PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04869
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-07-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04869

Full Text








a. ~.. .5
* 4 .5.
......6 2


g~MIb 3606


VENDREDI


7 DICEMBRE 1928


SI ARLA L'ONCI
deg *m P" "As (A )


XII


te du D'Prjce, Mars
leu, lele lcteur s'en
, A de riches digres-
rovoqu6e. naturelle-
ir les. excursions sa-
pie lauteurenltreprend
le, et comme incidem-
ans des domaines di-
etendus, en bordure
ujet principal qui est,
lions pas, le folk-lore


rendre justice Quver-
SM. Mars d'avoir, le
,attit6 et retenu notre
sur 'ce fonds de
s orates, de Iendel,
s, de chansaids, de de-
de codutmes, d'ob-
s, de c6r6moiies et de
> que t'on doit pou-
ntrerdans notre so-
me dans toute autre
bit donner, en parties,
rsm de son intellectua-
de sa spirituality. Ce
er pointde"en'a sd re-*
pas chapp6 au D' Price
-,- A en juger -ar les
uses pages c6ndertes
ou, -enclor -le pro-"
qui l'a suitout.pr6occu-
tk, nous dit-il, de de i-
valeur de ce fonds e
ns ((au double point
litt6raire. et ci'entifi-"


ne '- victim
Mas est aa

ns, ce re, ?ste
Haiti; si, cette existen-
ise et prouv6e, i fauit,
, admettre aue la.chose
pre A la societe haltien-
encore, bieti que
rconstance ne paraisse
nature A fortifner la ds -
tion fnadumentale du
si la society haltienne
s'assimiler (ce fonds de
ns, decroyances, etc. )
n A leir donner son
nte personnelle. a
rs lui-nim e nous ap-
en toute binne foi, sur
stions, stea 6Cnts
tion dint.I-disipoe..
t la co munmutk
eprobbib de tous'les
Sde' lque orgueilL
i prevtpntp t, il ne re-:
Spas ~potwat .u 4Ji
memts castitutift de
Pe, Sk esumple, pmu-
l de lales dAi o
de deo ft ,
Sradapaotit "
*iaPt e4N


dans tois les contest
animaux sont pris cot
ros et qu'on dibite dar
l'Afrkiue noire, du Sen
pays des zoulous, de 1
nie du Cap ou Souda
lien; que ces contest so
m" te tamille que ci
I'Afrique du Nord; qu-
viennent de la mdme
Gue les fables dFEsop
Mdliterrana&e orienta
y a uune ressemblaolct
pante dans i. strict
ch.ox dy. sijet des con
ctinhsetdes contest des
populaires des .pays
rope tellss q'ils sontp
jusqu'a nous par les'd
ses versions du bas a]
et du wallon... Et 'il
(.Ah! voyez-vous eqe qu
rieuse parents peuven
clamor notre Bouqui
impayable compere
ce.


M. Mars.semble ain
assez vaguement, incli
lhypothese de l'uni'
de nos a croyances foi
tales b sur lesquelles, a
sont greff6es ou super
d'autres croyances d
tion plas rkcente ), A
que nous ne soyons pi
A saisir sa pense. -
D'ou iI suit que, dan
Maine acormu dans
2 1na-%it 06H


memA equu Va selfB le bon-
ceptions houvelles, que la so-
ciet. qui Etoppe A son em-
prin ), selon le terme just
du 1) Mars, Pu fur et a measure
qu'le se civilise. Cest Mon-
sieur Mars lui meme q ui
donne place A cette opinion
dans son livre quand, a l'oc-
casi6n de la definition du folk-
lore, il cite cette pensee de
William J. Thorns: ~ Au course
du developpement de la vie
ciyilise, beaucoup des an-
cienlles manieres, coutumes,
observances et ceremonies des
tems pass ont ete reet4es
par Ites couches superieures'de
la socint' et sent graduelle-
ment revenues les supersti-
tions et les traditions des bas-
ses classes. ) I1 dit encore du
!i l s ntead Ia *cul-
ture) du people et ;ii ajbte :
ct im ve age, toutes
cesachoses eisteMt Aon cam-
mei survival .is ome
ded parties e e& d Ileat
iaise de la ~Oet& Les sur
VaaW s de la civilleation e8 f
qwejs du foik-lore 4-. t-

IU derhwa .
,a


,s impa


U-aw aff


via

Aro u. an
hni 1 ,. stix


plus curieusel de tfotre Eocie
"t. De IA proviennent la icr-
ieu, el la rpuginance ( e I'on
Oprouv 6 en parler en boni:
companies. )
L'Uvolution d'une s I'tat sauvage a la civilis:tion
ne se fail malhetlreuhsemiIl
pas en un tour de main ; c'est
une oeuvre de longue haleine
et de lente transtloi itation.Les
crises la retardcut : Ws vio-
lences tont perdre une partie
di, benefice .cquis et parlois
obligeit A recommen,'er I'et-
fort d'i.n aemi-si ele.Dans une
ioCiil6 qui, corume la p 6lre, a
eta si lonseinps, au surplus,
LIprpie do discordes politico-
*'),iale. aIs ciVIlisatiou inttl
Io0uelle, nwrale, malt icile,
*et reato ongOmpt A proce-
der,t aOaueer a la 'nure de
l ande, & com,4er t rboirie
segment par uait,'iaor,1i que
ta retrogradatiod piedait a'
decade, c'st'-h- re itnni
V- .Li


aliques anuil*t' Ht Ic mQ,,t
b e conveasiiait p I Ms u
idai Ile pay sroulaf ?
5's! Pa be oin de re.-
ItAr 4 orlgineo df tenps,
' tooft W si et "1, -Ai4.
mnied"td r dvisuatiun'o *'
cesduioi4Ostamment FB ,
meWiOii "a du civiJf:,

Psrbiest ir Dons r
surnesr sortir d notore
SIi'de elvillso


U!


413, RUE ROUX


ble qu'il faudrait s'cn attrister:
pourquoi y en a- 'il qui Ipa-
raisent seu rejouir et nsr-
guer.
( A suivre )
Das la lisle d'.s Souseriptions
peur ls Sinisltrs du Sud


vant a Gdes 167.30, soit (Cds
836,50 qu'il taut ajouter A G.
263.810,46.
Ces deux rectificolions por-
tent le montant des souscrip-
tions A Gdes 264.646,96
plus un novel
envoi du Comite
di nn Va de 41.15


Lne erreur de copie ,-_
I Soilt, au 4 D6cembre
1.- Par suite dune irreur 1928. G. 264,688,11
de cpie relevee dans une lis-_ .. ..._,_" ,,,,
te partielle de sonscripti ns, r r .
5OO gourdesmmanqucnl an to- P'Il1us de rieP
W1 de celte liste etcete erreur v
a.l.t repeleJ isqu4t la der- Ni de teints pales, dvec les
niare lisle poblide. produils de beantd de la Mai-
(I taut donc lire au total de (son PAUL E. AUXILA, c'est Ia
celte-cl ti. 243,810,46 au lieu qu'on trouve le s ameux Sa-
de G. 283.310,46. voou Crdmes et P1oudreas To-
2.- Par erreur .uss, n'out kaloni La Reine des Crd-
pas figure dans les listes pa- mes deLesquendieu, le Tin-
rues des aouscriptions s'Il6 I turo pour les cils, etc.





S- .U r IatM.-Fortu, No 833
I= wH rum dpbowat rammaf "o
I;;M a 4 al dere&ttJ pimdt ldem's nosta.
d Plee rovlMe ap o l e I. Oeto-


Paalsier m mOS adio e Ibi'st.d
b~i 4.*da 1M ofR e As l.Boat





..^Ma 4&9 yf^. efWag h-
u r toltt O M.


- -' ," .
.. -' i


5'~
c n .u


* I.

'-'-4


-,O


I -.


,:*,-^ 'i .- l~l ...i-,li .j
jC*' i .i. f m *6t


--------------- ---------- ---~.--r'llSle~ C'YlrJ


*lkMll


....-- ul- -- -


omw64m-


n


r


-ir


les t veto sarer qt


F~K~
1~


'` p~:


1w


.*-.?,- kW ,'.1" ,*''- :- -. ..-- -
'. ... " "",1-, .' "
us est-ll donnE do fire -
suit sur un tel sujet, sous la
plume de dX Mors;
LE Le uues aresoteurs BRANTFORD
9s'agit des croyances du folkf -,Te Is .m eIauongl II he
lore) se livrent une lutte sour- fe pa Canada
de ou Apre don't l'en jeu final .
est lemprise des Ames. Mais loleurs h hule., fabriqu6s par
c'est dans ce domain surtout KER &GOODWIN Machinery C, Ltd
que le conflict revet deg aspects K &GOODWIN Machinery C, L
oil les diTlrent' selon que le champ BRANTFOID. ONT.
mine he- de bataille se dressed dans la CANADA.
ns toute conscience des foutes ou dans
iegal au celle d a Colo- ne sais laquelle de ees deux lrKer. 4eeh ,t'h& .
n 6Mp- entitdsociales oceipelameil- In .. 4 ht Fl
t de leure situation i ce point e Street, South Ferry
eux de vue Otrbit si lovt consider Bu ILDING
ils pro- ie ceux d'en has s'accotmmo- Repren e n ii
source dent le plus simplemnu nt di Repr. sent On l. iE,
e de la monide on de la jux-tapositiQn par S. A. FOUG E,
le; qu'ie des croyances ou d& ia subor- Aux Cayes
e flra- dinamtion des plus rl etes aux
tur, e p!us anciennes et parvienneut La reputation de ces moteurs, connus dans tout le
tes afri- aist obtenir u quilibree pays, n'e plus aire.
classes une stability tout d faith envia- S'adre ser Four les commander A
de reu- bls. Lest classes- dieves,- tL R
atveali- contraire, patient un trs lourd Albert L. ow e,
,licieu- tribute ices 6tats de conscience P. 0. Pox. 169 Port-au-Prince.
demand primitifs quie sont dt e o Irp l 6 la i Maison A. FOUGERE, aux Cayes, S. A.
a'Wcrie: tuels suets d's tonnemcnt et
elle glo- d'humihation pour tons ceux
t se re- qui en portent le sligmate, c.r
et son ni la fortune, ni le talent qui,
Ti Mali- combines on isolts, peuivet Avez-vous beso de :
computer come autant de vez-vous ese:
si, mais thaits de distinction pour mar-
ner vers querta hi-rarchie social, tie iJlis soulierschevrau couleur ponr dimes, Souliers che-
versalite constituent des obstacles con- vra couleu," et chamois blanc p ,ur fillettes et entants.
rfdaaen- tre l'intrusion possible de tells leganles cha.ssures chevrau couleur pour homes,
ors, (se ou tells croyances putriles Chapeanx pour dames en erin garni ou uni,
erpos6es et surann6es, et come celles- ei tissu noir on .ouleur
'acquisi- ci rclanmelit certaines prati- en crinol uni on garni
A mains quesextoricures,ils'eisuitque de paille pour dames
as arrive les Ame~ qui eu sont aflectees Plonetlis sur vo:lIe,Ci pe de Chine, Georgette, toules nuances.
pAtissent d'une angoisse et Qeit lleblancheonoc, e,Bassupbrieurs desoie on defil,Chaus-
is de do- d'une d6tresse susceptible de ~* Chapeaux pour homes, Cravates el tous articles d6
totUs le devenir tragiques par i~tas, l. ,Ipour lesltrs deNo6l etdu ler janvier,rendez vous chez:

W' -` .4i"1. Josep Bourr ly.


T


loire ml,,'





... a eu I'oc':ision (iadmirer In
r'apidild aver l(|pi lic Irois Ofli-
ciers dil Ia ( e l'ln t, rii e se sont
rendus Li hr risit d'h(11101111nur
i ( course (d'ln l)I'it iiceI ie (quil
kcl taA P i It- (li ;',I't e, (liu ,',ld (ti1
(al\'vaire. (C's Irois olliciers sent
Ic Caipitaie iSv'ensoi et le..s lieu-
tenants tliuninn el lonneville.
Setiireusciiucni, cce no finl 'il'tile
tausse alerted. On ne 'fut quite,
les uns que pour la pur., et lcs
autres que, pour atnirer,- et
NOTrE (liu. 6tait d ce(I u IA,--
avec (iquelle rap)i(il Iles trois of-
ficiers plus haut cit4s se rela-
dircut l'Iappe)l du( d(evoir ...
... i vu ii qu(cll(iiues jours,
A la Plicc du( Ma'irclh St. Louiis,
une culisiilire i )r(C'ItI' ;iu delrs-
tabl)ljell ( dc hisard I( (II ronige t
noir tout Iarl'genil, 10 gotllrdes,
(Juill lui avail rt( coitflic i)otiir Irs
provisimi s. l.Ia ni:llt111 lre lls Cait
&lsolec, elle criailt son iembar-
ras et sa;i ni .s;\'ventir I At'a toils Ics
paiss:iits, t diiiis (lie Ic (ol(uin
t(Jilli ii'lit Chi ccl air'gciItl (li
I1'apparltelait patS i\ la pilluvre
fenliine, riHiil SOIlns c) elin hat-
tiint loujonirs ses tfl'des gras-
senses t'n criniiit : It' rouge oil
le noir ) ? pour altraper d'atilres
gogos et arrI'onli(r S gotsset.
... v Irra ;v' cplhiisi1t1r P l)licc
ieltre un terin e ial u coiimmerce
illicit de I'aigrcfin aux caries
du March St. Louis.
*
... verra, dimanche soir, A Va-
rites, Uni trWs beau fini, L'.lom-
me-Eclair jou6 par ( as)) du
Cin6 quest (Charles Ilutcliison,
I'inoubliabls,l'incompariable Ris-
quetout.

...a vu,avanit-hier a)pris-iiii(li,
au Pare Leconte, tu couirs des
evolutions de gyiniasliq(jut des
6coliers, le proflsseur perdre ntil
pen son sang froid et in6mc
menacerde coups till enllfant.
... n'a pas vu ,'a ('un boi en lollics niiiti.res, les premnie-
I es qualilts dlun prof esseur sont
le sang-froid, la patience et la
douccur cnvers ses Oe1ves.


Le delsastre

du Cibao
Les condolanmees
du President de la Rlpubliq, e
A 'occasion du cataclysme
qui trappa, au mo bre dernier, Ia Province domi.
nicaine du Cibao, le Prisident
de la Republique adressa an
President Vasquez la dip6che
suivante:
Son Excellence
President Vasquez.
Sanlo-Domir go.
J'apprends avec la plus vive
emotion la catastrophe qui vient
de rapper la region du Cibao;
et ie viens otlrir a Voire Excel-
lence r'expression de ma pro-.
fonde sympa thief et de cells da
PeupleHidien po'ir vou et I
Penule Dominioain.
.idebt d ir attl.

De son ic6t, M. Camille oA
Secrstah~ -d'EII .des ReIaltsoqs
Eitrlieares,.riepts lesco...
Manes Gouom am t her
lien ao Secr4taire at deiiat
I;sin deI Relations EzlEieuora;
s Saehbes, Minuisre Relatkio ns


~1


~! biQ?~ l~~h






MTUilAT[D


Sanchez rtponod
ant les remerc
rernementdema


j hato-Dominjo, 3 Dec. 1928.
Leon, Sec. de Relationes Ez-
teriors,.- Port-au-Prince.
Gobierno Dominicano aga-
d&e protundamente vuearu
esprewiones de condolencia en
oession de los d6sastres del
Cibio.
SANCHEZ.
Traduction :
Le Gouvernement Dominicain
est protond6ment touch des
condol6ances que vous avez ex-
prim6es, Il'occasion des d6sas-
Ires du Cibao.
Le bas~noiafrt
du Prix Gonoourt
PARIS [L Prix Goncourt a
At6 d&cern4 A M. Constantin We-
yer pour son ouvrage: K Un
Homme se penche sur son pas-
s6 e .Lauteur a s6journr 12 ans
Sdns I'Amdrique du Nord.

Le concert

du Radio

I Void le iroraninmme i sera exi'eii-
I ,, Ie soir, aIt Radio :
8.00)( p. in. Orchestra d(n 2' r-
gient U. S. Marine Corps. (J.
S Me arvey, 1st Sgt. U. S. M.
C., D)irecteur.
s. Just like a melody out of the
sky.
2. San. 3. Two lips.
4. Luckv in love.
5. The best things in life are
free.
6. Coppenhagen.
.830 p. in. Lecture par la Di-
rection (i.n6rale des Travaux
Publics.
8.40) p. in. RIecital de piano
par le I)r P'ricl s Verret.
1. Valse des Adieux,
Frt6dric Chopin
2. Les cloches dui Monastsre,
Le ,h)vre Wely.
8.50 p. in. Selections de vio-
lons et lfite avec accompagne-
menit de piano par Arthur, An-
toine. Fabre l)uroseau ct Pierre
Normil.
1. Duo de flites.
2. Port-au-Prince,
Tango d'Ein. Duroseau.
r 3. Elle est seule, Meringue.


Un boxer

egyptien
S & Port-au-Prince
Notus avolns retu, hier, au
MATIN, I'aimable visit de M.
Kid .lack, boxeur gypltien, di-
16(bnie de la ((Fd'tdration Egyp-
S tenne de Boxe M. Jack a en-
trepris une tourn6e en Am6ri-
Ioue pour sc mesurer aux chain-
S pionk de sonl poids. II pose 140
lives et vn sous peu jeter le d6-
i A (Guerrier.
D'apres ce quC nous a dit le
manager du boxCur, M. V. N.
Mansour. la rencontre entire le
cliampion cgyptien et le cham-
pion haitien aura lieu dans les
prenners jours du mois de jan-
vier prochain.
Voila done en perspective une
sensationnelle soirece d l)b)\xe
Varietls.
Nous souhaitons au loxeur
egyptien le plus agreable sejour
parmi nous.

firaie accident stur la ro.th de Thor
Deux morts
Avanthier,un peu a prs-midi,
l'autocar, a Lq Ciladele ), con-
duit par le chauffeur Barthle-
my, filait A vive allure sur le
route de Carretour A Port-au-
Prince. En lace e la Ferme-
Ecole de Thor, le v6hicule
heurta violemment une emplo-
ye de I'Etablissement, M. Andr6
Marseille qui, revenant depren-
son diner, retrournait A l'Ecole.
S Malgr6 lea soins qui lui lurent
prodigu6s, quinze minute plus
t; rd, le malheureux expirait. Le


camion lanc6 A une vitesae
follk, 6crasa aussi une pauvre
cpmpagnarde nomm6e AurAlise
qui mourut sur le coup. Le
chauffeur a 0t6 lui-mdme bless
at conduit A l'H6pital.
a, urez-vouw centre accident,
SGeneral Accident Fire &
&', < Assarance Corporation UL-
S-mited.- Vve. F. Bermingham,
ASu. t gMaral pour Haiti.


Le TO7moe Congr6s
deos Etate-Unis
WASHINGTON Le 70eme
Congres s'est rduni aujourd'hui
pour sa derni6re session qui ex-
pirera le 4 mars A midi. La rda-
nipn a t61 do pure forms pour
les deux Chambres qui so sont
ajourhfes apr6s quelq ues mmu
tes comme marque de sympa-
thie envers leurs membres re-
comment d6c6dds.
Demain, le dernier Message
annuel du Pr6sident Coolidge
sera lu au Congr6s. Les rungs
des d6mocrates se sont eclair
cis, car le parti a perdu environ
35 si6ges A la Chambre eti une
douzaine au Sdnat. A la Chaumin-
bre 375 membres ont r4pondu
a I'appel de leur nom. Au Senat
il ny avwit que 10 absents. Le
s6nateur Curtis et le s6nateur
Robinson qui se sont combattus
pour la vice-pr6sidence ont 0i6
les premiers A se f1liciler. M. Mc
Navy, president de a Commis-
sion s6natoriale de I'Agriculture,
est pr6t A d6poser dem- in un
project de lot sur les secteurs
agricoles qui pourrait 6tre ac-
cept6 par le president Coolidge.
Le S6nat disculera mercr'rdi
la paopooilion de loi Ewing-
Johnso eilalive A la construc-
tion d un barrage du Colorado
pour contr6ler les irrigations.
Quant 6 la Chambre, elle com-
mencera avant la fin de la se-
maine A discuter les crtdi s des
divers departements.
M. Fred Britten, reprtsentan'
de I'lllinois, president de la Corn
mission de la Marine A la Chain
bre des Representants, que sa
proposition visant la convoca
tion de comit6s 16gishtifs pour
discuter la discussion de la r6-
duction des armements naval
6tait int6ressante mais qu'il ne
pouvait donner une opinion de-
finitive A ce sujet, 6lant donn6
que le gouvernement am6ricain
n'a pas 0t6 consult.
Les chilffres du traffic illirite
de l'alcool aux Etats-Unis
WASHINGTON D'aprts le
rapport annual du DApartement
de la Justice, transmis aujour-
d'hui au Congr6s par I'Atlorney-
GUn6ral Sargen la lutle centre
Ila contrebande des spirilueux
entire le Canada el les E ats Unis,
contrebande qui, depuis un an,
constitute le probl6me le plus
6pineux auquel les autotit6s de
la prohibition aient A faire lace,
est loin de donner des r6sultats
d6finitits.
Madame Mabel Walker Wille-
brandt, attorney-adjoint, char-
g6e de application de la loi de
prohibition, dAclare que si les
autorites t6dArales combattent
avec succAs l'entr6e des spiri-
tueux par la voie des mers, elles
ne peuvent empecher que pros
de 2.000.000 de dollars d'alcool
passent chaque mois du Vanada
aux Etats-Unis. Elle cie A l'ap-
pui de ses dires les statistiques
p ubli6es par sle D6partement du
Commerce canadien d'apr6s les-
quelles le Canada a export en
1928 aux Etats-Unis 1.169.002
gallons de Whisky pour ne men
I onner que cet alcohol d'une va-
leur de 18 883.541 dollars. D'a-
Spres Mme Wallebrandt, ces chit-
Ires montrent qu'au coura des
trois deruiares annres, ce traflc
I illicit a augmentA de 75 o/o.


Le vote du Budget a
A lla Chabre 'rastalse
PARIS- La Chambre a vot6
les Budgets des Travaux publics
et des Colonies ea seance det
nuit. Elle a abord6 ensuite colui
de la marine marchande. La
commission des finances de la
chambre ayant entendu M. Ch6A
rona reahla un accord complete
avec le gouvernement notam-
ment en ce qui concern les d6-
gr6vements fscaux.
La renaasmaoe
de Verdun
PARIS La Roi des Beiges
assisted avoc M. Doamergue
aut e6r6monies de la Rnals-.
snee de V'-rdun.


pwm, m~dP-


Un grand disoousi
de W. Dtmnd
PARIS- M. Briand a r6pondu
eujourd'hui aux orateurs qui out
pris la parole l'occasion dl
Budget des Aflaires EtrangArs .
Le Ministre conastate la v6r-t i
dascutable do Ia diplomatic trap-
',ise efhtierement oriented vers
la paix. Chaque annie rentorce
1'espoir de limpossibilit6 d'ane
guerre.
M. Briand tllicite M. Strese-
mann qui a d6clar6 au Reichs-
tagque Locarao i este la politique
qua s'impose A I'Allemagne.D a l
leurs, la France se conform
scrupuleusement au ,'acte de
Locarno don't I'Allemagne a tirn,
le part, le plus grand W'elle es*
com ptait. En ce qui concern
les dettes de guerre, M. Briand
atfirme que pour arriver A une
solution possible Is bonne 4(i.
lont1 suffiI.Nous alteindrons cer
tainement notre but si I: France
et I'Allemagne, gi ands people,
qui poss6dent d'6minentes qua*
lihts, m6nent A bien les travau#
de la paix. Ce sera la meilleurA
garantie centre la guerre. *
Parlant du d6sarmement, Ile
Ministry affi, me qiu i F'r ,.
a ,ouj u'r."s loll Iti "1 4Inl .I I
esl vrsm n'il) Inijusl. de It I uer
d'imp6rialisme et de. niliaris-
me. Toutefois nous ne p,)ivons
pas sacrifier la s6curit6 de Ja
trance d'ailleurs pr6oe A signer
de nouveaux traits d'arbitrage,
notamment avee l'Italie.A ce sn-
jet. il deplore vivement les r6-
cens incidents et rend homma-
ge a 1'Italie. II termine par l'll -
ge du Pacte Kellogg en faisatt
remarquer que le people qui
violerait de propos ddlibr6 les
engagements pris soulverait la
reprobation universelle.

Los grande Inonda.
tioao en Belgique


BRUXELLES-Cinq mille hi-
bitan s de Moerzeke pi As dr Te
monde se sont enfuis hier apres
la rupture de la digue de r'Es
caut qui a inondA en queliues
minutes lea terraiem be .*Las .
pulation s'est ritugive sur des
points plus IlevAs of elle a pu
6tre sauvee par des bateaux.
Tout le betadi a 616 noye. Les
proprietls sont detrui es. La
Croix-Rouge a pris som de 15.
000 r6lugies des regions ioon-
d6es. Des soldats et des agents
de police circulent en bateaux
po u r emp6cher le pillage et
maintenir I'ordre.
L'exc6dent du Budget
do la France
PARIS-- M. Charon, ministry
des finances,a dAclarA A la com-
mission des finances que le Bud
get a un excedent de 37 mil-
lons.La surtaxe sur les essences
et benzols fournira 170 millions.


Deux rleormes soeiales
ea Grande


Brelaaie


LONDRES- La Chambre des
Communes A une tres faible ma
jorita a accept d'examiner +4n
project de loi pour h'aholitionde
1 peine capital et la substitu-
tion de la prison A perp6utA6.

La sant# do roi Georges
LONDRES-- Le public an-
xiaux a appris a ,jourd'hai par
la publication du bulletin des
midecins du roi Georges que le
roi souffrait d'un noup i#vp-.
loppement do infection d# poun
mon. Voici le bulletin 8M ppar
sir Stanley Hewett et .ki aw-
son le Penn: Le roi pa 4u ae
asses bonnie nit, ou ai A ra-
sons d'esp6rer que la esra'des-
cence de 'intectionqiq atsau
la dernifre augmantbai do
temperature se modx, -, {
Le bulletin publiA & 4. 15
dit: Quoique le roi ait 4 4a
journ6e tranquille, s tempiera-
tare s'est 6l4ve as p e
qu'A la 'm We la heir a8,
tmotrant quoa a or ds'acee
de I'infectl6n e encore acdiv .
L'Ce forces se mainlie,,eut.
. . .. .. .. ^ ,


JOUETS



CHEZ H


L'ETRAN :


Les Ministre, frangais
devait les Chambres
IARIS M. omacaie a cun-
I rA tonguement avec M. Parker
tifUbern A Ia Commission des
colonies de I Chambre. M. Ma.
ginot a declare que toutes lea
mesues sont prises pour r'dui-
re les utr ,itites dl" u avji'leut -
colon,..ux. It exposa un plan de
releveinent des ruines de la Gua
deluupe.E. c16 urant la discus-
sion du oudge ies Aftnatres
Etrangii es.M. Bi'.and a proion-
ce utn uug diacuurs cxpoeani
que la Rhenauie n'est pas un
dioit pour i'Allemague Les cotn-
versations poursuivies jusqu A
present, dit-il, permettenw des-
parer un accord sur Ise r6gle-
ment des dettes de rdparatians,
si une collabora ion s'Atab issait
entire la France et I'Allemagne,
un grand pas serait fait vers la
paix. Je terai, un effort tenace
d ns cetens.M. Poincar6 et moi
so aommes compl6tement d'accorcu
A ce wiujet.
M. Briand fit 1'o61ge de l'a-
Swe de la Soci6t6 de Nations
qui, deplis 10 ans, a 6cark6 des
oaflits dangereus. Au sujet du
d6sarmemeuntla France fera en-
teadre sa 'voi A la prochaine
conference ; ce ne sera pas la
late de la France si la confe
rence aboutni A un 6ch -c.
Lea jour.iaux couslatcntl que
ceda coiu's.lr6quemmen! e to
gueuneat ipplaudi, iIatrirte i .
voloute paafique de la Vrance,
volontA fervente, resolue, masa
plonment sage et elsirvoyaote,
a U e inred L* i tvr
UMA- Au coors da bnquet
oftert ce 'oir e' don honneur
pM. L a pedtaotl Au PA.
pra, M. Wh"ra Bok"u a pro-
nonce an dcoda dams leqtul
11 a prAeasal .labhliasemant
d'an risiMn de voles aerieumae
aour rAmA*qde du Nord
rAtdip de Said.


o the
do"Ik


~r74% :


Wcestc


COfAil FRAKNAB B6 CAD Lro I
6 Ddcembre


^oda G mii adu mort A Paris

Cost v*M d*ph A me
quile s (at. B i SpI
AdiA Port-au-PriAce s"on-
ca aus ombreas aris da Me
Gervais to ntvelle do sa mdrt.
Le dtant toolssait dona le
moods des vocals et dans la
socitt6 port-an-princienne d'une
tr6s belle conaideration. II tut
Secretaire de Ligation et Charge
Sd'Afaires a. I. d'tHati A La Ha-
vane.II proesA a Ir'Ecoes Na-
tionale de Drot do .Port-su-
Prince, A la chair de Droll.In-
ternational Public; publicists,
journalist, Me GervaIa laisse A
tons on bien sympathique sou
venir.
Cost avec regret que nous
avons appris la nouvelle de so
morto nous presentons a M
Villlts Gervat'. si vtuv., !,1
les alu'res pirewus Aprotivo., Ia
ce deudl, nos bieni sncer s on
doleance.
Coorreotionnelle
S1 se plaide actuellement un
grand proc6s par devant le Tri-
bunal correctionnel de Port-au-
Prince. C'est celui intent par
M. Victor Martineau au Direc-
teur de la Banque Nationale
d'Haiti, A M. 0. Brandt, ancient
directeur de la Banque du Ca-
nada et A MM. Destinville, Al
cide Martineau et Yacinthe An-
glade.
M. Victor Martineau a pour
inandataires Me' T'r. Paret er
AMalebrainch.; M- Morel repre
senate le Dir-ecteur de la Bnque
Nie. et M"' Georges L6ger et
Cassagnol, M. 0. Brandt. Mes-
sieurs D. et A. Martineau ont
confi6 la defense de leurs int6-
r6ts A Me Rigal.
Lundi dernier, A la premiere
audience au course de laquelle
I'affaire fut invoqu6e le tribunal
6tait pr6sid6e par le juge Leon
Lahens. M. Fabius Duviella,
substitute du Commissaire du
Gouvernement repr6sentait le
Parquet. Les parties ont expos
leurs moyens et la continuation
de l'affaire a Wt6 remise A dilai
de huitaine. 6


PII 9Iiu II0si O
ni e slts i sat


II agit doucement sur les
pores de tell favon a'il taat
muse que mattaye *'eat uae
-combisaison de savon pour .
fa 411Efl aiout tOole
de salef et aide la peaia
6tre tendreet douce,.


Savop de la peap \

po*luinit i moe mOLsse~ paks'
excelle..te,
II adouci, et enl6ve lea rn-
gositis et tonifie le cuir she"
velu. II aide doac a maintenir
l'6clat de la sant6.
Eo vente chez tous lea dro.
guistes. Pour 0,25 dct. set.le-
r~ent. II est extpdi# d6s r&
ception du prix-
F"XE ENT't, '4ffOIIVE

ATL %NTA, AQW(A U.&A.
Agentsdemand6-pour to's

Erives pour renasignements
-Moog"


Grand ma



Demain, 8 ddcembre'
ra, anu (ACin6-Consorth
J6r6mie, un grand a
boxe entire KidNorfolk,
et Norvil M6rard, hal
match aura lieu en 10 n
sera pr6ced6 d'un prtA
de 5 rounds de 3 mini


cun.
Lespnix d'entr6e sunt,
pour les premieres ra
5 banes, 3 gourdes pout
vante et 1 gourd".a
La' population .de JA
iecaeini avec en"thoua
bonne nouvelle du pr
ma tch de boxe qui si
en cette ville. -


Pa


CE SOIRw


Le Fils

du.
Entree: 1 g e; Bal<


V *';v )mN -.*-1.a "p iu-
e dOie .4 re.I
t:.tmiiger s 1teaIde de 're 10
tre A vendrodiAemamfl da ac-
to BriandKetog40'asac6taGire I n
Kellogg Sea entat psdaut la Is
ss- xce. -I ,
A_ ^ a l J. ^ ^ -^ .


M "ila
vwsuAM
in-:. A-0 10


.q7
.4 'V' ~ 0


Choisissez tout Westclox evec confiance


LES r6veils America et Sleep-Meter, et la moan
Pocket Ben sont de bons examples de la valeur
Westclox. *
Vous pouvez choisir tout Westdox avec confiam
puisqu'ils sont des chronomhtres dignes de leur tA|
et construits pour un long service satisfaisant.
11 y a une range de Westclox partout oa I'on vend d4
horloges desquelles tout le monde peut d6pendre. ^

WESTERN CLOCK COMPANY, LA SALLE, ILLINOIS, E. U. A..



Angle des Rues du Centre & Bomie-Foi -
"11" ~- -r ^ -


- ----- - -?--~U~~-------


- ---- I I ~---I I J


IPW
..:-7


-T


. {


Vient d'arrmvw
Excellent Siavon de toittb
h E wante chez: Q1t6,EBtwv Simon Vin.

II


I




,.I .-A -* '.

kj 4-.fi*'*- i hi*' :

1' -
:.d UNA. 6w


LJMI'4


.m'--


Secern


CLIENT pac sacO

PEUILLES de TOLES
| ,. '*/


C'ster, *'~

v ieal w e Qr C prot dA i nont6sta l .ea
one Isa
On r es rta I d -courde
SVidi .imMmtit M e I Ecoles
i m V uid, Ut ,I m .r -.de ar t. Chaaue
lena1 1 ,l Pm. i u esua aet,
r an A6 Reiawt 4fii
e u o ,wr- i oat de, toum I 'on
d ..



iruse ss.m .' ble, tl que nows devor au Pr -a




i, e, ..k wcooe r s i es
e .la m Oleet.que .n t JQI* dit, I'on
seio rzft iAl, Ar M M 4sj-

outee ule ter. :...
resse, ^4mb tv nr lc





r- . re, ^ ^W y' auLie Bilta i dao


nent d9.' iT 11 WK Z pt t P votent I'ini a-
nASOledil* -0" ts dTehftn. d6 Ecotes Pri-
ndreu tisdm aA travwud mavuela
Poirats "t Ca articles -s fotnt ,jamais -
unW OMni W'.6ia!t -ltpqufa laM 1Ui*tt-. M. ;arlesr
sgteww C W kO aeochereau a dicid6, Ae lur
ltes& dno dmw totu Wu force de loi.
,nie. In t C'ainai quIi. i un important
ie Ven useo
e iieuaxz r project A '1ltude qui pr6voit la
l i adra ad I te nos
a t eo e ress, -amrtains




lort. On leits ek I ese t t pi
nrI'ea hff : LathIst tj Af J . a t*e d es e-
lue 1 Ar I dan" U .N
me r Do"s tu oon. c r6 e a e
ent qa mtrn s b i ai dns o.
le dgere dole *- ex Ecole,
^ ^lort. Un eM t Gul4te.s! eA M
arle gt rsthl nk. r a"eol c.Datriel i q le des-



Wre I mr,t dnsu un" il maenA .t"tsd Ira
rogre. U ft MIKm&r b vaiii iiia i chne ceasti
eassit* 4w -oftop1t at revs k -Mritt 40 'l-ns



tw uagigW -Pb ani*edoc-

.,,A*qe rsh !,ns Ecole type da.s W myl tou, "h e.
p J r.n^ r L. : Auurut-el t *was* d'awt 'sen,




o zo~ns--n n P Ecule

i w.Ip u s
.h IeMama iod ew imt', v lidn-
Li~ffl^.^A H'Nfi~cM* OoIs"1*11
pgiB~isgS^ 'l~iB~r11WON*10 awt W4 piom


29Ruauqe


BRIIQJES


2


BIUQUES i


1/4 .


Or 0.88 le sac


* 0.56 la 'le


* 12.00


, 10.00


7/8 .


millicr


Le tout pour bien construire


Profitez de notre offre exceptionnelle





,- O -
P rofite e re .<**"YV *TV**T


rort-au-'rnnce


liu














L'USURE ,ER
LA o 90% ds chawinjpes 4e soie donm ent
us. d 1aptl pes .
TA hausmittee "Holeproof., -Toe," riche, glegante, et fabriquie
jour rsister spicialef t 1 ok Ia plupart des cbaussettes
St dbo le intention urvoit un ren-
MM-Mllt tcn le pMtr 1 ol t empct e Ia chausette
**Holproof Ex-Toe" doe tre alasi qu'il et common dan la
prodaucon courante.
utwkiKdhdi sp&ele expliq pouauoi la chaussete Holeproof done
,4kj hfoiis plus d'uMte.,) ,
;l mdimurs priferent "Holeproof Ex-Toe" pour Il longue durie
Sar i 4lut---et note que le prix n'est pa plus ileve que pour les
ordinaires. Demand Ie somn
6 *-Holeproof Ex-Toe"-

"MOHIA &4AURIK, Agents
T, .. T w
St erof Ex- Tee
119 ROMW.11, W .e Cs MIaw.Wi.s..U.S.LA.
-. & I k I..ftU k -.r..ss.dame is ias d wan de bmutsuk.


.- ', ..


Smu... per m o-
mu jans '* a ;
ow dmr -1 .


mass." a..A..a. w ... .MWAss..M*


- 1 -"


-AU
t('~A


'1~
V
h

Wi:.. 9~ r~
Iqw~


-a.


a.,


Les livres

nouveaux

LES SOUS-HOMEKES. -

Hermann Ungar. N. I. F. 12 frs
La vie banale, d'un banal in-
dividu moyen. Sur la trame gri-
se, de peti's 6venements, tout
pelits. Le pr., et4revB ove te- I
tante, dens la penombre d'une
chambre, une servante qui,dans
an rire, ppuie I'entant dans un
coin. et... Plus lard, Ihomme esi
log6 ehez one veuve.Des semai-
nes, timide, it ne la remerque
pour ainsi dire pas. Et puis, la
remarque. Et puis... oh I avee
des reculs, des angoisses, car
a, il soufirail A la penske de ce
corps nu qui n'lait pas Iermne,
de son affreuse cavile b6ante
comme de la chir ouverte, corn
me lea 16vres d'une blessu e d6-
chirde s.
U,,r autre lois, c'est sla rcrn-
contre avec un adolescent se iar
trImp tort. Et I'homme a aussi un
camarade, un inflrme, sans jain-
be, bient6t ampule d'un bras...
.qtiaime- d'un amour de dkira-
que, sa petile temnme... et la
,'osse amie de son camarade.
Enon, un visage 0quivoque ett
trouble: le garde-malade de 'in-
flrme, aoeien boucher qui cite
les Ecritures el explique conm-
oal, poor ben luer, il laul.t.l..
uatres I El d'autre- I Des elu-
dants, des employs. Un doc-
i ui ofir au banal h6ros du
JB k I ,oaiplet. a Le v6lement
totmbit sansa lire do plis el
Sadbrail esactement 6 son corps
-. .LMague VMee asu hanches
bien tairlles .
'aut cela dit simplemeht. tr s
saimplement, come des a hnoe%
d'une bealit6 grise.Le livre fer-
a6 ane impresion d'angoisse.
as gMrts do nese. Ohn a p.*ur
| sregarder goneM eM amis,


o ldare weV f eyes vTu Is
El
A u li e

difgS : tla m-ea
est ay mt 16 quo uipro-
at odeur r#pugoant o.
mszo qi orut habitlde dt
a wmn ftoM ot0 dr-
-ea. pe devamn cc laire
matd. LImheImtpitat divmer..
Imi maue, laWuIa e 6 h
et H deri us r m Wk
assliml ^W -ads ^VBB-BMU~


Saint-Nicola'

ai Kenskoff
Nous rnppclons que c'est
manche que sera c016bre
Kenskoft la f te de St. Nicoia
patron de la Iocalit6.
II y aura, It8heur diu uM.
tin, grand'meas avee c 0r6w
nie de Premitra Commumlowt
de Confirmation.
Coinme nous l'avons dit, Ie
P)re IInck. le (d1voud Curt de
lP'lioni-Ville a mis tout en (euvre
alin que la Saint-Nicolassoit c-i,
1h)ree, A Kenskoff, avec la plus
belle solennit&.


Monument
au Pere Brangoulo

Comme L,: MA'Nr le relatait
il y a queijues jours, esl mor
r&c'inwent en France oi il s'n6
tait reiiu(lu pour le retablissemen
tde sa santi d6faillante, le P6n
Bra igoulo, Directeur du Coll&
ge Notre-Dame du Perpktuel Se
course du Cap-Haitien.
Le mercredi 28 novemnbr
kcoul tine messe solennelle
Requi'em fut c1e6bre en la Ca
tlih drale (Il t :I) en L nil oirc (i
rcgrelte Missiomnuiire. C'tel 0
le Chalnoie (;i(hlIu, lt)lo\cl
l)ircctciur il'd Co (WdIitge. ui ollici
et S. (i. Mgr .lvni, (Vlue-co(t)a(
uttiur du Cap- l-hilin o(10111
Ila i)sotul.
Fouile d'ai is d (il'unt et
Clerg', l)ci 'otll) tic sCs klev
ie dc ses :tn ciens d'1vcs, a ss
ta stilet 'I c itteA Itr
(ctillc tulainl .si Ie rncnts N

le iiotnlveti c rii' IL 1 a (iCaill
(l'Ilc (Ill Ca )p.
A Itn prirrc ( un it des a
cicns t~ivcs dt dtevolI eccl
siasti(que, notre coii'rVce, ((
Annales Ca)poises, sugglre
dc deC Iaire erim'gr, pde r soi
criptionll, u)bl qe til mste h l
Per lrIlangoulo, It, ,1rluini
l4eiv.t (uwiwr uuc dcsl b4

taot d'abllgation.
Nous sou aioe nos iqu ee
belle id6e se r6alise ple)kinemel
car, par cs ltemps tie ddCmoir
salioii, auctiu ellCTorl pour ho1
rer et perpltuer dmins le c((
de la jetliesse le souvenir
services que luiiit uredus
Pritre catholique ie doit
ncglige. Aussi nous applaud
sons a l suggestion de n c
confrere capois.

Vceu trop exauc6
Nos lecletrs se rappellerI
sails doute, que nous lisi
(dlertni 1eiir e t, (lqul le' s
moios de tabac deans la r
du Nord avaient iibeaucotl) sps
fcrt de la s chercsse qtui y
vi.sail dlepuis pltsieurs nm
eL nouis ajoutiois (dul lea ct1(
vateurs avaient iegarde colA
une bOnediction les quel
grains de pluie qui survin
fe rmois dernier et se r61
rent ,ur les champs enou
bienfaisante.
Mais 1'exce6s en tout nui
pluie a trop durO, le I
temps est venu et voilil I
talions.de tabac mknacees;
autre danger. Les eultiva
souhaitent maintenaintq
ciel soit moins inclement.
N'est-cc pas un peu l'hi
des grenouilles demada
roi?


On deaomm
Ub sadMo-di ctylo
mvti r ou Joan
-*


* -.


'7 M -7; B
.Oil


~I)1~.


rdeo ltig S
lire:
U 6sA3


C.
so .


lue au, ual


I^ lMf L 7 1^j


I





u
i
m
h
!


Ul
3
1


re


t .-i


e. -


I


. aA*




Fp -. ^ -W .- -


Sanchez r Tpod.it enlt ran.



J U iJ


r66duque


I'Int


esttzi


Four roster en
sant# prentz c
a ir c l rA


Constipation
Enterite
Vertiges
Dyspepsie
Migraines


tisabi enemts CHATELAIN
Fournltcui d:s t6lpi. 'tu de 'a ,l
15 GRANi)S PRIX
2 hto, vt( d, '/knci(roae, P['ut$
e t a' ;, irn,tn lci


-JVRL


L.es eara'ts..,liqe,, du J &ol.
lalif, i. ll II douceur, t I.
I ev Jutileo.erit al conulpalion
% eorons e lectin o nm'aniqMe i
11,4t 1 p,'wonew is de I'ar-alrar) e
iralo0 rls)iitoloirique (eultrall I
PI U11ridiihla.nire. ,l Ic,|fS),,ui ,1
sit % 'rilable reprfl, d. la ,(i
liMr one orlte de Isicilr cot od
'oit .principe clinsliqte ou inrr
*'it Icovirriniement eche (doa gi c
isilio ce quli fail de JutoL It
Ole choi des femm.nes, de enftan
i'illardl et de i.1hiliiV.,.
Fy PttSAm4si.
Ancir r e de, vliaqir aMie r
.I ne hwulg' 94 .V1'dnjril dse Will


VollA l petit Ramoneur do I'ioeatis


- --- ....... ..


Le Pre-Ga-Tl an
( ANX(; i:':-- Pl,)PI,;ET-F GUITEAU. RUE OSWALD DURAND )

Grands Jardins et tout le confort des m

leurs caf6s Europeens.


Service de jour el de null


BARBANCOURT


froids cl


liqueurs


& i N..
r(onnle-
e'I d'un
billairei
Iliclent
*nclion.
fikclion.
ritsi l a
cOIIIpO.
l'Bnllf


IL^ ,....,;: ....... .. -
S Avis n isetbte aoeaS
Secret de rhomme Whe ug
trans6r 6 la Grond Re, e4a
face des Caves de Bordeamis.
r1ancha local d eC.aves dB w
ill'.. "
Le clients y trouver0e
c comoe toujours, la gran49
promptitude et les.lsoCs les
kaque plus.minutleux: Coupe et tra-
^ vail soignas.


Horne-Linie
Le vapeur Waldtraut D, de
retour des poirta. da Sod et
KiQpton eat attend lei vert
e 7 d6cembre, partant poor
'Europe via les ports du Nord,
prenaut trot et passagera.
REINBOLD et Co,


ds. des Un Ain6riosln a lvow
St &4 u 6oonomlOseu du
*/p,.'',., |-1 r d'm--noe
SW.Critchlow Si Whestop,
SIII. U. SA.a inventA et brevet6
un novel 6conomiseur de
vapeur d'essence, pour tous
moteurs d'automobiles et a
Essence, qui eat meilleur que
n'importe quel entire ceux
connus.Foi d couvre 75 miles
avec un gallon.
STroutes les marques rappor
1 tent des augmentations incro
e* I ablesaAl 6conomise I'essence
el- edcarbonise ls moteur. II
en otffre un chantitlon gratis
pour lintroduire. II desire au
si avoir des agents et repr6
sentants qui penvent gagier
Ide $ 375,00 A 8 1250,00 par
mois. Ecrivez-lui tout de sultea
Ecrire votre lettre en anglais
Adresse: W. Critchlow, St
Wheaton, ill U. S. A.


**-* 'On demand
i re A louer o piano.
ae i marque Faire ,les oflresau journal.


-- . .,

Dernier mot du Chic


LA PARISIENNE
Angle des Rues Republicaine et des Miracles


Port-au-Prince
----v a=:, _


li l(r(,


Grand assorliment d'Articles

d'Elgance.

P" Les Souliers MARSHALL

pour hommes

Oualili garantie, ECllt: s el asidea

LES RICHELIEU Ef AUTRES
MARQUES DE CHOII.

Chaussures pour Dames

d'une finesse incomparable


STria


Deauville
Boe, grade vauidtS de4Souliers
'mport6s powr la premkAre loka em lei


s


'N'ora Sene.--


Oceasioft

Au Patis Ba
(alt a--m
Tris beaux complex

hommes el enfahts en

ritable Palm beach a

prix derisoires.

Une visite s impose.

ALUMINUM LINE 1

PJROCBAIN DiPARTS DIRICTS POUR PORT-AU-PM
Le steamer Eda s, ayant laiuss6 New-Ortim 0e 1
cembre courant, sera A A Port-aunPrince Ie* 7 IMe7
Un steamer laissera New-Orlens te 11 Dcesmbr
Port-au-Prince et les ports oa Sod.
Coe 3 Dcembre 1928.
A. de MATThJS & Co
Asis"43I AUZ


Le I/S a Sea Victory , venant de Kington et des p
do Sd, ate a.e.du a Port-pu-Prince I S D6cembr.e
chain. 11. partira Ie meme Jour, prenant It fret pour les a
du Nord et I'Europe,
P3Le luaueux paquebot h'AAoUArYA v. partrnt de Port
Prince pour New-York, aux dates suiventes: 15 janvier (
ler Fevrier 1929, 16 P6vrier 1929, 4 Mats 190, 21 Mars
6 Avril 1929, prendra des passages de premiere classes.
Ce grand paquebot de 18,000 tones ded6placement,
une occasion exceptionnelle uxs palagers de Port-au-I
ce A New-York aux meilleures condition possiblep.Le v'
se fait danas 4 A 5 jours soulemhent.
Lea passagers qui vealent proilter de oce embot del
ofirant tout le comfort modernesont prs t s iatscrire a
vance,
Port-au-Prince, le 1" D6cembre 198.
J. DAALDER, Jr., Agent G6n6ral pour. Haiti,


M"e RENEf LAFONTAN


I Nouveautes Parisiennei
" Mie Ren6 LAFoNTANT a le plaisir d'aviser se clients m
a onyplitement renouvel6 son staket que son magaal
traMibr6. A la Rue du Magasin de 1Etat dans la halle am
Snement occup6e par M.Benoit Couba MM. Lavelanet a
et M. Laurent.
On y trouvera lea articles sulvants de. tout tralch
des prix defiant toute concurrence a


Crepe de Chine sup. uoni et
imprim6
Crepe Georgette
Crepe Satin
Satin charmeuse
Toile de sole sup. pour linge '
rie, toutes nuances.
: Echarpes de sole
.Tuniques perl6es
I CbAles sole unis et brodes
Bas soie ..,p.
Cravates soie sup.
Pupeline sup. pour chemises
, hbusbetltes soie pr bap6eme
Graudaaeminenut de doa-cba.s
Sfelie, e ie fit piIur *uleits "
*Nappa ild lnd.A ees couleur
C IviAtief de table asuortis
Voile brode bla4m ete uteer
Bruder:es couler et ulle pr.
li.igerie
C ausutem de lauxe pPer 48d
meset flletges.


Chapeaux de. pile pr
Chemises en cellular
Chemises ea popoeine
Parfims de Coty, Hou
Chramy, .
Un trs joll asfortimentH
tiles pour cadequx
Service do tables en'
line
Services A bolret'e cris
Le plus grand assortim
Dentelles fioes qe on p
trouver sur pace ,
Empicemeta s Dentellel
Moucboir power h am
pour dames
Toile de 1l poer fobes
Lim 6a f itq


u--


S ,.


A


mm4 i"


Nos complete Casimirs pour je
TVeez visit. r ..1s didvemrs ayiha. e t le oei'a
drill, Tuuor, Gabardie, Complets noir pe a Io&t, d
lSrge bl.asmmri. air e'.m av#s Dom a Ii
Acaure doe otret epiao A-.M6 6mawtem Ws 4


Vente efl~i


s', -1


-9.


"~T0.


a.'.


.. Al


I
a- ~ ~ OP
1~ ~
* is *~
'-A'
~' ~ui


AIF
'K- .1
'* -p -- -- _--1.. !1 ........


iUT ILA


Phlats


_____T


= *' N .


04
b. p
-V...
'0
I.
I,


S.o p
1orwplei


- I


&IISSE~t~"rr~C~I ~1 a -- - ~-


--- Ir


'I*


iV:.",. '-f


r


'


r---pC~--~~


, t.*.











GENTS POUR HATT


C ob o r A C0
Il hI ul
"tomm lh


Inc. New-York
PRISENTE


VIVA TONAL


Nos


901 & 630


U. t. *.~
V..,




1;
4


Le Phonograohe rep. oduction elect ique le plus pe, tectionn6, donmnat on rendemept ,
tait, et kpronvi de 98". f
Dans ce simplee Inst ument foot combines les accomi lissement de COLOMBIA VIVA Towts ,
i la reproduction de la Musique sur Disque a-ec le plus flu et dernier developpemtenL
a I'amplifutlion. Le diaphragme du COLUMBIA VIVA TONAL donne uu tun merveitleux; non
wment vo eotendez s la muslque, mais it semble que vous son tes pen6tre.


Avant dachketer aucune autre machb n
tc genre nou. vous inviton s &- poise
Snotre exposition dana notre magasio e,
11 de Mr. J. D. MAXWELL, Grind'Rue'
orw vous convaincre que nous vous offron
se machine absolument sup6rieure A toutes
Peiqui ont d61e paru en Haiti.
L'exposition des derniers modules regus
ftpermanenteet sans obligation pour vous,
int d'entendre ces instruments merveilleux.
L PRE.TZMANN-AGGERHOLM & GC


a I


- ----.... .... -..


Mert :b N ord-Amird-
clm,, aIm en outre. I*
bouquet du Tabac Turc
ut cwhoix, e n unmi
bny inimnebhe.





*


Ce Gofit "Complet"
que Nul Tabac ne
peut donner
A lui seul.
A UCUN tabac, quelle que soit sa'
qualit6-ne saurait donner ce
goft si satigfaisant, caract6ristique
de la Chesterfield.
Car la Chesterfield ist un mE-
lange unique de trois types de tabac
bien distinct: le Tabac de Vir-
ginie dont on connect ta douceur, le
bac Turc, fortempnt parfum6 et
0 Burley de Kentucky, fort #t ve.
lout6.
Qu'un fumeur essaie une seme
fois le faneux melange "h -
fitd" et Jama i acm- au=.r, "a
rette ie poumta-le satisfaifr


Chesterfi
I""i ..tpi
S- C10A TT-S.


eM&ble^. U. -LAWIN
'**Dw *.*.Pe
P.' f -
'" I .- ? *"* *- ..I ., *


----- -------


U.


Ii

V


- I


TUI -S ISIFE


Insurance Co


Une des plus fortes COMPAGNIES

,tANADIENNES& d'ASSURANCE


sur la VIE


EUG. Le BOSSES


&


Co.


Agents (lGeneraux


IL S'AGIT DE LIRE
El"'
AVEC ATTENTION


Nous voulons finir


avec ces articles,


le


plus t6t possible d6epchez-vous:


200 pieces de toile soie sup, 8 x 10
Crepe de Chine sup. 10.00


Soie lavable
Pone sole-sup.
Dlablement fort
Voile coul. sup. toutes nuances


3.00
10.00
1.25
2.00


Toile A drap. sup. 81 pouces larg. 3.50
Indienne sup6r. grande larg. 1.25


3,00
5.00
2.00
7.50
0.75
1.00
2.25
1.00


D6pechez-vous ne pcrdez pas
de temps.


lIAHA


Ilm rwna0s


I Toutes les Polices a


DE LA


comprennenf la Protection contre la

Foudre sans augmentation de taux


15gis.LeJBos se d Co

SAgents Gen raux


"' ,-.- "< ;,.


- DEPOT:


S., ~. V.
4' -. C
..
.5


_UE des CESARS.
,':.


S !if


.p..-,'-: ~


lIX


7.: *.-- "


.1.


k., I *. I


- S.:


A. Dowl


-U,



** '* *
jk,
I
. ** r
< .* "
1^'
A*; -ts-.


^ ^*^^^^T
!* . ''..* ,
i-" **/l--,-
tfc'... *- "
a. *"*^-


4


.4


~-P-T~--rC~F*


- -------------------


-- -- -r __ .~1~


---- -~-i----- -------- --- --- --- --- ---r; -------


ommr


''


1 I


,,


ZI


i '


ts


I / a .




4 -


SM nche r6pondit etLrm- r -


Un


* .-*


jrs ial


SAMEDI 8 DECEMBRE

Calegons courts Gds 2,00 Gds 1i00 Chemissettes


Chemises coul. ass't. 5,00
Chemises ( 7,00
,, bleues sup. 7,00


Mouchoirs ast. sup. 1
Chemises sup. blanches


ct cl asst


Plyjamas sup.


,25


13,25
12,50


3 00
4,50
4,50
0.75


10,00
10.


Ceintures cuirp'.h. 2,
* cuir sup.p. hom. 3,


Cravates


sole


tricot sp 3
sp 3,oo


3,50


* soie extra sup.. 5,00
--Chapeaux phom. 12,
Chapeaux la"e p" honm.12,oo9


o paille fine


4 4


12,00


2,o
1,


2,
2,00
3,50
8,00


10,oo


prix speciaux ne sont que pour Samedi8 Decembre.


Cliez


KAWAS lHermanos

1724, Rue du Magasin de l'ftat.


LES MEILILEURS PNEUS


)E TOUTES DIMENSIONS

En vente chez
NICOLAS CORDASCO


Rue des Miracles
Garage RlO0


. Colombian Steamship
Company Inc.
Le steamer eBaraeoa venant de New-York via les ports
du Nnrd est attend a Pof t-au-Prince le 8 Dcembre cou-
rant. II ropartira le mdme jour directement pour.16r6mie,en
route pour les ports de la Colombie fret et passagers.
Port.au.Prince, le 6 D6cembre 1928
GEBAIA & Co. AoGRTS


i
J


'I


PIANO & IU -
Unbon piano AIw. I
S'adresser a PARiAN


A vendre.
Frigidair'e.- Piano, Duplex
Roadster Studebaker Lquip6e
de peas neuts.
S'adressr au Dr YOHANNAN
SRaw 4 et P.


LA SIMPLE LOGIQUE VOUS DIT

Que vous ne pouvez pas con-
tinuer ind6finiment A tirer sur
votre compteA lb Banque sans
jamais rien y d6poser.
Le cas est pr6cis6meut sem.
blable de I'agriculteurqui veut
tirer chaque anone une r6colte
de la mdme terre sans jamais
y ajouter aucun engrais. Apr6s
quelques annues la terre s'6-
puise, la r6colte diminue et
votre travail ne vous rapport
qu'une fraction de ce qu'il de-
vrait taire.
Assurez-vous I'aisance que
la terre ne manqi e jamais de
donner en employant les en
grais chimiques chez


. E. N. BAILEY
Aux PRODUCTS DU PAYS
1313 Grand Rue.


Vedelt ((PanItal


M,


VOYAGE A JERIMIE
La'Vedette aPantalkon Guilbauds partira pour Jiragm
villes intermediaires, Samedi 8 D cembre a 10 heai
matin.
Les passagers soot invites A prendre lear carte, as
Rue des Miracles en lace du Bureau de la Compag
trique, dUs ce jour.
Port-au-Prince, le 6 Dicembre 1928.
Francols LETELLIER

Amburg Amerika Li
Le bateau g Kreta ), venant d'Europesera ici vers
en partance pour Santiago de Cuba, Kingston, Sto
etc., pregnant du frdt.
Port-au-Prince, le 6 D6cembre 1928.
:. i REINBOLIet Co


~ewe_ -r~. -- -k ,~uy~r -


hqllCheqe chose ici-bas a sa compensation mais oebqu6 peton"
I devrait avoi, une notice, pour compenser les accideUnt prIrsflm
Sou de lau.
Les police de a


1 General Aecident Fire & Lift
Assuran: CCrporoation Lt~
de Perth&Londr",
garArtiront %-ore perswnne contre Is&; aeidehb qu v1 I"
cheque ps vote automobile cointre collisaon, vraL Iti
veillaucc,. .n.'r iges caueds-A autrai danos is mper- "'.s 4
biens, rTcr mn)+OOa coutre I'inaeade et le d4 g
I er" .Veuve F. B E*-.L
Veuve F. BERMINGHiA


SOUS-A GENTS
Port-au-Prince:
j~rsole: BAN


NC85T


V. *.
....~ ~.
p. 'I.~


. : .......... . ..: .w..
.. .. .- , --,;
*,.**,*.r- *;:. ,1*
, "" l - -!


. .
ON -i_


Ces


r-< .,...
; *-- ,*
e' -


ft


8/


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs