PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04895
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 08-06-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04895

Full Text
-dFmid 6 .. .- -


-~o


went Maglote

Sift1AMRICtnM .

.1L3PHON3 M1


1.-il


* ~
a


,~


*
iI...


Ne eEl hl a'Eleer jisq
I'emaste baeme, I. rlemaiate
alle, et le dillaaatl, de 1-ab..
wrIqa In.A lei.
0 LI1 R1


'V


I -. i. ( .


_Ii .


A CTU. AL ITE'
AMA a '- ? '. i .. 1.A


M -i ewm afes
800 lioswnamUm iad
U~a t-ji-^B akllkIal~ -- ia2M~


a toott la j i teue e quoe nousivons
voudra, -- to q st t tljos pi16 avec emphase
4 note peanst,- r o depdcte I oadamential.
reconnaltre qs cele Par c l, des adversires
tuition enist l s uoutest nous tire passer ou
que e'est elle qui rgi t ben. pour are hostiles.aux
idroit politique, qui, par- 61ections, o bien pour pour-
ment dans lea cir- suisve des fins traog6res A
aces (que nos trnver- I'ot6 r6 general L'wne et ran-
conditionoe Ie soit des tre accusations font faues&
s que noes allons No ns avons dj dit noire v
riable pensde, uons la r Ip6-
itos I'incriminoiS volon- tows pour one deraire fosa.
lorsqu'elle noes gAae. t)nsun circoutance qui
savons l'ipvoquer r49 lntremsw a proloodz ment la
a determination lorl e vi astietale ,t pour uenin.
paralt servir bpotre traoo maDiteste a notre
Jusqu'A nouvet order Cob ila noes aurious
,Irou de force, ous de- vooal que otre Tribunal sa.
s c c sO r a"16in pata e repoar t -
rvist ave le, pnia qul ta i revisSe0e4per
com promettre rgo et t t avec se opeple learis-
iaer des te td t do 1attaStKUa ~ aei s
tnus ac~compiMa. a.. ayid lmdgnm t l .chrt.!
@at uoiqaemeti 6 m Slfpaw too 1as Ites oewL
iqui noueao spih do acuti.S.miso acrificed'anes
l'observano. de art diei d oMn ioantalloanle
de cette o A di d doe ass at
xe I'6poee fat, coidratioas et son verdict
ttre l date prbetOdge dela I prochline grUa-
a 16gislative. de consultation.
l'opinion d'ase chan-. SI, au contrtire, il estime
e6trang6re,-la v nta gall va do notre ordre pu-
rs q ous lmpot blUe Em pe Passer outre
Coast tution, soilt qoe' au de la Constitution ,
POVOIs' Umetlro: 4 W" Ider pins respectable.
nas oeuvre importance 4ue fs i*t R ts d e polti.-
reconstitulion de r 6 ciealhJe4aira tout aussi blend
publics, so. Ites -t- 0a preda rcleommeat ,
pas molns attaches A ss mna lits. .
civUl k 4&4 fsht .
oduate a l Ao'n ils de wh
tres que nous ont pear.



Precision troublantes

appotees par un abonne

Monsieur le Directeur, | C'est que Ia Constitution


Bien quoedi question de;
ajorit6,absole onu relate
le semble sufisammentjd
>ttue, je pre."q a liberty
anser que ea 'que je veo


ile de 1849 et la loi
lie de la me ana6e
escrit cotte maJorit6


KOLYNOS vous nettele lea dents,
la gencive, la boube toute en-
Stre. So aousue et par-
fsumse dieout la pe dtruit
SI bactequl ca t lacaarCe et
end vars dclatimtei de beauty
"- 0Kynoeet rmrquez la
sumeraon de fratcheor .li voue
nmte- do la boucs e Ua conti.

CROtE DMrIfRICE

KOLYNOS I
0-


L


Khum


ALIX ROY

28 annecs de success.


OC qui 'a a aft6 fait
.e quA U* poeut ,6 d6pal6.l
Ia oChampqane


* D
\


F. SIJOURNEI


Prhpar&daus des'conditions'rigoureuses
D'ASEPSIE
Preparation et Vente
PHARMACIE F. SEMOURNE
Angle des Ruesoux et do Centre.


nat:
un
lo
Sapp
cas


ns
leel
Go


dir
kleot
ira
ral
soei
Ctera
lo1


Sdela l ettr6.el <<, av aetcs
Wtitutoa?)deorla t Piatle tereIom ple
Blue, doit tare ailt eam i w U
concerme la dAmostra. aire ea ce
tite p le lArM, et tseel ti
tes no$ lais ocra to.!t S' 1tads
6riures oktpruent ud
orite commie mode drc61-0Ce4dAt. aprto
I. w taM stOelftet A


rellement rinconstitu- Cas~ et Parttouller du
oalit6 de Iartic e de la a rednt d'alUI
ectorale aotuelle.iq
&is 1arret 4u tribunal
re ne visait quo de Devant Iattitude prise par Ie
despces ; ce tribunal Jourial .le- NOUVELL'STE ., ie
ant pas pouvoir de lAgi- Pretidet de lad Rpublique
; et I'article 32 de la croit devoir informer que ee
nation prescrivat que oi o I rA est 'otgsoe ni otficiel
1j"--i---p- - ^ jl afileeux do Gonvernement
46,uona doivent avoir ie B*oias6 e confident des
que conformmetnt dla o intimes du heft de
iat cela indique qu'dl to Etat.
pour que de nouvelles En consequeqe, it disavoue
lions puissent avoir lieu tgooriquementrarticletendan.
i les circonscriptions in-. enx para dans eU Numdro do
Wes, que la loi 6lecto- Aoftt 190 da Journal a Le
soit modifiee dans le NoUVELLISTE j c4mme n'Atant ni
de I'arnt du tribunal de !e resultat d'un! conversation to-
ii. l Dune avec le PrsHlent EUGe.NE
tle modification impor- m ts dni lpressii des senti
d'autaut plus que, le bal- Prtsirent dela RApubli-
ge ant a nt accompagn- que tient renouveler publique.
it oblig6 dumode de l meet sa conflance aux hounntes
orit6 absoluela modl- et dignes -bioyens qti cope.c
0i envisage devra porter sent son cabinet t qu'il vent
pment sur cc point. d'ailleursde prier, une nouvelle
le devra encore port ois, de lti sonhlnuer leurs io-
vole de c6onsquence,s ot* y s sinc6res et divous sr.r-
dis itions de lIa lo oovices.
S-- L tonlectionMu Fait an Palaism National, ce
bumreax de receniementiL ... i-"'
SV1 delt A ce moinoelet -- --r-ut---...
4.ts d e s -

if SOas as me eAstdore L cte,


r street S--e-e sae et' des blesi.a ,
*f diusl. -0a t6a repectivement doe
He trom Mea OaveuraTi Ast 6 de 56.321 s chire'as
directt Ar, Wa observa n la Grande-retaps
sd' iSireamusu- 88* U6 te6s et 1OU.917
iMr < de I guerre sad-
rJ- "-t los poertea totals en ltos
SWI WtaO"rp At k6 d &.774.Pendant it. m6-
re2on taesu dor lm c lope do tesut, i I'o so base
oomHtfB-Wi~i^ ^^l^ ^^-H^-~^ altB|^ BBB|fW


MIRCREDI 6 ABOUT 19


W],


cidents dans les ruee Ce qui re.
vient A dire q ron amrt main-
tenant plus d daong.,das ee
vills an ea temps do
paix que nen eouraient le sol-
data brtanniques,naguere quand
ilts esposaient ax bel es des

d dM r da noie hbAoaiotem
afl t


r


Propos



C&iet diirnge,7me dit ce conr
nausseur, c esf mme du sarihi
16o, j'ituas preuenu contie le
Rham Sarthe, comme je sul
drailleurs pruvenu contre tout ce
qui ddrange mes habitudes.
tin jour pourtant fen bus un
verre pour fire plaisir d un
aml, et depuis, parole, fe ne bois
que cc Rhum-Id...
II a du bouquet,; il a du ve-
lours, it a de la ieillesse natu-
relic. Entre nous, mon cher, it
n'y a que Ie Rhum Sarthe Ca-
chet dor. Les autres sont des
Sarth6lites.


olzanute oouum unistoe
espagnaol ar6t6*l
*a rrano*
PIRIS, 30 Juillet.- Soizante
sanorchistes, presque toun des
6trangers,; ont 6t6 arr6t6s au-
S~p**r I. p*.1 e amr. It
rives de la Seine pr6s de Vilk-
neove Saint Georges.
Ila assistaient A la reunion
d'une association connue sous le
now de a Fideration de langue
tspagnole qui d'apr6s la po-
lice s'occupe plus de propagan-
de subversive en Espagne quo
de questions linguistiques.
L ne escouade special de ia
pr6tectare de police avait t616
charge$ de la surveillance de las
reunion. Cinq des individus ar-
retis avaient d6jA 6t6 expulses
de France et 6taient revenues il-
legalement.
La police a saisi une grande
quantity de littirature anarchis-
to et aurait des preuves que la
reunion avait come objet reel
de choisir des delegues pour
envoyer en Espagne afln d'y pro
voquer des d6sordres.Bon now-
bre d'entre lea individus arr6t6s
serout expuls6s.



Profession

de foi
b L'union de Ia lamille haltienne
aiapourda Drspeau,dans I'Ordre,
Ia Paix, le Travail, c'est-a dire
dans le benheur: tel est mon
ideal politique.
Mes moyens pour contribuer
6 le r6aliser sont la droiture, la
Im'odraliov, l'esprit de justice
et an devouement absolu A I'ceu-
vre commune.
Mes electeurs savent cc quo
j'ai tait pour education classi-
que et prolessionnelle, donnant
moi-meme, I'exemple par on
laileur continuel, rnalisant une
sivr e assez remarquable pour
torcer l'admiration meme des
adversaires, une oeuvre qui cr6e
rIinulation, forrant lea autres A
mprcher dans la voie qui doit
easurer la prospiritN des families
et de la Pattie.
"Pendant 45 ans, j'ai travaill6
au grand soleil, ma gre la r6sis-
tance de plusieurs, malgr6 lop-
pqsition manifesle de nos gou-
| vrnements, dans le champ de
l'enseignement et de la pr dica-
tion evangelique; ie n'ai laiss6
que de bons souvenirs et un
nom sans tache A fadministra-
tion des Finances et au Corps
IAgislatit que j'ai eu I'honneur
de presider plusieurs fois.
Je ne snis done pas un hornm-
me tout neuf; I elite me connalt,
la masse sme connalt. Un long
passe doe Arvices me recom-
annde et me sort de garant.


Assurez-vous contre aocdeai
Jla 4KineraI A tcciltni ire t
Life Asusr0nce (orloraion Li-

hpat ealpour aaaiu


II


--


___ --.~c__ I __


0 *1


-d



a'r
* *- a



,is





'.,0
I I I< .*


* f *


... a vu avec quel souci d,
plaire A tos., Ia nouvelle direc
lion de Bailey's Bea h a orge
nise les recreationmb otle Plage.
C'est tin plaisir de fai e d'agr.a-
bles promenades on cannot t de
jouirde tons 1(s avantg a de
cette charmante station. oTRte
(ELu. a vu la joie de cenx qui s'y
trouvaient dimanche dernier et
qui oat pris engagement d'y
retourner souvent.

... a vu, dimsnche soir, quel-
ques couples, ils etaient exact*
ment quatre, dans dtux auto-
mobiles. s'arreter A la Guinan-
dee. LI ils firent apieler Ie gar-
con qui d'ailleurs est "une femme
et se fireut servir quelquesbon-
teilles d'A. K. 100 au sit et A
I Elesca. La chose leur part si
agrable qu'ils fireni un tour et
revinreat encore A 'a Guinaudde
et se firent A nouveau servir.
C'est un succes el I'auleur de la
aLecon de Vaudoui ale droit
d'en eire fler...
... a vu, avant-hier matin,sous
la galerie de la Poste, un cour-
tier qui rellechissait amerement.
On lui avail donn6 trois aflair s
et depuis plus de huit jours il les
travaillait consciencieusement
et aucune d'elles n etait en vole
de reussir. 11 se grattail la 1tte.
iaisait turner entire ses doig.s
son chapeau, puis, plus d(cou
rage 6uavant reprensit sa pro-
menae au Bord-de-Mer. Ceux
qui passaienit Ace moment-IA pou.
vaient I'entendre qui se disait:
Comment puis-je sens6.
ment, en presence d'une tell
situation, saler offrir une mai-
son a quelqu'un ?...
... a vu, lundi soir, au Champ-
de-Mars, un promeneur qui avait
Iair de s'ennuyer rudement. 11
allait el venait sur le troltoir,
s'arrelait, reprenait sa marclie,
s'asseyait sur un banc,selevailt,
regardait le ciel, puis se remet-
tailt A marcher en murmurant
des mots incomprehensibles.
Soudain, il s'arr6ta pris d'un
group de jeunes qui causaient
entre eux. Aussit6t, il entra dans
la conversation. 11 parla de lit-
t6rature, des glands hommesde
le:tres, des genms Iranpais: Vol-
taire, Hugo. A. France; puis il
aborda 'histoire de France : il
raconta la vie de Bonaparte, les
mots spiriluels qu'il avail dils,
etc. De I'histo.re, il pass A la
medecine : Honneur, dil-il, A
Charcot,A ce bienfaiteur de 'hu-
manit, qui guerit les neuras-
theniques t...
Et le pauvre home rest
ainsi A discourir jusqu'au mo-
ment ou, des Casernes, monia
le couvre-leu...
... a vu, lundi 0.oir, sur le ga-
zon humide de Pelion-Ville dt ux
couples qui cau.saiint reveuse-
ment. Ils elaicrn les seuls sur la
Place de tedlc sorts qu'ils pa-
raissaient de riches propri6tai-
res admirant la splendour de
leurs jardins qui as prolonge-
raient jusques A Ihorizon.
... a vu, dimanche soir,devant
Vari6t6s, une trds olie dame
qui n avait pas I'air e badiner.
Ells tait venue chercher ou
son ami on son fils, en admet-
tant que ce ils soit un goase.
eer fwribarde.ella distal aujei..
n 11333e *affDcCe A po'iier
lea carton :
Appelez-le moi, je vous en
prie et dites-lui que je nai pam
de temps A perdre.
Et elle tripidait de colre,
marchait tout Je long du trot*
loir. Nors (EIL, apple 6 per s
autre spectacle,porta ese .de
ailleurs et no sat pas qui
a femsme 6tait venue chocr
avec taut de tureur, son lg. on
mon ami.
A - . . - _


;. ..




E-------------------------1-"


PAGE-2


!. ,


[

F, **


I's nationialistes evgypliens
ailuplei ino programme
de non cooi ralioi
LE CAIRE, 31 juillet Lep
Waldistes 6gypthens, emprun-
tant les moyens emnployes aux
Indes par (andhi ,ontld0clari
an programme de non-coope-
ration~contre le gouvernemeni.
!La champagne comiencera
par le non-payemnent des taxes.
Nahas pacha,ancien president
durConseli,a annonc6 lui-mnme
.ce programme apres une saan-
ce secrete du Parlementau club
Saadiste. .e.
Lejroi, Fouad et le premier
ministre Sidky avaient -interdit
cette seance ; les .d6putes out
approuv6 uneep6lition deman-
dant au roi de convoquer one
session sp6cialeodu. .Parlement.


Des ballet del pisitleli galeowes
UIBERLIN, 3ljiuillet.-Un nou-
vYau pistolet au gazw tera
parties dordnavant de l'arme.
ment de la police prussienne, a
la suite d essais laits r6cem-
meat.
L'atine tire, d.-oa., Aue b aitr
qui dLegage utie tipe .td g .z
irritant pour lc I UCenlloUdtii4
misqueuses de sorte que la
vAcua .e :perd connaimauce.sanb
Cependant soutlrr d'autre mal,


M. do Villanueva
eat retrouv6
Paris, 31 juillet.- M. Lauria-
nio Carlo de Villanueva, fonc-
tionnaire de le succursale dte
Paris de la National City Bank
de New-York, qui avait dispa-
ru a 6te trouv6 hier, A Ia 6.
gion 6trangere espagnole dans
le Kill Marocain.
Villanueva, pr6cddemmentlat-
lach6 commercial de la 16gation
du Ventzueia A Paris avait dis
paru le 7 juillet.* Son absence
avait 1Wtt signaleele 17 juillet,
lorsqu'on I'accusa de s'tre ap-
propri6 500.000 dollars de fonds
appartenant A ses amis.
Le jeune.banquier, qui est
marti et a un en ant, avait 6crit
des lelrt sa ses amis qu'il allait
se suicide.
lDeux amis, M. Henri Goutiu-
noer et M. de Montbrison, d6-I
couvrirent out il 6tait. M. Coutu-
rier se rendit an Maroc espa-
guol pour liuviltr A revenir et
r6poudre A Iaccusation.
Le banquier consentit A le fai-
re A condition quo le gonverne-
Inent espagnol consented an-
ualer son eugagemeit.
Le uministre des affairesWtran-
;ec, s a ete prie tuer apres-midi
pour oblenir de 1 Elspage de
|pteumeitie le retour do Villa-
alueva a PaMr .. -.


LI MAIIN- 6 Aott UW3


ARC-EN-CIEL
909-
VI


Lettre Ouverte
A DAVID JEANHOT
SQue voulez-vous, mes freres ?
4 Vous dosirez voir le reflet de
vos visages ? Voild de reau claire,
regarded: combien vous dtes laids.*
SSALim AUN
Traduit de l'arabe.

Mon cher Jeannot, laisaient le reproche A Borno.
on cr J ce President,.qui, dit-on, s'en
Vous 6tes la source limpide, servait pour dtlendre sa vie
le miroir de la comparaison. mortellea,contreo, lepoignard
Dans cette posture, pourquoi en d'un,Casirio l... ...
cheminant, les repels du terra in
vous ont-As condnit A dautres C ependantmonchr Jean-
ruisseaux, calcaireux et impo.- ul, tout l pays enter, qu
tables qua. adult.rent la boisson vous a Porte o m Ae tribt
hyginaque, la boisson de vie d'ad ration, v o u a laisasai
que maintenant le voyageur.va mourir demisres et de claim si
quoe a .i..... I la noi on vous, cette toi de
boire avec~ dulnce ,... notre race ne comportail en elle
* le principe de vie et ne disait
S4... Un souvenir d'amour et ae pas ce qua repr6sente cette r6.-
reconnaissuuce me revient en siatance negre qui sait tenir
vous regardant de plus pr6s.Me, pour gagner la bataille I...
nerfs qui vibrent comme pou *I
une danse d'hysterie sont agiks
par cette cliain e de 'honneui Je ne fais aucune critique de
cettechained'honntetletde cot vos prklkrences et le n'entends
rage A laquelle toute la vie, Lu- pas non plus flageller votre at.-
xembour Cauvin, ,ierre FredI r6nitd, votre chart et votre in-
rique etl voui David JeannI dulgence. Mais il y a que vous
avezeilpti oloi: iesinstinctst 6tes dans une posture part
mes ncessit"s dans lexistenci culibre dans ce cartel que vous
Luxn b o u r g Cauvin Cts fortitez ; il y a, qu'on m'a dil,
yeux rieurs out connu la morn que vous soutenez la camps
tristesse aux derniers |ours d. gue de Monsieur Jolibois qui
la vie I is yeux daioitsces yeu' vous priferez i Pierre-Paul ; it
bons, cs yeux volontairs ( y a aussi que ma souplesse e
couraeux, ces yeux de saci ili- non point de vue personnel d,
ce, ces eux-la eulin qui valeu la politique me commandent dt
.le radial de notie libel, t mon taire le tour des candidates et de
trop appris, month trop dit i, |-cruter leur coeur, leur intelli-
choses quil rie lallait jamais sa gence et leur comprehension
crslier, mnont trop appi isle res du problem hatien I...
pect des belles et des grande| Puts, il y a aussi qua j'en-
iOsts ...visage en ce qui vous regarded
cGel ionneur de Luzembourt. ane autre chose quai mefrauit
Cauvin a plane t rayonne sui beaucoup plus. Vous dles-vous
les cimes de notre conscience' ouvenu de ce temps haltien
nalionale .. oil vous aflrontiez le dange,
...Ce sact lice de Luxembour. -sans peur et sans crainte, ce
Cauvin a alteint le crucifiemei danger de la tribune parlemen-
,t qui I'a ignore ne connalt pa. taire ou vous lanciez par des
son pays I .. sus bord les cargaisons de mi-
Luxembourg Cauvin a risqu naistres voleurs ou imb6ciles
sam maison pour sa part et la par qni obstruaient la voie de la
des indillerents pour une repra- chose publique ?
sentation d'Halti A Washing- Dites moi, mon cher Jean
.ton rinot. si Oe vous envoie a ce siaete
on ... curule, a ce lauteul du Sanat,
Vous Nles donc, mon che, ce qu'il adviendra de vous ?
Jeannot, unoe survivance dt Vous qui ver'ez des ministre3s
cette tige abrupt don't les ra- qui vous ne parlerez plus, que
cines; prolondes font esp6rer evous ninterpellerez pas, parce
les om-breuses branches de la quei la Cnstilution de 1918 1 a
rdemption dc notre race I deteudu ; dites, si je ne m'ex-
Vous avez taut de points dt poserai pas A vous donner ui,
resseblance avec Luxembour gros chagrin qui iue, privani
sauvin que l un tait pensei ansi le pays dun, de ces der-
souveinl A 'autre pour un me niers homes du pass6 doni
melinceul et pour une fieme I'austerite fait encore on exem.
ureole I... pie pour les nouvelles genera.-
aureole i... in.
'routes vos belles qualitts, lions ?
toute cette rigidi6 vous er- Sortez-moi, mon cher Jean.
p chent de remuer, de changer. not, de cette alternative ui dmon
Et c me les quahts porten cer part entire deux de-
ea elles lurs deauts, vos avez voirs attend de votre loyaut d,
traverse I existence s!ns con- votre courage une indication,
naire iiitngue, sans acqut nir sur le cheminqul l taut que it
a ,upI ,.e pollue. -aqu. Voi suve pour atteindre la hlberte
quauj.ui d'li, cetle belle a et Iinad6pendance de mon pays !
uure, qu youu, ct.s, sert, d alCroyez,' mo cher Jeanno,
bouclier el de cvoes de ailcs aux sentiments ailectueux di
A d'autrer homtinmes apparent vo re avo
ment courageux qui hier, en Castera DELIENNE


Distribution do prix
Remain martin, A 7 heures el
demie, aura lieu A I'Ecole Na-
tionale} Guillaume Manigat a,
dirigde par M. Horatius Laven-
ture, la proclamation solennelle
des prix qui so term aa local do
I'Etablissement, rue de la Revo-
lution, No929.

a lao @m..
Le reaultat des inscriptions
deTs lecteurs la Commune, a
donna poor les quatre journ
2.057 inserits.
U Wus MaN ET u W. McAM
IECTIIlI PEIM
D'ALORR
DBAGC*S PERTIAD I

BLENHORRAGIE
kRA'rt M, vom C 61..k, Pa


Lettre

Souverte

I Aux Direzteurs des journal
Le Matin a, 1 Le Temps a, a L
Prease s, Haiti-Journal a, a Le
Pays.8, a Le Nouvellist e L'O-
pinion V.E

,Messieurs at chers conlr6res,
Je vous saursis gr6 de me per'
mettre d'user chbe Vwo d'une
demi-colonne, ada de r6poddre
A une question d'iateret 6lecto-
ral que ,beaucoup de citoyens
inquietsse posent atme posent.
Et ils sont de partout ceux-la 1...
J'en connais do Nord, do Nord'-
Ouest, de I'Artibomte; j'en con-
nais de l'O1 est et do Sad.
Comment st pour qui pren-
dre part ? disent-is.
:ll m'est avis qu'une;r6pense A
pareille question n'est.pas dilffl
cile : .
a La politique qui est faite
sans moi est centre moi e
Etant donnu cet axiome, je
pense que les journaux devraient
adjurer tous lea electeurs in-
distanctement de no donner leur
vote qu'aux candidates qui leur
auront soumis un programme
d6fini, dans lequel ils n'auront
relev6 aucune id6e de segriga
lion politique. Car si un homme.
a declare qu'il tera un procts
d'origine A ceux quilont contri-
bu6, depuis 1915, A conserver
un gouvernement indigne ne-
cessaire; si un homme contes'e
A un autre homwae son amour
du sol, parce que celui-cifut des
loactionnaires de l'Etat d'Halti,
de Monsieur Dartiguenave A
Monsieur Loits Borno inclusi-
vement, les electeurs sensds
devront soupVonner quo pareil
homme, au pouToir, jettera le
pays dans ianarchie, puisque
par son intransageance, par 1'os-
tracisme don't i trapper uue
categorie de citoyens, I agitation
renaltra et que, par cefait nlime,
n6cessaire sera ici le maintain
des Marines APRkS 1936 I
Une telle conception des chc.
ses a diminu6 'autorita et le
prestige du Gouvernement Ternom-
poraire qui, en parlant A I'Oc-
capant, eat devenu sans quality
pour invoquer I'adh6sion de las
Nation tout entire. Pareille
conception des hoses sera, par
consa4uent, nuisible au rdtablis-
sement de notre Ind pendance,
patice qu'anti-democratique, de-
sagregeante et anti-nationale.
Les electeurs qui ont 616 ces
temps derniers de hauts lonc-
tionnaires ou qui sont aujour-
d'hui d'humbles employs des
bureaux public ( offices diriges
par les a Olficiels a du Trait6 ou
administations locales indignaes)
devront done boycotter les can-
'didats qui SE CACUENT pour leur
demander leur vote: ce sont des
patriotes douteux I
Et parcel qu'ils sont douteux, ii
laut croire qu'ils seront aux
Aflaires de mauuvas ouvriers.
En efetl, pensant," peut-6tre,
travailler A la libration de notre
territone, ils seront pourtant
ceux-ia qui reculeront le plus lI
date de cet Avenement tant sou
Ihait,, gr Ace A la division qu'i
dulont maintenue, au sein de la
famille hailtienne, pour. me ser
vit u'ne expression seculaire.
Quant A moi, je ne me berce
|amais dillusion devant la ra -
Iitt: une politique qui se taitl
consciemment sans moi est con
tre moi et, partant, contre las
patrie commune.
Tout en vous remerciant poue
I'hospitalitA que vous m'accor-
dez, je demeure votre bien dA-
voue,
Luc DORSINVILLE.


qu'ls peuvent trouver tout cela
aucliniques rurales. |


I -


1 } AVIS
a pomnu sat~ rAvetdel
L.axlais (Rue W), a 100
'mlm environ as nord de
la Chapelle de St Louis Rol
kdeo Vancpe eat en trs mau-

aO astre Pont va 6tre in-
ce&samImet coDstruit 4 sa
l-M
Ea attendant, le public est
avis6jquela c.rculatton des
voitures ,ast.in te sur ce
Pont, qu sera barrk A partir
de ce jour. ce, .afin d'eviter
tout accident.
tort-au-Prince,le4 Aofit 1930
Direcion Geirale des j ra-
0aua Publics.


Remise PHAMA

. du Prix rGILG pAmi_


Profession

de Foi
DI 3 J. AMiIAR1 AllGUSTI

M.J. Adhsmar Agusale, on
des avocats lee plus important.
non soaulemont do COp-0latien
mais do totste s R publique, esi
un do ces haltiena don't Ie Pays,
A just litare honored II vient
Sur la demands de ses amis de
poaer sa candidaturega 4 86at
pour le D6partement do Nord.
Leyadoment il eapose dans ue
pito pilaquette de quatre page.
es aid6 ssur la situation actuelle
te qau'il compete faire si leo
dsairs de sea amis don't nous
9soimes so r6alisent.
Tout cela est net, est clair. On
se sent en presence d'un home
de bonne foi et d'un patriote
sincere. Coeux m6ne qui no par-
tagent pas les id6es de M. Au-
suste ne manqueront pas de ran-
dre hommage a leur sinc6rite]
et. A la forme et loyale dans Ia-
quelle ils sout exprimes.
Nous remercions M*Adh6mar
Auguste de bon euvoi et taisonsb
des souhails sinc6res pour le
plein succks de sa campagne.



Le Monde
IMARIAGE Hier apre,-midi,
a I heures, a eu lieu, chez l'of
ficier de l'Etat-Civil Section Sud
le umariage civil de Mile Auxili.
Saini-Sulien avec M. Charge'
Benedict Joseph. Les t(moin'
6taienidu c6t6 de 1'epouse, MM
1B. Duroseau et Montpremier
Landron;- du c61t de l'poux,
MM. E. Maurice Vivens et Kl6-
bert Morisset.
La Bi6nediction Nuptiale leur
sera donn6e demain martin, A 7
taeures, en 1'dgline Ste.-Anne. Uls
Ieront conduits A fautel parMme
D' Mater Gilles et Mr Clement
Magloire, Directeur du MATIN.
Nos meilleurs souhaits aux
nouveaux mari6s.



Le Senateur

Borah
Lae snateur Borah, rdpubli*
caia de I'ldaho a quittA Wa-
shington pour slier passer un
nqisde vacanceb dans le Maine.
Depuis quelque temps, la santA
da eesnateur cause quelque in-
qui6tude A ses amis.

SERVICE -NATIONAL D)HY-
I GIENE PUBLIQUE.

La clinique

rural
QUIMPORTE CE QUE C'EST:
$agit-il de tablettes pour gut-
t ir one mauvaise migraine;
Oud'un medicament pour uno
entant atteint d'une conslipa-
tion;
1) un band ige pour une plaie
au doigt ou an pied ;
De vermniuge pour une demi-
douzaine d'entants des deux
sexes;
D'une piqdre pour un ulcere,
De quelque pomade pour le
I crabe u;
De quelques gouttes pour
apaiser la douleur dune person
ne soutrant d'une inflammation
de I'aeil ;
De quelque chose pour apai-
Iser une rage de dents;
Dun tonique pour un man-
vais estomac, une taibleae du
c|wr on un aflaiblissement ner-
vemi;
fles milliers d'Ha1tiens savent


Dimanche mating, I'Ecgle Sp6-
eiate do S eao-D.cy~rphi.
quae dirig avoc uon eelle cornM-
petonco, M. Robin, oftrait une
s6ance r6crtative, A occasion
de la remiss do prix GilL sBana
ce quo presida M. DuracnA6 Va-
val, Directeor G6n6ral de r'In.s
traction Pablique, on absence
da Sertairo d elat.
Comme aopa lateurs Ie Mneat
d6jA, co prx a 6(6 obtoen par
la )eane et intAreaante Mile
Luce Placide de Petit-Goove,
fille do sympathique d*Mg.6
desfinances, M. GOli Plcaite,
ancient Directier de la Soccer.
sale de la Banque Nationale.
Ce fat une tr6s belle matiaeo
qui rtunit A Cin6.Var6ttsoequa
Port-au-Prince compete do plus
select etau coars de laqualle de
leunes artistes so surpass6reaL.
Nous presenlons no& compel
ments a la ur6ate et MA. Ro-
bian, Directeur de i'Ecole de StL-
no Dactyiographie qui a ou li-
nilialive de ceoie mamunAe.

New York e chiUres
D'a res lea derniAres statisti-
ques Ntw.-York coipte six mil-
lions d habitants dont deux mil
lions d'dorangeis. Le nombre
dappareils teliphoniques d6
passe celut do Londres, Paris,
Berlin et Rome, pris ensemble.
Le nombre des th6aires et cin-.
mas est de 2.000. Toutes les 51
minutes est achevee la cons-
truction dun imineuble, toutes
les 10 minutes s'uuvre une non-
velle entreprise, touies lea 13 a
lieu un marriage, toutes lea 6 une
naissance et toutes les 171 mi
nutes un accident de circulation.
En 1929 il a 6e6 fum6 A New-
York 119 milliards de cigars.

lUgaties de Reich Allemad
A occasion de l'anniver-
saire de la Constitution Alle-
mande, le Charge d'Aflaires
a.i. du Reich Allemand et W
Edmund Helmcke recevront.
on leur residence, le lundi
11 AOut courant de T11 hres
a. m. A 1 h.p.m.

Admisirltiond G6tnle des Phes
Avis de depart
Les depiches pour New.
York et I Europe ( via New
York direct ) par le steamer
(CIstobal seront fermtes
aujourd'hui.
Port au-., rince, le 5 Aoot
1930.


Toute personnel soucieus

de son HYGIENE et de a

BEAUTE ne doit se servd
QUE DE

LA POUDRE DERMO-

PHILE LECLERC.
Poudre de RIZ STLRISE qui !produit sur la peanu
effects les plus salutaires
En vente cheap Ren6 Lah.ntant & Co, Paul E. Auxila,
M.Laurent Jean M. Talam:is; Statabouly et Sergile,.
Titine Augustin. Echantillon gratuit.



Grand Cafe de France ;
Sous la direction avis6e et intelligence de Monsieur r
cois Giraldi qui st devenu 'associ de Monsieur
propi6taire de cet 6tablissement qui n'a pas d'6galleG
CFL DE IPRANCE, ofre A ses aimableset distinas
It consommations les plus fins, lea in de tes e
nances les plus cholsis, Cilarea et Cigaretaes Sand
wuI~r. w ', d tfMtooe concurredc& w,
L'acceile plus sytpathique continuera A 6tre le
lear attrait Grad Caf6 de Fmce.
PATIZIAl C e
TM phose2341.



The Royal Mail Steam-

Packet Company
Le steamer a Sea Victory venant de Lcndres, Kingst
do Sud est attend a APort-au Prince le 13 Aoft, pre
iret via le Nord pourJHAvre, Anvers, Londreset Ito
autres poiIs d'Europe.
1, J. BIGIO. Agent-G 6ral
TAI6phon.; 28 1.


A.ILotierieo Populaim.
,An Profit des (Euvres.
Ie 1'Amicale des Instituteia
et des Insltutrices.
S-.l. Billet 1 Iotr4
Grow Lot 1,000 Gourd l

**4m *do bout d l'4
Lundi 11 AotiA 6 hes
du martin seia change |
Cath6drale uoe messe de
quiem en memoire de
Alme \ve Windsor Ierlonw
Les parents et amis y
cordialement invites.
Port-au Prince, le 4 Aott 1


I









F


- 'I I ~-- I


_ ~_~__ __ ~_~I~ _


Y _r


-- ---,,


d






Li L ATI-- 6 Mot 1


.-~.IEEIE


VariteOs
DEMAIN
Soirie Taldy

Le Baiser
Mortel
Entre :'qG.; l oge :20 .

RSamedi, 9
Soirte.thAtrle :

Le corps

du delit
pike locale et d'actualiis, de
Gustave Augutino.

LE(ORM PAPTIlJilEWS
a I'laslitalies Mral Chead(
L'istitution Marat Chenet
donnera, durant les vacancies,
-- AoOt et Septembre. -
des legona particulibres aux
616ves en retard, ou a coux
qui veulent poursuivre leura
6tudes.
MaSireser A 1'st uon
Aarat Chenet, .Chemin des
D.dles, 810 ; te16phone: 3153.


I B\AUIM it |I a


GU UTE T1 MATIME
66 NEVRo uALo. GIE 9


LES VINS MOUSSEUX

PREFERS

DES GOURMETS.


SPUMIA/1TI




u.____....._--------------


A. de MATTERS


Dr.Bu 16e, i ,ib sui,


Paris


& CO


Agents Generaux.


Companies .fln rale
TLramtatlahmtque
IA steamer( Antilles* alten-
da A Jacmel mercredi 6 aoult,
partirat le mnme pour La
Guadeloupe et la Martinique,
via Sto-DoAiftio et San Juan
4e P. R. prenant IrMt et pas-
sagers pour le HAvre, en
transbordement A Fort de
,rance.
Port-au Prince, le ler Aoit
7930.
E. ROBELIN & Co, Agents
aamsea doe sortle
Cst demain martin A 8 hrs
qAm commenceront A I'Ecole
|f Scences Appliqudes les
enamens de sortie des 6eleves
do la troisi6me annte de cet
important 6tablissement.
Notf candidates so pr6sen.
tront devant lea jury.


w i -


plaisir!


de pouvoir taire sa cuisine

en quelques minutes...
YVeat voir ces jolls aUparels ainsi que les REFRfGLE-
RATEURS. BE JIAUDSmet FERS A REPASSER de ia
St GENERAL ELECTRIC sA Ia
IM IIUUAU h


INSTITI TIPPEIR HAIJR
Course d'Et6
Legons artcli]ilis
Commencent le Lundi 4
AOUT de 8 hres A 11 h. a.m.
Specialistes pour chaque course
CLes ieves en retard rattra-
pent le temps et reussisseut
too jour.
Les autres gagnent du lemp-.
et finissent plus vite,
L'excellence de la M6thode
est un tait :
Depuis quatre aus,toujours
succds complete.
.En Rh6torique 13 pr6sen,
tis cette anode, 13 succs.
1537 Rue Lamarre
t616phoae Lt.
Une visited & A
LA PrTITr MAIWO
1637, Rue du Centre.
Vons prouvera le plaisir;
katuettes de Ste Th6rte de
IrEtant Jdsus, petits tableau:
varldstout encada*,brcsj
chain. broches, b m6QT
encriers, oritlammes, Ihviw,
et d'autres articles concenmat
la Petite Sainte.

Pour un prompt rglmeat
de vos aflalres adreseavous
t A Me Emmanuel THEARD,
1 Petit Geavao


spA


GARAGECENTRAL
Ludovic ICHENET, Prop.
GRAND'RIE I'ORT-U-PRINCE, (HAITI)

SPECIALITES :
Rodaaes desSoupapes

DECLAMINAGE des SOU-
PAPES L'EILECTRICI FE
PAR LE SYSTEM
*BLACK &, DECKER <
Iavage des Ai.t) d ii si 'lomn pe electrique BRUNNE
A 350 livres de pression d'eau cl t d'air.


I 1 7


~'IYC ~111111~ .1


i


-1. ,- -


-- --


- -- --


I












.


ASSUREZ-VOUS
a la

General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth (Scotland )
ar a u GNERA.L N est use des plus puissantes et des plus vastes organizations
lf ce genre. Le solcil ne se couche jamais sur so:n champ d'action qus embrasse
du monde.
Ses I'olices contre incendie couvrent aussi les degits occasionnds par la loudre
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, inceudie, malveillance, dommages
causes A autrui dans sa personnel ou dans ses biens.
Ses Polices Maritimes 6mises par ses branches d'Europe sont payables en Haiti
Ses IPlices contre accidents sout valables dans I universe entier. Tous les voys
geurs devruient done iprendre la pr6cautiou de se munir d'uue police centre atcidentb
d'au mcius 4000 dollars, la prime annueIle n'etant que de 1/2 */. soil 20 dollars U. .C
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves
Agent G6enral pour Haiti.
SOUS-.' GEN'I S: fort au-Prince. G. GILG
JEAN BLANCHET Jtrdmie


-- -- i nn -


w - ~


Rliuwii Sarlhe

Le Produit. des Distilleries de la HASCO..
CE RIHUM Ist le ruital dc Ia la Ieimentalion el de la dis'illation, d'apr6s les proc6d6s les
plus moderns, scicnItifli~'cLs ct uitaires, sous la surveillai ce de techniciens de valeur, des
sirops extraits c(I c.innestniiinc s ai points. qui ne proviennent pas d'une seule region, mais de
toutes les r6giuns de lh plaiine du (Cul de Sac et de la plaine de L6ogAne non seulement des
plantations de la Hasco, mais aussi de nombreux p)oprietaires, grands e.petits.Ce MELANGE,
des meilleumes cannes de cos deux 1plaines, compenaunt les plus tameux terroirs, donne a&4
Rhumn Sarlthe un b)ouquetct i n parlum iucomparablcs. LA HASCO est la seule entreprise
en Haiti capable dc rcaliser j ircil melange de cannes. Aucune autre distillerie non plus, ne
peut se vaunter de poss6der oi stock si considerable de rhunt, emmnansin6 dans des foudres
oti il vicillit hien des annecs a ant d'aller A la consommation. C'est c lui donne au Rhum
Sarthe son velotile et son ad ne ltoujours pareils.
GOUTL'Z ET COMPARE
C'est le triomphc d'une grade entreprise agi icole et industrielle.qui a faith ses preuves ct
lohil le surt rest irrevocablerment liU au progirs et A la prosl,6rite du pays.
'Irois Grandes Marques la bouteilie Le flacon de poche Le gallon & emporter
CA( HET 01i (Gold Seal) ('des 7,5( Gdes 3000
i ROUGE ([led Seal) G;:es 5,00 Gdes 3,75 Gdes 20,00
BLEU (Blue Sail) 2,50 2,00 Gdes 10,00
Dbitants et Dltaillaiints, demandez les prix de gros a la Naison
R. T. :AUGUSTE, Port-au-Prin'ce.
Vous y verrez votre avanlace.


Bealle louer
L uc Loiite.
S'adrerset ;i
M. Ch.N. (,AE'ITJNS

H6tel Rest urant
Mine Em. Tfl AUBD
: Petit GctAve.


ALUMINUM LINE
Departs directs de NtN \-Orlkans et de Mobile
pour les ports Haitiens.
Un steamer laissera Nw Orl6ans le 16 Aoft courant, et
Mobile le 18 'direcLenlint ;our Portau-Prince Miragoaie.
et les pots dh Sud.
Port-au-Prince. le 3 \out 1930
A. de MATTEIS & Co, Agents G6n6raux


Le, VAip
4. PAG=


Panama Railroad Steamshio Line
Service de frei el de pasasqers ent i
NEW-YORKC rY ...V.,UN u:%L,^ ^ _,.tA L .,ZO.E at t.snrs ae i, COT9
S rii d. OGUESTds do tran,, dau U eU. r '
rapid e I a nlsditedtservice de transp.)rtde pam iers et 1h trd. eintr tikkw
sports voiao ,s 4.w.YoWI at CristobaL. CanaliZone. Isthm de Pafn
Vowel a =iseM7o pauts por, tle gpiea3 ports do Burop :
fMn. W SELDON & Co- 17 James Street, LirApoo.. J CAIwD
The II oOril4 are or Ajeatr pri Depalt'I te spe-:
ENGuAND, CSCOTL.ND. FRANE.
M.ssrs G. W,. SHELDON A Co.,
17'Jaimes Street, ;Liverpool, England
--In France. Mesrs G. W. Sheldon &-Co. are represented'bythe following firms


GLELATLY HENiEY & Co
21 Rue dela Republique
Marseilles.
HERNU PERON & C', LtJ i
53 Quai George V.
Havre.
Hsaxu PERON & Co., Ltd.
Rue da Moulin A Vapeur,
Boulogne sur Mer.
Messrs A. BENDIX & Co
21 Allengade, Copeobageo.
OSLO, NoaWAY.
International
.Speditionsselkap 0do.
rMMATLANTIC FREIGHT CORP'N
Baltinhaus, Hamburg 1.
Germany.
Messas ATLANTIC FREIGHT
CORPORATION
Germany


.Messrs ATLANTIC FREIGHT
CORP'N.,
24 Quai Jordaens,
Antwerp, Belgium


ROSn= ROUGIS
PAR L HENRY DURAND
En vente so journal La Preue,
chez Morc L6ys et k I'ageaes do
Vente Hasco. Prix :3 gourdes.

)Isez ceci:
iMsdelamillel Jesses lili-"
Jeur ges I
Prot6gez vos bourses! On
peut vous confeclionner A boa
mrch6 : Robes, chapeaux do
p4le, de sole, chemises, O-
le4n, etc.- Coupe moderne
et' olgoe. No 1016, Grand'


) ARRY R KI-NNT
Announce A ses Clients el
Amis qu'il a transl6r6 son ate
lier de Vulcanisation et soc
Installation de Soudure Elec
I trique A 1319 urand'Rue.


oft -- --


MILLER.
*S ,


Les NOUVEAUX PNEUS MILLER a Geared-to the
Road ( Moulds ;i la Route ) so-it GARANTIS de darer
plus que tout autre Pneu de prix pal travaille aux
m6mes conditions et son; MEILLEUIRS que les autres
Pneus A aussi des derniers pe, tetioinements suivants


lo) La buade du pniu qui vent en contact avec la re*as .tAbriqu6e de
mdmem orm3 que. It route t p'adsape parlaitement t AA*nt 6 a llAe.-
Qae ce soit dis pokis loards .O I4m rs, I'enti6re larger duyu 5e mor la
route, de sorte que SonB Us11 el, tjtirine et par cosquenl t lJ lente, D onc
I'usure nAg4Ie et par endroitest. ie tn tfailis a use t "risaltqi tq ,
l'usure du Anea.
'2*) l.a bande et les parois sonld'une seule pi6ce. La baude va autour 44a. ae, tous let
centres ou se produisaien les lentes et les fl6chissements sont 61limia6s et c'est e pour tou-
jouis lai pctir de tendie les jointures.
:'o) La construction est faiie A ror le a UnItorrs a qli assure onme flibillt* ar.ilorne sur
I,,utps les pir:iez rp qni complete un pneu partaitement equilibr6. Ce psea ..td#briqu6 pour
rbijler nux heurts des bordures des tiottoirs et des orni.res et so remet d- 6 sa
torme naturelle vre I'aetion rapkte etlvivedu TrI g atdolose., lsIlsmntla s, les c.t nie
talon et la car case de la Corde unifl. xi intact% et toote sAret6. Ainsi done I caso mco
mune de I'usure inerne est ausbi 61imine'

Depositaire J. KARAYA
ANOLE GRAND'RUE & AuI


HERNU PERONA C' Ltd.
95 Buedes MArals.
Paris.
HERNU PERON & Co Lt 1.,-
Pue de la Tranqullit6,
Dunkerque.
IRNU PERON &.Co Ltd.,
9 Itue Roy,
Bordeaux;
GENE, ITALY. 3
Messrs HENRY COS & CLE1tliI,
PIAZZA S.MATTEO,NO 15'en ,a
COTTENBURO. SWEDEN
Nordisk Express,
Cothenburg,
Messrs ATLANTIC FAEIGH I.
CoRP'N.
Kon Emmap'ein 3,
jRotterd im Holland


Mcurs STEIMANN & Co


BAR TERMINUS
Flace Dessalines
jCafe chic, Restaura*
de prenmer choix ou 1'I

trouve a toute heure le'
consommations les plus d6


licates.
Sandwiches

Btre a


sans


pareils.


la press.


PRE-CAT-LAN
Si vous avez quelques heures de loisir, le sol', t, q
vous d6sirez les passer agr6ablement alleo an
Pr&-Cat-Tlan
ou vous trouverez, laplus belle salle de bal, la mnsique
meilleure ex6cut6e par an orthophonic dernier cri et anu
lesboissons les plus fratch6s et les plus pures.
champagne, bi6re allemande ou national, liqueurs de, t(
tes sorts.

Hamburg-America-Line
Le bateanu Georgia), venant de Kingston, est attend
ici vers le 8 crt.. partant pour l'Europe via les ports. I
Nordprenant do fret.
Le navire Amassij), venant d'Europe, sera ici vers le
crt., eu route poor 'Kingston, Sto-Domiago et Cuba, prenfl
Ir6t et passages.
| .. EINBO.Do & Co., Ageuts. :


BIHRE 'NATIONALf

Brasserie Natio al
Se vend partout Or 0, 1
verre rtalqr, sa qtalite
perieure.

Protegez votre toche 0


vole


sant6 en la buvar


tOUjours.


Mercr'edi
(i AoAt 1930


246me etwiNE 1N 6761
Port-o-Prince
T614pbone : 2242


I


II


~---~-~ __ ~_ ~~__ _~_ _~~__ _~_~ ~ _~b~_~_i _~ __~_ ~__l'~n~.-rT -~-i-~-T .T.~^-*F"Un^-C-L~__II


~411 -cl


-" 1 ,; ,., I


~"I


-


pum m mpwxmw-


m--- .


'qlL I -


,r.yz~ I -- + -------


) e I Mk A i l l I l I I l


I


I


1


t


71




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs