PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04889
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 07-29-1930
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04889

Full Text

Clement Mgiore
DIMCTIK .

is R AMMu wAicAN lO 0
IUOMZ N86 .

3 MsNWH^Wf^ 675 '


En anoseat, Sfi der
dalerr mnotus ar moti
atectorl e o**al ieiienrM
- aion de w
tdeT- to ta tl d.orat,
da tM aiMt lee
oumd'Octohrn e pr t. U







_~ .0 "Ono:.. .
SLa ge Ion dismat
w ii a ,tt44#ia A-|iaw'uA
* orit6 Vctoes ,M4 di den. 1,.,
uamlp dIa I .t| I&. ir-
'tr ee M t o ao.


osututi;oI, so bi1 eiat pas


ios t *A dIsat *ia
. Uersit elt g4aul deaRe Im
sem~-e pripturede la cr-







I. d6rope 4o r 'uato qt oa .l
Noas g a da tora I
Z0 i .on !
00 mdoal0IS oi per o Cons




l on e ai co en, .-


.'lA I e1 m dq nd'eler ?o.-






ruil *enourt t puM chef
pour de srah i on ema-
rait6e-



hiemnaive smerst
M eado avaidepuis long*
at' p our dire




I t& IS, Bi*or qui decide.
*lotfreioUfr& LA PROBE chlr-


De I'lndipeadance Nationale
ji squ'en I'ang6e 1919, la cul-
ture et l'industrie du tabac en
Haiti n'avajent pas l'impor-
tance qu'elles oat acquise
actuellemeaf.
.Le tabasc apdant, ax
prem iers I., colo` %an% la
culture la Uls avanc6e at Ua
pas ens ve .r ASaint Domia-
gne. II donnait lie 6 na n
t grand commerce entire tle
pantars Boacaaers eat lea
sla~~d ls a i on 6taiAmii


ebae dw"elivg t des pld a
MIts A 91.
vim"t Ld U
ot .l :|w o oustiitmets

Par aw, Uoeau reviont







spr6w Js isre ast ouvel -
certtu e a UII8i asps
Ct.lo ia o-emmsioa Forbea,-
0a0u accuslllops cetts iaior a.
lion avec Ia -pins g rande cir-
e on molton d go
let dette ron, e efet cte quo
gIta Comsis ame in saursit

qu*o ster dans Ie vague dad
plea asm essn et 'ee tsair, mar
.te Q4. is ua I a ,kotle




Mai, me i notes nous tro
pions daNulety sioa etsil












Ico.antionaellemet q. dI-
I, Aor'iMuri coilimportaible sUe
W ded atl doiMt fWd6 S10




arr Wshington et ons les
Iepa getat pranoe ea


ne pas nuire .1a culture. do
tabac indigent don't le coup
qnortel annihilant sa produc-
tion, 6tait l'arr6t olffciel qui
en limits l'exIortalion A une
quanUtit i nate de sept
Po arriver au bt aaqael
I'atorit6 doe a Misepole
Ioalut atatedirestom eseao-
yes devaiet etre tortif6s
par une dermofre ordoaIsce
relative i la .itropole; t co
bat itetld ltioI di hbehw6i1ttdeMeIr


* : .


ALIX

2anneesdq


qu ot ee ai selnmica per q
u towildafse extentoBe de tao
la coa &m a more at l'tablis-
s st Ms grand des Ueslesl
sa partodwniedan toute
l eiloha ueln psreallg .


hansen !1 at puast
trop voulolr asdevelo
atai faeilemenL qu'au te
colonial. Le Gouverne
de Jean Pierre Boyer d
fontrairement a la poittIq
fieale de cette 6poque.alIl r
cette denr6e d'ane r6ducti
de I'imn t territorial et 4*
drolt d'exportatip., ea
d'eo advantage la product
FA ayant obierve, en 11%]
du nombre des produit *-
part6v ant6rieurement, le t
bac avait accuse one moind
qantit6 de 863,800 liva e
toevefnement en rdulsit te
droit d'exporlatioa sa n
gourde les 000 lives.
Mali cette measure donanib. e
n eut aucune avantaeuse
s pour a d +diw p4
aa&fti pin .kLoWnd 64ua(.i

.w u ldepa .On plan-
a-dtpa.trpl iut trs sau-
1v6ie4tv, dMtplI parcellev,
~'d'ui e v p ferieuroe,
point dO 0 06lortable, le
cultivater adl ene poss6-
08daat ic technique qu'e.
xJge la cultureja tabac dans
uss divertee phases pour en
tirer one espce capable d'al-
ler A l'idutlrie do cigare et
de la cigarette A la consomma-
tion de I'lite national.
Et deputy, as production
diminua graduellement, occa-
eionaut iavevemeet I'im
portation du tabac des Etats-
Uie. Celle ci tail de plus
secondde autant par st e trds
mauvaise preparation que
ar one plus grande rarete
Stabac ladi .Celii iran-
ger qi tait an dibut eo"
mandd en de petits ballots de
cent lives, rentrait en de
plus forte quantitts, cons6-
quentes d'uae plus forte po-
pulation augmentant propor-
tionellement la consomm a
lion locale do tabac. Les tout
petits ballots firenu place,
dans .e movement comer
cial granmdlsant des Etats
Unis avec oitit, aux grus
boucautsas'de demu mille livres,
et letabec, A on certain m-..
ments, 6tait deven-p article
le plus leWreaant das Is
commerce de la RtmbU4qu
aie l'Amrique da Nord.
ER 1876, laiAr-ns elppr


succCs.


croyaient pouvoir st&I-
ir A Port-au-Prince e* il
heraient dans le envc -
k des terres propres At
ure do tabac.
Sinrrsants et latelli-
s industriels at eiteun
avaient uses uune vie
tble A Cuba et. avaient
ilut6t Haiti oi06, pen-
t-its, on leso recevialt le
l ouvert sons one aussi


aeemeo t non I D6.
n complete I Ces braves
cuas one peuvent m6me
destendre terre et visitor la
ville, et continuaieut pour la
jatnelque oi, reus avec em-
preisement par I'autorit6 au-
Iglajse et la population de
Kingston, ils allaient y intro-
duire, sans retard, one cul-
ture et uue indostrie A paine
naissautes daus cette colooic
qui, actuellement, constituent
one des forces dconomiques
de la Jamalque.
L'arrivie en rade de Port-
au Prince de ces migrants
cubains, avait malencontreu-
sement colncide avec un difl-
rent existnt entire le Consu-
lat OraGri d'Espa# e et leI
.Qouvpeme.t 49 Michel Do-
m i.-n kpropos do rincendle
d. colossal bailment de Mi-
is tIviire don't tout Port-au-
Prince a connu l'imposunte I
measure qui, depuis 1916, fut
dtmolie, faisant place A Ia I
gore Mc Donald sur la rue du
una.
it s'agissait d'un no mm
Sauti1i, suijet espagnol et d'un
cxil4 pbain du nom de Fer-
,Iaindez, tons deux collective-
inent accuses d'avoir et les
auteurs de cet incendie qui
dltruisit, en lespace d'une
auit, ce nouveau 'et vaste
building de Monsieur B. Ri-
vitre, e plus grand edifice en
ce temps qu'en ponvait d6si-
gute et admirer dans les Ca-
pitales des Antilles.
Santizi lut condamna A la
pine capitate et gard6 en pri-
$on price qu'il s 6tait pourvu
en station centre le njuge-
ment; et Fernandez avait joui
du benefice de simple com-
plice du crime, fut jug6 et
condamn6 p a r contumace A
trois ans de reclusion et aux
travanux forces.
Entre le cas de Santizic n-
trepris diplomatiquement et
la presence des emigrants cu-
bains en rade, le Consul d'Es-
papge intervint en une trau-
saclion et prompt an Gouver-
vernement haltien d'etre plus
conciliat dans la defense de
son oriminel ressortissant, A
condition qo l'aulorit Be/
ilaiI pat Ebarquer ces cent
et qequ= migrantst, sous
pr6WtaW*aqo taur presence i
Port ii-l"Ib viondrait ai
der daveulal les rsidentM
oabalas i centre
lEsp e A Cab et dont
queqes o partisans don-
*aient d6j top d'ennuis an
Cosaul poor les laire' active-


/I


sh6mage continue RA agmenter.
Le m du travail a annon-
e6 q b date du 7 ljiletle
ma de da cbaera amis-
oahle 4hr d 193.50O0 *a
a-guMtaton do 43. str la
semadim pr4m l. 780.
254 coma uratvment a la memo
6poque d l'maate dwfre.

AAsurez-vous contre accident
&la s1eal AoiAdest Fire A&
LUe Amuran Copuoaum sU-
Mited .- Vv ".ha.b

A^^^A~~~~- -^^_ M^Hi^


,MARDI 29 JUILLET 1930


I


- ~zSm1t*SUmhaL


la foule qui se read au Thaetre
, 8haqu, oa qe our la sceae,
doeivet pers ..leo mCop
Catei- co d db eL g
- - -Ir - -


Uned drhe.

prs d ,. lion des, ..
..... o * *' '


+


- ---


LE TABAC EN HAITI
par Chasm Verb"
-o--


Ni laiems jasis i nwe a- el.

tame A lier ws an el Ie sa-
Itbeus 4 do-9me nime.


-- ----- --_1.--- -;-----I


1


- -i


I


IO~itTd~E


_~,~ ___~~_~ - ,-I---


"I



^ &5~
< AS






-I

9 II


i


-u ptes 21
..uetroublesu-



ran t do B:beis, an cours des-
qui1 on a Ecopti pelusiurs
*iktimes, une Igr4is Igndrale do
lTrt6 a4lclatte A lezandrie.- I
aL raotvs, Iams oant e lieu:
ron ignale 14 morts et 250 bleas-
sj itsPar'ln U l morts on comp-
trait, buit Europeons, dont un
La place Mtbemet All offrait
, ca.iAr aUs spltclelameptable:
Apte kIts d4a Uutonr des maga-
sins 6tlent bristes et Ie sol
S)nch6 de toules sortesd'objels
6t6roclites. On pouvoil meme
voir ie chAssis calains uase
automoobd ie Ctdeud i'e d a"
Los dtsordresa ot pris nais-
sance lora de la visile Mausou-
ran, il y a une semaine, de I'an-
cicn president N( has pacha don't
lea paitisns lfont champagne
contre It gouvernement du roi
Fouad. Le comitl Weld d'A-
lexandrie avail demand use
Sgrve de deux heures, mais cel-
e-ci a vile digintr6 en bagar
re.
Le mourveiment apr6s avoir
commence aur Is place Mehe-
met All 'seat tiondu daps lea
uttres avoisinantes. La police
juchte sur lea (oits a aist leu
sur Ia loule. Quoiqu'on en sit
dit tout d'abord, les troupes
anglaises no sont pas interve.
nues.
La police et la troupe -gyp-
tienues a'eltorcent de maintenr
d'ordre.

La eria serlere ai Cba el s
ceaqmees pur lesitaIs-Uis
Le consul general de Cuba A
New-York vient de declarer A
sla chambre de commerce co-
baine que ce pays eat menae
de fune des plus graves crises
industrielles quil at eu A etn-
visager. On a estimi que plus
de 1 milliard 500 millions dt
dollars de capital americaii
avaient el6 invests A Cuba. Ar
jourd'hui, il eat difficile d'va&.
luer la valour de ce capital,mats
sa dipr6ciation doit tre con -
sidra le. 11 eat possible qu Ila
principal cause du change.
ment soudain dane la situatllo
de I'lle do Cuba soil le disir des
Etals-Unis de devenir eux me u
wes un grand pays producteur
de sucre. Du tail de I reduo-
tion de so& pouvoa d'achatl t
da tait du manque doe travail
,por ut tore partie de sa po-
pulation rmistant de la crise de
'industrie sacriire, I lie de C.u-
ba cherche A so suffire A elle-
amme au point de vue econo- I
mique. Lea statisliques r6centes
eoatrent que les importation a
SCuba orignairesdes Etals Un a
ont atA de 128 millions de do-
lars en 1929 ou lieu de 200 -
lions de dollars pendant 1'annie
oyenno 1924. En junviner deT,-
nier, lea importations des Eu.t s-
Ums a Cuba ont atl de 3.145 000
dollars au lieu de millions 142
000 dollars en janvier 1927.
Lea liens euire lea deux pays
aont, o le voit, extreme mnut
relachEs. Seul, de lavis du con-
sua gineral,i'tablissement c'uce
union douasnire entre leo E ala-
,U.Ia et Cabe purrait avoir

4i laitmon etMllto.


LONDKEi, 21 jUlaiet. ,A


... a vu deux cih N de bou-
quement qui se racontaient hier
soir. le plaisir sans second qu lit
6prouvent a vivre en ces temps
d'6lection.
Figur z-vous, dissit ion,
il m'arrivat de n'avoir, paa I
son, pendant des ours et des
jours. Maintenant. .
Maiutenant, r6pondit I'autre,
mAintenant, to es come mol,
tu vis de tes frtres candidates.
Et les bras sons lea bras, ils
se- dirigerent vers le caboutot
proche et se mirent A boire leas
quelques gourdes qu'ils avaient
emfet aIs veille.
...a vu dimanche muetin, an
Pare Leeon'e, un chauffeur qui
enseignoit A une gene demoi-
selle lart du volint. C'etait dans
une S;.debaker portant le no-
miro 3003 Les lemons allaient
Wtrs bien. L'Alve avait lair des
plus intclligents. Mais au mo-
ment,- apprenait.elle le back on
bien A tourner? la voilure allait
heurter un pieu La voieure n'eut
rien,mais la jeune fille eut une
telile #motion quell demand
de ne pas continue les lemons
pour aujourd'hui. Elles fuient
renvoyies, dieux sait a quand,
et le chauffeur profess ur n'en
fut pas trWs heureux, car l ne
dasirait pas remettre au lende.
main ce qu'il pouvait laire le
jour mwme. Un peu de patience.
a le'on continuera un autre
jour.
... a rencontr, samedi soir,
un journalist. qui gravissait
p1dibus cum jambis, la route de
retion-Ville. iI1Alait pris de mi-
nuit Un reate de lune argentait,
par endroits l'obscurit', et plo-
yaut, sous le sac qu'il portal,
notre home chantait pour re.-
courcir le chemin. Au hant de
Lalue il rencontra un confrere
qui descendant et qui no pul,
malheureusement, rien faire
pour lui, car leurs routes lMaient
tout A faith contraires. 11 n'en lut
pas attristi, et philosothique-
ment, apr6s avoir dit quelques
blagues A celui qui desceudait
il continue A monster, all6geant
de chansons allkgies son tar-
deau qui lui 4tait plutlt cher,
car il contenait la nourriture de
toue la semaine.
... a vu que, pour une fois, le
Panama a eu un retard de vipgt
quatre hlieures. Les journaux d'-
sent que c'est A cause de Ia moat
d'un personnage important qui
se trouvait A bord. Le bAteau a
dti retourner A NewtYork re-
mettre le cadavre. 11 y a des
restes que Ion ne jette pas a la
mer. Chest pourquo le Panama
du dimanche nest rentre que le
lendemain A une here de Ia-
pris-midi.
*
...a v au hlitu de Turgeau,
just pr6s du Puont, un home
qui, ,penclie sous un arbre, ra-
massait des mombins. II en prit
tant qu'iI put dens ses deux
mains. 11 appela une Ligne qui
passait A toute vitesse, s'y jeta
nonchalamment el se wit alors
a manger I'un apres l'utre sea
mombmns. L'homme sa'appelle E.
G. et -tait vetu d'un joli costu-
ame de palmbeach crime. Son
'" a l t dmmidiatement dee
eur.ll .Desgoews qua pa-
fli r irlntatr tle mom-
1'-'blate tmtngertnt teltement
qnuutae bone qui pass leur dii:
1" Pas trop, me* entaent. Cela
done la fivre.
Ils n'icoultre't pas la bonna
et continuerent 6 an manger a.
plus belle.
... veo( que ceJu qui Maiesit
fma)4. d4 ravaoi de TI Pluam
Ddteedhe anat cusoli ea. s
rappelant quoe ce quaa 'avail pes
pa se laire sa.u.edi soir, en no
sait pourquol, as foen oas airt.
Ce soar done, Norm ( !EaL
re voir a la barritre de V i








PAGE-2


LE' MATIN--2 JoIt,WM0
,IEW.... .. =-, ....S ER IC NATIONA _DHY "I


N'OU 1BLIEZ PAS, CE SOIR




TiP lome


Detective




AWVARIETES.

Entree Generale : 1 Gde.


Notre conrtere Luc Dorsinvilh' e;rit pour Le Monde Colonial
lilustrd de Paris ,ine strie d'articles sur L'tEuunE FilANC:AlSE4fn
Hadi.
Aous sommes heureu.x de reprImluire ici le premier de ces arti-
eles qui lendentl f resserrer les lir''r; qui inos unissentl i lai France
et h mainlenir en llili h l tradition 'ranaise.--.Vous engageons
nos amis ,t s abonner an *Momh 1 oulonit Illiislrd en s'adressant
it M. Lu I iorsinville,t'23,rue des 1I'ronislorts, Port-au.lrince. Le
Ao du ler Aolt de celle revue comporte un article sar nos routes.
N.YD. L.R.

EN HAITI


L'(Euvre Fransaise
--'-I


On ne se doute pas ,ascz su .nislr6 par Monseigneur l'Arche-
les bordsc( do 1: Si., d. i Ip 'lue d'll !i > etl diige par un
sa.ce, tdt ;:a I a ilihon /'rau n*,is, die ; h(;,il t' d' gr ,ltde t
(111ns un'aItW :nIonttt'. 5 ,Sl :, !, n lt.s( ur Paul S.A
Dl)o, iiogue,auj' i uldl i i'i 1 B ,1" lo)n, 00 :g l1 t ( e' t 'lqu 's to .-
b ilq llu 1 k iln d.lt n t l ; d 'I L ,i b : I < g : J, t g ; l itel tl ( w .,' o ll i tl
(i -11' L-;l g I1 ie fw t dc Fliles de ila S:t
eputl-ique anglo soxolunc ;(ss tide la lerre de Fr nce.
hE tse-tns d'Ax6 iique I (I'hoto No 3 et Photo No 4).
l.a chli ,it- d borde en ce lieu.
L S' ri lgicL'x l ,- t- : !'(I Avec un dth'voaei-int tou' chrte
du SJinil-l'splrit, [t i es S '-cui -,h Fills ie la Sag s. pro-
Fil&rt tde 1 lde I Instr lionn (I.li I ii :unt x m:l c ts de L ;ss
lie, S( itLIIS" -Sliiet .I l f I' (' .' lle 'u de, iso,(ics ;IUssi al-
tltny, lit ,:t g's el ll ,'o,(Is (ri s'il s ;Igissl it clients
d,' M>arwi, ;,d.'toin,)!' 1s5ls, Oin.i r.,'hIcs |Iles voiut et viennent, .
lioui, la Ilu)p i d-.PUis , et Its dleuiseniis, tn lliiI, der ),,.r c t;i;nic /raunuu-is. eI-ui-li qui croit au Christ de
A leur 19ch'. quoltdienii l.) i,. me que pour i'autre qui vit
I'ir:trieurdu p Iys, I-, peuspeus s.nis Di o, i mas qui a pourtant
a Filles de France ) soil adii b1.soin de savor qu'on pi ie pour
tables. Je coni acreral bien'. I'l, t lin ld supporter uune dou-
i ne page spkciale I keuvre dY' leur physique trop vive, et la
education ;i laqu l'lle se d6vouct 1Fille de la Sagcsse accoiplit sa
patieniment el sans phrases les iljurn6e I
Pres, les Fr6res elt les Soeurs. Mais ce u'st p..s tini...La nuil,
Jenedirai aujourhtui que qel- cle veille celui qut ne peut vi-
ques mots de deux i-tablisse- vre qu'en tant qu'elle soit 14,
ments d'assistancc medUcale qu'- tout pres.
adminstrent a Iort-au-t iiict Et son doux sournre, sa voix,
la Capital, des plitres cathliol- : pairIr reek t au pauvre
ques eL des ( SeII s grises ). I I late d!;s Antilles e que c'c t
1(,i la l"la auce, flonibeau de
I.- A IAs1Lt El : (IAN L.s tl 1 Ilu inuI te 1
est u;i ho pi, ililod i ne,it ilt. L. patient soullre a ors moitls
deeusboull lault us i t is (-I lis r i a comtpnrs que sous cevie
miles sonl des i ,'illes de la So ) U l IIt CorneitL eC tl ctl u ,be
gesse. I Photo No 1 ) g:"e, i y a un cceur qui nie se
La, on applique la nu6thode troit pas meilleur que le sien.11
de lasteur die min6e que celle se prend,donc A aimner cette
de Noel liessinger. Malgre les anuaise tqu il connait et cette
moyens r-duitsdont on dispose, lance qu il ne verra pourltant
( l'hospice ne se maintlient que lnaiS. ,s.*
grace A la genrositl des Fran- A c6tl de ces ( Maisons a ou
gais resident en Haiti et de plu- iiravaillent pourtbieu et I Huma-
sieurs tlaitiens de la classes ai- 'ii, des,infirmires dupays de
s6e, ) les medecins et les bonnes 'asteur, voici les climques prin-
mires nie lout pas de dditiculte vccs dringees par des Hailiens
pour assistcr les indigents det n'importe quaie natlonalite qui .ie 1i science inidicale traugai-
trappent a la porte de l'Asile. -,.On ne peut cilter les nomns de
Quait i la classes p)auvre des ,ts les medecins d'Haiti qui ont
taubourgs dh ia Cpitalt fllai', ailt leurs etudes on Frauce ou
elle lne s'adresst Iniiais u vaitn ',:ont assist(, un temps, aux
A la charitc de la dii action ie c .,as de la lacutllede Paris ;
hospicee ( i holo No 2 ). uis sonut en fHop grand nombre 1..
On 'ue colnupe plu les deshli- On les rencontre meme dans les
rites du so1 qul out0111 etC rge- ~ lles de second ordre. ( Photo
heres, apples uue cure bi n sui No .a.) )
vie a cetLe Maison dec I'ranic La science "lranqaise,.ies let-
qui est maintenanl considerieS tes Irauaises sontl I apanage de,
comminnie tant tout aussi bieu uilatlien. El c'est grand bien A,
une lMaisun lIui/ienne. la -France d avoir toujours, au
loin, de bonds messagers tI


II. 11- L'llOSPic. ST FlHAN.oIs Son genie rayonne avantageu
de SALES )) situ, tout comme iment, I& ouilfon parole sa lan-
Asile tranqais, au Morne-u-Tiu, gue.
un des qualities de Port-au-
Prince, joui d'une reputation oti Luc eDOSINVILLE
boo aloi dtpuis.qulI est admi- Port-au-Prince,llaiti (Antilles)


~- -~ .~-


OAT FilAES
* ~


-m_ IL I" m ~ m


Pghavr JMebes
tree qut"t -it n ulus aM:,
,, "-'..I xcep '' .r' ,'
dlic-' et purs.


AU MOULIN 1NDAN'N


Examens
STtiNO-DACTILOORAPIUQUs
-o--

Ainsi que nous l'avons an-
nonc6, ii y a quelquesjours,
des examens official de Ste-
nographie et de Dactylogra-
phie ont eu lieu A l'Ecole Sp..
ciale de St6no-Dactylographie
le vendredi 25 et le samedi 26
Juillet. Le Jury don't la com-
position a Wte publi6e recem-
ment, a travaill6 sous la pr6
sidence de Monsieur S. D&-
vieux, Sous Inspecteur des
Ecoles. Les r6sultats suivants
out 6te obtenus:
Le Dipl6me de St6nographe
Commercial ( Moyenue: 90
mots par minute) a Wt6 obte-
no par les tudiants suivants:
Melles. Georgette Barau,Hil-
da Berne, Christine David;
Germaine lierard, Rosita He-
rard, Caritas Massillon,, Elcy
Nicolas, Luce Placide, Mr Da-
vid Erasme.
Une mention sp6ciale a te
accord6e a la laureate des exa-
mens de St6nographie, Made
moiselle Elcy NICOLAS, pout
avoir commis sur I'easemble
de ses compositions moins de
demi pour cent d'erreurs.
Dipl6me do Dactylographl
Commercial: ( miuimunm
40 iuots par minute).
Melles. Chiistiane Camenea
43,8 tuots, Huse P'ierre- auio
ue 43,8 ouuts, Hilda Berne 4 1
muots, Elima Duret 44,4 mots,
Gilberte Rameau 457 mots,
Christiane Sanchez 46,4 mots,
Germaine Herard 46,9 mots,
Christiue David 47 mots, Ma-
dameXavierFilippi 47,2 mots,
Melles. Auna Mathieu 48,l
mots. Larilas Massillon 48,9
mots,Georgette Barau50 mots,
Rosita Herard 50,8 mots, Ed-
wige Laham 51,5 mots, Luce
Placide 51,9 mots.
Les movennes out etW cal-
culees sur deux textes difle-
rents et un pourceuwage d'er-
reurs, au dessus duquel les
compositions seraient anuu-
lees, avait 6t6 fix6.
Le prix GILG ( une machi-
ne ( REMINGTON portative)
scra premise solennellement le
Dimanche 3 Aott 1930 a 9 hs.
du matin At la laurate d e s
examens de Dactylographie,
Melle. LUCE PLACIDE (de Petit
GoAve.). A celte occasion, une
petite ceremonuie seia oigani
see par I'Ecole Speciale a
CINLA V'AttIliTES 'oUS les ulmis
de iLEtablissemnent, les ele-
ves,les anciens 61lves ct leurs
parents, y sont cordialewent
invites.


SERVICE NATIONAL D'HY-
GIENE PUBLIQUE....

La clinique

rural.
SI UN HOMME PEUT:
Faire sortir une auto d'un tor-
rent impdtueux sans voir I'om-
bre dun secours si ce n'est que
son chauffeur ;
, BR6parer une panne;d'ignitien
avec une epingle de suret6 on
changer ;un pneu sans jack et
sans clOs, et continue sa route;
O0 a. m. et voyager ensuile A
chival toute la journ6e durant
3 on 4 joarset teni une ou plu.
sieurs cliniques de montagne
chaque jour;
Convertir le doigt en forceps
et extraire une grosse pierre du
nez d'un enfant sans lui taire
de mal ;
Preparer une mixture vermi-
tnge et I'administrer avec viva-
citt et rapit6 a un :entant soul-
trant de vers; .=
Prendre une teuille de pal.
mier et en laire une atelle pour
une jambe brisce de lagon A
pouvoir transporter A un h6pi
tal un malade sur une distance
de 30 miles par des chemins
diftcultueux en irancissant une
demie douzaine de montagnes ;
S'il pent taire tout cela en memeo
temps et sourire A tous ceux
qu'il rencontre, il est un mdde-
cm de clinique de 1hre classes.

I)'rounerle d'no Iresor
au Nexique
Magd-ilena, Jalisco, Mexique,
21 juiLlet.- Un pauvre plysan
11 ..1tmli Crest e cio Avila, A qui
ie gouveftement mexicain avait
con)cetde une parcelle de terrain,
vient aujourdhui, en cultivant
sa terre, de mniettre A jour un
pot conktnant 50.000 dollars en
pieces d'or
Ces pieces sont d'origine es.
paguole et ont d1 tire entouies
daus le sol longtemps avant 1'6-
lablisseiment de la r6publique
tuexicaine.
-0 -
Le Palais d'W I du Saint-Pire
Cit6 du Vatican, 21 juillet.-
Le Saint-Pere ne passer pas ses
vacances au palais d 6t6 de Cas-
tel Gondolfo, d'apues un corn-
inunique oflicieux, mats il est
possible quil visit les jardins
l'improviste aiOn de voir les
travaux A faire pour restaurer
la proprie6t. 11 na encore ap.
prouv6 aucun prolpt de restau-
ration ou de transformation de
la villa pontlic ile.

FMPHYSEME
ST HM E'SOPPRESSIONS
oulagement imm6dtat *t gu6rison u I |
Globules R6baud
iR6ultats mrveilleux,surpreaants mme
'LOUt* Pharmacis Demadef Motlo e
I. DALIOHOUX, 27, Rue Victor-lugo
Bol-colombes (Seine)

Halle & louer
,une C(our e.
S'adresser a
M. Ch.N. G rAETJENS


LA PEAU RUGUEUSE
NECESSITE CE SAVON. .










11 agil doucement sur les
pores de tell fafon qu'il lait
nieux que netioyer. GCest une
combinaison de savon pour
la peau. II dissoul loule trace
de salete et aide la peau d dire
tendre et douce.
L'EXELENTO
Savon de la peau
Produit une mousse epaisse
excellence.
II adoucit et enlide les ru-
gosites et tonifie le cuir che-'
velu. II aide done d maintenir
l'etat de la sante.
En vente chez tous les dro
guisle.Pour 0.30 cts seulement.
11 est est e.rpddie des reception
du rix.
Sxeleo, dicioe CompaBy
Atlanla, Georgia U.S.A.
Agents demands pour tous
pays.
l'crivez pour renseignements.


(( ROSES ROUGES *
PAR L. HENRY DURAND
En vente au journal La Presse, [
chtz Marc l ys et & I'gence de
Ve nie Hasco. Prix :3 gourdes.


Choses

Scolaires
Les exameansde lin d'6tndesgi
Seeodamire Classiques
Comnle nous I'avions annoncE'
dans notre Numiro de jeudi
cent vingt cinq candidates s' -
taieut p'6sentes devant les jurys
pour lea examens de fin d etades
secondaires classiques ( lere et
26me.parties ). *
Sur ce nombre les freres de
I'Institution Saint-Louis de Gon-
zague avaient prkeente 21 616-
ves don't 15 poor la premiere
parties ( rhetori e ) et 6 pour
la deuxieme ( philosophies ). ls
ont tous riussi. '
.".Tous nos cotnpliments anu
c-ers Freres de l'Instruction
Chr6tienne qui ne cessent de se
depenser en-'taveur de notre
jeunesse.
Oot particuli6rement brill6
aux examenset obtenu des prix
spdciaux: Prix de trancais o ert
par le Ministre de France, Mr
F. Wiet, il a e6t d6cernA A I'616e.
ve Edner Brutus Ide la Rh6tori-
que.
Une m6daille spiciale a Wte
remise A 1'616ve Adrien Roy de
ia Philosophie qui esat sorti pre.
mier de sa promotion.


Tivian Gibson, la grande v
te internationaleelPaut Rid'
le crdateur de Siegiried, daM
cle6bre opkr6ttte de Jeanss
bert.

Reve

d'Alies
SEntrie : 1.00; Loge :2.

Finances smaroNe
Le president Hoover pMal
rechercher les eenialeli
WASHINGTON, 21 iuili
Le president Hoover a prO
aux membres de son cabiest
tudier les economies qui 1
raient etre faites dans let
penses do gouvernement j
aflecter lasitltation ouvril
fLe president et lea secret
des divers d6partements ont
mind la situation financi6m
budget pour l'ann6e fiscal a
mencde le ler jaiilet est
mee A 4.203.254 dollars ea
mentation 'de 209.101.970 *
lars sur les d6penses doe


I


Nouveau Cours pra-
oDHYPNOTISMI
tl do
SUGGESTION
j par.I Prof. rN. J. UN4
Uutaige absolument nouveauqui,
tuniiint colnptc des decouvertes rec
d lia Science, a su mettre l'hTpnoUt
et la suggestion i la portle de tou&.-
Indispensable A ceux qul veulentr4eU
I beau volume llustre, par post.e OcomMi
Prixx 22 P 1 sSmm

TRAITS DE 801CELLEIE
ot do
MAGIE PRATIOU
pair I Proa. i,. J. iMAR
tudec approfondle et documn
des Grands Mystares
l.'Ocultisme devole entibremet
u.n liir. I'K ii ra' cwma qat wuit SAV|
I ;wari rvolne illustri. mrposlt rwomnlM
Prix :i t Ptfnn
:.' rilolwur gr',:rl ci jfud ch Adressro i n liIranlei d til n i d iutlli d
.Jbrahrlo ASTRA,1 I, Rut d Chabrol, P


uonir

CONSTIPATION
iprenes lJoe
OOMPRIMB*
I sue issun
sd DELORT, Pbwn
mg, e. m Salo
I('EST LZE- MILLGIf
LDS PURQAWS

Alex. bPZTRUas; Ptaim.







JEUDI

SOIREE TALDY '


MILLER
S S ** -









Les NOUVEAUX PNEUS MILLER a Geared to the
Road )) ( Moules a la Route ) sont GARANTIS de durer
plus que tout autre Pneu de prix egal travaill6 aux
m6mes conditions et sont MEILLEURS que les autres
Pneus A aussi des derniers pertectionnements suivants <


alo) La bande du pneu qui vient en contact avec la route eat fabrnqnA de
me ore orm que la route et s'adapte partaitement et unitorm6ment A eie.-
Qae ce sou des poids lourds ou ligers, lentiere larger du pneu eat sur la
route, de sorte que son usure est unitorme et par conusquent trms lente. Done
r'usure ingale et par endroits eat bannie, ce qui 61ait la cause caracdristiqw do
I'Naure du pneu.
2o) La:bande et les parois sont d'une seule piece. La bande va autour dou neu, l le*
centres o0 se produisaient les tentes et lea fl chissements sont 61imin6s et c'est nie P o-
iours la pear de tendre les jointures.
So) Lea onstruclion e, f.ite A Corde a Unitorm qai assure une flexibility nniforme sur
toutes les parties, ce ui complete un pneu partaitement Oquilibre. Ce pneu est fabriqe6 ponr
resister anx hearts des bordures des trokloirs et des ornieres et se remet des secoasseSp A sa
torme naturelle avec 'action rapide et vive du vrai caoutchouc, laissant la bande, les c6ture
talon et ia carcasse de la Corde uniflese intacts et de toute sdrete. Ainsi done la cause Macom
mune de I'usure interne est aussi eliminee.


I ;.


FLOCONS D'AVOINE :I MINUTES
u*. C11" ___--


Depositaire: J. KARAYANY
ANGLkRcANyUB f AUWEFERO


- -- --- -- ---- I_ .. __ ---- ---- -----Is---




*f I


aLt MAUIN- 29 J1et 190


Nous meltons nos CLIENTS en qarde
centre certaines rdelamies tendancieuses
publiees de temps en temps dans tin *des


Quotidiens d'ici, au sujet des
CIGARETTES livr6es a la


%P


mauvaises
consomma-


tion et leur demandons de ne pas se
laisser induire en erreur,etant s'euls aptes
a apprecier la bbnne quality' et l'ar6me


exauis de


nos Cigarettes qui


se


recoi


nm


mandent d'elles-memes.


Nous leur donnons,en outre, I'assurance
que rien ne sera NEIGLIGE pour conii-


nuer d leur offrii


les


meilleures CIGA-


RETTES qui peuvenl Oere trouvues
le march.


sur


La rationale, S.4.
'* s *'- *


Ur I II I


I


Insurance Co
Une des plus fortes COMPAGNIES
CANADIENNES, d'ASSURANCE
< *
sur la VIE

EUG. Le BOSSE & Co
Aaents Generaux


I
I


I'
I
I

j


-- w~ ~- ~ ,-


LE MEILLEUIR,


LAIT CONDENSE
CHOC\)LAT au LAIT
CACAO PETERS
Hier, Auiourd'hui & Demain
La Maison NESTLE disiribue gratui-


element


25.000 sac,


son aimable cienltele en Haiti

s en paper pour PROVISION.


Rdclamez le vote quand vous achelez un


article NESTLE chez votre epicier.
L. PRETZMANN-AGGERHOLM


--- ~
IREVELAT{IS;,N3ATIS6'LLE8
P'* >' , P .l-", jl t4 l. t Wo, Iuf'.15


INSTITUTE TIPPENHAIUER
Cours d'Ete
T.h9.ms PtrUoulUro' .
Commoncent W "' Lundi 4
AOUT de 8h res i 11 h. a.m.
Sp6cialistes poor chaque course
iLes #lues en retard rattra-
pent le temps et r6ussissent
touro .
Les autres gagnent du temps
et fjiissent plus vile,
L'excellenco dc Ia M6thode
est un fait:
Depuis quatre aus,toujourw
wuccs complete.
En Rh6torique 13 preseno-
tUs cette annie, 13 succ-s.
1537 Rue Lamarre
t6l6phone 2891.
Penser A s'inscrire avant pe
4 aot.
Poor toutes les classes: de
]||||1 Rhetoriq'ie.


&C


Agents oour Haiti.
.- i m | -- gI


Toute personnel


de


soucleuse


son HYGIENE et de


sa


BEAUTE ne doit se servir
: QUE DE
LA POUDRE DERMO-
PHILE LECLERC.
., Poodre de RIZ STtRIS9I qui productt aur Ia peas les
[ effects s les plus salutaires.
SE vente chez Ren6 Laf ntanta &'Co, Paul E. Auxila, .
I M.laureut Jean M. Talamas, Staiabouly et ISergile.
Titine Augustin. Echantillon gratuit.


SEA-SIDE-INN
Cafe Hotel Restaurant
Cet 6tablisAement enti6rement reataur6 par Ia n velle
Direction, vous offre l'endroit le plus select ot voas tre*-
vercz les meilleares boissons A des prix dfilants toQto oa 4
currence.
Souper danant tous les samed__ias .
l T6pbom .t: W


rilnnmp --


- -- r


-----,


_ ___ ,I --


LII-I--YI*II -, ir-- rsr -- r---~L-ii-LI


-


II~ _I ---~-- ~


r '


r -- -- I ~


1 711


-- v w v


I


i ..


<>


. m








Mardi
Juillet 1930


-Le lalin


4 PAGES


24mu nuifthNI N* 6754


Port-an-Prnnce
Telihbone : 2212


- -------. -----r --. -. -m*--I-


COMPAGNIE.
ELECTRIQUE
Nous vi-nons de recevoir tn jeu complete de lustres 6lectri-
ques ( ACME ) pour maisous. Ces lustres sont du dernier
mof 61e et construits de bronze et aluminium. Ils rendrmt
la maison plus attractive eu dounant en m6me temps une
meilleure lumi6re.
*'our introduire ces nouveaux lustres] nous lea vendons
a tr6s bon march


Sot lage dcs'irnl x de I ce
et de la nivrnlgie en 30 mi-
nlteq. Ardile un troid le pre-
mier joir et le malaria en
jours 666 en tablettes uussi.


Les bureau resteront ouverts les samedis jusqu'A 9 hs. du
soir.


e -- - -n-


ler io
1 lot
1 lot
2 lot
A lit


LOTERIE
de la Mutualit4 Soolaire du Bel-Air
Les Billets d(e cette I o'crie sont"en circulation.
6,000 Bi le's a 2 Gourdes.
Les lots sontl epartis ainsi:
)t de ('ourdes 2,0 () 20 lots Gourdes
I de 10,(1( 165 lots ide
de 2 2.() 2 A pp. du ler lot i
s de i 1(0 2 App. du 26me lot A
, de, 50 2 ( 36me lot A


Le tirage aura lieu le dliianche 10 Aotit prochain f
du malin.


25
10
30
20
10
9 hs


Bureau de Directioai de la loterie ."
IMPillMERIE )DU COMMERCE, 310(, Bue Bonne-Foi,
Pour le Comit6 l Dirccler de laMutualit6 ;
liyppolite JEUI)Y, licn-Aim6 HlYPPOLITE,
Emmanu I BASTIEN.


LA KAISON

Simon Vieux
s Se faith le devoir d'aviserses
aimables Clients que pendant
la periode de tortes chaleurc
comprise entire le ler Aout el
le ler Octobre prochain, son
Magasin sera ferm6.tons les
jours A 5 heures de l'apr6s-
midi, les samedisexcept6s.
i Elle se tient toujours A.
leur disposition pour 'ex6cu-
tion de leurs commander avec
la promptitude et les soins
habituels.
t Porrt-au-Prince,le 16 juille


Demandezle chez A Bolt ,
,Au Bon Marchb.,chez Simon
Vieux Au Bazar National
et dans toutes bonnes mai-
song.
Ferd FATTON, Agent
HARRY R. KINNEY
Anncnce A ses Clients et
Amis qu'il a translfr6 sou ate
lier de Vulcanisation et son
Installation de Soudure Elec-
trique A 1319 uirand'Rue'.

Avis
Poar un prompt r6glement.
de vos aflaires adressez vous
A Me Emmanuel THEARD.
Petit GoAve.

La Commission Communale
de Pert as Prisee.
Inlorme le Public et les in-
t6r6sses, qu'en conformit, de
k'article 8 de la loi electorale,
elle proc6dera le Mercredi 30
juillet en course A 4 heures de
I'apr6s-midi, A l'H6tel de Ville,
A la formation de la Commis-
sion d'inscription 6tectorale
charge de recevoir tes ins-
criptions eu vue de la tenue
deo rAssembl6e primaire du 14
Octobre prochain.
Port au Prince,le 21 luillet
J980.


Mot td'ordre


de Perth ( Scotland 1 AK 100
Car ia t GENERAL ,' est une des plus puissautes et des plus vastes organizations Point do rallisment
de ce genre. Le solcil ne se couche jamais sur son champ d'action qui embrasse La Guinaud6e
du monde. ]ls sont 16gions les cuad-
Ses Polices conitre incenlie couvrentaussi les,6lgAls occasions par la foudre. dates, tousj tr6s populaires,
Ses Polices pout Automobiles couvrent vols, incendie, malveillance, dommages actits,iutelligents et... s urto
causes autrui dans sa personnel ou daus ses biens. patriotes desint6ress6s; ma
Ses Polices Maiitines 6mises par ses branches d'Europe sont payables en Haiti la victoire aux urnes restera
Ses Polices contre accidents south valuables dans lunivers eatier. Tous les voya A ceux qui auront lait pren
geurs devraient done 1irendire la precaution de se munir d'une police centre accidents dre A leurs l1ecteurs le plu-
d'au moins 4000 doll, rs, la prime annucfle u'6tant que.de 1/2 /. soit 20 dollars U. C.' d'AK 160 au lait de la Guis
Veuive F BERMINGHAM. Aux Caves -naude.


BAR TERMINUS
Flace Dessalines
Cafe chic, Resta.ui
de premier choix ojx

trouve a toulte heure

consomniations les plu
licates. -

Sandwiches sans pareilI
Biere a la presibnI


Panama Railroad

Steamship

The Panama Railroad Steamship Line annoD t
lowiag sailings from New York to Port au-Prinos if
during the month ot August 1930!
Sailings Fram ew I ork Arrivals at Por P
S.S. "Boenaventura, July 29,1930 August 4iA93I
S.S "'Ancon", August 5, 19j0 August 10th. 191
S.S "Cristobai", August 19. 1930. -Adus@ rjA, 19
S.S. 'Guayaquil", August 26 th. 193o. Septeibeh lit 1
AVIS Al LO CIBIRCE
La Panama Railroad SteaminhipLine a 1'as ntae
noncer le d6parts suivans sians d NewYork pour Prt-aue Pr
directemen an t le mois d'Aou t 1930.
Ddparts de hew l ork. Arrivages d Port au Pr
S/S. 'Buenaventura", le 29 juillet 1930. Ie 4 aoft 191
S/S "Ancon' Ie 5 aodt 1930. le 10 aoA 1931
S/S "Cristobal" le 19 aott 1930 le 24 aou t 199
S/S "Guayaquil" **e 2d aout 1930 le 1r Sept. 11
JAS. H. C. VAN REED, Agent Gienal.


Legislation
El 1torale
Recuell uconfnant lea oid
et Actesrelatib aux ,Atm-
bl6es Electorates deo 1817 iA
1930 notamment:
lo. Loi 6lectorale de Bo-
yer, 20 Mai 1834.
2o. Loi Alectorale de Faub-
tin ler,6 Novembre 1649.
3o. D6cret de Saluave,
Juin1867.
4. D6cret de Nisuge Saget
24 Aoot 1872.


2 "S-plemSW
6a. Lot electorate deI
gieaave, 19 Aout l9
7o Li 6lector*de
23 Seplembroe 1
8,X6 Rappottoeds t
slon d.sigaf pQQ
le Proel deLoi Mtl
Jain 1930.
9O. Loi 6lectorale dIN
Roy,4 juillet 1930.
Prix: 4 Gources.
A vendre A I'lmdm
Telbhomme, Rue de
et ohez me A ana D
lier, Rue di Centre.


,4WI~ ~


V


Agent Gen6ral pour Haiti. Demande d I*mplol
SOUS-.AGEN S: 'Port-au-Prince. G. GILG Jeune home actit, labo- 1
JEAN BLANCHET JdrmlIe rieux, connaissant assez bien l
.. _____ la dactylographie et la comp- c
tabilite, pouvant s'occuperde t
la corrc spondance tranvaise
1 Sih et anglaise, offre ses services
S1au PP blic elt au Commerce en
ihino Sgine gtral.
I .Adreiser oflres A B. X. -
H6tel L AVENIR,Rue F~rou

Le Produit des Distilleries de la HASCO. -, .. dre
CE HIIUMI.cst le result de In.fermentation et de la distillation, d'aprks les procdd6s les Glacinre de 100 livres de
plus modernes, sienictiiqtu.s et saniktair s, sous it survei lance de techuiciens de valeur, des capacile n'ayant jamais servi
sirops extraits de cannes nimires i points, qui ne provien-ent pas d'une seule region, mais de Or 30 oo
toules les rbgiuus de la plaihie du (Culde Sic et de la plane de LUogAne non seulement des Complet 'habit, dimen
plantations de la flasco, i i);is atussi de notubreux propri~taires, grands et pelits.Gle MELANGE tons. 38, tout neuL..nayant
des mntilleures cannes de ces deux plains. comprenant les plus tameux terroirs., donne au limais te port6. Prixoriginal
Rhum Sarthe un lbou tit l un parhtin incomparables LA HASCO est la seule cutrepriie 125,oo Dol. on revend or 75.
en Il.i i capable tle real, r pareil melange de Cannes. A, cune autr* dislillerie non plus, ne Sadresser an
peut so vanter de poss6der nu stock si considerable de i hum, emma a;ir.6 dans des foodres Major SULLIVAN,
od il l ieillii bien des anut Cs avant d'aller A la consomm; lion. C'est c lui done au Rhum tacu t aucoin desrue et Q
Sarthe son veloute et son r6itue toujours pareils. nu t elphoner M C. 109.
GOlTTEZ ET COMPAREZn n
C'tst le triomplie d'iunr grande entreprise angicole et industrielle~qui a']fait scs preuves el 1orn-Line
dojt le sort reste in'u ci ileminenl lie au pro es e tl la prospcrite du pays. Le*m/s a FI i !a Horn ) ve-
'rois Grandes M:n q-es I a bouteille Le tnlcon de poche Le gallon A emporter nant d'Europe. sura ici le 28
CAt HET OrT. ; ) (;des 7,5( ---- Gdes 30,00 courant, en route pour Kings-
SROU.1-I: (fcid .'ti) G ,s 5,00 (ides3,75 Gdes 20,00 ton, Sto Domingo, Curaio,
Sf t B1e :,.c Seal) 2. 2.0 ,00 Gdes 10,00 etc, prenaut t#t elt passagers.
DMbiltains et Detaillants,dc-,.audez les prix do gios A la Maisou I e m/s ETh6r6se Horni,dc
STT Ti reto de Ki;nqton,est lteu--
1R1. A J. I 1.J IH, Po l-atuI -Pr lncc. do iivcri&,e4 iott. p.re.nt
pour 'lEutoe via le Noid,
Vous y verrez votre auvanaqe., ati1 ela r.


PRE-CAT-LAN
Si vous avez quelques heures de loisir, Ie solr, i'.
ous d6sirez les passer agreablement allez a a
Pre-Cat-Tlan
DA vous trouverez, lasplus belle salle de bal, Ia mue q
neilleure ex6cut6e par un orthophonic dernier crl I
esboissons les plus fratch6s et les plus. pures.
champagne, bi6re allemande -ou national, liquenrs d
es sorts.

ALUMINUM LINE
Ldparts]directs de New-Orlans et de Mo004
pour les ports Haitiens.
Un steamer laissera New-O:l6ans le 6 juillet cNaru
Mobile le 7. directement pour MiragoAle, Portl-a-PI
St Marc et les ports du Nord.
Port-au-Prince. Ie 3Juillet 19.10
A. de MATTEIS & Co, Agents


Pour AGIR sovons FOa
gAprIs experience faite,les meilleura m6deciowS"
dent aujourd'hui :
L'Hipposa cinAieio

Le Glvphospher
dex Reconstitua.te de I- ordre et eomme
fral.hI ssuate tt ;gtjb':. au gno' :

Le Sel de Fruits Crolas
p'cia iat ii, iaiaisesen vente chez Simon Vieum, PhNra
Valm6, Pharmacie Geffrard ete.
Ferd. FATTON, Agq


29


rp --~P 9L ---9 1 I r - --


t
Le prix le-' mittriels pour installations 6lectriques ont 6tt
r6duits a peu pros 50o/o ccmme vous les constalerez ci-
dessous:
Conduits de 1/2" auparavant 14 cts. le pied mailntenfnt
7 1/2 cts.
Fil auparavant 3 cts. le pied maintenant 1 1/2 c.
Fil auparavant 3 1/2 cts. Ie pied maintenant 2 cls.
Lan:pes Edison Mazda 25 Watts auparavant 40 c. main!e-
naut 25 cts.
Bouehons fusible auparavant 10 cts. maintenant 5 cis.
Appareils de chauflage an prix de New-York.
Retrigerateurs General Electric au prix de New-York.
COMPAGNIE ELECTRIQUE.


t


I


ASSUREZ-VOUS
a la

General Accident Fire & Life
Assurance Corporation Ltd.


1


--r- -~- ~n


I


i,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs