PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04913
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 08-28-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04913

Full Text




lient MaIg otre
DIRECTgUR

1M RUE AIMERICAINE 138
TELEPHONE N 2242
^Aik sNES No6779 -

air e Inastruaon
S olvque...


La Liberty et son ole
--0w


CIaQUVIJE ET DERNIER ARTICLE


IL'(EUVB D'EoUCATION.


Oas di dde la libwrt, avne
qu'elle eat eu-itle-
relative, parme qu'elle
1 64time que das Isa a-
qufle ne g6e pas aolle
L C'est dire qu'elle at
ble du sena sowialul
oblige A cosidrer fln-
tral ab mame titre et
e temps que notre in-
personnel.
anous somameas n6s 6gols-
volontaires, et ce -a"
s pent nous weir qpa
Nilcation. Nova disons:
location, qui imaplique
collaboration do aaltre
4de feabtaps. t
a son maitre rproprement
icole; et non implement:
instruction, qui ne s'a-
qu'au cerveau, A la t4-
Intellectuelle de 'entaos
Safecter sa formation mo
ot as conduite.
i 'est A ce dernier point dt
en eflet, que nous avous
ance A coasidrer I'6cole,
eat pour nous le lieu oiu
acquiert les notions des
: celle de la liberty,
me cell de Dieu. Au sor-
de 1'cole, b.en que ipadr-
aet imbs de ces totiqns,
uo sommes pas pi t dis'r
A conformer notre coo.
t A la loi divine qu' vivre
mesurant noire liblrte sur
d'autrui et sur 'I nttret
4a sociit6.
irAfce aux tendances de la
h tion actuelle, ous ne
a pas assez que r6doca-
de l'enfant eat surtout
on de la famille, pour la-
l colee nest q0i'une
liaire. uo lieu d'uno telloe
tion, nous loclinons t.
a on remettre totalement
cce soin A 1'6cole, r6sigods
vance A recevoir de celle-c!
nt tel quel I'aura form.
-Nous pr6voyons l'objeckUon
voudrait tenir compete do
malheureusement anez
nt, o06 la famille, 6tant
dessous de sa tAche on
t mral former elle-m6me,
syst6me de s'eu remeltre
malitre d'6cole pour I'6du-
g6n6rale de I enfant pa -
ire le meilleur partiA

Itte objection n'iaIrme
excellencee de la collabo-
que nous vents de
car nous no la conce
s pas seulemeut au soul
lnt de vue do prjiit de 1'en
Wt, mais aussi au point de
Ys d'un profit common A ce-
li-ci, A la tamille et A l'6cole.
L'enseignement de 1'6cole a
. tort principal d'6tre sufftoot
tonrafc'est .-dire de sadres-
Ir A ensemble de I& lasse,
at do n'etre pas asses indivi-
el,de neas pas s'adresserosuf-
Samment A chaque unite. Ce
Irt, qui eat pr6cis6ment one
onsaquence de la desertion
Seas devoirs par la famille.


9ITRANGER'
Parwtts'
M4AoAt
-o-
W (OIN, 24Ao&L-Le
iparftement 'rEtat a dema,,-
a pereianon aujourd'hai A
laq gIrversemncnts pour.
Roger G. Williams) et Fed
LWndgrea d saurvoler lear ter-
"ior4 qsee qui peat etre un
"OI satidr da-aoeade.- Le ones-
ft ea 6 earvoye apr6s que
WIlla as t Landgrea esuret
onUie 5ave0 les fooctionnaires
da Dsrtemeut Les nations
t iC.t l..hre dIrlande, r \n-


dont i'incurie ecombre outre
measure les Itabsseauents to.
Iainm ne pent Ire on parties
r6epa que par le syst6me de
cllbration, attention do
maItre 6tant alasi tene par.
ticuli6rement I en 6veil poor
chaque 616ve..,Quant an profit
do It famnille, est plus qu'6vi-
dent dans un systime qui no
peat qui'lever ses notions sur
educationn et la vie. .6
Ce syste, qg aoas me
ialsons qa':odiqner 1oi sans
avoir l temps d'eotrer dans
les details de son application,
ravit leataot, le eune hom
wae, A s1 t c erda s aniaeoat
moral deAs lequol le main-
tient le seal contact ave ses
malties ntellectuels et ose a
livres, et reveille en lui le
seas social II ya alors des
chances pour que, mis en con
tact aXVec la vie social, la vie
publique, la vie avec ses sem.
blables, it no conserve p a s
seulement ce pli scolaire qui
d6veloppe en lai le d6sir d 6tre
le premier par une borte de
t anscendance et comme s'il
s'agissitt tou ours de croix
J'honneur et de distribution
deprix,
i aura appris que, dans la
vie, i u'y a pas qu'une classes,
meais toues les classes; que,
quolqae soit le degr6 de d6-
veloppement du voisin, it a
aussi ses droits et ses m6rites
et nest pas torc6ment, ei
tout, le second on le dernier;
!que la libectd n'est pas on
'blen pirticaller, mais on bien
g6no6al, coinme la rue on la
place publi4ue et qu'ou ne
doit oe user que selon le r -
glemenet t la condition do
W'en pas exclure les autres;
qu'elle ne comporte pas seu-
lement on droit, mais aussi
des devoirs; qu'enflu, come
touted chose, elle b'appreod et
a son cole.
Ceux qui, tout le long de
notre histoire, soot appel6s
des a homes libress et des
aflranchis (sous-entendu: de
1'exclavage ) furent, solvent,
Jes flaux pour le pays, ne re-
clamant toulours que des
droits. ignoraut 'aspect ide
voirs ) de la liberty. Its turent
particuli6rement des jeunes
gens, et deviarent des b)m-
iuee, mal loev6s. Relisez p)ur
vous en convaincre, I histoire
particuli6re de leur vie.
Toos nos malheurs south ve-
auas d'avoir 6#6 co Juits l'in .
de6pendance, et de vivre de
puis, sous lear commandoe-
meat malhibile.',Le vrai seas
je la liberty 6tant absent,aous
a'avons pu etre tour A tour,
que de mauvais administr6s
en baa, et de mauvais admi-
nistraters en haut.
Si entrepriae do nous retaire
et de riagir est difficile, d'Une
part, d'autre part, elle est in-
dispensable A notre salut.


gltrre, la Rolmlande, rAllema-
gao et le Japom. Lea aviatetrsn
ont, dit-on, fait des arrange-
ments gpriv6s poi survoler la
Rssie.des Soeta et la Sib6rie,
pareeqes lea Btsta-Umis n'en-
tretiimeat pis, dwa r.Ialioa di.
piuan.uqup kle l ouverno-
neat Sovia.
W ILU AMSTWN.- Uacoo
tr6le ladipeadant de la region
de la mer des Caraslbs par led
ftate-Uni a e6* prmA I par
le coatre- smiral CherL. fas-
soy. U. & N. en retraite, laI
conference g6anrale ayant trait
A la delsdmm 44 la region de
caralbes tonue aujoord'km a
IlOttatt poSI-ae. ,d
LONDR]. Le prince do


Galles so mariera dans l'inter-.
valle d'une annee au moins, tel
est I'espoir des Anglais qui rap-
pellent la prommesse que le
prince, dit-on, a faite A la du
chesse d'York, it y a seulement
qielques semaines.
Le prince de Galles a dit A sa
belle-s ir que si s-in second
entant est one fsle, it se marie-
ra dans l'intervalle d'une annie.
LONDREiS- Un nouvel hbri-
tier prdsomptil de la couronne
d'Anglelterre a repose aujour-
d'hou dana son berceau A Cla-
, inis Castle, sans se preoccuper
de la commotion que si nais-
sance a occasionn6e a travers
Ii hrgeur et la ioaigeur da
1'Empir.'.
t NEW-YORK Le colonel
Charles A. Lindbergh fera son
i premier vol extensil cet autom-
ne depais sa tourn6p des pays
da Centre Aanerique et des An-
tilles et it visitera lea principa-
les villes d'Am6rique do Sud. II
vo'era seal.
LA HAVANE- Une informa-
tion quo les communists cu-
*bins tenteraient de faire ici une
demonstration demain en com-
me6moration de I'anniversaire de
I'ex6cution de Sacco et Vanzetti
a conduit la police secrete na-
tionale A prendre des measures
pour empicher tout desordre.
Une lorte garde sera postde aux
environs do quarter general des
16gations etrang6res, parliculi6-
rement de ctlui des E'ats Unis.
Un raid de police dans on mee-
ting communist a rEve16 lea
arrangements prepares pour la
demonstration.
PARIS- L'itablissement d'un
movement revolutionnaire se-
cret en Espague pour le renver-
sement. do roi Alphonse et la
tondation d'une forms r6publi.
c moe de gouvernement ouat e 6
amonc6s aujourd'hui ici pir
Marcelino Domingo, leader es .
pagnol, anti-monarchiste. qui a
pais6 mci en route vers la Saisse.
WASHINGTON Le pessi-
misme qui a exist dans les rA-
Sions do Tresor hier, A I'gard.
a la continuation de la reduc.
tion de 1 o/o de limp6t sar le
reveno s'est change aujourd'hai
en optimism quand les pers-
pectives do president Hoover at
do ,ecr6taire Mellon forest en
favour da maintien de taux plus
bas.
BOSTON-Les lonctionnaires
do police competent emp6cher
par la force, si c'est necessaire,
an meeting de comm6mor&tion
pear Sacco et Vanxetli don't
ifr6cuion en 1927 souleva sla
coltre des radicaux du monde
entier. Le meeting eat flM e la
mason communal ce soir en
d6pit do retoas du maie Carley
d'accorder un permits. La De -
lense do. Travail Intermtioaal a
< GENBVR-'l group national
amdricain de la Lige deus Na
tionad l ommi I ti-secr.taire
d'Ett Franck.Kel Uoag au trn-
banal mondial, ,parce que son
election tW coosadreeo comme
devant assiurr pasi.
BHIDOGEeUtOt Marine A
deIO hoamm danu laintervalle
Adsais anL Hle a Lommers
eon d* oes eoatr_ ss deus ma"


ris, accusant l'un de cruault et
I'autre d'abandon.
SEA''TLE Brisant fous les
records de traverse de I'Oean
Atlantique de 26.000 tonnes.
I'aE'npress of Japans est arrive
ici, 8 jours, 6 heures el 18 mi-
'nates apres avoir InwssA Yoko-
hutna. C'est A peu pr6s 4 heures
et demie plus 161 que le prece-
dent record.
PARIS- La grande duchesse
Marie de Russie, cousine ger-
maine de la reine Hdl6ne de
Roumanie,a d6clare qu'elle croit
que la reine et le roi Carol ne se
rdconcilieront jamais et qu'il y
a po,sibilin pour le roi dk'pou-
ser Madame Wapescu
W %SHINGTON Les ch6-
meurs aux E'ats-Unis, au ler
avrtl 1930,se sont l6eves A 3 524.
216, d'apr6s l'6numbration du
.recensement.Le s6naleur Henry
Hatfield a annonc4 en vue de
r6tuter les retcl'.,nations des d6-
mocrates que les sans-travail
sont au nomnbre approximatil
de 5 millions.
WASHINGTON-Henry Flet-.
cher,ex ambassadeur en ltalie,a
't6 nommi President de la Conm-
mission navale des E'als-Uiis.
W\ SHINGTON De hauts
olficiers de i'arm6e et de la uiA.-
rine out inslaurd un movement
pour proteger les Etals-I'nis du
communismedu radicalisme,du
paciflsne et d'outres influences
subversives et ont o'g inise une
compagnie pour fi cancer la cam
pogne.
WASHINGTON Aq.o-V Wo ) I
cock, directeur teddral de la
proh biion, co:nmencera une
tourn6e rationale d'inspection
pour la-mise en vigueur de la
loi le 4 septembre, a-t il 616 an-
nonce auiourd'hui.
CHICAGO Les cor ses na-
tionales aeriennes pour 1U30 de-
vant durer pendant une periode
de 10 jours, comnenceront sa-
meli it Clicajg.Des participants
remarqu b!es et des invies
d'honueur out particip6 :;i ine
par ade c0lb.Nnt ve lireli '0 i-
verture de Cet evenmint.e
PRiAGUE~-- Neut passa,,er, et
un pulote lurent luds et d ux an-
tres individus furent sLrieuse-
ment blesses quand un aeropla-
ne s'eflondra et lut briide pres
de Freedrichstadt en Cezs.ho-
Slovaquie aujourd'hui.
ROME-Charles P. Talt,2eme
fils de leu ezx-President, a 6t6
recu jeudi en audience par le
pape Pie XI.
NEW-YURK-Bert Kauflman,
commis voyageur on bijoux, a
rapportE aolourd'hui a la police
que deux bandits ont ealev6son
chauffeur, vol6 son automobile
sn se sauvanl avec des ichan-
tillons do bijou valant 100.000
dollars. Joseph Plynole chant.
tear, ltut ealev6 du car A Ridg.
wood Queens.


- Le- Monde
[ ite


-0-
I Malance.-- Mr et Mme
lUabib hiha neus tont pait de la
namsance, survenue mardi 6 six
heures du matin, d'un garonu
prbnomm. : JEAN.
Nos comprments aux epoun
Jiha,


Propos

cachet6s

Oiem perdidi. .fai perdu ma
journee s'criail Titus routes
les fois que I'occasion ne lni
avail pas ele donnie d exercer
sa bonlt avant le voucher du so
leil Or hier, je ime'suis lev.lroi.-
vant mon gousset vide, et du
maiin jiusqu u soir,ja'i s, crile-
ment soupire aprbs le sourire
blond de mon liIUM SAlTHE
CACIll'T D Oil
Et parccque I occasion me Jul
par ainsi refuse d etre bon.pour
mon pauvre centre de partisan,
je me suis mis au lit,mdcontent
de moi-minme et plus encore que
1'empereur remain ic sens bien
que diem perdidi...oui je sens
que jai perdu ma journee.
- -

MON FRANC-PARLER


Si le Sort ne nous a pas 614
favorable, la Natu e, par con-
tre, nous a bien gates.
Qu'y a-t-il, en etlel. de plus
beau que ce ciel toujours bleu
et rose qui recouvre ce pays
lout de verdure ? E( ces super-
bhs couchers de soltil qui sont
donnes en monopo'e A Ilati ?
Je n'en ai vu de parcils qu'en
pleine mer.Cette cihaie demon-
tagnes qui est :.e bojclier de
notre Capitale, n'est ce pas en-
core une manifestation grandio-
se de la nature ?
11 y aurait beaucoup de cho-
seas dire pour montrer com-
bien, A ce point de vue, nous
avons 616 privilegies; mais je ne
me sens pas assez qualIfi6 pour
fair uno hymne A la Patre *.
C'est un travail trop dMlicat pour
ma plume prosalque.Je voudrals
seulement vous inviter A vous
debarrasser de tout preluge, A
r6veiller le pole qui dort en
vous alin d admirer celtet le en-
chanteresse qu'est la n6tre. Ici,
plus que partout ailleurs, la Na-
ture semble avoir pris plaisir A
son outrage. Je vous recom.
made particulierement, par un
beau clair de lune, de vous re-
cueillir devant le magnifique
spectacle qu'ollre le ciel Etoile
de la reine des Antilles.
Chez nous, le printemps est
Sternel. Un speclateur qui, du
ha ut d'un avio'n, contemple
Haiti, i quelque endroit o6 il so
trouve et A n'importe quell
epoque de I'anna6e, peut so croi-
ts en presence duu immense
bouquet vert.
* Ne croyez-vous pas que dans
an si beau cadre, l'on peul,1'on
doit 6tre heureux ?
Pourtant, tout le monde ae
plaint de la tristesse de Iezis-
tence.Pourquoi ? Qu, nous muai-
que-t-ii ?
J.M.
-- -- -*******h

Lire. noLre

4eme.PAGE


VoilA lea deux pivots
de la vie: do iInstpcilt-
t6 et du trouble.
VOLTAIRE


ti t'1 28 AOUT 1930


o10r I1il


Maisi qielii'in IrouSla la hi e...
.. a contemple ,veP r visse-
m, nt A 1'enlre d( Thor. same-
(di soi*, le rire p circle d'un
i I .I ir.in, 6ei voltl,. I n d:tis
la plus f'r:i che gaie!', des cou-
p's s 'V 1 X iIUilnit- diver-
ses 'o 0', ndaiis rowlant dans 'a
mern i e"i., ardente de se d!-
v.o ir lo(llit ni.- Ih a h.1PeR
de co(ott r camps .:.. *il au
long ds .pi, neaux el d i -
,rs plants CI' is e tilt di .i l.
na ll iiles .suspii nldi s :,i p lit-
lond ornnient lIa s.,,ite 'ir e
inu suripls. in In miiie' li:,r-
mlane d'un bheu Inti l .i g- z.
lii:e. U n .1 .7Z choisi ex is p ri -ri
v: it de la ville bie', ,Ispo,, fA
fout nir tout le rendci ni possi
ble A cellte lte clum. t'ien : un
anniversaire. E:( I on dansuit
jusqu'i 3 lheures du 1alia:'.
Mials : u i)e:iu iiliiec bitt,lha.
dans le lourbilli ment el t'Iii-
vremaaent des couples, landis que
li ( Coule d(I) hnno meclait e(
chaull,.il les esprils, 1i no -
ceur Ires connu, G. H.. inter.
rompit subiltement la flte et
protesla ivec lorce que les con *
vives reunis A cel'e heure d: la
nuil el dans ce lieu &-arle de-
vraient inanilester en faveur
d'un... candi lat(... Ce geste inal-
tendu-- une note tres discor-
danle 0 une soiree dansante-
d6plut fort A la belle T, I'am-
phlilryonne, qc(i voulait metire
I'intrus A la porte, d'accord en
cela, Svec les invitls qui. tous,
convenient que les elections...
klgislatives se fout autre part
que dans un bal. Mais un assis-
tant, qui 61ait plul6t un obser-
vateur, glissi ingonieusement,
dans le turmulte, I@ mot qu'i fal-
lait pour lout ramener a I'ordre:
SEnu avant la musique! )... Et
l'orchestre bondit, liectrise, re.
sonnant une meringue langou-
reuse qui, en les ber'ani, rva-
Fela lous les cavaliers et loules
es dames aux seuls b6ndfic,
de celte d licieuse soir6e ch' 6.
graphique.

.. a vu, diinanthle mali'i, de
vant I'6glise de Carrefour, quel-
ques fiddles qui s'entretenuient
d'un vol que des audacieux
avaient tail t la chpclle. Rien
n avail t 6 6parge : lapis, ci-
boire, chanudelieis. La Polite
aurait dL de temps en temps,
el surlout par ces temps de vil-
16giature, fire de r16entes 'Sp-
paritions dans ces endroils.Si
Ites bandits s'en 'llneiiet( main-
tenant aux objels sacr6s, juos
qu'od n'arriveront-ils pas?

... a vu un de nos ami q. i,A
une table du Grand H > I do
France, se p!aignait amire ent.
11 avail ifat uin oli jeu de ot .
propos de la oniYced'Or to
chroniqueur maladroit vai.
*lans un iourn,,l, rapport to
n ot, inais e!, fi : nt croire lu il
s'agissa t d'un uulre rhum. 1t-
sespoir de cw pliuvre ami q a
une passion,- 1 a reason, nest
ce pas?- pour la Coulee dOr
le beul rlium qu'i! boive encore
malgr6 sa maladie de foie.
... a vu le sympathique et
6nergique Ministre de linte-
rieur sur les .Hauls Plateaux de
Saini-Michel de t'Attalaye. Tout
le muonde en a 6l6 heureux,, car
on croit geu6ralement qu' t.a'y
est present pour verioerg Its
r e g i s t r es de la Commission
d'lnscription et se rendre comp-
te si vrammsnt il y a eu traudes.
Le Ministre sera certainemeont
renseign6, car NOTar (ELL a'pu.
lui, voir des cares qui po i
talent des noms autrea que ctu
inscrits aux memes nuamero'
dans les regisires d'lnscri tions'
tout come il a vu i syymp *
thique Mimnistre alter d6ejeume
avec M. F. S. que ion ui. eiie
un de" compibces Ue' fr*.ud,
denoncies. Apres le dejeu,.er
its causerent longuement. ou -


I vu que de cede couveitlUaoa
sort la veritt. Satan, dit-o.,
inventa les bons gueletons ea
vue d'en faire des p: ges & la
vertul On TLrra. .


* ,r A. ****


Si
~*1

I
*4

'4

I


.--~--- ----------- ----------:-1 -,,------ 1._~ ._~,~. _.__ _~~ __) __~_. ~


MEN&


- -- -


L;_


I






PAiE 9
_______m____________ -- *ma --**


LU MATIN- 28 Aont 190W


COUPS
d'EPINGLE...

-0-
En vWritb, notre brave petite
Nation a toutes les veines: la
rWforme du Calendrier- qucs-
tion d'actualit -vient de faire
de nous les premiers b6ndfi-
1 claires de scs nouvellesdmodi-
fications etl je vous en.donne
la preuve! ",*?-
L'almanach mil neul cent
trente, dans ses indications de
tdtes, nous r6v6le une parti-
cularitl jusqu'ici incounue:
ordinairement, unejltte quel-
conque de I'ann6e ,dure au-
' tant que le movement irota-
toire de la Terre sur elle-
meme; cependant, le calen-
drier milfneut cent trente assi
gne A une de ces ttes, le croi-
rez-vous, une durde anormale
de six mois; cette 16te est la
fete des Rois et sa dur6e s'6-
tend de Mai a Novembre.
Puisse le gAteau de mdme
nom nous r6server bieit6t sa
feve d'or I
MONSIEUR DE CRAC.

La f6te du dimanche
Comme on le sait, c'est di-
manche apris midi qn'aura
lieu la certmonie de la bWn6
S diction et die la pose de la pre-
i ibre pierre de i'hitel de I'Al-
liance Iranvaise et de I'Asso-
ciation des membres du Corps
Enseiguant.
Celle c6r6monie sera sim-
ple et rapide. Ou entcndra
deux:discours, et Mgr Conan
donnera la benediction.
Les parrains et marraines
se rencontreront sur les lieux,
en lace des bureaux de la
Presse.


AUX

SCotes-de-Fer
Samedi, le Pr6fet de l'Arron-
dissement de Jacmel s'est rendu
en toute hAle aux C6tes-de-Fer,
S oi le Magistrat Communal avail
S 6 accuse de frandes kleclora-
les. II avait 616 constat6, par
S acte d'huissier, sur la r6quisi-
bon d un candidate i la d6puta-
tion, que le Magistrat Commu-
nal avail gratt6 ,a signature au
bag d'une page duragistred Ins-
criptions.
Oa dit que devant la v6racit6
des taits, le Pr6fet de Jacmel a
demand la dissolution du Con
seil Communal des C6tes-de-Fer.


Nauvais traitements
1j,,I nous revient que Mr E. V.
un jeune home ae bonne fa-
mille, accuse A tort ou A raison,
a r sus voisins, d'un vol de ca-
rit, a Mtt brutalement appr6.
hend6 sur sa propriAte A Thor,
maltraitt, et contraint A rentrer
en ville, charge du corps du d6-
lil.
Nous nous 6levons centre ce
procdd6 revoltant, qui, en iab-
sence d'uniie condemnation, as-
simile un inculp6 A un coupable
et risque en bien des cas de
d6shonorerun innocent .


Le Monde Colonial
Illustr6
Somwmaiiede a livraisem .,,. "
M- dAeOI. 1930:'
P,,,L'ixposition Coloniale in-
ternationale.
La France st lea denr.es
coloniales.
Le mois Colonial allemand.
Le mois Colonial anglais
La VI Conltrence nord-
africaine.
R6centes impressions d'A-
frique du Nord par E. Dubuc.
La liaison~atrienne France-
Indochine.
La Gold-Coast et I'Ashanli,
Coumassie par H. Labouret.
En Haiti: La route P6tion-
Ville-Kenscoft. par Luc Dorain-
ville.
La penetration an Maroc
par Gen6ral Nudant.
Alpinisrne dansp'Atlas ma-
rocain:par Th6ophile Jean De-
laye.
l--Bruneau de Laborie.
0- L'Arm6e d'Afrique.
-- Lecole Louise Rend Millet
A Tunis.
Une controversy A propos
de termites.
Mahomet.
Les relations franco-italien-
nespar G6n6ral Mangeot.
O& en eat la Martinique.
M. Cayla A Madagascar.
L'hslande c6l6bre le mill .
!iaire de son Parlement.
Pour une politique natio-
fidle du mouton et de la laine.
Les ports de I'Afrique du
Nord.
CATN. Aventures des mers
exotiques.
De nos correspondents.
Nouvelles du mois.
Les Livres.
Abonnez-vousaua Monde Co-
lonial Illustr6a, la seule revue
universelle qui public mensuel-
lement un article 6crit par un
Ilaitien, pour la bonne propa-
gande d'llaiti A l'ext6rieur.



VENTE
Par Convenlion Sp6eiale
En vertu de la grosse en for-
me executoire d'une obligation
hypoth6caire passe au rapport
de Me. Henri Astrel Laforest et
son collogue, notaires A Port-au-
Prince, en date du six avril mil
neut cent vingt sept, enregistr6e
etsignimfie aveccommandement;
obligation don't la cession a 6t#
late par le sieur Francois Am.
broise au sieur Ludovic Michel,
par acte passe au rapport de Me
Astrel Latorest fils en date du
dix neul aodt mil neul cent
trente, enregistr6e et 6galement
signifi6e. 11 seca proced6 le sa-
medi trente aout de la pr6sente
ann6e, A dix heures du martin,
en l'6tude et par le ministure de
Me. Astrel Laforest fils, notaire
public A Port-au-Prince, rue des
Casernes ou En6lus Robin, A la
vente au plus otirant et dernier
enchbrisseur d'une propriety,
londs et bAtisses, sise en cette
ville, rue R1publicaine, de la
contenance de dix neuf pieds de
lacade sur soixante trois pieds,
quatre pouces de protondeur,
borne, savoir: au Nord par
Frederic Benjamin, au sud par
Cecile Michel Janvier, A I Est
par Madame Bonny Ctsar et a
I Ouest par la d(te rue republi-
caine, suivant plan et procis-
, verbal d arpentage dresses par
I arpenteur L. D.Malette,en date
du vingt-quatre l6vrier mil huit


Inscriptions

du 26 Aouft 1930
lere Circonscriplion ( h're Section).
Registre clos au 25 Aoat 1930 au Nu 2831.
do au 26 AoClt No 2963
Inscriptions pour la journ6e du 26 Aotlt 125
Iere Circonscripiton ( 2?me Section )


Registry close au 25 Xoit
do au 26 Aoot 2963
Inscriptions pour la journee du 26 Aoivt

?dme Circonscription ( ?2me Section )


Registre clos au 25 AoOt
do au 26 AoAt
Inscriptions pour la journ6e


2Wme Circonscription ( 3mine Sectirn )
Registre clos au 25 -oAt 3397
do au 26 ,uott 3502
Iftcriptiuns pour la journee du 26 Aouvt

2dme Circonscriplion ( ',nme Section)


Registre close au 25
do au 26
Inscriptions pour la


SAobt
AoOt
journ6e du 26 AoOt


2835


128


134


105


55
-6'i-


706
761


Tal des In"eriptions pour la journ6e do 26 Aodt


AVEC LE NOUVEAU RASOIR GILLETTE


ON OBTIENT UNE MEILLEURE BARBE


Une nouvelle Lame


Un nouveau Rasoir





Leplus Grand pro-


gres realize dans


Tart de se raser


en 28 ans


ES MILLIONS de fld6les ra-
ioirs vont avoir une retraite
honorable. Assurement il
y a de bons vieux rasoirs I Et si
vous voulez attendre que vote
fournisseur soil pourvu des nou-
veaux Rasoirs Gdllette, votre
vieux Gillette pourra vous ser-
vir avec les nouvelles lames.
Mais une lois que vous aurez
essay la nouvelle lame Gillette
dana le nouveau Rasoir G;llette
vous ne serez satislail avec autre
chose.

Beaucoup de changements
Imporlants.
Qu'avons-nous fait au Rasoir
Gilletle et A la lame Gillette ?
Non seulement une chose ou
deux ou trois. Nous avons fait
une douzaine de changements
important lesquels, quad vous
les additiounez tous ensemble
en lont une entierement nou.
velle et une grande perfection
d'instrumrent pour se raser.
Prenez les t rasoirs qui arra-
chent la barbe a pour example.
Peut-6tre, vous blamerez la
lame mais la cause nest pas dans
la lame. Nos laborataires ont
examine dix mille des milliers
de rasoirs uses, nos ingenieurs
en ont trouv' vingt-sept mille
qui pouvaient encore travailler.
Qu'ont-ils trouve ? Un rasoir
a arrache barbe parce que le
tranchant a 6te ebrechi en lais-
sant tomber le rasoir sur le par-
quet ou dans Ii cuvette.
Peut-etre la breche est mi-
croscopique. C'est exactement la
mime chose; elle fait une diffe-
rence. Q .and vous maniez une
Gillette, vous usez d an bel ins-
trument de precision; cependant
la plus petile dentelure peut
gAler l'alignement. La raison
pour laquelle le rasoir arra-
che la barbe. Maintenant re.
gardez les coins du nouveau ra-
soir. Regardez ses fortes dente.
lures? Vous pouvez casserses
coins par un accident ordinaire.
Mais suppose que, par un abas


terriflant, vous arriviez A~casser
une dent, n'y pensez jamais. Les
extr6mit6s de la lame out et6
couples. La lame n'est pas plus
longue que les coins. Cependant
une br6cheA I'un des coins peut
affected la douceur de votre
barbe.
Plus de Lame qui gralte
Une autre chose. Les nouve'-
les lames sont faites d'apr6s
un proced6 qui les pro'dge
contre la rouille. Pensez A
ce que Va represent come
convenance et economic de
temps. Vous ne prenez pas pIas
de temps pour d6monter le ra-
soir que pour netloyer la lame.
Plus de serviettes A couper.
Tournez la garde A angle droit,
ensuite retirez la lame. Passez
sons un robinet pour rincer. Se-
couez.bien. Laissez s6cher. L'an.
cien systeme a disparu. Com-
bien de bonnes lames avez vous
perdu par ce syst6me. Mainle-
nant la lame eat tourn6e A angle
droit pur etre rinc6e. II ne taut
pas demonter le rasoir pour le
nettoyer.
Nouvelle dent de protection
pour la figure.
Les dents de protection... plus
longues...se retournent tres vile.
Elles glissent sur la peau comn-
me du velours. Vous ne sentez
pis la duret6 du rasoir sur vo-
tre figure.
Voyez lea extrdmites de la la-
me... arrondies... pas rondes.
Plus facile A manier avec les
doigts mouilles. Moins de chance
d'abimer la lame. Et 6tant pres-
que ras avec la converture, la
lame rase beaucoup mieux lea
coins de la bouche, des oreilles
et du nez. Le fameux canal qui
se trouve sous la lame permet A
celle-ci de rencontrer Ia barbe
entierement et vous permet de
vous raser tres pres et encore
avec une parlaite s6curit6. Ceci
n'a 616 jusqu'ici qu'un trail ex-
clusifde haul prix. La Gillette
se vend a 1 Dollar. Maintenant
vous I'avez on 20 modules.


'*VIRITAS CONCLUANTES
1. Ls nouvelles lames peu-
vent servir dans les an-
clens rasoirs
2 Nouveau procddd les
lames d ldpreuve de la
rouille.
3. Les extrdmilis coupees em.
pechent le ( rasoir d'arra.
cher la barbe )).
4 Poi.r nettoyer tourney
la garden o angle droit -
retirez rincez et
secouez bien.
5. Le canal de la garde per-
met de se raser de pres.
6 Les dents de la garde font
le rasoir glisser sur la
peau, avec douceur natu-
rellement.
7. En laissant tomber le ra-
soir on n'abime pas la la-
me.
8 Les coins renforces du
rasoir empechent tout
dommaye s it tombe.
9. Les extremites arrondies
offrent toutes les garanlies
pour manipuler la lame.
10. 11 est facile de raser les
coins de la bouche, du nez
et des oreilles
11 Les nouvelles lames sont
au mdme prix que les
vieilles. I
12. Le nouveau rasoir pla- i
que or de 24 K avec
une nouvelle lame dans
une botte : 1,00 dollar. A

Voyez votre distributeur
Les tabriques de la Gillette
travaillent de tavon A tournir
A tones ldistributeurs le plus t6t
possible. Voyez votre distribu.
teur aujo'rd'hui. Demain, il peut
tout vendie... ce sera un d61ai
ennuyeux pour vous. Donnez
celte bonne nouvelle A votre
figure maintenant.
Tout ceci vent dire qu'avec
un dollar vous pouvez acheter
la grande perfection, pour vous
raser, la plus grade valeur
pour votre aig- nt duins la comr
modit6 de se raser qui n'a ja.
mais 1t6 oflerte depuis vingt-
huit ans.


Distribuleurs :
J. D. MAXWELL
Rue RNpublicaine.


GILLETTE SAFETY RAZOR
COMPANY.
BOSTON. U S. A.
Fabiicants de I'Original des la-
mes el rasoirs Gillette.


w. ~ ~% ~ ~. -
.~ ~ ~ ~ -~ - - -'


cent quatre vingt dix-huit, en- Frangeul Rigand, avec election
registry; tell d'ailleurs que de domicile en leur cabinet,
cetle propri6t6 so pursuit, coatre 'laI-emoiselle Ad6dfee
tend at comporte, sans aucune Lilavois, vopriItaire, demon-
exception ni reserve. Sur la mise rant et diiciliie A Port-au-
A pra de Sept cent vingt gour. Prince. Poor plus samples ren-
des, montant en capital et intd- seignemnei, s' dresser aux avo-
r6ts de la dite obligation hypo- cats pourauivants ou A Me As-
thicaire, outre les honoraires isri L-lorst fllt, notaire ddpo-
des avocats poursuivants et les sitaire du eahier des charges.
charges de 1'ench6re. Cy....... Port-an Prince, le 26 aout 1930.
G. 720.00. A la requete du (S) W. MICHEL, av.
sieur Ludovic Michel, propri&e- ()iEL
laire, demeurant el doqicili a
Port-au-Prince, agissant ensa Assurez-vous contre accident
quality de cessionnaire des la c General Accident Fire A
droits et actions du sieur Fran- Lite Asusrance Corporation L-
cois Ambroise. et avant pour ruited s.- Vve F. B iagamiaq ,
avocats Mes W\ ndsor Michel et Agant Gnittl pouW Mk


----~_~_ IL--"-I---~


Le nouveau Ifasoir Gillette plaque Or 24 K en une sGi nllet i dana le
belle boite complete avec une nouvelle lame Gillette. nouveau paquets
Prix : 1 Dollar. __ verts.


3290
A
"'6 34A24
du 26 Aout


Compagnie g9n4rale
Transatlantique


Le steamer a Carimare, de
retour de Santiago de Cu')
et des ports du Sud. ser 'ici
vendredi 29 courant dans l'a-
pr6s-midi. '1
II repartira dans la soir6e
pour le HAvre, via les poz t,
du N r 1,. rPrto Plata et Fort
de France.
Port-au-Prin e, le 127 Aott
1930.
B IROBEuIN#Co, co o ts.i


19 ,


-- ~~--~


~ ~


I I -it, -a


- 'L





L 4ATIN jg


AMP- j


Prouvant leur valeur en taisant plus

... EN MERITANT DAVANTAGE


Sur une solide base de com-
paraison vous vous prouvez
rapidement et conclusivement
la solid valeur d'une Camuion
Dodge. Pour vos n6cessit6s,
eomparez asimplement I'n des
Camions Dodge avec n'im-
porte quel sutre camion pour
sea capacit6s, sa valeur etson
merite.
Si vous voulez de la puis-
sance sa lacil-t6 de traction
*st facilemefit trouv6e en I'6-
prouvant sur les montdes Vous
voulez de la vitesse 1'6preuve


vous prouvera que la Dodge
vousdonne la vitesseque vous
d6sirez pour faireet sauver le
temps. Si voas voulez Ia faci-
lit6 de maniement et le con-
tort 16preuve vous empor-
tera vers u.a Camion Dodge.
Et si vous voulez de la valeur,
de la conflance, la force, la
dur6e et I'6conomie,- consul-
tex les proprittaires de ca-
mions Dodge. Leur prix qui
est un record et le nombre de
miles qu'ilsacouvrent sont une
hiatuire concluante.


DODGE TRUCKS
CN YS U 59 ** **0* *5.


KNEER'S GARAGE
Distribuleur
RUE PAVEE- PORT-AU-PRINCE( HAITI)


PHONE: 2234 & 2318.


SAMEDI. SOIR


errace-Garden


BAL-SOUPER


m p Enifntes
Mieux Traitev
'L^ Extrieurement
Arrttes-les en une
te_ nuit.Ne"droguez"
paR; frictionnez
l'heure du coucher

PourTout RefroidI/emw


Toutes les Polices
DE LA




comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux


iEuq,.LeBosse4,o


Agents Gen6raux


SUne poudre qqii est aussi
douce qu'une plume! L.egqr
conmane- air. U. veleuse come
un ddredon! i ild ce que disent
ceux qui se serveni de iu poudre
Exeleno.Elles'etend doucemenl
sur la pcau, laissanl une fine
pellicule de poudre qci tciet
lu peau ausai duuce qu'une
peinlure a'artisle.
LEXELENTO
Est un triomphe pour lu toi.
letter. Eile amiliorera n'impurle
qu'el:e complexion. Al elle est
deilicieusement par/lmn'e. Elle
est liuree en qunre etnlesbk un
fonce, Rose, Claire el Hruneile.
En vente chez lous les dro-
guisie./'our 0,30 cls. seulement.
11 est expedie des rdcepl/on du
prix.
Exelenle, Ikdicime Coman)
Alalaa, Georgia U 8 r,
Agents ddmandes pour tous
pas.ensegneen
\ crwez pour renseignements.


AviS impDrtant
Le souss'gna, Victor Marti.
neau, l'un des h6ritiers de
Feu Hyacinthe Anglade p6re.
declare a ceux qu'ii apparlien-
dra que sa part d'heintage ne
lui a jamais 6te verse. En
consequence, il declare nulle
et non avenue toute vente
qui aurait etW consentieans
son assentiment, des biens


Manufacture Haitienne


de Cigarettes


Vanotes
"^i cso'm"
Le grand'h comique Francair,
Marcel'Levesque dan la ma-
goifique comndie de G. Feydau: I
LE DINDON'
( redemande )
batr6s: 1 ;te- e:2U. I
I*.*, - m*
Le vfag. ooue Une|
pointure d'arUtW I


&


o


Les Ciqarettes


"Dessalinienne.
Colony
'*Repiblicaines
Porl-au-Princienne
GrAc e A la fi~ose deleur ar6me font les d6liies
des vreis animtfara.

Hambura Amerika Line
Le bateau a Amassia j, vena nt de Tampa Fla sera icl le
3 septembre, partant pour I'Eu rope via Kingston,etc,preuant
duo Wrt.
Le navrire a F6odosia v, yen nl d'Europe, est at'cn u id
vers *le 7 seplembre, en route pour pour K'tgstcp, Santo-
Domingo, Cuba, et', pregnant lr6t et passagers.
REINBOLD & CO, Agents.


Colombian


Stean ship


Company y Inc.
Le steamer "Baracoa avant laiss6 New York le 23 do
courant eat altendu A Port au Prince le 29.
II laissera le meme jour dire clement pour les porls de
la Colombie, pregnant ret et passagers..O"-'O
lort-au Prince, le 26( Aodt 1930.
Colombian Steamship Company I *r.
GEBARA & Co, Agents.


BAR TERMINUS
Flace Dessalines
& Cafe chic, Restaurant
de premier choix ou l'on


trouve


touted here les


Is.


1.


dependant de la succession .
de feu Hyacivthe Anglade condom m aions lesplu
6re et non hypothdqubs par
Ia Maison Anglade Marlineau 1 "* 1.
& Co A la Banque Nationale liCates.
ds la ,epublique d'Haiti et A .
Ila a Royal Bank of Canada.Sandw iches sans pareil
Port -au-Priice, le 21 AoAt
193I0.
(Sigs 6) Victor MARTINEAU Biere a la pressioi


-ad -O -,


- ~ -


Goulez tous les Rhimis

ET VOTRE CHOIX S'ARRE TERA
INEVITABLEMENT SUR LE


1


Qui,


prix eoal,est insurpassable pour sa


purete et la finesse de son arome natural
DIS71LLERIE DE [AIGLE
M. FONTAINE, Proprietaire .
Dep6t: Anale des rues Danies Destouches
el Maaasin de fEtal.

RIpresenlants: St-Marc: H. Deschamps
Cap-Haitien: M. Giordani
Jacmel: Pascal A. Brun


.4 .J~


PW'


5 ~


Plc, l~1


_I,_ _~~_----~-- -------n~------ --l`llrr*


--- L +-d_


--. ---- ---~'h -~ IY I---


I' -1


GfB ARA


i~14---r-


* ,


I







Jeudi
28 Aoust 1930


.,4i, I


ccu a. iNtE N" 6779
Port.au-'rince
T61 bone: 2242


U ~ ~~~~~- -, -- -- ---- .------ -


At


Les Vouvelfsfg igaretes de:
s *.


N ATIONALE


IZ


Samedi prochain, 30 Aout, la Grande Fabrique de Cigarettes LA NATIONALE


cette fois


II

C


S.


Nouvelle Ciqarette PRINCESSE. II n'y a pas de doute

a jamais cesse de travailler a l'amelioration de ses pro-

presenter aux Fumeurs le Produit d'un lonq travail don't


success rapid sera


la recompense.


L'Arome, le GoCt, la Presentation, Tout, dans cette Nouvelle Ciqarette, est fait pour

capture les Furmeurs les plus exigeants.


Grand Cafe( de France
Sous la direction avis6e el intelligence de Monsieur Fran
lois Giraldi qui est devenu I'asoci~ de Monsieur Patrizi. le
proprittaire de cet 6tablisseme it qui n'a pas d'6gal,leGRNI)
CAFL DE FAANCE, offre ses amables et distingves clients,
les consommations les plus fi es. les vins de t utes prove
nances les, plus choisis, Cigares et Cigarettes, Sandwiches,
varies, A des prix defiant toute concurrence.
L'accueil le plus s)mpathiq'ie continuera A dtre le meil
leur attrait du Grand Cal6 de lrance.
PA'IIZI & Co
Telephone 2341.


PRfE-CAT-LAN
Si vous avez quelques heures d loisir, Ie soir, et que
vous d6sirez les passer agr&ablemeut allez au

Pre-Cat-Tlan
oin vous trouverez, la. plus belle salle de bal, la mzusique la
meilleure ex6cut6e par on orthophonic dernier cri et aussi
l esboissons les plus fratch6s et les plus pures.
champagne, bi6re allemande ou nalonale, liqueurs de too
es sortes.


L'ial Rhum


ALIX ROY

28 annees de success.


GARAGE CENTRAL

Ludovic CHPENET, Prop
till % 'RI E PO4RT- \l-PRINCE,.( HA;TI)
; SPRCIALITES :
Rodaqes des Soupapes

DECLAMINAGE des SOU-
PAPES L'ELECTRICI rE
|PAR LE SYSTEM
| BLACK & -DECKER ,
f lave des Autos p r une Pompt* 'lcctrique" BRUNNE
A e350 livres de pression d'eau et d'air.;


SEA-SIDE-INN
SCaf6 H6tel Restaurant
Cet eabji tament entifremeni.,restaur par la.3nouvell
Directed,' oVbs offre l'endroit le plus select ou vous troupe
verc les meileures boissons ia des'prix deflints touted con
| garreht I Souper dansant tous lea *wdidl4 'apir.
S T616phone: 23
4; t ..


Salon do Coiffure
Samuel PEREIRA
Directeur
Cet 6tablissement se recom,
made par son irriprochable
souci de lhygiene et les soins
particuliers don't ses clients
sont l'objet.
Angle des Rues St lHouor6
et R publicaiDe.
T61iphone: 2514.
Charles A soonclo
Pholograpbic Nodere


Rne du Centre,"'en fuce de Ia
I harinacie Bab ard
Travaux d'art A des prixW
Sraisoniables;ngrandissements
reproduction., etc ; tout ce
qui sort de chezICh. Ascenclo
est dturt 1 inincomparable et
elablit de plus en plus Jla
reputation de la mason.
-=

Horn-Line
Le M/ M 'irie Horon, dve
nant d&Europe, est attend to"
vers le 27 courant,en partance
pour Kington, Sto Domingo
let Ctirao.,prer'ant I et pas
RIl.NBOLD 1 ^7, Agents I


I~


1


Sont arrives


0Vouveanx


Disqges


E MANDEZ LA NOUVLL'E
SLa fantaisie pour les criardises exotiques et Am6ricaines a e
passe. II n'y a que la Musique d'Od on qui rest 6ternell
Disques sont toujours les seuls dui b'.
Bazar Odeo.
SJ. KARAYAN


LISTED
encore ,il
e et cers"'

n.
!Y .


LA


presenlera au Public sa

que cette Fahrique qui n'


duits


va,


le


encore,


-- L ~ -- - _L- --LFVr.iT. --


_ __ ___ _____ C---~-~-- -- ----


- ---- ------ -- ''


i T- II I,


q


--~-511--- c-


p I


r


1V31~~ ___ IR1131~i


, wff dWA -*.NOM1 4'


I OLC-7




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs