PRIVATE ITEM
Digitization of this item is currently in progress.
Le Matin
ALL VOLUMES CITATION THUMBNAILS MAP IT! PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00081213/04867
 Material Information
Title: Le Matin
Physical Description: Book
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince Haiti
Publication Date: 12-05-1928
Frequency: daily
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( sobekcm )
Coordinates: -72.2803802891673 x 18.5142993036392
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Holding Location: Bibliothèque Haïtienne des Frères de l'Instruction Chrétienne
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000358166
notis - ABZ6468
System ID: UF00081213:04867

Full Text




^4PIECMEUB
$ WAm6riicaIeo I,
fLEaPHONE N" 242


- ---- L


ANNEE 6862
-s
t


PORT-AU-PRINE (hAITI )


SMN1CREDI 5 DiCEMiHIE 1928


I *t Ie.-.


a science et la Vie


tombent... En
e tte de femmes,
es Ietes d'hommes.
Ier pays est parve-
bien strange nou-
x mndecins de Mos-
nto, pardit-il, r6ussi
er la v i e pendant
res a...uue tMte cou-
lui va, certainernent,
discussions sur le
Wbleme de la survive
kcollation.
listes de l'6poque
aire franchise ont
.a ce mmants=
qui, malhereuse-
'furent appuy6s d'au-
le scientifique, et
beaucoup plus de la
ue de l'histoire.Telle,
de dc la tte de Char-
y qii, saisie, apris
on, pir un aide du
iu et rapp6e de plu-
ioufflets. s'em ourpra
jure come I'et lait
e vivante.
n'approche, dans ce
macanre, l'impression
qu'on prouveA lire
Snouvelle de Vil-
sle-Adam, le Secret
aud,( dans laquelle le
ivain mit en sc6ne
soinages rels: le
Selpeau etin doe-
teur Conty de L.
se celobre,,condam-
pour emapoisonne-
lexecute.
ii ntce West l qu'uane
imagiliation. On a ci-
Iprieneces reelles, ou
tcl!es; Un m6decin,
p( des in6decins, et pas
tesa ipportent que
n quart it' e dpres
Nation d'ti ecndf(pin',
. en'ir* !' bie.At-
de soineir_' c6-
irurgien parisien,dont
fort itiajheuisc ment
,fult eno6re ,la affir-
i soitint qu'ayant tou-
Sscalpl la poitrine
|me d6capite depuis


une here, il vit, non sans
quelque etonnement, le cada-
vre executer par trois fois un
movement de defense en ra-
menant la main droite vers la
poitrine.
Ce sont lI des affirmations
bien surprenantes et qui se-
ront matieres A longues medi-
tations A tous ceux qui ont le
temps d'y penser. Mais peut-
4tre y a-t-il des medecins qui
ne le cedent pas en imagina-
tion a des ecrivains commc
Edgar Poe on Villiers de l'Isle-
Adam?
e ifm ireIoe0e.ain, que les plus eminents physio-
logistes se refusent, jusqu'A
present, A admettre les possi-
bilites de la survive chez les
d6capites. Un mbdecin, le doc-
teur Glery, professeur A la a
Facult6 deMontpellier, e n t re
les mains de qui passerent,
pendant des annees, tous les
supplicies qui n'avaient pas
pris de dispositions contrai-
res, a ecrit et soutenu devant
ses confreres de la Faculte, en
une conference qui fit sensa-
tion, qu'cril peut avoir, chez
les decapites,des movements
physiologiques, des contrac-
tions, des apparences s'appro-
chant si pr s de ia vie qu'on
peut s'y meprendre, mais il
me saurait exister de survive
r6elle chez un individu don't
re c eur -ne '.al plu6s el qui a
perdu la tete.)
Doat le cceur ne bat plus et
qui a perdu )a tete.
Come le bon professeur'i
raison I... Quelle profonde opi-
nion et quelle profonde pen-
s6e, il a exprimees 16 1... Eh
bien, au figure comme au
propre, lorque le cceur a cessE
de battre, lorsqu'on a perdu la
tWte, I'Ame ne comprend plus,
I'Alne ne sent plus.
Mais oui,'mais oui, il n'y a
pas d'Ame, il n"y a pas de souf-
france sans pensee; et Pascal
I'a dit: On ne peut pas pen-
ser sans tete.))
Belle et bonne verite I


QUELLE STiTATION

Elle est en reality des plus
critiques; nous traversons, en
ce moment, une crise terrible.
Les peres de famille se plai-
gnent, le Commerce peut a
peine joindre les deux bouts:
que faut-il faire?Lafin del'An-
n6e arrive A pas de lievre et il
faut se debrouiller,il faut fair
face A ses besoins, A ses enga-
gements.
II n'y a qu'une seule res-
source;uneseule et point deux,
pour celui qui, malgre ses mo-
destes moyens, pourra facile-
ment se d6gager.
El c'est d'aller chez Kawas
Hermanos oi l'on peut tout
trouver a des prix derisoires;
carla Maison veut finir entie-
retment avec son stock avant
la fin de l'ann6e.


Plus de rides
Ni de leints pa!es, svec les
produits de b Pil de la l::-
son PAUL E. 'UXIIA, c'es l16
qu'on trouve les lnl. i.x .;;-
vons Ci drnes el I'o-ilres a T -
kalon La Heine des 06d-
nies de Lesquendien. le Tain
turo pour les cils, etc.


Les


de I'Aa

St. Fr
laire
soula1
souffr
mkm
anniv
leur A
Le i
dema
veaux
th6dr
ces d
houre
lerne
6 heu
la sc
Colle
nonc<
et sui
les Pr
talq a
. nren


tir ofterte par Lappel do Saint -P6re n lavur meu
!lt.P6re *t ari do a Cath6drale des Cayes 's- medsoir
dreawe A tout le pays; et si N.N. lieu A
&S.S. le Eveques nous ont pro- min d
mis lqur aide bieuveillante. il drama
|es, le 25 Nov. 1928. leur it lout de meme le temups diver.,
Ci,,, ... de se i'lourner, )eurs Grp- d Co
rCtliment Magloire,, de s aotrne he, tee Co-
Peur 4a MATIN. dears Out sates u hro ta? de diC
tra MTIN., ce moment; Gonatves et Port de dii
r le Direceur, de-Paix vont i1re 6 leur Innp Saint
.M!r le de miel, ella loterie isque. d grain
biet !ozlu donner p erw inspervae au mieun d-
0t. vdfre journal A cesg rands 6nements. Elk
r article uP 1Iote t t c n ir. cemb
.r d. la 'the1dral doe r loterie a ,,l re ,liro* P o Ir
SO en remrci 131 mars 1929. El v, oic comment La
*l nous qomptofn pmrqcdr. Un d
1e)1pow Ara I PIf.TavilledeP6rbtau-Printe grand
nous attendrons, comme nous actes
laih r"i. r t. !ec- Is demand Monseigneur I'Ar- Voi
Bes euro .iDircs chevique. que Monsieur le Cha- une t
go de, ma ilatre none Richard sit arheve sa 6 tous
qu6te pooruleaotel ajeur de la here
LESPICItON mtroptle C .el noas meera plus c
S Arch. i aiu 16 dcembre. A ce mo-
Arch...tiqus 18 -sA
rido nous donmner un boa coU A v
u i idSal ude main. L ola
ma .p"eoar Pou arr Wiles 3nwa doire
ttI 'i ,lWm sonrA
edeaCai marcher 1Zb pId rd m. A
.Divsl impression desuN 1et I S:
Iquand t h.fe lWIU kol,
Comle dos Ftes do Cayes oen-' 3
"d rmin*s dws di areate viMl.
I Dai 'aujourdlhoi nous pou-
es b1.ts- voo a indictioe auivt":1 lour
pA B~let eat Ltendre le rt- comports Phs"G h. dir
cIstmfat dl d m acuna ,libro pSre Jdry'
n omubre d bigdat ni t ebz
Side ?Lemare d4 s loterieM sner so-1


noces


de diamant
mseaiia des Damos
de St. FranPis de Sales
Association des Dames de
ranvois de Sales ), si popu-
A PorI-au-Prince, oil elle
ge tant de misre et de
.ances, seprepare A com-
orer grandiosement le 60"
ersaire de la foundation de
Association.
undi 17 d6cembre, au len-
in du sacre des deux nou-
i Evdques, il y aura deux
monies religieuses A la Ca-
ale A I'occasion de ces no-
e diamant : le maln, ai 7
es 1/2, il y aura messe so
lle avec chan's; Ic soir, A
res, concert spiritual par
hola du Petit-S minaire
ge. Le sermon sera pro-
- par S. G. Mgr Le Gouaze
vi de salut solennel. Tous
r6lats presents A la Capi-
assisteronit A cette double
nonie.
elques jours apr6s, lesa-
22 dcembre, une grande
e sera donn6e; elle aura
i la maison Martelly, Che-
les Dalles, elle compren-
ouper, concert, attractions
ses, etc., etc. *
ninme on le voit les noces
amant de I'Association de.
Francois de Sales seront
liosement c6lbrkes.
Ie grande Ile ithiArale
e aura lieu le samedi 22 de-
re courant A 8 hs. du soir,
isiana. Ce sera une brillante
' thdftrale oi les acteurs
a Renaissance reprendront
lel sous Blanchelande, le
I drame historique en 4
de Liautaud Ethdart.
ilA donc pour d~cembre
rWs belle f te qui permettra
s de passer, A Parsiana, les
's les plus agriables et les
,harmanles.

6* tr- Imnpqrtant
endre one machine de
ea bon 6tat, avec acces-
Pris mpd6re.
cluellement en activity.
dIresser i la Fabrique de
LA TORISIALINE.
38, Rue Traversiere 338.


do toule lea g&98&es

Vw !oa ^ &.. s. .
Mgr. Cglilo, 0"rg6
ar du SMt-Sie a Port-
Prince.


LA

National Fire Insurance C0
Do Hartford, Conn.,
A Ilionpeur d'informer le public que Mr.Gi:o(;i.:s eit I .s
1INASdE est nomnmi Agent General de la Comniagnie en Ilili
a parirDdu ler D cembre 1928.
Monsieur Max [t. Stempel, Agent Sp6cial de la Compnaguii
saisit tetle occasion pour remercier Ious les client ft ses ieprc
sentants en Province du concours qu'ils lui ont prI 6pentdani'
sa comrle gestioni des allaires de la Compagnie en liaili et I'
aime A esperer que ce concours sera eg.dlement done ,a son
nouveau reprbsentant Monsieur teorges de Lespinasse.
Monsieur Stempel se tiendra aux burvaux de Monsieur dit,
Lespipasse A partir de celtte date.
Port-au-Prince, le 30 Novembre 1928.
M \X II. STEMI'EI, --gent Special
National I ire Insurance Companyr

VIOUR article tran'iis nouveau d'uai succils a sure,
in(o 'nu d(ans ce ',ys', on dena i le (dalis chaque
localilt un btu gei t hommiiie ( u femnic,for!c conitnis-
sion.
Ecrite : RO'., I.ON, 79 Ii e liignaml ouls, Paris
( Fiane ).


Maison Lope lRivcra
La Fabrique Mosalques de Lope Rivera & Co
A le p)iisir de porter la conilaissance de sts nom.-
brtux el bienveillants clients lant (de la Capitalri' e I eil
la province qu'elle s'est d'cidee, en vue tie I's en.oIi-
rnger, A accorder un cscomp'e de 10, 15 et 20 ",, sur
diX desseins diffTrents de carreaux
-'Elle esp>re rtcevoir la visile de beiau oup ('e g',1s
qui vouniroln profiter de cetle aub:line.
Port-au P'rinc(, le 30 Novcmbre 1928.
e --~- "--[- --I iII- ---


us- Chambres air
DE

C. Kenyon Company,Inc.
En vente chess LOPE RIVERA
Accourez en toute h ite chtz Lope Cliv.-:nt Mess e irs
les possesseursd'autos ncheter une pai -e de Pniies el
Chambres A air du stock que cette M.iiso'i vient de ir'ct -
voir et qu'clle veut vendre A unl prixexception1Iellcnit.'l
bou march.
Repondez vile b eel appei el vois n v pe:lr'o ri, i :
car v'us aunrle s cconomlliser de I'arg'atl tilt' V) is st'I' .z
tout heureux d'aftlclertr A i re ch is ) po r l i i i i1' ntii)
Alle-y en foule el vois scr'z sDti.;Iiils
Port-au-Prince, le 30 N.'vembre 1928.


Melle Claire V I E U X
TURGEAU
Tout est A voir A son coqint magasin: rpe)csde Chine
et Georgette unis el imprimins; loiles de soie el similis
dt routes nuances ; denteles. bibelols, tantaisics, son-
liers. b acelets, strass, fleurs, Itayon special potirenlants.
C'est le magasin dn chic et di bon g 161.
Mademoiselle VIEUX se tient ia la disjoiil on des
clieitlcs pour les commandes 'Ic troussea ix, layeltes et
iul,t s d'ctitlaiits.
----------

Moteurs BRANTFORD
',The rantford Oil Egine-
,i ySS-- Wado in Canada


Molers a huile, fabriqu6s par
KER &GOODWIN Machinery C", Ltd
BRANTFORD. ONT.
CANADA. I
Ageuts A New-York;
ParKer. P'ebles & 1o.
Inc. 44 0 hihhall
Stn et, South Ferry
Bun.mi,

Reprisentis en Haiti i
par S. A. FOUGIRE,
Aux ( ay, s


reputation de ces moteurs, connt.s dans tout le
pays, n'est plus a laire.
S'adressr pour les commander a

Albert L. Rowe,
P. 0. Box. 169 Port-sa-Prince.
Ot 6 la Malson A. FOUGIRE. aox Cayes, S. A.


S -- ------- .


ilue (Elie


... VII, s:init'ili ri. 11 till I I -

it | i i ( r | nc I l it

1iV Ii, II I I II' 1 'I
lIt'il tl | l ) | l s II I I ,',t/I I ".,' I I
in l(hi iC /n1 1 n . ". i In

'o I l 1 l il ."l (, l:t i \ i ',
ie dt'u'l 1 6 el iit\ cit v Vt'.I ,I I ,

oilt (i't' t l Ille n'I, A I
111:111 I It ll (1- 1\ i l ;) I l I It ,
pIcli tlc 'I r It I ,c 1 i ,ill :i ;i



( l ult c il l r, I /
hr inl t', I tn'l tin 'on i;':;n\ i(,i cs











.(): 'I H I NNI I 'IIt' 1 .t ,II II .
'ol in(lt'-iit '.t Iiri \: ,I t I ;il i!
( t11 / i Iit' i li t' l '|!i ill : i l i l' Is ll

) I':)11 t in i t' in n l:l I\ i' I
nII 'i ltI n' il ), jl .t. i' .. . 1it' I ti










Ir ll IItI
.I 1 \ I. l:ill i i ,
it' I c II i l 'll t r ()It l .i I i I l 1 i i I
I I i \ i 'l i. ,,




v'I" I i i' ,li I l i II .'N i '
I'llI I hl,. i 'lTI I II' c It l l '
ii' tlil lls1, ; ol' o \', lII ,1 'nIL l .
I) rts i ii (s! I ', t 'r i !, l i i'l
)Il' it i I IIr .I I.li








I il (c I l l 1 i I i I(t l h t'i' 1 l l i :i
l'il (l1|i (l I', sl l r ) -',i ,ii l .i \'m I .i('i l .







cc(I I 'ill) 'li lt's ( I" ) |I(' Dll I I I IIllll -
\ c i
... 'o il |ll'il s'r\r nl' r ='i ,l h'| -






lil' ll IiT il l'ltnc I ) ... w ,ill s (, ,I
,, 'liIl I I c "I v'\; 111 \ 1'r i 1iil1' li 1: -
)lic l it I. l \ l (. l:ld l i li,, l t) .
lo ius ", I e ll i\'c l s ( .'ill.'.s, it s
l l' l()irs" ic [c>!' illl, noi t l-ltn rI) i-
l ls"r, o nll ('l' l!M', ( 11 *, ; ivcll, c, t







I II't I 6 1ine li' lI I ltC. pl
()(l r It'i ll im'Iv i l ci n I ll l ilX l


I)l (i 'lit ne

..rl" r s d es |li l l' I( s.I I1 I I li .
\l ; g i s li ) t i ll l i ( Ii I c i; (c! ,II l . c
sill' li r (1 It l l \ 6 't.1 1 l "I I ,,i ( 1 I 1 t
I' d l ele.le at p n

'. VII, I c so ( l l (i l I ) ;l le
Ili (t i d el' ill ,'; is (e s (o;:i )l(, l .
It r pll iill esic A (;'est li .; ic d
SI' soil s tc l rd I ,, ls i i' .
(p'csl iiln souvenir (I, lli l '.it n-
ne'(c |lUi ; I' valinligc ;iss,/ aie it (
1'cllre uIilc cl ;I g lrtill)lt il I tlne'



.'.1, |)ItS di s (;i(ll';iils eil li lr-
loh g s |lill)li(|ll's, 1:llr I~iil c t'h lie(-
l 'llilit 111 ; ll i i' ii"c(i:itrslabltl ,
celui (lc pmirll i'fre ;int |);as, ls
de voirl'heure moinme la n nil.
... ) v' il f Irs 'hl;ill 'it'l deli" Slrs
'autesdc Ihi /ic.n/ i'oiil trialn is
soil Itr )ri\ Id hi I .ursr, ils cmn-
poI licnt Ir billel qu'on leulr tend.
i Nous r(l', ul" ol s I el hi. ;i|)l'('s n,
(liss nt-ils. Mhies ;i lhi tin. les 'ollr-
sts li' la Litn/n i' rv tiiidonlplus
.")() li itines.


L'Australie inconnue -


O() vicni dIe )iil)li'r en librai-
rie un livre sutir Austlralie in-
tconliLue, de sir l lut)brl \Vil-
i, qiui, le 1921 i. 1925, avait
li'-if, Ulne expedition dlalis I'ex-
trenme nord du couitinelit aus-
tralien.
L'auteur raconte qu'il a vecu
tin certain temps daiinu ile Mi-
lingimbi,qui faith parole do grou-
pe des iles des Crocodiles.
Unc curieuse carctlrislique
physiologique, dit-il, z eaucou dhare-
marquee chez beaucoup d'ha2


-


U


MU TILATDE 1

SA4ari qui reasone ses illusimI'%
smr Ies hommnes public %pr,' alm ir
Iraosrsi- In politiqne, esil 1ni anm:qe
Onw11 III i. Emile ti11

at


1


L I .-i


O


.......... -


-- -T-=------~-


. .. n I i i n i


- --- I


MMMMONOMMEMEMEMEMMIP


I- -- r*. 4r~-- -~ Lllrlr~-


w LT - - -m- --




S "-.~ .. Lb MATIN,- -5r1 S


bitants (Id ces iles, qui vivent
elnti'i'lelt i ius : Iholmiles et
feninlies exhil)ent deux ou trois
petits os des verti-bres inlf6rieu-
res sous Ila forile d'iine petite
queue. lls appartiennent a i ne
tribu australienne peu connue
et outi ni'a ure change depuis
l''i e dc lieri'.
L.s a iiilroi )plogues Consildh-
reilt (Iti c ,s ho lieini s so lt ccux
(|ui rai]|)|) I'li loin u. pirinilif'. I)ins ces iles,
It ';nothliiiiiil -; i c i(- 't lncore p)' i--
Itili ,a'i .V'C ccltaniics r-6 les
tl rcslt h* lil.s lfort nri-lliscs :
sculs les jeilnes gens peuvent
inuinig le s peilesibti bs Is; la chair
des jniunes files csl riservre aux
vicillards: les fenllmes lie doi-
v ienit Ims lilantiLg (I p tlils ggar-
,'(ilns. mit:is lout I' inoii(ide a Ie
drolil de iin:ll ger Ics a (I ti i Ic s
hoiiiiiies it 0 '*lllil ,s.
Sir Il i It \ '(1 ili, ins,, (1 ui 'ful
ci l i ,il i 1 1, I ldI'c i 'lil ti g l t S lt-
c l i'lt l .i 'est l lIll ig ,' c1n



Slil x'isileuti


v u. I i i, Ii'' t Ln I h ,'i I III


,. 1. }, ,, 1 1. 1 I t*! iin -,-
d C Ifllc'1 jLIC



Itr' p it ill tcil iltiu d C tilb ,
I'lr, vlii ,' It l if la- is NI. lFores-
litr.
Ixl r.,, ;'ini l cli li i I'a
i.4i \ I111 1 i r i lc iniic l -'i (i llJ);
iLi I| i : i l It I !i t : \ i 'c lb li -
II' i i lte" l I ic.
I' l rII l i Id, u l I c.
t I 'I i t. l i t. ( i i I' I ll I.l l -
q llc I ;i '- .l| ;! (it i '.\ A -
Ii I tIi l i t i \ i n lin* .1ir Ir
( 1 ill\ I ;,'i I! ,I> 1 ,11 '; ii i 1 1 s ,






1. \
Si il Nicol t as
p I '. el sk l


1t '. 'i
I'.
it 't 4t
tIi



ll n <
) 'i *
( 14 > 1 4
ri Ill IIn



'I t, ,
' I i l4'


S' *\II' 44


4ii, lvi ( u il!ir '. ts l li
S \ i > l;i ( c ,, i

0 S 1 C ,, I I t . .. ;ii
ti l i L' d11' "i lii l'| ' li t'

, 1 i 4 I,." 'i Ii 'l1t;ii ii 1'
. .% ;, .,il "l ',i c d c

i. rv i!,1',io V ille,


Ik i i'' I'IIIt.
1 llt A t


Pour A'auto
de I'Arohev6que
doe Port-a-i-Prince
I.'.\i l III; is l r htion Coli iiiunIale
dt Ic rl ,i u-1 'rinct. liiin U1n Ar-1
r"t1 lie (lt ill crxti l iii linair'e
(qi1 i'lle \ i,'iil 'r so, winiic el' rta l';ilp-
lproilitili in .S < *rtl" ire d' lEIil

tlin l il (iuotic-)ll'art dI la (Coln-
liunii t la s.-)iiscrilptiol pullli-
(q l U' iv r I ;' I'cllti d'toll'rir ui ei
aluioliieol.ile i Il'Archeviltvcue (Ie
1orl-aiu-i'riice' a I'oc'caison die
ses 2.>) ;iiS d'il i mostolil archip'1 is-

...Et pour cell deo Cator
l);ils Ic Init"ille .\rrete title vI-
Iliiur ') (00) 1ol'(Irdes a 6te auissi
pr\'vt' C'Oil lniict' (IiOte-piart de ain
Collilniitinin i li soUlsc ilption putl
bliqi r \tv l dans le Ilul frir llii'e iul')il is notic alhlte'
S 'l\ i(;ihtor, chaila ii i dlu ilolln-
.de piur Ile sut en lnguleur.

On demanded
Un sltno-d(actylo tranqais
anglais
S'l; Irescr in Journal.
Avis .important


DERNIERES Nouvelles

de LETRANGER


COIPAGilE FRA'INAISE DES CABLES TihLEGRAPIIIQUES
3 Decembre


La s.1ilii dhul roi (h'(o'4'es
LO()NDRELS Au Palais de
Bucking'iam a 10 h',ur,,s du soir
on a annonc6 que la l6gere amn6
lioration constat6e dans 1'ktat
du roi dans le bulletin da soT
s'est mainlenue. Sir Stanley He-
wett est le seul medecin qui soit
rest6 au palais etl i est probable
qu'aucun bulletin medical ne se-
ra donna minuit.
)'aprs le Dl)aily Mail,. il au-
rait 616 decide de nommer une
(,lonulission qui agirait aL nori
du roi conime cela a t' le I cas
lorsq(e Sa Majestl, % la suite
iiine maladies, availt i s':nbsen
let d'Angle'erre en mars 1925.
La 4i1 nation de celle commis-
sion lailt envisage dej)tiis plu-
sieUrs jours devan, la gravil de
la nialadlie du roi. Elle compre-
nai le Ichancelier de I Echiiquier,
le l-r ininiistre, l'Arich- 'v(jiule de
Cartel bury et le (duI I'YoF k.
Le tremblement
de terre au Chili
l,' s (l i);ils 4I I|rs i' ilim s
SANTIA 1)1; tCHlll -- La
lisle dts victims du tremhle-
mient de terre det sam.edi der-
nier q(ui a sen l Ii d(I-vasla' ion
dans hll gion de Failcn et de
Conisliliition nle cesse (d'agiinen
ler. A. I:i til d !:i jolrn t'i', on
avail I't r l 2 19 t.) s, '2.7 gi iH) -
ve l l !i )',ss )lis ,1 o 21>0 1 lh -
g('nl't liltIl bless s e 2' 00l0 p er-
.so litr .Sills ;l) i. l'ilc4 el Cons-
lill 10 n i r c)l l t III l ll 0 atU
d I:i e lus coinui l61e d solatilion.
t(.x villss ne so' (1ti'l iin mon
cL' til t'i uiil's o i Irs I le.ss('s tie
p,'uvei I liCnIlil' piS IIrotiver un
alf i t'olltilre la plli' q ii s'l'sl m i-
st' i Oil IlT.r. TIout 'e Ip ) sihlil
ves lait [pouir evacuer les graInld
bless'.
La 1,'i I t 1ci \uhlu'tr ichel eln ll.o;nmanie(
v\'ilNNI' t)L g,':indes lva. -
l dlnci s (IL' neig' o )tlrui(nt la
Voie Icrre interinaiionale de
I'A, Iltrg, It's trains (express sont
diriges sur d'autres ligiies.
BUC1MK-Tr- Des tempdtes
de niige on' id&iuil ii 2.1 p|uir
cenlli d la ifin'lm lIe se vi'e des
tI'lplmon s u l.If' rap1it's d-ins
outl' Ili Hl 'vil' tiLit', l"s Irainsl
(cir'tu lll itll I1 ii rr gilIti renlt'eiul.
Lo lock )ut, nm btatlli--
gist en Allemnig tie
I' 1 N L.s oI vil0 11 dV I'm-
dus(I rie iu' lallurgiiqui e de l.i lAuhr
on! cOtmiieni'i ai reprendre le
travail, le lockout exi.list de-
pis l le Ier novembre. Les ,ta-
hlisseiientls Klupp on, ,t1 les
premniis A rouvrir leurs porles.
pilusiieurs an ti'es li',uti-, out suivi
leur example dans la journiie.
Les companignies etl Ies otivriers
avaient decid6 hier d'aceepter
I'ai hiltlage de .M. Severing, mi-
nilre deh I'iil6ritiur.
HIE'IIN- Les otivriers de la
uhr toil accept la mediation
du ministre Severing.
Les dratames dte I'air
11RO-DE JAN E O -L'hydra-
vion c( Santos Dumont a est tom
b i la mer ce martin dans le
port de Rio- le Janeiro, entr:i-.
inant do/z.e )personnes i lan inort
\ lord de i'appircill se Iro'vait
til coniilt d re:'ei'lion Comllno-
s6 de six haules personnalit6s
bresiliennes;qui allait au-devant
de M Santos Dumont, le ce61-
bl)re aviateur br6silien, pour le
saluer A 'occasion de son relour
pu 3Brsil.
ILe Prince de ialles
rei ieni A Londreo
LOND.ES Le Prince de
Galles s'est embarqu li Dares
Salem, il doit arriver A Londres
le 13 ou le 14 decembre.
Le probl6meo
des r6parations
LONI)DRES- M. Churchill a
revu la reponse beige L la note
britannique relative au project de
r6ponse a la note de I'Allema
gne du 30 octobre ayant trait
au ComitA des experts. Le gou-
vernement beige aoutiendrasit les
vues trAncaises s'en remetlant


pour la designation des experts
A la Commission des r6para-
tions.


I Le Pacle Kelloi] it la Co1omisaion
shnatoriale des Allaires 0Iranwrres
WASHINGTON M. Bo:ah,
president de la Comm'ssion W6
i natoridle des Aflures Etreanje
res, a convoquA pour mercredi
la Commission qui examiner
le Pacte Kellogg-Briand qui lui
sera envoys remain par le pr6-
sident Coolidge.
Le rigleinent de la detle torque
ANGORA- L'Assemble na-
tionale a ralifi6 la Conventioi
relative aux porleurs de cou
pons de la detle ottomnane.
Mial i de fool ball (ranr, i-il ( sei
I'UIIIN Le match tIraico-
italien de too -ball s'est deroule
cordialemenit.
la France ela Chline
SHANGAI- M. Martel, minis-
tre de France ayant transmis au
Quai d'Orsay la proposition du
Kuimoelang qli se declare dis
pose 6 donner soni cr.:Ilil vt ap)
por er son co)icoui s a 1eaviE.
d(e reconstrurioli dlu gouiverne-
inent i an;aiis se montrerait aus-
si lib-ial que possible dans l'a-
iuslement du trail quoi(ue siu
vegirlant I e i'ithr1ts nation
naux.




Parfiana
CE SOIR
DI)ernire de :

BEN- HUll
le film p;irlaiit demain.
Elnlret : 1 Ilollar.
La traduction sera tate 5
hau e voix.


\1. IE \ T"IIIII 'D
Nous avnns eu, hier, le pliii ir
de recevoir an MATIN .1'a4ra-
hie visit,' (de notre amni L,"o-i \.
Thlel)iu I,Consul-Gnitral '1ll 1
A Mars il-, qii est riv,i ;i
Port aulPiince, il y i 'iyi'li '.'
jo)urs.
S M. Thhbaud q'e nvv.- avon,
611 heureux de revoir eii exce.'
lente santt, i(o'is a tldt qu'it ne
passer que q'iuelwji-s ours en
core A la Capi ale, deviint bien
16t regagner so pose. Au course
de sa conversation t-mi ours
charmante, il nous a hrevenment
expos les vflolts q'il a tails en
France pour obtenir de uou-
veaux d&houch6s et des place-
inentsavantageux pour lespro-
duits haitiens, le rhiin, le caf6,
entire aulres.
Nous ienouvelons ici i notre
ami no niedlleurs voeux et lui
souh:iions un bjn sijour ici.

Marlages
En I'Eglise du Sicr6-Ceur de
Turgeau sera bnui le mardi 18
4dcembre courant, A ( heures
du so r I- in in i.g' I. Ji 'le L,.o-
nie I'Fabins as' .Mir Yves Des
touches,.
Tous nos ne'ille irs souh its
au jeune et distingu6 couple.

L'Alliance frangaise
I dans la Ipuiblique Daniniainae
A initiativee de M. Mirius Ma-
this, Charg6 d'Affaires de France
Sa Santo-Domingo, la Section d-
minicaine de 1'Alliance tran;aise
Svient d'etre reconslitute.
Son bureau est ainsi compos :
le licencid J. Antonio Jimeqez,
president, MM. Charles de Mon-
d6sert, vice-pr6sident, G. de
Large, secr6taire, Dr E. R, 4ri-
guez Oca, tr6sorier. Le Oharg6
d'Ailaires de France est pr6si-
dent d'Honueur da Comlit, cornm-
me a Port-au-Prin e.
Par les soias da ComitE do-


minicain de rAlliance, des cows,
de trancais out 616 institute et
depuis octobre, sont suivisa par
plus de cent e16ves, titles et g ir-
cons.


PAS ALDAO
TOUS ivoiy e rverE3
r 0 du YROID, de 1rHuMIDITl
des MICROBES 01
L4d4mantilons antiscptiquca do camerveillaeu prvd
fermna re(, is ras luas inarcees d*
ry, '. C l des POUMO 'S
t lea rcndront r-fract're$ 1 tou tenflalon. tio.
S oue congestion 4, i n't'(d: conta.ri')n,.
ENFArTS, ADULTL3. VIILLADlDS
procures-vous do suite, AP9yz toanours sous la mat
LE3 VtRITABLES

PASTILLES VALDAA
vendixes sculemiu t
en EOITES
poartnut 1 nom
& VALD&


En p n'e :P harmarie Boturral ie. Pharimanr' Commerciale
(i Port (1n-Prince ; Pharmacie Brutus i.hermie
et lonhes autres p'larmanrie

Vient d'arriveri
L'excellent Savon de toilette IRIS.
En vente chez: 1Bo()I,Est6ve Simon Vieux, B. et N. Saian


Accidents.
Av. -lii'i un onvi ier jIm '1-
Vailn I'II l ,ov i '. x I":Ivnux d(I!
c('or illi to i dv !.. 1 ;isst'rie N tionalen, est tomb6 du loil de i'e
difice.11l en est miort sur le coup.
Iliir martin un niroplinui a
taitl ile chute A Ilinche. e Dr
Ehert qui ('evail parlir, auijour-
d'ui. pour i's Elals-Unis et
qtii M,il dans I'appareil a 16
bless&. Son cas n'es heurt use-
ment poi t grave. (C.est le major
Evans qui pilolail I'avion II est
sorli sain et saul de I'accident.
--- a- -

On demand
A louer un piano.
Faire les oftre s au journal.


I


Varites
CE SOIR
Ilisquetout
9te tiisodc.
050.
SViEI)I 8 DECEMBRE
A 8 IIE'RES

L'Amiral

Killick
drame en 3 tableaux de Charles
Moravia el Andr t'hlievallier.
Monologue creole par ( Papa
Youte ) : Cator cO grand nWgue.
Entr6e g6ntrale : 3,00 gdes.


l STde L iOCK de:li

)'Un STOCK de:


Cha nipa




Wt


g ne




iisky


Peinlure


S& Cirage


Faites immediatement

vos offres qui auront tou-

tes les chances d'6tre ac-

ceptees.

Commercial Agencies

and Commission


Leon R. THEBAUD
President


Ls chim'stes deli
(dejik renomm6ss p
remarquabl)s coal
appert6es lan n 'iel
nent de couronnerh
dans


Une petite uas
d6licieuse pr:
qude sur lesclK
sorlir leur brilll
leur vigueur, en A
niqu antuon no
vous vaudra '
per les messieA$
remmes.
En vote ch e
guistes. Pour0,j
meant. II est e-,
ception du ii


ATLANTA, w
Agents detail
crlys.v
rivesput rd


JOUET




TILAT D-


'S


JOUETS


CHEZ H BA LLO I ill


JOUETS


GRAND ASSORTI


__


PAGt -2


---


-- ---- --


.mv3
Nous rappetons-8 x
media qu'un groupeacte
prennent, A Varines, !
IlLLICK, le drame de Mot
Chevallier.
Comme nous ravons
nonc6, il, a et fix6 un
tree unique, qui est de,
des. Les trois coups se
p6s A 8 hew'es prcci,*
de cette piece nest plus
it y passe du coinmemoe
la fin un grand souffle
L'interpretation, on le
sera cc qu'clle a to
lorsque cc sont les ac
La Renaissance qui ocec
sc6ne.
VoilA une grande et bel
th6Atrale pout- samedi so
Lorsque lemmes boive
Avant-hier soir, ver
h. 1/2, deux passants
gnaient leurs doimiciles
rent, assist atn horld de
rie d'une.maison i la rui
Foi, en face de la P
Cathedrale, une fi'enlln
raissait indisposde. C
appelant A soa secouirs,
procherent pour lui port
que soin. '.lle put si
leur dire qu'elle habilait
Marchand et elle s'affa
le sol. A hla fuitive lu
lumettes, les deux pas.i
rent voir que c'elait ulni
Ag6e d'une (tuairanthined|
environ; elle tail assez
tement vwtueetchaui '.e
iiers noirs. Pres d'ell",ili
une petit.- boite de fcrt
contend ilt de l'argtnli celt
en carbon reil'ernianl li
mises Ai fcmte en lis.
brod. iElle |rhlail aut
panier contenant deIn lh
et qui avail disparu.
Un gendarml'l e et une.11
rent appeles et, iaveci
quelques 'u i Xeux (qui,l
I heure tardive, s'laitMnt
blWs dans la rue, la pnuvi
me fut place (nis le v
et conduite au bureau de
lice d'oi elle ful envoy&e
pital.
Le mat final de ce p
de la rue, est (lque la
femme qui, sans doute,e
chande de dentelles et
objets, avait dui boire
coup de trop.
1 Les chargers sont
noter que le ste.un *r "AA
attendua Port'au-Prince,
Cristobal, Capal Zone, le li
DWcembre '1928.
2- Les permis d'emn
seront delivrs6. pinur 1h fr:t
tion de New-York t dies Poa
peens sur demanded faite aed
3 Cc steanmer partira
jour, directement, pour N
pregnant frkt et passagers.
Jas. ( VAN
Agent

Pour Un onou. I
de II obotdut


I




I In 1. 51AIlN-- 5 lecembre 1I2T.I


1' i*' .


11

-OU


A DE MATTERS & Co

AGENTS l l0 HATI


i lluHbiI Pho lofflA e &


Inc. New-York
PRESENT


VIVA TONAL
Nos 901 & 630


Le '1Ionographe A rep oduction elect i que, IL p'us Ip lcctiotnu, d,,: ranIt n rei dement
laitl et eprouv6 de 98 o..
'Dans ce simple lDstrument Font combines les accomplishment de Cor.oLuMA IVA TONAL
" la reproduction de la Musique sur Disque a'ec le plus fin et dernier dtvt( lppenmeni
l'amplificatien. Le diaphragme du COLUMBIA VIVA TONAL done unI ht meivcillcux; nou
element vous entendez la musique, mais il senmble que vc us en dtcs pcnetr&.


Avant d'achcter aucune autre mach ne
ce genre, nous vous invitons A passer
ir notre exposition dans notre magasin et
ile de Mr. J. D. MAXWELL, Grand'Rue
our vous convaincre que nous vous offrons
mne machine absolument superieure A toutes
celles qui ont dejA paru en Haiti.
L'exposition des derniers modules requs
est permanent et sans obligation pour vous,
saul d'entendre ces instruments merveilleux.
t L. PRELTZMANN-AGGERHOLM & C0


%'he leading mineral water)
La Boisson connue
dans le monde enter
S -- MEST UN
RAFRACHSSANT
Eia UN .

4 RECONSTITUANT
FROID
EAU IlNERALE WHITE ROC;k
GINGERAL WHITE RO(Gk

Le seul Gineral fait U


d'eau minerale

des Sources oure
WHITE ROCK
IANS TOS.1 S MEILLEURS HOTEJ S.
CLUBS, CAFLS ET RESTAURANTS
Mohr & Lauririn
SDishtibuteurs Pod-tau-Prince. Haiti,


Maladies. a Pcaus
Maux de Jambes
Souleamena ImImM&t at
udrison rapid p F
Eau Pr6cieuse
DEPENSIER
RADICAL POUR TOUB
UL.CkRIES
PLACES DIS JAMBES
PSCRIAS:3, DARTES.,
ACNf. D.ANW-CEAISONS, IECZEMAS.
C. fnotUX Dodamue. F arm,'de,
72, ome do Ch:t.I'. k Mala oH (Seio),
Sn AM dant e d to. o lot PAami-ais.
Dpit A Iort-au-Prinoe.
fr MiATIURIN, Pharmacte Saint Franrois
Compagnie gqdnrale
Transatantique
D'apris cAble repu de San
Juan de Borto Rico le steamer
a (arimare a sera a Port-au-
Prince jeudi 6 courant.
Port-au-Prince, le 3 Decem-
bre 1928.
E. HOBELIN & Co Agents
Banque Nationale de
la iRnpublique d'llaiti
Messieurs its nctionaiies (de la
Banque Nationale de 'in RI publiqute
d'Haiti sont avists que l'Asseniblte
G6nkrale ordinaire aurn lieu le huit
Janvier 1929, iA dix heures du matiin,
au siege social a Port-au-Prince, Rue
du Magasin de 1Etat.
Ordre du jour :
1. Sanction du procs-verl.al de la
dernire nasseinbh'e generale.
2 Rapport du Conseil d'Adniini1;-
L. :tion sur la situation de la Soci~te,
sur le bilan et sur les comptes.
3- Discussion, s'il y a lieu, appro-
bation des comniptes.
4 Fixation des diidendes a r&-
partir et des affectatiors ." taire aux
reserves,
&5-- Renouvellement dcs meitibres
du Conseil d'Administration.
Divers.
Le President,
Charles E. MITCHELL


010


St e .4,.nWlert
BARBER
aTHIERRY
s o Cta"r PAruS
Omlaleh0e~rl


LT'RBI.IFI


CO


4

Une des plus fortes COMPA(INES

CANADIENNES d'ASSUI\A NCE

SUl,, 1 Ia


(


EIJG. LeHSS:


ON TROUVIJV II
Formes et chapcaLlx j|arniis pu)()ll
dames derniore mode.


7oile & Matelas supdricur double larger
Chapeaux de paille fine pour homes.
Jolies cravates de soie supericurcs.
Soiries routes nuances, dernier cri.
Crepe de Chine, CrOpe Georgettc, St)ii livabl)!
Chaussettes et l as d(e ll
Pardessus pour homineis cl I;;s
Chemises blanches et rotileur sup). )por hl nles.
Guirlandes de fleurs d'oranger pour marines.
Ne perdez pas de temps ; si vouts vo ilet entree tains tiln
magasin et ne pas en sortir sans trc s itistait et ne ricii
acheter, allez chez


Sles x de
Ou leSmixdehfient loLo c Cu lCr unR .
p.--- -- -


Rhulm Ba rbancourt


DEPOT


RUE des CESARS


'wig 311 -510 *1" ,-N


IIIS InliIe c


Toutes 1
DE


t I
es Polices
SLA


m


iL0URL4Fr


Iir I I


comprennent la Protection centre la

Foudre sans auamentation de taux


Eug.LeBoss GCq

Agents Geiner ux


M


ii


: mmwwwAIDa -


i


~-r -i- -3- ( -


.q.


I-


-


-JI


~C --1 -. r-- -- - -~ -- ----


-~-- ~ --- r kd.1 - I ~ i


-j


. I


Aqenis (^ ~ILcici:


d




, --. -. '"-
V" ', $"flfBAI-


PURATIF du Dr'MANGET


. corAbat


les 'Ialadies


Vices du Saps
Varice, Glandes
Maaiae ci drculatioe
Retour d';go


- -i .- .a .. .

a\ g a toujours du
danger dans les foules


Lsc gcrnics dangcreux
pullulent damn es sag-
gloinin raltim,-. On n (,)iil
pent pas luoniours% 6viter
Ics foulcs-Inais il est
toujituirs possible de
se prbscr-er de toute
chance de contagion.
Le moyen tl plus *or et
tI plus efficace set do
punlier lriquemment la
prau en taisant usage dw
SAVON

LIFEBUOjf
le Savon
pour la Sant6
Lever Bros Co.. Boston Mass.. U.S.A. ..


de la Fernr.e


CHAINEIKNT ADDRESS
m.- -0.
N. Pierre Labissire
Avise sa clientele que son
Etablissement de Tailleur ((Le
Secret de I'homme Chic )) est
transiderb la Grand Rue, en
face des Caves de Bordeaux, A
1'ancien local destCaves d'Ha-
iti *.
Les clien's y trouveront,
come todjours, la grande
promplitude et les sons les
plus minutieux: Coupe et tra-
vail soign8s.


Horne-Li nie
Le vapeur ( Waldlrautl, de
relour des po ls du Sud et
Kingston est attend ici vers
le 7 (eccmbre,. parlant pour
'Europe via les porls du Nord.
pI enanti tl et el passag.rs.
i iNBOLD et Co,
Agenis.


R


Pourquoi Good Year?


Les pneus Good Teai' sont les seals labri-
que avec les licelle"s 'S tiprli-t". C'est un
invention (too 1 Tear, et aucu e autro labri-
tque de pneus oe peut I'imiter ou remolo er
Sans courr le risque dire poursutvie pir
ia loi.
La careasse du pneu ,Nood Year grace a
rotte ficell., est environ 30 OlO plus flexible
que celle des autres pneus.
I a semelle Good Year 411weather Tread, est
ausst tres durable grAce aux soini qa'on
apporte A la preparation du caoutohouo qut
entire dans.sa fabrioation. Good Year A ses
propre plantations de eao0tchouc ia I'Su-
matra qui couvre des miilliers d'ares. oil
ce product eat pr6par6 d'aprns lea m6tho-
des les plus soientifiques oonnues de nos
jOUt S.
Preparez-vous oontxe les pannes, Eqalpez
votre volture aveo des pneus Good Year.
THE WEST INDIeb TRADING Co.
Port-au Prince, Gonaives, Cap-llaitien, Jacmel.h


Occasion exceptionnelle


TrHs


Au Paris Bazar
(a Ipf eImtabold)
beaux comp lets p(


hommes el enfants en t

ritable Palmb each a d

prix derisoires.


Une


visite s'impose.


'I if fo'm tg, S toio*! m onments spubteir. rpoP .i. relour tlhqie)., .nut
'" I -,wu uu rou. 1 1 mnhr. tcunin1 *iurv'i tia l dc ul he ureu fa
r. stiu',mins pt-i .llques wons pmrfot* set s !esv aI sse. prol.n|gI
"..r qinr rc o toit' .*ici cui-min"s m.alimnt ptinlbtles. c'*t paret q.e mo
.**Pruiiltr .au a ainsie po|tlislre ma. rtemusl Uias't%, e u b
I'-viill -
Pour que re trav.ll s*aeeomptllsM rsgulltatu nml. au pris doa metlnr
riTu- I. de Im inojeiire pelnt. II imports doec. d4 touted evidence qst IS. il
rlrrule veIc Ire T.iJlimnum. d'*ianoc e: de rupildit. It taut. per coas6m ldl
qu Itn ritie enijuitinmuent It plus flauie. partant Is plus putr possible. Quill
SvIr'itc A 'rm'Wsster. **i'paloir., t s charger de rllEidus eacuaulbrantsl
l'ixl,|uI. Ir itrvnal va l e relentir., lea orgails Vont sO conletloonoTr.
is- i, ;irlii I perr rtilr uu 'altirer, rlen 'Wiro paks
I.t.t" nli'ii t'euiuailt p!u i & craliidre que lI ftx nimenslrult. dent I r4le
rI minullfpile. iit inrt s, le de purgallou isponaiivie. ayoul pour ubjel normal
I't'Iliialluii d1 drclirts residuels de deoiut'tiltluatitm. tlies humnors pee-
.'" '* .Iul' ruiriit lii des vireis t di puoimins da MIIan
ti rei ri c til'o... qi'll fnut inolnsiilti.nIa I misse 1u1 *if porr el
r.,,pie. e ,t rqu. I Jeune fIlilr dmil In rforiilil us .,t duutoureusa.
I' '.t,rms iisl rcgiqn Oi qie lour'irnl Ij nijiopous. r troUvenl &
mir-r'I1i t u oEPUiIArTr DOf D'CTUI MAICEIT.
Qu'.on une rn effect quie le DEPUPAtTi' DU DOCTICUR MANeiCT, coumpos
di iquinr plstiirs repttiil fi, It m to l tem,n'il pi.ur letta verlus dptartrietn.
l' .| I iles c orpq jui li'l J r1 rnilt hcliiiilit *..r It-rs qunltls rts.olmu .vet
Sitl lo paink. |>ph K It phis lle.w,'c II intillh r n" rl, ner i'gl, s4.,1i ri:,ii. rnlt u'P tSn$i rival |l out
to l i' e I ll ', t h I'lt l l lpti. dr .i l- er l l .1 .,Ailnlf I. ..In
i'rp ir I mn ir, Li t,,r.,h,"i e I'O DONAL. r ti l(.t it u40r K:r tltlle de
utmll., I" I:i:PRATIIl DUI DOCTEIIK MANGLT : 1OU surnomnmmi Julte ttre.
e q J.li"in itWiii- r li l AIi* l )rpurjlitf
Vulla e, qu'll ri Ii- il|utr .t l.-. Its fr ..os1 ,airc M I
f h (hintii.-n GRANDS PRIX. Fnurntut se i pito paludo * Pt
2 r Vtoi'nlrnier.. P les c 1 lin.iii*'"


-


I~~~~ -ii -----


GALLONS


ALLONS


ALLONS


Soyez c0nvai0ncus


AuiL..ilne Mca


ison)


de la Place ne peut vendre


aux memes prix que


KA\VAS Hermnanos car ils veulent finir entierement avec leur Stock

avant la fin de ce mois.


VI cnez tolus


voir


les articles suivants et leurs prix.


Bias colon routes couleur Serviettes de bain Tricoline
Bis mercerise Chemises pour homes coul. Serge bleu sup.
l 0s a ctoles Chemises blanche pour hom. Flanelle lane sup.
lais de soie extra supbrieurs Chemissettes trico cotton Calicot petite larger
B13s SUtipriu Chemissettes tricot fil Calicot moyenna larger.
Chaussettes de colon Mouchoirs pour hom.et dames Calicot sup. G. larg.
Chaussettes mercerise Chapeaux de paille fine pr h. Crdpe de chine unis
Chau'settes'de fil a de teutre pour hom. 4 de chine imprim6
Chaussettes de soie I Drill de could. Crepe.Georgette A'fleurs
Ras de lil sup.' shantun Soie lavable
Cravates de colon fil blanc,Drill blanc sup. Dentldles
Cravates de soie sup. Indienne Entre'deux brod6s
Bretelles pour hommes Voile de couleur buipures
Servieites de toilette de soie Nappe blanche :


Nappe couleur sup.
Voile blanc A barres de soie
Voile coul. A barres de soie
Toile de coton special pour
lingerie.
Voile blanc sup.
Sacs A main pr dames en cuir.
Cretonne poor rideaux
Couvet ures de lits
Leintures en cuir pr hom.
, Casimir uli.
Diagonale
Crepon A fleurs
Satin de soie a fleurs


Calecons longset courts
Jarretelles pr hom. gds assort.
Jarretieres pour dames
Chapeaux paille et laiue pour
entants
Tolle de fAl pour robes
Toile A drap toutes dimons.
Dentelles chantilly soie
Rideaux de touotes sortes
Diablement fort sup.
Tissus pour chemises A hom.
Drill tussor sup.
1 Nansouk pour lingerie
Eventails de plumes, etc, ect.


1 imported de visitor les rayons de soiries et de parfumeries de KAWAS

car l'assortiment, la quality et les prix surpassent imagination.


KAWAS Hermanos

1724,-Rue'du Magasin de l'Etat.


ALUMINUM LINE. 1
As-Orleans & South America Seambip Compauy lie.
PROCIIAINS D-PARTS DIRECTS POUR PORT-AU-rINhCE HAITL
Le teermer c( Eda i, oyant laiss6 New Oilans le ler e
cembre courant, sera A A Port-au-Prince le le 7 DWcein
Un steamer laissera New-Ori'ons le 11 DIcembre p
Fort-at-Prince et les ports au Sud.
'e 3 D~ccmbre 1928.
A. de MATTERS & .o



The Royal ail Sit eam Packe
Le S/S a Sea Victor; ). venant de Kigitonn et ,les port
du Sud, est attend A Port-au-Prince Ir 16 D>cembre pr
du Nord et I'Europe.

Le luxueux paquebotl ARAGUAYA *, partant de Porit a
Prince pour Ni w-York, aux dates suivantes: 15 janvier 19I
ler Fevrier "1929, 16 F6vrier 1929, 4 Mars 1929. 21 Mars 192
6 AvriPl'1929. prendra des passages de premiere classes.
Ce grand paquebot de 18,000 tonnes de d6placement,od
une occasion exceptionnelle ux passagers de Port-au-Pri'
ce A New-York aux meilleures conditions possibles.Le voya
se fait dans 4 A 5 jours seulemeqt.
Les passagers qui veulent proliter de ce paquebot de -d
oflrant tout le coufort moderne,sont pri6s de a iscrire a rt
vance.
Port-au-Prince, le 1 D6cembre 1928.
J. DAALDER, Jr., Agent G6n'ral Ofr Haiti.
A-


_ I -- ,, ------------; --- -- Tc-.


I r


- -


_ --- r --L-~


0




University of Florida Home Page
© 2004 - 2011 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated May 24, 2011 - Version 3.0.0 - mvs