PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04896
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 08-07-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04896

Full Text




l ment Maglotre
61RECTEMU

It, RUE AMBRICAIM 1MS
TELEPHONE N 230 O




ALTERNATIVES
#


'4


- a,


-** J


LA v ril el la liberty. oatI el
dexcelleit que loel re q'non llt
pear fltls eli foult re quoo .inail
mltrkt tiles serl qnale ,trl.
Vidotr III1 O


JEUDI 7 ABOUT 1930


-. I-


POUDRE
LOTION

EfSiENCE

ETC...


'XRE\'ED'OP

L POMPEIA

A ZUREA
FLORAMYE


iomamer pp
cofplite par


c ii-


t avower qu oStS umsesM d6Strmiatles de sa I
onssont ddgsrand v e 1vo1le attitude nous oblige I lI^I| hi nI1
53qu'oa rallnle ts O uOe certain cisconspection U II ll
Mantres, sauflSnto s PW qul ae narait d'allleurs 6tre I Id e al I l l
M oun chaNgemet dea avantagouse par aucun c6t6.0
usiuo gouveroemeatale* pour le government.
doit supposer que le Nous osons peaser, oe efle A l ROY
Unions IoitolB iota quoe le Communiqu6 do Cabi. A L X. RO
Io rqu, tent le si ytarticuller eAt gagn htre 0 d e
ar6 o y plusasobre. en segeontentant 28annees de success.
sc ar nou 'avospas le d6salvouer purement et
s deupposer qu' l le simplmeak note confr6re en
iqe par a caprice, eve ce gqu concerme son. editorial
ce Point aeu tradiio o samedi, sans qu'il t e aiciubons cotonneries don't Ib nous trouvons asez interes-
Mis NationaL. n de rclam cni ofllei plus grand. parties avait disparsI ants pour les reprodoire in
exceptt itt ciir r slefiocMi s et doroerpr dam s l taourment; et tandis eltenso:
STE-. -v i .. ,p. qn'.l en lut asino dans rdons o La culture do colon lan-
ailer, ad & 8* f sc6aql"', IJn our40 p414' o mie productive do la jeane RaI- it, et elle est & la voille de
roto to. S .,,t ttleot adorable et qui, de- pubhqae, Ia culture cotounia l ber dans one nullit6 total.
.*- p s cinq moist, a 6t6 poor re sintensiflait vertiineasement One des principles causes de
On 5 p sae 'ordre dfcao*es attuel d'uo dans le Sad dew Eatf-Unis o. c d6croissement dolt tre at-
sa dernir sortiee os. t co'o a ; asf sai 6 oqe ca prodait a'mllioralt tant on 0eibug an baa prix du coton
-cu iif co"a.." '"i qualit6 qa'ea miw pr6paratimk et lair tfans I s march6s d'*a-
i bapontDt a nme, en "iga. iope qui s'en trouvent grande -
SM t ombr d o Quant an cabinet, qai n'in. Far i on e ets pas indift- met approvisionns par le
op pai 6X e e l" re .aU'l vae dels retQ Lt Goevermets paru-. pidcteinrdes Elats-Unis d'A-
m16Mt kia r t-ectio s quoe a pr6seece ne rent. s'a occuper et iaitaient, m6riqule Br6ail.laCote Ferme,
(,-' 0Hsos e9
es t 'enimer,i e e lades Occdentales
5dtl ;.. :_,+,.=_' IIM,,aco- Colafnt, le coton de la
,,. g ble e a Batra. 1- puaao eat appr ci6 par
or.on e r pouta tl a de"i vail. a'sa 1 at point tenu comp- eIsn sriants par rapport & la
EC4 pat de.t, og. n to. 11 ay- Ato lesan ues- lonuer et A la lorce de son
S s, v elM par la all Ik le tions vrbalem da Fautorit6 hal- fi,ets Commerce Etranger en
Suone idylle don't le ComIaiiiqu6. Nee paa qu'elloe titnae,de itltsN talonss em- eapot rit volontiers tout ce-
qu'on paim dire est sit de par style if |anou es 4chat t di a planta- lt9 q'il trouversit a acheter
11 nous sava osoment lJA peitis en det cord ave 11iQas. LIi p6t territoial et le s'l poarrait I'cblenir do nos ha
aI comment, pr..Ia sentiment do prsidendot d ole I d'eporto posant bitants A on prix raisonnable,et
t pr6voir o l ee la Rpublique; manl parce .tr loadam nt eIs textile local que l merchandise strait con-
par c la p E t que. A notre avis, I'aventure A a s.A Ite, s e. aralnt eon ao-. uenao ent traitee et embalie
d totesaW. 9 rea as position plus delicate cunse tagon encourage do non- par ax qui le liUrent en ven.
ccde to se eeplantationsIte 4peculateurs.
I soo Go .mss end.core, n laissan sllge Au contraire, .e pen de co- P s quartiers intdres-
si.bo de. continued ma pr6.ence i ton qui se cultivail encore mal s o noire territoire no sa'oc-
esl urtout s vite; r6s do Prisident de Ia R6pa- Ir tout dans lea regions de capMt. Ue de la culture de co-
quoe, d 9 mart, Ie blique en. e provalant du rArtibonls, et plus o grand A tlosir elos soul principalement
rT de a 4 o~ ~1-iau4 ao do*'es 'j M blas jqe vws 1823, cena du Mirebalais, Farlan La.
monWveaent, 1rde saatast le Commeaiq E. i vlt troeg P tu 'ttn I'Artibonae, les Go.aal-
do sona is reel deval coi-* ves,altrou, etc. etc. Mais lea
S-1 panser les trals da produit r.- Igriculteara so t decouragds de
colt asos do tells droits doaL continue laurs traveauz en ce
S1 A T cel deo l'imp6t territorial at genre, parce qu'ils no retirent
OT* l, l l LNH I l deportation r6auns, d'ps sle rque rien de ears eflortset
Tarl da 8 Novembre 18 2, s'- Ils languissent dans one ex-
loevaltt A quarante six gourdes, tirme mimre.
ordnu1 on -- E n r al'n -soil, A colete poque,quatre dol. Dans cel 6tat de choses, le
u tI .,lEmAj-.!6 lCUlwExlrtation larsn cinquante centimes lea legislateur doit promplement
---- mI lelive i. apporter une measure qui tended
Aussi, le producteur local A remplir la porte sotale des
PAR CnaLuIs VORBE aas d6fendit on pen et ajouta habitations cotonniees, et qui
Sass doarfe trop surcharges. puise rammer ie'perance de
91s nombre do n os prodaits de cotoannres,raipo"rt oa co- tout co qu'di put imagine do cent qui ont poor industries
ortation, lI Cotona at ia loniale socasitrelativomeat ue fraudes pouvant en compenser cello branch de calta. 11 con-
4*nation llB rlaiaru, trs uibtlaas$tidoa aatq$, lea perl. alis ce-- row rs vi aussi qua Isa meure m'6-
p.1 4 orisod 1?aY Bi W eV 5 i.Bart a.ba oi ass u raieit sofflre tonde A e o er la Iconflance de
dif8rekH Wadont on millions oatre m le dem at oor eeoragr l celtarea d. ceua qui achiltet des colons
t pas t8 a nire us solnale qualrtoaolre wa. bS I e qa i eaMuit de dispa I aesportation par Ia certitud, do
ui trGeealnt qo I'apa lada ramr uatitreamt do; nol ',rt.re pas u-,auBatenot tromp6
d'm M i ii e !t_,1e.. I s dore sla deanrfe
^Uiulf^J|J| at~paM~il 3 B* f o iat oeN e. qoa teu i0se"a 4ivro.


sto u
Itons!


me a cos q a.
as ie l'OMae.LA rs.-

u jaordiction da l'O .

* iaportato da t dgioa
' hdaits eastdeshak pm.
Myuhcal eaotdoe0se.Cspea-
ttl" emt ;i'qA tti


oeeoalak Itbedos cot* *i
rope at m ws*a -.
-s' ,.ai ,soa deois


ala perut do
d.I'has t.de
des motisa do


(A qariw)


a rsvipg d asle


$ors s: Dietrich, ministre
Idm t apdle i ?as xeo sup.
piplaira de 2 12 por cent
-Ite asr- de"fa roctiom.
nmI u ivilaa t de 8 poureent
urmles revenues de plus doe &0tl
a at do 10 poor copt parM
rWSl er eat ap"


Propos

cache tes
-o-
Ayant bu, il diposa son verre
et s dcria aoec enthousiasme :
Satan aimi I Satan aimed!
Ses amis scandalisis le repri-
rent avec indignation : Aime
Satan ? mon cher, vons ne
prie: done pas ? et its parldrent
de se retire.
Mais it les rassura sans effort.
It ne s'agissait nullement du di-
mon... nullement de Satan...
Alais alors ? interrogea t on en
chaur, expliquez-vous ?
II expliqua qu'il s'agissait du
fameux Rhum de Sarthe Cachet
d'or...
Et ses amis s'ecrigrent avec
lui Sarthe tant aim6 I



Au Radio

Voici le progrname do concert qui
w ra excute demaii soir, i la Sta-
lion H. H. K.
8.00 p. m. Orchestrede la Mu-
sique du Palais. (Dirig6 par l
Lieut. Luc Jean Baptiste.)
1. Retour d'exil, Marche.
2. Operatic pearle Opira.
3. A Bit of Syncopation.
4. Complaints, Valse.
5. El6onore. Fantaisie.
6. Down among the sugarcaoe,
Fox-Trot.
7. Patience Mesdames,
Meriogue.
8.30 p. m. Lecture par la Di-
rection G6n6rale des Travaux
Publics.
8.4o p. m. Selections de chants
par M. lh. Sainave, (Avec ac-
compagnement de piano par M.
Fabre Duroseau).
1. Nounoune.
2. Mesdames, Messieurs.
8.50 p. m. Monologue Cr6ole
par Papa Youtte.
Conseils po touted moune.
8 55 p. m. Selections de vio-
lon et deiano par Arthur, An-
toine et Fabre Duroseau.
1. Elle eat seule, Fantaisie.
2. Souns 'arbre,.
Valse de Emm. Duroseau.
3. L'lntrigante,
Meringue deEmm. Duroseau.




Bombay, 31 juillet.--Pendaat
0qua ieaoaders nationalist s'df-
fioemeedo meuttre fion a la .ca
pagne ,d desob6isance vi'
qr, p do 700 bomm at 'enm-
m6e og commenc6.e a C
i+o 9r 6 arimase de pi4 M.
Sept d n volonair dCon-
itt altrm& touted la joaur*
Ias, pa r coasitaer de a Ppi.
quotas devant tons les ma- .
samn vendant doa vl0=
ManOrs, pour Ho-guoerl'Us
eliots, on entravu; an, i6-,
rias1epeal YleaBj ;'


loire I


... a vu I la Grand'Rue, m:,r-
di martin, an grand assemble,
ment de personnel, commer(a
jacassantes donnanit ur op -
nion sur les 6glements de la
circulation, courtiers veuls d'af-
faires, commerVants qui s attar-
dent dans lea rues pour no pas
aller plus 16' s'ennuyer derriere
leurs comptoirs. Cela se passait
a I'angle de Ia rue des Casernes
el de la Grand'Rue. Le camion
allait a toute vitesse et voulait
depasser une voiture qui le pre-
c6dait et allait aussi A une trea
grande vitesse. En tournant, le
camion chavira. Les passagers
roul6rent tons par terre. lie fu-
rent quittes,A l'exception de deux
d'entre eux qui recurent quel-.
ques contusions, pour la peaur.
Le camion aux qualre fers en
1'air portait le numero 3260.

... voui que Ia congestion est
telle A I'H6tel Communal qu'elle
paralyse les inscriptions. !I y a,
de temps en temps, entire chefs
de bouquements ou entire sim-
pies Ihcleurs niemes, des dis-
cussions el des discussions (dont
le resul'at conitriue iA entaver,
qu'on le veuille ou non, la m n -
che des inscriptions. L s ch I4
de bouquement, s'il sont intel
ligents, doivent s'arrangr i ins.
crire le plus d'lect eurs possib'e
et cela ne peut artiver que 'i
l'on fail trAve aux discussions
qui s'kternisent aux poites de
'H6tel Communal.
*
... a vu un lecleur qui avail
soif, mais n'avait pas le sou. It
stationna tout pres de la bu-
votte qui se tent sous la grande
galerie du Grand H6tel de Fran-
ce. 11 so demandail comment
faire pour boire le pelit punch
don't il avail tellement soif Sou
damin il out une idee de genie.
Avisant un Mayardiste qui pas-
sait, il s'cria, avec tore gestes :
Nous mang yo jodi ya...
Nous piond totife carte yo...
Mais il lait mal to nhtb, le Ma.
yardiste ne se laissa pas faire.
Alors se grattanti la Ite, il chan-
gea do place,chieichant une bu
vette Vincentiste ou Pradelisle,
ou Nauiste, oi il pourrail es-
sayer son truck qui n'avait pas
about.
*
41
... a note ungesle elegant d'un
de nos bons amis, trop modest
pour que I'on note reme sea
iniliales. II avail perdu une four-
nee de cinq grogs lorsqu'arriva
un nouveau camarade qui de-
manda A tirer. Notre ami qui
avait la core en main tira, et
gagna.
Deux contre d- ux, dit alors
le dernier venu.
Mais l'autre sourit et murmu-
ra:
La belle blague, mon ami,
mais vous n'avez nen perdu.
Vous allez boire avec nous le
grog que j'ai p(rdu avant votre
arrivee.
Le geste ne passa pas inaper-
cu, mais, comme devant lea
elles choses, les camarades so
turent, mais le regard qu'ils
avaient pour I'ami modest qui
venait de faire ce geste qui a
Fl'air banal, mais ne I est pas du
tout, se charge de plus d'aflec.
tion, de plus de sympathie, et
de beancoup admiration.
.. a revu, hies aprts-midi, le
mympathique commerVant qui
faiseait a promenade vesperale
aur lea quais. Sa nouvelle belh
voiture stoppee contre le trot-
toir faidail 'admiration des gas-
ea qul. r ptoirenaient en criaat.
Maisia Aeypomercant r'avail pafc
l'ear de s'swugser. Avait-il trop
travaili6 aujourd'hui, o,'e,'tat
deplorable les aflaires lui don-
natit trop a r tlechir? Nora3
ELnL e, posit routes ces quo...
ltions Iprsqu'il se rendit coqpeo
que la qusais etaent video et
que, venu pour rincer eare-


gerulpleiud de chifires au spec.
Ul dm beauties coutumitres,
, c mm!aaituul s'Cl-ta ll dea
j a en avow coILn.e chaque
\ ap"Aatidi, pareili heure,,


~rr~-l ~i~"~'c~7r~a~~r~~vlp-~--~aU-~P~_~-R;II _1-~~n-----`-- ?-rl-- -- --- ----- -- I I -i -,_~T-L:-"t~r~r-F .- -%~II~-----~----T-l.1~-r -i .1 1- -- ~-~-C-*. -- ~. --


4








4
I

i



I




p. -














I


- m1


p


S* LI '



I,

..




t 4


-r


~_____ ~ ______


_ _


. f,


1







LE MATIN- 7 Aoot I


PAO6F--2
.- .-.+__ U .. .- .;-- a ,+,~ m .


En deux mots

So fire justice. T'elle est la
nous A ce touraant de I histoire
national. I
Quand on attend des Jules,
ette Justice, il nest pas de for.
me qu'on ne require. Quand on
vent se Ia rendre soi-meme, ou
so dispense de tout, on s'arme
de n'lmporte quoi, merne de
Inchete...
A une epoque ou la noblesse
d'Ame a diminue, lea sentiments
#n6reux remplaces par Ia tour-
lerie, il faut s'attendre A ce que
d'aucuns qui se dissent loyaux,
s'embasquent dans un escalier
comme tait un braconnier la
lisiere d'un bois, quand il at-
tend un lievre, et, IA, tirer A
coup sAr sur d'autres, sans autre
satistactionquecelle de se venger
ou de faire trepigner de joie des
vetillards...
Represailles, diminution des
Personnalit6s : deux places don't
souflre notre society.
Les questions de personnel
pregnant le pas sur des probl6-
mes d'interet gE6nral qui pour-
raient etre evoques de maniere
teconde dans des controversies
tout A lait polies, les Institutions
du pays sen ressentent.
SI le progress consist, comme
le croysit 'auteur du u Contrat
Social n, ifai nomme J. J. Rous-
seau, dans le retour A Ia sauva-
gerie, nous sommes singulibre-
ment on progr6s, car nousn voils
bien pres de revenir aux mosurs
des Iroquois,des Sioux et auires
peuplades int ressantes, ch, z
lesquelles on supprimait pure-
ment et implement, et sans au-
tre forme de process, les gens
d6sagreables ou genants.
Ne trouvons-nous pas, qu'il y
a IA un sympt6me grave et in-
quietant ? Des fl ches qui par-
tent sans doute des mains le-
briles, W'ouvrent-elles pas des
perspectives ranges ?
Malheureusement, c'est par
dessus le dos du proletariat que
a'echangent les detis pour des
causes qu'il ignore et des en-
jeux qui ne le concernent point;
c'est sur dos pietin6 que se livre
la bitaille de bourdes et de ca-
lonmnies. Lt dire pourtant que
cette masse ne hait pas; I'ani-
mosite nest au coeur que de
ceux qui la sacrifieut.
Une critique de principle,
meme formulee avec virulence,
m6me outree dans sa torme,
content toujours une part de
veriti et 1'indication d'une ame-
liora:ion opportune A realiser.
Le probl~me A poser devant
opinion et devant le Gouverne-
ment est et sera non seulement
d'ordre politaque, mais A la lois
social et economique, pour que
des diatribes passionnfes ou in-
t6ressees n'aient le grave incon-
venient de retarder sa solution.
Un simple coup d'oeil. A la
ville.et dans les champs, la lutte
pour l'existencel:est insoutena-
ble. Qui en est I responsible ?
Monsieur un Tel. Non pas. Car
les fautes sont communes.
Les phenomenes economiques
come I a tort bien avance
un politique Irancais sont
strangers aux disputes des par-
tis et des homes. Leurs lois
qui echappent A intelligence
d'un seul, connaissent, A detaut
de solutions rationnelles, des
remides empiriques par la mo-
bilisation des Competences et
des Energies.
Ce n'eat pas par la haine des
uns et des autres que s' eflectue-
ra le redressement de la belle
Haiti, mais par un developpe-
ment intensify et methodique de
aa torce economique.Autrement,
noun sommes appeles A voar la
miseres' installer advantage dana
nos toyers. PHILIPE BONCY
P- up BONC


Manufacture


Etranger

TNEW-YORK. 5 Aodt.- Mme
Caarles Lindbergh, qui vient de
voler nmille miles avec son marl,
aura bient6t un aeroplane. Le
Colonel ach6tera pour as femme
un biplan de la marque Bran.
ner Winkle.
Bi ILIN, 5 Aott.- Wagner,
fils du el6bre compositeur alle-
mand, eat mort d'une attaque
de pneumonia. II etait Ag6 de
61 ans.
( RIadio Press Pvews)

Comit6 Ealt.ien
de I'AlUanoe trangaiseo
Hsulltatl gaeral do coceur d e
diction lraniaise da 19 jaillet 1930
JELNES FILLES
ler group
PRIX.- ler : Melle Thr6ese
Colimon, 2eme : ex-equo Melle
Cilotte Coicou, Melle Alberte
Hobo, Melle Camille Fortund.
ACCESSlTS. ler : Melle Lu
cienne Dupuy, 2emeMelle An
droa Jo Michel, 36me ex equo :
Melle Luce Coicou et Melle De
nise Madiou, 46me Melle Erna
S'ecker.
26me group
I'RIX.- ler ex equo : Melle
Marthe Gustave et Melle Claire
Devesin, 26me ex tequo : Melle
'aula Saint Louis, Melle Anna
Preston et Melle Anna Alerte.
,.ACCESSITS.- ler Melle Geor
gwtte Serran, 2eme ex sequo :
%1elle Elvire Iameau et Melle
LWa La'orest, 3eme Melle Laura
Latortue.
GARONS
ler group
PRIX- 26me Parnel ,Marc.
ACCESSI'S- ler Felix Jn
Louis, 2eme Wolley Guercy.
26me group
110RS CONLOUlRS: Edouard
\\ lIley.
PI'Il- ler Antenor Olivier,
2emie Auguste Boisson.
ACCESSITS. ler Gerard
Ch irles t ierre. 2eme Antoine
Cordozo.
Pour cope conlorme auxi
ncles du Jury.
l.e Secr6taire-gendral adjoint.!
Philippe CANTAVE
-.- --.....


Le Monde

Marriage
'En la Cathedrale de Port-au-
Prince sera e l6br6 le 21 Aoatt
courant, A 7 heures du matm le
inariage de Mile Cleanthe Fleu-
ry avec M. J. L61io Jeannot, no-
taire.
Meilleurs compliments.
*
Institution
IMont-Carmel
La Distribution solennelle des
Prix aux el6ves de l'Institution
Mont-Carmel que dirige Mme
Christian Coicon aura lieu A
Varieties le vendredi 8 Aodt A 7
heures du matin.
11 y aura un programme des
plus iateresants.

Depart r6guller
pour J6r6mle
Le public et le commerce sont
avisos quo la goalette Flotte
Andre ,fait le traffic hebdoma-
Sdaire entree Port-au-Prince et lea
" ports du Sad.
SOn pent etre assure de la se-
curit6 et de l'exactitude du tra-
lie. .
S Energiste DESIR,
Amateur,
Port.au-Prince, le 6 Aout 1930.


Haitienne.


de Cigarettes


GEIBARA & CO

Les Ciqarettes

"Dessalini enne*

tColon'

*Republicaine'

Porl-au-Princienne
GrAce t la finesse de leur ar6me ,to at le dali
d wrai amlatw l -I .. ..


ilun e NOE
une NOUVELLE LAME


Plus de '" rasoirs qui arrachent
la barbe".. .plus de gralltage..*
avec des nouuelles lames d'acier
VINGT-HUIT ans passEs Gil-
lette changes Is proced6 de
se raser dans ie monde. Au-
jourd'hui Gillette oftreune sautre
grande contribution de comfort
aux homes qui se rasent-une
Nouvelle Lame Gillette, un Nou-
veau Rasoir Gillette.
La nouvelle lame peat servir
dans votre ancien Rasoir Gil-
lette. Mais le Nouveau Rasoir
Gillette a tant de points de su-
periorit .que n'amporte quel
home qui l'es&aye une lois
sera heureux de so debarrasser
de son fiddle instrument du
passe.
Employez ensemble la Nou-
velle Lame Gillette dans le Nou-
veau Raaoir Gillette en abolis-
sant du meme coup deux lac-
teurs deplaisants pour la barbe
et I ennui sicatil des parties de
rasoirs. Ce sont seulement deux
des avantages du nouveau ra-
soir et de la nouvelle lame.
Anterieurement A ces grands
perfectionnementsse trouveune
lascinante histoire denqu6te.
Plus de vingt sept mille hom-
mes turent nmterviewes. Dix
mdile des rasoirs furent exami.
n6s et voici la conclusion de
l'enqukte :
La cause qui fait que le rasoir
arrache laobarbe"
Dans presque tous les cas
qu'un homme se plaint que son
rasoir arrache la barbe, an exa-
men d'expert montre que son
rasoir s'est ebr6che soit en le
lavant dans la cuvette o', en
tombant sur le parquet.
Pourquoi une petite encoche--
m~me une encoche microscopi-
que arrache votre barbe ? Voica
la raison :
Les parties d'un Resoir Gil-
lette sont labriqudes avec une
grande precision. La plus petite
dent A l'une des extremites pro
voque une pression inegale sur
la lame, deviant son alignement
parfait. La lame, naturellement,
se lend sons la pression inegale.
Gillette trouve la rdponse
Vous ne pouvez pas tenir un
homme qui accepted de garantir
son rasoir en le laissant bomber.


i.E NO0 VEAl' RASOII GILLETTE, dori a 24 K dans une
belle bofte, complete avec u ne Nouvelle Lame Gillette...
Prix: I dollar.


. .. 0...tfnM r..-.W ..A -


Simple d6olaration
Je suis de ceux qui pensent I
qu'il taut l'union de tous lea
Haltiens, noirs el jaunes, jeu.
Des et vieux,si I'on veunt sa.
ver notre malbeureuse Patrie.
En cons.quence,je suis abso-
lument indifferent a routes
polemiques, qnaid surtout
elles tendraient, A jeter on
certain discredit surmes com.
patriots. .I
Je certified avoir 6t6, pe-n
dnut a gWive, chess Monsieur
J.D. Sam, en vue darriver
aux fins definies dans sa
lettre publite dans*Le;Matina
du 6 Aott courant.
Je certfie, en outre, qu'au
couns de lentretien quell j'eus
avec le president du comite
des grevistes, il m'avait dit
surtout ceci; avaot d'entrer
en rapport avec tous person-
nages oficiels, je demand
que nos condisciples soient
libmrs.
port-au-Pr nce,le 5 soot 1930
Paul TH9IODORE


Une Famille Heureuse!
Les lampes receptrices de lappareil recepleur doivent
ren plir plusieurs lonctions afin que le huat-parleur puisse
donner une audition fiddle. Vous ne pouvez vous atten-
dre 6 des resultats optimes que dana Ie can ott Is cons-
truction de touted les lampes amplificatrices H. F. et B. F.
delectrices et lampes de sortie a 6t6 entouree de loos lei
sons voulus. Ces Is"pe doiveat do plus porter le uirO
UhiUps oNam gfiati de quality.
LeU lnap. r6ceptrices Philips A courant alternitH soat
groups en -troi erins: or-
a.Merveile a Super *, et Normale s,
elles comprennent done egalement les types approprids
A vetre aDDnareil r6eentanur.


- -- ------ 2----- L-t -r-~C -L eUr: -


- ~"--- I-- -- - ----.--. ~I _ u. _.~ ___r~ _. I .~___ ___ --- --- --- ---------- -~ ~-"-"~-.~~~-`~-~~






LB MATIN-


1S


nsarace (o

SUne desiplus fortes COMPAGNIBES

CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIB


EUG. Le BOSSE & Co,
Aaents Generaux I


Solombian Steamship udi Aot res i2
do malin set a change A la
6 m p lny do New-oakUsth6drale one messe de re-
c a'i ny.lc ll. qnlem en memoire de
a steamerB lo.ola. venant. directement de New-Yoikj me le Windsor 7er o01O
attendo a Portso Prince le 8 asot 'do courant. 11 partira s parents et amis y on
S e lour poor lep ports deo a Colombie, pregnant Port Prince. le 4 A ,i 1930

Le steamer I 4 Rch Alle"as.
Lo steamer nMartilnl.nt ,,.. VA NeTw, Yor, via l.s ports


do Nord eat attend le dlrnoche 10 do courant. II parliram
le mame jour Petit GoAve, MiragoAne, J6rmie. Cayes et
Jacmnel en route poor New- York via les ports intermediaires
bdhtiens, prenant trdt et passagers.
Port-au-Prince, le 6 Aout 1930.
Colombian Steamship Company lc.
GEBARA & Co, Agents.


Metals Development

Limited
CONVOCATION
Mr B. Diamond, Representaot de la Compagnie, de pas-
ole poor qaelques lour. A Port-au Prince, so tent las dispo
t1uon des actionnoairs en vue de leur fournir des reoseigne-
inots et propositions an sujet des aflaires de la Compagair.
Le vord 8 hreas 1/2 a. m. A 5 hres p. m. au bureau de
Mr Joe WOOLLEY, Angle des Rues Fort-Per et Amricaine.

SEA-SIDE-INN
Cafe H6tel -LRestaurant
Cat 6tahisumneat retirement restaur6 par la nouvelle
D, irection,'voas offre 'endroit le plus select ot vous trou-
T5eres les maelleares bqisoos A des prix deflants toute con
currency. Souper dansant tous lea samedis soir.
T46pho ei 28?


A occasion de i anuiver-
saire de la Constitution Alte-
nmande, Ie Charge d'Aflaires
a i. do Reich Allemand et I"e
Edmund Helmeke recevront.
en leur residence, le lundi
11 AoAt courant de 11 hres
a m. 1 b. p.m.
INSTALLUTIONS ICThISM b
Poor ,lea Installations lec
triques, lea moteurs,.potur lea
reparations des ventilateurs,
dea trigidaires. des feron
repauer. Adressez vous A :
S VICTOR CASTEL .
I.ngnieur Electrici ,
qui a A on actit vigt an
comme employ Aa (.;ompa-
nie d'Eclair-ae Electrique.
Rue des Miracles
A c6'6 du Syopicat des Agents
;de Change.
I ---e ------ --- *
Mot d'ordre
AK100
Point d raIlUse nt
La G.uinod6e


Assurez-vous centre accident
. la a General Accident .ire A
LUe Asuarance Corporation li-
mited a.-!Wve F. B.rliaI
Agbet GenEral Door u


Anmle D6bilit6
Convalescence
r FMW -. Paludlsme


LAIARRAQUE
TONSQU.E

ii- !:


AVIS
,Le porcean situ6 A IAvenne
L. Bazelis ( Rue W ), a 100
m6lres environ on nord de
Is Chapelle deSt l.ouis'n' i
do France, eat en tr6i mau-
vais etMt.
Un iutre Pout vua tie in
ceisammcnt construct A sa
place.
En attendant, le public est
avisa que l6 circulation des
votonres est interdite sur ce
Pont,qui srra barn a partir
de ce jour. ce, afin, d'-viter
tout accident.
Port-au-Prince,Ie4 Aodt 1930
Direction Generale des i a.
vaux Publics.


6106

Soulage des maux de t6te
et de la n6vralgie en 30 mi-
nutes. Arrdte on troid Ie pre-
mier jour et le malaria en 3
jours.
666 en tablettes aussi.


VarJits
CE SOIR
A 5 bhi.: Matine :
Les Mysteres
de New- York


L\ PIl t:l wGUEUo:
NC CeS TE C E" S kVO';


S U EUIES 11 agil ('oncement sur
A 8 EUJIAES pores de Itele laon qu'ii lat
SSolr Taldy rieux qne n/oqr. uesIt i~a
Le Bai" ser comfiniisoni de( swoii pour
LeJU ual. ise, lapeuii.11 li.s)iil Ionic tract
S 1 1 de s/'hale/ c' ,i' hicla pe(mi (d lre
M ortel tendre el ,on,.
Entre : 1 G.;.Loge : 2 G. -, *EXE, ENTO
1eo: I .le.i dt la pe&mI
' P'odtit uiI" mousse epaisse
excellence.
*LE41NS PAPTICULIERIS 11 adoucil ci enlve' les ru-
a l'uaslitali MIura Chaeet gosilts el lonifie Ic cuir che-
L'lnstitution Marat Chenct uelu. I aide donc donnera, durant les vacances, 'etal de la sanhl.
-- Ao0t et Septembre. En venle che:ztous les dro
des lemons particuli6res aux auisle.PourO.30cts seulement.
elves en retard, ou a ceux 11 et est e.p,;die;des reception
qui veulent poursuivre leurs du )rix.
ltudes. xelento, M*diae Company
S'adresser A I'lnsti utionl Allanta, Georgia l.S. A.
Marat Chenet, Chemin des Agents (demnand,s pour tous
Dalles, 810 ; t6l6phone: 3153. pays.
Ecrive: pour renseignements.


Lotorie Populairo
An Profit des (Envres
De I'Amicale des Instiluteurs
et des.Institutrices.
Billet 1 Gourde.
Gros Lot 1,000 Gourdes.


kD esdesEnfntes
n Sant Mieux Traites
x7E rxteriu recent
Arretez-les en une
nuit.Ne"droguez'
., L i^ pas; frictionnest &
\ here du coucher

Pour 7ut Refroldismenwt


sr...ag. ee
EplsOement m jovrmusj
Mlnc<.: -i Insomnies
OWN*


D6prIm6ls Impulsstant
e mmr manque. re, ri
LILIXMR ZIDAL
*1 v..ui rcdonncrunesnrtc i el ritr atii Pir
lut. la ilrUlic ncrvest -fra ruM .1tauict, vom
I lv. .ndr: I ort u..Itw .vo.o)e r /r#n0ere.
u.ml n a* t t, *e 41s ..I1..t1,1 sill
* I'\ .2 1I ;T ) %NsTI.lT' I'l II* S


I rn~---~
5


I
E


fompagnie 9nnrale
Trasatlantique
Le steamer(nAntilles alien-
du A Jacmel marcredi 6 aout,
partira le meme pour La
Guadeloupe et la Martinique,
via Sto-Domingo et San Juan
de P. R. pregnant Iret et pas-
sagers pour le HAvre, en
transbordement A Fort de
France.
S.Port.au Prince, le ler Aout
930.
E. ROBELr1N & Co, Agents.
xzamona de sortil
C'est demain matin A 8 hrs
que commenceront A IEcole
des Sciences Appliqudes les
-eiamens do sortie des 616ves
de la troisi6me ann6e de cet
important 6tablissement.
Neuf candidates soe pr6se.n
tMeot dM t 1e jury.


GARAGE CENTRAL
Ludovic CHENET, Prop.
GR INO'RIE ORT-AU-PRINCE, ( HAMTI )

SPfCIALITES.:
Rodaaes desSoupapes

DECLAMINAGE des SOU-
PAPES L'ELECTRICI FE
PAR LE SYSTEM
BLACK &, DECKER -
Lavage des Autos par u ie Pompe electriquc BRUNNE
A 350 livres de pression d'eau et d'air.


I Quel plaisir!


Toutes les Polices
DELA


comprenenine I Protection centre la

Foudre an um entation de taux


EugL eBos seCo


Agents Generauxl


pouvoir taire


n quelques minutes...
Venez voir ces jolis appreils aiusi que les REFfUGlE-
RATEUAS. BE' HAUDSet FERS A REPASSER de la
GENERAL ELECTRIC A la


INSTITIT TIPPEENHAUR
Cours d'IEt6
Legons.';:articull6res4
CommenceDt le Lundi
AOUT de 8 hres A 11 h. a.m*
Specialisles pour .chaque course
,.Les leaves en regard ralttra.
pent le temps et rdussissent
tou jours.
Leas aures yagioe d d lemirs
at .nisenl plus vite,
L'excellence de la M6thode
eat un fait :
Depuis qualie aus,toujourp
aucces complete.
En Rhetorique 13 presen-
tes cetlte annce, 13 success.
c1537 Rqee Lamarre.
1 t616phone289f.
Un visited A
LA PETITE IMA MOi
,A1063, Rue du Centre.
ous~prouvera e plaisir ;
statuettes de Ste Th6r&se dd
Entant Jesus, petits tablaesx
varies,tout sncadrft, bracelet
chainesj, broches,, bnitianr
encriers, oriflammes, lrma,
et d'autres articles conceerant
Ia Petite Sainte.

Pour un prompt r6glemefn
de vos aflaires adreussevoo
A Me Emmaduel THEARD.
Petit GoivT,


4 *fr


11


0O-


U

I








I


sa cuisine


LM -21


-


~l~r.U I r~'i~asl w I -


- -- -- -- --------


-6


------ u--. -- --~r ----- ~..---- ~. --- ----


Imr-, - - im-oio


V -to


I








S--- Jetudi

7 Aoi l 1930


SLe Mahn
4 PAGEs


41


.24eu. a,'iNK N' 6762


I ort-aa-Vrunce
T66plhone : 2242


UR(



Rhumatismcn
N6vralgles
Gravelle
Arterlo-Sclerose
Ob6sit6

(;< il'i' ii.tI" "^


ttablt-emt .nts CIIA I F L jN
I b. u xp \ .i I'' 1-
et io'jt phaiiy. ',,"
15 n


ONAL


-, ,-
w n *
* q,1 ,,,,, ,, .,: , fI h l I.I', ; ,
; ., ,, ) ,; '' " , .,. ': 1 ,* .ll( f l ,-


et 3ea C-cr:"

"' L.d .
S. > .I'. .
I ,a. .c^,:i:t .r-s. artistt



I li .. ImA'. a
(;' -t u I . I a t
1 '1, 1 .,' I .1*i I. I ;' l
i ,' n l'ii'. g I "" P' ,
r[/,. .|ll > t .; : I.i ** *I l 5'"" it


f


BI Il Sa6rl he

Le Produit des Distilleries de la HASCO.
CE RHUM est le r6sulti I de la termentation et de la distillation, d'apres les proc6d6s les
plus modernes, scientifiques el saniilaires, sous la surveillance de techuiciens de valeur, des
Wirops extracts de cannesmtiircs a points. qui ne proviennent pas d'une seule region, mais de
routes les regions de la plain du (;ulde Sac et de la plain de L0ogAne non seulement der
plantations de la Hasco, nmais atissi de nombreux propritlaires, grands et petits.Ce MELANGE
des meilleures cannes de ces deux planes. comprenaut les plus lameux terroirs, donne au
Rhum Sarthe un bouquet el un parlum incomnparables. LA HASCO est la seule entrepri.e
en Ha11i capable de realiser pareil melange de cannes. Aucure autre distillerie non plus, oe
peut se vanter de poss6der \ n stock si considerable de rhum, emmtrsiain6 dans des foodres
ofn il vieillit bien des anndes avant d'aller A la consommation. C'est t iui done au Rhum
Sarthe son velol'I et son ar,:ne loujours pareils.
GOUTI'EZ ET COMPARE
C'est le triomphe d'une grande entreprise'agiicole et industriellelqui afait ses preuves ct
dlon le sort reste irr6vocableirent lie au progres et A la prosp1rite du pays.
Trols Grandes Marques I a bouteilie Le ftacon de poche Le gallon A emporter
CA(HET OR (Gold Seal) f.des 7.5C -- -- Gdea 30.00
c ROUGE (Red Seal) Gdes 6.00 Gdes 3,75 Gdes 20,00
a BLEU (Blue Seal) 2,50 a 2,00 Gds 10,00
D6bitants et D6taillants, demandez les prix de gros A la laison
R. T. AUGUSTE, Port-au-Prince.


Vous y


alley & louer
lRue Lourtse.
S'a (I rt sser a
M. Ch N. CAETJI-NS

R6tel Restaurant
Dirin par
Mme Em. TfiHABD
Petit GoAve.


0-'-.. -.--.


I.- -.-44


verrez votre avanlace.
-- 1

ALUMINUM LINE
Departs directs de Nt w-Orleans et de Mobile
pour les ports Haitiens.
Un steamer laissera New-Orl6ans le 16 Aodt courant, el
Mobile le 18 directement pour Port au-Prince MiragoA e,t
et les ports du Sud.
Port-au-Prince, le 3 \oAl 1930 |
A. de MATTEIS & Co, Agents G6ndranz


Panama Railroad Steamship Line
Service de fre et de pasasqers en fie
NEW-YORK CITY- .-Y. CfUtlRuo%, 4lMALZONE Ot tls P j S Je lt COTr
R C OUEST de oAMeMQUE da S10).
S ias rapide et le plusditect service de traspartade passa4ersot I I tIr. entree Ifai
e ports Europ6ens via New-Yord et 1*fi, Canal Zoe., Isth.ueo de PaM@
Voiciin listed do nos a satsakoz 16'Iatspata oe "Enipe
GsW. SHELDON A Co- 17 Jases sh v UWWOO. EesJa
#ss, -* 1 A W N pm-k Is hrI&*e :
ENGLAND,.! SCTLAN. 0 RAPNCE.
Messrs 0. W. SHELDON & Co,
17 zJames Street, Liverpool0 sgland
--I France, Meassrs G. W. Sheldon &-Co. are represented by'the following Arms


GLILATLY Hmanzv & Co
21 Rue de la Rdpublique.
Marseilles.
HERNU PBRON & C', Ltd t
53 Qual George V.
Havre.
HERNU PERON & Co., Ltd.
Rne dAn lonlin ,A Vanear


i


HaRna PaRno & C' Ltd.
95 Rue des Mara s,
Parii.
HERNU PERao & Co L'd.,
Pue de la Tranquillit,
Duakerque.
HRRNU PERON & Co Ltd.,


Boulogne sur Mer. 9 hue Roy,
Messrs E. A. BENDIX & Co Bordeaux.
21 Allengade, Copenhagen. GENOE, ITALY.
Messrs HENRY CoB & CLERICI,
OSLO, NORWty.P S.
International Pms S.MATTEO,No 15Genoa
, Speditionsmelkap Oslo. COTT tMR ,SWEDEN.
,.TLANTIC f8EiGHT CORP'N Nordisk Exprl..
Balliohaus, Hamburg 1.
Germany. Messrs ATLAric FREin L
Messas ATLANTIC FREIGHT M CORP'N.
CORPORATION Kon Em'nap!ein 3,
Germany I JRotterdam Holland
Messrs ATLANTIC FREINGHT TE H & O
CORP'N., Mcss's STEIMANN & CO
24 Quai Jordaens,
Antwerp,Belgium


* AOSU ROUGas
PAn L HENRY DURAND
En vented au journal La Prese.,
chez Marc Iys et & I'agenee de
Vente Hasco. Prix :3 gooMies.


Lisez ceci:
* de famille !de? Jem lies
Jeusc gems I '
Prot6gez vos boorsesi On.
poolt vous confectioners A boa
march : Robes, chapeaux de
iU.. de soie. chemises. ea-


eoi~a, etc.- Coupe moderne
et solgee. No 1016, Grand'
nRe. .

KARRY R KINrBT


Announce A sea Clients e
Amis qu'il a translfr6 son ate
hlier de Vulcanisation et sol
Installation de Soudure Elec
tIC ,t a A 1319 rand'Rue.


*~ c-~rr~rur -- -.m- _-C11


4.RR
I *


Les NOUVEAUX PNEUS MILLER a Geared to the
Road ( Moulds hi la Route ) soot GAR4NTIS de durer
p'us que tout aulre Pneu de prize A#al travail6o aux
mrnmnes conditions el soni MEII-IEURS que les autres
Pne sa aussi esa darniers perItTrtiqnaements suivants


-- I


lo) L-''inde du pneu qui vient en contact avec la roatel set fabnquae de
meine torme que la :rute et s'adapte parlaitement et umlwet .mbest 6 elle.-
Que ce soiL des poids boords ou legers, l'enti6re lars~ .|ea est ser la
route, de orte quo son atare Luunitorme el par cshquoti tap In.s. Done
l'usure ingalqe t pa~r adroios m.iie in tallta i cstlse k itque d
sure do pa. i ,
2o) La bande et les parois sontd'an stale piAce. La bande va aulour dU pOeu, toUs leg
centres ou se produisaien les tentes et les fl6chissements sont 61imin6s et c'elt ale pour tou-
jouRs la peur de tendre les jointures.
't.) La construction est failed A Cor.le Uniteorm qai assure one fl aibilit amullorme sur
tontei lea pirtip.e ce qui complete un pneu partailtemet 4quilibr6. Ce p ts eat tfbriqu6 pour
r6sister anu heurts des bordures des trottoirs et des ornires et pe remet des sseousisnA. sa
torme naturelle avec Iaction rapide et vive do vrsi caoutchouc, laisqant Is bqfM, lea c6tuie
talon et la carcasse de la Corde unifirse intact et de.toute s rett. Ainsi Aoue I cause eacom
mune de I'asure inerne est aussi limin e*

Deoositaire: J. KARAYANY
ANGLE GRANDYRUE & RIRE IU


t


t I


BAR TERMINUS
Flace Dessalines
'Cafe chic, Restaura
de premier choix 'ou l'o


trouve


a toute heure


consommations les plus
licates.
Sandwiches sans Dareils.


BBire


la pressing .


S. PRIE-CAT-LAN
Si vous avez quelques heures de loisir, legsoir, et q
vous d6sires les passer agr6ablement alleys au -.
Pr6-Cat-Tlan
oA vous trouveres, lasplus.belle Mile de bal, la musique
meilleare ex6cat6e par an orthophonic dernier cri et a
lesboissons les plus fratch6s et les plus pures.
champagne, biere allemande ou national, liqueurs de b
tes sortes.

Hamburg-America-Line
Le bateau ( Georgia, ivenaut dek Kingston, eMt attes
ici vers le 8 crt.. partant pour I'Europe via les portse.
Nordprenant du fret.
Le navir a .xmassisc, venaot I'Europe, sue-lei vera le 1
crt., en route pour Kingston, Sto-Domingo at Cuba, preai
h6dt et passagers.
REINBOLD & Co., Agents.,

BIIERE *NATIONALER
DE IA .
Brasserie Nationa!
Se vend partout Or 0,Tr0I
verre malqre sa quality s,
perieure.
Protenez votre poc e

volic stinte en la buva
touiour. ,


't" V '1w
. - m6& S


-~--*~-- Ir.__-__ __ ___ ~ ___~_ ______ __ ~ ~ __ __~__~__~~~________ _U-~PL ~--~-T1-~-~------ ~-1?__P-C-L~6-F1~.~7~ ~~___


1111


LT91~ ------ a~n Isnrrrrt; fs~-- r- I rr- rr ~


e4


tL.


I
(
]


i


." 9


Aw'-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs