PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04878
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-18-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04878

Full Text





.. *e+ I_' . v

1g ';,t l A'.In Tn IP -..
++.* ,.ias ij, ,.,t,71


~. I
I ~*
"I ~
I ~
~
SB ~r~1~q ~ j.~


'I


L .. i IimaDltuIr, r 3A. ,I,,o.-

. ait f i rt . ; . ..


b *'


I- I '.





. I


.r6)'rfbJ, ;L.U**~6Sz2,i~ I ..,:.


I, u /. .


'I~


jSu petm i

predu m to r
a du a6tle All


Quta is faint m r





De n a *sims et dee
file .l..Itm r.a b.i




Sl es ~, &entp
emm

jee
avec quelle spetlta i t
Vesta dev nt os ma
en vbe; lfAq p hu
citatyn A4.
lus riche jusqu'au s
avee ipie, avec eno


(S I


iW&iVvfaie i



di~iteas debi^

Br urs com

ant rem is


assele


m .&toi oanerw soe
oit c.uelrl if
S f n'tya~nt ala
Ws ay ir fai un

Sniailt qui. de ousu n'a
M4MaBm ItinbiqueD mi-





i do I 44
1r 4. 4 -+U. ft e nl-es
a^&sc de pT


25


WD-H AITI

I. wventaire



vouloirso -

:es lesquels

itun avocal


DOeM bfte 1928.
La direction


DoIANA -SI Ou


LES FITE.S.

H1etrwent svrDsqua p~)EQN et SALABPRT.
re soqt les. euill.,jrs tendCm iA ftire rvous ~ime,
St espouir iM.inrequl vteot t pour tobte la vie.
Ce eoM ausi les meiilii 3caauzx' (rq A vos ni .
peius car li vnyu.% ppelerornl 'ouj.oqr t e., eu, urioaj
k eurs ni illeir.' tires de c.dtegte et 0 paisir
Demandtrz nos movellis al tes ODiON lt SAL ;WRT
Nous aurmis 3000 WSQUES avec one vnieM de 700or
Vowrazussl Dn PHONOdto O
d.-t.. >ls., J --..^-EO *


-. .l i -'.. ^ .* J a-' ^ ? ,- : .. .... . ... ,
n *AYN


-Y' ^* r


~.'-.


R i un mal leu
Sf les ines
du elo r, 1 c6-
td des fM rls, a illes
sans ktoit des orphell s de
a ildJe des nudit qu'il
fautcouv aepaysans ele
deittin.s' l et de, ;
ml6res ql sol re-


aI*" a" I n om breux ami


gnalei
malit
faith pl
$oat


a uU uu, pu ua 1nuU rjI
que nos de es sont des
es dee t
AMOMNe dans I
situation etlpof'tA idea
que A cell quoe yclone av
inotre Pat~ partiSud
notmPapr. *0. aas h -


S > , H- I "' ; n, u
I I :', :' ip" 1toor_ "+ '. tD - -
,,, tears bile, fabriqu6s par
l BAGr^OODWIN Machinery CO, Ltd
SBiANTPOR, ONT.
(CANADA.
ts 4 New-York;'!
r. Peebles & Co
r 44 Whitehall
Street, South Ferry
a .r mI5 IiAJ


naltfi


laire.
les A


vena


* ADIUs


U-
--a -Am
xrFaffleft
I .6ba


tl^its
46" 1


"YtIn);"4.: fI


- a~w.


BDa ere ,,

excentricites

d'un fou


Notre confrre. Le Annades
Capols on l'une de se d-..
tM Editions, raconmt bn faUi
diMre bea curioeu, dramatique
hisloire d'an touqui Illit mnettrei
mat ul jug. uoontre sa.e,
Is petie no dot point Itre
epie...
Le dernier jour do mois de
novembre, des bones tenmiues
habitast Iequartier de Isa Petite*
Guind., paisiblement aesies sau
pa des portes de leurs maisona.
et musant et bavardant, remar.
quarent moins que cells n'O-
chapperait A lear regards les
(4v" sopectes d'uan indiridu
Si signuisat one menkchetle aont
j criaUt le nom A tous lea vents:
Tchacas. Ces dames, syant la
,hair do poule, ne cherchArent
were i pIa6trer les intentions
de ctel trenger6mouleu-. Celui
cid e e fit pas prier pour I :s
lear fair connallre et it leur
annnga que l'arme allait ac-
complir des merveilles.
,i*a. Spr6,diction! L homime
Itk r.e anit 6 is realiset; el,
VIe hidomgain, letr uovenmbre,
*voilk *re home hurlant, me
aaIat iqui eatre chez le jage
Oduiio. ailles, pestaut, tonni-
emAMl4cmame s'll montait A las.
ea.t 4 qaqlqu'imaginaire or.-
teresio, ,
Le magitrat 6tait au Salon
avqsB*!oas oentauts don I'un
,a e i upevpeo de 13 moim.Le
tom.,-:cet coao tait un-- l.-
verlit quoe a lMe etait le motil
e esa vsiitet. sans larder, jana
nAi^. ial.h.. in M im.lr...


AE -. 1. -tI'


TV


S'toot le
* ,


..rt k L Lwe,
. O. B P u-Prioce.
A. F Cayes A.


.opeRi er
* A >* Itu

atr 6 vseace ao e
deolasCaM
vas
,,.M 10. 15 3
* di-r i
hr b"oIue &~
do- ie.

^*fc^S*~


.


II


de togs et de toque qui ntavait
lamaum faith :ombier one t(te, le
quart d'heore dut tre bin maau-
vans. Aussi, sachant qu'enidroit
com.ne en fait, la mealleure d#-
tense est de se retrancher der-
niare qelq Jq hose, le ujiige,
prudemminen, se mit A l'bari du.
battant d'une porte. 11 eut rai-
son; car, celui-ci but pourltead
d'une piece. La lureur du tou qui
se nomme Alexis Maillon Pall-
lon ne counut alors plus de
bores, il sacharna core le
bois de li porte, le lacranln, le
martelant de sa manchellfe
ie magistrate put eu dernier
rremori schampper par une'(, ou
verture sp&iale ( ql ot aeest
des Annalc Capi'aes et ii est
savoureux), tandis que le lou,
au paroxysme de la rage brisit
Ltout ce qui a oflrait A sa vue.
ms ,ebI s,vamjssWp N e, koa.,
.*ss .a. niil.. de a manchelle.
S'Onale mialtrsa ,1afiet 11 er
'ebferm"' b* Pon ienlome tou-i
Leux qui peirdent Ia iso, tA
'rAsileuit. ,nt-Bmo. ,r .



So du ATIN.
d!d ^. a
5Wr os ~4 s 4,,


lenu
Mie-


~. I


~.


pegrdrsu


7


i. e prare A voir do tem
as regards Iegand batma .
sea une des phls brillant s sole
ref dela season. Dans leat r4n "
et beaux salons de rH1'el, ob
passera les heures les plus agr6g. i
bles et les plus charmante A
... voit que ceux qui d6sdrent
avoir les objets les plus delicate .
pour un beau cadeau de Noel
ou tlu Jour de I'An, n'ont qu'A
se rendre A La Belle Jardini '.
o& its seront servis A mouhait. '
... contemple, chaque jour, la
belle installation de Russo A la
rue Bonne-Foi. Lorsqu'ony en-
tre, on n'a que I'embarras da,
choix : montres, bijoux, bibhe.-
lots vous clignent de !ail. L'ar-';,
gent est rare. c'est vrai; maia
lorsqu'on entire chez Russo, on.
achkle toujours. "
a vu, avant-hier, une btlle.
manifestations en I'honneur do..
Kanwas. C'6tait dans un bal pu-.
blic, les adanscuses apresavoir,.
atait) leur rond, se mirept, en,..
choer, 6 chanter, secouant leurv |
jupes,ce refrain populaire:
((GrAce A Kawas, grace a Ka- "i4
wasl .
... admire et approve les ami-
lioration qui sont, chaque jour...'
apporttes aux bureaux des Ca-

ment et. auiourd'hui. Ia sale


est spacieuse, claire, a6rde.Rien
ne -vaut one direction intelli-
gente et c'est pour cela que
NOTRE (EIL envoie un bon re-
gard au directeur des Cables A
ort-au-Prince, le sympathique.
Epailly.

M. .CAMILLE L ON,
Girani Cords de I'Ordre du Ll~
raleur di VI.nznela
M. Ie Gen6ral Vicente Gomez,
President de la R6publique dui
VWnzukla. vient de dbcerner A'
M. Camille J. Leon, Secrktaire
d'Etal des Relations Extcrieuros..
et des Cultes, ie Grand Cordon
de I'Ordre du Liberateur du V- '..
nezula. '
On se rappelle que, dernitre-
mcnt, M. le Presideut Goomes
a.dit hit fmettre solMnsIdl- ',
ment au P sident de la R6pu ...
blique, le Grand Collier de 1Or
dre. "
Nous f6liciton vivement M.
Catflte L6on pour cette hautse
dislinetien dontil vient d'etre
Irobjet de la part 'd Chef de lo
IpublMique v6nru6eliemae.


.Au feuW...
'Avant-hier, veIr

Juche. Le fobu *u *ut,3


_Pr .
~ J I.

agpa~


,~,
,. *2.'~.


I


5*- .,. -


.:.f


AI


MARDI
* iAP '


T~I---~-i~C-C--eCIC311C3 ---71 -- I- -~'-~-


--- --- --- ------ -,---


- -- ~_ EMS W-


-rrr 1 i 1111_~ __ 11__ iAL ALI 11-i p-


- --


I


pq 1,4


r


3


-. *." *.. .;


;'-~t~1~ '~a~~i~~::


MwU
Im
ISM
s e


7 ,


, # 1 -;


*pVE"


fCC1JIR:~rJ~




,T


*,ERNILERES -NouvelII .

de LIETRANGER


f iaMiim iB KS CABS CN ILMGIAPIIIQJES
17 Deoembre



Le conflict entire la Bolivie i


et le Paraguay

MA..i d ** prudoo do *.Mfriand
lAw B amaes Iou BAdifMlqa.. not as pcise.s
"" o


LUGANO- M. Briand, presi-
dent da Conseil de Ia S. D. N.
a adras ce soir t Ia BRlivie et
au Paraguamy de nouveau tWlA-
g amnnes dans lesquels il fait
ressortir Ie danger que pr6sente
pour la paix des conflicts qui
viennent de se produire entire
lks torches armies des deux pays.
.41 les invite A tviter des inci-
den's qui pourraient com pro-
mettre Ie reglement pacilque
de leur ditltrend. Ces telegram-
mes ont Wt6 envoys A la suite
d'un message recu ce soir de la
Bolivie annonCant qu'une nou-
velle escarmouche s' lait pro-
duite h~r la trontiere au Fort
floqucron.
1IMA La Legation du Para.
gupy announce cet aprAs-midi
que ois troupes boliviennes mar
s haient sur Ie tort paraguoyen
G6nroal Aquimo et qu'en con-
t-qutnce, ,as measures nicessi-
ites par la situation allaient 6tre
rises. La legation conllrmne que
les positions paraguayennes de
lsahia Negro ont 61t attaqudes
par des avions boliviens qui ont
anc6 des bombes et tire avec
ties mitrailleuses sur les troupes
paraguayennes. Its n'auraient,
ara t-il, caus9 aucune perte.
EIlle confirme en mime temps
I'ataque et la prise de la posi-
tion avaunce de Mariscal Lopez
au tort de Boque on qui avait
une petite garnison bolivienne
tuant une vinglaine d'hommes
et deux officers et laisant Ie res
Steprisonnier apr6s avoir incea-
aie les batiments.La note ajoute
que tant que le Paraguay ue sa.
twisters pas aux justes rclama-
tions du gouvernement bolivien,
celui-ci se trouvera dans I'im-
posuibilitH d'ovrir doe nugocia.-
lions en vue d'un r6glement pa-
ci aque.
W.ASHINGTON- M. Diez de
Medina, ministry de Bolivia A
Washington, declare qutm son
avis Ia Bolivia accepters I'oflre
dea bons offices de la Conf6ren-
ce apnam-ricaine.
LA PAZ ( Holivie ) La r6-
ponse de la Bohvie A Ia S. D. N.
a 6t6 pabli6e aujourd'hui. Elie
declare que le Paraguay a'est
rendu coupable d'agression en
attaquaut en nombre sapriour
une petite Republique.
La population en proie A une
veritable Ir6ntsie patriotique a
drfil6 par Ies rutede La Paz
jusqfuA une houre avancr e doe a
nuit acclamant sla victoire rem-
portea hier par les troupes bo-


liviennes sur lea forces para-
guayennes au tort de Boqueron.
ASSOMPTION- La nouvelle
oflicielle de l'attaque par les
troupes boliviennes des forts pa-
raguayens a donn6 lieu aujour-
d'hui A une formidable maniles-
tation patriotique dans les rues
de Is capitale.Le president Gug-
giari eat demeur6 au palsis 16-
dtral ce ma in de bonne here
jusqu'A une here avancee de la
nuit. Le Ministre des Aflaires
Etrangqres a faith savor 6 A la press
so qu A sa connaissance ia ne
s'est pas produit de houveaux
combats sur la trontiere depuis
I'escarmouche.
WASHINGTON- La lgastion
de Bolivie a annonc6 ce soir que
le gouvernement bolivien avait
adiessh une note a la S. D. N. au
sujet de la rencontre entire les
tLoupes bolivienne et paragua.
yenne qui vient de se produire
au fort de Boqueron.La note si-
gn6e par M. Elio, ministry boli-
vion des Aftaires Etrang6res et
conmmuniqu6e A M. Briand tx-
pose que les forces paraguayen-
nes menagent les forts de la tron
tire bolivienne une rencontre
sanglante s'est produite A la suite
de laquelle les troupes bolivien-
nes ont occupy le tort paragua-
yen de Boqueron construit r6-
comment dans un territoire sur
lequel la Bolivie a des droits ab-
solus et inaliknables.
M. Juan Ramirez,chargd d'Af-
laires paraguayen a Washing-
ton, commentant la nouvelle de
la derniere rencontre entire les
troupes paraguayenues et boli-
vieunes, a d6clar6 que la Boli-
vie d6sirerait la guerre avec le
Paraguay pour s'assurer certain
terriloires. Des emprunts lancs
par la Bolivie aux Etats-Unis
ont 6t employs en grande par
tie, affirme-t-ii, A r'echat de mu-
nitions en vue dune guerre
avec le Paraguay.
M. Diez de Menina, ministry
de Bolivie, s'est, retus6 6 tout
commentaire sur rescarmouche
d'hier au tort de Boqueron n'a-
yant recu aucuae inlormatsio.
officielle de son gouverne uent.
11 a toutetois affirinu qe '(: *-
prunts conclus parI la lduiivi
aux Etats-Unis ont servi a auiui
tir cerlaines obligations du gou-
vernement bolivican a 'achat
d'armements.


- 0-o-


OSLO- A occasion 4a 17
awivenai do Is d4coumertt
duaP6leSad. par Aundmsn, le
foi, le mprinc hriuw. lea not.-
Siitta .ouvraeamuentaies mt Me
..ties out dasiut, .l une
j ovaato e6r6monie en rboi.-.,
tmardeIatDru do ravimaer fsrae
S. ia t-Jd altlwd de, mmbre1
p Latham.s



r NRES- Malgri *Se.npit
Galit eroi rbesaemblait 0i





:. 'iin tire eI omt m(nx40
blltin des ce brats publitnce
,in ales miredectis elt or-

HmWatt, Iord DaWaoa'st .
ajItI al. m de S ir Stan-


IONDR1ES Le ro ayat pa-i
ow Mjottriaee Ie dn 6tat
u~tS ltion a Ia-
quelle hsic t 8inq mddecih.
a eu Ien et spra-maidi. am cbs.
vet duroi Georms. Le bulletin
public A 8 h. ce soir indi0e
aue lea mudeeins out dcidA I
dajeonter la radiothhrapie au
tri,'toent qu'ils emplomemt sc-|
.atelm,.,t J


URn Appel aIs pi
1 la ID. LN.
IAUANO Le C-nss-t de la
& D. N. a d6;id6 ct pr4s.ndi
doa tramettre a gouvrne-
m ewd. te tes Iea natUioad'A-
merique y comprise lea lats-
Nisaqui ne swat pas membres
11 iappelon la _nix asdreaa a i
Boivia tl au aragy. _appe.
ia pth adneam al daux rA-
.Aq r s ao 4ra isenafait
ra rir4 as I"*P que C
da Bole eit du PrA oant
oreoount les i obligatlo a tt-
tre du Paetede la s. D. N. at-
tire fear attention ar Piatricle
XII uai 6bligt lea sugnataiies A
ne as recourir A la guerre avant
trit moit couls aprs ua rap
port sur rfaire elt la d6laion
rendue. iM. Briand en ma qsolit6
de predeent du consetl d la S.,:
D. N. avaif revi -u. pa alate du
otverenflaet ooliviea ia ca-
Clid rAc, : rquea Z .t Pa-
-raoycy o9mUltat mue ifrc-.
t"s auaftlela 10 et 13 4 P ac
le. A{!5'in nausne ,uaiT<,IT
de. ipue ,sIationk b4li4 tce, Im.
Coo, i, a .* ,i, qtUl n,'sppa-
rai relt Ls r40 I, V. quao
k Bohr* coma=_.t Iaoes_
amp cowime an am-al official A
rMiltalmidtsutto Ia S.D.
V&Amluio6wmnde hm

'two- sd~wM~ae
m~Stuanh 4


Pour un. savourl ,>4v
able, outoak aveo

Le Fromage

KRAFT


. Frmage gRiFT se caserve
damns louent climat
Le fromage KaTreset embaldk
dans des hoiltes en terblanc, en-
velopp6 de parchemin et her.
mhtiquement term et ne se gale
sous aucun climate.
II n'y a pas de prkservalits
artificiels employes dans la Is-
brication du tromage KnArr. Un
procede soigneux de pasteuri-
sation lui donne ses qualiths as-
sentielles de preservation et
dhtruit tout germe noscit.
Le tromage KRAFT est empa.
quetl d'aprhs les ml6hodes de
m6canique moderne, dans des
conditions ex,'rmement sani-
tmires qui le priservent de tout
contact ext6rieur el le mn ainlien-
nent A 100 pour 100 pur.
Les tromuges American Ched
dar, Limburger, Roquefort A
merican ti Camemnber arnv ,,
lous en hoites de fr blanc poi
tant l'dliqaette KnAFT. Chaque
tromage a la riche saveur qui
raracterise les products de la
Maison KRAF.
En ouvrant une Iboite de fro-
mage KRAFT vous trouverez un
fromage aussi trails, aussi savou-
reux et aussi pur qu'au jour od
il a htn mis en bolte.
Chaque paquet de veritable
tromage Ka 'rr perte cette mar-
que de Fabrique :


Si votre tournisseur n's pas le
tromage KAurr, il peut I'obtenir
Chez: Pawley Sales C4, Ine.
Port-an- Prince.


A l o10 "
Une grande Halle situ6e en
lace de la Douane.
S'adresser au Bureau du
Jou rnal.

syn lica's de industriese tranvaise
seat entrenue avec M. Bonne-
tons, minjstre du Cominerce,ap-
pelant son attention sur les 16-
gitimes revendications lraneai-
sea dans leo n6gociations tran-
co-espagnoles en course.


ILr


a "7w. l ) p.. d be i f&.W-l
A# ns dMiis paU to mahkn
,e7,sawgr.oMamf ac


OLN al cam m awui* pS r.hL

- u'" l ,,, tas, t *Pd
PMUI2ATnVI, 3 PA."
^ ua- v ~miib^^


r


.Manriages

-- Asnt-hier i pri-mid it
de Mme Emmanuel n6e AuciO
Rouane: avec ootre ami, Me
Frano Mose. -
Mes Trasybute Lale*a, Tho-
mas H. Lechaud, Pierre Blot ef
M. Gaston Mot d6jr ,ga6 ent
an cdntrat come t4minls de
'~pouse et Mes Seymour Pra-
do), L6on Nau, Atonmier de
l'Ordre des Avocals, Rigat et M
Constantin Maya d, comme ceux
de I'#mux.
La nddicxion nnptiale sera
donn6e aux mari6s jeudi pro.
chain, A 8 heures du m.:tin, en
I'HgliseSI-Pierre de P6tion-Ville.
En I'kglise du Sacro-Cceur
de Targenu scra b ni le jeudi
27 d6cembre courant, A 5 heures
de I'apvrs.midi, le marriage de
Ahelle Yvonne Labastillk avec M.
Raoul Duchateliier.
Nous envoyonstaus nos voeau
de bonheur aux heureux cou-
ples.


* La pie qui hante ,
Parimiana
Ce soir, A 8 here's 1/2, sera
donn#, A Parisiana, le grand
spectacle de La pie qul c hnte.
Les artistes ont eu, avant-bier
soir, un si beau succ6s que nul
ne doute quo cette nouvelle soi-
ree, sera des plus brillates.
Lesa cartes d'entr6e sont aox
prix de 3, 4 et 5 gonrdes. C
prix qui sont A la portie de
routes lea bourses permettront,
ans doute, i tous d'appla6dir.
dans leura chansons novelles,
les trois artistes, MM Chabes
.FaUlet t AUlel Milly Rex.
'--^* --Mi~ii^-i^T


[ Use Cmpile d'er a
Notre confrerea Les Aanales
Capoises dans 1'une de ses r6-
centes editions, announce qu'une
Compagnie amdricaine pour la
culture d'une varit6 d'oranges
s'installera bieut6t dans le Nord.
Notre confrire a. r6jouit de
cette nouvelle et dit que la 01
en favorisant le travail et eot rt-
pandant des capitaux fera beau-
coup de bien a notre region.


IL seeMte sMte da Dfcsatir


itait comble.
M. Louis Chbabet, toujooe
dams la note sentiametale, a 6U
eal A lui-m6me. cee qu i venut
dire qu'il Etit tout simpilement
' M. Georges Fallot 'est sacrh
davanta1g dans radmiration du
lic de Port-au-Prince. Sat
Mo t sea qualimte d comiqne
aoftt vralmoet dim
dOMaaceb enlf.re as I c oia
qui turent tr6ntiquement ap-


on t ta l o du I
Queat i'1 ill k sMy P .u.
Eaploub ECaes
Ls. Sa s i ta ombr
qui D 100p
sur la scene ti oE-ilt douia a18
pm.uve qu'elle* valt coaqnglsd6-
flnitivement e public, ,
En some, excellefite soie.
On n'6talt pluslPort-ptPrie*, .
mais dans on do ees cabarets de
Montmartre io le e*hamJo e-et
I'exprit trancais coalent AMt-


EN CORRUClOuNWS
iARQUE DE FAff MQUi
Le Tribunal Correctionnel a
rendu hier matin une impor-
tante decision.'
II y a quelquesjours Mr L4jat,
repr6sentant le Comptlir Ftan-
co-Coloniale des Ris, ci-deVant
Rizeries Frncaisea d4posa usne
plainte au Cabinet d'ls ion
du Juge Pierre Phiilipe, contre
les sieurs Bouez freres, parce
que, disait-il, les Bouez avait
illicitement imith, la marque des
Rizeries franpaises, en faisant
imprimer sur leurs sacs de rix
une girafe au lieu d'n chameau*
Apres une descent des he"x
faite par le Commissaire du
Gouvernement Laporte et l t Ju-
ge d'lnstruction, rordonnance
sortit contre Lajat.
Les Bouez, assignment ausasit6t
Lajat en correctionmelle pour dd-
nonciation calomnieuse on ver-
tu de l'art. 318 du C. P,-
L'affaire eAtndue le Tribunal
a rendu hier sa decision con.
damnant Lajat A 0 mois de pri.
son; 1.00 dollarsi e domma-
ges interets, a4x frals et d6&os,
et eon cas doe n paiement des
doaeA mois do priso.
-wtq at re" rhet6 par
M" Hemriann Malebranche et
Th. Paret, Bouez frtres par Ma
Etienne et Franeoia Mston.



A Avendre
Un boa piano.
S'a dresser : tiind'Ru ec
c6t6 du d6pot de ogaollne dea
f r6res Came".


even,. I *
C1E-LISTI vtS5 PL!


:.. ,4 .


& I


I- I


iv'.

V.



IA


I i -.. ".' i
Ia ." I r'^ s


'.A fJuiml


,-- ""b .:IK- w -. U-,.
S ofii S o in


*' )J.'.' D C? s
^* -1 I'o -
uKH *; .iii;'*

^ bc. & ''^

^B. vo*- i

e'PIdt' e4
s;^'' ((*
^^ii )'.'K-'p
41. *


KN&~oloie
% = -I** *p ; p1.w
Hong 'iuk

Vital, qoa at- H rt B hp





*ea" inis Itde ea
a fr"mirt dertW


Sqo aeBunMiiodab
Log MATINaoC


A maaa g mdi
ramille era minshe aoidm
e .*.Inoleo to


N "ou pr-elntons noi c
l1ances tmees & ote aii
Mitch e, Sper4eidaltidait
Travusz Publie imwr les to
du Sud, ainta amsai qu'A sa fi
me e' ausi atreT pants.
Nous vn ron a f
part dtI la mort.. burvemue. ao
ier A 9 hs. dl alin, de l
Belhy Jeudi.
Ias tun alttes seront el
break cett a r4stmi.t, 4 4 he*l
en l'Uglise SeiatEnte.
Mal on t~~~oIuatre is R
it, ea ~ee d4 is mou
de M6asias AlphonM.
Anti taiea e prpuvesat
envo*Yoas 0 mtoidleur c
dolUMpcm.



sagtal.S'adMuser sa Joatf










Le FIsd



Entrie: 1.0 lcoln itl


I


14r

.Vr tit,
*y I
r-
ae':


*f ."L ', '...

t ir l aft : .,j i'a 4 :


.1',.' "- ,! tu1 j *f.t : ..r ..a
'.- ,/ h !? a 'l r te i -i i. :, 1't "*' *


- I ,- a1
* ii,.Mri-
Jmm


* -;-w- -


,------- ---- i:- -----~s~-.;- -I -~ i_...._~


F, -


I


--%-


*ilibJ. ~t


-c.


'I


.


1 .T .) ;,. i '-;


. t


' /


~ JT'''


----n17---r----


< k




-~~n :x Ib ~ EBSwmr.:I PAGE-


,Chaises & Dodinels,

rmoioes, Coiffels(


OUERYF3JS rTpjWVEREZ CHEZ


v.''. 1 s a9 *
* ***. w". K^ I LLOAII ^^VJR ils^^


L(E1S fAjTICW tiEPEMtiERECOHOIX DON'T LES PRIX SONT

S.ABSOLUMENT MODIQUES


U' _____________________________________________
V ___________


P L" ( I


SInc. New-York



IVA TONAL

Nos 0i1:A 1& 630
oe Phonograph. Reproduction 61ectriqab u. p1'as pefectionnu, donnant un rendement
partait et 6prouv 4d o980/06.
an cu dlq / "t co ia4s le a0complimeant de COLOMBIA VIVA TONAL
*ns la rMpri6du O tlo de M osiquae-r astDI4' I pu fl' ~4C deraier diveleppe.ment
lans 'amplification. Ledispham da COLUMIA VIVA TONAL done an ton merveitleux; non
KAVlmM mmw _i


Avant d'acheter auculO atr i machine
a ce genre, oas vous invitoas a paster W
bir aiir exposition danas noire inagal in e
.le4d4 Mr. J. D. MAXWaLL. ,-rand'Rue,
par toUs cayqoire qUe noES vous o '
me napchbiabthm imetansuphrieureA tsoute
ldes qul out 46 tperu ea Haltt.
n nodiles re Oi
at permanenteet saohNigation poor v9as
out d'enteuidreceatlnalromMnte *nraU
L PRSZNaG ERHaI* *
*ii *' *'-" ** A
*'- < *^ -* **' -


A-K


L( .
l~o tna m


f


UNE COURBATJRE?
No souffrez plub Soulaez-.oams de auite.
Le Liniment de Sloan a de Rhumaiame- Sdlatkl,
ddlivr6 de lur mal des LumbnM%. Mal.s Nurs En.
milliers de personnel qui se torses, Coantuwlea, Crampes.
sont rendues compete avec 11 no faut pas frictionner le Sloan
quelle promptitude il calme la pi4nre rapidement jusqu'i la r
douleur. Elles le garden a cine du rmal et vous wers beoreua
portdede la main, pr6tes &l'em. de constater le d6licimux soulage- .
ployer sans ddlai pour des cas ment qu'il apporte sins tarder.
Dane imo pbansdwS


44


A uv in-ol T ;
mit~~*now.
N9=


1619 Rue R6publicaine ( Grand'Rue. Port-au-Prince,HaitI.


$ S Ajr


4 *


Toutes les Polices


U
S-fl


DE LA

" .


pprennent la Protection. bn tr. la

aoudre sans augmentation :d taux
AI -MW *ma B' *Ie. pi


.1


1to _411
^t dylr^ >tlt n!
.. .,P _.N A


) ., .


r As6iQ
t 4e(4
"t. ,'.
[,' o


*.<,^ --1q
4


6& U


~1IiiLrL
S ~ 15111. 'p*


Suosse

%&6u^B?
M IAA. fta~f',i


,~
E
o A~ -
PW
I$-~t ~


& *1'
*.,.I. *14
4..,
1h.~~a' -
F,


tt~Efs


its;atb


r0


*1~
S
I
p4..


ol', -- "a.
W," wm-'


M


~_1L v\/~,/ vv 4L~ V~XXN ;i i


PAGE- 3


li--. : s


t~:l' atr!iti


,;.. .. T I .I-:


s^:


r W %V .


ItoI )




--r-I- IR
4 r 7 T p y < -< T *T -- -- I- J .11 mi 5 .1 L -. 3,A-- ---A '. ''1i^ ^ ^ l i ^ ^ ^ ^ ^ ^_____
S~lot"'1" .' .--m .
tAl
.4 mma
...... .. n~~r >., ..., ---. --.ii r fl fn i~ li -ir- r -- -'-- ^ **i ^*l ^
&-.-" -- e -.




f I ---U------- IdI ---- li "


ii


AICOdMMERCE

On a dkij commmenck en Haiti l'index G6ntral de I'Amerique Laeli devra servirde O daMle rtrapr, de tout c i a dte plans i
dans le commerce, l1rql*ure et lindusrtritfe to'" s pmy d# uent.
1 .4 d,. A o.
A cet expos ont particip6 par des D6crets ou R6solutions sp ~ales Ie C 1U, atert. Coo i o-U

Les buts principaux que poarsuit cet expose de propaganda, soot lea sulvants:
1. Former un index des coqrmearants, industries et hdnmt4 d Atares it feit lters noms avec toutes lea indications n6cesmirm a faire comaltre sl
d'activit6 dans un volume de 2000 pages, qui servira de r~t~rences pour tout le commerce int6rleur et ext6rleur et tacilitera par conesqueutle con
entire le institutions de credit we tles fiMw ..* mAaihfsi ..
2o Constituer de cette. faMon un repertoire 9tiliel de consultations poor tous ces pays; ...
3o Attirer sur les capitals des diverse republiques ambricaines attention des homes d'Aflats'hs A% i4t 'to Isi r Fepos des rksio ~.p 1
sur. leurs territoires respect "
4o- Centraliser toutes ces intormations aux bureau de la Inter-American Publicity, de New-York, asIG dfe po i4 irde ,naal6ee permanent, ss iotr 't
qui en fait la demand sur les maisons les plus important le l'Amtrique ;
io-- Faire une selection du meilleur genre de commerce qui par sa solvabilit6 ot situations dans la sphere A 6* ale'rNt 4es gujslt.A dans sea tran
Cet expos sera pr6c6d6 d'un bret compete rendu de la parties financiere 6conomique et de possibilities commerC4)Iet 'ffr t let pas ar le placement d
par cet effet, on tournirn les details de consultations n6cessaires, metationnera s*6ialemenat lei lois qui p- alc0pi"tal plio6, oelles u6cbssairts des
constitution politique et administrative, tarits douaniers, etc. On cherchera A int6resser les capitalistes des Etats-Unis d'Ea u a a
ces pays offren' pour le placement de nouvelles aflaires ou pour Pintensification de celles d6jA 6 es. .
Chaque pays aura un num6io determine de cartes, plans,et diagrammes destins iA attirer I'attention de l'66tagerli 1lacil
De plus, cel ouvrage, d'action rapide et devant comprendre Haiti dans la mame tormeque pour les eoimwergants *t I
son attention vers la dirculaire que chacun recevra, et de bien vohloir donner les tondrmatitios relati
Se sent inscrites d6jA les maison suivantes:


Ed. ESTIEVD et Co, Mme Vve BARBAN :OURT, I. J. BIGIO, GEBBIRAet Co A. do MA'EIS., A. BOLT&I A. V .O(NT.' *


IJ luloid, G.DaccatE PVt T T 7
enter 90 2 c. jarrktellea 1 A
Conservation de vote a fnMarcl Benjamin liv... BI
a Ten C U c..2complets colon.3 e,
eI J,.se.s, 5cravatesi-moucho_'&. 8*0k' F. 1en r leg .
S 1 -b- fum, noeuds sole. A ambres A air
com plexion d ecoliere hercredi 19 Decembre 1928 Mourrr 5471.75 --P'o d Vo ,
En vertu d'ordre de Mon- cotton pour rideaux. 6 O h.e pmealelleu ra
sieur VHJonhson de la Douane de Port-au-Prin- complete vestonri 'lat overet ulos des
ce selon l'article 141 de la loi P, Salame liv. 62149 Ide la Marquet Re
PNR IBtNE CASTLE de Douane, devant les portes cont.2 6ch untillon#d4 nouvellement arn-
du garage de la Douane, i se- guipu.treton.1 tR t=
La quallt du fSavon ra proc6d6 mercredi 19 D6- Co. liv. 60-- .
1 cembre 1928 a 10 heures du en or decorte.: .__ ..
I.esiertsxtea beaut s'ea serves matin i la vente a l'encan des ville liv, 561.581/85- 3 bas
Td s u marchandises suivantes. sAe, echarpes lane soie, c -
Un savon fabriqu6 dans on ERoyal Bank Canada (3j) vat soi6, chaussures sole,
seu buto ; pour entretet, i 26/2'/--Machine i coudre A p0 chaussettes colon. Carl Dienes
lea bones complexions et dales et accessoires.J. Eernan- lit 9 paquets echantillons pi-
S asani pour conserve le, do (WITCO)- Peinture pour pesen bois bouts caoutchouc. La Maison G. CAS.LE & FILS, 333 Re
tires ans cete voie. auto, bouteilles vides, clouo. assi6ttes 6maill6es. C. Daca- Forts, vient de recevoir un grand assortiment
Avant la creation du Pal- J. Fernando 24 brosses pr. rett liv. 661.961/2 2c. cein- peou, de paille ij pour h(
motive lea temmes disaient; parquet. 'tures cuir et edton.Gerard Mc. d pnaaia es, as
a ne vous serve pas de savon SECTION COLIS-POSTAUX H Beam liv. 29.1 c. bas soie arti- sifhape r
pour votre visage. Lea savons Joseph Bourraine 16 co.- ficiellp, bas cotton imerceriss, e e ur,
lalentconsiderescommetrop lis products pharmaceutiques. cIaussiet n, tabliers c Bi e mt m n
durs. Mohr et Paurin liv. 41, 85 iS mpt le, sac en tot-J
Alors arrival le Palmolive- + 3 colis rclames,1l paire clius- ke.r4, .4.encio liv 42/44 le .J-jt u d's
un savouiiait par des experts sette soie. Chas. aforeserie 3 c008 riers en plu- j
en beaut: u savon fait pour 107 -1 colis vernis. Aala i scoDr RulxLo teMV eaet a t
6tre us6 en toute surete, et ge au dos dursavon avec le -- i colis vernis. A a le.r Rugelimeoa. . toav #i[et
abornt moment sur la figure, mot Palmolivedesrus.. o V ime.
Oi entovrs gens autoris6s Palmolive nest jamais ven- Credy liv. 716655 1 colis SSl .ickels .
en aut6, tout le monde 'a- du sans envelope e. 6chantillons dq Ussus cotop. e rry 576 1
doptera bient6t. Le rtsultat H. Silver liv. 4 u n et ralAp ie,,3 rnou oirs fil
en sera: la jeunesse cooser- Sa~a bletdes ai*re Zon-buck et ltilles a od. rod.dCuk7 1 c.
v6e et I'acquisition d'une belle' n ourliv 3~1 -2 a p 1
complexion. Les seules huiles existant lv. 35 2- 1 pa- ,
dans le Savon Palmolive sont n sllacte s A- clicos.. .JIhM ine liv._ JIrretitmOfaretms.s .eI1q
La Faites-. v6tmre ea les huilesadoucissantes de Ilo- dain Dr tan Dr N. a-l l d-. c ,Ic., ., )..rig in1 lv. Jr.inetlIrea.pe uia
ajrh. liver, d saslete africa mile, Dr t) ella Nos27 Ascensio ,- as#ie et d- ,rpleMftt I1tes 5t
Le n mdi e avant **os'uJ % o2
I itla vour asses". C'e orquo s829!,2Fchal ns 1P1.% .
rm lo dSvon am e. a cd ett cou, 4B aeon7l 1a ol. Fn r I oa'it, ,


m ilas i I adse t Pnt aveo P t i 4 pa. yolivelZ ,
r. l p .uruidde dana s on m6lange uni- GO= 3 m 'l J i "

ro Ivodlez. Chicag .. .S.. A
rChpe"p inappr ipbleas a eh' I " "



Nalmoployes I s dudreeto lehPalmo iveCompatony rmi d *4, D
'emrloyez pas. dui savor')a Jq ,
Sordinal re dansle traitpment I CravI9ee -- I -" t. ; ~ 'adg Ip a
indiqu6 plus haut N croye Partu nms. .
.qW'sucun savon verL o&. Le Savwa Palmolive eat .P- JOUETS MOMW
lhtreprsent come des, luitettiurement& A, Jm.. ,... G ..
savons d'olive on de palme, t a st toUch6 par ascune
soit Is nime chose quo le main humane jusqu% ce quit :P.... -ft# Ok-,U
Palmolive. a arrive A la cousommalion. .. _W


Dana votre int6rdt, voyez si J. D. MAXWELL A Co
le Palmelti uvwoshelez lieprsenjaUt pour Haiti
a I, badae noire At ,Fto laro p '!r Spour ia it.
Palmolive en lettre dor, I en- 1l 'R ~, Bpaubftcaine
veloppe verte t re sceau too- ( Grand'Re. )


SCeili -, o
dre AMOM TT
Ir. Wor

I


S_,


ar 6



sctios r





strangers,
e i
O fIte l t t


j


"I~_J"""


r


* I
I
.'"s




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs