PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04880
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-20-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04880

Full Text
nqre


it Cia
EM.iS


.4.


-. ~.t.a
r~ *~


~'I


-.


, ...


k


:4
4
* *1


* *. .'


I


" **. ^, -7,' VT +" . ,+* f +-^.^ .. + j0,':'1!ll1-" T
: +"l iB [r ~ '+ '";" ;-" + *' + 1 '' +
,tfoi ,,,/.. ,.. *.- ; +.*
++-"+ ++ i^ H ++ .m ,- .- ... --****. + :* .

,- i- i T t+ I
lAU
AN A RLALO LE
*4 *~A'VON(I
-7, f


nos contest
Existe-t-fl un pami l
i ne p aPluls ic
it n6tre ?T Quant ei j r
niie, nous p.rtageonlif Af i
Sentsa perlxit uatndl s
demande sils sont adevfait
prwoduits autocht e9aieqn
vanurvivancsr leab s a
Iterre d'A vfre4 o i r
I tres ? P *. ..
Car, dit.ll ulM;ll- A aI
l,.ngage,4 e ue it de u* e
qui lt t.ouns, wen
savona i p mr qual m
praventsa don% s ,mb-
n 61mentisone do odrelaolm-
munaulMt hair.mt ~Now i -
vons comnsit 1Isf on,
d'esclaves imporIbls a d.fti
A St-Domaingue sar flinea
Rtendue de la c6te gocc8ltle,
presentait dans son ensemble
un microcosm de routes les
races noires d continent.
Nous savons conmett, de ds
promiacuito do blanco et do so
concubine noire, comn iMtde
conditions factices d'une m-
cibte rcgie par la loi des ca
tes, naqut un group intlr.
mediaire entire les maltresiat
la masse captive. Nous savoan,
en outre, oaoiamet du ch
des intlretst dudesploa sde
et dnst
plosa la rvolte qut
ci-devant esl s atvOL dor
une nation. Telle est, diaas m
bref raccourci, 'origne de
notre gcuple.
Et voi inous permettra-t-
on de pr6ciser sans alt rer Is
Sv6rit, comment cette nmtiom
se trouve avoir pour elements
constitutifs., ume degrA,
ces ci-devant eseamts ce
groups nt cred'une
faon insmparable et inextri-
cable, ds 1in endanme d'a-
bord, et orte rs
depuis elunt p
D5o0 il seit q 'll pOUr-
k.rait ,trq pees pc t memore


!ne udo.

mrang s a a S wy
fbI deBs -
tnr, de
am^?*^"^ -^^Wa ^R-w^^HK^^^^^^^


aadAsO Bretons et so
m do lmer, partly
tst te badation does
46i S ItafItigw
vmcoe qrit, en tobre re
fresfIt evral,melthrent ler
vie A celle des boucaniers
Albus fits; quie rtousru -
airtei ortiront




grea i Snes d
t dance it
t- ~in~te B l e. la te
hOree et aractive i
Saint Domingiiie i


Or~ce go,
ats crd'ordre
easfffins, 4
on 90% q
desa v


dapta, les
.kdo$lt.
mamb*46d
la&Sseit-
luemit e


a query
Ret guare
>lue de la
t et ao Ai-


poor li i seo
que ln ntes Blejour pol
tent mae ote enc~te
que Iit tio e common
cer lei cotes crics et
I crae. nous de l'6apoque
coloniale...Elle trtspror,
explique-t-it mnnns
tons at t ,lTndue dons
ttea(ipe et vous sa-
ves si nous avoos eu un randt
nombre de Bretons Saint-
Domintgue.*
Nous aveseu A dire .

ret n milieu nou v0


A lat
station enole et po
vie sous FlibQ rs et lo
*g<>nBKM^llff~gSa P !"
^*^^^*^*K~fl^ do- aOl w


c.
J I *


aM ieua. 4es rdode c410-
usatioun t ne sem
aent Oi retroauvA le vesti-.
ges, mais dout 'aclet a rayone
n6 par, deli -les. Hates do
stpe t d srt.
4 ces'dii .points. de vue;
nouss 'von in nmntestablement
WA id4ax et ses diicultds de
AU loppnenu4 ses o lhments

tAoit pius acire ot a muwase
plus ignorante. *En quol alors
sommes-nous difflrents des
autres societ6s autrement que
per le degrd'dvolution? Est.
ceque d'ivoir deshnuts et des
bes oomme toute autre. enl6-
ve A notre soci6t, son united,
Ns $sa#? Pourqu noi alors,
pot rl'hdier, faut 'Iqu on la
coupe deax artificellement
et qu'on ait touours tendance
S itre sortir de cet xamen
des divergences irr6m6dia-
bles?
e folk-lore eat tout eutier



~de.l (~,aes t dom


MttIaentes, ._n os, @evi-
ioetts, prverabe, ot*ttmies,
observances, qu pea!t, ans
rbtintslre.- A part le c&-
r6monies lsesroea" s dou
Vaudou don't _ops p"Irons
ps join, dItermer'ap-
port colonial Iptafri-
^mft Ie 41qi (p 'une
iavon precise, pouvons-nous
affirmer tenir Bououl et 7 -
MAd&ke: que le Dr Mrs soup-
coone mime de pouvoir 4tre-
aleInas .transposes d'ani-
au Aior La Fontaine,

II 7a pr6clsement n cha-
pt~e DtiUllifrement d6-
to rtif de son Uvre, c'est
ci4ui qttrsite du folklore
u yitort r trtj4 Dioc.
tour M a ease I?. ant
as A torts trouye citer
atiibs 6aft, 1i4&
W.
I-L--HB-C^^^^ i^^H


,*- ".* T71* *
t ~'a-
.+++i. ,^ .... +(^ *i ,+ -
*&,:*. ~" a ..- ..X :, -


SMal S mon Masrua
io *0. f tol fue B*no e oL
Slotion e Port-aw.Prince et de la Pro-
ton oc d'Ici Ie 25 DJcembre courant
oir notre rayon de tissus de soie el de colon aux
tfrie8 el d des pr.i defiant toute concurrence.
6 endons aunspar lots el attendons votre visible et


Un bon resultat est faci-


avec


une brosse et une boi-

te de

CIRAGE

CHERRY BLOSSOM

LT BOOT POLISH
: LUSTRE PRISRVATIF IMPERMEABLE
EN VENTE CHEZ

1Alphonse HAYNES


115, Rue Bonne Foi


MY .


l'll r, d'e W
DUHIN


dram do beaucoup pour qae
les Etats iepagnols de I'Am -
rique soient de simples d6c4a1-
ques dcla p6ninsule ib6riqu ?
A-t-on jmais confondu la it-
tralure anglo-saxonne d' u-
tr-mer av leI production s
littir. l 4IrIade ou d' -
,esse A j alais conte6t6
it.ia It hil ttidrature
lIaw Lesao Qi aol-"
!i. empech lsa la .-' in-



* ^wa Cry


boe~ 4


Haiti 6crit par tn stranger ne
peut pas prendre rang dans la
litt6rature haitienne, nous
ne disons pas dans sa biblio-
graphie. La littetature, la pen-
see franchise. par example, est
constitute p a r tout ce qui
mane de cerveaux francais.
C'est pourquoi nous regrettons
de me pas pbuvoir souscrire *-
la critique que le Dr Mars
adresse A Delormc d avoir
puise horse d'Haiti les sujets de
so literature, encore moins au
jugement sv6re porter sur son
couvre litteraire relativement
considerable. 1 suffit, 'pour
juUi&er m renomm6e de grand
litateur halfien, des aeu-
vres apprdcables qu'il a lais-
Sses notre admiration tant


litre oILf



... voit quo Is geAs 0s re-
jouissent, malgr6 les temps durs,
de pouvoir se procurer ce don't
ils ont besoin avec les ressour-
ces don't ils disposent. 11 y a une
maisonou l'on trouvre les plus
jolis articles, les objets les plus
delicats pour cadeaux de Noel
et du Jour de l'An, ou l'on peut
acheter, A bon compete, de quoi
rafraichir Ie cadre de son int6-
rieur familial et c'est chez:
Paul E. A LXILA.


Les Assises.
Au Cap-Ealten
Le Tribunal Criminel pronounce
une condemnation d mort
LU lundi 10d6cembre, coming
nous I'annoncions, s'est ouver-
te, au Cap-HaTtien, la dernikre
session criiinelle de 1928.
La premiere affaire entendue
fut celle de Turin Bonneau, Mo-
rilus Jean inculpks de meurtre
contre la personnel de Clement
Daniel, A Plaisance. Les accuses
ont 6t6 acquiltts.
Le lendemnin, G6nestin Des-
tin, accuse de meurtre sur Lu
prima Marius, au Dondon, a
W6t condamn6 A 2 ans et 7 mois
de prison.
Le jeudi 13 decembre, fut ju-
g6 Sainterlin Bonheur accuse
e meurtre sur la personnel de
sa mere, Sineide Jeanne, habi-
jtant la Commune du Borgne.
, "A ,t6 condamne Ala
pemeae mort.
Acot d'h6rozeme
d'un oong6n6r
Au moment du oautrage do
Veatris, qui fit 118 victims don't
Ia plus grande parlie fut des
temmes et des entants, un jeune
noir, membre de l'cqiipage so
signal par le courage grace au-
quel il put sauverune frentaine de
pass gers. Aprcs avoir nag6 par
unemerd6montheet une tmpdra
ture glacial pour leur trouver
un canot,il so jets encore A I eau
pour slier recueillir des avirons.
Un millionaire am dricaiu lui
a exprimi son admiration en lui
envoyant un don de 30.000 dol-
lars et il paralt qu'avec tous lea
autres dons qu'il a reus, sa lor-
tune s'l6ve a 60.000 dollars.
Ce sont 16 des rdcompenses
hien meritles.

Dernier appel
Le Comit6 charge de l'orgm-
nisation de la Grande Lote-
rie de la Maison sise I'Ave-
nue John Brown No 1810, se
fait le devoir d'intormer les
porteors de billets de la
dite loterie qu'n deraie
lal expirant au 31 dtcemnbr
de cette snn6te,leur est accord
pour le remboursement des
dits billets.
II est absolument entende
qu'aucune r6clamationp ne ser
prise en consld6ration spvti
ee dhainles u4rtern dehIlfI


* ;..l .


* -- ,, y ^ ^.
. *< * 1 +' "" f * * *^<, / ,* :-7 ;; ; '" .t- -
** . ,It *.. i .,,* _ -*_-', '. *_ _' ... i .
O -


_l~ J .i


' ..++%T .
L', '';*'*' "^ "'

' .^ '' *+ ,. ,A ^ a -* ++

,. .- ....': r l -.^.. : -. '- *


f ,', ,


1~4** p


JIUDI 20 DCE4sMBE I1


-'Ir


element obtenu


I


I~-rr T -


I


I


I-- -- ------ -- -- ---------- -- ------ I~ --I-


- ---- --- ---------------


I.- ~----~~- I


1*'


+:4
a i


POW"4*<




LI3~Rif I


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER
*- -- ---- --

COUAfi.ilE FIlt.'lSE DES CABLES TELEGRAPNIQIES
19 D. cembrer


Le contlit entire la Bolivie

et le Paraguay
L/action do la D. IN.
1a nUdlatiN de Ia Conf(resee pasam6ricalse d'arbitrage
---o----


PARIS-M. Briand a reVu M.
Patino, ministry de Bolivie, A
qui it a remis un tN16gramme
recu d'Assomption, capital do
Paraguay. Le minisatre de Bolh-
vie a conf!rm6 oralement les as-
surances pacifiques de son gou-
vernement et lail remarquer
que la Bolivie a rOpondu immk-
diUat ment A la demarche du con-
seil de la S. D. N.
M. Briand a pgalement recu
M. Ciballero, ministry du Para-
guay, et lui a communique le
t6legramme adress6 par la Bo-
livie. M. Caballero a donn6 des
assurances analogues A celles de
M. IPatino et a remercie le Con-
wil de In S. I). N. de son inter-
venlion imnildiale. Tous les re-
pr6stilants de I'Ambrique du
Sud ount donnO assurance que
les diciarnlions de M. Briand
lee sslisfaisaicni pleincment et
ont txprimn lIur conflance en
I'avi iir. Toute la press est ex-
ldmn'nl i ilNrevske par le conflict
du C'aco Excelsior qui dit que
le Conseil de la S. D. N. sera
probablermepti convoqu6 mer-
cred: ou jeudi, il est probable
que dans ce cas M. Chamberlain
viendrait A Paris mais que M.
Stresemann ne le pourrait pas.
Les repr6sentants de la Bolivie
et du Peraguay y assisteraient.
WASIlNGTON La Bolivie
et le Paraguay ayant accept la
mediation de la Conl6rence pan-
a ambricaine dans leur couflit, un
Comit6 special de la conference
se r6unira demain pour 6tudier
les moyens de mettre fin le plus
rapidement possible au difl6rend
qui divise lea deux nations.L'at-
titude actuelle des deux gouyer-
nements et les iouveles de La
Paz annoncant que des instruc-
tions ont 6t6 donnecs par I'Etat-
major g6ndral bolivion aux trou
pes de la frontitre leur prescri- i
vant do ne pas avancer plus loin
oen territoire contest semblent
indiquer que I'extension des hos
tililts marque un temps d'arret
pour. le moment tout au moins.
Le premier acte do comit6 sp6-
cialsera 6videmment de recom-
mander que la situation actuelle
rested sans changement et quo
lea deux pays a abstiennent de
toute hostility pendant les tra-
vaux de la conltrence; it eat
certain egalement qu une pio-
position sera presented d'ap es
laquellc la Commission peima


nente international Atablie A
Montdvideo, conformiment au
traits d'inyestigation Gondra ai-
gn6 en1923, serait charge par
Ia cont6rence d'6tablir la situa-
tion du conflict.
Le probl6moe
dos reparations
PARIS- Au Conseil des mi-
nistres, M. Poincart a annonc6
qu'un accord gEnoral est imm6-
diatau suolet des nfgocia'ions
pour la nomination des experts
des reparations.
La sant6
du rot Georges
.LONDRES- Le bulletin pu-
blii ce soir A 8 heures 10 est
ainsi .on-;u: Le roi a pass& une
bonne journke et les progrbs
constatls ce martin ont continue.
M. Hoover
en Am6rlque latino
MONTEVIDEO Le navire
de guerre des Etals-UnisoUtah,
ayant A son bord le President
61u Hoover qui pursuit sa tour
nke de bon vouloir dans 1'Am6-
rique latine du c616 de l'Octan
Atlantique, eat parti pour Rio
de Janeiro A 10 heures ce ma-
tin.
Los portefouilles
do X. Mussolini
II) en a maimtefant 7 en tout
ROME M. Mussolini prend
un autre portefeuille, celui du
ministry des colonies. II a deia
ceux des Affaires *trangires, de
I'Int6rienr, de Is Guerre, de la
Marine, I'Atronaulique et des
Corporations. M. Luigi Feder-
zoni qui 6tait ministry Colonies,
a donna sa admission r6cem.
ment, est nomm6 sdnateur; il
sera, dit-on, president de la
Chambre Haute.
La ratification
du Paot.e-llogg
WASHINGTON-La Commis-
sion sana'oriale des Affaires
Etrangdres a d6cid6 de laire un
rapport favorable sur le Pacte
Briand-Ke'logg. I.e pi6sident
Coolidge estime que le Pacte n'a
pus besoin d'tlre accompagni
de reserves ou de resolution.


Achelez le nouveau produil
DE LA

Royal Baking Powder C.

Amaizo Butterscotch Syrup
Cest one d6licieuse preparation de Corn Syrup, do sucre
Q*,,..de Canoe et de Vanille.
MalgrW as quality supdrieure ce syrup so vend A meilleur
march, que les products pareols offers par d'antrw maisons.
Ce product est on puissant tortlflant poor lentant, i'adulte
et le vieillard.
Demandez A titred'essai an petit flaconqui voussera oflert
tuitement AU BON A#AR(CHE, angle des Rues Dant6s
Destouches et Grand'Rue.

lAo1,ulUM paz d- pasm r obbe
Anselmo Martino
331, Roe.des Froats4eorts, 331 ,
OU VOUS TROUVEREZ:
Ue joli assortment de chauMseres i traabsae et MrkiaO
alebejPent arrives, pour honmms. fema et oe
a trnvea4 m ieliler compete q'alliture.
i tort'stock de cehusaurese nationales que Is mason met
en veate ab prix do revient pour ces deus derni6reo semai.
ies db 1'ann6e ( profliez-en de cette occasion ).
De jolis chapeaux de paille Extra floes pour bommes a
prix trts avantageux ; ou trouvera aussi de jolies cravaies
et des formes de chapeaux garnish et saos garns pour Dames,
de jolies pantoufles de chambres. -.
Vsitez la Maison ANSELMQ MARTINO et voas sortirn
satisitat.


thewrai awne a 1Un .eji
Blaachelande ).
Les prinipaux r6les da dre.
me setrot lenus par MIM. vain,
Camille, Olivier, Simon,, C,'coo.
Pom6ro at Pierre el par Melles
Desbas et Moravia quaijoueront
svec I'art et le talent $Doon leur.
connait. .
Lea cartes aux prix de o, 4Let
5 gourdes aont on vente A P&i
slina, A la Pharmacie Comma r-
ciale, au Magasin Dorismond et
aux salons de coiffure Albert
Food et:Raphael M6tellus.


:4


I

'nt IB


I'


ku


KRAFT~jOIEES


~T~fl -mw- ~W


-----r~-r----


aCill:


i~


------~-~---------~-~l~l~~




APcl~er


;'.


~-.. .-,


JeuxdajpA


* 7


s & Dodines,


oires, Coiffeuses


. .% -OS',-VEr .-HEZ
dUEVOUS TRIUVEREZ CHEZ
"-7. ."


SON? D-s RTIcLES DE PREMIERCHOIX DON'T LES PRIX SONT


* I* *


ABSOLUMENT MODIQUES


La Mit o ohe &It

hIn New-York

jltRENTJE.
DtlttWl


lrJKje\W- jl


.7.


VIVA TONAAL


&


630


Le Phonogrp reprodction 61ectrlque, e plui perdectionn6, donnant no rendement
rpartaitet p6roumv.d do CO, V TO.
Dans ce sde Itrument soot combin6 s le accomplissement de COLOMBIA VIVA TONAL
ans la r6productonde la Musique mOr Disque avec le plus fin et dernier diveleppement
dans I'amplificatidt. Le diaphragme da CotintIA VIVA ToNAL done an tun. merveitleux; non
deulement vous entme.ez la muiique, mail U semble que vous on 6tep6n6tr6.


Avant d'achcter Ucuoe autret -nachine
e ce genre nous vous lnvitons t passe,
voir notre exposition dans notre mapdai e
icelIe de Mr. J. D. MAXWELL, Grand'Boe.
.pour vous coqvaincre que nou vous offon
one machine absolument aupdrieure i tooto
celles, qui ont panr HatUi.
'IL exposition des deniers, aolties-r
st permanenteet tansobliption pour vt'<
saul d'entendrecesinstruments mnernf tli
V. PRELTZMANNAGGEBROLM & #


--


Soudure


Soudure 49o te tes de
*6tanx,- pid6e d'aeier, twr,
tivre a t ", etc.
Cbes KIpagiNE < 4t$ oL8
.


A vendre
: Fourllvtlu de bureau: Bu-
la ril, dMinM lca, Dupli-
cator k*De, Coffre, Ma-
hine poor .Cltue, Chaises
Cahin etc. etc, ac.
S'adresssr an Bures du
Journal.

A vendre
l st por sUtowobile "w.
awmi,*voit eWs on boa


4- -mo wwm


-.A0"


7.


a.

-I


.7


Poo (, besit
de Is chevelur






s ..... .....
Siva DIn tacw do Glady
May, actrice pleine d'entra
daa c Shuftia Sam de l-Ala-


-xi


SIA SCIATIQUE ?
Void de quai vous soulager & I'instant I
M4me si vous souffrm atroce- pmnbtre de lui-meme at vot
ment, le Sloan arreters le mal vous rendrez compete biaen i
St vous apportera sans tarder au'il a fault sa beoone.
une delicteuse sensation de Sloan eot le melleur po
soulagement et de r6confort. calmer la douleur en cas d
II1 ne faut pas frictionner, il Rhumatismeo, Lumbags
suffit de se l'appliquer sur la Maux n e Ndo rf, rkae
parties souffrante le Sloan Ce Mtuatn, etc.
_naw lam psmnmad


1


es~
to
to
e,
fg
O)


.i!.0 1 a'. *pii ,'rinV a ((;i i ,- l t)
!'(0 rt-6u0-e&wife 4 a. 4 ai


Toutes les Polices


DE LA


Ipcbovmar~


4 eom ennept la Protection centre la


sais auamentation de, taux


A.Le Bos Co


--. --I Ji ..... :-J- --


.**. ... i '; - *. --I. / -. '- .*


'* ; ,j 7 --, p,1*iI Im
"*' " ",o,-" "


~1~
~ 4:
7g.


,A .'
. .-= f .


*** ,.- .-. ; .,,, .' .... ,'



&ia-;.; *w a*IL
. : . f l



*&' {,?'**^ r-' *II'
d .


9. %. .


.4 .7


*1


- - - - - - - - - .- .


~--


1- 1


N os 901


----~ ~-


f mm imK- - *6,


7


II ---_;-.n;- -- -,, ,- - --~-


1 -


--


:i_ 1, -~e


--'- --' ~ne I ---- ------ -------- -- --- -- -- r -- ---------- -c--....I _


. .. *"


*I
"^ '^


0


I


1 ..:1.,


t I


*'*;


-.dmL-





r66duque 1'Intestin


Constipation
Ent6rite
Vertiges
Dys~epaite
Migraines


t.iemss CHATELAIN
s. r-riWUm~~. pllx do Parlb
Is cRANDS PRIX
m e. &we V.alisanesw. Parts
o< ftwo$ Aerieisfu


' 1


l.e Jet" prit ist k ceotiOm l to,
vatr i'.ne wsth. mirantkpe (i(ieele.
lnit Ol spoeingua du l'Mrr4-ar)el d'uIw
at wi>UfthlJSW di, iig Wa.)qu@ ii ri(tf
note ;rtIlslmi vom le &I 61ktii
liar iuntr %orte de tle rc, >md etieOS.
"(omt irhicipe dclmaiqu ou Irlritltu a
Oi e tIds" eI des ,~l dasam.
NO irPu* *t if* iWMU sv.
A tAdm the li'."M ee .
4Aito Fel doMMdiONedr dVAqtpte4.


Vollt to peUt .amoaser de I'llote


IS 11MEII.R S PNEUS


DE TOUTES DIME NSIONS


chez


NICOLAS CORDASCO

Rue des Miracles

(Garage BREO0


A A kINUM LINE
lea Sulk Amerlea Steaship Compay line.
SWy DtPARiTS DIRECTS POUB PolBt AU-PRINCE HAiTI.
Ld tuiaerfc Fagervik asyant lalss6 New-Orilans le 15
courapt s er iPort-au-Priuce le 21 D6cembre.
UHist e 1 iwuI .e-Orlaonsle 26 Decembre pour
Port-au-Prince et les ports aun Nord.
C0 12 D6cembre 1928.
A. de MATTI4L & Co
ACXMTS ||AstA0


CYCLISTES !


d9aiidei Is a Cycle Equipe-
.s pa de l'Abreuvoir les
Pnes et Chambresa air
c WOLBERT a pour Velos et
Motors, ce sont les meilleurs 6
meillear march sur la place.
Vous trouverez aussi des
Ricyclettes de la Marque Pe
,ington nouvellement ar i-
0"e.


REMINGTON.


I.ac" et actions a son
r Robespletre Dear-
one action en divorce
devent lui re intentee pour
aae d injures graves et '.
idsuvais traolementh.
I'ort oa.-Puince, le 11 D6-
Sembre 1928
I"- Robespierre DENENCLOO
,.;e Mai in Jean L' ,'lS.

irauara .,iiroad
Steamwnlip L.ne
1.-Les chargers sont pr.6,
de noter que le steamer Cris
tobal* est attend A Port-au-
Plince, venant de Cristobd*l
Canal zone. Ie mercredi 26 d6*
cembre 1928.
2- Les permis d'embar-
quement seront d6liv 6s poar
le Wrtt A destination de New
York -et des por a Europ6tnr
sur demmnde inite 6 ce bL-
reau
8.- Ce steamer partira le
m6me jour dite'teimeit,pourf
New-York,prenant trt 0t epas-
sagers.
Jos. II. C. VAN REED
Agent General


Remeroieaoent8
Mr et Xime Emile ViWta
Edgard VrtW %Iet Mme ,
Vital, Mr et Mnte Alexi N,
et learns entants, Mr '..
Vital, Messieurs 46rard-e
Mau ice Vital et les
parents et allies rne
vivement S. Ex. le r
de la Rpubiiqiie le- ^U1
Giand-GoAve et de W
ve, les Swcurs de I'
Michel, les Soeurs de .
seph de Cluny, lesA'
Jacmel, de Port ,n-w er
Petit-Gove, de Grand Go**t,
de LeogAie, le personnel des
MaIanmi J. B. Vital, qui h our
out dohn6 de si touchants te-
mol&4ges de sympathie A
I'occflioa de la perte cruelle
qu'iltont 6ptouv6e en la per-
sonnet de
. t Marcel Vital
leur fils fr6re, neveq, cousin
et parent, d6c6d6 A Petit-GoA
ve, le jeudi 13 Dkcembre A
6 heures et quart du main A
I Age de 21 anu cinq mois, et
les pHt Itde rte 6aleur pro-
S touide 0a


r- et Mme
e etenitats,e
I rromand et
S7ous es aNres I at ota re ier
cnwat. leurstrnis et tous uxV
Squi er ooictt -i ,
vee mlp "pe -tl:a pc oamb
delay maorta do-, w j
A* me )*af @u ladd I~tho re


,p "r, imkM- a l
____ ____ :_ ^ ... .. . .. r "- -- i '





b artl"les Nduaows rriv6 par ie




ParUtms Je
JOUETS s 40 8.
,,,, :


m .4er i


p


a .. L. r -. i


*HoteI LafayeUt
O 8~

U- 1. -M6; is

pendlaIs WTEL L^?A^"" 17
Pop do^^*111


courant a _"partra to mmjoea a
n rouse poor les ports do 1WColombi


Port04a Prince, le to D mie i
C.oWumIN STAMs"I I CoM ,an i-.w
GEBARA A C'.A|


Le basts aTroja ., wvent dE*rop. 4 avt
vers le 1 d6cembrs courant, ea route powr
bp, KingStoo, etc, pregnant du frt.
Port-auPrince, Ie 19 Dteembre, 1928
i - J _ - - _ ,


FIN *)NN"E


Tott'-ommrgont aunonee mlia dtI I eonoc
On av Ir an natrse. L'Elgante de t, Bibouu t1as l
E le liquid le% deri16es nouveau 6s rectes, tis,', c'ap
40p RU de Floreiwerastteletpoir to letteUchaussette
6oA if, m l'.Dp6ifel IIalt ce que Port ao-Pr.ne
i- Ls't? Dtesl to poor ',esjiursde 16tu
( ( tGAN ponwulterlei c pr non Mut
Iv lt teli trstvsdi serezus aus ase r6c'ame viY,
Un Aima ic, est r t 6 A chscan do n cliet
Rosu M i so de I'E'at ly.


4~


C. Kenyon Companyinc
B r.!obu tQOP'*u
Acqouresqoea haote chez LoUe liftMess ea
les posmpersd'auo0 icheter uneja fe d Pneasi
Chambres A air dou Mtok que cette Malson vient de red
V w -4'elle veut vendre A an prixexceptionnellemei
ldez viteA cet appel et vous ny perdrez lien
aurez so 6c n6mlser de I'Igt uo VOUS ou0
touthek, dhftecter a autrecbhes pour a fn d'anon
Ai Xenq lou-le et vous sresz satistaits /
tPo u-.Prince, le 30 Novembre 192.
--__-*_- ._.____.._ -. -
-*n


Mason Lope Rivera-
te Vabrique K faqu*e de Lope Rivera A
A .e plaisir 'de p.rter 6 aI connaissMeoed se
breubctiel bienveillants clients taot de la Capitaleqsl
* la p vince qa*lle s'est 4cid6e, en viae d4e ls en
range accorder un escompte de 10, 15 et 20 /
ti x dseius diff6rents de carreanx.
Elle csp6re recevoir la visit de beaucoup de |
qui voudront profiter de cette aubaloe.
Poti-au Prine, ie 30.Noea .e fi28. !
--.-- i ,


La M~thr. CA $AJ &EA%.3814 u* 4d
Forts, tvieut h rTeceTr grand. alams eat.
de eh.speat 'gt'ri-pdur 4g Sp rt
uaes italiennes,de cbea dts A, Marque B
ne oate an deard.driU poxr aommad
dis quma rieoer- et ,lre aw. ppar .oi
JaMe.:rtilv "" d"

troavantooe emmamtA .
..~ ~~~~~9 ubx;;'r-. N*4'


^***bs *T M iA


.,1


-t
- J~tHJ I J~, ~
ii *.:&.i.a a. *'*.


14- ..


!d*i
E, .'*


I .


. -


4 .-.c -


t o.


a
.1

I 9 -..
-. -~ -- S -*~ 1i5 ~


EIn vcnte


*


ow"o "4


---


--~ -- -Y--rrrrrurur~urr~lw-


- -------


wil.


- -- --


--


I -


'. -


.


I


-A


*I4




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs