PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04939
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 09-27-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04939

Full Text





bment Ma gloire


MRu AMERICAINE M
TBEPHONE N 222

J~u~iJNIEgN16805


'U


PC


has mtre billes, mes m
psoVems me s pr, ,r .ms-mimr
qu*er tre le)atlt, mOre dret
re, aire respect de tse devoirs el
more re" elt d droil des auites.
CMuauliai m AVAhI


- -N.


)RT-AOUPIN (RA!


SAM1DI 27


SEPTEMBPE 190O


WI-*- 1 --- __-**


Iourquo


i
*
1


I opest

Mlayardiste


I


os exrtrayons du journal
Tos, du 25 do ee moss,
.nt passage qui precise t
k.9". pour lesqssel is oni
may srils-e:
s aimons et admirons
trd, cel tre dl61ite, pour
odes et belles qualites,
is noblesse de son coeur
1 ibation de son esprit,
so grandeur d'Ame et
1 on talent litt6raire, poor
r magn ique de sa
n t sa Edlite irr6duc-
Ssos principes, pour s
dans la discussion
a erinete danos sea des.
goa, pour sa bont6 et pour
tlAmmaise, pour sa g6nero
i lmour sa forch, pour sa
aUMh ese intelligence et sa
s rolfrilit6, pour sa haute 1
et et culture et pour
: _aa iNt patriotismie; et ce
Ift ps oorce qu'il est notre
$I uon Mous lui reconnais-
A.oM ls ces belles quahlite
Sco m m vous dte,
t .re tent6 de le penser,
c'st, au contrdire, parcel
escot homme-la que
as lfadmirons autant que
gums l'aimons, et que le cou
ags Wt micux que quicou.
i,6taut un coutident de sa
! Mi intime et de ses reve,
triotiques, n )ts ne voyons.
flonne qui suit ui plus Uli-
r ni plus capable que lui,
AAUCUN POINI' DL VUL,
do conduire les destnees dt
il Republique, particuliere-
meat au tournant dangereux
si elle se trouve en cette mi-
s*te anaoissante de existence
laiona e.


|MAYARD

Sans le Nord
-0-
ID'une d6peche reaue hier ma-
Sda Cap-Haitien il resort
notre ami Constantin Ma-
m 616 ovationn6 et accl;-
tai Cap Haitien, come par-
gitd'ailleurs sur son parcours.
tinue pour le Trou, For-
irt6. II visltera ensuite quel.
lutres villes du Nord, de
nite, du Plateau Central
guera Port-au-Prince au
cement de la semaine
ine.



Reunion

Mayardiste


Avant-hier, deocinq a apt, our
mble imvntatiou do notre
PFr6d6tic Oseotes qui -
toellemew pp r ie triom-
la plateto Mayardit.,.
ams, aMoalre quel-
S centainMe, s trouvaiot
A s dansm s coquette villa de
NSu. Au chamonpe, notre
w Uier s Liautad qui n de
;rm tenir, lovea a we om n
qnegOar do candidate absent ea
S un tot vibrant qui fat
at0 00il1 par toote
lt wa rasuion 6l6pante


Mas tard les ianvts -
tes u as impresion de o
qon ph i t eog6 de Ii.
Syn.*titriou el do so d-


Asusra~



L~.


Conseild'Etat

Ala ~aicsi da mertredt
do ce moi, l Cabinet "spr,
sentla au complete devant le Con
seil d'Etat. L Ministre de I'ln
tirieour dbpoqa les preiets suit
vents : Un projet de loi prolon
geast po.r 1930I1931 le Budget
actual. On a fini per compren-
dre que eola no so taisait pa?.
per arrett. Uo proj*t de lot t',
credit relatif au indemnit6sde -
s6nateurs el des d6put6s, avetc
lea appoiatements pour 1s per-
sonnel dens deua Chambres, u,1
project de credit de G. 75.00.
pour achat de matiriet neces-
saire l'Ecole de M6decine, un[
prolet de loi fliant A Or. 150
dollars la pension da President
Temporaire, pension qui com-
mencera A courier A partir de
I'eatree en function de son sac-
cesseur.
D'auatre part le Ministre deo
Finances dpose un project d,
loi sur la regle des IJmpo'tiou-
dtrectes et le Mnistre de rii.
truc'.ion Publique un project ,&
loi sur la creation de quelques
Scores congreganistes.
Ces difierenis projels de loi
out 6t6 achemin6s aux Comites
places pour ea counatire, et se
root discutes et... votes A unat
prochaine seance.





Sur sa carte semre a protu
sion dans le mode de ses
amis et relations, un honor.
ble et prestigieux candidate au
Seat se d6sigue A la bien
veillance de se, coucitoyeus.
Tres bien I
Mais re6umeration de ses
1ittres sur ce Carton rectangu-
laire est laconique aussi bien
qu'incompl6te, car notre An-
cieun President du Senat tuI
incontestablement Ministre
de linterieur en 1916 I Pour
quoi done sa carte est-elle'
Imuette lA-dessus ? L'utdlte
des cartes muettes se com-
pre,,d bien en geographic
mais en politique...En politi
que, ceia se congoit d'autant
moins que notre ancient BA-
toonier de I'Ordre des Avo
cats du Barreau de Port an-
er'ice, a son passage at,
Miuistere de l'luterieur, eu
onu heure de aloire; celle du
[oixante quinziene meridien
.t,n'est-ce pas uun arr4ie signed
Ie sa main qui s exprimaut
dinsi.daus lune de ses par-
ties: C onsiderant que la
iepublique d*Haitiappartient
au cuquieme tuseau, respect
ivement A celui du soixante
quiuzieme meridien, A partir
de Greenw ch tic.. etc...
Rejouissons-nous,amis I La
cooperation de l'uu de nos
compatriotes don't la Nation
eat fhre a ete purement ..
astrooemique.
MONSIEUR DE CRAC.


Propos

machetes



iPmnw d'M Hamttm, PS1
SUi xiaa po ltqB-,ot pades i
S at ,, san i reyprfp
rAt Viv I'anour t MN s4.-1l an
complm-It & la phleo defma-
'uS?Lawrda
dent f b et disv o I do
It
I' ,, 4. ,Ot, ,wiit .nuo t
rdi to wi a i
1"03W maw ISonvisaw

Soui~l oi a Most rsblant.
joedliiIti w@wait pea di *l.do
id bi. t t -er s'.ta-
raih e oe r : Rem mbert, .-
A M 1 L aar e idopren-


30o*e et SIevmnre...

La Succession pr6sidentielHe


General Nord Alexis


--0-


SON CANDIDATE.
Le mandate prisidentlel du maque, cette amit#, disons-
g6neral Nord Alexis deviant n ns, tut solgneusement (I
prerdre fin le 15 mai 1909, d6& cobstamment entretenue par
I'annoe 1908 commenga, ou la suite. Nous le 'cp6tons, on
plut6t s'intensiha, le jeu de, escomplait g6neralement le
intrigues de coulisse en vut 6lelgu6 do N ord come las
de sa succession. chance principal de la candi-
L'entourage immndiat du Wature Firmin et, pour parler
vieux president 6tait a ce suetI verit6, celui-ci, durant no
Ilivis6, dans le seas des int6- certain temps, aida A s'accr6-
rets de chacun. Par entourage 4iter dats I esprit de ses amis
imm6diat, n ous enteudons I'opinion que Ie vioux et eter
particali6rement designer Ca-a ee* adidat A la presidency
mille Gabriel, Villehardouin le 1876 avait lini par renon-
Leconte.BorgellaS6vere, Mon cer A son ambition supreme
treuil Guillaume, et nous pou et iuchndit tortement 6 se sub-
* onsajouteretcwera, le nom tituer Antenor Firmin qu'll
bre des amis les puis prorhe ptsi'siderait c'mtnme un beatn
Iti president ne s'ari6taul pa- *, cinmen de pilriotistne et dt
IA. ce uce.
Parmi les candidates a la (eci nest paIs one gende
residence les plus en vue et ouar qui veut bicn se rappeler
les plus sosceptibles de re- a mission politique, vers 1900.
cueillir la taveur du general le Saiun-Lucien Hector veuu
Nord Alexis,- du momns se- Ia (Capt-ialtien A Port-au-
Ion Ilopinion gednrale, oil 'rince express pour r6pandre
citait: les ge6eraux 'lureont jarmi les amis de Firmin le
Jean-Gilles, delegu6 du goun not d'ordre de rallier, le cas
vernement dans les departe- ecbeaut, la caudidature Nord
ments du Nord et du Nurd'- Ulexis: il resullait de certain
Ouest, et Cyriaque C6lestin. indices et aussi, paralt il, de
['intangible secretaire d'Etat iuelques changes de vues
aux departments de la guerre ntre lee deux bornmes,que le
et de la marine. general, malgr6 son grand Age
Quelques amis, et noub ne et la caducite supposee de ses
jurerions pas que l'excelleut ualites de commandement.
et actit TimoclIs Latoutant unbitioniait toujours la pre.-
Snen 10t pas, pensaient vague tdeunce a titre de << couronne-
luent A la possibiht6 d une ,neut de sa carriere. Coinme
candidature Solon Menos, en le deux maux il tunportait de
raisow de la grade amitie qm ichutiir ie moitdre, pint6t que
unissai. celui-ci au president le rompre avec lui a ce sujet,
et aussi de la grande coufiance Firmin aurait pris le parti de
que le g6n6ral placait dans le servir la cause du g6n6ral
patriotisme et la competence Nord et de I'aider a recueillir
variee de Solon Menos. la succession de T''6sias Si-
A cela il y avait une autre man Sam,daus le .secret espoir
raison encore. t'ersonne n*' d'etre pour lui use doublure
oublih que, jusqu'A la dissi- tout indiquee, aussi bien que
lence 4ui les divi.a un petn Je recueillir lui-tmndme Cheri-
avant 1902, le general Nord tage, au plus lard a 1'ech6an-
Alexis et Antenor Fir minus ce du mandate pr6sidentiel,
etaient A ce point de grands miais, selon toute probability,
amis politiques que 1ou s)up avant mmne cet evenement,
[onuait, appare(nment avec vu la decrepitude du candidate.
raison, le premier d6tre le Cotinent Anteatur Firtniau,
oitron milttaire de la candi- deviant, par la suite, d'un tel
nature A la pr6sidence du se-I plan d'action, qui, d'dil
cond. I leurs, n'etait pas au godt una-
Cette amitie, nke antericure nine de ses amis, s'est il,
meat, mais sensib emeut tor- avec le grand ami du Nord,
tflee par lesr collaboration trouves dresses l'un centre
dans le gouvernement revolui- I autre sous le gouvernement
tionnaire constitute en 1888- provisoire de 1902 el com-
1889 p a r les departements meant l'incendie fir niniste fut-
protestataires du Nord, d j il aiusi amene A promener ses
NordOaest et de I'Artibonile ravages au Cap, dans tout le
apres ia mort te Seide T616- 2 Nord, dans 'Artibonite, A Pe


64xipoe uouvell ren d rapidt e
DENTS DPUN BANC EBLOUISSANT
S ea q'e.a mu ale ,antr. a dmu-IMm ,d ss. la
MedS .5S4WWINoba=fos Biagi lWi = &u -




saibm dimde do"sJis per jom. *go m no
to an" dMins n pimees r hk S !, *li
^-5. is U^ es. ow is cat. f lhUoS
cn- hejalOss .aw
i'in imp l'aha=R --mAD.+a


LU

Programme

i *-6-

Aotre ami Gardlre. candidate,
come on le salt, 6a la ddputa-
lion nationale.,2me circonscrip.
lion de Port-au-Prince, public
sous forme de placard, son pro.
gramme. Nous en extrayons,
avec plaisir, pour nos lecteurs,
le beau et suggestif passage oil
Ile jeune et inlatigable industries
que tout te monde connalt, fixe
Ia conduite qu il aura d suiore
dans la lutte prochaine :
Une etiquette sur une bou-
teille a tait connalitre dans tout
la r6publique mon activity,
,nes moyens et qualitts d'indus-
riel. erner un people uu
'exploiter ne saurait etre mon
but et Ia competence A servir
ie pent non plus me laire d6-
lut, si par moon seut travail j'ai
Iu brHlammeat ume rendre InI-
16pendani de touted subordina-
'ion, clan ou association.
Pour ee state A mon pays.ce
4ue trie si; erement, je crois
levoi" et pouvoir laire, le suIs
entr6 dans In lutle, smIr du con-
cours des houtndes ge'is qui
ie peuvent inanquer de lane
confiance a ma probity, mon
Itoneur et oalnO inon; tlereuseU
i neat mes efloits ne soni pas
%rains et je saurai dans les luttes
futures garantir une ameliora-
tion deb choses halltennes, par
gradation et avec sagesse.
11 nous taut choisir en ce mo-
nent et nou satistaire nos in-
Wrets personnel, ce serait n:ous
jouer du sort de la RPpubli-
que de penser aux tneaquines
questions de rancunes, dinte-
ret, de relations et que sais je
encore I Fions-nous sur les
.oinines susceptibles de laire
leur devoir,rien queleur devoir,
et oubltons le rest II taut que l*
14 Otobre nous donuons sans
I tiltir des homes a la nation
et non des pantans, des ambsa-
|ieux et des lAches.


- --
Coryclde Victoria
boie I gourde.
HARM tCIE ST FRAN<(
Dr V. MATUUmKIN


Iux


wl


tit-GoAve pour s''teindre
comume on salt, c'est ce que
uous o'entreprendrons p as
pour le moment de de6mler.
Ce que nous en disous ici
nest qu'un ricochet poui ex.
imiquer, par une tendance
nmane de I'esprnt du general
Nord .lexis, le grand hom-
eage qu'il s'est souvent plu A
rendre A la science, AI 1'tude,
a I'experieuce intelhigente et
qui tait comprendre pourquui,
ljuqu'en 1902, o I'ra cru sou-
tenir une candidature Firmin
el pourquoi. en 1908, on a
trouve natural qu'il eut pensE
A6 une candidature Menos.
Telle etait A pen de chose
pres, la situation des esprits,
vers cette derniere epoque,
lorsque le president Nord
Alexis fit on jour demander
le general Alphonse Ju Joseph,
on neveu et uotte sbmpathi.
que ami, pour le prier de faije
tout sou possible pour mettre
la grande maison Dalbemar
Jean-Joseph, alors en cons-
truction, en measure de loger.
durant leur sejour A Port-au-
Prince, lea delegues militaires
Antoine bimon, du Sod, et
Turenne Jean Giles, do Nord,
qu il se propoit,a brefdeJal,
de demander aupres de lui
pour usne conference impor-
tame et urgent.
Et puisque nous avons 6t6
amensa i citer le now de
i'ementl Dalbtemr JeanJo.
seph, au profit de qin, nais
A tort selun amOs, certamns
Sritertni au president quoel-
qu; intention en cec qui con-
cernc sa succebbiou, uu.a
iaJ yeu Uavmo que celui c1,
plus* d'uoe ois, taprima son
ttonuiement de le voir paite-
mer un poMse a ii6tangtr A
outle haulct siluatisU .nsa le
outt cltmeatlt uu paiy*.
(Asuiure).


a ~


bit


a tuns, +ti eclairs, ch,, dor~e,
qui rtga;dail de iuue ,on at-
tnliou ilendue uI s h o ianio*
uu p.u~t*i nou um ut iutse qui
remit uu chapeau Jc paille.


-- --- --- -- --- -- L __1


IUL-~L _1 ~iy -I --


... a vu que, hier martin, I*
temps etait gris, sale, predispo.
sant I'Ame A une melancolie in-
definissable. Le chroniqueur des
a Propos Cachetes conseille do
prendre ces jours-lA du Rhum
Sarthe Cachet d'Or. 11 a sans
doute raison.car arrivE AIH6tel
de France il put voir autour do
r'ane des tables de la mason
quelques camarades qui sa-
blaient force cocktails, mais au
Rhum Sarthe.

a vu passer un Mayardiste
uin demandait des nouvelles.
as inquiet, car il connait les
tenants et aboutissants de I'af-
faire des Gonaives, mais il vou-
lait savoir si le Cap-Haitien a
tait A son candidate favor le
meme accueil que Poteaux, En-
nery, Chatard et Plaisance. Et
les vingt-quatre heures qu'll
avail A attendre pour 6tre ren-
seign6 lui paraissaient les plus
longues qu'il ait v6cues. 11 est
des minutes qui sont grosses
d'un sicle. Ce sont peut-6tre
des minutes pareilles A cells
qu'll vivait.
... a vu un pJ)'t c:ile lout pros
de notre r'edactiorn t que I; ,-
Suentent beaucouptle tiosaiiii.
n y vend du ho)i rhIui et ,e
qui ne gAte rie., dcs Chlestc -
field en dtail... Voila ut patr,'t
qui comprend i xctet la nI -
tuation.
... a vu quelqu'un qui s'kton-
nail de voir sur une table de re-
daction une 16 e de iort.
Mais enfln, pourquoi, di-
sail-il, meltez-vous cetle elligie
macabre sur votre bureau.
P1 philosophiquemtent le re-
dacteur r6pondit par ce vers Coppee qui achieve un de ses
eoemes clamour:
Conge aux tltes d imports
(ui se ressemblent touted .

...a vu, avant-hier. cliez Gai.
raud, A I Eldorado. un couple
qui lisait Li; MATIN. Naturelle-
ment il prenait un d1eicieux
plaisir A deguster les p-tites
chrounilues de NOTrF.(EIL.
L'hoinine dissit:
Tu ne devines p)Is qui est-
ce 14 femmne qua trnmont:it ses
bas? La femme nieuse, la bou-
che en ccur :
Non, et ioi. tu sai'.
L'homme prit la tre di un qui
savait rdellemeni, lira 'lielques
bouflles Opaisses de sa cigarette
et s'approchant de sa lemrine,
lui di A l'oreille un 'tom. La
femnti SoIurt. pas couvaincue,
et murmura. a son our.
Tu crois? Moi, je ne crois
pas. Je Is connais, cette femme,
elle n'a pas les si johls mollets
don't parole NOTRE OCEL.
...a vu, avant-hier soir vers
las onze heures, la voiture d'un
de nos grands journalistes de-
vant la porte de la Guinaudee.
N'a pas vu pourtant le journa-
lisle. Peut-etre commodement
assis A 1'int6rieur du cafe bu-
vait-tl a celte heure le demi-
litre d'A. K. 100 qui allait lui
permeltre d achever joyoise-
ment la nuit qui commennasit
dans Ja fraicheur.
... a vu, jeudi soir, une uin.
sainoe decouples venue d'ai m
pariort Jatiu'i Sea SI )nn
Elegant. L, au rythme d'un or-
tophonic dernier model iis dan-
serent jusque bien avant dans
la nuit. Le dancing est en pleine
prosperite el du train quoe cela
vs cela ne pourra alter que do
oueuoxen mieux coma. ceos

...a vu, hier mtlin, ver Joe
neuf nIeures, sucas ia gaterio
d'une des 'iiou0s qua to
coin enore la Gramiti'Mu. el (a
rue des La.ai ues, (, )( .|;e u.
ite doitiunaaiue, iIvtv ,a.t-
main-, "~xcui~ b1 lr


Q


0








LC MATIMN- 27 2 pImbaIeu


PAOA-.-2

theses de I'aviation
Nouvrlles de ,' I
l.t-ine J. Crofl loyd leli lliente-
1, ,'nt Ienrv Connoi ont attend
1 1r 1 i lCI1r des rapports tavorables du
temps d'aujourdhui pour com-
-o-mencer un'vcl A Londres dans
RADIO P slt-SS le monoplan AColumbia )) dans
sequel Clarence Chamberlin et
.'I) Septembre. Charles Levine volerent de
New-York en Alleinagne.
4X houmels iilI. par les Soviets Tfroi jeunes Offiriers juges
MOSCO .-- .1m membres d'un en .Ullemagne
groupe contre r volutionraireAllemane.Leu-
secret: trouvis coupables d'un EIPZ troG,\is emanes- Le u-
complot ayant pour but d'afla gment de troisn ajeues ofid'eci-er,
mer l'union des Soviets en d de la Reicheln paccus les rou-
truisant les reserves de services ter a la ishmon parmi lea trou-
du pays lurent tusillihs par F0. pes de ia Reichmeln a continue
G pays renusills par 0. aujurd'hui avec la possibilitW
G. p . qu'Adolph Hitler. leader du par-
S A ia pln e l.i ui'le pla i national socialists allemnnd
"e ASdIN( I'ION.- Si le plan ( lasciste ) puisse Oie iiiPIli.qu
de 5 ans e d la r uie (tqni re nuu tans ia procedure sou,, I a :cu-
ciel et ter.' ,40 r lalre aboulir saton de haute trhlson.
r6ussit, il n'y :I aucune ration es gouveruamelnlsrolutionaaires
pour qu'elle ne nete d(tans unie etles Erolution re
position inlcrieur,, sous le rap- D JANlIlO. La
port des ventes, Itot autre na- rIo DLE roJANE .ce des
tion de la terre, qu'elle vende propte ntrevoluliaonairce des
S du bl6 ou des at.uiobiles, (d'- ouveremetinievOulLionnairve e
prbs une d, c,1 ,IfTEurope im- I Argentnpar, e la l.ts-Unvie e
prime anjoui d'hlui dans IJs idu rou par E.1 .ts-Unisal
lournaux locaux Ayant atiteut 16 e:ractu' Ise ,r It, 1ourtal
cette conclusion, I'LrL(ope, sinon ,4 0 Journal co ob ecaile
I'Ambrique, sui viitl dcelle xp e utob
rience sani;l pi /ccfle'nt des uS.el ('I l0 poi U.e S ))
viels (ivet un imal;aise crois,. tI. I.S
Elle aiouti. ,;.ss que si la tus VL.NiSE.--t' -I. Victor i-.i-
est couvaucwue qtt; plu6tt de. a iluel a vait e a ,mour Ii im
laisser ri~ sir les pu.-s.nces <,.- I Ixpositioti d'At t International
pitalistes ,.',t ;Y tes A s'unir .t un noinbrL lA4istiioiilns or-
pour I-ocrr:s'r. ganines sous le regime lasciste
Per I'iastallaliou du radio SN-Fi ANCIS1O. Le roi
.'1 1 1 \ ( s let( lel i rai da l)hipo k hd S ri m et sa re -
.S,\\ 'H \t .USC ).- [!Ie re6- e Iod rue wt .n A ine-
vision des lois ,iuvernanti 1ins. d s un mot reu hier
tIi i t *' l bord dt'sI ue,)(fapres n ( re obier
g. ,- ,p ie ollal
in-n1. ...1-,l.. c ,,v..ve a ,i
n si e ,. r ,iu iii ,. i '. |)1" Mila, t
of s iilll (,1 ,, :;': \ 4i'.t -'* i e i y
U10 1i,111 .' 1 ' C ,' pi-1 r l.,i. K i ai~ l iav ,ta I ,atv.,

sal~ I'2. 1 ( ," 1 7 1)1 iier ies :,11.. i rIun di.,,il, s.
e ni ,|t i, n ,, n !o; .A', ,; a n a w I) i
tean ; : ,,: pp r ld lience v- ;' I 't.: llac
tean. ri l n.
radio A board. I.'. loi btlite en lade, il u trsea u:i pco-n.
1910 et a,. lln Io, pr e0s le i h 0rapine du la 1.,m ,he Mac
sastre du ( l fl niti n'' requi. -r' 0leaphe d Ia la I tie de Msa
pas que tells, bhsteaux soi den, e pici de a
~qitpeVc(':: r (,,, pIerlection pliysique.
6qu pes ovec .1,:: appareils d.,,,
r radio. pUe p euve exeeultrique
Pour la sureil lare END. Oklahoina.- Une ven-
SPour 0a suineillicis ve eicentrique te (10 ans acquit-
WASHIN'I) --ls (t mllisle see 1 y a un quart de slecle,
WASH1NTO'. -L'etabi sse w ls ac'usa.>o .r'as,assinal d-
ment d'iin sy.,cif (ie le police So inac, 111 ia r p Iu a tdr"
tiderale pour invesliguer et exei .l'-, ui dls it lcUci. dlu traan alai
cer une surveili nce quoltdien. t corm(n de Garlield, tlir une
ne sur les otnnmunistes et leuri halle qua b.e.'.a scvrein at iA.
activities aux L.ats-Unis sera /. Vedgewood, co.nnt.saire
recominand& au Congres par I' des Elats-Unii,. tra sur le juge
Comit& special qui a eu a lair ie distract .itur C. S liun
une enque sur les soi-disants Alva, A manqua et tentto de
mouvemeuts a rouges pendant re sur un attorney. A~ls. Dol
les vacances d'&te, a-t-on appris vl Douthiit, la veuve, sortit n
aujourduiT. ie.volver de dessou, des vdte-
l\ II'ALIIE meI ilns et cotiuenIsi a tirer
rOMtE.--.Lg sec)ndeplus in- uiprs que le luge Sattonl eat d6-
portante figure seculaire d tale cid6 centre elle dans un des 7
ce soir est Giovanni Guirati, le .'ocs qu'elle soutietit devantt
nouveau secrCaire-gniral di t'ibnia.
part asciste.ll a. sacc.'de deputs I B,, i, ajiii,, (;i',ard enaslruit le
ma l'J2() A A tu" sc l' ui :*l'atitdon, i..:.l .i !
.la 1 l . t. / , .-- ,, . '. I. i
Sples a.,i. n. lt. I' ','s den , < ^ ^ : .1 n I
de ia CI, i.., ) 1 ii ', I), .)4t,> a^ r 1, C I i.sh, u ( s
(A 1 l'ld i I ar1' u g an s t det 121 us rapt des
S.AN l ,I (. L. p... t,' anatlatiuques, p is sculement
diction quc >A ,\, lcr.t peudnit ,our reig"er le rubjn bleu de
lungtemis pi'.nisant un- po- antiqueu, mas paOrce que se.
litique (i td uin (ie ca libri. st 1 i eln lait so.l 1, plus pe-
prolt gea i ',l2 t.tt.. ; mit'enti pai .& es inlh) n r ep J. , 11 i ai
un m ut d. I ,; ; ,,. .sa.Ie l',.le j,'i ,. ii ( )n Ci~bleine t
hier p ll, in ks, l. .]ab ;r ,s condii, ls s .
londonien qul, avrc sa lenim . (, t ..... I h,
M IilIe ;.. I ,v;.'v laiks estl _e> t ,, ,e -. i.cy . iates,
registirc u i .., )ount Itldi' 'i I, ..an lei !. ..4 .u,,g .
un voyage e lune de nine! a
tra r 'r- iKl,' L N et le C26 ibeputeubre
nand. di \ Ia Ligue des \alioins
JL L i "Sidrt lie ou . F. Vi-La L i:- de N ,-


in Co'islriu",tions *ious a lenui aulour'ihui de Ii-
WASHINGTON.- Le Presi- x.I une dale pour une conl6
dent Hoovci a niaugur aujour- I lce geaitalede da anne.nent,
d'hui sa contelv e our la In ..- in iiepI de la suspension defi-
truction et la propriety de mai i d iteL'tngociaiu.as lFdULo-Iai-
sons et dans un speech A .son i.,cmns d'un accord sur les li-
comiit de plans a. dit que le i .iiattous navales. La Commis.
plus grand champ actuel pour tion pr6paraloire tie desarme-
labsorption de noire surplus m(nt de la ligue linira son tra-
d&nergie national reside dans \ al A ia session coiilnenVant le
de meilleuies conditions d'habi- ;; Novlmbe.LA Docitur J. ,.ol-
tation..,28 des 33 iembr, s du to.., td thliAh,ue, pesidet-t de
Comite be sount runs et urga- .;, CLnLUssion, a dui que la
nima A a Maison Blanche el out ,aU'AItu'ce Mondile aedu eitre
*uteudu plus lard le Pr6as 'tnt. cuuvoq0ue en Octobre 1931.
Le vitegevereuMr des Philippies Alteur de ia demissien
. w dtmissiLaie lduce-geoubraer des Philippises
:WAISIlNGTON.-tLa demis- MANiLLE- A la suite d'unce
sionude Nichol.,: liouseveli :tC c16bration impromptu taite ici
New-York comnue vice-gouve
neur des Phil.ppines et s ,no
mination ciizwiie ministre en t
Hongrie luictilanuoncesaujour I
d'hlui la Maison Blanche.liou- | b||
t,' elt ful nuine vice-gouvci I l ll
neur il iyd sruleiemin quequ.s % X ,
no101', I IS it il, i'ii I U als.
paur son puoa(. Un orange re
pi obtanou b'eieva de la pualt A l
des leaders de l'independance A L Il
daus ct tis aoe p Os sa nomina- J8 ae
tio ti kooseveit douna hier 'a 2 ann es
atimi"lo. Il v -


**.*FastileMHMA. _a


.AINTENANT


. LA NOUVELLE


SIRIEE (


0


La Dodge Brothers announce la ligne la plus
comprehensive de ramions qui n'a jimais 616
prisenlte par un manutacturier.
Deux nonveaux emions tiles, pourvus de mo-
leur i hate elflccils do quaire cylindres d'une
capacity de 1 200 A 4 ()0 lives, reor4seniant la
plus grande valeur de transport oflerte par la
Dodge Brothers.
Des modles rapids de six cylindres de la m6me
canacitf sont eaosi en disponibilile et de tr6s
Ioirds de six cyl;ndrps de la nouvelle serie "F"
de la capacity del 11,00 livr, s Empattlemei va-
rip. pneiis sbeciaux Ie% axes en proportA n et
in "qnipement spec:al ont *t~ tonmbin('s pour
cellt. gMonrn',le nouvelle 4,tie dt camions de la


TRUCKS


Dodge Bro'hors. aussi bien qu'un double enca-
drement, le dernier d6veloppement des chassis
de camion,.
La confiance, les h ails qni ne peuvent 6tre sur-
passes du Camion Dodge, ont tM assures A un
plus haut degr6 par une transmission A quatre
vitesses, un moteur puissant, un arbre de cou-
che A joints, quatre reins hydrauliques 6 action
interne, graissage automatique, un encadrement
soiide et uue designation inconnue.

Chaque trait dans cet e fameuse ligne mondiale
de camions est une garan'ie additionnelle d'6-
conomie, de longue duroe, de corfiance, de puis-
sance, de I orce et de soutien du mrrite du talent.


KAEER'S GARAGE

Distribuleur


RUE PAVEE PORT-AU-PHINCE( i
PHONE: 2234 & 2318.

- iiiiii ... 1. 1 am m .w...


mercrodi quand it tut r vel.que
Nichol-' Roosevelt avait d4cina~
,,a nomination corrnre vice-gou
verneurdes PhilipDine,.desd sp#-
a'ilations burent faif*, aiijour-
d'hui en vue de savoir qui se-
rait le prochain.gouverneur. II
v a une considerable indication
lu'Arlhur Fisher, directeur du
bureau des for6ts poor lea Phi-
lippines, serait acceptable anu
habitants.
!Ilesageae .Seldal iiceam
des luta-Uis
BUCIAREST- Le Soldat in-
connu d'Amerique tut honor
aujourd'hui par Ie roi Carol 11
qui contera an h6ros anonyme
de ia guerre anllti rOrdre de
Vertu Militain, Ia pl s haute:
decoration de l'arme roeaai- .
ne.C'est la premiere ois quoe le
nouveau chid roumain a dicer-
ui cette decoratio.


fillUlll


: ROY

de success.


HAITI )


!nsFraiere Co 1


U ne des plus fortes COMPAGNIES j

CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE !

I v
EUG. Le BOSSE & Co
U Agents Genreraux


---- ~ -- ~ --;r ~-- _3Z


I -- --- I I ~ I-C -----~-~~--- -I -. ~ ~-*`~ --*~?.- ---T~1:IL ?,, I~ _--~-l:-sr-i_ .. -r _____rl~-.2~---rer~-- -r~~c~~---yl"- --- --C ----; ~~


__ -~ ~l--L----u


~-_.____-r,-r- --- r --llrrllllll


jiji'II~1IIIRll~ii~iiYI~


Vill*-


1 _


i_


I


L








iP' trb
Vo-


EST ARRI\VI

Nouveau transpo; t

de PNEUS MILLER

Avec touted, les di-

mensions et avec la

qarantie formida.

ble porteesur cha-


IL


Deoositai re


Ltlerie do la INulalilt Swlaire
do Bel-Air
Demain martin, A 9 hours,
toujours dans le meme local,
aura lieu le tirage de cette in-
teressante loterne.
Le public ne manquera pas
d'y assister en loule commie 6
I'ordinaire.
Le pavement des lots gagnants
noas e tera pas les apr6e-midas.

Loterie Populai rede I'Aiieale'des
lasillteUrs el Istlitiriee
Le 26me Sirage de cette lote-
rie, organisae,comme on le sait,
par M. Felix Magloire, a 6t6
*fiectde,dimai.che la eptembre,
au cal6 Eldorado thamp-de-
Mars.
Le gros lot ( 1000J6. ) a 6tc
ggne par le Nu 2415 ; lea Nos
J713, 4874 et 3205 out, gagne
cuacun, &)0, 200 et 100 gour.
des.- 11 y a aussi plusieurs lots
de 50, 25, 10, 5, 4 et 2 gourdes.
Le pavement des lots gagnants
be lait A la Petite Maison, 1037,
iHue du tLentre, en tace de la
pharmacie Aurel Bayard.
Lt 3eme tirage aura lieu le
19 nctobre touiours au cali El-
dorado.


666


Soulap dee'maux de tte
et de la nivregie en 30 mi
note. Arrte un troid sle pro
mier jour et la malaria am 3
jours.,' "
607 a8 .ablette seni


MaNAGORESI
Pour teindre tou tissue :
LAIE, COTON. SOUS. t...
aseUn product n9l6"
'L MAUIRES000
3o watwelPort-au Priuw P deW SUCH
Pharmacie uneiiit Olt, ,p
I U tout& bontam nja dna d* Matl.
XchaaUtioa aN8'u .1 frapo muer dmuue ad nr
SV- C. FERCOQ. A ASNI4*RFS. l) P..
!ftUi11m-11


Sour veotre gouverne
Le stock de Il Mafeon
II--I, Il It II. Paull8 Aull ,
lAvieK d etare reoutvele, t
I asertitment est plus joli et
plus vari6.
Nous avons vu ses modt-
nprennent la Protection contre la "ouveauxdeSoIoiers pour
S.Soe Bas de Sole et de Fil.
Foudre sans auamentation do taus 'fmerieeatoles
Sw dams et fillettes, ses cbs-
u g.L e i oss#" de pille fine od
Imuk i ^Slfi ULAl 6 Sfin pour ht winos. Se
S,', "! -o VCnravates, en Crope de soie
O SOvC ou sans pochettir. Le
1 0pl* t gnd aswitioent Je
AOdB uwie eetarticles de beau-
Aqents Generaux 3 6 r.oi.t.e.
_______ W Vaites Douns avant do fire
V" s OM-teg


aue


PNEU d'etre


Smeileu, el plus du-

.-'rable que lout au-

tre Pneu de pri'

eqal.


ANLEB O1RANO


J. KARAYANY
RUE & HUE FEROU.


LOTERIE
!DE
I'Assoottion des Membree du Corp sRnmoignnt
et de I'AlUance Frangalaej
Le 176me tirage de cette Iaterie est fixt au dimanche
5 octobre 1930 A 9hresdu inatin au Cat aELD)OH(ADO*.
Lie Comite d'Administration avise le public qu'il u4 me
plus en vente que 3000 billets au lieu de 4000.
Le prix du billet est de 4 gourdes en DFJX coupons de 2
gourd s chacun
I Gros lot Gourdes 2,000 2 Apl.du lergros lot 50G.100
1 a 600 2Apx.du2e a < :,) 3 )0
1 a 100 2 t me o A) '44
150 lots de 12 1800
87 Lots se terminaut par lea deux derniers chiffres
des trois Gros Lots Gdes 5 435.
N. B. Paiement des lots gagnants tons les joaurs
de dix heures A midi au Magasin de SIMON VIEUX.




La .directrice de la culture

de la beaute en Angleterce


m-* Bertha JACOBSON
pr6vient centre les
mauvais effect des
savons qui noe ont pas
alts exclusilvement
d'hulles de palmer
et d'olives.
En employant le Palmolive,
dit Mme Jacobson,vous pou
vez 6tre toujours sdrs que
votre peau consenera la frat-
cheur desae beauty naturelle-
Quand les temmesvieunent
6 moi pour des conseils sur
le soiu de leur peau, dit Ma-
dame Bertha Jacobson. de
Londresje leur imprime tou-
jours la n6cessit6 du savon et
die I ean, comrue la propret6
de la peau es'le premier pas
vers la heoiut6 Mais Madame
Jacobson. cotiiniiit, d(it: Je
p^viens centre Ils mauvais
effects des savons qai ne soot
paslaitaexclusivemenatd'huile
de palme et d'olives.
Madame Jacobsen de AYFAIR
Quand Mme Jacobson en-
gage a la necessit6 du Savon
Palm,-live jouruellement cette
recon m i,'dation a le. poids
S (I.e 'atiioulte.
Voici son conseil :
Ce Inilemeit mati e alr
De la mousse du savon Pal
molive avec de leaufalte enl
on erfme. Avec 1o denZ
naimft, masz tHen la peo
pendant deux minutes de tf-
V on A pun6trer dana tleas pores
En-uite rincez entierement
C'cst tout.
Ls seules htiles qui r.n-
trent dan- le savr'n Palmolive
i soot les builes de palme,d e-
I lives et de coco et aucune
h pntre graisse animal.


Les aulres savons irritent
la peau et donuent les points
noirs et une impression dc-
plaisante de rudesse Palmio-.
ive laisse la pe dielicieise
et douce. II est r.lfraichissant.
pur et garaiti. Vote pea'.
r6clane sa mousse pour un
vrai nettoyige deux ois i ar
jour.





Le Savon Valmolive esi
product enltmurnnt a ia mia
cbiue et il n'est touche pam
Iucune main jusqu'a ce qme
vous d6chiriez 1'enveloppe.



hbujisea qui ren- "
treat dans le &a- _f
von palmolivec.t;Bs
oint les huiles ,
de pailme, d'Qdi-
Tos, at de coco-- 1.,.
St sucune metre
graisae animal
quolconque.


~ --'


TI ~grc~,


- --- ---.....----- -... ...~_ ------ --


..... w-


-- c '' 16


:








3Sepme d
Seplembirc 1930


Le a tin


4 PAGOB


246we ANNE No t865
Port-ai-pnoe
T6Aiphoee : 2242


r~ L1~C - --Imr -


2 I


D'UNE SUPERB ET ELEGANTE VOITURE* FORD' FORDOR
3 WINDOWS CLASSES.


>.r .


-Cr' U--* -


1.500(
Billets


Or 1,00
le Billet


jL 4 k_


Billels sonl en venle chez tous les Repi esenIanIs de FORD de la Reoubliq .
au Prix del,00 dollar seulement, el a la HAITIAN MOTORS S A.
^. .- -^ '"f 0 Tlif ^f\vl'


Grand Hue


- Port-au-Prince


- none


.....................................0' ~ ~ 'a '-' '~ S *V~~-* ~


--- -


-Alf

Sole Intestin
alrlts [I FOECEZ-VOUS BIER CECI DAS LA TATE
ntrn '. our rlig6rer fscilement n'imoorte i oel
t iment, puur voite.- la lourdeur, l0-
i,+greur., e r lo,,apro' l ne. r epor., -ot:"a,,or I'.ici-
IraOIurOS t tom.anle, supprimor le* ""igra" -
-U P' u-, .$ l n 'i t ii pStiOn.r, 4* 8
om(ail.eimontS ,ter I'intstm, +| sutt de prandre e
;dlf.on$ PoUornE OK COCK %
rab o r or < s* i o i prE l D E r O O C l p. a U eO N T (F r n > e)"


...a..wonpw *


. -.....


BAR TERMINUS
Flace Dessalines
Cafe chic, Restaurant
de premier choix ou 'on


SI'rouve


Grand Cafe de France
Sous la direction avisbe et intelligence de Monsieur Fran
yois (iraldi qui est devenu I'associ6 de Monsieur Patrizi. le
propri6taire de cet etablissement qui n'a pas d'6gal,le GRAND
CAFL DE FRANCE. offre A ses amal)les et distingves clients,
'**s consommations les plus fines. les vins de t utes prove-
ances les plus choisis, Cigares et Cigarettes, Sandwiches,
varigs, a des p ),x defiant toute concurrence.
L'accueil e plus s)mpathique continueza kre le meil
leur attrait du Grand Cafe de France.
PATRIZI & 4'o
T16phone 2341.


Quel plaisir!


toute here les


conso()Iomlati nS Is ps lus de-
licates.


Sandwiches
Blere a


sa1ns


Sla


pareils.


pression.


---- -- --- ---a-- ----.-.'.. --a.---

ALUMINUM LINE
Departs directs de New- Orlians et de Mobile
pour les por-ts de la Ripublique.
Un steamer laissera New-Orl6ans le27 courant et Mobile
le 29 directement pour Mir' ioane, ort-au-Prince, Gonalves
et les ports du Nord.
Port au Prince, le 19 Sep'cibrc 1930.
A. de MATTEIS & Co. Agents Geunraux

RHUM HENRI Gardere

En peu de temos, cc pro-
duit remarauable a conqui


de haute lutte


mree


des Dlus


une renom-
onviables.
)uiours le


de pouvoir faire sa


cuisine


en queluces minutes...
Vtnez voir ces jolis appareils ainsi qne les REFtI(rFRS
RATEURS. RE'HAUDS et FERS A REPASSER de Ia
i GENERAL ELECTRIC A la
!OiPAGNIE DICLIRAU S IUICTRIW.
Avis Commercial L Eseigvsawt deonB A
Je sonssipIe, autoris6 de L'INSTITUIT TIPPENHA.ER
tous les heritiers de la sue.- t oil st PIcAHenec as sIriemix
cession Michel A. Saih en de I oranisatie.
vertu de I'acte authentique 4A rna ilibilit dest m ds
pas. s a rapport de Me Chris. emnIo.e, s. 4 Ut meVn.)!te aes
a:n Molaire ern dAte du 15 malores choisis.
Septembre 19-30, continuetles T'ani pour les branches class.
upirations de la mason de .ique .deI n12 a dla P PI,_ophle,
.commerce etab.e A St Marc pouAfle lde prafique des Ian-
Stouiours au norm de Michel. qOes innfen qme pour lea bran.
SA. Saieh et A titre de proc. n- -'. 4e Sbno 11actio,Compta.
rateur de Ia dite mason, bWit.
St-Marc.le 16 Septembre 1930 Ajoufons d eela une pendsn
JE N M SAIEH Irrprochable au triple point de
Wue d Ifygqifne
S-- Dicipline et 7ravail.
P.j nr v1 prompt rigieitent AlIentions et sins,
de vos adtires adressez vots 1537 Ruw amarre.
k Me Emmanuel THEARD. Ilelphone 2891
Se'e*t Ge e. i Haura de : d 11 A.e.m


GARAGE CENTRAL
Ludovic CHENET, Prop.
GIND RIUE'PORT-AU-PRINCE,.(HA:TI)
SPECIALITES :

Rodaces des SouDaoes,
DECLAMINAGE.des SOU,
PAPES.L'ELECTRICI rE
PAR LE SYSTEM
l BLACK & DECKER <:
Lavage des Autos par unee;Pompet 61ectrique BRUND
A 360 livres de pression d'eau et d'air.


Manufacture aillienne I
de LiQaretles

GEBARA & Co
Les Ciqarettes

Bal' Bas Fantai-Leo,
< 4 Colon,

*Republicaine*

Pori-au-Prin cienm
GrAce A Is fiesse de leur ar6me font les dliU
des vrais amateqs.


Lykes Brothers S S C
,t^a .Mat *auto .omitngo *
..e seul service hebdomadaire ' annlier i
rt1 eutre lse ports du Golte du Texas dirCete
POrt-4-Prince, Haiti,.
.,vPour ,k reception rapide et le maniement babile
importatons. served vous toujours des navires '1e
uIP prochaines arriv64e A Pot Bau-Prinnct S.nIt :
2 SepleSbre S/a STEI.LA LYKES .
3Octob e SA GENEl I VE '.
Ust: ResMgdo m 4 YiB Etat Botte"


27


Les


L -~

I


E


Demandez t(


Rhum HENRI Gardere


Fa~~r__l.g-1:-~C~b i-_ ~fC ~m--~-r ilr-,,,,,,~_~,-,;,.l- ~~, ~~~~-_,,_~___nrrL"-----I--1~--~- -----nn---~--~r-- ---n- -n
t


AV'NWAMOVO f


Y --


--


NOWWWR


23j I.


~g~Rllllllsl~


SA FLE


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs