PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04874
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-13-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04874

Full Text
., ..,,.s

eml i as ure, as h
1an g sn ael w et*0ar




suAMnoraw uJ DI 13 DCEMBMBEU -191



SBrown, e des A A
NS r"s (A m emJoe jJ14 All Almerica Cibles l1
NSI PA RLA L d txtese d LA ALL AMERICA CABLES, INC, a le plaisir d'annon-
Sd ft paabit anf e, .au public en 6n6ral q'elle mettra en vigueur des Ta ifs I
a f tri e musie t pour le d che de souhalts et de souvenirs A l'be-
Sper A an Noel et dnootvel an. Les tariffs seront effect ifs
sO m r price 15 Dcemsnre au 5 Janiier. Le prix des messages A de ti-
qlf f it e a It e plt o- lax specims par le de fortune. La do tetes les parties des Etats-Unis d'Amnrique et du
praioq i 1am itiIh it#ollnrq mmi- r d ilit de is a, sera environ le Qpart du.tarif normal. A destination
d dea` A ll ks. l. e D, Pr Marse 1843, rIgn at le opays 'Europ et des ndes Occidentales ce sera le meme quot le
on genre spdt- irriv ilerI au couplet gf de t r de slcle, I di. fdes lettres cAblographiques de fin de semaine. A desti a- ... a vu, tout le lonk du quai,
et tout d ile riet n t *ttux complarintesd'. mi de 'intiretle d r. de l'Am6rique centrales de l'Amrique du sud et du ie- le soir, soit au chir e la lune,
gI doe r~irder d mour don't nous avon 6 rol 1, eI'incdie nt ix e le prix sera le tiers du tarif normal. Toutes les ddpd- soit quand Ia lune s'abseie,
eltuel 4d noti s demment perl. pei iu aipsaeltre, b sont accept es sur la base d'une taxes pour un minimum sou, les e x c igtians de
renv pili n Ito1ut1 no@ archi es, dix mots. Souvenez-vous de vos parents etamis qui sodt A coiles et prls des fiiliemeits
a le sentiment pop notre poe p4pu- et e -1eur un cable de No.1! et de honne annide. e Ia merout le long i
sufit-li i por leis h. so coiosiai on pura
sufmt-Il por le u tl U te note chanson. L P letaies renseignements se retcer au bureau prendre le frais ct marier leurs
16itIemeInt dans unkIe co ll On peat, dans cos coTW LL AM C BLES, INC.. Rue publicaine No 1510 rivres au rythme lointain et
de de notne foblk- me t U do Indons, pB rendt copteau'l 16phonet iNoe7- berceur des flots. Leur epchan-
le p"nsoflspit; Antasi.I rraft "crfreone *tenme nteseraite ec eent 7
teeiposbleequnllr;' tipi' wtp n n'hlit p as! possible do efl ennt serait via:ient parfeat,
ttpoamierdtti t rouver dc CU genres aunscm e---- -. .---entre le ciel fte et n'Ocne
Quant as. IE de qui pi'te sa robe des soirs h
vons du uI ap~lqur biMuleli-eurro.Ii IU de Ireux, si, irop souvent, ellesne
"do Ial 6 pole oia *A v bx.r *--- .3. Lrontaine soi t A board, soit sur le quai m
dmon t dre?4pUfr. Iaiiens et de hi mase ur- contm les l novations brus- .... Porl-au-Prince n se ironlient en chemi-
chanson et fille s res bsaet d'en mter es ques et dan ~reuses,- a, bien settles sans mnchies et en cale-
c'est le cerveau etl'motion le e s quitud es foi, trdp.facilement e6d our tre cerae d'avoir des LIQUEURS e tjSROPs d'une
unartiste qui, apr6s 'avoir te! s tlel qu'l s sont A l'appel deimeneurs dads la qua T if6 irprocTiable pour les fItes de fin d'annec, achete
nboric, la la cent dehors rsexlsis en odes, satires ou rue vers 1l villes, leurt ri. Produitsde la Distillerie de l'Aigle don't l'installation ino- .. coitml ra ccl ipr.s .iidi
as l foule; cest dans I i o chesseset letIrs archives. C'est derne sur pied industriel r6pond A toutes les exigences d'nie A 4 hleures evolutions d'en-
lies tf n renctre I cales. D'i- in le souvenir, lui aus- fabrication aussi soignee qu'd l'6tranger. semble el les mill exercises de
D' tieeMa 01pie u Sr e perde. RHUM ( CHAMPION )) prix divers. gymnastijue et (lassouplie-
ure, tla redi-o'mt leu a noTdtSio Achetez une bouteille de Rhum ( Champion ))***et co a. ient qui scront excuts iar
rt yda -1p ar ract6ris goeto nK, I endesdevinate, rez avec un' rhum quelconque codtant plus du double la ( it- l-es de 1200 tablies (de dits-
ontact urban. eprle baromitre del humeur po nu- coutumes, *bservances, r6- f irenceentre lesdeuxnexiste que dansl prix. n-Prince. Ce scr tine belle u-
Mais no laire, fit le tour des sIalons, es mones~ ~ryances. le Eatoutu d Colonesurfinenion sportive oi ious pour ont
n6 l. ,Antesm,. nt par d tradltiooi" Importation de Vins. Gros et Dtail, ad1irier les riogrs de ce, jeu-
encontre u'l a reont a tels, sont certain Dip6t de la Distillerie de l'Aigle, an le des Rues Dantks ncs l0ves de M1. de Paris.
h sie au "; l nous t6teaccueellie, tant6t por- ment les 616ments constitutiAt Destouches et Magasm e Et. ... se prepare revoir, diman-
difoI luinim e tes tant aombrage re que le incontetables de notre folk- che, cord Vaitrs, une se-
mouvas: w i lai de ivt pI d t I cun de ces on de 'Amiral K ck le
oire ,dai ni lt ful- i allo" penuts'accompagnerd'une:mi- grand drame et si poignant de
nte de la CrPti. LroL ti. i apson fut esubout flo- sique adAhoc, qu'il ne faul Chevallier et Moravia.
.sale.P ,M..um iateret on le. cotn it, du- pas confondre avoc la chan"so ,.
r tvotre nr t 4os.claircies deiberte; proproment dite, et de la ... verra aussi, dans quelques
ti_, repsrlintative de notre &dsne. l1 est intiressant de no- ours, une Wts belle fate: clest
.es des i ns*ePo .i& d.e jet ,aM', .j~ g)etde ces deux .aris' Icelle quoffriront ie samedi2i
Q imi ret4 o dit'4th'atiqu. par Ia race teui s ace et daus iasal 1oire, T opinion 6mise parole )eau d~lem d..I.inluisltod hearr,
rminente di epce ue; elle tiaitsou leurs PriceMars: n l sons l che
Si0l I U (III' I SOILS Idl'JIu l sonsl ah l e.
reens veloppantes quo dpes. Le fraais et le cri- iEft ce qui concern I'hom |'o iv leril
murmurent des 6vra de ten- le seopartageaient les hoaneurs b-e hoir, 1 lieu. ee me | ( ... v.oiI t(1'o (ileve les grill le d
resse pour spaier Iumear de a litUtirture, selon le t- einmble. d'6tablir office que ( I' ti C' d!:'s Iela6esi der-
iapricieuse desi marmots; ron. lieu o6 elle devait exercer de la musique et la danse rnm- 0 lirv lis rI'u[es. Ces grilles
ts enfantibes qul tlident prtftrence as vogue. Une clas- plissent dans sa vip spirituelle. -- . servi r hot turer legrand remet
iqui6tud. naistante des pe-. e d chantersa des ruesavait i chez tous les primitijs, ces o,' 9' servor*o draulit ne ,, emment
tts vers la communion uni- pris naissance, don't I'auditoi- deux arts sont intimement conut u .,
irselle, etvout, noctunes I.- re des enfants de tous rangs associis, chez le nIgre leur ,* pi''. . i;s'ouvrir d,-
B 'giques des croyanta tro.- accroisait Isa popularity; lt pouvoir sur l'organisme revt y ine.iit-ici-)or voir diman-
p par r'ime deit'uliion et quand ilsavaientmle conve- unca'racteienettementbiologi- I'[che prochain, la belle fete de
lfondues dans l'ad ration amblte et 1iperteldefnt, lei que.On veut dire que mime iharite (ii aura lieu an Cercle
uente dos to(j Aliimillsetilesilekms leur ou- soun.a former de la ligne mi- d or-auPrineien tqui est ora
| ...cots satUiqu i talent leurs portes. Nous lodlie tres simple et le pas f gnise epar u group de dames
ilb jour avons connutotefnts,tuoe I'ythm- Iul sont leur expres- patronnesses au profit de la
flmasquaM t ,e tli|.ne d e*l LIauriston, ax allures sion la pusordinaire, la Mu- chliapelle de St. Louis de Turl
|polittle*iu' det hI m- d'illumine qul, dart dI les sique eta Danse devienneut geau.
d'amosietde.* *oqasU Ireubibes qui mar- on besoiti organiae chez le fines
'ouvents dea m le s activities do t noirel.eeeOaeuenaspports Les fines Chaussures M. Arturo de Prado eo
dV Sanhpu *.vo.b yat du baut en substantiels quoique ipipon le Commerce'lal.en
.l* eSnflI q i -d so t pirt'nprii- durables pour mialnter on Nous avons recu avant-hie
I.ues1i de spti ~ e a,,urbe sous ra 0, 110w I lao visit de I. Arluro de ,rad
I'~os, Cseaoes alteando -D-os coi '-di '-. .- a me n..r A de des comnmer.ans, induo
,Ed r l oo, ,o ,- tion reguliere du riels et hom mes daffaires de
ilde R A GrE C H E R R Y eofliciel de consultations
-r eo hvols ftaril lurer des homes d'aofaines et
,yoia.B L .. .S O M lurvllsipotne


I)Tait q a 4 donslesdoaas
.bOWr 6:e a tlrJI 1sut" ue, nns leso e' a u. l V O j LA tourists, en faisant un expo
g.121- faiant
l iin dLJ ole -fa e d6tailld des richesses natur
u. embocthmr deO dal- Lu ir ge qui don ea seulement on rapid brillaut dissiminees sur leura territoin
i ma-is ,tout on prisirant Ie peau, maintiOent respectifs. Toutes CM infor
Si l i cha re en bon 6tat. tions, continue la lettre doe
SIi,'E N tph H AEMcommandation que I. Eatin
.di "", EN VNTE C oPrisident de Is Chambre
DueTi AlphoTnse. HAYNET.S "M.de Prado, serontcent
H ln a BI F aux b reaux de a Inter Ai
"p 4 can Publiciiv de New-York
'O 5 lle-F i seront A la disposition de
16 Aersonne que cela pourra a


rI esser. d
C'est dire que I'aeuvre d
Prado est des plus impo
."oire, conaIdre dans saesre- niers appartiennentA ti ne rn- el qu lout HIoiien soucleuxs
pr eabtsb- actuels les plus ce qui sen va irrim6diable- renom de soiP Iy,.s A 'exltri
Sgr-oe. KcL en Afrique ou ment, tandisque ks premlers a 11 & d(vo 'Ac is'inttre .
Salleum, mest-4e le commence- ont mission, avant de dipl- cette awvre et A aider son
mento la fin d'une huniani- raltre, de donner naissance A 11 collaboi e su journauxIC
til vain n e e nouvel!c,A une race lie t i vi c oursci
rence tes repr6- tenant prtciment sa reason lien dresser des articles dJ
,sl tsd'trede a souveautL 7 formative sur llarti qui ol
d Aprtguon Apr&s cette parenthse, re- peat n douter, atfirertd i
St i ou venons note folk-lore., nation de no* voii m. al
S To ii que le fa"i-t, .liens sur le poibMi
S PM P 4** aP(A awi Ik. ei'-cnt on HaHitiL


wm alm t hirent, dl t .t... il
a u lMllEt. cow foIr-

*,- _m< g ii


,,'""^^^^Py S~a'^


El~t~


-- __~~_ r-








action de serment -

des nouveaux Evques


Cost avant-hier apr6s-midl,
coumme nous I'avious annonci
on noire edition de la veille,que
lea deu; nouveaux Ev6ques des
GbnalTves et de Port-de-Paix,sur
les Saints Evangiles, ont pr61l,
entire les mains du Pr6sident de
la R6publique. le serment pres-
orit par le Concordat.
C'est dans la grande salle do
reception du Palais National
que se d6roule la cirimonie A
laquelle ilaient presents: S. G.
Mgr Conan,archevdque de Port-
au-Prince, Mgr Cogliolo, Char-
g6 d'Aflaires du aint Siege a
Port-au-Prince, L.L. GG. N.N.
S. S. Le Gouaze, archeveque co-
adjuteur de Poit-au-Prnce tt
J.n, 6 v 6 q u e co adjuteur du
Cap-Haitien, M. le Chanoine Ri-
chard,cur6 de la M6tropolitaine.
Assistaient 6 la prestation de ser
ment des deux Ev6quus : M. le
Haul Commissaire des Etats-
Unis en Haiti et Mme John Rus-
sell,le Charg6 d'Aftaires de Fran-
ce et Mme Cambonnie, M.'le
President du Tribunal de Cassa-
tion et Mime Emmar del Eth6art,
le President du Conseil d'Etat,
le Vice-Pr~sident du Tribunal
de Cassaaion et Mme Fl6chier
Anselme, M. L6once Borno, se-
cr6taire (d'Etat de 1rIn rieur et
des Travux Prblics et Mire, le
Secr-laire d'E.l.t de I'Instruclion
Pobl que et Mine Cherles Boa-
chere-.u,M. Cnille Leon, secr6-
taire d'E'at des Relations Ext6-
rieures et Mme,M. Clement Ma-
gloire,Prcfet de Port-au-Prince,
Charles de Delva, president
de la Coi.imission Communale,
M. Luc lIorno, chet du Cabinet
Particular dti I'. sident de la
R1,publique, M. Charles Hiboul,
Comwmissaire du Gouvernement
en C,ssalion, M. Abel Thearl,
chel du Prolocole, M. Edmond
Laporte, Commissaire du Gou
vernemeint pis la Juridiction
de It~e Instance de Port-au-
Pince,M. Damase Pierre-Louis,
direcleur de a L'Inlo-mnlion )
et quelques autres pecsoinages
officials.
MM. les Chanoines Cabon et
Christ, du Petii Skminaire, le
Rev. P6re Manise, Sup6rieur des
[Fres pr6dicateurs, R6v. Pere
Mahot,directeur de I'Ecole Apos
tolique, Fr6re Hyppolite, prin-
cipal des Freres de instruction
Chrdtierae, Mme Tdligny Ma-
thon, Mwe Camiche,Me leYvon-
ne Mathon.
Chest Mgr Julliot, 6vvque des
Gonaives, qui prdta segment le
premier. Cethe lormalit6 accom-
plie, le nouveau P'rtlat pronon
ca celle alloculion :
Monsieur le President,
Je viens de prtler entire vos
mains, le Serient exigt par la
Convention passee entire le Saint
Siege et la 16publique d'llaiti.
Par cc Sermnient, je me suis en-
gag6, : garder ob6issance et fl-
dhitl au Gouvernement 6tabli
par la 'onstilution d'Haiti et a
ne rien entreprendre ni directe-
ment ni indirectement qui soit
contraire aux droits e' aux in-
t6r6ts de la R6publique.
Monsieur le Prcsident,l'Eglise
catholique don't je suis le minis-
tre, a toujours prDch6 le respect
le plus absola pour le pouvoir
civil l6gitimnement 6labli, c'est
pourquoi je regarde come sa-
cr6esles paroles que je viens de
prononcer devant Vous et ma
volont6 d'y 6htre fid6le jusqu'A la
fin de ma vie.
Pendant les 29 annres que j'ai
passes en Haiti,j'ai toujours eu
Sceur de precher aux fiddles
qui m'avaient 6t6 conflns,la sonu-
miasion aux lois de Dieu et aux
lois da pays; catte soumis-
aion, je me suis toujours
tait an devoir de la precher et
pait la parole et par rexemple.
yujourd'hui que mes devoirs et
m reaponsabilit6l soult deve-
ass p lus nombreux et plu I
grand, je vea travailler avec


plus de force encore A laire rd*-
dre 6 Dieu ce qui esat Dietu el
Cesar ce qui est A CGser; je
veux me divoner encore da.
vantage A taire aimer Dieu don't
ie suis le ministry, et ce pays
qui est devenu le mien par
adoption. D'ailleurs, Monsieur
le President, ma tAche ua me
p#ratt pas excessive: it me sea,
ble en eflet qu'il est tout natural
pour un Evique de donner
lexemple de robdisance aux
lois d'un pays dens lcquel I re-
ligion cssholique eslat prottg6e :
d'un autre c616 il ne peut pas
lui en cooler de garder fid6ihti
A un Gouvernement qui comn-
me le Votre, Monsieur le Pr6si-
dent, ne cesse d'encourager par
la parole, examplee et les actes,
cettle mme religion qui tait le
bonheur des peoples.
Ne sont-ce pas ces sentiments
don't vous dtes anime, pour no-
tre sainte religion, qui vous out
port A compl6ter la hierarchie
eccl6siastique en Haiti, en don-
nant aux dioceses des Gonaives
et de Port-de-Paix, leurs pre-
miers Titulaires. Au nom des
populations de 'Arlibonite, per-
meltez-moi, Monsieur le Presi-
dent, d'en remercier Votre Ex-
cellence. Dans cette nouvelle
charge, ie ne manquerai pas de
faire tous mes ellorts pour r6-
pondre A votre confiance ; pour
cela je m 6vertuerai A marcher
sur les traces de mes alnds dans
TEpiscopatM sp6cialement sur
cello de Mgr Conan don't je
prends la lace dans l'Artiboni-
te, persuade d'un autre c6t1 die
loulours trouver pros de Vo re
Excellence et pr6s de vos d6-
voe6s collaboraleurs appui et
encouragement.
Puis, Mgr Le Bihain, 6v6que
de Port-de-Paix, preta lui aussi
le serment et, ensuite, s'adressa
en ces terms au President de la
RWpublique :


Monsieur le President,


Ce serment que nous venons
de pr6ter sur les Saints Evan-
Viles, entire les mains du Chef
e la nation, et en presence des
hautes personnalitks qui nous
entourent, nous l'avons dejA
tenu comme pr6tres. A plus forte
raison le tiencrons-nous come
6veques, nous souvenant de ce
que r os pred6cesseurs les Ap6.-
tres ecrivaient aux premiers
chr6 iens, et dans la personnel
de ceux-ci, A tous les luturs
disciples de l'Evangile : A Crai-
qnez Dieu, honore: le roi ). Et
ercore : Rendez tous ce qui
leur est da; o qui l'imp6t, I'im-
p4t: ( qui le tribute, le tribute; a
qui I honneur, I'honneur. .
C'est IA un devoir particuliU-
rement tackle A retnplir quand
les destinies de la nation sont
confines A des mains soucieuses
avant tout de s'appuyer sur Ce
lui qui regnent dans lea qieux
et de qui relevent tous les'em-
pires. )) Nous inspirant des
enseignements don't je viens de
parler, nous rappel erons aux
catholiques de nos dioceses
qu'ils ne doivent riew n gliger
quand il s'agit du bien de la
patrie. Mais nous leur rappelle.
rons 6galement que si les mo
yens humaips doivent etre soi-
greusement em,:loyds, il im-
porte do ne pas perdre de vue
que le bien de la patrie est avant
tout entire les mains de Dieu.
En inculquant de plus en plus
A nos religeuacs populations
cotte v6rit6 tondamentale. nous
somumes s'rs, non seulement
a de ne rien entreprendre ni di-
rectement, ni indirectement qui
soit contraire aux dr1its et aux
interits de la Rdpublique a;
nous sommes assures au con-
traire de travailler et de 'aire
travailler A son plus grand bien,
car en cherchant d'abord, selon
la recom.nandation de J.-C., le
royaume de Dieu el sa justice,


redEy ouemtent, reba4ation
AM Pretatie l des P-l .calshto-
liqua dans touns let l gions
dII Payaet.e retlouro t, vors
le ventraleo Arewlo, de
Port-au-Prince, T P r 6s i d e n t
Borno rappels, brl6velent la
vie du PrIlat, retracanto I'uvre
de paix d'amour inlpasableAent
pouraimvie pwr lui dpaisa Ws.
Et pour lui ,tmoigner toou la
conaidration don't il 'epnlosit
A titre de Chel do rElat, our
lui rendre un hommage in#ritl
par son divouemneit au people
d'Halli, le President de la; R6
publique 6pingea sur la poi rine
da v6nr6 Prlat,. Oc61t d as
croix dpiscopale, la Medpille
haltienne Honneur et Mirite.
Une charmanto reception sui
vit cette imposanle et brilliant
c6r6moni. II etail 5 heures 1/2.
Iorsque tous les Dignitlaires ec-
clesiastiques et les autres'per-
sonnalit6s quittlient le Pala'is
National.


Sandwiche, au KRAFT
SUISBE month un d611-
cleux changoement
Quand vous avez ai g dlez
le fromage
11 n'y a rien de meilleur que
le fromage KRAFr pour donner
une sant ravissaate et pure.
L'6tiquette KRAFTr sur le lro-
mage est une garanlie de puretl.
II n'entre dans sa fabrication
qtue le lait le plus pur e le plus
riche des meilleures laiteries du
pays. Le melange etlla prdpara-
tion scientifiques des fromages
les plus savoureux donnent au
fromage KRAFT la saveur qui est
distinctive de KRAVr. Ce fromage
passe par un proc6d6 soigneux
de pasteurisation qui le preserve
et 'qui le rend pur a 100 pour
100. Adcun prkservatif artificial
n'est employ dans la tbrica-
tion du fromage KRAFT.
L'6liqu le KRAFT es I'estam-
pile fint.a de perteelion. Elle
vous garanlit la pDu elt, I'unifor-
mit6 de gotlt et de texture que
n'oflre aucun auitre romage.
Chaque paquet de veritable
tromage KRAFT porte cette mar-
que de Fabrique :


Si v6tre tournisseur n'a pas le
tromage KRArr, il peut l'obtenir
Chez: Pawley Sales C0, lea.
Port-au-Prince


Deces
Hier apr6s-midi, A quatr *
heures, out ed lieu, en a Basili-
que No're-Dame, les fundrailles
e :
HENRI ETIENNE
le pharmaclen bien conna et qui
pendant trente-cleb ansa di'ts-
a Pharmacie de M. FPrmy S-
journi.
C'6tait un travailleur scrupu-
leux et honn6te. d'un t.mpb-
rament toufours 6gal et qai pos-
s6dait A led sa prokesion. It
lainse de prolonds regrets tat
dans le monde doe sane s quo
de ceux qui avaielt eu des rea-.
lions d'afaires aves liat
Nous pr6sentons nos biea sin.*
c6res condoltances sa f* m*e,
aux families Gouraige, Bienae,
Roy, Scott et partidci4eet A
noire R&dacteur. Maro t Gon.-
raige don't il tait le beW-wtrem.


~ ~ C, ~ .8U


4


- .


- ~ ~


+ I


Comme un rocher g 'mat ue que l '40 6! e
dans le d6,erd, dfison allntour o .
intbranlable solidly. alnst soot leo quit4
qui ont rendu cIWbre le pnea bv~l God..
year. Les milliers db peraonme qui -so '
vent du nouveau pneu balmla oodyearow
naissent et apprecient vyA~e valor. Cetit"
qulemploientconstammeSl) etl nouveau pu ,
ballon Goodyear, et qui oont ~tenus dea miM.
lier de miles de satisfaction, a0vent. 4ae le ti-
tre de( le 1p)us grand PNEL GOOD) EAR
u'on letr donne eat plus qnue arit ...
THE WEST INDIES TRADING CO.
Port-au-Prince, Gouaives, Cap-Haitlin
JacuMl,.


,-. A


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


CoPABilE RaIS DB CU3 U TL MRImmsi
12. I cembre '


La S D. A Lugano
Le Cseil est samsi d read
eatre la Bolivie el le Paraneay
LU .ANO Le Conseil de la
S. D. N. a 60d saisi par la Bolivie
du diflf6rend survenu entire la
Bolivie el le ParaguAy.M.Briaud
sest entrelenu avec M. Cham
berlin qui lui a confirm les
vues des communes an sujet de
I'rvacuation.M. hamberlains'est
entretenu avec MM.Stresemann,
Briand et Gandi au suiet des r6-
.aralions de I'vacuat'o *I
h6aanie et des relations ranco -
italiennes
M. Briand a tel6graphi6 A la
Bolivie et au Paraguay la reso-
lution unanime dai Consel di-
sant qu'il a confiance que lea
incidets no s'aggraveroat pat
* itnoastait paa qua leos deu
o" nDemeuts enpg4gs solea-
oellementi rechercher la solu-
lion des diflresd 4Anltaels r
co&ont -44npaes con"tor-
me AI tears go P intaeras-
tioales, *


I. bT.mgf.dehtrib
PAm- Da0i. ,64oin rial,
e U t e Jt ) un-rquer
vie U apprt-ie



d. & I tio a. A:l-a


bitablement la conference pan
americaine es! qualify e poor
agir, car il est incontestable que
les deux pay- s'opposeraient A
une procedure ne sauvepardent
pad ieur dignity. 11 s'agit alors
de dAmontre atu monde enter
que le panam6ricanisme et la
solidar.i, americaine ase sont
pas des formulas des tormules
values.
Le iacbaiaCsa Mdetl&b. Ve0
lioudiam s mae vdle diapl a
PARIS Le a Petit Joarnal.
6crit que le prochaia Consell dl
la SociEtA des Nations as ti t
drait i Barcelone on A S-vlt.
L'wi4cudoi. Ceotet'
COHN ( I laode)- Catp
midi le I Celtic do Ila t
Star Line talt tonjon-rs
sur tle rochers a rIalte dal
port La mer est calme. di grte


daviation rt
roat a mqz
aneroet jqu' dt

Ls "atlo i d ft
WAHA TON*
slob s6natorisle dos

aoegpnet da iad
rah.p rfdastde la4
prAvoit a ratilcatl4d
poor vendredi.
Le eesiar4 deL


WASHINOTON-I
conflrmin la onm



.LO.DW. .L.


ma


* A 1 I ..


.I I .. .


* 2 i'- **;.I*,
A..


JOUETS


CUHEZ


- 4 "* W ri ; J ^ -
, , ,, 'f.",:,r, '


-* i^ u *^' .- y ^ ^.
I ,- -*:** A.J ^


A .i.- .-
- -~ -. A... .11~9~
~jr


H H i. -


4.
*'. ...,
,* ~.. ~A


I

..~ ., ~


AI


Prest


14- --


_ ___


--~-----L-~ ---I_ L~r_.----l -_ _____~ ~_~~ .


~ _1


.* 2


J--??1


'


I-!


1-11~






or a

l! ^' '< l 4 l^*-***T'':->-' 'i l hl "'^ .' r- '* ** *
I .I..-" 'Ba. I*'F tt 'O.,'.88Iesac
''O 'OWN : 8 l


PAPILLONS, INSECTS
St ~euu, wdes,chang 4
a ai re conditions par .e
blu4t tfeAnIte d'Entomolo-
CUcm. wSTW4, Am.itue
ft.m.. PA BIS France.
( Mit fondieen 1885 )


On derman
Un Ste~o-DIU)iu 'Tm
.adressr ou Bprep||
Journal.


I .


BRIOE 1/t
BRIQUES 17/8
L ut.-jpour, bien c


1 f
''' ' t


i .i


,i4 M.


ii'


- --m- J


'12.00 t


onstruire


miller


Profit de ih*eoffre exceptionnelle


Lfr


iNN IN


Insurance

Une des plus fortes COMPA

CANADIENNES*; d'ASSUF


sur la VIE


EUG. Le BOSS


Agents Ge6


Rue du Quai--Pott-au-Prince


-


I an*LES
Shansonniersi Le uvais


im ranais
gest ee soir, A Parisiana, qke
es chansonniers franais ChaiQ
et et Fallotet Mile Mity Ret,
4onnent leur premiere aoir
Dour les reprdentations du fa-
PIeux thiAtre parisien aLa Pie
iu chanted. On so sonvient.
[ns done du grW.nd success
u'eut id i Chaubot lorsqu'il
r 1accom pg. Luen Boyer.
Le z pnx des care deotr e
_ i d:I*, 1-,.50 st 2 dollar.
^^- will


X&eFilw
du Soleil
Entree :O; Balcon :1 .O.


row*


I


temps
tA-s LU 3033


La BOMNE SOUv LU KAUX


*Le I manvais temps qui s6vit
deomiI dmjA queloe temps dans
le ieartement du Nord a occa-
sionne de grands dgAts et dom-
maes dans diffirettes villes,
au p, au nTrou, a Bedoret, &
Puboro, A PlaisMnce oA deux
campagnards se sont noy6s, A
Port-Margot.
An Borgne, on cut ia pluie
pendant plus de vingt ours. On
eut cru a un second deluge.
Toutes lea communications avec
les loclita environmantes fu-.
rent interiDmpues; tous leI
course d'eau deborderent et la
ville fpt compl6tement inondde.
Les eaux enwhiret e oinmesU-
Re et cnarritrent e oas
tfaction. .
II y eut rardt de provisions
et de vivres; le regme do b-a
nanes valait 6 gourdes et les ha.
hitants en furent rtduits A so
nourrir de farine, apr6s avoir
subt bien des pertes en meables
et auties 'bieni que le torrent
des eaux emporta.,
La situation du Borgne, dit


uotre confrere Les Anna.
Capoises est d6sesp6re et lw
population demandeinstamment
que des secours lui soient ap-
port6s.
AUTO A VORE
A vendre Auto Overland on
parait 6tat avec 5 pneus neof.$
Sadresser A I'H61cl AVENIR
Rue Ftiou.

Derniere
Heure
Un ooomplot oontr*
ML aloofir
BUENOS-AIRES, 12- La. por.
lice announce qu'elle a ddcouvert
l'existence d'up complot contre
M.Hoover, elle ne donne asucUm
dttail efin de ne pas alarmer ik
population. Le chef de la police,
Graneros, a confer6 avec 1m
men break da Gonvernement.


VanOtes
CR SOIR
Ma-ine 5 hsa 1/2
aCramponne-tois, suite & fin.
1Le Tigre Sacr6m. 0,50.


IL S'AGIT DE LIRE
ET
AVEC ATTENTION


Nous voulons finir


plus tOt possible depechez-vous:


200 pieces de toile sole sup,' 8 x 10


Crepe de Chine sup.
Soie lavable'
Ponge soie sup.
Diablement fort


10.00
3.00
f10.00
11.25


Voile could. sup. toutes nuances 2.00
Toile A drap. sup. 81 pouces larg. 3.50


Indienne super. grande larg.


1.25


Depechez-vous ne perdez pas
de temps.


llermalilOl


~.- -A-. *4b~I** ~.4 .' .


DEPOT:

RUE des CESAR!


*4 **ALE .Me


S i


..%

A


avec ces articles, le


3,00
5.00
2.00
7.50
0.75
1.00
2.25


VERMOUTH


4.~


jZ~A -~~R


i,'.


-, *1<


..A--


Ad~lI


,.


* *\-.A
a..


__ I__ _


- ilm a,,,- I


1_ ..., _, II


m . . .


L


-- m


lot.


- I -- ~~ ~ -~ ---~~- ~--'- '~'~-~~-~---', ~-- C~


__ LGA ML 6A


LI

Co

GNIES

IANCE



r & Co.

neraux


" '*' t


^^,


- i


c
cll~h~SC~ii~i~


I '.


--- -- --- Ir~-ru .


~


.,- 1 I I


0


..


.1


4QRt NOG




T"C~c--~ ---- ;- L~iw i *-77--


rDEPUIlATIF dA D


CO:.


4 f ~4. 'V .'
d



ij~
.4.
A ,~
t~..4 -~ 4.,


*4. *


'I
A
.4


I. It t:-* f t.6 *:1l .. t* f elPun's *. If. I 9e *I .Il.I
t ,t .. ; .u tt) t ; ,*.'nP >. t ., rll .* i i .r < iB . I. .I ** t: q..-ra.m
R,.1 4t|',.. I>T, p,-, ..tq,~, w s .l,, ),,rfo,, ..** *, *' r, .> ,,,, u,
S. 1 i1. 16" ti, r *, a ul ntetli.*- :.e-tn ;,*rt.*''si. e4t( p..' o..'*
I T .r i .Al * i ;- dI :~. ,, t'.:'p .i1!i' arr I 1 I l ." .

l ,'l t- 1 4-. 't.' l.?' la l .r "!*i l *l l. i I ' '-; i 'I

4I ",,1 r % t 4. p, l *" . l ';
*.r t'', !. i,, .4 *, .,.r3 Il. :'4 2 '^ .r '-.S ; *3 4 '*fr .) : ,..f *.. : A -' 'ft-
. h L ot co4' .. ,1 I .hi l l it .., .,, .1,',4 t,3r3 (r

ut i Ic q.t*' I :t I .' LO -" I t i, .,. },.' .
l'+, i r1 .' r".ii '".r. '! .';! f,,l ..;,11 1, * 1 . t .* ,r
L: .. .,,, .. i .* 'tn." ni' lr 'J o e-n ' .M "


s. o l l y*.. i'll .O l i ill I" li r l .l.I I I
Vall| ce P iJ'll I-,-1, 'l'-o r u-' le Ib 1 .04 .-1' l


bo., (A.Mhiln GRANDS PRIX, Fournlwur n IlAD01lus dPl Mi
2 r Vrinpici.'fr. Pai el I'-" nl'nltrm.14"


ALUMINUM LINE
New-Orlians & South America Steamhip Company Ine.
PRBOCHAINS DfEPARTS DIRECTS POUR PORT-AU-PRINCE HAiTI.
Le steamer .'Christian Krohg ayant laiss6 New-Orl6anS
le 11 I)cemibre oulrant scria AS ort-au-Princ le 16,continuera
pour Pctit-Goave. C-iyes ct Jacmel. pregnant du fret.
li11 steamer hlissera New-Orleans Ie 26 Dl)cembre pour
Port-au-Prince et les ports tu Nord.
Ce 12 Dcecmbre 1928.
A. die MATTERS & Co
AGN'rTS GGgNRTAUX


Aml I RENE LAFONTANT

Nouveautes Parisiennes
Mine Rend LAFONTANT a le plaisir d'aviser ses clients qu'elle
a comnpl tement reinovelI son stock et que son magasin est
tianslie a la i Rue du Magasin de I Etat dans la halle aucien-
nenient occupee par .M. Benoit Iouba entire les Magasi s de
MM. i.avelanet et Co et M. Laurent.
On y trouvera les articles suivants de toute tratcheur A
des prix dcliant touted concurrence :


CrIpe de Chine Sup. uni et
imprim6
Crepe Georgette
Crepe Satin
Satin charmeuse
Toile de soic sup. pour line
rie, toutes nuances.
Echarpes de soie
Tuniques perl6es
ChAles soie unis et brodes
Bas soie sup.
Cravates soie sup.
Popeline sup. )pour chemises
Chausscttcs soie pr bapitime
ii and assortment de chaus-
settes de fil pour enlants
NappLs danlassees coulcur
bcrvicttes de table assorties
Voile brode blanc et couleur
Broderies cotuleur et Tulle pr.
lingerie
Chaussures de luxe poir da-
njes et lilletics


Chapeaux de paille pr horn
Chemises en cellular
Chemises en popeline
Parfums de Coty, Houbigant
Ch6lramy.
Un tres joli assortment d'ar
tiles pour cadeaux.
Service de tables en porce-
lainec
Sci vices a boire en cristal
Le plus grand assortment de
Den'elles tines que lon puisse
trotiver str p'ace.
Empikcements Dentelle cre-
tonn e.
Mouchoirs pour hommes et
pour dames
Toile de fil pour rubes
Linon de fil coul. et blanc
Toile A draps pur til, blanc et
couleur.
Draps brodes pur fil, etc, etc.
JOUETS JOUETS JOUETS


Le seul balai haitien


Lu ven.te.ch!MAlfrdl Vieus,Siimon Vieux, Bazart
1A1 polifain, Fr6d. Gaetjens et Cristal Market,
A 4 dollars la douzaine, 0.35 le balais. ,"
--- - - --l -






DOCHIENS
l 'o'4megieub.
D*A&* .so ft" u.. Aso& *L ,.rW n a. ..


1"


i


I


Cominaqnie ,e trale
T'ransatlantque
Le steamer ((Antilles)) atten-
du A Jacmel le 25 courant re-
artira le meme jour pour Sto
omiingo, Guadeloupe etMar-
tinique.
Le steamer cCarimarta de
relour des ports du Sud el de
Santiago de Cuba est attend
Samedi 15 courant. II repar-
tira le mdme jour ur le HA-
vre via les Ports du Noid,
Purte-Plataet San Juan P.B.
lprenant trdt el passages.
Port-au Prince,le 12 D6cem-
bre 1928.
E. ROBELIN & Co Agents


Un Am6ricaln a Inven-
t6 un 6conoamimur du
vapour dleseogace

W. Critchlow St Wheston
III. U. S A.a invent et brevet6,
un nouvel 6conomiseur de
vapeur d'essence, pour tous
moteurs d'autombRiles et A
essence, qui est meilleur que
n'importe quel entire ceux
ounus.F o d couvre 75 mnilse
avec un gallon.
'routes les marques rappor
tent des augmentatious incro
yables. IIl conomise 'essence
et decarbonise le moteur. 11
en olifre un chan'ilion gratis
pour l'inliotuire. Ih desire aus
si avoir des agents et repr6
sentants qui pe ,vwut giguer
de $ 375,09 A $ 1250,00 par
mois. Ecrivez-lui tout de suite
Ecrire votre lettre en anglais
Adresse: W.tlri.chlow, 1552-A
St Wheaton, ill U. S. A.
A vendre
Batterie pour automobile sc-
conde main, 6 votes en bon
6tat
Chez KINNEY en tace de
la station des Por piers.


Plus de rides
Ni de leiants pls,'avec le
Products de beauty de l -116
on PAUL E. AUXILA. c' 406
qu'on trouve le Imeaens S-
on Crimes et adrd -To-
kiln* a- La R ife dC Mri-
mes de Lesquendieu, le Tin.
turo poor les cils, etc.


Les Assises


(Suite et An)
Auguste Scott, Edgard Hyp
polite Marlaip A1ltareitLouis
Duplyx, Dr James Ewa ld,Hen-
ri Phelps,Pierre IyppolitepAn
toi e Martino, 'yeymloti PrW
del, Emile Bustien, Albert
Foori, Di mnile Le n.Tlhc-
tnms S honl)tbvig, .."'1ml
Scma, : 1.M l.!;! ife 1 6 A''-
>,i' Bh i Le .i t o, .\I-
x.in-t1c itbe Is, n iht S' o 6,
Christiaf La orlt,Loi Al: ad,
Lahens Racine, Edousrd"G.
Mews, Emmauuel B.Aruai*4d,
J. Hercule Lahens, Jowph
Pich6, Joset h Chrtlien,+Geor-
ge, N. L6ger, Edner Hyp-
po.ite, Frauck Maiguan, Ed.
moud I ele*, Auguste I Paul,
A Ibert -Eth6ai l,Ernest ..aelval,
Maurice Alvarez, Arthur St
L6, Antoine Pierre Paul, Ter-
tulien Pauyo, ('amille Lbiris,
son, Deeb Joseph, Raoul Fils
Aimb, Pierre Eug. de Lespi
nasse, Saint Martin Caiial fils,
Edouar J Es.ve, Constantin
Myard, Eiie Pierre Antoine,
Claretice Mews, Marcel Ma,
zac, Andr6 Lespinasse, Nico-
las Cordasco. Max Hudicourt,
LUveque BouliD, Georges de
Pradine,Louis Pescayes,Louis
Soray, Louis Malval, Lope ij.
vera,Marcel G lin, Emmanuel
Florvil, Maurice Buteau, Syl-
vio Ca)cr,'MaxGr ger, Nerval
Kobieau, Dr t)aniel Domcnd,
Georges Roland, bdallah
Acmed, Dr Fiauiois Dilen-
court, Gl6in Hyppolite, Ed-
miond Dupoux, ndr6 Derciz,
Maurice ClhalmersjCO~ntanlin
Benoit,Dr Marc Mathiep,Geor
gcs l)roche. A-tioine 'jigal,
Marcel Goniaige, eoncaDu
piton,Mo:al ia Mo. peau.4 ules
libraux,i( rimnnn C ,rving-
t Viard,4Ch isLian Fo r. ier, Nu.
ma Rigaud,Emmanmin l 'Tronil
lo', Dr uslin l mpy, 'Aithur
Lescouflair, Zack;.rie h1(na,,
Alcius Lysits, lHenuc ,rrtn,
Paul Calica,Paul 3ouchereau,
Prosper Clihisphoite Ills, Fre-
my Sejourn6, Victotr au'io.
Maurice Malebranche, Ld u
Ma hon, Jacques Roumain,
Odilon Charles,Herm. Baron,
Marcel Elie, Marcel (ourtois,
Alfred Vieux,Victor Martineau
Fernan.t Derenoricourt,Felix
Baker, Allen Nelson, Dr Ter-
tulus Nicolas, EugWn'e Mtws,
Gesuer Auguste, Christian B.
Claude.


/ 1.WF' '


48 *- 4.^ l ^ ^^ ^^^ l^

'Tl U M


'I99ILET


3d,. ~
C.-


Visitez le Rayon dempe

et articles d'ameu len

de Paul E. AUXItAk


Voir ses jeux de S3aon en Osier
et en Bois recourb6s, ses chaises
4e Vienne avec et sans filets dor6s.
Ses Lits en ter conleur bois. Ses
armoires avec et saps portes a
glace.Ses Panneauti d6coratif genre
Gobelid, etc.1,


Grand choix de
Dam s dermiers
niers tons a prix


ilbanssures poor
tl6ers ca .
.-* 4 '


III


. 3'f
f $


Paul, Auxil
Visitez cette M uis, d'ab" .1 v,
;nt6rets votts I Co n --) -hi. A


.43.


* 3 *'. ~ I rr, ~ *'


Maison Ch. N, Gatj
Doune avis aaux clients dit RiuiMtNcra l qo'
da-e son hImhUn se endra aux prix suivants :
. lUm.lc ail..61 En gros ,
Rhum couraut t Gds 8,00
Uhum.courant 10,00
Rhum ( une 6t iie
Rhum* deux Lto *es)
Rhum ** (rois til ). 4v
Rhum ( quat ilzi
Rhum ** (cina olh- i.T.


I Ron.. &..to -


En


astr' -e%


wp- --


II. -


*!


CR Q


'~( 4,


r.


t'= r- -* r. -


-


I ~ ~ ~ ~ II . . i II


I "


~C`1;~H~QI~1~ SOII"LCrZ ~, ri_;


r p a -
* "\ r+. r'?- *>. *>
^A-A .' \1i- 1


.


anse- M,
?,i se Mti


ri'ff f l ;ro' 9


^


F-


*1


~rp~j


C




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs