oct. 26


Nov. I Oec 2 D00c. 30
Nov 6 I)ce. 4 Dec 1
Nov 13 IDec.ll jan. 8
Nov. 15 I)ec.13 Jan. 10
Nov. 17 Dec. 15 Jan. 12
Nov. 19 Dec. 17 'any. 14
Nov. 20 Dec. 18 Jan. 15
Nov. 23 Dec. 21 Jan.t 18


New-Orl6ans and Mobile To Port an Pce- Northside Haitieb
Outports and Santo Domingo.
Ports-October Sailinge. November Sailings. December Sail
Nw-Orl6ans, Louisiana Sails Oct. 21 Nov. 18 Dec. 16
Mobile Alabama ] Sails Oct. 23 Nov. 20 "Dec. #18
Port au Prince, Haiti Due Oct. 30. W'-Nov. 27 Dec. 2
Sap Haitle, Haiti Due Nov. 1 Nov. A2 Dec. 27
puerto Plata R. D. Due Nov, 2 Nov. 30 Dec. 2s
Tan Pedro de Mac. R. D. Due Nov. 4 *-Dec. 2' Dec. 30
Santo-Domingo bity R. D. ( Nov. 5 4 ec. 3 Dec. 31



The Royal Mail Steamp
Packet Company
Le steamer a ,,ilebrat ven int de Lon Ires. Kingston et
dia .v d est attend i Port a i-Piu le 8 Octob e, p n at
trot vias le Nord pour HAvre, Anvers Londres et tojs leJ
ports dEurope . I ., -, -


T6ilphone, 2311.


L J BIGIO,
Agent-GAndral.


w a -


ESEI ARHVI\

Nouveaut ti,,.iS,,t
d POU c SA I f '-li1 ,

de PNEUlS 11 LL'. R


touttc; > es i-


- Ilil~ __1 I- IIIL_ I C,_d L, I IL I


~3e~l


--I_._Y


- ----- --~-c-


i


6


1001 2
1800 1


p e t ( .1 1 ( j
i 4C1llC ( 4 A 1 o 40







Lundi
Septembre 1930


Le Matin


4 PABUSr


2M4r ANio E No Ol6

Tittonme : 2342


I A FLE


'YUNE SUPERBE ET iLEGANTE VOITUREa FORD*
3 WINDOWS CLASSES.
... ;
-->4


1.500
Billets


FORDOB


Or 1,00
le Billet


St


Billets soul en venle


Grand'Rue


die:F


Ious les


Repi esenlanls de FORD de la ReDoublique
ent, el a la HAITIAN MOTORS S A.


- Port-au-Prince


- Phone 2379.


- W-m--


O FAIBLESSE
OEBILITt

SIROP de
DESCHIENS
P its /'luwuoglobine
I l.. ti ' l ,, u" ''rit p ir I's elt,' ;l ,i,," ,lf. ,




BAR TERMINUS
Flace Dessalines
Caf6 chic, Restaurant


de premier choix ou l'on


trouve


toute heure les


consoinma tions les plus de-


Grand Cafe de France
Sons la direction avis6e et intelligence de Monsieur Fran
cois (Giraldi qui est devenu I'associ6 de Monsieur Patrizi. le
propri6taire de cet 6tablissement qui n'a pas d'6gal,le GRAND
CAF. DE FRANCE, offre A ses aimables et distingres clients,
les consommations les plus fines. les vins de t utes prove-
nances les plus choisis, Cigares et Cigarettes, Sandwiches,
varies, A des prix defiant toute concurrence.
L'accueil le plus s mpathique continuera A 4tre.le meil
leur attrait du Grand Ca06 de France.
PATRIZI & Co
T616phone 2341.


Spl aisir!


licates.


Sandwiches
Biere a


sans


Sla


pareil


pressio


ALUMINUM LINE


Is.
1.


D6parts directs de Nu%-Orleans et de MobMe
pour les ports de Ia Rdpublique.
Un steamer laissera New-Orleans le27 courant et Mobile
20 directement pour MiragoAne, Port-au-Prince, Gonalves
t lea ports du Nord.
Port au Prince, le 19 Sepetnbre 1930.
A. de MATTEIS & Co, Agents G6n6raux


RHUM HENRI Gardere


En pcu de temps


ce


pro-


duit reniarauable a conqui
de haute lutte une renom-
mee des plus enviables.
Demandez touiours le

Rhum HENRI Gardere


I1l
de pouvoir taire sa cuisine
en queloues minutes...
Venez voir ces jolis anpareils alosi qne les REFR4GERS
RATEURS. REVHAUDS et FEARS A REPASSER de la
( GENERAL ELECTRIC A Ila
mIIPAGIIE D1AIUG6E 9KUTRi4.


AviS Commercial
Je soussign6, autoris6 de
tous les h6ritiers de la suc-
cession Michel A, Saieh en
vertu de l arte authentique
psra au rapport de Me Chris-
tian Molaire rn dAt*e do 15
Septembre 1UW0, continue les
operations de la maison de
commerce table A St Marc
Stoujours au nom :de Michel.
A. Saiehb t ia titre de procu-
rateur do la dite maison.
St Marcle 16 Septembre 1980
JE\N M SAIEH
I --- - _~


L'blaeigtmemat da t i
LVNSTITUT TIPUmIIAUER
0 ait Me exedletice am s tried
de I -roalsitioa.
A tinaillibilitu des m thode*
emiloqes. 4 ti cormpiten cedte
maltres choisis.
Tant pour lt branches clas-
siques dela 120ed la Philos#phie'
pomuftudc pratlique dm en.
qiietteviintes qie pour les bran.
-h', e',e Stino-Dactylo,Compla.
bilit_.
Ajoutons d cela une penmbsa
irrdprochable ou triple point de
vue d' lqqline
Discipline et ravail.


Pour tin prompt r6glement Allentions et soins.
de vos aidires adressez vous 1537. Rue I amre.
A Me Emaanuel THEARD. I elephone 21.
t 0 P 0M0. 'auruwde : 8 411hAn


GARAGE CENTRAL
Ludovic CHENET, Prop,
GANDBIRUEPORT-AU-PlINCE, (HA:TI)
SPfCIALITES :

Rodaces des SouDoaes
DECLAMINAGE des SOU-
PAPESIL'ELECTRICI TE
PAR LE SYSTEM
BLACK & DECKER <
Lavage des Autos par unee PompeLe6lectrique BRUNNE
A 360 livres de presion d'eau et d'air.


Manufacture hailienne,
de Giq aretles

GEB ARA & Co
Les Cioarettes

Bal' Bas Fantai-Leon
"Dessalinienne'
Colon'

*Republicaine 3

((Porl-au-Princiennel,
*tce A la flOme de leurar6me font ls diMaM I
des vraia atw ;.


Lykes Brothers


SS


Co Inc


v -- p-u-.a'e fmt.wt juwS 3W
Le eol service hebdomadaire et rdulier pa iaM s
kfrt entre ls ports do Golte do Texas direimlt arM
rP iM'e-Princ, Haiti, *
Pit ioa rapid et ie maniement habile dio o
amor lb. rvous tonjours des navires de la L.YKLI
Les rochaine arrivlm A Port-au-Prince oot
3 :br, eSS STEU(A LYKES i'
a u suER pj. ir .( vr&.*ta


4w|:14 .Um --Via


~*~1~ ~ AI!.YE~ .za~ ~
de nba left. Festal.


29


Les


au Prix del,00 dollar seulem


- _L1II---- ----r -TC-~-- I I-~-------- -- --~--- -- -- ~I-1 ----r--- ---- ----I- ----- --- C1-


_ i -- L _~ I


r 711 _C ----------I-


.I- -mum-IN, "


----


<
..t




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs