PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04884
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-29-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04884

Full Text













.sA*te i 9taMRs im


I- n Aw A 'j " @ a
: ; -





voir en Tui que' o mfnt ,fAsistle tat -- et
chflres, le brasseur d'affaires, si. *
le commerpant qul n e "
qu'ent ises gigan I





nobles di eo dan Ie I
U que d ouveau-on e. M. p ucion, :et aba
Hoover a, heureusement, In- rit note mort.
I itulesM .du ltax. .
gestifde i owsphi e d a 1 Ve. La Aution de
Sm es pos.s devant
-La- cviltion depend abrni '"in d p e n t
moins de notre effort dans le met de note babi
travail que de. lmploid etos blir l'esprit de COO
loisirs. sens de ha qom nu s
La parole, qund lesac- Legouverne
tes te ia suivent pas, dter- dustriels, les tco
mine la mort de h'idaL _sve4s los inve
I fortpr occup dA
Une camn4ne electorale heures de trava
des grades p = toxn- nos loisars.
senties A ceu qu sourent. '
Pour I'Eufdp*,'uI sih. uhO IordIs l vie et
lisine met en Muvre t thdo ee artificielle
dAe du disespoir. -- i "es
S* .* r cat.- LeSens d
Nous ne donnerons pas iton est un i3tm'
de3ugo pied- oar a
que 4 ous avons terrass6. u <^e'iS siie a t
d nier. Cette n6pation
1 -- lmination du gaspil te la valevr Mime
mp'age dti coulage con1titiw munismO.
' n e~irs anspaesif. C'est un
bnc tenet. e Les chefpoliti
i fnts oo eo mettent .'intr t des
fans quel' *ase sous les ostque n
meules des conflits interna- snt que des cani
tionaux, Mais il n'existe *
contrece mal d'institutions e -La gislaton- d
Spr6voyance. nir au niveude notr
.. -. station 6conomique,
SL'6ta went 4 l d6. linporte qu'elle sit
mocratide dans le monde en- T*it6. a t'Ai Sy
| tier obtiendait n profound cial j.ur n pas no
Gucc&s aux Etats-Untls. aux tion doteI
adaption doit tent
aliments eLh il6rieihdis 0t e _ls !*gaui

a u., .. I be, r, .
0I la s '4,de des opportutAssO.



Ces jours-ci vient da's LJt
nouveau box x e..
nana. lest cha
SHavane et Wien i '
^kde Guerrif noti ivbri ru tfr ^


iid match se-
eChsrles Ma-
t i~ s pr6asen-


de .


* A-


IA' + '.* ,.
* -, s
ip' *
' <''1 '


. t


.1


A LA-PETITr MAIS N


I. i+ n t. f; w J ,,.tL ..... 9101 --- &V ^
.. I" +.. ",,. A '.ousa c oift I1,

l, U .7.. ,-.:' &* e-- sUf"t ae p I "let Joim


e is nuances po r ..." voit que ,ous c.x a .O
Iear eus- l .Pa. .. E ACrxI. A lent avoir un virage fraisetune
Ct ulnaures s le a l 16te sans reproche se dirigir A
llua-In r.. U U -. la Grand'Rue, au Salon des EA0.
d la 's gants oon ( ra se aet oen
nlde Inu dku ro AISII94 (ltermes de coiffure) avee W ,4,.
'ose s Iph laMitmst gance et soin.
9i& bros do C orp ant, en AOUWis Hrinano, prsri tt A

nc se- UUU PO1 A .VIA AI IU U M |eAssociation foaMe de "uis a."g,"'iqu; car.,
mdon se- .. ....... r .. ne ,i ot quand il garde I
Sn i9I A unhndevnu ile ncec'es wyeque som-
.... 1 u., Va"5,not meii anoce de"'4s lIa-
I.L ES-... "- S- o. M adopti I" Si.f ts r l In tai ,, n
ifoble- A . IAsociaion depuis 1 10 ta a- es
is u.ple I 't-f t, ou ll,,n! ,),, t sq' 'EON SALABR'I?. l on et ant. ensuite. proed ~ ... verra.
re-I e sO t n t "its til1h urs radeaiu1 fire A.vo'4s meina.po-in 16ec04tion des meenbles do Con- na pas ,on ris pufi.oi
ta- ll t,, t,pour -e jnne ir vient-a' ur loer Jo vie. d'adnmii on Ic di.her, edoceu, tIit s.
n ati rCe sent anssi lesmeilleur.s e Hu lair t vos i mi's e *0 Ot* 4W MO. I. C. LhI II tait tord. et..ii fsvanit-hier.
: II poren scarK i;s rappclermtt4eujoums i eux, et surtoua risson, prsident.Mme Hen6 Le- l(I-ndemain de NoM... inals tout
4 kI lhrM meilleures hleprede d6tentfet de ptlsir rebburs, dirte rice de 'Ecole cela, tast-ce- raison d'oublier.
Wt; esifn-l -Defnndfz ns nin, rlles tislE.ODEOe N se SAe L RFAT. Normale, v~ce-prtsident, M' sr upe Place publique, que les
s N... n,,avons' M0 DIOQUES avec uec vari~n de 700 Mor- .Soraysec re gle urioirs manquent.
re 1os V ,,s,1i ns I.ONOGRAHS. inW Laroche, trsorier, ... se pnrpare A voir beaucoup
d ne ZAR DEON et Mile Presoir, iblioth&- de choses interessanles an bal
--er .- -,YAY .caire. public que la ConimissionCom-
e ,I ..RK YANYI ]Mme Max Gaury. Mile Dup, mniunale offre.mardi lerjavier,
11 ANOLr GlRAD' lirT wnrU F.saou. Mile Biamb initutrices, MM. au Mardil Valliirc. Grand lal
__"_I__ _ ,_ .:_____ _____ 1. Raymonc Dr Louissaint, F. oil chacuu pourra s'amusertout
It est e .t D:inibois, D.WMassant6, Clment A son aise.
non pas Po.hl, Dr Coles ont 6t, 0 lus
R inAos. Ae f conseillers. - _... ____- .
Ad q l. .wICtOer- Puis M. L. Lhtriuson adres-
ei asqui- No 152G ( so ses re ments A l'assis- Notice
erie race ee. cee en belle I.1
2 mndi- ..n.de '~% f The Ameridan Hi h Commis-
U de le teI'uvien tMo k cmnprenant des clhanoonetts, valse, PFu- catiin el I'ouvre d jiA r~alisee sionner and Mrs. uasell viH
reprsen- trol', tc', et : par elle. receive al the American Legation
du corn- Viit d'artiver p-: jo'is disque tris recherches et de suc I____ 10 M. to 1:eaya y Fir0st, rom
rrain -----------~ 1:0 a. m. to 1:00 p. m.
Nous citonsau hisardi quelques noms. La grand* kermnese" -
ques qui .amona V\lse 11 est une mason Melodit au p droft do I 'g1li.e
parties au- Valse Valse Si mes Vers avaient du ,acr6-Cmur Ga de d'Haiti
6ntral ne ques. Ave Maria haut Espmna Orchestre aura lieu dans les salons du(Cr iBniean du oet lde la Plier,
Charleston Bil Fox Trot Le Tannha user (Marche) Port-aurcina grad 19 Dcembre 18
oit sete- Gris rie Vise chaute Le beau Dpnule Kermes,organise par un grou VENTES ET ACIIITS DE )iKi .
sn)SobodVo l pe do dames patronnesses atl "
re organi- 8sr6nade(Tosell)So Violon | bleu Valse, etc pro1t de I'6glise du Sar-Cor 1. Les dtLenteuri de Licences
mais d e TIur'geau. ede Revolvers, Pistolets Auto-
*laement - -- ------ La 1Ate sera des plus brillan matiques et carabines calibre
expoer ions et lea diverlissements les dacheter des cartouches, au
adelb de Ia quantity autoriste,
ri. Cte A helez le nouveau produi plus atrayants. Nul doute q-te doivent Ore s umisesp arcriut
r com .te ,- -+--.o 'oVon l s'y rende en foule el que odvent tre soiss par crt
D..vR l L Ifette charmanle matinee nail au Cominan t d part-
trpote r if 1" ri T1 1 c y/ erand et beausus u'on ment de Port-au-Prince.
Aoofi-er ai gO V er c g et esi cOr ganssl l Porour leur information et
SnrRoyal a .lni Pow derG OC oul,,e, s N esiog ,: ... .
i, li* H l ". < I ort-^ u .. Pri, ciena... gouverne. lOrdre G i ral ui-.
AOVERt*I i vant du Quartier-Gtncral de la
r t....th Sy... Garde dlaTti estci-dessous re-
llAmaizo Butterscotch Syrui produit:. ,.
La 9o do*e I5. Inno- ORDRE GENEHIAL N, 32
Cest, ne diticleuse prplaaltion de.Corn Syrup, de sucn oont an aor T-Gcur H Octobre 1928.
'deCaRene e' deVanHile. Dem sin so a celbre no Sa- 1. Dorelavant, outre les res-
i Malgr4 so qualitA supr~ieure ce syrup se vend A nmeilleu i de6 gdau la ltee des trictions ,_abes dana ,. a,-.
Cent '.arcWh, que pro .,its pareils -fts par danutres mals &a Sain's Innocents. 11 y aw. '* iafP 98dle e-Ordre Gdllt-
i d'n t eit o t on pulasunt ortiflut poutTeulaDl, Iadultd b 4di l. e carabines. revolvers sont lim-
vMitd d iet ,ieills,,D. i -.o..u ll; ..5f,?-= A -- .-...-tu tees A quinze (1.5) B lies par
vikit Demandes A titredsal i aO pawgh flbcoe,qIs danserAert di A ji personnel et par mois, eZcet
ol ll iiteoement AUt RN .B rt. angl ied Rots DAant ..... I surautorisaion spciale du
-U outnchnes t I O nRt. IIa .. ." partement intres,.
loa Les marchands autorbis.
dl fire le commrar d. anmes,
i . .. : munitions et articles inlitbines
,-I r g'g i ,,. Oa H* qfia&rItU en seront naoi*s, confqrmt-
C'GS MI inslas mesital A cot ordre.
iBsealh e Cycle &1og- Sas ion SiVgn: F. A. R AMY,
ptgdefTqiswl Bgie se. ps2d bal Chef 4E5t..Major.
A... B ttdbt-,t,, l. Oliver P. SMITH,.
A La lte a ?tA rnd as *- e Soua-Chefd'BtaS-Major.
mf^ l^ ^ ^' + ,^ fit



[KM l^ ';:- + t ^jy1^ I.^ (l I _.^ s....
S- ; -L. lad|raiSls de Mun. Vye rksims
A' tat 1W A.s Nathalie WASHINGTON -
j-..B '" "s e Inlib'4Ih f a Tie all ..l4Sec rICm m le New.Yok3il
-- r- ., MP .^^^ qq-- .l +i--,..= mil. ,t i et w, .
IL^Jlt~~ ff Bf ^ttCAAni w aiU eia .j^ M


'a


Sf ," a ,
A6,P-ME ---


wri


tm a '.gqm'sv .s; ii
amtf p m lfel M re* m .
}la g*B jajd


__


A


.-'

I


41h,


r"


tANK~1C~s"~r


i-~i----~--~--------; --i-------------;-- -


I-


wlw~


I

*


*i


p4
I




I

b

1~


- 1 t A _- .fr


a





DERNIEI


COePAGiNls F3ilAM S IS CABLI TiLIE RAPGIIBra Q
28 Deo mbra


Prun6eailtU
du 6n6tral Cadorne
T.wnalt ktimge d's erpkelisa
de la Perre
PALLANZA (Italio) Lea tIu-
neraill da marshal comte Coa
dorna, exzcommanrI6n en chef
des artta6e italiennes, ont eu
lieu sajourd'hui en presence du
prince h6ritier Humbert qui re-
prstentait le roi Victor Emma-
nuel. La population lui a mussi
rpndu des honneurs touch nts.
Un orphelin de la guerre a ap-
porte sur le cercuel une rou-
ftnae doe lauriers sur laquelle
il avail inscrit de sa main: ( Au
commandant de mon papa t.
Use es.adrille mErienfase dlius
assistera 4 I F1te Nationale
de ,ota-Rliea
\',s 'itlNGTirn L,- "L e
nemery am nrnicain :, a cep e I'm
vitatfia du Costa-lica d'envo-
yer une escadrille d'a6roplanes
assister A la 16te natiouale qua
ar c616br6e A San Joqt du 28


Va*iSW

D'- a a V 5 hurs
Le asque sax deals bleahes
0.50.
A 8 HEURES
Le Voileda ieJsoqe
4 parties
L'Home Gelir
3e episode.


Le CagrOs de sla Presse latibe:pr-
;,sidre par le:iniistre do Canada
a Paris
PARIS-Aulourd'hui a eu lieu
on dfieaner de la Presse latine
presidE par le Ministre du Cana-
da et apquel assistien 80 jour-
nalistes. Le Ministre s'est d6cla-
re enchants de pouvoir entrer en
contact avec ses Ireres latins et ai
leur a soulhaite an complete suc-
ces an Conrgres de Quebec ou ils
seront admirablement requs.Le
secretaire ge6nral avait exalti le
Canada et sa civilisation de pre
inier ordre A laquelle il a envoy
i un chaleureux hommage.
I,' 1'al du Ioi 6eorges n'est ps
I anssi salislaistnl qu bier
S LONI)RES- Voici le bulletin
Spubli6 par les medecins du roi
S (Georges A 8 heures 20 ce soir :
S Pendant Ia journke i6tat du roi
n'a pas dte aussi satistaisant. II
avait une disposition a ne pas
vouloir prendre de nouraiture
et ses I )ices ne se sont pas aus-
si bien maintenues. Le pouls
S rested Ierme.
I.es boupe4 gouvernemenilles de
S I'lg hauislan reponss~ul les rellleks
MOSCOIT- )'apis les depe-
S ches ieques de Caboul, capital
*Ie 'Alghanistan, lea troupes gou
S verneinentales auraient occupy
I'agman et auraient repoussE les
S rebellts A 1I8 miles tie la capi-
tale vrrs la route de Charikar.
I.es r- belles ont d6truit plu-
sieurs villages aux env-rons de
S Caboul et 'lih6pilal militaire sur
S lea hauteurs de Bliripala.
Ia frame du Winislre de France re-
I se de quilter Cabiil sans son mari
LO.N\ iES-L',vacualion des
S /tranj~grs r6sidant A Caboul se
| poursuivra Jusqu'a ce q(ie tous
| tient quiet/ la c pitale alghane.
( n mainde de Pesha',ar auaDai-
1ly EIxpress) 1que Mme Freit,em -
me du ministry de France, a re-
use d quitter son mar et qu'-
Slie restera aupres de lui A Ca-
) boul.
SL'Escaut d6borde
Inondations
BRU XELLES-Sous l'inluena
ce du vent qui souffle en tem-
pete, I'Escaut a d6bordW et des
inondations se sont produites
aujourd'hui dans la region de
Termonde. Cinq villages ont et6
envalhis par I'eau et les d6gAts
menacent d ~tre plus considW-
rab!es que lors des inondations
it y aun nois. Tous les ouvra-
gesconstruits A ce moment-li
par la troupe et par les soine
de la Croix Rouge out el1 hala-
y.s d'un seul coup et la nou-
veile inoudatin sktend A plus
de 2 800 hectares A Bruxelles ;
01 consid6re Isa situation avec
peasiiiisme et 'on semble dtre
d'avis que toute tentative eu
vue d' npicher I'Escaut de d6-
borler dans les terres basses est
vout-.- un cliec cei tain.
Lo chef mexicain
des insurg6s
a 6t6 capture
MEXICO -Le Dbpartemnent de
la Gu.rre vient d 6tre iii irmn6
par I' maire de Chalco daus In
province de Morelos que I- chef
nsurg, Mtaximiliano Viguras a
6t6 capture et que coiform6-
men it\ la novel e loi interdi-
sant lea executions sommaires,
ila.61 dirig6 sur Mexico pour
Sy etrc jugi. Viguras passe pour
l tre u., des tnausmig6s les plus
I'Ut"guinaira s et it ,tait craint
jusque dans les e'avirons de Me-
xico i il opirait souvent.Sa ti-
te aviait etl mise A pris.


Lsa r6oeptions du toer
Janvioer supprim6es
'PARIS Sur In demande da
Prsid4nt do Is Ripublique, leI
protocol a d6cid6 de suppri-
mer lest iceptions da ler Jan-
vier A I' lyj. On sait quo ce
jour-IA tous lea corps conssi-
tuos, tous les magistrate, tous
les hauts Ionctionnaires se ren-
daient au Palsis de 'Elyste pour
saluer Is Cheft de I'Et A dater
de cette annde, le Prisident de
la Rlpublique ne recevra plus
les voe x A domicile que des
members du gouvernement, du
Bureau des Chimbres et du
Corps diplomatique.
L'influenza cwuse 710
morts aux Etate-Unti
WASHINGTON--De 58 vil es
des E ats-Unis,le Bureau de re
censement a regn des rapports
fixant A 710 le nnmhre des d&
c6s causes par 'ifl.jenzi pen
dant la sea in q s'est ermni-
n&e le 22 d~cembr's. 'our l se- -
maine prc&6lent'e, la e rillres
tailint 475. lcii pout 62 villes.
Le Snol ndiopte ,n a uveun (rtet
e .cern:.1t I iucolip libiliiO
PARIS- Le S.nat, ayant ler-
min6 le Budget des dpenses, a
abordA la l oi des finances. La
Commission sOnatoriale de 1,-
gislation a adopt un nouveau
texte concernant i'incompatbbi-
lit6 parlementaire.
I.a commissionn des Affairei Elran-
qireis e les (Coingiralions
diaissioanaires
PARIS- La Commission des
Aflaires Etrangires de la chain-.
bre a enten(du M. Briand au su-
jet des articles do colle.:tit con-
cernant les congregations dk-
missionnaires.A la suite de l'ex-
pos6 montrant le r6le essen'iel
des missionnaires propagatears
du renom et de la langue fran-
caise A i'etranger, le prisiden',
M. Paul Boncour, au nom de la
commission, regretta de ne pas
avoir At6 sa'si par la commis-
sion des finances et dicida de
taire une d6marche aupr6s du
president du conseil pour oble-
nir cette demande. La commis-
sion semble favorable en majo-
ritM au principe de Iautorisa-
tion demand6e par le goaverne
ment
I. lriiad I'licilte pour siu intervno-
lion dansleeonfiilbolivo paragiinaen
PARIS La Commission au
dIbut de so reunion fdlicita M.
SBrian tie son inlerven'ion dans
le difirend entire la Bolivie el
Ie "araguiy.
Un programme
do constructions
de 80,000 logements
PARIS Par suite de la loi
Loucheur, le pr6tet de la Seine
a soumis au conscil municipal un
programme de constructions de
80.000 logemenls.
i* IHlirede1 .. Briad laS. D.1N.
I propos de la IIol iifel du Parasgy
GENEVE- Li S D.N. a conj
munlqut une leltre de M.Briand
infor nant le 'conseil de 'Mheu-
reuse issue du daiftrend enfre fa
Bolivie et 'e Paragiay, lea deux
gouvernemen's acceptant, smui-
vant la decision du conseil, l'ar
bitrage de la conference pana-
ni[riciine.

!Par:fana


DEMAIN it 4 ha. 1/2 : Matinee

Gossette
Entr~e: 1,00; Balcon : 2,00.
A 8HEURES.
Un film dramatique intense:
FEU !
de Jacques de Baroncelli avi c
Dolly Davis, Charles Vanel et
Maxudian.
Entree :2, 3 et 4 Gdes.


Rbcemment, le dminche 9 d4Mom-
Sbre eout lieu, I'Inspection ScotaWi*
une reunion des Membres de I'Aml
cale des Instituteurs et Institutroess
don't M. FMlix Magloire esl pr6sidt
du Comnit6 de Patronnage.
La reunion avait lieu Ous la pr
deuce d'honneur de M, Charlesr o
chereau, Secretaire d'Etat de I'lt'
traction (Publique qui prononqa i
discours suivan: .
Monsieur le President,
Je vou. remlrcie d'avoir bie,-
voulu m'appeler A p esider la
seance de la journey de Ilunali-
uteur. Je auis vratment flftit
de ce timoignage de conflance
lue vous me doanez et qui
i est dautant plus precicux
qu'il vient d'un viel umverli-
ltaire que j'ai appris A estimer
d, puis Ionglemps. Cetle con
fance, .e vous deminde instam.
meant de me la continue, car
c'est elle qui,, m apportaut le r6-
contort necessaire, alligera me
t&che et me permettra de tra-
vailler dans tini rdt de vous
tous, iar co squen' du pays
don't nous devons chercher A
releverke plus en plus le nivees
intellectuel et moral.
Vous avez ca la pensie 6 la
lois noble et pieuse d'honorer
les multres elt matresses.de
I'Enseignement public et privi
ayan. consacre 25 ans ou plus A6
la jeun s,e d'Hlatti, de mme
que la mmin -)ire des mor a de la
carriire.C'vst li uiee idie lIconde
nie d une gndereuse itspira-ion;
elle montre, en eftet,celte idieet,
de lagon 6clatante,quelles direc-
tives entend suivre IAmicale
des lnstituteurs et Institutrices
qui, pour son dibuo. rialibe
un des points les plus int6res-
suints de son programme.
Vous avez dou.cdroit aux plus
vives ftidcitations du Depavr'e-
mient de I'lstruction Pubtique
pour celle initiative qui hait
honneur A I'Amicale, et que
j'apprecie come un beau ges e
de solidarity social.
Je veux exprimer t'adh6sion
la plus pleine A une tell initial.
tive, car elle vise A encourager
ceux qui ont apporte dans l'ac-
comphssemena d'une lAche aussi
dkeicate que celle d'enseignyr,
"ce d6vouemen mtinaligable,mier-
que des vkritables instituteurs,
cette passion de leur m6tier
grAce A laquelle ils triomphent
ioujours de toutes les difficulties
et 6prouvent souvent des joies
insou connees; t11 tend aussi,
cette belle mandtes action, a per-
p6luer en un culte qui leur (st
jusiement di, le souvenir de
tous ceux qui se consacr.rent A
I'education des jeunes hailiens.
Celle solidarity que vous tentez
ainsi d etablir entire les genera-
tions successive d'instituteurs,
entire ceux qui ne sont plu et
ceux qui assurent loujours et
pour une grande part, la conti-
nuil de l oeuvre scolaire, comn-
porte pour t'avenir les Dromes-
se 1 *s plus riches.
_GrAce A vos p t eats efforts,
vous avez pu, Messieurs, etablir
A Port-anu-rince cette Associa-
tion amicale pedagogique des
Instituteurset institutrices.Vous
avez d'autant plus lermement
A cotte touable entreprise que
Vous comprenez que tole devowr
des associations en general cor-
respond de plus en plus suxs
progres qu'ont realises dans les
co sciences ride et les s'nti-
ments altruistes. A instructionn
purement intellectuelle, vous
aves pease qu'aI convenait d'a-
jouter Irducation social.
Me permeltre,-vousdele rap.-
peler ?Qausnd, il y a quolques
imois, vous m'avez priseat6,
Monsieur Is President. plpsieurs
imembres de vote Buresa, je
vons ai dit que, por ,doS
Corps Univerailair, sal a
association que laY6tbe ns
mieux entreteair eatle m ean
bres resprit de boam eonalruter-
ait6 et d'entr'aide, pvcquer leI
travail heareux, rIbaftat


IES Nouvelles

de L'ETRANGER


heureuse tespe duns une entire
ps qh djM aaanonce Iq 1 i
laux Succes. Q so de cho tAressantes dout la perspective
dolt s'oftrir a votre sctivitt
Pourquo no cr6eriz-voui pa
enstr vos members une assoe
tion mutielle on cas de dic&a?
Une osisse de secours et do pr
iratuot stsasi ua belletl?e No
faudrait il pas penser aussi
orgaoiaer des matiakes, des r6u
nionq, A 6tablir, en nn meo, un
rogramume de ttes et distrac-
ions ? Usoe tAche important
quo vous pourriez accomplir
serait do chercher eltendre
votre ceuvre A Is province p ir Is
constitution de nombreue A I-
liates. Vous ne series pas loir
d'arriver A une maniEre de fe-
doratiou, au groupement de vo
intlrEts, ce qui donnerair pls
de force et daulori't a vote
action. N'oubliez pas que c'es
de ces grandes assises nalionsles
que souvent est n6 A tI'tranger
uins le Corps enseignant, 1
sens de ia solidarit#, le sent
ment des commurns devoirs e
la commune responsahilit.
Les maltres et maltres.,es do
la province devraient done se
pentirer de lint6rt evaiden
que prEsente pour oux une teller
idWe, don't la realisation readrai
nolaminent la vie locale moinr
monotone.


II faut, pour tout cela, que
vous tAchiez d'avoir une orga-
nisalion serieuse, rationnele,s
qui vous permeate de fire con-
verger vos efforts vers une ac-
tion commune et continue, en
vue de Iammlioration matrielle
et morale de vote condition.
Un point important qui no
devra juilement vous e-happer,
c'est l'iiflauece bientais inte que
reut avoir .une society come
la v6tre sur le d6veloppement
de 1enseignement primnaire. Le
r61e des Arnicdles dans mins-
truction et education popu.
laires est, en eftet, considerable:
elles facilitent, entr'autres, pour
les groupements similaires, 'e-
change de leurs vues en.ces ma
tires si dhlicates, et travaillent
A les transformer en fMalites. A
fi rentrde des classes, je vous ai
entrelenuos un peu de notre en-
seignement prniaire, je vous ai
montre ses progEs considera-
bles en d6pit de ses ddlectuo-
siths, et je voub ai lait voir I't-r
reur que 'on coinaaet qvM .4 on
se pli it a en procHner I il-
lite. S.ans aller plus loin, \ous
de ,z vous rappeler le ciffre
tries remarquable de la lrquen-.
tation scolaire actuelle : 90000,
chiflre qui n'a jamais did dEpas-
se. Dans un domaine si vaste, il
y a, certes, beaucorp A laire
pour reliever cet enseignemcni.
N'est-ce pas que prEsentement
voss y travaillez vous mime, et
que vous venez em ore y con-
tribuer par le nouvel apport
qu consti ue ve vor Asso. ittion?
Je veux profiler de cclie cir.
consiance pour vous signaler
ce qu'entreprend actuell,-ment
le Departemeut de 'Ihnstruction
Publique daus l'urdre de 1 Eu
stagnernent Primaire. Il a etl,
depuis longlateps, prevu un
course de travaux manuals dans
lea Ecolhs primaire.t; mais ce
course qui a toujours figure dans
tous lea progiam.nes do no're
Easeignement primuire, il na'
Wel possible tie a'org niser que
dans les ecoles de tile. 11 m-
porte act uel meant d'organier.
ces course de tlaui i 6Moour raux
pe'its gaisoub I uage d.soutils
des prncipaux meters en leur
inculquant le gott. de travauz
mare uils. Use parri e educa
dode I'l et de aIs mai' est le comr
plmest iudispeosab!a dse cot.
*is uaie illlectuc!: ntc*
-Wre s acqu~es a 'Ecolo Pri-

Le D6part toet *visap *
done, avws co.rs do Ser
vike Tethaique doeftRaigas.
meat Proktes4soDt, 4d or
,de coles primasire lype 4


p EIl Dubos, dam a rmau0 r
/ a e oid- IS M rllaMstri
on qPub e, o at O e tn t

Ia t> seodtpoeMLEtaI
1 strc*tond 6 eamtareot rE-
stiga m Pr &tasaoaieL
tion waewAat "e
vo eest I test eatrI-
re!adra "J


La Boisson connue

dans le monde entire


, RAFRAICHSSANT


.RECONSTITUANT'

SFROID


3AU UIMUAL3Wm5 1s
w33w5 ARM


Le seul Gincrat fait

d'eau minerale

des Sources oure

WHITE ROCK
DANS TOUS LES MEILLEURS HOTErCI'
CLUBS, CAPiFS ET RESTAURANTS

Mohr & Laurin
Distribateurs Port-au-Prince, Hit t.


Viennent -'arriYv

Les FAMEUX P$EUI

& CHAMBRES i A


-,~;; ~-- (1
K:;: j,


'KI


Nouve rtA *

fabrique

ment po urI.


ques


PAAI


---- ---


".....- .- ,t" C-";, / F r---- 11 1


U'Amiebe IPstituteurs


,Int iltrices
/ / ,. ] ..;,'.


"aiesantion scolaire. II comrpt o
t le concourse de toutsle
bonoen volontr et *p -ct le.
int sur une telson Irtetsou
Aslvotr s Aociation.
S V gnipriux dsfortsa as ot
pe usit6 des in ipr ia oned
| Jt lu vowuh wz de ofaiem
t m nores vote r uvare et amu-
tout ai vons y appo rtas cte
vertu qu,dion If':l ps pro-
j fais a lluio a cte contance.
Se ot esprit de uite, esn ame t,
Season n do la dunre qu i sare
s la perenuit des ins aUtins d
? a Je le soubhite do boulo maw
t.(ice,e t je rt'epir euai, qM u
SIse jour arriver4 o4t notre D-
Smocsratie asura read W tid-o-
m Age l'auve quo you# caure -
Enatteadjatoijour,g b. 130
Sla m6moire de oux qui sont d
r parties et qui, par leur o e.soie- '
Smeat et leur example, us '1
A out forms tels quo vOu. itas, i
Svous ont prepares aux missons t
let plus noies; r:endons auai
hommapge a, touq ceux-Il, mat- A
Stores et matresses qua ont con-' t


ToNMes 41iW


q vf* I1 Iu


-.l


rh. w -


,..* .5l


4* .

I-'!


~__ =__ __


P:r*


-1 II


~--r C1 -- ~ -- I-- ---


1 'TB(~"29


e
t



B
B
o
I
e
t
s


V ...


sant, le progris et le pertecftbt.
nement dans tout e qli tp1tbhe
A Ia profes.io.A L L
-s6 comment ie'= vai
bt que vous poashe i
vous ai co Im e e N
connaltre ans publ. Mi. *Ms
disies-vous, voat voU te prem.
dre votre temps, ce qui a -
ait. sans dout A votre
cite blen conna, ja diraw
voire timidiE6. Vous a s doe
pris votre tempn, at manitensa,
vous no travules .plus seat o h
tente, mais su grand Iour; vou
reodez publics rvs s ortes.
La date draujourdui -
MR_ ... _- _< s __mw 'I I


1. 4 211"


>'..*/;
-w


4--





~'ii'.


Jr.4..1., g~ ~ .JUh.~ -


~,%'-


-. '.- ''.. a ; -'**' I-
'/- *-^'-. I- ^




':* u~

- *' K ^ I ^ ^ ^

.' "-* ^ ^ ^ ^ ^


*


1. ^ i


-4

~


li wiomA


1-
'.-'~. ~;. * a j


.1 OIA ,ougreut de do id
oafb' ma l t' t t I


1ftw DUMI lIGmkMt l
*avir u'ue petit apprl fbltt*
feiso Ild4 eTiUslsf labs-
e as" tpon" i a mow.
odes e*mslmes do ls bT-
tfilprema0it *ueehb
ier~sa~ diesut ddt'tnb.


4


1.1 '~ 2
('4
a'
'I
I ti ir'


L ~ ~
~1


IIOLAS OI)ASCO

ftue des Miracles

Garage f80


",P 7 * ,"' ,*^ '^ ,-i-,- -- .** :; .^"1!^ -
* des Ru, s f"pulicai,* et Ma
ilt'au-Pii,"e ___ TeIEbl
i 0 ^ ,^ ' I.kwl

S{Grand -assotinen tffAtcles
5.+ ".. 3, 92+ llr 3f +
:I;+F, +: ... . +iB H i+!( E5a' 4.. : --
^ cm~t.4


Les Souhers MARSHALL


In
4 '4


Pt ;~U
I l -. ,


pour I~om2ne~
- I
F
Iptat' at a~


Sfi


1h,&*S !a


* *5* '....

'I..
.;4. S.'


P.S


I AJ l KNX T KN,-LA&-. ,
SIM owftU-to lAr &ia ,=wata!- Y ----Hltoo.
d es uteit e 4d joama, en.
riSSnurCat nO avY 1- aIe

lt m V.m ,.n. PROMENADE EN MER
S .E n 61"at, nts aU Po oet ann6e qui finit,oflrez aux dames et demoiselles vos
S the,, aois, use promenade recr6ative, en suivant le rivagejjus-
qu'au phare, A bo *d de Ia Vedette Ppn aldon Guilbaud ,.
Elle est id6ale et de bon ton.
Pour tootes conditions, dressez-vous, en face du Bureau
de la Compagnie Eectrique, 1419 Rue des Miracles.
i c I Port-au-Pince, le 27 D6cembre 1928.
Frangois LETELLIER


SMe" Claire VIEUX
T.URGOAU

MIracteSI Tout 'ia 'voTr lion coquet magasin: Cr4pesde Chin
et Georgette unis et imprim6s; toes de soie et similis
q,. IOr^ de routes nuances ; dentelles, bibelots, taotaisies, sou-
ne 200J0 h liers, b acelets, stress, flears, Rayon special pourentants.
C'est le magasin du chic et da bon goLt.
Mademooi le VIEUX se tient A Ia disposition des
co ntes lour 4s commander de trousseaux, layettes et
"M robes d C tautn.

M m THERESE MONTA

l 314, RUJ DES FRONTS FORTS
/ I iCartes Poslales tantaisies et vues d'lialli. Jolis assortiments
SiNo#l, Bonne ann6p, Anniversaires, Bibelots, Parlumerie de
Monte-Carlo, Chaussures, Chapeaux pour enfants, Jouets
Scaoutchouc, etc.

Avez-vous besoin de:
Ss chevrau couleur poor dames, Souliers che*
chamois bfanc paur fillettes et entants.
SMm Iaussures chevroa couleur pour homes,
hd I or dames ea cin garni ou uni,


H


* '
.,..**: * ," ^


II N '


T Je tissu noir ou touleur
o crinol uii ou garni
e paille pour dames
oile,Crdpe de Chine, Georgette, totes nuan
e on ocrc,B,..s su perieurs de sole ou de fiCl
x pour hommes, Cravates et tons articles
de Noel et du ler janvier.rendez v?,z
Joseph Bourrely
.-_ - I - - .


4 -1---.


L


,(.9
-I

.1.


L~ .~ ~
-.


.r


. .. . .

. .++ .. ;.<. '.
ES ?-.f', .... -.-. ,.
i. <,*/ ,,+sr t,:', .*
- ,.r7 .
*femn'?'5. r: -

D*J3Hkia)ujS f


A


.1


-'; '?- .. ..
.. . Z. Z h


o erie Mon-Carm

eI rot rdeo IhM1 rew. .mpls 4a
!6d, Moned bhrlom
ITI san slsdefn d*Aweooatari
I be oiia Cle do f niisB p"ar



S,
*k~~~~~~~~~~~ LWOW I '*/'i ^r1?:*"- ^ .


AIt- *Il.'- oi M..


I' '


TI.
ill .,.


*- -* .
U



.... n T


T, EM E .,. ONS


_m~mlllmd


( --


^


:' '. .


'Ir


' r*'. ; '*


i
t


':.*


I





~t~z ~ ~ ~Wg1K N' -
,~&..
"' I)f~sbWiam


X1j


29


Un Comite

se forme
POUR

la protection

de Vertieres

Un Comt .i'iet formO au Cap-
Hallien el doiii Ie but eat la pro
section de Vsrtires qui, come
on le sail, est un lieu histori-
que qui merite la consideration
tide tons les Haltlens Ce Cominl',
non content de mettre tl fort d
tabri de Ioteil souillre, vou-
drait aussi y) lever uin mionu-
ment o la gloire de nos Ancelres
qui ont fait de ce lieu, un lieu
qui a sa place, I uine des pre
mieres dans notre histoire. Ce
monument doll tdir, [en ouns
points digne de ceux i qui il est
dediS. Cest ce' qi' explique le
Comile dans I Appel que nous
publions, aver platsir, ci aprs :
Appel A la Presse

Le Comilt de Verliti es adi esse
A toule Ia Presse Ha-llienne, son
salute et lui demand son appui
pour Ia difusion de l'tauvre de
Vertieres, dans le Pays tout en
tier : un lieu historique ne doit
pas rester dans un abandon
ecceurant.
A prs la conquete du Sud et
Iachtlte de Port-au-Prince qui
lurent des tapes decisives,
Vertieres ne fut pas seule-
ment le dernier effort d'une
nation qui se londail dans la
gloire et dons le sang. Avec
son vaste champ de bataille,ses
mouvemenis prodigieux, ses as.
sauts, ses sieges, ses duels d'ar-
tilleries, ses charges de cavale-
rie, ses chants el ses applaulis.
sements, Verlitres reste duns sea
r moirdres details, Ia balaille
symbolique. Les 27.000 homines
qui la livrdreut, les 2 000 morts
et les 1.500 blesses vinrent de
parlout de I'Ouesl, de I'Arlibo-
nile, du Nord-Ouesi.Chaque par-
tie du Pays peut respectivement
revendiquer une part do la
Grande victcoire: les demi-bri
gades du Sud la rendirent pos-
sible en retournant retablir I'or-
dre, les beaux, dragons de I'Arti-
bonite avec Paul Prompt et
Charlotin Marcadieu, ia 9e de
Port-de-Paiix avec Capoix sla-
S Mort Isa qmeuse 4e ou se Iron-
T ait I'dlite des jeunes gens de
S Port au-Prince sous Gabart,
i donnmnt magniliquementet au
S dire meme de Dessalines, cha-
que demi brigade soutint sa rd
pulation.
Ce n'est pas sans raison que le
Comit6 de Verti6res pour meltre
desormnais le fort A I'abri de
routes sou'llures el y clever un
monLiumen A la m6ioire de nos
Pfres, lait appel A lous le hutl-
liens qui doi'ent contribuer par
leur obole. II ltaut de ces oeuvies
ui 6lmoignent de la solidarity
de Ions les membres dune na-
S lion dana sle cul'e d'amour e de
reconnalsaance que Ion doit aux
Aleux. L'(Euvre de Vertieres est
de cells qui we recommadent
a In bifiivllnvlIIitec attention de
S chacun et ccst avrc conflance
que nous nous adressons a toou.
_ Le Prs.dcn',
S' OtLON L AocHCE


Lr SCert4aire.
Cn1 WEMLEIGIH


Comitd de Vertidres :


So'onLaroehe. Magisitr'ltCom
munal el PrTidentI du ComitW.
Theophile Richard, Substitul
do Commisamtre 8o Gouverne-
'. a.tI President do t Ccl.re do
de
I Comit6.
J. J. Mfe"Matt, ladmlriel.
Luc .Carimord:. Dimelvcr do
i4e0e Philippe Guerrier.
LaIM Mercier, Prolesse sru
sPrteklenI de la ldigU
SC e Box, Prothe as
/ r A rehitbet.
/ LAn W oreiih. Profth-
I m Lyea, VWsePr.r aldlt
do Is ligm. Se taire du Comit.
M-th -Aammd Btot.
Moa Adalbert Locorps.
sJeanElie.
** j , io


Nous avons.l avantagei d'annoncer au

Public, qu'a partir du &irJanvier'

1929 seuls les articles suivants seront"


vendus i terms:


MACHINES "a

FRIGIDAIRES

VICTROLAS


Coudre


DELCO


AUTOMOBILES

Pneus GOODYEAR


Donnant une lois de plus


nos innom-


brablcs clients une preuve frappante du


SOuci


intercil


seront vendus comptant, cette measure

nous permectlant do fire de meilleurs


prix.


Idle est


WES


PET TS BIENlFICES, .

GRAND DIBIT

notre nouvelle politique.


T INDIES


LA SPUD
Si ua tume.ir vcut avoir la oigec toi.j'nrs Iralche, une ha-
leine iure, il doit fumer LA SPUD), [a cIg:arett mene'holee.
En l essayant vons en serez si s listail quc vousl I'dopterea
et 6,uiserez le coolenu des.paquetssaus vous eui alieicevoir.
En vente dans toutes les e piceries et boutiqti.ts,
B.Det iN.Sbu:DA tl Co
Dislribu',eurs pqttr Haili,


TRADING Co


Eupmr n. IRIT
do C&
Le steamer irHabana vea
nant de Porto-Rico et Perto
Plata eit alten1 In i Pori-.a
Price, .e 31 IM..mbre crl. I
parlira le mme our poor
haotiao de Cubo et La Ha-
viae, pregnant th6t el paMs
Port-au PI iNcc, le 14 16-
cembrr I.S.
; l .


sbi Bun, iW nm ei B live
et sort be la mason. A poiro
naoft4me t o vt iapot. qh'6t
vit un individu lancer vmn
elie la manekttee haute et .I
frapper d'un coup tenible. L'a.
gresseur, ayant, sans doute, sat
trop de pleipitation dons son
geste, le coup portsa mal et n'oc-
casionna la I psuvre femme ter-
rinle qu'une lgere blessure A
a main gauche. L'agression
don't elle venait d'6tre victim
ne fut cependant point di brus-
qute qu'elle neut le temps de
remarquer plusieurs former ha-
maines, des ombres mytrrihm,-
seas qui se glissaient dns. 'obs-..
curi, ouns lea larpse feuihlt
des bananiers. Plus morte quc
vive, la malheurouse prit Is
fuite, ignoraqt q uel sort avail
Mt faith ason mart.
Au petit jour, le chd f la
Section et pluuieurs autres ta-
bitants de ra region, mis as cou-
rant de Ihistoire de la nuit, se
renrnt sur lei

H it y avait eu crime; car,
bkleat les reeberches fhite' ea
tous sens, rent d6couvrir le
cadavre d'Aristil Chouloutebhr
gnant',&' unse large amre .de
sang, atrocement mitil : if por.
tait plus dedouze coups de cou-
teau e( de niancliette, une Itge
partleAdu euir chevelu, cM
droit de lai*e,a. ait46 mlievde,
ainsi quite pavilion de I'oreille
du irwet*c6l6;onlui avait court
p6 la langue etdeux orteils man
quaient. son pied droit, li..-
sant voir deux lassures he,.i-
bl*e, salgnant'encore.
Malgre lea plus active re-
chelrches, tous ces laumbeaux #
chair ne fu#ent po retrouve.s
D'autre part, .a maison de Im
victim availS tA tvrde ai pil-
lage : tons les ustensils de cui-
sine. toute la vesielle avawnt
6'6 brisas, liurs debris r6pan-
dun sur le sol, lesmamllesvaint


n rmmis eavm aW
sou t avc lea met
famiUe ave\ au l iHW"


lot.e quAl 6 vspm*.aIm f
vent .devoir ocrI o t~heN
..,'; ; ,..'u , ii -

Om trftwea poemo s ,i
rum d4'eu, coautim eaoo
_ wltmii "ma.i0a
^^^ ^^^^Hwf^^^-d" ^t^U.^j


U
-~ ~,-


I ouwtI&
r.
era I ap
a lhal r(


r*p Wrt bt
dapar kHe


S race
Jhtprt


* -
V -


constant que nous avons de leurs


tous les autres articles en Stock


/


------~ I`~ ~^ - --- -I' I-~~' ------- ---


-- --


-<


AW.M


-s mea
*w" *'
1- '* ^ *
* -^ifiU




Ld MATIN O 20 0ibre;19
*1 i


PA-GE-- 5


__==Now__ j .,- I_


JOUETS

ce LLh BAfll Fils


JOUETS


-I


ii
~~------~. I


" . ,, '.. S .y .r .
% .


I Al 'ts-ii gWanl as MorW

UriM du rn mas ~..


A8IFIMcTUreIS LIFE

Insurance Co
Une des pus fortes COMPAGNIES

CANADIENNES d'ASSURANCE


sur la VIE


EUG. Le BOSSEl


&


Co.


Agents Generaux


A VIS
Lesddbiteurs de La COMMERCIAL AGENCIES EiT COM-
MISSION et Monsieur Lion R. 7THEBALD soni pries de noler
su'd partir du ler Janvier 1929 ils doivent player letr complete
h AM. Ed. Esteve & Co, seuls charges de recoumrer.
Pour toutes les comimandes et tilres a faires les Clients )so/l
prids de s dresser egalement i AiA Ed. ES'1 1I E : Co.


~.. -'9U


*nt -.


Vient d'arriver


L'excellent Suvon


de toilette IRIS.


En vente chez: Bolt6,Est6ve,Simon Vieux, B. et N. Sada

Les parfums de Monte-Carlo
w Lotus Bleu )
Parlum Suave et persistant


SN'utilisez que les Parfums (de ionte-Carlo :
certitude d'avoir un proditil granli cominuw
Luxe et supdrieur a tous ceuix connusjusqu'ici.
LIans toules les bones incisors.


vous aure: /a
degree, de Ilaut


P)OUR le Jourde I'An chn-
run peut garnir sa tnbl,
d'nne jolie salade app.tisanth.
Pour cela ne manquez pus
de procurer vos TOMATES
chez E. N. BAILEY
1313, Grand'Rue.


Toutes les Polices
DE LA





comprennent la Protection contre la
Foudre sans augmentation de taux

ug.Lelioss 4Co


A


A


c


r- -------- ---------- ----- -- -- ----~-~- ~ ---- ~ ~-- ` ~ ~-~ ~ ~ ~-- ---


--


r


*/"-'.'****


ai-


JOUETS


It i-m-




l. 1. MATIN D 29 embre 1O
.k..L#


Al alm Pftmpsi A yA
Sd Jourde I'Anai riniuit.poir
LT " T X. 1 ncerarouverture de ro- J : '
Inc. New-York C MU RR A-
Hr Dm SE^N'TTE "I"Major Garde dHa ti J -,


C ii VIVA TONAL'

Nos 901 & 630 *m
ocas 6tl'occast ndedairitfde wr la eTe
l, Phonograplhe r ep a ,.tclion electric's, Ic p'us pe tectionn.', donnant un rendement Iregrett6 \t driS r
partait I prouve dL' OS0 Asu/. Auk c &We u gav BoUse t
enleve lh r ftf;ectoic ler +
Dana ce simple IIshumpn ~I nl wh oinmlrns les accomplissement de COLOMBIA VIVA ToNAL DlembrecourantetWentI
dans la reproduction de l Musiqie sur DI)squec avec le .plus fin et dernier d6vehI ppeoent de trouver Wik Ik -rea de ,e".R
dans I'a nplification. Le diaphragm du COLUr.MtA VIVA TONAL done toon merveith ux; non leur profonde gratitude. P d S.
deulement vons entendez a nmusique, mais iI +cmble que vous en 6tesp0n6tr6. I _:IM __.,- _
Les illes Blanchet,Latail.-food onsme
lade, baud, Sansaricq, re- plu lt P inl
Avant d'achcter aucune autre mach n ut.itus qcre enle amisr .e.e. t
de ce genre, nous vous invitons A passe moig la sympathie d l'oc- EnlI ,l.msP!
voir notre efpositiou dans notre magoasin e l casio I percruelle qu'elles ker uinsaa,.nm l
celle de Mr. J. D. MAXWELL, Gran.tl lie. pe enn euro er tdans la We I e
pour vois convaincre que nous vous oll'rons MB. Blanchet, P r-rrid. de 14
ne machiDe'absolument'suptricure loutes l tai. lladelc| ptqi q le
"u enle le d'crO jaJmalis asi forme
celles qui ont d6ij paru en Haiti. DIee re4 c0 Ie
L'Vexposition des dernicrs moles retus, a.l m., .' p,. janw a id.
estpermanenteet sansobligation poor vous, I e. '. '5 li Parke' r l I
taut d'entendrecesinstrunents merveilleux. .li ID _I.,enf tb i.n .' peut en..
L. PREETZMANN-AGGEllIIOLM & C(o0 La PARKE.PLUt inata-
Chaussures quable par n'iDporte quel clat
IProfjkyde la bonne occa
I.. ._. sion. urez s e Voye, le npm Geo ,
__ AR UR A 01 S. PAIRIKER -s-rIe E
on Nvous ver oservoir ceta signifie la
2ltines en chevreD c6 aux vraie ParkrDUcot a d1
Nos 20,21, 22, 23, 24, 25 I1
.r&ades a p aire; souliers d !
Scouve, ts Nos 33, 34, 35 a 10 -
fua ,sets odales por '7$ 8 .... '._..
'gerale d .n...te LE RO% DES RI U
C'EST LE
Clne Puissant (tedeNECTAR GAETEN
ausaag d4tau domvagadeso meg lewps acier, ter, No 1940, RUE DU MAG SIN.DE STAT
ssoa .eestant qmerapsee.oWest plsesiso us
*.! M I& u, coma mp ers. I I enolan de. d
1918 $17,398,195 ram6 (Oinwl Rhom ,on bouteilles Apartir de A 10 G

-1921 29,o806,,174 A#.. I... s..w ..'So ns.( ,,oi
1923-,42,1750180 AII1 [.7is -Ctl
1924. 50,611,214 $8,697,234 $10,383,194
I ?1927.87 6,877,013'412lItl

S-" '"b I9 '- ,'A.ne. _le Cent eM ilG a, t| ,


5.Vmo tM.r...dopo or.. I




e $31, Rae des Froots Forts. 331 ,conde math, 6 voi on _.,I
,' -: i." ,. .*?| ... s-:. :. ";.... , j C es KINNEY-ae d
__".. _lrime d__ec.e_ leetamsic,,e_,_ a_ II__ de| _lr ,_ _,"", ., _i.
tn" tnM'frrivec, pour hommes fmes et .flettcs que --I. | tf+t I
Io treavra A utillour comnple (rs. '


Un torlltockd, chaussures n,-tio.nlnesue la mison met1 *:: ..I '1 S i _ ,+ ..''^T S I
en venate I prix de revient pour ceosdeux'dernib"es semai Ni de tents pie.&, i. -._ -. f'.... "I
, s de Iannee ( profilezHe de cette occaion ). prodits de beta desoS. "I 11 $, --a,. g A
Dejlischreauxdepaille* Mtra fines pour hommes B PAUL E. AUXILA . taer r Co.w L -I
pin tres avantageux; ou trouvera aussi de jolies cravalei ql'o trove i taenIs t l S i t ',r.T s
et des formes de cha peaux garpsiet saos ganis pour Dam sI vons Cremes ert u5m. p l. S M I ."Z
de eolies paulouics de chambres. kaload -' La aipnes aII w< Id .-, ,. = .IIl
Viuies laI Maison ANSELMO MAR iflNO et vous ea sortirez mes de Lesqueodiie, k T(, I, r J-- r I
"H Jiroir ..t.ke. t 1 i, IO o. t,,,, 1 -. T"-,, .f,. A--A--- A-
.. ... I ..... . - < ^ y A, l^J r p, l -[ I i
ns rhn6 Batt into- 1
M1, Roedes Frnts Fols, 33 cone -9




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs