PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04906
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 08-20-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04906

Full Text





~IkrnenI Maglotre
L)IRBC ThUR
is., RUE ANERICAIIIE INS
TELEPHONE N2242

uidis&NNEMIN' 6772


II a ice faIaIIIE's do ridicule
qul a atlachemt A rnlaims #trcw,
'tiniest Imuliles on famasca IsvIe~
louis mamifestaU.ms.
Aiphoem ~ALI5ET


PL~il~i~l 'I~3 p~ -=~,


MERCREDI 2O ABOUT


^ cruise minist


notfo sioslleut coal ~6re
IWRLUeU. none sommee


aiM. Roy jeaoudi A midi,
mat d'entretegir noi b.-
de ces tractations qui


eir cotte admission mme i
d'sssayer d'ea ddgager
o signification. c
sommes une bonne r
d la prose A voir ra
avant le NOUA.LISu t
contre lui, la retraite 1
ltiet tLe ual que cette
n'tait lps toulouis !
em4 lee-g gIgm r- a
plaidait iul1m6me an ea la
sans que cette d6mar-
*t paru emouvoir ni le u
dent de la R6publique ni r
entourage immediat. q
Mats, uu beau jour, le con* I
use uns nomme prit subite- n
paet part centre le Gabine Ir
d6s ce jourquoiqu'on en aijg
it et quoiqu'on en ait tait de& c
p la perte du Cabinet fut b
Atdd6e. Notre confrere lui
seime a assea repetA I'histoire e
dalameux Communique pour I
aoe tout le monde itt depuls d
Mlteimps convaincu que ce d
o0muniqu6, au me6me titre o
Sd'butres petite incidents
E esi inustile de pr6ciser icjt, e
client que trompe-l'wil et o
r doneer le change. i
rate modestie de notre r
Smise de c6t6 nous devons t
[om, et avec nous bien d'au-
es contr6res, rapporter *a t
IIQOVKLLISTE et A sesactivites i
lB hute du Cabinet du 15 mai.
3ien.
Noun pourrions, certes, nou It
Ldmander quele o ont et ,
ur deulancher son action,
Sraisons que notre confrre
l dA rallier, parmi toutes
Illes qui out ete miies e.n
vant pour reclamer inutile-
sent o'effacement du tiai-
at ? La convenance d'avoir
aix aflaires d'autres bommes,
F0r conduire les elections,
oe .ux qui ont ea jusqu'ici
em d6cider ?
C'ost bien, en e.et, ce motif
5a ete allhgue; mais, ~uoe
] lcontr6re moesperdoa .e,
sommea obliges de a'ea
i croaire puisque ce motit,
S en avant par d'antres, a
jK vivement combattu par
(ti.
A ce sujet, nous rencontroni
asn point particular qui, an
lie de diasipsr notre por-
plexite, ne fait que I'augmen-
ler; ce point, le voici: le Nou-
..LLISTE a toujonrSajustifie M
feonse du Cabminet demiasion-
*Sre par son attitude hostile,
digne et naUtonainste en face
scollaborateurs americaia;
* il lui repugnait de le voir
s:en alter cdevant I'exigepce de
s dernicrs. Or, il eat avir
e, aujourd'hue, c'est sur une
oxigence pareille que le Cabi-
Set est tombA, et ceux qui
pouvalont, eu douter peuvent,
pour s'en p'rsusder, lire ce
qui suit, en t6tel m6memo de 1,6-
4atonrl de notre conftree de
!Indis Jeudi a midi, le Gabi*-
t a d6massionne sur 'ailaire
o.vin.
Onpoorrai domc dire q
arsa tant dfendu lea an-
ens minitres centre lean
agonlates amn6ricains qu
a1 lea abandonper en deli-
iutve aux pries ame avec
*lx. 11 nDes at done perahe
au meme titre que de no
Pas croirse A la ratison mie en
avant pour r6clamer le
Sgeste n du Cabinet, de
bettre aussi en doete cells
4ue notre conrre diaasMit avui
Pour et pa poure. pla..-
Le n'eut pas pourte pla'sil


erielle

M longoune
-


agech tfde, easncore ioa
ur avoir lair de le prendre
m4,s.*.z murn nq~oia
* s e inf s./
os a foes ,ces conesldr-
(Int loaj lomme ae
ag! ^0 Ee a la"
oes don't lout -sponde atl-
d 4e vit sortie nouteaut
cabinet.
u eftot. < noe somams
1h aarepee Ueane./
isl pabelle qu'on voudcait
DE hIrin pMser et noos
oynt de 6t devoir, poor
st9r A s hauteur, d'agir, en
ice a conjoiotereas ac-
eUdal 0onme M foist .I pleS
t les directeurs de .1 'opinion
sue Ia. dimoeia t. ava!l*
.B.: a Svofrtout p.raun
rilexr coaxalaotmu e
SalneM dcscuion .
Comment, vraiment, parler
tilement de la cruise minist6-
ieUell actuelle et des efforts
ui se toont poor la d6nouer si
e gouvernement et sa press
ous cachet lea dessous de
effacement du Cabinet; si
Iou; ne savons pas quand,
comment et pourquoi ce Ca-
inet a pu plaire et cesser de
laire, seule condition qui
dt pu nous permettre de par.
er en connaiseance de cause
les circonstances du jour et
Ie la politique quo convient
u ne convent pas ?
Au d4smeurant, ce quai se tait
n ce moment, au detriment
nu au profit du pays, ce soot
es seuls couliasulens qua le sa-
rent; ezx seals pr6tendent
aire et d6laire les minslat6res
n gr6- de motifs ignor6s de
ous; euax saols d6cldent,dans
ea dirconstances vitales du
moment, de la politique qu'il
I'agit d'abandonner ou de con-
U est fort comprehensible,
dans ces codlons, quae des
homes respectables .h.itent
i eollaborer A uone situation
doent ~ ignorent tout et le
rested. It W'y a, en vbrite,
qu'une faon de d6nouer la
crise, si d6jA ce n'est fait
an moment ou paralttront es
lines, c'est que le petit
group, qui eat seal au cou
rant de ce qui s'est pass pour
en arriver IA, se part e les
portteaillWes devenus aibres,
peadat quedans tout le restes
de la r6publique, les citoyens
applaudiront.


Propose


cachet6s


-0--


'~QuI raura Ic pert.jeuilltI de
flnstrucUeia PuWique dana le
n~.au L4blnbtde Roy? Lit
VJU8 CM~Ofl8 devok
dEs m~nteaant 1W faire remer-
quiet fuse lea programme. ecolal-
tee sent uralment trop charges,
et ne tiennent pa. euflisamment
contptodu ddv.IoppementiiflEtl'Z1
d.1'1nt#U9efl~* ~en~an &. II
yadss abase. qaun goose *lt
sauofr, aisle U g m a ~autaes
ignem eons tampon u~-
4 es~rtdkuIe pp exemple'de
Cw~mWbtr app rendrc~ Wgrec ef Ic
latin A tout Ic mend., ma is ii

auocettW2i~~oetuoU
-sen
quwwi cst du ftp'. S&arws Ca-
cuKf D'O3.


I


AL1X ROY

28 annees de success.


h


"_ Mseu Best de seao |
- mardi 2 aet coosral,A
sbeurs du martin, ure mese
do requiem sere chantee A la
Cat dale ae mEmoire de:, .
lAMme Athausae s. Augaste.
pe tsaUr.joaAt

g-agPrig5 g ek


I


__


1 Quand dee meilleuaes auto
biles seront possibles, Buick
les tabriquera.
SA-samedi done, a la West
Indies Trading Co.



Mo! d'ordre

SA K 100
POI~t 4 mmIeirni
Lf GaUaid4


i O.I~ i'4t Z.bI


-. .7


"Y


1


C---- ------- Irl


- ~I rs ---i- r


Ilryo


c ,,


Notre confrere capolt La SEN. Un pretuire, on cabinet d'a"
TINELLE a wnsacr & nolre ex- vocat, ont abritt Iune des pu.
cellent ami LUon Nau article belles existences haltie las I
que nous reproduisons avec plaoi cello ie Mc Nau. Les bruta s e
sir : de Ia Politique, lea deldillancea,
tes dllections, lea alliances
1 Iqu dm ouent,: it a ignore tout
Gl erP i d el S cela, ardant au fond de son
... i Ame 1| e douleur des bless.
Can..d 1*.I res e -d ee hoe iugfl ec A la
HLIn L lLRtS Patri*.L* Patriote n e.t p..* I
lement ilui qui a subi le mar-
5m*O WNAU tyre pour son Pays, c'est anuasi
-o- ile cilatoyn qui, durant les quin-
ze manees de dtsastres, a su
IM L6on Nau. Ut oom el-l. aprder OnB honneur et sa digni-
br.daus nos Anneles judicial- la a desus dea compromes]
as. d ic ons,' dans I accominplissement
Ancien juge d'nstrucion A de fes devoirs civiques.
Port-au-rionce, ancien juge aa Pour routes ces masons, Mr
Tribunal de Cassalion, ancien Nau eat aujourd'hui, le person-
Doyen du Tribunal civil, ancient usge polmtique te plus capable
Direceut de J'Ecole Nationale dassurer asu.our du siege prest-
de Droil, BAtonnier de 1'ordre deiintiel I ag rande cohesion mo-
des avocats, il a glorieusement rale des citoyens , i'utnin de
parcouru cellte brillante carri6A- ta Famille haltienne.
re. Par sa haute competence ct D. REAL.
son eclatant prestige morals'est ;
tailli use place enable parmi -'" ; '--'
lea grand duristes (e son terpi. n
Et cet rputaion hnor bIl Une novelle manlr*
non sculement s'et conservee d vooer
intacte mats encore best enri ....
chief des apports successits de Nous signalons dune ,laon
probilte et science juridique (toue pa ticuli re A la Garde
marques par une s&rie de ira- d'Halta une nouvelle industries
vauns remarquables. qi se developpe tres argument
A Iait une annotation ,avantIe *ctuellement A Pori-au-Pnrince
du (Iode dl struction Crimni- devant le salles de pectlaces.
nelle. un y troupe cette ogique- Un ta de gens sans foi ni loi
et cef te palaite connaissance Ie mettent devant Vanrit6s les
des textes qui au dire ds e sdo s de Cinuema oun leas soirs ou
conleniporams, laisaient de s lesa actearsa de is.Renaissance
sentences el de ses jugements lousOnt leurs com6dies locales et
de v~ritables documents eun la s se livrent A ou .e nouvelle
matl6re. Imndustrie. Sous pretext de sur-
Seas mosurs distingu-esIa sim veiller les voitures ils devali.
plicite et le sErieu de son ca- ent correctement les automo-
ractere, le dsignent an respect blits erninremen I a vi-
et a la .mjm.,,hm do .es. co:-dE un tank doeplus di sept gal-
toysos A ewe actuelle colA o loous Li tJarde dHam iferait
porsoftnialit6 nest plus ven6ree ie dexpdier un gendarme
que la smienne. En eflel dans la daMs ces environs leas soirs de
lutte des parts, alors queles spectacles, filu quelonmette la
calomne tes plus intAmes rui mean sur ces "nergumenes qui,
nont,dans un tumulte de haines parat-al, travasllent en bande.
et d'ambitions, et Prestige et _______
Renommee, aucun trait veni- "- ----
metax kim atteint Doyen Nan. B l.,i,;d a q-i-,-iue
SCache aussai .son un front tou- u,,, a -,i
oUrs meditatat la plus belle cul Nous avoas revu le dernier
eKtf- qui soil el une piotonde num6ro do ~ Bullenin delaQuin-
nruditaon. Tout y est luge avec zamne paru ie dimanche 17
Emplenr! Philosophie, Histoire, auot.
Literature, Droil, Sociologie.Sa En voici le sommaire: L'As.-
parole claire et loammeeuse Iran- sompt ion de Notre-Dame.- Pa.r-
she des problems lea plus di- tie oucielle.- Chronique Inter-
Vters avec une gale aisance. Si I diocesaine.- Archidiocese.-
A ces dons rares on joint le senis Diocese des Cayes.- Chronique
de la measure on trouvera la generate.- Vari6ies.-
marque essmatielle de cet sprit Nous remercions du gracieux
ucotestuabiement superteur. envoi.
L... "^"*. --- *V
e.


_


- Li~tlrl~ji~e R


!


A

Petit-Goaive

Samedi dernier, le Cercle de
Petit-GoAve offrait, 6 I'occasion
de la fete patronale da 15
Aott, son traditionnel grand bal.
De nombreux amis tant de
Port-au-Prince et des Cayes que
de Jacmel, Grand-Goave, Mira-
o0ne, Atalent venus so joindre
la belle Socit6 de Petit-
GoAve. Comme d'habitude, le
bal ful des plus reussis;le *Cer-
ole de Petit-GoAve a vraiment
le secret des reunions gaies que
l'on quite a regret en se pro-
meUant de ne pas manquer dy
revenir.
L'orchestre dirigA par le maes-
tro Jean-Baptiste contribua par
son entrain et son aleant habi-
tuels A entretenir la gaiety. II
6tait cinq heures du mating lois-
que I'on se s6para.
11 se fIt grande defense de
toilet'es, d'esprit et de... chain
pease. .
.os nos compliments au Co-.
mii6 du Cercle que preside si
brillamment notre ami, Mon-
sieur Maurice Cheriez.



Le Monde
FPlangatlles.- Nous avons
rccu avec plaisir la carte des
flancailles de Mile Christiane
Woolley avec M. lsafael Cervi-
no.
Nos compliments les meil-
leurs au nouveau couple.
Fun6raillem.- Hier spres
midi oni eu lieu, A sla Cath6-
dra, lern tunrailles de Madame
Veuve ClergA Biamby.
LE MATIN presente sea since-
res compliments de condolean-
ces aux parents de la d6tunte
qui laisse dans le monde de aes
amis d innombrables regrets.

Onut il vralment
d6mlsnlonni ?
a Le Nouvellisle a du 18 de ce
nai s announce que c'est le Pr6-
sident Boy lui-meme qui a de-
mande leur admission A sea mi-
nistres. Serait-ce possible?
Come aLe Nouvelliste., mal-
gr le famreu communique, est
rorgane oflicieux du Gouverne-
meut, tout le monde s'en va r6-
pktant que ces messieurs ont
6te d6barques tout simplement,
come des employes die se-
conde classes.
Pour fair cesser celo pro-
pagande mechan'e, les anciens
Mnistres de M. ugsne Ioyde-
vraient publier leur k tire de de-
mission, la scale piece capable
de faire le jour sur cette ques-
tion.


Les nouvelles

Buick
La West Indies Trading C
nous anuonce qu'elle aura ia
fierte de proceder a la pre-
sentation de la plus merveil-
:euse de routes les Bu'ck le
Samedi 23 aolit courant, i 6
heures du soir ia la salle
I d'Exposition de la rue Des-
oucht.
La nouvelle Buick est bAtie
sur quatre diflercnts chassis,
thacun pourvu d'un moteur
< cylindresen Jligne A sou-
pape dans la culasse. Los
<(( rnitres perlections appor-
es I cur assurent .un maxi-
nuum de solidite, de coulort,
,i*elegance, d economie el de
I eriormancc.
Buick, .dans ses modules
1J31 a confirmw6 sa devise:


... voit que lea candidates au
Ministere continent a se de-
mener. On les voil partoul, in-
terrogeant ceux qui ont I'air de
savoir pour se rendre bien
comple si leurs noms est comn-
pris dens la dernire rombl)inai-
son En dcflNitive, ,ul ne salt,
et leschoses vont d'un el train
que I on ne peut mrnee rps faire
des pronostics. On cite des noma
et presque tous co noms quamnd
on essate de les ripprocher hur.
lent carrtment de ae trouver
ensemble.
.',
.. a vu un home saoil qui
titubait dim icha apre,-widi,
musX eoviros dt' Qu'i. Qtel-
qu'uo qui passait murmur a
alors:
C'est certainement la faute
du Rhum Sarthe.
Mais un autte passant rcpon-
dit. serieusement en collie:
Imbecile, cela ne saoile pas,
le Rhum Sarthe. Si le Rhumin
Sarthe saoultait comment erai.
ie pour rester sur mes'denx
jambes '~
... a vu. avant-hier soir. un
chauffeur de la Ligne qui Ion-
geoit la Grand lRue A toute vi-
tease, malgre ine double panne
de caoutchouc. En eflel les deux
roues de derriere 6taient com-
pl6tement applaties. On sent
biem que le chaufteur n'est pas
propri6taire de la voiture. 11 v
aurait du avoir aussi une socie.
te protectrice des automobiles
et des proprietaires d'autos...
*
... vu, hier, duc6iA des Tri-
bunes, une autoeaux tentes bais-
maeset cependant iI ne pleuvoit
pas A co moment-lA. II y availt.
mime dan, le ciel un soupcon
I de clair de lune. Des curieux
Spassaient tout le tem pa autour
de la voiture lentant de voir ce
qui sy passait. Dlcouragcs, ili
sen mllerent. Mdis le IrnJemain
on remarqua I'auto A la meme
place, toujours tentehe. Ce n'.
Stail qu'une pinne. L'aulo avait
passe la nuit ou le chauffeur
decourag6 I'avail laissce depuis
la velle.
*
.. a vu un de nosi amis qui
vantait avec eflusion le rhum
HENRI. 11 disait:
Ce rhum est cpatant see,
mais lorsqu'on a mis leau de-
Sdansil est encore olus Apalant.
IOn ne sail ce qu'il faut faire
pour le rendre moins bon. II
est irr6midiablement excellent.
9.
... a va un caudidal 6vincA
qui se plaignait du minister
Sont nous sommes menaces. II
, pretendait que la pense qui
anime ceux qui constituent le
prochain cabinet c'est d'avoir
surtout des geds qni ne reprt-
sentent rien el dont, par consE-
quent, on ne pourra pas douter.
Neutialiti est sai.s doute syno-
Iyme de nullite.
*
... voit que depuois deux ou
Irois jours on ne passe pas A un
carrelour sans y rencontrer des
politicians tres graves qui dis-
cutent des choses concernant la
iRpublique. El chacun d'met-
tre veibalement son program-
me, de donner sou opinion sur
les hommes qui gouvernent, si
cela pent, helas, saoppeler gon-
verner. Pendant tout cola lea
chose conlnuent a aller A vean
reau et I'on a sla sensation que le
navire fait largement de I'ean...
Le bateau coule, dissent quel-
ques-uns tandis qu'A la dunette
du Commandant on cause, sou-
rit, boit des cocktails et sbra
que des minister(. plus piles
les uns que le sautreo.
*
... a vuahier, vers mndi, sous
les eux- d'on soleil vraiment
cruel, toute une tourbo de Ok-
me qui courmiont spres nonebo
hemienne vetue de tflerentea
oncurs 'Jlatantes. I '" ri
n i eit, suViii >ot





SPAOR-2





I


ME


La Marque de GaranU
La incrque sur lea m6taux precieux *
S-.' laI garantie du litre et de las pure(6
Le nom Philips &ur vos lampes receptrices
-- la garrntie de Ia puiete et de I'inlensiti di.
Outre 1p om Philips, nos.lampes portentaussi des lettres
et des cliilres qui en indiquent les propsitits et les ap
plications.
La marque Philips oE 442. sur l'amplificatrice H. F.,
uhilips AE 424)) sur la d tecttice et
Philips aB 443o sur les lampes de sorties '*-
garantit une purete de son et une intensity honore in6-
.* als es.
es lampes constituent dans le grand groupe.de BOsm
lampes receptrices A courant alternatil
LA SERIES a MERVEILLE '.

I tmiandez ces rcnseignemenls a volre fourqisseur.

PHILIPS RADIO.


_C __ .., ,,: _. .. 4 r I1


MANOEUVRES DELOYALES...
-0-

Lettre

au journal

LE MATIN

Poi -.au-Prine, le 18 aoit 1930.
Au Directeur du journal i
LE MATIN. I.:
En Ville.-
Bien distingu6 Directeur,
J'ai eu A laire publier dans
votre quotidien une lettre de
1'estimahle Concitoyen qui s'ap-I
pelle Legrand Pierre ou ce der-
nier a dementi 'insinuation mal-
veillante de Mr Jolibois qvi, le
E dimancke 10 aoft courant, s'esti
tenu sur le perron d'une Eglise
S pour vocil6rer des propos qui
S ul sont lamiliers A mon adresse.
Cependant, j'ai etW peu surprise
de lire sur le a Nouvelliste du
14 courant une autre lettre si-
grke de Legrand Pierre reclill-
cative de cell que vous avez
public pour wnoi. J'ai vile com.
pris a une manowvre encore
dtloyele de la part de cegstains
adversaries et fat demand des
pricisioiis A Mr Legrand Pierre
dans ma letire de samedi.
En r6pons, Mr L, grand Pierre
Sa faith le gest, d'un houmme loyal,
avec moi it s'est prdsent6 au
Bureau du << Nouvelliste pour
demander communication de Ib
leltre publiie en son norm la
date du 14 dont il ignorail I exis
tence. lestimnable Directeur
Chauvet iii ayant donn6 satis-
taction, NVr egrand a eu locca -
sion de consilter 'ion sons une
vive indignamini que sa signa-
ture a' aail eit cw. .ieaite. La
lettre du 14 atit est done Uni
faux. Vo.i~i ia umoraht d&
certain indivioius qui it: ;':i I
la campag e de c -ux tlqw cctt,
leltre a taintl chit.i et ch ,qut:
lour, its doaintn I'uccasioni at
public t t I l'popiulatio' d"
rArcabaie de s indigteri de Iui.
imen6es ltuehes qui ei uvet' let I
cesurs des honrictes gtus.
Tout laux vst un ciimue I'ao
done porte plaint au Commi:'
saire du Gouvereitment .tout,
les taussaires quc la Justice z, -
trouvtra. 1 I1 i'' t'n q'oti o s
che qui a enmis la lettr', tA coin-
me il a EiW r-pond'u qu'elle vients
de la Poste, it sera lacile eicore'
de le trouver. Je suis A re-
cueillir des documents pour ai-
der la Justice dans son action,
Biendes choses strong decou-
vertes et 1'ou sera fix6 bient6t
aur le couple de beaucoup dt
gens qui ont uae part dans cette
flaire.
Je suis au courant de tout ce
que ces .NJessieurs preparent
contre ma personnel A propos
de ces elections. Une questions
de sentiments de ira part, litais
de parents, une delle d'amiitik,
ol&l ce qui eme iet di..s la
I llU De lautre c6t6 que sais-
e? mais je vois dd)a que lea
tAtressesipoussent leaur ;t#m6.
riir jusqu'au crime, le laux est
an crime et je demanded jus
qa'od vont-ils s'arr6ter ?
A lArcabhaie, les gens de bien
constatent que ces mdividns ne
tloatpasd'.lections,maisbien uae
*r'volution et ion se demanded
Saniment de telles chose s'ac-
compissent an nom des Candi.
data qui jouissent de ia hau.t
eonstideradtion du Pays. J. vou
o rals doatzer un counsel, tnla 1 (
sition ne te 1* pje uhi pas, is n
S' ei to e sOil des eleculout ,e
c avTec toat ce qu'pny


apporte d'exaltation, de me- La formatiem du albi.
chancetk, de walveillance, puts- noet renooAtare des dl
qu'on utilise un fans pour tenter aftoult e
(de nuire A la reputation de Mr Hier matin le bruit smw-
degra" ,,etjA ,a a ,oe". e. blait se confirmer e I "Ca.
Arcahaie.est indignte do cette
nancouvre et le vois ces mes- binet etait enfin torm6 avec
sicurs en train de sed~molir, la combinaison suivante
i ts me tonrnissent i'occasion de MNanasW St Fort Colin, Int.I
a De-Joliboiser *June partie de rieur; Volel; Relations Ex.
,ette interessaute masse qui fl- tericures ; L,. Mathon, Tra-
nira par bien comprendre les'vaux Publics. -D LatortaeJ
nuensonges et lea manoevres. Justice; Dupuy, Instruction
Je vous prie de publier la Publique.
lettre que jai adreassee A mon Dana le courant de la joar-
rami Chauvet. nbe, on appritque MM. Voel
Bten respectuousement, et Mathon avaient d6cini
P. P. AGNANT, av. I'otre du Chel de I'Etat, a ins
9,. que d'autres personnalit1s
I'ort-au-Prince, le 18 aoit 1930. consulties A cet effet.
Au Directeur du tNouveihstes 11 est e souhaiter que le
En Ville. President Roy finisse par ae
Mon caier Chauvet, mettre d'accord avec une po-
Je ne suis pas surprise de la litique quelconque pour arri--
i nanaeuvre employee contre mol ver a constituer un mialst4's
us le nom de I'ami Legrand compose d'el6ments qui re--
Pierre qui en votre Bureau ce pr6sentent.


luatin a prItest Ucontre ia si-
guature de la lettre reconnue
lausse et que vous avez publite
ieudi dernier.
Le dementi de Legrand Pierre
aie sutfirail, mais j'ai des raisins
pour poursuivre les auteurs de
ce laux et qui ne manageront
lieu pour nie nuire. Je depose
ma plainte au Commissaire du
Gouvernenjeut et la Justice saun.
ra trouver les criminals, les laus-
'aites qui seront Irappes.
Je cousta'e avec uu serre.
,uent de cour que des homm.es
le valeur ceomme MM. Pradel,
Vincent, Jeannot et Nau out A
leur service des btussaires sus-
(eptibles de commettre n'im-
piorte quel crime pour triompher
miux elections. Its m'oflrent une
belle occasion encore de a De.
Joliboiser a cette parties de la
nasse A I'Arcahaie qui finire
S)ar comprendre le jeu, I'litei
ilaeni deja renseignee.
Croyez mon chcr Chauvet, A
Sales sentimen's les meilleurs.
P. P. AGNANT, av.


Soeiete Philanlkrepique
sCORDIALITE JEREMIENNE I

Des jir6miens habitant Por-
iku-Prince se sont r6unis le 151
le ce inois a 4 lieures du soir el
It lorim6 une association phi
lanthropique d6nommee a Cor-
lialiit Jeremienne 0. ,Cette so-
1 it, exclusivement compose
e j6remiens, accepted cependant
comme membres, routes per-
sonnes etrangeres de Jdi6mie
,ui out spouse des jer6miennes.
bille a pour bats de former un
iaisceau, d'intensifier entire ses
nembres les bones relations
jar un aide mutuel tant moral
que materiel.
A cette premiere reunion, le
.omit6 suivant a E lu 61u:
Jean C. Verly, President;; Eu-
gene Marais, Vice-President;
henolt Couba, Tr6sorier; M.
Ftourcand, Max Hudicourt, Se-
erttaires ; Ch. Vorbe, Louis
Pierre, Pantaleon Guilbeand, 0.
Ollivier, Louis S. Laraque, Con-
seillers.
On ne peut qu'applaudir A
.. iniu ..'.- qui temoigne de
la gri.nd.c .,lidarile qui a tou-
jours existed entire jremiens. ,
La prochaine seance de la
Soci6A, sf tits -ra chez Me Verly,
le uauctihe 31 aodt en course,
A 4 heures du soir.
-- Le Preaident de la Socieai
tious a positivemeut dit que d .-
,ies uu recebeisument quit a tfail
As etitwceuus soul A Pott-au-
Prince au nombre de 4


VarBtfSi
SJEUDI
Venez applaudir l'exqase Dina
Gralla dans le chet des opdrettes
Viennoises:

LArchiduc
ET LA,

Danseuse
Entree: 1 G.;]loge: 2G.



Offre de Servioe
Voulz-vous d'une boone
,.utlriere,ou d'une personnel
pour les raccomodages, ou
Une personnel instruite ayant
heaucoup de capacites vous
oftre ses services.
S'adresser au bureau du
Journal.


er niere

Heure!

Formation du Cabinet
EUGANU ROT
President de la Zepublique
SSVu les articles 75 et 78 de is
Constitution ;
uVu la admission 'dT"Cabinel;
S.Art.ler.-Le citoyen ManaeaA
St-Fort Colin;est nomm6 Secr6
taire d'Etat de I'lnterieur;
,,Le citoyen Emmanuel Vo*e
est nomm# Secr6taired' datd-
Relationsa Eztrieures, d -
tes et de Ia Justice ;
Le citoyen Darthen LAtortu
est nommA Secr6taire d'tat do
I'lDntruction Publique,de rAri-
culture et du Travail
Le citoyen Georges RefMoer
est nommd Secr6taire d'Etat des
Finances et du Commerce; 9 o
Le citoyen Damarisa lo"A
est nomm6 Secr6taire .d'Etat des
Travaux Publics. *-.-
Art 2.-Le present Arr6t6scra
public au aMoniteur-.
Donnu au Palais National A
Port-auPrince, le 19 Aodt 19301
an..1276me de I'Ind6pendance. |
Enge .oe Y 0


-711 rr


.Jt': F .


Qui, a prix egal,est inspasble po

purete et la finesse d n armen pa


Depot: Angle des rues Danle Dj 4



epreseniants: St-Marc: H. Deshta


*Cap-Haitien: Mo Giorq,

Jacmel: Pascal A. Btno


VENTE PAR AUTORITE DE JUST


SOn lait savoir i tons tens
qu'il appartienira, qu'en vertu
Slo -d'une deliberationducon.
soil de famille des mineures
, Marcelle et Germaine Prophete,
teonue sous Ia presidency de Mr
le Juge de Paix de la Capitale
Section Sud, le 23 Mars could,
2o.- d'un jugement du Tribu-
nal de 1lre instance de Port-
au-Prince on date du 19 avril
1930 homologuant la dite deli-
beratten du conseil de famille;
So.- Du rapport des experts.-
II sera proc6d6 eon 'tudeet por
le miniastre du notaire Her-
mena Pasquier, resident a Port-
s! Prince, ue Roux No 414 d6s
14-ienedi 30 Ao1t 1930, d6s dix
bbdfre du martin, A la vents au
plus ofirant et dermer enchi-
rsmeur des immeubles suivants:
lo.- 'on emplacement situe
i Bourg de Thomas au, tout
pes deo_ l'Eglise mesurant 60
oeds au c6 6 Nord et 27 peda
=Sad sur 77 au x 6te. EIt et
Oeast bore an Nord par une
ret de 20 pieds, au sud par le
lrfad chemin 6 'Esl par une
r de 20 pieds et A i'ouest par
t No 2, aur la mise A prix de
or 30.00.
S o.- Un emdlacement sitn
an mmeo endroit mesurant 27
pie aa c6t6s No. d et Suu sr
77 pieds aux c6tes Est el 80
an cb6t Ouest, borne au Nord
par Ia Rue de 20 pied$, au sad
arle grand hemin, a I'Est par
le No I et A'Ouest par le No 3,
sur la mse is prx de or 300i
3 o.- Un emptacetaf6i s4tul
an meme endoit mesurant 27
pieds aux c6tls Nord et Sud sur
80 pieds an cOt Est et 83 p!sda
au c6t6 Ouest born6 au Nord'
par la Rue do 20 plods, an sud
par l grand chemin, A l'est par
le No 2et louest par ie No 4


Sur la mise A prize de Trente
dollars... 30.00.
4o.- Unemplacement sitoE
au mdme endroit mesurant 27
pieds auxn c6t6s Nord et Sod
sur 83 pieds an c6t6 Est et 86
as c6te Ouest born aso nord
par la Rue de 20 pieds, an sad
par le grand chemia, A l'est par
e No 3et a 'ouesl par le No 5.
Sur la mise A prit do trente
dollars 90.00
5o.- Un emplacement saitm
an me me endroit mesurant 27
pieds auz c6t6s nord et sad ear
86 pieds an e6t6l Et et 8 pieds
an c6t6 Oeet, borne aa mord
par la rue de 20 pIled, a and
par le grand cbaeu, A sIEe
SNo et Oet pr le t 8.
Sur sla mise i prx 4 trento
lars... 30O
6o.- Un empl-tae ett sitl,
an m6eae endroit wmsurasat
pieds anx c8E6s Notd it S$U
pteds a t'onest 1 89piE.6 lst
born a nord pirSAW i-edo
pieds, an and per le standche m
rain, A let par teI 6 eta
rouest par M. Elie D6ins6 Sa
Ia mise A pris de treante doll
or 0,160
7o. Un emplacement aitua
an meme endroit miesranl 200
pieds an c6t6 Nord, 200 teds
au Sud et 47 pieds A guestt ,
born au sed pAr le tested dou
terrain occue par le Presbytlre
au nord par la Rue de o0 piods
*t & ouest parI sNo, 8 sar Is
miss A prix do vmgt ciaq dol -
lars e. 00
So.- UO emplacement sitm
an .- 6 enwdritt msears&t 40
pieds an c6tO nord, 43 pieds an
sud, sur 47 A Iast et 54 pieds
rouest, born as naod ipar .16
Rue de 20 pieds, as sma par les
reste du terrain occupy par le
Piesbyie'cl a. t'uest par Is


No 9.Sur la mia-pas de
dollars
93 Ua eiakah" ,
as mIne jukit.a4ri
piejo aso. n P4 a. ad Ai
pleds A 1estat et louest
an nord par is re t
as sid par Elei. di v'
par leNo8slft4I dol
eccupa par -to-
rouseitr e Na 10 erio 0 i
pmr de vkigt doltm -..
t0o.- U*
o* mmoM o


PrIds de ltoade sS 0|
,aotu
1.0 0t-. .



SrotrndmYbo
is Brlisre,
Is0t- l .rAsMu"
la pna viagt pri .l



12o.U e-U -01
an m6me endttiileu
pieds de ltade shr 9,B

Etl B6lISarea"1*
Ia mise A pria de






or
12o .- Us eGas
at ak IV

let AlOres i W



lan mise, A pri de vi t




14o.- Un epan.t"mi
an mmoe nrdo iAtNOU
pied* do laalu&rii
*rolrfeqf~i^rMM4


I1
.i


Une des plus ..rt COMPA a

CANADIENNES dASSU .,


surta VIE


k..


TW. LT^ BOSSI& L

u__ ents G6nira x,
L.+ + ++ ,.:,*


E i -..S.


SRHUM CHAMPION


DIS1LLERIm D t'GM4 i' A.

M. FONTAINE, Propri6ai.w4'


-+ .


* b& *~
* V


P -~ -- I -II-~~ __~_1 tC.~- I.._~~~_-I~~~- -.-7--~-Ip- I---C--r*--. _--__~--T1 .~-1-17111~. _1 LI--C- -. ----~-~PP~..n~F.sP- C". 3*~-
I I '`1~-T; li-- - i--7~-T- ~.T-~-l-~----- -


-- -a -jw mA L -i -


tibhe Ions les tui

ST VOTE CHOIX S'ARR-,T

INEYITABLEMENT SUR F


I- | .... .


--------------~II


r-~',-


a


* (^


I


Rr '!I


-- -"






LP. MA TllN- lAott 1930


. ...........- .---.


S 1in


Fine Liaueur

Superfin

Fin


GOLD SEAL

RED SEAL

BLUE SEAL


- -- -


profondour, borne an nord par
Sh rue de 20 pieds, ao and par
Elie BilizaireA lost par Ie No 13
ot I' loueat par une rue do 20
piods.Sur la miss A prix deovigt
dollars 20l0
* 15o.- Un emplacement aitu#
imme endroit mesurant 25
a de tacade sar 92 pied& de
deor born so nord par
a Rae de 20 pieds, au sad par
Elie BMlizaire, A l'et par one
rue do 20 plods at i 'adest par
le No 16. Sar Isa mie A prize do
vingt dollars 20.00
10o.- Un emplaement situ
au mems endroit mewraof 25
pieds de facade sur 92 pieds de
prolondeur bor6aat aord par
u Rue de 20 pieds, an sad par
Elie B6lizair, A eoot par Ie No
15 et a I'ouoet par Ie o 17.Sur
Ia mise A prix doe vingt dollars
or 20.00
7o.- Un:emplacement sito6
*S mime endroit mosurant 25
ods do IaVade sor 92 pied do
oondeour born an uord par
rue do 20 pieda, au and par
Bilizhire, A l'edt par leo
et A I'ouest par Ie No 18 sur
mise A prix do viogt dollars
20.00
Un emplacement si-
t mdme endroit mesu.
25 pieds de facade sur
pleds de protondeur born
lo Nord par la Rue de 200
pieds au sud par Elie Beli
tairea lest par le No 17 el A
louest par Ie No 19 sur la
mriseA prix de vingt dollars.
Cy Or 20,00.


19-Un emplacement sita6
au m6me endroit misuranj
25 pieds de ftaade sur 92
pieds de protondeur borne
au nord par la rue de 20 pieds
an sad par Elie B6lizslre A
lest per le No 18 et A l ouest
par le No 20 'sur la mise A
prix de vingt dollars cy 20.00.
20- Un emplacement si u6
au meme endroit mesurant
25 pied. de fafade sur 92
pieda de Uprotondeur borne
an nord par la rue de 20
pieds au sud par Elle B6i-
zaire al'est par le No 19 et
.A louest par Ie No 21 sur la
nise A prix de vingt dollars
cy or 20,00.
21-Un emplacement situe
an .mme endroit mesurant
25 pieds de tagade sur 92
pieds de protondeur borne au
nord par la rue de 20 pieds
au sad par Ellie BelUaire A
1'est par le No 20et A louest
par le No 22 sur la mise A
prix de 20 dollars Cy 20,00.
22-Un emplacement situe
au memo endroit mesurant25
pieds de facade sur 92 pieds
de prolondeur borne au Nord
par la rue de 20 pieds au
sad par Elie B61i zaire A est
par le No 23 et A I'ouest par
lej No 23 sur la mise a prix
de ving dollars. Cy or 2000.
23 Un enp: -iemn bit. t e
.AU uAIme indLoil Lmes1iaut
25 pieds de facade our 92 de


profondeur born au nord
par la rue de 20 pieds au sad
par Elie Belizaire, A P'Est par
Ie No 22 et A l'uest par le
24 sur la mise A prix de vingt
dollars. Cy Or 20,00.
24- Un emplacement situ6
au meme endroit mesurant
25 pieds de tacade sur.92 de
prolondeur borne' an nord
par la rue de 20 pieds an sud
par Elie B61zaire A lest par
Ie No 23 et P'ouest par le
25 sur la mise A prix de
, vingt dollars. Cy Or 20,00.
25-Un emplacement situ6
au meme endroit mesurant
25 pleds de tgade sur 92 de
protondeur borne an nord
par la rue de 20 pieds,au sad
par Elie Belisaire. A lest par
e No 24 et A loueat par le No
26 sur la mise A prix de vingt
dollars. Cy 20,0(
26- Un emplacement situe
au meme endroit mesurant
25 pieds de Iagade sur 92 de
protondeur, borne au nord
par Ia rue de 20 pieds, aun sud
par Elie Belizaire, A 'est par
le No 25 et A l'ouest per le
No 27 sur la mise A prix de
vingt dollars. Cy Or 20,00.
07- Un emplacement situ6
au meme endroit mesurant
25 pied- de fagade sur 92 de
proiid,.ur, I wte aiw nord
pa i 2i .
S I El a.t E L C .-.1.. t A. I
pur It iNo U2b e a i'uust paI


p
LI


FI


Agents Gr6nraux


le No 28 sur Ia mise A prix
de v.ngt dollars. Cy Or 20,00
28 -TIn emplacement silu6
au memeendroit mesurant 25
pieds de tagade sur 92 de
protondeur, born au nord
par la rue de 20 pieds, an
sud par Elie B6li zaire, l'est
par le No 27 et A l'ouest par
les h6ritiers du Colonel Ro-
main sur la miise A prix de
vingt dollars Cy Or 20.00,
29- Une quantity d'un
carreau de terre situe a Thor
section duTiou Bordet, com-
mune de Pot t-an-Prince, bor-
ne au sud par la route de
Fond Ferrier A I'Est, A l'ouest
et an nord par qui de droit
plus amplernent d6sign6 dans
If cabier des charges, sur la
mise 6 prix de cent cinquante
dollar Cy Or 150,00.
30- Une auantit6dedeux
carreaux et 114 de terre sitlue
A Bourdon dans la Comm ine
de Port-au-Prince,born6e p-'r
la Riviwre des Savaneltes, par
Thoby Robert Holly et le


found



. agreeable



RKich



T triumphant



eroical



energetic


greable


S -- --U.- -------r -


Lvkes Brothers S S. C Inc.
Service hobdomadalre & passagoer et tr6t
entire los purts du golfe du Texas
Nous sommes en measure d' ITrir le meilleur seivioe heb-
domadaire (,tre Port au-Priuce. Santo-I)omingo. Por'uo-IUco
et les ports n Goltc dn Texa Par ce service le placement
des proi ils h iltiens dans ces divers march est rendu
tres lacile.
r la ;"l ':h:iincs arrive i-s 5 l,)It-a -"rin'l' s inl :
A 'it M \IGARET LYKI S
Ac i, t 1 UIii LYIKE-S.


Bureau: RlUe i Magasin de I'E at. Boite Postale. I. 4';


I


A. de MATTEIS & Co, Agents Generaux.,


I ---~ rra~ ,.


R iche


T


riomphant


H eroique



E nergique


*


CACHET D'OR

CACHET ROUGE

CACHET BLEU


Toutes les Polices

DE LA


I


comprennent la Protection centre la

Foudre sans augmentation de taux


Eu g.LeBosse Co


MOSCATO PASSITO


INCOMPARABLE VIN


DE ESSERT


chemin du Canap6 Vert(plus
amplemeut d6sign6au cahier
des charges ) sur la mise a
prix de soixaste dollars par
carreau. Cy Or 120,00
31- Une quautit6 de trois
carreaux de terre situ6e au
Canape vert, borne par tine
ancienne propritlt de fcl
Tertulis Nicolas et apprarte
nant actuellemeut a la Ban-
que National de la R6publi-
que d'Hati, par Ie chemin de
Canapes Vert, Me Luc Th6ard
nut droits des heritiors Fene-
Ion ( plus implement d6si-
gne au cahier des charges) sur
Ia mise' prix de cinquante
dollars par carreau.Cy 150,00.
La vente laura lieu sur lea
mises A prix sus indiqu6es
outre les trais g6oeralement
quelcooques pr-vus au cahier
des charges.
iA la requdte du sieur Louis
B. Prophete, proprietaire de-
tneurant et {domicilic a Port!
au-Prince jagissant comme
tnteur i6gal'des miueures Mar
celle& lermaine Propli6te,uui-
ques heriti6res de feu Terti-
lus Nicolas aya. t pour avo
cat constitud Me Louis B. ViI.
,grain avec election de domi-
cile en son cabinet A Port-
au-Prince,
., Pour plus apples rensei.
gnements s'adresser au no-
taire sus dit, dkpositaire du
cahier des charges.
Port-au-Prince, le 18 aoeti
1930.
(Sign6) L VILGPAIN
Avocat.
Charles Amconolo
Photographbie oderuie
Rne du Centre, en 'ace dc ila
Pharmacie Bayard
Travaux dart Ai des prix
raisonuables;agrandissements
reproduction, etc ; tout ce
qui sort de chez Ch. Ascencio
est d'uan finiincomparable et
6tablit de plus en plus la
reputation de la mason.
Salon de Coiffure
Samuel PEREIRA
Cot 6tablissement se rec.)ai -
mande par son irrkprochablo
souci del'hygiene et les soin'
particuliers dont scs clieo t
sont l'objet.
Angle des Rues St Ifonow
et Republicaitec.
T616phone: 2i14.


~r I. I ~


4"


Amlm II- ---I


---- - --- r ~I


- I


PHAE MACIE
PRINCIPALE
H. CANONNE
I eCO (oi -,,', L
PARIS
vcndant
L* mKILLBUR MARC DU MONU01
fhoduits dea Premiim .K i
It toujours de prmlr ftaldW t
UNE SEULE QUALJT :
a LA MEILLEURE
H RAYON SPECIAL
POUR LES COLONIES
DROGUERIB, IIERBORUSTERIB
SPtCIALrTrS
Francaises st ttr&ngdre
SELS DR QUININE PURS
2bus products en flacons,
ampoules. comprimns, cachets.
SOLUTIONS HYPODERImQUBS
BANDAGES, CENTURIES.
BAS A VARICES
APPAREILS HYGtNIOUEb
pour tos usages
APPAREILS ORTHOPRDIQUES
Seringues hypodermiques
PHARMACIES DE POCHE, DE VOYAEI
COFFRES PHARMACEUTIQUES
pour Usines, Communes, etc.
Projects de Factures
et tous renseignements
sur demanded adressde i
PHARMACIE PRINCIPAL
49, RUE RIAUMUR
4-90, BOULEVARD SIBASTIU L
6 PARIS
MASON UNIQUE
AUCUNE SUCCURSALE
ni en France ni I l'Etranger.


LA PLUS AKIELf'kF B U LA IUS [f;EAC[
INJECTION PEYRARD
| D'ALGRK
/DRAGEs PEYRARDai
BLEINORRAGIE
4 --
l TOIITS PHARMACIES
sptc As PEWRAR W, r'i ed Cre-". PARIS


,~ ~u ~~~r, ~rrrrru-r. \


4
4


1








Mercredi
20 Aout 1930


Le a tin


41;PAB35


A


Mrdtu a, NllEa N 6772


F ort-a.-Prince
T61tDbone : 2242


PURATIF du D MkNGET-


co nombat


IMaladies


de la Femme


oil r.cr(. 0 fe *ee ina -01 i O Ipbs. Igt. cpule'*at. etatF 41,6t). go"rf"
ltj'i>.*? 4-iv tei puls:. ,ifw Pftb in. 'l *Isarrive A l f0 de IsiitWtru.ML
C*s .niorrnces p.l .*'S* Is lj pero(est n a wives tl *sU fprooilong i
i,? t Wit tes co *- k'S 3 tWe0 as0 0.t psetlbs. e't p1ic cv41. poei
eripruser r aU 0a iNW. ,> oia%8I tue tlemule ImIstUVe. s0" 1
travailh I
I. u *i."- ... Irv.tm v M ruftlWM* dnt. *0 pcr iht odr
r,,i. de in i uitidilr p l I 1 ports doec, de louts Avidence. qe ie iona
crl-'t II.tc It t1 lthsi'lia dl atd e k rupiellt1i. i 1 lt.. par euveqi" nt.d
qis-l rste coustMinuljtit e pMtV sfllf partasnlI pis par posslb. Qu'tll
wnn1V a s'eru:issier., 1#psidat. w ewaiarker d rdEardus encoasbrants o'A
lsil>,Ws. I1 travell ve 3 Iers ormt s ovant ion wtioner.
I. i '1..I i..P 9 ril sree uIu .)Ur.ri **m i.*e8M plus
I.'e-I inf.w dWau'.it p'jI f rtdIS@rt fui Ie rua n>itHT4. itemsl 4 00 t
00 iL. wi.. % in.r ST' 4* ptrst ,5api..l~ntfe. a tu pos urbtJol n'u.ai
flih9 5ll lnil 1.'a d. d I-toi ldatIt i d s It-O.l ni. alalltt ta tumse iW r pet.
'r. "- atilrrir.''*I 1l a. : vle t A deso pu|lauIMIa d ou i
u'o lu ci ui. le io.m. qu'll out iaeloo lrinl to eIiaiC sht %it! puft <1
|rn|prer .** liA.N.,u'! lt )ruitws Alls d..*il I ror.atlus mt il dulourtuse.
Is fiim pl rrgl'. is qw t Olr0Yiit s la E eApaomai. w tIreuvrel 6
.llr,' ..i'g in EPUNA ml I U DCCTEBO MAPCIT.
Qur'un wtire Cn efrn q;ti Ie I PUIt ATIr Di ODOCT1tU It3WUIT, oomaos*
id pln*efl ao piiiliS relp;rt .- .* innti ttmt'' pvitrl lesii- verlHs tlrpurrta etr .
*ss >nIc, A e dif cirp ;...'irl i l% iit l tusil 'JIr s oun quall:t i rtsltullvea
will-loqtoioift phes i>#' ref r'ln~re, 10 It- r* lfiW l Pout ee itte ";10ion
Ir plus 1 (flejrc II o, wm,lt o lw voflcrito .l..(ihli iii.'f.I u 1t e- rl ive Po )i
tout l cc 'J111 fI rI dl <1r^ r. lit gI. rif lll" I il I .o tirt f | 4n1
lmrir ,i. ,l ,rn I' Li, viu.': T ,lr I'UHODOIAL. cc st ial Weit unit ga lle dr
ueillIc. Ie DE1PURATI1 0i oDOCTEIIA SAIAUC-T i Pat iurnimeO I jat li tllre.
dto t *,o j|i- Irlliin,. it i dlis*' pur llhI
Volii ce qu'l $.l *A v ue iOtuirt. le Irusuicr rle Fnt I
teb (hN.ii.'B CRANDS PROW rnurnisM' er u go imesis ia P ti
2 r Vih.,h-,iiinr,. Pe.r o* t flit1 *


ASSUREZ-VOUS


^,. .,-


a la


SGenerall Accident Fire


&


Life


Assurance Corporation Ltd.
de Perth (Scotland)


Gar a a GENsmAL* est one des plus puissantes et des plus vastes orgpanolati
de ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son ,champ d action q i embr
da monde.
Sea Polices contre incendie couvrent aussi lesd gAts occasionn6s par Is foao
Sea Polices poor Automobiles cotvrent vols, incehdie, malveillance, dommna
causes a autrui dans sa personae on dans ses biens.
Ses Polices Maritimes 6mises par ses branches d'Europe sont payables*'
Sea Polices contre accidents sont valables dans l universe eatler. Toaus
geurs devralent done prendre la precaution de se munir d'uoe police contre aAWB
d'au moins 4000 dollars, la prime anuuelle un'ftant que de 1/2 /. soit 20 dollars U. .
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cave
Agent G6n6ral pour Haiti.
SOUS-AGENTS:. Port-au-Prince; G. GILG
JEAN BLANCHBT J M4


BAR TERMINUS
Flace Dessalines
Cafe chic, -- Restaurant
de premier choix ou 1'on
trouve aj.toute heure les
consommations les plus de-
licates.


Sandwiches


Biere


a la


is pareils.
pression.


PRE-CAT-LAN
Si vous avez quelques heures'de loisir, lesoir, et que
vous d6sirez les.passer agr6ablement allez anu .- .
Pre-Cat-Tlan.,
oA vous trouverez, laIplus belle salle de bal, la musique' la
meilleure ex6cut6e par ur, orthophonic dernier cri et aussi
lesboiossons les plus fraich6s et les plus pures.
champagne, biere allemande ou national, liqueurs de tou
es sortes.


- .


LOTERIE des (EUVRES Toute personnel $oucieus
du CH.A. et de I'A.M.C.E. de son HYGIENE et de. $1
Tiraqe Extraordinai BEAUTE ne doit se servl
QUE DE
RAFLE de: LA POUDRE DERMO-
lot. t Superbe Chevrolet Touring 'iTT 1 T PLECLERC.D
1 t. 1 Charmophone Electrique avec 25 Disques. *PHILElLEL ER t
6 lots I Phonoraphe Victor portatif. Poudre de RIZ ST.lRSi0 qui4produit asur la peUa
6 lot. 6 Reveils martin de luxe pour dame. effects les plus salutaires. Au
lots. 6 Reveils, matin automatique A r6pdtition. En vente chesz Ren6 Latontant Paul E. AuilA
S. .. P M.l.aurent Jean M. Talamas, Staaboulyzl JSergile.
Total 15 Lots. Titine Auguastin. Echantilon^sgratit
A ~ ~ - ____________________14__1;-',_


swoo ans.s.a a..
.....


Grand Cafe de France
Sous la direction avis6 et intelligence Monsieur Fran
9ois Giraldi qui est devenu l'as9Mc 6 de Monsieur Patrizi. le
propri6tairee cettablissement qui n'a pas d'6gai,le GRAND
CAFE DE FRANCE, offre A ses aimables et distidng's clients,
les consommations les plus fines, les vins de t utes prove.
nances les plus choisis, Cigares elt Cigarettes, Sandwiches,
vaines, des prix d6flant toute concurrence.
L'accueil le plus 5) mpathique contnuera A tre le meilI
leur attrait duo Grand Caf6 de France.


PATFVZI & Co'
Todphone29Il.


RHUM HENRI Gar-
RHUM HENRI Gar(


En peu de tempn ce pn
duit remarauable a concji
de haute lutte une renot
meedes DIus enviables,.
Demandez itouiours 14
Rhum HENRI Gardkr.


Dr. Bengue, 16, R.. aIIu,.


Paris.


SEA-SIDE-INN
Cafe Hotel Restaurant
Ccet tablissement enticxement restaur6 par lajnouvel4,
Direction, vous ofTre i'endiroit le plus select o6 vous trou
verez les meilleures boissonsi des.'prix d6flants toute con
currency. Souper dansani tous les samedis soir.
'l'l6phone : 2

Manufacture Haitienne
de Cigarettes

GEB ARA & Co
Les Ciqarettes
oDessalin ienne*
Colon'
*Republicaine*
<(Porl-au-Princienne
Grce la iness de leur ar6me font lea d6Ulie.
des wats an i


S ont arrives


iNeouveaux


Disques


DEMANDEZ LA NOUVELLE LISTED
La fantalsie pour les criardises exotiques et Am6ricalnes a encore vile
passe. II n'y a que la Musique d'Od6on qui reste 6ternelle et ces
Disques sont touiours lea uals durables.

Bazar Odeon
J. KAR XYANY.
Vm. Rtile Graand'Re & Rue Ftrou.
....I


SOdeon)


b __;_ -- ----- ---- -1---.~--~ ..


---cl~u~--rr--- Icr..~r~ -u ~ --- Y11~111111


in -ulum umm a m a mmwm


'-1 -- -- --~--u------- -- ---- Irrl


--- Now--r\ j.IY tI -T- -boa 6no Il--


M u__ Ol on E IcE.odtor c e


I I


4w s


rrr-rrr




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs