PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04892
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 08-02-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04892

Full Text




Va tea dit chemia, lai se-Is
Miime pe, Ito sprmpre atlre et
pr Is M(ilie eo.e. II 'y a pvr
l' el erautre qu'nse seule pert.
MARC-AliRlE


C 6ment Maglolre
DIRACTPUR

IS, RUE A ICAI MB 1s68
rwiI2N32


T_ L


iumA ANNEK N* 6758


LA CONSTITUTION




HT NOTRE OPINION
-0-
SI nons diaions A nt tee preserite par la Constitatioa,
irosans lewr en administrer t doe nature A compromottre
ia prove, quo coux*miea lIs reasltat des 6ectioon e c
q combattent l opiiOp que qul concerne le ital vol-
arons railige sarlsepre. ci quVlqe Wae s.iement I
de article 32de la Cons, tiris de choses de rance,
at tiou, A svoir que c'el pays, ai noa ne nous trom-
I' joriti absolie que d6- pons, oi e boa soens polhique
ine et d6nit ot article-- et la toi d6mocratique sont
t oblig6a, aor u q aa plus courants qu'en
ot de p te .c -
onueli de sa donno& No a'eavons oalbeurseuss
ce, C n'e te. vAo meat peua seM la smal, as to-
put -ette pasa croiet meat 6 nouea6rivons; le -
oreilea. tail dedernitrea election 16-
c'est one double preos- g statives Iranalsea, colles de
ce genre que nous ve- i8. Mais nou av pr celu I
aujourd'hui leur apper- r it1 d6partemet de l
.- S- it, llito de lW e
aboard, celle que nous ofire Lonaeillers g6niraux ,et pour
Store aympathique confrere les quatters pariieo cellui
i ATS, dont nous avons djA doe sections muiclipales de
6 A ce sujet hier, loraqu il la mme ann6e.
t ce qui sait: Pour lei dites lectlods, il y
Sa e, -Conseillera goi eraux,
Ils (lea candidates lIgisla- 23 elsa et 17 ballolages; et
) doivent arriver A on elections municipals, 44 lus
men sarieux de leaurs et 36 blHotalge.
aces poor qu'ils puissant I Use a tforte proportion do
Sveniai A carsmer leurs ballotages costitue la r6gle
gs,A ne laisser daos l'ar6ne daans lea elections frangaises,
le nombre restraint de pare que les sections seJontd
Currents qui no. p judicie" la majority absolue. Si, d'une
au ieu deirartice 32 de la part, alle obdge lea lectuers
Coestilutwu.o a revenir a l'urne le dimanche
d'sprds pout que la chance as
S ous comprenons bion, dispute centre les deux con-
veut dire qoe leas candi- currents ayant eun le plus de
devraient aarranger pour voix, dautre part, elle realise
risenter devant I urne en Ia conception d6mocratique
sombre ai s id 1' ta Ad A par
r qce lauoI* a bia lue c0e qlt SaJ6av* a 4 o la
poisse choir I'un deux. majority tout co ur et no
'Nous tenons A ajo r ue par one relative a qui pet
*to peut-etre an pe I a ^qU yA"zlo d0
eat que non eai o ilimWedi
s on adversaire de notre On peat 6tre tentl e dfreo
on de voir. 11 noes semble q It
ce qui le domine, c'est
t6t la pr6occupation qne dar la IoU 'est ble.a la
incidents nae viennent coa. arelivi qui decide genedra-
rier les course des 6letoUons l*t'de dqilectio.
on en ajourner l, rdaliiation. T6njoui est.if que le r6sul.-
aLe PA.W v k # ilectiont at e(d teormiB par Ie suf-
Ilgislatives celfe anne et paa I raage de tous lea scteus, puia-
un jour plus tard a que 'eost ce suffrage qu met
ea avapt les concurrents du
L'autre peuve nous eat of- ol .
,rte. dans le TEmps, par notre E c il eat vrai de leI
Intelligent ami Marcel Salnave lire Oti &le actions soat prises
4., tout ea nous combattant en srieuse part par le people;
lDint de dire du MAiN : lles noont pas lion daas une
4% a ce joarnalI,a perdu ise dEpilepsie 6 fj 1Is
k boio sons polltiqut, on bien et electeurs as bousacet sousI
c0nhversion' A Ia foi d6mo- pr6texte d'un plan A ex6cuter.
catique n'est pas faitelai Le ballotage et aussi pr6vu
6cbapper de as plume.d'abord. oue le premier tour, et c'eat
ceci: a L'errear de beaucoup iui qui, couramment, done
aura et de vooloir trop sat- iuparlement sa majority.
teacher d la leltre de cett taa Cest pourluoi nous reve,
nmeuse Constitution ,; p u i a ions sur notre suggestion,.--
oela: a La lettre de la Conast- 0 plat6t sur la ggestion du
tution dit majority tout court NouvrLIST. devenue n6tre
done le droit commune, la moi- par dEsertion, d'lntroduire
i plus un,; cependaot quoe te ballotae dans nutre l o
I'esprit en laisse entendre clai- Electorale,aeule ta0on do nous
recent la relative. ea o tire.
Telle eat blea, en eftet.a Maia cela demnde qe'on
point o6 nous oneu sommes, la convienue de bonne loi quo
vWritable position du d6ebat: c'st mahat6 absolue que
nous nous en tenons A la lettre Ia Coaaitiaa privoit, ce 9ei
de la Coastitution, tandis que 'eat pas plus exorbitantqu en
d'eutres en recherchest lea-. Frame .
prlt.
Or, ai note eoxcellset Me. ,
cel Salnave i ae It r'-
pe que a C tuUou elle- avit en semoment travers
_at for malameat (art.26) bre anorsade ca de gatro
gu*s kitre doittloaJoora pr6- esMrite grave, le Service
Yoir, aU n'a pequ'am d'qyiene M e qaen cefe
"M'r ea efor de atre ~d4li eat te au liet


Wt passer de notre c6tE, o pater ile d Servies Tech-
c at place. aique. .
Sai ,,our .so w, i to
a malad4e t Iat de
M e LeM unatalst pour iWP I s, ,i r cwas -
MoN5 d6fendre deo seIaneo tote eau' ide Molasos et le
tiO ( a'svoir perdu le be hailt tsml pti sloi ae dAlvent
ftsP.litiqmeI on de n'4etro ee bouillis pendant vinlgt
PCemuvertl w a la fol demo- mlautes ei I'on doit preadre
cratiquej, quo peour raarer b coupde precaution afin
teux qui. do bonne to set daemp6cher qu's anie t con-
te.'s de crolre que la prati- t nlaa spris avoir at boall
lqu ut .: m",,rite absllle, Ia.


LO'tE8I18
N," DE .'


Lpwrochain tirao do celt* tie fit on dimanheb
3 Aoft 19S0 A 9 Inres da martin ao Cu & tELOORADO .0
Ia Comoit6 d'Admniastration aviso le public qu'il one met
*ales en vente que 4000 billets an lieu de 5000.
Le prix do billet eat de 3 gourdes eon TROIS coupons d'une
oPnrde chames.
Lea lots gagOemts soot augmeDits en nombre:et en valeur
contormement Ai la partition suivante:
I Gros lot .Goardes 2,100 : 4 lots de 30 gourdes 120
1 a t 00 75 lota de 12 Gdes 900
1 I e 150i 2 Ap. du ler lot 30 G. 60
3 lots de 90 270 2 du 2egros lot 24 48
3 lots de 60 180 2 du 3e gros lot 15 20
117 lots so tetm;nantpar lea deux drniers chiffres de
trois gros lots. 6 Gdos 70
*** --- -'"""" """""" I


Bulletin
SnzLAn
*-


Noos avons renu. avec plaisir,
I* Bulletin de la Quinzane do
27 Juillet de celte ann6e. Les
matitres qui Ie constituent sont
pleines d inltr6t. Nous en cone
aeillous vivement la lecture.
Nous extrayons de ce Bulle-.
tin la page suivante empruntte
d'ailleursa Is Revue Haiti-Ca-s
tholique, page relative au der-
nier ouvrage do R6v6rend P6re
Cabon sur Mgr Guilloux*
igr Alekis Ja arie eiGilleux
Deuxitme Archevdque
de Port-au-Prince
PAR LE PtRB A. CAMO.
De la Congrigation du St. Esprit
Un ouvrage vien de paraltre,
dit6i a limprimerie de Montli-
Son (France), qui est destiny
.D aoir,' n ith retio meunt. i1 est 4,.|
d'aillears, A Ia plume de r6cri
vain le mieux inform, croyons-
S..m de schosea do pa s6 d Hai
.-Ai naome6 leI R. P. Cabon,
Incien Sup6rieur du Sdminbire
St.-Martial de Port-au-Prince.
En ua volume compact de
626 pages, le savant anteur nous
seconte Ia vie, si poignante d'in
'6r(t, de S. G. Mgr Guiioux, qui
fat le second archev6que de
Port-an-Prince et le principal
organisateur de Eglise Catho
Sftle d'Haiti. Mars Ton devine
bien que le P. Cabon n est pas
homeue a 'enfermer dana Ie ca
dre strict d'ane simpl- biogra-
phie. si captivante fut-elle. Sa
conasissance hors de pair de
I'histoire de notre cher pays lui
fait d6border son sujet. A l'oc-
casion du ministire do bon et
saslt pr61at, c'est tout an quart
de siece de notre histoire (1860
a 1886) don't les pages ase d-
roalent sons nos yaui.
/Lauteur a cru bon et nous
1'en f6licitons vivement,- d'en.
chaser A la fin do volume deux
plans de Port au-Prince et une
magnifique carte en couleursdes
"6vches et des paroisses d'Haill.
I -I.-.


Cela ne faith que rehausser as
valeur.
Cost asscz dire que l'ouvrage
aura so pace naturelle dans la
biblioth que do tout Haitien
eultivi ...s
I l- I-


La Maison

Simon Vieux
Ferme A 5 hours
Nous voyonsavec plaisir, ain-
si que nous I'avons d6jA annon-
cd que depuis le commence-
ment de I'et qui, cetle annie,
,st particulidrement Itrs chaud,
Ia Maison Simon Vieux feriwe
chaque apris midi A cinq heu-
res. Pourquoi les aut res com-
merVants n'imitent its pas ce
geste, ce qui serait profitable A
leurs employs. Its ne perdraient
d'ailleurs pas beaucoup en fat-
saul corner la Maison Simon
Vieux, car vers cinq heures il
n'y a presque plus de vente,
surtout ces lours-ci o le cornm-
-merce subit un profound ma.
rasme.
--.-


Trente-cinq

millions

d'auios
-o -
Lea eiires do dernier recensement
Chaqae ann6e, le journal
a 1'American Automobile pro-
c6de A un recensement du nom-
bre des automobiles circulant
dans le monde enter. Associa-
tions professionnelles, clubs
d'nutomobiles, representations
de commerce, consulate, etc.,
dans les rig'ons les plus recu-
lies, sont rmis A contribution
pour I'&Iablissement de cette
staliitique. It est comprehensi-
ble que les chiflres ne corres-
pondent pas o ijours ~ la r6alitA,
an calcul exac (tant fort diffl-

Sibfse-*--9

*r-s?^ ^W-i^


du pdmI sa pka ma l.
4ON ,, a


-
n -




9, 16 ..,. ......


SAMEDIt' 2 AOUTJ 1930


4.


e'i laire dans certaiam con-
tr6&. CMst hius qua pour er-.
tai4 pays, %'0lus aouvat d'on-
tre r, on dit se cometenter do
eh fretouods 0t, daos quelqkas
tat, sC%, bare* A des iva.

La plus r6cente statistique, ar-
ret6e an ler jauvier 1930, a don.
na tl chiftre total de 34.879.323
autodmobiles. Ce chifire corn-
pread lea voitures en circular
(ion, non comprise lea voitures
on vente chez les marchands e:
ea dep6t dans les labriques.
Pour lea motocyclettes, on a at-
teint le chifire de 2.565.889. Le
preopier recensement a 616 tail
en 1922 et a donnd on efectif de
12.588.949 automobiles. L'aug-
mentationjusqu' aujourd hutest
done de 176 */.. (Au ler janvier
1925 on comptait en tout 21.374.
506 voitures, une annoe plus
tard, 24.452.267, le ero anvier
1927, 27.527,238, en 1928, 29.
638 535 e en 1929, 31.851.790. )
Eu 1929, l'eflectil subit une aug-
mentation de 3.027 53, soil
9,5 */..
L'Amrque ( du Nord et du
Sud ensemble) compile aujour-
d'bhi 28.612 136 automobiles,
I'Europe 4 649 793, 'Ailstralie t t
I Oceanie 788 773. I'Asie 509.256
et rAtraque 319 365. L'augmen-
lation en 1929 ebt de 19,3 ,/o en
Asie, de 16/. en Atnique, de
12.4 O/ en Europe, de 11,5 'o
en Australie et de 11 3'o e
Amdrique.
Du chifire total actuel de
34.879.323, 26.564 659 voitures
appartieunent aux tat Unis
d'Amtrique, cest-A dire 75/'
En deuzieme rang se place 1'An-
gleterre avec 1 370.071 voitures.
Viennent ensuite la France, le
Canada et l'Allemagne. Ces chit-
tres comprennent les voitures
pour personnel, les camions. les
autocars et autobus, etc Mais
les motocycleUes tont l'objet
d'une statistique spiciale. L'aug-
mentation Js plus torte depuis
1922 appartient A Ia Trchecoslo-
vaquie. En huit ans, I-flectit a
mont6 de 4.133 A 65 000, c'est-A-
dire de 1.489 0/0. Pendant ce
mime laps de temps, 1'Allema-
gne passe de 91.384 A 609030,
soil 567A..
Voici en detail la classification
des divers pays d'aprd s les re-
sultats de la dernitre statistique:
U. S. A., 26.561 559, Angleterre,
1370,711, France, 1.265841,
Canada, 1.169.445, Allemrigne,
609 030. Australie, 570 000. Ar-
gentine, 358.625. Italie, 230 509,
rsil, 188 349,.Espagne,178.176,
Nouvelle-Zelande,173815 Inde,
164 275, Su6de, 144.519, Alrique
du Sud, 141,674, Belgique, 140.
328, Danemark, 103249. Hol
lande, 98.428, Japon, 9014(i5,
Mexique, 80,653, Indes n6erlan-
daisao 70.883, Suisse. 70.650,
Tchocoslovaquie, 65.000, Cuba,
48.000,Algdrie, 44.910. Uruguay,
43 825, Hawai, 42 500, Norvege-,
40650. Pologae,38.319, Chili,
35.000, Autriche, 34.500, Rou-
manie, 31.922. Chine, 30.233,
Portugal, 29.149,Egypte, 26.385,
Russie, 24.000, Maroc, 22.648,
Indochine ran-aise, 20.757,
Ceylan, 19.645, Hongrie, 19.236,
Y nizuela, 17.500, Urece,17.000,
Colombie, 16.00U0,Ou at africa a
britannique, 15.048, Peron, 13.
600, Yougoslavie, 10.675, Tuni-
sie. 9.695, Syrie 9048, Turquie,
9.000, Panama, 8.316, Luxem-
bourg 8.181, Perse, 7.728, la
Jamalque, 7.600, Siam, 7.550,la
Trinity, 5.000,Congo beige, 4.850,
Republique dominicaine, 4.261,
Sud-Ouest africain,:3.400, Bul-
*arie, 3.300 11e Maurice, 3.300,
uatuem'la4.U97,Letatonie, 3.041,
*iati, 2,0 Esahonie, 2.705,
taide intz2 g 3 t844 s'a R -,
Sa, 2.281, M.dagascar, 2.200,
uadan, 2,176, Salvador, 2.175,
lades nerlaudases occiden-


Wals, 2.W000 Para.Iy, 2.000,
ae, IS L .thu anle
929, pco, 1.507, OUest
' itric~ Portugai s, h 1.500,
Somali three, 1.42, by-
pre I Bhamas, 1.250, Iles
'idj, 1.088, Island. 1.063, Nica-
-r .452,I H6%ndura, 1.500,
Nyaus, 1.W., inadre, 79o,
Arabic, 742, Tripolie, 732, Ul.
braltar, 7u0. lIs Aores, 534,
Albanie 400,Saloe, 340 .ibe-
na, 300, Atganisian, 2t0, lies
Cook, 114 Borueo uitanniqpce
dio g ,d ,*iP, tiktaon, 74, hes
SI5armudes, 20, Use


.11o lil
WllbK't


.. a vu, mercredi soir, un de
noas amis. candidate a la Presi-
dence, rn trer dans un petit
calk en face d- la (l ni ,'re. Lors.
qu'il arrival, le jeu de ds venait
de cesser. Les qoelqus sous
risqucs avaient idI gagi6s par
uu veinard q i avail f.. I- camp.
Le candidate lut chaleureusenment
accueilli. II causa to glemps
avec les jou urs el leur demi.n.
da de continue leur parlie, al.
flrnmant qu'il aimait voir jouer
aux os. Mats ce que nul de ces
Ioueurs n'osa lui d re. et qu'il
ne compiit pas lui-mtme cest
ne le jeu n'avail pas cess6 late
combattants, mais, plui6t.
Iaute de munitions...
*
...a vu dminle(ssants amns de
Jacmel qui ont woulu voi, ie
Ilopard don't nous avons parl6
la semaine dernire. .La bete
Mtait m lalheureusemtnl tie inau
vaise lhimeur et son lropri6
taire paraissait mnoins embajlth
de sa belle acquis tion. Comm,.
pour dire quelque chose, un ties
amis laissa iveusenient bomber:
II a lout de nimie une j')-
lie robe, I'animal..
.
...a vu dans le bulletin dri
Smois de Juillet du S.rvicc 'T,' hi
nique de I'Agriculture q ,itt
rant un mois on a djbar(iq N'
Plort-au-Prince, venint de Gros
Morne et des Gonalves de,,'
mille deux cent qualre vinyt
treize caisses de mangos francis
On voilt avec quel alp)lit on
mange parmi nous les manguei
gonatviennes. Aussi se demand i
I-on pourquot le Cap-Hai:ien n:
nous envowl--elle pas ses man-
gos Baptisle?
*
... a vu, hier, au Grand-H61el
de France, un de nos confrerei
qui, vrainient, navail pas de
chances. En moins de temps qu'd
lui aurait fallu pour boire un
cocktail, il en perdil exactement
quatorze. It porta courageuse.
ment sa perle Jusqu'au dernier
moment. on le vii, la come en
main, demandant A tirer. Mals
ses partenaires eureit pitir. I's
refuskrent de tiltr. La victoire
Itait trop facile- On pr6fera lui
offrir.
Yap fuil pa ou, murmura
un de ceux qui avaient gagn6
chaque Ibis.
*
... a vu, hier maliq, devant
i I'l116tel de Ville de Port-au-
Prince, toute une foule tr6pi.
dan'e et murmurante qui se
pressaii aux portes, A la barrid-
re et sur les escaliters. C'taient
des electeurs qui ne voulaient
pas laisser passer ce jour sans
prendre leurs cajtes. Dire que
cesera,chaquel our,comme cela,.
jusqu'au 3 octobre prochainI
*
... voit qu'A cause des elec-
tions qui sont prochaines il y a
plus danimalion dans les caf6s,
sur les routes qui vont de Port-
au-Prince aux autres commu-
nes de I arrondissement. Ce sont
partout des groups qui can-
sent, boivent, chantent, tandis
Sue sur le board des routes, sous
des tonnelles bruissantes de
teuilles de cocohers, des danses
s'organisent, qui ne sont pas,
nous voulouns du moins i'esp6-
rer, desgdanses vaudouesques.
... a vaule brigandage qael'o.i
organise A Pelion-VIlie, A i,
meose de six heures,au moment
de la communion. Que les L.
deles qui vont communier ir.
so battent pas ainsi pour rec-.
voir le Saint-Sacrement. II y.1
de Ihostie pour tout le mondi.
on a qu'a attendre. Qu'est-ce qu.,
cela pout faire que la voisinr
Spasae avaut on apres vou... Uu
peujde discipline pour arriver au
moins i la ainte-fable sanses-
souflement, et avoc ce came
qui est la ageasse, tout au muaes
en apparence.


I surez-vous coutre accident
Ltb tientral Accidea tuire A
e Aasujranwoce (,orpuration Lj
miled *.- Vve F. uwc inu-Ma
Asaln GEnral pO a


II rr


- .I~ -'-f


PORT-.CN I


IKIM


i


I







LB MARTIN -- 2 Ao~t iM


- ~- -._ - M


I TW Antoine T616maque
1Un ep SOde (andidaltau l~Sdtpoor le bWparte- Propos
Sj Nous avons recu la carte de
de la Gre've M. AntoineTclrmaque qui vient machetes
de se porter candidate an Senat --os-
Dd, pour le D6partement du Sud. M. Edmond Celcis a dernire
de a iunzlen IM. T616maque a 616 BAton- ment envoyd quelques caisses de
nier de I'Ordre des Avocats des incomparable Rhum Sarthe ca-
Cayes et Consul Gandral d'Haiti chet d'or,i I Acadimie /rafnaise.
A Saint-Thomas. qui travaille it son dictionnaire
*Monjeuneami Em. B. Armand jC'est un haitien de valeur et et en est d la lettre : S.
alors Substitut du Commissaire qui ferait excellence figure au L Academie reconnaissante a
du Gouverneient pros lei Tri- Corps LUgislatif. non seulement donnd droit de
bunalude Premiire Instance de Noas lui faisons nos sinc6res cite au verbe sarthir en prdci.
Port au-Prince vint in'annoncer souhaits de succis. sant sa definition: Boire du bon
an jour qu b la suite d'une con- .. hum de Sarthe,. mais a encore
versation qu'il avait euegavec le reconnu somme substantif fran-
President Borno, il,avait obtenu J'oubliais de dire que j'avais fais le mot sarthil6ge en luidon-
de Lut I'autonsation: de voir lait savoir a mon june ami Sam nant lememesens que sortilege.
Monsieur Justin Sam, Pr6sident qu'il devait avec .ses camarades Exemple : Par quel sarthilige
du Comite des Grwvistes de Da- prendre t o u t e s les pricau le Rhum Sarthe cachet dor a-t-
mien. Armand,.ne inanqua pas lions, parce que les am6ricains il si rapidement conquis len-
de me faire savoir aussi que le ltiriraient par d6crkter la lot thousiasme des connoisseurs ?
President lui avast declar6 avoir martiale -Sam m'avaitr6poidit, -,u .
d6couvert dans.cette histoire de plant pis, nous la subirons et ssaye votro ohanoo
gr6ve la main des politiciens nous sommes pr6ts m6me A ex- ,,.Qu on u'oubte pas que c'est
qui, de loutelaon,, chcrchaient poser notre poitrine.-- remain A 10 heures qu'aura
A.aggraver la situation. Le soir j'etai au Palais, apr6s lieu A LEldoradoe. I tira e de
A la suite d une entrevuejavec avoir tout expliqu6 au President la loterie des (Euvres doe Asso-
Sam, Armand arria avec lui je luidemandai de recevoirSam ciationdes Membres da Corps
Un rendez-vous pour le lende- A l'instant-LePr6sident Borno Enseignant et du comit6 hai-
main a tuidi A la Commune et mn declare que Sam s tait un tieu ae i'Alliance traiuaise.
sollicita mon intervention dans eoladl, qu'il ne pouvait pas te E- achetaut chtz Simon
Cette allaire alin d'essayer de la recevoir seul, et it me deman- Vieux ou chez Gairaud, un bil-
trancher dans I internt, des gr dI, d aller de ce pas dire a son let d ro coupon au pr d
Vistes, j'aceptai avec plaisir pre D)6mosthenes de laccompa- gourdes, o court a eine
d'autait lque avais lit au Pr- poer as palais-.Mas President de r un des los deG.2100,
sideut lhorno) la solitionner c ljeune home est le chel des 150, 90, 00, 30, etc. etc.
dans on sens national, c'est-A- 1,tvistes, vous pouvez le rece- Iit tail aujours bon d'essayer
dire qu'il laIlait dotner saits- voir.-Non Liettrard,faites comn- s chance, car un viel adage
iaclio u a ces .,U.'ui, gens parce Ume je vous 1 indique- tontra- dat : la ,ortune est une boule
qu'ils avaient raison. Le Prlsi- n wt, le parts quand m6me pour qua role.
cent mt'avait coaitses quil y li maison de mon ami D6mos- qu en des los
avaiL trot) dexpetis a I)aimen. lhenes qui apr6s m'avoirenten- gats se aieent des lots gendemain
iL leadeulnian a nudi 'envo- io me liht savoir qu'il ne pou- guts du tira Ie lendemain
yai iooni aulomonl)wle Armand pt as aller au Palais avec son u e d tirage, de dix eures
qui alla cheicle.c Siun et vint i 's parce que deja on tail cou a da magasi bien con-
avec lut a la Cotnnnmm ir" le bruitqu'li a vendu son Ills "u de Mr Simon Vleux.
Tients, coinmlnt. i a.li z vous ,ouri un poste de Conseiller d'E-. *- --.* -.........
Sain, dis-:i en picesaant la inain iat- Vos avtz parianement
au Chet tics (ircvs.'s. T'Fies raison, declarai je A DWmosthe- Los inscriptions
bien Monsteur GIllaird. -Vous nes et le retournai an palais conmmencent
me counais'z- inters ogeai-je?- iransmettre sa reponse au Pr6- En conformity de la derni6re
Parlaitemnent lua,w iur le P'rcst- s,idcni Burno qui cette lois me Loi 6lectorale, les inscriptions
dent. Asstyez-vous. E lattes- dit qu'il recevra Sam, mais A la out commence dans loute I'6-
mot le plaisnr de it, xpliquer la coutution qu'il soilicite une en- tendue de la RBpub ique. On
situation ct dtes-inoi ce que trevue en signant J. D. Sam tout sail que la Commission de Port-
vous d&sirt z. court et nlion comine chel des au Prince est composee du Dr
Etl Saim ripondiit: Nous avons grevistes-Je retourne chezSam Auguste Lechaud, Pr6sident de
rclame quon nous donne 144 et lui fait part de ce que venait la Commission Communale et
bourses a 20 dollars, le Gouver- de .ne d r e le President de MM. Arthur Isidore et Louis
neiient n'tn oilre que 100, ce- Sam relusa en me declarant Abellard don't les noms sont
p: dant la those s'est aggravee qu'i n'etait pas seul, qu'etant soi tis lors du tirage au sort.
un pt. 11 avec la gi eve des profes- president, du Comit6 des gr6- --
seurs. A la suite de la conver- vistes il ne pouvait solliciter Examonl
station que i ai cue avec le Mi- une entrevue priv6e au Presi- am do comptabil 6
nistre Price, ce dernier m'a lais- dent,- de ompta U
se i compreidre que dans cette Je fispart au Presidenlt de la r6- Brillanlt sucs de IEcole Spteiale
allaire il devailt se innager; it a Lonse de Sam. Sur les 21 pos utlanis pr6sen-
l'air dtre un Candidal a la Pr& Ma mission prit fin de cette tespar diversesEcolesdeCoinp-
sidence cnibusquC, cc soul les Iiiste .a:on mon plus grand tabilit6 auxexanensolficielsqui
Ministries du t'Prsident Borno regret; mon jeunie ami Armand ont eu lieu A Ilnspectiou Sco-
qui comipliquent la situation. Je pleura quand je portal Asa con- laire les 28 et 29 juillet, n'ont
suis prit.A expliquer tout cela naissance la decision du r6si- 616 adminis que les suivants:
au President, inis Monsieur dent: Moncher etllrard, s'e tIre Mile Suzanne Borday,
(Geftrard, sit le President iBorno cia-l-il, quel dommage, le Pr6- (Ecole Sp6ctale).
nous donne satisfaction, on dit sident Borno a perdu l'occa- 2e. M. David Erasme
qu'il ne peut pas 6ire 61u une sion d'6tre le plus grand Chef ,(Eco:e Sp6ciale).
troisiLme lois, tli bien nous au- d'Etat hattien-Armand, je vous 3e. M. Edgard Laborde,
tres de la Jeunesse haltienne, ji re que si c'etait le Pr6sident ( Ecole Sp6ciale),
nous rentrerons tous au Palais i yppolite ou le Pr6sident Nord, le. Mile Elima Duret,
National et nous acclamierons le Ii question serait rkgl6e imm6- (- cole Sp6ciale).
President Borno eti nouus limpo dialement, car ils auraient re- ae. M. Maurice Lizaire,
serons encore coline Presidentii u Sam el tous les grevistes au (Autre Ecole).
pour une tioisiiume lots. ) Palams,- cc pays na pas de 6e. M. Alfred lRuso,
-Pouvez-vous tie repeter celh chance, je regrette cela pour (Autle Ecole).
devant lle ',sidnt Horno ? ltorno,va va liutr malet nousau- Ce nouveaubrillant succ6s de
En ce moment mitune si vous ions la lot martiale-Trois jours I'Ecole Sp6ciale constilue une
voulez, quaint aux poiunciens, le apr6s la lot martial 6tait decrA- nouvellepreuve- apr6smille-
ne veux pasquils se mulent dt tee suivie de I'episode sanglant de l'indusculable sup6riorit6 de
la gteve, je i:s chasse intine de de MAICil ATEIBE.- Je sou- son enseignement.
chez moo quand its viennen, haite que MARCHATERRE soit
m'en parler. -Mon chet Sam. notre resurrection.- a r 9t
repondiis-je, quaud vous avtz Ilapp is,danslasuite de Paul. T-
fail votre monont, si vous ttitt mon rheodoreA qui j'avaissau
passes da vant na porte, Iallai' ve la vie sous Dartiguenava
Lire jouer pour vous la Dessa- que Sam lui avail demand de a
lfite Nuotc p;Ui sen cuitour anmo iramnser au Pala s pour dire DEMAIN.SOIR
fiege Nicolas (ullra.d cl uyant a;u resident Borno les naons d< A 5 hs. : Maiinne :
en main uni drap j'allais vou. .tcoimpaguer au qui tinaiincaient la grave, il en d ns
Parc Leoionilte. Dl)ans tous les cas, avaist parait-il, parmi eux des Le Batallioeur
mes comiptlunie: i~ our volrei membres du Gouvernement.- du Texas
attitude itigu,, l.* in in vats vor J'oubiais de dinre que mot 0 50.
ce soir It, Presidctnt lo'no, so- lui Armiand laillit Atre vicit- A 8 HEUIES
yez calimne, je vous verrai plus moe deson devouement au Pre- n rand drame damour
ard. sidenti.Borno, puisque le'jour Anrame-mo t dramle monurde
J invitai,Sain a rentrer dan oil je lui avais envoy laurlo m 5so Am o nd
automobile de la Comirune mobile pour aller chercher Sam **st ol.


pour le deposer chez lui et i'al- et l'amener A la Commune, uu ',' .
lai chez moi avec Armand qui, itiche,qut se trouvait un person-
emu etijoytux, mue declara: ,,age important dans leigouver- NVELOPPE8
Mon ti"er Gelliard, si nous emeuint, et qu tut son mauvais ITRANOGRE5
arrivons.,d'accord avec le P c- 1tetie, avail dit'du Pres.iei & T
sident a. sbo.u o.icner cette kg "\. ,iu Arnuadit avail uns dais l.iu- :IIMPRIEZ tS
A l'a'ava,:tacgd.de e' icun cs l s, otiubil i. di la Lowmiiiue Al 'le 100 : Gdes. 1.50.
a'elle belle page pour le e s*,- tojlii. biuii iqut.z, uii eipeiut *.IMPRIMEHIE CENTRALE
t ent Burno, il aura vaincu c.;ti. du Gouvcerutuemt.- Lependaut 31624, Place Gefirard.
tois tous ses adversaries et sera le quinze mai, quand Borno des- ... ..... R_-_ .-
tres. certainement acciam6 en- ceudit du pouvoir, ce lAche ne
core,~Pr6sident par ces jeunes trouvait pas au Palais pour I ac- niers; soient de v6ritables chets
gens.,. compaguer, c'est Armand qu de la Nation haitienne et non
-'Mon ,cher Armand, j'6tais y etan, c'est Armand et les chet d'une clique on d'un clan
avant hler soir au Palais avec autres amis devou6s du Pr6si- -car le Pays eat a tons leas halt-
le President quand ia musique d-tt qui iauk.,.paanerent A tiens et non A une cat6gorie
de la Garde louail 1IS1, le Presi P6tion Ville.- ltouneur A lui, d'haitiens.-
d..it part bur le balcony et me honneur A eux ; ce sont des Pour flair, ie souhaite que eis
dit: a Geflraij~ c'est rnoi qtiu at htomnes.ignes et loyaux.-Cer- Gouvernement d6flnitit arrive a
res, .ic8 1 )1, ist ioi qua .1t t' st le ticsidetdu tiorno na- salutionuer, pour le plus grand
do tmeo o1 ,i av 1 c .uh, ,t v .- quc de, natieii&s de ce gen- bien tie maPalrie,ces deux pro-
le ies 1 i. d.L iii I an i .c o .%, Dieit des causes b ..ns ; instruction publique
av. Ce Cuitu iitA o.,.. A... ut ete ,purgneeaa sou ddans es masses et le d(veloppe-
grace 1101 -.ct La cus,., uouviueiunent. ment de l'agnrculfure qui doi.
tct:a kiu lut dis-j~, ia repi t QAe id s~ievU dc DOuJen ii t vent ainmeer I. liberation d'Hai.
seni e.,uir et i avnIir du Pay, : .a cn.tciriee stervet de cfoa a ai .-
ais-ez Its maunlesler. no. Frea'iuto- Qm ces der- I Genral GEFFRARD, Planteur


DODGE BROTHERS


EI6HT


La quality est la premiere chose'qui vous frappe
quand.,vous.examines la Dodge Huit.en Ligne.
Les carrosseries d'une piece en acier sont belles.
exceptionnellement conior tables, garanties et si.
lencieuses. La quality caractdrise la belle tapis.
series, lea cousins conlortables, types oreillers
et I'0l6gante designation de l'ensemble. De
I'Avance de ce moteur de huit cylindres pro.
vient sa souplesse, son acceleration sensible et
sa prodigieuse puissance avec Une economie
remarquable d'essence. Dans chaque consid6-
ration cette voiture eat une des plus belles tradi.
tions de qualitA et de conflance de la Dodge
Brothers.


SIX ET HUIT CYLINDRES


KAEER'S GARAGE

Distribuleur
RUE PAVEE PORT-AU-PRINCE ( HAITI )
PHONE: 2234 & 2318.


Lideal Rhum


ALIX ROY

28 annees de success.


BarDelicieux
Supr6me COCA
( Anciese maison Poitevie)
Blesse 4e Avenue.
Ce soir aura lieu le bal
d'inauguration de ce coquet
6tablissement.Nul double qu'on
aille en fouleauoBar Dilicieux,
asser quelques heures agr6a-
les au son d'un orchestra de
premier ordre et vider quel-
ques verresdesplus agreables
boissonsque l'on trouvera a ux
memes prix qu'en ville.

A TRACEAG GARDEN
Qu'on a'Mii p que c est
ce soir eq b en a Ter-
race-GartD, le grand bal
avec cooper.
me noctambules se ren-
dfoat eortainement A la pro-
prit6de M. Kabl pour se jo.
yeusement diverter, au son
d'en jasz-band des plu sen-
trtnants.
Lotorle Populaire
Au Profit des CEuvres
De I'Amicale des lnstituteurs
et des Institutrices.
Billet 1 Gourde.
iGros Lot 1,000 Go-M C


PETITE FANTAISIE

La le on

deVaudou


violette liserAe chez les be
soeurs de I'externat Elli
depuis tant6t trois ans oan
ce de son amie d'entance d
nue Mme Oxyg6ne.
Me Oxyogne, june a
de talent qui, grAce suat
tions de son bean-p6re
nue son bonhomme de oc
caresse le rAve d'6tre d6p0
la capital depuis apre I
part de la commission
Jos6phine Cedras, fill
que de lex-d6put& A vie JO
CAdras,petite brunette aux
noirs,gentillecomme les aB
visite puen Ie monde P
plaire A son mar qui 0s,
jalousie 1troce Elle vit e1
petite reine casanidre an (
de son ortophinic. ash bi
que. ses flours et CleritS
est sa confidence en l'abseC
-sai


Dans une :de'ces toquettes mis de lui, amener dals
malsor.F de nos arstocrates,pen- re Ch6ry pour unped
dant,(que lortophonie joueit : ce de vaudou.
Pour.oublieg nos miseres, Bait'
Bas, etc ; Monsieur un journal Oxygeno qui .neD t
en mains lisait sla derniere tra. gdrer jusqu'A present ie1
duction de a L'Hati inconnue sA s qu'eut son com
( Impressions d'un voy Port-au-Prince par F. ho At- dans une'dane de va
cantara.) Madame, ele no cha- In pimpanle Ae*pbie lo1
lammeit assise sur s bercut dernitre toumre A6
leuilletait Abreviations, le der- Greasier a conl A O 101
nier recueil de Me LA.ton Laleau, dcofitae. Ta paid
quand subitement entire comme je serais l'autre soit O
une trompe Cleriza, la petite bourg asi omme Phlippl
bonne A tout fire de la pmaison vais danger ie wmVpd
et de sa petite voix flateuae dit: La lemme I e Is et I
Madam' min Ch6ry. Voula I a Pf ett I
.Ch~rilus, chaufle'r sans 'licei. ,,,,l-n~i ur .at 4iip1ta
ce connue pII6t sous le sobri- sesa chaine. uomrs
quiet de Chdry eat I'ancien pale- les, adriesa scopUdI
trenier de iex-sinateur Arislo- A Cieseiza rour daol
m0ne le voain d'en l race. Les on dease ew-oYa&OO
domesiiques du quarter ne ces on d*ina quae levtudo
sent de 'l- rpter A tout un cha- cherichadi un moyen p0
cnre qu, CLay est 'ami ,et le senter A Mme son fr6i~
ltrre cic ,aplme .de Clerizna. me, profits de cells <0
re quIlla cist Ia pettle ni- et proeosa thiry comM0
resse qut ouan A Is poupe avec 3 pert en danse.de vaudo.
Sme quan Celle-cit laisait s 1 I1 ne fallat rien dire


r -


----T~_.. _-~_


'~C r I -- Ir


--- -- --- -I _r Ircl ~__~ _~ __ __ L __~_ __,I.... ----------- ----------------- -- ------ ----


PAGE-2


b
. '





F.


LI MATINMrs 1AoAt IM


UN TRIOMPHE

SEA-SIDE-INN ELEGANT'

d t edj pot eni tonle de I haute Soci6t6 Port-eau Prin-
Savalt combl6 les Salonu de Sea-Side-Inn EI6dgant.-- La
maoun endlablee du Maestro Soot a oe n n saccC6s to.
t"W0cdre u nombreabes deBtaudes e son almable
_. a Is Direction Seia-ide-Inn El igt a 6cidd de don
an Super Dausant Samodi 2 AoAtt 8 hores, 1/2 p. a.
o a pl ps grand nombre de musltiols, et too ours dirilg
.re d ii W "voBilrierve# place aI'vance.


someS t apr6 s'6tre assure de4 Chirilus allait rp todre
s rumsite do son petit project, sand Clariona prit la parole of
Mae Oxyg6ne en fit .art 6 son dit: Chdry falt youn t ufonne
..*Mion qui, apid mille el mills pour nou.
protestations, accepts 6 fair ce Oi., reprit Cb#ry, male
petit sacrificel pour le bien doe | miol manqud Aotor main.
o pays.LApa, avanttot,re- -. On matte danst, m'a kata.
.arit-i.e t^li"i ces.ampagne o ptu ou, rpartit (Clerzina.
deetrale.s .e vont pas durer Attention, netaites pa de
onglemaps- Is tu voyais Phi- bruit, ajouta Oxyg6ne. Fine,
lippe sons la tunnelle buvant 'one- nous donc:SI tu ne me
dans Ie mem6 coui a qu tout queres.
tout ce mone, il 6tait vraim.nt -Non m'si6 quilt moin kafla
6topt ant IQue veotatu, chdri, poor (Chry. 1.6 desss elle sal-
ON poumr lotpe, rkpondit las sit deux tourchettes do tiroir
it lemmeet Oygdne poor du garde-manger et d'une
Irour ason rdel amour pour Ia agility surprenante, so mit
d un bon as love at choisit battre da tarpbour xur Ie coau
d qdi:qu rle.orep ays, pour vercle do rortophonic ( cette
pai.ne mmais F Fin. larrita petite Ilcence 6tai-prwmisoe pour
pr ia bras on lJai distant : Jone- ce oir.Ainti dans I lcoquet petit
aoi de pr6ferenceeDangereuse. -aalon de iMr et Mine Oxygne
dl Lamothe* l'on dansa trls tard le vandon.
L'ortophonic taissit tonjours Le succ6s de Chnrilus tut un
entendre lea plus beaux mor- naiompbe sour leriana, car a
ceau do Is collection de dis- part qu Monsieur dansa aussi
quest deFfine quand Clerizua mais Ch6ry lot reou A la carte
prsenta son h6tre de baptime Blanche dl'enr Gardere : -On
es maltres. lait en pleine ddmocratie.
Me Oxyg6ne pregnant la parole Ch6ralus prit cong6 des ipouz
le premier s'adressa A Chary Oxygdae; on I'accompagna ~us-
Clurise, dites-nous, etes- qu'A la barriAre. Llerizoa, grise
vous amateur de Charleston ? par cette marque d'attention,
.- Charleston I je suis amateur s'xzclama:
du- Vudo. En vejt6, moin pa ta sipos6
Le vaudon en pleine capi. qu room's 6 la prend danse vau-
tae I La gendarmerie nest pas aou la si vite.
an courant dan pareil fait; a Cost vrai,ajouts Josephine
ou dit laimoin Chiry, moin c .b'adressant A son maria :
chnea quatie. Comme tu dances bien Ie
Alors pour toit.'cst permit, Charleston hatlien.
Pqi temp on va ban nou you'n Lrlio LAVILLE.
t lorsi6 ? La Guinaud6sea, 30 Avril 1930.


JST


Emp6che
QUR E
vote totants eo flloo


SjConstruez votre leint
Ifras et beau.
Les ldches de rousseur, le
hdle, les boutons, les points
noirs, les tdches du foie, el
toulte les fldlrissures similaires
qui parent votre beau leint
nalurel peuent 0lre enlevies
par usage de
*H L'EXELENTO
'*" Pommade de la peau
l a rcasoigneusement iprouve
ct essay I 1l est un onguetl
mddicamenteux s c ie n t i i ue
par/ait suns danger et d'un
usage facile.
Essayez-le, vous serez sa -
tisfait de ses rdsu tats.
En venle chez tous les dro-
guistes. Pour 0,30 centilmes
sulement, il est expedre dd&
reception du pri.r.
Ecrivez pour avoir un dchan
tillon graluit et le liure des
conseils pour la beauty.
heleto leldiciae Company
Atlantas, Georgia U.S.A.
Agents demands pour tous
Ec ivez pour renseignements.


A vendre
Une au o. marque DE SOTO.
en parfait 6tat.
Excellente occasion. Pour
les conditions s'adrcsser A :
THE SHELL COMPANY
(WI.) LIMITED.




l~tF7


IQ


---' ~ ~ ~ ~ um ii=---I- -u-'--~~t~ L~P~L.~~


Toutes les Polices

DE *LA






comprennent la Protection contre la

Foudresans auramentation detaux


Eug.LeBosseco


Agents Generaux I


L1sez


ceci :


*res de limille Jeu".e (lilIleg I
Jeimes giesg!
Proltgez vos bourses I On
peul vous confectioner A boo
march : Robes, chapeaux de
paille, de soie, (hemises, ca-
levon, etc.- Coupe moderne
et soigoee No 1016, Grand'
Rue.

ne y tl t s "&'
A viU MAISOW
1037, Rue du Centre.
Vous prouvera le plaisir ;
statuettes de Ste Th6rbse de
l'Enant Jesus, petits tableaux
varilsotout encadrIs,bracelets,
cbaines, broches, benitierb,
encriers, orillammes, livres,
et d'autres articles concernant
la Petite Sainte.
I ie ]J t -


666
culage des maux de tWte
de la novralgie en 30 mi-
nu.oe Arrdte un troid le pre.
mier jour et le malaria en
jours t66 en tablettes uussL
1NSTITUT ,TIP PENHAIUER
nnurs rTF.


Logoneas rarticull6res.
Commencent le Lundi 4
AOUT de 8 hres a 11 b. a.m.
Specialistes pour chaque course
Les ,luves en regard raltra-
pent le temps et reussissent
toujours.
Les auires gagnent du temps
el finissent plus vile,
L'excellenceldcla Mdthode
est un fait:
Depuis quatre aus,toujours
succe's complete.
En Rh6torique 13 presen.-
tUs ce'te annde, 13 succ6s.
1537 Rue Lamarre
td6dphone 2891.
Penser A s'inscrire avant le
4 aout.
Peur toutes les classes: de
12e & la Rh6torique.

MEINAGERESI
Pour teindre tous tissus:
SLAINE, COTTON, SOIE, etc...
&Uoun produi n'69g0le
Ls MAURESQUE
nynte Port ae Prince:PharmacicW. BlUCH
PharmacicEugtoePEROU, 41. Place Volikre.
tI tout- bonnes mnai nsd i t *al
BeheaIon SrattU .ct franceo ur &dmnde adres tE
& V" C.F PERCOQ. & ASNItRES (s$ne) Freil


Avis Imonial HbIAII
La soussine dare au- Hamburg-America-Line
blic qu'elle nest plus responsible
desactes et actionsde son dpou.r, Le bateau < Georgia), vetia t I Kingston, < st attendu
Joseph Durthil Georges, pour ici vers le 8 crt.. partant pour I Europe via Ies ps,)rt do
cause dincompatibiliM de carac Nordprenint du fruit.
tUre et demauvaisecondaile; en Le navire a.\massi., venant d'Europe, sera ici verslle 10
attendant qu. une action en di crt., en route pour Kingston, Sto-Domiogo et Cuba, pregnant
vorce lui soil intentee. t et passages.
Port au Prince, 30 Juillel 1930 REINBOLD & Co., Agents.
Mme Jh Durthil Georges, o
m de Thdrhse Biamby. I


.1


La directrice de la culture

de la beauty en Anqletc ie
-" Bertha JACOBSON -----
pr6vient centre lea |
mauvals effetsdes
savons qui no sont paI
tanits xolusivomont
d'hulles do palmer
ot d'olives.
Enemployant lePalmolive,-
dit Mine Jacobson,vous pou. ', \ mJ
vez 6tre toujours .srs que 4 6
votre peau conservera la fral-
cheur de sa beauty naturelle'
Quand les temmesvieinct /
a moi pour des conseils sur
le soui de leur peau, dit Ma-
dame Bertha Jacobson. de l, s n 'rs savon irritent
Londres,jce leur imprime tou- I' p~u. it dounent les points
jours la necessity du savon et iiors (tune imp'e sion d6-
de I'eau, comme la proprelt6 lisinlet (idC rude se Palmo-
de la peau est le premier pas l ive laisse Ia peau (lWiciCuse
vers la beauty. Mais Madame Ict d,,uce. II est ratraichissant,
Jacobson. continuant. dit: Je pur et garanti. Votre prait
pr6viens contre les mauvais reclame s'i mousse pour on
effects des savons qui ne sont vrai neltoyage deux tis par
pastait excluisivcm.ent d'huile jour.
de paline et d'olivts.


Madame Jacobson de NAYFAII
Quand Mine Jacobson en-
gage 6 la n ces.it6 du Savon
Panlmolivejournellement,cette
recommendation le poids
d I' auto. it6.
Voici son 'otiscil :
Ce Iraile eall malio et soir
De la mousse du savon Pal
motive avcc de I'vau, I'ite cn
une creme. Avec les deux
mains, massez hien la peau
pendant deux minutes de fa-
con A penetrcr dans les pores.
Ensuite rinccz entierenimnt,
Cest tout.
Les seules huiles qui ren-
trent dans le savon Palmolive!
sont les huiles de palme,d'o-
lives et de coco eL aucune
putre graisse animal.
- -
Compagnie gnit'ralee
Trausatiantique
Le steamer Antilles* atten-
du a Jacmel mercredi 6 aoitt,
partira le mdme pour La
Guadeloupe et la Martiiiq'ie,
via Sto-Domingo et San Juan


Le Savon Palmolive esi
pi oduit enilirecint ;i i I i m.
chine et a ('1c i nllt mai 1iC le
touche jus(u'a ce (le i ous
voiis d'chliirivz I't'ivel ))e.


308


de P. R. prcnant Iret


sagers pour le
transbordement
France.


I Avre, en
a Fort de


Port-au Prince, le Itr .\oilt
93 ()
E. ROBELIN & Co, Agents.


*

C


bn delicieux regal

Pour voti ePalai


Vets at pavez saveir emubiem
Ie Iremage getrepu A last que
Vm w'aves1 M5y6 le, homage
IA la realtre bichk6e ves ver-
la Isdireeie dio KRAFT CHEESE.
Sa raiicear bienlaisnte,s.M deor
tetleut l'aplit. Sa saveivrdli-
etre cuhatllle'le pIlais.
Le pneAdt spkial de Kralt pro-
dit lla saver rare do KRAFT
SWISS CHEESE. Seuleest les Ifr
aIes de eoi wl- itlan- s avee
expertise et aion il eat tot A bit


ben. Toms les ioi
qietsde fremageltK
Ies m6mes, sl quali
sla savear inmie.1"
Voire 6picier a le
I Swiss. Demasd"le1
sir de regarderlsi
marque eammerid
a mrqe depmeTu
El law -:..' "'
PAWLEYV SALES
POrt-s-Prim
IlDiatribi


is.
IS.
rceaus eo pa-
ral Swiss sel
t6 invariable et
roiage krall
r lit et sop?
r, i'ttiquette la i
le qui eat la
m ic, KRAFT

CORPORATET ION .
. ( Haiti )



EESE
r


t -


Insurance Co

Une des4 plus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES ASSURANCE


sur la VIE[


EUG. Le BOSSES & Co

Agents G6e'rraux


--- ~-- ------ -- I r --


r- --CL -aII~ICC~~lle~


--


KRAFT (I


~ iii~, t,~_g~~tt~:-~-" ~7


4-41ts


et pis-


t8-


1


I


3rul






'S


Samedi
2 Ao t 1930


Le Matin
4*:paau


--- L- .---- ~--`- 1-.-- ------d -~.~~_~_ 111 _~~_~_~_. ~~_.~~_


1au1 ---------------.- - ._ _r


Avant d'acheter


une


automobile


Cherchez a constater 1eleqance,,ia beau-

t1, la solidity, de la NOUVELLE OAK-

LAND pourvue d'un moteur 8 CYLIN-
DRES, type CADILLAC. Reclamez une


demonstration ct


vous


vous


rendrez


compete que I'OAKLAND possede le mo-


teur LE PLUS PUISSANT, par


conse-


quent a mmem de battre tous les records


en cote obtenus


en


Haiti. Le confort, la


souplesse, ia (Jualit6, les lines n'ont pas
etc neqliqes par les Ifinnicurs et Decora-
teurs de lhaute valeur, Employes par la

GENERAL MOTORS CORPORATION.
THE WEST INDIES TRADING Co


Telephone


No


2700.


ASSUREZ-VOUS
a la
General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.
de Perth (Scotland )
Gar la o GENERAL >' est une des plus puissantes et des plus vastes organizations
de ce genre. Le solei' ne se couche jamais sur son champ d'action qui embrasse
du monde.
Ses Po1lices conti incendie couvrent aussi les d6gAts occasionn6s par la foudre.
Ses Polices poU Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages
causes A autrui dans sa personnel ou daus ses bienus.
Ses Polices Maritlmes 6mises par ses branches d'Europe sont payables en Haiti
Ses Polices contrn accidents sont valables dans I universe enter. Tous les voyi
geurs devraient done prendre la precaution de se muinir d'une police centre accidents
d'au moins 4000 dollars, la prime annuelle u'6tant que.de 1/2 */. soit 20 dollars U. C.
Veuve F. BERMINGHAM, Aux Caves
Agent Gen6ral pour Haiti.
SOUS-' GEN'I S: j'ort-au-Prince. G. GILG
JEAN BLANCHET J&r6mie



Biiiiii Sarihe

Le Produitldcs Distilleries' de la HASCO.
CE RHUM est le r6sullHt dte la fermentation et de la distillation, d'apr6s les proc6des les
plus modernes, scientifiques et sanitaires, sons la surveillance de techuiciens de valeur, des
sirops ektraits de cannes mrecs a points, qui ne proviennent pas d'une seule region, mais de
routes les r6giuns de la plain du Cul-de Sac et de la plaine de L0ogAne non seulement des
plantations de la Hasco, mais aussi de nombreux proprietaires, grands et petits.Ce MELANGE
des meilleures cannes de ces deux planes. comprenant les plus tameux terroirs, done au
Rhum Sarthe un bouquet ut uti parlum incomparables. LA HASCO est la seule entreprise
en Haiti capable de realiser pareil melange de cannes. Aucune autr" distllterie non plus, ne
peut s4 vanter de poss6der u\ii stock si considerable de rhu-u, emma t Wio6 dans des fodres
oiu il vieillit bien des annues avant d'aller 6 la consommation. C'est t iul done an Rhum
Sarthe son velout6 et son ai,'ne toujours pareils.
GOUTEZ ET COMPARE
C'cst le triomphe d'une grade cutreprise agricole el industrielle'qui a,fait ses preuves et
don't le sort rest irr#vocabltment li au progress ct la proupkrit6 du rays.
Trois Grandes Marques La bouteille Le tlacon de poche Le gallon A exporter
CACHET OR (Gold s;.L) Gdes 7.5t Gdn 30,00
ROUGE (Red Seal) Gdes 5.00 Gdes 3,76 Gdes 20,00
SBI EU (Blue Seal) ( 2N7) a ),00 Odes 10,00
Debitants et Deaillants, demanudez les prix de gros 5 la laison
R. T. AUGUSTE, Port-au Prince.
Vous y verrez votre aoil, i.e.


Panama Railroad Steamship Line
Service de fret et de pasasgers enhte
NEW-YORK CITY N..Y. CRIlSuopa CANAL ZONE et les PORTS de la COTo
OUEST de I'AMdlRIQUE du SUD.
lus rapide et le plusditect service do transported passagers et dou Itr oentr iMi
e les po5rs Europ6ses via New-Yord et Cristpbal, Canal Zone, Isthme de Paaai
Voici la listed do nos agents pour, le_ priptiax ports de 'Euro :
anglSotWS moS r.m
Mrs. G W. SHELDON & Go- 17 James StreaktLaoo, V EL NLaD
The following ate oar r Aea l I I"l in hIner oI :
ENGLAND, SCTLAND. FRANCE.
Mhessrs fi. W, SHELDON &.Co.
17 James Street, ,Livevpool, England.
-In Fra ce, Messrs G. W. Sheldon & Co. are represented byffthe following firms


GLELATLY HINKEY & Co
21 Rue de la R.publique
Marseilles.
HERNU PERON & C', Ltdi
53 Quali George V.
Havre.
HEBNU PERON & Co., Ltd.
Rue do Mouliu A Vapeur,
Boulogne sur Mer.
Messrs E. A. BENDIX & Co '
21 Allengade, Copenhagen.
"OSLO, NORWAY.
International
nSpeditionsselkap Oslo.
M.ATLANTIC FREIGHT CORP'N
Ballih ius, Hamburg 1.
I Germany.
IMessas ATLANTIC FREIGHT
CORPORATION
Germany


Messrs ATLANTIC FREINGHT
CORP'N.,
24 Quai Jordaens,
Antwerp,Belgium


Horn-Line
Le m/ i (Th6r6se Horn,de
retour de Kingston,est atten-
du ici vers le 4 aoert, partant
pour i'Europe via le Nord,
pregnant Lret et passagers.
REINBOLD & Co, AgentI
-M


OCCASION R E'PTIOVNELLE
A VENDRE : mobilier com-
plet.
Meubles de choix consis-
tant en: salle de reception,
meubles d'antichambre, de
chambre A coucher, salle 6
manger.
Tapis de toute beaut, gia,
ciere, ustensiles de cuisine
rouleaux de toils metallique
pour voliere, etc. etc.
Prix tr6s raiomnables.-S's.
dresser A Mme G. F. Blodel,
Pacot, en face de I. J. Bigio
eu 61l6phonner M C. 106.2

HARRY R KINNEY
Annonce A ses Clients el
Amis qu'il a transf&r6 son ate
lier de Vulcanisation et son
Installation de Soudure Elec-
trique A 1319 orand'Rue.

Avis
Poar un prompt reglement
de vos aflaires adressez vous
Me Emmanuel THEARD.
l'etit GoAve.


HERNU PERON & C" Ltd.
95 Rue des Marai s,
Paris.
HERNU PERON & Co Ltd.,
Pue de la Tranquilitd,
Dunkerque. ;
HERNU PERON & Co Ltd.,
9 Rue Roy,
Bordeaux.
GENOE, ITALY.
Messrs HENRY Cos & C.LRCIc,
PIAZZA S.MATTEO,NO 15 Genoa
COTTENBURG. SWEDEN.
Nordisk Express,
Coihenburg,
Messrs ATLANTIC FREIGHT L
CORP'N.
Kon Emmap!ein 3,
URotterdam Holland


Mcssrs STEIMANN & CO


I,
I


BAR TERMINUS
Flace Dessalines


Caf6 chic,


- Restaur


de Oreihier choix oui I'
trouve a toute heut'e 1
consommations les plus d
licates.


Sandwiches
Biere a


sans pareils
r la presston.
- -- -Y -* .4 -


i PRE-CAT-LAN j
Si vous avez qaelques heures de loisir, ledloir, e5
vous d6sirez les passer agr6ablement allez au -
Pr&-Cat-Tlan
oil vous trouverer, laplus belle mile de bal, la musiqq
meilleure ez6cat6e par an orthophonic dernier cri et
iesboionas les plus fratch6s et los plus pares.
champagne, biWre allemande on national, liqueurs di
tes sortes.

ALUMINUM LINE
'J6parts directs de Nev-Orleans et de Mobil A
pour les ports Haitiens.
Un steamer laissera New-Orleans le 5 juillet con
Mobile le 7, 'directement pour MiragoAie, Portau-P
St Marc ekles ports du Nord.
Port-au-Prince. le 3Juillet 1930
A. de MATTEIS & Co, Agents G6

BIERE *NATIONALEb
DE 'LA
SL .


PRSSefle NatlOII
MOf d'ordre Se ven
d partout deo1(


AK 100 verre mal
Point d ralliemsent
&a Gutinaud6 r
I l sont [lgions les cand; perieure.
data, tons: tries popular res,
.ctits,iltelligents et.. surtout Proter
atriotes dbsint~resses;"mpis i"
Ia victoire aux urncs rcs'"-a
icenx q'i sauront tat p.. \ (O \\ (IIr.
tdrv b 'I urs lecteurs le plus S
ATM W) aat lait do Ia Gui tO
gaudee. toUjOUFS,


Iqr6


s qn lit1


'z voti'e poche

nt' en la buvi


24ntW aI4NB N" 6758
port-ao-Pnrnce
T616Phone: 2242


1 ' ~I i I -4s ----- ,


Mm __


I


---


I


p I


i


%L L VX%4 L %-.f IL,%9A,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs