PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04893
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 08-04-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04893

Full Text




LU vOritable salaire di biea eat
de I'avoir lait, el il n'y a hors de
la velu maeetr prix digae dl'cle.
Analftle FRAO E


STLUNDI 4 ABOUT 1930
i 6759 .PontT,4'"."l t AMIT


A~C


S Deces
i Samedi apr6s-midi, A 6 heares
moins le quart, est mort A l'H6-
pital G6neral 'ii ils se soignail,
ia EDMOND WRAINWRIGTH.
Lea tunerailles ont t6 cel,-
brees h'er apres-mid;, an milieu
B d'un grand concourse d amis.
A ba Veuve et a tousses autres
parents, nous presentons no@
vives coodoleaesu .


Propos

cacheles


L'Acaddmie franfalse qutt" -
puis des anndes travaille son
dictionnaire en est mainlenant
Slat letire : S.
A. Edmond Celcis enra pris
occasion pour lui envoyer en
cadeau qnelques caisses du de-
licieux Rhum Sarthe cachtt
d'or.
Les Immortels, enchantis du
present,ont decide a une recent
stance que Sarthir appartient
disormais a la langue franfaise,.
Sarthir est done dis maintenant
unverbe du second groupeequi
se conjugue come finir et qui
signifie : boire au bon rhuml do
Sarthe.
Exemple : Je sarthis, tu sar-
his,etc.
Imperatif : Sarthis, sarthis-
sons, sai thissez.
Avis aux icoliers qui pripa-
rent leurs examens de fin dan-
n~e!


Bulletin I M6erologique die dparle-
menit des Travaux Paklies
Nous avons requ le Bulletin
mntorologique duD~partement
des Travaux Publics. On y peut
suivre, jour par lour, Ia moyen-
ne mensuelle de la plus durant
le mois de Jamn, pour toute la
R6publique.
Nous remercions du gracieux
envoi.


Une reception au Pa-
leis doe la Pr6sidence
Son Excellence Monsieur le
President de I& Rkpublique par-
tant bisnt6t pour sa villegiature
annuelle,a recu vendredi apr6s-
midi, de cinq A sept, au Palais
de la Pr6sidence, les membres
du Corps diplomatique les Trea
ty-Oficialso et les haunts onc-
tionnairesainsique los membres
de leur famille. Reception des
plus agr6ables au course de ha *
quelle le Pr6sident a eu un mot
aimable pour chacun de sea
invites.


We Em. B. Armand
Candidat & la dpualation pour la
2rme circescriptiie
Nous avons appris avec plai
si la candidature de notre ami
Em. B. Armand a la d6putation
national pour la deuxieme cir-
conscription.
Avocat du Barreau de Port-
au-Prince, ancien Conseiller ad-
ministratiltau Dparlements dts
Finances et du Commerce, an-
cien President de I'Union des
Soci6tes Sportive llaltiennes,
ancien Substitut du Commissai-
re du Gouvernement pies le Tri
bunal de Premiere Instance de
Port.au Prince, nous avons Ia
conviction que notre ami Ar-
mand tera bone figure A la
Chambre et saura delendre lea
int6r6ts du Pays.


Kort du Lieutenant
Daniel RlUvl6re
Samedi, A trois heures du ma-
tin, sur le Pont de P'etion-Ville,
commun6ment appeal Font TWte
d'leau, le lieutenant Daniel Ri-
vitre s'ebt tu6 d'un coup de re-
volver.
II avait 6t1 assez souffrant
quelques ours auparavant, cs
qui avail necessiti un cong6, et
un voyage A Kingaon od ii svait
t616 so soigner. 11 avait ,'air de
se porter tries bien depuis son
Sretour. 11 avail repris son ser-
vice A la Garde d'Hailti.
Nous deplorons beaucoup ce
grand malheur et presentons nee
Ssinceres condoleances aux pa-
rents 6prouves,particulierement
A sas pere et mare Monsieur et
t Madame Feroqnd Rivitre.


... a vu une dame qui lisait
tris studieusement un tout pe-
lit,bouquin, en automcbile.Pou-
vail-else lire reellement? L'auto
allait A toute vitesse et la rue
tMait bruissantede passagesd'au-
tos, de cri, de gamins, oQ bien
se faisait-elle une attitude dans
i'espoir d'aguicher quelque ga-
abnt dev.i la porte de qua la.-
to allait passer bient6t ? Nul .e
salt. Mals toulourus ti-l qu A
un momtuit dunn elle glihan
o livre dLans un petit sac as
mit A river profond6ment,


-- ~-~ ----:------ -- --- -- -- __ L._ _-- II__ ___


...a vu cete phrase candid
dans un article de fond d'un de
nos dislinguis contreres: a Nouns
souhailons que le General Rus-
sel no revienne pas, nous fai-
sons tout ce qui est en notre
pouvoir pour qu'dl ne revienne
pas...u
... sest demanded, inquiet, si
vraiment, ce confrere avail tIe
bras aussi long.
4 *
... a vu, vendredi soir, quel-
ques vieilles femmes qui so te-.
naient adossies 6 I'une des por-
tes de sla belle 6picerie de WolI6:
Au B3on Marchi. Sur leurs vi-
sages parchemines, se paiguait
loute 'angotisse d'un jour sans
pain et d'un lendemain sembla-
ble. Tristes, lugubres, sous leur
chAle rAp6, elles tendaient hon.
teusement leurs mains tongues,
aux doi is amaigris, comme
uses par Ie geste de demander,
vers a d-me t1kgante qui, I'em-
plette faite, volail vers son auto,
ou suppliaient le monsieur cos.
su qut, indifferent, ne se delour-
na.tmince pis.NOTRK (EILalors
subitement melancolique sentit
une larine poindre au bord de
ses paupieres, coim .* s'il se sou-
venait du vers, un pe i ban )
sans doute, mais si tremblast
d'6motion vraie:
Donne:. riches. lannimine est sirnr
(fl- /i priere
*,
... a vn, samedi martin, un rk-
veur qui deacendait le Petit-
Four, sla e1te levee vers le citi
qui tail profondmentN bleu et
I esprit ailleurs Uine automobile
A deux places le' lr6la de si pr6s
qu'il lomba du plus hiut de sa
songerie, tandis que la dame
qui conduisail se retournuit pour
crier:
Imbecile!
L'hommeent unmot Ala bou-
che, un mot violent, sans double,
carlescommissures de ses levres
so crisperent animerement. Mais
il eut la boone education do no
pas insulter une femme qui, elle,
n'avail pas 6t1 aimable. Les au-
ires personnel qui passaient
classerent les deux: elle dans la
categories des grossieres at lui
dans celle, plus restreinte, des
civilises.

...a vu un gosse de douze ans
qui se fachait iouge, devanlson
pere qui, lui, en souriait. La
fAcherie du gosse n'Mtait pas si-
lencieuse. Larmes, cris, et par.
mi larmesel cris des molsmon-
terent qui firent comprendre
que I'enlant en voulail A son
pere de ne pas lui avoir donnd
les biscuits Palmera qu'il adore
et qu'il lui avail promise. Le pere
lui passa la muain sur lea che-
veux, le calma, etI lorsqu'il se lot
tu, lui dit:
Ecoule, t'en auras, domain.
Jen preondrai quehques boles
chez Joseph Nadal, fammable re-
pr6sentan( pour Haiti.
*
... a vu, venduedi durant toule
la matinee, sous la galerie du
Grand H6tel de Franceune bu-
vette autour de laquelle ne bat-
taient presque des disaines et
des dizaines de gens qui jouis-
sent d'une soil don't le moins
que I'on poisse dire c'ost qu'el*e
ost imextinguible. La buvette
avait 6t6 placee la par un cju-
didat au Sonat, et ceux qui bu-
vaient avec tant de bruit et tant
d'ardeur 6tameut ses Alecteurs
venus en grand nombre s'ins-
crire A 1H6tel Communal.
*







g













I..


En 1896, d ex ans apres la M. Lh6risson, d'accord avec
tondation de I'As, ociation des les deux Conseils d'aministra-1
Membres da Corps Enseignant, tion, compete appeler I Hotel :"
Mr Lh6risson, I un de ses ton- Salle Toussaint Louverture. II
dateurs et son premier prWsi- y installera la salle du souvenir
dent, lit des heritiers Devot, oi I'on verra la photographic
acquisition de la propri0t6 et de chacun de nos meilleursecri-
commenqa la Construction de vams, Hommes de Science,
l'h6tel de celte utile Soci6et. lHommes politiques, artistes et
Malheureusement, il tail en orateurs remarquables y corn.
bois. 11 a 606 detruit, presque pt is celles des PHres de la Pa-
achevi, par l'incendie de 1U08. tiie etLles grands Mallres de la
Aujourd'hui, c'est encore Mr pens6e Irannaise.- 11 y aura la
Lhhr-sson qui, revenue la pr- notice biographique de chacun
sidence d; I'A. M. C. E.. s'occu- d l tux. 11 l.ut perp6tuer le Sou-
Ue de lUdditication de la salle. vt uw des Grands Homrmes...
uelle tiinacit6 pour le bien... M. Lhiiissson est d'avis d'a-
Pour lui, les Educateurs de la outer 6 cette int6ressante gale-
Jeuncsse doivent avoir un h6i ner les noms des phmlantr6pes
tel pour se rencontrer et chan- Otrangers qui ont delendu la
ger lCurs vues... race et le pays. On n'oubliera
Cette tois, Mr. Lherisson as. pas nos Grands Prelats et pas-
socie le Comil~6 Haitien de I'Al- teurs des mues qui ont d6velop-
liance tranVaise a cette (Euvie p6 chez nous I' Euvre de la ci-
blenlaisante. vilisation Chrltienne.
La construction va Otre lail VoilA de I'excellente besogne
en nmagonnerie par les deux Nous tormons des vaeux sin-
Societes, apris achat des dioils ceies pout la realisation de tous
egaux par l'Allii.nce fIranaise ces nobles projects. Ce sera tout
sur le terrain de I'A. M. C. E. profit pour nous tous.
Ce que I'un ne peut .pus tate, Dans cet Hl6tel doit r6gner
deux vont I'exkcuter. L unionn perpetuellementlafetedes fteurs
fail loujours la Jorce qui, sou- et des partunis.
vent, arrive vaincre certaints Que tous ceux qui peuveint
difticult6s. Ce sera une ganide le taire encouragent par quel-
salle de Contlrences et de spec- que, dons une si belle entre-
tacle. 11 y aura bibliotheques, prise. Les noms de ces bien
salon de lecture et expositions laiteurs ne seront jamais oublis.
artistiques et autres, etc,etc. L'e- Assurkment, un jour, comume
difice aura trois balcons- Le disait Viigle,tous les Souvenirs
tout peut prendre quatre cents qui seront dans ce H6tel auront
chaises. thacune des deux so- pour eux et pour nous des char-
cietes aura un appartement dis- mes.


Lettre


Icerne A votre journal, au mo
ment de reconnaitre ceux qui,
- *. --_ -1 p_ u-- aru u ---u.^ __ -


-......A W par une attitude toujours noble
et fiUre, ont su marcher avec l
O uverte Wte aluire, quelles que soien
les apparences de bien-6tre qu
pourraient voiler les vues,aflai
Le ler Aoutl 1930. blir la force de volontd de bien
d'autres.
A Monsieur Ernest G.Cihuvel, Vous avez prouv, en outre
Direct. r du .vous avez prouve, en outre ,
Directeur diNouveise que vous 6tes A un poste d'hon-
Monsieur le Directeur, neur, que vous nravez pas le
Je remarque aujourd'hui plui diroit d abandonner sous peinae
que jainais, par le geste incon ,ie noircir les langes du drapeau
si'irt4 ,le plus d'un, que notc. que vous avez recu de votre feu
chdlre Haiti couvre sous soi ere et que vous devez deposer
manleau, tres peu d'hinomme tel qu'l vous a tle remis; pur
convaincus, jouissant sans eln et sans ldche.
trave de toute la plenitude de Vous avez prouv6 encore que
leurs: droits.11l nous a lallu ceith la Direction de votre journal
triste Orlaire, pour voir tomb. Jont la vaillance est proverbial,
bien des masques. Cest noti don't la competence des collabo-
manque de conviction qui no rateurs qui par les articles de
a valu tant de d&boires dans a plus en plus documents, mon
vie. It iitlp.ite que nous louliois ie qlu ils ne concoivent its
aux pieds certain piincipes dc :Ihoses que sous angle de la
suets et des habitudes mauvai- raison et le sens de la r6alitt.
sea, qui nous conduiront vers lh J'applaudis des deux mains A
neant, si nous ne changeons pas votre beau geste, digne d'un
de conduite, de mentality e; tournaliste qui ne marchande
de taqon de voirles6veneiuents. jamais sosi concours, des qu'll
Un homnie ne doit envisager s'agit de la defense des dtoits
les tarts et gestes qui se de-ou sacres de la cullectivit6.
lent A ses yeux, au grand thea- Veuillez agr6er et recevoir A
tie de existence kumaine,qu'a- bras ouverts tous les plus vils
vec sang troid et l esprit de jus- compliments de votre admira-
tice qui caract6risent en tout teur,
tre anitmide bons sentiments, ; Clt..nt MATHELIER,
une bonne iducation,.unelenti- ._. Clment MAHE.Lt.R.,
tt de race su p6rieure. "En agis- Directeur de iEcole des Hautes
sant ainai, il ne laisselpas entre-I EtuddeaeGomnptabiit6.
voir.une Ame servile,, sous une
envelope iuterieuri, ne cou- l
vrant que : pe,tttesse, nies-
quinei es, iulustice.; adulitious,
trahison, hypocrisies, conscience N
bourrel6e, et impuissance; au.
trement dit, une belie fleur sans --i
partum, ne prtsentant qu'une -
aut de tacade. iSam ledi 9
Oui, Monsieur le Directear, en Soir6e thatrale :
instrant la leltre que mes 6 1-
ve, vous ont adress6een bonne rn
niace, comm vous 1'avez tai. Le cor ps
m mesousla RUBRIQUETRI. c o r
2 'NE PUBLIQUE,, Kclest un du dl lit
di, .A4i. vuot e-' acqui, ), vous du jl.it
a/ez prouae que votre lib6ra- piCe lo-ale et d'actualitt, de
li me n a pas de borues. Vous Gustave Augustin.
avez piouve, une ltoi de plus --- --
que le a Notivelliste (oln. a Assurez-vous contre accident
garder intact e, sound aude. la a General Accident Fire 4
penance i lene el eat &ie, us- Lile Asusrance Corporation Lt.-
qu'a la de nidre minute. Ue sera mited *.- Vve F. iermminftaa,
le plus beau litre de gloire dd-. g t g! gar M


LB MATIN:' 4oamt 890s


-
-~ .


i smra W tall IO biblio hAqe
i Ia Lgaliomn Domuiakie


Nous lisons, en efiet, dens La
Informacion,du 21 juillet 1930 :
Port-au-Prince, le 15 juillet 1980
Monsieur le Directeur de
a La Inlormacion s,
Santiago de los Caballeros.


tinct pour son Conseil d'admi-
nistration.
D'aprts contract avec les ar-
chitectes Brun et Nazon, I'6di-
lice doit ltre;remis utilisable
dans six mois. Le reste des tra-
va sera s antrepris d6s que les
deux Socit6s seront enmesuren
de le fair
,.En outre,|il.taudrades tonds
pour I'aminagementde cet H6tel
( chaises, bureaux, tables, orga-
nisation du theatre,de la biblio-
theque, etc, etc).
*


CORRESPONDAN I

Port-au-Prince,le 31 juillet 1930-
Au Directeur du a Matin a


Monsieur le Directeur, i L'usage regulier de la Va-
Permetlez-moi d'occuper v- fishing Cream Exelento. con-
servera vote teint aussi doux
tre bienveillante attention pour et assi sat in queceli d'o
Ia question snivante et aussi satine que cell 1 un
Je me suis d"cid' A former b6b6. Nous le garantissons.
dans cette Legation une biblio. L'EXE ENTO
theque haitiano-dominicaine. Ianishing Cream
Mon programme consist A Est une cr6me sans graisse
iuunir toutes les cmuvres des que la peau absorb. Ellel
icrivainshaitionset dominicains nourrit la peau et empdche
et, 'ventuellement, t o u t ce qu'elle se tlne, se ride, se des-
quon aurait & rit sur I lispa- s6che,ou ne devienne rugueu-
niola, Saint Domingue, Haiti et e. Elle conserve la peau en
la B,6pubhique Dominicaine. .artaitesa.
Mon espoir est que cette bi- prtae sa.e.
blioth6que pourra devenir un Procurez-vous aujourd'hui
centre d'6tudes et peut.-tre de on pot d'Exelento Vanishing
mutuelle comprehension intel Cream;en vente chez tous les
lectuelle favorable au develop droguistes, ou directement de
pement des meilieures relations nous sous garantie, come
entire nos deux peoples. vous le prdferez.
Je suis d6cid6, pour la r6alisa- Ecrivez-nous pour avoir un
lion de cette idee, A payer de 6chantillon gratuit et un livre
mes propres deniers tous les de conseils pour la beaut6.
livres, brochures, etc. qu'on Exele.to, dicine Company
inofirira en conformite au pro- A asta.. eoriaU.S.A
gramme ci dessus signal. Ai.as. o e.rg- U.S.A.
Je me promets, MonsieurleDi- Agents d6mandeb"pour tous
recteur, d avoir votre aimable et pays.
efficace concours pour le suc- Ecrivez pour renseignements.
ces de cette entreprise, et suis t -- 1 1
heureux de I'opportunite,iont ie
prends avantages pour vous ol- i ,Is e PPc *
Irir rmes salutations les plus cor- *
diales. itres de lamille Jesses lilies
Ag.'MALAGON, hilo Jeuses geas I
E E. et M. P. de la Repu- Prot6gez vos boursesl On
blique Dominicaine. peut vous confectionner A boa
B-- ,I L march : Robes, chapeaux de
BUREAUX D INSUIPTIOMS paille, de soie, chemises, ca-
Comme on Ie sait, dep. on, etc.- Copeodere
vendredi ler Aot,les bureu z et og6e..- No 1016, Grand'
d'inscriptionsont ouverts &1R e
Commune en vue des le "
lions l6gislatives du,14 cto- 4,.* _._ *
bre prochain. LA -W----MA W
Les resultats des deux jour 17, Roe do Centre
n6es d'inscripto- vendredi Vous prouvera le plaisir
et sanedi --ont donn6 1070 statuetts de Ste Th6rse d
inscrits.a '- A ant J6sus, 'petits tableaux
SI on tablito et d ji ltout encadresbracelets,
oan moyeane do 600 inscrits chains, broches, nitier,
par jour, on arrivera oau mo.i crier, oritlimmes, Livres,
ment des elections au chiftre -da s .arti'-es cor-cernant
respectable de 24,000. ta pPetite Sainte.

A vi sLe I etle Populear0
A vist An Profit des CEnvres
|'Poar un prompt reglement De lAmicale des Instituteurs
de vos aflaires adressez vous et des Institutrices.
[A Me Emmanuel THEARD. Billet 1 Gourde. .
Petit GoAve. Gros Lot 1,000 Godi a


Grand Cafe de Franc
Sous la direction avis6e et intelligence de Mon
vois Giraldi qui eat devenu lassocii de Monsieur
prorittaire de cet tablitsmeont qul 'a a d't
CAPK. DE PRANCE, oBfe ABft aimables distiagtl
les cousommations les plus flues, lea vits de t *
naq le.plu chois. Cigres et Clrettes,
varMa a des prix didant tote uoincurroce. '
L'accueil le plus a)mpathique cootinuera 6
leur attrait do Grand Cafe de France.
PATRIZI & Co
T616phone

"Mar--
'..a ..,-w .....-?


Enan, grAce au d6vouement
actil etl a esprit d'entreprise de
Mr. i.. C. Lherisson, president
A la lois du Comit6 Haitien de
l'Alliance Irancaise et de I'Asso
citation desy'Membres du Corps
Enseignant,j.u:d@*a Socistis
construisent uu.splendide H6-
tel.
Les ben6flces de la.loterie des
(Euvores vont Wtre utilises.-
Nous avons vu Ile plan et de-
vis. Les travaux ont commen-
ce cette semaine, Rue Destou-
ches.


PAGE-2


w. -m f


Une belle (Euvre

a encourage


L*6dification d'u*n 6tel
-0---o-


Monsieur le Directeur, I
Je conVus depuisa quelque Un an
temps une ide qui est, mainte e.
nant en voice de realisatinn. Pour la late
ceci omp* sur tsyuatUa A
de I' Honorb Pr6uidt deo
R6publique at I' probation dou 1 fi l re
Secr6taire d'Etat des Relations lam .
Ext6rioures. De plus, pour lea mP- n
premiers frais e n'h6site pas A watt p.
employer mes fods personnel.
L'ided eat coc : i6tablisse-
ment d'one bibliothlque Domi-
nicano-Haltienne on cette Lpga-
tion, et l'instituer come an
centre de mutuelle compr6hen
sion intellectuelle.
!1 mne sembit que ce program-
me est r6alisabfe par i'obten-
tion d'un exemplaire de toutes
lea ouvres publites dans la Re-
publique Domianicaine, et pour
cela, cotte communication doit 4
6tre considtr4e comme une in-
vitation formelle aux auteurs,
pour qu'ils envoient leurs cma- ***
vres A la L6gation. Pour ce qui .
s'agit des msuvres don't les au- N *ve desire s ene UdeleIe i
teurs south morts, ceux qui les A I'Ecole Nationale de Mi-
poss6dent sont invites A nous decide et de Pharmacie, ant
6crire en nous soumettant leurs pria fin vendredi dernieries
conditions. Examens pour lea Etudiants
Jai grand espoir dans la col- de la cinqui6me ann6e.
laboration du public et des in- Ont 6t6 reus Docteurs en
tresses 6ventuels dans ee petit O M6decine:
effort. Claude Giordani, Antony
J'ai conflance que dans penu laude Antony
de temps, nous pourrions r6. Uv6que, Ren6 Nicolas, Cons-
nir routes les oeuvres qui out tantin Pierre Louis et Luc
Wtl publi6es dans lea deux pays, Th6ard.
beaucoup d'entre elles sont au- Sinc6res compliments et
jourd'hui tris rares et aussipr6- beaucoup de succ6s.
cieuses.
Comptant d'avance, Monsieur -
le Directtur snr votre bienveil- POUR AVOIR UNE PEAU
late collaboration, je saisis VELOUTEE
l'occasion qui m'est oftertl pour
vous renouveler mon affectueu-
se amiti6.
Ag. MALAGON Hijo,
E.E. A M. P. en Haiti.


- -- -- rar I_ _ __ _ ~_ ___ __ __ ~~___ ~_ ~__~_~___


- r


II __ .


P
a
t
I


kt
11
i
n


L






PAGI S.


i - f-- --- ------ --- -------- ,- ,~- rFrl-*1n -----1----------n---~~Ti ~~` L


SVOUS LE TROUVEREZ AU CAFE, COMME DANS TOUTES LES
BONNES MAISONS D'ALIMENTATION.*


I


Hamburg-America-Line j
Le bateau < Georgias, venant de Kingston, est attlendu
ici vers le 8 crt.. partant pour I Europe via les ports. du
Nordprenant du frAt.
Le navire Amassi), venant d'Europe, sera ici vers le 10
crt., en route pour Kingston, Sto-Domingo et Cuba, prenant
trEt et passages.
REINBO :D & |Co., Agents.


GARAGE CENTRAL
Ludovic CHENET, Prop.
GRAND'RLE PIORT-U-PIIINCE, ( HAITI )
SPECIALITES :

Rodages desSoupapes


I
ii
I


*



1~j~
I


--DCLAMINAGE des SOU-
PAPES L'LLECTRICITE
"e PAR LE SYSTEM
e *BLACK & DECKER-
-- savage des Autos par une Pompe l(ctlique BRUNNE
S350 livres de pression d'eau et d'air.
Pu-
2ble
our Cosmopolitan Bar
irac
; di 'vilme BERTEr I'ancienne propri6taire de iSide Step Inn
cent d'ouvrir A la Rue du Quai. en face de l'H6tel de Ville u
1930 nquet 6tablissement qu'elle a dinommd COSMOPOLITA
, IBAR.
Ony treuvelout ce qu'il leat pour attirerel retenlr la dI
I. tele la plus ditficile.
Consommations de premier choix.


Co qual n'a Jasmats 66 t ait
o qunl a pout 6tre d6pas6.
Kola Champaqne

F. SEJOURNE.
Pr6par6 dans des conditionsrigoureuaes
D'ASEPSIE
Pr6paraion et Vente
PHAMACIE F. SEJOURNE
Angle des Res Roux et do Centre.


~PLc


AI'


----- --- -- ..~~ ..~-...1..~__..4


I





Le Martin


24oemo ar4NEE N" 67E9
Fort-an-Prince
T616phone : 2242


- ~-- .~ -


de Perth (Scotland
Sar ia a GENERAL ) est une des plus puissantes et des plus vastes orgauisations
de ce genre. Lc soleil ue se couche jaimnis sur son champ d'avtion qui embrasse
du monde.
Ses Polices contre incendie couvrent aussi les d~gtls occasionn6s par la loudre
Ses Polices pour Automobiles couvrent vols, incen lie, malveillance, dommagea
causMs A autrui dans sa personnel ou dans ses bienus.
Ses P)lices Maritimes emises par ses branches d'Europe sont payables en Haiti
S: Sea Polices centre accidents south valables dans luiiivers entier. Tous les voya
geurs devraient done piendre la precaution tide se munir d'unC police centre accidents
d'au moius 4000 dollars, la prime. annuelle u'etant que.de 1/2 */. soit 20 dollars U. C.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves
Agent (iendral pour Haiti.
SOUS-.' GENTS: i'ort-au-lPruce. G. GILG
J EA" BLANCHET J6unek



lshiidl SBarhei

Le Produitdes'Distilleries de laHASCO.
CE RHUM est le rIsutt tice la fcrmentation et dtie la disillation, d'apr6s les proc6d6s les
Splus modernes, scientifiques et sanitaires, scus 1.1 surveillance de technicieus de valeur, des
sirops extraits de cannes niflirs ai points, qui ne proviennent pas d'une seule region, mais de !
touleses les rkgiuns de la p|line du (I-lde Sac eL de la plaine de L6ogAne non seulement des l
plantations de la Hasco, imais aussi de nombreux proprictaires, grands et petits.Ce MELANGE
des meilleures cannes de ces deux planes. comprenaut les plus tameux terroirs, donne oa
Rhum Sarthe un bouquet ct un partum incomparables. LA HASCO est la seule entreprise
en Haiti capable de realiser parcel melange de cannes. Aucure autre distillerie non plus, ne
peut se vanter de poss6der in stock si considerable de rhuti, emmaa,;io6 dans des foudres
o6 il vieillit bieu des ann6es avant d'aller A la consommation. C'estt ui donne au Rhum
Sarthe son velout6 et son arucne touj'ours pareils.
SGOUTIZ ET COMPARE
Cest le triomphe d'une grande entrcpriseagricole et industrielle[qui afait ses preuves et
don't le sort rest irrevocablenent liH au progres et A la prosp6rit6 du pays.
Trois Grandes Marques La bouteile Le ilacon de poche Le gallon a emporter
A CA(HET OR (Gold Seal) Gdes 7,5( -Gd. 30 00
I ROUGE (Red Seal) Gdes 5,00 Gdes 3,76 Gd. 20,00
BLEU (Blue Seal) (( 2,50 a 2,00 Odes 10,00
S D6bitants et D6taillants, demandez les prix de gros A la laison
R. T. AUGUSTE, Port-au-Prince.

Vous y verrez votre avanlaqe..


I


Horn-Line

Le m/s Tlherrse Hlorni,de
retour de Kings'on,cst atten-
du ici vers le 4 aoitt, partant
pour I'Eur pe via le Nord,
pregnant trat et passagers.
REIN BOLD & Co, Agents


Panama Railroad Steamship Line
Service de frei et de pasasqers en te
NEW-YoRx CITY ..Y. eIsiU.L ,ALZONE at ePOR1SdoIa COTS
EWYOROUEST de AM6I9 RE do SUD.
el rapid eIt l plus di ect service dot r _dopassagera et du tr, eimtrslaj
VoiIa lte nos ets poa r.les priutipsuX ports dolE"aroPe :
a-- -tIV*W- -
Mrs. u WV. SHELDON & Co- 17 James Street, LIvaupooL, IsotLAN
The ellswilg are er Agests at priisecl prts l Baree :
hNULAND, SCOTLAND. FRANCE.
Messrs Gt. W, SHELDON & Co.,
17 iJames Street, .Liverpool, England
-In Fracce, Messrs G. W. Sheldon 1&Co. are represented bythe followln firms


GLELATLY H"KNEY & Co
21 Rue de La Republique
Marseilles.
Hnu PERON & C,' Ltd i
53 Quai George V.
Havre.
HERNU PERON & Co., Ltd.
Rue du Moulin A Vapour,
Boulogne sur Mer.
Messrs E. A. BENDIX & Co '
21 Allengade, Coperbhagen.
OSL.o, Noawa .
International
_Speditionsselkap Oslo.
RM.ATLANTIC FREIGHT CORP'N
Ballinhius. Hamburg 1.
Germany.
Messas ATLANTIC FREIGHT
CORPORATION
Germany
Messrs ATLANTIC FREINOHT
CoeRP'N.,
24 Quai Jordaens,
Antwerp,Belgium


Mol d'ordre

AK 100


Polat do aealien.t
Ouiataud6*
Uis sot I6gions les cad;.
da*i, tous itrs populaires,
actlsi telltgents et... surlout
patriots d6sinta6resses;' mais,
la victoire aux urnes restera
A ceux qui auront lait pren. I
dre leurs lecteurs le plus'
d'A 100 au lait de la Gui-.
na ad6e.
j


Annonce a ses Clients el
Amis qu'il a transf6r6 son ate
lier de Vulcanisation et son
Installation de Soudure Elec
trique A 1319 urand'Rue.


a--mm-mm


MILLER
** ,


Les NOUVEAUX PNEUS MILLERa Gwared-to the
Road a ( Moulds A la Route ) soat GARANTIS do darer
plus que tout autre Paeo deo ix gal travaill6 sax
m6mes conditions et sont MEILLEURS que les autres
A aussi des derniers pertectionoements suivan ts


- -


1o) La bande du pneu qui vient en contact avec Ia rate est fabrique
m6me borme que Ia route et s'adapte parlaitement et usitorm6aeit e -
Que ce soit des poids loards ou .lgers, I'entiere large tn puu eat sor la
route, de sorle que son musure eat unitorme et per consequent ti lents. Donec
Iusure migale et par endroits est bauniie en tait la cause Csttrisliqet de
l'usure du pneu.
2 ') l.n bande et les parois sontd'une seale pi6ce. La bande vs autour dpaoeus, tous let
ci, tres oi se pi oduisaien les lenses el les fl6chissements son: AliiunAs et c'esflraie poor tou-
jouTr Iput ,r (ie *endie les jointures.
3,)) La construco'1s' st fai!e A for le a Unitorip a qai assure une leaib'li6 auilorme ,ur
'o'PS 1es 1 *prtieq cp (i:; rompl6te un pneu parlaitemenat quilibre. Ce piaeu eil tabriqu6 pour
Sus:s r aux heur s des bordures des trotloirs et des orni6res et se remat des seeeunswp A*sa
tornie naturflle vec. Iac'ion rapid et vive do vrai caoalchouc, laissant la batde., Is c6ture
alone el la cor v s,, de l.i Corde unifle." intacts et dedou. stxret&. Ainsi do:c la cause sacom
mune ae I'usure in erue es, aussi hiim :re.


Deoositaire


.1. 1% \ RAYANY
ANGI F GRA ND'RUE & RUE FEROU


I
I


HERNU PERON & C' Lid.
95 Rue des MAralis,
Paris.
HaRNU PERON & Co Lt I.,
Pue de Isa TranquilUt,
Dankerque.
HimaNo PuaON A&.C Ltd.,
9 Rue Roy,
Bordeaux.
GiNmo, ITALY .
Messrs Haxty Co t A uRia,
PT&zaA &.MATTEGNO ISGOnoa
COttNBURaG SWrimw:
Nordisk Express,
Cothenburg.
MOss.s ATL.aN7IC FaRIGHL
CORP'N.
Kon Emmap!ein 3,
4Rotterdam Holland


Mcssrs STEIMANN & Co


BAR TERMINUS
Flace Dessalines I
Caf6 chic, RestauraL,
de prehnier choix ou rI nr

trouve a toute' heume s
consommations les plus '-
licates.
Sandwiches sans pareila

Bidre a la pression


S o PRE-CAT-LAN
Si vous avez quelques heures de loisir, le aSor, Iq
voes d6sirez les passer agrtablement alleys an
SPre-Cat-Tlan
ot vou trouveres, Iplus belle sile de bal, la mule
i meifledre ez6cat6e per an orthophonic dernier cri *tans
lesboions les plus fratch6b et les plus pures.
champagne, bilre allemande ou nationalte, liqueurs de tol
tes sorted.


I'


ALUMINUM LINE
!Dparts directs de Ne%-Orl6ans et de Mobile3
pogr les ports Haitiens.
Un steamer laisera New-Oil6ans le 5 juilleLcourtat, 0
Mobile Ie 7, 'directement pour MiragoAne, Port-au-Prinel
St Mare et les ports du Nord.
Port-au-Prince. le 3.Juillet 1930
A. de MATTEIS & Co. Agents G6u6rsea


Jae--mw


0. --


BIERE NATIONALL*
-* fOS LA-


Brasserie Nation
Se vend partou t6rO,1l
merre malqre sa q hlitei


perieure.

Protecegz votire oche C
volic snte en la bivnr

t0ujburse


.0


- k~--~-. .. -


ASSUREZ-VOUS
a la


I


General Accident Fire


Assurance


&


Life


Corporation Ltd.


FAIt L":.SE
OMI3ILIE


*e-nop a
DESCHIENS
a lSB mogo.'-
Sup h R i60n"t r Ta do sng. p 4aott r'ollte m teoal.,
S 1 e. 'A: I, OIt .... cr. *i uz rs .-agm.o. A dan I.. e pffptt .. *rstj
1t ". .' tir,..: OC S .HIEN Ri. 30 Ptl S'd'IT ?A ata eI P al.*.


......... 10-ll~rr rq_ ---- --


r I


-I


-"I"' I --


I --~ '


Lundi
4 Aoit 1 930


d


t


I


^




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs