PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04903
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 08-16-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04903

Full Text




Cl6ment Magi
DIMRCTJURB

ISN%, RUE AMERICAImN
TEIEPJONE N* 224








-0-0-
-- --o-

iLi CREDIT DB LA GARDEN .
us cr6ditde G60msile gour-
Iat demand a Conseill
t bt vot dans 1s. der-
jours die a derWi e.
glon. Go credit 6tait pour les
de la Gprde./ lt,
I eet de ooc pour
ipomprendre un infant
Saptes qu'd s aSt o dahetr
sarmes et des d tio.s,
pice que, m6me en temps de
o sopt des touraltares
ia s'usent dans lea maneu
mpS et exercises, on encore
Mle iit de I'augmeatation
continents, et qu'il est
ours bon, Ouailleurs, d'a-
en r6srve. l gouvernmr
r pvoir cela et vrai sur
de l'udmialstration mili-
Mais lea Conseillers d'Etal
out tenu a montrer qu'ils ne
sont pas des infants do sept
aus et ii a fall, A cette stance
parlementaire, an long tempb
de discussions et d'explica-
tions p o u r familiariser les
nouveaux Conseillers avec le
rouge courant des services
de la Garde et lear fair ad-
ineitre que, sans armes ni mu
nitious,et par consequent sans
le credit demand, il serait
difficile, pour ne pas dire im-
possible i la Garde de main-
teir la pais publhque en cas
do troubles.
A la v6rit6, le Conseil d'Etat
paralt, dans cette occurrence,
01tre fait 1'6cho de certain
Sroupes dagitateurs qui, dans
les circonstances actuelles, re-
grettbnt. am6rement que les
citoyens soient d6sarm6s en
face d'une force publique bien
pourvue. Notre contrere le
g Temps a l'a d'ailleurs faith re-
marquer avec beaucoup d'es-
prit.
Evidemment, 11 on est sinai
partout, ca r, autrement, la
tAche de maintenir Ia paix pu-
blique serait tr6s malaise.
Mais ce qui est bon pour lea
autres ne saurait convenir A
des homes come nous,
Haltins I

UsIMP6TS DU NOUVEL EXER-

In parlant de la derni re
IUWon do Conseil d'Etat,nous
Mpouvons nous eompecher de
tlsarquer qu'elle sest fermke
|ans qu'aucune measure bud-
tire ait 6t6 prise en vue
dp prochain exercise, en d6.-
pit des sages suggestions duo
SsMatin .
SOn paratt professor dans les
Sm ilsie ux gouvernementaux
. 'opinion que, par le simple
Jeu de tel article de la Consti


tuition, on recommencera leI
budget de 1'exercice actuel.
Nous avons d6jA en A dire, A
cette occasion, que nous ae
partageons pas cotte opinion
et pourquoa; ce n'est pas le
moment do nous r6p6ter.
Mais, meme en concedapt
sur ce point, nous ne voyops
pas trop avoc quelles areoett
-o pretend acquitter d-
penses qu'on na sera autoi-_
'aes. Les imp6ts sont annuals
et il falt une lo pour tea ns-"
Rnoveler et obliger lea contri-
bibles A les paer. Qu'est9
us'on a done tion de
ore, cesujet pour ar
ls pratiques depuis ts loar -
men tde omauestatio U
p as doute?
IDire quo la Constltntion faith
Isoba au n ouvarDemnt
Io *psuer les ois budoti-
res dans les huit premise
ours de la session et prescril
ad Corps 16gislatif de no rien
'aire avtit IUeeot Qu do CoI
B~igltua


lotre


Ie sort des peIples emaie des
ladividus est eatre les asims de
Dien. Asmsrte.t. II n'ri est pas
s oils vai ai'il l y des peaples,
o"mme des inivids qun Iraviiallt
aveugIfmeat i leur propre roine.
Tradmelir 6. DJAV1ARA
.hinistre Plenipotentiaire de
Roumanle.


r^pl8s n ~SAMEDI 16 AOUT IMo


Nous DENONxONS A LA NATION ?
; ,Rastrp.vont, opus no de-
noenons personne,nous; nous
neo a "sae s p des denon-
clia i ous o Uatendoase
pr6cis6ment d6noncer q u e
S|oru 4t, par le
mistes tendent A abuser.
3l Mnginf tout, court est
Ija en.deAonr A la Na-
tion eat, an surplus, pr6teo-
Iex er t rit4 te pretetieu..
pat"e qu'ou s't bue ua droit
de censur qne rien no 6lgi-
time; ril pare qu'on va
jusnu'& 6e r cer droit A t'e-
gard de conftrres de la press.
?aA, voyoas, cbapsa lit la
foUnl e qu il vent et a f6rme
I'opinon qu'il vent. Avoir sol-
m me un journal et venir dire
aux lectears, sous les app.-
rences de la Nation,qu'on leur
denonce tel confrere, n'est-ce
pas lea false passer pour im.
beciles et incapable d'avoir
une opinion persounelle et
o'est-ce pas fair ausi ... de la
concurrence deloyale ?
*

LA CHOSE SANS LE NOM.
Quelqu'un 6crivait I'autre
jour dans le Nouvelliste *,
sur la question de la majority
absolue on relative, et A notre
intention, ce qui suit, en subs-
tance:
c La loi tran raise organise,
pour lea elections genrales,
deux tours do scrutio. Pour
etre 61a an premier tour, il
taut avoir reuni A. la ois la
majority absolute, soit la moi.
tie plus su, et un nombre de
suf lra es representant an
moins Ie quart des electeurs
inscrits.
c Si ce premier tour ne
donne pas de resultat, un se-
cond tour a lieu huit jours
plus tard. Pour Wtre lun A ce
second tour, la majority rela-
tive suffit. Notons qua Ia loi
frangaise no prevoit pas le
ballottage.s
Mais alors, quest donc ce
second tour, sinon le ballot-
tage, car 11 est circonscrit entire
les candidates qui, au pre-
mier to ur, oat obtenu le
plaIt devoix ?
Cet Ecrivain, qui pourta t
Siretend nous combattre, de
ait ainsi qu'exposer cc que
nous reclamons, A savor que
c'est, comme en France, la ma-
jorite absolue qu'dtablit notre
Constitution pour l'6lection
des deputies, et qu'il y a lieu,
comme ecv France, d'etablir
un second scrutiny, qu'on l'ap-
pelle ( ballottage a on non, oil
dest la majority relative qui
prEvaudra.
u *
L*INcIloTr au Dr LECHAUD
Tout le monde connast et
incident et pose clans toueila
pressed, avec des commentali-
res divers, mais avec une
egale fidlitE dansla relation
dos tails.
Sonp9ewdI'avoir lait trans
porter 1ba lui le r. sts
servant aux iasciptioni ,l c
torales, le Prdent de la
Commission d'iicriptions a
vn, plaque nuitamument,-
car c'tft itA p .ine le pait
jour, -- s malson privee S-
|comap gne de appai l
idiclalre.
Or, les restore ntaiqnt
am cbez lih, Is etaient trn.


.qjilammntA, lear pI*ce nor.
male A, la Commune le soup
mon.n'etait done pas j us4.e
et les auteurs du sacudle en
out 646 pour leurs traia de
confusion.


ALIX ROY
S28 annees de success.


pr6si eot de la Commission r
d'inscriptionsavait dtoit A des Propos
excuses que Ia simple loyaut6
coBUM& akt : an lieu de cela, ache tes
S11 quqon demand sa
rvocation comme president -o--
de la Commission Commu-
nale I .. Aldrs, quell serait A la suite de la perquisition
doac Ia action si, au lieu flte dernidrement chet le Doc-
,*&tre rpconua innopet, il tear Lechaud, line cisse du fa.-
avalt 616 surprise coopable ? m;ux RHaT SARTHE CACHET D OR
Au surplus,il no. us semble a mysi rieusement dispa ru.
Is Gommision Commu-I' Docteur Lechau accuse
t ,s.as ..on Commu-, pef onne, cependantit n'a pas
ale onapeas a etre meeade pa s'empicher de fair remar-
cet incident qui ne regarde quer que ce n'dtaient peut-dire
es aIs Commission d'ilacrip pas les Registres d inscription
tihos --eee-deux organismes -'on etatt venu chercher chez
soat ind6pendants et, durant lui.
Ia p6rlode des operations Mon cher Docteur, lui ai-ie
klectorales. c'est A cette der dit pour le console, I enlive-
nie.re que la loi done le pas ment de votre cafsse de RHUM
pour tout ce qui concerneces SARTHE CACHET D'OR me rap-
op6rations, saut recourse i pelle I'histoire romaine.
a ustce. Quel chapilre ?
la u .s. e.t- Celui de renlkuement des
Sla pu resulter de eel bines.
incident et entire le Dr Le- .
chaud et ses coll6gues de la
Commission Communale 1
quelque difficult compr6- Au ourd'huil
sensible, on terait bien, de A j" oA vui
part et d'autre, de ne pas o. o .. ~...
s'en occuperi e d ser le S A 8 heures p. m, I'artiste
Socduper i e isser e Thiophile Salnave ch inte A Va-
temps dissiper touni impres- ris. Le prcpaxmorceaux
sin I fchease. du programme sont : Espoir,
L'incident en lui-m6me, Aounoune, Li Da.
nous le r6p6toDs, est affai e A
de la Commiss on d'inscrip j *
lions, et il doit etre clo' s e D De m ain
distingu6 et sympathique Dr e. Sate Claire, pa-
Lechaud eat daccord avecs. troane de 'Habitalion Fr6res. A
bonorabdes coll6UeS lsidore la chapelle du lieu,deux messes
et Abl.ard, come tout le seroat chant6es.et plusieurs en-
monde semble IdAirmer. ants 'annrocheront. Dour la


WNVrLOPPMU

le 100 : Gdes. 1.50.
IMPRIMBRIE CENTRAL
1624, Place Geflrard.


Avis
Pour uon prompt r6glement
de vos aftaires adressezvous
A Me Emmanuel. THEARD.
Petit GoAve.


Sprmire fois,de la Sainte Ta.
ble.
A 8 heures "p. m., A Cind-
Varielts, representation de Le
SD4mon et son masque.Les prin-
cipaux interpr6tes de ce film
sont John Gilbert -et Alma Du-
beno.

U TERRASSEa la RIVIIPE FROIDE
Otffre A sa geotille clientele
un concert pour toute la
lourn6e de demain Dimanche
17 Aout 1930.


LOTERIE
|DEE
P'Asooltaton des eIombreD du Corps Enseignant
et doe PAlliance Pranqale
Le 176me tirage de 'cette loterie est fix6 au dimanche
7 Septembre 1930 A 9 hres du martin au Caf0e ELDORADO*.
Le Comit6 d'Administration avise le public qu'il ne met
plus en vente que 300J billets au lieu de 4000.
Le prix du billet est de 4 gourdes en DEUX coupons de 2
riourdes chacun.
i Gros lot Gourdes i2,000 2 Apx.du lergros lot 50G.100
1 a a 600 2Apx.du2e x 30 < 60
1 a 6 100 2 t 3tie 3 6 20 40
150 lots de 12 18001
87 Lots se terminant par es deux deraieri chiffres
des trois GrosLots Gdes 5 435.
N. B.- Paiement des lots gpgaants tois les ij) rs
de dix heures A midi an Migasin de SIMON VI EUX,
I--- II'- -

BIERE NATIONALL'
DE .LA

Brasserie Nationale

Se vend partout Or 0,10 le

verre malqre sa qualile su-.

penrieure.

Proteaez vote e poche et

votre sante en, la buvanit

-tou^Qrs


NON FRANC PARLOR

L s haltioa s'aiment-ils ? C'st
Ia qation qu t on bpose dee
Spui quslques *rM on JI i oer.
tlain articles, certaines lettres
publids dans difl6rintsjournaux,
voire meme sous forme de pla-
quettes.
Devant I'tat d'esprit quo r.-
v6 lnt cos 6crits, on se demands
ce que sont revenues la solids-
rite et t'union sacrie qui rd-
goaient entire presque tosn lea
naltiens, ces temps derniers. Cs
sentiments etaient-ils naturels
ou dict6s par Ia presence de la
SCommission d'Euqute amnri-
cane ? Tout nous poite A croire
que ce n'6tait qu'une teusse atti.
tude; car maintenant qu'il de-
pend un peu do nous d'am6lio-
rer notre situation, nous som-
mes incapable do nous imposer
le moindre sacrifice, qua dis-je,
dto montrer Ia plus eAimentaire
sagesse.
Le journalism eat la marotte
de tons lea halliens. Je dis cela
en passant, et il n'y aurait la
aucan mat si chacuu s6vertuait
a d6montrer la mauvaise to' des
amricains qui dirigent le pays.
C'est un sujet que I oa peut dt-
velopper a remplir quotidieu-
nement les quatre pages d un
journal. Le grand toit de ces
lournalistes u occasion est de ne
pas le comprendre et de s'alta-
quer inconsciemment aux comn-
patriotes. lis louillent leur passe
afin d lieur soahaiter ravenmr
qu its jugeat devoir en d6couler.
Natureltement, il y a des repli-
ques. Alors, nous assistons A
cette chose horrible: des haY-
tiens se traitant mutuellement de
cannibales, de loups garous, de
voleurs, etc.
Ce n est plus les Rebous, It a
Morand, les Seabrook qui nous
d6nigrent. Et i'on peut satten-
dre A ce que ces auteurs, dans
la prochaine edition de lei as
lives sur Haiti, se servent d'ar-
ticles de journaux 6crits par dcs
haitiens pour prouver qu'iis
non t diqua la vrit sur notre
malheureux pays. C'est triste,
c'est d6concertaut...
Nous savons que dans tons
les pays et particulierement en
France, pendant lea campagnes
6lectorates, les candidate ne se
mienagent gune lea uns lea au-
tres. UGependant, nous oublions
trop facilement quo notre cas
eat special, quo nous vivons
sous la terule d'une puissance
6traug6re et que seules la soli-
darite et union, la vraie solida-
I ri et l'union reelle peavent
nous sauver. Or ces sentiments
ne peuvent exister entire gens
qui ae dAtesteat.
haitidus, aimons-nous since-
rement, car la Patrie c'est nous,
*tia libltrtion de notre sol sera
obtenue.
J. M.



Etranger

(Par Radio).
-0-
La Havane, 11 aodt.- Cuba
cominpte, dapros le recensement
Seffectue en Juln dernier, une po-
pulation de 3661.582 Ames.
New-York, 13 aout.- Deux
jeunes files Agnes de seize ass
ont 16e mises, aujourd hui, daos
one maison de detention pour
entants, Dour avoir pris part A
use tentative de vol sur une
grande route.
Vienne, 13 aot.- Les jour-
naux ont annoncA aujourd'hui
que Leon Trotzky eat en route
pour Tcblcllovaquie ou, dais
nue conference, il evisageta
les possibilit6 de retourner en
Russle.
I Vienne, 13 sott.- Du palais
cte6 de Roumanie. A Sinaia,


on apprend, aujourd'hui, que la
rconciliation dau roi Carolavec
sa femme ia reine Helon, est
imminent.


Loterie

A Populaire
An Profit des (Euvres
De 'Atmale des lostituteurs
et de Inasttutrice.
Met BiAet ,ou*.
Ore Lot ) (w d~rdos,


hire


... voit que le Min s're Domi.
nicaim, M. Malagon. enlreprend
une belle (euvre, celle qui con-
saiste A avoir dat, sa L gation A
Port-au-Prince. une b lio'h6-
que haltienue lout le mnnde a
applaudi A cetle heureu, i 16e.
Mais tout sera parfait Po que le
Minibire fera relier 'e Iivres
qu'il a acquis par le premier re-
ieur haltien :
$,M. Etienne Camille, rue Roux,
tout pr6s de la Pharm cie Se-
journe.
*
... a vu, mardi *soir, I'embar-
ras dans lequel se trouvait un
de nos aibuables commerVants
qui possede une automobile vi-
tree. En entrant au spectacle, it
ferma hermnliquement sa voi-
ture el fit mon er les vitres. On
ne salt cotnment Isa clel' s'iga
ra penIant le spectacle. Et notre
coinmei'vantse lrouvaaiii;,iaprs
Ia fete dans use terrible aierna
live: laisser si voiture i elle
etail et regagner sa maison A
pied ou hien I'ire sjaule une
des vitres, (e qui lui couterait
pour la remplacer une ving.
taine de dollars. Mais une idte
ingenieuse lui vint, tan uis ou it
se graltail la tete. A I ,ie (it i
lournevis il dtmnz'a le p'(
gnet dune des porti~6es et s i-
bitement la porte s en r baWil;.
Ce ful un soulagement qi;e No'-
TRE (EIL compi it et (il'i le fi de
licieusement sourire, im IIgr6 I1
sommeil don't s'appesantiss.iient
ses paupieres.
*
... a vu, jeudi matin, un granl
brouhaha A la rue du Centre-.
Sous une galerie, deux perou-
nelles, gesticulant et se men. -
cant, ae disaient A qui mieux
mieux les pires obscAnites. I t
cela, naturellement, A la grande
joie des oisils et des bidauds,
heureum d'assister de si martin A
un spectacle ... A I'ceil.
...a vu comment s'est dwve-
loppe le gott du commerce et
du gain dan.a l'espril haitien.
Mne lesa enfants n'6chap)ent
pas A la conlaminalion. L'un
d'eux, avant-hier, se paya une
poule, lisez gallinmcie, avec une
gourdeque lui avail donn6e une
amie de sa mere. Lai poule ac-
quise, il la mit i la rafle. Treate
billets A dix centimes. Devant le
prix extremement bas du billet
tout le monde se laissa tenter.
En moins d'un quart d heure
ous les billets elaient pris et la
gourde du gosse avail tri1 I6.
VoilA du beau commerce. Tn-
pier sa fortune en un quart
d'heure, quel est le conmmer iit
dePort-au-Prince qui a nurait pias
I ete heureux de pouvoir le laire ?
.
...a vu un jeune home (jt1
passait, mercredi ap)rs midi, iiI
Champ-de Mars. 1 naval, cii
realite, rien dun amour, mais
il netait pas precisenent d'une
laideur repoussante. Sous UD de j
petits sabliers du Champ de.
ars r6vail un autre jeune homn-
me. Quand il vit passer le pre-
mier, il s'6cria, goguenard:
i "'- A la you nig qui laide...
L'autre sourit, puis, sans sar
rater, repondit:
-- C'est exact. Mais vous te ;
ma consolation.
.Confusion de celui qui avait
insulted. Victoire de rautre qui
eut ia charity de ne pas jouirde
i'ellet de sa reponse.
',,... voit revenir, avec bien du
regret, la saison des pluies. Se
verra contraint de ne glane I
qnautour de lui puisqu 'avec li
pluie nos rues serent vides e.
nos cafes, contrairement A ce
qui aurait du arriver, videos aua-
si. En tous cas, nos regards n.
ch6taerfat pas et si les snoirs no
verront rien, Noram(EEL aura
asses des ours pour so rince
les regards oet fire plaiir A cex

A.asarez-vouu .tUitI i ,., ief.


, ia General ,icciJen Fire cs
.ae Asusamuce .uro ration Li.
umited .-,Vve F.ll .


I -- -- ---- ---- -- -- -------- -- - ` -`


~-- --


------~--- -m ~- -;-~--- -;I-- ,, z --


-- -


!







t L8 MATIN- 1 Asot lI


1~


.1ilewrrLS I


Le scandal
DX LA

Co 11 immune
Quell e va-6tre l'attitu
do du iPr6sident Roy?
A la suite du scandal qui a
eu lieu A l'Administration Lorn-
muuale de Port au-Prince, scan-
dale qui n'a, cu aucune tapon, at.
teint I honoiabiiit6 bien coU Iut
du Dr Auguste Lechaud, celui-
ci a oftert sa dmanssion au Pr-.
sident do la Ripublique, touted
collaboration entire lui et MM,
Elie et Sam Mtant devenue im
possible. On croyait que ceilt
allaire aurait eu, le lendemuain
nmne, Ia solution 6nergique
qu 'lle comiporte. On comptail
sans l'amour des tractations qu
est la quality essentielle de ct
Gouverneinent. ,.-j"
Mais entin qu'es-ce que vw
ftaire le G(ouverncinent de M
Eugene Roy? Va-t-il,,comm(
on se plait Al Ie dire, changei
compl1teinent Ia Commissioi
Luixinuuaie de Polt au l'rince,
ce qui strait dailleuis une na
niere ue calbiidage, on va-t-i
prendre une sanction centre Ie
au eurs de ce scandal ? Nul nt
peut savoir. En tous cas nou
attendons. De la solution d,
cette important question v,
dependre l'idee que I'on se feral
de l'attitude du Gouvernemen
dans les prochaines elections, e
ceux qui jusqu'ici ne se sout pa
fail uue opinion de M. lugemn
Iloy et de ses luinistres von
avoir enfin enin main les leniel
necessaires qui leur perieltron
de savoir avcc qua ils out at
taire.
Ce qu'l y a d'etlrayant c'es
que tes atei'cains regui-rdrnt
sourien', prennent note dean
I incoherence avec laquelle nouw
jouons la derniere care qu
nous ful laissse, care sur la
quelle on a mis6 la vie mmne
do la Patrie.

PourP60uIrlP aEuiler
MIGRAINES, CONSTIPATION
CONGESTION, TOURDISSEMENTS
EMBARRASS GASTRIQUE ,
IL SUFFIT de prendre
A r'un de vos repas
(tousl a doux joures gulement), une

PILULEdu DEHAUT
147,Rue du Faubourg St-Denis, PARIS
mals Ilautaexlger lnvritables
qul sont tout & felt blanches
et our chacune dMquelles les mote
DEHAUTAPARIS
.ont tro lisiblement imprimis en noir

Le l1kv. P re Montaigne "
Le sympathique administra.
teur de la Paroisse de P#tionu
Ville, le R1v. Pore Montaigmne
sat alit6. En se rendant dan
la chapelle de Musseau la mul
qui le portait s'emballa, les 6tri
vi6res et les r6nes so rompircnt
verdant tout quilibre, le P&r
ontaigne lut project sur le o(
et taillit se casser une jambe.
"L'accident heureusement n'es
pas grave; la radiographie a re
vle une felure de I'os du genou
II n'y a pas eu d'aulres contu
sions.- Oblige de garder le I
pendant quelques ours, la f[t
que 1'on organisait au profit d
I guise n'aura pas lieu ces jours
ci, comme nous l'annioncions.
Nos meilleurs voeuxde prompt
rctablissement A ce d(voue Mis
sionnaire.
UI bal A Pelit (GoAve
Ce soir il y aura un. gran'
bal au Cercle de Petit-GoAve
On sail que tout a ete mi
en ceOvre pour que ce soi
un grand succes. Des person
nalitls de Port au Prince on


6te invitees a cette soir'e qu
promet d'etre la plus belle
fate de la saison,
Gest notre ami Maurice
Cheriez qui dirigeice Cercle el
qui se dipense perp6tuelie-
ment pour qu'it maintienne
la belle place qu'il occup(
dans la galerie des Cercle!
Haitiens.
I I l I

Le Monde
Waerage. Cette apres
midi, A 6 lie res, sera celebur
en tI Egise du Sacr6-Coeur, It
wn ri ge religieux de Mt lie Lia
Douqe vwc '. Cliford C. .i bra


ir A .-
+ .h ur. i


Vers


la colo-


*nie scolaire

de vacances


II y a deux mois et demi en-
vironique des colonnes de ce
journal un appel tut lanc6 en
laveur de I'adoption pendant
ces vacances d'6td de quel
ques 6coliers d6biles ayant be-
soin d'une cure d'air et de re-
pox A la campagno. L'id6e ori-
ginale el genureuse a en l'ap-
probation d'un certain nombre
de families haiitiennes habitant
PMtionvil1e, le, quelles ont re-
Vu chez elles, des le 31 juillet
dernier, des enfants files et gar-
cons, Ages de 7 A 12 ans, remis
par leurs parents et pris tant A
la Maison des Pupilles de Saint-
Antoine, quaux ecoles Isidore
Boisrond (Poste-Marchand), t
Darius Denis (Morne-A-Tuf)
Cos ontants accueillis peut-6tre
sans enthousiasme (les tempt
soul durs et leas esponbabhilte.
gauudes), maisavec une bonlt
at un devominent qu'oi ne peu
pas soupconner, quand on n'ei
a pas vu lea manifestations si
naturellement simple et cor-
diales, sont aujiurdhui parmi
tes plus heureux du monde, et
ieurs protecteurs en sont trds
satisfaits. Ieux de uos amis qui
n ont pas pu avoir chez eux lob
pupilles adoples ofrirent de
)ayer pour leur placement dans
des pensions de famille. Dau-
ices sollicitent acluellement de
nouvelles adoptions, rendues
lilliciles du fait de la disper-
"lun des 6ldves depuis la fer-
iieture des ecoles...
Come il est rconfortant de
constater qu'il y a chez nous
ilnt de reserves de vertus chre-
tiennes et humantlaires, tant de
bones AuIes haliennes poui
qui la Fraternite et la Solidari
e6 sociales ne sont pas de vains
tmots...
Tous nos compliments A ces
amnilles d6vou6es a la jeunesse
indigeUte, ainsi qu A ses maltre.
t1 maitresses d'colequi se soni,
etiectivemient interesses setle
cuuvre de protection de l'entan-
ce, don't le succes clatant mar-
lue un progr"s notable dans
l evolution de la Conscience na-
tionale.
Surice beau movement d'en-
Ir'aide social, nous nous per-
muettons d'attlirer lorteuient lat.
tention, non pas de FEtat,a qui,
par habitude, nous demaiiduuts
tout, tuais des particuliers, des
lamilles aisles, de I A.,sociatiou
des membres du corps enusei
guant et des autres organisa-
trons educationnelles.

SERVICE NATIONAL D'HY-
- GIENE PUBLIQUE.

La clinique

rurale


s iLLU PEUT ETRE:
t Une petite maison en macon-
Serie propre avec des murs
blancs, des portes vertes, deux
. chambres et une galerie spa-
it cieuse ;
, eUne toute:petile hutte au.toit
le chaume;
S La maison du cure de la Pa-
roisse ;
tc Uie chambre lou6e .dans la
chaumiire d'un pauvre paysan;
H6tel de Ville d'une ville
nflrissante;
Un grand mapou sur le board
d'une route isolde'; :',-
,La casernetde la Garde d'Halti;
Ou enfin la mason d'un agent
s de Police lurale situ6e tris
t loin du chemin dans une r6-
. gion isolde ;
t ,N'importe ou et n'importe
i comment, c'esl I'une des 150
cliniques rurales d'Haith; le peun
pie, A des mille i la ronde,
sait qu'elle apporte de la Iorce
pour sa faiblesse physique et
u an bauine pour ses troubles.


s Dimioution de droils d,- DoANme
sur le eaf.
Lt, s cates ,lcs types' stan-
+I \,,.s !. 2c( ;1 ; hen ficie-
Io ,, ,ic,,oiii is d',ne detaxe
- en vertu dd la loi du 14 Auit
Ccitt ( tax"' est lixeeicmmenC
a ;'uit par I'airdt4 presidentiei
In date du 9 tle ce nl'ois. L.e
y,'c inumlero 1 paiera G.0,15
,r ktio, le ,ype tnuncro 2,
fi_ k lh .. t w .type -
Ig,;ot Od.frit^ u.T"+


Nouvelles de

Saint-Marc


II Aotlt 1930.


MONDANITE.- Sumed
a eu I eu le marriage de
Augusta Brun Icart ave
Maurice P6tion Erri6
epoux out 6th conduit
pied de l'autel par Mu
Jer6me Adt, nee Nar
tante du manr6,ettleD'Cl6
Coicou.-Au champagne
les salonsdes6poux L.Je
Ad6,une charmante rece
fut faite aux invits -
parrain prouonVa un dis
bien goWtt et Mr. Lo
Diogene Narcisse, au
des grands parents de i'V6
soutaita ia I'heureux c(
tout le bonbeur, auqu
ont droit. -- On dansa
tard dans la nuit.
Dimanche dans 1'a
midi, encore dans lea s
des epoux L Jei6me Ad
rect lieu en strict inti
les flancailles de Made
selle Anita Petion Erri6
le Docteur Mario Jean
Gonaives. Aux hei
lianc6s nos souhaits de
lieur.
ELECTIONS. Les iui
,ious se poursuivent, o01
dejAi i pros de trois
electeurs inscnrts.- Ven
un incident lt soulev6
Me Ducasse Jumelie,can
a la D6putation.-11 denm
a la Cominmtuissiou d'inscri
lannulation de routes lei
,riptions deja taites,car
trairemeut a [article 16
loi electoral, les cart. s
talent la mention ler,
et 36me section de vote
La Commission rendit
verdict, en se d6claran
complteute. On all
relfeie pardevant le Doyt
La commission toin .cri
etail represented par
Louis St Elme Verite& D
var Alexis. Le Doyei
rat Dalencourt, rendit
ordonnance, ordonnai
continuation des inscrip
declarant que les carte
talent pas nulies, qu'i
avait qu'une simple erre
c'est-a dire que le term
:ionL de vote devaint tre
primn6.- CGett. decision
partisans et ses adveis
Dans le monde judicial
esi unanime a,d6clarer q
deux theses out leur v
Et alors ? Le dernier
rested au Tribunal de
tion.
Correspondant


Demission


Cabir


Nous avons 6te les pre
A proclainer que 1'eflac
du Cabinet Mtait deven
cessaire, et nous en
donned les raisons.
Le fait s'est rdalis6
bier jeudi.
Le Cabinet s'est trou
efle, (idans I'oblig lion
metire sa demission au
de I'Etat.
A bient6t les details.
Mv- up" .I...R ........ t


centre ^

CONSTIPATIC
I!prenez lek
6.O PRIME
SUIS8ES
ad DELLORT, Pirnarac
x'), ru- .''rt f n e
C'EST I E KTT T '"T
m l, a l i.A t ...m i (
'A. ~e i i'" r. -t *KL i'rsAi
IA-.tEIii> 'ijuc u


i soir
Melle
c Mr.
. Les
s au
ne L.
cisse,
,ment
,dans
r6me
ption
- Le
course
once
nom
poux,
ouple
el i s
t tort
apres-
ialons
le,eu-
imit6,
emoi.
avec
, des
ureux
bon-
scrip-
n est
mille
dredi
Spar
didat
land
ption
s ins-
c, n-
Sde la
por-
26me
e. -
son
t in-


Avant d'acheter



une automobile


Cherchez 'a constater 1'eleqance, la beat

jtcla solidity, dc la" NOUVELLE OAI


LAND pourvue d'un moteurf 8 CYLID

DRES, type CADILLAC. Reclamez .ui


demonstration et vous vous rendr

compete que I'OAKLAND possede le m

teur LE PLUS PUISSANT, par cons

quent a meme de battre tous les record


en cote obtenus en Haiti. Le contort, l

souplesse, la quality, les hines n ont p'

ete neqliqes par les Inqenieurs et DecorM

teurs de haute valeur, Employes par ii

GENERAL MOTORS CORPORATION

THE WEST INDIES TRADING C,

Telephone N 2700.


la en Le Commissaire d a Governement A L'ECOLE DES SCIENCES U S
en. prs le Tribunal de lere lnstanc AI'PLIQUEES Les Sports
plion de ce ressor. Simedi dernier, ontpris fin ai al e A
Mes Dotne avis aux intbresses I'Eco e des Sciences Appliquees Prochai Match eutre .
emes- que les examens pour PIob les examens de fin d'anne. et le V. L 4
n Mu tention de certificates d'apti. Leq 6udiatits d la 3i6me An- -'- o
Sson tude A I exercise des proles nee ctaient au nombre de neut, l R \CING CLUB HAITIN
at la sions de : Notaires Arpen ils oat subi, conmm ceux de la i U I
tions, teurs et Fondes de Pouvoir promotion Orbc6dente, des exa Port au-Prince, Ie 8 aO tt
s n'- auront lieu au local du Par. mens publics.La plupart dentre Aux membres du Comit6
d en ont donn6 pleme satisfac VA C.
il n'y quet de ce resort en dates i e ont donn6 pleine Natisac V. A. C.
eur,- des 15,16 et 17 et 18, 19 et 20 lion.i Messieurs les member
Voici les noms de ceux q i Dana I bit de donner
e sec- Septembre prochan. ont droit au dipl6me de I'E. l sports au oid
sup- Un registry d'inscr:ption cole : Oswald Hyppolite, Lon gal sporil s opublic.d
a ses est ouvert au Parquet a cet D.lencour, Albert lenard, Ar- pitale qui, ces jlour-ci
mires. eflet tons les jours, les di- s6ne Magloire, Maurice Pierre- lamais, s'intresse an tot
re, on manches et jours de tele Antoine et Alexandre Laraque. notre sport tavori, nous
ue les excep;ds. Le public a pu admirer les paenrisaer avec neous
aleur. Port au- rince, le 12 AoAt projects de sortie qui talentt ex- benvisag8 rencontre
mot 1930 oses danIs la salle d'examens. bonze dune rencontre .
mot 1ls0tonze du aR. C. H. set C
assa- m u6 uroul le rojetas ea V. A. C. le vendiedl
La West India Oil Company atoal)l ppolte (p chre Ion computer 15 Jo c
t modific son acle de Coulitulion. sont admirablement bien des- Nous vous prios d
-- La soci6.6 West India On. smees;de L.,on Dalencour( Pa- r.ue e v est point guid
Company a apporlt certaines tats lgislatil) don't la tia.de ilit6 le quid sie doide,
'modifications 6 son acte de liarmosieuse est d'une belle plut6t le dsir de odonner
SConstitution et a ses slatuts rchesse ; de Maurice Pierre- quipiers u re occasion
Contiutin t Ase sltu Antoine Un bAtiment de I'E- voloir tous leurs talenk,
SCes modifications ont 6le Atods Sciences Appliquets) que quelque soit le rs
approves parole ouverne- t propoion r match, nos de qui
net ment, par Arr6t6 en date du relent u ens architectural ront haIliennes et prs
28 juillet dernier. qu eaten plein ddveloppement. quent sours et amiel.
miers Loesexamens de passage qui Aussi avous-nousrpemPl
ement 4-- vaient eu lieu la semaine pre- rencontrcelui de la o
u n6- LA PEAU RUGUEUSE c6dente ont donn6 d'excellents qui est sans nu doute la
avions NECESSITE CE SAVON. 'sultats. q lea e upe d'Haiti : da
Lt..es tudiants de 16,s et 26me lore equipe d'laiti :d
avant- Ann6es,au nombre de vmgl. elle en a del' donna des
ou pu obtenmr la moyenne re- ves 6clatantes.
gtlementaire. Coufiants en vot egra
v6, en mAu concoars d'admission d e prit sportit,nous osons do
de re- Juillet, deux candidates seale- p6rer que notre proposiitio
S.Chef .ment,sur onze, ont rdeusi. Mais ra votre ontire adh6sio
,ogsU eosp6rons qu.A la session n'attndons qu vote
d'octobre, lqretus6s prendront pour ini- r e public
SlejuLrevaclie, apr6s voir blo vowr comment dens
... .. .. a Yant : 14 se na ip il so
trhv i6 r ll'l te rmiire' d'ad- ayan. l 'o. eaols's i
,Hmission pendnt les randeu tentAl, victoiteo ceca rl
.acances. evenotl de la saicn.,.
4 agit doucement sur les Cest 'occasion pour nous de NoNs 'ou4teovel~ ,
ldlie"Itar le: Diroour. Hermann notre espoi- qte L
pores de tell lafon qu'il fait t1~eiiitr le Directur. Hermann Ae i' p avo.r
m x qe ne 'e n Herau qui, malgr les.maigres miinquera pas aoer
7dmieux que netoyer. Chest une ressources de rEtablissement, vos prions de trouver
Scombalson de savon pour maintient les Bludes A un ni- preasion de nos tr i
la peu. I1 dissou' loule trace veau satislaisant ; du rest, Mr seuliments do conlrater
Sde salete et aide la peaiu d IreL traux n'a-t-il pas I haitude de ie Prsident isL
l endre el douce. tasre des miracles? Paul BRETON ST
I. L'EELENTO No Fomphinients asx nou n *I'"THI
Savon de lapeau VyeauxinDggneurs et 'aas autrea K VIOLETTE ATBIL],
S Produit une mousse ipaisse laurdats deolEcole des Sciences CLUB ,
eccellenle. Appliqudes. Port au-Prince, le 8a
S11 adoucit et genlede les ru- Aui membb~s de t
N gosies el ioni/ie le cuir che.- hoPs manigonnaqu es
N velu. 11 dide d ic d mah(tenir C t :eu Septembre prochain Mesric -s,
'leiat de la std,. qo auront lieu au Mont Liban Naus vous ccusonts
-S En vente hez- tous les dro No 22 les elections pour le V6. ion de volre charntsnt
guiste.Pour 0.30 cts settlement. naralat et autres otficiers digni- en date du 0 ACot '
,en, 1tl esl expddie des reception taires appelos A g~rer les intl- laquelle vous nous ayes
durix. rats de a logo poor 1'exercice d ad'envisager la
dtnt pi t. Co .o.p19any. (rtne rncon Ire tiwentre nO
I "Ullnl0.t dioine Caumy ecat e: aamible Doucet qui eqtipes. ,
Agnlaola,. 6eornia .u A. isotltcute le btenveillant con- ,g,'est pour pons un
SAgens den *ds pour tous tours de ses amis Four prosm- plaisir. de suligner 10s
b ^- ,. ~" ^ a icder l I v Asx "v n s .u. a I . in. _
+= ~ ~ ~ ~ ~ ~ % JO _. V._+ =,2+


- I -,


- wam


_ _~1I- rr I~


PAGE-2


A






SLI MATI-It U


14


6;Aoot 195
, .d....... *


S ain



Sigreable



R iche


T


riomphant


U'->


1--


CACHET D'OR

CACHET ROUGE

CACHET BLEU


jS ound



A agreeable



R ich


T


riumphant


IH eroical



E energetic


Fine Liqueur

Superfin

Fin


GOLD SEAL


RED


SEA


BLUE SEAL


- -I


pronvent les partisans trop im-
pulsifs don't le jen inconsequent
;MdSA d6tourner le sport do
o a vrai but : union, abndga-
ntha, sacrifice de sa personnel.
l Anasi nous voulons esp6rer
cat esprit de conciliation
idera no. fails et gestes pen-
at apr6s le match, et quel-
qe soit le jr6sultat, noe doax
ipes resteront !haitldanes,
par consequent seurs et alpil.,
Avant de vous a6ibseatr nos
meilleurs sonbaits 'de oaecci
nous snggrons dckoilair-
idmanche17 Aout conrat, A
vous n'y avez point de o6rieuaes
Sobjections. Cette date covien-
Sdriit mienux pou perielare 6
tons de jouir de ce a r6gal spor-
Stilt Nous edons notrevotre
opinion 16 des.ms.


Recevez, Messieurs, nos meil-
leares salutations et nos ami-
cales 161icitatiops.
Le Pr6sident,l Capitaine.
P.S.-Vous trouverez sons ce
convert la listle de nos joeurs et
esp6rons que vous nous ferez
parvenir celle des v6tres.
Pour copie conforms.
F. HERARD
*.
Port-an-Prince,'e 11 aoit 1930
Mr ftamyr Chenet,
Capitaiue de la V. A. C.
En ville
Cher Monsieur,
Nous vous accuats a r6eop-
lion de votre* lettre on date da
8 Aout cousanl, dens laquelle
vous nons saggirez qu'il seralt
preferable quo re. match ait lieu


le dimanche 17 aodt coarant
an lien da Vendredi 15 saot.
En r6ponse, je vous inlorme
que n'ayant aucune objections
nous acceptons ce renvol.
Recevez, Monsieur, nos meil-
leures salutations.
Poor le Comati:
Le Pr6sideft, Pal BRETON
Poor copie contorme,
F. HERARD
BDene rftd pese
glI a 616 perdu mercredi soir
un trousseau do ekls.Une bonnie
r6compenss eat promise a ce-
loi qui le rapportera an b-
rea du Journal.

M*NAG 8RESI
Pour toindre tous tissusa:
LAINE, coTOSOE. .e....
auoua ploduM **U#d4.
'I IMA URES4UE9
En ventc i Port au-PriWce: PharmadeW. BUCH
Pharmacie Euper PEROiL, 41, Place Volliir.
et toui.a bonneg mIoiwasd e M U.
Bea lou arui. s w s fraes.o .or s mdmana ado,,gaaf
V" a FERCOQ. & AMftMu (Sodbw Tuw





So bl1ge des maux de tlte
et de la n6vralgie en 30 mi-
nutex. Arr6te un froid le pre-
mier jour et la malaria en 3
.ours.
666 en tablettes aussi.


DENTOL

wranque
AlfimIPtit
A- QU


'ornals Le Matin*
Por'- umrince, lai'i

humesdleerveau
Soulaods avec
des Vapeurs
L'inhalation des
vapeurs le rend
plus supportable,
souvent I'amtliore.

Pour Tout Refro7dimment


Je place le Palmolive le

premier parmi les savor s


pareo quoS *se huilO
v4f6tales protO6gen
ageolameent autant
aaudlloe no titleat
dt IU- ta bahlstamnd
La plus av| e bwe" de DeUklAN.
Mon principe pour les Ira i
tements que l'on fait chez
on cest premierement le net-
toyuge de la pean. la condi
lion la plus vitale de la beaun-
16, el le savon Palmolive est
mon principal assistance dans
lea reglementq de la beauty
dit, Mine Dahistrand.
a Ce mtrveilleux savon de
la tace", continue t-elle, lieut
la surface du la peau bien
prot6gee,il est doux et neutre.
Usez-le avec de l eau chaude,
pour un nettoyage soigneux,
ensuite rincez compl6tement
avec de IPeau froide,.
Palmolive poss6de sa cou -
leur verte naturellement,celle
des huiles de palme et o'o-
lives... sons aucune autre
graisse animal. La fraiche
odeur de ces huiles vient en
addition des partums qu on 3
ajoute. C'est un pur savon
d'huile v6g6ta!e, garanti pour
les peaux les plus sen ibles.
Les huiles v6g6tales en sa
von, ditSMadame Dahilstrand
aideront a maintenir votrc
coulenret le teint de votre
peau.
Suivez les couseils de Mmc
Dahlstrand etd6e aujourd hu
coaumencez i vous servir du
Palmolive.


Les seules huiles qui rentrent
dans le Savon Palmolive sont
les huiles de palmne, de coco at
d'olives el auctine aulre graisse
ansmale ne s y trouve.


Le temps ne pent iien con-
Ire une pean qu! est save.
gardee par le Palm iliv'* et
Smon produit sp~ ial M Ais
rapptlez vous que le sutou
dait 6 re Palmn live, si v.mus
voulez obtenirces r6's itati.
II ne peut dire obtetiu avec
aucun autre savon.


I 306


A Sea-Side-Inn Elegant
Ce soir le bel 6tablissemeut recevra lune nouvelle Joib
ses clients de distinction qui s'y donnent rendez-vous pour
jouir des divers avantages oflerts par la Direction.
SMenu de choix, musique agrbable. consommations varies
et aux memes prix qu'en ville, font concourt A faire de Sea
Side Inn I'endroit rdv6 ot passer des heures agr6ables.


AVIS AU COMMERCE
La Panama Railroad Steamshi Line a .1'avanta e d'an-
noncer.les departs suivants de New-Yorkjpour Port-an-
Prince, directement, durant le mois de Septembre 1980: ,
DWpatts de New York Arrivages Ai Port-au-Prince
Steamer tAucon ) le 3 Senteiubre 1930 le 8 Sept 1930
,G aCristobal. le 16 Sept. 1930 le 21 Sept. 1931)
** "Buenaventura" le 23 Sept. ; le 29 Sept. 1930
"Ancon" le 30 Septembre let5 Octobre 1930.
JAs. H. C. VAN REED
Agent G6neral


III,


SLeos ropas ,- 7
Ont un. moillour 'gout
avec lo fromage
pmnrloatcal KR&FT


- ,,


AlCESE


A l'6picurien qui n'a jamais pens6 I 11 est pasteurisE pour laI purete et la
manager avecle fromage 11 ya une preservation ct soigneusement envelop
d&iileusesurprise A la premiere bou- pe. Le iroinage kraaftewto&uoniqique-
ch6e dud6liieux fromage americain I meant envelopp6,pasde gaspillage de
Kraft.Aceuxqui noesoultpas linite6 morceanx ou de pwrquets. Pas de
reliever le gout de leurs mets en a jou- croute. Protege par un paper dc me-
tantdu fromage, le bon fromage ame- tal qui mainuieut chaque bouchee,
ricain kraft leur apportera un gout traiciacet htiuide. -
nouveau a chaque plat. Votretpicier a le fromage. atuericain
Le fromage anerecainkraft prparE kraft, tiemuudez-lelni. Sueaieentre.
avec le a plates ou semi entrances ou garden pou.r la marqup de fabrque.
cnbes, ajoute une saveur d6lieieuse KKAFT HiE~iS
aux mets. 11 ohase touted la savour des Dlatributeur:
utr smets et i st tlui-m6me sain et "* 'wley Sales LrpordUon.
nourrissat. Fort-au-Prmno
t


( C'
I ~ a
II
pr~i
~ *-
L -


I


*


*1


i eroique



E nergique


Le Savon Palmolive est
produit enlitreiwnl i lai ma-
chine et aucunt; main ne l
touche jusqu'ai ce que vou
vous dechiriez lIenveloppe


__ -- -


r~- -- I --,-- :


L;---------~- I ------.


L I - --- C~TOI


.. .... IL


r


--"~- -I --I '~ --- T r II -* r I 1


.~ .U ., .


I


L


I


* ..I I
\


;P






Samedi
16 Aout 1930


Le hatin


4 IPAGQ


-.-frt,,Nli. N 6769
Fort-au-'nnce
T6Mvbone : 2242


-" .. . ..
Energlque amntlsptlqua tmire
I .. p.' "". ", .**
S do1 ife "ki mktu I.



m ju ians 'tow tea $. *"
grb gto assbaitm [~~


PAGEOL est sans pittl pouer le golaoOqug,
I6ts indasfrablm dM voil urnatr*


do MW h*vm


IsMa. Cnasel. s., r a* vl
clenft. Prtss. eLt lI p'-


ASSUREZ-VOUS
1a ]a
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth (Scotland ) ,


a a a GENERAL S est une des plus paissantes et des plus vastes organisath
de ce genre. Le soleil ne se couche jamais sur son ch mp d'action qui embra
do monde.
Ses Plices contre incendie couvrent aussi lesadg.lts occasionn6s parlay Ifoud
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, inceudie, malveillance, domnmal
causes a autrul dans sa persowue ou dans ses bieus.
Sea Polices Maritimes 6mises par sea branches d Europe sont payables on He
Sea Polices contre accidents soul valuables dans luai'ers enter. loun ls vo
geurs devraient docne prendre la precaution de se munir d'une police contre
d'au moins 1000 dollars, la prime annuelle un'tant que de 1/2 0/. soil 20si b ,
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Cavw
Agent Gin6rAd pour Haiti.
SOUS-AGENTS:1 Lt'ort-au-Prince. G. GILG
JEAN BLANCHET J6h*


U *a.w -0


BAR TERMINUS
Flace Dessalines


Cafe chic,


- Restaurant


de premier choix oiu 1on


trouve


consommations les plus d6-
licates.


Sandwiches


sans


Biere a la


pareils.


pression.


PREf-CAT-LAN
Si vous avez quelques henres de loisir, le soir, et que
vous d6sirez les passer agreablement allez au
Pre-Cat-Tlan
ot6 vous trouverez, la plus belle salle de bal, la musique la
meilleure ex6cut6e par un orthophonic dernier cri et aussi
lesboisons les plus fralchks et les plus pures.
champagne, bikre allemande ou national, liqueurs de ton
es sortes.

Cosmopolitan Bar
Mire BERTET l'anciene propri6taire de iSide Step Inn*
vient douvrir A la Rue du Qua i, en face de l'H6tel de Ville un
Boqu.et 4ablissement qu'elle a d6nomm6 COSMOPOLITAN
BAR.
On y trouvetout ce qu'il Lut pour attireret retenir la clien
tWle la plus difficile.
Consommation i de premier choix.

SEA-SIDE-INN
Cafe H6tel Restaurant
Cet 6tablissement enti&reinent restaur6 par la nouvellk
Direction, vous offre l'endroit le plus select oui vous trou
verez les medleures boissovs a des prix defiants toute con
curreuce. Souper dansnti tous les samedis soir.
Til6phone: W I


Manufacture


de


Hailienne


Cigarettes


LOTERIE des (EUVRES
du C.H.A. et de I'A.M.C.E.
7iraqe Extraordinaue


RAFLE de


Gros Lot Superbe Chevrolet Touring
1 lot. 1 Charmophone Electrique avec 25 Disques.
1 lot. 1 Phonographe Victor portatif.
6 lots 6 Reveils. matin de luxe pour dame.
6 lots. 6 Reveils, martin automatique A r6p6tition.
Total 15 Lots.
1800 Bl*letA & 3 dollars.


Grand Cafe de France
Sous la direction avis6e et intelligence de Monsieur Fran-
cois Giraldi qui east devenu I'asoci6 de Monsieur Petrizi. le
propri6taire de cet 6tablissement qui n'a pas d'6gal,le GRAND
CAFE, DE FRANCE, offre A ses aimables et distinge6s clients,
les conabmmations les plus fines, les vins de tuutes prove-
nances les plus choisis, Cigares et Cigarettes, Sandwiche,
varies, A des prix defiant toute concurrence.
L'accueil le plus s)mpathique continuera A 6tre le milll
leur attrait do Grand Caf6 de France.
PATIZI & Co',
T616ph3ne2541.


N ouveaux


Quei pISil


. p


de pouvoir taire saAcuisi
en quelques minutes...
Veuez voir ces oIs appds alo a s I
RATEURS, BE HAUDS et FEARS a BP
GENERAL ELECTRIC! a la
ConPAE oDICLAIAGI MC* 1.


DBisquesi
IB


I


La fantaisie pour les criardises exotiques et Am6ricaines a encore vile
pass&. II n'y a que la Musique d'Od6on qui reste 6ternelle et ces
D stnes sont toujours Is seuls durables.


Bazar Odeon
J. KARAYANY. .
4iMGra_ 'ue & Rue FIrpu.


ai toute here les


-~~- .- -r--.


Sont arrives


((0d e o ))

DEMANDEZ LA NOUVELLE LISTE


GEBARA & CO
Les Ciaarettes
,Dessalin iennel
,'*Colon *
"Republicaine'
a Porl-au-Princienne
rAce A I& flnews doeleur ar6m e fot Ies dlien
dw unil amaltmot


Ju --c. IIIII~ Illll)rrlll*(~*L~PIII~llh~


rr


__ __ ---


I II I


. ----


-- --


rr -- ------- --- I


-- --I -- --- _L ~ 1 - -i~ _


--4


II


k




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs